comment se masturber garcon

Écrire un commentaire surComment se masturber pour la première fois – Garçons
Bonjour j’ai peur que le lubrifiant naturel sorte, j’ai 14ans est ne me suis toujours pas masturber et j’ai aussi peur de mal le faire.
Aidez moi!
ma premiere masturbation a 13ans suite a une erection donc je me suis masturber et apres je me suis sentie genee
Bjr est-ce-que sais dangereux de se masturbé a 14 ans
Jean-Bernard, masturbateur professionel
Oui c’est extrêmement dangereux, il ne faut surtout pas se masturber avant ses 18 ans. Sinon cela peux encourir a de grave maladies mentale.

Je t’encourage dans ton parcours initiatique masturbatoire.

Jean-Bernard, masturbatoire professionnel

Comment se masturber pour la première fois – Garçons
Comment se masturber pour la première fois – Garçons
Se masturber est quelque chose de naturel , une façon de se procurer du plaisir et d’explorer quelques-uns de nos plus profonds fantasmes. Normalement pendant l’adolescence aussi bien les garçons que les filles nous commençons à connaître notre corps età nous exciter avec différentes stimulations , c’est alors que la masturbation apparaît dans notre esprit comme la meilleure façon de trouver du plaisir. Mais de nombreux garçons se demandentcomment se masturber pour la première fois , c’est pourquoi sur ToutComment.com nous vous donnons quelques conseils pour tout découvrir sur ce thème.
En premier lieu, il est bon de savoir quela masturbation est complètement naturelle . Vous ne violez aucune règle morale ou éthique, il n’existe aucun problème à explorer votre corps et à chercher à se donner soi-même du plaisir. Se masturber est une bonne façon de découvrir ce qui vous procure du plaisir pour que,le moment venu , vous sachiez ce qui vous plaît.
Choisissezun lieu tranquillepour vous masturber pour la première fois. C’est un moment dans lequel l’idéal est d’être calme, sans stress et sans la crainte que quelqu’un vous découvre. Un bon lieu est votre chambre ou votre salle de bain, à une heure ou moment de la journée où vous savez que personne ne viendra vous interrompre.
De nombreuses choses peuvent vous exciter et faire que votre pénis se mette en érection. Beaucoup de garçons optent pour des photos ou des films pornographiques, d’autres préfèrent utiliser l’imagination, peu importe votre cas, concentrez-vous sur ce qui vous génère une excitation pour obtenirune bonne érection . Pendant que vous pensez ou voyez ces images, vous pouvez caresser votre pénis avec n’importe quelle main, cela vous aidera à augmenter les sensations et profiter plus de la masturbation.
Sur cette image, vous pouvez voir le passage du pénis de l’état normal à l’érection.
Une fois que votre pénis est dur et plus grand que sa taille habituelle, vous pouvez commencer à vous masturber. Avecla main que vous utilisez le plus , saisissez complètement le tronc de votre pénis, tenez-le avec fermeté mais sans trop serrer, vous ne devez pas sentir de gêne ni de douleur. Fermez la main pour prendre complètement votre pénis.
Vous pouvez maintenant commencer à le stimuler. La friction est celle qui génère tout le plaisir éprouvé avec le sexe, et c’est ce que vous allez rechercher avec votre main. Allezde haut en bassur tout le tronc de votre pénis, commencez avec douceur et après, à mesure de l’excitation, et lorsque votre pénis perd un liquide transparent (le lubrifiant naturel) vous pouvez augmenter la vitesse.
Plus vous serez concentré sur ce qui vous produit une excitation, plus l’éjaculation sera facile. L’idée est d’essayerle rythme qui vous plaît . Vous pouvez toucher délicatement votre gland (la tête de votre pénis) et après stimuler à nouveau le tronc avec votre main. Juste avant d’éjaculer vous sentirez comme tout votre corps se détend, et que quelque chose est en train d’avancer le long du conduit interne de votre pénis, c’est le moment de prendre un morceau de papier, un essuie-mains, etc., pour éjaculer dessus et ne pas tacher votre chambre.
Bien que la technique est toujours la même, il existe de nombreuses façons de se masturber et à mesure que vous explorerez, vous trouverez celle qui vous procure le plus de plaisir, l’important est d’essayer et de ne pasavoir de crainte . C’est pourquoi nous vous donnons quelques conseils pourmieux profiter de la masturbationet passer un très bon moment.
Si vous souhaitez lire plus d’articles semblables àComment se masturber pour la première fois – Garçons , nous vous recommendons notre catégorieAmour .

comment se masturber garcon
Message édité par miistiika-x3 le 17/12/2008 à 18:44:05
Aller à :

Amour Couple Le coin des garçons Ruptures et ex Première fois Désir et plaisir Homosexualité et bisexualité Maladies sexuellement transmissibles

g 14 ans et je n’arrive pas a me branler pouvez vous m’aidez
primo chacun sa méthode (on est pas tous sensible au mêmes endroits) deuxio on « apprend » ça au fur et à mesure qu’on granditçe vient tout seul ( loin des conseils et des livres ) bref essaye pleins de trucs et tu finiras par trouver  
heu??en fait je suis une fille donc bon  
tu connais pas quelqu’un qui serait m’expliquer
Non … Mais t’auras peut_être d’autres réponsesattends…
Tu n’arrives pas à te branler en conséquence  
Non mais pas savoir comment se branler ^^Je demande l’âge quoi pour essayer de déceler un éventuel fake lol
Il a 14 ans apparemment.   Edit': C’est vrai qu’à 14 ans, si tu ne sais pas comment te branler, c’est un peu tristounet. :/
Pauvre garçon^^ enfin moi à 14 ans je savais pas aussi lool mais bon je venais pas faire chier les autres sur des forums mdrr
Ouille, désolé alors  .   Mais bon, moi à 14 ans, je le savais. C’est tard je trouve pour ne pas savoir le faire.   Enfin, je ne sais pas.
Ouille, désolé alors  .   Mais bon, moi à 14 ans, je le savais. C’est tard je trouve pour ne pas savoir le faire.   Enfin, je ne sais pas.
Ba ça me préoccupais pas pour autant ^^ et j’ai découvert ça tout seul dans mon lit sans ce forum mdrr! Me suis levé& un matin et ma main est venu a ma bite et la je me suis dit tiens tiens si je faisais bouger ce bout de peau ^^

comment se masturber garcon
Articles de référence :Comment se masturber
 Sujet :comment se masturber (mec)?
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Message édité par Jade94 le 31/12/2006 à 00:29:01
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Message édité par Mariichou le 21/04/2010 à 22:40:19
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Message édité par Waide le 30/05/2010 à 17:18:26
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Message édité par adrien050356 le 30/05/2010 à 17:37:05
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Message édité par adrien050356 le 30/05/2010 à 17:41:25
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Message cité 1 fois Message édité par adrien050356 le 30/05/2010 à 17:49:42
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Aller à :

Les ados parlent sexo Addiction sexuelle Asexualité Circoncision Couples atypiques : différences d’âge, de taille, de culture… Déceptions et ruptures Ejaculation prématurée (ou précoce) Infections sexuellement transmissibles Les mots du sexe Peur du sexe Prépuce et phimosis Sexologie, sexothérapie Sexualité des personnes handicapées Sida et prévention Transsexualité, transgendérisme : syndrome de Benjamin Troubles de l’érection Troubles sexuels féminins Viol et abus sexuels Virginité et 1e fois Accessoires (lingerie, jouets intimes…) Adultère Aphrodisiaques Aventures extra-conjugales Confessions Désir – Plaisir Fantasmes Fantasmes féminins Fidélité – infidélité Homosexualité et bi-sexualité Homosexualité féminine Jeux érotiques Orgasme Positions amoureuses et techniques Récits érotiques Seins Taille du sexe Zones érogènes Chez Lili la tigresse Cunnilingus et fellation Exhibition et voyeursFétichisme Libertinage Prostitution Rencontres Sado-masochisme Tabou Travestisme Forum libre Sexualité

Le Club Doctissimo vous permet d’ accéder gratuitement au plus grand forum francophone
tu prends ta main (la droite ou la gauche, comme tu le sens), ton imagination, et c’est parti : tu astiques tu astiques tu astiques comme si tu voulais cirer un manche à balai
                                         C’EST QUOI CE FOUTAGE DE GUEULE ????? Dis moi, mais t’as quel âge ??                               Désolé, mais là tu m’as fais bien marrer, merci
hmm, hmm, désolé, on est pas ici pour se foutre de la gueule des gens (…………. pouaahhhhhhhhh ………..) excusez moi… Donc, il faut prendre ta main droite (ou gauche comme dit Jade ), mettre ta paume sur environ la moitié de ton sexe et fermer ta main, à ce moment là tu dois avoir au moins la majeure partie de ton sexe dans ta main (sauf si il n’est pas en érection, dans ce cas ça dépend si t’en as une grosse ou une petite au repos (taille au repos est completement différent de taille en érection : tu peux en avoir une petite au repos et une bonne grosse en érection, et le principal c’est l’érection SOLDAT !) donc te fais pas de bile si t’arrive pas à l’attraper si elle est au repos …… …….. excusez moi ! ) Après avoir réussi à « attraper » ta QUEUE SOLDAT , et bien tu fais des mouvement de VA-et-VIENS avec ta main fermée sur ta queue , de va et viens, c’est à dire que tu dois avoir ton sexe dans ta main après avoir été à chaque extrémités de ton sexe  oui monsieur. Ceci est la masturbation, tu continues jusqu’à avoir un orgasme , c’est à dire que tu éjacules, sauf si tu es vraiment trop jeune pour (moi j’y arrivais pas au premier coup c’est normal docteur). Voici voilà comment se masturber
mais je ne me foutais pas de sa gueule   pourquoi quand je dis quelquechose tout le monde croit que je me moque ??  je lui expliquais juste la base… après y a des variantes : par ex ralentir ou accélérer le rythme, utiliser ou non du lubrifiant…
slt , tu baisse ton fut et tu astique c tt mdr
Mon petit doigt me dit que tu n’es plus vraiment ados, et pas là pour donner des conseils en priorité…  
mais non vous ete grave jsui un gar je sais mbranler mais je sais pas koi utiliser en lubrifiant !
Oui, mais de l’huile d’olive est préférable, ça prend soin de ta peau.
T’es sûrement un fake mais dans le pire des cas on ne sait jamaisJ’ai lâché ça au hasard hein… J’pense que tester avec de l’huile ce n’est pas à faire
juste une question quest ce que tu voulais dire par « tes surement un fake » ?
Il voulait dire que si ça se trouve, tu nous mens. Un fake = un faux sujet.
non jsui serieux pourkoi pas !! je vais pas le faire al tout de suite mais plus tard…
Ben pour foncer tête baissée dans l’huile d’olive…
derienpour en revenir au sujet, essais comme je t’es dit avec le gel douche, quand tu prend ta douche, si t’as jamais esseillé, tu vas voir, ta main glisse toute seul sur ta bite (à condition de pas trop serrer non plus)
derienpour en revenir au sujet, essais comme je t’es dit avec le gel douche, quand tu prend ta douche, si t’as jamais esseillé, tu vas voir, ta main glisse toute seul sur ta bite (à condition de pas trop serrer non plus)
tais-toi et laisse toi faire: ===>  
tais-toi et laisse toi faire: ===>  
lol, enfaite mon précédent poste était destiné a waide. mais parcontre, essais pas le gel douche avec quelq’un d’autre, je crois pas que ce soit conseillé d’utilisé du gel douche comme lubrifent lors d’une pénétration .
Plan du site Sexualité Plan
de la rubrique sexualité Santé Médicaments Psychologie Nutrition Beauté Mode Forme Sexualité Recettes Environnement
Porno
Sex
toys Sida Sodomie Taille
du sexe
Guide sexualité Dico sexo
Lesexede
A à Z
Lesexe de l’homme
Le sexe de la femme Kama Sutra
Communautés Forum Mon Doctissimo Chat Tickers Carte de voeux
Mini-sites Saint-Valentin Noël Fête
des mères
Index Index
gnral Sant Index 1 Index Mdicaments Index Grossesse Index Bb Index Nutrition Index Beaut Index Forme Index Psychologie Index Hommes Index Sexualité Index Environnement Index Mode
Services ABC Recherche Newsletter News Santé des
voyageurs Météo Prénoms
LesGrands
dossiers sexualitéde Doctissimo
Amour Couple Cybersexe Echangisme Erection Fantasmes FellationIVG Masturbation MST Pilule Point
G
Qui
sommes-nous ?|Recrutement|Contacts|Espace
Annonceurs|Doctissimo
en page de démarrage|Doctissimo
dans vos favoris|Charte
d’utilisation|Notice légale©Doctissimo

comment se masturber garcon

Votre navigateur ne supporte pas les iframes

Stress

Estime de soi

Sexualité

Boire, fumer, se droguer

Santé

Manger – bouger

Moi, toi et les autres

Violences

Formation et travail

Argent

Religions et croyances

Discrimination et racismes

Qu’est-ce que le stress?

Mécanismes du stress

Réponses au stress

Symptômes du stress

Sources du stress

Faire face au stress

Stress et sommeil

Stress et examens

Stress et puberté

Stress et quotidien

Stress et vie scolaire

Ressources contre le stress

Jeu
Quiz
Urgences
Petites histoires

L’estime de soi exactement

Une ou des estimes de soi?

S’auto-évaluer

L’estime de soi se construit

L’estime de soi s’améliore

La petite voix saboteuse

Des conseils

L’estime de soi et …

Quiz
Tests
Jeux
Urgences
Témoignages
Petites histoires
Thermomètre

Anatomie et reproduction

Filles: corps et puberté

Garçons: corps et puberté

Contraception

Relations sexuelles

J’ai peur de…

Homo, bi, trans

Ce que dit la loi suisse

Infections et protection

Le porno

Sexualité et internet

Urgences
Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Quiz
Adresses
Dictionnaire
Publications
Liens

Les drogues

Les produits

La consommation

L’entourage

La société

Boire,fumer…et estime de soi

Trop d’internet

Jeux de hasard

Urgences
Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Quiz
Témoignages
Tests
Adresses
Dictionnaire
Publications
Liens

État de santé

Où, qui consulter?

Apparence, de l’importance?

Percer, tatouer, épiler

Puberté chez les garçons

Puberté chez les filles

Musique et décibels

Fatigue et sommeil

Infections et maladies

Dépression et suicide

Santé mentale

Santé et Internet

Urgences
Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Quiz
Adresses
Dictionnaire
Publications
Liens

Poids adolescence

Manger: comment?

Maigrir, grossir

Anorexie-boulimie

Comment bouger?

Bouger pour sa santé

Bouger, c’est nul…

Bouger par plaisir

Bouger sans risque

Urgences
Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Quiz
Adresses
Dictionnaire
Publications
Liens

Famille

Amour

Amitié

Adolescence

Se faire aider

À l’école

Deuil

Sur Internet

Avec la loi

Urgences
Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Quiz
Adresses
Dictionnaire
Publications
Liens

La violence, c’est quoi?

Violences contre moi

Violence en moi

Violence dans la rue

Violence à l’école/travail

Violence dans la famille

Abus sexuels

Coutumes ou violences?

Violences entre jeunes

Violences côté coeur

Violences et estime de soi

Violences sur Internet

Urgences
Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Quiz
Adresses
Dictionnaire
Publications
Liens

Formation-professions

Choix d’un métier

Le financement de la formation

Recherche d’emploi

Curriculum Vitae

Conditions de travail

Problèmes au travail

Situations spéciales

Chômage

Internet au travail

Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Adresses
Dictionnaire
Publications
Liens

Argent

Budget

Consommation

Dettes

Poursuites

Jeux de hasard

Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Quiz
Tests
Adresses
Dictionnaire
Liens

Quelques clarifications

Bouddhistes

Chrétiens

Hindous

Juifs

Musulmans

Religions: stats suisses

calendrier
Urgences
Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Quiz
Adresses
Dictionnaire
Liens

Racismes

Principales formes racisme

Lois contre le racisme

Lois et jugements

Discrimination

Pourquoi? comment?

Acteurs du racisme

Valeurs démocratiques

Un monde qui change

Des solutions

Urgences
Questions Réponses
Best of Q/R
Poser une question
Adresses
Dictionnaire
Liens

ciao, un site

CIAO, une association

CIAO, qui travaille?

Concours photo
Ton avis sur CIAO
Conditions d’utilisation pour l’application
Actualités
Conditions d’utilisation
Accessibilité
Questions Réponses
Poser une question
Dictionnaire

Navigation du thème

Anatomie et reproduction

Filles: corps et puberté

Garçons: corps et puberté

Contraception

Relations sexuelles

J’ai peur de…

Homo, bi, trans

Ce que dit la loi suisse

Infections et protection

Le porno

Sexualité et internet

Urgences

Questions Réponses

Best of Q/R

Poser une question

Quiz

Adresses

Dictionnaire

Publications

Liens

Garçons: corps et puberté

La puberté qu’est-ce que c’est ? 
Hygiène masculine 
Développement du pénis et des testicules 
Les érections 
La masturbation 

Comment se masturber? 

Est-ce différent pour les filles et les garçons? 
Est-ce dangereux pour la santé? 
Peut-on trop se masturber? 
Et les fantasmes? 
L’érotisme 
La circoncision 
Des seins qui poussent? 
A propos de la barbe et des poils 
Le planning, un truc de fille? 

Navigation de service

Plan du site

Accessibilité

Qui sommes-nous ?

Conditions d’utilisation
Tout le dictionnaire
Toutes les Questions Réponses
Ton avis sur CIAO

Ciao sur Facebook

CIAO c’est…

Uneassociation
Un site internet créé en 1997, certifiéaccessibleetHON
Une collaboration avec15 institutions partenaires
Des sites partenaires :feelok.chettschau.ch

En 2015 plus de 13 000 visiteurs par semaine en moyenne, 2 000 000 de pages vues et 2848 questions posées

Pas de recette miracle, chacun trouve sa méthode en expérimentant!
Une précision pourtant, comme l’on dit parfois « se branler » pour les garçons, on utilise le terme « se doigter » pour les filles.
Rien n’interdit à une fille de découvrir avec ses doigts l’intérieur de son  vagin et les sensations que cela procure. Mais bien souvent pour elle, se caresser la vulve et surtout le clitoris est le meilleur moyen d’atteindre l’orgasme.
Même s’il est possible de se masturber et d’éjaculer très rapidement, le but n’est pas de battre un record de vitesse, bien au contraire. Apprendre à faire durer la montée du plaisir , savoir le retenir est important. Cela sera une aide précieuse pour une future relation sexuelle. Un souci fréquent des garçons est d’éjaculer trop rapidement, la masturbation peut l’aider.
Dans la rubriqueSexualitéCIAO travaille avec l aFondation Profa , leSSEJ (Service Santé Enfance et Jeunesse), lecentre de Santé sexuelle/planning familial de Neuchâtel , dela Chaux de Fonds, duValaiset duJurapour répondre aux questions et avecSanté Sexuelle Suisse pour la mise à jour des informations.
Ce site est certifiéaccessible , niveau AA+
Pour ajouter cet élément à tes favoris CIAO il faut avoir un ESPACE PERSO et être connecté
Le favori a été enregistré dans ton ESPACE PERSO
Rappel : les Questions Réponses restent affichées 12 mois
Les champs marqués d’un * sont obligatoires
Si tu as des remarques, des commentaires ou des questions, va dansPoser une question .
Les champs marqués d’un * sont obligatoires
J’ai trouvé des mots difficiles à comprendre*

— choisis —
non, aucun
oui, quelques-uns
oui, beaucoup

Ce que je viens de lire m’a été utile*

— choisis —
non, pas du tout
oui, un peu
oui, vraiment

— choisis —
1987
1988
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004

comment se masturber garcon

Accueil

Myself & Co

Ma santé, ma sexo & moi

Petit guide de la masturbation pour se fa…

Filtrer :

du + récent au + ancien
du + ancien au + récent

hello tous les branleurs et futurs branleurs !
ancien étudiant et toujours branleur-addict !
le foetus se branle déjà (non il se touche) dans l’utérus !
la branlette vient dès le plus jeune âge dès que la main peut atteindre la zone génitale, souvent après la fin des ‘couches’ !
tous les enfants (garçons et filles) peuvent donc se toucher fréquemment n’importe quand devant n’importe qui ce qu’il faut limiter dès que le jeune est en âge de comprendre que cela relève de l’intime donc qu’il le fasse quand il ne sera pas vu.
la branlette est une activité ‘normale’ (quelle norme ?) à tout âge !
ne pas assimiler branlette et éjaculation ! il y a la limite ‘naturelle’ à l’éjaculation : quand les glandes sont épuisées elles ne produisent plus, ce qui n’empêche pas de bander!
donc branlez-vous quand vous pouvez et autant que vous voulez, votre coprs vous limitera tout seul !
un vieux branleur
je pratique assidument depuis mes 14 ans, j’en ai 64, je peux donc affirmer que la masturbation permet de se connaître et donc de guider ses partenaires, et vice-versa, qu’elle ne rend pas sourd, qu’elle appaise quand on est en manque, ce qui permet de ne pas harceler sa femme quand elle n’a pas envie.
Bref, que de avantages, à condition qu’elle ne soitpas l’unique sexualité et qu’on ne s’en culpabilise pas, comme certaines religions le font.
J’aime beaucoupla masturbation souvant des envies et ma petitecopinen’est pas à mes côtés avec les filmspornographiquesje m’exicte rapidement et j’ejaculeénormément j’adore..
Moi aussi, un peu plus âgé, je me masturbe très souvent, même si maintenant vu l’âge je ne vais pas jusqu’à l’éjaculation. C’est toujours aussi bon ! D’autant que je m’hésite pas à mettre des sous vêtemets féminins qui m’excitent beaucoup, avec un plug bien placé c’est très agréable
La masturbation est un acte parfaitement normal (d’un point de vue médical j’entends, je ne suis pas bien renseigné en ce qui concerne la religion), surement plus sain que d’attendre, avec une frustration croissante, que l’amour nous tombe dessus pour satisfaire ses désirs.
César, ton troll est simplement écœurant.
Je sais bien que c’est une mauvaise pratique devant Dieu, je ne pas encore parvenu à l’arreter .
Le site lifestyle de letudiant.fr vous propose d’enjoliver votre vie étudiante: déco, mode, beauté, high tech, geek, cuisine, loisirs …

L’Étudiant Trendy

 | 

Publié le22.08.2016 à 09H00
Après la lecture de ce sujet, vous saurez tout sur la masturbation. Et vous saurez aussi comment vous faire grandement plaisir. Parce que se masturber est plus que normal, suivez le guide !
La masturbation, c’est la stimulation manuelle et solitaire des organes sexuels(pénis pour les garçons et clitoris et vagin pour les filles), dans le but de provoquer une excitation et éventuellement un orgasme. Cette pratique sexuelle existe depuis que l’humain est sur Terre. Se masturber est normal et naturel. Tout le monde ou presque s’est déjà masturbé ouse masturbe encore, jeune ou moins jeune, avec plus ou moins de fréquence .
Un petit point avant d’aller plus loin :non, la masturbation ne rend pas malade , ni obsédé, ni stérile, ni impuissant, ni sourd…et oui, même s’il est encore plus courant et facile pour les garçons de parler de ce sujet, les filles sont toutes aussi concernées… et actives !
Pour satisfaire son désir sexuel Quand on débute sa puberté, le corps se transforme. Les organes sexuels (pénis ou vulve) se développent et la production d’hormones sexuelles (testostérone chez les garçons et estrogènes chez les filles) s’accélère. Sous l’influence de ces hormones, notre cerveau est stimulé plus ou moins en permanence par une excitation latente, que l’on qualifie de désir sexuel. Dans l’attente d’une certaine maturité sexuelle (physique et psychologique) et afin de réguler cette montée du désir, les garçons et les filles peuvent avoir recours une stimulation manuelle de leurs organes génitaux, appelée masturbation, plus pudiquement nommée « caresse », ou plus populairement « branlette » (quelle poésie).
Pour se faire plaisir Filles et garçons se masturbent tout simplement pour se faire plaisir.La masturbation fait du bien, elle apaise, elle détend … Elle aide aussi à dormir. Se masturber, c’est s’accorder un moment de bien-être !
Pour mieux se connaître Une autre vocation de la masturbation est celle de l’apprentissage et de la découverte de son corps. Les transformations physiques qui interviennent au cours de la puberté sont de grandes interrogations de la part des filles et des garçons qui n’ont pas été préparés à cela. Partir à l’exploration des organes et de leur fonctionnement joue un rôle très important à la préparation de la sexualité.
Pour se réguler avant un rapport Les garçons utilisent parfois la masturbation, comme d’un « régulateur mécanique » de leur éjaculation. En effet, en se masturbant peu avant un rapport sexuel (une à deux heures avant), ils réduisent leur « potentiel d’excitation ».Ils retardent ainsi le moment de leur éjaculation , pour être capable de faire durer le plaisir de leur partenaire. Et les filles aussi font ça. Un orgasme solo avant un rapport sexuel retarde le prochain… (orgasme, pas rapport).
Il n’y a aucune règle pour commencer à se masturber. D’ailleurs, dans le ventre de sa mère, le fœtus semble véritablement s’adonner à des attouchements des organes sexuels, cette pratique paraissant se poursuivre durant toute l’enfance avec le tripotage du zizi par les petits garçons ou de la zézette par la fillette. Des études  démontrent que l’âge des premières masturbations coïnciderait avec le démarrage de la puberté, vers 12 ans ; mais que le pic de masturbation interviendrait entre 13 et 16 ans… La masturbation subit des rythmes différents selon l’âge et la vie sexuelle des individus ; d’une fois par an à plusieurs fois par jour, le rythme semblant décliner avec la vie en couple et l’âge.
La masturbation n’est pas systématiquement une pratique solitaire destinée aux « célibataires ». Certes, l’absence de partenaire est souvent propice à la pratique de la masturbation. Mais il arrive souvent que des partenaires réguliers aient recours à cette pratique, pour évacuer un trop plein d’excitation sexuelle entre deux relations (éloignement géographique, rythme et besoins différents des deux partenaires,…) ou simplement pour le plaisir de se faire plaisir. Si vous surprenez votre partenaire en train de se masturber, pas de panique ; cela ne signifie pas que vous ne le satisfaites pas sexuellement ou qu’il ou elle ne vous désire plus.
La masturbation peut également faire partie de la sexualité de couple. Masturber son partenaire ou se masturber devant lui fait aussi partie des jeux érotiques et des préliminaires. Se donner du plaisir sous son regard accroit bien souvent la complicité et excite l’autre qui en plus de ça découvre les gestes que vous aimez.
Il n’y a aucune règle en la matière. Chacun se masturbe à sa guise. En général, on choisit un lieu calme où personne ne viendra nous déranger : lit, douche… Et on part à la recherche des zones les plus sensibles de notre corps : cuisses, seins, vulve, pour les filles et pénis pour les garçons qui ont souvent moins besoin de préliminaires. La masturbation s’accompagne généralement de pensées érotiques, d’images virtuelles ou réelles associées à des personnes connues ou… pas. Les filles se concentrent plus souvent sur le clitoris, en posant leurs doigts dessus et en faisant des petits mouvements circulaires. Elles jouent aussi avec l’entrée de leur vagin et l’intérieur ; elles peuvent s’introduire un doigt ou un sextoy fait pour ! Les garçons placent leurs mains autour de leur sexe en érection et le caresse dans un mouvement de va-et-vient plus ou moins rapide. Ils stimulent également leurs testicules, zones érogènes.
Pour toujours plus de plaisir, vous pouvez vous amuser à changer de position (pourquoi toujours se masturber allongé ?). Vous pouvez avoir recours à des sextoys (et ça existe pour les hommes ; des sextoys qui simulent un vagin…), utiliser un lubrifiant (à base d’eau de préférence) pour davantage vous exciter.
La masturbation ne traduit aucun comportement pathologique, quelle que soit  la fréquence de cette pratique. Ce qui peut poser problème est davantage l’impact d’une masturbation excessive sur la relation avec son partenaire. En effet, la masturbation est légitime et épanouissante quand elle contribue à l’équilibre sexuel d’un homme ou d’une femme. Elle ne doit être « surveillée » qu’à partir du moment où elle joue un rôle soit addictif (quand on ne peut plus s’en passer) ou qu’elle éloigne de son partenaire (lorsqu’on préfère la masturbation aux rapports sexuels « classiques »). Si vous avez la sensation que c’est votre cas, il devient important pour votre équilibre et votre avenir affectif d’en parler avec un sexologue, afin qu’il vous aide à mieux comprendre les enjeux de ce comportement et qu’il viys accompagne dans le rééquilibrage de vos pratiques vers davantage de partage et moins de solitude.

L’Étudiant Trendy

 | 

Publié le22.08.2016 à 09H00
Déprime : ces étudiants ont réussi à rebondir
.  Desmassages orientauxavecIdéeCadeau.fr ,
. Des  séjours à IbizaavecStoke Travel ,
.  Des rouges à lèvres matavecJoko ,

comment se masturber garcon

0
0
0
0
0

Next :Se branler avec trois doigts
Inscription gratuite, femmes en webcam
Gagnante du concours visio cam de la semaine !
Mes félicitations à Amandine qui remporte le concours photo de la semaine avec une magnifique paire de seins dédicacée au nom du site !

Merci encore pour ta contribution, une énorme paire de nichons comme on les aimes !
Copyright © 2014-2016 Tous droits réservés.
Tout d’abord,savez vous ce qu’est la branletteclassique? C’est la méthode la plus répandue et la plus connue chez les hommes est une technique vraiment très simple et la plupart d’entre nous la connaissent déjà mais elle vaut le détour d’être étudié plus précisément.   Cette méthode, tellement classique que cela en a engendré l’expression “ la veuve poignet “. Elle convient plutôt aux long pénis même si elle peut tout de même être utilisée pour les plus petits d’entre vous, vous ressentirez surement moins de plaisir avec cette méthode sur une petite verge, vous devriez ainsi vous tourner vers des méthodes plus orientés petit pénis comme la méthodeà trois doigts .
En bref, pour pratiquer cela, vous devez placer votre main comme sur la photo et faire ainsi des vas et viens en serrant plus ou moins fort selon le plaisir jusqu’à l’éjaculation.
On n’est jamais mieux servi que par soi même, n’est-ce pas ? Beaucoup d’hommes se masturbent (environ 90 %), et bon nombre ont déjà expérimenté ce plaisir solitaire au moins une fois dans leur vie. Si avec le temps, certains finissent par préférerles masturbateurs , d’autres restent fidèles à la bonne vieille technique de base, «  la veuve poignet  » comme nous la surnommons tous.
Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas une vie sexuelle épanouie que les hommes se masturbent. Un homme peut donc être très bien épanoui dans son couple et se masturber régulièrement. Par exemple, on sait désormais que certains hommes en couple se masturbent même juste avant de faire l’amour. Cela leur permet d’être plus réceptifs aux attentes de leur partenaire.
Mais plusieurs facteurs influencent lafréquence de masturbation  : l’âge, la religion, et même l’orientation sexuelle (bi, hétéro ou homo). Par ailleurs, tous les hommes ne se masturbent pas pour les mêmes raisons, ni de la même manière. Généralement, un homme se masturbe pour se libérer de son excitation, pour évacuer une tension, ou simplement pour profiter d’un bon moment de plaisir.
Bien qu’elle soit probablement la technique de branlette la plus répandue, comme nous l’avons énoncé plus haut, lamasturbation classiqueconvient surtout aux hommes avec un pénis plus long que la moyenne. Elle se concentre surtout surla partie supérieure du pénis .
Pourpratiquer la masturbation classique , on enserre le pénis dans la paume de la main, le pouce du côté du gland. Plus la surface recouverte est grande, plus grand est le plaisir. Il ne faut donc pas hésiter à envelopper fermement le pénis sur toute sa circonférence. D’autre part, plus votre pénis est long, plus vous aurez du plaisir avec cette technique. En effet, la qualité du plaisir lors de la masturbation classique dépend également de l’amplitude de vos va-et-vient. Or, plus votre pénis est long, plus le mouvement aura de l’amplitude, et plus vous aurez du plaisir.
Cette technique est également très intéressante dans la mesure où elle vous permet d’apprendre à contrôler le moment de votre éjaculation. Vous pouvez donc facilement retarder l’éjaculation, simplement en augmentant la pression sur la base du pénis. Enfin, dans cette position, au moment d’éjaculer, vous pouvez contrôler l’intensité de l’orgasme en enserrant ou desserrant votre main autour du pénis. Un conseil : n’arrêtez pas vos mouvements de va-et-vient au moment de l’éjaculation, continuez encore quelques secondes, votre plaisir n’en sera que meilleur. En revanche, vous pouvez toujoursarrêter de vous branler au point de non retourpour ressentir un plaisir de frustration. En répétant 3 ou 4 fois ce plaisir de frustration au point de non retour, vous ressentirez au bout de la 4-5eme fois unimmense plaisirque vous n’aurez jamais connu auparavant lors de votre éjaculation.
Autant dire que, même si la veuve poignet (la branlette classique) manque cruellement d’originalité, la technique de masturbation classique offre tout de même plusieurs avantages et continue d’être pratiquée par la grande majorité desfans de la branlette . Il existe plusieurs variantes selon les accessoires que vous déciderez d’utiliser, selon la position, selon le lieu, avec ou sans lubrifiant, etc.
Enfin, notez quela masturbation chez l’hommenécessite le plus souvent un support. Il peut donc s’agir aussi bien d’un texte coquin, d’une image, d’une vidéo ou d’un son. Dans tous les cas, ce support est d’une grande aide et peut décupler l’intensité de l’orgasme.
Pour les combinaisons, cette méthode peut par exemple être combiné avec d’autres comme par exemplese branler avec une chaussette , unpréservatifpour les fétichistes de la capote ou bien aussi la méthode du yaourt peut s’avérer une bonne solution. Enfin, d’autres techniques sont également combinables avec la veuve poignet,cliquez icipour les découvrir.
Pour illustrer, voici une vidéo de la méthode en elle même.
Passionné depuis mon plus jeune âge de la masturbation, je décide de vous faire découvrir toute les méthodes de branlette afin de vous partager les meilleures plaisirs pour satisfaire vos besoins en solitaire tranquillement chez vous.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*

comment se masturber garcon
BLOG / Pour le Plaisir / Conseils Coquins / La Masturbation Masculine ou l’Art de Prendre en Main son Plaisir
Durer Plus Longtemps au Lit ou l’Art de Bien Prendre et Notamment son Temps
Lire l’article …
Le Point G Masculin et Autres Point de Plaisirs Virils
Lire l’article …
L’Éjaculation Prématurée, C’est Terminé avec un Périnée Musclé !
Lire l’article …
Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.
© Copyright 2017, All Rights Reserved
Ema
Conseils Coquins
1,042,566 vus
Longtemps considérée en Occident comme un vice grave auquel il ne fallait surtout pas succomber, la masturbation n’avait pas que des amis dans le milieu médical et on l’a accusée des pires maux tels que ceux de rendre sourd, idiot, fou, malade ou épileptique…
Même si elle ne possède pas aujourd’hui un blason parfaitement redoré, le corps médical reconnaît au moins désormais qu’elle a peu de chance de rendre psychopathe et qu’elle possède même un ou deux atouts…
Siau XIXème siècleon recommandait aux hommes de n’utiliser leur engin en solitaire qu’à des fins strictement urinaires pour éviter qu’ils ne se transforment en zombie ou autre créature répugnante, la tendance a désormais changé et l’on propose aujourd’hui de quoi donner à ces instants de plaisirs manuels toujours un peu plus de bonheur…
Comme vous avez la chance de vivre au XXIème siècle, heureux hommes, voici donc pour vous et vos camarades féminines quelques faits et conseils pour une masturbation qui vous rende sourd… de plaisir !
Contrairement aux dames, les hommes ont souvent besoin d’une aide extérieure visuelle pour faire monter l’excitation…Vidéo érotiqueou pornographique, photo du même genre ou imagination fonctionnant à bloc pendant la caresse, ces messieurs ont besoin de ce stimuli pour alimenter leur plaisir. C’est la raison pour laquelle, lorsque la partenaire prend les rênes, elle doit physiquement montrer un certain enthousiasme !
La masturbation masculine consiste, la plupart du temps, simplement à saisir le pénis et à lui faire effectuer un mouvement de va-et-vient plus ou moins rapide et qui simule une pénétration de manière à parvenir à l’éjaculation et le plaisir associé. On peut cependant ajouter quelques éléments pour rendre sa pratique plus variée et pour faire durer le plaisir :
Certains hommes adorent, d’autres trouvent que cela dépend de la partenaire et d’autres enfin sont plutôt réticents, estimant que la masturbation est un art qui n’atteint la virtuosité qu’en solitaire… Dans tous les cas, mesdames, voici quelques conseils pour caresser votre homme.
On pourrait l’appeler « l’autre masturbation masculine », elle est plus tabou, moins fréquente car associée pour beaucoup et à tort à un plaisir strictement homosexuel et également par méconnaissance…
La masturbation anale a pour objectif de réveiller les délices dont est capable la prostate. Cette exploration peut se faire en couple à l’aide du doigt propre et lubrifiée de madame ou en solitaire à l’aided’un accessoire adapté .
La prostate est située à environ 7 cm après l’anus, sur la paroi côté ventre et se présente sous la forme d’une petite boule spongieuse…
En la caressant doucement, l’heureux massé pourra connaître des orgasmes réputés encore plus exceptionnels que ceux vécus par des chemins plus classiques !
La masturbation masculine reste encore un sujet un peu tabou même si la majorité des hommes admettent plus facilement y avoir recours régulièrement. Certaines légendes perdurent malgré tout comme celle qui consiste à penser que la masturbation peut rendre éjaculateur précoce ou impuissant, mais on admet plus communément qu’elle fait du bien et qu’on ne doit pas hésiter à la pratiquer, car pour citer Woody Allen :
« La masturbation, c’est faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime »…
Puisque l’amour rend aveugle, autant tirer profit de cette infirmité en gardant les yeux fermés …
Posez vos questions sur le thème de la sexualité et nous y répondrons par un article.

comment se masturber garcon

Accueil

Myself & Co

Ma santé, ma sexo & moi

Petit guide de la masturbation pour se fa…

Filtrer :

du + récent au + ancien
du + ancien au + récent

hello tous les branleurs et futurs branleurs !
ancien étudiant et toujours branleur-addict !
le foetus se branle déjà (non il se touche) dans l’utérus !
la branlette vient dès le plus jeune âge dès que la main peut atteindre la zone génitale, souvent après la fin des ‘couches’ !
tous les enfants (garçons et filles) peuvent donc se toucher fréquemment n’importe quand devant n’importe qui ce qu’il faut limiter dès que le jeune est en âge de comprendre que cela relève de l’intime donc qu’il le fasse quand il ne sera pas vu.
la branlette est une activité ‘normale’ (quelle norme ?) à tout âge !
ne pas assimiler branlette et éjaculation ! il y a la limite ‘naturelle’ à l’éjaculation : quand les glandes sont épuisées elles ne produisent plus, ce qui n’empêche pas de bander!
donc branlez-vous quand vous pouvez et autant que vous voulez, votre coprs vous limitera tout seul !
un vieux branleur
je pratique assidument depuis mes 14 ans, j’en ai 64, je peux donc affirmer que la masturbation permet de se connaître et donc de guider ses partenaires, et vice-versa, qu’elle ne rend pas sourd, qu’elle appaise quand on est en manque, ce qui permet de ne pas harceler sa femme quand elle n’a pas envie.
Bref, que de avantages, à condition qu’elle ne soitpas l’unique sexualité et qu’on ne s’en culpabilise pas, comme certaines religions le font.
J’aime beaucoupla masturbation souvant des envies et ma petitecopinen’est pas à mes côtés avec les filmspornographiquesje m’exicte rapidement et j’ejaculeénormément j’adore..
Moi aussi, un peu plus âgé, je me masturbe très souvent, même si maintenant vu l’âge je ne vais pas jusqu’à l’éjaculation. C’est toujours aussi bon ! D’autant que je m’hésite pas à mettre des sous vêtemets féminins qui m’excitent beaucoup, avec un plug bien placé c’est très agréable
La masturbation est un acte parfaitement normal (d’un point de vue médical j’entends, je ne suis pas bien renseigné en ce qui concerne la religion), surement plus sain que d’attendre, avec une frustration croissante, que l’amour nous tombe dessus pour satisfaire ses désirs.
César, ton troll est simplement écœurant.
Je sais bien que c’est une mauvaise pratique devant Dieu, je ne pas encore parvenu à l’arreter .
Le site lifestyle de letudiant.fr vous propose d’enjoliver votre vie étudiante: déco, mode, beauté, high tech, geek, cuisine, loisirs …

L’Étudiant Trendy

 | 

Publié le22.08.2016 à 09H00
Après la lecture de ce sujet, vous saurez tout sur la masturbation. Et vous saurez aussi comment vous faire grandement plaisir. Parce que se masturber est plus que normal, suivez le guide !
La masturbation, c’est la stimulation manuelle et solitaire des organes sexuels(pénis pour les garçons et clitoris et vagin pour les filles), dans le but de provoquer une excitation et éventuellement un orgasme. Cette pratique sexuelle existe depuis que l’humain est sur Terre. Se masturber est normal et naturel. Tout le monde ou presque s’est déjà masturbé ouse masturbe encore, jeune ou moins jeune, avec plus ou moins de fréquence .
Un petit point avant d’aller plus loin :non, la masturbation ne rend pas malade , ni obsédé, ni stérile, ni impuissant, ni sourd…et oui, même s’il est encore plus courant et facile pour les garçons de parler de ce sujet, les filles sont toutes aussi concernées… et actives !
Pour satisfaire son désir sexuel Quand on débute sa puberté, le corps se transforme. Les organes sexuels (pénis ou vulve) se développent et la production d’hormones sexuelles (testostérone chez les garçons et estrogènes chez les filles) s’accélère. Sous l’influence de ces hormones, notre cerveau est stimulé plus ou moins en permanence par une excitation latente, que l’on qualifie de désir sexuel. Dans l’attente d’une certaine maturité sexuelle (physique et psychologique) et afin de réguler cette montée du désir, les garçons et les filles peuvent avoir recours une stimulation manuelle de leurs organes génitaux, appelée masturbation, plus pudiquement nommée « caresse », ou plus populairement « branlette » (quelle poésie).
Pour se faire plaisir Filles et garçons se masturbent tout simplement pour se faire plaisir.La masturbation fait du bien, elle apaise, elle détend … Elle aide aussi à dormir. Se masturber, c’est s’accorder un moment de bien-être !
Pour mieux se connaître Une autre vocation de la masturbation est celle de l’apprentissage et de la découverte de son corps. Les transformations physiques qui interviennent au cours de la puberté sont de grandes interrogations de la part des filles et des garçons qui n’ont pas été préparés à cela. Partir à l’exploration des organes et de leur fonctionnement joue un rôle très important à la préparation de la sexualité.
Pour se réguler avant un rapport Les garçons utilisent parfois la masturbation, comme d’un « régulateur mécanique » de leur éjaculation. En effet, en se masturbant peu avant un rapport sexuel (une à deux heures avant), ils réduisent leur « potentiel d’excitation ».Ils retardent ainsi le moment de leur éjaculation , pour être capable de faire durer le plaisir de leur partenaire. Et les filles aussi font ça. Un orgasme solo avant un rapport sexuel retarde le prochain… (orgasme, pas rapport).
Il n’y a aucune règle pour commencer à se masturber. D’ailleurs, dans le ventre de sa mère, le fœtus semble véritablement s’adonner à des attouchements des organes sexuels, cette pratique paraissant se poursuivre durant toute l’enfance avec le tripotage du zizi par les petits garçons ou de la zézette par la fillette. Des études  démontrent que l’âge des premières masturbations coïnciderait avec le démarrage de la puberté, vers 12 ans ; mais que le pic de masturbation interviendrait entre 13 et 16 ans… La masturbation subit des rythmes différents selon l’âge et la vie sexuelle des individus ; d’une fois par an à plusieurs fois par jour, le rythme semblant décliner avec la vie en couple et l’âge.
La masturbation n’est pas systématiquement une pratique solitaire destinée aux « célibataires ». Certes, l’absence de partenaire est souvent propice à la pratique de la masturbation. Mais il arrive souvent que des partenaires réguliers aient recours à cette pratique, pour évacuer un trop plein d’excitation sexuelle entre deux relations (éloignement géographique, rythme et besoins différents des deux partenaires,…) ou simplement pour le plaisir de se faire plaisir. Si vous surprenez votre partenaire en train de se masturber, pas de panique ; cela ne signifie pas que vous ne le satisfaites pas sexuellement ou qu’il ou elle ne vous désire plus.
La masturbation peut également faire partie de la sexualité de couple. Masturber son partenaire ou se masturber devant lui fait aussi partie des jeux érotiques et des préliminaires. Se donner du plaisir sous son regard accroit bien souvent la complicité et excite l’autre qui en plus de ça découvre les gestes que vous aimez.
Il n’y a aucune règle en la matière. Chacun se masturbe à sa guise. En général, on choisit un lieu calme où personne ne viendra nous déranger : lit, douche… Et on part à la recherche des zones les plus sensibles de notre corps : cuisses, seins, vulve, pour les filles et pénis pour les garçons qui ont souvent moins besoin de préliminaires. La masturbation s’accompagne généralement de pensées érotiques, d’images virtuelles ou réelles associées à des personnes connues ou… pas. Les filles se concentrent plus souvent sur le clitoris, en posant leurs doigts dessus et en faisant des petits mouvements circulaires. Elles jouent aussi avec l’entrée de leur vagin et l’intérieur ; elles peuvent s’introduire un doigt ou un sextoy fait pour ! Les garçons placent leurs mains autour de leur sexe en érection et le caresse dans un mouvement de va-et-vient plus ou moins rapide. Ils stimulent également leurs testicules, zones érogènes.
Pour toujours plus de plaisir, vous pouvez vous amuser à changer de position (pourquoi toujours se masturber allongé ?). Vous pouvez avoir recours à des sextoys (et ça existe pour les hommes ; des sextoys qui simulent un vagin…), utiliser un lubrifiant (à base d’eau de préférence) pour davantage vous exciter.
La masturbation ne traduit aucun comportement pathologique, quelle que soit  la fréquence de cette pratique. Ce qui peut poser problème est davantage l’impact d’une masturbation excessive sur la relation avec son partenaire. En effet, la masturbation est légitime et épanouissante quand elle contribue à l’équilibre sexuel d’un homme ou d’une femme. Elle ne doit être « surveillée » qu’à partir du moment où elle joue un rôle soit addictif (quand on ne peut plus s’en passer) ou qu’elle éloigne de son partenaire (lorsqu’on préfère la masturbation aux rapports sexuels « classiques »). Si vous avez la sensation que c’est votre cas, il devient important pour votre équilibre et votre avenir affectif d’en parler avec un sexologue, afin qu’il vous aide à mieux comprendre les enjeux de ce comportement et qu’il viys accompagne dans le rééquilibrage de vos pratiques vers davantage de partage et moins de solitude.

L’Étudiant Trendy

 | 

Publié le22.08.2016 à 09H00
Déprime : ces étudiants ont réussi à rebondir
.  Desmassages orientauxavecIdéeCadeau.fr ,
. Des  séjours à IbizaavecStoke Travel ,
.  Des rouges à lèvres matavecJoko ,

comment se masturber garcon
Accueil/Sexo/Faire l’amour/ Masturbation masculine, les hommes n’ont plus de secrets pour nous
Soulagement physique, meilleure circulation sanguine, éviter les risques d’éjaculation précoce…La masturbation, c’est bon pour la santé mais c’est avant tout la promesse d’une grande jouissance. Explications.
Nos ancêtres affirmaient que la masturbation rendait sourd, aveugle, réduisait la forme dupénis …Tout ça pour dissuader le recours à cette pratique. Selon eux, se masturber diminuait la capacité de se reproduire en gâchant cette semence précieuse qu’ils pensaient limités chez l’homme. Rassurez-vous : tous ces mythes sont faux. 90 % des hommes se masturbent régulièrement et tous se portent très bien !
La masturbation est elle dangereuse pour l’homme ? Si la masturbation présentait le moindre danger pour l’homme, ça se saurait depuis longtemps – et elle n’aurait pas autant d’adeptes. elle est anti-stress, relaxante, bonne pour la tension, la circulation sanguine, et pour tout le corps de manière générale. Elle n’a évidemment aucun effet sur l’audition – comme on l’entend dire parfois. A bon entendeur…
Ne paniquez pas si vous le surprenez en pleine besogne sous la douche, ça ne signifie pas qu’il est frustré. L’homme se masturbe pour atteindre l’ orgasmeet se libérer des tensions sexuelles mais pas seulement. Il s’agit, chez lui, d’un réel besoin physique. Petit rappel de biologie : les organes sexuels produisent et accumulent du sperme. Au bout de quelques jours, le corps veut l’expulser pour laisser la place à celui qui est « frais ».
Est-il normal qu’un homme se masturbe ? Il est tout à fait normal de se masturber, qu’on soit un homme ou une femme, et quelle que soit sa situation de couple. Tous les spécialistes sexologues le disent : c’est normal, et même indispensable à une meilleure connaissance de son corps ainsi qu’à un plus grand équilibre. Mais cet acte a été décrié et diabolisé pendant des siècles, par la religion et la morale. On se demande bien pourquoi, d’ailleurs, puisqu’il n’y a là rien de répréhensible. Sachez donc que la grande majorité des hommes mariés ou célibataires se masturbe régulièrement, et que cela n’a rien à voir avec l’ardeur ou les sentiments qu’ils éprouvent pour leur femme. Il s’agit simplement d’un plaisir pas cher et accessible, qui peut agrémenter la douche d’un « petit plus » relaxant. Sans compter que cette pratique a d’infinis bienfaits sur la santé physique et mentale. Le fait qu’un homme se masturbe n’a rien à voir avec le fait qu’il soit ou non comblé par sa femme. C’est tout simplement complémentaire. Disons, si vous voulez, que c’est une manière comme une autre de faire quotidiennement la paix avec soi-même, de s’occuper de soi, de son corps, de sesfantasmes . Donc pas de panique, car même les plus grands amoureux du monde ne se prive pas à l’occasion d’un petit moment de douceur dans ce monde de brute…
Est-ce que cela peut causer un problème d’éjaculer trop souvent?L’ éjaculation fréquente ne pose pas de problème. Ce qui devrait interpeller est le fait que des masturbations fréquentes témoignent d’ une grande solitude et de difficultés de communication. Ces difficultés peuvent s’ aggraver par la suite si elles ne sont pas prises en considération.
La façon dont votre homme se masturbe a des conséquences directes sur sa sexualité. Une masturbation trop rapide engendre souvent des problèmes d’ éjaculation précoce , alors pas de précipitation. Dès l’adolescence, l’homme doit prendre le temps de découvrir son corps pour s’assurer une meilleure maîtrise de son éjaculation. En se testant, il améliore sa capacité éjaculatoire et ses performances…
Salive,gel lubrifiant , lait hydratant… Choisissez ce que vous voulez, et lubrifiez le sexe de votre homme pour que la masturbation se rapproche le plus possible de la sensation qu’il ressent lors de lapénétration . Pensez d’autant plus à ceux qui sont circoncis : sans lubrification des risques d’irritation sont à prévoir.
Placez votre main autour dupénis en érectionde votre homme. Tenez le bien sans trop serrez non plus. Caressez sa verge de haut en bas dans un mouvement de va-et-vient en trouvant le rythme et la pression qui lui procurent le plus de sensations. N’hésitez pas à stimuler ses testicules en même temps, certains en sont friands. L’excitation monte et vous sentez qu’il est sur le point de jouir ? Accélérez le mouvement si vous souhaitez une fin rapide ou ralentissez pour prolonger le plaisir. Le pénis devenant très sensible après éjaculation, stoppez toute stimulation.
20 positions pour prendre son pied avec un petit zizi !
Certes le terme est peu flatteur, mais ces pratiques ont le don de les exciter au plus haut point. En préliminaire ou jusqu’à orgasme, tour d’horizon : – Branlette espagnole : l’homme place son sexe en érection entre vos seins et effectue un mouvement de va-et-vient. Conseil : on rapproche sa poitrine au maximum pour bien serrer le pénis. – Branlette grecque : sans pénétration, l’homme fait glisser son pénis entre vos fesses. – Branlette thaïlandaise : votre amant tient vos pieds autour de son sexe et bouge son bassin. Pas la pratique la plus efficace, mais très appréciée par les fétichistes.

Tags associés :
#Masturbation #Sexualité masculine
La masturbation féminine, ce n’est pas honteux !
La masturbation féminine, ce n’est pas honteux !
Contraception masculine : la vasectomie en images
L’éjaculation, orgasme ou réflexe mécanique ?
Consulter un andrologue, dans quels cas ?
Masturbation féminine : faisons-nous plaisir !
Il était une fois… le désir masculin
Chaque jour, je veux les derniers buzz pour faire vibrer ma boîte mail

comment se masturber garcon

Moteur de recherche

Rechercher

Mode

Vêtements Accessoires Défilés Voir aussi

Forum Mode

Beauté

Coiffure Maquillage Soins Minceur

Forum Beauté

Luxe

Shopping luxe Défilés Evasions Voir aussi

Déco

Salon Cuisine Chambre Voir aussi

Forum déco

Cuisine

Entrées Desserts Recettes Pratique

Forum cuisine

Maman

Grossesse Bébé Enfant Voir aussi

Forum maman

Santé

Nutrition Dossiers santé Gynéco Voir aussi

Forum santé

People

Tout sur les stars L’actu people Ils s’aiment

Loisirs

Cine-tv Culture Voyages Auto

Société

Dans l’actu Combats de femmes Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction Vie à deux Sexo Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée Planning Coiffure Alliances Chroniques Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin Toutes les plantes Jardiner bio Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Menu

Forum santé- Echangez vos conseils et posez vos questions

Nutrition

Calcul imc

Guide des calories

Surpoids

Diabète

Cholesterol

Conseils

Dossiers santé

Analyses

Conseils pratiques

Bien-être

Cancérologie

Forme

Médecine douce

Gynéco

Contraception

Cancer du sein

Endométriose

Ménopause

Hygiène intime

Voir aussi

Allergies

Dents

Dermato

Maux quotidiens

Cardio

Neuro

Ophtalmo

Rhumato

Orl

Psy

Loisirs

Cine-tv

Culture

Voyages

Auto

Société

Dans l’actu

Combats de femmes

Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction

Vie à deux

Sexo

Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée

Planning

Coiffure

Alliances

Chroniques

Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin

Toutes les plantes

Jardiner bio

Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Horoscope 2017
Horoscope de la semaine
Horoscope chinois
Numérologie

Posez votre question
db- Dernière réponse le 29 nov. 2009 à 21:01parlove
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

comment se masturber garcon

TV Conception Grossesse Prénoms Bébé Enfant & ado

Activités enfant

Coloriages

Memory

Puzzles

Dessin

Jeux à imprimer

Histoires et contes

Vidéos éducatives

Kit anniversaire à imprimer

Recettes enfant

Galets peints

Masques

Modèles pâte à sel

Modèles scoubidous

Modèles spécial Halloween

Alimentation enfant

Recettes enfant

Equilibre alimentaire

Obésité infantile

Troubles alimentaires chez l’enfant

Croissance enfant

Taille et poids de l’enfant

Dents de l’enfant

Vue de l’enfant

Santé enfant

Les maladies de l’enfant

Soigner son enfant

Vaccination de l’enfant

Sécurité et premiers secours

Autisme

Sommeil enfant

Troubles enfant

Troubles de l’apprentissage

Dyslexie

Enfant précoce

Hyperactivité

Troubles psychologiques de l’enfant

Enurésie

Beauté enfant et ado

Coiffure enfant et ado

Maquillage enfant et ado

Soins enfant et ado

Apprentissage de l’enfant

Le langage

Lecture

Mémoire, intelligence et imagination

Dessin

La concentration

Ecriture

Education enfant

Elever son enfant

Autorité

Punition

Education positive

Astuces pour écrivain en herbe

Psychologie enfant

Comportement de l’enfant

Problèmes psychologiques de l’enfant

Agressivité chez l’enfant

Autonomie de l’enfant

Peurs de l’enfant

Enfant timide

Tests et quiz enfant

Psychologie ado

Comportement à l’adolescence

Crise d’ado

Les ados et l’alcool

Ados en couple

Suicide

Famille et amis de l’enfant

Actualités Famille

Fratrie

Grands parents

Animaux de compagnie

Famille recomposée

Famille monoparentale

Famille homoparentale

Amis

Tests famille

Vie de famille

Loisirs enfant

Télévision

Jeux vidéo, écrans, ordinateurs

Maquillage enfant

Occuper les enfants

Parcs d’attractions

Jeux et jouets enfant

Jouets

Poupées

Jeux d’enfant

Fêtes avec les enfants

Carnaval et Mardi Gras

Chandeleur

Pâques

Halloween

Chambre d’enfant

Aménager une chambre d’enfant

Décoration chambre d’enfant

Mobilier chambre d’enfant

Lit d’enfant

Anniversaire

Thèmes d’anniversaire

Organisation d’un anniversaire d’enfant

Gâteau d’anniversaire

Kit d’anniversaire à imprimer

Mode enfant et ado

Vêtements enfant et ado automne / hiver

Vêtements enfant et ado printemps / été

Vidéos enfants

Vidéos apprentissage et autonomie de l’enfant

Vidéos vie de famille au quotidien

Vidéos la santé de l’enfant

Vidéos fêtes en famille

Vidéos loisirs et activités des enfants

Vidéos sorties et cinéma

Dessin en vidéo

Pédagogie

Coiffures enfants

Mon Album photo

École Femme Recettes Santé Bébé Cadum La familiale Actu Astro La maison des maternelles Beauté Boutique Déco & DIY Vie pratique Nos services Jeux concours Gagnez un an de couches Je suis enceinte Forum Newsletter

Je certifie ne pas envoyer d’e-mail indésirable
Sexualité : y a-t-il une bonne position pour tomber enceinte ?
La sexualité est souvent un sujet gênant pour les parents. Pour un père ou une mère, c’est également assez surprenant de découvrir pour la première fois son enfant en train de se masturber. Pourtant, à partir de 2 ou 3 ans, la masturbation enfantine est plutôt fréquente. C’est en effet l’âge auquel les petits garçons comme les petites filles découvrent à la fois leur corps sexué et les sensations de plaisir qu’il leur procure.
La masturbation disparaît ensuite pour réapparaître vers 5-6 ans, et s’atténue enfin pendant la période de latence, jusqu’à l’adolescence. Le thème est souvent délicat à aborder pour nous parents, tant il nous renvoie à nos propres convictions sur la sexualité, et à l’éducation que nous avons nous-mêmes reçue dans ce domaine : nous savons – à peu près – expliquercomment on fait les bébés , mais quelle parole avoir sur le plaisir ? Que faut-il dire ?
Simplement, sans ignorer la question, en abordant différents aspects de la sexualité (au besoin à l’aide des petits livres édités sur le sujet), ni tomber dans la culpabilisation, mais en rappelant qu’il s’agit de quelque chose d’ordre privé : « Oui, c’est agréable, mais c’est un geste intime, si tu veux le faire tu peux mais tout seul, dans ta chambre ». N’oubliez pas que petites filles comme petits garçons peuvent se masturber. Mais il faut rester vigilant : la masturbation est normale et saine, mais doit alerter si elle devient compulsive ou exhibitionniste. Une pratique incessante et permanente signifierait un renfermement dans un univers de plaisir et pourrait être alors un symptôme à prendre en compte.
Parler de la masturbation, c’est bien évidemment évoquer lasexualité de l’enfant . Le tout petit enfant fait les premiers apprentissages de sa sexualité de deux manières : d’abord en découvrant son corps, ensuite en développant son imaginaire, car la sexualité commence dans l’imaginaire. D’où l’importance de le faire dormir dans sa chambre, pour qu’il puisse prendre conscience que ses parents expriment leur vie sexuelle sans qu’il y soit convié ! La vie sexuelle de ses parents lui permet aussi de comprendre que cette vie là est de l’ordre de l’intime.
Apprendre à distinguer son corps de celui de ses parents est également une étape importante : ainsi on peut s’étonner devant des pratiques qui entretiennent une certaine confusion comme celle d’ embrasser sur la bouche son enfantde 3 ans, ouprendre un bain avec un enfantqui n’est plus un bébé. Tout est bien sur une question d’âge et ce qui est mignon à 2 mois pose question quand l’enfant grandit !
A 3 ans, il se masturbe tranquillement sur le canapé en regardant un dessin animé… Comment réagir ?Dites simplement : « Ce ne sont pas des choses qui se font en public. Tu le fais dans ta chambre, pas sous le regard des autres. » N’allez pas induire pour autant qu’il s’agit de quelque chose de sale ou de honteux. Les réflexions du type : « Arrête tes cochonneries ! » sont à bannir.
Il annonce fièrement : « J’ai mon zizi tout dur » ?Comment réagir ?« C’est normal, de temps en temps, il est tout dur, et puis il redevient petit. Ton zizi vit, il te donne des sensations. C’est ton affaire, tu gardes ça pour toi. » A question simple, réponse simple. En général, c’est une explication qui lui suffit.
Je le surprends en train de jouer au docteur avec la petite voisine. Comment réagir ?Rien de plus naturel que les jeux où chacun regarde le sexe de l’autre. Cela fait partie de l’exploration normale de la sexualité infantile. Si les adultes n’avaient pas tout oublié sous l’effet du refoulement, ils se souviendraient qu’ils en ont fait autant. Or, aujourd’hui, avec la surmédiatisation de la pédophilie, on a vite fait de parler d’abus sexuel dès qu’un petit garçon soulève la jupe d’une petite fille ! Bien sûr, vous devez intervenir si vous avez l’impression que l’un des enfants oblige l’autre à regarder ou à faire quelque chose dont il n’a pas envie. Sinon, refermez la porte. Et reparlez-en avec votre enfant un peu plus tard. Dites simplement : « J’ai vu que tu jouais à des jeux pas habituels, ce sont des jeux qui ne se font pas en public. » Et profitez-en pour lui parler du respect qu’on doit au corps de l’autre et insistez sur le fait que personne ne peut lui demander de faire ce qu’il n’a pas envie de faire.

comment se masturber garcon

Français  |

中文(简体)   

中文(繁體)   

Português   

Español   

اردو   

தமிழ்   
العربية   

ਪੰਜਾਬੀ   

tiếng việt   

Kiswahili

العربية
中文(繁體)
Português
Español
தமிழ்
اردو

Les partenaires de la santé des enfants
La puberté est une étape du développement. Elle survient lorsque le corps de votre enfant commence à changer et devient adulte. Pendant la puberté, le cerveau de votre enfant libère des hormones. Ce phénomène conduit à des changements corporels. Cette période est marquée par des changements physiques. La puberté comprend le commencement de la sexualité et la capacité à se reproduire.
Chez les garçons, la puberté débute avec la croissance des testicules. Au fil du temps, le pénis grossit. Votre enfant aura une poussée de croissance et il gagnera du poids. Du poil poussera sous ses aisselles, les épaules s’élargiront et les glandes sudoripares se développeront. Son larynx s’agrandira. Du cartilage se développera autour du larynx. On le nomme « pomme d’Adam ». Le larynx et les cordes vocales s’agrandiront. Au fur et à mesure de ce phénomène, la voix deviendra plus grave.
Il est aussi possible de constater une plus forte sudation, de l’acné et des odeurs corporelles.
Les garçons ressentiront de nouvelles sensations. Ils peuvent se comporter différemment avec leurs parents et leurs pairs.
L’âge auquelle débute la puberté est unique pour chaque enfant. Vers l’âge de 17 ans, le pénis a généralement atteint sa taille maximale. Vers 16 ou 17 ans, le corps atteint ses proportions d’adulte. Les jeunes hommes peuvent avoir des poils sous les aisselles, sur le visage, les jambes, la poitrine, l’aine et l’abdomen.
Consultez votre médecin si votre fils montre des signes de puberté avant l’âge de 9 ans. Consultez également si aucun signe de puberté n’est présent à 14 ans.
Encouragez votre fils à poser des questions sur la puberté. Il doit pouvoir se sentir libre de les poser sans peur ni jugement. Les amis de votre fils et Internet ne doivent pas être ses seules sources d’éducation. Si c’est le cas, il est possible qu’il reçoive des conseils erronés. Si votre fils n’a pas relevé le sujet à l’approche de la préadolescence, entamez la conversation avec lui. Vous pouvez commencer en lui demandant ce qu’il sait sur la puberté. Donnez-lui autant de renseignements que vous croyez lui être utiles. De nombreuses petites discussions peuvent couvrir divers sujets. Il est possible que vous vouliez discuter d’une hygiène de base, de la maturité sexuelle ou de la grossesse chez les adolescentes. Il est important de discuter à cette étape de la puberté avec votre enfant.
La transition de votre fils vers la puberté se fera beaucoup plus doucement si vous l’aidez à s’y préparer. Discutez des étapes de la puberté avant qu’il ne les vive. Discutez aussi des « outils » dont votre fils aura besoin pour gérer les signes de puberté. Par exemple, il devra connaître la façon de se servir de produits pour se raser pour le visage. L’acné peut aussi être un sujet important pour votre fils. Si les boutons sont incommodants, consultez votre médecin.
La puberté est une étape qui marque le début de l’adolescence. Avec elle survient une autonomie croissante. Il se peut que votre fils se dispute davantage avec vous. Il peut devenir plus désagréable. Il peut lui arriver d’avoir des sautes d’humeur. Par moments, il peut vouloir être seul.
Il vaut mieux encourager la conversation. Tentez de lui montrer que vous l’aimez inconditionnellement. Aussi, assurez-vous de maintenir l’ordre et la routine à la maison. Il est possible que vous ayez à essayer différentes formes dedisciplineau fur et à mesure que votre fils traverse la puberté et teste vos limites.
La masturbation signifie toucher ses propres parties génitales. La masturbation est normale. Il se peut que les jeunes hommes veuillent se toucher parce que la sensation est agréable. Il n’y a pas de mal à se masturber.
On peut la pratiquer à tout âge. Elle est plus courante chez les enfants plus âgés, les préadolescents, les adolescents et les adultes. Les réprimandes ou les punitions peuvent rendre votre enfant honteux. Ce sentiment peut conduire à des problèmes de sexualité et d’estime de soi plus tard au cours de la vie. Au lieu de cela, dites-lui que la masturbation est normale mais qu’il vaut mieux la pratiquer en privé.
De nombreux garçons commencent à se masturber plus souvent lorsqu’ils atteignent la puberté. La raison en est qu’ils ont davantage d’érections à ce moment. Les érections se produisent lorsque le pénis se gorge de sang et qu’il durcit. Les érections sont normales. Elles peuvent survenir à tout moment. Elles se produisent avec ou sans excitation. La masturbation peut entraîner une sensation de plaisir et de relaxation.
Une érection peut se produire pendant le sommeil. À l’occasion, votre fils peut se réveiller dans des draps mouillés par le sperme éjaculé en dormant. Le sperme est un liquide qui contient les spermatozoïdes. Éjaculer pendant le sommeil est chose courante.
Lors de la puberté, le corps produit davantage de testostérone. C’est une hormone. Elle entraine de nombreux changements physiques corporels. Ces changements comprennent la croissance des poils et du corps. L’augmentation de testostérone entraine également la production de sperme.
Les spermatozoïdes contiennent du matériel génétique. La grossesse peut survenir lorsque le sperme fertilise les ovules d’une femme. Dès que votre fils éjacule du sperme, il est en mesure de devenir père. C’est la raison pour laquelle il est important de parler des pratiques sexuelles sûres et d’autres questions relatives à la grossesse.
La puberté implique une montée d’hormones dans le corps. De nouvelles sensations se développeront envers les pairs ainsi qu’une certaine curiosité sexuelle. Il se peut que votre fils ait des pensées ou des sensations sexuelles. Bon nombre de ses pairs parleront de sexe. Il se peut qu’ils aient des relations sexuelles.
Il y a des risques physiques associés aux rapports sexuels non protégés. Discutez de l’importance des choix de contraception avec votre fils. Parlez-lui aussi de l’usage de condoms (préservatifs) pendant le sexe oral ou les rapports sexuels. Cela peut éviter une infection transmise sexuellement.
Il existe aussi des risques émotionnels associés au sexe. Des questions sur la jalousie, l’insécurité, la confiance et la foi peuvent émerger lorsque les adolescents deviennent actifs sexuellement. Parlez à votre fils des risques émotionnels associés au fait d’être actif sexuellement. Vous pouvez en discuter avec lui ou vous faire aider par le médecin ou un autre professionnel de la santé.

comment se masturber garcon
Accueil/Forum/Sexualité/ Comment bien branler un gars?
Voilà je voudrais savoir ce qu’il fo faire et ce qu’il ne faut pas faire quand on branle un gars, ce qui peut faire « mal » et au contraire ce qui peut faire du bien. J’aimerai aussi savoir si la main doit vraiment glisser en va et vien………….
3D : Comment ça se passe quand on subit une ovariectomie ?
3D : Comment ça se passe quand on subit une ovariectomie ?
Sexualité : comment bien faire l’amour ?
T’as jamais essayé?? tu fais preuve d’imagination et tu demandes à ton copain ce qui lui fait du bien..tu peux te servir de toute ta main..ou de deux doigtsetc..moi j’aime bien aussi qu’on me branle avec le bout des doigtsrecouvrant le gland..amuses toi avec avant ..masse son gland avec tes doigts et caresses lui les couilles quand tu le branles..tu peux aussi lui faire unefellation et le branler en même temps..fais preuve d’imagination..en général ça ne fait pas mal..varies les rythmes.. échange avec ton mec…pisfais gaffe ça giccle.. sur toi..si tu le souhaites et termine par un bonmassagec’est cool..bisous
T’as jamais essayé?? tu fais preuve d’imagination et tu demandes à ton copain ce qui lui fait du bien..tu peux te servir de toute ta main..ou de deux doigtsetc..moi j’aime bien aussi qu’on me branle avec le bout des doigtsrecouvrant le gland..amuses toi avec avant ..masse son gland avec tes doigts et caresses lui les couilles quand tu le branles..tu peux aussi lui faire unefellation et le branler en même temps..fais preuve d’imagination..en général ça ne fait pas mal..varies les rythmes.. échange avec ton mec…pisfais gaffe ça giccle.. sur toi..si tu le souhaites et termine par un bonmassagec’est cool..bisous
Si si……. si mais j’ai capté que ma main ne glissait pas bien parfois…alors je voulais des précision pour savoir si ca pouvait faire mal etc, en tout cas merci!
Si si……. si mais j’ai capté que ma main ne glissait pas bien parfois…alors je voulais des précision pour savoir si ca pouvait faire mal etc, en tout cas merci!
Elle ne glisse pas bien ? comment ça ? Normalement ta main fait monter et descendre le prépuce, non ?
Elle ne glisse pas bien ? comment ça ? Normalement ta main fait monter et descendre le prépuce, non ?
.. ben il est circoncis alors…….Pourquoi c grave?
.. ben il est circoncis alors…….Pourquoi c grave?
Non c’est pas grave lol, je comprend juste pas bienCirconcis ou non, il me semble que leprépuceva et vient quand même
Si si……. si mais j’ai capté que ma main ne glissait pas bien parfois…alors je voulais des précision pour savoir si ca pouvait faire mal etc, en tout cas merci!
Hello.. quoi que tu me dis..c’est pas ta main qui glisse.sur la peau..c’est le fourreau( la peau) qui glisse naturellement..j’ai oublié de te dire que ce qui est top c’est de faire durer le plaisir.. ralentir..s’arrêter à temps ( avant le point de non retour pour le mec) recommencer c’est trop bon..joue avec..bichonnne le..admire le..caresse le…suce le etc… bisous
Non c’est pas grave lol, je comprend juste pas bienCirconcis ou non, il me semble que leprépuceva et vient quand même
Normalement quand un gars est circoncis c’est qu’on lui a enlevé sonprépuce !…….c pour ca que je me demande si en fait eca sert a qq chose de le anler!???
Normalement quand un gars est circoncis c’est qu’on lui a enlevé sonprépuce !…….c pour ca que je me demande si en fait eca sert a qq chose de le anler!???
Nan nan nan circoncis = on lui a coupé le frein ! Leprépuce , c’est toute la peau qui entoure lesexeen entier… donc frein coupé, le prépuce ne recouvre plus le gland tout seul, c’est tout ! Mais il est toujours là, et toujours de la même longueur
Nan nan nan circoncis = on lui a coupé le frein ! Leprépuce , c’est toute la peau qui entoure lesexeen entier… donc frein coupé, le prépuce ne recouvre plus le gland tout seul, c’est tout ! Mais il est toujours là, et toujours de la même longueur
Ah! Eh ben tu m’en apprend des chose……!! donc en fait je dois laisser ma main sur sonprépuce (sa peau )et faire glisser sa peau, c ca? Repon….c important…!!!
.. ben il est circoncis alors…….Pourquoi c grave?
Mais non c po grave.. va y essaye..ne te pose pas de questions..tu vas te prendre la tête..et pis ton mec peut t’aider..il dois bien se branler comme tous les mecs lol
Ah! Eh ben tu m’en apprend des chose……!! donc en fait je dois laisser ma main sur sonprépuce (sa peau )et faire glisser sa peau, c ca? Repon….c important…!!!
En fait chuis pas sûre du terme exact, tu n’as pê pas tort. Cela dit, quel que soit le nom, oui je te parle de la peau dupénis . Et oui c’est ça faire glisser la peau de sonsexele long de ce dernier… Plus ou moins loin, plus ou moins, doucement, en maintenant une certaine pression de ta main (serrer un peu mais pas trop non plus)… Un mec t’expliquerai ça ieux que moi…
Ah! Eh ben tu m’en apprend des chose……!! donc en fait je dois laisser ma main sur sonprépuce (sa peau )et faire glisser sa peau, c ca? Repon….c important…!!!
Ouiiiiiiiiii ouiiiiiiiiiiinouiiiiiiiiiiiiiii tu serres pas trop et c’est la peau qui fait des allers retours…..oki
En fait chuis pas sûre du terme exact, tu n’as pê pas tort. Cela dit, quel que soit le nom, oui je te parle de la peau dupénis . Et oui c’est ça faire glisser la peau de sonsexele long de ce dernier… Plus ou moins loin, plus ou moins, doucement, en maintenant une certaine pression de ta main (serrer un peu mais pas trop non plus)… Un mec t’expliquerai ça ieux que moi…
T’es douée lol lprépuceest le morceau d epeau qui recouvre le gland..quand on st circoncis le glanbd est « à l’air  » mais ça ne change rien..sauf que si quand même moi j’aime bien qu’on me masse la gland en jouant avec le prépuce sur le gland c’est bien aussi ..
Normalement quand un gars est circoncis c’est qu’on lui a enlevé sonprépuce !…….c pour ca que je me demande si en fait eca sert a qq chose de le anler!???
Bien sûr Mon premier copain était circoncis et ça ne posait aucun problème sur son désir et son intérêt à ce que je le caresse de mes mainsConcerti
Nan nan nan circoncis = on lui a coupé le frein ! Leprépuce , c’est toute la peau qui entoure lesexeen entier… donc frein coupé, le prépuce ne recouvre plus le gland tout seul, c’est tout ! Mais il est toujours là, et toujours de la même longueur
La circoncision Lacirconcisionconsiste a enlever leprepuceet non pas le frein. Quand un homme a ete circoncis, son gland n’est plus recouvert de cette peau qu’on appelle le prepuce. Enerectionla peau de la hampe est tendue et on ne peut pas la faire coulisser sur le gland. En general l’homme circoncis utilise unlubrifiant(vaseline, pommade, body lotion, salive ou mousse a savon) pour se masturber. On peut aussi les masturber sans lubrifiant, en faisant glisser la main seche directement sur la hampe et le gland dupenis . Il faut surtout apporter des caresses LEGERES car le gland est tres sensible, circoncis ou pas.
En fait chuis pas sûre du terme exact, tu n’as pê pas tort. Cela dit, quel que soit le nom, oui je te parle de la peau dupénis . Et oui c’est ça faire glisser la peau de sonsexele long de ce dernier… Plus ou moins loin, plus ou moins, doucement, en maintenant une certaine pression de ta main (serrer un peu mais pas trop non plus)… Un mec t’expliquerai ça ieux que moi…
Explications (masculines) L’ablation duprépuce(peau qui recouvre naturellement le gland) s’appellecirconcision . Du latin : couper tout autour. La peau mobile et souple qui recouvre tout le reste dupénis , est arretée naturellement par le frein. Certains hommes ont « pété » l’un des « cables » du frein en question, et leur peau descend le long du pénis légèrement plus bas que prévu naturellement. Cette peau mobile coulisse sur la hampe (partie du pénis située entre le gland et les testicules) et permet lemassagemanuel en va et vient. La main refermée autour du pénis procure des sensations agréables par simples effleurements (va et vient des doigts et de la paume, à peine en contact avec la peau en question). Donc, qu’il s’agisse demassagesou de simples effleurements manuels, la hampe est réceptive à ces types de caresses. Le gland, lui, est bcp + sensible lorsqu’il est « à l’air », c’est àdire nonrecouvert par le prépuce qui le protège. Le gland et surtout sa face antérieure (celle où le frein du prépuce se situe) demandent des caresses légères, très légères. C’est pourquoi lafellation »humide » est plus appréciée que les doigts « secs ». La langue et les lèvres (contrairement aux doigts) lubrifient naturellement le gland, par la salive. Leur peau est plus douce que celle de la main ou des doigts. En résumé : Masser la hampe en va et vient. Effleurer le gland en va et vient. Changer, varier, alterner les rythmes des va et vient ou des effleurements. Prendre (et conserver) au creux de ta main ses testicules. Voilà la base efficace pour le branler amoureusement. Toutes les autres nombreuses « options » et « variantes » dans tes gestes sont du ressort de ….l’intéressé qui saura te guider.
Ah! Eh ben tu m’en apprend des chose……!! donc en fait je dois laisser ma main sur sonprépuce (sa peau )et faire glisser sa peau, c ca? Repon….c important…!!!
T’as tout compris. Précision supplémentaire: Ta main (refermée sur sonpénis )sera placée de telle façon que le pouce et l’index (replié) massent son gland (découvert) tandis que les autres doigts et la paume de ta main massent l’ensemble du pénis, en faisant des va et vient. Varier le rythme des va et vient, varier le « serrage » de la main sont les clés d’unemasturbationréussie. En variante : tu tiens à pleine main son pénis à la base et ton autre main masturbe la partie supérieure de son pénis, y compris son gland. A mon avis, ta bouche,jalousedu succès de tes mains, ne va pas résister à l’envie d’entrer en scène.
Masturbation féminine : tout le plaisir est pour moi !
Comment lutter contre le vaginisme ?
Quelle est la taille moyenne du pénis ?
Pilule contraceptive : comment bien l’utiliser ?
Chaque jour, je veux les derniers buzz pour faire vibrer ma boîte mail

comment se masturber garcon

DDoS protection by Cloudflare

Ray ID: 3482d3964207156b
This process is automatic. Your browser will redirect to your requested content shortly.

comment se masturber garcon

Beauté Mode Sexo

Actu Sexo

Sexualité

Gynéco

Pratiques sexuelles

Désir et libido

Plaisir et orgasme

Problèmes sexuels

Célibataire

Rencontre amoureuse

Séduction

Ma vie de célibataire

Couple

Vie de couple

Infidélité

Séparation couple

Comprendre les hommes

Paroles d’hommes

Kamasutra

Positions Sexuelles

Tests & quiz amour

CosmoMan, coach d’amour

Questions à CosmoMan

Conseils du CosmoMan

Psycho Forme Astrologie Lifestyle Culture People Vidéos Jeux concours Boutique Newsletters Forum Irrésistible

American Pie / United International Pictures (UIP)

Je certifie ne pas envoyer d’e-mail indésirable
Les préliminaires, parlons-en avec une sexologue !
Absurde. Rien de tout ça n’ est exact…
Quand un homme se masturbe, parfois, il ne s’en rend même pas compte !Il saisit son smartphone, parcours le fil actu de Twitter et hop, il se rend compte subitement que comme par magie son autre main s’est glissée dans son pantalon !
Il est très tenté par les films pornoqu’il trouve sur le net et qui lui permettent dese masturber. D’un autre coté, il est frustré.
Vu le nombre incalculables de films porno dispo sur la toile, il ne sait pas vraiment laquelle choisir.Que faire si la vidéo suivante est encore mieux ?Faut-il cliquer sur cette vidéo qui offre en miniature une scène ultra hot ou au contraire, va-t-il être déçu parce qu’à part un gros plan sur une paire de seins, il n’y a rien d’autre à voir ?
Il se fige lorsqu’il entend un bruit dans l’appartement de peur d’être surpris en flagrant délit demasturbation .Même s’il vit seul, il a toujours peur que quelqu’un, n’importe qui, un cambrioleur ou le facteur le voit en train de se faire « du bien ».
Il est toujours partagé entre : naviguer sur son ordinateur avec sa main dominante ou… se masturber avec sa main dominante.
Un mec qui se masturbe vérifie 100 fois que le son de son ordi est coupé (ou d’un niveau acceptable pour que les voisins n’entendent pas ce qu’il regarde) ou mieux : il porte des écouteurs pour pouvoir regarder sonfilm pornosur le smartphone et jouir (sans mauvais jeu de mots) de la qualité des prestations orales des acteurs.
Quel homme n’a jamais, juste avant d’ éjaculer , tendu le bras pour attraper le paquet de mouchoirs mais s’est rendu compte que le paquet était vide ?L’horreur !Et là, 3 options : se « vider » dans la main, utiliser un vêtement ouéjaculer … dans le vide !
Quand un homme a fini de se masturber, il se demande toujours ce qui vient de se passer.Parce que pour lui, c’est un peu comme être dans un rêve éveillé.Il ne se souvient plus exactement de ce qui l’a conduit à glisser sa main dans son pantalon, mais une chose est sûre, il a aimé !
Les hommes qui se masturbent ont déjà tous fait ces pas de danse étranges pour parvenir à se trainer tant bien que mal jusque dans la salle de bain sans éjaculer en cours de route !
Ceux qui se masturbent en regardant des vidéos porno sur Youtube sont des pros du copier coller de liens pour faire disparaître les films hotde leur historique au profit de vidéos trop mignonnes d’animaux.Eh les gars, on n’est pas si naïves !

comment se masturber garcon

Partager cette vidéo :

J’aime

Tweeter

Partager

Vous regardez  » Comment bien se branler « , une de nos vidéos pour savoir comment faire.Cette vidéo a une durée de 11 minutes et 36 secondes, elle a été vue par 176 485 autres personnes et possède une note moyenne de 3.68 sur 5 d’après 573 votants.
pas asser de video sur branle homme

comment se masturber garcon
Vous êtes ici :Accueil / Sexo /Comment bien masturber un homme pour lui donner un maximum de plaisir
« 38 Conseils d’une experte en sexe pour rendre un homme fou de plaisir »
Faites le point sur votre vie de couple
Pour faire durer votre couple et créer un lien fort et intense avec votre homme, ne sous-estimez surtout pas l’importance de votreentente sexuelle .
En effet, car malgré le poids des sentiments amoureux et de la complicité, ce qui se passe sous la couette est essentiel pour ne pas dire primordial à la solidité du couple.
Une amante talentueuse touchera le cœur d’un homme en plein mil et pour très longtemps !
Alors ne négligez surtout pascet aspect de votre relation au risque de lasser votre partenaire car cela est bien connu : les hommes détestent la routine au lit …
Plus vous serez inventive et vous inciterez votre chéri à varier vos positions, plus vous lui proposerez desjeux de rôle , plus vous serez sexy et plus il sera flatté de vous voir vous investir dans votre vie érotique.
La sexualité est par ailleurs un excellent indicateur de l’état de santé de votre couple. Si tout va bien, il y a de fortes chances que le nirvana soit à votre portée et inversement, si votre relation s’étouffe quelque peu, l’extase ne sera sûrement plus au rendez-vous.
Le sexe est donc pour vous un moyen privilégié pour communiquer avec votre chéri. Les gros câlins sont des moments de proximité intenses et exclusifs qui font de votre relation avec votre homme un jardin secret ouvert sur mille paradis.
Vous n’êtes pas sans savoir mesdames, que la masturbation est pour les hommes une pratique sexuelle qui leur donne la possibilité d’accroître leur plaisir de manière « indépendante », sans recherche de performance, comme cela est souvent le cas lors d’un rapport sexuel où la plupart des hommes cherchent avant tout à satisfaire leur partenaire.
C’est pourquoi tous les hommes se masturbent occasionnellement ou régulièrement depuis leur adolescence. Ils peuvent ainsi être maîtres de leur jouissance, et savent précisément comment arriver au septième ciel.
Et pourtant, ne croyez pas que vous n’avez pas votre rôle à jouer dans cette histoire… car votre homme adore quand vous prenez les choses en main …
Votre homme aime avant tout vous voir entreprenante et audacieuse. Si vous osez le masturber comme il faut, vous deviendrez une amante d’exception à ses yeux …
Contrairement à la masturbation en « solitaire », ce que votre homme apprécie par-dessus tout dans vos caresses intimes c’est la complicité et l’harmonie qui vous unit lorsque vous vous faites déesse de ses fantasmes.
Contrairement à certains préjugés les hommes ont un orgasme beaucoup plus intense lorsque les sentiments sont au rendez-vous. Ce qu’ils ne peuvent pas trouver dans unevidéo pornopar exemple.
L’implication émotionnelle est donc un paramètre important dans le plaisir de votre homme car au-delà de l’aspect physiologique, il recherche avant tout la complicité et le partage.
Une amante tendre et mutine à la fois sera la consécration de tous ses fantasmes. Alors pourquoi ne pas être mille et une femmes à la fois en usant et abusant de votre imagination ?
Vous pouvez donc faire de la masturbation un rapport à part entière ou en faire un préliminaire pimenté en vue d’un rapport avec pénétration. A vous de mener la danse et de faire comprendre à votre homme qu’aujourd’hui c’est vous qui prenez les commandes du vaisseau de l’amour.
Pour faire de ce moment coquin un coin de nirvana et provoquer l’extase de votre homme, ne croyez surtout pas qu’un simple mouvement de va-et-vient monotone exercé avec votre poignet sera la clé de son plaisir.
Comme dans tout rapport sexuel, l’essentiel est avant tout d’être attentive au désir de votre partenaire et surtout vos capacités à faire monter le désir en lui.
A vous donc de susciter l’envie de votre homme lorsqu’il n’est pas à priori « intéressé » par l’idée d’un rapport sexuel au moment où vous avez prévu de passer à l’action.
Voici de plus amples explications : malgré ce que l’on peut penser, il arrive parfois que votre homme ne pense pas à un rapport sexuel. C’est à ce moment que votre opération séduction entre en jeu.
N’hésitez pas alors à lui suggérer un rapport car cette simple idée sera déjà un élément capital dans son plaisir. Sachez en effet que le fait de montrer à votre homme que vous avez envie de lui et plus particulièrement de lui procurer du plaisir uniquement avec vos mains lui permettra de se sentir chouchouté par sa chérie.
“38 conseils d’une experte en sexe pour rendre un homme fou de plaisir”… Une coach en sexualité trahit ce que les hommes attendent secrètement de leur compagne pendant le sexe. Peu d’hommes oseront vous le dire par peur de vous vexer. J’ai mis ces 38 conseils dans un rapport PDF que vous pouvezTélécharger Gratuitement en cliquant ici.
Au-delà d’une simple stimulation « mécanique » offerte à votre homme, vous lui montrez qu’il est au cœur de toute votre attention et vous valorisez son ego en renforçant son attachement pour vous.
Si le sexe de votre homme n’est pas en érection, vous pouvez commencer par le caresser doucement, de manière sensuelle sur l’ensemble de l’appareil génital.
Vous pouvez par exemple caresser ses bourses et même les prendre en main tout en faisant onduler vos doigts autour de sa verge. Une fois que votre homme est suffisamment excité et que l’érection est là, vos doigts pourront sensuellement se diriger vers le gland et le frein.
La meilleure technique sera de saisir le sexe en érection de votre homme en formant un cylindre avec votre main, de manière à recréer l’illusion d’un vagin ou d’une bouche.
Au début, privilégiez des mouvements plus lents puis par la suite, concentrez votre attention sur le gland et le frein qui sont les parties les plus sensibles de l’anatomie masculine.
Tout en remontant et en descendant le long de la hampe, focalisez-vous aussi sur la couronne.
A vous ensuite de varier le rythme de vos mouvements de va-et-vient pour procurer un plaisir encore plus intense à votre homme !
Vous pouvez commencer par accélérer vos aller-retours avec une masturbation franche où vos mouvements pourront être saccadés et toniques.
N’oubliez cependant pas d’entrecouper des instants de caresse sur ses bourses à chaque changement de rythme.
Gardez bien en tête que vous avez l’orgasme de votre homme à portée de main ! Vous pouvez donc jouer en calmant et en augmentant successivement l’excitation afin de lui procurer un orgasme plus fort.
Petite astuce mesdames : pour rendre votre chéri fou de plaisir vous pouvez aussi agrémenter votre séance de masturbation par des passages defellationtout en finissant avec vos mains : frissons garantis pour monsieur !
Cela est bien connu, un homme est au paroxysme de l’excitation lorsque sa chérie le regarde droit dans ses yeux tout en mouillant son sexe de sa salive suave !
Pour emmener votre partenaire au septième ciel et lui procurer un orgasme dont il se souviendra longtemps, lorsque vous sentez que votre homme va jouir, vous devez conserver un mouvement régulier tout en mettant son frein et plus généralement l’extrémité de son pénis au centre de votre attention.
Si vous voulez augmenter encore plus le plaisir de votre homme, une technique qui consiste à tirer la peau de son sexe vers ses bourses tout en serrant et desserrant vos doigts autour de son sa verge lui permettra d’avoir une éjaculation plus abondante mais aussi un orgasme plus long et plus intense.
Selon les limites que vous vous fixez en matière de sexe, vous pouvez aussi approcher votre visage, votre bouche ou encore vos seins lors de l’éjaculation de votre chéri. Cette initiative va décupler l’excitation de votre homme et vous procurer à vous aussi un plaisir partagé des plus intenses…
Si vous optez pour un final plus soft, laissez tout simplement sa semence se répandre sur son ventre.
Même s’il est vrai mesdames que tout l’art d’une séance de caresses réussie avec votre homme réside dans votre savoir-faire, il existe néanmoins quelques petites astuces qui mettront toutes les chances de votre côté pour faire voyager monsieur à travers des contrés interdites où plaisir et volupté seront vos seuls guides !
Pensez par exemple avant chaque séance de caresse avec votre chéri à bien lubrifier vos mains à l’aide de produits lubrifiants que l’on peut facilement trouver dans le commerce ou bien de manière plus naturelle, avec votre salive. L’huile végétale est aussi une alternative bio qui ne présente aucun danger pour le corps. A éviter par contre si vous avez prévu d’alterner masturbation et fellation, à moins de privilégier un goût qui ne vous rebutera pas !
Sachez également que les huiles végétales sont toutefois incompatibles avec l’usage des préservatifs.
Pour être sûre de satisfaire votre chéri uniquement avec vos mains, gardez à l’esprit que la masturbation masculine n’est pas seulement une action « mécanique », en effet, les sentiments, la complicité et la naissance du désir sont des éléments indissociables d’un moment intime réussi.
Grâce à vous, votre homme comprendra enfin que la masturbation n’est pas seulement synonyme de plaisir solitaire. L’orgasme céleste est désormais à sa portée et peut-être qu’il aura à son tour envie de vous offrir des moments de caresses intimes d’une rare intensité…
“258 Conseils pour Devenir la meilleure Amante de sa Vie”
C’est bien connu, l’amour d’un homme passe par le sexe. C’est ainsi.
Mais, êtes-vous certaine d’être vraiment un « bon coup » au lit ?
Vous êtes-vous déjà fait plaquer sans explication après seulement quelques nuits de sexe ?
Atteignez-vous l’orgasme à chaque fois ?
Ou bien êtes-vous l’une de ces femmes qui font l’amour sans se remettre en question ni chercher à s’améliorer ?
« 258 conseils pour garder un homme grâce au sexe » est le seul guide qui vous dévoile ce que toute femme devrait savoir pour se révéler sexuellement. Par exemple :
Pour qu’un homme vous considère comme la meilleure amante de sa vie… Vous devez juste être capable de suivre les conseils simples et concrets d’une femme qui connaît tout de la sexualité masculine etqu’elle vous dévoile dans ce guide .
Partager la publication « Comment bien masturber un homme pour lui donner un maximum de plaisir »
Accès immédiat: Remplissez le formulaire et cliquez sur « télécharger »
Tout comme vous je hais le spam. Votre email est donc en sécurité.
Découvrez cette particularité cachée de l’esprit des hommes qui explique ce qu’ils attendent vraiment d’une femme et comment l’utiliser pour attirer l’homme de vos rêves, créer une connexion profonde avec lui et lui donner envie de s’engager avec vous
La nouvelle Méthode en 3 Étapes Simples pour faire tomber un Homme Fou Amoureux de Vous… et le Garder aussi Longtemps que Vous le Souhaitez !
Comment lui offrir les meilleures fellations de sa vie et ne plus jamais le décevoir au lit !!
Ce livre culte propose une méthode « pas à pas » pour récupérer votre homme en très peu de temps
Copyright © 2017 ·LaVie2Couple.com

comment se masturber garcon

Edition Papier

+

Planète santé 25

Planète santé 24

Planète santé 23

Planète santé #8

Planète santé 22

Planète santé #7

Planète santé 21

Planète santé 20

Planète santé #6

Planète santé 19

Planète santé #5

Planète santé #4

Planète santé 18

Planète santé #3

Planète santé 17

Planète santé #2

Planète santé 16

Planète santé 15

Planète santé #1

Planète santé 14

Planète santé 13

Planète santé 12

Planète santé 11

Planète santé 10

Planète santé 9

Planète santé 8

Planète santé 7

Planète santé – Edition spéciale

Planète santé 6

Planète santé 5

Planète santé 4

Planète santé – Édition spéciale

Planète santé 3

Planète santé 2

Planète santé 1

Actualités et recherche

+

Recherche anticancer

Recherche et nouveaux traitements

Santé des people

Technologie

Addictions

+

Addiction au travail

Alcool

Binge drinking

Cannabis

Cigarette électronique

Drogues

Hyperconnectivité

Jeu excessif

Tabac

Alimentation et nutrition

+

Alimentation et enfants

Alimentation et grossesse

Anémie

Anorexie

Ballonnements

Boulimie

Café et chocolat

Cancer et alimentation

Carences et vitamines

Chirurgie de l’obésité

Cholestérol

Compléments alimentaires

Constipation

Gluten

Intolérances alimentaires

Intoxication et empoisonnement

Jeûne

Mécanismes de l’alimentation

Microbiote

Mieux manger

Reflux gastro-œsophagien

Régimes

Remèdes naturels

Sous-poids

Sucre, sel et graisses

Surpoids et obésité

Syndrome de l’intestin irritable

Troubles alimentaires atypiques

Troubles digestifs

Autour de la maladie

+

Acariens et animaux

Allergie médicamenteuse

Allergies (autres)

Alzheimer et démences

Antidiabétiques et insuline

Appendicite

Arthrose

Asthme

Autisme

BPCO

Calculs rénaux et biliaires

Cataracte

Cécité

Dépression

Diabète de type 1

Diabète de type 2

DMLA

Eczéma

Epilepsie

Fibromyalgie

Glaucome

Grippe

Hépatite

Hernie discale

Herpès

Infection urinaire

Infections nosocomiales

Insuffisance rénale

Lupus

Maladie de Crohn

Maladie de Parkinson

Maladies congénitales

Maladies génétiques

Maladies infectieuses

Maladies rares

Méningite

Migraines

Mucoviscidose

Ostéoporose

Prévention du diabète

Proches aidants

Psoriasis

Rhumatismes

Rhume des foins

Rougeole

Schizophrénie

Sciatique

Sclérose en plaque

Scoliose

Toxoplasmose

Traumatisme crânien

Trisomie

Tuberculose

Urticaire

VIH

Virus Zika

Vivre avec le diabète

Zona

Bébés, enfants et adolescents

+

Accidents

Acné

Alimentation et enfants

Allaitement

Autisme

Binge drinking

Caries

Coliques

Croissance

Douleurs chez l’enfant

Dyslexie

Ecrans et jeux vidéo

Être parent

Harcèlement

Haut potentiel

Hyperactivité

Maladies congénitales

Maladies infantiles

Pipi au lit

Prématuré

Puberté et adolescence

Soins du bébé

Sommeil des enfants

Sport et enfants

Trisomie

Troubles de l’apprentissage

Cancer

+

Cancer colorectal

Cancer de l’estomac

Cancer de la gorge

Cancer de la peau

Cancer de la prostate

Cancer du cerveau

Cancer du côlon

Cancer du foie

Cancer du poumon

Cancer du sein

Cancer et alimentation

Cancer et génétique

Cancer et sexualité

Cancers (autres)

Cancers gynécologiques

Dépistage du cancer

Leucémie

Mélanome

Recherche anticancer

Traitement anticancer

Vivre avec le cancer

Cardiovasculaire

+

Angine de poitrine

Arrêt cardiaque

AVC

Chirurgie cardiaque

Cholestérol

ECG

Embolie

Hypertension

Infarctus du myocarde

Maladies cardiovasculaires

Médicaments cardiovasculaires

Prévention cardiovasculaire

Thrombose et varices

Ethique, politique et droit

+

Caisse et assurance maladie

Directives anticipées

Don d’organe

Don du sang

Dossier médical

Droits du patient

Fin de vie et soins palliatifs

Génétique

Hôpital et cabinets médicaux

Médecine humanitaire

Médecine légale

Relation patient – médecin

Grossesse

+

Accouchement

Alcool, tabac et grossesse

Alimentation et grossesse

Allaitement

Césarienne

Dépression périnatale

Diabète gestationnel

Diagnostic prénatal

Grossesse et désir d’enfant

Infertilité et PMA

Interruption de grossesse (IVG)

Maux de grossesse

Médicaments et grossesse

Péridurale

Prématuré

Toxoplasmose

Gynécologie

+

Autres méthodes contraceptives

Cancer du sein

Cancers gynécologiques

Chlamydia

Contraception naturelle

Endométriose

Gonorrhée

Herpès

Implant contraceptif

Incontinence

Infection urinaire

Infertilité et PMA

Interruption de grossesse (IVG)

Ménopause

Papillomavirus (HPV)

Pilule contraceptive

Pilule d’urgence

Santé sexuelle

Sexualité féminine

Stérilet

Syndrome prémenstruel

Syphilis

Médicaments, examens et traitements

+

Allergie médicamenteuse

Amputation

Anesthésie

Anti-inflammatoires

Antibiotiques

Antidépresseurs

Antidiabétiques et insuline

Aspirine

Automédication

Chirurgie cardiaque

Chirurgie de l’obésité

Chirurgie esthétique

Coloscopie

Compléments alimentaires

Dépistage du cancer

Effet placebo

Examens médicaux

Génétique

Hypnose

Médicaments cardiovasculaires

Médicaments et grossesse

Méditation de pleine conscience

Paracétamol

Péridurale

Prothèses, implants et greffes

Psychothérapie et autres traitements

Psychotropes

Recherche et nouveaux traitements

Rééducation

Remèdes naturels

Stimulation cérébrale profonde

Technologie

Technologie en chirurgie

Thérapies alternatives

Traitement anticancer

Tranquillisants et somnifères

Vaccins

Viagra

Personnes âgées

+

Alimentation des seniors

Alzheimer et démences

Arthrose

Bien vieillir

Canicule

Cataracte

DMLA

Fin de vie et soins palliatifs

Glaucome

Maladie de Parkinson

Médecine anti-âge

Mémoire

Ostéoporose

Proches aidants

Rhumatismes

Soins des aînés

Vieillir chez soi

Psycho et cerveau

+

Addiction au travail

Alzheimer et démences

Anorexie

Antidépresseurs

Anxiété et crise psychique

Aphasie

Autisme

Borderline

Boulimie

Burnout

Dépression

Dépression périnatale

Déprime hivernale

Deuil

Douleurs chroniques

Dyslexie

Ecrans et jeux vidéo

Effet placebo

Emotions

Être parent

Harcèlement

Haut potentiel

Hyperactivité

Hyperconnectivité

Hypnose

Libido

Mécanismes du cerveau

Méditation de pleine conscience

Mémoire

Phobie

Psychothérapie et autres traitements

Psychotropes

Santé du couple

Schizophrénie

Sexothérapie

Stimulation cérébrale profonde

Stress

Suicide

Troubles alimentaires atypiques

Troubles bipolaires

Troubles de l’apprentissage

Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Violence domestique

Santé au masculin

+

Andropause

Appareil génital masculin

Cancer de la prostate

Ejaculation précoce

Infertilité et PMA

Sperme et infertilité

Transpiration

Troubles de l’érection

Troubles sexuels

Viagra

Santé au quotidien

+

Acariens et animaux

Accidents

Acné

Allergie médicamenteuse

Allergies (autres)

Anémie

Bactéries résistantes

Ballonnements

Blessures

Bronzage et coup de soleil

Brûlure

Canicule

Carences et vitamines

Caries

Conjonctivite

Constipation

Diarrhée

Douleurs du genou

Douleurs musculaires

Environnement

Fatigue

Froid et santé

Gastro-entérite

Gencives

Grippe

Incontinence

Intoxication et empoisonnement

Jetlag

Mal de dos

Mal de tête

Mécanismes du corps

Médecine anti-âge

Médecine humanitaire

Microbiote

Migraines

Migration et santé

Mycose des ongles

Perte de cheveux

Perturbateurs endocriniens et polluants

Pieds

Piqûres d’insectes

Piqûres de tique

Pollution

Problèmes de peau

Rééducation

Reflux gastro-œsophagien

Rhume des foins

Rhume et refroidissement

Ronflements

Santé au travail

Santé bucco-dentaire

Sécheresse oculaire

Syndrome de l’intestin irritable

Tatouage et piercing

Toux et maux de gorge

Transpiration

Troubles auditifs et surdité

Troubles de l’odorat

Troubles de la vision

Troubles de la voix

Urgences

Urticaire

Verrue

Vertiges

Sexualité et couple

+

Cancer et sexualité

Chlamydia

Ejaculation précoce

Gonorrhée

Herpès

Libido

Papillomavirus (HPV)

Santé du couple

Santé sexuelle

Sexothérapie

Sexualité féminine

Syphilis

Troubles de l’érection

Troubles sexuels

Viagra

VIH

Sommeil et insomnies

+

Apnée du sommeil

Fatigue

Jetlag

Ronflements

Sommeil

Sommeil des enfants

Somnambulisme

Tranquillisants et somnifères

Sport, loisirs et voyages

+

Altitude

Blessures et accidents de sport

Bouger pour sa santé

Bronzage et coup de soleil

Course à pied

Dopage

Douleurs du genou

Douleurs musculaires

Jetlag

Mal de dos

Maladies infectieuses

Natation et baignade

Noyade

Piqûres d’insectes

Piqûres de tique

Randonnée

Rééducation

Sport et enfants

Sports d’hiver

Traumatisme crânien

Vaccins

Voyages

Les plus consultés

Urétrite (homme)

Thrombose veineuse

Zona

Balanite

Traumatisme crânien

Calculs rénaux

Méningite aiguë

Hématémèse

Infection urinaire

Entorse de la cheville

Vaginite

Hypotension

Vertiges

Angine de poitrine

Lombalgies communes (aiguës, subaiguës, chroniques)

Embolie pulmonaire

Hernie discale

Insuffisance veineuse chronique

Hypothyroïdie

Hyperthyroïdie

Accéder par thème

Les gestes qui sauvent 7

Les signes d’ alerte 1

Mon enfant est malade 64

Mon enfant s’est blessé 16

Mon enfant doit prendre un médicament 8

Les bons gestes 2

Les plus consultés

Coup à la tête

Hématémèse

Rougeur

Ecoul.urétral

Douleur thorax

Taches rouges

Douleurs selle

Toux grasse

Jambe gonflée

Polyurie

Nausées

Œil rouge

Œdème des MI

Fièvre

Cervicalgies

Dépression

Entorse

Mal à l’oreille

Piqûre de tique

Constipation

Accéder par thème

Les droits du patient

Le choix du médecin

Relation patient-médecin

Santé mentale

La visite médicale

Le dossier patient

La facture médicale

L’erreur médicale

Assurances

Voyage, séjour à l’étranger et prise en charge des soins par une assurance

Travail et santé

Le don d’organe

Fin de vie

Autorités compétentes

Les plus consultés

Contester une facture

L’hospitalisation contre le gré du patient

Euthanasie passive

Litiges de nature financière : organismes compétents

Remboursement de factures : quel délai?

Primes d’assurance maladie : quand on n’arrive plus à payer

Rédiger ses directives anticipées

Victime d’une erreur médicale

Les droits du patient

Litiges avec l’assurance-maladie : que faire?

Remboursement des soins durant la grossesse

Litiges avec un médecin : que faire?

Décryptage de la facture médicale

Accident de travail : direction les urgences?

Litiges avec l’assureur ou le médecin : que faire?

Questions sur la santé lors d’un entretien d’embauche

Tour du monde : comment s’assurer?

L’erreur médicale

Comprendre pour mieux choisir

Assurances-maladie : base ou complémentaire?

Agenda

Partenaires

Home

Magazine

Bébés, enfants et adolescents

Être parent

Dernière mise à jour 03/11/14|Article
Les parents se sentent souvent démunis face aux comportements et questions des jeunes enfants qui découvrent leur corps. Qu’est-ce qui est normal, qu’est-ce qui ne l’est pas? Et surtout, comment réagir? Les réponses d’une spécialiste pour permettre un sain apprentissage du corps et de la sexualité à vos enfants.
Le retard de croissance des enfants ou des adolescents est parfois dû à un déficit de l’hormone de croissance…
Plus qu’un phénomène de librairie, l’intelligence à haut potentiel est une réalité pour environ 2 à 5…
Un bébé qui pleure met ses parents en émoi, les poussant à en chercher la raison: a-t-il faim?
Chez soi ou en maison de naissance, l’accouchement ne présente pas davantage de risques qu’en maternité. A condition d’être bien préparé et que la grossesse ne présente pas de complication.
Quel enfant n’a pas un jour eu envie de rester à la maison plutôt que d’aller à l’école? Chez certains toutefois, il s’agit moins d’un caprice passager que d’une véritable phobie scolaire, qui nécessite alors une prise en charge psychologique.
Et si l’adolescence était aussi une période de grande remise en question pour les parents? C’est le postulat de Nino Rizzo, psychologue et psychothérapeute à Genève et auteur de «Parents d’ados. Une crise peut en cacher une autre», aux éditions Médecine & Hygiène. Interview.
On sait que le stress, la surcharge de travail, la fatigue, le divorce, la charge familiale peuvent avoir un impact majeur sur la santé.
La grossesse, l’accouchement et les semaines qui suivent sont faits de bouleversements. Entre changements, peur et bonheur, le point avec l’Antidote.
Laisser les enfants prendre tous les risques ou au contraire tout interdire ? L’Antidote nous expose les risques et les conseils des médecins.
La sexualité des petits enfants est souvent taboue pour les parents. Voir son bébé explorer ses zones génitales, puis devoir répondre aux premières questions du jeune enfant, restent souvent des moments de grande gêne ou d’embarras. «Or, il est essentiel pour le développement que l’enfant puisse bien vivre la découverte, l’exploration de son corps et de la sexualité, sans avoir l’impression de faire quelque chose de mal, d’interdit, et qui déplaît à ses parents. D’ailleurs, même si l’adulte choisit de ne pas réagir, tout en étant embarrassé, l’enfant ressentira son malaise à travers son langage non verbal, ses mimiques, ses gestes et regards», souligne Sophia Lessard. En septembre dernier, la sexologue, conférencière, formatrice et auteure de livres sur l’éveil sexuel des enfants*, était en Suisse romande pour partager ses connaissances. L’occasion de répondre aux principales questions que se posent les adultes face à l’éveil sexuel des petits enfants.
L’éveil sexuel commence dès la naissance, voire même avant. La sexualité de l’enfant, qui est en développement, ne peut être assimilée à celle de l’adulte, parce qu’elle ne répond pas aux mêmes besoins. Chez l’enfant, il s’agit avant tout d’un jeu, d’une découverte et d’une expérimentation de son corps et de ses réactions. De la même manière qu’il touche et découvre un jour son nez, ses pieds et ses orteils ou sa bouche, le petit enfant explore ses zones génitales.
Plus tard, cet éveil à la fois affectif, sensuel et sensoriel va amener l’enfant, assoiffé de nouvelles expériences et de connaissances, à apprendre aussi de nouveaux mots (pénis, vulve, intimité, amoureux, etc.) et concepts.
La communication autour de la sexualité débute également à la naissance. Elle est d’abord non verbale, à travers l’interaction entre l’enfant et ses parents au quotidien: le contact, les gestes, les caresses, l’allaitement, le bain, la voix apaisante de la mère, etc. «Ce sont autant de moments de bien-être très intenses, et qui déclenchent déjà la lubrification vaginale chez la petite fille et l’érection chez le petit garçon, qui sont des réactions naturelles, non contrôlées», explique Sophia Lessard.
Toutefois, ces réactions peuvent déjà mettre les parents mal à l’aise, se demandant s’ils font quelque chose de mal. Une étude a ainsi montré qu’on consacrait beaucoup moins de temps à changer les couches d’un bébé garçon que celles d’une fillette. Cela parce que le petit garçon a des réactions visibles (des érections). Dès lors, gênés, certains adultes se limitent à effectuer les gestes essentiels, sans autres marques d’affection. Or, l’enfant a besoin de ces contacts, de tendresse, de massages, sans fonction abusive. «Il s’agit non seulement d’accueillir l’enfant avec bienveillance au début de sa vie, mais aussi de lui donner le goût de vivre. Laissé à l’abandon, sans affection, il risque de s’éveiller plus lentement à son entourage, voire de subir des carences qui le portent à se laisser mourir», souligne la sexologue.
Vers l’âge de deux ans, l’enfant va commencer à poser des questions, avant tout pour connaître les noms des choses: «C’est quoi ça?» Le langage qu’on utilise a alors toute son importance. «Il faut appeler les choses par leur nom, être le plus concret possible, car la capacité d’abstraction est réduite à cet âge, souligne Sophia Lessard. Ainsi, tout comme un nez est un nez, un pénis est un pénis, et non pas un zizi ou une zigounette. Et une vulve est une vulve. Les choux, petites graines et autres mots fantaisistes sont à proscrire!» En cas de gêne du parent, ou si l’enfant ne pose pas de questions, on peut avoir recours à des livres d’images destinés à expliquer l’anatomie et la sexualité aux enfants, ou à des poupées sexuées par exemple.
Il est essentiel aussi, pour la future vie sexuelle de l’enfant, et l’image qu’il a de son propre corps et de celui des autres, d’utiliser un langage neutre, qui n’assimile pas la sexualité et les zones intimes du corps à quelque chose de sale, de honteux.
«La manière dont nous transmettons notre vision de notre corps et de son fonctionnement aura une grande répercussion sur la capacité de nos enfants à aimer leur propre corps, leur fierté à se l’approprier et, plus tard, sur leur faculté à aimer celui des autres», souligne la spécialiste.
Il est cependant inutile de se lancer dans un long cours d’anatomie. Une à quatre phrases avec des mots simples suffisent lorsqu’on aborde un sujet pour la première fois. Il faut dire aux enfants la vérité qui les concerne. Ainsi, Sophia Lessard cite l’histoire de la petite fille qui vient vers sa mère pour lui demander: «C’est un bouton, ça?», en montrant son clitoris. Lui répondre «Non, c’est ton clitoris» la satisfera. L’enfant reviendra d’elle-même pour s’assurer d’avoir bien compris, voire pour développer le sujet abordé.
Il en va de même lorsque, entre 4 et 6 ans, vient la période des «Pourquoi?» et des «Comment?» Au lieu de répondre de suite, il est conseillé aussi de demander d’abord à l’enfant: «Et toi, qu’en penses-tu?» Cela permet de savoir où en sont ses connaissances et d’y adapter son discours. C’est lorsque l’enfant revient à la charge qu’on pourra aller plus loin, mais toujours à son rythme, au gré de ses expériences. Par exemple, le jour où le petit garçon, alors qu’il a déjà eu de nombreuses érections auparavant, s’aperçoit consciemment de cette réaction de son corps, il pourrait s’en effrayer: «Va-t-il rester comme ça?» Ce sera l’occasion de lui expliquer que cela s’appelle une érection et que son pénis monte et redescend ensuite.
La sexualité infantile s’éveille au gré du vécu, des circonstances, sans préméditation. C’est fortuitement, en touchant ses zones génitales, qu’il va remarquer que caresser ces endroits est agréable. Au départ, il ne recherche pas ce plaisir, comme le fait l’adulte, mais le découvre. Se rendant progressivement compte que cela lui donne des sensations particulières, il va répéter ces gestes pour mieux comprendre ce qui se passe dans son corps. D’où des comportements compulsifs, «un peu comme lorsque l’enfant joue avec un nouveau cadeau», illustre Sophia Lessard.
En général cette découverte se fait entre la 2 eet la 3 eannée. Selon certaines recherches, le tiers des enfants entre 3 et 8 ans pratique l’autostimulation.
La masturbation est une pratique naturelle qui dure toute la vie. L’enfant doit pouvoir s’y adonner sans se sentir coupable pour apprendre le fonctionnement de son corps, ce qui lui permettra d’avoir une vie sexuelle adulte satisfaisante.
Dès lors, comment réagir lorsqu’on découvre son enfant en train de se caresser en regardant son dessin animé préféré? En aucun cas, il faut lui dire quelque chose de culpabilisant ou d’effrayant comme: «Arrête ou ton zizi va tomber!» ou «Arrête et va te laver les mains!» ou «Va faire ça dans ta chambre!». Ce sont là des phrases qui risquent de faire assimiler à l’enfant la sexualité et sa zone génitale comme quelque chose de sale ou de honteux, et qu’on ne peut le toucher qu’en cachette. De même, le fait d’essayer de faire diversion à chaque fois, en lui proposant une autre activité, constitue un message négatif, qui va l’inciter à se cacher pour s’auto-stimuler, tout en le culpabilisant.
Le moment où l’enfant commence à se masturber est donc aussi l’occasion de lui apprendre la notion d’intimité, qu’il y a droit et que son corps lui appartient. «Il faut préciser que l’intimité ne signifie pas « en cachette »», souligne Sophia Lessard. On lui dira plutôt que l’intimité, à la maison, c’est de s’isoler dans un endroit comme sa chambre, où il est seul et tranquille, sans être dérangé pour faire toutes les choses qu’il aime: dessiner, bricoler, regarder des livres, etc. «Au-delà du bien et du mal, on apprend ainsi des règles de sécurité à l’enfant sans lui transmettre la peur. Car lorsqu’il s’explore son intimité, personne ne pourra le voir et mal interpréter ses gestes ou être tenté de l’initier à d’autres pratiques», ajoute la spécialiste. Cette sécurité de son apprentissage de la sexualité est donc aussi un moyen de prévenir les abus sexuels.
La masturbation peut néanmoins être le signe d’un trouble en lien avec un événement particulier. Par exemple, si l’enfant a vu des images pornographiques, s’il a assisté à un rapport sexuel entre adultes, ou encore s’il a été involontairement initié à des comportements sexuels inappropriés par d’autres enfants, plus âgés. Il faut s’en inquiéter et consulter un sexologue lorsque l’enfant pratique la masturbation de façon compulsive, au point de se faire mal, d’irriter ses parties génitales et de délaisser ses autres centres d’intérêt.
A un moment donné, l’enfant, même s’il est habitué à voir ses parents, frères et sœurs, copains et copines nus, va commencer à les détailler du regard, à étudier leur anatomie sexuelle dans les moindres détails. Ce passage normal lui permet de comparer son corps à celui des autres, de constater les différences et de prendre conscience de l’existence des deux sexes.
«La question de la nudité des parents devant les enfants est controversée, note Sophia Lessard, certains spécialistes la proscrivent. Mais j’estime qu’à trop vouloir se cacher, on excite davantage leur curiosité qui peut alors devenir malsaine. Parallèlement, cela lui donne à penser que le corps nu est quelque chose de honteux et qu’on ne doit pas le montrer. Toutefois, lorsque le parent ressent un malaise devant ses regards insistants, mieux vaut arrêter de se montrer, ou de prendre son bain avec lui. De toute manière, l’enfant ressentira le malaise», note la sexologue. C’est l’occasion de lui rappeler aussi la notion d’intimité, dont les adultes aussi ont besoin.
L’exhibitionnisme de l’enfant est également un passage normal, nécessaire pour développer son identité de genre. Montrer son corps nu, de manière naïve, innocente, lui permet progressivement d’apprendre les règles en matière de nudité en vigueur dans la société. «Des parents ouverts d’esprit, qui le laissent faire ses expériences, lui permettront de franchir une nouvelle étape au cours de laquelle il deviendra beaucoup plus pudique. Une pudeur qu’il faudra également comprendre et respecter le moment venu, sans se moquer –«J’ai vu tes fesses!» ou «C’est moi qui ai changé tes couches, arrête d’être si pudique»– en le laissant s’habiller et se déshabiller seul, se laver ou aller aux WC en fermant la porte, etc. Et en lui expliquant que son corps lui appartient bel et bien.
«Contrairement à l’adulte, l’enfant ne cherche pas à entrer en contact avec un autre pour assouvir un besoin, mais pour apprendre à se connaître lui-même et comprendre sa sexualité, relève Sophia Lessard. Jouer au docteur est le jeu le plus vieux du monde, auquel presque tout le monde a joué. Il s’agit d’un jeu habituel, qui peut se faire même s’il est pratiqué avec des enfants de même sexe.»
Ces jeux de découverte sexuelle sont généralement passagers, mais fréquents pendant une période. Pour que cela se passe en toute sécurité, il est conseillé de surveiller de loin. Il faut ainsi fixer les limites et règles du jeu, en expliquant à l’enfant qu’il peut y jouer uniquement avec des amis du même âge et à condition que chacun se sente libre de participer ou d’arrêter de jouer.
«Et il faut leur donner ce que j’appelle la « règle des trous », conseille Sophia Lessard. Les enfants doivent savoir qu’ils ne doivent rien mettre dans les trous de leur corps ou de celui de leurs amis: ni dans les oreilles et les narines, ni dans la bouche, le vagin ou l’anus. Ce faisant, on leur apprend aussi à imposer leurs propres limites et le droit de dire « non » lorsque quelque chose leur déplaît.»
Le site de santé Planetesante.ch s’adresse au grand public. Basé sur une information indépendante, il met gratuitement à disposition de tous des contenus validés par des médecins romands et rédigés par des journalistes ou des spécialistes de la santé, en partenariat avec de nombreuses institutions de Suisse romande (hôpitaux universitaires, facultés de médecine, ligues de santé, organismes de prévention, sociétés cantonales de médecine…).
Planetesante.ch propose des contenus rédigés dans des termes simples et compréhensibles, régulièrement mis à jour. Vous trouverez ici un magazine réunissant des milliers d’articles et des vidéos sur votre santé au quotidien (« Magazine. Ma santé au quotidien »), des fiches sur des maladies (« Maladies », « Maladies enfants »), un module d’aide à la décision en cas de problème (« Urgences. Que faire si… ? »), et des articles et audios juridiques en lien avec la santé (« Droit et santé. On en parle »).

comment se masturber garcon

De A à Z
Dossiers
Blogues
Magazine
Infolettre
Actualités
Outils
Tests

Grossesse Ouvrir

1er trimestre
2e trimestre
3e trimestre
Accouchement
Santé et bien-être
Infolettre

0 à 12mois Ouvrir

Développement
Nourrir
Soins et bien-être
Vie de famille
Apprentissages et jeux
Fiches d’activités
Santé

1 à 3ans Ouvrir

Développement
Lecture et langage
Alimentation
Soins et bien-être
Vie de famille
Garderie
Apprentissages et jeux
Fiches d’activités
Santé
Comportement et discipline

3 à 5ans Ouvrir

Développement
Lecture et langage
Alimentation
Vie de famille
Garderie
Apprentissages et jeux
Fiches d’activités
Comportement et discipline
Santé

5 à 8ans Ouvrir

Développement
À l’école
Jouer et bouger
Fiches d’activités
Vie de famille
Lecture et langage
Alimentation
Comportement
Santé

Les comportements suivants ne sont pas communs chez un jeune enfant et méritent une attention particulière. Certains d’entre eux peuvent d’ailleurs être le signe d’un sévice sexuel.
« Les comportements sexuels chez l’enfant »
Votre opinion est importante. Merci de nous dire ce que vous pensez du texte :
Q1 – Est-ce que l’information de cette page est pertinente?

Très pertinente (c’est l’information que j’espérais)
Pertinente
Peu pertinente
Très peu pertinente (ce n’est pas l’information que j’espérais)

Actualités
Qui sommes-nous?
Contactez-nous
Magazine
Infolettre

Twitter
Facebook
Pinterest
YouTube

Il est normal que les jeunes enfants se lancent dans différents types d’exploration ou de jeux sexuels. Il arrive fréquemment que les enfants d’âge préscolaire, lestrottineurset les bébés touchent leurs parties génitales, mais ils le font pour des raisons différentes.
Chez le bébé, la découverte des parties génitales se fait avant tout par hasard, pendant que l’enfant explore son corps. Puisque le bébé a tendance à répéter les sensations qu’il juge agréables, il n’est pas rare de voir un bébé jouer avec ses organes génitaux.
Puisque les enfants de 1 an à 3 ans sont plus au fait de leur corps et de leurs parties génitales, ils explorent leur corps plus volontairement, à la recherche d’une certaine stimulation sexuelle. Pour certains, c’est une question de détente. Ils vont alors se caresser en se couchant, avant lasieste , et s’endormir.
Pour leur part, les enfants de 3 ans à 5 ans ont conscience de leur corps et de leur anatomie et sont curieux de savoir si les autres enfants sont comme eux. Plusieurs enfants baisseront alors leur pantalon pour se montrer à l’autre et observer l’autre. La curiosité est la raison principale de ces explorations.
Certains enfants ne se contenteront pas de se dévêtir ou de regarder l’autre, ils veulent toucher l’autre ou veulent que l’autre les touche. Ce comportement est normal à cet âge, car les enfants commencent à tisser leurs premières relations amicales et ils recherchent de plus en plus d’interactions avec des enfants de leur âge.
Ils peuvent aussi poser des questions sur les différences entre les garçons et les filles et sur la façon dont les enfants sont conçus. Ce sont des questionnements typiques d’un grand nombre d’enfants.
Puisque les explorations sexuelles varient d’un enfant à l’autre, il n’est pas toujours simple de distinguer les comportements normaux des comportements problématiques. Voici quelques indications pour vous aider.
Si votre tout-petit explore son corps ou participe à des jeux sexuels, essayez de garder votre calme. Les jeunes enfants ne savent pas encore quels comportements sont appropriés ou non, et ils doivent apprendre ce qu’est la pudeur. Il est toutefois important de faire comprendre à votre enfant que certaines parties de son corps sont intimes et ne devraient pas être touchées par des adultes ni des enfants plus vieux. Pour ce qui est des explorations avec d’autres enfants de son âge, il est important de dire à votre tout-petit que, s’il n’est pas à l’aise, il doit le dire à l’autre enfant et s’adonner à un autre jeu.
Lorsque votre bébé ou votre très jeune enfant touche ses parties génitales à des moments inopportuns, contentez-vous d’enlever sa main ou d’attirer son attention sur autre chose. Même si votre enfant est très jeune, voire bébé, vous pouvez lui dire qu’il a découvert ses parties génitales, mais qu’il vaut mieux faire une activité puisque vous êtes ensemble.
Dans le cas d’un enfant d’âge préscolaire, le mieux est de lui expliquer que l’autostimulation (masturbation) devrait se faire dans une pièce à l’abri des regards, comme sa chambre ou la salle de bain. Évitez les commentaires qui pourraient susciter des sentiments de honte et de culpabilité.
Vous pouvez vous préparer à répondre auxquestions sur la sexualitéque les enfants posent généralement. Vous pouvez trouver de bons livres sur le sujet dans une librairie ou dans unebibliothèque . Ils vous aideront à aborder la question d’une façon amusante, comme si vous racontiez une histoire. Vous avez accès à une grande gamme de livres, alors choisissez les ouvrages qui vous conviennent le plus et qui ne vous mettent pas mal à l’aise. (Consulter nos suggestions plus bas.)
Comportements plus à risque d’être le signe d’un abus sexuel
Si les comportements sexuels de votre enfant vous inquiètent, consultez un médecin. Si vous craignez qu’on ait agressé sexuellement votre enfant, contactez laDirection de la protection de la jeunesse(DPJ) ou votre CLSC.
Révision scientifique :Geneviève Parent, sexologue et psychothérapeute Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir Mise à jour :Mai 2014
Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.
Naître et grandir offre une source d’information fiable et validée par des professionnels de la santé. Notre site soutient les parents dans le développement de leur enfant. Naître et grandir est financé et publié par la
Fondation Chagnon .
Avertissement. Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.

comment se masturber garcon

A privacy reminder from YouTube, a Google company

TUTO : COMMENT SE MASTURBER ? ET A QUEL AGE ? CONSEIL POUR UNE MEILLEUR VIE

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
The interactive transcript could not be loaded.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

People & Blogs

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.