acheter un pendule divinatoire

Vous devez tenir le pendule avec votre main directrice. Pour trouver la bonne position, procédez comme suit :

Tenez votre pendule avec votre main non directrice (la gauche pour les droitiers), pointe vers le haut.

Positionnez votre main directrice sous la chaîne du pendule, paume vers le haut.

Laissez descendre la chaîne dans la paume de la main avec laquelle vous travaillerez.

Mettez l’un contre l’autre le pouce et l’index de cette main et pincez la chaîne.

Entre le bout de vos doigts et le dessus du pendule, la chaîne doit mesurer plus ou moins la longueur de votre index.

Refermez vos trois autres doigts afin d’immobiliser le reste de la chaîne dans la paume de votre main.

A ce moment, vous tenez toujours le pendule au-dessus de votre main directrice, votre index et votre pouce pincent la chaîne, tandis que vos autres doigts coincent le reste de la chaîne dans la paume de votre main.

Faites pivoter vos mains afin d’amener vers le haut la main qui tient le pendule et laissez pendre librement le pendule sous cette main comme dans l’illustration ci-dessous :
Comment se servir d’un pendule
Comment magnétiser un pendule ?

Avant de commencer à travailler avec un pendule, il faudra le magnétiser sur vous afin qu’il soit en phase avec votre subconscient. Voici comment procéder :

Tenez le pendule à 5 cm au-dessus de votre main vide qui sera positionnée en conque, paume vers le haut.

Ensuite, faites balancer le pendule d’avant en arrière afin d’accélérer les choses car si vous attendez qu’il bouge tout seul, ça prendra un temps certain.

Quand le pendule balancera d’avant en arrière et qu’il sera placé au-dessus de votre main vide, il amorcera un mouvement rotatif. Il tournera 3, 4 ou 5 fois dans ce sens. Ensuite il s’arrêtera brièvement et tournera dans l’autre sens avant de s’immobiliser.

Quand il sera immobile, il sera magnétisé sur les énergies de votre corps et vous pourrez commencer à travailler avec.

Comment demander les conventions de votre pendule ?

Si c’est la première fois que vous utilisez un pendule ou que vous changez de pendule, il faut lui demander ses conventions. Il y a 4 conventions :

Oui (vrai).

Non (faux).

Je ne sais pas.

Je ne désire pas répondre.

Pour connaître les conventions de votre pendule, je vous conseille de procéder comme suit :

Avant toute chose, faites légèrement balancer le pendule d’avant en arrière afin d’accélérer le temps de réponse.

Pensez ou dites : « Pendule, donne-moi un OUI ». Le pendule amorcera un mouvement.

Recommencez la même chose pour obtenir les 3 autres conventions.

Les conventions sont souvent celles-ci :

Oui : il tournera généralement dans le sens des aiguilles d’une montre*.

Non : sens inverse des aiguilles d’une montre*.

Je ne sais pas : il ne tournera pas mais amorcera un mouvement pendulaire de gauche à droite*.

Je ne désire pas répondre : il arrêtera de bouger et restera totalement inerte.

Comment demander les conventions de votre pendule ?
Comment demander les conventions de votre pendule ?
Chaque pendule génère ses propres conventions. Cela vient du pendule et non du fait que vous soyez droitier ou gaucher.

Ainsi j’ai un pendule qui, pour donner un « oui » tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre et tourne à l’inverse pour donner un « non ».

C’est très déroutant lorsqu’on est habitué à avoir le oui à droite et le non à gauche. Alors j’utilise peu ce pendule.

Comment poser des questions à l’aide d’un pendule ?

Evitez d’interroger le pendule à votre sujet car il ne pourra être objectif. Si vous désirez obtenir des informations qui vous concernent, demander à quelqu’un d’autre de penduler à votre sujet et ce, en dehors de votre présence.

Un pendule peut répondre à des questions précises dont les réponses seront oui/non ou vrai/faux. Pour que votre pendule vous donne une réponse précise, il faudra procéder par élimination.

Exemple : Vous avez perdu votre portable quelque part dans votre maison ou votre jardin.

Posez les questions suivantes :

Mon portable est-il dans ma maison ou non ?

S’il est dans votre maison, demandez s’il est au rez-de-chaussée ou à l’étage.

Demandez dans quelle pièce il se trouve.

Quand vous serez dans la pièce, demandez s’il est devant ou derrière vous.

A gauche ou à droite ?

Continuez à cibler vos questions jusqu’au moment où vous aurez retrouvé l’objet recherché.

Il faudra donc toujours interroger le pendule du plus large au plus étroit car il ne peut répondre que deux choses totalement opposées, comme par exemple : oui/non, vrai/faux, devant/derrière, chaud/froid, noir/blanc, positif/négatif, gauche/droite, etc.

Il faut marquer une légère halte entre deux questions afin que le pendule stoppe son mouvement. Entre deux questions, soit je lui dis « merci », soit je lui dis « stop », soit je casse son mouvement en le faisant balancer d’avant en arrière.

Si vous posez plusieurs fois la même question, il arrivera qu’il refuse de vous répondre (car il est lassé par le fait que vous ne le croyez pas).

Le pendule est le prolongement de votre intuition, faites-vous et faites-lui confiance. J’en ai toujours un à portée de la main et je m’en sers souvent.

Un pendule peut-il mentir ?

Le pendule ne peut pas mentir. Si vous doutez des réponses qu’il vous donne, demandez-lui régulièrement s’il dit la vérité (« Pendule, dis-tu la vérité ? »). S’il répond non, demandez-lui s’il veut bien répondre une nouvelle fois à vos questions(« Pendule, veux-tu bien répondre une deuxième fois à mes questions ? »). Dans l’affirmative, reposez vos questions depuis le début de votre raisonnement ou depuis la dernière vérification.

Que puis-je faire si malgré ces explications, je n’arrive pas à me servir de mon pendule ?

Chaque chose a un début. Je suis également passé par là et pour arriver à me servir correctement de mon pendule, je me suis fait aider et conseiller. Et maintenant c’est à moi de vous proposer mon aide lors de séances de coaching par webcam au prix de 20 € les 30 minutes.