changer de femme

Changer de femme pour une plus jeune
Citation laperle rare a écrit:punaise bonjour les clichés a deux balles ( si c est moi qui le dis vous rêvez pas) mais j ai pas finis cliché a deux ballesprimo parce qu on sait tous que mêmes les épouses jeunes sont cocues les hommes n attendent pas que la viande pourrie comme tu dis pour les tromper donc si on t écoute les jeunes femmes n ont pas de problème de ce type ouaiff n importe quoi secondo Même les homme spauvres endéttés trompe leurs femmes, pas besoin d être riche pour ça le profil du big boss cinquantenaire cliché a deux balles encore une fois parce qu on sait que la plupart des magrébins ne sont pas PDG a part ceux qui ont des snacks de panini
Citation yayarose a écrit:Bah les femmes sont comme çamaintenant! Entre celle (et c est la mode) je reste àla maison et monsieur apporte l argent! Celle qui pleurecar monsieur n a pas économiserqvant de se marier… Celle qui dit celui qui n a pas d argent il faut le quitter…. Bref qu Allâhswt nous guide inchallah
Citation JusteMoi. a écrit:Il ne faut pas faire de quelque cas une généralité, c’est pas bien de mettre tout le monde dans le même sac. Nos frères et nos soeurs seront des hommes et femmes courageux qui prendront la relève, éduqueront fièrement la prochaine génération. Le fait de penser mal et le proclamer, cela à un impacte sur la communauté, il faut avoir une bonne opinion du croyant, vaut mieux être le porteur de musc que le porteur de charbon … Moi j’ai l’image de l’homme fière extérieurement mais intérieurement sensible et soucieux, leur fierté les empêche de montrer leur « faiblesse », c’est ce qui fait d’eux des hommes, certains font fausse route un certains temps mais Allah par sa grande Miséricorde les guides. Une fois guidé, ils se rappellent de leur péché et l’égarement ou ils étaient et remercie Allah de les avoir sortie des ténèbres à la lumière. Moi j’ai l’image de l’homme qui aime sa femme et qui est fière d’elle quand elle porte leur enfants. J’ai l’image de l’homme qui rassure sa ptite femme à sa première ride et lui dis : tu seras pour moi toujours la plus belle, je t’aime comme ça. J’ai l’image du couple qui s’entraide et s’enjoigne le bien et s’interdise mutuellement le mal, dans leur jeunesse et leur vieillesse. J’ai l’image de ce couple qui vont hajj ensemble, faire do3a ensemble … J’ai l’image de ce couple qui dans dounia sont main dans la main et qui entreront au paradis main dans la main. Vaut mieux propager les paroles encourageantes que de dépeindre un tableau noir.
Citation laperle rare a écrit:@bâbbosh C est vrai quoi PDG de quoi stp moi les seuls PDG magrébins que je vois c est les PDG de snack panini ou déblocage de sim
Citation anwali a écrit:Ce thread n’est qu’une illustration d’un fait social assez connu malheureusement. Le but du thread c’est comprendre cette tragédie afin de l’éviter.
Citation Kiddo a écrit:Mais la façon dont tu le décris est complètement caricaturale et axée uniquement sur le physique. A aucun moment tu ne parles de sentiments, de complicité. C’est assez naze.
12 3 4 5 6 7
Ce forum est modéré. Votre message restera caché jusqu’à ce qu’il soit validé par un modérateur ou un administrateur.
Radio Yabiladi Oudaden Arada Afousnnki 73 auditeurs
Chaabi Maroc Hajib Gharbaoui 107 auditeurs
Azawan Amazigh Mohamed Rouicha Ma3zoufa 8 auditeurs
Nayda Urban Music H-Kayne La Tiyaas feat Oum 24 auditeurs

changer de femme

Editer l’article

Administration

Connexion

Créer mon blog

<< DROIT A REVENDICATION : POUVOIR...

MARIAGE ET RELIGION / QUESTIONS... >>
2 novembre 2008
7
02
/ 11
/ novembre
/ 2008
10:19

MARIAGE – DIVORCE, ET PLAISIR DE CHANGER DE FEMME !

POURQUOI ENCORE LE MARIAGE AUJOURD’HUI ?
OUVRIR LE MARIAGE ENTRE COUPLES (scénario pour demain ou Fiction ?)
JOURNÉE DE LA FEMME et BRIDE CONJUGALE
Published by Démocrate


dans
famille

commenter cet article

<< DROIT A REVENDICATION : POUVOIR...

MARIAGE ET RELIGION / QUESTIONS... >>

Blog
:
democrate-amour

Contact

POURQUOI ENCORE LE MARIAGE AUJOURD’HUI ?

OUVRIR LE MARIAGE ENTRE COUPLES (scénario pour demain ou Fiction ?)

JOURNÉE DE LA FEMME et BRIDE CONJUGALE

MARIAGE POUR TOUS ET LOI NATURELLE

REFLEXION SUR LE MARIAGE ET LA SEXUALITE

LE MARIAGE MULTIPLE

Divorce – nouvelle lettre au Juge des Affaires familiales

L’AUTORITÉ DES PÈRES ET LA FAMILLE

BONHEUR d’AUTOMNE – Ce que l’Amour nous donne !

NON A LA PARITÉ CONJUGALE DANS LE COUPLE ET OUI AU MAINTIEN DES DIFFERENCES

la séparation des hommes et des femmes (monumental)

Links

Dans une société qui a rejeté la polygamie (une loi naturelle au départ de l’humanité) et qui vit dans l’acceptation discrète des liaisons extraconjugales, innombrables et bien présentes, qui y incite même via les médias, dans une époque où le changement est la norme, quoi de plus normal que de vouloir aussi changer de femme, si l’on n’est pas satisfait de la sienne ?
Le zapping perpétuel que l’on observe chez les jeunes aujourd’hui  aura des répercussions inévitables sur leur comportement familial de demain quand, insatisfaits  pour une raison ou une autre, ils iront voir ailleurs, eux aussi, mais avec une prise de décision cent fois plus rapide que leurs aînés (générations précédentes) ! Car tout s’est accéléré dans notre monde, efficacité oblige.  D’ailleurs, ce processus est contestable, il faut le reconnaître, en tant que principe d’efficacité.
C’est ce que nous constatons avec, en Occident surtout, le taux de divorce en constante augmentation. Pourquoi donc ce phénomène ? Laissez-moi  vous l’expliquer : Il s’agit en fait d’une double résultante de changements récents d’ordre sociologique  :
1)     -Une forte contradiction de la société moderne qui, d’un côté, pousse les individus à la libération des moeurs, à l’épanouissement et à la satisfaction personnels  (en priorité), et de l’autre, exige d’eux exclusivité et fidélité en amour, rejetant de fait les amours polygames, les unions multiples.
2)- Un besoin de zapping permanent (TV, appareils divers, consommation,   changement,  de    banque, de téléphone,  etc .) fait que les hommes pensent qu’ils peuvent aussi  changer de femme.
Dès lors, ce conditionnement de notre société au modèle unique du couple monogame oblige les insatisfaits à divorcer plus fréquemment puisque le degré d’insatisfaction est exprimé plus librement aujourd’hui  et que le nombre de divorces, augmentant sans cesse, les nouveaux candidats à ce changement d’état civil se sentent dans la norme (de ce qui devient pratique courante ou presque  et donc acceptable pour solutionner leur problème ou simple désir de changement, de nouveauté, de zapping ! ….un peu comme on changerait de téléphone portable, bref) .
L a norme s’installant progressivement, l’on en vient à accepter deux normes possibles  et opposables dans l’égalité (la notion d’égalité est parlante et reçoit un écho de plus en plus favorable, dans notre société). Ces deux normes sont : le mariage et le divorce, actes communs et naturels que peuvent vivre ensemble un homme et une femme tout au fil de leur existence et répéter à loisir. Le nouveau mode de vie est donc devenu cette sorte de balancier : mariage, divorce, remariage re divorce et remariage (final) pour certains qui y trouvent quand-même leur bonheur au bout du compte et parfois une grande famille (par opposition à la famille classique trop étriquée et centrée sur elle-même, comme sur son nombril !)
Le divorce ayant atteint cet état normatif, l’effet ne peut être qu’exponentiel car la tendance des relations hommes-femmes va plutôt dans le sens d’une logique d’affrontement aujourd’hui que de raprochement. Attendons-nous à voir exploser la courbe des divorces dans le prochain quart de siècle ! Je dis que c’est inévitable et un aboutissement logique, vu le modèle de société actuel. L’expression « explosion des divorces  » que l’on utilise parfois aujourd’hui pour parler de la situation enregistrée présentement est irréaliste car cette expression fera plus sens dans 25 ans. Si non, que dira-ton alors ? Comment qualifiera – t’on le phénomène lorsque 4 mariages sur 5 se solderont par un divorce ?
Moi  aussi, je veux changer de femme : quoi de plus normal et naturel à notre époque moderne.
Le renouvellement ne peut être que bénéfique, apportant du sang neuf à la relation à vivre, et la vie est courte !
UN TÉMOIGNAGE DU Retour de l’être aimé
Après une multitude de consultations de Marabouts etc…. je n’avais plus gout a la vie car je pensais que le monde était tombé sur moi
Un jour j’ai décidé de ressayer a nouveau avec le maître Gbedekpogbe car je lisais pleins de commentaires sur lui j’ai eu la chance d’obtenir des résultats -une efficacité sans faille ce que je n’avais trouver nul part ailleurs je vous remercie aujourd’hui j’ai retrouvé l’amour de celle qui un jour décida de mettre fin à notre relation et vie un parfait bonheur
– j exprime au maître Gbedekpogbe tout mes remerciement et invite les personnes qui pourraient connaitre la même mésaventure que moi à lui faire confiance
Mille fois Merci je vous le dirais jamais assez maître Gbedekpogbe , merci d’avoir fait de moi un homme heureux.
Médium, Voyant, Marabout sérieux , il vous aide à résoudre tous les problèmes auxquels vous ne trouvez pas de solution.
Remarquable spécialiste du retour de l’être aimé, il vous fait revenir définitivement l’élu de votre cœur
Domaine de L’amour Sentimental :
Le Retour Affectif – Le Retour D’Affection
Amour Perdu , Récupérer son Ex – l’Être Aimé – l’Âme Sœur , Se faire Aimé d’une Personne , Attirer une Personne (Homme/Femme) par un Sortilège d’amour ou Sort ,
L’Envoûtement Amoureux/L’entente Sexuel sur une Personne , Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation ,
Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité.
n’hésitez pas a lui confier vos problèmes,et comme moi soyez heureuses et heureux.

Son e-mail : maitregbedekpogbe@live.fr

Son numéro de téléphone : 0022 996 141 415

Merci
UN TÉMOIGNAGE DU Retour de l’être aimé
Après une multitude de consultations de Marabouts etc…. je n’avais plus gout a la vie car je pensais que le monde était tombé sur moi
Un jour j’ai décidé de ressayer a nouveau avec le maître Gbedekpogbe car je lisais pleins de commentaires sur lui j’ai eu la chance d’obtenir des résultats -une efficacité sans faille ce que je n’avais trouver nul part ailleurs je vous remercie aujourd’hui j’ai retrouvé l’amour de celle qui un jour décida de mettre fin à notre relation et vie un parfait bonheur
– j exprime au maître Gbedekpogbe tout mes remerciement et invite les personnes qui pourraient connaitre la même mésaventure que moi à lui faire confiance
Mille fois Merci je vous le dirais jamais assez maître Gbedekpogbe , merci d’avoir fait de moi un homme heureux.
Médium, Voyant, Marabout sérieux , il vous aide à résoudre tous les problèmes auxquels vous ne trouvez pas de solution.
Remarquable spécialiste du retour de l’être aimé, il vous fait revenir définitivement l’élu de votre cœur
Domaine de L’amour Sentimental :
Le Retour Affectif – Le Retour D’Affection
Amour Perdu , Récupérer son Ex – l’Être Aimé – l’Âme Sœur , Se faire Aimé d’une Personne , Attirer une Personne (Homme/Femme) par un Sortilège d’amour ou Sort ,
L’Envoûtement Amoureux/L’entente Sexuel sur une Personne , Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation ,
Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité.
n’hésitez pas a lui confier vos problèmes,et comme moi soyez heureuses et heureux.

Son e-mail : maitregbedekpogbe@live.fr

Son numéro de téléphone : 0022 996 141 415

Merci

changer de femme

A privacy reminder from YouTube, a Google company

COMMENT CHANGER MA FEMME?(interdit aux femmes/reservé aux hommes)

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
The interactive transcript could not be loaded.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Entertainment

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

changer de femme

Annuaire des psys certifiés

Formations

Accueil

>

Couple

>

Vie de couple

>

Au quotidien

>

Articles et Dossiers

>

Réussir sa vie de couple

>

Couple : peut-on changer l’autre ?

A lire aussi dans le dossier »Réussir sa vie de couple »
Apprendre à détecter les petites manipulations dans le couple
Couple : 5 rituels pour préserver l’intimité
Couple : 5 clés pour mieux s’entendre
Pourquoi suis-je incapable d’être heureuse en couple ?
Que signifie le fait de parler comme des enfants dans un couple ?
Quelle incidence peut avoir ma façon de gérer l’argent sur mon couple ?
Les jeux vidéo détruisent mon couple
Tous les couples, y compris homosexuels, devraient pouvoir se marier
Un manipulateur a brisé notre couple
Notre couple peut-il survivre malgré la distance ?
Que disent vos conflits de couple ?
Attendez-vous trop de votre couple ?
Couple : savez-vous gérer le conflit ?
La relation amoureuse est un processus en mouvement qui passe par différents stades. De …
Couple : Comment rester dans la séduction
Une petite étincelle qui brille au fond d’un regard, un geste tendre, un « …
L’ennui annonce-t-il la fin du couple ?
Promis, jamais nous ne serons comme ces couples qui dînent au restaurant et n’ont …
Pourquoi suis-je incapable d’être heureuse en couple ?
Je n’aspire qu’à ça et pourtant, je n’arrive pas à trouver mon équilibre et …
Est-ce normal de regarder les autres filles dans la rue ?
Bonjour, je suis un jeune homme de 21 ans et je suis avec mon …
Dans mon couple, je suis confrontée à un problème de déséquilibre d’expression de sentiments …
Vivre ensemble, ce n’est pas si facile. On croit toujours que vivre à deux, …
Bonjour, je suis dans une situation délicate qui, sans être grave, me tourmente. Mon …
Depuis bientôt deux ans, je suis amoureuse d’un homme de trente ans mon aîné. …
Restez connecté à Psychologies            
Je souhaite recevoir les nouveautés des partenaires
D’où vient cette croyance que l’on ne peut pas changer l’autre ? Sans doute de la mise en garde nécessaire des thérapeutes contre une volonté de plier notre partenaire à nos désirs… Mais entre glisser vers le contrôle de l’autre et contribuer à son évolution, il existe une marge de manoeuvre à explorer.
Nous l’aimons, c’est entendu ; en dépit du fait qu’il soit peu sociable, qu’il ne veuille pas d’enfants ou qu’elle soit dépensière. Nous nous faisons fort, nos sentiments aidant, de le transformer. « Avec moi, tu verras, il changera », entendons-nous parfois dans la bouche d’une amie amoureuse. Halte-là ! réagissent immédiatement les thérapeutes de couple. S’engager en amour avec la volonté de changer l’autre est casse-cou. En effet, il est toujours intéressant de se demander pourquoi nous manifestons ce désir-là. Trop souvent, cette volonté a plus à voir avec notre propre histoire qu’avec la sienne… Passé les émois des débuts, nous « découvrons » qu’il est égoïste, comme notre père, qu’elle est surprotectrice, comme notre mère. Comment croire que nous ne l’avons pas senti avant, voire que nous n’avons pas choisi notre conjoint pour cette raison ? « Nous sommes à double face, explique la psychanalyste Catherine Bensaid. Une face consciente, qui désire ouvertement certaines choses, et une face cachée, inconsciente, qui résiste parce qu’elle trouve dans la situation une jouissance névrotique. Prenez l’exemple d’une femme qui rêve de vivre avec un prince et ne rencontre que des hommes qui la maltraitent, comme son propre père le faisait. Elle n’a de cesse de vouloir les changer, mais s’ils s’avisent de devenir princes, ils ne conviennent plus à sa face inconsciente, souvent la plus forte. Et ça casse. » Sauf à travailler sur elle-même, ce qui l’amènerait à comprendre son mécanisme inconscient et à se changer, elle.
Se positionner en démiurge de celui ou celle que l’on aime – « Par la grâce de mon amour, je vais te transformer » – revient à lui dire : « Au fond, je n’aime pas ce que tu es. » Demander à un pudique de se laisser aller, reprocher à une extravertie d’en faire trop peut être très violent. Tout comme l’éloigner de ses vraies aspirations parce qu’elles ne correspondent pas aux nôtres. « C’est injuste mais fréquent, malheureusement : l’un demande à l’autre de changer, mais en le coupant de ses forces de vie, ce dernier devient fade et tout le monde est perdant », prévient le psychiatre Christophe Fauré. Pour autant, refuser de s’accorder le désir ou le pouvoir de changer l’autre, c’est, selon le psychiatre, « faire preuve d’une extraordinaire paresse relationnelle. Penser l’autre comme un être immuable – même si nous nous en plaignons – nous rassure et nous dédouane d’avoir à changer nous-même ». D’autant qu’il n’est pas anodin d’aller débusquer les avantages secondaires que nous obtenons à ce que l’autre ne bouge pas. Ainsi d’une femme qui se plaint régulièrement que son conjoint ne s’investit pas assez dans la sphère domestique et qui décourage systématiquement toute tentative de sa part (« Laisse, je vais le faire, ça ira plus vite », dit-elle sur un ton agacé). « S’il changeait, elle serait doublement perdante, puisqu’elle perdrait d’une part sa toute-puissance domestique sur la maison et les enfants et, d’autre part, ne pourrait plus le culpabiliser sur ses absences, ce qui le met en dette vis-à-vis d’elle », décrypte Christophe Fauré.
Vouloir changer l’autre ne peut pas reposer sur une volonté d’acquérir plus de confort pour nous-même, mais doit naître du désir de le soulager lui. Il souffre d’une situation familiale toxique ? C’est pour son bien qu’il peut être utile d’inviter au changement, petit à petit, sans intrusion. « Il est essentiel de pointer ce qui se répète, en s’en tenant aux faits concrets, met en garde le psychiatre et psychothérapeute Jacques-Antoine Malarewicz, auteur deRepenser le couple(LGF, “Le Livre de poche”, 2002). Car il n’est pas question de se positionner en thérapeute, ni d’asséner des interprétations psychanalytiques. C’est une façon de déséquilibrer le couple en prenant le pouvoir sur l’autre. » Pour qu’une évolution survienne, il s’agit de lui faire de la place, d’accepter son éventualité. Or, nous avons tendance à enfermer l’autre dans l’image que nous nous faisons de lui. Comment le laisser évoluer alors que nous ne cessons de lui asséner : « Je te connais, tu ne changeras jamais » ? « Je vois dans cette position un grand manque de respect pour l’autre. C’est une façon de lui dire qu’il ne peut créer aucune surprise », remarque Jacques Antoine Malarewicz. Dans sa pratique de thérapeute de couple, il propose souvent à ceux qui viennent le consulter de passer une semaine à se regarder comme s’ils ne se connaissaient pas, laissant de côté tous leurs griefs et leurs a priori. Une approche qui permet de laver son regard et de régénérer les possibilités de changement.
Nous rêvons tous devant ces couples au long cours qui se tiennent encore la main après une vie entière passée côte à côte. Devant nos interrogations – « Comment font-ils …
Après avoir été célébrée pendant des siècles par la littérature romanesque, la fusion amoureuse est devenue synonyme d’impasse. À tort, car elle n’asphyxie pas forcément l’individu ni le désir. Sous …
Pour s’aimer longtemps, la flamme du désir sexuel ne devrait jamais s’éteindre, nous devrions la raviver à chaque fois qu’elle vacille… Pour le psychanalyste Jean-Michel Hirt, c’est faux ! « …
Aujourd’hui, la parole est devenue reine, bien avant le regard ou le geste… Mais doit-on vraiment parler de la relation sans arrêt, la disséquer et tout se dire pour bien …
L’arrivée d’un enfant – et pire, de plusieurs… – serait un véritable tue-l’amour. Et si c’était l’inverse ? Devenir parent peut cimenter le couple. À condition qu’il se préserve un …
Lisez-vous de la littérature érotique ?
… retrouvez les 11 mots avec lesquels composer votre propre texte. À vos claviers ! …
et ou commence l’infidélité ? …
Chaque mois, retrouvez votre magazine en version numérique
Connectez-vous avec mon compteMonPsychologies
Ou inscrivez vous surMonPsychologies

changer de femme

Abonnement

Je feuillette le magazine
Je m’abonne

   ma femme a changé du tout au tout
Il y a 394 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus,cliquez ici
 Sujet :ma femme a changé du tout au tout
Message édité par franck_951 le 07/11/2011 à 20:04:17
Bonjour, je suis en couple depuis 15 ans avec ma compagne. Nous avons quatre enfants (trois ensemble et une fille qu’elle a eue d’une première expérience de couple). Il y a un mois, alors que je ne m’y attendais absolument pas, elle m’a fait part de sa décision de vivre seule. Selon elle, la vie de couple l’étouffait. Nous sommes en phase de séparation, c’est très dur, je suis toujours profondément amoureux d’elle. Mais, je ne la reconnais plus. Elle a changé radicalement. Elle qui était très émotive est devenue froide. Elle qui rêvait d’un bonheur à la petite maison dans la prairie, ne parle que de s’amuser, de profiter de la vie. Elle s’est lancée dans les achats de fringues, s’est inscrite à des cours de maquillage, me parle de son envie de faire des rencontres, et serait prête à me laisser la garde des enfants si j’en avais la possibilité matérielle (pbs d’horaires). Bref, ce n’est plus la femme que je pensais connaitre. Pourquoi je parle de cela sur ce forum ? J’aimerais des avis sur ce type de changement de personnalité. C’est comme si un cataclysme avait tout balayé dans son cerveau. Avez vous déjà connu des femmes ayant changé brusquement comme cela ? Ou avez vous été, vous-même, dans le cas de ma compagne ? Pensez vous que ce type de transformation est transitoire et qu’il puisse y avoir un « retour sur terre » ? A quelle échéance ? Bref, vos avis sont les bienvenus, j’avoue que je suis complètement paumé. Merci
Message édité par Amthyste le 20/11/2011 à 05:01:03
Aller à :

Les forums : mode d’emploi Appels à témoin Psychologies.com / Psychologies magazine Club des lecteurs Actu Amitié Bonheur Ce en quoi je crois Changer sa vie Coaching Estime de soi Interpréter ses rêves Mieux se connaître Nos clefs pour mieux communiquer Paroles d’hommes Paroles de femmes Se libérer de ses culpabilités Seniors Spiritualité(s) Timidité Voyages et vacances Aide et Entraide Deuil Inceste / Viol Carrière Relations professionnelles Reconversion Chômage Souffrance au travail Thérapie : y aller ou pas Choisir son psy Thérapies Psychanalyse Développement personnel Dépendances Déprime, dépression : en sortir Mon psy et moi Enfants et ados chez le psyFinir sa thérapie Baisse du désir Célibat Fantasmes Fidèle / Infidèle Homosexualité Le quotidien dans le couple Libertinage Problèmes sexuels Rencontres et séduction S’engager : mariage, PACS, concubinage Séparé(e) et heureux(se) Sexualité Sexualité : ce que veulent les femmes Sexualité : ce que veulent les hommes Tête-à-tête Vivre une séparation – divorcer Ados Désir d’enfant et stérilité Ecole Education Famille monoparentale Famille recomposée Halte à la pression scolaire ! La belle-famille La famille Maternité : attendre un enfant Naissance Parents Tout sur nos parents Accepter son corps Astuces Instituts et spas Luxe Plaire et se plaire Soins anti-âge Soins des cheveux Soins du corps Soins du visage L’appel de Psychologies pour une beauté libre Arrêter de fumer Forme Médecines douces Relaxation SantéSommeil La maladie au quotidien Stress, anxiété La nourriture et moi Etre végétarien Régimes et diététique Manger bio Vos recettes et menus gourmands Portraits de femmes : elles s’engagent Mes gestes écolos Solidaires ! Actu Café Culture Le livre qui a changé votre vie France : la carte des gens heureux Humour et détente L’appel contre l’abus d’antidépresseurs Participez à notre cross-booking David Servan Schreiber nous dit au revoir Votre hommage à David Servan-Schreiber L’atelier d’écriture de Nathalie : Chuchotements d’éveil © Ecriture : vos mots en toute liberté Mon anti-Noël Pas de printemps… Le psy, c’est vous !Nouvelles érotiques En mai, fais ce qu’il te plaît Votre plus belle déclaration d’amour 2012, fin du monde ? Le Prix Nobel de la Paix intérieure Un écrivain pour Noel Vos envies pour 2010 Femmes au féminin L’humain, une espèce en voie de disparition ? Atelier d’écriture de Février : Je t’aime parce que… Atelier d’écriture de janvier : Tout changer Lettre à l’ado que vous étiez Votre plus beau souvenir d’été Journée de la gentillesse

Tests

Quel lien entretenez-vous avec votre mère ?

Savez-vous demander pardon ?

Connaissez-vous votre mémoire ?

Quel est votre type de ponctualité ?

Test de recherche d’intrus

Moi aussi, j’ai changé aussi vers l’âge de 45 ans. Je suis même partie de chez moi durant 3 ans, revenue, mais mon couple a changé et rien n’est plus comme avant. On ne peut rester à l’état « statique » dans un couple, c’est ce dont je me suis rendue compte. Pourquoi parler d’un « retour sur terre », votre femme est très dans l’air du temps au contraire, très vivante, elle ne veut sans doute pas « s’enterrer » dans un couple sans réagir. Elle vous oblige à un changement, et c’est très bénéfique. Bises.
Des férus de lecture à travers le monde partagent leur coin bibliothèque
Cultiver le silence pour faire la paix en soi
Que répondre à mon collègue qui me demande si j’ai pris mon après-midi lorsque je pars avant 18 heures ?
On dit que… la gestalt, c’est taper sur des coussins
Une grande différence d’âge en amitié…
Sida : les préjugés et la méconnaissance perdurentparLa rédaction
Les idées reçues sur le VIH persistent. C’est ce que …
Fin de la COP21 : un nouveau chapitre pour l’humanité ?parPascale d’Erm
Samedi soir dernier, à 19h55 et des poussières, vous étiez …
L’électronique s’empare d’un nouveau marché : celui de nos viesparAnne Pichon
Le CES (consumer electronic show) plus grand salon de l’électronique …
Travaux de maisons : POSER UNE CLOISON EN PLAQUESparlafuma
suite de l’article précédent… LA POSE DU SUPPORT Au sol …
Les modèles économiques du logiciel libreparpsyblog2
Deux symboles du Libre: Linux (à g.) et GNU Pour …

changer de femme
Créez un compte ou connectez-vous pour des recommandations personnalisées
x Advertising Console Copy to clipboard
Space ↑ ↓ m f Esc → ← Shift → Shift ← 0 – 9 → ←
© 2005 – 2017 Dailymotion
Pays : france
Nous utilisons des cookies en vue d’améliorer votre expérience en ligne et de vous offrir des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En utilisant Dailymotion, vous reconnaissez accepter notre charte sur les cookies .

changer de femme
Alexandre Cormont> Articles et Actualités> Ma femme est capricieuse, comment la faire changer d’attitude ?
Article recommandé :  Deuil de son partenaire : comment retrouver foi en l’Amour ?
Article recommandé :  La vidéo arrive sur alexandrecormont.com !
Article recommandé :  Comment récupérer mon ex qui sort avec quelqu’un d’autre ?
Love Coach, auteur et conférencier dans les domaines de la séduction, de la vie de couple et de la reconquête. Depuis 2007, ce sont des milliers d’hommes et de femmes qui ont fait appel à ses services.
Tous mes articles :Google + Alexandre CORMONT
Comment savoir s’il m’aime : Tous les signes à connaître !
Comment sortir de la dépendance affective ? Toutes les astuces pour y parvenir !
Comment entrer dans la tête de son ex : LA méthode complète !
Mon ex se met des barrières pour ne pas revenir : 2 astuces à utiliser pourTOUT changer !
Comment récupérer son ex : Toutes mes astuces pour le/la faire revenir !
Quelles sont les deux causes de rupture : Je vous dis tout !
Webinar “Les 10 étapes pour récupérer son ex !”Adrian, Alexandre
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Ok
Etre en couple, ce n’est pas toujours une partie de plaisir. On pense connaitre la personne qui partage notre vie mais parfois cette dernière change du tout au tout avec le temps (ou pas !) et on ne la reconnait plus. Le fait de vivre avec une femme qui a un comportement qui n’est pas toujours le bon peut être très vite exaspérant. Si vous êtes arrivé jusqu’à cet article c’est justement parce que vous rencontrez cette problématique avec votre moitié qui fait des caprices. Vous l’aimez, vous tenez vraiment à elle, mais son comportement au quotidien devient de plus en plus difficile à vivre. Mais il ne faut pas tout dramatiser pour autant car je sais aussi que certaines femmes, qui se comportent de cette manière vont lire cet article et vont vouloir changer après avoir pris conscience de leur défaut. Tout n’est donc pas perdu.
On a souvent cette image de la femme en couple amoureuse, jalouse maladive et très attachée à son homme et d’ailleurs, la plupart des mecs recherchent ce genre de femmes, c’est-à-dire qui s’impliquent dans le couple, qui montre qu’elle tient à lui ce n’est donc pas forcément un défaut. Cependant, il y a un autre cliché qui est très répandu et un peu moins apprécié par la gent masculine, celle de la femme qui fait des caprices et je ne parle pas uniquement des adolescentes car même des hommes de 40 ans peuvent faire ce reproche à leur moitié. Il est évident que les hommes ne sont pas exempts de tout reproche et je suis le premier à le dire mais aujourd’hui, j’aimerais que l’on se concentre plutôt sur les mauvais comportements féminins en amour et à la façon d’y mettre un terme afin de relancer sa vie sentimentale.
Comment procéder quand ma femme est capricieuse et que son comportement met le couple en péril ? Faut-il toujours accepter de céder et si non comment poser des limites ? Peut-elle changer avec le temps ? On se pose des tas de questions quand on est dans ce cas de figure cela démontre bien une chose : vu la situation vous vous sentez concerné et vous tenez à votre couple car votre objectif est de le sauver.
En amour on a souvent tendance, surtout quand les choses ne tournent pas rond, à se sentir coupable, à s’en vouloir même quand l’on n’est responsable de rien. C’est tout à fait normal, vous êtes loin d’être le seul et même quand les reproches se dirige vers celle qui partage votre vie et concerne uniquement son comportement, vous avez l’impression d’avoir une part de responsabilité et d’être celui qui est la cause de tout cela.
Quandtout va bien dans son couplec’est grâce aux deux personnes et quand il y a un problème c’est aussi le cas, tout ne repose pas sur vos épaules. Je suis à la fois direct et honnête avec vous, c’est justement ce qui me différencie des autres coachs, vous avez aussi pu jouer un rôle dans le fait qu’elle ne se comporte pas de la bonne manière au quotidien en vous montrant trop gentil, trop naïf, en ne disant jamais non à ses demandes qui se multipliaient. L’être humain agit souvent d’une manière assez particulière, que l’on soit un homme ou une femme d’ailleurs.
On ne peut pas se contenter du minimum.Si votre femme vous fait du chantage , vous supplie pour obtenir quelque chose et que vous cédez systématiquement, elle n’aura aucune raison de s’arrêter et c’est là que vous commettez une erreur, vous ne mettez pas de limites à cette situation, qui ne pourra donc que se reproduire…
Se dire « Ma femme est capricieuse» révèle une envie de changement. Ce n’est pas une simple réflexion que vous vous êtes faites aujourd’hui et qui passera demain. Vous êtes sur cet article pour avoir de l’aide et cela prouve que ça ne va pas et vous avez peut-être même penser à la rupture ou, à prendre de la distance et ne plus vous donner à fond pour le couple.
Si c’est le cas, il est important d’agir et cela commence par adopter une meilleure façon de communiquer car si vous ne faites rien mais surtout si vous ne dites rien, votre femme ne se rendra peut-être pas compte qu’elle agit d’une façon qui ne vous satisfait pas. La première des choses à faire est donc de s’exprimer, vous ne devezpas avoir peur de lui tenir têteet de vous exprimer. Si vous êtes en couple avec quelqu’un qui vous fait peur, vous ne pourrez au final jamais être heureux.
Il va falloir se montrer plus strict, plus ferme et ne pas céder à ses demandes. Si elle est si capricieuse c’est peut-être parce que vous lui accordez tout, et que vous ne vous imposez jamais, il est temps que cela change car il est facile de critiquer sa femme mais quand votre propre attitude n’est pas la bonne, cette dernière n’est pas la seule responsable. Il faut donc mettre le doigt sur votre attitude car bien souvent c’est une sorte de dépendance affective qui est à l’origine de tout cela ou alors une certaine idéalisation de sa compagne. Si rien ne change, elle vous considéra toujours comme « plus faible » ce qui peut poser desproblèmes relationnels encore plus importants .
Il est important de savoir et d’accepter que la femme qui partage notre vie ne sera probablementjamais aussi parfaite qu’on imagine , il y aura toujours des traits de caractère, des habitudes, des manières qui ne nous plairont pas et sachez que tout cela est réciproque.
En effet, quand vous vous dites « ma femme est capricieuse » elle aussi peut vous faire des reproches concernant votre attitude, votre manière de vous comporter avec elle ou même avec d’autres personnes. Il ne faut donc pas s’attendre à ce qu’elle change du jour au lendemain et qu’elle devienne la femme parfaite, celle qui vous correspond en tout point.
Comme j’aime le dire souvent, un couple c’est le mélange entre deux univers et deux personnalités et ces dernières ne sont jamais identiques ! Voilà pourquoi il faut faire l’effort de ne pas s’attendre à une relation je pourrais qualifier « d’ Hollywoodienne », c’est-à-dire sans aucun défaut. Il est évident que vous devez parler à votre compagne si son comportement vous gêne et attendre d’elle qu’elle change maisil ne faut pas vouloir la formatercar le naturel revient très vite et vous risqueriez de ne faire qu’aggraver les choses.
Votre coach pour gérer les problèmes de couple
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*
je pense quil NE faut perdre le temps aux gens avec votre page. vous NE dites rien dinterresant. si je suis arrive a cette page pas parce que la situation est dramtisante c parce que je me suis susestime de prendre de control et gerer ma situation. finalement jai compris je vaus plus cormomt men.je preference gerer ma situation seul et je reussirai
Bonjour à tous et bienvenue sur mon site internet, je suis Alexandre CORMONT, conseiller sentimental depuis 2007. J’interviens sur des problématiques très larges pour toutes les personnes qui souhaitent trouver l’Amour, sauver leur couple ou récupérer un ex. C’est un plaisir de partager avec vous mon parcours, mes idées et mes techniques pour vous aider à mieux entrevoir votre vie amoureuse ainsi que votre bien-être personnel…

changer de femme
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, ajuster et mesurer les publicités et offrir une expérience plus sûre. En cliquant sur le site ou en le parcourant, vous nous autorisez à collecter des informations sur et en dehors de Facebook via les cookies. Pour en savoir plus, notamment sur les moyens de contrôle disponibles, consultez laPolitique d’utilisation des cookies .
Voulez-vous vous inscrire à Facebook ?
Veuillez saisir le texte ci-dessous
Vous ne parvenez pas à lire le texte ci-dessus ? Essayer avec d’autres caractèresouun captcha audio

changer de femme
Elle
> Société
> Les enquêtes
les + populaires
Société
Audiovisuel Groupe Lagardère Annonceurs Elle International Fondation Elle Données personnelles et cookies Lagardère Publicité Nos RSS Nos blogs Mentions légales et CGU
    Changer de métier pour redonner un sens à son quotidien, vivre de sa passion, monter son entreprise, se consacrer à une « juste cause », plier bagages pour des contrées lointaines… On a toutes rêvé un jour de changer de vie. Mais voilà : peu d’entre nous franchissent réellement le pas. Cinq femmes vous racontent comment elles ont tout plaqué pour repartir à zéro. Propos recueillis par Fabienne Broucaret. 
   > Lisez le livre « Mange, prie, aime » d’Elizabeth Gilbert, édition Calmann-Levy        >Test : Etes-vous prête à changer de vie ?       >Lisez les témoignages des Internautes sur le forum de Elle.fr     
    Dans son dernier ouvrage, « Mange, prie, aime » (Calmann Lévy), Elizabeth Gilbert nous raconte comment elle a tout plaqué. Son mari, sa carrière, sa maison. Pour se construire une nouvelle vie, elle est partie en Italie. Après avoir goûté à la « Dolce vita », elle a finalement trouvé son bonheur en Inde et en Indonésie.  
À 31 ans, Elisabeth Gilbert avait tout : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Le bonheur ? Pas tout à fait. Rongée par l’angoisse et le doute, c’était plutôt l’insatisfaction qui dominait. Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule à travers le monde. Pourquoi ? Pour vivre (enfin !) une vie qui lui ressemble. En Italie, elle prend les « douze kilos les plus heureux de sa vie ». En Inde, ashram et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit. Et on comprend vite pourquoi : réveil à 4 heures du matin, méditation, nettoyage des sols… En Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver équilibre et bonheur. Sorti il y a deux ans aux Etats-Unis, « Mange, prie, aime » a déjà séduit plusieurs millions de lectrices dans le monde entier.
    Martine Camillieri, 58 ans : « J’étais lassée de pousser les gens à la consommation » 
          Pourquoi j’ai quitté mon job« Je travaillais dans une agence de publicité. Tout se passait bien, mais, à 50 ans, j’avais envie d’autre chose. J’étais lassée de pousser les gens à la consommation. Et puis, il y avait trop de démesure : il m’est, par exemple, arrivé de faire 3 allers/retours à Chicago pour tourner un plan de quelques secondes d’un spot publicitaire. Après plus de 20 ans dans la pub, mon entrain s’est épuisé. »          Ma nouvelle vie d’artiste« J’ai d’abord créé l’espace Périphérie qui sert à lancer de jeunes artistes. Je réalisais la scénographie de leurs œuvres. Jusqu’à ce que les galeries s’intéressent à mes scénographies et me demandent de les exposer. Ma philosophie ? Redonner une deuxième vie à des objets délaissés du quotidien. Pourquoi consommer toujours plus ? J’ai écrit plusieurs petits guides écolos et ludiques : on y découvre comment transformer un verre en photophore, de vieux jouets désuets en objets déco, des bidons de lessive en camions…»           Des regrets ?« Pas du tout. Je n’ai pas d’aversion pour la pub, mais je suis heureuse de mon activité actuelle. J’ai encore plein de choses à dire et j’aime cette manière très visuelle de m’exprimer. »  
Découvrez les œuvres de Martine Camillieri :www.martinecamillieri.com  
    Aimée, 53 ans : « J’ai arrêté de travailler pour suivre mon mari au Luxembourg » 
    Pourquoi j’ai quitté mon job« Pour mon mari ! Il est plus âgé que moi : nous avons 17 ans d’écart. Il était chef d’entreprise et, à l’âge de la retraite, il a voulu partir de Paris. J’ai donc quitté mon travail aux AGF où je travaillais depuis 20 ans pour le suivre. C’était un métier que j’appréciais beaucoup. En 1997, nous avons emménagé à Bordeaux. En 2005, nous avons migré au Luxembourg. »
    Ma nouvelle vie« Cela fait maintenant dix ans que je ne travaille plus. Il a donc fallu trouver des activités pour occuper mes journées : j’ai notamment aidé une association qui réalisait des livres pour aveugles, j’ai pris des cours d’art floral liturgique… Mais une chose est sûre : je ne m’ennuie pas du tout ! »
    Des regrets ?« Non, je n’ai pas de regrets. Je ne pense pas que j’aurais quitté la France si mon mari n’avait pas voulu déménager. Mais j’ai vraiment gagné en qualité de vie. Je vis dans une ville cosmopolite très agréable, très propre et près de la nature. Par contre, il n’est pas toujours facile de s’y intégrer. Et puis, ici, tout ferme à 18h00 : j’ai encore du mal à m’y faire ! »
    Cécilia, 25 ans : « Je ne voyais pas de perspectives professionnelles pour moi en France » 
          Pourquoi je suis partie« Après mes études, j’ai tout de suite travaillé dans le domaine de la métallurgie. J’ai trouvé un poste en intérim dans un laboratoire de l’industrie automobile. Quand on a changé de direction, je me suis retrouvée sans emploi. J’ai très rapidement décidé de m’expatrier dans un pays nordique. Pourquoi ? Car je ne voyais pas de perspectives professionnelles pour moi en France. Stockholm était une ville que je connaissais et que j’appréciais. Il ne m’a fallu que quelques jours pour plier bagages. Et je ne le regrette pas du tout. »           Ma nouvelle vie en Suède« Je suis arrivée à Stockholm en octobre 2006. J’ai complètement changé de secteur d’activité. En moins de deux mois, j’ai trouvé un emploi à temps partiel chez un traiteur. Depuis mars 2007, je travaille également dans une agence de marketing. Je réalise des études par téléphone. »           Le plus dur ?« Cela n’a pas été de trouver un emploi, mais un logement. Stockholm est une ville qui préserve l’environnement et qui est donc réticente à la construction. Je n’ai déménagé que deux fois depuis mon arrivée. Ce n’est pas beaucoup comparé à la moyenne nationale ! »  
    Comment j’envisage l’avenir« Je suis très contente de vivre en Suède. Et je pense y rester encore quelques temps. J’espère retrouver un emploi dans mon domaine de prédilection, la métallurgie. Et améliorer mon suédois. »
    Corinne, 50 ans : « Au lieu de broyer du noir, j’ai décidé de lancer mon entreprise » 
    Pourquoi j’ai monté ma boite« J’ai travaillé près de 30 ans dans l’univers du textile. J’ai été successivement chef de produit, acheteuse, responsable de production, secrétaire de collection… Suite au dépôt de bilan de mon employeur, je me suis retrouvée au chômage à 48 ans. Et là, impossible de retrouver du travail. Avec mon âge, j’étais bonne à jeter à la casse. Au lieu de broyer du noir, j’ai décidé de lancer mon entreprise d’accessoire déco. En résumé, j’ai généré mon propre emploi. Pour cela, j’ai été soutenue par l’association Force Femmes ( www.forcefemmes.com ) qui m’a aidée à réaliser mon projet. »
    Ma nouvelle vie d’entrepreneuse« Je suis désespérément optimiste. Je ne me pose pas trop de questions et je m’accroche. Et cela commence à payer : le nombre de commandes et de points de vente augmente. J’ai toujours réalisé de petites bricoles en parallèle de mon travail. Mes amis m’en redemandaient alors j’ai poursuivi dans cette voie. Mon leitmotiv ? L’humour et la bonne humeur.»
    Le plus dur ?« Mon activité n’est pas encore rentable alors c’est sûr que mon train de vie a baissé. Mais en échange, j’ai gagné en bien-être et je me sens épanouie. Je travaille beaucoup, même la nuit, mais je m’éclate. »
    Des regrets ?« Je n’en ai qu’un seul : ne pas l’avoir fait plus tôt ! Mes proches m’ont dit que j’étais folle. Qu’à 50 ans avec des enfants c’était n’importe quoi de me lancer en solo. Moi, je ne regrette rien. On a une seule vie et je ne voulais surtout pas vivre avec des regrets. »
Retrouvez les cadres miroirs, les broches, les sacs et les tirelires de Corinne surwww.lemondedemuzicol.comNotre coup de cœur ? Les cadres « Je suis… » qui font du bien au moral (« Je suis… unique, exceptionnelle, de qualité, resplendissante, idéale etc ») et les drôles de tirelires à messages (« Oui, je suis canon mais cela coûte cher », « Un euro pour chaque gros mos » etc).
    Savina, 33 ans : « J’adore remettre le compteur à zéro » 
    Mes différentes vies« Je suis mariée depuis 8 ans. Mon mari est consultant ce qui nous a amené à déménager assez souvent. On a quitté la Belgique pour l’Angleterre. On a vécu 6 mois à Londres. Ensuite, on a emménagé à la campagne, avant d’atterrir dans le sud de la Belgique. Et là on est dans les cartons direction Bruxelles. A chaque déménagement, je change de secteur d’activité. J’ai été tour à tour enseignante, politique, journaliste à la télé et là j’ai en vue un poste de consultante. En parallèle j’ai écrit un roman. »
    Ce qui me plaît« Je trouve ce mode de vie galvanisant. Entamer un nouveau boulot, c’est super motivant. Chaque poste est un vrai défi. Pour moi, le changement n’est pas angoissant, au contraire, cela provoque une montée d’adrénaline incroyable. Déménager, c’est aussi une forme de remise en question. Mais je commence à en avoir assez de faire et défaire mes cartons ! C’est le moment le plus pénible. »
    Mon avenir« J’ai quatre enfants alors je pense qu’il est temps qu’on se stabilise un peu. Quand ils seront plus grands, on ira dans le pays de nos rêves. Mais là, cela devient trop dur pour eux de quitter leurs amis. »
Vous avez repéré un commentaire avec un contenu illégal ou portant atteinte à vos
droits ?
Merci de nous le signaler en saisissant le code ci-dessous
Attention ! Ne le faites pas à la légère. Si votre requête se révèle injustifiée ou malveillante, ELLE se réserve le droit de transmettre votre adresse IP aux autorités compétentes.

changer de femme
Elle
> Société
> Les enquêtes
les + populaires
Société
Audiovisuel Groupe Lagardère Annonceurs Elle International Fondation Elle Données personnelles et cookies Lagardère Publicité Nos RSS Nos blogs Mentions légales et CGU
    Changer de métier pour redonner un sens à son quotidien, vivre de sa passion, monter son entreprise, se consacrer à une « juste cause », plier bagages pour des contrées lointaines… On a toutes rêvé un jour de changer de vie. Mais voilà : peu d’entre nous franchissent réellement le pas. Cinq femmes vous racontent comment elles ont tout plaqué pour repartir à zéro. Propos recueillis par Fabienne Broucaret. 
   > Lisez le livre « Mange, prie, aime » d’Elizabeth Gilbert, édition Calmann-Levy        >Test : Etes-vous prête à changer de vie ?       >Lisez les témoignages des Internautes sur le forum de Elle.fr     
    Dans son dernier ouvrage, « Mange, prie, aime » (Calmann Lévy), Elizabeth Gilbert nous raconte comment elle a tout plaqué. Son mari, sa carrière, sa maison. Pour se construire une nouvelle vie, elle est partie en Italie. Après avoir goûté à la « Dolce vita », elle a finalement trouvé son bonheur en Inde et en Indonésie.  
À 31 ans, Elisabeth Gilbert avait tout : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Le bonheur ? Pas tout à fait. Rongée par l’angoisse et le doute, c’était plutôt l’insatisfaction qui dominait. Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule à travers le monde. Pourquoi ? Pour vivre (enfin !) une vie qui lui ressemble. En Italie, elle prend les « douze kilos les plus heureux de sa vie ». En Inde, ashram et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit. Et on comprend vite pourquoi : réveil à 4 heures du matin, méditation, nettoyage des sols… En Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver équilibre et bonheur. Sorti il y a deux ans aux Etats-Unis, « Mange, prie, aime » a déjà séduit plusieurs millions de lectrices dans le monde entier.
    Martine Camillieri, 58 ans : « J’étais lassée de pousser les gens à la consommation » 
          Pourquoi j’ai quitté mon job« Je travaillais dans une agence de publicité. Tout se passait bien, mais, à 50 ans, j’avais envie d’autre chose. J’étais lassée de pousser les gens à la consommation. Et puis, il y avait trop de démesure : il m’est, par exemple, arrivé de faire 3 allers/retours à Chicago pour tourner un plan de quelques secondes d’un spot publicitaire. Après plus de 20 ans dans la pub, mon entrain s’est épuisé. »          Ma nouvelle vie d’artiste« J’ai d’abord créé l’espace Périphérie qui sert à lancer de jeunes artistes. Je réalisais la scénographie de leurs œuvres. Jusqu’à ce que les galeries s’intéressent à mes scénographies et me demandent de les exposer. Ma philosophie ? Redonner une deuxième vie à des objets délaissés du quotidien. Pourquoi consommer toujours plus ? J’ai écrit plusieurs petits guides écolos et ludiques : on y découvre comment transformer un verre en photophore, de vieux jouets désuets en objets déco, des bidons de lessive en camions…»           Des regrets ?« Pas du tout. Je n’ai pas d’aversion pour la pub, mais je suis heureuse de mon activité actuelle. J’ai encore plein de choses à dire et j’aime cette manière très visuelle de m’exprimer. »  
Découvrez les œuvres de Martine Camillieri :www.martinecamillieri.com  
    Aimée, 53 ans : « J’ai arrêté de travailler pour suivre mon mari au Luxembourg » 
    Pourquoi j’ai quitté mon job« Pour mon mari ! Il est plus âgé que moi : nous avons 17 ans d’écart. Il était chef d’entreprise et, à l’âge de la retraite, il a voulu partir de Paris. J’ai donc quitté mon travail aux AGF où je travaillais depuis 20 ans pour le suivre. C’était un métier que j’appréciais beaucoup. En 1997, nous avons emménagé à Bordeaux. En 2005, nous avons migré au Luxembourg. »
    Ma nouvelle vie« Cela fait maintenant dix ans que je ne travaille plus. Il a donc fallu trouver des activités pour occuper mes journées : j’ai notamment aidé une association qui réalisait des livres pour aveugles, j’ai pris des cours d’art floral liturgique… Mais une chose est sûre : je ne m’ennuie pas du tout ! »
    Des regrets ?« Non, je n’ai pas de regrets. Je ne pense pas que j’aurais quitté la France si mon mari n’avait pas voulu déménager. Mais j’ai vraiment gagné en qualité de vie. Je vis dans une ville cosmopolite très agréable, très propre et près de la nature. Par contre, il n’est pas toujours facile de s’y intégrer. Et puis, ici, tout ferme à 18h00 : j’ai encore du mal à m’y faire ! »
    Cécilia, 25 ans : « Je ne voyais pas de perspectives professionnelles pour moi en France » 
          Pourquoi je suis partie« Après mes études, j’ai tout de suite travaillé dans le domaine de la métallurgie. J’ai trouvé un poste en intérim dans un laboratoire de l’industrie automobile. Quand on a changé de direction, je me suis retrouvée sans emploi. J’ai très rapidement décidé de m’expatrier dans un pays nordique. Pourquoi ? Car je ne voyais pas de perspectives professionnelles pour moi en France. Stockholm était une ville que je connaissais et que j’appréciais. Il ne m’a fallu que quelques jours pour plier bagages. Et je ne le regrette pas du tout. »           Ma nouvelle vie en Suède« Je suis arrivée à Stockholm en octobre 2006. J’ai complètement changé de secteur d’activité. En moins de deux mois, j’ai trouvé un emploi à temps partiel chez un traiteur. Depuis mars 2007, je travaille également dans une agence de marketing. Je réalise des études par téléphone. »           Le plus dur ?« Cela n’a pas été de trouver un emploi, mais un logement. Stockholm est une ville qui préserve l’environnement et qui est donc réticente à la construction. Je n’ai déménagé que deux fois depuis mon arrivée. Ce n’est pas beaucoup comparé à la moyenne nationale ! »  
    Comment j’envisage l’avenir« Je suis très contente de vivre en Suède. Et je pense y rester encore quelques temps. J’espère retrouver un emploi dans mon domaine de prédilection, la métallurgie. Et améliorer mon suédois. »
    Corinne, 50 ans : « Au lieu de broyer du noir, j’ai décidé de lancer mon entreprise » 
    Pourquoi j’ai monté ma boite« J’ai travaillé près de 30 ans dans l’univers du textile. J’ai été successivement chef de produit, acheteuse, responsable de production, secrétaire de collection… Suite au dépôt de bilan de mon employeur, je me suis retrouvée au chômage à 48 ans. Et là, impossible de retrouver du travail. Avec mon âge, j’étais bonne à jeter à la casse. Au lieu de broyer du noir, j’ai décidé de lancer mon entreprise d’accessoire déco. En résumé, j’ai généré mon propre emploi. Pour cela, j’ai été soutenue par l’association Force Femmes ( www.forcefemmes.com ) qui m’a aidée à réaliser mon projet. »
    Ma nouvelle vie d’entrepreneuse« Je suis désespérément optimiste. Je ne me pose pas trop de questions et je m’accroche. Et cela commence à payer : le nombre de commandes et de points de vente augmente. J’ai toujours réalisé de petites bricoles en parallèle de mon travail. Mes amis m’en redemandaient alors j’ai poursuivi dans cette voie. Mon leitmotiv ? L’humour et la bonne humeur.»
    Le plus dur ?« Mon activité n’est pas encore rentable alors c’est sûr que mon train de vie a baissé. Mais en échange, j’ai gagné en bien-être et je me sens épanouie. Je travaille beaucoup, même la nuit, mais je m’éclate. »
    Des regrets ?« Je n’en ai qu’un seul : ne pas l’avoir fait plus tôt ! Mes proches m’ont dit que j’étais folle. Qu’à 50 ans avec des enfants c’était n’importe quoi de me lancer en solo. Moi, je ne regrette rien. On a une seule vie et je ne voulais surtout pas vivre avec des regrets. »
Retrouvez les cadres miroirs, les broches, les sacs et les tirelires de Corinne surwww.lemondedemuzicol.comNotre coup de cœur ? Les cadres « Je suis… » qui font du bien au moral (« Je suis… unique, exceptionnelle, de qualité, resplendissante, idéale etc ») et les drôles de tirelires à messages (« Oui, je suis canon mais cela coûte cher », « Un euro pour chaque gros mos » etc).
    Savina, 33 ans : « J’adore remettre le compteur à zéro » 
    Mes différentes vies« Je suis mariée depuis 8 ans. Mon mari est consultant ce qui nous a amené à déménager assez souvent. On a quitté la Belgique pour l’Angleterre. On a vécu 6 mois à Londres. Ensuite, on a emménagé à la campagne, avant d’atterrir dans le sud de la Belgique. Et là on est dans les cartons direction Bruxelles. A chaque déménagement, je change de secteur d’activité. J’ai été tour à tour enseignante, politique, journaliste à la télé et là j’ai en vue un poste de consultante. En parallèle j’ai écrit un roman. »
    Ce qui me plaît« Je trouve ce mode de vie galvanisant. Entamer un nouveau boulot, c’est super motivant. Chaque poste est un vrai défi. Pour moi, le changement n’est pas angoissant, au contraire, cela provoque une montée d’adrénaline incroyable. Déménager, c’est aussi une forme de remise en question. Mais je commence à en avoir assez de faire et défaire mes cartons ! C’est le moment le plus pénible. »
    Mon avenir« J’ai quatre enfants alors je pense qu’il est temps qu’on se stabilise un peu. Quand ils seront plus grands, on ira dans le pays de nos rêves. Mais là, cela devient trop dur pour eux de quitter leurs amis. »
Vous avez repéré un commentaire avec un contenu illégal ou portant atteinte à vos
droits ?
Merci de nous le signaler en saisissant le code ci-dessous
Attention ! Ne le faites pas à la légère. Si votre requête se révèle injustifiée ou malveillante, ELLE se réserve le droit de transmettre votre adresse IP aux autorités compétentes.

changer de femme

vidéos
1ère
france 2
france 3
france 4
france 5
france ô

jeunesse
Zouzous
Ludo
éducation
lesite.tv

franceinfo
l’info en direct
actualité des régions
actualité des outre-mer
francetv sport Culturebox
Geopolis

nouvelles écritures
Studio 4
IRL

services
francetelespectateurs
leclub
aide et contact

IST
Contraception
Femme
Homme
Pratiques et libido
Chirurgie du sexe
Troubles sexuels

/Sexo
/Chirurgie du sexe

Nicolas, transsexuel né fille il y a 33 ans, aspire à devenir totalement un homme, avec un sexe fonctionnel. Un défi pour le Pr Desgrandchamps, urologue et le Dr Binder, chirurgien plasticien, qui ont développé à l’hôpital St Louis la technique très sophistiquée qui permet cette incroyable mutation.
L’intervention consiste àcréer un pénis autour du clitoris , qui aura augmenté de volume grâce à la prise d’hormones. Pour cela, on roule une partie de la peau de l’avant-bras pour former le pénis, avant de couper ce dernier et de le greffer avec un tube. La peau des grandes lèvres sert alors à former le scrotum qui entoure des testicules en silicone. Lafonction urinaire du pénisest assurée par un canal urinaire, grâce aussi à la peau de l’avant-bras qui est roulé. Les petites lèvres servent à réaliser l’urètre, le conduit qui évacue l’urine depuis la vessie.
En revanche,le pénis n’est pas érectile . Il nécessite unimplant pénien , qui lui donne une semi rigidité permanente, ou un système de pompe installé dans le scrotum.
Attention il s’agit d’images de chirurgie !!
Nicolas, transsexuel né fille, a été opéré par l’équipe de l’hôpital St Louis. Comment se sent-il dans son corps d’homme tout neuf ? L’opération a-t-elle répondu à ses attentes ? Se souvient-il encore de son corps de femme ?
Nicolas accompagné du Pr Desgrandchamps, chef du service d’urologie de l’hôpital St Louis et spécialiste de cette technique sophistiquée qui a opéré Nicolas, étaient les invités du Magazine de la santé ce vendredi 7 février 2014.
Voir ou revoir la série documentaire In vivo :  » Changer de sexe : l’incroyable transformation « .
Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo,
expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).

changer de femme

 

Ressources en Développement

Les psychologues humanistes !

Vouloir changer son conjoint

Par

Michelle Larivey
, psychologue

Cet article est tiré du magazine électronique

 »

La lettre du psy  »

Volume 7, No 3:Mars 2003

|

Avant d’imprimer ce document
|

Mise en garde
|

Autres articles
|

Résumé de l’article

Cet objectif consomme souvent une énergie considérable tout en engendrant des frustrations énormes chez les deux conjoints. Quelles sont les raisons cachées qui nous poussent à déployer des efforts soutenus à cette fin? Nous verrons dans ce texte comment le fait de mettre l’accent sur le changement du conjoint est la plupart du temps un moyen d’éviter les sujets cruciaux.

Table des matières

Introduction
A- Changements involontaires et changements volontaires
B- Les motifs d’évitement
C- Les motifs de croissance
D- Les motifs de confort
Conclusion

Vous pouvez aussi voir:

Vos questions liées à cet article et nos réponses !

Introduction

Existe-t-il des couples où les partenaires ne désirent pas des changements substantiels chez l’autre? Cet objectif consomme souvent une énergie considérabletout en engendrant des frustrations énormes chez les deux conjoints.

Pourquoi insister pour changer l’autre? Quelles sont les raisons cachées qui nous poussent à déployer des efforts soutenus à cette fin? Qu’y a-t-il de si important dans cette volonté pour justifier les crises et même les séparations qu’elle provoque? On poursuit ce but comme s’il s’agissait de la clé du bonheur; est-ce le cas ou s’agit-il là d’une idée chimérique?

Nous verrons dans ce texte comment le fait de mettre l’accent sur le changement du conjoint est la plupart du temps un moyen d’éviter les sujets cruciaux. Cette façon de traiter nos insatisfactions sert souvent à demeurer inconscient d’un besoin ou à nous soulager de la responsabilité de le satisfaire. Même lorsque nous recherchons surtout la croissance, l’entêtement à attendre le changement de l’autre reste souvent motivé par un souci d’évitement.

Cet article vise à encourager la réflexion et l’auto-évaluation de celui qui, paralysé devant des insatisfactions importantes, considère que son bonheur repose sur l’ouverture de son conjoint à changer. J’espère apporter ici un éclairage qui le préservera des pièges découlant de la poursuite de cet objectif et qui découragera les tentatives stériles qui drainent l’énergie de plusieurs couples.

A- Changements involontaires et changements volontaires

1- Exemples de changement involontaire

Charles a énormément souffert du manque d’affection de sa mère. Pourtant, ilrepousse toujours son épouse lorsqu’elle l’enlace ou l’embrasse. Il s’impatiente et la rabroue. Petit à petit celle-ci se détourne de lui (et reporte sa tendresse sur leurs enfants). Aujourd’hui Charles se plaint de sa froideur qui, selon lui, ressemble à celle de sa mère.

Nadia, autrefois battue par son père, l’est aujourd’hui par son mari. Ce dernier était pourtant peu enclin à la violence, mais il perd parfois le contrôle, allant jusqu’à la frapper.

Ni Nadia, ni Charles n’ont désiré consciemment ce changement d’attitude de leur partenaire. Tout ce que Charles demandait, c’est que son épouse cesse de «l’assaillir» de ses caresses. Quant à Nadia, elle voulait simplement un mari plus ferme et plus affirmé. Ni l’un ni l’autre n’a prévu ni perçu l’ampleur du changement qu’ils ont amorcé.

Le changement s’est produit lentement, imperceptiblement. C’est seulement avec le recul qu’ils peuvent en constater l’ampleur. Cette transformation n’a pas été l’oeuvre de la persuasion, de pressions ou de demandes réitérées mais tout simplement la conséquence d’une attitude récurrente, de comportements répétitifs auxquels l’autre s’est finalement adapté (en trouvant une solution qui lui permette de respecter ses propres besoins).

C’est ainsi qu’on peut provoquer un changement important et parfois irréversible sans l’avoir visé consciemment et sans en avoir prévu les conséquences. Mais même si nous l’avons provoqué, la plupart du temps il ne nous satisfait pas pleinement.

Davantage esseulé, Charles souffre du manque d’affection de sa compagne.

Nadia a maintenant la nostalgie de l’homme tendre d’autrefois.

C’est le scénario qu’on voit le plus souvent: le problème disparu est remplacé par un manque. Le malaise qui motivait Charles et Nadia constituait une opportunité de régler un problème crucial de leur vie; le manque qu’ils éprouvent maintenant est lui aussi une invitation à le confronter. S’ils acceptent aujourd’hui de ressentir la privation et les émotions qu’elle provoque, il pourront faire le travail sur eux-mêmes qui leur permettra de sortir de l’impasse. (Voir les articles sur le transfert dans lasection Infopsy .)

2- Exemples de tentatives de changement volontaire

Les changements involontaires sont importants et ils ont des répercussions sérieuses sur la vitalité du couple, mais ils ne sont pas les plus fréquents. Ce sont plutôt les changements précis qu’on tente systématiquement d’obtenir malgré les résistances du conjoint qu’on rencontre le plus souvent.

Lucie persiste depuis cinq ans à souhaiter que son mari abandonne l’alcool. Elle ne rate aucune occasion de lui faire la morale à ce sujet.

Depuis le début de son mariage Philippe souffre de la jalousie de sa femme. Il a cru qu’en se pliant aux désirs de celle-ci, il réussirait à la convaincre de son amour et à la rassurer sur sa fidélité. Depuis plus de quinze ans il rêve de liberté; il est maintenant au bord de la dépression et sa femme le harasse plus que jamais.

Contrairement au changement involontaire, c’est ici un comportement précis qu’on recherche: Lucie veut un homme sobre tandis que Philippe désire une femme qui le laisse libre. La précision de l’objectif ne semble pourtant pas contribuer à l’efficacité de sa poursuite, bien au contraire.

Qu’est-ce qui motive les conjoints à persévérer dans cette recherche infructueuse et cette attente? Qu’est-ce qui se cache derrière le désir (conscient ou non) de changer l’autre? Les prochaines sections tenteront de répondre à cette question en présentant les trois genres de motifs que je peux distinguer.

B- Les motifs d’évitement

Lorsque nous développons des liens intimes et étroits avec une personne, c’est parce qu’elle possède des caractéristiques qui nous permettent de répondre à des besoins cruciaux ou parce que nous espérons y parvenir. Même si cette personne possède plus de qualités qui nous conviennent que de caractéristiques qui nous déplaisent, il demeure que certains aspects de sa personnalité nous conviennent moins, nous indisposent ou même nous heurtent.

Ce déséquilibre est inévitable dans toute relation durable car l’autre est différent de nous. Ses actions ne nous conviennent pas toutes. Certaines nous menacent, d’autres nous confrontent à nos limites ou nous présentent des défis importants. Voici les principaux motifs d’évitement qui peuvent nous amener à désirer un changement chez notre conjoint.

1. Retrouver l’équilibre perdu

Chacun de nous a consacré beaucoup d’énergie à construire sa personnalité. L’identité à laquelle nous parvenons est bien adaptée aux exigences des personnes qui ont joué un rôle important dans notre développement, surtout celles de nos parents. Nous avons développé une personnalité adaptée à la leur et à la dynamique de notre famille. Nous y sommes parvenu grâce à différentes accommodations et adaptations dont certaines ont été coûteuses pour notre santé mentale.

Le partenaire qui pénètre dans notre intimité est nécessairement différent des parents auprès desquels nous avons appris à vivre. Non seulement il ne peut en être autrement parce que chaque personne est unique, mais il y a en plus le fait que nous recherchons cette différence. C’est sur celle-ci que nous comptons pour combler, avec cet être, les besoins auxquels nous n’avons pas trouvé réponse dans notre contexte familial.

Mais en même temps, cette différence nous confronte en ébranlant nos certitudes et en déséquilibrant nos habitudes. Une des raisons principales qui nous poussent à changer l’autre, c’est le désir de retrouver l’équilibre préalable. Nous allons si loin dans cette direction qu’il nous arrive souvent de reproduire avec notre conjoint les rapports dont nous avons souffert avec notre parent. Pourtant, nous avions choisi notre partenaire pour ses différences par rapport à ce parent. C’est ce type de changement qu’on trouve dans les exemples de changement involontaire illustrés par Charles et Nadia.

2. Esquiver le malaise (et la douleur qu’il cache)

Charles a provoqué l’éloignement de son épouse parce qu’il n’est pas à l’aise dans un contexte d’affection. Au fond, il a une piètre estime de lui-même et ne pense pas mériter d’être aimé. C’est pour se soustraire à ce malaise qu’il repoussait sa femme. S’il avait choisi, au contraire, de tolérer son inconfort pour devenir conscient de ce que celui-ci dissimulait, il aurait pu régler son problème tout autrement. (Voir la fiche analytique surle malaise .)

Il aurait dû accepter de traverser une période difficile pour travailler sur cette question. Le malaise aurait d’abord fait place à son impression d’être minable ainsi qu’à une énorme peine liée àla froideur de sa mère. Il aurait alors pu explorer ces sentiments à travers sa relation avec son épouse. Mais par crainte de vivre de telles émotions (qu’il juge infantiles) devant sa femme, il a choisi de repousser cette dernière et par la même occasion, les sentiments qui le dérangeaient. La peur de l’humiliation et d’afficher sa vulnérabilité l’a emporté sur sa volonté de régler ce problème.

Il en est de même de Nadia. Si elle avait accepté de ressentir les émotions provoquées chez elle par les égards de son mari et le respect qu’il lui vouait, tout aurait pu tourner autrement.

Inconfortable devant ces marques de considération, elle trouvait alors le moyen de l’agresser. C’est par exemple dans les moments où il était particulièrement tendre qu’elle l’attaquait avec sa litanie de reproches. L’humiliation et le mépris étaient alors ses armes favorites. Son attitude vindicative lui permettait d’esquiver son inconfort. Une piètre estime d’elle-même l’empêchait d’accepter les égards de son mari sans devenir très émue, ce qu’elle fuyait comme la peste. Mais lorsque son mari devint aussi odieux que son père l’avait été autrefois, elle se mit à ressentir le manque.

3. Éviter de prendre son besoin en mains

Lucie mène une existence misérable avec son mari alcoolique. Malgré les signes de détérioration qu’elle observe régulièrement, elle ne décroche pas de son idée de le faire cesser de boire. Lorsqu’elle réfléchit un tant soit peu au réalisme de son attente, elle se rend compte qu’elle ne croit aucunement à une amélioration, du moins pas dans un avenir rapproché. Pourtant elle le talonne sans répit.

Lucie choisit de consacrer son énergie à réclamer le changement de son époux plutôt que de s’occuper d’améliorer la qualité de sa vie. Elle fait porter la responsabilité de son insatisfaction à son mari et le punit en l’abîmant d’injures les jours où elle n’en peut plus. Il est facile de comprendre qu’elle soit immensément déçue du penchant de son mari et de la tournure qu’à pris leur vie à deux. Mais sa persévération dans cette quête stérile témoigne de l’ampleur de sa résistance à prendre son sort en mains.

Philippe fait le même choix que Lucie. Vingt années de tentatives infructueuses sont la preuve de la stérilité des efforts pour changer le comportement et les convictions de sa femme. Mais il ne peut se résigner à vivre toutes les émotions qui l’assailliraient s’il la quittait. Il ne peut se résoudre à vivre les confrontations que déclencherait certainement son choix de vivre librement sa vie, malgré les crises de jalousie de son épouse. Sa résistance à prendre ses besoins en charge est si forte qu’il choisit de mourir plutôt à petit feu dans la dépression. (Voir « Transfert et conquête de l’autonomie ».)

4. Éviter la différence

Vivre à deux comme si on était seul

Une des principales raison de discordance dans les couples est le désir de vivre à deux comme si on était seul. Il est alors difficile d’accepter que l’autre ait des goûts bien à lui, des manières qui lui sont particulières et même des besoins différents.

Il préfère le pain blanc mais il devrait faire attention à sa santé et manger du brun comme moi!

Il aime regarder la télé au retour du travail… c’est sa manière de se détendre. Il devrait plutôt adopter mon moyen de détente: la lecture. C’est beaucoup mieux pour l’esprit!

Elle est toujours disponible pour faire le taxi pour les enfants. Elle devrait plutôt faire comme moi et les laisser se débrouiller.

Elle dépense sans se soucier de l’avenir. Elle devrait être plus économe et planifier sa retraite. Comme moi, en somme!

Mais la différence n’est pas toujours un inconvénient; elle nous convient sous certains aspects et nous dérange sur d’autres. Parfois même cela dépend du moment ou de l’importance qu’elle prend.

Les talents de bricoleur de mon mari nous sont fort utiles mais je n’aime pas qu’il passe tant de temps dans son atelier. Ça me conviendrait mieux s’il était moins passionné de cela. Je fais donc des pressions pour qu’il se trouve un hobby qui m’inclue (en général je ne songe pas à m’inclure moi dans le sien!).

J’aime bien que ma femme soit affirmative, mais je ne tolère pas qu’elle s’adresse à moi sur un ton autoritaire. Son caractère passionné me stimule mais je le déteste lorsqu’il s’agit d’émotions «négatives», surtout à mon égard. J’entreprends alors de la neutraliser.

Nous oublions parfois que chaque personne forme un tout unifié et qu’il lui est impossible d’extraire une partie de ses caractéristiques sans que le reste de sa personne en soit affecté. Si par exemple elle s’efforce de diminuer l’intensité de ses émotions «négatives», il est certain que l’ensemble de sa vie émotionnelle en sera hypothéquée. Car la vie émotionnelle n’est pas compartimentée; elle fonctionne comme un tout. Tenter d’empêcher l’existence de certaines émotions c’est par le fait même restreindre notre capacité de ressentir toutes les autres.

Comme pour tous les organismes vivants, chaque changement opéré a des répercussions sur d’autres dimensions: l’organisme se rééquilibre. C’est ce qui explique l’émergence de changements imprévus, comme dans les deux premiers exemples (Charles et Nadia). Triste, déçue et en colère, la femme de Charles a trouvé une solution compensatoire: reporter toute son affection sur ses enfants. Humilié, le mari de Nadia a choisi la force physique pour se faire entendre.

Mais la volonté d’obtenir des changements chez notre partenaire est si forte, nos efforts pour qu’il neutralise ses effets sur nous ou pour qu’il adopte notre image sont parfois si insistant qu’on a l’impression d’une rééducation, d’un remodelage complet.

Il arrive parfois que cette influence soit appréciée. Elle agit alors comme un incitatif qui favorise un changement que la personne souhaitait déjà plus ou moins. Par exemple:

Sous son influence, mes velléité de faire de l’exercice se sont transformées en projet réel. Je lui en suis reconnaissante.

Ses encouragements m’ont incité à me remettre à la peinture. J’en suis très heureuse.

Dans la plupart des cas, c’est par docilité, pour plaire ou pour avoir la paix que le conjoint se laisse influencer voire façonner. Les plus rebelles résistent, souvent au plus grand étonnement du conjoint. Celui-ci ne comprend pas car, à ses yeux, c’est une véritable amélioration de sa condition qu’il propose.

Ma manière est meilleure que la tienne

C’est sur cette opinion, rarement exprimée aussi clairement, que repose la volonté de faire changer l’autre. Il s’agit d’une opinion bien subjective et c’est pourquoi elle échoue la plupart du temps car le conjoint est également convaincu que sa manière est la meilleure. L’exemple par excellence est sans doute celui de la divergence concernant l’éducation des enfants.

Marie trouve Benoît trop sévère avec les enfants. Il est trop rigide et les punit fortement pour un rien. Ça lui fait toujours mal au coeur de les voir souffrir.

Mais Benoît croit sincèrement que les enfants doivent vivre avec les conséquences de leurs actes en tout temps. Il trouve Marie trop complaisante à cet égard.

Il est certain que ni Marie ni Benoît ne changeront sur ce point; leurs positions respectives reposent sur un trop grand nombre de facteurs pour que la simple raison puisse les influencer. Parmi ces facteurs, on peut mentionner:

l’influence de leur propre éducation (Benoît est un ancien militaire, Marie est fille unique élevée par sa grand-mère);

leurs propres besoins (v.g.: avoir de l’autorité est primordial pour Benoît alors que cela a peu d’importance pour Marie; Marie cherche à se faire aimer des enfants alors que Benoît désire avant tout être respecté);

leurs propres évitements (Marie n’aime pas les conflits alors que Benoît est confortable dans la confrontation);

des préférences individuelles (Marie aime le calme, Benoît aime l’action);

et même les dernières valeurs à la mode (comme les combinaisons alimentaires et les jeux non violents).
5. Éviter une réalité existentielle

Parfois, la tentative d’influence se met au service d’une déni existentiel. Elle sert par exemple à entretenir l’illusion de la perfection ou de la fusion. Voici deux illustrations relativement typiques dans la vie de couple.

Johanne est très proche de sa famille et déplore le peu d’intérêt de Ludovic pour la fréquenter. Ce dernier lui a pourtant expliqué à maintes reprises qu’il n’a d’atomes crochus avec personne et que ces visitent l’ennuient. Ceci n’empêche pas Johanne d’insister. Fais-le pour moi alors!

Laurence réagit agressivement chaque fois que son mari lui fait une critique. Il lui arrive même de le bouder durant plusieurs jours pour lui faire savoir combien elle a en horreur d’être critiquée ou prise en défaut.

Johanne demande à Ludovic de se sacrifier pour elle. Pourquoi? Après avoir allégué qu’elle se sacrifie elle-même souvent pour lui, elle répond qu’elle apprécie sa présence et que sa visite sera plus agréable s’il l’accompagne. Elle n’ajoute probablement pas que l’écart entre leurs besoins la force à assumer sa «solitude existentielle». Or cette solitude soulève chez elle une grande anxiété lorsqu’elle se fait sentir.

Donc en fait, ce qu’elle réclame de Ludovic, c’est qu’il participe à son «déni de solitude». S’il le fait, elle aura moins conscience de sa solitude comme être humain; une réalité qui lui apparaît clairement lorsque son mari n’a pas les mêmes besoins ou les mêmes désirs qu’elle.

Laurence est aux prises avec un désir de perfection (évidemment impossible à atteindre). Elle le constate péniblement chaque fois qu’elle subit une critique. Si elle réussissait à empêcher tous les jugements des autres et en particulier ceux de son mari, elle pourrait peut-être conserver l’illusion d’être irréprochable et toujours adéquate.

Elle est aux prises avec un «déni de la finitude» qu’elle perpétue en consacrant son énergieà contester ceux qui lui la blâment ou la critiquent plutôt qu’à examiner l’effet qu’exercent sur elle les jugements et les reproches. La vigueur avec laquelle elle combat la critique est le reflet de l’importance de son déni. (Voir «Les implications existentielles» dans « L’Auto-développement: psychothérapie dans la vie quotidienne ».)

C- Les motifs de croissance

Les autres jouent un rôle primordial dans la satisfaction de la plupart de nos besoins. Ceci est particulièrement vrai pour les besoins affectifs. Il est normal de souhaiter satisfaire ces besoins avec notre conjoint et c’est d’ailleurs surtout sur la base des besoins mutuels que nous choisissons quelqu’un pour partager notre vie.

1- Toute demande renferme un besoin

La demande est toujours la manifestation d’un besoin. Elle met de l’avant une réponse possible à ce besoin; une action de l’autre qui pourrait servir à le combler. Le lien entre cette action et le besoin est plus ou moins clair. Il peut être relativement direct mais il est souvent très peu apparent ou même strictement symbolique.

Le besoin d’un contact réel qui soit nourrissant affectivement s’exprime souvent à travers la demande suivante:

Écoute-moi, parle-moi de toi, parlons des vraies choses au lieu de banalités, sois franc avec moi. Partage tes soucis et tes plaisirs avec moi.
Le besoin d’affection peut s’exprimer par des demandes du genre de celles-ci:

J’aimerais que tu t’intéresses à ce que je suis, à ce que je fais. Sentir que j’ai de la valeur à tes yeux, que tu m’apprécies. Avoir de la tendresse, recevoir des marques d’affection.
Besoin d’être en relation avec un être complet (l’inverse de la recherche d’une copie conforme à soi-même) s’exprime à travers des demandes telles que:

J’aimerais quetu te tiennes debout, que tu me dises quels sont tes besoins plutôt que de toujours acquiescer à ce que je propose. Je souhaite que tu manifestes tes goûts, tes préférences, que tu saches me dire non, que tu sois quelqu’un quoi!

Le besoin d’être apprécié comme homme ou femme, d’être confirmé comme attirant sexuellement prend souvent la forme de gestes de séduction auxquels on espère une réponse.

Je voudrais que tu sois folle de moi, que tu me désires, que tu n’aies d’yeux que pour moi.

J’aimerais que tu me trouves belle et désirable. Je ne veux pas que tu regardes les autres femmes. J’ai peur que tu éprouves du désir pour une autre ou que tu en trouves une autre plus attirante.
Les besoins affectifs font partie de la vie et sont constamment présents. Ils sont plus aigus lorsqu’ils ne sont pas assouvis, mais nous pouvons aussi les détecter à travers le satisfaction que nous éprouvons au contact de l’être aimé. Toutefois ils ne sont pas toujours comblés à notre entière satisfaction. C’est alors que l’effort pour changer l’autre prend le plus d’importance.

2- Le camouflage du besoin
Bien que les besoins affectifs (comme les besoins physiques) fassent partie de la vie, certains les jugent infantiles ou trop intenses. Ils se jugent alors trop dépendants et cherchent à se débarrasser de cette dépendance en adoptant une attitude contraire. Non seulement ils comptent sur leur conjoint pour prendre l’initiative de combler leurs besoins, mais encore ils cherchent à se compromettre le moins possible. Aussi, plutôt que d’afficher la vulnérabilité qui va de pair avec le besoin et la dépendance qui en fait partie, ils donnent des ordres, passent des commandes précises ou encore usent de reproches. Ces manières indirectes de manifester leurs besoins leur permettent de sauver la face en paraissant «au-dessus de leurs affaires».

Pour atteindre une réelle satisfaction il est préférable d’exprimer le besoin à l’état pur. En effet, cela laisse au conjoint le loisir d’y répondre dans ses propres termes au lieu de le condamner à se conformer à la demande précise qui lui est faite (et qui souvent ne lui convient pas). Ainsi beaucoup de conjoints n’achèteront jamais de fleurs à l’objet de leur amour. C’est autrement qu’ils aiment manifester leurs sentiments. De la même manière, les commandes de «petits baisers» (preuve que tu m’aimes) ne conviennent pas à tous. Certains désirent prouver autrement et surtout, à l’heure qui leur convient.

On peut dire qu’en procédant par commandes précises et qu’en camouflant soigneusement le besoinnous agissons sur le comportement de notre conjoint. Nous cherchons à le «changer» plutôt que changer nous-même en acceptant d’assumer ouvertement notre besoin.

D- Les motifs de confort

Très souvent, les exigences par rapport au conjoint sont présentées sous le prétexte de la recherche du confort. Mais en réalité, peu de demandes de changement sont vraiment de cette nature. Le choix de la cible visée est l’indice le plus évident pour en venir à cette conclusion

Examinons un exemple très délicat mais tout aussi fréquent dans la vie d’un couple: l’entretien de la maison ou le partage des tâches.

Claudine souffre énormément du laisser aller de son mari. Elle se plaint de son manque d’ordre, du fait qu’il ne voit pas la saleté et enfin qu’il n’est jamais prêt, comme elle, à consacrer ses samedis au ménage, à la lessive et aux courses. À maintes reprises Francis lui a proposé d’engager une aide ménagère, ce qu’elle a toujours refusé. Elle justifie son refus par son malaise à laisser pénétrer un étranger dans son intimité. Cette «chicane» dure depuis le début de leur union.
On peut se demander si c’est vraiment l’ordre et la propreté qui préoccupent Claudine ou si ce n’est pas plutôt le fait que son mari ne se plie pas à sa volonté. En admettant que leurs besoins dans la sphère «entretien ménager» soient différents, pourquoi continue-t-elle à insister en vain pour qu’il change? À mes yeux, deux hypothèses méritent d’être envisagées.

1- La symbolique du comportement
Plus que les gestes de son mari, c’est leur signification qui atteint Claudine. Elle interprète en effet le refus de Francis comme un manque de respect à son égard, ce qui à ses yeux est l’équivalent d’un manque d’amour. «S’il m’aimait vraiment, il comprendrait combien cela est important pour moi et il respecterait mon besoin!» Elle ne lui avoue toutefois jamais la traduction qu’elle fait de son refus persistant plutôt dans ses reproches. Quand ce ne sont pas des critiques directes c’est sa mauvaise humeur de la fin de semaine qu’elle lui sert. Celle du samedi où elle se tape tout le travail et celle du dimanche où elle récupère des durs travaux qu’il lui a laissés.

On peut se demander pourquoi Claudine ne consent pas à engager de l’aide si son besoin est si grand. Pourquoi elle ne prend pas la peine d’examiner son inconfort à confier sa maison à un étranger? Pourquoi elle ne cherche pas une personne qui lui serait recommandée et pourquoi elle n’entreprend pas de s’apprivoiser graduellement à sa présence? Pourquoi elle persévère dans la solution qui l’exaspère? Pourquoi enfin elle choisit de vivre des week-ends d’enfer et d’hypothéquer sa relation avec son mari?

La force de son besoin d’être aimée est probablement l’ingrédient de fond qui explique cette persévération. Mais son aveuglement par rapport aux autres solutions s’explique surtout par sa résistance à être en contact avec ce besoin «de se sentir aimée». Elle refuse de l’assumer autant pour elle-même que devant son mari. Cette résistance est d’autant plus forte qu’elle se combine à un important désir de contrôle.

2- Le contrôle pour éviter l’inconfort
La tendance au contrôle peut se traduire par l’assertion suivante: «pour que je sois satisfait il faut que cela se passe de la manière que j’ai choisie». Il est clair que dans cette perspective celui qui veut le contrôle ne prend pas en considération le fait que son conjoint a lui-même une vie et un mot à dire dans leur vie à deux.

La tendance au contrôle s’appuie en grande partie sur la certitude d’avoir raison. C’est le cas de Claudine. Ceci est tellement vrai qu’elle qualifie le comportement de son époux de «résistance passive». En d’autres mots, la bonne chose à faire c’est ce qu’elle a décidé et quiconque s’y oppose est nécessairement en mode de résistance. Il est exclu qu’il puisse s’agir simplement du choix de Francis et que ce choix soit aussi valable que le sien (c’est à dire qu’il réponde lui aussi à un besoin). Dans cette perspective, les besoins de l’autre ne sont pas pris en considération. Ce qui compte c’est de se sentir en contrôle, d’éviter l’inconnu, de ne prendre aucun risque d’être ébranlé…

Lorsque, par contre, le désir de changement est réellement motivé par un désir de confort qui n’est pas pollué par un «test d’affection» passé au conjoint à son insu, le problème a tendance à se régler beaucoup plus facilement.

Conclusion

En conclusion la volonté de changer notre conjoint devrait toujours s’accompagner d’un questionnement sur les raisons qui nous y poussent. La plupart du temps, cela nous permettrait d’identifier le pouvoir réel que nous détenons sur notre satisfaction. Du même coup, nous éviterons un grand nombre de conflits stagnants qui minent la vie à deux.

À l’inverse, lorsque nous subissons cette pression, nous devrions toujours nous enquérir des motifs réels de notre conjoint. Et que nous acceptions ou non de nous soumettre à sa demande, nous aurions aussi avantage à prendre conscience des raisons qui nous y poussent.

Ceci est d’une grande importance parce que le respect de soi est un ingrédient capital dans la vitalité personnelle et dans celle du couple. En effet, on peut facilement être tenté de privilégier le respect de l’autre en acceptant ce qui nous semble intolérable ou injuste. Mais ce «respect de l’autre» ne peut jamais être substitué à la fidélité à soi-même sans conséquences graves pour la relation et pour notre harmonie.

Tous droits réservés © 2002 par Ressources en Développement inc.

Nous n’exprimons aucune opinion concernant lesannonces google Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez

ceci

Pour aller plus loin

dans votre exploration !

changer de femme

News actu

Dossiers d’actualité

People

Le magazine

Vie pratique

Mamans solo

Vidéos Actu

Tops Actu

News Mode

Tendance mode

Coach mode

Accessoires mode

Lingerie – Maillot de bain

Fashion week

Bons plans mode

Vidéos Mode

Tops Mode

News Beauté

Maquillage

Coiffure

Soins beauté

Anti âge

Parfums

Bronzage

Epilation

Beauté homme

Les tutos de Morgane

Vidéos beauté

Tops Beauté

News déco

Tendance déco

L’expert déco

Loisirs créatifs

Maison pratique

Arts de la table

Bricolage

Déco d’extérieur

Vidéos déco

Tops Déco

News cuisine

Dossiers recettes

Tendance cuisine

Recettes au chocolat

Cuisine des chefs

Vin et oenologie

Recettes

Guides cuisine

Vidéos cuisine

Tops Cuisine

News minceur

Recettes minceur

Mincir : le programme

Anti-cellulite

Régimes : guide

Astuces minceur

Vidéos Minceur

Programme minceur Savoir Maigrir

Tops Minceur

News Santé

Santé pratique

Santé des femmes

Médecine douce

Alimentation équilibrée

Mieux vivre son cancer

Santé des dents

Vidéos santé

Tops Santé

News amour

Couple

Mariage

Sexo

Divorce – Rupture

Coaching amoureux

Sex’périences de Cerise

Vidéos amour

Tops Amour

News Bien-être

Bien dans ma tête

Vidéo de massage

Soins bien-être

Vidéo de gym

Sport fitness

Vidéos bien-être

Tops Bien-être

Jeux de lettres

Jeux de chiffres

Mots fléchés

Mots coupés

Sudoku

Mots croisés

Mots mélangés

Kakuro

Fubuki

Tests

Solitaire

Concours

Coloriages

Tops Jeux

News enfant

Prénoms

Grossesse

Bébé

Enfants

Ados

Tops Enfant

Vos prévisions astro

Astrolove

Tarot

Numérologie

Tops Horoscope

News animaux

Vétérinaire : les conseils

Animaux pratique

Chiens et chats de race

Vidéos animaux

Tops Animaux

News jardin

Aménagement jardin

Jardinage : les conseils

Plante d’intérieur

Vidéos jardin

Tops Jardin

News Culture

Actu musicale

Actu expos / spectacles

Actu Ciné / DVD

Actu livres

Actu TV

Programme TV

Tops Culture

News voyage

Destination voyage

Bons plans vacances

Voyage pratique

Idées week-end

Fa vacances

Tops Voyage

Vous avez aimé cet article? ( 0 personne l’aime déjà )

Précédent

Suivant

 
Vous allez aimer…
J’aime
Je n’aime plus

( 0 )
× Copier le lien Partager sur Twitter Partager sur Google Plus Partager par SMS
Anne-Sophie Lapix : qui est son mari, Arthur Sadoun ?
Elle anime depuis 2013 C à vous, sur France 5. À 45 ans, Anne-Sophie…
Marion Maréchal-Le Pen veut supprimer « Le Pen » de son nom
Du passé, elle veut faire table rase. Du moins pour l’instant….
Quand Brigitte Macron évoque l’infidélité de son mari Emmanuel
Emmanuel et Brigitte Macron forment un couple légèrement atypique,…
Un mannequin atteint de vitiligo sur tout le visage, Winnie Harlow, a fait sensation à Cannes
Est-ce sa robe bleue spectaculaire et électrique ou son grain…
Jean : adieu le slim, voici d’autres modèles canons !
Après des années de dictature du slim, les collections denims…
On l’enfile tous les matins sans se poser de question. Mais comment…
Épilateur électrique : sur quelles zones l’utiliser ?
L’épilation et vous, cela fait deux ? Rassurez-vous, on vous…
Laeticia Hallyday : ses 10 looks coiffure et make-up décryptés
Il est loin le temps des anglaises et du blond vénitien de Madame…
Comment sublimer ses lèvres sans chirurgie ?
Une jolie bouche sans injection, voilà la promesse de notre experte…
Ménage de printemps : astuces et recettes naturelles pour une maison propre
II pointe enfin le bout de son nez, oui oui, le printemps est…
Pliage de serviettes : tous nos modèles en vidéo
Des modèles de pliage de serviettes faciles à réaliser et adaptés…
7 astuces pour avoir une chambre Feng Shui
Vous dormez mal ? Assurez-vous que votre chambre réponde bien…
Nos recettes conviviales pour un apéro dînatoire entre amis
Soirée électorale, match ou série attendue… Quitte à allumer…
Paëlla, lasagnes, bœuf bourguignon… les plats uniques sont riches,…
Les petits secrets des oeufs fermiers
Tous les mois, Nicolas Rieffel notre agitateur gastronomique…
Que ce soit, pendant un effort physique, modéré ou intense, la…
Cellulite : top 10 des aliments anti-capitons
Lutter contre la cellulite en mangeant, c’est facile. Certains…
Régime citron express : moins 2 kg en 7 jours
Le citron, c’est LE booster minceur par excellence ! Ultra-vitaminé,…
Taux de triglycérides élevé = cholestérol ?
Vous venez de faire un bilan sanguin et vos analyses révèlent…
Qui est Agnès Buzyn, la médecin devenue ministre de la Santé ?
Pendant sa campagne, Emmanuel Macron l’avait promis : son gouvernement…
Maladie de Crohn : les signes qui doivent alerter
La journée internationale des MICI (maladies inflammatoires chroniques…
Ma première fellation – Témoignages
La fellation, c’est tout un art. Et lorsqu’on s’y essaye pour…
Le bon Kamasutra pour brûler des calories
Perdre des kilos en faisant des galipettes ? On dit oui ! Testez…
Comment faire l’amour à un homme et le rendre fou !
« Bien » faire l’amour, n’est pas un art réservé aux hommes, au…
Vélo elliptique : un programme d’entraînement pour s’affiner de partout
Pour mincir des cuisses, des bras et affiner sa taille, le vélo…
Ma semaine fitness pour maigrir : 8 minutes par jour, et c’est tout !
Bye-bye peau d’orange et muscles ramollos ! Avec 7 programmes…
Vidéo : Telle mère, telle fille ? (ép.1) On a interrogé Juliette et Delphine pour le savoir
À l’occasion de la Fête des Mères, nous avons voulu savoir si…
Jouez aux Mots Fléchés en ligne, 100% gratuits , sur FemmeActuelle.fr
Débutant(e) dans les mots fléchés ? Lancez-vous !
Une fillette de 10 ans hospitalisée à cause d’un hand spinner
Si vous avez de jeunes enfants, difficile d’être passé(e) à côté…
Cette question magique peut couper court au caprice d’un enfant
C’est une simple phrase qui peut faire revenir le calme dans…
Hand spinner : nouvelle star des cours de récré, il a initialement été créé pour les enfants autistes
Les hand spinners (ou fidget spinners) sont les nouveaux jeux…
Même si la carte bleue vous démange et que vous n’avez qu’une envie : celle de craquer pour tout ce qui nous fait de l’œil dans les nouvelles vitrines du printemps. Retenez-vous les filles et voici quelques idées pour lifter votre vestiaire sans vous ruiner.
Nous venons de vous envoyer un email de confirmation à l’adresse.
Veuillez consulter votre boîte mail et cliquer sur le lien de validation de votre email pour finaliser l’inscription à la newsletter.
Restez informée en recevant notre newsletter
Vous aimez la mode, la beauté, la déco, ou être informés des dernières actualités People ou Santé ? C’est Femme Actuelle qu’il vous faut !! Bienvenue chez nous, notre équipe de rédactrices est là pour décrypter les dernières tendances mode, beauté, déco et cuisine soit pour rêver ou pour les adapter dans votre vie au quotidien !!!
©2017- Prisma Média
– Tous droits réservés
Fréquentation certifiée par l’OJD
– CPPAP : 0215 W 90266 – Un site du groupe Prisma Média (G+J Network)

changer de femme

Les avis les plus récents.Les prix les plus bas.L’endroit idéal pour rechercher des hôtels.

changer de femme de chambre et… – Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire
Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire

Rédigez un avis sur un autre endroit
“changer de femme de chambre et fournisseur se surgelé”
Comparer les meilleurs prix des meilleurs sites de voyage
Consultez des avis plus récents sur cet hôtel
“changer de femme de chambre et fournisseur se surgelé”
Poser une question à Tofzz à propos de Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire
Cet avis est l’opinion subjective d’un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.

Les astuces de voyageurs vous aident à choisir la chambre parfaite.  

Astuces pour les chambres (30)

Allemand en 1er

Anglais en 1er

Espagnol en 1er

Français en 1er

Italien en 1er

Néerlandais en 1er

Portugais en 1er

Toutes

Derniers résultats en français

Allemand en 1er

Anglais en 1er

Espagnol en 1er

Français en 1er

Italien en 1er

Néerlandais en 1er

Portugais en 1er

Toutes

Derniers résultats en français

Poser une question à JEANNINF à propos de Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire
Cet avis est l’opinion subjective d’un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Poser une question à Celineval à propos de Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire
Cet avis est l’opinion subjective d’un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Poser une question à voyagevoyage16 à propos de Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire
Cet avis est l’opinion subjective d’un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Poser une question à reveil10 à propos de Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire
Cet avis est l’opinion subjective d’un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Services d’affaires (accès Internet, etc.)
Poser une question à fred2501 à propos de Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire
Cet avis est l’opinion subjective d’un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Poser une question à Tocquee à propos de Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire
Cet avis est l’opinion subjective d’un membre de TripAdvisor et non de TripAdvisor LLC.
Vous aimerez peut-être aussi ces hôtels…
Voir également ces hébergements à Saint-Apollinaire ou ses environs
Écrivez un avis

Ajoutez des photos
Établissement :
Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire
Location :
France >
Bourgogne-Franche-Comté >
Côte d’Or >
Saint-Apollinaire
Internet haut débit gratuit (Wi-Fi)
Parking gratuit
Animaux domestiques autorisés (Chien/Animaux de compagnie)
Restaurant
Accès handicapés
N° 3sur 3 Hôtels à Saint-Apollinaire

Fourchette de prix (par nuit): 45 € – 83 €

Catégorie d’hôtel :3 étoile(s) — Campanile Dijon Est – Saint Apollinaire 3*
Ibis Budget Dijon Saint Apollinaire
Campanile Dijon – Congrès – Clémenceau
Hôtels (3)
|
Restaurants (8)
|
Activités (3)
Les mises à jour de votre carte ont été suspendues. Zoomez pour voir les informations mises à jour.
À propos de TripAdvisor
|Plan du site
|Accord d’utilisation des cookies
|Assistance
|Information sur votre service
Quelques photos fournies par VFM Leonardo.
* TripAdvisor LLC n’est pas une agence de réservation et ne facture aucuns frais de service aux utilisateurs de son site… ( plus )
TripAdvisor LLC n’est pas responsable du contenu d’autres sites internet. Les taxes et frais ne sont pas inclus dans les offres.
Une étape à oublier!!! Chambre vieillotte qui mérite une sérieuse rénovation . Restaurant joli mais cuisine d assemblage sans intérêt . donc comme vous voulez mais je ne reviendrai plus avis au prochain consultant donnez vos avis
Cette hotel a l’ avantage d’etre a proximité du stade de foot GASTON GERARD . Le rapport qualité prix est raisonnable.Le personnel est souriant et agréable.Je n’ai pas eu de problème avec ma chambre,un petit peu vieillissant;mais literie de très bonne qualité ,ecran plat;toujours le plateau dans la chambre avec le café petit gateau. petit déjeuner agréable les buffets sont bien fournis ,Le restaurant pas encore rénové personnel disponible et agréable .Bon choix sur les buffets surtout sur celui dessert ;Plat principal un peut d’attente mais très bon. Autrement rien a dire d’autre sur cet établissement . Dans l’ensemble bon etablissement et surtout bien placé..
Hôtel tout a fait basique,mais a rénover(les portes de chambre,la moquette,salle de bain),odeur de renfermée très importante en rentrant dans la chambre,pour 3 personnes:2 lits(literie correcte:matelas et couette agréable)pour un enfant de 6 ans,lit d’appoint:correct pour une nuit mais il faudra demander un oreiller,pas de prévu dans la chambre.Chambre pas fort insonorisées.Pour le restaurant,vite débordée,pour ce qui est de la serveuse,c’est vrai que l’amabilite n’est pas son fort,pour le Buffet d’entrees a volonté,il ne restait rien,il a été de nouveau remplit lorsque j’étais au dessert.Beaucoup d’ameliorations restent a faire.
Hotel trés moyen.Chambre basique mais propre et calme malgré le manque d’insonorisation au niveau de la porte. Accueil « commercial »,c’est à dire souriant,sans attention aucune (j’y ai séjourné avec ma mére handicapée.) Repas pas mauvais mais pas copieux du tout et serveuse peu agréable.Vraiment pas terrible. Une petite mention spéciale à la dame qui fait le ménage des chambres ,pour sa gentillesse et son amabilité..
Chambre petite alors que nous étions 3 Peinture écaillée au bas des murs : en entrant c’est la première que l’on voit ! Pas de personnel sur place après 23 h, toutes les portes sont ouvertes !
Bon hotel rapport qualite prixmanque cependant d insonorisation entre la ^porte de chambre et le couloir. Personnel tres attentif a mes demandes Petit dejeunner convenable vu le prix de 8.00 euros. je m y suis senti a l aise.
Hôtel (et restaurant) où l’organisation laisse à désirer. Propreté des chambres douteuse ( déchets par terre à côté de la poubelle de la salle de bain !) les portes ne peuvent être fermées qu’en les claquant . Au niveau du restaurant, le temps d’attente est très long et si vous prenez le petit déjeuner le week-end au delà de 09h15 il n’y a plus de viennoiseries, plus d’oranges à presser, plus de fromage blanc ou yaourt, plus de cuillères à café ect …et pas de café pendant une demi-heure !!!
Vous possédez ou gérez cet établissement ? Prenez le contrôle de votre page pour répondre gratuitement aux avis, mettre à jour votre page et bien plus encore.
TripAdvisor utilise des cookies pour améliorer votre navigation sur le site.Découvrez-en plusou modifiez vosparamètres . En continuant, vous donnez votre accord quant à notre utilisation des cookies.

changer de femme

Mon compte|Deconnexion
S’inscrire|Se connecter

Programme TV, news TV, séries et cinéma

Roland-Garros

Koh-Lanta

The Voice

Festival de Cannes

Omar Sy : « Changer de femme ? Non, non. J’ai la bonne, ça je le sais »

Omar Sy : « Changer de femme ? Non, non. J’ai la bonne, ça je le sais »
Omar Sy : « Changer de femme ? Non, non. J’ai la bonne, ça je le sais »
TPMP : Bertrand Chameroy agacé par les questions de Cyril Hanouna
Le lapsus très gênant (et sexuel) de Cyril Hanouna sur Marie Portolano
Accrochage entre Aymeric Caron et Bernard-Henry Levy dans On n’est pas couché
#Zap2015 : Malaise : Quand une femme humilie son compagnon dans Les Z’Amours…
Persuadé d’être une star, il chante partout… et se ridiculise complètement !
Cyril Aubin (Johnny dans Le miel et les abeilles) joue avec Philippe Risoli au théâtre !
Omar Sy : « Changer de femme ? Non, non. J’ai la bonne, ça je le sais »
La chute insolite d’un chanteur interprétant l’hymne canadien…
Boulette : Nagui offre (encore) une bonne réponse à une candidate…
Jeannette Bougrab revient sur son expérience ratée dans Le Grand Journal
Alcootest (France 4) : pourquoi est-on plus bête quand on boit ?
Julien Courbet à l’animation de Touche Pas à Mon Poste (D8)
Une demande en mariage émouvante (et ringarde ?) dans Les Z’Amours
Rapprochement coquin entre Nicole Scherzinger et Cyril Hanouna dans TPMP
The Voice 4 : les castings tournés dans des stades
Vif accrochage entre Anne-Elisabeth Lemoine et Eric Zemmour sur le plateau de C à vous
Taylor Swift préfère Susan Boyle à Miley Cyrus
Enora Malagré dérape et raconte un accident sexuel très gênant
Capucine Anav, sur le point de quitter Cyril Hanouna ?
Le touchant message de soutien de Gilles Bouleau à David Pujadas
A découvrir également

Faut-il aller voir Pacific Rim ?
Prison Break : Et si la saison 4 était la…
Zapping Ciné : L’énorme gaffe d’Alessandra…
Stéphane Plaza : « Non, je n’ai pas pris le…
Les Bleus, premiers pas dans la police
18 to Life
Les visiteurs du soir
Mentalist
Julien Lepers : L’étrange vidéo de sa…

© Prisma Média – Partenaire Plurimedia – Tous droits réservés -Conditions d’usage-Mentions Légales- Charte pour la protection des données

Crédits
Publicité
Contact
Un site du groupe Prisma Média (G+J Network)

changer de femme

Restos à Paris

Cinéma

Musique

Expos

Théâtre

Lieux

Livres

Citations

Célèbre

Agenda

Espace Perso

›Figaroscope›Citations› Ce n’est pas changer de goût que de changer de femme puisque les femmes changent.
“ Ce n’est pas changer de goût que de changer de femme puisque les femmes changent. ”

changer de femme

Cannes 2017

Vidéos

Mode

Beauté

Société

Bien-être

Cuisine

Bons plans

Perles, de mère en fille

Par Mylène Bertaux|Le08 mars 2017

Chris Bourbon 1

Le 09/03 à 01:44

Contacts

Newsletters

Charte

Mentions légales

CGU

CGV

Annonceurs

Espace Partenaires

Info Cookies

Jours de France

Madame Figaro Japon

Madame Figaro Grèce

Madame Figaro Portugal

Woman Madame Figaro

Madame Figaro Thaïlande

Madame Figaro Liban

États-Unis, 1969. Les yeux du roi et de la reine de Belgique sont levés vers le ciel pour observer la navette Apollo décoller. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que si c’est un homme, le doigt levé, qui leur indique où regarder, c’est bien à une femme que l’on doit le premier pas sur la Lune.
Informaticiennes, astronautes, entrepreneuses ou cyber-traqueuses… De nombreuses femmes, tapis dans l’ombre, ont contribué à faire du XXIe siècle celui que vous connaissez aujourd’hui. Découvrez-les.
Visonnaires, utopistes, brillantes et armée d’un courage sans faille, elles sont aussi étonnament discrètes. À l’occasion de laJournée internationale des droits des femmes ,Google a mis en avant treize femmesdont vous n’avez jamais entendu parler pour la plupart alors qu’elles ont eu un destin brillant. À notre tour, nous avons décidé, de faire le portrait express de cinq femmes dont la contribution a été aussi importante que méconnue.
Passionnée, extravagante et brillante, Ada Lovelace détonne dans le paysage victorien. Il faut dire qu’elle a de qui tenir. La fille du célèbre poète Lord Byron tient de son père. Inquiète, sa mère veut dompter les humeurs irrégulières de sa fille à coup decours de maths , considérés comme rassurants et immuables. Las ! Cette méthode censée calmer les ardeurs poétiques de sa fille s’avère aussi farfelue qu’inefficace. Ada Lovelace se jette à corps perdu dans les équations, les cours par correspondance et les dérivées intégrales.
À Londres, elle rencontre l’homme qui va changer sa vie. Non, Charles Babbage ne deviendra ni son mari ni son amant -comme la rumeur a courru à l’époque- mais celui qui va canaliser son mental envahissant grâce à un petit bijou detechnologie , l’ordinateur le plus évolué de l’époque, la machine différentielle (une espèce de machine qui occupait une pièce et pouvait réaliser des opérations complexes). Ada Lovelace va mettre par écrit les algorithmes qui permettent de donner des ordres à la machine, ce que certains ont appelé, en extrapolant un peu, le premier programme informatique.
Même si le terme de hackeuse avant l’heure ou de première programmeuse de l’histoire est un peu exagéré, son esprit poétique doublé de son don pour les maths ont amené Ada à voir le potentiel de la machine, à préfigurer la programmation web et à devenir la figure de proue desfemmes de science .
Margaret Hamilton pendant sa mission au sein du MIT. 
Margaret Hamilton a inventé lesoftware(ce bout de code qui vous permet d’utiliser votre ordinateur) et a envoyé des hommes sur la Lune. Rien de moins. Pourtant, elle n’a jamais fait la Une d’aucun journal et personne n’a jamais mis en avant sa performance. Celle qui 10 ans avant Microsoft a écrit lecodedu premier ordinateur portable et fait travailler 400 personnes sur le programme du projet Apollo, dirige aujourd’hui la compagnie Hamilton Technolgies Inc. située juste à côté duMIT , où sa carrière a commencé.
En pleine Guerre froide, pendant les années 1970, l’américaine Margaret Hamilton et la russe Valentina Terechkova se seraient sûrement crêpé lechignonsi elles s’étaient rencontrées. Pourtant, pendant que Margaret bossait dur côté technique pour envoyer un homme sur la Lune, Valentina, jeune astronaute, avait déjà littéralement la tête dans les étoiles. À bord de sa capsule Vostok, la – très – jeune femme de 27 ans part en orbite autour de la Terre. Sa capsule n’a rien de l’actuellebusiness classmais elle a de quoi manger, boire et, comble du luxe, du dentifrice. Pas mal, même si le personnel au sol a oublié de glisser dans son nécessaire de toilette unebrosse à dent . Valentina décolle, tirée par sa fusée R-7. Sauf qu’ un autre «détail» à été oublié : programmer la fusée pour redescendre. Oups… Une broutille un tantinet plus importante que son hygiène bucco-dentaire qui a failli lui coûter la vie. Armée d’un sacré courage et d’une équipe au sol hyperréactive, Valentina revient finalement saine et sauve.
Traumatisé par l’événement, le directeur du programme spatial russe refuse d’envoyer à nouveau une femme dans l’espace, ce qui met Valentina Terechkova dans une colère noire. Elle militera des années durant pour que ses collègues puissent partir. L’histoire inspirera Nikita Khrouchtchev qui se moquera de ceux qui considèraient à l’époque les femmes comme le sexe faible.
Les cheveux courts et rouges, le caractère bien trempé, l’énergie deSue Blacktransparaît au premier coup d’oeil. À tel point que la BBC s’est inspirée de cette femme pour l’un des personnages deGirls Can Code , la série qui met en valeur les femmes qui réussissent, et en particulier dans le domaine des nouvelles technologies. Celle qui écrit dans les colonnes duGuardian lorsqu’elle ne fait pas profiter de ses conseils les mamans duGoogle Campus for Mumdétonne dans le paysage scientifique international. Non contente d’être l’auteure de nombreuses publications académiques, cette docteure en sciences de la programmation de l’ University College de Londresmilite pour la reconnaissance du travail des femmes dans le déchiffrage des conversations secrètes nazies pendant la seconde guerre mondial àBletchley Park .
Star d’Internet,Joanna Shieldsest la première ministre britannique en charge de la sécurité Internet. Son job ? Traquer les cybercriminels sur la Toile. Il faut dire que le style de celle que l’on surnomme « la Baronne » colle parfaitement à la tâche. Ancienne directrice deFacebookEurope passée par Google, Joanna avait déjà été consultante Nouvelles Technologies du 1er ministre James Cameron. C’est également elle qui se cache derrière la Tech City UK initiative, qui promeut le secteur de la technologie en Grande Bretagne. Titulaire d’un Bachelor en sciences, mais aussi entrepreneuse et femme politique, Joanna a été désignée comme l’une des 100 femmes les plus influentes par la BBC et par Wired.
Fonction :directrice générale du Fonds monétaire international
Fonction :directrice des opérations deFacebook
Fonction :CEO de Hewlett Packard Enterprise
Fonction :première dame des États-Unis
Journaliste Société Passée par Le Figaro Etudiant, Street Press, Que Faire à Paris, Métro Sur Twitter :  @ mylenebertaux  
Et n’oublions surtout pas Marthe Richard, politicienne et péripatéticienne de renom :-)

changer de femme

Beauté

Actu beauté

Cheveux

Coiffure

Coloration cheveux

Coupe de cheveux

Conseils cheveux

Soins des cheveux

Forum cheveux et coiffure

Tests & Quiz cheveux

Maquillage

Maquillage des yeux

Maquillage des lèvres

Maquillage du teint

Maquillage de soirée

Manucure

Conseils maquillage

Tatouage

Tendances maquillage

Tests & Quiz maquillage

Forum Maquillage

Parfum

Tendances parfums

Choisir mon parfum

Se parfumer

Les grands noms du parfum

Les grandes familles olfactives

Minceur

Régime

Maigrir vite et bien

Maigrir par zone

Maigrir sans régime

Conseils pour maigrir

Produits minceur

Cellulite

Recettes minceur

Forum minceur

Soins beauté

Épilation

Soins corps

Soins visage

Cosmétique bio

Bronzage

Anti-âge

Dermato

Tests & quiz soins beauté

Bien-être

Santé

Nutrition

Fatigue et Sommeil

Médecines douces

Massages

Beauté de Stars

CosmopolitanBox

Mode Sexo Psycho Forme Astrologie Lifestyle Culture People Vidéos Jeux concours Boutique Newsletters Forum

Je certifie ne pas envoyer d’e-mail indésirable
10 façons de couper une frange avec Didact
Avoir une belle coupe de cheveux est capital dans la vie d’une femme. Elle peut non seulement transformer n’importe quelle journée horrible en un jour formidable, ou dégager les nuages qui assombrissent le ciel pour vous faire prendre confiance en vous, vous donnant l’impression que vous êtes la reine du monde pour des semaines à venir.
Mais se tromper de coupe de cheveux peut aussi vous amener à vouloir : 1) tuer votre coiffeur2) hurler encore des jours après votre rendez-vous.
Donc, pour éviter ce drame, le gourou des cheveux,Mark Towsend,a livré àCosmopolitan quelques astuces pour considérer l’ensemble des risques avant de se jeter à l’eau avant qu’il ne soit trop tard.
Une fois que vous saurez si vous avez plutôt un visage carré, ovale, rond, ou en cœur, vous pourrez mieux imaginer quelle coupe vous ira le mieux.
Mark Towsendvous recommande de déterminer votreforme de visagevia votre mâchoire.
Après ça, dessinez le contour spécifique de votre visage sur une feuille. Le but est de trouver la forme la plus flatteuse correspondant à votre visage, selon si vous avez dessiné un carré, un cœur, un cercle…
Tracez alors la coiffure qui vous souhaitez en juxtaposition sur votre dessin, avec un ovale au centre, pour voir si elle rentre. Si c’est le cas, elle conviendra à votre visage. (Ce n’est pas très facile à faire. Si vous pouvez, dessinez des personnages en bâton).
Vous avez un visage ovale ? Félicitations ! N’importe quel style vous ira comme un gant !
Si vous avez des cheveux bouclés et très épais, vous ne pouvez pas apporter une photo de Blake Lively à votre coiffeur et espérer sortir du salon avec sa texture de cheveux, car aucune coupe ne transformera votre cheveu en vague onduléesexy wavycomme elle.
Pareil avec le procédé inverse. Si vous avez les cheveux plats et fins, vous n’aurez jamais le volume capillaire de Beyoncé.
Trouvez plutôt des stars qui ont un peu votre texture de cheveux, et prenez des photos d’elles avec vous pour les montrer à votre coiffeur en exemple.
Chaque fois que vous essayez de vous inspirer d’une star, ne perdez pas de vue que les cheveux qui vous obsèdent sont très certainement plein d’extensions, qu’ils bénéficient d’un coiffeur visagiste particulier, et que personne ne va vous suivre avec un ventilateur quand vous vous déplacez.
Alors, soyez réaliste quand vous entrez dans le salon.
Discutez avec votre coiffeur de ce qui est possible de faire pour vous, qu’il s’agisse de vous faire poser et de garder desextensions , de couper vos cheveux dans un style facile à entretenir, mais aussi de réaliser un style qui tiendra parfaitement quand le vent souffle dans vos cheveux.
Si vous savez pertinemment que vous n’aurez pas vraiment le temps de vous coiffer, réfléchissez pour un look qui se tienne quand vous vous lavez juste les cheveux (pensez aux cheveux parfaitement texturés d’Alexa Chung).
Si vous êtes de ces filles qui travaillent leur style quotidiennement, vous pouvez vous laisser aller vers une coupe plus audacieuse qui demande plus d’entretien, comme l’effet magique de Gisele.
Bien sûr, si c’est juste pourcouper les pointes , ce n’est pas trop grave. Mais une fois que vous aurez élagué 30cm, il n’y aura pas de retour en arrière possible.
Donc si vous avez eu les cheveux longs sous vos seins depuis toute petite, mais que vous envisagez de vous fairefaire un carréou même unecoupe à la garçonne , réfléchissez bien, pendant un mois, avant de prendre une décision qui serait trop hâtive.
Si c’est la seule chose à laquelle vous pensez dès que vous réveillez, vous êtes prête !

changer de femme

Propriétaire du logement

Locataire du logement

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Choisir le CESU
Employer en CESU
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Tous les experts
Question posée par
Emelie

28/11/2015
En suivant cette question vous recevrez un email à chaque réponse ou commentaire publié. Vous devez vousinscrireou vousconnecterpour utiliser cette fonctionnalité.
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cette question.
Nous avons les réponses à vos questions !
Des milliers de documents téléchargeables pour vous servir !
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
La confidentialité de vos informations est notre priorité. Ces informations seront transmises uniquement à ce professionnel afin qu’il puisse répondre au mieux à votre demande de devis.
Merci de préciser le type de bâtiment
Merci de préciser si vous êtes propriétaire ou locataire
Merci de préciser votre numéro de téléphone
Votre demande de devis a bien été envoyée à
Vous avez déjà envoyé une demande de devis à ce professionnel.
Vos questions sontentre de bonnes mains
Puis je changer de femme de ménage sans frais?
Bonjour, j’emploie une femme de ménage depuis 2 ans que je paie en CESU. Nous n’avons pas établi de contrat car elle ne vient que quelques heures par semaine.
Je souhaiterais m’en séparer car je n’ai plus confiance (je me suis aperçu qu’elle ne respectait pas les horaires convenus : elle part systématiquement avant l’horaire prévu ), elle prend énormément de liberté à notre domicile en notre absence : se fait du café sans nous le demander. Change son jour de présence sans nous prévenir.
Je souhaiterais employer une autre personne. Comment dois je procéder? Vais je devoir lui verser des indemnités ?
Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.

Rejoindre notre réseau d’experts
spécialiste des particuliers-employeurs
Experts d’accord avec cette réponse :
Bonjour
Vous devez d’abord trouver un motif de licenciement (le non respect des horaires fixes peut en être un) puis la licencier en bonne et due forme en suivant la procédure de licenciement CESUhttp://www.particulier-employeur-zen.com/licenciement/La procédure prend environ 2 semaines puis elle aura deux mois de préavis, que vous devrez rémunérer si vous ne souhaitez pas qu’elle le fasse. A l’issue de ce préavis vous devrez lui verser un solde de tout compte donc effectivement 1/2 mois de salaire environ en indemnités de licenciement.
Peut être devriez vous d’abord essayer de la recadrer avant de la licencier ?
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
conseil en gestion de patrimoine certifié cgpc
|chemin larzan
conseil en gestion de patrimoine
|socrate finances
Décrivez votre demande en quelques clics.
Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.
Merci de préciser le délai de réalisation du projet.
Merci de préciser votre code postal.
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Qui contacter pour des services à la personne
Vos questions sont entre de bonnes mains