comment se faire du bien toute seule

Shopping

Conseils mode

Accessoires

Créateurs

Défilés

Cheveux

Maquillage

Soins Visage & Corps

Minceur

Soleil

Parfums

Livres

Musique

Cinéma

Télé& Séries

Photographie

Événements

#BonsPlans

Psycho

Nos hommes

Société

Santé

Sport

Voyages

Cuisine

Déco

Mes proches

Travail

Sexo

Couple

Célibat

Amour

Bibasutra

Drôle

Mignon

Choc

Fallait le savoir

Robes de mariée

Bagues& Accessoires

Coiffure & Maquillage

Organisation

Tenues de mariage

Je m’abonne : les meilleures offres

Achetez ce numéro

Pseudo :

Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme

Abonnez-vous à Biba !

Je m’abonne

Achetez ce numéro

RUBRIQUES

Mode

Beauté

Style de vie

Culture

Love & Sexe

Insolite

Jeux-concours

Tests et Quiz

DOSSIERS

Dossier Bronzage & Soleil

Dossier Minceur

Dossier Célibataires

Horoscope Love 2015

LOVE & SEXE

Fifty Shades of Grey

Positions Kamasutra

Les 10 plus belles paires de fesses du cinéma

Les femmes veulent-elles plus de sexe que les hommes ?

BEAUTÉ & MODE

Happy Beauty Hours

Coupe de cheveux

Tuto Coiffures

Conseils Mode

Flux RSS

CGU

Mentions légales

Contact

Votre Abonnement

Charte sur les cookies

Groupe Mondadori

Règlement Jeux Biba

© Bibamagazine.fr – Tous droits réservés

Je souhaite aussi recevoir
les bons plans des partenaires du site
Pas besoin d’un partenaire pour s’éclater au lit. Mieux : plus on connait son corps, plus on s’éclate au lit. Voici comment faire.
« Parce que ça aide à mieux connaître son corps », « Parce qu’on a encore plus de plaisir lors de rapports avec un partenaire », « Parce que ça fait du bien, tout simplement » : de façon quasi-unanime, les sexologues recommandent aux femmes de se masturber. Hé oui, faut dire que notre mécanisme est assez complexe et que bien le maîtriser nous permet ensuite de bien nous éclater à deux (en plus de s’éclater seule sur le moment). Sauf que nous, quand on se retrouve au lit la main dans la culotte on se sent un peu quiche. Comment on fait, au fait ?
1/Soigner le cadre.On va éviter de se faire du bien quand on est chez ses parents et qu’ils peuvent rentrer à tout instant (ça pourrait nous traumatiser) ou un jour où on est HS et super grognon (ça ne fonctionnera pas). Non : comme pour une nuit romantique, on choisit le bon moment et on soigne l’ambiance. Intimité assurée, lit douillet, lumière tamisée, bouge parfumée, musique qui nous fait grimper la libido ( Erotica , de Madonna, est pas mal dans le genre). Là, ça va être chaud et sensuel. Un moment de plaisir et d’extase rien qu’à nous, où personne ne nous voit, où on est libre de faire ce qu’on veut, d’apprendre à mieux se connaître et de prendre son pied comme on le veut. Le bonheur.
2/ Faire preuve de doigté.L’idéal ? Commencer nue, sans pyjama panda, pour être totalement connectée à sa sensualité et à sa féminité. On se caresse comme où veut, où on veut. On est seule avec nous-même, libre. D’après Sari Cooper, un sexologue New Yorkais, la technique la plus efficace serait le glissement de doigts en diagonale sur le clitoris en aller-retour. Pour les droitières, on commence vers la droite (côté anus) jusqu’à la gauche (côté ventre), et on inverse pour les gauchers. Autre astuces : titiller le clitoris doucement du bout des doigts, tourner autour du clitoris avec un doigt sans le toucher, faire des cercles autour du clitoris mais en passant sur les lèvres, cette fois.
: Comme on utilise de l’huile pour un massage de dos, n’hésitez pas à utiliser du lubrifiant pour que vos doigts glissent mieux.
3/ Ne pas mettre de pression.Qu’on se le dise : il faut environ 20-30 minutes pour atteindre l’orgasme lors d’une séance masturbation, MINIMUM. Et souvent -surtout au début- beaucoup plus  (voire on n’y arrive pas)! Alors on évite de se mettre la pression en se disant « Mais pourquoi je jouis pas mais pourquoi je jouis pas » et on se contente de se faire du bien, voilà, tout simplement, et on arrête quand on veut. L’orgasme n’est pas une fin. On profite.
4/ Jouer sur le souffle.  Parfois, on le coupe pour mieux ressentir les sensations. D’autres fois, on l’accélère pour faire battre notre coeur plus fort, comme quand on fait l’amour. Du coup : plus d’excitation et de plaisir.
5/ Tester des jouets.Du canard vibrant au vibromasseur « Rabbit » popularisé parSex and The City , ces petits jouets pour adultes aident à mieux se lâcher et appréhender son corps. Un bon coup de pouce !
Sa a l’aire trop coul je vait fére ča
pathetique faut pass etonner que l egocentriste et l individualisme aboutisse a la violence tout pour moi par moi et dans moi
bravo
20 à 30 min !? Ah je mets bcp moins en fait :’/ en même pas 5-10min moi je me retrouve au 7eme ciel. Enfin bref sinon très bons conseils je dois dire ;)
Merci maintenant je sais faire la mour
Renseignez votre email puis validez
Vous êtes bien inscrit(e) à la newsletter avec l’adresse :Email@test.com
Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l’Informatique, aux Fichiers et aux Libertés,
vous disposez d’un droit d’accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant.
Pour l’exercer ou en savoir plus,cliquez ici .

comment se faire du bien toute seule

   J’arrive pas a me faire du bien toute seule !!
 Sujet :J’arrive pas a me faire du bien toute seule !!
Citation : pas a priori sur !!!!!!!!!!
Citation : non merci c’est pas mon truc du tout les filles
Aller à :

Amour Couple Le coin des garçons Ruptures et ex Première fois Désir et plaisir Homosexualité et bisexualité Maladies sexuellement transmissibles

ben t’a ka fair sa avec une fille lol,je sais pas trop mais a voir les nana qui ce caresse c’est plutôt cool apparament xD
non merci c’est pas mon truc du tout les filles  
Vu les différences en orthographe, on doit pas faire partie de la même espèce !  

comment se faire du bien toute seule

Moteur de recherche

Rechercher

Mode

Vêtements Accessoires Défilés Voir aussi

Forum Mode

Beauté

Coiffure Maquillage Soins Minceur

Forum Beauté

Luxe

Shopping luxe Défilés Evasions Voir aussi

Déco

Salon Cuisine Chambre Voir aussi

Forum déco

Cuisine

Entrées Desserts Recettes Pratique

Forum cuisine

Maman

Grossesse Bébé Enfant Voir aussi

Forum maman

Santé

Nutrition Dossiers santé Gynéco Voir aussi

Forum santé

People

Tout sur les stars L’actu people Ils s’aiment

Loisirs

Cine-tv Culture Voyages Auto

Société

Dans l’actu Combats de femmes Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction Vie à deux Sexo Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée Planning Coiffure Alliances Chroniques Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin Toutes les plantes Jardiner bio Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Menu

Forum santé- Echangez vos conseils et posez vos questions

Nutrition

Calcul imc

Guide des calories

Surpoids

Diabète

Cholesterol

Conseils

Dossiers santé

Analyses

Conseils pratiques

Bien-être

Cancérologie

Forme

Médecine douce

Gynéco

Contraception

Cancer du sein

Endométriose

Ménopause

Hygiène intime

Voir aussi

Allergies

Dents

Dermato

Maux quotidiens

Cardio

Neuro

Ophtalmo

Rhumato

Orl

Psy

Loisirs

Cine-tv

Culture

Voyages

Auto

Société

Dans l’actu

Combats de femmes

Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction

Vie à deux

Sexo

Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée

Planning

Coiffure

Alliances

Chroniques

Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin

Toutes les plantes

Jardiner bio

Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Horoscope 2017
Horoscope de la semaine
Horoscope chinois
Numérologie

Posez votre question
rose- Dernière réponse le2 juil. 2009 à 16:24parlechebien
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

comment se faire du bien toute seule

Suivez Santé magazine sur

Facebook

Twitter

Google+

RSS

Communautés

Mon Espace

Maladies
Allergies
Angine
Angiome
Arthrose
Burn out
Cancer
Cholestérol
Diabète
Endométriose
Fibromyalgie
Gastroentérite
Grippe
Hépatite C
Hypertension
Insomnie
Mal de dos
Maladie d’Alzheimer
Maladie de Parkinson
Migraine
Sida – VIH
Stress
Varicelle

Tabac, alcool, drogues
Un problème d’addiction lié au tabac, à l’alcool ou au canabis ? Parlez en dans notre communauté.
Le blog du Dr Amandine Luquiens, addictologue à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif.
Le blog du Dr Fatma Bouvet de la Maisonneuve, addictologue

Santé de la bouche et des dents
Aphte
Carie
Gingivite

Santé naturelle
Acupuncture
Homéopathie
Huiles essentielles
Hypnose
Méditation
Ostéopathie
Plantes
Sophrologie
Thalassothérapie
Yoga

Les chroniques santé d’Aline Perraudin

Toutes les communautés

Analyses et examens

Base des médicaments

Régimes santé
Cholestérol
Constipation
Diabète
Tous les régimes santé…

Aliments et santé
Chocolat
Œufs
Pâtes
Tous les aliments…

Allergies et intolérances alimentaires
Gluten
Lactose

Nutriments
Oméga 3-6-9
Vitamines et minéraux
Probiotiques
Compléments alimentaires

Guide des aliments (calories)

Aliments minceur

Régimes minceur
Chrononutrition
Cures détox
Régime du Dr Cohen
Régimes protéinés/Dukan

Minceur ciblée par zone
Cellulite
Cuisses
Fesses
Ventre plat

Tous les sports
Gym / Pilates
Marche / vélo / jogging
Yoga / Taï-chi / Qi gong

Soins minceur

Calculez votre IMC

Calculez vos besoins journaliers en calories

Calculez votre indice de masse grasse

Compteur de calories brûlées

Soins visage
Peau grasse/acné
Peau sensible
Peau sèche
Maquillage

Soins corps
Décolleté
Epilation
Hydratation
Jambes
Mains et pieds
Spas, hammam, massages…
Transpiration

Soins cheveux
Coloration
Perte de cheveux/calvitie
Coiffure/lissage/bouclage
Pellicules

Soins solaires

Alimentation anti-age
Aliments antioxydants
Vitamines et minéraux

Soins anti-âge
Yeux
Front
Sourire
Visage
Corps

Médecine et chirurgie esthétiques
Chirurgie esthétique
Injections
Lasers
Peelings

Booster ses neurones
Jeux et entrainement cérébral
Mémoire

Equilibrer ses hormones
Andropause
Ménopause

Renforcer ses os et ses muscles
Activités physiques
Aliments

Désir d’enfant
Conception
Infertilité

Grossesse
Echographies Examens
Grossesse et santé
Alimentation de la future maman
Sexualité
Les blogs Grossesse

Accouchement
Préparations à l’accouchement
Accoucher étape par étape
Péridurale
Césarienne

Après l’accouchement
Retrouver sa ligne
Baby-blues
Sexualité

Bébé
Allaitement ou biberon
Diversification alimentaire
Santé du bébé
Sommeil
Eveil

Enfant
Bien grandir
Bien manger
Psychologie de l’enfant
Santé de l’enfant

Adolescent
Anorexie Boulimie
Psychologie de l’adolescent
Sexualité de l’adolescent

Contraception
Pilule
Stérilet
Préservatif
Contraception d’urgence

Désir / plaisir
Pratiques sexuelles
Positions sexuelles
Le blog sexo de Marine Nugeron et Daisy Le Corre

Troubles sexuels
Troubles sexuels chez l’homme
Troubles sexuels chez la femme
Consultations sexo du Dr Mimoun

Psycho
Développement personnel
Psycho couple
Le coaching de l’intime par Isabelle de Faup
Psycho adolescent
Psycho enfant
La communauté Stress et Anxiété

Démarches Sécurité sociale
Remboursements sécu
Arrêt maladie
Congé de maternité
Mutuelle

Droits du patient
Dossier médical
Erreur médicale

Scandales sanitaires
Alimentation
Médicaments
Pollution

Maladies

Allergies

Angine

Angiome

Arthrose

Burn out

Cancer

Cholestérol

Diabète

Endométriose

Fibromyalgie

Gastroentérite

Grippe

Hépatite C

Hypertension

Insomnie

Mal de dos

Maladie d’Alzheimer

Maladie de Parkinson

Migraine

Sida – VIH

Stress

Varicelle

Tabac, alcool, drogues

Un problème d’addiction lié au tabac, à l’alcool ou au canabis ? Parlez en dans notre communauté.

Le blog du Dr Amandine Luquiens, addictologue à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif.

Le blog du Dr Fatma Bouvet de la Maisonneuve, addictologue

Santé de la bouche et des dents

Aphte

Carie

Gingivite

Santé naturelle

Acupuncture

Homéopathie

Huiles essentielles

Hypnose

Méditation

Ostéopathie

Plantes

Sophrologie

Thalassothérapie

Yoga

Régimes santé

Cholestérol

Constipation

Diabète

Tous les régimes santé…

Aliments et santé

Chocolat

Œufs

Pâtes

Tous les aliments…

Allergies et intolérances alimentaires

Gluten

Lactose

Nutriments

Oméga 3-6-9

Vitamines et minéraux

Probiotiques

Compléments alimentaires

Régimes minceur

Chrononutrition

Cures détox

Régime du Dr Cohen

Régimes protéinés/Dukan

Minceur ciblée par zone

Cellulite

Cuisses

Fesses

Ventre plat

Tous les sports

Gym / Pilates

Marche / vélo / jogging

Yoga / Taï-chi / Qi gong

Soins visage

Peau grasse/acné

Peau sensible

Peau sèche

Maquillage

Soins corps

Décolleté

Epilation

Hydratation

Jambes

Mains et pieds

Spas, hammam, massages…

Transpiration

Soins cheveux

Coloration

Perte de cheveux/calvitie

Coiffure/lissage/bouclage

Pellicules

Alimentation anti-age

Aliments antioxydants

Vitamines et minéraux

Soins anti-âge

Yeux

Front

Sourire

Visage

Corps

Médecine et chirurgie esthétiques

Chirurgie esthétique

Injections

Lasers

Peelings

Booster ses neurones

Jeux et entrainement cérébral

Mémoire

Equilibrer ses hormones

Andropause

Ménopause

Renforcer ses os et ses muscles

Activités physiques

Aliments

Désir d’enfant

Conception

Infertilité

Grossesse

Echographies Examens

Grossesse et santé

Alimentation de la future maman

Sexualité

Les blogs Grossesse

Accouchement

Préparations à l’accouchement

Accoucher étape par étape

Péridurale

Césarienne

Après l’accouchement

Retrouver sa ligne

Baby-blues

Sexualité

Bébé

Allaitement ou biberon

Diversification alimentaire

Santé du bébé

Sommeil

Eveil

Enfant

Bien grandir

Bien manger

Psychologie de l’enfant

Santé de l’enfant

Adolescent

Anorexie Boulimie

Psychologie de l’adolescent

Sexualité de l’adolescent

Contraception

Pilule

Stérilet

Préservatif

Contraception d’urgence

Désir / plaisir

Pratiques sexuelles

Positions sexuelles

Le blog sexo de Marine Nugeron et Daisy Le Corre

Troubles sexuels

Troubles sexuels chez l’homme

Troubles sexuels chez la femme

Consultations sexo du Dr Mimoun

Psycho

Développement personnel

Psycho couple

Le coaching de l’intime par Isabelle de Faup

Psycho adolescent

Psycho enfant

La communauté Stress et Anxiété

Démarches Sécurité sociale

Remboursements sécu

Arrêt maladie

Congé de maternité

Mutuelle

Droits du patient

Dossier médical

Erreur médicale

Scandales sanitaires

Alimentation

Médicaments

Pollution

Santé animale

Chiens

Chats

Autres animaux

Santé sexuelle : un plan d’action pour l’améliorer et la promouvoir
Est-il vraiment possible de « casser » un pénis ?
Comment devenir plus gentil avec soi-même
8 conseils de femmes pour se masturber
Pourquoi c’est bon de se caresser ? Comment faire pour explorer ses sensations et atteindre l’orgasme ? Découvrez nos infos insolites sur la masturbation !

http://www.santemagazine.fr/le-blog-sexo-de-marine-nugeron-et-daisy-le-corre/8-conseils-de-femmes-pour-se-masturber-59015.html

http://www.santemagazine.fr/sites/santemagazine.fr/files/styles/sm_article_image_principale/public/femme_masturbation_bain.jpg?itok=yD9yfljy

Connectez-vousouinscrivez-vouspour publier un commentaire
Suivez Santé magazine sur :

Facebook

Twitter

Google+

RSS

Pourquoi c’est bon de se caresser ? Comment faire pour explorer ses sensations et atteindre l’orgasme ? Découvrez nos infos insolites sur la masturbation !
On a souvent sa première expérience sensuelle avec soi-même quand, au détour d’une caresse inconsciente sur la cuisse, l’émoustillement nous surprend. On prend alors plaisir à jouer au pianiste sur notre corps et sur de très intimes parties, jusqu’à devenir sa propre groupie et jouir de son propre chef. On ne sait alors pas encore que c’est l’endorphine libérée qui nous procure cette sensation de bien-être mais on le sent, c’est empirique. Ainsi naît lamasturbation .
Voici quelques conseils pour peaufiner vos ébats solo.
Plus fréquente est l’activité sexuelle d’une femme (seule ou avec un partenaire), meilleure est sa vie sensuelle. Les femmes qui se donnent du plaisir auraient ainsi un potentiel de désir croissant, plusieurs orgasmes, des relations sexuelles et sociales plus gratifiantes etune meilleure image d’elle-même .
La masturbation permet en outre demieux se connaîtreet de pouvoir ainsi guider notre partenaire. On ne peut pas exiger d’une personne qu’elle nous emmène au septième ciel par l’œuvre du Saint-Esprit.
Notez aussi que l’Institut d’études de la sexualité de San Fransisco a révélé qu’ atteindre la jouissanceconstituerait un puissant analgésique (ne plaidez plus la migraine, vous ne seriez pas crédible).
Pendant les quatre jours qui suivent l’ovulation (3 esemaine du cycle) le taux de testostérone atteint son maximum. On est plus susceptibles de prendre son pied à ce moment-là (et aussi de tomber enceinte, attention !).
Mentalement d’abord : sans forcément se mettre en scène, il est bienvenu de se chauffer un peu (d’ailleurs la chaleur diminue le taux d’hormones liées au stress, et ce dernier est un fléau pour la libido).
Que ce soit avec de la musique, des bougies, un bain moussant, l‘idée reste de se faire plaisir. Doncaménagez-vous un coin douillet .
Et physiquement ensuite : réveillez Muladhara chakra en appuyant avecvos deux mains en triangle , six centimètres en dessous du nombril et pendant environ trois minutes.  Cette zone est symboliquement associée au siège de la sexualité. Sollicitée, elle dégagera les énergies du plancher pelvien.
Le simple fait de repenser à une nuit d’amour intense peut suffire à vous mettre dans tous vos états. Etunrêve sexypendant la nuitpeut vous tenir excitée toute la journée suivante.  ?
Avec de la pratique on peut même déclencher des orgasmes nocturnes. De quoi vous passez l’envie de compter les moutons pour s’endormir.
Le clitoris, bien sûr ,  mais pas que ! Touchez les lèvres externes et internes : selon une étude du Kinsey institute, 98 % des femmes déclarent ressentir la même jouissance que quand on leur touche le clitoris.
Découvrez aussi un point chaud sous ce dernier. Parce que situé près de l’urètre, nous avons tendance à déconsidérer cette petite zone. Pourtant, le docteur McKenna, professeur de physiologie et d’urologie à la Northwestern University Medical School, a découvert qu’il s’agissait d’undéclencheur potentiel d’orgasme . C’est aussi l’endroit idéal pour faire monter la chaleur après l’orgasme, quand le clitoris est trop sensible pour une stimulation directe.
Par ailleurs, il existe, entre le col de l’utérus etle point G , un doux renflement ultrasensible. Des études ont prouvé que le caresser aidait les femmes à se lubrifier et à atteindre l’orgasme.
Il est important d ’être détendue , de relâcher son corps (tout en contractant son vagin) pour ressentir pleinement l’orgasme. Souvent la respiration s’emballe et la jouissance reste superflue. Pour que cette dernière soit plus profonde, il faut aller la chercher loin dans vos entrailles. Préférez donc d’amples souffles aux petits halètements, ou bien variez les deux.
L’ orgasmene serait quela libération de tensionsselon les exologues Masters & Johnson. Pour le rendre plus intense, il convient defaire durer la phase du « j’y suis presque » .
Approchez-vous au plus près de la jouissance mais relâchez la pression juste avant en touchant un endroit moins érogène, répétez l’opération aussi longtemps que possible. Comme pour les hommes, l’orgasme est alors bien plus profond.
Vous voyez ce moment terrible où « ohhhhh allééééé… oui… allé là… arfff…. NON, je bloque ! » ? Et bien les chercheurs Julia Heiman et Joseph LoPiccolo ont découvert qu’en tétanisant volontairement vos jambes votre ceinture abdominale, vos bras ou vos pieds, vous basculerez dans l’extase. Alors si je fais la planche chéri, tu me laisses tranquille, hein ?!
Bref, nous vous recommandons vivement de faire preuve de curiosité envers votre moi inférieur, il vous le rendra bien !

comment se faire du bien toute seule
Accueil/Forum/Sexualité/ Decouvrir son corps , idée pour se faire « plaisir  » seule
hello ,j’ai 19 ans et je suis vierge .( et oui –‘ ) je commence depuis peu a memasturberseule ,( me doigter serais un grand mot je ne rentre presque rien )j’ai un copain avec lui on fait despréliminairesmais je ne suis pas encore prete pour le grand saut .. j’ai consulté unesexologuepour voir si j’etais  » Normal « elle m’a dis qu ‘il fallait que j’aille a mon rythme et apprendre a ecouter mon corps et surtout apprendre a le decouvrir je suis ici pour recolter quelques astuces pour decouvrir mon corps tout en essayant de me faire plaisir seulequelle conseil etidéeme donneriez vous ?est ce que quelqu’un a deja connu cette situation? merciiiiii d’avance
Prendre la pilule en continu, une bonne idée ?
Prendre la pilule en continu, une bonne idée ?
Toutes les femmes peuvent-elles se faire poser un stérilet ?
Bon ben aucune fille ne répond… De mon expérience, sur l’age de lapremière foisce n’est pas un problème, j’ai connu des filles un peu plus âgées encore vierges. Vous faites quoi avec ton copain ?
Bon ba .. moi aussi, je vais répondre aussi, même si je suis un mec ! D’après ce que je sais, votre plaisir, les filles, est très lié à l’imagination. Donc ferme le yeux etrêvede ce que tu as envie qu’on te fasse. Et caresse toi doucement là où tu imagines qu’on te caresse. Certaines le font avec des peluches, des oreillers, …en se frottant dessus. Mets y les doigts si tu as envies, ou un stylo, ou … Surtout écoutes tes envies …
Vas-y doucement Un soir dans ton lit ou devant ta télé , commence à te caresser doucement , tu va voir que ton plaisir va monter que se soit entre tes jambes ou tapoitrine,puis descend te toucher te caresser tes levre ou tonclitoris, et rentre doucement un puis deux doigts .. des foi tu va voir tu vas prendre plus de plaisir qu’avec unhomme. Mais ceci va te permettre d’ouvrir tonvaginpour unepenetration. Tu peux aprés dire à ton copain de te faire ds cuni de beaucoup te doigter je suis sur tu va connaitre une telle exitation que tu n’aura plus de question
J’ai une solution tu peut essayer ce genre demasturbationavec un jet d’ eautu le fait en le mettant bien sur leclitoriscela te donne unorgasmeet la tu ressentira ce que le fait de « faire le grand saut » donne comme sensations tu vera c’est pas si dure ; et franchement sa permet un rapprochement incroyable dans uncouple. je te souhaite bonne chance et n’ai pas peur
T’inquiète pas.. J’ai 3 ans de moins que toi et un copain avec qui on ne fait RIEN du tout. J’ai découvert le plaisir seule, et même si j’ai toujours un peu peur d’avoir mal, je sais ce que c’est le plaisir et fait-moi confiance, c’est tout simplement. Tu n’es pas forcément obligé de te doigter pour ressentir du plaisir, comme l’as dit c4lin0u, le jet d’ eauai génial mais à faible pression. Ton copain peut te lécher et doucement mettre un doigt puis deux, mais il est primordiale de parler avec lui, de lui dire ce que tu ressent et si il te fait mal, de lui dire stop. Lesexologueà raison, il ne faut jamais se presser sinon tu ressentira plus de mal que de plaisir et tu risque d’être dégouté. Pour découvrir le plaisir seule tu peux aussi essayer de poser des choses vibrantes sur tonclito , essaye la culotte vibrante (tu trouve ça dans un sex-shop) elle est vraiment génial. Voilà c’est tout et bon courage Et ce n’est pas grave que tu es 19 ans, l’ amour et lesexen’ont pas d’âge!
Prendre le temps de bien faire les chose Salut , Alors moi j’ai 20 ans , et j’ai eu mon premier rapport sexuelle a 18 ans , un peu a la bourre comparé aux copines mais j’en étais fière ! J’ai commencé doucement comme toi ,préliminaireects et j’ai enfin passer le cap ! Contrairement a tout ce qu’ont dit n ne perd pas des kilos de sang et on ne souffre pas le martyre …
Fefe857 Quand tu l’as fait tu as ressenti quoi exactement ?
hello ,j’ai 19 ans et je suis vierge .( et oui –‘ ) je commence depuis peu a me masturber seule ,( me doigter serais un grand mot je ne rentre presque rien )j’ai un copain avec lui on fait despréliminairesmais je ne suis pas encore prete pour le grand saut .. j’ai consulté unesexologuepour voir si j’etais  » Normal « elle m’a dis qu ‘il fallait que j’aille a mon rythme et apprendre a ecouter mon corps et surtout apprendre a le decouvrir je suis ici pour recolter quelques astuces pour decouvrir mon corps tout en essayant de me faire plaisir seulequelle conseil et idée me donneriez vous ?est ce que quelqu’un a deja connu cette situation? merciiiiii d’avance
Va s’y comme tu le sens , met toi a l’aise , allonger sur ton lit en commençant a te caresser ….. Mais si tu veux te mettre un doigt attend la première fois (avec pénétration je parle) pcq tu risque de faire mal et c’est pas le d’un d’avoir du sang sur les doigt .
Sous la douche ou dans la mer, voici toutes nos astuces pour faire l’amour dans l’eau
Masturbation féminine : faisons-nous plaisir !
Nos idées coquines pour faire l’amour dans une cabine d’essayage
Les lieux insolites pour faire l’amour
Petit guide pour faire l’amour avec deux hommes (en même temps)
Chaque jour, je veux les derniers buzz pour faire vibrer ma boîte mail

comment se faire du bien toute seule
Articles de référence :avoir du plaisir
Pour une fille: comment avoir du plaisir seule???
 Sujet :Pour une fille: comment avoir du plaisir seule???
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Message édité par elea369 le 22/05/2012 à 11:41:02
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Aller à :

Les ados parlent sexo Addiction sexuelle Asexualité Circoncision Couples atypiques : différences d’âge, de taille, de culture… Déceptions et ruptures Ejaculation prématurée (ou précoce) Infections sexuellement transmissibles Les mots du sexe Peur du sexe Prépuce et phimosis Sexologie, sexothérapie Sexualité des personnes handicapées Sida et prévention Transsexualité, transgendérisme : syndrome de Benjamin Troubles de l’érection Troubles sexuels féminins Viol et abus sexuels Virginité et 1e fois Accessoires (lingerie, jouets intimes…) Adultère Aphrodisiaques Aventures extra-conjugales Confessions Désir – Plaisir Fantasmes Fantasmes féminins Fidélité – infidélité Homosexualité et bi-sexualité Homosexualité féminine Jeux érotiques Orgasme Positions amoureuses et techniques Récits érotiques Seins Taille du sexe Zones érogènes Chez Lili la tigresse Cunnilingus et fellation Exhibition et voyeursFétichisme Libertinage Prostitution Rencontres Sado-masochisme Tabou Travestisme Forum libre Sexualité

Le Club Doctissimo vous permet d’ accéder gratuitement au plus grand forum francophone
Ben voilà, tout est dans le titre… soyez nombreux à me répondre!
bonjour moi jai un probleme avec mon copain on a essayer je suis vierge et on a fait des preliminaires le truc cest que sa ne me fait rien il me touche le clito sa me fait rien du tt il me caresse tout sa sa me fai rien mais ke dal !!!
Pourquoi n’essayerais tu pas? Ou est le problème? Cela pourrait être bénéfique pour toi, comme pour ton copain par le suite… C’est toujours plus facile d’apprendre à conaitre son corp et les ressentis en étant seul. Car le stress, lorsque l’on est avec quelqu’un autre peut atténuer les sensations, voir les faire disparaitre… Si tu t’habitue un peu seul, tu te sentiras déjà un peu plus à ton aise  
oui mais si toi paniqué(e), pas niquer…. ni tt seul, ni à 2, ni rien di tout….  
slt tout le monde j’aimerai avoir des idees et des conseil pour me faire plaisir seul et comme c ma premiere fois que je le fais jvoudrais bien des idees repondez moi svp aujourd’hui dvp svp
Quel genre d’idées aimerais tu? Ou qu’a tu déjà essayé? Expérimenté?
Plan du site Sexualité Plan
de la rubrique sexualité Santé Médicaments Psychologie Nutrition Beauté Mode Forme Sexualité Recettes Environnement
Porno
Sex
toys Sida Sodomie Taille
du sexe
Guide sexualité Dico sexo
Lesexede
A à Z
Lesexe de l’homme
Le sexe de la femme Kama Sutra
Communautés Forum Mon Doctissimo Chat Tickers Carte de voeux
Mini-sites Saint-Valentin Noël Fête
des mères
Index Index
gnral Sant Index 1 Index Mdicaments Index Grossesse Index Bb Index Nutrition Index Beaut Index Forme Index Psychologie Index Hommes Index Sexualité Index Environnement Index Mode
Services ABC Recherche Newsletter News Santé des
voyageurs Météo Prénoms
LesGrands
dossiers sexualitéde Doctissimo
Amour Couple Cybersexe Echangisme Erection Fantasmes FellationIVG Masturbation MST Pilule Point
G
Qui
sommes-nous ?|Recrutement|Contacts|Espace
Annonceurs|Doctissimo
en page de démarrage|Doctissimo
dans vos favoris|Charte
d’utilisation|Notice légale©Doctissimo

comment se faire du bien toute seule

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15
Excusez moi, aborder ce sujet m’inquiète mais… Comment vous procurez vous du plaisir? Je fais ça avec un coussin mais on m’a dit que c’était mauvais
Aidez-moi s’il vous plait

—–

Je ne suis pas certain que ces choses là aient quoi que ce soit de scientifique, c’est de l’ordre de l’instinctif, du ressenti. En outre, je ne vois pas ce que ce fil peut donner d’autre qu’un catalogue de méthodes diverses et variées.
Cordialement,
piwi
Je sers la science et c’est ma joie…. Il parait.
bonjour
si on t’a dit que le coussin c’était mauvais, je pense que c’est lié au (petit) risque de cystite (infection urinaire) du au frottement, comme dans un rapport « normal » avec pénétration vaginale
donc ce n’est pas mauvais à condition d’aller faire un pipi après les rapports (et même si c’est avec le coussin )
sinon la plupart des femmes se masturbent simplement en se massant le clitoris avec un doigt.
et ne t’inquiète pas, parler de la masturbation ça n’a rien de mal ou de dégoutant
Salut,
juste pour éviter les cystites : il faut bien boire et comme a dit Flo, aller faire un petit pipi après Ce n’est pas très romantique, certes, mais qu’est-ce que ça t’épargne des moments désagréables…!
Puis, c’est à toi de connaître ton corps : est-ce que tu aimes passer plus de temps sur ton clitoris, ou bien tu aimes introduire des doigts, c’est à toi de prendre ton pied comme tu le souhaites
Cordialement,
An expert is one who knows more and more about less and less.
Excusez moi, aborder ce sujet m’inquiète mais… Comment vous procurez vous du plaisir? Je fais ça avec un coussin mais on m’a dit que c’était mauvais
Aidez-moi s’il vous plait
salut,c’est normal d’aborder le sujet je trouve ça courageux,mais le fair avec ton cousin il faut l’éviter suis cette régle et tu a de forte chance de réussire »l’important c’est pas d’arrivée a un but mais d’aissayer de l’atteindre » alors efforce toi d’éviter cette situation avec ton cousin ou n’importe qui car c’est movais pour ta personnalité et pour tes relations avec les gens est n’oublie pas reste cool car tu l’es……………..
« la vie est une farce » E. Ionesco – section santé for ever :D
Hum je penses qu’elle voulait parler du couSSin, l’objet et pas le couSin la personne …
salut,c’est normal d’aborder le sujet je trouve ça courageux,mais le fair avec ton cousin il faut l’éviter suis cette régle et tu a de forte chance de réussire »l’important c’est pas d’arrivée a un but mais d’aissayer de l’atteindre » alors efforce toi d’éviter cette situation avec ton cousin ou n’importe qui car c’est movais pour ta personnalité et pour tes relations avec les gens est n’oublie pas reste cool car tu l’es……………..
On n’a pas dit que des conneries sur ce sujet on en a aussi écrit beaucoup(*).
La masturbation n’est ni mal ni bien, vu sous l’angle moral, ni saine ni malsaine, sur le plan psychologique, ni bonne ni mauvaise pour la santé, sur le plan physique. Elle existe. Point barre.
En matière de « il faut » ou « il ne faut pas » le seul risque dont il faut se prémunir est d’ordre hygiènique. Il faut donc se laver avant et après, comme pour tout. Par conséquent, ne sachant pas comment tu utilises ton coussin, tout ce que je peux dire est : attention à l’hygiène (c’est idiot mais il faut y penser).
Parmi les autres recommandations la question est comme toujours de savoir a) si ça nuit à autrui et b) si ça nuit à soi-même. Pour le premier point c’est clair (hormis de fâcher tes parents s’ils s’en aperçoivent). Pour le deuxième, malgré toutes les sornettes qu’on a dites, on peut affirmer que ça ne nuit pas à la santé.
Enfin si d’autres s’en aperçoivent ils risquent de se moquer de toi et c’est embêtant, mais ce sont eux/elles qui sont bêtes.
Pour le reste il n’y a pas de mal à se faire plaisir, je dirais même au contraire. Certaines âmes pures vont objecter que tu risques de le faire trop (mais jamais pas assez) C’est vrai que c’est peut-être embêtant à partir du moment où ça t’empêche de faire autre chose. Il est vrai aussi qu’il y a des gens chez qui le sexe, et pas seulement la masturbation, devient une addiction. C’est rare. Mais c’est comme les patisseries : elles ne sont pas mauvaises en elles-mêmes, c’est d’en manger trop qui est mauvais.
D’après ce que je sais, les garçons commencent à se masturber dès la puberté et prennent un abonnement à vie, alors que les filles ne s’y mettent pas toutes et en général assez tard. Plus grave, alors qu’un homme parvient à l’orgasme pratiquement à chaque coup, que ce soit en solitaire ou avec une partenaire, ce n’est en général pas gagné d’avance pour la femme. C’est donc une injustice de plus.
J’ai lu un article sur ce point que je soumets à votre appréciation à tous. En résumé : comme les garçons la pratiquent tôt et souvent ils se connaissent bien et ainsi développent des stratégies, utiles avec une partenaire, pour contrôler autant que possible leur érection, la montée du plaisir, la durée et finalement le moment de l’orgasme. Il recommandait donc aux filles d’en faire autant afin d’être plus proactives avec leur partenaire et ainsi de savoir parvenir par elles-mêmes à l’orgasme (et donc de ne pas compter sur lui pour ça car là on peut dire que ce n’est pas gagné d’avance).
Je ne peux donc que te recommander de te donner du plaisir mais étant moi-même un garçon j’hésite à te dire comment. Plutôt qu’un coussin, les mains nues me paraissent plus indiquées. Caresse aussi tes seins qui sont extrêmement sensibles. Tu connaitras ainsi mieux ton corps et les moyens de parvenir au plaisir. Pour les détails tu trouveras toi-même et bonne chance !
Une dernière recommandation : attention ça décoiffe !
ND
*) En paraphrasant Coluche.
Bonjour Flo,
J’espère que tu liras ce message meme si ca fait longtemps que tu as envoyé le tien!
Quand j’etais petite, je me masturbais avec mon nounours. Mes parents s’en sont rendus compte et comme je n’avais meme pas 10 ans, ils m’ont emmenés chez le pédiatre qui leur a dit que c’etait normal et qu’ils ne devaient pas m’en empecher tant que je faisais ca dans l’intimité.
Quand j’ai eu l’age de me debarasser de mon nounours, j’ai ensuite fait ca avec mon coussin comme toi ( et je n’ai jamais attrapé d’infection urinaire à cause de ça… il faut de toute facon que tu ai une bonne hygiène en général, et que tu laves aussi bien cette zone que le reste quand tu prend ta douche)
J’ai mis très longtemps avant de pouvoir l’avouer à mon chéri car effectivement beaucoup de femmes se masturbent avec les doigts, et que moi ca n’etait pas le cas.
Il faut que tu retiennes seulement que la masturbation est quelquechose de normal chez les femmes comme chez les hommes, et que tu ne dois pas culpabiliser sur la facon dont tu le fais. Les filles parlent encore peu de ce sujet entre elles, mais ca ne veut pas dire qu’elles ne se masturbent pas.
Tu auras aussi plus tard la possibilité de decouvrir ton corps de facon plus intime quand tu le décideras, et tu vois à mon age, j’ai une sexualité très épanouie meme si je ne me masturbe pas en y mettant mes doigts.
Sur ce je te souhaite bien du plaisir!
utiliser un coussin est surtout dommageable pour le coussin qui risque de garder des traces de jouissance !
Sur ce qui a pus etre dis auparavant il n’y a aucun mal a se masturber. Tu vois moi au début quand j’ai dmander a ma copine de la msturber elle ma répondu non. Je lui est demander pourquoi elle ma répondu qu’elle avait hote de sa e je lui est expliqué qu’il n’y avait rien de mal a la masturbation et maitenant lle se masturbe elle-même et je la masurbe aussi, comme quoi il n’y a pas de mal a se masturber.
Je me masturbe égalament.
J’espere que tu n’a pas honte de le faire avec ton cousin ar se n’est pas une honte de se masturber.
Voila je te souhaite une bonne jouissance.
ouffffff
J’ai eu peur, j’ai lu couSin au lieu de couSSin.
Dans ce cas la, eclate toi
Evite de prendre celui du canapé….
Et plus sérieusement, le seul truc à penser c’est l’hygiène….va pas te frotter le minou avec le coussin du chien….
J’interviens juste un petit coup pour préciser que le sujet est certes un peu Olé Olé mais sérieux pour autant. Évitons juste de céder trop facilement à un humour grivois. Je n’accable personne mais je voudrais juste que la discussion se poursuive avec maturité et intelligence.
Merci pour tout.
Pour la modération,
piwi
Je sers la science et c’est ma joie…. Il parait.
Bon ; ce sujet continuant à dériver malgré le rappel de piwi, il est dorénavant fermé.
Pour la modération.
Par boguy dans le forum Électronique
Par lamaisondubonheur dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par Bencepheus dans le forum À la conquête de Mars
Par nonny dans le forum Logiciel – Software – Open Source
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement11h47 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

comment se faire du bien toute seule

Comment réussir à jouir seule rapidement et sans sex-toy
9
Partager

Twitter

Facebook

Google+

Pinterest

LinkedIn

Tumblr

Email

Il vous est très certainement arrivé d’avoir envie de vous faire plaisir vite et bien mais de n’avoir aucun homme à votre portée pour vous satisfaire. Dans ce cas, vous vous rabattez sur votre vibromasseur préféré qui, il faut bien le dire, fait parfois mieux le job que votre partenaire. Malheureusement, il se peut qu’à ce moment-là vous ne l’ayez pas sous la main ou pire … que vous ne vous soyez pas encore fait le plaisir de vous en offrir un ! Pas de panique, si l’envie de jouir vous prend de manière inopinée, on va vous expliquer comment réaliser la technique de la triple stimulation avec juste vos doigts.
Un sex-toy a été pensé pour vous apporter la jouissance tout en préservant votre sécurité. N’allez pas vous amuser à faire rentrer n’importe quoi dans votre intimité vaginale ou anale. Les services des urgences du monde entier regorgent d’hommes et de femmes qui se sont introduit divers objets tels que des courgettes, des concombres ou des carottes, ou encore des boules de billard ou des leviers de vitesse et bien mal leur en a pris. En effet, on sait les faire rentrer mais il n’est pas toujours aisé de les en faire ressortir. Sans parler de celles et ceux qui se font pénétrer par des bouteilles en verre qui cassent à l’intérieur. On vous laisse imaginer aisément les dégâts. Soyez plus intelligents que ça et utilisez vos doigts. Avec eux, vous ne risquez absolument aucune mauvaise surprise, bien au contraire.
Cette technique est très simple à réaliser et ne demande rien d’autre que vos doigts. La technique que nous allons vous décrire prend l’exemple d’une femme qui serait droitière. Si vous êtes gauchère, il vous suffit bien évidement de suivre les différentes indications en interchangeant les mains.
Nous vous conseillons de faire cette position sur votre lit ou quelque revêtement souple de votre choix. En effet, il va s’agir de se mettre sur les genoux et un sol dur de type carrelage risquerait de ne pas être très confortable voire douloureux.
Pour commencer, mettez-vous à genoux et positionnez vos pieds sous vos fesses de manière à les écarter légèrement. Avec votre main droite, écartez doucement vos lèvres avec vos doigts et titillez langoureusement votre clitoris. Pendant ce temps, introduisez votre index et votre majeur gauches (les deux doigts les plus grands qui se trouvent près du pouce). Pliez-les et dépliez-les, faites-les bouger à l’intérieur en particulier au niveau de votre point G (premier tiers antérieur de votre vagin). Enfin, avec votre annulaire et votre index (les deux plus petits doigts qui restent évidemment !), caressez votre zone anale. Lorsque celle-ci commencera à se détendre et se dilater, vous pourrez même introduire un doigt à l’intérieur de votre anus. Vous pouvez aussi mettre un peu de lubrifiant pour vous aider.
On savait déjà que stimuler son clitoris lors de la pénétration, qu’elle soit vaginale ou anale, permettait d’augmenter le plaisir et bien souvent d’amener jusqu’à l’orgasme. En stimulant les trois en même temps, on s’assure ainsi un plaisir vraiment très intense et un orgasme quasiment à chaque fois.
Chez nous les mecs c’est très facile. J’arrive à ejaculer en 2 mn sans me toucher 😉
Rapide, et sympa.
Chez la femme suis pas sûr que aussi facile.
Je demande à voir !!!!! B
Nous les femmes, il nous faut un peu plus de 2 minutes pour éjaculer.
Tenevas
Si tu veux viens voir chez moi !
Moi j’y arrive pas !(c’est mes premières fois) je sais pas si c au bon endroit et sa fait trop mal.ME JUGEZ PAS XD
J’ai envie de me faire du bien mais je n’y arrive pas.
Moi cela ne me fait rien, aucun plaisir. Aidez-moi, svp.
Je vous conseille de le faire couché et pas à genoux, cela marche mieux. Pour moi en tout cas !
Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification pour chaque nouvel article.

comment se faire du bien toute seule

– Rubriques – Actualités Beauté Bébé-Enfant Dictionnaires Forme Grossesse Maladies Minceur Médecines naturelles Nutrition Santé au quotidien Santé connectée Sexualité Vidéos
Vous êtes ici»Sexualité»Pratiques sexuelles»Comment faire l’amour tout seul
Publié parDr Catherine Solano, médecin sexologuele Vendredi 29 Janvier 2010 : 00h00
Sommaire

1. Les hommes optent pour la stimulation manuelle

2. Les femmes axées sur leur clitoris

3. L’amour en solitaire, c’est magique !

4. Le désir est une nécessité !

5. Plaisir solitaire : gare à l’addiction !

6. Plaisir solitaire : les femmes moins adeptes !

7. Plaisir solitaire : les hommes plus précoces

8. Faire l’amour tout seul, une question de profession ?

9. Plaisir solitaire : ils l’ont dit !

10. On en parle sur le forum

Suivez l’actualité santé en temps réel

Newsletter Medisite.fr

Appli Medisite

Dico des plantes

Medisite Régimes

Tests Sexualité

Medisite Magazine

La pratique du plaisir solitaire concernerait 60 % des femmes et 91 % des hommes ! Comment s’y prendre, quelles sont les méthodes les plus fréquentes, pourquoi peut-on devenir dépendant(e) ? Les réponses du Dr Catherine Solano, médecin sexologue.
La newsletter Medisite.fr est envoyée une fois par semaine, le désabonnement se fait en un clic
Planet.fr SA, Entreprise de presse en ligne, numéro d’agrément CPPAP 0619 Y 91368

comment se faire du bien toute seule
Elle
> Psycho & Sexo
> Sexualité
> Dossiers
les + populaires
Psycho & Sexo
Audiovisuel Groupe Lagardère Annonceurs Elle International Fondation Elle Données personnelles et cookies Lagardère Publicité Nos RSS Nos blogs Mentions légales et CGU
Toutes les études des sexologues le prouvent : les femmes qui se masturbent souvent jouissent plus avec leur partenaire que les autres. Enquête.
Il y a celle qui le font sous la couette avec deux doigts, celles qui contractent les jambes le plus fort possible, celles qui s’offrent au jet de la douche, celles qui vibrent avec la machine à laver, celles qui chevauchent un accoudoir de fauteuil, celles qui détournent leur brosse à dents électrique… Un vrai poème à la Prévert. Ou plutôt à la Colette Renard, cette demoiselle qui chantait en 1963 comment elle passait ses nuits à se faire « béliner le joyau », « gonfler la mouflette » ou « reluire le berlingot ». On en redemanderait, car le terme « se masturber » décrit mal l’inventivité des femmes pour se donner du plaisir en solo. Peut-être manque-t-on de mots parce qu’on en parle peu ? Se donner du plaisir, égoïstement et sans rien attendre de personne, reste un tabou. « Il est difficile d’obtenir des confidences sur le sujet, reconnaît, dans son “Antiguide de sexualité”(1), Sylvain Mimoun, gynécologue et sexologue, qui reçoit pourtant les femmes dans le secret de son cabinet. La masturbation suscite encore et toujours de la honte, de la gêne, de la cachotterie. » Pourtant, que d’évolution par rapport à l’époque de Colette Renard où moins de 20 % des femmes disaient s’être caressées. En 2011, près de 70 % d’entre elles l’ont « avoué » dans la grande enquête menée auprès de 3 400 femmes par le psychiatre et sexologue Philippe Brenot, publiée dans « Les Femmes, le sexe et l’amour »(2).
(1) Editions Bréal. (2) Editions Les Arènes.
Qu’y apprend-on ? Que chacune a son rituel, une technique qui marche à tous les coups, souvent héritée de l’enfance ou de l’adolescence, à l’époque où l’on découvre une mine d’or de plaisir. Que certaines jouissent dans le métro ou devant leur ordinateur après le boulot, d’autres au volant de leur voiture ou à côté de leur partenaire sans qu’il s’en aperçoive. Que 73 % font éclore leur clitoris dans leur main et 23 % avec un vibromasseur. Que 26 % incendient leur vagin en y glissant les doigts et 21 % avec un sex-toy. Que 54 % atteignent l’orgasme en moins de cinq minutes. Une efficacité qui va en épater plus d’un… « Mais si un quart d’entre elles pratiquent la masturbation de manière régulière (une fois par semaine), les trois quarts ne s’y adonnent qu’épisodiquement, quelques fois par mois ou par an », regrette Philippe Brenot. Or, les sexologues le répètent depuis vingt ans : la masturbation est une des clés du plaisir féminin. « On pensait avoir fait des progrès à force de réitérer que, pour accéder au plaisir à deux, il faut d’abord se connaître soi-même et être capable d’une excitation autonome, mais je crains qu’on n’ait régressé : les jeunes filles entrent désormais dans la sexualité à 15-16 ans directement en faisant l’amour, et viennent nous voir à 25 ans parce qu’elles ne jouissent pas. On ne peut faire l’économie de l’auto-érotisme si on souhaite une sexualité épanouie. »
Aujourd’hui, le psychiatre décrit trois catégories de femmes : un tiers sont très satisfaites de leur sexualité, elles ont un accès facile à l’orgasme et se taquinent le coquelicot régulièrement. Une part importante, 25 à 40 %, n’éprouvent pas un plaisir à la hauteur de ce qu’elles souhaiteraient : (parmi elles environ 25 % n’accèdent pas facilement à la jouissance, 30 % ne se sentent pas pleinement épanouies, 30 % ne se touchent jamais). Enfin, un tiers d’entre elles connaissent une sexualité compliquée, marquée par la honte, la culpabilité ou le dégoût. Le décalage avec les hommes est flagrant. « Pourquoi croyez-vous que 90 % des hommes bandent et éjaculent ? Parce que 90 % des hommes se masturbent depuis le plus jeune âge, interpelle Philippe Brenot. Ceux qui ne l’ont pas fait connaissent des troubles de l’érection. Alors comment s’étonner que, pour les femmes qui ne se caressent pas, l’orgasme ne soit pas au rendez-vous ? »
La question du premier rapport est révélatrice.  Près de 45 % des filles ne se sont jamais masturbées avant, ou seulement quelques fois par an, alors que presque tous les garçons sont passés par là. Une raison physiologique : le pénis est facile à attraper, l’enfant le tient pour uriner, l’adolescent bande… Alors que la vulve reste cachée. La mère ne la touche qu’avec du coton. La fillette doit « découvrir » le clitoris. Le vagin reste invisible. Personne n’incite l’adolescente à s’aventurer sur ce territoire. Au contraire, de nombreuses femmes ont retenu que c’est « sale » ou « mal ». Pas étonnant que, lors du premier rapport, 76 % des garçons ont un orgasme contre seulement 6 % des filles. « La zone génitale doit être progressivement apprivoisée, pour devenir sexuellement fonctionnelle, explique Philippe Brenot. Il y a une véritable maturation physiologique et neurologique de la région, qui s’acquiert par l’apprentissage avec soi-même. C’est probablement ce qui explique que la moitié des femmes connaissent des difficultés à accéder facilement au désir et au plaisir. Il ne s’agit pas d’une pathologie, mais d’un manque d’éducation sexuelle. » C’est d’ailleurs la première chose que les sexologues conseillent : apprendre à connaître son sexe, l’explorer avec les doigts ou un sex-toy si on n’est pas à l’aise. Etre attentive à ses sensations. Le titiller, l’effleurer, l’asticoter. « Bricoler la cliquette » ou « frotter la péninsule », dirait notre amie Colette. A l’extérieur, comme à l’intérieur. Car on a tendance à « oser le clitoris », pour reprendre le thème d’une campagne de l’association Osez le féminisme !, mais moins à « oser le vagin ».
« La masturbation ne doit pas devenir incontournable, il ne s’agit pas de travaux forcés !, prévient Elisa Brune, auteure de “La Révolution du plaisir féminin”(3), mine inépuisable d’informations sur la sexualité et l’orgasme féminins. Mais c’est une voie d’entrée royale vers le plaisir. Même à l’âge adulte, c’est un terrain d’investigation beaucoup plus facile, sur le plan psychologique, que la sexualité à deux, car on n’a pas peur du jugement de l’autre, on ne s’interdit rien. Elle permet d’élargir, d’entretenir la sexualité, tout au long de la vie. L’accès au plaisir n’est pas figé. On peut toujours partir à l’aventure, par exemple, avec un sex-toy, qui permet de tester des angles et des mouvements différents de ceux qu’on connaît avec la pénétration. » Une « petite récréation jouissive » dont beaucoup ne sauraient plus se passer. A quoi sert la masturbation ? Cinq réponses citées par Philippe Brenot, pour mettre l’eau à la bouche : « A prendre du plaisir à la demande et jouir exactement au moment où je l’ai décidé. » « A libérer mon imagination en fantasme, ce qu’on ne fait pas forcément avec son conjoint. » « A me chauffer et être prête à aller plus vite lorsqu’il arrive. » « A assouvir mon fort besoin de rapports, plus important que celui de mon compagnon ». « A libérer mes tensions ou envies subites (il n’y a pas que les hommes qui peuvent avoir une envie bestiale, mais chut !). »
(3) « La Révolution du plaisir féminin. Sexualité et orgasme » (Odile Jacob).
Vous avez repéré un commentaire avec un contenu illégal ou portant atteinte à vos
droits ?
Merci de nous le signaler en saisissant le code ci-dessous
Attention ! Ne le faites pas à la légère. Si votre requête se révèle injustifiée ou malveillante, ELLE se réserve le droit de transmettre votre adresse IP aux autorités compétentes.

comment se faire du bien toute seule
Le guide des sextoys, de la sexualité et du plaisir solitaire…
Que de manières pour pour une de se donner du plaisir. Les méthodes et techniques ne manquent pas.Se masser le clitoris
(la masturbation du clitoris est la plus courante), se frotter le sexe sur un coussin, un drap en boule, un coin de fauteuil ou de lavabo, une peluche,
le jet de la douche et pour plus de sensations, utiliser un gode féminin (réaliste), un vibro ou stimulateur sexuel dédié au clitoris.
Beaucoup de femmes se caressent aussi l’anus ou les seins en complément de l’incontournablestimulation clitoridienne .

La masturbation permet aux femmes et aux filles de tous âges d’explorer leur corps, bien sûr, mais également de connaitre parfaitement ses sensations et réactions
à la caresse et à la masturbation. Mis à part le fait quese masturber fait tout simplement du bien , détend et apporte du plaisir, cela

permet aussi de se préparer à une expérience du plaisir sexuel différente des rapports de couple et comme pour les hommes, de libérer une tension sexuelle quand elles en ont besoin
ou envie.La masturbationdonne de l’assurance aux femmes. C’est un outil d’apprentissage de son corps et une découverte de
zones érogènesparfois oubliées ou non excitées lors d’ un rapport sexuel standard avec un partenaire ou votre mari.

la stimulation de certaines parties du corps peuvent, surtout chez une femme, révéler des plaisirs inconnus. Beaucoup de femmes atteignent un orgasme plus fort en
se masturbant. C’est la plus vieille technique sexuelle pour jouir au moment ou l’on a le plus envie sans s’occuper du timing avec son
partenaire sexuel. Pour certaines filles, c’est à un âge tardif que l’on découvre la masturbation et le plaisir solitaire.

Masturbation femme conseils: Dès qu’une fille commence à s’exciter seule, peu importe l’âge, l’habitude de se faire plaisir sexuellement va s’installer et perdurer
tout au long de sa vie. Les premières masturbations provoquent souvent une sorte de culpabilité (injustifiée car il n’y a rien de plus naturel) qui va disparaitre au fil
des jours. Suivant les moments de sa vie, le contexte, les envies, l’envie de se donner du plaisir ne sera pas cadencé sur une fréquence immuable. Tous les jours,
toutes les semaines ou tous les mois, cela n’a pas d’importance. La possibilité de jouir à tous moments au gré de ses envies est la seule drogue que l’on porte toujours sur soi…

Parmi les méthodes et techniques qu’utilisent les femmes pour se donner du plaisir solitaire afin d’atteindre un orgasme, c’est certainement la position allongée sur le dos
sur un lit ou canapé jambes ouvertes qui emporte la préférence. Cette position facilite la
caresse du clitorispar des mouvements circulaires avec le l’index et le majeur
bien humidifiés de salive, de gel intime ou de savon doux (ph neutre) en variant le sens et la pression suivant
l’excitationet la montée du plaisir. Dans cette position,
l’autre main est libre et peut caresser les seins, le bas ventre ou l’intérieur des cuisses (zones très érogènes), voire entrer un ou deux doigts dans le vagin dès
que la lubrification est à son maximum et que l’apogée de la jouissance pointe son nez..
Autre variante de cette méthode se servir d’un
mini vibroou d’un
stimulateur de clitorisen remplacement des doigts.L’orgasmearrivera
plus vite du fait des vibrations sur le clitoris qui seront beaucoup plus rapides qu’avec les doigts. De plus le petit stimulateur peut être passé sur toutes
les zones de la vulve au gré du plaisir qui monte.

Un
tout nouveau stimulateur de clitoris révolutionnaire est né de la marque « Womanizer ». Son coté unqiue réside dans le fait que c’est un sex-toy
féminin sans contact qui se pose au dessus du cllitoris et qui agit pas aspiration et par succion. L’effet est garanti et l’orgasme arrive plus
vite qu’avec n’importe quel accessoire de masturbation. Le concept de ce

stimulateur clitoridien Womanizerest unque. Beaucoup de femmes sont sensibles du clitoris et n’apprécient pas forcément les caresses
trop appuyées, mais en revanche les effets d’apiration et de succion, lorsqu’elles sont douces ont en général un effet incroyable.
comment une femme peut se faire plaisir toute seule: En restant dans ce concept de masturbation, certaines ont besoin également d’une simulation de pénétration
lorsqu’elles veulent se donner du plaisir seule. Ce n’est pas la majorité, la plupart des filles se contentent del’excitation du clitoris ,
et de caresses autour de cette zone, n’oublions pas que c’est lui le déclencheur de d’orgasme et qu’il n’est là que pour ça. Dans ce cas, en plus des caresses clitoridiennes, un
vibromasseurou un gode permet de simuler une pénétration,
ce qui en plus ajoute au fantasme du sexe de l’homme en érection. 
Pour les débutantes voir l’article sur mes
premiers sextoys .
La femme peut aussi s’allonger sur le ventre, et la main dessous titiller le clito et l’ensemble de la vulve, les jambes serrées cela peut provoquer
plus de  plaisircar la main peut caresser toutes les zones érogènes de son sexe en appuyant fortement là ou cela
fait du bien,l’excitationsera au comble. Attention le clitoris est un centre nerveux qui possède tellement
de capteurs de plaisir, il est quasiment impossible d’avoir un orgasme sans qu’il soit sollicité par l’extérieur ou par l’intérieur
dans le cas d’une pénétration qui va exciter la zone G.
Comment atteindre l’orgasme ou comment se faire du bien: Apprenez les positions les
plus efficaces pour bien se masturber, elles sont multiples et certaines
sont propices à jouir plus rapidement  que vous utilisez un sex toy
spécifique ou que vous vous serviez de vos doigts.

Positions pour se masturber:
Allongée sur le dos, jambes écartées, jambes serrées ou cuisses remontées vers l’arrière afin d’ouvrir plus grand son sexe. La position à genoux,
jambes à 45° à également son avantage, car il est possible en se caressant et en massant du creux de la mainla zone du clitoriset d’entrer un ou deux doigts
dans le vagin retourner vers l’intérieur pour masser etstimuler le Point Get ainsi décupler son plaisir au moment de l’orgasme.
Enfin, un doigt bien lubrifié de l’autre main peut être insérer dans l’anus, région très réceptive aussi pour celles qui apprécient cette caresse anale.

Plaisir féminin position:
Autre alternative, en position assise, jambes ouvertes, les mains peuvent aller partout ou cela fait du bien, sexe bien sûr, mais aussi l’intérieur des cuisses, le
bas ventre, les seins pour plus de plaisir. De nombreuses variantes existent, il suffit d’avoir un peu d’imagination. Debout sur un coin de lavabo, frotter
sa fente sur l’émail froide du lavabo est très agréable et peut même vous amener à un orgasme rapidement.

Le pommeau de la douche:
Dans la baignoire, le jet pulsé de la douche (faux sex toy de celles qui n’en possèdent pas par excellence) sur le sexe et le clitoris en particulier est très souvent
utilisé en substitut desextoys , c’est un grand classique et alterner le jet d’eau chaude (pas trop) et d’eau froide sur la fente
en faisant des aller-retour de l’anus au clitoris vous impressionnera par son efficacité, même si cela n’atteint quand même pas le résultat que
l’on peut obtenir avec unsextoy de marqueconçu et étudié pour le plaisir sexuel féminin.
Fantasmer pour s’exciter: Pour conclure, ce ne sont que les pratiques les plus courantes que les filles utilisent pour se masturber, mais c’est loin d’être exhaustif
car se donner du plaisir seule, c’est aussis’exciter en fantasmant , et en la matière tout ce qui est hygiénique et pas dangereux
peut être utilisé pour jouir comme on en a envie. Il est quand mêmedéconseillé de se servir de certains objets usuelspar manque d’hygiène, pour des risques de blessures
ou la peur de se retrouver dans une situation délicate comme l’insertion d’objets dans le vagin ou l’anus.

Quels sextoys pour se masturber: La panoplie actuelle dessex toys fémininsest assez large
pour trouver son bonheur entre le vibromasseur, le mini-vibro, le
gode pour femmeréaliste ou classique, et les différents stimulateurs sexuels en tous genres. Ces objets
sont sûrs , conçus et fabriqués pour cet usage, hygiéniques, hypoallergéniques et non irritants s’ls sont lubrifiés correctement.

Si vous connaissez mal les accessoires sexuels, consultez notrelexique des sextoysqui vous permettra de savoir
lequel vous convient le mieux ou consulter la rubrique des sextoys pour
débutantes du sitemon-sextoy.com .

Si
vous êtes une adepte de la pénétration lors de vos séances de masturbation, il ne faut jamais utiliser des objets du quotidien qui peuvent se révéler
dangereux, inadaptés et d’un hygiène douteux. Le top du
sextoypénétrant est le godemiché, plus précisemment le
gode réalisteavec ventouse qui allie le fantasme visuel grâce à la qualité
des matières utilisées et au design très évolué qui se rapproche d’un sexe masculin en érection.

Le système de ventouse permet de le fixer rapidement sur un carrelage ou autre support lisse. Le réalisme de pénétration est bluffant pour les meilleurs. La
texture en cyberskin reproduit fidèlement la peau du sexe d’un homme. Pour les plus exigeantes, il en existe de couleur chair, de couleur noire, certains
vibrent, d’autres pas, et la taille du sexe est également au choix. Comme tout sextoy,
pour utiliserun gode , un peu de lubrifiant à base d’eau est plus confortable…
Copyright (c) 2017 Clitoland.com. All rights reserved. Design byTemplateGarden .-

comment se faire du bien toute seule

Rechercher
Newsletter
Réseaux sociaux
Mon compte

Médecine

Bien manger

Minceur

Médecines douces

Bien-être

Beauté

Amour & Sexo

Maman

Sénior

Boutique

Masturbation : comment les femmes se donnent du plaisir

Par
Top Santé

Le 29 mai 2014 à 20h00

Pseudo :

Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme

Les services de Top Santé

© Topsante.com – Tous droits réservés

Je souhaite aussi recevoir
les bons plans des partenaires du site
Renseignez votre email puis validez
Si le plaisir féminin a longtemps été occulté, la masturbation féminine, en particulier, était et reste inavouable pour certaines femmes alors qu’elle est considérée comme un signe de santé sexuelle chez ces messieurs. Son sujet a été si peu abordé qu’on en ignore beaucoup de choses. Le rapport de Shere Hite a mis les choses au clair. La sociologue a demandé aux femmes d’expliquer comment elles s’y prenaient pour se procurer du plaisir et accéder à l’orgasme. Réponses…
Dans la très grande majorité des cas (73 %), la femme excite manuellement la région clitoridienne et/ou vulvaire, tout en étant couchée sur le dos : « Je m’excite toujours de la même façon : mon doigt caresse monclitoriset parfois j’enfonce en même temps un autre doigt dans mon vagin. Je ne caresse que ma zone génitale. » « Mes doigts caressent mon clitoris et, de ma main libre, je gratte, tire, pince le bout de mes seins. Je me caresse alternativement de haut en bas et en rond. Mes jambes sont tantôt jointes, tantôt écartées. »
La femme peut aussi se coucher sur le ventre (5,5 %) : « Je me masturbe sur le ventre, les jambes jointes en pressant mon clitoris avec l’index et le médium des deux mains, l’une sur l’autre. Parfois je me caresse les seins ou les fesses d’une main, ou je glisse mes doigts dans mon vagin. » « Je débute par une caresse circulaire du clitoris et de temps en temps je frotte de haut en bas, le clitoris serré entre deux doigts. De la main droite, je vérifie que mon vagin est bien mouillé et je me livre à un fantasme. Je continue de stimuler mon clitoris et je glisse deux doigts dans mon vagin. » « Je maintiens sous moi levibromasseur , plus ou moins fermement, en remuant mon corps sur lui. »
Certaines femmes se frottent à un objet doux (4 %) : « Je fais avec le drap une petite boule à peu près de la taille d’un poing, je me couche sur le lit, la boule appuyée sur mon clitoris. Puis je remue les hanches avec un mouvement circulaire jusqu’à ce que je jouisse. » « Je me masturbe sur le coin d’une chaise, je me frotte, les jambes serrées. J’ai découvert cette méthode par hasard quand j’avais 4 ans. » « Je mets en boule ma robe de chambre, mon oreiller ou même mon sac à linge, et je le chevauche littéralement, je me frotte dessus avec un mouvement continu, en appuyant de plus en plus fort. » « Je me frotte lentement contre mon lavabo, en appuyant très fort mon pubis, la fraîcheur de la céramique m’excite beaucoup. »
D’autres femmes serrent leurs cuisses en cadence, de façon répétée (3 %) :« Je suis assise sur un fauteuil ou dans mon lit, et je me sers des muscles de la partie interne de mes cuisses. Je me concentre avec toute mon énergie sur la région de mon sexe. » « Je frotte mes cuisses l’une contre l’autre, en général couchée, mais je le fais aussi en étant assise (au bureau, dans l’autobus, etc.). Le frottement exerce une pression délicate sur le clitoris. »
Elles peuvent aussi masser leur région génitale avec de l’eau (2 %) : « Je dirige le jet de la douche vers mon clitoris, les jambes très écartées. » « Je suis couchée dans la baignoire et l’eau du robinet tombe sur mon pubis, mon clitoris et mon vagin. Plus l’eau est chaude, plus la pression est forte, et plus je jouis vite. »
11 % des femmes ayant répondu au questionnairecombinent plusieurs de ces techniques  : « Je me masturbe de bien des façons. Sur le dos dans la baignoire, sur mon lit, sur un divan, sur le plancher et tout y passe : mes seins, mon ventre, mes cuisses, mes fesses, mon vagin et mon clitoris. J’aime aussi varier mes caresses avec un vibromasseur. »
Bonjour, j’ai 13 ans j’adore me masturber est ce quecest normal ?
J ai regardé le film érotique à 22h30 hier soir .J ai mouillé +++ ? J ai eu l envie subite de me masturber avec mon oreiller .Je ne pouvais pas grier mais mon mari était au lit , je me suis mis un baillon ds la bouche .J ai jouie et j ai un super orgasme qui m a emmener au 7 eme ciel .J ai recommencé une heure plus tard ?C était extraordinaire !!!!!!!!! .J en aisuper besoin , je ne fais plus l amour avec mon mari .Et de suite , je repars me masturber ?ESTCE NORMAL ,? Jattends vos témoignages
j ador l sexe j m masturb tte le nuits
Bjr jé tjr envie d m masturber a nimporte kél momen du jour ou d la nui ést normal,jé peur d dvnir frigide
J’ai 12 ans et j’adore le masturber est que c normal
Vous êtes bien inscrit(e) à la newsletter avec l’adresse :Email@test.com
Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l’Informatique, aux Fichiers et aux Libertés,
vous disposez d’un droit d’accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant.
Pour l’exercer ou en savoir plus,cliquez ici .

comment se faire du bien toute seule

People

Actu People
La vie des stars
Forum

Psycho-Sexo

Conseils rencontre
Couple
Décoder les autres
Sexo
Kamasutra
Dico Sexo

Beauté

Actu beauté
Fiches beauté
Coiffure
Maquillage
Soins corps et visage

Mode

Actu Mode
Conseils Mode
Défilés & collections
Shopping

Déco-Maison

Animaux
Astuces ménage
Conseils Déco
Fiches bricolage
Fiches jardin
Lettres types droit succession
Lettres types immobilier logement

Cuisine

Apéritifs
Entrées
Viandes
Poissons
Tartes
Pizzas
Salades
Desserts
Pains
Biscuits
Féculents

Vidéos

Beauté/Mode
Couple
Cuisine
Maison
People

Autres applications
Menu
People

Actu People
La vie des stars
Forum

Psycho-Sexo

Conseils rencontre
Couple
Décoder les autres
Sexo
Kamasutra
Dico Sexo

Beauté

Actu beauté
Fiches beauté
Coiffure
Maquillage
Soins corps et visage

Mode

Actu Mode
Conseils Mode
Défilés & collections
Shopping

Déco-Maison

Animaux
Astuces ménage
Conseils Déco
Fiches bricolage
Fiches jardin
Lettres types droit succession
Lettres types immobilier logement

Cuisine

Apéritifs
Entrées
Viandes
Poissons
Tartes
Pizzas
Salades
Desserts
Pains
Biscuits
Féculents

Vidéos

Beauté/Mode
Couple
Cuisine
Maison
People

Santé

Publié parFemmes Plusle Lundi 22 Mars 2010 : 00h00
Publié parFemmes Plusle Lundi 22 Mars 2010 : 00h00
La pratique du plaisir solitaire concernerait 60 % des femmes ! Comment s’y prendre, quelles sont les méthodes les plus efficaces, peut-on devenir dépendante ? Les réponses du Dr Catherine Solano, médecin sexologue.
Pour la majorité des femmes, faire l’amour toute seule revient à stimuler leur clitoris. Selon Le nouveau rapport Hite sur les femmes de la sexologue allemande Shere Hite, environ 87,5% le font en étant couchées sur le dos, 5,5 % en étant couchées sur le ventre, 4 % en frottant leur clitoris avec un objet doux, 4 % en frottant leurs cuisses l’une contre l’autre et 2% en stimulant leur clitoris avec un jet d’eau. Quant à la masturbation vaginale, moins pratiquée, 1,5 % des femmes utilisent un ou plusieurs doigts ou un objet.
La newsletter FemmesPlus est envoyée une fois par jour, le désabonnement se fait en un clic
Planet.fr SA, Entreprise de presse en ligne, numéro d’agrément CPPAP 0619 Y 91368

comment se faire du bien toute seule

Accueil

Myself & Co

Ma santé, ma sexo & moi

Petit guide de la masturbation pour se fa…

Filtrer :

du + récent au + ancien
du + ancien au + récent

hello tous les branleurs et futurs branleurs !
ancien étudiant et toujours branleur-addict !
le foetus se branle déjà (non il se touche) dans l’utérus !
la branlette vient dès le plus jeune âge dès que la main peut atteindre la zone génitale, souvent après la fin des ‘couches’ !
tous les enfants (garçons et filles) peuvent donc se toucher fréquemment n’importe quand devant n’importe qui ce qu’il faut limiter dès que le jeune est en âge de comprendre que cela relève de l’intime donc qu’il le fasse quand il ne sera pas vu.
la branlette est une activité ‘normale’ (quelle norme ?) à tout âge !
ne pas assimiler branlette et éjaculation ! il y a la limite ‘naturelle’ à l’éjaculation : quand les glandes sont épuisées elles ne produisent plus, ce qui n’empêche pas de bander!
donc branlez-vous quand vous pouvez et autant que vous voulez, votre coprs vous limitera tout seul !
un vieux branleur
je pratique assidument depuis mes 14 ans, j’en ai 64, je peux donc affirmer que la masturbation permet de se connaître et donc de guider ses partenaires, et vice-versa, qu’elle ne rend pas sourd, qu’elle appaise quand on est en manque, ce qui permet de ne pas harceler sa femme quand elle n’a pas envie.
Bref, que de avantages, à condition qu’elle ne soitpas l’unique sexualité et qu’on ne s’en culpabilise pas, comme certaines religions le font.
J’aime beaucoupla masturbation souvant des envies et ma petitecopinen’est pas à mes côtés avec les filmspornographiquesje m’exicte rapidement et j’ejaculeénormément j’adore..
Moi aussi, un peu plus âgé, je me masturbe très souvent, même si maintenant vu l’âge je ne vais pas jusqu’à l’éjaculation. C’est toujours aussi bon ! D’autant que je m’hésite pas à mettre des sous vêtemets féminins qui m’excitent beaucoup, avec un plug bien placé c’est très agréable
La masturbation est un acte parfaitement normal (d’un point de vue médical j’entends, je ne suis pas bien renseigné en ce qui concerne la religion), surement plus sain que d’attendre, avec une frustration croissante, que l’amour nous tombe dessus pour satisfaire ses désirs.
César, ton troll est simplement écœurant.
Je sais bien que c’est une mauvaise pratique devant Dieu, je ne pas encore parvenu à l’arreter .
Le site lifestyle de letudiant.fr vous propose d’enjoliver votre vie étudiante: déco, mode, beauté, high tech, geek, cuisine, loisirs …

L’Étudiant Trendy

 | 

Publié le22.08.2016 à 09H00
Après la lecture de ce sujet, vous saurez tout sur la masturbation. Et vous saurez aussi comment vous faire grandement plaisir. Parce que se masturber est plus que normal, suivez le guide !
La masturbation, c’est la stimulation manuelle et solitaire des organes sexuels(pénis pour les garçons et clitoris et vagin pour les filles), dans le but de provoquer une excitation et éventuellement un orgasme. Cette pratique sexuelle existe depuis que l’humain est sur Terre. Se masturber est normal et naturel. Tout le monde ou presque s’est déjà masturbé ouse masturbe encore, jeune ou moins jeune, avec plus ou moins de fréquence .
Un petit point avant d’aller plus loin :non, la masturbation ne rend pas malade , ni obsédé, ni stérile, ni impuissant, ni sourd…et oui, même s’il est encore plus courant et facile pour les garçons de parler de ce sujet, les filles sont toutes aussi concernées… et actives !
Pour satisfaire son désir sexuel Quand on débute sa puberté, le corps se transforme. Les organes sexuels (pénis ou vulve) se développent et la production d’hormones sexuelles (testostérone chez les garçons et estrogènes chez les filles) s’accélère. Sous l’influence de ces hormones, notre cerveau est stimulé plus ou moins en permanence par une excitation latente, que l’on qualifie de désir sexuel. Dans l’attente d’une certaine maturité sexuelle (physique et psychologique) et afin de réguler cette montée du désir, les garçons et les filles peuvent avoir recours une stimulation manuelle de leurs organes génitaux, appelée masturbation, plus pudiquement nommée « caresse », ou plus populairement « branlette » (quelle poésie).
Pour se faire plaisir Filles et garçons se masturbent tout simplement pour se faire plaisir.La masturbation fait du bien, elle apaise, elle détend … Elle aide aussi à dormir. Se masturber, c’est s’accorder un moment de bien-être !
Pour mieux se connaître Une autre vocation de la masturbation est celle de l’apprentissage et de la découverte de son corps. Les transformations physiques qui interviennent au cours de la puberté sont de grandes interrogations de la part des filles et des garçons qui n’ont pas été préparés à cela. Partir à l’exploration des organes et de leur fonctionnement joue un rôle très important à la préparation de la sexualité.
Pour se réguler avant un rapport Les garçons utilisent parfois la masturbation, comme d’un « régulateur mécanique » de leur éjaculation. En effet, en se masturbant peu avant un rapport sexuel (une à deux heures avant), ils réduisent leur « potentiel d’excitation ».Ils retardent ainsi le moment de leur éjaculation , pour être capable de faire durer le plaisir de leur partenaire. Et les filles aussi font ça. Un orgasme solo avant un rapport sexuel retarde le prochain… (orgasme, pas rapport).
Il n’y a aucune règle pour commencer à se masturber. D’ailleurs, dans le ventre de sa mère, le fœtus semble véritablement s’adonner à des attouchements des organes sexuels, cette pratique paraissant se poursuivre durant toute l’enfance avec le tripotage du zizi par les petits garçons ou de la zézette par la fillette. Des études  démontrent que l’âge des premières masturbations coïnciderait avec le démarrage de la puberté, vers 12 ans ; mais que le pic de masturbation interviendrait entre 13 et 16 ans… La masturbation subit des rythmes différents selon l’âge et la vie sexuelle des individus ; d’une fois par an à plusieurs fois par jour, le rythme semblant décliner avec la vie en couple et l’âge.
La masturbation n’est pas systématiquement une pratique solitaire destinée aux « célibataires ». Certes, l’absence de partenaire est souvent propice à la pratique de la masturbation. Mais il arrive souvent que des partenaires réguliers aient recours à cette pratique, pour évacuer un trop plein d’excitation sexuelle entre deux relations (éloignement géographique, rythme et besoins différents des deux partenaires,…) ou simplement pour le plaisir de se faire plaisir. Si vous surprenez votre partenaire en train de se masturber, pas de panique ; cela ne signifie pas que vous ne le satisfaites pas sexuellement ou qu’il ou elle ne vous désire plus.
La masturbation peut également faire partie de la sexualité de couple. Masturber son partenaire ou se masturber devant lui fait aussi partie des jeux érotiques et des préliminaires. Se donner du plaisir sous son regard accroit bien souvent la complicité et excite l’autre qui en plus de ça découvre les gestes que vous aimez.
Il n’y a aucune règle en la matière. Chacun se masturbe à sa guise. En général, on choisit un lieu calme où personne ne viendra nous déranger : lit, douche… Et on part à la recherche des zones les plus sensibles de notre corps : cuisses, seins, vulve, pour les filles et pénis pour les garçons qui ont souvent moins besoin de préliminaires. La masturbation s’accompagne généralement de pensées érotiques, d’images virtuelles ou réelles associées à des personnes connues ou… pas. Les filles se concentrent plus souvent sur le clitoris, en posant leurs doigts dessus et en faisant des petits mouvements circulaires. Elles jouent aussi avec l’entrée de leur vagin et l’intérieur ; elles peuvent s’introduire un doigt ou un sextoy fait pour ! Les garçons placent leurs mains autour de leur sexe en érection et le caresse dans un mouvement de va-et-vient plus ou moins rapide. Ils stimulent également leurs testicules, zones érogènes.
Pour toujours plus de plaisir, vous pouvez vous amuser à changer de position (pourquoi toujours se masturber allongé ?). Vous pouvez avoir recours à des sextoys (et ça existe pour les hommes ; des sextoys qui simulent un vagin…), utiliser un lubrifiant (à base d’eau de préférence) pour davantage vous exciter.
La masturbation ne traduit aucun comportement pathologique, quelle que soit  la fréquence de cette pratique. Ce qui peut poser problème est davantage l’impact d’une masturbation excessive sur la relation avec son partenaire. En effet, la masturbation est légitime et épanouissante quand elle contribue à l’équilibre sexuel d’un homme ou d’une femme. Elle ne doit être « surveillée » qu’à partir du moment où elle joue un rôle soit addictif (quand on ne peut plus s’en passer) ou qu’elle éloigne de son partenaire (lorsqu’on préfère la masturbation aux rapports sexuels « classiques »). Si vous avez la sensation que c’est votre cas, il devient important pour votre équilibre et votre avenir affectif d’en parler avec un sexologue, afin qu’il vous aide à mieux comprendre les enjeux de ce comportement et qu’il viys accompagne dans le rééquilibrage de vos pratiques vers davantage de partage et moins de solitude.

L’Étudiant Trendy

 | 

Publié le22.08.2016 à 09H00
Déprime : ces étudiants ont réussi à rebondir
.  Desmassages orientauxavecIdéeCadeau.fr ,
. Des  séjours à IbizaavecStoke Travel ,
.  Des rouges à lèvres matavecJoko ,

comment se faire du bien toute seule

A privacy reminder from YouTube, a Google company

Comment fait-on pour atteindre l’orgasme toute seule quand on est une femme ?

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Education

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Comment fait-on pour atteindre l’orgasme toute seule quand on est une femme

comment se faire du bien toute seule

C’est vrai que c’est pas facile de bien jouir, j’ai essayé longtemps avant d’y arriver, mais il faut insister. Toutes jeunes on a toutes envie de se toucher , ca fait tout drôle, mais c’est pas pour cela que l’on va jusqu’à jouir. Moi je devais bien avoir 16 ans la première fois que c’est parti vraiment sans que je sache pourquoi.
J’avais rien fait de particulier, juste me frotter le clitoris tout doucement du bout du doigt comme je faisais tous les soirs. En fait ca vient tout seul puis ca marche après a tous les coups. C’est tellement formidable qu’on a envie de recommencer puis on ne peut plus s’en passer deux ou trois fois par jour.
Les filles, insistez et ca viendra, après c’est tellement bon.
Bises.
j’ai besoin d’aide quand je me doite sa me fait rien je ces pas quoi faire
×
En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer l’audience de nos sites et vous proposer des fonctionnalités sociales, des services et des contenus adaptés à vos centres d’intérêt.En savoir plus et gérer vos cookies.
Pourquoi estimez-vous que ce contenu est inapproprié ?
ATTENTION : ceci est un moyen d’alerter la modération du site, ce message ne sera pas visible publiquement.
Selon une étude réalisée en novembre 2008 par un chercheur de l’université d’Harvard pour la revue Obstetrics & Gynecology, une femme sur cinq ne connaît pas l’orgasme en couple. Si vous en faites partie, il est plus que temps d’apprendre à vous faire jouir toute seule ! Ce petit guide d’une masturbation féminine efficace en 5 étapes vous y aidera.
Prévoyez un laps de temps assez long pendant lequel vous serez sûre de ne pas être dérangée. Décrochez le téléphone, isolez-vous au calme et confortablement, sur votre lit par exemple, ou dans un bain bien chaud. Allongez-vous, fermez les yeux…
Dites bonjour à votre clitoris. Pour mémoire, le clitoris, c’est ce petit appendice de chair plus ou moins développé selon les individus qui se cache entre les lèvres de votre sexe. Caressez-le en tournant autour avec un ou deux doigts, ou en appuyant doucement dessus jusqu’à trouver le type de toucher qui vous fait le plus de bien. S’il est trop sensible, humectez-le de salive, et plutôt que d’appuyer dessus, dessinez de petits cercles autour avec vos doigts.
Vous n’arriverez jamais à jouir si vous vous contentez de vous toucher mécaniquement. Le sexe, ça se fait autant avec le cerveau qu’avec le corps, et il faut donc l’alimenter par des images qui vous excitent. Vous rêvez d’une nuit avec George Clooney ? Vous vous laisseriez bien tenter par une sieste avec Brad Pitt ? Offrez-les vous en pensées !
Ne vous découragez pas si les résultats ne sont pas concluants immédiatement. Réessayez plus tard, sans vous mettre la pression d’une quelconque obligation de résultat. Si pour les hommes, l’orgasme est une évidence mise en pratique de façon quotidienne ou presque dès l’adolescence, chez les femmes, la route qui y mène est parfois longue et semée d’embûches !
En publiant ce message, vous acceptez lesCGU
tu pe p-t mettre une capote et ou pense a quel kun que te aimerais baiser
Chercher un article surComment fait-on

comment se faire du bien toute seule

Annuaire des psys certifiés

Formations

Accueil

>

Moi

>

Se connaître

>

Bonheur

>

Articles et Dossiers

>

Les chemins d’une vie réussie

>

7 pistes pour se rendre heureux

Les Français sont plus heureux qu’on ne le pense !
Les 7 choses que font les gens heureux
Le jour où j’ai décidé d’être heureuse
Laurent Gounelle, l’écrivain qui voulait être heureux
J’ai tout pour être heureuse, et pourtant des crises d’angoisse
Je suis la seule heureuse dans ma famille. Je culpabilise.
Tout pour être heureuse et pourtant…
Malgré toutes ces épreuves, je suis heureuse
Tout pour être heureuse et pourtant…
Saurez-vous être heureux cette année ?
Vous rendez-vous la vie plus belle ?
Savez-vous vous simplifier la vie ?
Quel est votre quotient émotionnel ?
Arrêter de se gâcher la vie est le premier pas vers l’épanouissement personnel. Le …
Le savoir-vivre du bonheur d’Alexandre Jollien
Ses précédents essais racontaient sa lutte contre le « destin de handicapé » auquel …
Nous avons pris un cours de bonheur
Tal Ben-Shahar est « professeur de bonheur ». Son cours est le plus fréquenté …
J’ai récemment compris que si je ne parvenais jamais à être heureux dans la …
Je perds goût à la vie, ma profession m’ennuie, je la trouve monotone et …
Ne s’occuper que de soi et ne penser qu’à soi peut-il conduire au bonheur …
Ma vie doit changer. Je ne suis pas malheureuse, mais je ne suis pas …
Ecouter Piaf, sentir un parfum, ou encore manger une tartine de confiture, sont pour …
Je suis plutôt pauvre, ancienne « smicarde » (ce mot m’amuse) au chômage, vivant à Paris …
Restez connecté à Psychologies            
Je souhaite recevoir les nouveautés des partenaires
Arrêter de se gâcher la vie est le premier pas vers l’épanouissement personnel. Le psychiatreChristophe Andrénous propose un programme de désintoxication.
Réussir sa vie, c’est construire un édifice en trois dimensions : matérielle, relationnelle et émotionnelle. Autrement dit : atteindre ses objectifs, tout en préservant de bonnes relations et une bonne image, sans pour autant sacrifier son bien-être. Une réussite sociale qui nous laisserait malheureux n’est plus considérée par nos contemporains comme un idéal de vie réussie. Mais autant les dimensions matérielles et relationnelles obéissent à une certaine logique, autant la dimension émotionnelle d’une vie réussie, avec ses aspects inconscients (nos névroses) et biologiques (notre tempérament) s’avère plus difficile à contrôler.
Les êtres humains savent depuis toujours la difficulté immense à atteindre le bonheur. Aristote enseignait ainsi que « le sage n’aspire pas au plaisir, mais à l’absence de souffrance ». Plus près de nous, Jules Renard écrivait dans son “Journal” (Gallimard) : « Le bonheur, c’est le silence du malheur. » Comment, alors, ne pas se rendre malheureux ? Voici sept conseils, sept directions plutôt, qui représentent déjà tout un programme…
Lapalissade ? Pas si évident. Le philosophe Alain avait coutume de dire : « Il faut vouloir être heureux et y mettre du sien. Si l’on reste dans la position du spectateur impartial, laissant seulement entrée au bonheur et portes ouvertes, c’est la tristesse quientrera. » Il est toujours plus facile, moins coûteux en énergie psychologique, de se laisser aller au malheur. A l’inverse, faire durer le bien-être nécessite des efforts.
Pour expliquer cela, il y a d’abord des raisons personnelles : il existe des différences nettes entre les individus quant à leurs capacités à se sentir bien. Et des facteurs propres au genre humain : l’évolution semble avoir favorisé chez nous l’existence d’émotions négatives, dont la fonction est d’augmenter les chances de survie de l’espèce. La peur favorise la fuite ou le combat, la colère intimide les adversaires ou les rivaux, la tristesse attire la compassion, etc. Mais la nature, si elle a eu le souci de notre survie, n’a guère eu celui de notre qualité de vie. Le spectre des émotions et humeurs positives est beaucoup plus restreint, plus labile, et d’accès plus coûteux en termes d’énergie psychologique.
Si les émotions négatives sont occasionnelles, peu durables et perturbent moyennement notre quotidien, on peut attendre qu’elles disparaissent d’elles-mêmes. Mais flirter avec le malheur, valorisé notamment par le romantisme au XIXe siècle, comporte certains dangers que la psychologie commence à mieux étudier. Laisser libre cours à une émotion négative risque d’en prolonger la durée. On croyait auparavant à un certain effet cathartique : se plaindre permettait d’alléger sa souffrance, par exemple. Il semble que cela soit souvent l’inverse : la plainte répétée et sans réponse peut transformer en victime de la vie. Et le malheur se nourrit de lui-même : plus on s’y laisse aller, plus on en prolonge la durée. De plus, s’abandonner au sentiment de malheur va faire passer peu à peu d’une émotion négative ponctuelle – on se sent malheureux – à une vision négative durable – on a une vie malheureuse. Enfin, cela prépare le retour des émotions négatives ultérieures : le phénomène est bien connu dans la dépression, qui a une très forte tendance à la récidive, et il a été démontré en ce qui concerne l’humeur triste quotidienne.
Changement d’époque ? L’écrasante majorité d’entre nous aspire surtout à un bonheur tranquille. Réussir socialement ne les motive plus. Et ceux qui se sentent proches de “Psychologies magazine ” font …
On ne peut pas se passer de courage. Mais en faire preuve n’est pas si difficile. Extrait de Vivre content, le dernier livre de Jean-Louis Servan-Schreiber, directeur de “Psychologies magazine”. …
Notre aptitude au bonheur dépend-elle de nos capacités intellectuelles ? Les réponses contrastées d’Inès de la Fressange, d’Axel Kahn, d’Elisabeth Badinter, de Catherine Clément et de Taoufik Amri, cinq personnalités …
Les fondements d’une vie réussie varient considérablement selon les individus. Trois d’entre eux nous ont confié leur réflexion. Malgré des quotidiens très différents, ils se rejoignent pourtant pour décrire, chacun …
Le philosophe démontre dans son livre, Qu’est-ce qu’une vie réussie ?, que l’idée que nous nous en faisons est relativement récente. Même si les sagesses anciennes peuvent encore nous éclairer. …
Discutez-en : sur leforum Bonheur
(suite du commentaire précédent) …qui permettrait d’aller mieux.Et cette solution, personne ne sait ce qu’elle sera. Cela dépend de tellement de facteurs… Ce qui est certain est que se donner l’injonction d’aller mieux est presque toujours contre productif, lorsqu’on va vraiment mal. D’autres étapes sont nécessaires avant.
Merci pour cet article intéressant, il relève des points essentiels. Cependant, il vrai qu’il n’est pas évident de trouver comment faire pour respecter ou aller dans le sens de ces différents points.Quand on est triste ou malheureux, on ne trouve pas nécessairement la force de faire quelque chose sur le moment pour aller mieux.Un moyen d’aller mieux semble étrangement être d’accepter que l’on est pas bien, triste, malheureux ou autre.Commencer par arrêter de lutter contre cet état peut alors être une deuxième étape. Arrêter de lutter quelques temps, c’est donner les moyens de reprendre son souffle et se reposer un peu. On va aussi pouvoir commencer à observer notre souffrance,à aller dedans, en se demandant par exemple : « au fond, qu’est-ce qui me fait souffrir ». Attention, cette étape n’est pas agréable.En commençant à observer et chercher, on se donne les moyens d’agir plus tard, au moment où on le sentira, pour essayer quelque chose qui permettrait d’aller mi
Je trouve très difficile se souvenir de cette recette du bonheur quand on est malheurex, mais je suis particulièrmente d’accord avec le conseil numéro 3. Quand je suis triste, j’aime beaucoup me maquiller soigneusement et ça me donne le courage d’anvisager le monde dehors.
Sans dénigrer les judicieuses directives énoncées dans cet article, il ne serait pas superflu dans celui-ci, comme dans la plupart des articles de « recettes » psychologiques d’expliquer le comment de « ne pas faire », ou plus actif, le comment de « faire autrement ».Histoire de sortir de la sempiternelle stigmatisation de la « tête de pioche », qui non seulement a l’art de faire tout de travers, mais de surcroît nous ennuie avec ses pleurnicheries à propos des résultats négatifs ou échecs dans lesquels elle semble se complaire avec un masochisme à toute épreuve. Alors, que nous lui répétons sans cesse, mais il est vrai, sans un soupçon d’explication : Arrête de, ne fait plus, fait ce ci, fait cela, et autres « y’a qu’a », à la petite semaine… Parce que nous ne savons pas comment nous y arrivons, nous, les heureux bien portant.!
Bonjour , en fait j’ai un problème .. Depuis quelque temps dans ma tête j’ai l’impression que tout me donne la poisse .. Quand je met un nouveau fond d’écrans , quand je met un parfum , ou n’importe quoi mais j’ai l’impression que le ciel me tombe sur la tête . Aidez moi à me sentir mieux et plus épanoui et que j’arrête de m’imaginer ce genre de choses car sa commence a être trop dur ..
Lisez-vous de la littérature érotique ?
… retrouvez les 11 mots avec lesquels composer votre propre texte. À vos claviers ! …
qui lui envoie des photos de charme. …
a décidé de rejeter notre fils de 15 ans. …
Chaque mois, retrouvez votre magazine en version numérique
Connectez-vous avec mon compteMonPsychologies
Ou inscrivez vous surMonPsychologies

comment se faire du bien toute seule

News actu

Dossiers d’actualité

People

Le magazine

Vie pratique

Mamans solo

Vidéos Actu

Tops Actu

News Mode

Tendance mode

Coach mode

Accessoires mode

Lingerie – Maillot de bain

Fashion week

Bons plans mode

Vidéos Mode

Tops Mode

News Beauté

Maquillage

Coiffure

Soins beauté

Anti âge

Parfums

Bronzage

Epilation

Beauté homme

Julie fait sa belle

Vidéos beauté

Tops Beauté

News déco

Tendance déco

L’expert déco

Loisirs créatifs

Maison pratique

Arts de la table

Bricolage

Déco d’extérieur

Vidéos déco

Tops Déco

News cuisine

Dossiers recettes

Tendance cuisine

Recettes au chocolat

Cuisine des chefs

Vin et oenologie

Recettes

Guides cuisine

Vidéos cuisine

Tops Cuisine

News minceur

Recettes minceur

Mincir : le programme

Anti-cellulite

Régimes : guide

Astuces minceur

Vidéos Minceur

Programme minceur Savoir Maigrir

Tops Minceur

News Santé

Santé pratique

Santé des femmes

Médecine douce

Alimentation équilibrée

Mieux vivre son cancer

Santé des dents

Vidéos santé

Tops Santé

News amour

Couple

Mariage

Sexo

Divorce – Rupture

Coaching amoureux

Sex’périences de Cerise

Vidéos amour

Tops Amour

News Bien-être

Bien dans ma tête

Vidéo de massage

Soins bien-être

Vidéo de gym

Sport fitness

Vidéos bien-être

Tops Bien-être

Jeux de lettres

Jeux de chiffres

Mots fléchés

Mots coupés

Sudoku

Mots croisés

Mots mélangés

Kakuro

Fubuki

Tests

Solitaire

Concours

Coloriages

Tops Jeux

News enfant

Prénoms

Grossesse

Bébé

Enfants

Ados

Tops Enfant

Vos prévisions astro

Astrolove

Tarot

Numérologie

Tops Horoscope

News animaux

Vétérinaire : les conseils

Animaux pratique

Chiens et chats de race

Vidéos animaux

Tops Animaux

News jardin

Aménagement jardin

Jardinage : les conseils

Plante d’intérieur

Vidéos jardin

Tops Jardin

News Culture

Actu musicale

Actu expos / spectacles

Actu Ciné / DVD

Actu livres

Actu TV

Programme TV

Tops Culture

News voyage

Destination voyage

Bons plans vacances

Voyage pratique

Idées week-end

Fa vacances

Tops Voyage

Vous avez aimé cet article? ( 0 personne l’aime déjà )

Précédent

Suivant

 
Vous allez aimer…
J’aime
Je n’aime plus

( 0 )
Parfois, la présence des autres nous pèse. On préfère choisir ses moments à deux ou à plusieurs. Est-il acceptable de se contenter de soi ?
Depuis l’avènement des réseaux sociaux, c’est une injonction : nous sommes tous priés de devenir « sociables ». C’est‐à‐dire constamment en lien, ou en cheville, avec le plus de monde possible. Tout sauf seul(e)… Au point que se priver des autres est devenu suspect ! De quoi culpabiliser celles qui apprécient de manger, dormir, se cultiver, faire du sport, se dépayser… de leur côté. Signe d’égoïsme ou de problème le fait de privilégier sa propre compagnie ? Réponses de Sarah Chiche, psychanalyste*.
Parfois, c’est l’inhibition qui pousse à se retirer du monde. Ou lescomplexes . On s’en tient au minimum requis quand il s’agit des autres. On limite les interactions, on refuse les invitations… Pourcertaines, Internet permet même de faire ses courses sans sortir le bout du nez. Et c’est là que le bât blesse. « Choisir de s’isoler par peur de se confronter à autrui signe un sérieux malaise, explique la psychanalyse. Ce repli volontaire est‐il lié à un traumatisme, à un symptôme de phobie sociale ? Il faut oser s’interroger ». Et de conclure : si ce besoin de solitude empêche d’aimer ou de travailler comme on le souhaiterait, alors mieux vaut consulter. « Nous sommes fondamentalement des êtres sociaux, interdépendants depuis notre naissance. Même autonomes, nous avons besoin des autres, il ne faut pas l’oublier. À trop s’isoler, on court donc le risque de se mettre psychiquement en danger», commente la spécialiste.
Débrancher la prise avant que leburn outmenace de tout faire disjoncter est une tentation que connaissent de plus en plus d’entre nous. Dès lors, toute occasion est bonne pour profiter des interstices. On fuit ses collègues à l’heure du déjeuner, on court
les boutiques de son côté, on fugue quelques heures hors les murs familiaux pour respirer… Des pulsions à écouter ? « À chacune de savoir poser des limites, au travail comme à la maison, pour maintenir son équilibre, répond Sarah Chiche. Quelle est la juste distance entre moi et le monde ? Certaines se rechargent mieux dans la solitude, d’autres dans le groupe… Chaque femme doit apprendre à négocier avec ses propres besoins ». Et donc apprendre, aussi, à ne pas « calquer » son comportement sur une recette édictée. S’isoler parce qu’« il paraît que c’est nécessaire pour se ressourcer », quel intérêt ? En la matière, peu importe les ordres : revenez toujours ce que vous, vous éprouvez.
Savoir être seule et même y prendre plaisir n’est pas donné à toutes. Pas simple de se supporter… « Pourtant, y parvenir, c’est faire preuve de maturité, car cela présuppose d’avoir renoncé à l’illusion d’un « autre » indispensable à chaque instant de la nuit et de la journée », souligne Sarah Chiche. Du coup, pas question, pour l’analyste, de dissuader ces patientes qui décident, un jour, de mettre les voiles en solitaire pour mieux se rencontrer. Ou celles qui racontent aimer aller seule au cinéma, au restaurant, au théâtre, en ballade… Pour mieux en profiter. « Pourquoi devrions‐nous partager toutes nos expériences, toutes nos émotions ? Aucune raison de s’en vouloir. Une telle aspiration est signe d’une certaine force mentale, d’une belle vitalité psychique », conclue la spécialiste. C’est votre cas ? Profitez ! Et s’ils tiquent, expliquez à ceux qui s’en plaignent que vous extraire ne vous éloigne pas. Au contraire. Comment supporter l’autre quand on ne sait pas vivre avec soi ?
Solène, 38 ans.   « Au printemps dernier, alors que je traversais une période compliquée sur le plan personnel, je me suis dit que j’avais envie de passer un peu de temps ailleurs. Loin de mes repères. Seule. C’est un film, «  Harvey Milk »de Gus Van Sant qui m’a fait penser à San Francisco. J’y ai vu une promesse de liberté. Et quelle réussite ! Jamais partie seule auparavant, je n’ai pas manqué de compagnie, au contraire : entre deux lectures, deux visites, deux errances, combien de belles rencontres ai-je fait ? Plus de compromis, juste de l’instinct… Et aussi serré qu’ait été mon budget, jamais je ne me suis sentie frustrée. Juste bel et bien vivante. Si je suis prête à recommencer ? Plus vite que vous ne le pensez. »
Hilda, 40 ans.   « Depuis deux ans, j’ai pris l’habitude de courir seule, deux fois par semaine, et j’adore ça ! Laisser ma petite famille à ses affaires et partir à mon rythme, respirer, écouter ma musique, prendre le temps d’admirer le paysage… Moi qui avais cessé le sport depuis longtemps, j’ai redécouvert, à travers cette pratique, l’occasion de me faire du bien sans me faire violence. Enfin, je refais « corps »… Quand j’enfile mes baskets, s’ouvre pour moi une parenthèse me permettant de faire le plein d’énergie et de créativité. Une sorte de méditation active… »
Les grands esprits ont reconnu dans la solitude leur plus grande alliée pour inventer, travailler, créer. Le monde extérieur les inspirait, bien sûr, à condition de s’en retirer quand il s’agissait de passer aux “choses sérieuses” pour paraphraser Picasso qui affirmait : “Sans grande solitude, aucun travail sérieux n’est possible.” Einstein faisait seul de longues marches pour, disait-il, “pouvoir écouter ce qui se passe dans ma tête.” Pour Thomas Mann, “la solitude donne naissance à notre originalité”. “Le monde va s’offrir librement à vous afin que vous le dévoiliez” garantissait Kafka qui prônait avec elle le calme et l’immobilité. On le voit, si on les avaient tous mis en open space, l’humanité aurait fait un grand bond… en arrière !
  * Auteure de  Personne(s), d’après Le Livre de l’intranquillité de Fernando  Pessoa (Éditions Cécile Defaut, 2013) et du blog  sarah-chiche.blogspot.com
Nous venons de vous envoyer un email de confirmation à l’adresse.
Veuillez consulter votre boîte mail et cliquer sur le lien de validation de votre email pour finaliser l’inscription à la newsletter.
Restez informée en recevant notre newsletter
Vous aimez la mode, la beauté, la déco, ou être informés des dernières actualités People ou Santé ? C’est Femme Actuelle qu’il vous faut !! Bienvenue chez nous, notre équipe de rédactrices est là pour décrypter les dernières tendances mode, beauté, déco et cuisine soit pour rêver ou pour les adapter dans votre vie au quotidien !!!
©2017- Prisma Média
– Tous droits réservés
Fréquentation certifiée par l’OJD
– CPPAP : 0215 W 90266 – Un site du groupe Prisma Média (G+J Network)

comment se faire du bien toute seule
Se couper la frange, les pointes, ou dégrader ses cheveux… Découvrez tous les gestes simples à réaliser à la maison pour éviter de passer par la case coiffeur !
2commentaires – Comment bien se couper les cheveux toute seule ?
signaler au modérateur

répondre

signaler au modérateur

répondre

Avec les tarifs que pratiquent certains salons pour simplement rafraîchir une coupe ou raccourcir une frange, vous vous dites qu’à ce prix-là, vous feriez mieux de vous couper les cheveux vous-même. Sauf que personne ne naît coiffeur, et que l’art de manier les ciseaux, cela s’apprend. Heureusement, voici quelques conseils infaillibles pour réussir votre coupe maison, sans passer par la case salon de coiffure !
Si vous avez enfin trouvé le courage nécessaire pour vous couper toute seule les cheveux, ne vous lancez pas dans une entreprise trop périlleuse en voulant changer radicalement de coupe. Contentez-vous, pour une première tentative, de seulement rafraîchir en coupant les pointes et les fourches. Une fois votre décision arrêtée, réunissez les outils nécessaires à l’opération afin de les avoir à portée de main. Vous aurez besoin d’une paire de ciseaux parfaitement aiguisée (si possible, professionnelle), d’élastiques, d’un peigne à queue (ou d’un peigne et d’un objet pointu comme un pinceau), d’une pince crocodile et d’une brosse en poils mélangés.
Contrairement aux idées reçues, il vaut mieux procéder sur cheveux secs plutôt que mouillés, et bien lissés pour un résultat plus précis. Cheveux bouclés, frisés ou même ondulés, c’est le moment de sortir vos plaques en céramique ! Et surtout, prenez tout votre temps pour vous couper les cheveux afin d’éviter le mouvement brusque qui pourrait s’avérer irrémédiable. Inspirez, expirez, et… coupez !
Démêlez bien vos cheveux avec une brosse. Tracez une raie au milieu en isolant les mèches derrière les oreilles. Avant de commencer à couper, prenez deux points de repère, à savoir le milieu des sourcils et des yeux. Mesurez à l’aide du peigne la longueur de votre front (du début de l’implantation capillaire jusqu’au creux du nez), et reportez cette distance sur le dessus de votre tête, en partant du début de l’implantation. Vous trouverez ainsi le pont central de votre tête. A partir de ce point, tracez avec la queue de votre peigne (ou d’un pinceau) une ligne jusqu’au milieu de votre sourcil gauche, puis un deuxième jusqu’au milieu de votre sourcil droit afin d’obtenir un triangle de cheveux. Disposez ensuite le peigne sous cette mèche, sans trop tirer, et placez-le à la hauteur où vous souhaitez raccourcir. Coupez les cheveux juste sous le peigne. Il est possible de réitérer l’opération plusieurs fois pour bien égaliser. Pour un résultat plus naturel en évitant le côté trop « droit », vous pouvez piqueter la frange, c’est-à-dire couper le bout de la frange avec les ciseaux en position verticale.
Pour avoir de beaux cheveux en bonne santé, couper régulièrement les fourches est impératif ! Au lieu de vous rendre tous les mois chez le coiffeur pour ressortir du salon avec le porte-monnaie et les cheveux beaucoup trop allégés, faites vous-même le rafraîchissement à la maison. À l’aide d’une brosse, démêlez votre crinière qui a été au préalable parfaitement lissée, et ramenez-la sur le devant de la tête. Attachez-la avec un élastique en une queue de cheval, bien située au milieu du front. Petit à petit, avec les doigts, faites glisser doucement cet élastique vers la pointe des cheveux jusqu’à la longueur désirée. Avec la pointe des ciseaux, coupez sous l’élastique en adoptant la façon du piquetage (à la verticale) pour un résultat plus naturel.
Vous avez envie de donner un peu plus de volume et de mouvement à votre chevelure ? Et si vous les dégradiez ? Un peu plus technique que la coupe de la frange ou des pointes, le dégradé maison reste pourtant facilement réalisable. Commencez par tracer une raie horizontale, en partant d’une oreille jusqu’à l’autre. De la même façon que pour les pointes, ramenez les cheveux situés à l’avant de la tête vers votre visage, puis attachez-les au milieu du front à l’aide d’un élastique, tout en isolant le reste de la chevelure avec une pince crocodile ou un autre élastique. Coupez les cheveux du devant qui se situent juste sous l’attache, en adoptant encore une fois la technique du piquetage. Allez-y progressivement en ne coupant pas trop court. Si le résultat ne vous convient pas, rien ne vous empêche de recommencer par la suite… Ou de prendre rendez-vous chez le coiffeur ! En cas de catastrophe, ce dernier saura trouver les meilleures solutions pour rattraper vos coups de ciseaux maladroits !
C’est vrai que les salons de coiffure sont chers surtout pour une petite noisette de soins qui vaut la valeur d’1 tube, mais cela reste agréable d’aller se faire coiffer de temps en temps comme moi je bosse donc je me fais plaisir ……………
Heureusement que l’on à des clientes qui viennent que pour couper une frange ou autre… Et puis les prix sont libres et affichés,donc vient qui veux, méme dans les salons les plus chers!! Et puis ce que vous ne savez peut etre pas , c’est que un prix se calcul en fonction des charges à payer… Et je peux vous dire qu’il y en a!!Donc profitez encore d’un service comme celui ci,car un jour oui ,les clients seront peut etre obliger de se coiffer seules car les salons seront en voix de disparition!!!

comment se faire du bien toute seule

Beauté

Actu beauté

Cheveux

Coiffure

Coloration cheveux

Coupe de cheveux

Conseils cheveux

Soins des cheveux

Forum cheveux et coiffure

Tests & Quiz cheveux

Maquillage

Maquillage des yeux

Rouge à lèvres

Maquillage du teint

Maquillage de soirée

Manucure – Pédicure

Conseils maquillage

Tatouage

Tendances maquillage

Tests & Quiz maquillage

Forum Maquillage

Parfum

Tendances parfums

Choisir mon parfum

Se parfumer

Les grands noms du parfum

Les grandes familles olfactives

Minceur

Régime

Maigrir vite et bien

Maigrir par zone

Maigrir sans régime

Conseils pour maigrir

Produits minceur

Cellulite

Recettes minceur

Forum minceur

Soins beauté

Épilation

Soins corps

Soins visage

Cosmétique bio

Bronzage

Anti-âge

Dermato

Tests & quiz soins beauté

Bien-être

Santé

Nutrition

Fatigue et Sommeil

Médecines douces

Massages

Beauté de Stars

Conseils #idéalementmoi

CosmopolitanBox

Mode Sexo Psycho Forme Astrologie Lifestyle Culture People Vidéos Jeux concours Boutique Newsletters Forum Irrésistible

Je certifie ne pas envoyer d’e-mail indésirable
Moi ça m’a beaucoup aidé pour écrire mon article sur les techniques de brushing (blog.yoobo.fr).
Merci cosmo!
mettez des modèles qui ont BESOIN de brushing!Je doute que mes cheveux bouclés soient aussi faciles à coiffer avec ses techniques!!
Voici ma fa?on de faire:je me lave les cheveux le soir en appliquant un soin au final et je termine toujours pr un jet d eau froide (cela resserre les écailles),je met un essuie éponge pour ne pas frotter mes cheveux avec l essuie,10 min plus tard je les démêle tout en redessinant la raie sur le ôté et toutes les 10 min je passe mes doigts dans mes cheveux en les secouant et ainsi jusqu à séchage complet et seulement le lendemain j utilise mon lisseur,et pour terminer j applique du sérum sur touts les pointes.
Résultat impeccable.
J ai un carrédégradé mi-long avecla frange de côté.
Vous pouvez passez par des cases plus simples.
Se concerter en matière de coiffure, le jour où le séche-cheveux n’est plus, c’est sûr qu’il fallait y penser, je me met en anonyme aussi, évidemment, et, je vous salue.
C’est sympa d’envoyer des conseils sur le net, seulement, je pense qu’à propose de votre corps, c’est vous qui devez voir ce qui vous convient le mieux.
Les filles ne sont pas exigeantes, elles savent juste ce qu’elles veulent. Elles veulent unbrushing parfait , un qui ne laisse pas de frisottis ni d’épis et qui tient toute la journée.
Elles veulent chez elles le même brushing qu’elles ont lorsqu’elles sortent de chez le coiffeur. Alors, possible ?
Sandro Pothin, conseiller en image de la Biosthétique, livre toutes ses astuces et ses conseils produits en vidéo pour un brushing parfait façon pro.
Pour Sandro Pothin, l’étape essentielle reste le pré-séchage. Après avoir appliqué un soin qui va permettre de gainer les cheveux, il est important de pré-sécher toute la crinière.
A moyenne température, le sèche-cheveux doit se tenir à une distance d’environ 10-15 cm pour ne pasabîmer les cheveux . Si vous avez lescheveux fins et sans volume , il est vivement recommandé de pré-sécher les cheveux en tenant la tête en bas. 
En revanche, cette étape est déconseillée pour lescheveux frisés , bouclés ou avec beaucoup de volume naturel. L’étape du pré-séchage se termine lorsqu’il n’y a plus du tout d’humidité dans votre chevelure.
Après le pré-séchage, pourmaîtriser les épiset lesfrisottis , vous brossez toute la chevelure avec une brosse plate ou ronde mais aux poils assez épais.
Pour parfaire votre brushing, vous pouvez utiliser un babyliss à la verticale et dans l’épaisseur. C’est la mèche qui doit s’enrouler sur le babyliss. Pour redessiner les boucles, apporter de la brillance et contrôler les frisottis, vous pouvez opter pour un sérum à utiliser sur les pointes et non sur les racines.
Un sèche-cheveux , un babyliss, les merveilleux conseils de Sandro Pothin, conseiller en image de La Biosthétique, et quelques bons produits, c’est la recette gagnante pour un brushing parfait. A vous de jouer !
Un grand merci à Sandro Pothin pour ses précieux conseils, à toute l’équipe de La Biosthétique pour sa gentillesse et à la charmante participation de Isabelle.