bobinoir pas cher

Le bobinoir, appelé aussi pelotonneuse, sert à faire des pelotes partir d’écheveaux ou même à partir de pelotes du commerce.
Cela permet de dévider les pelotes par l’intérieur et assure donc une tension permanente et régulière du fil, évite que la pelote ne roule et prenne la poussière.
C’est indispensable pour le tricot machine, mais cela peut être très utile aussi pour les tricoteuses qui tricotent avec les aiguilles.
Je l’utilise aussi lorsque j’ai défait un ouvrage : le fil mis en pelote est moins froissé, fait moins de « mousse », prend moins de place, fait moins de noeud.
Mais tout le monde n’a pas forcément de bobinoir, ne souhaite pas forcément en acheter ou parfois est loin de chez lui.

Comment faire alors ?
Je vous propose mon petit truc pour bobiner avec ce qu’on a sous la main, le systemeb en quelque sorte
Bien sur, inutile de vous parler de la classique pelote de laine enroulée, tout le monde sait faire, mais n’avez vous pas noté qu’on ne sait jamais où mettre les doigts quand on fait ce genre de pelotes ? Mon petit truc est d’éliminer les soucis des doigts, sans les couper biensur.
Pour cela trouvez un petit flacon de liquide, d’une dizaine de centimètres et pas plus de 2 ou 3 cm de large, si possible avec un col fin et long, qui sera facile à tenir en main.

Pour ma part, j’ai trouvé une mignonnette de Vodka, comme on peut en trouver dans les mini frigos des chambres d’hotel.
Le contenu a peu d’importance, bien entendu. Si elle est vide ou pleine non plus, mais on bobine mieux avec une bouteille pleine ( rapport à la personne qui bobine ) …

Commencez à enrouler le fil sur le col pour faciliter la prise en main et enrouler ensuite quelques tours au hasard sur le corps de la bouteille

Ensuite tenez votre bouteille en biais et tournez la bouteille par le col. Votre fil doit rester vertical, la rotation de la bouteille va décaler légèrement votre fil à chaque fois comme avec un vrai bobinoir et vous ne serez plus gênée par vos doigts.
Rapidement le fil va rassembler les différents tours et cela va ressembler à une pelote pelotonnée de manière pro et on peut bobiner beaucoup de fil ( ici une mini pelote et un de plus de 150m de lin de la Droguerie ). Pour défaire, poussez simplement la pelote vers une des extrémités.
Vous pourrez utiliser le fil de l’intérieur ou celui de l’extérieur ou les 2 en même temps si vous tricotez en double.
Et pour les petits bouts de laine qui traînent, je les plie en 4 ou 8 et je les transforme en écheveau.
Ainsi j’ai une évaluation assez rapide de ce qui me reste pour le longueur de chaque brin : je multiplie la longeur de mon écheveau fait ou défait par le nombre de brins ( il faut penser à plier selon le même nombre de brins pour comparer)
Et pour stocker cela prend moins de place que pour des pelotes qui se défont, rien ne s’emmèle et c’est plus joli.