cape chauffante electrique

Ce n’est pas encore (ou plus tout à fait) la période mais il n’est pas inintéressant de s’y préparer dès maintenant. Si, tout comme moi, l’hiver a été assez difficile, avec des températures à la maison à la limite du supportable, si vous êtes généralement très frileux(se) et que vous regagnez rapidement votre couette, le soir, pour chercher un peu de réconfort, le produit que je souhaiterais vous présenter va très certainement vous inspirer. La couverture Klarstein n’est pas qu’une simple couverture (bien évidemment, elle n’aurait pas sa place sur ce blog si c’était le cas !), il s’agit d’une couverture électrique chauffante. Alors, dit comme ça, ça peut impressionner mais vous allez découvrir qu’il s’agit d’un objet à la fois bien sympathique et fort utile.

Présentation

Personnellement, cet accessoire arrivait en terrain conquis. En effet, rien qu’à la lecture du titre, j’étais bluffée. Qui aurait pu croire qu’il existait une couverture capable de générer elle-même de la chaleur ? Vous ? Vaniteux va ! Bon, d’accord, je peux l’avouer, je ne connaissais pas (Oh la mauvaise !) et lorsque j’ai croisé cet article, j’ai eu le sentiment qu’il avait été créé pour moi ^^. Je suis juste assez vexée que l’on ne m’ait pas prévenue avant… (Surtout cet hiver, lorsque la chaudière collective peinait à se lancer et que, de toute manière, le peu de chaleur se perdait à travers la mauvaise isolation des murs !)

Description

Couverture_chauf4Il s’agit donc d’une couverture assez lourde et épaisse. L’un des côtés est en polaire de couleur (pour ma part, j’ai choisi le beige mais elle existe également en bleu-ciel), et l’autre en polyester blanc. Du côté blanc, on peut facilement voir un câble courir sous la fibre : il s’agit d’un cordon chauffant comme ceux utilisés dans les terrariums (!!!) Ce dernier a été cousu pour slalomer sur la totalité de la couverture. Le côté polaire est, par contre, particulièrement doux et agréable au toucher. Sur l’un des coins, vous pouvez découvrir une imposante fiche servant à brancher le plaid sur le secteur. C’est la partie qui est susceptible d’inquiéter quelque peu. On y fixe le cordon d’alimentation électrique doté d’une télécommande sur 4 niveaux : le niveau « 0 » pour l’éteindre, bien entendu, et les niveaux de « 1 » à « 3 », le plus bas correspondant au niveau de chauffe le plus faible, et l’autre au niveau le plus fort. Simplissime donc, il ne reste plus qu’à tester cet étrange objet.

En pratique

Sur le lit
Cette couverture a pour principale fonction d’être un chauffe-matelas, ce qui explique cette rigidité de la fibre. Elle adhère ainsi parfaitement à la surface de votre lit, sur le dessus de la couette ou directement en contact avec votre matelas. Elle permet donc, lors des nuits d’hiver, de préparer votre lit avant votre entrée. En effet, qui n’a jamais ressenti une certaine appréhension à l’idée de se glisser dans un lit glacial ? Surtout qu’il est impossible de s’endormir tant que la température n’a pas sensiblement grimpé, ce qui peut prendre un bon moment… Résultat, on ne dort pas et notre esprit reste fixé sur les orteils glacés qui s’entortillent désespérément au fond des draps. Cette couverture permet donc de supprimer cette attente désagréable en vous accueillant dans un lit bien chaud. J’ai, pour ma part, utilisé la position « 3 » de la télécommande pour atteindre le niveau de chauffe le plus fort. Il faut bien 20 bonnes minutes à la couverture pour gagner les degrés nécessaires au transfert de chaleur sur le matelas. Par contre, le test sur le dessus de la couette n’a pas été concluant. Cette dernière était bien trop épaisse pour que la chaleur puisse se déployer dans tout le lit.

Sur le canapé
Pour la suite de ce test, j’ai décidé d’utiliser la couverture directement sur moi afin de m’y emmitoufler sur le canapé. La rigidité de la fibre, qui tout à l’heure était parfaite pour épouser le matelas, est cette fois quelque peu contraignante lorsqu’il s’agit de s’enrouler autour d’un corps. De ce fait, elle forme une sorte de coquille au-dessus des pieds comme si on venait de se glisser dans un tube. On se retrouve donc en contact partiel avec la couverture, ce qui n’est pas spécialement pratique. J’ai tout d’abord utilisé la position « 1 » de la télécommande, puis la « 2 » pour accélérer le processus de chauffe. Très vite, on sent la chaleur gagner la fibre et créer un cocon particulièrement douillet. La chaleur est douce, le cordon n’est absolument pas brulant, même en testant la position « 3 ». Il me parait important de préciser qu’on ne transpire pas sous cette couverture, même si ce test a été effectué loin des soirées glaciales de l’hiver. La matière retient particulièrement bien la chaleur, créant une sorte de bulle protectrice et chaleureusement, même après extinction de l’appareil et que le cordon se soit totalement refroidi. C’est donc parfait si vous souhaitez vous détendre devant la TV ou jouer à la console.

Couverture_chauf2Couverture_chauf3

Verdict

Une bonne surprise. Cette couverture chauffante trouvera assurément une place de choix durant vos soirées d’hiver. La texture, bien qu’un peu trop rigide à mon goût, est particulièrement douce. La chaleur diffusée par le cordon chauffant est très agréable, même en position maximale. Résultat, le rendu est douillet et c’est justement ce qu’on attend de ce type de produit. Petit bémol concernant sa taille : en effet, avec des dimensions de 150 x 80 cm, elle correspond à un lit pour une personne. Vous me direz que lorsqu’on est deux, nul besoin de ce type d’artifice et je vous répondrais que la vie n’est pas un téléfilm de l’amour diffusé sur M6. Dans la vraie vie, même un couple peut avoir froid, surtout lorsque les pieds glacés de l’un viennent se coller sur la cuisse de l’autre, brrrrr !