bouche vmc hygroréglable

La VMC hygroréglable simple flux est l’une des solutions de référence pour assurer la ventilation et l’aération d’un logement. Comment choisir la VMC simple flux la mieux adaptée parmi les modèles proposés dans le commerce ? Quels sont les critères à prendre en considération ?

Choisir sa VMC simple flux hygroréglable : deux types de modèles

Il existe deux grands types de VMC hygroréglables simple flux :
La VMC hygro A → Les bouches d’extraction sont sensibles à l’humidité, tandis que les entrées d’air ne réagissent qu’à la pression de l’air. Plus économe, la VMC Hygro A est davantage utilisée dans les bâtiments tertiaires et les logements collectifs en rénovation. Le contrôle de l’humidité n’est effectif que dans les pièces de services comme la cuisine, la salle de bain ou la buanderie. Le rapport qualité/prix est intéressant.
La VMC hygro B → Les entrées d’air comme les bouches d’extraction sont sensibles à l’humidité avec ce modèle de qualité supérieur. Le contrôle de l’humidité ambiante étant plus précis, les déperditions de chaleur sont encore plus faibles. La VMC Hygro B est plutôt installée dans les habitations neuves ou récentes et devient peu à peu la norme.
Le dimensionnement des conduits pour la VMC simple flux hygroréglable

L’avantage de la VMC simple flux est qu’elle ne possède qu’un seul réseau de gaines, ce qui facilite son installation dans le logement. Le confort des occupants dépend en partie de la vitesse du renouvellement d’air du logement. Le débit de l’air entrant doit être identique ou tout au moins suffisamment proche du débit de l’air sortant, afin d’éviter la sensation de courants d’air qui peut être désagréable. Les professionnels connaissent parfaitement la réglementation qui impose certains seuils minimaux pour le débit de l’air en fonction de la taille des pièces et leur fonction. Le calcul du dimensionnement peut en revanche s’avérer complexe pour les particuliers novices, d’où l’intérêt que peut représenter le fait de passer par un véritable expert pour l’installation de votre VMC hygroréglable.
Choisir sa VMC simple flux hygroréglable en fonction des nuisances sonores

Les bruits que peut générer une VMC hygroréglable sont de deux natures : le bruit extérieur qui passe par les entrées d’air, et le bruit du caisson d’extraction transmis à la structure ou aux conduits d’évacuation (à cause des vibrations du moteur). Concernant les entrées d’air, pensez à opter pour des modèles acoustiques, notamment pour les chambres à coucher, afin de limiter les nuisances sonores provenant de l’extérieur (coups de klaxon, passages des véhicules). L’usage de conduits souples au lieu de conduits rigides limite aussi la transmission des vibrations provenant du caisson d’extraction. On note l’apparition sur le marché de conduits, dits semi-rigides, qui cumulent l’avantage de flexibilité des conduits souples, avec la résistance des conduits rigides.
Les autres critères de choix d’une VMC simple flux hygroréglable

Le fonctionnement de la VCM hygroréglable est automatique, mais certains modèles prévoient la pose de boutons poussoirs vous permettant de pousser au maximum les capacités des bouches d’aspiration, si vous le jugez utile. Enfin, si vous souhaitez bénéficier d’aides financières pour installer votre VMC, vous pouvez consulter notre simulateur d’éligibilité aux aides de l’Anah.


Découvrez vite l'actu brulante !