clé usb caméra espion

La baisse de prix constatée lors de la première édition de ce dossier s’est encore accentuée, c’est une bonne nouvelle. La plupart des modèles testés sont sous la barre des 100 €. Et trois références, à peine plus onéreuses, offrent une définition en 720p, supérieure aux 640 x 480 pixels qui caractérisent encore beaucoup (et malheureusement) l’entrée de gamme. Chez deux constructeurs, Belkin et Foscam, le passage au modèle juste au-dessus de ceux que nous avons testés donne accès au 720p, pour un surcoût qui vaut franchement la peine. Il y a donc de quoi faire.

Pour les plus experts, une caméra comme celle de Zavio livrera une totale liberté de paramétrage, avec une qualité de capture appréciable. Les solutions de Foscam et TRENDnet constituent un entre-deux intéressant, avec un bon niveau de personnalisation et une mise en oeuvre assez facilité. Mais ce vers quoi tendent aujourd’hui les caméras IP pour se démocratiser, c’est le cloud. Et là, on trouve une offre simple et assez efficace pour qui ne connaît rien en réseau. Certains aspects sont encore améliorables, comme nous avons pu le voir avec les trois acteurs de ce dossier, Belkin, Kiwatch et myfox. Mais cette tendance est prometteuse. Maintenant, il restera tout de même à savoir si la clientèle visée sera prête à souscrire un abonnement pour le service qui va avec.

Conclusion d’origine :
422Quelles sont les principales évolutions apportées par ce millésime de début d’année 2012 ? Soyons francs, les caractéristiques des nouveaux modèles ne révolutionnent pas le genre. Alors que l’on pensait observer une montée en résolution, à l’exception de la caméra de Logitech, l’ensemble des modèles testés se limitent toujours au 640 x 480.

Ce constat mitigé ne doit pas nous faire oublier une nouvelle plus réjouissante : les prix ont fondu comme neige au soleil ! Désormais, certaines caméras infrarouges Wi-Fi sont proposées au même prix qu’un modèle diurne filaire testé à l’époque de la seconde mise à jour de notre comparatif.

Si cette caractéristique vous intéresse, la TRENDnet TV-IP 121WN (compter 90 euros) constitue un choix de raison.

Axis2La VisionCam v5.5 qui est proposée à un prix similaire ajoute une motorisation, mais nous attendrons d’avoir un peu plus de recul concernant la fiabilité du produit avant de nous prononcer. Les LEDs infrarouges des premières séries de VisionCam avaient souvent tendance à rendre l’âme. Même si Heden assure que ces soucis ont été réglés cette version 5.5, la finition globale reste perfectible.

Dans le domaine des motorisées nocturnes Wi-Fi, on retiendra surtout la TV-IP 422 WN de TRENDnet. Pour environ 190 euros, la caméra ne fait pas de concessions. On apprécie également son mode « patrouille » qui donne la possibilité de programmer un cycle de déplacement.

Dans un autre registre, même si la gamme d’Axis n’a pas vraiment évolué, les M1031-W et M1011-W parviennent à rester dans la course. Leur point fort ? Une interface puissante qui propose de très nombreuses possibilités de configuration ! Ces produits s’adressent avant tout aux utilisateurs avancés, ou aux usages pro ou semi pro. Seul le Camera mode nocturne de la M1031 peut faire débat, Axis ne proposant pas d’infrarouge. Sur ce modèle, un capteur de chaleur déclenche un éclairage LED puissant.

Finissons par le grand perdant : alors qu’on ne s’y attendait pas vraiment, la solution de Logitech tombe dans les mêmes travers que la gamme précédente. Que l’on souscrive à l’abonnement payant ou non, les fichiers restent stockés dans l’ordinateur ou dans la carte mémoire de la caméra ! Ici, point d’envoi des clichés par FTP ou par email. En cas de dégradation ou vol, les précieuses preuves s’envoleront avec les caméras. Un constat regrettable, la barre ayant été placée très haut en terme de finition. Enfin, alors que le principe de fonctionnement est identique à celui des modèles précédents (architecture CPL), aucune rétrocompatibilité n’est assurée ! Les acheteurs de la première heure apprécieront.