aimant anti tabac pas cher

Autant te le dire d’office : ça n’a pas du tout fonctionné (et quand Cousin Mimine va lire ça, il va pas être content du tout).

Ca fait longtemps que j’essaye d’arrêter la cigarette (ou tout du moins, de diminuer).
Les méfaits du tabac, on les connaît tous :
– C’est pas bien pour la santé
– Ca coûte cher
– Ca pue
– Ca dérange l’entourage

Après avoir lu le fameux livre dont tout le monde parle « Comment en finir une bonne fois pour toutes avec la cigarette » : ben ça ne m’a rien fait.
J’ai tenté les patchs : aucun effet.
L’Hypnose : ça me fait peur.
La cigarette électronique, bof…
Finalement, ya que l’Elixir Dépendances des Fleurs de Bach qui donne quelques résultats (ça écoeure de la nicotine en fait), mais pas au point de te faire totalement arrêter.

BACH.JPG

En parcourant un peu le Net, c’est là que je suis tombée sur la méthode par acupuncture dans les oreilles : l’auriculothérapie.
Vu les commentaires, ça avait l’air pas mal.
Ni une, ni deux, je prends rendez-vous avec la grande spécialiste de la méthode à Paris (oui, c’est du médical).

Le Jour J, v’là que je ramène mon fondement, et que je me retrouve dans la salle d’attente de la Dame, là-bas, dans les beaux quartiers de Paris.

Sur la table basse, y avait plein de coupures de magazines (plastifiées pour qu’on les voit bien), comme quoi l’auriculothérapie c’était vachement formidable pour soigner à peu près tout.
Dans le dedans de moi-même, je me suis dit que ayé j’avais enfin la solution !

doc oreille.jpg

Hyper motivée, je rentre dans la salle de consultation de la dame, qu’était aussi grande que le Musée d’Orsay (la salle de consultation, pas la dame).
Par-dessous ses lunettes, la dame me dit : Alors, ça y est, c’est le grand jour ?
Moi : Ouais, grave. J’en ai trop marre de cette merdasse.
La dame : C’est bien, je suis fière de vous.
Moi : Ouais, j’en peux plus d’être essoufflée quand je fais mon jogging.
La dame : Faut pas faire du jogging, vous êtes trop grande, ça va vous faire mal aux genoux.
Moi : Ben c’est pour ça que j’ai fait faire une paire de semelles spéciales à mettre dans mes baskets !
La dame : Faut que vous fassiez du vélo.
Moi : Je rentre tous les soirs en Vélib’… Euh.. Sinon, je voudrais arrêter de fumer…

Là, la dame elle a pris un air très sérieux, et en tapant sur la table, elle a dit : Mademoiselle de Bencouscous, vous savez combien il y a de substances toxiques dans une cigarette ???
Moi : Ouais, mon Cousin Mimine il arrête pas de me le rappeler. 5000…

C’est à ce moment-là que la dame est partie dans une grande envolée lyrique (au bas mot, 10 minutes de monologue) en m’exposant que la cigarette c’est LE Mal, la cigarette c’est pas bien passqu’ya plein de cochonneries dedans.
J’arrêtais pas de faire oui-oui avec la tête (comme les chiens en plastique à l’arrière des voitures).
Et de temps en temps, je disais : Ouais, c’est moche. C’est vraiment moche…

Elle m’a dit qu’il fallait que je visualise le fait qu’en prenant une clope, il y avait de la mort-aux-rats dégueu dessus.
J’ai encore fait oui-oui avec la tête (je visualisais assez bien en fait).

Elle m’a demandé de faire comme si mentalement, j’étais dans ma cave, je ramassais toutes les dégueulassités par terre, et ensuite, je me mettais toussa dans les poumons.
J’ai encore fait oui-oui avec la tête.

chien.JPG

Ensuite, elle a esspliqué qu’avec ses aiguilles implantées dans le dedans de mes zoreilles, et ben j’allais plus jamais avoir envie de toucher une cigarette (ça coupe toute dépendance à la nicotine qu’y paraît…).
Et que si j’avais envie de fumer : ben fallait que je boive de l’eau à la place !
C’était vraiment tout simple finalement (j’aurais du y penser avant).
Oui-oui.

Pis elle te remet une feuille avec des tas de choses barbares écrits dessus. Je te laisse juger…

zoreilles.JPG
Oui, la Dame estime que la cigarette c’est une trahison et un vaste complot international…
Sur la feuille, il est rappelé le coup de la mort-aux-rats et de boire à la place de fumer
(surtout de la tisane)
Pis faut noter sur un diagramme, les dates quand ya un clou qui tombe…

Après, elle m’a fait enlever mes boucles d’oreilles et m’a désinfecté le conduit auditif.
Puis elle a pris sa grosse poubelle, et a hurlé : Maintenant, jetez-les !!!
Moi : Quouâââ ??? Jeter mes boucles d’oreilles !!!
Elle : Mais nan ! Vos cigarettes !!!
Moi : Mais le paquet est à moitié plein ! Au prix que ça coûte, vous préférez pas que je les donne à quelqu’un ?
Elle : Ah passque vous comptez empoisonner un membre de votre entourage à l’insu de son plein gré ?

Alors, j’ai jeté mon paquet dans sa poubelle (en y causant…).
Y avait tout un cérémonial : fallait y dire (aux clopes) « Je ne veux plus de toi ! C’est terminé ! Aujourd’hui, c’est une renaissance ! » Une vraie rupture en fait :)

Une fois que t’es installée sur la banquette d’auscultation, la dame elle fait des traits dans tes oreilles.
Pis ensuite, elle prend un appareil qui fait bouip-bouip, et qui décide tout seul comme un grand, de l’endroit où vont être posées les aiguilles.
Enfin… Je dis « aiguilles », mais je me comprends hein…
DES CLOUS OUI !!! (qu’au bas mot ils font 2 cm chacun !)

C’est alors qu’arrive l’Ignominie : l’appareil de Satan qui ressemble à un pistolet.
Et c’est à ce moment-là que la dame s’en sert pour : te clouer les oreilles (même pas on m’avait prévenue).

On te pose 7 Clous dans l’oreille gauche, et 7 clous dans l’oreille droite.
Oui, Bravo, tu sais bien compter : ça fait 14 au total.

2013-01-28 19.27.51.jpg

14 piquets.
J’peux te dire que tu risques pas de les oublier, crois-moi…

Ton corps entier est concentré dans tes oreilles.
Tu n’es QUE oreilles.
Tu ne sens que tes oreilles.

J’ai dit à la dame : Ca fait mal… Chuis pas douillette, mais ça fait vraiment MAL.
La dame a répondu : C’est normal. Il faut sublimer la douleur, vous en avez pour 48 heures.
Moi : Je sais pas comment je vais arriver à dormir…
La dame : Tenez bon. C’est pour vot’ bien. Je prends les chèques. Merci. Bonne soirée.
Moi : Admettons… Cordialement.

En rentrant chez moi, j’ai visualisé la chose… Je te laisse admirer.

2013-01-29 12.12.20.jpg
Dont 1 à l’intérieur qu’on voit pas (dans le cartilage quoi).

J’ai repensé à « il faut sublimer la douleur ».
J’ai pas voulu prendre de médocs (pas peur de ne pas réussir à dormir).

Alors, j’ai fumé… (ya que ça qui me faisait penser à autre chose que mes oreilles).

Le lendemain, j’avais toujours mal.
Au boulot, ils m’ont demandé si j’avais viré Gothique.
Alors j’ai fumé.

Oui-oui avait complètement oublié le concept de la mort-aux-rats.

Le surlendemain, j’avais toujours mal (et la nausée en plus, car les clous ne sont pas compatibles avec le tabac).
Alors, quelques jours plus tard, j’ai tiré sur les pointes et tout enlevé (sinon, normalement, ça tombait dans 3 semaines).
Et j’ai fumé (et j’en suis pas fière).