bague anti ronflement pas cher

Sans conséquence pour un célibataire, les ronflements peuvent ruiner une vie de couple. Notre contributeur Paccionitoli, visiblement concerné par le problème, nous partage ses astuces pour y remédier.

Si le ronflement peut être un symptôme de quelque chose de plus grave, la première victime n’est généralement pas le ronfleur lui-même, mais la personne qui partage son lit. Combien de femmes, excédées et épuisées par des nuits blanches à côté d’un moteur diesel (84 dB) en pyjama ont fini par poser un ultimatum à leur bien-aimé? Mesdames, likez cet article si vous vous reconnaissez…

Moi, j’ai eu le nez passablement détruit par un accident de vélo étant petit, puis par la pratique d’arts martiaux, j’ai bien moins de 50 ans et il m’arrive pourtant de ronfler aussi. Je n’atteins pas (encore) le stade de l’avion à réaction, peut-être seulement celui d’un monomoteur à hélice (ce qui est déjà pas mal), mais le sujet m’a suffisamment ennuyé, et on m’a suffisamment mis de coups d’oreillers pendant la nuit, pour que je me renseigne un peu sur le pourquoi du comment. Et j’ai trouvé des réponses sur l’origine du mal.

Le bruit provoqué par le ronflement vient de la vibration des tissus de la gorge. Ces tissus vibrent parce que le passage de l’air au fond de la gorge, au lieu d’être laminaire, devient turbulent. Les deux principales causes de ronflement sont la surcharge pondérale, qui épaissit les tissus de la gorge et rend plus difficile (plus turbulent) le passage de l’air, et la congestion nasale (le nez bouché), qu’elle provienne d’une déviation de la cloison nasale, d’une sinusite ou d’un simple rhume. En fait, tout ce qui peut venir perturber le passage de l’air dans le nez pourra jouer un rôle direct ou indirect dans le ronflement.

Deux autres facteurs sont susceptibles d’agir sur le ronflement. 1) Dormir sur le dos, car cela favorise l’affaissement par gravité des tissus mous de la gorge, et, là aussi, l’apparition d’un flux d’air turbulent. 2) Consommer de l’alcool le soir, puisque l’alcool agit comme un myorelaxant qui va « ramollir » les muscles et les tissus de la gorge (donc compliquer le passage de l’air).

Comment moins -ou ne plus- ronfler ?

Nous entrons là dans le vif du sujet. Mille et un sites internet sont consacrés au sujet, certains suggérant des solutions plus proches du vaudou que de la science ou du bon sens. Ici, nous allons privilégier les solutions de bon sens, logiques et simples. On l’a vu plus haut, le ronflement est dû à la vibration des tissus de la gorge. Pour ne plus ronfler, il faut donc faciliter la circulation de l’air dans tout l’appareil respiratoire pour empêcher au maximum cette vibration de s’enclencher. Voici 3 techniques faciles, logiques et efficaces, dont deux m’évitent déjà moult coups d’oreiller durant la nuit :

1. Perdez du poids (ne serait-ce que trois ou quatre kilos). Si vous êtes en surpoids, ce sera une solution radicale et très souvent suffisante. Je ne dis pas que c’est la solution la plus simple, mais si vous êtes en surcharge pondérale, vous aurez beau dormir sur le côté, cela ne changera rien. En revanche, en perdant quelques kilos, les tissus de la gorge deviennent moins épais (moins « gras ») et l’air circule tout simplement mieux. C’est logique.

2. Débouchez votre nez. Cela permettra à l’air inspiré de rencontrer moins de résistance. Pour ma part, avec mon nez abimé depuis l’enfance (cloison nasale déviée et sinusite chronique), c’est ce qui m’a beaucoup aidé pour arrêter de ronfler. On m’avait parlé d’opération chirurgicale, mais deux spécialistes réputés se sont contredits mutuellement à mon sujet, donc j’ai préféré éviter. Du coup, je dois remercier mon ORL, puisqu’il m’a fait essayer une nouveauté technologique que je ne connaissais pas: un dilatateur nasal. On a l’air plutôt moche avec, mais comme il est fait pour être porté la nuit, au final ça ne dérange pas, et, pour moi en tous cas, ça marche très bien.

3. Dormez sur le côté. Cela évitera aux tissus mous de la gorge de s’affaisser et de « fermer » le passage de l’air. Pour plus de confort, pliez votre oreiller en deux (s’il est fin, sinon ce n’est pas la peine) pour maintenir votre tête droite, dans l’axe de la colonne vertébrale (vous n’aurez ainsi pas mal aux cervicales au réveil). C’est tout bête, mais c’est en pliant mon oreiller que j’ai vraiment mieux dormi dans cette position. Au sujet de dormir sur un côté ou un autre, j’ai entendu que dormir sur le côté droit permet au coeur d’être moins « compressé » que lorsqu’on dort sur le côté gauche. Après quelques recherches, j’ai effectivement découvert cette étude de 2003 de l’American College of Cardiology, reprise par le New York Times, qui semble confirmer qu’il vaut mieux dormir sur le côté droit, particulièrement en cas de problèmes cardiaques.

En résumé, pour sauver votre couple, perdez 3 ou 4 kilos, débouchez votre nez, et dormez sur le côté droit! Et si l’un d’entre vous a testé la technique de la balle de tennis cousue dans le dos du t-shirt pour se forcer à dormir sur le côté, peut-il nous en faire un compte-rendu dans les commentaires?


Découvrez vite l'actu brulante !