abaya allaitement pas cher

Quand j’ai commencé à allaiter mon bébé à la maternité il y a quelques années, je n’y connaissais rien du tout en matière d’allaitement et j’aurais aimé avoir des conseils pour bien débuter…
Voici donc un petit article de conseils et d’informations sur l’allaitement !

Allaitement

« Au début de l’allaitement, ce n’est pas du lait maternel qui sort, c’est du colostrum :
Le colostrum est le lait sécrété en fin de gestation et dans les premiers jours (3 à 4) suivant la parturition. De couleur jaunâtre, il est très riche en protéines et anticorps indispensables à l’immunisation du nouveau-né et pauvre en sucres. Les types d’anticorps rencontrés dans le colostrum dépendent des agents infectieux auxquels la mère a été exposée durant son existence. Les nouveau-nés nourris au sein sont ainsi mieux immunisés que ceux nourris au biberon. Le colostrum est aussi considéré comme le premier aliment devant pénétrer le tube digestif après la naissance et aucun produit actuellement ne peut le remplacer. »

Les premiers jours
L’allaitement, au début, est souvent difficile et beaucoup de femmes abandonnent : après l’accouchement, on a mal à plusieurs endroits (en bas si on a accouché naturellement, au ventre si on a eu une césarienne, au dos si on a eu une péridurale…) et on n’a pas forcément envie d’avoir mal en plus aux seins. Mais si on parvient à dépasser ces quelques jours difficiles, l’allaitement devient naturel et merveilleux.

Bébé au sein, quelle durée ?
Pour éviter que l’allaitement soit trop douloureux au début : pas plus de 15 min par sein (par tétée). Ça ne sert à rien de laisser plus longtemps le bébé car au bout d’un moment il va mordiller et jouer avec le téton.
Après la maternité, la durée de la tétée va dépendre du bébé. Certains enfants mangent plus vite que d’autres. Une tétée peut durer 5 minutes pour les goulus tout comme elle peut durer 45 minutes pour les plus lents.
Pour savoir combien de temps s’est écoulé facilement, j’utilise l’application mobile « Baby Care » gratuite sur Android. Cela me permet de savoir combien de temps mon bébé passe par sein (on peut même indiquer des pauses), et combien de temps s’est écoulé depuis la dernière tétée. On peut même obtenir des statistiques détaillés (nombre de tétées par jour, temps moyen par tétée, …).

Babycare

Quel délai entre les tétées ?
A la maternité, il n’y a pas de délai, c’est à la demande. On peut avoisiner facilement les 20 tétées par jour. Après deux semaines, le médecin m’a conseillé d’essayer d’attendre au moins 2h entre, ce qui a été un très bon conseil. Entre les deux, s’il pleure et que ce n’est ni la couche, la chaleur / le froid ou un rot, je lui donne sa tétine. Même si on entend souvent que la tétine est le mal absolu, les bébés ont un instinct naturel de téter. Ils tètent souvent leur main. Au début, le mien refusait la tétine, et tous les pédiatres m’ont dit « ce n’est pas plus mal ».

Les douleurs
A chaque fin de tétée, je vous conseille d’appliquer de la crème abondamment pour éviter les crevasses. La plus connue est celle de la marque LASINOH (crème pour l’allaitement à la Lanoline, environ 9 €). Pour mon second enfant, il n’y en avait plus à la pharmacie, j’ai dû prendre la MEDELA, qui est équivalente sauf qu’elle fait des tâches jaunes.
Après, quand le vrai lait arrive, il n’est plus nécessaire de mettre de la crème tout le temps car le lait maternel a de nombreuses vertus dont celle d’être cicatrisante.
Si vos mamelons vont font déjà mal : vous pouvez utiliser des bouts de sein en silicone pour continuer à allaiter. Il en existe plusieurs formes et plusieurs tailles. Cependant j’ai souvent entendu dire qu’il fallait éviter de les utiliser car ils peuvent empêcher la production correcte de lait au commencement.

Medela

Les vergetures
Vous avez tartiné de la crème hydratante sur votre ventre pendant toute la grossesse pour éviter les vergetures ? Maintenant il faut faire pareil sur vos seins… Si vous ne savez pas quelle crème prendre, la crème Palmer’s est assez efficace et sent très bon. Mais n’importe quelle crème hydratante fera aussi bien l’affaire…

Vergetures

Stimuler d’allaitement
Pour stimuler la production de lait, il existe des tisanes d’allaitement (bio, ou de la marque Weleda) disponibles en pharmacie (7 € environ) ou sur internet. On a beaucoup plus de lait la nuit. Il faut aussi boire beaucoup d’eau et manger au moins un produit laitier par repas.

Weleda tisane allaitement

Tirer son lait
Quand bébé commence à faire ses nuits et que les seins se remplissent, cela peut devenir inconfortable (mais on a la possibilité de tirer son lait).
La location d’un tire-lait est prise en charge par la sécurité sociale. Il faut juste acheter les accessoires stériles. Une fois que le lait est extrait (ce qui est un peu long parfois), vous pouvez le conserver au frigo (pendant 2 jours max) ou le congeler pour plus tard. Les petits pots Beaba peuvent conserver le lait maternel et pourront aussi vous servir pour les purées de bébé à partir de 6 mois.

Les poussées de croissance
Il y a des « jours de pointe » ou « pics de croissance », des moments où votre bébé peut vous demander tout le temps le sein. Certains bébés font des pics de croissance et d’autres pas. Sur internet, il y a même certains articles qui datent ces pics (3ème jour, 7ème jour…). Mon premier enfant m’a fait ces pics de croissance : je devais lui donner le sein jusqu’à 24 fois par jour pour qu’elle se calme. C’était très fatiguant et j’en garde un mauvais souvenir. À l’époque, j’avais lu que ces tétées rapprochées étaient censées augmenter la production de lait. Mais des études ont prouvé que la quantité de lait produite ne variait pas, donc c’était faux. Scientifiquement, on ne sait pas pourquoi l’enfant fait cela. Heureusement, mon second enfant ne m’a pas fait ces pics de croissance. Bon courage aux mamans qui sont en plein dedans…

Allaiter en dehors de la maison
Personnellement, je n’aime pas trop allaiter en dehors de la maison, sans le petit confort (le coussin d’allaitement, le verre d’eau). Si vous êtes pudique comme moi, vous pouvez vous procurer une cape d’allaitement (aussi appelée cape d’allaitement ou encore couverture d’allaitement). Une cape d’allaitement est un bout de tissu avec un col qui permet un contact visuel avec l’enfant tout en allaitant. Cet accessoire coûte une vingtaine d’euros.

Les vêtements spécial allaitement
Il existe des soutiens-gorge spécial allaitement, qui s’ouvrent facilement. Il faut bien les choisir : j’en ai environ 4 mais il n’y en a qu’1 qui est confortable et pratique. Et comme il est assez inconfortable d’avoir un soutien-gorge 24h/24, une autre alternative est un haut avec soutien-gorge intégré. Vous pourrez trouver des sous-vêtements comme sur mona-mode. Il existe aussi des hauts d’allaitement ouverts sur les seins, qui permettent d’allaiter sans trop se dévoiler.

En résumé, vos alliés pour allaiter sereinement :
– Le coussin d’allaitement : un bon coussin d’allaitement vous permettra d’être confortablement installée avec votre bébé.
– Les coussinets d’allaitement : de la marque Doodie, Tigex ou autre, des coussinets permettent d’absorber le lait en dehors des tétées.
– Des langes / des petites serviettes : si bébé lâche le sein au début, le lait gicle partout. Une petite serviette permettra d’essuyer le lait.
– Et pour savoir quoi acheter pour un premier bébé : voici une autre liste complète.

Les bienfaits de l’allaitement
– Le fait d’allaiter aide l’utérus à revenir à sa taille initiale : à chaque allaitement l’utérus se contracte (cela peut être douloureux chez certaines femmes). De ce fait, vous retrouvez normalement plus rapidement un ventre plat.
– Allaiter brûle des calories et permet de regagner son poids initial plus rapidement après la grossesse.
– L’allaitement est un buffet pour votre bébé : le lait a un goût différent selon ce que vous mangez, il est parfumé.
– Allaiter dégage des hormones de bien-être (ocytocine) et aide à se détendre.
– Le lait maternel a comme avantage de toujours être disponible immédiatement en qualité suffisante, à température idéale. Pas besoin de trimballer biberon, bavoir et lait.
– Il est économique car il évite l’achat des laits de substitution.
– L’allaitement au sein semble diminuer le nombre de morts subites du nourrisson.
– L’allaitement constitue un moment d’intimité unique avec son bébé.