acheter trepied chauffe eau

Nos chauffe-eau électriques sont conçus pour être posés par tous, de façon simple, pour que vous n’ayez pas besoin de faire appel à un installateur. Pas besoin d’être un bricoleur particulièrement averti, il suffit de suivre quelques règles et de prendre les précautions d’usage. Suivez le guide, aidez-vous de la vidéo d’installation d’un chauffe-eau, et vous pourrez réaliser vous-même cette opération.

Avant l’installation d’un chauffe-eau neuf, pensez à vous procurer en magasin les accessoires obligatoires ou optionnels dont vous avez besoin selon votre configuration (vertical mural (qui peut être sur trépied ou console au plafond), vertical sur socle, horizontal mural).

Accessoires obligatoires ou recommandés
Le groupe de sécurité pour chauffe-eau
On appelle « groupe de sécurité » ou encore soupape de sécurité la pièce mécanique destinée à recevoir l’arrivée d’eau froide. II s’agit d’une pièce OBLIGATOIRE, qui doit être posée neuve, à l’installation du chauffe-eau. Il doit être conforme à la norme ND D 36-401.

Son rôle est de maintenir une pression raisonnable (à 7 bars) à l’intérieur du chauffe-eau et d’éviter ainsi son explosion. Le groupe de sécurité laisse donc s’échapper un peu d’eau au moment de la chauffe du ballon. Rien ne doit être installé entre le groupe de sécurité et le chauffe-eau.

Le limiteur de température

Le limiteur de température est un système mélangeant l’eau chaude sortant du ballon avec l’eau froide du réseau pour sortir une eau mélangée. Idéalement la température doit être limitée à 55°C, rendant ainsi impossible les brûlures. Ce système est fortement conseillé, il est même obligatoire si vos tuyauteries sont en PER (matière plastique) ou en cas de rénovation lourde ou de logement neuf.

Un trépied
Pour un chauffe-eau vertical mural, il est obligatoire d’ajouter un trépied si votre mur d’appui n’est pas porteur. Même en cas de mur porteur, il sera également très pratique pour vous faciliter l’installation, cas ainsi seuls deux points de fixations seront nécessaires.

Accessoires optionnels :
Il existe également des accessoires d’aide à l’installation type plaques de fixations rapides, patte de fixation universelle, rehausse…

Pour l’installation, 4 étapes suffisent :
Choix de l’emplacement du chauffe-eau et préparation de l’installation
Fixation au mur
Raccordement hydraulique
Raccordement électrique
1. L’emplacement et la préparation
Le choix de l’emplacement répond à deux contraintes majeures.

Tout d’abord, le chauffe-eau ne doit pas être trop éloigné des points d’utilisation de l’eau chaude. En cas de distance supérieure à 8 mètres, prévoyez de préférence un chauffe-eau d’appoint.

Deuxième contrainte : le chauffe-eau (ainsi que le groupe de sécurité) doit être installé à l’abri du gel (4°C à 5°C minimum) donc idéalement dans la partie chauffée de votre logement, En cas d’installation dans le garage ou au sous-sol, par exemple, vérifiez que les canalisations sont isolées thermiquement… ou réalisez les aménagements nécessaires.

Des contraintes supplémentaires existent en cas d’installation du chauffe-eau dans la salle de bains. La norme NF C 15-100 (qui régit l’installation des appareils électriques) précise que l’appareil doit être installé à plus de 60 cm de la baignoire ou du bac de douche, en volume 3. Si cela est impossible à cause des dimensions de la pièce, vous pouvez le placer en volume 2 s’il est vertical, et en volume 1 s’il est horizontal en le plaçant le plus haut possible. Dans ce dernier cas, 2 conditions supplémentaires sont à respecter :

les canalisations d’eau doivent être en matériau conducteur
le chauffe-eau doit être protégé par un disjoncteur de courant différentiel résiduel (? à 30mA) branché en amont du chauffe-eau
2. La fixation au mur d’un chauffe-eau
Si vous fixez votre chauffe-eau sur un mur porteur, servez-vous du gabarit de pose fourni avec l’emballage pour marquer les points de perçage, en prenant garde à respecter la hauteur minimale indiquée sur votre notice. A noter qu’en cas de mur non porteur, vous aurez besoin d’un trépied ou d’une console d’accrochage au plafond pour supporter le poids du chauffe-eau. Percez puis chevillez en fonction du support (indications dans la notice). Mettez en place le chauffe-eau et fixez-le fermement.

3. Le raccordement hydraulique
Après avoir coupé le courant électrique, occupez-vous de :

La sortie d’eau chaude (rouge) : fixez-y le raccord diélectrique fourni et ses joints.
L’entrée d’eau froide (bleue) : sur le filetage, mettez 2 tours de ruban d’étanchéité, dans le sens de vissage puis vissez le groupe de sécurité fermement à l’aide d’une clé … puis placez le siphon.
Raccordez à l’aide de flexibles l’arrivée d’eau froide (via le groupe de sécurité) et la sortie d’eau chaude.

Raccordez l’évacuation du siphon du groupe de sécurité vers l’égout. (nota : respecter une pente suffisant pour l’évacuation de l’eau).

CAS PARTICULIERS

Si la pression du réseau d’eau dépasse 5bars, un réducteur de pression est fortement recommandé. Placez-le sur l’arrivée d’eau froide, avant le groupe de sécurité (à montrer)

Dans le cas d’un logement neuf, d’une rénovation lourde ou si vos tuyauteries sont en PER, il est OBLIGATOIRE de brancher un limiteur de température sur la sortie d’eau chaude.

Remplissez le ballon en ouvrant la vanne d’arrivée d’eau ainsi qu’un robinet d’eau chaude (dans une salle de bain ou lavabo par exemple) afin de purger l’air du ballon.

Vérifiez l’étanchéité du raccordement au niveau de l’entrée d’eau froide et de la sortie d’eau chaude. Resserrez-les si nécessaire.

Vérifiez le bon fonctionnement du groupe de sécurité en manipulant le robinet de vidange, afin d’éliminer tout déchet éventuel.

Lorsque de l’eau sort régulièrement aux robinets d’eau chaude, vous pouvez les fermer. Le chauffe-eau est rempli d’eau.

4. Le raccordement électrique
Précautions préalables :

Vérifiez que le courant est bien coupé au tableau électrique avant toute intervention sur les fils électriques. Vérifiez la compatibilité du chauffe-eau avec votre installation électrique.

Le raccordement de votre chauffe-eau doit se faire sur une sortie de câble murale. Les chauffe-eau Sauter sont tous pré câblés, ce qui rend le branchement très simple.

Retirez le capot protecteur du chauffe-eau, et raccordez un par un : le fil de terre (jaune et vert) au fil correspondant, le bleu (neutre) au fil bleu, et le fil restant au dernier fil de votre prise câble. C’est fait !

Revissez le capot, mettez l’appareil sous tension et basculez le contacteur jour-nuit en marche forcée.

Au bout de 15 à 30 minutes, l’eau doit s’écouler goutte à goutte par l’orifice de vidange du groupe de sécurité. Il s’agit d’un phénomène tout à fait normal et correspond à la dilatation de l’eau due à la chauffe. Cela évite une pression trop élevée à l’intérieur du ballon.

Il n’y a plus qu’à attendre 5 ou 6 heures pour un bon bain !

Pour le cas particulier d’une installation en triphasé, il vous faudra d’abord installer un kit d’adaptation pour que votre chauffe-eau s’adapte au courant triphasé. Cette opération est également simple à effectuer et consiste à ajouter une carte électronique sur le chauffe-eau. Consultez votre notice.

Si vous envisagez de faire installer votre chauffe-eau par un professionnel, choisissez de préférence un plombier spécialiste et contactez-le avant l’achat pour demander un devis – et d’éventuels conseils techniques.


Découvrez vite l'actu brulante !