canne de marche telescopique pas cher

Si vous êtes tombé sur cet article un peu par hasard et que vous n’avez aucune idée de l’utilité des bâtons de marche, commencez par lire l’article “10 raisons d’utiliser des bâtons de randonnée”.

Certains randonneurs utilisent des bâtons en bois qu’ils trouvent en chemin ou fabriquent eux-mêmes. Cependant, les fabricants n’allaient pas se limiter à cela et ont développé des bâtons qui sont performants, légers, pratiques, confortables à utiliser et qu’ils peuvent vendre plus cher que des bouts de bois.

Comme pour n’importe quel matériel de randonnée, les modèles et les prix sont très variés et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.

Nous allons ici nous intéresser uniquement aux bâtons de randonnée multi-brins et laisser de côté les bâtons de marche nordique (marche rapide avec des bâtons spécifiques) qui sont souvent mono-brin ainsi que les cannes de marches. Ces types de bâtons sont un peu moins bien adaptés à la randonnée.

Quel est le problème des bâtons mono-brin ? Ils ne peuvent pas se ranger sur le sac à dos quand vous ne voulez pas marcher avec ou que vous avez besoin de vos mains pour faire autre chose. Et à l’inverse des bâtons en bois, vous ne pouvez pas vous en débarrasser au bord du chemin.

Nous allons voir dans la suite, les caractéristiques et critères de choix importants à considérer par rapport à vos besoins.

Le prix
Les prix varient énormément entre les modèles. Généralement, plus un bâton est léger, plus il est cher. Tout ce qui ajoute du confort se retrouve également dans le prix (matériau des poignées, système anti-choc, etc.). Comme pour le reste du matériel de randonnée, faites attention, un prix élevé n’est pas forcément synonyme de qualité. Et, vous pouvez trouver de bons bâtons de randonnée pour un prix assez bas.

Attention : Certains modèles se vendent à l’unité et d’autres par paire, comparez donc bien les mêmes choses.

Le poids
Le poids des bâtons dépend surtout des matériaux et des systèmes de rangement utilisés, dont nous parlerons plus tard. Plus des bâtons sont légers, plus il est agréable et moins il est fatigant de marcher avec – que vous les ayez dans les mains ou sur votre sac à dos. Mais, plus des bâtons sont légers, plus ils sont chers généralement.

Attention : Certains bâtons ultralégers sont assez fragiles (souvent constitués de carbone). Ce sont des bâtons à éviter pour les grands gabarits ou après les fêtes. Oui, les bâtons de randonnée (et pas uniquement ceux en carbone) cassent parfois – hein Sylvain, les bâtons que je t’ai prêtés ! 😉

L’encombrement
Les bâtons de marche ont différents systèmes de rangement afin de réduire leur encombrement – ce qui est pratique pour les ranger quand on ne s’en sert pas. Imaginez-vous accrocher un bâton de 1m20 ou plus sur votre sac à dos ! Il s’accrocherait partout, serait gênant et dangereux pour vos coéquipiers.

L’encombrement dépend surtout du système de rangement des bâtons et du nombre dBâtons de randonnée rangés sur un sac à dose brins. La majorité des bâtons multi-brins en ont 2 ou 3 (parfois 4). Plus un bâton a de brins, moins il est encombrant et moins il sera gênant quand vous le rangerez. Les bâtons à 4 brins sont surtout réservés aux personnes qui veulent ranger leurs bâtons dans leur sac.

La plupart des randonneurs accrochent leurs bâtons à l’extérieur de leur sac à dos quand ils ne s’en servent pas. Assurez-vous que les bâtons pliés s’accrochent bien sur votre sac. Plus votre sac à dos est grand, moins vous avez besoin de brins – il suffit d’éviter que les bâtons ne dépassent trop du sac à dos. Pour cela, le mieux est d’essayer en magasin les différents modèles sur votre sac à dos.

Le système de rangement
Voici un point qui est souvent négligé dans le choix des bâtons de marche : le système de rangement, de pliage ou de déploiement. Chaque marque utilise des technologies différentes, les systèmes ne sont pas de la même qualité d’une marque à une autre mais on peut distinguer 3 principaux systèmes avec certains avantages et certains inconvénients :

A vis
Système de rangement à vis – bâton de randonnéePrincipe : Il suffit de choisir la longueur voulue (grâce à des graduations) en faisant coulisser les brins et de visser ces brins ensemble. Pour les ranger, il suffit de les dévisser et de les faire coulisser les uns dans les autres.

Avantages et inconvénients : Ce système est le premier à être apparu et sûrement le plus courant. Il équipe maintenant surtout les bâtons de randonnée bon marché et permet de régler la taille des bâtons assez facilement. Le premier inconvénient de ces bâtons est qu’ils se dérèglent parfois pendant la marche. Cela peut se faire au fur et à mesure ou soudainement. Et quand un bâton rétrécit soudainement, ça peut être dangereux – en plus d’être très surprenant.

Vous me direz : « pourquoi ne pas serrer plus fort ? ». Et c’est vrai, plus vous serrez fort, moins il y a de chances que cela arrive. Et c’est là qu’apparaît le deuxième inconvénient : les brins sont parfois difficiles à dévisser – surtout si vous y avez été de bon cœur au moment de les visser. 😉

Heureusement, ces systèmes ont évolué et cela arrive rarement avec des bâtons de qualité.

Utilisations : Je recommanderais surtout le système à vis pour des randonnées à la journée (sans un gros sac à dos), pour des utilisations occasionnelles et sur des terrains assez faciles.

A clip
Système de rangement à clip – ouvertPrincipe : Il suffit de choisir la longueur voulue en faisant coulisser les brins puis de clipper le système (photos de gauche). Pour ranger les bâtons, il suffit de déclipper le système et de faire coulisser les brins les uns dans les autres.

Avantages et inconvénients : Ce système est très pratique et très rapide, mais généralement plus cher que le système à vis. Il n’a pas les deux inconvénients de ce dernier. Il peut se dérégler, mais cela se fSystème de rangement à clip – ferméait progressivement après de forts appuis et le bâton ne « rapetisse » pas d’un coup.

Utilisations : C’est donc un bon choix pour les personnes randonnant régulièrement et qui appuient fortement sur leurs bâtons (descentes raides, sac à dos lourd, grands gabarits, etc.).

Pliage en Z
Bâtons de randonnée – système de rangement en ZPrincipe : Un fil élastique tient les brins ensemble. Pour monter les bâtons, il suffit de déplier les brins et de les emboîter les uns dans les autres, en tirant sur la poignée et le premier brin, jusqu’à ce que le bouton de verrouillage (situé sous la poignée) se bloque. Pour les ranger, il suffit d’appuyer sur ce bouton pour déverrouiller le système, d’enfoncer le brin du haut dans la poignée, puis de séparer les brins et les plier.

Avantages et inconvénients : C’est un système très pratique, rapide et qui ne se dérègle pas. Ce système permet également d’avoir des bâtons plus légers. Le principal inconvénient est que la taille des bâtons ayant ce système n’est pas réglable. On trouve cependant, ce type de système associé à un système à clip – ce qui permet d’agrandir ou raccourcir un peu (environ 20 cm) la longueur des bâtons.

Utilisations : Les bâtons équipés de ce système sont donc préférables pour une utilisation sur le plat ou sur des terrains avec peu de dénivelé. C’est également un excellent choix pour les personnes recherchant la légèreté et ne se servant des bâtons que sur un seul type de terrain – uniquement pour les descentes pentues à très pentues par exemple. Ces bâtons ont généralement des manchons (extensions en dessous des poignées), qui permettent de positionner ses mains plus bas en fonction du terrain au lieu de régler la taille des bâtons.

Mais, pourquoi régler la taille des bâtons de randonnée ?

Vous ne grandissez plus, alors pourquoi avoir des bâtons dont la taille est réglable ?

Pour que l’utilisation d’un bâton de randonnée soit optimale, il faut que vos coudes forment un angle droit (vos avant-bras soient à l’horizontale), quand la pointe est au contact du sol et que vous avez le bâton en main.

Si vous êtes en montée ou en descente, la longueur optimale n’est donc pas la même. Elle est plus petite en montée et plus grande en descente. J’y reviens un peu plus tard – avec un magnifique schéma. Clignement d’œil

Les matériaux des tubes
La partie longue (tube) des bâtons peut être constituée de différents matériaux.

Le plus courant est l’alliage d’aluminium car c’est un bon compromis entre solidité, prix et légèreté. Tous les alliages ne sont pas les mêmes – certains étant plus légers que d’autres – mais nous n’allons pas rentrer dans le détail ici. Il faut savoir que l’aluminium peut plier mais casse rarement.
Certains bâtons de marche contiennent des fibres de carbone (avec différents pourcentages). Ils sont plus légers, amortissent mieux les vibrations, mais sont moins solides et plus chers. Si vous avez bien été attentif jusqu’ici, vous savez que le carbone c’est léger mais ça casse. Et, contrairement à l’aluminium, ça ne plie pas avant de casser.
Enfin, on voit également apparaître sur le marché des modèles avec du titane, ce qui rend les bâtons légers et solides.

Les poignées
Avez-vous déjà senti la différence entre une bonne et une mauvaise poignée de vélo ? Entre celle qui vous fait des ampoules et celle avec laquelle vous pouvez rouler confortablement pendant des heures ? Avec les bâtons de marche, c’est un peu similaire – le choix des poignées est primordial – car c’est en agrippant celles-ci avec vos mains que vous transmettez au sol votre poids et celui de votre sac à dos.

Il faut donc qu’elles soient agréables à tenir, qu’elles ne glissent pas et qu’elles ne créent pas de frottements désagréables qui pourraient engendrer des ampoules (non, ça n’arrive pas qu’aux pieds).

Nous verrons dans la section suivante, que la dragonne joue aussi un rôle important pour transmettre votre poids et éviter les frottements.

Vous trouverez surtout quatre types de poignées différents :

Poignée en plastique – bâton de marcheLes poignées en plastique : Elles sont peu confortables et font transpirer mais sont durables et bon marché. Elles sont plutôt réservées à des utilisations courtes ou aux personnes qui ont des “mainPoignée en caoutchouc – bâton de marches de bûcherons”.

Les poignées en caoutchouc : Elles sont durables, peu chères, et assez confortables. Suivant les personnes, elles peuvent être utilisées confortablement pendant de longues périodes ou pas.Poignée en mousse – bâton de marche

Les poignées en mousse : Elles sont très confortables, légères, absorbent la transpiration mais ne sont pas très durables et sont assez chères.Poignée en liège – bâton de marche

Les poignées en liège : Ces poignées sontconfortables, évacuent bien la transpiration, sont assez durables mais également assez chères.

Plus vous utiliserez vos bâtons pendant de longues périodes ou pour des utilisations intenses (descentes raides, sac à dos lourd, terrains difficiles…), plus je vous conseille d’avoir des poignées confortables.

Le mieux est pour cela d’essayer en magasin si vous avez une préférence entre les différents matériaux et les différents modèles. Vérifiez également que l’ergonomie de la poignée convient bien à la morphologie de votre main – cela vous évitera des ampoules ou des frottements désagréables.

Note : Certains modèles sont déclinés en une version main gauche et une version main droite. Faites-attention à vérifier cela pendant l’essayage.

Manchons – bâton de randonnéeCertaines poignées ont une extension que l’on appelle manchon et qui permet d’utiliser ses bâtons dans des sections raides en montée sans devoir les régler à nouveau. C’est aussi très pratique pour des traversées pentues. C’est donc un plus si vous êtes amené à randonner dans ce genre de terrains.

Les dragonnes
Rien à voir avec des créatures légendaires femelles, ce sont les sangles qui s’enfilent autour des poignets.

L’utilité des dragonnes n’est pas tellement de ne pas perdre ses bâtons (comme ça peut l’être en partie pour les bâtons de ski). En randonnée, pas besoin de remonter pendant un quart d’heure tant bien que mal pour récupérer ses bâtons ! Clignement d’œil

Les dragonnes servent surtout à soulager les mains et les avant-bras en reposant le poignet dessus. De cette manière, vous n’avez pas besoin d’agripper trop fortement les poignées pour transférer du poids aux bâtons. Cela économise vos mains et avant-bras et réduit les frottements. Dragonne simple – bâton de marche

Certaines dragonnes toutes simples sont constituées d’une sangle classique réglable. Elles équipent les bâtons bon marché et ne sont pas extrêmement confortables. Elles sont plutôt faites pour des utilisations courtes.
Dragonne rembourrée – bâton de marcheCertaines sont rembourrées (avec du néoprène par exemple) et sont donc plus confortables. Elles se trouvent sur les bâtons de randonnée un peu plus chers et sont agréables pendant des utilisations prolongées.
Quand vous choisissez vos bâtons de randonnée, assurez-vous que les dragonnes se serrent et desserrent facilement et rapidement (même avec des gants) et qu’elles ne se desserrent pas quand vous marchez avec les bâtons.

La taille
Choisir ses bâtons de randonnéeLe choix de la taille est surtout valable pour les bâtons qui utilisent un système de déploiement en Z – car ils ne sont pas réglables et existent donc en plusieurs tailles. Il vous faut donc bien choisir celle-ci.

Choisissez la taille de vos bâtons de manière à ce que vos coudes forment un angle droit quand vous avez les bâtons en mains et que la pointe est en contact avec le sol.

Assurez-vous que vos bâtons aient la bonne taille par rapport aux types de terrains sur lesquels vous allez vous en servir le plus : plat, descente, montée. Si vous ne vous servez de vos bâtons qu’en descente, prenez des bâtons plus grands que ce qu’il vous faudrait sur le plat par exemple. Le tout est illustré dans le schéma que je vous ai préparé (vous ne pouvez pas le manquer, c’est le plus beau !).

Généralement, les bâtons avec les systèmes de rangement à clip ou à vis ont une taille unique. Mais vérifiez quand même que la taille des bâtons est la bonne si vous êtes de petit ou grand gabarit. Il existe également des modèles enfant et femme qui sont plus courts et ont des poignées plus petites.

Si vous les commandez sur internet (ce que je ne recommande pas forcément), vous pouvez mesurer facilement la distance entre le sol et votre coude quand vos bras sont le long de votre corps. Souvenez-vous que cette longueur est celle que vous devez utiliser sur le plat et que vous devez avoir de la marge pour agrandir et raccourcir les bâtons si vous voulez les utiliser en descente et en montée.

Les pointes
Pointes de bâtons de randonnéeCe sont des éléments très importants, car ce sont elles qui sont au contact du sol. Elles sont un peu comme les pneus d’une voiture ou les semelles de chaussures de randonnée. Il faut que les pointes accrochent bien sur le terrain et qu’elles soient assez durables.

Il existe des pointes en acier qui sont bon marché, mais qui sont peu durables. Elles sont plutôt destinées à une utilisation occasionnelle des bâtons de marche.
Les pointes en carbure de tungstène sont un bon compromis entre accroche et durabilité mais sont généralement plus chères. Elles sont plus durables que l’acier et sont un investissement intéressant si vous comptez utiliser vos bâtons régulièrement.
Vous trouverez également des bâtons avec des pointes (embouts) en caoutchouc qui sont performantes sur les surfaces dures et rocailleuses. Elles ont l’avantage d’être assez silencieuses et de laisser peu de marques sur le sol. Ces pointes sont souvent interchangeables. Nous verrons dans une section suivante qu’il existe une alternative aux pointes interchangeables, si vous voulez utiliser des embouts en caoutchouc.

Le système anti-choc
Certains modèles ont un système anti-choc, qui comme son nom l’indique, sert à réduire les vibrations transmises aux bras et au haut du corps. Cela ajoute du confort en descente, mais aussi du poids et des euros supplémentaires. Si vous avez les poignets, coudes ou épaules fragiles, cela peut être un bon choix.

Si vous optez pour ce genre de bâtons, assurez-vous que le système anti-choc puisse se bloquer pour marcher sur le plat ou en montée. De cette manière, vous ne perdrez pas de puissance – et ne ferez pas d’efforts inutiles.

Les accessoires
Les accessoires sont parfois fournis avec les bâtons ou peuvent être achetés séparément. Voici les plus courants :

Les rondelles
Rondelles – bâton de randonnéeCe sont des objets souvent interchangeables qui s’adaptent au bout des bâtons de marche pour pouvoir les utiliser sans qu’ils ne s’enfoncent trop dans des terrains mous voire très mous – et en particulier dans la neige. Avec des rondelles, vous pouvez donc utiliser vos bâtons de randonnée pour faire de la randonnée raquette.

Plus les rondelles sont larges, plus elles sont « portantes » et plus elles sont destinées à des terrains mous. Les petites rondelles (rondelles d’été) servent aussi à éviter de trop coincer vos bâtons dans les rochers.

Les protège-pointes
Protège-pointes avec un angleProtège pointe de bâton de marcheIls s’emboîtent par-dessus les pointes pour éviter que celles-ci ne viennent abîmer vos vêtements, votre sac à dos ou blesser un de vos coéquipiers quand vous ne vous servez pas de vos bâtons.

Ils sont en caoutchouc et peuvent aussi être utilisés sur des terrains durs (routes, dalles rocheuses…) ou pour éviter d’endommager des terrains sensibles. Ils réduisent également le bruit pendant la marche. Certains protège-pointes ont un angle (photo de droite) et sont destinés à la marche nordique sur route ou sur terrains durs.

Ces accessoires ne sont pas indispensables, mais peuvent être un plus en fonction des types de randonnées ou autres activités de plein air que vous pratiquez. Il existe bien évidemment d’autres accessoires, mais beaucoup sont plutôt des gadgets.

Conclusion
J’espère que vous avez maintenant les éléments en main pour bien choisir vos bâtons de marche et vous y retrouver une fois devant la multitude de bâtons en magasins. Vous devriez pouvoir au moins faire la différence entre celui à 10 euros et celui à 50 euros (mis à part le prix) !

Après avoir vu l’importance des bâtons de randonnée dans cet article, comment les choisir dans le présent, il ne nous reste plus qu’à voir comment s’en servir dans un prochain article ou une prochaine vidéo.

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Si vous l’avez apprécié, partagez-le avec vos amis, ça me fera très plaisir !