comment souder du zinc

A privacy reminder from YouTube, a Google company

professionnel soude une gouttière en zinc sur maison neuve comment souder le Zinc

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Howto & Style

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Proffesionel Soudure surgouttière en zinc couverture charpente

comment souder du zinc

Moteur de recherche

Rechercher

S’inscrire
Connexion

Editer mes informations

Se déconnecter

Posez votre question
Anonyme- Dernière réponse le 27 août 2013 à 09:09paraussois
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

comment souder du zinc

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Choisir un poste à souder
Souder
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Tous les experts
Trouvez un pro près de chez vous

Chercher

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cet article.
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Vos questions sontentre de bonnes mains
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
Qu’il s’agisse
de souder de l’aluminium ,
cuivre ,acier ,
inox , zinc,or ,
fonteouplastique ,
chaque métal nécessite un mode
de soudure selon sa structure et selon l’épaisseur des pièces à
souder.
Soudure zinc :
quel procédé et quelle méthode ?
Recommandée  :
soudure à froid du zinc.
Recommandée  :
brasure du zinc à l’aide d’unelampe à souder
équipée d’un fer ou d’unfer à souder .
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
technicien etude et chantier chauffage plomberie
beotien patenté qui apprend tous les jours
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Tout le guide pratique poste à souder
Vos questions sont entre de bonnes mains

comment souder du zinc

Espace membre

Identifiez-vous
Devenir membre
S’inscrire à la newsletter

Mon panier
Mon panier est vide

article pour €
Commander

Dans tout le site

Dans tout le site
Conseils pratiques
Agenda du bricoleur
Forum
Boutique
Plan
Je veux…
Réalisations des lecteurs

Accueil >

Conseils pratiques
>

Charpente – Couverture >

Gouttière en zinc : souder le talon

Réalisations lecteurs

Un garage bien bâti

Acheter le magazine

S’abonner à Système D

– Dossier Bois: Des idées et des projets pour tous les budgets
Comme le plomb ou le cuivre, le zinc se brase à chaud avec un fer à gaz (butane) à panne large et des baguettes spéciales à forte teneur en étain. Toute la difficulté consiste à ne pas percer le zinc tout en réalisant une fusion suffisante du métal d’apport pour obtenir une brasure solide. 
Le travail du zinc ne s’improvise pas. De longues heures de pratique sont nécessaires pour parvenir à réaliser des soudures régulières et étanches. Entraînez-vous sur des chutes pour maîtriser la température du fer et la régularité du cordon.
Une bonne préparation des pièces est la base de la réussite. Frottez les zones à travailler à la laine d’acier fine jusqu’à ce que le métal soit uniformément brillant. Avant de braser les éléments entre eux, appliquez du flux décapant avec un pinceau.
Certains professionnels travaillent encore à l’acide chlorhydrique pour décaper le métal en profondeur. Une solution risquée susceptible de percer le zinc si l’acide n’est pas rincé rapidement.
Pour couper la gouttière, l’usage d’une cisaille “grignoteuse” est idéal. À défaut, vous pouvez couper le zinc avec une scie à métaux. Dans ce cas, veillez à ne pas déformer le profilé.
À l’opposé de la naissance, l’extrémité haute de la gouttière est fermée par un talon préfabriqué. Ébavurez les bords de la gouttière à la lime douce avant d’emboîter le talon.
Appliquez du flux décapant sur la zone (sans excès). Chauffez l’angle intérieur au chalumeau, puis appliquez la baguette d’étain sur la panne. L’étain fond et s’infiltre entre les pièces.
Inscrivez-vous gratuitementpour réagir ou identifiez-vous :
En ce moment :430 utilisateurs actifs
le 31/03/2017 à 10:50 par chris09300
© PGV MAISON 2017 – Tous droits réservés – Systemed.fr est certifié OJD

comment souder du zinc

Aménagement

Aménagement intérieur

Cloisons, portes, escaliers

Combles

Conseils d’architecte

Cuisine

Petits espaces

Salle de bains

Revêtements

Murs

Plafond

Sols

Travaux

Charpente et couverture

Electricité

Faire construire

Isoler

Plomberie et robinetterie

Rénover

S’éclairer

Se chauffer

S’outiller

Pratique

Questions-réponses

Fiches pratiques

Pas-à-pas illustrés

J’apprends en vidéo

Boutique

Aménagement cuisine

Aménagement dressing

Aménagement salle de bain

Gros outillage

Outillage à main

Outillage électrique

Outils peinture

Peinture murale

Portes coulissantes

Revêtement sol

Plus d’outillage

Jeux

On range le garage !

Deco.fr

Bricolage et travaux

Charpente et couverture

Souder une gouttière en zinc

Une gouttière en zinc combine solidité et esthétisme. Mais pour garantir la parfaite étanchéité de ces gouttières, leur installation réclame de la rigueur. Nos conseils pour réussir la soudure d’une gouttière en zinc.

Gouttière en zinc : la méthode de la soudure Après avoir fixé les crochets sur la gouttière en zinc dimensionnée selon les besoins, il faut assembler les différents éléments. La soudure est une des méthodes utilisées, avec le collage.

Comment souder la gouttière en zinc ? Pour préparer la soudure de la gouttière en zinc et de la naissance (partie d’évacuation des eaux), peignez une mince couche de flux décapant sur les bords qui seront soudés. Avec un fer à souder et le métal d’apport (alliage avec un tiers d’étain), placez des points de soudure tout le long de la jonction. La baguette de métal étant composée de métaux lourds, l’importante toxicité des vapeurs implique le port d’un masque adapté. Lorsque les différents points sont présents sur la jonction, passez la panne du fer sur l’ensemble jusqu’à lisser et former une ligne régulière. La brasure va ainsi s’infiltrer par capillarité et permettra une soudure durable.

Gouttière : assemblage avant la mise en place Cette étape de soudure doit s’effectuer d’abord sur l’intérieur, puis sur l’extérieur. Veillez à nettoyer régulièrement la panne (élément situé à l’extrémité du fer qui conduit la chaleur) chaude sur une pierre d’ammoniac (pierre à décaper qui permet d’éliminer les traces d’oxydation de la panne en la frottant dessus). Lorsque les gouttières en zinc sont assemblées, vous pouvez les mettre en place sous le premier rang de tuiles.
Autres articlesCharpente et couverture

Installer un garde-corps pour une toiture en terrasse
Installer un chéneau
Poser des tuiles de terre cuite
Choisir une toiture photovoltaïque
Choisir les matériaux des gouttières
Poser une sortie de toit pour cheminée

Infos légales

Publicité

CGU

Toutes nos rubriques

Photos

Charte de Confidentialité / Cookies

Nous écrire

Le groupe M6

Shopping

comment souder du zinc

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Forum Futura-Maison : les forums de la maison Bricolage et décorationRefaire une soudure à l’étain fendue sur ma gouttière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10
Bonjour,
J’ai repéré qu’une importante fuite dans ma gouttière était due à la cassure d’une soudure à l’étain.
Ma question : pour refaire une soudure étanche au même endroit, faut-il d’abord enlever la précédente ou puis-je rajouter de l »étain directement ? Si oui, j’imagine qu’il faut alors mettre au préalable un coup de toile émeri puis du décapant.
Gd merci
Aventi

—–

Bonjour et bienvenue sur le forum bricolage aventi,
Faire une soudure étain sur du zinc neuf est difficile pour un « bricoleur » averti reprendre une soudure sur le zinc ancien est encore plus difficile.
Il est nécessaire de posséder un fer à souder à panne large de préférence chauffé au butane propane avec une panne avec une panne étamée, une pierre à décaper dite à l’amoniaque qui servira à étamer la panne ainsi que de l’étain à 28 ou 33 %ou .en targette ou baguette.
Il faut nettoyer l’ensemble zinc, soudure à la brosse métallique et ensuite procéder au décapage à « l’esprit de sel »qui est de l’acide chlorhydrique dans lequel l’on introduit du zinc neuf, passer l’ensemble à l’aide d’un pinceau qui sera réservé à cet effet (autant dire perdu).
Le reste est seulement de tour de main pour obtenir la bonne température et manier le fer à souder et faire un beau cordon.
Je croise les doigts et te souhaite bonne chance.
Cordialement,
Marc.
Le football, c’est comme les échecs…mais sans les dés. Lukas PODOLSKI, un expert, The Guardian.
Salut!
Plus simple et réalisable par tout le monde: le mastic aux silicones ou colle polyuréthane. Sur des pièces propres et sèches, tu en étales un peu plus que moins, ça marche et ça tient car présente l’avantage de garder de la souplesse qui est très utile pour compenser les différentes températures et par delà donc les dilatations du zinc. C’est d’ailleurs celles-ci qui font casser les soudures étain et si tu la refait, même bien elle recassera.
Bon courage et A+
Re,
Sans commentaire Petit Bonheur !
Je me pose souvent la question : comment faisait-on avant cette merveilleuse invention.
Amicalement,
Marc.
Le football, c’est comme les échecs…mais sans les dés. Lukas PODOLSKI, un expert, The Guardian.
Et surtout, qu’ils ont spécialisé les silicones: y en a des spéciales menuiseries, spéciales fissures, pour le verre, de toutes les couleurs ou presque. Et pour toi, y ont même inventé un silicone gris pour les réparations sur le zinc!! Que demande le peuple!!
A quand le silicone spéciale belle-maman pour leur fermer la bouche de temps en temps!
Re!
Oui mais il faudra prévoir les endormir un moment, le temps que ça sèche, car elles seraient capable de l’avaler en parlant!
Blague à part, on les aime bien quand même!
Bon week-end à tous!
Merci à vous tous pour vos réponses claires, rapides voire brillantes. Toutefois aucun n’a pensé à la solution la plus top qui soit : supprimer les gouttières.
Re,
Non parce-que la plus dangereuse quant à faire pénétrer l’humidité dans la maison.
Marc.
Le football, c’est comme les échecs…mais sans les dés. Lukas PODOLSKI, un expert, The Guardian.
Et puis sans la gouttière, tu te prends l’eau sur la g….e! Et j’ai horreur de la grosse goutte d’eau froide qui te tombe dans le cou!
Pas toi?
C’était juste une blague pour tester votre réactivivité et vous êtes tombés dans le panneau.
Tchüss
Par NCJS dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
Par noah32 dans le forum Technologies
Par Anthony26 dans le forum Électronique
Par Mandarine25 dans le forum Orientation après le BAC
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement12h20 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

comment souder du zinc

Cliquez ici pour faire un Don au site maintenant

Montant total à atteindre pour cette année : 1700 EUR, Reçu : 440 EUR (26%)
Soudeurs.com compte beaucoup sur vous : Faites un don SVP avec PayPal pour aider et soutenir ce site spécialisé…
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Outils de la discussion

Afficher une version imprimable

Affichage

Mode linéaire
Choisir le mode hybride
Choisir le mode arborescent

Bonjour,
Quel type de pate à souder et décapant utilisez-vous pour souder du zinc (Gouttière et descente d’eau) ?
Cordialement

dusweld1

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Voir son blog

Visiter son site web

Voir ses articles

Bonjour,

L’assemblage des gouttières en zinc est réalisé par brasage à l’étain en pâte avec décapant incorporé.
Vous devez être en possession d’un fer à souder avec une grosse panne chauffée au gaz ou par résistance électrique.
La flamme de chauffe de la panne ne doit jamais être en contact avec la gouttière.
Le décapage de la panne est réalisé avec une pierre d’esprit de sel ou pierre d’ammoniac.
La panne est étamée avec un fil d’étain avec résine de décapage.
Le dégraissage de la gouttière est réalisé avec de l’acétone ou un dérivé du trichlo.
Le décapage des bords de la gouttière avant brasage est réalisé avec une solution acide à base d’acide chlorydrique et de zinc (communément nommé esprit de sel).
La brasure réalisée doit être brillante.

Ce sujet de discussion a déjà été abordé sur ce forum technique :
aide pour souder des gouttieres en zinc
souder gouttiere en zinc besoin d’aide
braser des feuilles de zincs
question: produit de nettoyage du fer a souder
Brasure étain en pâte pour Zinc
Souder du zinc .

Cordialement,

Bonjour,
Merci pour votre réponse.
J’ai effectué des essais et je suis satisfait des résultats.
Bonne journée à toutes et à tous.
Cordialement.

Lesbalises BBsont activées :oui
Lessmileyssont activés :oui
Labalise [IMG]est activée :oui
Labalise [VIDEO]est activée :oui
Le code HTML peut être employé :oui

Nous contacter
Portail technique des soudeurs et du soudage
Archives
Charte de confidentialité
Conditions d’utilisation
Haut de page

— Soudeurs v2.1 – iBusiness
— Soudeurs v2.1 – Modern
— Default Style

— Default Mobile Style

— English (US)
— Français

Propulsé parvBulletin®Version 4.2.4 Release Candidate 2 Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. Tous droits réservés – All rights reserved.

DragonByte SEO ,Member Map ,vB Optimise ,vBQuiz ,vBMail-vBulletin Mods & AddonsCopyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd. Site Technique Soudeurs.com Copyright © 2017 – Tous droits réservés – CNIL N°849398

comment souder du zinc
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
IMPORTANT!Avant de cliquer sur « Envoyer le commentaire », voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)What is 4 + 5 ?
Please leave these two fields as-is:
Copyright © 2012 – 2017Reussir-Ses-Travaux – Bricolage, Aménagement, Rénovation, Des conseils de Pro pour réussir ses Travaux CGV  –  Mentions légales
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l’utilisation des cookies. Ok En savoir plus sur les cookies
Ok, j’avoue, le titre ne reflète pas exactement la réalité 🙁 .
Quand je dis « soudez du zinc », c’est en réalité « assemblez 2 morceaux de zinc », mais je peux vous assurer que le résultat est très efficace.
Si vous avez construit une extension ou un abri de jardin et que vous souhaitez poser des gouttières en zinc, vous n’aurez pas à investir 200 euros (sans compter le gaz) dans un fer à souder de couvreur pour assembler tous vos éléments.
L’investissement dans un fer à souder de couvreur n’est bien sûr amorti que si vous êtes… couvreur 😉 !
Alors pour un besoin ponctuel, il existe une solution qui coute moins de 15 euros 🙂 !
Cette solution, c’est d’utiliser de la colle MS Polymère, plus précisément de la colleBostik MS107 gris Spécial zinc , car  cette  dernière se  distingue  par ses spécifications techniques :
Sur la photo en début d’article, la gouttière nantaise a été soigneusement découpée et pliée pour former le fond de gouttière (la fermeture de l’extrémité de la gouttière).
Un trou à été réalisé pour y glisser ce qu’on appelle une naissance, c’est un petit raccord autour duquel viendra s’emboiter la descente de gouttière.
Le trou doit être légèrement plus petit en diamètre que la naissance, car celle-ci dispose d’une collerette permettant une superposition avec la gouttière elle-même.
C’est entre les deux épaisseurs de zinc qu’il faudra appliquer la colle MS107, et si ça dépasse un peu en pressant, il suffit delisser avec une caleou votre accessoire préféré.
Évitez d’en mettre sur vos doigts, elle est assez tenace à faire disparaitre 🙁 .
N’hésitez-pas à appliquez la colle même en surface ou dans les angles, elle agira comme un joint de silicone.
Revoici la photo avec les zones de collage :
Cette colle vous rendra de grands services pour un faible investissement 🙂 !
Vous avez aimé cet article ? ou Vous aimeriez en savoir plus ?
Abonnez-Vous
pour Seulement 1,50 € par mois!
+
Vous avez unaccès complet
aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres .
+
Votre fidélité est récompensée(remises cumulables jusqu’à 50%)
à valoir surtous les dossiers existants et à paraître
  JE M’ABONNE !  

(Protection
anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)
Bonjour! Petite rectification. Cette colle MS107 n’est pas une colle polyuréthane, mais bien une colle polymère hybride. Celle-ci a l’avantage d’être moins nocive et de rester plus flexible en cas de mouvements des tôles.
Excellente remarque et rectification ! Il s’agit d’une faute attention de ma part, c’est bien de la colle Polymère et non Polyuréthane !
On trouve cette colle dans tous les magasins de bricolage???
Avec plus de chances chez les professionnels de la toiture (Asturienne, Larivière, etc.), ou dans les quincailleries pro.
Bonsoir,
je viens de refaire mes toitures…
les gouttières ont donc été déposées..(agées de 5 ans)
Mon maitre d’oeuvre m’explique qu’il doir refaire l’intégralité des gouttières car on ne peut pas ressouder du zinc déjà souder!
est ce vrai ou encore une « tarabistouille » d’entrepreneur pour facturer des nouvelles gouttières ??
c’est du n’importe quoi!! il essaye de vous arnaquer!!
fuyez-le!
cdt
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Abonnez-Vous
pour Seulement 1,50 € par mois!

comment souder du zinc

Please select your country

 Global / English

 Belgique / Français

 België / Nederlands

 Deutschland / Deutsch

 France / Français

 Nederlands

 Česká republika / Český

 Korea / 한국말

 Poland / Polskie

 » 
Infos techniques &conseils
 » 
Instructions d’utilisation et montage
 » 
Souder

30/03/2017   |    Zinc price in € 2.64
Souder consiste à réunir deux parties en métal à l’aide d’un autre métal présentant un point de fusion inférieur. Les métaux à réunir ne fondent dès lors pas. Le métal qui permet de réaliser le raccord est appelé soudure ou matériau d’apport.
La soudure doit être effectuée de préférence à l’atelier.
Lorsque cela est impossible, ou lorsque la solution s’avère peu économique, la soudure doit être réalisée sur le chantier.
La soudure doit avoir une coulée correcte et le matériau d’apport doit satisfaire à un certain nombre d’exigences
minimum relativement à la largeur de soudure, soit :
Il convient d’utiliser un fer à souder d’un poids supérieur à 500 grammes et d’utiliser la température adéquate (250-400 °c).
Pour la plupart des raccords de zinguerie, les fers à souder permettant les meilleurs résultats sont les fers à souder à semelle plate, d’une largeur de 10-15 mm. On aura recours à un fer à souder d’une autre forme, d’un poids de 350 g minimum et ayant une semelle de 5 mm de large uniquement dans les cas où les parties à souder sont difficilement accessibles. Pour ce qui concerne la forme des fers à souder, on se reportera à la figure 13.1.
Un entretien régulier permet de prolonger la durée de vie d’un fer à souder. il faut toujours éliminer l’oxyde de cuivre du fer à souder et reforger les fers à souder fortement endommagés. L’élimination des oxydes de cuivre et restes de liquides à souder de la semelle du fer se fait à l’aide d’une pierre salmiaque. Cela se fait en imprimant un mouvement d’aller et retour avec la semelle du fer à souder amené à sa température de service sur une pierre salmiaque.
Il existe différentes marques de décapants “convenant pour le zinc au titane” et qui permettent d’obtenir de bons résultats.
Nous conseillons d’utiliser des décapants pour zinc neuf et ancien.
Ces décapants doivent avoir les propriétés suivantes :
Il est recommandé de ne surtout pas utiliser d’acide chlorhydrique, mélangé ou non avec du décapant , étant donné que cet emploi est nocif pour la santé, les outils et le zinc lui-même. Avant d’appliquer le décapant liquide à souder, il convient de s’assurer que la surface du zinc est propre et que le raccord à souder est correctement joint. La fissure maximum tolérée sera de 0,5 mm.
il conviendra de nettoyer le plus rapidement possible (avec une
éponge ou un chiffon mouillé) les raccords après soudure.
Pour la soudure du zinc, nous recommandons 2 alliages :
Une température plus basse entraîne un transfert insuffisant de chaleur, ce qui provoque la formation de grumeaux et de bulles entre le raccord et le fer. une température plus élevée entraîne la combustion de l’étain ou la recristallisation du zinc (calcination). Le plomb n’est qu’un agent de remplissage dans l’alliage. Le pourcentage d’étain définit la plage de fusion et la résistance à la traction de la soudure. il convient d’utiliser un alliage pauvre en antimoine pour souder le zinc. L’antimoine crée en effet une liaison granuleuse et augmente la plage de fusion.
La différence par rapport à la soudure de zinc neuf tient à l’encrassement du zinc et à la couche de patine qui le recouvre. il est donc d’abord nécessaire de mettre le métal du raccord à blanc pour obtenir un accrochement correct de la soudure. Pour y parvenir, il est conseillé de gratter et/ou poncer la surface. On pourra ensuite appliquer le décapant et souder comme nous l’avons décrit pour le zinc neuf.
Pour obtenir une bonne liaison, il est nécessaire de mettre le métal du raccord à blanc au préalable.
La couche de prépatinage doit donc d’abord être éliminée.
cela peut se faire en ponçant ou en enduisant la couche de décapant. Après application du liquide, laisser reposer quelques secondes sur la couche prépatinée.
Le liquide peut ensuite être éliminé avec un chiffon sec.
Appliquez à nouveau du décapant pour souder comme vous le feriez avec du zinc neuf.

Les Pays Bas
NedZink B.V.
Postbus 2135, 6020 AC Budel

Hoofdstraat 1
6024 AA Budel-Dorplein

Tel: +31 (0)495 455700
Fax: +31 (0)495 455790
E-mail:

l’Allemagne
NedZink GmbH

Im Lipperfeld 21
D-46047 Oberhausen

Tel: +49 (0) 208 85798-0
Fax: +49 (0) 208 85798-30
E-mail:

la Belgique
NedZink N.V.

Avenue Jean Lenoir 14
B-1348 Louvain-La-Neuve

Tel: +32 (0)10-452727
Fax: +32 (0)10-453362
E-mail:

comment souder du zinc
En poursuivant votre navigation vous acceptez les CGU et par conséquent l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.En savoir plus . close
> Technique >Charpente-Couverture >Mise en oeuvre
Articles qui devraient vous intéresser:
Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)
Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)
Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.
Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt…(474 votants)
Technique fiable et irremplaçable dans le domaine de la couverture en zinc, le soudo-brasage nécessite un savoir-faire et une expérience quotidienne.
Gouttières, chéneaux ou goussets d’entourages de cheminées, autant d’éléments de couverture qui s’assemblent avec une soudure à l’étain. Des règles simples en matière de mise en œuvre sont à respecter, elles permettront au couvreur de réussir correctement ce mode de soudure et d’obtenir un résultat d’une fiabilité absolue. «?La technique est une chose mais le choix des matériaux en est un autre, et on n’utilise pas les mêmes produits décapants, par exemple, suivant que l’on veuille souder du zinc naturel ou d’une ­autre finition, laqué, quartz…?», aime à rappeler Maher Laouini, formateur chez VM Zinc-Umicore.
En présence d’une feuille de zinc naturel, on utilise un décapant Zinn.7 qui décape correctement le zinc sans le tacher. Les matériaux Anthra-Zinc et Quartz-Zinc se décapent avec du Deca-VM Zinc. Quand on est en présence de feuilles de Zinc Pigmento (bleu, vert ou rouge), on utilise un premier décapant Decalacq-VM 6037 qui va retirer la couche de couleur, puis un second pour décaper la sous-couche de quartz, le Deca-VM Zinc. Enfin, les zincs bi-laqués (laqués sur les deux faces) se décapent avec un produit VM 6037-Decalacq puis le Zinn.7 qui décape la sous-couche de zinc naturel. Pour ce dernier type de zinc, il est possible de recouvrir la soudure avec une peinture de retouche. Bien évidemment ces produits étant plus agressifs les uns que les autres, leur utilisation requiert un minimum de précautions, mais leur élimination doit aussi se faire de façon responsable et il est vivement recommandé de récupérer ces produits usagés en fin de journée de travail, afin de les valoriser en décharges spécialisées.
2- On positionne alors les deux feuilles de zinc en respectant le sens d’écoulement de l’eau comme sens de recouvrement. Le contact entre les parties à souder doit être aussi étroit et uniforme que possible. Un espace entre les parties à souder aurait pour effet de contrarier le phénomène de capillarité, rendant ainsi la pénétration de la soudure irrégulière et fragile.
3- Après avoir versé une petite quantité de décapantdans le réceptacle adéquat, on applique le produitsur les deux parties de métal en contact. 
4- Il convient, avant de souder, de vérifier que le fer est à la bonne température. Il est assez chaud lorsqu’en le mettant au contact de la targette de soudure des petites gouttelettes fluides se forment sur la pierre de sel. À l’inverse, un trop grand dégagement de fumées quand le fer est au contact du sel ammoniaque, signifie que la température est trop élevée. Les targettes de soudures le plus couramment utilisées sont composées de 33?% d’étain et de 6?% de plomb.
5- Les opérations de soudure peuvent débuter. Il s’agit en premier lieu de “pointer” les parties à souder en 3 points, en haut, en bas et dans leur milieu. Pour cela, on maintient le fer un court instant sur la soudure, qui tient évidemment sur cette partie décapée. Il est important, entre chaque point de soudure, de repasser la panne du fer sur le sel ammoniaque pour que la surface de 5 à 6 mm soit toujours parfaitement propre.
6- Cette opération de pointage terminée, la soudure lisse peut se faire. On dépose donc de la soudure entre les 3 points. Il suffit ensuite de l’étaler avec le fer à souder en le faisant glisser lentement le long de la feuille.
  7- La soudure lisse achevée, il ne reste plus qu’à la “barrer” pour une meilleure résistance dans le temps. Avant cette dernière phase, il est important d’étalerune nouvelle couche de décapantsur la soudure lisse.On positionne alors des barres d’étain tousles 25 cm environ.
8- L’ultime étape consiste à réaliser la soudure à cotes.On place le fer sur une barre de soudure puis on le fait glisserde haut en bas, et on répète cette opération pour chaque barrejusqu’à obtenir une soudure parfaite.
9- La solidité de l’assemblage étant maintenant une chose acquise, il ne faut pas négliger l’esthétique. Il convient donc de nettoyer la soudure avec une éponge ou un chiffon humide.
10- Les outils : un fer à souder, des baguettes de soudure, du décapant, chiffon, éponge… 
Remerciements à Maher Laouini, formateur au centre de formation Prozinc de Bray et Lu (95).Photos : JM Zuber
CONTACTS : Contacts|Partenaires|

comment souder du zinc
BONJOUR merci pour ce forum voilà je dois refaire toute la zinguerie d’une toiture 4 pans de 170m2 bref ya du boulot actuellement c’est de la gouttière PVC, quasiment détruite c’est vraiment pas durable bref … j’aurais 2 questions concernant le découpage des gouttières neuves : – comment couper une gouttière zinc (avec quel outil / scie, et quelle technique de découpe ?) – une fois coupée, comment souder le zinc correctement ? j’ai de l’expérience pour faire de la soudure mais jamais sur du zinc, idéalement je recherche une démonstration ou un tutoriel vidéo si vous avez ça sous la main ? faut-il un fer à souder, un chalumeau / lampe à souder / pistolet / à l’arc, est-ce qu’on peut le faire à l’étain, au plomb, au TIG ? J’ai entendu qu’on pouvait y aller à la technique du décapeur thermique mais ça m’étonne un peu ???
Bonjour, sachez que vous pouvez poser votre question à plusieurs professionnels des gouttières, près de chez vous et simultanément en vous rendantsur cette page , pour obtenir plusieurs avis différents et plusieurs offres de prix différentes, gratuitement et sans engagement.

Yes merci Sylvain je n’avais pas du tout pensé à aller fouiner sur YouTube ^^
Avez-vous pu trouver la réponse à vos questions ? Toutes les vidéos ne se valent pas ça c’est certain, il y a vraiment des m**** par centaines !
Sylvain a écrit: il y a vraiment des m**** par centaines !

Articles en relation
Réponses
Vus
Dernier message

Souder une gouttière en cuivre

parMEDIT» Sam 15 Aoû 2015 12:15

5Réponses
568Vus
Dernier messageparSylvain
Dim 13 Sep 2015 10:54

Tarif d’une gouttière en zinc

parlepicard» Mer 28 Aoû 2013 12:56

2Réponses
10771Vus
Dernier messageparDany_75
Jeu 29 Aoû 2013 12:40

Bac acier et gouttière en zinc

parCOUV90» Mer 16 Nov 2016 14:27

6Réponses
123Vus
Dernier messageparSylvain
Ven 2 Déc 2016 08:55

Prix de pose d’une gouttière en zinc

parGillesT» Ven 6 Sep 2013 14:28

1Réponses
4630Vus
Dernier messageparJérôme44
Sam 7 Sep 2013 08:38

Réparer une gouttière en zinc qui fuit

parBIREAU» Mar 5 Avr 2016 14:16

3Réponses
208Vus
Dernier messageparSylvain
Dim 17 Avr 2016 11:20

Tarif pour gouttière carrée en zinc ?

parMatt-K» Ven 27 Déc 2013 09:44

5Réponses
552Vus
Dernier messageparSylvain
Ven 12 Sep 2014 09:12

prix du mètre linéaire gouttière zinc, alu, PVC ?

parFIDJI75» Jeu 17 Avr 2014 12:03

7Réponses
3693Vus
Dernier messageparRené
Mer 25 Nov 2015 11:07

Comment bien réparer une gouttière en zinc ?

parGoureaud34» Lun 27 Oct 2014 14:45

4Réponses
390Vus
Dernier messageparRené
Sam 15 Nov 2014 15:34

Tarif actuel pour gouttière zinc en 25 ou en 33 ?

parHEYMANN» Ven 19 Juin 2015 15:32

1Réponses
1215Vus
Dernier messageparSylvain
Ven 26 Juin 2015 13:29

Assembler une gouttière zinc sans soudure

parcintura» Jeu 15 Oct 2015 08:27

1Réponses
189Vus
Dernier messageparRené
Dim 18 Oct 2015 14:55

Gratuit : découvrez les vrais prix pour votre gouttière
(avec ou sans pose, neuf ou rénovation)
parduss» Dim 5 Oct 2014 08:58
| comment couper et souder de la gouttière zinc ???
parCédric, administrateur» Dim 5 Oct 2014 08:58
parSylvain» Ven 10 Oct 2014 11:11
parSylvain» Mer 15 Oct 2014 10:22
Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

comment souder du zinc

Devenez membre
Identifiez-vous
Recevez la newsletter
Devenez membreIdentifiez-vous
Recevez la newsletter
Questions à Christian Pessey
Ecoutez mon émission   

Précision de la coupe

1. Lors d’une pose soudée, vous devrez avant tout accorder une attention toute particulière à la précision de coupe des différents éléments. La technique la plus sûre et la moins chronophage consiste à utiliser une chute d’un embout de gouttière afin de tracer une ligne de coupe absolument perpendiculaire à son axe.

Découpe à la scie grignoteuse

2. La découpe s’effectue en partant du bord simple de la gouttière et à l’aide d’une cisaille grignoteuse. Cet outil garantit une coupe nette sans risque de torsion du métal et offre ainsi une plus grande précision.

Découpe à la scie à métaux

3. De par son épaisseur, le boudin (ou ourlet) ne peut être découpé qu’à la scie à métaux. Maintenez la lame avec votre ongle pour la guider au moment d’attaquer le trait de coupe puis poursuivez le sciage. La lame devra se trouver en position verticale à l’achèvement de la coupe. Une fois la gouttière découpée, prenez bien garde à ne pas vous blesser en la manipulant car le métal coupé peut s’avérer extrêmement tranchant.

Décapage du zinc

1. La soudure (ou brasure) du zinc est la méthode la plus utilisée par les professionnels pour le montage et l’assemblage des gouttières. Seul le zinc neuf ou parfaitement décapé et mis à nu pourra être soudé. Bien que certaines gouttières puissent être montées par emboîtement, les chéneaux en zinc sont toujours soudés. Commencez par dégraisser le métal avec du succédané de trichloréthylène, puis appliquez une mince couche de flux décapant à l’aide d’une petite brosse.

Soudure à l’étain

2. Munissez-vous d’un fer spécial, dit “de couvreur-zingeur”, que l’on relie à une bouteille de gaz. Appliquez un cordon de brasure avec de l’étain à 33%; puis approchez la pièce et faites fondre la soudure en périphérie.

Etanchéité de la soudure

3. Procédez de même sur l’autre côté de la pièce, là où sera le fond (extrémité) de la gouttière. Vérifiez que le cordon de soudure est le plus régulier possible car il assurera aussi bien l’étanchéité que la liaison mécanique de la gouttière.

Crochet de soutien

1. Les crochets destinés à la pose de la gouttière doivent être adaptés à la forme et à la nature du toit, respectant notamment une pente 3 à 5 mm par mètre. Commencez par clouer les crochets de soutien de la gouttière. Ici, ils sont fixés sur le chant de panneaux autoporteurs de la toiture.

Elément de gouttière femelle

2. Placez l’élément femelle de la gouttière, destiné à recevoir l’élément mâle du morceau suivant. Engagez celui-ci dans l’ourlet afin d’obtenir un recouvrement de 1 cm.

Fermeture des crochets

3. Commencez par refermer les crochets sur la gouttière d’abord à la main, puis en vous aidant d’une paire de pince. Procédez de même sur le bord franc de la gouttière.

Souder à l’étain

4. Recouvrez la jonction de flux décapant puis faites chauffer le fer à souder. Réalisez ensuite un cordon de soudure régulier à l’aide d’une baguette de soudure à l’étain 33%.

Découpe de la descente

1. Les descentes en zinc étant très rigides, il est facile de les monter par emboîtement. Vous pouvez aussi faire quelques points de soudure afin de garantir la solidité de l’ensemble en cas de grands vents. Pour le montage, tracez les lignes de coupe et utilisez une scie à métaux pour cette opération.

Préparation des coudes

2. Pour assurer la liaison entre la descente et la gouttière, utilisez deux coudes et un élément droit (qui formeront un S). Travaillez en atelier et reportez les cotes précises relevées sur site. Procédez à une vérification sur place afin de contrôler la jonction.

Percer, cheviller, visser

3. La descente doit être parfaitement droite : pour cela, tracez la verticale au cordeau à poudre. Vous devez également déterminer l’emplacement des colliers de tenue avant de percer et de cheviller les trous. Vissez leur tige d’embase.

Fixation des colliers

4. Les colliers sont composés de deux parties. Vissez celle qui se fixe sur les embases. La descente ne doit pas suivre l’irrégularité du mur, mais rester droite. Pour cela, jouez sur la longueur du vissage de l’embase.

Emboîtement des coudes

5. Pour terminer la pose, il faut emboîter le S qui relie la gouttière avec la descente. Vous devez pour cela, emboîter la partie femelle dans la partie mâle, cette dernière devant toujurs être placée au-dessus.

Fixer la descente

6. Continuez à emboîter la descente dans le S et fixez-la avec les demi-colliers déjà installés.

Finition

7. Lorsque vous vous êtes assuré de la verticalité de la descente, vous pouvez refermer les colliers à l’aide d’une clé plate.
Comme elle est très classique, la gouttière en zinc peut parfois être imposée par le permis de construire afin de respecter l’architecture des sites. Elle se pose soit par emboîtement avec joint d’étanchéité, soit par soudure, exceptionnellement par collage. La soudure est la technique la plus délicate mais elle offre de meilleurs résultats.

comment souder du zinc

de : « Jacques Poulet »
le :mar. 20 févr. 2007 à 15h58

de : Aigle bavard
le :mar. 20 févr. 2007 à 16h11

de : « Eric WISNIEWSKI »
le :mar. 20 févr. 2007 à 16h30

de : « michelo »
le :mar. 20 févr. 2007 à 18h56

de : « michelo »
le :mer. 21 févr. 2007 à 24h13

de : jide
le :jeu. 22 févr. 2007 à 18h13

de : « pita »
le :jeu. 22 févr. 2007 à 18h23

de : « michelo »
le :ven. 23 févr. 2007 à 02h25

Bonjour
La descente de goutiere est dessoudee de la goutiere de toit
Comment reparer:
– Avec un fer a souder
– Au chalumeau
– Ou existe-t’il une pate a souder?
Merci
Jacques Poulet a écrit :
Bonjour
La descente de goutiere est dessoudee de la goutiere de toit
Comment reparer:
– Avec un fer a souder
– Au chalumeau
– Ou existe-t’il une pate a souder?
Merci
Au fer a souder à grosse panne, bref , un fer de couvreur, quoi.
Aigle bavard
« Jacques Poulet »a écrit :
Bonjour
La descente de goutiere est dessoudee de la goutiere de toit
Comment reparer:
– Avec un fer a souder
– Au chalumeau
– Ou existe-t’il une pate a souder?
Merci
chalumeau type camping gaz, décapant, étain en baton, porte soudure.
Fer à souder typegaz bouteille,étain en baton , décapant
On 20 fév, 16:30, « Eric WISNIEWSKI »
a écrit:
« Jacques Poulet »a écrit :
> La descente de goutiere est dessoudee de la goutiere de toit
> Comment reparer:
> – Avec un fer a souder
> – Au chalumeau
> – Ou existe-t’il une pate a souder?
> Merci
chalumeau type camping gaz, décapant, étain en baton, porte soudure.
Fer à souder typegaz bouteille,étain en baton , décapant
Et bien, si tu soudes du zinc au châlumeau tu es plus fort que tous
les professionnels. L’écart entre l’état solide, liquide et gazeux est
tellement faible et instable qu’il est quasiment impossible de régler
un châlumeau pour obtenir la bonne température.
La seule solution employée par les professionnels est la brasure
d’étain avec un fer à panne lourde chauffée par la flamme du
châlumeau. Il existe également un fer électrique avec panne large de
300g qui est très pratique pour l’amateur, car la température est bien
régulée.
La grande difficulté est de ne pas tout faire fondre lorsqu’on
commence à déposer l’étain (ne pas s’attarder et déplacer rapidement
le fer dès que l’étain commence à fondre, ce qui explique les vagues
qu’on observe sur les brasures étain sur zinc).
Et sur un zinc un peu ancien, la brasure est quasiment impossible, car
le flux décapant (qui elimine l’oxyde de zinc) fait souvent des trous
traversants.
Michel
On 20 fév, 19:39, « Eric WISNIEWSKI »
a écrit:
Quand on c’est soudé le plomb avec un porte soudure je vois pas la difu=
lcuté
de soude du zinc , ça fonctione de la même façon, c’est une questio=
de
maitrise des matériaux.
Il faudrait peut-être arrêter de dire n’importe quoi sur des sujets
qu’on ne maîtrise pas.
– le zinc fond à 419°C et entre en ébullition à 906°C
– le plomb fond à 327°C et entre en ébullition à 1750°C
– l’étain fond à 232°C et entre en ébullition à 2430°C
– un châlumeau « type camping gaz » chauffe, suivant le bec, entre 1300
et 1600°C
Il n’est donc pas question de maîtrise des matériaux, mais d’une mise
en ébullition du zinc immédiatement après sa fusion.
La brasure du zinc à l’étain est sans doute la plus difficile des
brasures, en raison du faible écart entre la fusion du zinc et celle
de l’étain et de la mise en ébullition du zinc potentialisée par la
présence de l’étain qui accumule les calories.
C’est l’exercice le plus difficile pour un apprenti couvreur.
Par ailleurs, conseiller d’utiliser de l’acide de batterie pour
décaper le zinc, c’est vraiment vouloir du mal à celui qu’on
conseille. La technologie a un peu évolué depuis les années 1950 ! Et
la sécurité des utilisateurs aussi.
Michel
Le Tue, 20 Feb 2007 15:58:12 +0100, Jacques Poulet a écrit :
Bonjour
La descente de goutiere est dessoudee de la goutiere de toit
Comment reparer:
– Avec un fer a souder
– Au chalumeau
– Ou existe-t’il une pate a souder?
Merci
A mon humble avis, une colle bi-composants a charge metal fera tres bien
l’affaire sur une surface propre. Je confirme que souder ce genre de
materiau a l’etain demande pas mal d’experience…
J.D.
« Jacques Poulet »a écrit
Bonjour
La descente de goutiere est dessoudee de la goutiere de toit
Comment reparer:
– Avec un fer a souder
– Au chalumeau
– Ou existe-t’il une pate a souder?
========
On suppose que le tuyau de descente supérieur pénètredans le tuyau
inférieur
Tu peux essayer de braser à l’étain (chalumeau gaz ou gros fer à gaz)mais
si tu n’y parviens pas, quelques petitsrivets « pop » suffiront a les
maintenir en place proprement ou même quelques vis a tôle inoxydables.
Bonne soirée
On 22 fév, 13:54, « Eric WISNIEWSKI »
a écrit:
Quand à énoncé le point d’ébullition des matériaux je ne vois p=
as l’intérêt
ici.
J’ai juste voulu répondre à ton post proposant d’utiliser un châlumeau
chauffant à 1300°C pour souder de l’étain qui se vaporise à 900°C=
.. Il
est clair qu’au lieu de souder, on va faire un trou gros comme le
châlumeau avec une belle flamme blanche et de belles vapeurs jaunes
Essayé de vous rapporter à la question initiale au lieux de partir en=
vrille
sur des concepts fumeux .
Fumeux, c’est le cas de le dire
La descente de goutiere est dessoudee de la goutiere de toit
*Comment reparer:
* Avec un fer a souder
* Au chalumeau
Ou existe-t’il une pate a souder?
Le mieux est de proposer des solutions simples sans tombé dans l’excè=
s .
C’est toi qui a proposé le châlumeau !
Quelquefois, il faut se relire et prendre ses responsabilités.
Michel

comment souder du zinc
(Le message s’auto-fermera dans 2 secondes)
Avec quoi et comment soude t on le zinc?
j’ai une petite fuite au niveau de mon chénaeu et je ne sais pas comment le colmater.

Merci

Parce que le zinc, quand il est trop vieux, on n’arrive pas à le souder, ou alors la soudure ne tient pas. Bon il te faut un fer à souder, une pierre amoniaque, de l’acide chloridrique, de la soudure à l’étain 33%, et quand même de la pratique. Si je pense je te ferais des photos du matos, pour la pratique, avec des mots c’est assez difficile à expliquer. En gros, il faut que le fer soit suffisamment chaud (il l’est quand une fumée pas trop dense s’échappe de la pannes quand on la frotte sur la pierre amoniaque, cette pierre sert à nettoyer le champ de ladite panne), l’acide sert à décaper le zinc (on l’applique avec un petit pinceau), mais avant de mettre de l’acide sur le zinc, il lefaut poncer jusqu’à ce qu’il brille (d’ou l’importance de son age, car le zinc épaissi en vieillissant, et risque de percement au ponçage). Pour le poncer il faut de la toile émeri par exemple, ou une brosse métallique sur une perceuse.
Après décapage et application d’acide, il faut laisser couler de la soudure par petits tas sur le zinc, espacés tous les 1 ou 2 CM. Frotte fréquemment la panne du fer sur la pierre. Ensuite, tu réapplique de l’acide sur la soudure, et tu « étalle » tes petits tas en partant du haut ers le bas. Ouf!!! la moitiée est fait. Une fois que tu a fait cette passe « lisse », tu recommance l’opération (acide+points de soudure+reacide), et cette fois il faut faire des cottes, c’est le + dur, Tu parts du haut, tu pose la panne, tu la descends en appuyant fortement sur le zinc, tu léve la panne, la soudure fondue fait une petite « bosse », c’est une cotte, tu repose la panne du fer juste en dessous de cette cotte et tu recommance.
Pas facile du tout, je ne vais pas te décourager, mais si le fer est trop chaud……..un trou!! s’il est trop froid………du beurre! (et la soudure ne tient pas). Bon courage, l’idéal est de faire des essais sur des chutes de zinc. A+

Bonjour,
Comme le dit Lannech, il faut de la pratique.
Maintenant si c’est pas trop visible, soudez une plaque de roofing sur la fuite.
Plus facile à faire, que la soudure à l’étain?
Urbain

Je ne sais pas ce que c’est le « roofing », mais il existe aussi du Véral (aluminium et élastomère) que l’on colle sur une couche d’impression préalable,+simple mais pas très professionnelle, je garde cette solution quand le zinc est trop vieux pour supporter une soudure. Fieu tu peux essayer ça, mais après plus question de faire une soudure. Tu peux aussi chercher un couvreur qui va te faire ça pour une poignée de riz!!A+

Le roofing = membrane asphaltée
Urbain

Ok, c’est une marque, un peu comme le véral, pour un bricoleur, c’est ce qu’il faut, un moindre mal!.

Salu fieu, voici une photo pour l’outillage qu’il te faut pour souder le zinc. Bon courage, mais si tu as une soudure qui a laché, c’est sans doute par manque de dilatation dans ton chéneau. Essaie plutôt le véral ou roofing, tu t’embêtera moins. Bloavezh matà toi pour 2005.

Salut Fieu, si ton chéneau n’a que 5 ans fait revenir le zingueur avant de faire une connerie !
Le veral le roofing ou n’importe quel matos de bricolo n’est valable que pour faire des réparations en attente de remplacement du chéneau (bien que des fois ça dur 10 ans, ou 2 mois). Aprés il est plus délicat de faire des réparation voir même impossible. Si tu doit faire ramplacer un bout de chéneau au bout de 5 ans ça fait désordre.
Par contre une fuite au bout de 5 ans cela veut dire mal façon, soit la soudure est mal faite donc pas grave, soit il n’y a pas assez de joints de dilatation et la, c’est plus grave car ça relachera toujours !
Pour le terme de bricolo je ne m’adresse pas à toi Urbain mais au produit, Lannech je sais que tu avais compris.

Tu as raison Motamme, mais des fois pour une soudure, c’est la X et la bannière pour faire revenir celui qui a fait le boulot.!

Merci a tous les deux pour ces réponses très complètes!

Bonne fêtes de fin d’année!

1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))

Accueil des forums
Aide
  |– Forum Idées déco
  |– Forum Revêtements
  |– Forum Restauration
  |– Forum Bâtiment
  |– Forum Electricité
  |– Forum Plomberie
  |– Forum Domotique
  |– Forum Auto
  |– Forum Outillage
  |– Forum Electroménager
  |– Forum Chauffage/Clim.
  |– Forum Evénement invités
  |– Forum EcoHabitat
  |– Forum Charpente et Toiture
  |– Forum Copeaux
  |– Forum Métallo
  |– Forum Trucs
  |– Forum Jardinage
  |– Forum Modélisme
  |– Forum Loisirs créatifs
  |– Forum Annonces

 
Powered ByIP.Board
© 2017   IPS, Inc .
Bienvenue invité(Connexion|Inscription)

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 61
Inscrit: 23/06/2004
Membre No.: 23 987

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 202
Inscrit: 08/07/2004
Membre No.: 24 525

Confirmé

Groupe: Experts
Messages: 13 561
Inscrit: 12/11/2004
Membre No.: 29 790

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 61
Inscrit: 23/06/2004
Membre No.: 23 987

Confirmé

Groupe: Experts
Messages: 13 561
Inscrit: 12/11/2004
Membre No.: 29 790

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 202
Inscrit: 08/07/2004
Membre No.: 24 525

Confirmé

Groupe: Experts
Messages: 13 561
Inscrit: 12/11/2004
Membre No.: 29 790

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 202
Inscrit: 08/07/2004
Membre No.: 24 525

Confirmé

Groupe: Experts
Messages: 13 561
Inscrit: 12/11/2004
Membre No.: 29 790

Confirmé

Groupe: Experts
Messages: 13 561
Inscrit: 12/11/2004
Membre No.: 29 790

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 904
Inscrit: 20/01/2004
Membre No.: 18 483

Confirmé

Groupe: Experts
Messages: 13 561
Inscrit: 12/11/2004
Membre No.: 29 790

Confirmé

Groupe: Membres
Messages: 61
Inscrit: 23/06/2004
Membre No.: 23 987

Nous sommes le : 31/03/2017 – 13:21

comment souder du zinc
Utilisation de la soudure en zinguerie
La soudure du zinc RHEINZINK-prePATINA
1. Se munir du matériel de soudure. Dans le cas d’un matériau filmé, dégager proprement le film protecteur sur la zone à souder. Pour le zinc prePATINA naturel passer directement à l’étape 4.
2. Appliquer du Solvant-pro sur les 2 côtés à souder du zinc prePATINA clair pour enlever le coating en surface. Laisser agir une dizaine de secondes.
Pour le zinc prePATINA ardoise remplacer le Solvant-pro par le Lötexyl-pro et laisser agir 30 secondes.
3. Essuyer à l’aide d’un chiffon propre.
4. Appliquer du liquide à souder Z-04-S au niveau de la jonction à réaliser.
La soudure du zinc PROTECT, COLOR et INTERIEUR
RHEINZINK worldwide
Choose your country…
America / USA / Canada
Asia Pacific / 亚太地区
China / 中國
België / Belgique / Belgium
Česká republika / Czech Republic
Danmark / Denmark
Deutschland / Germany
España / Spain
France / France
GCC / مجلس التعاون الخليجي
Great Britain / Ireland
Italia / Italy
Latvija / Latvia
Lietuva / Lithuania
Luxemburg / Luxembourg
Magyarország / Hungary
Nederland / The Netherlands
Norge / Norway
Österreich / Austria
Россия / Russia
Polska / Poland
România / Romania
South Africa
Slovenská republika / Slovak Republic
Slovenija / Slovenia
Suomi / Finland
Sverige / Sweden
Schweiz / Suisse / Svizzera/ Switzerland
Türkiye / Turkey
Le zinc-titane RHEINZINK est un alliage fabriqué selon l’EN 988 composé de zinc électrolytique (pur à 99,995%) et de faibles quantités de cuivre et de titane.
Pour chaque exigence, la solution qui convient ! Obtenez de plus amples informations sur nos lignes de produits PATINA LINE, PROTECT LINE, COLOR LINE et INTERIEUR LINE.
Le zinc RHEINZINK possède de nombreux atouts qui en font un matériau de choix pour le bâtiment et l’architecture : malléabilité, longévité, absence d’entretien.
Le zinc RHEINZINK possède des propriétés environnementales favorables (longévité, recyclage…) qui en font un acteur incontournable de la construction durable.
L’histoire du zinc – Bien avant la découverte du zinc comme métal, le minerai de zinc était utilisé pour la production de laiton, alliage de cuivre et de zinc, et de sels de zinc à des fins médicales.
Les systèmes d’évacuation des eaux pluviales RHEINZINK offrent une multitude de formes et de possibilités de mise en œuvre personnalisée. Ils comprennent des gouttières, des tuyaux de descente, de nombreuses formes dans les dimensions courantes, et les accessoires correspondants. Avec plus de 1000 articles, le système d’évacuation des eaux pluviales RHEINZINK apporte ainsi la certitude d’obtenir une gamme de produits parfaitement adaptés entre eux.
Les toitures en zinc RHEINZINK ne sont pas seulement esthétiques mais protègent aussi durablement contre les intempéries et sont environnementales pendant leur utilisation et facilement recyclables.
La façade est le visage de la maison. Avec RHEINZINK, elle devient la carte de visite de l’architecture. La large gamme de systèmes de bardage en zinc RHEINZINK séduit par sa variété et peut se marier avec presque tous les styles.
Grâce à l’INTERIEUR LINE, l’esthétique intemporelle du zinc-titane RHEINZINK fait son entrée dans le domaine de l’architecture d’intérieur. Qu’il s’agisse d’entreprises, d’hôtels, d’espaces privés ou publiques, il garantit une esthétique qui ne laissera personne indifférent.
Les laminés RHEINZINK sous forme de bobines et feuilles sont disponibles en PATINA, PROTECT, COLOR et INTERIEUR LINE en différentes épaisseurs pour les diverses applications.
Dès le début du projet, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner : que ce soit pour un conseil sur le système de pose à utiliser, sur la sous-construction, sur la mise en œuvre ou pour une aide dans l’établissement d’un cahier des charges.
RHEINZINK propose aux couvreurs et aux professionnels un module de formation aux techniques d’utilisation du zinc-titane RHEINZINK.
Pour réaliser vos projets en zinc RHEINZINK dans les meilleurs conditions possibles, nous vous donnons ici quelques conseils pour la mise en œuvre.
Les couvertures, façades et évacuation des eaux pluviales en zinc RHEINZINK ne nécessitent pas d’entretien.
Combien de temps une toiture en zinc RHEINZINK peut-elle être utilisée ? Où puis-je acheter les produits RHEINZINK ? Vous trouverez ici la réponse à ces questions et à bien d’autres.
Le grand attrait architectural du zinc RHEINZINK réside dans la multitude de possibilités qu’il offre. Les nombreuses réalisations de références mettant en scène ce matériau unique en sont la démonstration.
L’idée suivie par Daniel Libeskind avec son projet de villa était celle d’un bâtiment s’élevant du sol tel un cristal. Réalisée en 2009, RHEINZINK utilise depuis lors la villa en tant que bâtiment de réception.
Présent dans le monde entier, le groupe RHEINZINK fabrique depuis 50 ans des produits en zinc pour les toitures, façades et évacuations des eaux pluviales.
Pour nous, la durabilité économique c’est aussi la pérennisation et l’augmentation du capital physique. Notre but est le maintien de notre niveau de connaissance, de notre esprit innovant et de notre image à un niveau élevé.
La protection de l’environnement et l’efficacité énergétique sont au cœur des préoccupations du groupe RHEINZINK. Découvrez ici notre politique environnementale.
Nous attachons une grande importance aux relations que nous entretenons avec nos divers interlocuteurs (collaborateurs, clients, fournisseurs)
Vous recherchez à relever un nouveau défi dans une entreprise familiale de la construction ? Consultez ici nos offres d’emploi.
En technique de zinguerie , des opérations desoudure à l’étainsont nécessaires pour la réalisation de certainsraccords et détails . C’est par exemple le cas pour la double-agrafure, l’entourage de cheminée ou le raccord entre les gouttières. La soudure doit êtrerésistante sur le long termeet assurer uneparfaite étanchéité . C’est la raison pour laquelle, il est nécessaire de suivre la procédure de soudure décrite plus bas sur cette page.
Soucieux de la santé et de la sécurité des couvreurs-zingueurs qui travaillent au quotidien avec l’étain, nous avons optimisé la composition de cet alliage et créé unétain sans plomb .
Cette solution, plus respectueuse de l’environnement, dispose d’unemeilleure résistance à l’arrachementdu fait de sameilleure capillarité . La sécurité au travail s’en trouve également améliorée par l’ absence de dégagement de plombet du poids pluslégerdes baguettes. Grâce à la forte proportion en étain, la coulée est optimale lors de la soudure et offre unemeilleure adhésion à la verticale . L’étain sans plomb RHEINZINK permet ainsi d’obtenir desraccords parfaitement fiables, résistants et étanches .
Pratique, l’ étain sans plomb RHEINZINKest proposé dans une caisse à outils. Elle contient six paquets de cinqbaguettes .
Pour les zincs PROTECT, COLOR et INTERIEUR, procéder à un décapage mécanique des faces visibles et non visibles de la zone à souder puis suivre la procédure ci-dessus à partir de l’étape 4.
Nos coordonnées téléphoniques   Tél. : +33 4 77 66 42 90

comment souder du zinc
(Le message s’auto-fermera dans 2 secondes)
  comment faire pour souder une gouttiere en zinc ?
comment faire pour souder une gouttiere en zinc

Bonjour,
La soudure de deux éléments de chéneau ou de gouttière en zinc se réalise à l’aide d’une targette d’étain à 33 %.
L’outillage nécessaire pour réaliser les soudures sont:
– Un fer à souder au gaz avec la panne de cuivre.
– Du décapant pour zinc ou de l’acide chlorydrique légèrement dénaturé si vous n’avez rien d’autre sous la main (verser l’acide dans un petit bocal de verre type « pot de yaourt » et plonger le morceau de zinc).
– Un pinceau spécial pour appliquer le décapant ou l’acide.
– Du sel d’ammoniaque pour nettoyer la panne et tester la chaleur de la panne. NB : lorsqu’on pose la panne sur le sel d’ammonique et que celui ci fume, c’est un signe de « bonne température » de la panne pour souder.
– Une targette d’étain à 33%.
Pour réussir vos soudures, il faut souder la descente et les coudes mais la jonction entre la naissance et la descente doit rester libre pour un démontage possible.

Opération qui demande de l’expérience se réalise de la manière suivante :
– Les éléments sont positionnés avec un recouvrement d’au minimum 1 cm dans le sens de la pente.
– Nettoyer les surfaces à souder à l’aide de décapant pour zinc ou d’acide chlorydrique.
– Lorsque le fer à souder au gaz est chaud, l’étamer en le mettant en contact avec la targette puis en le frottant sur du sel d’amoniaque (forme une fine pellicule autour du fer).
– Pour souder, poser le fer contre le zinc en collant en même temps la targette d’étain contre le fer.
Pour nettoyer le fer en cours de travail ou à la fin de la réalisation, on utilisera une lime.

Il y a une fiche surla soudure sur le site de Mr Bricolage.

1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))

Accueil des forums
Aide
  |– Forum Idées déco
  |– Forum Revêtements
  |– Forum Restauration
  |– Forum Bâtiment
  |– Forum Electricité
  |– Forum Plomberie
  |– Forum Domotique
  |– Forum Auto
  |– Forum Outillage
  |– Forum Electroménager
  |– Forum Chauffage/Clim.
  |– Forum Evénement invités
  |– Forum EcoHabitat
  |– Forum Charpente et Toiture
  |– Forum Copeaux
  |– Forum Métallo
  |– Forum Trucs
  |– Forum Jardinage
  |– Forum Modélisme
  |– Forum Loisirs créatifs
  |– Forum Annonces

 
Powered ByIP.Board
© 2017   IPS, Inc .
Bienvenue invité(Connexion|Inscription)
Nous sommes le : 31/03/2017 – 13:21

comment souder du zinc
Bonjour, salutations à tous depuis l’Andalousie.Je suis apprenti ferblantier, autodidacte, et je fabrique donc des ustensiles ménager, récipients et autres objets d’illumination, avec des feuilles d’acier galvanisé de 4 ou 5/10 ou encore de tôle en fer blanc provenant de l’industrie alimentaire. Je sais que ce métier sort un peu de l’objet de ce forum, mais la question qui m’amène, la soudure de ferblantier, sera sans doute d’intérêt.A ce sujet, dans mon apprentissage, j’aspire à savoir souder avec les moyens similaires à ceux dont disposaient les anciens, c’est à dire le fer à souder dont la panne est en cuivre massif et nu (chauffée ici à la flamme d’un chalumeau) et d’un flux qui, selon le besoin, peut être du chlorure de zinc ou de l’acide chlorhydrique dilué ou non avec de l’eau. Le processus le plus satisfaisant auquel je suis arrivé après maints essais est le suivant (supposant que la pointe de cuivre ait été récemment repassée à la lime) :pendant que le fer chauffe en ayant attention à ne pas dépasser le rouge cerise du cuivre, je mouille les bords d’union des pièces à souder à l’aide d’un petit pinceau de poils naturels avec du flux. Je plonge rapidement la pointe de la panne dans du chlorure de zinc puis je l’étame parfaitement en l’approchant de la barre d’étain. Ceci fait, je décharge et fait couler cet apport d’étain par contact au long de l’union préparée auparavant. En procédant ainsi, le cordon de soudure n’est jamais très fin (dans le sens qu’il ne mouille pas beaucoup par capillarité) mais régulier, lisse et bien ‘collé’. Une fois déposée cette quantité d’étain, je procède à en reprendre une autre de la même façon autant de fois que la pointe du fer reste étamée (4 ou 5 fois).Arrivé à un moment, cet étamage devient terne et ‘sec’, ne permettant plus de rétamer de nouveau la pointe sans la rafraîchir à la brosse métallique, mais déjà ce rétamage n’est plus aussi parfait qu´au début, bien que je puisse continuer à souder. Ensuite ceci dégénère rapidement et je dois nettoyer la pointe du fer à souder en la plongeant de nouveau rapidement dans le chlorure de zinc. Ceci la rafraîchit mais ne permet plus de l’étamer aussi bien qu’au début.Dans ce processus, et c’est là l’ennui, le cuivre se ronge en forme de ‘caries’ de un ou deux mm. de profondeur, ce qui m’oblige ensuite à retirer à la lime une quantité appréciable de matière au fer à souder, afin d’en éliminer ces imperfections qui rendent impossible le déroulement convenable d’une soudure. De cette façon la panne disparait à vue d´œil, et ceci est pour moi un dilemme car certains de ces outils sont anciens et ceux qui les utilisaient savaient minimiser leur usure normale, au point qu’une autre personne ait pu en hériter et puisse continuer à les utiliser. Mais pas comme je le fais.J’ai également essayé avec de la résine colophane qui est un acide, faible afin de nettoyer le fer, mais elle ne le fait pas nettement et de plus épaissit ensuite le cordon de soudure, la rendant moins fluide. De même avec du chlorure d’ammonium (sel d´ammoniaque) pur ou mélangé en différentes proportions avec de la colophane broyée. En tout cas, c’est très corrosif avec le cuivre.La personne auprès de laquelle j´ai commencé à apprendre ce métier frottait la panne de son fer à souder contre un bloc de pierre ammoniacale, qui ne se trouve plus dans le commerce (quand ce métier était en essor, on en trouvait dans les drogueries les plus achalandées, plus maintenant).J’en suis donc à chercher à améliorer ma technique de soudure tout en restant fidèle aux techniques anciennes. Quelques questions me viennent à l´esprit après ces expériences :Pourquoi le cuivre se corrode t-il en dessous de l’étamage ?Pourquoi l’étain devient il terne (brûlé ?) au bout du fer ?Comment réussir une soudure fine, dont le cordon disparaît par capillarité entre les deux superficies à unir ? Merci pour votre attention et à bientôt.
Bonjour. Bien que n’ayant pas pratiqué cette technique, quelques idées :En France, on peut encore trouver des pierres ammoniacales, chez les fournisseurs de plomberie-zinguerie, ou grande surface de bricolage.Est-ce que la panne n’est pas trop chauffée au commencement ? Rouge cerise est très au dessus de la température de fusion de l’étain. Il en découle que le cuivre s’oxyde plus rapidement et profondément, et l’étain qui s’y trouve en contact pourrait (peut-être) former un alliage (bronze), plus fusible que le cuivre, ce qui expliquerait les cratères.Pour une soudure, à l’étain ou autre, c’est en général la pièce qui est chauffée par la panne du fer et lorsqu’elle assez chaude, le métal d’apport est appliqué directement sur le joint, pas au contact de la panne. Ainsi, la pièce est à la température de fusion du métal apporté et celui-ci peut filer par capillarité dans le joint, à condition qu’il ait été préalablement enduit de flux. Si c’est la panne qui est enduite de métal d’apport, celui-ci solidifie immédiatement au contact de la pièce à souder, sans pénétrer le joint.L’étain devient terne sur la panne du fer à souder car il s’oxyde, par surchauffe.
Merci pour votre réponse Cuprite.En effet, l’explication à l’apparition de ces cratères doit avoir à voir avec le fait de surchauffe de la panne et de l’effet suivant l’alliage entre cuivre et étain, j’en suis maintenant persuadé. Il est clair que je dois établir un procédé en tenant plus en compte la température de la panne, puis de son application sur les pièces à souder afin d’obtenir leur union par capillarité. Du coup, ceci explique également que la corrosion excessive de la pointe du fer à souder n’est pas tant due à l’effet des différentes substances décapantes qu’à celui de la surchauffe… Pas mal d’essais en vue donc.
Parfois, rajouter de l’ammoniac au chlorure de zinc aide bien !
Merci pour le tuyau, j’essaierai voir ce que cela donne !
J’ai pratiqué la soudure par étamage en couverture, nous utilisions un alliage 66% plomb 33% étain, le flux était bien souvent de l’acide chlorhydrique et le décapant un pierre dite « d’ammoniac », en utilisant un fer à souder moderne avec une panne de cuivre, j’ai observé les même formations de « caries », par contre je procédais à une remise en forme de la panne au marteau après l’avoir portée au rouge cerise, la lime ne servait qu’à reformer une zone plate sur la panne. Je pense aussi que le rouge cerise est trop chaud pour l’étain, je crois qu’il est préférable de ne pas trop s’éloigner de la température de fusion de ton métal d’apport, afin qu’il ne devienne pas trop fluide auquel cas il « fuit »
Bonjour Torpen, En effet, cette explication, trop de chaleur (encore elle !) qui rend trop fluide l’étain, m’explique bien des choses que je n’arrivais pas à cerner.Pendant longtemps j’ai utilisé un petit four en briques réfractaires doté d’une source de chaleur (un réchaud à gaz) dans lequel les fer à souder que je suis en train d’utiliser se chauffent simultanément. Maintenant je laisse ce système de côté car, depuis que j’ai commencé avec les posts sur ce sujet, j’utilise un chalumeau équipé d’une panne qui en est solidaire. Je me rends compte qu’ainsi, en ayant le cuivre et la pointe étamée à la vue, je contrôle beaucoup mieux sa température ; donc il y a beaucoup moins de déboires dus à ce facteur. Tout ceci qui se précise petit à petit, me permettra de souder en consonance avec les autres parties dont se conforme le processus de fabrication en ferblanterie : traçage, découpage, formation des pièces à souder… Faire un tout de tout ceci est mon objectif. J’ai également procédé quelquefois à remettre en forme la panne au marteau et mon résultat est que cela va bien deux ou trois fois, ensuite la panne se déforme de trop, devenant trop fine, avec donc obligation de la passer au touret et à la lime. Bonne journée et merci.
Bonjour, pour ce qui est de la soudure en ferblanterie, on utilise ce genre de fer à souder afin de ne pas souder à trop forte température pour ne pas chauffer trop fortement les pièces à assembler, ce qui causerait des déformations de la tôle par sa dilatation brutale. Il me semble que dans le temps, il était posé sur du charbon bien chaud et on jonglait entre deux fers. Sinon, pour la pratique de la soudure, la technique reste la même : martelage de la panne avant un limage de finition, étamage de la panne sur un pin de sel ammoniaque. Quant à l’acide, je trouve ça violent pour la ferblanterie. Il y a des acides moins violents et surtout qui laissent moins de traces de leur passage une fois fini, comme  » Zin7  » ou  » Zinflux  » et bien d’autres encore. Suis ce sujet, tu auras beaucoup de démonstrations en photos :lien

Forum
Supprimer les cookies du forum• Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]

Powered byphpBB ® Forum Software © phpBB Group,
traduction parphpBB-fr.com , modphpBB Seo

Mentions légales|Référents
desylvestre» Dim 11 Mar 2012 22:10
deBenj1984» Sam 28 Juil 2012 08:06
Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :
Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités
Pour toute inscription sur une carte, veuillez contacter l’administrateur ou les modérateurs du forum.

Recherche avancée

Messages sans réponses
Sujets récents

comment souder du zinc

Menu

Matériels
Techniques
Outillage
Généralité
6 principaux décapants pour les soudages
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment
Lesdécapantsont un rôle essentiel dans lessoudages . Ils sont destinés à maintenir en état de propreté continue les pièces à unir.
Ils servent à éliminer l’oxydation qui se produit sur lesmétauxen contact avec l’atmosphère, ce sont donc des antioxydants, et qui nuirait au soudage.
Ils permettent, en outre, le parfait étalement du métal d’apport sur les pièces à joindre. Il faut donc qu’ils soientfluidesetpénétrants .
Les flux décapants seront tantôt des corps gras, tantôt des acides. Ils se présentent sous diverses formes : liquides, poudres, blocs, pâtes.
Ce décapant n’est autre que l’ esprit de sel à l’état pur , utilisé tel qu’il s’achète dans les drogueries.
C’est de l’ acide chlorhydrique décomposé , c’est-à-dire dans lequel on aura, au préalable, fait dissoudre du zinc.
Leschloruressont les produits obtenus par la décomposition de certains corps sous l’effet de certains acides.
Pour décomposer l’esprit de sel, il n’existe qu’une seule méthode forte : on verse, dans un récipient de verre, de terre, de plomb ou même de fer émaillé au four, une certaine quantité d’esprit de sel et on y jette ensuite des déchets de zinc qui s’y décomposeront sous l’effet de l’acide, tout en provoquant un bouillonnement et des vapeurs gazeuses.
Dès lors, le chlorure de zinc est prêt à être utilisé.
Conseil:il sera prudent de procéder à cette opérationà l’air libreà cause de la toxicité et de la nocivité des vapeurs dégagées qui, en outre, attaqueraient les objets métalliques entreposés dans le local où on procéderait à la décomposition décrite.
Il est également possible de brûler les gaz dégagés, qui sont relativement combustibles, en y mettant le feu dès le début de leur formation au-dessus du bain de décomposition.
Il s’agit, naturellement, dejeter suffisamment de zinc dans l’acidepur pour que l’acide en soit saturé.
Cet état se remarque dès que les bouillonnements se ralentissent nettement.
Elles s’achètent telles quelles, et sont principalement utilisées lorsqu’il y a lieu de craindre uneoxydation ultérieure du métal , due aux acides et plus spécialement, lorsqu’il s’agit de souder des conducteurs de courants électriques qui risqueraient de perdre leur qualité de conductibilité (en radio, télévision, …).
Ils se présentent généralement sous forme deblocset servent principalement lors de l’étamage des fers à souder.
Ou encore borate de soude, est utilisé enpoudrepour les brasages et soudo-brasages en cuivre.
Elle est toujours utilisée pour les soudages de l’or, de l’argent et du platine.
C’est uncomposé d’acide nitrique et d’acide chlorhydrique .
Pour réaliser un décapant passe-partout, on fera un mélange contenant environ :
On conservera ce décapant dans du verre.
Pour fabriquer une excellente pâte à souder qui pourra être utilisée dans presque tous les soudages faibles, on mélangera intimement au bain-marie :
D’autre part, il existe également, dans le commerce, des décapants universels, soit en pâtes, soit en liquides.
Je suis à la recherche de ce produit ou un produit similaire à celui que je possède.
Voici l’analyse du produit que je possède.
Une poudre blanche hydrosoluble, qui contient de la bentonite, qui est un mélange de SIO2,
CaO, MgO3, Al 202, Fe 203+ du Na qui représente environ 75% de la bentonite.
Ce produit à l’utilité de neutraliser acide de l’étamage de l’étain (quand on a soudé de l’étain sur une carrosserie automobile,
On le lime, on le ponce et on neutralise pour éviter l’oxydation, ensuite on applique un primer ou un époxy).
Dans l’attende d’une réponse favorable, je vous remercie d’avance .
comment peut on faire sa propre patte a etammer pour la crrosserie

comment souder du zinc

Guide de pose gouttière zinc
7 avr. 2015 16:24:00
Par Olivier Grangeret sur Eternit : pour embellir et protéger vos toits et façades
Par Olivier Grangeret sur Poser une cheville Molly
Par Jean sur Les Jules ou comment louer un bricoleur ?
Découvrez la carte cadeau Distriartisan !

Distriartisan  >

Qui sommes-nous
Contactez-nous
Espace Artisan
Nos partenariats
Programme de fidélité

Nos services  >

Nos engagements
La livraison
Paiement sécurisé
Service après-vente
Déclaration SAV
Demande de devis
FAQ

Informations légales  >

Conditions générales de ventes
Informations légales
Protection des données

Distriartisan recrute !  >

Retrouvez toutes nos offres

Médias  >

Distriartisan dans la presse
Nos conseils
Nos vidéos

Continuer mes achats
Voir mon panier
Il semblerait que la prise en charge de JavaScript par votre navigateur soit désactivée.
Javascript doit être activé dans votre navigateur pour utiliser toutes les fonctionnalités de ce site.
Unegouttière en zincpossède le charme de l’authenticité et sa durée de vie peut atteindre ou dépasser 50 ans. D’aspect classique et discret, elles sont les gouttières les plus répandues et sont souvent imposées pour le respect de nombreux sites classés. Son aspect est métallique brillant lorsqu’il est neuf puis il prend une patine d’un ton gris clair mat.
On distinguedeux techniques de posedont l’objectif est d’assurer une parfaite étanchéité du système d’évacuation des eaux de pluies :
-La pose des gouttières en zinc traditionnellepratiquée par les couvreurs zingueurs : les gouttières en zinc sont assemblées par soudure à l’étain, technique délicate à mettre en œuvre pour le néophyte et nécessitant unoutillage de soudure spécifique .
-La pose des gouttières par emboîtement avec collage au mastic siliconespécial zinc pour assurer leur étanchéité. Cette technique de pose est plus simple et rapide et convient bien aux bricoleurs en auto construction. On parle également degouttières zinc sans soudure  en vente sur notre site distriartisan.fr. Les professionnels lui préfèrent l’assemblage par soudure qui assure une longévité plus importante au système, même si les fabricants de mastic ont innové pour produire des mastics silicone spécial zinc très performants (nous recommandons lemastic MS 107 de chez Bostik ).
Nous détaillerons dans ce guide de posela méthode d’assemblage des gouttières zinc au mastic silicone(veuillez consulter notre aide à la réalisation des soudures si vous souhaitez suivre cette méthode de pose).
Pour un comparatif des différents matériaux de gouttière, veuillez consulter notre guide d’ aide au choix de votre gouttière .
Les nombreuses qualités de la gouttière en zinc font sa popularité. 
– C’estla plus utilisée , notamment pour son caractère traditionnel.
– Matériau  naturel, recyclable et performant. Très résistante à la corrosion et aux climats rigoureux.
– Pose  : par emboitement avec étanchéité au mastic silicone ou par soudure.
A noter:  Neuf, son aspect est plutôt métallique brillant. En vieillissant, le zinc prend une patine d’un élégant ton gris clair mat. Très bonne étanchéité.
Gamme large et évolutive de formes et dimensions.
–  Demi-ronde  : la plus répandue, il s’agit d’une gouttière pendante que l’on trouve dans tous les développements (16, 25, 33 et 40 cm et longueurs de 2m et 4m),
Exemple :  Gouttière zinc carrée Rheinzink  développement 33 cm en 4 mètres
Exemple :  Gouttière zinc moulurée Rheinzink  développement 33 cm et 4 mètres
– Gouttière zinc  nantaise  (rampante),
– Gouttière zinc  havraise  (rampante).
Il existe deux dimensions standard pour les gouttières en zinc, dont le choix est déterminé par la surface du pan de toiture rapportée au plan horizontal (à ne pas confondre avec la surface apparente) :
– «  La gouttière zinc de 25  » : elle se caractérise par un développement de 25 cm (le développement est la largeur de la feuille de la gouttière posée à plat), et est associée à une descente de diamètre 80 mm qui permet d’évacuer 2,6L/s d’eaux pluviales. La gouttière zinc de 25 convient pour les toitures d’une surface à plat jusqu’à 80m².
– «  La gouttière zinc de 33  » : elle affiche un développement de 33 cm, et est associée à une descente zinc de diamètre 100 mm qui permet d’évacuer jusqu’à 4,6L/s d’eaux de pluie. La gouttière zinc de 33 convient pour les toitures d’une surface projetée à plat supérieure à 80 m².
Les gouttières en zinc sont disponibles en longueur de 2 mètres et de 4 mètres.
Bon à savoir:Il existe d’autres développements de gouttière en zinc moins courants pour les petites surfaces de toit (inférieur à 30m², on utilisera des gouttières zinc de 16 associées à des descentes zinc de diamètre 60 mm), et pour les grandes surfaces de toit (supérieur à 150 m², on pourra utiliser des gouttières en zinc de 40, avec des descentes associées de diamètre 120 mm).
Lapluviométrie de votre régionet lapente de votre toitinterviennent également dans le choix des développements de votre gouttière zinc. Pour aller plus loin sur le sujet veuillez consulter notre article sur lacapacité d’évacuation des eaux pluviales .
Le matériel nécessaire pour la pose
              – un mètre                       – un niveau                       – un crayon gras                       – une échelle                       – une perceuse / visseuse                       – une scie + lime à métaux                       – une scie cloche                       – un pistolet à cartouche                       – du mastic silicone                       – gants + masque de protection
           –  gouttières                 – tuyaux de descente                   – naissance(s)                   – coudes mâle / femelle                   – crapaudine(s)                   – crochets (selon toiture)                   – clous / vis (adaptés au matériau)                   – colliers de descente                   – talons de gouttière            – manchons au besoin
Mesurez les longueurs des gouttières zinc à poser à l’égout de chaque versant de toit, en tenant compte de l’indispensablepente d’écoulementde 5 mm/m minimum.
Les gouttières zinc étant disponibles en longueur de 2 ou 4 m uniquement, il vous faudra certainement les couper pour une adaptation parfaite à votre toiture. Nous vous recommandons l’utilisation d’une scie à métaux pour un travail précis, une grignoteuse permet également de le faire proprement (attention à la découpe de l’ourlet toutefois qui est plus épais).
Commencez par déterminerle mode de fixationdes gouttières selon la configuration de votre toiture : fixation sur bandeau, sur chevrons, sur tuiles, sur bac acier, sur plaques fibro ou sur génoise. Retrouvrez ci-dessous les crochets correspondants selon votre configuration :
On utilise des «  crochets Vadot bandeau  ».
Ils se vissent directement sur le bandeau en bois avec des vis à bois et se placent tous les 50 cm.
Si vous n’avez pas de bandeau de toit deux possibilités s’offrent à vous :  
– La fixation sur le dessus du chevronavec des crochets universels Rouen droits.
– La fixation sur le côté du chevronavec des crochets universels Rouen chantournés, qui sont un peu plus onéreux mais permettent de ne pas enlever la première rangée de tuiles pour visser les crochets. Idem utilisez des vis à bois et vissez les crochets tous les 50 cm.
Si votre toiture en tuiles ne vous permet ni de fixer sur bandeau ni sur chevrons, optez alors pourles crochets pince à emboîtement sur tuiles , toujours à poser tous les 50 cm.
Le modèle recommandé est lapince TR 90Frénéhard et Michaux qui permet de régler l’emboîture pour adaptation à la majorité des tuiles, fixée à une demi-lune pour maintenir la gouttière (visserie en métal fournie avec la pince).  
Pour les couvertures en bac acier il existe descrochets 2 en 1comprenant la pince pour serrer le bac acier et la demi-lune pour maintenir la gouttière.
Nous recommandons le crochetNegrafix pose bac acierde chez Frénéhard et Michaux qui permet de fixer directement au marteau sans visser sur le bac acier (crochets toujours à placer tous les 50 cm).
La fixation des gouttières sur plaques ondulées en fibres-ciment suit le même principe que la fixation sur bac acier.
Le modèle recommandé est le crochetNegrafix Fibrode chez Frénéhard et Michaux qui affiche une emboîture plus importante, les plaques fibro étant beaucoup plus épaisses que le bac acier.
Enfin pour la fixation surgénoise , il vous faudra utiliser des crochets pointe à enfoncer au marteau directement dans la maçonnerie.
Ce mode de fixation est surtout utilisé en Provence et plus généralement dans le Sud de la France où domine la tuile canal.
Une foisle mode de fixation déterminé , commencez par repérer l’emplacement des éléments d’extrémité, dits « haut » et « bas » de pente. Après les avoir fixés, reliez-les par un cordeau afin de matérialiser l’inclinaison. Au besoin, placez provisoirement un crochet central pour éviter au cordeau de cintrer.
Posez ensuite lescrochets intermédiairesen les alignant sur la ficelle.
Bon à savoir:les crochets se placent toujours en retrait de la première rangée d’ardoises ou de tuiles. Celles-ci doivent surplomber la moitié de la gouttière pour permettre un déversement correct des eaux de pluie. 
Tracez lecontour du trou d’évacuation , puis percez à l’aide d’une scie cloche (le diamètre du trou percé doit correspondre au diamètre de la descente). Mettez du silicone, clipsez la naissance agrafable sur l’ourlet de la gouttière puis rabattez les pattes sur l’arrière de la gouttière.
Appliquez uncordon de mastic siliconesur les bords incurvés de la naissance et agrafez-la immédiatement en rabattant ses pattes sur la gouttière. 
Bon à savoir  :lors de l’application du mastic silicone il faut maintenir sous pression l’assemblage (15 min) avec des serre-joints ou des pinces fortes le temps de prise de la colle. Veillez également à lisser au doigt les joints intérieurs de bordure de raccordement (avec le doigt préalablement passé dans de l’eau savonneuse). 
Les gouttières en zinc se posent facilement grâce à unsystème d’emboîtement par l’ourlet .
Installez les gouttières une à une en les emboîtant sur 5 cm. Ce recouvrement de 5 cm entre les gouttières est indispensable pour que les variations du matériau avec la température, dilatation ou contraction, ne donnent pas lieu à des fuites.
L’étanchéité se fait grâce aumastic siliconeen collant les assemblages de gouttières et raccords au fur et à mesure.
Arrivé aux extrémités du toit, fermez la gouttière avec unfond de gouttière . Injectez-y le silicone pour garantir une parfaite étanchéité.
Au-delà de 12 mètres de gouttières, il faut tenir compte de ladilatation du zinc .
Pour cela, nous vous recommandons de poser entre deux profilés de gouttière ce qu’on appelle unélément de dilatationou joint de dilatation possédant une partie centrale en néoprène vulcanisé qui absorbe les variations thermiques du zinc et une baguette en zinc que l’on va coller au mastic ou souder entre les 2 gouttières.
La descentese raccorde à la gouttière via la naissance que vous avez posée. La longueur utile de descente correspond à la hauteur comprise entre la base de l’esse et le regard d’évacuation des eaux pluviales.
Cette pièce est souvent prolongée par deuxcoudes mâle/femellepour compenser le débord de toit.
Les descentes de gouttière zinc présentées ici sontmâle femelle , c’est-à-dire qu’elles s’emboîtent entre elles sans nécessiter de soudure. Vous pouvez avoir besoin d’un manchon en zinc mâle femelle pour récupérer une chute de descente de gouttière (mâle mâle) en bas de mur pour le raccord au regard.
Bon à savoir  :la longueur du débord de toit est la dimension horizontale entre le mur et la planche de rive.
3 cas de figure sont possibles selon la longueur de votre débord de toit:
-Votre débord de toit est inférieur à 40 cm :
Utilisez  deux coudes mâle/femellepour relier la naissance à la descente que vous pourrez couper à l’aide d’une scie à métaux si l’espace est trop court. Si l’espace est en revanche trop important (ou que vous aviez jugé le débord de toit plus court), vous pouvez utiliser un manchon entre les coudes.
– Votre débord de toit est compris entre 40 et 80 cm :
Nous vous préconisons l’utilisation d’uncoude écharpeextensible de 40 à 80 cm qui permet de relier la naissance à la descente le long du mur très facilement en ajustant simplement les coudes sur la coulisse centrale droite du coude écharpe à la longueur du débord de toiture voulue. 
– Votre débord de toit est supérieur à 80 cm :
Utilisez unechute de tube de descente entre les 2 coudes mâles-femelleque vous aurez coupée à la dimension permettant de combler l’écart entre les 2 coudes et le mur.
A noter : pensez à bien injecter du mastic pour fixer les différents éléments. La distance minimum à respecter entre les tuyaux de descente et le mur est de 20 mm.
Percez le mur en tenant compte dupositionnement de la descenteet fixez-y les colliers à l’aide de pattes à vis. Comptezun collier par mètrede gouttière. Mettez le tuyau et la bague dans le collier, refermez le et vissez.
Bon à savoir  :  pour éviter d’écraser le tuyau, il existe des bagues spéciales qui se mettent entre le collier et le tuyau. Nous vous recommandons l’utilisation debagues doubles extensibles , très esthétiques.
C’est un accessoire indispensable pour  empêcher l’intrusion de feuillesou autres débris végétaux dans les descentes de gouttière susceptibles de les boucher et de provoquer des débordements (avec risque d’infiltrations).
Placez-la au-dessus de l’orifice de la descente. 
Lepare-feuillespermet d’aller encore plus loin que la crapaudine dans la suppression des éléments risquant de perturber l’évacuation des eaux de pluie car il vient se clipser directement sur les gouttières sur tout le long de l’égout du toit.
Nous vous recommandons leDarifix Stop Feuillesvendu en élément de 1m de long en polyéthylène, facile à poser et résistant ! 
Savez-vous qu’en France métropolitaine, un toit reçoit plus de 500 litres d’eau par mètre carré par an ? En canalisant l’eau, vous faîtes un geste citoyen. En utilisant un  récupérateur d’eau , vous faîtes des économies, et ce sans altérer la qualité de l’eau grâce à notre matériau naturel labellisé Quality Zinc. Outre les économies d’eau générées par le récupérateur, celui-ci est 100% recyclable, nécessite peu d’entretien tout en offrant une résistance optimale aux agressions extérieures (corrosion, grêle etc).
Pourinstaller un récupérateur d’eaux pluviales , sciez votre tuyau de descente à la hauteur qui vous convient (en général le récupérateur d’eau se place environ à 1m20 du sol) et installez le récupérateur qui s’emboîte dans la descente.
Ouvrez le clapet pour récupérer l’eau dans une citerne, fermez-le pour évacuer l’eau dans le regard.
Permet de raccorder un tuyau d’arrosage au récupérateur pour déporter la citerne contenant l’eau de pluie sur le côté de la maison (afin de préserver l’esthétique de votre façade).
Selon l’emplacement duregard des eaux pluviales , reliez-y la descente par l’intermédiaire d’un dauphin droit ou coudé en fonte qui assure une meilleure résistance aux chocs. 
Leprincipe de pose des gouttières zinc carrées et mouluréesest quasiment le même que pour les gouttières zinc demi-rondes. Il y a seulement moins d’accessoires sur le marché ce qui limite la pose sur le bandeau ou sur les chevrons. Dans le cas de la gouttière carrée il n’y a pas de naissance agrafable ce qui oblige à souder le moignon des naissances plates utilisées à la place.
Bon à savoir  :  Les gouttières zinc carrées peuvent être associées avec des descentes en zinc rondes ou carrées. Les gouttières moulurées sont associées avec des descentes rondes uniquement.
Les différences sur les accessoires et crochets pour ces 2 modèles de gouttière sont exposées ci-dessous.
Nous vous recommandons lescrochets de gouttière Frénéhard et Michaux moulurés K33dotés de raidisseurs pour la pose de vos gouttières sur bandeau ou chevrons.
Nous vous recommandons l’utilisation d’unbout mouluré à naissance centralequi limite vos efforts de soudure car la naissance est prémontée sur le bout de gouttière qui mesure 50 cm de long !
La gouttière zinc moulurée dispose de ses propresraccords de gouttière moulurés . Elle se raccorde à une descente en zinc ronde standard.
Nous vous recommandons lescrochets de gouttièreFrénéhard et Michaux carrés pour la pose de vos gouttières.
– Pose sur chevrons avec lescrochets carrés Bros 3 .
– Pose sur bandeau avec lescrochets carrés Mus 2 .
La gouttière carrée doit être raccordée à la descente au moyen d’unenaissance plate(qui n’est autre qu’un moignon de naissance) à souder sur le plat de la gouttière. La naissance plate va ensuite s’emboîter dans la descente zinc.
La gouttière zinc carrée dispose de ses propresraccords de gouttière carrés .
Elle se raccorde à une descente en zinc ronde standard ou bien à une descente de gouttière carrée au moyen de coudes, colliers de fixations et bagues carrés.
Vous devez être identifié pour pouvoir déposer un commentaire.
En parlant de produits isolés, les plaques support de tuiles isolées n’ont pas été mentionnées (pour les maisons individuelles). J’en profite pour remercier, en plus du chef de marché couverture de chez Eternit, leur conseiller technique qui donne de précieux conseils sur la mise en oeuvre des produits et réalise des devis sur-mesure !
Très simple d’utilisation et efficace, j’utilise régulièrement des chevilles Molly Moplac pour la fixation dans des plaques de plâtre. Pour moi il deux choses importantes : percer un trou au bon diamètre de la cheville, et bien desserrer la vis pour positionner la pince Molly avant de presser. Et le tour est joué !
Les Jules : un joli projet à l’univers jeune et décalé. C’est sympa de voir une entreprise innovante dans le secteur du bricolage.
Merci pour le bon plan !