aspirateur de fond pour aquarium

Rapidement les déchets s’accumulent au fond de l’aquarium. Il s’agit principalement de déchets organiques : feuilles en décomposition, restes de nourriture, déjections des poissons, voire cadavres, etc. Dans la nature, ces déchets participent à la chaîne alimentaire et fertilisent le sol. Dans l’espace confiné du bac, ils sont généralement en excès pour pouvoir être recyclés naturellement. Leur accumulation va générer des toxines qui vont mettre en péril votre aquarium.

Il faut donc intervenir pour retirer régulièrement ces déchets.

En tout premier lieu, il faut déjà essayer de limiter cette pollution, en particulier en faisant attention de ne pas trop nourrir, sinon les restes de nourriture polluent très rapidement. Il est très courant de trop nourrir.

Ensuite, il faut favoriser l’élimination naturelle des déchets, en plantant convenablement et en ajoutant des poissons de fond appropriés. Ces poissons ne feront jamais l’entretien à votre place, mais ils peuvent faire leur part.

Puis, il faut essayer de faire absorber les déchets par la filtration. Pour cela, certains préconisent d’utiliser le rejet du filtre en mettant une canne percée au fond du bac, qui va mettre les déchets en suspension et donc les faire absorber in fine par le filtre. Une méthode plus naturelle est d’utiliser les charmants corydoras qui fouillent le sol et justement remuent les déchets.

Malgré tout, il reste souvent encore des déchets. Il faut alors utiliser un « aspirateur ».

Ceux-ci se ressemblent tous sur le principe : il s’agit d’aspirer l’eau et la surface du sol avec une cloche, en fait un tube de diamètre important, dans laquelle les éléments du sol aspiré vont se séparer. Les plus lourds (sable et gravier) vont retomber, les plus légers (déchets organiques) vont être réellement aspirés.

En revanche, les aspirateurs se distinguent par leur façon d’aspirer l’eau :
– les siphons sont de simples tuyaux qui vont vidanger l’eau vers un autre récipient. Mais le récipient est rapidement rempli et il faut encore filtrer l’eau ou la remplacer. En revanche, c’est intéressant pour nettoyer en même temps qu’un changement d’eau.
– les petits aspirateurs à main utilisent soit une petite pompe à piles intégrée, soit l’air d’une pompe à air, et filtrent l’eau à travers un petit sac qui retient les déchets. Simples, ils sont souvent peu puissants et limités en terme de hauteur d’eau.
– d’autres aspirateurs peuvent se brancher sur le filtre de l’aquarium. Il n’est pas forcément pratique de faire le branchement à chaque fois, ni intéressant de polluer outre mesure le filtre.
– enfin, les derniers sont dotés d’une pompe externe et d’un filtre. Ils sont puissant et leur utilisation est illimitée.

C’est le système que j’ai retenu en achetant un Power Gravel Cleaner PGR 1000 de Aquarium Systems. Il coûte entre 27€ sur le web et 37€ en animalerie parisienne.

La pompe et le filtre se fixent sur le bord du bac. On branche la prise et zou ! Le filtre, une simple chaussette, se nettoie aisément à l’eau. La pompe s’amorce assez facilement.
J’ai donc nettoyé mon bac qui en avait besoin suite à la mise en place du décor et à la plantation. J’ai retiré des bouts de plantes, un peu de laine de roche égarée de la plantation, des petits morceaux de bois provenant d’une des racines (en revanche les plus gros retombent) et surtout mes algues filamenteuses !

Un achat très satisfaisant pour l’instant. Attention toutefois : n’espérez pas retrouver l’efficacité d’un aspirateur de maison qui ramasse tout. C’est beaucoup plus doux – heureusement pour les habitants du bac !