balance a ecrevisse pas cher

seils pour les attraper dans un cours d’eau près de chez vous.

Le matériel :

Le matériel nécessaire à la pêche à l’écrevisse est très simple : un bâton fourchu, une balance ou panier plombé réglementaire (en vente dans tous les magasins de pêche), quelques appâts et un seau où déposer votre butin.

En ce qui concerne les appâts, vous avez l’embarras du choix : têtes de maquereau (pourries de préférence), morceaux de poissons, mais également déchets de viande à récupérer chez votre boucher. Certains pêcheurs indiquent également que le crustacé rafolerait de la nourriture pour chien et notamment du Frolic arrosé au Viandox ou parfumé à la lavande. La feuille de poireau serait également efficace. Dans tous les cas, privilégiez des appâts très odorants : c’est l’odeur qui attire l’écrevisse.

Les bons coins :

L’écrevisse américaine se pêche dans tous les cours d’eau du sud-Manche, petits et gros. Privilégiez de préférence des coins ombrageux, où l’eau est à la fois opaque et calme. Cherchez des rochers au fonds de l’eau : les écrevisses adorent s’y cacher.

Il vaut mieux pêcher par temps chaud, à une époque où la température de l’eau est élevée. Les temps orageux sont idéaux. Evitez également les périodes venteuses : les remous provoqués à la surface des rivières effraient l’écrevisse, qui refuse souvent de sortir les jours de vent.

L’Airon est le cours d’eau le plus réputé pour les écrevisses, mais la Sélune est également une rivière intéressante. Une fois sur place, placez délicatement avec votre bâton fourchu la balance sur le fond de la rivière, à trois ou quatre mètres du bord si possible. Relevez votre matériel tous les quarts d’heure. Avec un peu de chance, vous remonterez plusieurs écrevisses à chaque fois.

La cuisine :

L’écrevisse californienne n’a pas bonne presse auprès des cordons bleu et des gourmets. Sa chair serait plus fade que sa consoeur française. Pour les professionnels, il n’en est rien. Faites revenir le crustacé au court bouillon durant quelques minutes, et n’hésitez pas à assaisonner. La californienne se cuisine très bien… à l’américaine, avec des produits épicés et de la sauce tomate.

La législation :

Attention : une fois pêchée, un arrêt départemental vous interdit de rejeter l’écrevisse à l’eau, car l’espèce est considérée comme invasive. De même, il vous est interdit de la transporter vivante, sous peine d’être accusé de vouloir aller la rejeter dans des cours d’eau qu’elle n’a pas encore colonisés. Pour tuer le crustacé tout en le gardant comestible, il faut le châtrer. Cela consiste à tirer la nageoire centrale au niveau de la queue de l’animal. En tirant d’un coup sec, vous arracherez les intestins et le système digestif de l’écrevisse, qui sera tuée sur le champ.

Enfin, n’oubliez pas le permis de pêche, impératif pour taquiner la bestiole. Il coûte, autour de Saint-Hilaire, 10 euros pour une journée, et 40 euros pour une année. Contactez pour cela la société de pêche saint-hilairienne.


Découvrez vite l'actu brulante !