compresseur 100l pas cher

Un compresseur alimente en air des outils pneumatiques. Chaque outil a besoin d’une certaine quantité d’air à une pression donnée. Ce volume se mesure en litre/min ou en m³/h (à savoir 1m³/h=16,67 l/mn).
Le volume d’air que délivre un compresseur dépend de la taille de sa cuve et de sa capacité à la remplir plus ou moins vite grâce aux performances de son groupe de compression (moteur électrique+pompe)
La cuve du réservoir sert uniquement à stocker l’air, mais suivant les besoins en air il ne faut pas négliger ce critère. En effet, une fois la cuve vide, il faudra attendre qu’elle se remplisse pour pouvoir relancer vos outils. Une cuve de grande capacité permet donc d’utiliser tous les outils de façon quasi permanente quel que soit l’air demandé par l’outil.

GUIDE DE CHOIX

Taille de la cuve
Certains compresseurs sont sans cuves et ne peuvent donc pas stocker d’air. De ce fait, il n’est pas possible de réguler la pression de l’air pour l’adapter à l’outil. Voir tous nos compresseurs sans cuves
10 litres de cuve sont suffisants pour un usage domestique (entretien, petits travaux de décoration…). Voir tous nos compresseurs 10L
50 litres de cuve seront idéals pour tous les travaux de nettoyage, d’agrafage et pour des petits travaux de peintures (retouches, petites surfaces). Voir tous nos compresseurs 50L
100 litres de cuve sont nécessaires pour les travaux de perçage, de ponçage, de burinage pro et pour les travaux de peinture plus importants, notamment pour la carrosserie. Voir tous nos compresseurs 100L

Le groupe Moteur/Pompe (tête) à air
La puissance du groupe de compression composé d’un moteur électrique et d’une tête de compression s’exprime en CV ou HP en anglais. Le moteur électrique alimente directement (entraînement coaxial) ou par courroie (service continu possible grâce au fonctionnement ralenti de la pompe et mieux refroidi) la tête de compression.
La tête de compression est composé d’un ou plusieurs cylindres et pistons, qui, entrainés par le moteur électrique et grâce à un système de soupapes et clapet anti-retour, comprime de l’air à 8bar et l’envoie dans la cuve pour y être stocké et restitué.

Les différents types de têtes de compression
Les têtes de compression coaxiales sont les plus simples techniquement. Les têtes de compression dites sans huile fonctionnent sans huile et donc sans entretien grâce à un revêtement intérieur en téflon. Ce sont des têtes idéales pour une utilisation occasionnelle et non prolongée.
Les cylindres chemisés fonte offrent une meilleure longévité.
Un cylindre fonte permet un meilleur échange thermique et une durée de vie améliorée
Une tête bi-cylindre (droit ou en V) offre des capacités de compression supérieure et un usage intense.

Pour choisir une puissance de compresseur adaptée à ses besoins, il faut déterminer la nature des outils qui seront branchés sur le compresseur et s’ils seront branchés en même temps. Il faut également connaître la nature de la source électrique dont on dispose à savoir 230V mono ou 380V triphasé.

LISTE DES EQUIPEMENTS DISPONIBLES

Pressostat : Interrupteur automatique qui déclenche (si mis en marche) le moteur du compresseur à chaque fois que la pression de la cuve tombe en dessous en 4 bar.
Régulateur de pression : permet de réguler la pression d’air en sortie
Manomètre : obligatoire pour connaitre la pression d’air de la cuve du compresseur, très utile en sortie avec le manomètre pour connaitre précisément la pression d’air sélectionnée.
Brancard complet : plus facile à manœuvrer et à déplacer
Sortie directe cuve : permet une sortie d’air alternative à 8 bar (pour clé à choc par exemple)
Roue avant pivotante : plus facile à manœuvrer dans des espaces exigus
Roues gonflables : plus facile à faire rouler sur les sols souples (graviers, sable)
Refroidisseur : permet de mieux réguler la chaleur de la tête pour un usage prolongé
Filtre à air orientable : permet en entrée de filtrer les impuretés de l’air ambiant afin de ne pas abimer la tête de compression avec des poussières par exemple.
Filtre régulateur : permet en sortie d’avoir un air propre et sec.
Définir ses besoins en air : comment faire ?
Avant de choisir votre compresseur, vous devez connaître vos besoins en air : il vous faut donc totaliser la consommation en air de tous les outils que vous êtes susceptible de brancher en simultané.
Le résultat obtenu doit être multiplié par 1,5. Ce résultat est équivalent à la quantité de litres/minutes nécessaires pour faire fonctionner ces outils pneumatiques.