consommation gpl

Vous devez saisir votre pseudo et votre mot de passe

Fil d’actualités

Salon de Genève

Photos

Vidéos

Actu Moto

Accueil

Guides d’achat neuf

Avis de propriétaires

Fiches techniques

Fiches fiabilité

Promos des constructeurs

Il y a 339 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus,cliquez ici
Citation : Je fait 700 km en gpl sur la 307.
Message édité par Essonne le 15/02/2007 à 23:34:32
Aller à :

Total Carburants Discussions libres (Général) Motorisation, énergie, et environnement Lavage auto Sécurité Permis de conduire Vie Pratique Financement Mandataire Annonces auto et accessoires Modélisme et modèles réduits Tracteurs et matériel agricole Camions, poids lourds, utilitaires Entraide entre membres

Saisissez un pseudo et un mot de passe
Bonjour, Je voudrai acheter une voiture équipée GPL Le commercial renault m’a déconseillé parceque le GPL consomme trop (350 km avec un plein) je n’y crois pas qu’en pensez-vous ? Merci Emmanuel
Fais une recherche sur FA, il y a un topic sur le GPL ou ont t’explique les différences de consos et de perf en fonction du modèle d’injection tout ça. T’auras une ribambelle d’avis. Et après, tu as le droit de casser la tête du commercial renault.
Merci à tous FA c’est quoi ? Je crois que le commercial renault ne veut pas se faire chier … en plus ils ne savent pas en faire l’entretien (vu sur un autre forum dont je ne me souviens plus) Chez Volvo aussi ils proposent du gpl d’origine
Tu regardais quel véhicule? (twingo?, mégane?, kangoo?, clio?) Chez volvo, le GPL, c’est fini, il n’en font plus…. Ils font actuellment des véhicules GNV. Les liens vers le GPL sur FA (Forum Auto):http://www.forum-auto.com/foru​ […] earchall=2 un forum dédié au GPL:http://forum.aceboard.net/879-​3298-0-Tout.htm
Merci à tous FA c’est quoi ? Je crois que le commercial renault ne veut pas se faire chier … en plus ils ne savent pas en faire l’entretien (vu sur un autre forum dont je ne me souviens plus) Chez Volvo aussi ils proposent du gpl d’origine
Non, dès lors que la concession dispose d’une personne formée au Gpl, Renault sait réparer ses véhicules Gpl. Au même titre que les autres modèles Essence ou Diesel… sachant qu’il est aussi possible de souscrire une garantie de 5 ans, ce qui évite les incertitudes si c’est votre premier véhicule utilisant ce carburant. De plus on a droit à la prime de 2000 ou 3000 euros, ce qui rend le véhicule moins cher que le modèle sans adaptation Gpl !
quelle idée aussi d’acheter une francaise GPL. Ils ne sont pas du tout au point la dessus… Perso j’ai une GPL, et je n’ai aucun soucis (pourtant c’est une daewoo !)
Il sont aussi au point que les autres… Tous le problème c’est de trouvé un garage compétent pour effectuer l’entretien particulier d’une voiture GPL. D’ailleurs si j’ai bonne mémoire , l’instal GPL des Daewwo était fait en France. Sinon, pour en revenir au sujet , avec les derniers équipements, la conso en GPL est quasi identique à celle en mode essence… voir même moins pour certains models.
Il sont aussi au point que les autres… Tous le problème c’est de trouvé un garage compétent pour effectuer l’entretien particulier d’une voiture GPL. D’ailleurs si j’ai bonne mémoire , l’instal GPL des Daewwo était fait en France. Sinon, pour en revenir au sujet , avec les derniers équipements,la conso en GPL est quasi identique à celle en mode essence… voir même moins pour certains models .
gros progrés effectues en 12 ans  genial
Téléchargez nos applications mobiles
Copyright © CarBoat Media – Tous droits réservés

consommation gpl
Remplissez les champs et cliquez sur calculer pour réaliser une simulation.
Le prix du véhicule diesel est égal ou moins cher que le véhicule essence. Il est donc plus avantageux de choisir celui-ci.
Il faut connaître son kilométrage annuel afin de calculer le volume de carburant nécessaire pour une année. Le calcul est réalisé à l’aide d’une autre information : la moyenne aux cent kilomètres donnée par le constructeur. Si le véhicule essence est donné pour consommer 6 litres au 100 kilomètres, alors qu’en diesel, il n’en consomme que 4, le volume de carburant nécessaire sera inférieur pour le diesel. Pour le GPL, la consommation est en générale plus élevée qu’avec de l’essence, mettons 7 litres au cent.
Pour connaître le budget, il faut déterminer un prix moyen du litre d’essence et de gazole. Fixons les à 0.90 € pour le gazole, et 1.00 € pour l’essence sans plomb. On peut alors calculer le budget nécessaire pour réaliser nos 15 000 kilomètres annuels :
L’écart du prix entre un véhicule ayant une motorisation diesel, et le même véhicule, mais avec un moteur à essence est la deuxième information à prendre en compte pour réaliser son choix. Si la version essence est 1 200 € moins chère que la version diesel, il faudra alors garder le véhicule pendant 40 mois, soit plus de 3 ans pour compenser l’écart. En effet :
Le problème du GPL réside dans la taille du réservoir. Celui-ci n’ayant pas une capacité très importante (il remplace en général la roue de secours), le plein de GPL devra être réalisé plus souvent.
Chacun a ses préférences sur le confort d’utilisation de chaque motorisation. Certains préféreront la linéarité du moteur essence, d’autres le couple proposé par un moteur diesel. L’habitude de conduire avec la motorisation de sa voiture actuelle impacte les préférences. Ces considérations sont purement théoriques, le meilleur moyen de se « faire une idée » étant la pratique. Essayer les deux motorisations peut aider à faire un choix lorsque le budget ne pose pas de problème particulier.
Maintenant que vous connaissez les clés pour faire votre choix, voici un petit simulateur qui peut vous aider.
Remarque : la simulation ne prends pas en compte les écarts éventuels dans l’entretien (kilométrage entre deux vidanges, et coût de celles-ci) ni la différence du coût de l’assurance. Le coût de la carte grise n’est pas non plus pris en compte. Ces éléments peuvent éventuellement avoir un impact sur l’amortissement du véhicule.
Consommation du véhicule ( litre / 100km ) :

consommation gpl
Désignationde l’auto, marque et modèle

consommation gpl

Dossiers fiabilité
Assurance
Crédit
High tech
Entretien
Rappels

Ennuis de jeunesse

4 / 5

Pour bien acheter, consultez les fiches techniquesL’argus!
Vous êtes ici :

Accueil
Guide d’achat auto
Laquelle choisir
GPL, une bonne affaire ?

Fiabilité
Assurance
Crédit
High tech
Neuf
Occasion

Publiéle
19 décembre 2011 à 12:06 .

par

Julien Bertaux

×
Imprimer cet article dès maintenant

— Sélectionnez —
Renault
Peugeot
Citroën
Volkswagen
Mercedes-Benz
BMW
Audi
Ford
Opel
Toyota
——————
Abarth
Aixam
Alfa-Romeo
Alpine-Renault
American Motors
Aprilia
Aro
Aston-Martin
Audi
Austin
Autobianchi
Auverland
Avia
AXR
Bedford
Bedford-GME
Benelli
Bentley
Bertone
Beta
Bimota
BMW
BMW-Alpina
Bova
Buell
Bugatti
Buick
Bultaco
Cadillac
Cagiva
Can-Am
Casalini
Case-IH
Caterham
CCM
CFMOTO
Chatenet
Chevrolet
Chevrolet USA
Chrysler
Citroën
Claas-Renault
CPI
Dacia
Daelim
Daewoo
DAF
Daihatsu
Dallas
Dangel
Datsun
Derbi
Deutz-Fahr
Dodge
DS
Ducati
Fantic
Fast
Fendt
Ferrari
Fiat
Fiat New-Holland
Fiatagri
Fisker
Ford
Ford New-Holland
Ford USA
FSO
Gas Gas
General Motors
Generic
Gilera
GME
Harley-Davidson
HM
HM-Honda
Hommell
Honda
Hummer
Husaberg
Husqvarna
Hyosung
Hyundai
Infiniti
Innocenti
Isuzu
Italjet
Italvel
Iveco
Jaguar
Jawa-CZ
JCB
Jeep
Jialing
Jincheng
John Deere
Kawasaki
Keeway
Kia
Kreidler
KTM
Kubota
Kymco
Lada
Lamborghini
Lancia
Landini
Land-Rover
LDV
Lexus
Lifan
Ligier
Linhai
Lotus
Mahindra
Malaguti
Man
Maserati
Massey-Ferguson
Mazda
MBK
Mc Cormick
McLaren
Mega
Mercedes-Benz
MG
Microcar
Mini
Mitsubishi
Mitsubishi-Fuso
Morgan
Moto Guzzi
Moto Morini
Muz
MV Agusta
MVS
MZ
Neoplan-Man
New Holland
Nissan
Oldsmobile
Opel
Peugeot
PGO
Piaggio
Polaris
Pontiac
Porsche
Renault
Renault Trucks
Rieju
RJ
Rolls-Royce
Rover
Saab
Sachs
Same
Santana
Scania
Seat
Sherco
Skoda
Smart
Ssangyong
Subaru
Suzuki
SYM
Talbot
Tata
Tesla
Toyota
Triumph
Tvr
UMM
Valtra
Venturi
Vespa-Piaggio
Volkswagen
Volvo
Voxan
Wiesmann
Yamaha
Yazuka
Zastava
Zaz
Zetor
Zhongyu
Zongchen

— Sélectionnez —
Renault
Peugeot
Citroën
Ford
Volkswagen
Mercedes-Benz
Nissan
Fiat
Audi
Opel
——————
Alfa-Romeo
Audi
BMW
Citroën
Dacia
DS
Fiat
Ford
Honda
Hyundai
Infiniti
Isuzu
Jaguar
Jeep
Kia
Lancia
Land-Rover
Lexus
Mazda
Mercedes-Benz
Mini
Mitsubishi
Nissan
Opel
Peugeot
Renault
Seat
Skoda
Smart
Ssangyong
Subaru
Suzuki
Toyota
Volkswagen
Volvo

Découvrir le trimestriel
Voitures d’occasion
Le 12 septembre 2015
par Julien Bertaux
Le 17 juillet 2014
par Julien Bertaux
Essais, nouveautés, fiabilité, sélection d’annonces auto…
Chaque semaine, recevez le meilleur de L’argus.fr
J’accepte de recevoir les offres partenaires deL’argus
Obtenez la meilleure
offre de reprisepour
votre voiture
32000km et plein de probleme annee modelle 2010 donc 5ans en fin mars les quatres injecteur vienne d etre changer esque c est normal ? jaimerer des avis faut il que je la garde ou que je m en debarrasse ?
PARDON MA LAGUNA EST DE 2004 ET NON PAS 94
MERCI
PARDON MA LAGUNA EST DE 2004 ET NON PAS 94
MERCI
Pour cela, rien de plus simple, inscrivez vous sur L’argus.fr et imprimer cet article dans un format optimisé pour la lecture.
Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !
En poursuivant votre navigation sur L’argus.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.En savoir plus et gérer ces paramètres.
OK

consommation gpl
Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
Article principal :Gaz de pétrole liquéfié .

↑ «  C’est quoi le GPL ?  » (consulté le29 décembre 2009 )
↑ «  NF EN 589:2008  » ,‎juillet 2009 (consulté le29 décembre 2009 )
↑ «  Composition du GPL  » (consulté le29 décembre 2009 )
↑ vente GPL France 2010latribuneauto.com, janvier 2011
↑ http://www.cfbp.fr/gpl-carburant/atouts-du-gpl-n164
↑ http://www.zagaz.com/evolution-prix.phpprix moyen du carburant
↑ Votre AutoémissionRMCdu 21 novembre 2010
↑ Reportage France 2 du 23/10/2007
↑aetb MoteurNature
↑ Renault R&D
↑ les limites du GPL, le gaz de pétrole liquéfiémoteurnature.com, décembre 2005

Outils personnels

Non connecté Discussion Contributions Créer un compte Se connecter
Espaces de noms

Article
Discussion

Affichages

Lire
Modifier
Modifier le code
Historique

LeGPL carburantouGPL-cest l’une des utilisations dugaz de pétrole liquéfié(abrégé enGPLen France ouLPGdans les autres pays francophones et dans les pays de langue anglo-saxonne), commecarburantpour enginsautomobiles .
LeGPL-c , comme le GPL en général, est un mélange d’ hydrocarbureslégers, stocké à l’état liquide et issu duraffinage du pétrolepour 40 % et du traitement dugaz naturelpour 60 % [ 1 ] .
Les hydrocarbures constituant le GPL-c, comme le GPL en général dans son appellation officielle, sont essentiellement lepropaneet lebutane  ; le mélange peut contenir jusqu’à 0,5 % d’autres hydrocarbures légers tels que lebutadiène [ 2 ] .
Considéré comme propre (cf. infra :Bilan écologique du GPL-c ), le GPL-c est un carburant qui préserve les performances du véhicule et réduit même l’usure dumoteur(voirtribologie ).
C’était, en France à la fin duXX e  siècle , le carburant qui avait obtenu les plus grands avantages fiscaux (quasi-exonération de la taxe spécifique), ce qui en faisait le moins cher à la pompe.
Il est disponible dans plus de1 station sur 7en France et constitue donc un carburant dit « propre » facilement disponible pour les particuliers.
Un moteur modifié pour fonctionner au GPL-c est également capable de tourner avec son carburant classique, il n’y a donc pas de risque de tomber en panne sèche loin d’une pompe. En France, les parkings publics sont autorisés aux véhicules GPL-c munis de soupape sans aucune réserve depuis 2006.
Un litre de GPL a une valeur énergétique de 22,5 % inférieure à celle contenue dans un litre d’essence et un litre d’essence a une valeur énergétique de 29 % supérieure à celle contenue dans un litre de GPL.
Un mélange GPL doit respecter les spécifications suivantes :
LaPologneest le pays d’ Europeoù circulent le plus de voitures GPL. Au niveau mondial, elle n’est dépassée que par laCorée du Suddont le parc atteint2 300 000 véhicules GPLen 2008 (soit 14 % du parc).
Le GPL représente près de 60 % du parc « essence » auxPays-Bas , plus de 30 % enItalie .
En Pologne, en Italie, aux Pays-Bas, enBelgique , enRépublique tchèqueet enLituanie , il est très facile de trouver du GPL. L’ Allemagnes’est considérablement équipée en stations GPL : il y en a 3 049 courant octobre 2007 (nombre en croissance) contre à peu près 1 800 en France où 15 % des stations-service disposent d’une distribution de GPL (chiffre en progression constante, 7 % en 2000). C’est tout à fait l’inverse enEspagneou le marché tente un1 er  démarrage. Par contre, enFinlande , le GPL est indisponible pour les véhicules particuliers.
Grâce au gaz naturel et à l’industrie de raffinage du pétrole, l’Europe est presque autosuffisante en GPL.La sécurité d’approvisionnement de l’Europe est nouvellement protégée par [réf. nécessaire]  :
Début 2008, les réserves mondiales de gaz naturel – dont est extrait la plupart du GPL – s’élèvent à179 597 079 m 3 . Si on y ajoute le fait que le GPL est un dérivé du pétrole brut, cela en fait une source d’énergie majeure pratiquement inexploitée au potentiel énorme. La production continue à croître à un taux annuel moyen de 2,2 %, supprimant pratiquement l’hypothèse selon laquelle la demande devancerait l’offre dans un futur proche.
En France, en2008 ,140 000 véhicules particuliers (VP)et20 000 véhicules utilitaires (VU)légers étaient équipés pour rouler au GPL-c.
Ce faible nombre, qui tend à perdurer, serait du à un manque d’offre de la part des constructeurs automobiles qui ont développé des gammes complètes de moteurs Diesel et à une différence insuffisante entre le prix du GPL-c et celui dugazole . Le nombre de véhicules particuliers est passé à plus de 200 000 fin 2010 [ 4 ] , grâce aubonus écologique . En 2015, 260 000 automobilistes roulent au GPL en France, permettant au GPL d’être le carburant alternatif le plus utilisé [ 5 ] .
Par rapport à un véhicule essence, le surcoût lié à l’installation du GPL est considéré comme amorti en moins de60 000 kmenviron. Pendant plusieurs périodes, et notamment entre 2008 et fin 2010, les véhicules neufs équipés GPL-c d’origine bénéficiaient d’un« bonus écologique »de2 000 euros , grâce auquel l’amortissement pouvait être immédiat.
Exemple de calcul : un véhicule essence (1,6 l) dont le prix de vente est de 15 000 € + l’équipement GPL de 2 500 €. Si la consommation en essence est de 7 l/100 (1,5 €/l ttc) et GPL de 8,5 l/ 100 km(0,8 €/l ttc) [ 6 ] , l’économie aux100 kmsera de3,7 €environ. Le coût de l’installation GPL s’amortit donc en 2 500*100/3,7 =68 000 km . Plus le véhicule roule, plus grande sera l’économie par rapport à un véhicule essence. L’entretien est un peu plus cher que pour une voiture essence (changement debougiesplus précoce) mais ne modifie que très légèrement cet amortissement [ 7 ] .
Le gain est immédiat si le prix du véhicule GPL est égal à celui du prix du véhicule diesel, car l’économie apparaît dès le premier kilomètre (au niveau de la consommation).
Dans le cas du véhicule essence éligible à l’ancien bonus écologique de 2 000€, l’économie par rapport au choix d’un véhicule diesel était de plusieurs centaines d’euros avant même le premier kilomètre.
Le GPL est appelé LPG enBelgique francophone . Avec 727 stations de service équipées avec du GPL, en tenant compte de la petite taille de son territoire, la Belgique est assez bien équipée. En Belgique le GPL était populaire dans le passé mais, contrairement à la France, le nombre de véhicules équipés au GPL est en baisse. En 2002 il y a avait 84 567 véhicules équipés au GPL. En 2010 il y en avait 33 482 et en 2013 il n’y en plus que 22 265.
La baisse des voitures équipés au GPL est du au fait, que contrairement à la France, le GPL a très peu de support de la part des importateurs et des fabricants belges, puisqu’on ne vend plus des voitures équipées au GPL par le fabricant en usine. Toutes les voitures sont des installations faites a posteriori, lesquelles font perdre la garantie du constructeur sur le moteur. Le GPL a encore une mauvaise image en Belgique. Par exemple, tandis qu’on France il n’est plus interdit de se garer dans les parkings souterrains, en Belgique l’interdiction est encore en vigueur.
Le GPL est libre d’accises en Belgique, mais pas libre de laTVA . La Belgique a le GPL le moins cher d’Europe. En fait, le GPL est, avec leGNV(gas naturel) qui a le même traitement fiscal, le carburant pour voitures le moins cher du marché belge. Ceci incite le commerce frontalier au remplissage des voitures au GPL depuis les pays voisins, surtout avec la France. Par contre, les voitures belges au GPL doivent supporter une surtaxe sur l’impôt de circulation. Cette surtaxe est une obligation du Droit fiscal européen, pour compenser le manque à gagner à cause de l’absence des droits d’accise sur le GPL.
Finalement, la Belgique ne donne plus de subsides pour l’achat des véhicules équipés au GPL depuis 2003 et elle n’a pas l’intention de le faire. Par exemple, même si dernièrement le gouvernement semble appuyer le démarrage de la nouvelle filière GNV, les subsides pour les voitures équipées au GNV ne sont pas donnés par le gouvernement, mais par la filiale de production et la distribution privée degaz naturel .
Le GPL-c est perçu comme un carburant propre, pourtant sonbilan écologiquereste mitigé. Son utilisation ne produit pas de particules, contrairement augazolequi, même équipé d’unfiltre à particuleslaisse échapper 10 % de particules plus fines, qui sont cancérigènes, et considérées par les spécialistes comme encore plus nocives que les particules filtrées [ 8 ]et très peu d’ oxyde d’azote , debenzène , ou deformaldéhyde [ 9 ] , mais les émissions deCOrestent proches de celle d’undieselmoderne.
Quant aux émissions deCO 2 , le bilan du puits à la roue (production au pot d’échappement) donne un léger avantage au GPL avec une différence suivant les études ( Concawe ,Ademeen France) de l’ordre de -5 % voire aucun avantage par rapport aux moteurs diesels si on s’en tient aux données chiffrées fournies par les constructeurs [ 9 ] .
En 1996, Renault annonçait :« La Clio GPL est presque aussi propre… qu’une voiture électrique »après avoir présenté ce véhicule aux tests ULEV Californiens. Selon Renault, les résultats obtenus à cette époque pour certains polluants étaient près de 10 fois inférieurs à lanorme Euro 5prévue pour 2011 : ces tests, effectués à différentes vitesses, mais aussi lors du démarrage du véhicule, lorsque le pot catalytique n’est pas pleinement efficace, sont les plus bas jamais atteints avec une voiture de ce type : une moyenne de0,13 g /km d’oxyde de carbone (CO),0,010 g /km d’oxyde d’azote (NO) et0,024 g /km d’hydrocarbures imbrûlés [ 10 ] . Mais les émissions deCO 2restent quant à elle proches des émissions des moteurs à explosion classiques.
Le GPL avait initialement un impact très positif car il était un corollaire de l’extraction pétrolière ou gazière et était brûlé sur les sites d’extraction ce qui augmentait inutilement les rejets deCO 2 . En termes de filière, son utilisation permettait alors de propulser plus de véhicules pour une même quantité deCO 2rejeté dans l’atmosphère. Il est désormais aussi valorisé comme combustible de chauffage, son emploi dans les transports réduit donc ses avantages en termes deCO 2 . Il demeure une alternative intéressante en matière de diversification énergétique. En effet son origine mixte (pétrole et gaz) permet d’introduire sur ce marché un carburant gazeux, disponible, facile à mettre en œuvre, bénéficiant d’ores et déjà d’infrastructures de distribution mais il n’est qu’un carburant de transition qui peut permettre de reculer l’échéance dupic pétrolieren attendant d’autres solutions.
Il existe une grande disparité au sein des véhicules équipés pour le GPL. Les véhicules en première monte (équipés en usine) présentent de bons résultats. Les véhicules équipés en seconde monte aussi mais ils sont tributaires de l’expérience de l’installateur GPL. Mais ces dernières années, un effort considérable a été fait pour développer des injections gazeuses performantes.
Bien qu’à ce jour il n’existe pas de liste regroupant tous les installateurs GPL en France, mais seulement des listes ou certains installateurs ont souhaité adhérer à une charte, il est très difficile de connaitre le nombre exact de professionnels du GPL. Certaines entreprises ayant pignon sur rue et une grande expérience du GPL depuis des décennies, il est plus raisonnable de s’orienter vers celles-ci pour une intervention.
Les performances et lebilan environnementaldu GPL (comme duGNV ) pourraient considérablement progresser avec un moteur spécifiquement conçu pour fonctionner avec ce carburant. Le GPL présente d’autres propriétés appréciables:son utilisation réduit l’usure du moteur, génère moins de bruit et de vibrations et offre une grande souplesse dans la conduite ainsi que des vidanges espacées (double le kilométrage) [réf. nécessaire]ce qui n’est pas négligeable puisque l’huile est aussi un produit pétrolier.
Malgré tout, le GPL souffre de contestation dans son principe même, qui peut faire douter de son intérêt écologique [ 11 ] .

consommation gpl

Moteur de recherche

Rechercher

S’inscrire
Connexion

Editer mes informations

Se déconnecter

Créer une discussion
Anonyme- Dernière réponse le 19 déc. 2016 à 18:28parObelix
Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

consommation gpl

En voiture !
Un regard passionné sur l’actu de l’automobile.
Matthieu Turel, documentaliste-iconographe au Parisien, est un Citroëniste convaincu. Passionné par l’histoire automobile, il ne roule qu’en voitures anciennes. Son véhicule le plus récent est une 2CV et il roule au quotidien au volant d’une Citroën GS break de 1978. Pour autant, il troque volontiers ses voitures à carburateur contre des modèles dernier cri bardés d’électronique et à la motorisation plus soucieuse de la planète.
Accessoires Actualité DVD En Images Essais Fashion Insolite Livre BDMagazine Multimédia Nouveauté People Pneumatique Rétro Sécurité routière Son Sport Auto Tendance TV Vécu Voiture propre hybride Pile à combustible / hydrogène Voiture électrique
J’ai écrit à de nombreuses reprises sur ce blog à propos du GPL, ce carburant alternatif dont lesventes augmentent sans cesse depuis plus d’un anet dont l’offre des constructeurs s’accroît. J’ai même participé auRallye Monte-Carlo Energie Alternativedans lequel de nombreux véhicules GPL étaient inscrits.
06:00 Écrit par Matthieu Turel dansVécu |Lien permanent |Commentaires (12) | Tags :chevrolet , GPL , Spark| | |
J’habite en belgique et le GPL est a 40 centimes, c’est le bonheur!!!!
Je ne comprend vraiment pas pourquoi il n’y a pas plus de monde qui l’utilise.

Il faut ajouter que l’interdiction de stationner des voitures equipees de GPL dans les parkings est depuis longtemps levee, les panneaux indiquant cela font en fait reference aux installations anterieures a 2001, donc plus aucun desavantage…
Écrit par : Alphonse Kapone | 28 mai 2010
Le GPL n’est pas aussi économique que cela.
Pour avoir eu un véhicule automobile équipé gaz je peux vous dire qu’il consomme 2 fois plus de carburant qu’un véhicule diésel.
En plus il est moins nerveux.
Il faut aussi passer des visites aux mines tous les 5 ans pour contrôler le système
ca fait 5 ans que je roule en gpl au Montenegro. Le L est a 0.62 et pour 10E je fait un epu + de 250kms. J ai meme reussi a faire 300 bornes !!! c est propre et l entretien me coute 10e par an. Pour le matosse c est du Lovatto et le tout coute 250 euros .

A+
J’ai rouler pendant des années au GPL avec un Renault Express, je l’ai vendu a 400 000 Kms, il y a beaucoup moins de pièces a changer… un exemple je n’ai jamais changer le pot d’echappement.. pas de rouille car c’est un carburant sec… Espacement des vidanges..Etc… que du +++++++++
J’ai eu deux véhicules fonctionnant au GPL . C’est vrai que c’est moins cher au litre, mais la consommation est facilement le double d’une consommation diesel, de plus les réglages sont assez fragiles et demandent de passer plus souvent chez le concessionnaire qui n’est pas souvent compétent dans ce domaine.
autre contraintes l’autonomie, et le réseau de distribution en milieu rural.
Il ne faut surtout pas s’arrêter qu’au prix du carburant.
Écrit par : Cristobal | 15 juin 2010
Pour moi que des avantages, moins d’usure donc moins de frais, moins de bruits ( personnelement sur le sandero c’est pas évident ) moins de frais à l’achat (bonus écolo: 2000€) pas de frais de carte grise (comme en région Bourgogne)moins de rejets et surtout pas de dégagement de particules (comme le gasoil interdit dans de plus en plus de pays pour cause de santé publique) moins de frais à l’usage, dommage que la France nénocie ses contrats de gaz au plus haut par rapport aux autres pays mais, le GPL reste moitié prix par rapport au sans plomb avec une surconsommation de 2 litre au 100.
A cela il faut ajouter que les réserves mondiales sont fantastiques et posent beaucoup moins de problème à l’extraction et pas de pollution en exploitation et transport.

Depuis quatre ans, je ne roule plus qu’au GPL : Renault Twingo (monte d’origine) et depuis peu Citroën C4 (montage chez un spécialiste).

A Eloy et Cristobald :
– 1 : la consommation est loin d’être le double d’un diesel
– 2 : et si c’était le cas, le GPL n’émet pas de particules comme les moteurs diesel.

A Fleury : certes en Belgique le litre de GPL est autour de 50 centimes mais les Belges paient une taxe supplémentaire chaque année s’ils ont une voiture au GPL. L’idéal est d’habiter à proximité de la frontière belge ou luxembourgeoise…
Bonjour,

J’ai acheté une twingo soxiété année 2001 qui fonctionne: essence et GPL. Je suis à la recherche d’une coupelle pour le remplissage de GPL. Pourriez-vous me donner des adresses.

Merci

Daniel
Écrit par : DAVANTURE | 13 juillet 2011
Je roule au GPLi en Belgique depuis 1 an, prix inchangé : 0.542 € le litre … Aucun problème mais nécessité d’un réglage fin tous les 30.000 Km par un installateur spécialisé ( Technomeca à Haccourt, un vrai pro ). Que du bonheur !!!!! Evidement, ma Peugeot Partner s’y prête parfaitement bien et il faut savoir que certains moteurs n’acceptent pas trop le GPL. Le prix du gaz en France et Italie est trop élevé.
Le plus important c’est trouver le spécialiste !
Écrit par : J. FREROTTE | 27 décembre 2011
J’avais un Lada Niva en GPL, j’ai eu le malheur de le vendre car il était économique. Un plein essence+un plein GPL me faisait pratiquement le mois. Tout en sachant que je faisait Beaune – Dijon tout les jours!
Écrit par : BERNARD | 21 février 2012
je suis en région Aquitaine
je cherche un propriétaire
d’une fiat palio au GPL

pour voire les branchements

car un mécano incompétent
à démonté la culasse
sans repérer les branchements
MERCI
Écrit par : marceau | 08 février 2014
J ai acheté un peugeot partner GPL Il démarre très bienmais la jauge essence et aussi celle du GPL descende en MM temps etlorsque j arrive dans un rond point ou je m arrête à un feu. Elle cale.. Redémarre bien mais elle cale. Sinon elle roule bienpouvez vous m’aider??
Écrit par : Montassier | 18 avril 2015

consommation gpl
Trouver un véhicule GPL Voitures GPL
Utilitaires GPL
Conférence GNV SITL : Vers un transport routier décarboné
Déploiement d’une station GNL Cryostar à Béziers
Normandie : reportage sur la station GNV de Rouen
La Dacia Sandero GPL n’est plus disponible en France mais peut être disponible en véhicule « seconde monte » chez certains fournisseurs.
Voitures GPL – Autres modèles Dacia
Sponsors 2017

Soutien institutionnel
Gaz-mobilite.fr est un site d’information dédié aux véhicules fonctionnant au gaz : GNV, GNL et GPL… sans oublier l’enjeu du développement du biogaz. Objectif : informer grand public, professionnels et collectivités sur les initiatives et nouveautés de la filière gaz dans le secteur des transports à travers un suivi de l’actualité française et internationale et des interviews réalisées avec les différents acteurs engagés. Dans le domaine des stations GNV et GNL, Gaz-Mobilité édite également une cartographie des infrastructures présentes et à venir sur le sol français.
Copyright © 2014 2017 Gaz-Mobilite.fr – Tous droits réservés -Mentions légales

consommation gpl
Publicité         Contact         Plan
Vous devez avoir le plugin flash de Macromedia (Adobe) pour utiliser cette application
Vous pouvez télécharger la dernière version du plugin à cette adresse :
Get Flash
euro-énergie ©Atémys2017 |Portail detoutes les énergies
actualité de l’énergie |annuaire de l’énergie |l’emploi de l’énergie |ressources
Bienvenue sureuro-énergie , le portail de toutes les énergies

Domaine
————————
Energie électrique et…
Energie fossile : charbon,…
Energie nucléaire
Energie renouvelable et…
Energie thermique
Maîtrise de l’énergie et…

consommation gpl

Facebook
Twitter
Google +
Linkedin
RSS
ChallengeSoir
Sciences et Avenir

Menu

Abonnez-vous
Connexion

Presidentielle 2017
France
Finance et Marchés
Start-Up
Immobilier
Tribunes
Cinéma
Lifestyle
Videos
Galeries photos

Aéronautique
Défense
BTP
Energie
Industrie
Grande conso
Industrie automobile
Santé
Transports
Tourisme
Start-up
Environnement
Création d’entreprise
Galeries photos

Budget
Fiscalité
Social
Agriculture
Conjoncture
Consommation
Les vidéos de l’ESSEC
Galeries photos

Présidentielle 2017
Parti socialiste
Les Républicains
Front National
Videos de Challenges
Galeries photos

Elections USA
Europe
Etats-Unis
Russie
Moyen-orient
Afrique
Amériques
Asie-Pacifique
Japon
Galeries photos
Brics
OCDE

Audiovisuel
Presse
Digital
Publicité
Edition
GAFA
Videos
Galeries photos

French Tech
Télécoms
Jeux vidéo
Start-up
Test high-tech
Informatique
Grand public
Galeries photos

Mondial 2016
Actu
Comparatifs
Concept-cars
Essais
dossiers
Nouveautés
Salons
Voitures propres
Scooters
Galeries photos

Carrière
Management
Stages
Formation
Rémunération
MBA
Marché de l’emploi
Nominations
Droit du travail
Salaires des cadres
Galeries photos

Epargne
Marché de l’art
Placements
Retraite
Immobilier
Quelle banque choisir
Galeries photos
Videos

Mode
Design
Montres
Gastronomie
Voyage
Videos
Galeries photos

Films
Critiques
Actu ciné
Personnalités
Séries TV
Sorties de la semaine

Entreprise
Economie
Politique
Monde
Médias
Tech
Auto
Emploi
Patrimoine
Luxe
Cinéma
Classements
Vidéos
Services
Présidentielle
Classement des stages
Club Entrepreneurs
Les clés de demain
Vidéos
Les automobilistes se sont davantage intéressés aux carburants à gaz de pétrole liquéfié (GPL) en 2008 grâce à leur prix, inférieur à ceux de l’essence et du gazole, et à un nouveau bonus, ont souligné mardi des représentants du secteur.  » Le marché montre des signes de réveil « , a estimé Joël Pedessac, directeur général du Comité français du butane et du propane (CFBP), lors d’une conférence de presse. Au premier semestre, le nombre de véhicules transformés pour fonctionner au GPL a augmenté de 25% par rapport à la même période en 2007. Ce regain d’intérêt s’explique d’une part par le prix du GPL, qui n’a augmenté que de 2,7% entre janvier et juin, alors que celui de l’essence sans plomb 95 a bondi de 10,5% et celui du gazole de 20%. En août 2008, un plein de GPL coûtait 39 euros, contre 67 euros pour un plein de diesel et 71 euros pour un plein d’essence. Malgré une consommation en GPL légèrement supérieure à celle des autres carburants,  » l’économie reste certaine « , selon M. Pedessac. En outre, le gouvernement a instauré un bonus écologique depuis le 1er janvier sur le GPL, moins polluant que les autres carburants, a rappelé le CFBP. Les automobilistes peuvent bénéficier d’une prime de 2.000 euros si leur voiture au GPL n’émet pas plus de 140 grammes de CO2 par kilomètre (pour un véhicule neuf) ou 160 g/km (pour un véhicule transformé). La France accuse cependant du retard par rapport à ses voisins, avec un nombre de voitures au GPL en baisse depuis 2001. Environ 140.000 voitures roulent au GPL dans l’Hexagone actuellement, soit moins de 0,5% du parc, grâce à 1.850 stations service (sur 13.000), contre un million de voitures en Italie et 200.000 en Allemagne. En outre, les ventes de voitures neuves GPL en France ont chuté de 50% au premier semestre,  » faute d’une offre émanant des constructeurs suffisante et visible « , avec seulement cinq marques sur le marché, a déploré M. Pedessac, qui a reconnu que les constructeurs avaient « un peu des oeillères sur le diesel », le carburant le plus consommé en France. M. Pedessac estime que le parc automobile français pourrait d’ici 5 ans compter 5% de voitures, soit 1,8 million, roulant au GPL. Les GPL sont le butane et le propane, des gaz associés à l’extraction du gaz naturel (méthane) pour 66% d’entre eux, et au raffinage du pétrole pour 34% d’entre eux. (AFP)
0 réactions

Réagir

Pour réagir, veuillez vous connecter en cliquant ici

Bourse
Le 01/04 à 22H18

CAC 40

5122,51
+0,00%

Rechercher une valeur

Kia Rio: la petite coréenne qui voit grand

Carlos Ghosn s’éloigne de Nissan mais reste le grand stratège de l’Alliance

La fermeture des voies sur berges déplace la pollution

Pourquoi Renault aura du mal à relancer Alpine

Le budget moyen de l’automobiliste dans votre région

Tous les articles Automobile

Actualité automobile

Comparatifs

Essais

Nouveautés

Salons de l’auto

Scooters

Voitures propres

Galeries photos Automobile

Droit du travail

Immobilier

Epargne

Dossier MBA

Les meilleures prépas

Les meilleurs masters

L’actu des start-up

Défense

Aéronautique

Energie

Environnement

Le Club des entrepreneurs

L’index des maladies

Bien se nourrir

L’actualité santé

Nouveautés High-tech

Environnement

Tout sur l’espace

Facebook
Twitter
Linkedin
Google +
RSS
Présidentielle
Classement des stages
Club Entrepreneurs
Les clés de demain
Vidéos

© Challenges – Les contenus, marques, ou logos du site challenges.fr sont soumis à la protection de la propriété intellectuelle.
Audience certifiée par l’
Challenges

Automobile

Actu auto
Le 17.09.2008 à 10h00
|
Mis à jour le 17.09.2008 à 12h00

Votre adresse nous sert à envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse abonnements@challenges.fr
Votre adresse nous sert à envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse abonnements@challenges.fr
Votre adresse nous sert à envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse abonnements@challenges.fr
En poursuivant votre navigation, vous acceptez nosCGVet l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus, services, vidéos et publicités personnalisés et vous permettre l’utilisation de boutons de partages sociaux.

consommation gpl

GPL Carburant

Usages domestiques

Usages professionnels

CFBP & Filière GPL

Propriétés des GPL

Logistique des GPL

GPL & Maîtrise de l’énergie

(*) D’après »Statistical Review of Global LP Gas 2014″- WLPGA.
Les données Monde et EU tiennent compte des usages pétrochimiques.
(**) France : hors usages pétrochimiques (environ 1.5 MT par an).
L’énergie est notre avenir, économisons-la !
© CFBP 2003-2017 Tous droits réservés |Mentions légales |Plan du site |Crédits

consommation gpl

GPL Carburant

Usages domestiques

Usages professionnels

CFBP & Filière GPL

Propriétés des GPL

Logistique des GPL

GPL & Maîtrise de l’énergie

L’énergie est notre avenir, économisons-la !
© CFBP 2003-2017 Tous droits réservés |Mentions légales |Plan du site |Crédits

consommation gpl
Vous devez saisir votre pseudo et votre mot de passe
Pour déposer un commentaire, veuillez vousidentifieroucréer un compte .
Pour déposer un commentaire, veuillez vousidentifieroucréer un compte .
Saisissez un pseudo et un mot de passe
Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation.En savoir plus
1ère communauté automobile française.
François Chapus Le 02 Février 2010à 17h56
Plus de quatre mois de délai de livraison n’est plus l’apanage du dernier coupé Ferrari, mais aussi de quelques petites berlines à prix serré, prime à la casse aidant. La Sandero 1.4 GPL fait partie du lot. Dans le cas de la Dacia à bi-carburation, cet engouement est-il bien justifié ? Mérite-t’elle plus l’attention que le dCi de base de 70 chevaux ? Une semaine d’essai nous a permis d’en avoir le cœur net.
Les ventes de voitures neuves équipées au GPL, ou plus exactement à bicarburation essence/GPL, périclitaient ces dernières années après la désertion du créneau de constructeurs et importateurs comme Saab, Subaru ou Volvo. Seul Chevrolet, Lada et Renault persistaient bon an mal an. Avec l’arrivée de Dacia sur ce marché et ses alléchantes offres à moins de 7 000 € toutes primes comprises, l’année 2009 a marqué un vif redémarrage des ventes GPL en neuf avec 24 500 immatriculations, soit 4,5 fois plus qu’en 2008 (2 600 unités). La Sandero arrive très loin devant toutes ses rivales dans ce palmarès, et si on comptabilise les commandes passées en 2009 loin d’être toutes honorées (d’où le délai d’attente moyen de plus de 4 mois), elle dépasse les 36 000 unités.
La part du GPL a atteint plus d’1% des véhicules neufs immatriculés l’année dernière contre moins de 0,1% en 2008. Le phénomène devrait s’amplifier en 2010 avec le retour de Fiat sur ce créneau (Bravo 1.4 pour l’instant et bientôt Punto Evo) et Opel (Corsa 1.2 et Meriva 1.4 -de première génération-) et la commercialisation en mai de la mutine Chevrolet Spark 1.2 GPLi.
Cette embellie s’explique notamment par la fiabilité des installations bi-carburation actuelles, la sécurité avérée des réservoirs munis de soupape de décharge depuis 2000, le nombre de pompes distribuant du GPL suffisant (plus de 1 850), une petite prise de conscience écologique des clients (le GPL réduit les émissions toxiques jusqu’à 80 % par rapport au gazole). Sans oublier le coût de revient au kilomètre d’un véhicule à bicarburation réduit (prix du litre de GPL quasiment divisé par deux par rapport au SP95 et bonus écologique de 2 000 euros qui annule le surcoût de l’installation GPL).
Moteur décevant, mais installation GPL sérieuse
La Logan berline GPL à 5 990 €, c’était l’argument massu de Dacia Sandero 1.4 GPL 75 ch au début de sa commercialisation en France, fin mars 2009. Encore faut-il pondérer ce tarif alléchant; il tenait compte des 1 000 € de la prime à la casse et des 2 000 € pour les véhicules à bicarburation neufs émettant moins de 140 g/km de CO2. Logan et Sandero GPL tous avantages déduits démarrent en ce début 2010 à respectivement 6 200 € et 6 490 €. Ces prix concernent les versions de base très chichement équipées, dépourvues de la direction assistée ou la climatisation. La version médiane Ambiance comme la plus haute Lauréate (à défaut de « Prestige ») héritent de l’assitance en série, mais ne peuvent prétendre à la clim que contre supplément. Voilà qui met la Sandero GPL Ambiance réfrigérée de cet essai à 9 000 € bonus de 2 000 € déduit, hors prime à la casse. Bref, entre la pub et une version correctement équipée, il y a de la marge. A comparer avec la Sandero dotée du 1.2 16V 75 ch qui démarre en base à 7 800 € (éco-malus neutre) et la version Diesel 70 chevaux qui s’affiche à partir de 10 500 € (10 400 € avec 100 € de bonus déduit).
Le 1.4 litres de la Sandero (supprimé du tarif pour la version uniquement à essence pour cause de malus, mais laversion 1.6 MPI de 90 chreste au catalogue) s’adjoint sur la version bicarburation un système d’injection en phase gazeuse Landi Renzo (leader mondial des systèmes d’alimentation GPL et GNV avec une part de marché de 23 % et 50 constructeurs automobiles comme clients à travers le monde). Le système est montée au sein de l’usine Dacia de Pitesti en Roumanie. Bien conçue, l’injection séquentielle gazeuse n’induit aucun trou ou à-coups en accélérations et le moteur conserve les 75 ch et 112 Nm de la version à essence. Le basculement d’un carburant à l’autre se fait par l’interrupteur placé en base de console centrale.
La prise en main de la Sandero 1.4 GPL 75 ch ne nous a pas ébloui malgré ce fonctionnement policé. Avec un rapport poids/puissance de 14,2 kg/ch (90 kg de plus que l’ancienne 1.4 à essence selon le constructeur) et la lenteur des montée en régime qui reste de mise, il ne faut pas s’attendre à un foudre de guerre, en accélérations comme en vitesse maxi, même si elle lambine moins que laSandero 1.5 dCi 70 ch . Le 0 à 100 km/h demande environ 13 secondes ( 14,7 avec le 70 ch dCi), le 1000 m départ arrêté est franchi en 35,7 secondes (35 secondes annoncés par le constructeur, et 36,4 avec le 70 ch dCi) et la vitesse de pointe culmine à 161 km/h (157 km/h, avec le 70 ch dCi). Les reprises ne sont pas non plus mirobolantes, malgré la boîte à 5 rapports assez bien étagée et une quatrième pas trop longuette. Le 1.5 dCi 70 creuse un petit écart grâce à ses 48 Nm supplémentaires, même si les relances restent timides. Bref, l’agrément de la mécanique et la sécurité lors des dépassements de la Sandero GPL sont loin d’être exemplaires, et finalement pas meilleurs que ceux de laChevrolet Aveo 1.2 GPLimalgré sa cylindrée plus importante.
Nos relevés de la consommation réelle de la Sandero 1.4 GPL nous donnent 10,4 l/100 (8,7 l en mode essence et 8,6 l pour l’ancienne version uniquement à essence plus légère). En détail, le mini sur route à 90-95 km/h vaut 8 l/100, la ville tourne entre 10 et 11,5 litres, l’autoroute à vitesse légale 10 litres et le maxi sur route accidentée se solde par près de 13 l/100. C’est beaucoup plus que la moyenne de 6,0 l/100 enregistrée avec la 70 ch dCi, avec il est vrai un pourcentage de ville inférieur parcouru avec ce Diesel, ce qui fausse un peu la comparaison. La consommation moyenne en mode GPL lors de notre essai de l’ Aveo GPLiatteignait 9,8 l/100 km (Aveo 1.2 à essence à utilisation identique : environ 8 litres au cent). Les données selon les normes CEE corroborent nos mesures. En cycle mixte, la 70 ch dCi affiche 4,5 l/100 contre 8,3 L/100 pour la Sandero en GPL (135 g de CO2/km). Il en va de même face à l’Aveo 1.2 GPL créditée de 7,2 l/100 en mode GPL, soit 116 grammes de CO2 .
Le remplissage du réservoir de 50 litres se révèle fastidieux pour les dix derniers litres aussi bien pour le SP que pour le gazole. Pour le GPL, un vrai plein est plus rapide, même s’il faut visser à chaque fois l’adaptateur sur la coupelle dans la trappe commune. La version à bicarburation reprend la solution du bouchon de remplissage du GPL dissimulé dans la trappe à carburant comme sur le Scenic II 1.6 GPL ou l’Aveo GPLi. Le réservoir de GPL de type torique d’une capacité utile de 34 litres autorise une automie un peu juste, rarement supérieure à 350 kilomètres. Il se situe en sous-caisse à la place de la roue de secours, sous le plancher de coffre. Ce dernier conserve la très bonne capacité de la version à essence. Petite précision: sur la Sandero, l’emplacement du réservoir GPL empêche d’installer un attelage. Contrairement à la Logan où le réservoir est à l’intérieur du coffre.
Le mode GPL entraîne donc une surconsommation d’environ 17 % par rapport à l’essence. Elle est très modérée (23 % en théorie), preuve de l’efficacité du système Landi Renzo. Ce qui est en cause, c’est le rendement du vieux 1.4 MPi et sur autoroute, les médiocres valeurs aérodynamiques de la Sandero.
Comme pour la plupart des véhicules à bicarburation actuels, il faut rajouter la consommation d’essence au démarrage, au moment où le moteur consomme le plus. En effet, à froid, le moteur démarre sur ce mode pendant 3 à 5 minutes avant de basculer automatiquement sur GPL. Ce laps de temps nous semble trop long, et peut se traduire sur 15 000 kilomètres par près d’une centaine de litres d’essence brûlée en cas de fréquents démarrages à froid sur ce kilométrage.
Sans tenir compte decette consommation de SP au démarrage,à 1,04 € le litre de gazole et à 0,68 € celui de GPL, le budget carburant reste plus avantageux de 83 € par 10 000 kilomètres parcourus en faveur de laSandero 1.5 dCi 70face à la 1.4 MPi GPL. Mais à équipement égal et bonus déduit (100 et 2 000 €), le surcoût de 2 510 € de la version Diesel ne sera effacé qu’au bout de 300 000 kilomètres. Voilà qui explique finalement le joli succès des versions GPL chez Dacia, et de la Sandero en particulier qui a engendré le double de bons de commande que la dCi 70 en 2009.
Il faut par ailleurs tenir compte de la valeur résiduelle à la revente (avantage Diesel), des coûts d’entretien et de réparations (avantage à la bicarburation : les intervalles du programme GPL sont identiques à ceux des versions essence avec une révision tous les 30 000 kms, à laquelle s’ajoutent les opérations de contrôle et le remplacement du filtre à gaz tous les 60000kms ou 2 ans) ou des frais d’immatriculations (carte grise gratuite ou à moitié prix dans la plupart des régions pour le GPL).
L’alternative :Borel , l’un des principaux acteurs en seconde monte du GPL en France, propose une Sandero GPL avec le plus moderne moteur 1.2 16V 75 chevaux, pas plus performante en raison du couple maxi légèrement inférieur et qui arrive bien plus tard (4250 tr/mn contre 3000 tours) mais dont le 16 soupapes monte avec beaucoup plus d’aisance dans les tours. Elle devrait être plus frugale que la proposition « usine » (environ 7,2 l/100 km en moyenne réelle en mode essence et en cycle mixte normalisé, 5,9 l/100 contre 7 litres avec le 1400 MPI, toujours en mode essence) et à peine plus chère (à partir de 7 390 € en base).
Taux d’émission de CO2 de la version la plus écologique de : Dacia Sandero
Début de commercialisation du modèle : Dacia Sandero
A titre d’exemple pour la version 1.4 MPI 72 GPL AMBIANCE.
Votre message Attention, le message que vous allez saisir sera envoyé directement aux modérateurs du site.
Ce formulaire est strictement réservé à avertir de toute intervention jugée incorrecte, notamment :
– l’incitation à la haine raciale et à la discrimination
– la négation des crimes contre l’humanité et l’apologie de crimes de guerre
– la diffamation, ce qui porte atteinte à l’honneur d’une personne
– l’incitation au piratage informatique
Mais aussi :
– tout commentaire agressif, grossier, hors sujet
– toute allusion sexiste, homophobe ou raciste
– tout message publicitaire
– message contenant des coordonnées privées, une adresse Internet, une adresse postale ou e-mail.
Merci de ne pas envoyer une alerte pour d’autres raisons, ce n’est pas un formulaire destiné à poser des questions ou publier un commentaire sur la page.
ParAnonyme Le 02 Février 2010à 18h50
 Une citadine idéale et pas chère, que demander de plus pour circuler dans une ville comme Paris, où en moins d’une semaine la carrosserie se retrouve rayée, bosselée par le manque de soin des Français de la capitale ?
ParAnonyme Le 02 Février 2010à 21h35
C’est quoi cette version Ambiance avec jantes alliage? Faudrait vérifier les fiches gamme?
ParAnonyme Le 03 Février 2010à 07h24
Tableau très noir en ce qui concerne la consommation de GPL. Je fais régulièrement plus de 430 km avec un plein de GPL (34L), et la conso sur autoroute est de 10L/100km à 130. Et sur route, le mini n’est pas à 8L, mais à 6,5L. Il ne faut juste pas rouler comme un bourrin. Alors oui, elle n’est pas puissante. mais si on veut une voiture puissante, on n’achète pas une voiture de 70ch. L’article ne parle pas non plus de l’absence de bruit comparé à la version diesel. Et on trouve du GPL à 0,55€/L, pas 0,68…
ParAnonyme Le 03 Février 2010à 09h15
@07:24: Les chiffres des journalistes sont toujours bidons…rares sont ceux qui sont intègres et objectifs…il vaut mieux se renseigner sur un forum que de lire des anneries de journaleux…
ParAnonyme Le 03 Février 2010à 09h45
Bonus/Malus écologique = 0€ en haut de l’article Un peu plus tard dans l’article on parle de 2000€ de bonus… Soyez clair s’il vous plait !
ParAnonyme Le 03 Février 2010à 14h19
Il faut arreter de dire qu’on ne peut pas poser d’attelage,car je viens de prendre possetion d’une SANDERO 1.2 16 v BOREL,et il m’a posé une attache . Pour ce qui est de la cosom.sur 416 KM dont 200 d’autoroute à 110 avec justement une bagagére (vide )la moyenne est de 8.8 au 100. A suivre.
ParAnonyme Le 03 Février 2010à 14h31
Sur 1534 km parcourus en mode GPL (j’exclus donc l’utilisation en essence y compris lors des démarrages) dont 100 km sur autoroute et quelques 200 km en ville ma consommation moyenne en Gpl s’élève à 8,7 L/100. Je relève un manque de puissance en montagne en montée, dans ce cas je passe parfois en mode essence mais rarement). J’apprécie la tenue de route et le confort, et la dimension du coffre. Le prix moyen GPL s’élève à 67,1 centimes car j’ habite loin des grandes sufaces.
ParAnonyme Le 03 Février 2010à 16h03
En ce qui me concerne et contrairement à ce qui est dit dans l’article le passage en mode Gpl prend rarement plus de une minute, parfois même quelque secondes.
ParAnonyme Le 03 Février 2010à 16h10
Bonjour, j’ai une sandero avec option direction assistée, prix majoré de 600€. La consommation sur route et en ville très économe un peu plus de 400km. Sur autoroute, 10L à 130km. Je roule depuis cette constation à 115km et je consomme moins ainsi. Les critiques sur ce véhicule sont injustifiés, j’ai choisi ce véhicule pour sa faible pollution et un prix mini. Je savais avant mon achat, que ce n’était ni un 4×4 ni une voiture de course style 24h du mans. Celui qui l’achète ne se fait nullement volé.
ParAnonyme Le 03 Février 2010à 19h31
oui,mieux que les poils a mazout, et la consommation et moins elevee que le dit le journaliste, encore un qui est pour le diesel et les particules qui nous empoisonnent
Votre message Attention, le message que vous allez saisir sera envoyé directement aux modérateurs du site.
Ce formulaire est strictement réservé à avertir de toute intervention jugée incorrecte, notamment :
– l’incitation à la haine raciale et à la discrimination
– la négation des crimes contre l’humanité et l’apologie de crimes de guerre
– la diffamation, ce qui porte atteinte à l’honneur d’une personne
– l’incitation au piratage informatique
Mais aussi :
– tout commentaire agressif, grossier, hors sujet
– toute allusion sexiste, homophobe ou raciste
– tout message publicitaire
– message contenant des coordonnées privées, une adresse Internet, une adresse postale ou e-mail.
Merci de ne pas envoyer une alerte pour d’autres raisons, ce n’est pas un formulaire destiné à poser des questions ou publier un commentaire sur la page.
Téléchargez nos applications mobiles
Copyright © CarBoat Media – Tous droits réservés

consommation gpl
Obtenez la consommation moyenne d’ essence , degasoil , d’ éthanolou encore degaz , lecoût de revient , l’ énergie consommée d’une voiture, d’une moto, d’un camion et pourquoi pas, d’un bateau ou d’un avion.
Pour calculer laconsommation moyenne de carburantd’un véhicule, le plus simple consiste à :
Outre laconsommation moyenne , vous obtiendrez aussi lecoût de revientainsi que la quantité d’ énergie consommée .
essence
gasoil

GPL – Gaz de Pétrole Liquéfié
GNV – Gaz Naturel pour Véhicule
Ethanol
Vous pouvez faire baisser sensiblement votre consommation de carburant en ayant une conduite dite « rationnelle ». Voici quelques recommandations utiles :
La dernière ligne du tableau de résultats fait ressortir laquantité de CO2 au kilomètre parcouru .
Il est intéressant de constater, en faisant plusieurs simulations, qu’à énergie consommée égale (en kwh), la production dedioxyde de carbone(CO2) est quasi similaire entre l’essence et le gasoil.Par contre il donne un petit avantage au GPL.
Notez bien que j’annonce  » à énergie consommée égale « . Les consommations d’un même type de véhicule n’étant pas les mêmes, selon la motorisation et le carburant utilisé. Et pour cause l’énergie produite pour une même unité de volume de carburant est différente selon son genre.
A titre d’exemple, un véhicule nécessitant 55 kwh pour faire 100 km émet :
Ainsi un véhicule fonctionnat au GPL consommera plus de carburant mais produira moins de CO2 qu’un véhicule essence. Tandis qu’un véhicule essence consommera plus que son homologue diesel tout en émettant un peu moins de CO2.
A cela devrait s’ajouter la consommation d’énergie grise et les émissions de CO2 liées à la fabrication des véhicules qu’il faut rapporter (ou amortir) au nombre total de kilomètresparcourus tout au long de leur usage. Sachant qu’un véhicule diesel parcourt en moyenne la moitié plus de kilomètres qu’un véhicule essence, et qu’un moteur essence fonctionnant au GPL a une espérance de vie moindre. En effet, le GPL assèche les cylindres ce qui accélère l’usure du moteur, tandis que le gasoil qui est bien plus gras, graisse les cylindres, ce qui augmente sensiblement la longévité du moteur.
Notez bien qu’il s’agit ici seulement de l’évaluation faite par rapport au CO2, sans tenir compte d’autres polluants.
L’énergie consomméecorrespond à la quantité d’énergie contenue dans le carburant. L’énergie restituée sous forme cinétique pourle véhicule est environ 3 fois moindre (fortement variable d’un modèle à un autre) car le rendement d’un moteur thermique n’est pas mirobolant pour convertir l’énergie chimique du carburant en énergie cinétique. Le reste est converti sous forme de chaleur, perdue pour la majeure partie.
-Accueil-Plan du site-A propos- Dernière mise à jour du site : Vendredi 24 mars 2017

consommation gpl

Navigation
Accueil
Communauté
Actualités
Modifications récentes
Une page au hasard
Tous les sujets
Aide

Article
Discussion
Voir le texte source
Historique

Dernière modification de cette page le 21 février 2013 à 12:50.
Le GPL , ou gaz de pétrole de liquéfié, est un carburant : du butane et du propane mélangé.Les véhicules roulant au GPL polluent moins que ceux roulant à l’essence.Les voitures à GPL émettent moins de C02 que les voitures essences et à peu près autant que le diesel. Mais, surtout,elles diffusent beaucoup moins de polluants , particules et d’oxydes d’azote que les « essences » et surtout que les voitures « diesels ». C’est pourquoi, les véhicules GPL sont autorisés à rouler les jours de pointe de pollution.
L’appellation « Gaz de Pétrole Liquéfiés » est exclusivement réservée au Propane et au Butane, car ils sont les seuls à être gazeux à pression et température ambiante (1,013 bar et 15°C) et à se laisser liquéfier sous faible pression (respectivement à 7,5 et 1,5 bar).
Le Gaz de pétrole liquéfié est constitué d’hydrocarbures emmagasinés sous forme de liquide. Le GPL provient du raffinage du pétrole, pour 40 % des ressources planétaires en GPL, et de la transformation du gaz naturel pour les 60 % restant. Ce carburant dit propre résulte de la combinaison de butane, de propane et de pentane. On peut trouver dans ce mélange d’autres produits hydrocarbures comme les alcènes et les alcanes.
Il contient ni plomb ni benzène mais contient du soufre. Le GPL était autrefois brûlé directement à la sortie des cheminées des usines de raffinage, mais les industriels récupèrent actuellement ce résidu du pétrole brut par distillation. Ce produit, facilement liquéfiable, représente 5% du rendement d’une raffinerie.
Le butane et le propane, définis sous le terme général de GPL ou Gaz de Pétrole Liquéfiés, sont issus à plus de 60 % des champs de gaz naturel. Pour le reste, ils proviennent du raffinage du pétrole brut dont ils représentent entre 2 et 3 % de l’ensemble des produits raffinés
Le Butane et le Propane, appelés « GPL » sont des Gaz de Pétrole Liquéfiés. Le GPL est donc issu de dérivés du pétrole et/ou du gaz naturel.
Les Gaz de Pétrole Liquéfiés (GPL) sont des molécules pures, dites saturées.
Les GPL sontdes chaînes hydrocarbonée : ’elles sont constituées uniquement de molécules de Carbone (3 pour le propane – 4 pour le butane) et d’Hydrogène (8 pour le propane – 10 pour le butane). Ces hydrocarbures mélangés répondent à des règles officielles, clairement définies par la loi.
Le moteur GPL est en 2009 l’une des rares « alternatives propres » aux motorisations classiques.
Le GPL, un produit à multiple usage
Le GPL est un produit à multiple usage. Il demeure un excellent combustible pour les usages domestiques. Ce gaz est également utilisé pour les chaudières ou encore dans les secteurs horticole et avicole. Les agriculteurs s’en servent pour faire sécher les graines de céréales avant de les mettre dans les citernes de stockage.
L’industrie automobile a eu recours à ce type de carburant depuis maintenant quelques années. On a dénombré en France en 2010 quelque 180 000 voitures roulant au GPL. Celui-ci présente plusieurs avantages dont la garantie de la fiabilité des moteurs. Par ailleurs, ce produit est moins taxé que l’essence ou le gasoil. Ce qui fait que son prix à la pompe est moins élevé. Dans l’Hexagone, ce carburant alternatif est disponible dans un point de vente sur sept.
Sur le plan environnemental, les voitures GPL doivent leurs bons résultats au fait qu’elles ne produisent pas de particules et très peu de NOx et si elles émettent en revanche plus de CO que les voitures à essence et Diesel et plus d’hydrocarbures imbrûlés (HC) que les Diesel, ces HC sont moins toxiques. Sur le plan des émissions de CO2, les véhicules GPL sont comparables au Diesel (si l’on tient compte des émissions du puits à la roue : production du pétrole, transformation, consommation du véhicule).
Le GPL est brûlé dans sa totalité dans le moteur et ne dégage pas de particules, ce qui limite les déchets provenant du carburant non consommé.
C’est la combustion du GPL qui émet du CO2.A l’état naturel, les GPL sous forme gazeuse ou liquide ne contiennent pas de CO2 et n’en libèrent pas non plus. La quantité de CO2 émise est faible par rapport aux émissions de Gaz à Effet de Serre des autres énergies fossiles comme l’essence par exemple.
La combustion du propane et du butane reste de très bonne qualité comparée à celle des autres énergies fossiles. Ainsi elle ne dégage pas de composé sulfureux, peu d’oxydes de carbone, aucun résidu, pas d’imbrûlé, pas de poussière, ni de cendre. L’entretien des matériels s’en trouve d’ailleurs facilité (par exemple, les brûleurs ne s’encrassent pas).
Le GPL contribue à la préservation de l’écosystème mondial
Le GPL permet de diminuer de moitié les dégagements de gaz nocif comme l’oxyde d’azote ou le monoxyde de carbone. Son utilisation réduit de 90 % les émissions des produits d’hydrocarbures.
Certaines études affirment d’ailleurs que le GPL, gaz liquéfié est moins polluant que l’essence. Les véhicules fonctionnant aux GPL échappent aux dispositions limitant la circulation dans les grandes villes des voitures polluantes.
Le GPL est une « énergie du développement durable », dans le sens où, comme nous l’avons dit précédemment, son couplage avec une énergie renouvelable est facile, ce qui vous permet de réduire considérablement vos besoins en énergie électrique et/ou combustible !
Avec une production annuelle de 2,5 millions de tonnes, la France est capable d’assurer près de 75% de ses propres besoins en GPL (Source : CFBP).
La France possède en 2010 de 71 sites industriels (représentant 200.000 m3) et d’importants sites de stockage (environ 820.000 m3 ).
Le butane et le propane sont issus à plus de 60 % des champs de gaz naturel. Pour le reste, ils proviennent du raffinage du pétrole brut dont ils représentent entre 2 et 3 % de l’ensemble des produits raffinés.
En France il existe quelques champs pétroliers mais d’aucun champ gazier. Les GPL exploités en France sont majoritairement issus du raffinage de pétrole (seuls moins de 1% des GPL commercialisés sont extraits du gaz naturel).
En France, le secteur résidentiel est le plus grand consommateur de GPL (58% de la consommation totale) suivi de l’agriculture (19%) et de l’industrie (13%).

En ce qui concerne le choix du type de stockage de GPL, une grande majorité (soit près de 70% des ventes) est représentée par les stockages de gros volumes (en réservoirs aériens ou enterrés). Les ventes de bouteilles représentent 22%, le reste étant occupé par le GPL Carburant.
sources : insee, citepa,economiedenergie.fr, ademe, CFBP
Vous êtes spécialiste d’un sujet ? Vous avez une info ?Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

consommation gpl

Tous les blogs|
Alerter le modérateur |
Envoyer à un ami|

Créer un Blog
Consommateurs éco-responsables à Clapiers(34)
Blog personnel d’Yves PACCOU, correspondant local de la CLCV à Clapiers,n’engageant pas l’association. Contacts: lien « à propos » (à droite de la page)
Origine des produits et réserves existantes.
Le GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié), le gazole et bien sûr l’essence proviennent de l’exploitation du pétrole. Le GPL en est, soit un sous-produit de raffinage, soit un composant extrait au départ (du gaz  étant souvent mélangé au pétrole dans les gisements). Le gazole est exclusivement issu du raffinage du pétrole dont il est un des composants. Le GNV (appelé aussi maintenant CGN, Carburant Gaz Naturel) est par contre, comme son nom l’indique issu directement des gisements de gaz naturel, ne subissant que peu de traitement pour être commercialisé. Il pourrait aussi, mais cette filière est embryonnaire, être obtenu par traitement simple du biogaz (mélange de méthane à 70%, de CO2, eau ,etc ..) obtenu par les usines de méthanisation des déchets ou tout simplement par la récupération du méthane produit spontanément par les décharges .
En 2007, les réserves de pétrole identifiées étaient estimées à 60 ans de consommation mondiale 2005, principalement au Moyen-Orient. Les réserves de gaz naturel étaient estimées à 40 ans de consommation 2005, un peu mieuxréparties(Russie et autres pays de l’ex URSS, Norvège, etc. à côté toujours du Moyen-Orient). Ces chiffres doivent sans doute être révisés à la baisse suite à la forte augmentation de la consommation des pays émergents (Chine !).
Caractéristiques physico-chimiques et modalités de stockage.
Le GPL est un mélange de propane et de butane (autour de 50% chacun). Un de ses avantages essentiels est son point de liquéfaction proche de la température ambiante, ce qui permet de le stocker sous forme liquide, donc à capacité de stockage maximale, dans des réservoirs de faible dimension et poids, sous une pression de l’ordre de  5 bars. Mais, plus lourd que l’air ainsi, il présente des risques explosifs sous l’effet de la chaleur, ce qui a conduit à rendre obligatoire en France depuis 2000 l’installation de soupapes de sécurité  permettant dès le début d’un échauffement  l’évacuation du gaz (à noter qu’on n’a pas recensé depuis d’incidents notables).
Le GNV (CGN) est essentiellement composé de méthane. ( àplus de 90%). Contrairement au GPL, son point de liquéfaction est très bas (à la pression normale de 1 bar, de -164°C). De ce fait il est stocké dans les réservoirs de véhicules sous forme gazeuse, à une pression de l’ordre de 200 bars, imposant au réservoir des parois très épaisses. Cela nécessite des réservoirs bien plus volumineux et plus lourds, à capacité d’utilisation finale égale que le GPL, environ 6 fois plus en poids. Par contre, plus léger que l’air, il présente très peu de risques d’explosion.
Le gazole est un fioul léger mélange de différents hydrocarbures. Il est liquide à la température ambiante et se solidifie même dès -5°c, d’où la nécessité en hiver rigoureux d’ajouter de l’antigel. Bien évidemment dans ces conditions, son stockage est maximal à faible encombrement et poids du réservoir, et celui-ci ne présente aucun risque d’explosion.
L’essence, actuellement presque uniquement représentée par le « super sans plomb «  est aussi un mélange d’hydrocarbures plus légers, auquel on a ajouté divers additifs. Egalement liquide à température ambiante, elle ne pose pas de problèmes de stockage. Mais plus volatile, elle présente quand même en cas d’incendie des risques d’explosion.
Consommations aux 100kmet performances.
Pour un véhicule de même puissance et de même poids, ce qu’on peut trouver dans les consos affichées par les constructeurs pour un véhicule ayant deux motorisations (gazole ou essence) ou dans les comparaisons pour le même véhicule pour les deux choix de carburation pour les véhicules GPL ou GNV qui sont toujours bicarburation, on peut avancer les estimations suivantes, en % par rapport à l’essence.
GPL : + 20% (Renault annonce par exemple 6 litres en GPL contre 5 pour la version essence enextra-urbainpour la Clio Campus)
GNV : +3% (Fiat annonce pour sa Fiat Panda GNV* 6,4 l. en GNV contre 6,2 pour la version essence en parcours mixte). A noter que ces consommations en litres sont basées sur la règle d’équivalence énergétique 1l = 0,65kg, car le GNV se vend au kg ou m3.
Gazole : -25% (Volkswagen annonce 4l/100km pour sa Polo diesel 1,4 équipée de filtre à particules  contre –FAP* contre  5,8 en version essence)
Mais ces comparaisons sont trompeuses car ne tenant pas compte du surpoids lié au réservoir supplémentaire des véhicules GPL et GNV, et si l’on compare par rapport au véhicule de même puissance en version essence pure , ce qui est plus correct, on obtient :
GPL : +25% (4,7 litres en extra urbain pour la Clio Campus, dus aux 60kg de moins)
GNV : +26% (5 litres en parcours mixte pour la Fiat Panda essence, pesant 200kg de moins !) 
Du point de vue des performances, la puissance du moteur estlègèrementdiminuée en carburation GPL ou GNV , bien que le « rendement énergétique pur » du GPL soit un peu supérieur à celui de l’essence,  et celui du GNV d’environ 40% supérieur grâce à son indice d’octane de 125 à 130, mais cela n’a pas grande signification car pour exploiter à plein cet avantage, il faudrait augmenter le taux de compression à un niveau tel que le moteur ne le supporterait pas). De ce fait les vitesses maximales, par rapport au même véhicule essence pure, sont diminuées de près de 15km/h en GNV  (140 au GNV contre 155 à l’essence pour la Fiat Panda, et de 5km en GPL ( toujours l’effet du poids) ( 153 contre 158 pour la Renault Clio). De même pour l’accélération.  Les véhicules Diesel modernes « TDI » ont des performances équivalentes à celles des véhicules essence de même puissance en vitesse maximale, avec une légère perte en accélération.
Ecologie, émission gaz à effets de serre et pollutions.
Du point de vue du processus de production, le GNV est évidemment de loin le carburant nécessitant  intrinsèquement le moins d’énergie et nécessitant le moins de rejets de CO2 pour son élaboration. Si l’argument concernant les réserves ne nous apparaît pas déterminant ( une substitution  massive du gaz  au pétrole renverserait rapidement les chiffres), la perspective d’un GNV renouvelable tiré du biogaz offre par contre des perspectives intéressantes, malheureusement limitées en volume (la principale source de méthane renouvelable est de loin, en l’état actuel, celle des émissions des ruminants, essentiellement leurs rots ; elle se perd aujourd’hui dans l’atmosphère ou elle contribue gravement à l’effet de serre !) . Le GPL est certes tiré du pétrole, mais l’argument selon lequel, étant un sous-produit, il serait si non exploité, brûlé avec émission de CO2, n’est pas dénué de pertinence, tant que, et c’est encore le cas, l’offre est supérieure à la demande. C’est l’inverse pour le gazole, surtout en France,
  oùla « diésélisation massive » (75% des véhicules neufs vendus, et le dispositifbonus-malusécologique ne fera à ce sujet qu’accentuer la tendance) provoque une demande très supérieure à la production, d’où recours aux importations, tension sur les prix HT et la tendance constatée au « rattrapage » des prix à la pompe du gazole / essence.
La principale émission de gaz à effet de serre généralement citée est celle des émissions de  CO2, mesurée en g/ kmparcouru. En effet le CO2 représente environ 99% en poids de l’ensemble des gaz à effet de serre émis par les véhicules. A cet égard, le GPL est communément  affecté d’un gain de -10% par rapport  à l’essence (ex : 126g pour la Clio campus fonctionnant au GPL contre 140g pour le véhicule essence équivalent). Le GNV, si on compare toujours par rapport au véhicule pur essence, a des performances moindres du fait du poids entraînant consommation plus élevée, gain de -5% environ (114g contre 119 pour la Fiat Panda). Le gazole fait beaucoup mieux, grâce à sa faible consommation : environ -20% (119g contre 152g) pour une Polo diesel 1,4l  sans filtre à particules et même – 35% (99g contre 152g) pour la Polo  1,4 TDIFAP .
Viennent ensuite les émissions de monoxyde de carbone (CO), d’oxydes d’azote ( NOx ) et d’hydrocarbures non brûlés (HC). Ces gaz ont un « potentiel de réchauffement planétaire » (PRP) bien plus important au g que le CO2 (l’effet étant indirect  pour le CO) mais leurs  émissions sont au total 100 fois moins importantes que celles du CO2 pour un véhicule essence, grâce notamment aux pots catalytiques.  Les brochures constructeurne donnent pas de chiffres.  Les chiffres publiés sont très divergents pour le GPL :  d’aprèsles vendeurs, les gains seraient de -40%(CO), – 35%( NOx ) et – 45%(HC) ;  d’après l’ ADEME , le GPL produit beaucoup plus de CO que l’essence (30%), plus d’HC cependant « moins toxiques » que le diesel  mais un peu moins que l’essence et pratiquement pas deNOx  ! Quant au GNV, selon l’ ADEME , il produit 80% de CO en moins, que l’essence, est analogue au GPL pour les HC, et leNOx .
Les véhicules Diesel, d’après une étude  suisse, produiraient, équipés de FAP, beaucoup moins de CO que  l’essence et nettement moins d’HC, grâce à une combustion plus complète, mais encore 200% deNOxen plus. L’ADEME, dans sa publication la plus récente,  annonce aussi de CO (- 80%) et de HC (-70%) mais plus deNOx(+300%) sans préciser si cela s’entend avec ou nonFAP .
Enfin, il y a l’émission de particules de suie. Ces particules contribuent aussi à l’effet de serre, mais surtout il est reconnu leur caractère toxique, cancérigène. Le GPL et le GNV ne produisent pas de particules. Le gazole, sans FAP, produit jusqu’à 1000 fois plus de particules que l’essence si mal réglé mais encore 10 à 20 fois plus bien réglé, mais l’installation d’un FAP ramène, selon l’ ADEME ,  les émissions à un taux équivalent aux véhicules à essence. ( d’autresavancent unesurpollutionrésiduelle, mais de 10% seulement).  
Globalement, on peut considérer que le GPL, le GNV et le Gazole FAP sont équivalents à l’usage du point de vue de la production de gaz à effet de serre et de polluants, et apportent de ce point de vue un avantage certain sur l’essence, mais moins important qu’on pouvait le croire si l’on considère le segment qui nous intéresse des petites voitures citadines modernes.
Cependant cette étude n’envisage que l’impact lié à l’usage (calcul « du réservoir à la roue »). Si l’on examine l’ensemble du processus, incluant l’impact de la production et de la distribution du carburant,  d’après une étude ADEME, le GPL est pénalisé par des émissions plus importantes dans la phase de production (calcul « du puits à la roue »), le GNV a le processus de production le plus propre mais souffre des pertes de gaz en ligne et de l’énergie nécessaire à la très forte compression des gaz , ce qui le situe finalement globalement au même niveau que le Gazole FAP, un peu plus favorable que leGPL . Le GNV issu du biogaz serait par contre de loin le carburant le plus écologique, car son processus de production aurait un bilan POSITIF( suppressiondes émissions de méthane liés aux déchets, le méthane ayant un PRP 21 fois supérieurs au CO2 !)
Il n’y avait en France qu’environ 1800 stations GPL en octobre 2007, et leur nombre tend à diminuer. Cependant la répartition de ces stations est assez homogène, la grande majorité des stations d’autoroute proposent duGPL . Ce qui fait que l’on peut considérer que l’approvisionnement en GPL n’est pas un problème majeur, d’autant plus que l’autonomie d’un réservoir courant de 60l.estde 600 km.
En Europe, il est très facile de trouver du GPL en Pologne (record mondial du nombre de véhicules GPL après la Corée du Sud), en Italie (les véhicules GPL y représentent 30% du parc essence), aux Pays-Bas (60% du parc essence), en Belgique, en République tchèque et en Lituanie. L’Allemagne s’est considérablement équipée en stations GPL: il y en a 3049 courant octobre 2007. C’est tout à fait l’inverse en Espagne. Par contre, en Finlande, le GPL est indisponible pour les véhicules particuliers.
En  début 2008, il n’existait qu’une trentaine de stations GNV en France, une seule à Valbonne dans toute la région PACA, une seule à Montpellier dans toute la région Languedoc-Roussillon. Les seules zones comprenant plusieurs stations dans un rayon de 50kmsont la région alpine autour deChambéry-Grenobleet la région parisienne.  Le nombre de stations n’augmente qu’au compte-gouttes. Certes GDF propose, presque clandestinement (aucune annonce publique sauf pour les collectivités) et  à titre expérimental des stations d’approvisionnement à domicile pour les particuliers disposant du gaz naturel pour leur habitation, pour un coût d’installation de l’ordre de 700€ et une location mensuelle entre 30 et 70 euros. Mais le prix de vente en résultant est aligné sur celui des stations. Cette  situation représente un handicap très important pour le GNV, d’autant plus que l’autonomie donnée par les réservoirs est faible (300km pour la Fiat Panda GNV par exemple), limitée par le surpoids et l’encombrement (la Fiat Panda GNV par exemple est construite sur lechassisde la Fiat Panda 4×4, où l’on a remplacé tout l’équipement 4×4 par les réservoirs). Car si l’on ajoute  au bilan la nécessité de parcourir souvent des dizaines dekmpour faire le plein, l’addition devient rébarbative, sans même compter la valeur du temps.
L’Allemagne compte plus de 800 stations GNV
Le gazole et l’essence ne posent bien sûr aucun problème d’approvisionnement.
Achat , Les véhicules GPL et GNV bénéficient d’un «  superbonus  » de 2000€ dès lors que leurs émissions de CO2, en carburation GPL ou GNV, sont inférieures à 140g/km.  Ceci en échange de la suppression depuis le 1 erjanvier 2008 du crédit d’impôt de 2000€. Par contre les véhicules diesel suivent le barème normal dubonus-malus  : 200€ entre 120 et 130g CO2 / km , 700€ entre 100et 120g, 1000€en-dessousde 100g.  Un véhicule GPL coûte environ 1600€ plus cher à la base que le véhicule essence équivalent (ex 13500€ contre 11900€ pour la Renault Clio), lesuperbonusrend donc  la voiture moins chère de 400€ ..Un véhicule GNV coûte environ 3700€ plus cher que le modèle essence équivalent (13550€ contre 9800€  par exemple pour la Fiat Panda.1 ,2l .), non compensé donc par lesuperbonus . Le prix des véhicules diesel tend à se rapprocher de celui des véhicules essences, la différence hors promotions fréquentes « diesel au prix de l’essence » est de l’ordre de 1000€ horsFAP .  Cependant le filtre à particules (indispensable selon nous pour comparer au GPL et GNV)  représente un surcoût de l’ordre de 800€ (ex : Volkswagen, 16750€ pour la Polo 1,4 TDI FAP contre 14850€ pour le véhicule essence équivalent.) et donc, malgré le bonus maximum de 1000€, un véhicule diesel « propre » coûte à l’achat environ 700€ de plus que le modèle essence comparable.
Revente . Les voitures GPL se revendent, mais assez difficilement. Pour les véhicules GNV, on n’a bien sûr pas de données significatives, mais cela devrait être quasi-impossible. Les achats de véhicules GPL ou GNV sont donc plutôt à envisager dans le cadre d’un usage long, allant jusqu’au bout de la durée de vie du véhicule. Pas de problèmes par contre pour les véhicules gazole, qui se revendent sans doute mieux encore que les modèles essence similaires. Pour rendre la comparaison homogène, on calculera donc pour tous les types de carburant un amortissement du prix d’achat (bonus écologique déduit, diesel avec FAP) sur 10 ans, supposant la valeur résiduelle nulle.
Entretien.Les véhicules GPL ou GNV, du fait d’un carburant moins doté d’impuretés permettent d’espacer les révisions et vidanges. Mais il a été constaté que l’utilisation exclusive du GPL entraînait un encrassement rapide des soupapes ;  il est donc conseillé de rouler à l’essence jusqu’à réservoir vide tous les 4 ou 5 pleins de GPL, mieux encore avec un additif de nettoyage des soupapes ajouté à l’essence. De plus, la grande majorité des utilisateurs choisissent le mode « démarrage essence » (plus fiable), qui bascule automatiquement vers le GPL après quelques instants, mais consomme un peu d’essence ! Cela a pour conséquence un surcoût à prévoir de l’ordre de 15% par rapport à une consommation « pur GPL ». En l’absence d’informations similaires pour les véhicules GNV, on supposera qu’il en est de même pour eux, compte tenu de la forte probabilité d’avoir à rouler partiellement à l’essence  du fait de la faible autonomie.  Pour l’entretien proprement dit,  on comptera  un coût annuel d’entretien identique à celui de l’essence, soit 700€ par an (chiffres de l’Argus Automobile pour une Clio). Un véhicule diesel sophistiqué coûte plus cher à l’entretien du fait des réglages fréquents  et de l’usure plus rapide de certains composants : pour une Clio, le même journal avance 1800€ par an, mais cela noussemmbleexagéré, nous compterons 1200€. 
Carburant.Les prix moyens relevés dans les supermarchés de PACA en mai 2008 (il faut prendre une base moyenne et une date homogène) sont les suivants : GPL 0,74€/l ; GNV 0,89€/kg ; Gazole 1,32€/l ; SP95 1,42€/l.
Assurance . Les assureurs tiennent compte du prix d’achat et du prix des réparations, avec donc un surcoût pour les véhicules  GPL, GNV et Gazole par rapport à l’essence. On supposera que ce coût, à partir d’une base de 600€ par an pour le véhicule essence, évolue proportionnellement au prix d’achat (hors bonus écologique). Ce qui donne : GPL 680€, GNV 830€, Gazole 680€. 
Synthèse.Partant d’une hypothèse de base de véhicule essence d’une valeur d’achat de 12000 €, de consommation 6l/100km , avec des coûts d’achat réévalués en proportion pour les véhicules aux autres carburants selon les éléments donnés plus haut (Gazole avec FAP) et amortis sur 10 ans, et sur la base de 15000kmpar an, on obtient les coûts annuels suivants.
1)       Malgré les aides gouvernementales, écologie ne rime que difficilement avec économie.Le choix d’un carburant alternatif à l’essence devra se fonder d’abord sur des considérations écologiques.
2)       Le GPL est encore aujourd’hui le seul carburant « écologique » permettant aussi des économies sensibles.
3)       Le GNV est sur le plan écologique global  le carburant le plus prometteur, mais compte tenu des problèmes d’approvisionnement, son utilisation par un particulier ne peut s’envisager raisonnablement qu’en résidant à proximité d’une des rares stations.
4)       Le Gazole FAP n’est une alternative économiquement intéressante à l’essence que pour un utilisateur parcourant près de 30000kmpar an.
  * citées dans leguide TOPTEN  des voitures les plus écologiques réalisé par WWF et la CLCV
Je m’aperçois qu’aucune huile spécifique pour les véhicule fonctionnant au gpl;
n’existe, le manque de conseil est flagrant; les réparateurs et metteurs au point sont
pratiquement inexistants
A ma connaissance, il n’est nul besoin d’une huile spécifique au GPL. les huiles pour essence fonctionnent très bien.
Par ailleurs le réseau de professionnels habilités GPL est certes faible, mais nullement « inexistant »: se chiffre en dizaines par département.
Écrit par : Yves PACCOU | 14/07/2008
Votre article est un bon début.
Il faudrait le compléter par les indications suivantes:
Pouvoir calorifique de chaque carburant en kJ/g et kJ/cm3
Poids spécifique de chaque carburant(le propane a 0.50 g/cm3!)
Pour le GNV la pression de 200 bar est-elle admise?
Poids et contenance des bouteilles de GNC et de GPL utilisées.
Salutations cordiales,

P.S. je narrive pas à trouver les poids spécifiques de l’essence et du gazole!
Écrit par : Maurice Bodmer | 27/07/2008
Dans cet article, sur un blog association de consommateurs, je me suis volontairement centré sur les performances RESSENTIES par le consommateur, c’est à dire consommation/km,et non sur les performances physiques intrinsèques qui à mon avis sont trompeuses car ne tenant pas comptes des effets induits (pour le GNV: très gros surpoids du réservoir par exemple, augmentant les consos!) .
Pour le GNV, la pession de 200 bars est non seulement admise, mais celle EFFECTIVEMENT PRATIQUEE (compromis pour arriver quand même à stocker l’équivalent de 300km d’autonomie avec un surpoids de 200kg quand même!)
Réservoir GPL: couramment 60 litres avec poids de l’ordre de 60kg, contenant inclus, permettant une autonomie de 600 km…
Écrit par : Yves PACCOU | 27/07/2008
Effectivement les réservoirs GNV sont lourds, ce qui réduit l’avantage énergétique du GNV…mais je n’arrive pas à comprendre pourquoi/comment les consos mesurées sur les véhicules GNV n’en tiendraient pas compte?
Si je prends le VW Caddy GNV (seul exemple que je connais assez), il est donné pour +208kg par rapport à la version essence de même puissance et de prestations très similaires. Le Caddy GNV émet 158g/km de CO2, contre 198 pour le 1.6 essence (et 167 pour le TDI FAP équivalent…)
Et son autonomie moyenne est d’environ 400-450km en GNV, pour +200kg.
Je pense qu’utiliser des véhicules Fiat (à priori pas très optimisés pour le GNV) n’est pas suffisant pour faire des comparaisons complètes (cf Opel, VW…)
Je crois que vous n’avez pas bien compris l’article: il a été constaté que les consos comparatives annoncées par les constructeurs concernaient le MEME véhicule, à savoir le véhicule bicarburation GNV/essence. La consommation essence est donc majorée par le surpoids du au réservoir GNV et le différentiel minoré.
Il est plus exact de faire la comparaison avec le véhicule pur essence le plus proche, et bien sûr celui-ci étant plus léger, le différentiel GNV/essence se retrouve plus important.
Je pense que les ordres de grandeur concernant les consommations comparativesainsi évalués seraient les mêmes avec un autre véhicule.Pour le VW Caddy, c’est difficile car le véhicule essence comparable est de puissance et cylindrée inférieur, mais dans un document publiciataire ( http://www.volkswagen-utilitaires.fr/caddy/ecofuel/pdf/comparatif_consommation.pdf),VW annonce aux 100km 6,16€ au GNV contre 11,09€ en essence. C’est bien le même ordre de grandeur que celui auquel nous arrivons (754€ GNV contre 1278€ essence)…
Le choix de la Fiat Panda GNV a été fait parce que c’était le modèle sélectionné dans le « guide Topten » réalisé par la CLCV nationale et le WWF dans le segment des « petites citadines » que nous avons choisi.
Mais bien entendu nous n’avons pas la prétention de dire que cette étude est exhaustive: juste un éclairage fondé sur un exemple, en essayant par contre de faire le tour des questions sans se limiter à l’aspect consommation…
Bonsoir,

Une approche intéressante, qui fait cependant abstraction sur un débat de fond concernant le bien fondé de la réduction du CO² par rapport à celle du NOx qui semble bien être de facto le polluant le plus actif dans l’athmosphère, puisqu’il génère des composés particulièrement nocifs dans la stratosphère.

De plus, le caractère particulièrement nocif pour la santé des micro-particules émises par le Diesel est purement laissé de côté alors leur impact sur les maladies des voies respiratoires est indiscutable. On peut noter à ce sujet une complaisance certaine de la normalisation qui ne prévoit pas la mesure efficace des micro-particules !

Dommage aussi que les technologies d’injections multi-points séquentielles de GPL sur véhicules Diesel (avec gestion de l’injection séquentielle du GPL par un calculateur couplé au calculateur d’injection moteur d’origine) n’aient pas été prises en compte dans ce comparatif, car la réduction de pollution semble impressionnante, idem pour la baisse de consommation.

Ces remarques n’enlèvent rien à l’intérêt de ce comparatif, tout au plus pourraient-elles donner des idées quand à la poursuite du travail réalisé.

En tout cas merci.
Bien cordialement
Rok
Merci de vos remerciements , Rok
Mais pas d’accord du tout avec  »
Une approche intéressante, qui fait cependant abstraction sur un débat de fond concernant le bien fondé de la réduction du CO² par rapport à celle du NOx qui semble bien être de facto le polluant le plus actif dans l’athmosphère, puisqu’il génère des composés particulièrement nocifs dans la stratosphère. »

L’article dit: « Viennent ensuite les émissions de monoxyde de carbone (CO), d’oxydes d’azote (NOx) et d’hydrocarbures non brûlés (HC). Ces gaz ont un « potentiel de réchauffement planétaire » (PRP) bien plus important au g que le CO2 (l’effet étant indirectpour le CO) mais leursémissions sont au total 100 fois moins importantes
que celles du CO2 pour un véhicule essence, grâce notamment aux pots catalytiques. »

Ni avec « le caractère particulièrement nocif pour la santé des micro-particules émises par le Diesel est purement laissé de côté alors leur impact sur les maladies des voies respiratoires est indiscutable. On peut noter à ce sujet une complaisance certaine de la normalisation qui ne prévoit pas la mesure efficace des micro-particules ! »
Car
1) il est écrit : Le gazole, sans FAP, produit jusqu’à 1000 fois plus de particules que l’essence si mal réglé mais encore 10 à 20 fois plus bien réglé, mais l’installation d’un FAP ramène, selon l’ADEME,les émissions à un taux équivalent aux véhicules à essence. (d’autres avancent une surpollution résiduelle, mais de 10% seulement).  »
2) De ce fait la coomparaison ne retient comme véhicules alternatifs à l’essence que le diesel FAP, ce qui évidemment le pénalise…

Bon, un de ces jours j’essaierai d’actualiser cette comparaison, mais il ne me semble pas que ces résultats de 2008 soient fondamentalement à remettre en cause: pour concilier écologie et économie, c’est difficile, mais c’est le GPL encore le meilleur choix, sauf pour les gros rouleurs où le gazole FAP peut se révéler intéressant (surtout en tenant compte que l’hypothèse simplifiée amortissement sur 10 ans défavorise en fait le gazole FAP, qui a des possibilités de revente bien plus favorables) .
Le responsable du site.
Je vais faire l’achat d’un nouveau véhicule en janvier 2010 dans la catégorie 9 à 11 cv, j’ai lu les différents articles repris ci dessus, j’en conclu que le moteur à essence est pour moi le mieux, le fait que je fais 6.000 km dans l’année ?.
Ben , sur le plan strictement économique ou financier, vraisemblablement.
Sur le plan écologique, c’est une autre histoire!
Peut-être pourriez-vous quand même privilégier une automobile essence affichant le moins d’émissions CO2
voir à ce sujet les sites de l’ADEME
BONSOIR ?
j’aimerais avoir un avis de la voiture la moins Polluante ex;clio III(4 cv )5 portes essence ou diesel ? ex;,une fORD , ou autre vehicules construites avec les Valeurs; de CO2 2010 ou tous les fabriquants ; qualifiéd’ ISO 9002 sur 2ans du 01 Janvier 2010 au 1 Janvier 2012 .Cordialement .
Écrit par : jJEAN pierre BOTHOREL | 13/12/2009
Désolé Jean-Pierre, mais je n’ai pas les infos pour te répondre précisément. Voir le « guide Topten » donné en lien au bas de l’article.
Bonjour,

Votre étude est très interessante, elle aborde le problème sur tous ses aspects.
Il me semble cependant que vous êtes sévères avec le GNV en prenant la FIAT Panda comme réference.
En pratique, le potentiel de gain vu du moteur est de l’ordre de 30% (en optimisant le moteur pour le GAZ), plutot 25% (en faisant uniquement un reglage spécifique), ceci sans tenir compte de l’ajout de masse.
En ajoutant 200kilos (cas d’une recherche d’autonomie « élevée ») on arrive à un gain de l’ordre de 17% par rapport au véhicule essence de reference.
En Ajoutant 100kilos (petit véhicule urbain, autonomie 100-150km pour roulage urbain en GNV, autonomie 500km en mode essence pour déplacements importants) on peut viser les 20-22%. En faisant le plein de biogaz, on est ecolo responsable en ville.

Enfin, sur les performances (Vitesse maxi,reprise etc ..), les adaptations avec turbo, qui offrent le meilleur potentiel de gain, permettent de positionner le GNV au niveau de l’essence du point de vue du moteur (sauf decollage, très bas régime), sans tenir compte à nouveau des écarts de masse (donc perte en reprise, mais Vmax identique).

Le GNV a donc vraiment du potentiel, mais que peut-on faire pour qu’il s’exprime ?
L’allemagne produit du biogaz. Le suisse multiplient le chiffre CO² GNV par 0,9 pour tenir compte d’un ratio supposé de 10% de biogaz. Bientot 900 stations GNV en allemagne. Prime non reconduite en Italie mais marché Gaz important.
Et en France on laisse GDF ne pas vendre des compresseurs et ne pas installer de pompes, donc aucune perspective de developpement. Dommage.

PS: On peut aussi rappeler que l’avantage du GNV est le nombre de H par C, ce qui explique simplement son avantage d’un point de vue emission de CO²
Je roule avec un panda Natural Power depuis mai 2008, j’ai parcouru environ 57000kmpour un volume d’environ 3000m3 de gaz consomé (uniquement pour lavoiture, avec le compteur sur l’ARD, soit une consommation moyenne de 5.26 m3 au 100km, et sans faire la déduction du kilomètrage en utilisant l’essence (très faible)
Avec une surcharge de 200 kg, le consommation est très correcte.
Je parcours environ 80km par jour.
Pour information la société phill, fabricant de l’ard, est reprise par une société italienne, en espérant que GdF relance ce moyen de remplisage
Bonne journée
Écrit par : jean-maurice | 28/04/2010

consommation gpl

Rubriques

Les avantages des voitures GPL Les inconvénients des voitures GPL Le GPL et la sécurité Les fabricants et les voitures/modèles GPL en 2011
Pratique

Ajouter à vos favoris

Copyright © 2017 parwww.voiture-gpl.info .
La voiture joue un rôle important dans la vie quotidienne de chacun, c’est un moyen de transport qui est utilisé presque partout dans le monde. Toutefois, le carburant constitue un souci majeur inévitable dans son usage. Qu’en est-il des voitures GPL? 
Avant d’opter pour le véhicule idéal, beaucoup de facteurs sont à prendre en compte. Parmi ces derniers, il y a l’ancienneté de la voiture, sa puissance, sa consommation en carburant. Toutefois, ces critères dépendent encore de l’usage que le conducteur veut faire du moyen de locomotion et du coût des différentes charges pour son entretien.
Dans le cas des voitures GPL, le principal souci se trouve sur les dépenses occasionnées en carburant. Ces voitures ont une consommation supérieure à 30% par rapport à celles fonctionnant à l’essence. Ainsi un surcoût à l’achat de 1500 à 2000 euros est à prévoir. Pour les trajets de courte durée ou sur les routes encombrées, la consommation en carburant des voitures GPL sera plus élevée que celle d’un véhicule diesel.
Aussi, le GPL nécessite l’installation d’un kit de carburation avec son réservoir, ce qui entraine des coûts non négligeables allant de 1500 à 3300 euros en moyenne.
Les autres inconvénients des voitures GPL
A part la consommation en carburant, les voitures GPL présentent aussi d’autres inconvénients. Par rapport aux voitures démarrant à l’essence, elles ont une performance inférieure d’environ 5%.
Seule une station-service sur six distribue du carburant GPL et pour faire le plein, elle demande l’utilisation d’un embout spécifique. Les voitures GPL sont moins puissantes qu’un véhicule essence. Toutefois, cette différence n’est remarquable qu’au niveau de la tonicité en reprise du véhicule.
Outre le souci de performance, les voitures GPL n’ont pas de roues de secours car celles-ci sont remplacées par une bombe anti-crevaison. Aussi, le réservoir se trouve sur la place des pneus de rechange. Sur le plan écologique, cet engin émet du gaz carbonique supérieur à celui d’un véhicule diesel du fait que sa consommation en carburant est plus élevée.

consommation gpl
Forum de NivAventure, l’aventure en Lada Niva
41 ans des NivaLada2100 Ladarno Babou Team-Lada-80 Duncan GrosPimousse

Suite au message de glopglop, je suis curieux des reponses … Citation : Bonjour, J’ai egalement un niva neuf avec DA, et je trouve qu’il consomme beaucoup. Je fais 370 Km avec un plein de GPL (48 L), contre 500 annoncé par mon voisin sans DA. Je me demande si cette conso est due à la direction assistée, ou bien à un mauvais réglage. Si quelqu’un peut m’eclairer……. :D A+
Perso, avec un GPL de 2006 (donc avec DA), je fais 350 à 380 km en GPL. Et de 300 à 330 en essence. a+
fabrice a écrit: Perso, avec un GPL de 2006 (donc avec DA), je fais 350 à 380 km en GPL. Et de 300 à 330 en essence. a+ +1 pareil;)
Bon, je vais faire mon chiant, mais quand veut avoir des données sérieuses il faut poser le problème sérieusement ! Parce qu’un plein, pour moi ça ne veut rien dire et encore moins 400 km. Un plein… combien de litres ? 400 km, comment ? Mon plein de GPL passe de 42 litres à 58 litres. Je fais parfois 400 km d’une traite sur autoroute, d’autre fois sur route ou bien je fais mes 400 km en 3 mois en faisant 6 km par jours. Peut on vraiment comparer tout ça ? Honnêtement, non ! En faisant une petite recherche sur le forum on trouvera pas mal de sujet traitant de la consommation des Niva, en résumant ce qui a été dit plusieurs fois : 11.5 à 13.5 l/100 de GPL 9 à 11 l/100 d’essence Evidemment ces chiffres ne sortent pas d’un laboratoire et donc non reproductibles, ils se basent sur l’expérience des utilisateurs. J’ai fait au début de 0 à 15000 km la moyenne de la consommation de ma Niva (méthode, relever les km et le nombre de litre) j’en étais à 12.5 l/100 de GPL de moyenne. J’ai une DA.
jp, quand on me demande la conso moyenne de mon lada, je parle de conso moyenne. j’ai fais 17000km en 9 mois, je sais donc combien en moyenne mon lada consomme. Je sais que j’ai jamais fais plus de 350km avec un plein, et que ma conso réguliere oscille entre 300 et 330km. A chaque fois, je met entre 33 et 38 litres, ce qui me fais une moyenne globale autour de 12l. je pense pas que le but de la question est de savoir si on consomme 11,76654l ou 11,7889l, mais d’avoir un ordre de grandeur. aller :
Mik bossait dans une boîte ou la patronne avait un grand décalitre et un petit décalitre Pour moi, les pleins à 30 euros qui font 400 km, c’est du même bois Allez, sans rancune
bon voila mon point de vu pour avoir les idée clairavec les guyannes c’est environ 350 à 380 borne et évidement il y a pas mal de tt là dedant par contre lorsque je suis en pneu d’origine (185/75/16) et que je roule pépère ba j’aproche les 500 bornes donc comme dit jp c’est pas répétable et faut pas oublier que c’est pas un model d’aérodynamisme ;) donc si on a le pied lourd à la relance c’est tout de suite 3l/100 de plus et les pneus mal gonflé c’est de 1 a 2l/100 en plus si il y a une galerie c’est encore 1l alors si on veu comparer faut le faire sur des véhicules équipé de la meme façon et fesant le meme trajet cotidient de toute façon c’est sur que en dessous de 10l en gpl c’est exeptionnel pour le niva
salut, je posséde un lada gpl neuf (900 km),combien de litre de gpl pour faire le plein a partir de la reserve;car je trouve la consomation importante et la contenance du reservoir limite .je fait a peine 300 km avec le plein en conduite normale( pas de ville).
beusse43 a écrit: salut, je posséde un lada gpl neuf (900 km),combien de litre de gpl pour faire le plein a partir de la reserve;car je trouve la consomation importante et la contenance du reservoir limite .je fait a peine 300 km avec le plein en conduite normale( pas de ville). en gros je fais 360 kms en roulant tous les jours pour des trajets maison travail pas de 4X4 par contre la derniere fois j’ai voulu voir et en suprimant le systeme de surpression et le limiteur de remplissage je suis monté a 495 kms avec 67 l de gpl dans la bombonea ne pas trafiquer tout les jours car a un moment ou un autre jevais bien me retrouver a poil
57 litres, pas 67 ! tu me fais peur là
peut etre bien 67L s il n y a plus de systeme de surpression ! a+
ben, le reservoir fait 60 litres ! la polyvanne et la soupape de securité 2-3 litres je remplie parfois à 57 litres sans rien faire de special, il ne doit pas etre bien au point leur truc de limitation de remplissage
Non je dis bien 67 litres au prochain demontage de ma soupape je vous met la video du remplissage mais il faut en plus qu’il fasse froid A+
alors tu as un reservoir de 70 litres c’est pas mal
non aucune modif sur le niva ou si c’est le casça ne viens pas de moi
avec le froid tu en met plusair liquide a+
1 litre c’est un litre le gpl est livré sous forme liquide, il s’en tape de la temperature
coment intervenir sur le systeme de srpression et le limiteur de remplissage
beusse43 a écrit: coment intervenir sur le systeme de srpression et le limiteur de remplissagene pose pas la question, personne ne te répondra : 1 c’est dangereux 2 interdit 3 ca va tomber en panne tout seul alors…
ok jpz plus de questions dangeureuses
en fait il faut être habilité pour faire ça, et si on est habilité, on ne le fait pas donc, pas besoin d’être habilité pour ne pas faire qq chose
jpz a écrit: en fait il faut être habilité pour faire ça, et si on est habilité, on ne le fait pas donc, pas besoin d’être habilité pour ne pas faire qq chose ou faut etre neuneu comme moi mais j’ai des excuses le gpl et moi c’est comme l’essence au moteur a explosion non je connais un peu praticant ce combustible depuis mes 14 ans oui c’est vieux j’ai a l’epoque aidé mon PAPA a gazer une fiat 130 tout en montage maison j’ai egalement a mon actif le passsage au gpl d’un CHEVYde 1953 avec comme diffuseur sur le quadriple corp un bruleur de gaziniereAUTREMENT TU NE TOUCHES PAS AU SYSTEME GPL SAUF SI TU VEUX RASER TON CARTIER
je me permets de déterrer ce tancien sujet, pour poser une chtite question aux habitués du GPL Bon moi c’est pas un niva, mais mon vitara qui tourne au GPL ( et c’est une première pour nous comme carburant )Quand on l’a acheté, le ralenti n’était pas stable, il calait même. Du coup, suite à des recherches, mon cher et tendre à joué un peu de la vis en laiton du vapo détendeur, pour essayer d’y remédier. Lorsqu’il pataugeait au ralenti, j’ai fait à peu près 250 kms avec 25 litres, en faisant de l’autoroute en prime. L’ancien proprio nous avait annoncé 300 kms avec le plein de GPL ( c’est une petite cuve elle doit faire 30 litres à tout casser )Cela ferait donc une conso de 10L/100, ce qui est raisonnable.Sauf que depuis qu’on a touché la vis, le ralenti était devenu stable, nickel, mais par contre on s’est aperçu que la conso était passée du simple au doubleet désormais, même en ayant resserré la vis comme avant, avec de nouveau ralenti instable.Je pense que c’est un souci de réglage cette sur-consommation, mais lequel ? Alors en attendant de trouver un spécialiste pour le faire régler, je voulais savoir si çà vous était déjà arrivé, et si vous aviez pu y remédier.
10 litres au cent ça me parait peu, les Niva sont plutôt à 12-14 litres. pour avoir une idée, tu fais la conso à l’essence et tu rajoutes 20% pour le gpl
JPZ , la madame parle d’un Vitara Perso, au GPL, 350 a 390 kms pour un plein de maxi 48l (logique 80% de 60l) La derniere fois, 379 km pour 46.2l En moyenne, ca me fait 12,5l/100 Par contre, a l’essence…. 1500 a 2000 kms avec un plein….
BX14RE a écrit: JPZ , la madame parle d’un VitaraPerso, au GPL, 350 a 390 kms pour un plein de maxi 48l (logique 80% de 60l) La derniere fois, 379 km pour 46.2l En moyenne, ca me fait 12,5l/100 Par contre, a l’essence…. 1500 a 2000 kms avec un plein….j’avais tres bien compris, juste je faisais une comparaison avec les Niva pour qu’elle se fasse une idée
BX14RE a écrit: JPZ , la madame parle d’un VitaraPerso, au GPL, 350 a 390 kms pour un plein de maxi 48l (logique 80% de 60l) La derniere fois, 379 km pour 46.2l En moyenne, ca me fait 12,5l/100 Par contre, a l’essence…. 1500 a 2000 kms avec un plein….Tu as combien de reservoirs supplementaires ? fais nous des photos de ton installation Tu pars avec 200 litres d’essence ?@+
jpz a écrit: j’avais tres bien compris, juste je faisais une comparaison avec les Niva pour qu’elle se fasse une idéepardon chef…
Daniel78200 a écrit:Tu as combien de reservoirs supplementaires ? fais nous des photos de ton installation Tu pars avec 200 litres d’essence ?@+ Aucun…, j’ai jamais roulé un plein a l’essence….je fais un plein par 4 a 6 semaines…. ce qui fait entre 4 et 6 pleins de GPL , soit 4 ou 6 x 350 à 380 kms = 1400/1480 à 2100/2280 kms….
la conso du nivade la boite :1.7 i de 99 essence(pas gpl) circulation en agloquelque fois sur cheminsentre 14 et 15 litres au 100 été comme hiver moyenne sur 45000 km
BX14RE a écrit: Daniel78200 a écrit: Tu as combien de reservoirs supplementaires ? fais nous des photos de ton installationTu pars avec 200 litres d’essence ?@+ Aucun…, j’ai jamais roulé un plein a l’essence….je fais un plein par 4 a 6 semaines…. ce qui fait entre 4 et 6 pleins de GPL , soit 4 ou 6 x 350 à 380 kms = 1400/1480 à 2100/2280 kms…. Je crois avoir compris maintenant, mais dans ton message il semblait que tu faisais 1500 à 2000 Km avec un plein d’essenceRemarque cela aurait été bien pour toi ! Malheureusement, actuellement, il y a peu d’auto capable de faire ça (sauf aménagement) @+
silvio a écrit: la conso du niva de la boite :1.7 i de 99 essence (pas gpl) circulation en aglo quelque fois sur chemins entre 14 et 15 litres au 100 été comme hiver moyenne sur 45000 km Oui! Ca me plais bien cette conso ! Ce n’est pas que se soit bien, mais c’est une réalité. Je ne fait pas de route, que du chemin et je dirai que 15 litres pour moi, c’est un minimum. @+
c’est en véhicule de l’administration :carnet de bord et suivi des conso. des fois que l’essences’évapore: chef » hein que le materiel faut le garder même s il est foutu chef  »
avec le miens , entre 13.5 et 15 litres au 100 au gpl
Salut moi aussi fait 350 bornes avec mon plein de GPL (environ 30€)….!Po de DA;;
et moi je fais que 300km a 350km sans da avec un plein de 42€ environ sans chemin sur vois rapide et en ville55km pour aller travaillé
jpz a écrit: BX14RE a écrit: JPZ , la madame parle d’un VitaraPerso, au GPL, 350 a 390 kms pour un plein de maxi 48l (logique 80% de 60l) La derniere fois, 379 km pour 46.2l En moyenne, ca me fait 12,5l/100 Par contre, a l’essence…. 1500 a 2000 kms avec un plein….j’avais tres bien compris, juste je faisais une comparaison avec les Niva pour qu’elle se fasse une idée on compare pas un vitara avec un niva elle n’avait pas besoin d’acheter ça
arggggg. Vous me faites peur. J’ai calculé ma conso en GPL, j’avoisine les 15l /100 km. Je ne fais que des courts trajets, j’habite en montagne (les côtes avoisinent souvent les 10/12%) et je suis obligé d’avoir le pied lourd pour atteindre les 50/60km/h en côte.
moi je mets 20€ de tps en tps et ça tien ce que ça tien
Merci pour vos réponses Même une conso de 12/14L, çà serait raisonnable, mais là, c’est vraiment plus, on a roulé samedi avec pour aller sur Panam, et en calculant vite fait par rapport à la quantité mise dans le réservoir, on en est à minimum 20L/100:??:c’était pas autant lors du chemin du retour à l’achat, donc y a vraiment un binz, car en plus, c’était la même conduite, la même moyenne de vitesse donc…
20 litres !!!!! c’est la meme conso que mon Niva lors de son achat (sur route a 90 km/h ). Maintenant, je suis a 15l/100km en moyenne. Mais pour moi, c’était normal, je l’ai déculassé, refait les sieges de soupape, rodage, et enfin, le jeu aux soupapes. ça a suffit pour reduire la conso. Maintenant, pour ton probleme, le mieux c’est d’aller voir un pro du gpl (un vrai ) il te guidera mieux. Coté mécanique, fait un controle des jeux aux soupapes, et vérifie bien que ton allumage et au top de sa forme. Babas.
Pour moi c’est simple ça fait 12 pleins que je fais : toujours le même résultat. Je fais de la ville, de la campagne et un peu d’autoroute. Je n’ai pas le pied lourd sur l’accélérateur, je ne dépasse pas 100 sur le long ruban. Résultat : 348 kms avec un plein qui est toujours de 48 litres de GPL. Avec un pot cata HS, mais je ne sais pas si ça joue sur la conso. (pas encore eu le temps de le changer) Voila voila.
c’est aussi ce que consomme ma femme avec les soupape et la culasse de reglerbien qu’elle n’est plus en rodage
Babas a écrit: 20 litres !!!!! c’est la meme conso que mon Niva lors de son achat (sur route a 90 km/h ). Maintenant, je suis a 15l/100km en moyenne. Mais pour moi, c’était normal, je l’ai déculassé, refait les sieges de soupape, rodage, et enfin, le jeu aux soupapes. ça a suffit pour reduire la conso. Maintenant, pour ton probleme, le mieux c’est d’aller voir un pro du gpl (un vrai ) il te guidera mieux. Coté mécanique, fait un controle des jeux aux soupapes, et vérifie bien que ton allumage et au top de sa forme. Babas. Merci pour le conseil, je vais passer le message à mon mécano personnelOliv’, t’es en manque de coups de fouet ????
dit pacman t’est pas oblige d’avoir le pied lourd pour les côtes un peu fortes !!! tu fait comme moi en lozere quand ça grimpe et que la route est pleine de lacets je me met en courtes!!! le moteur force moins avec la demultiplication !!et tu passe les virages en souplesse sans avoir a pousser le moteur pour les relances !!! et pour la conso c’est meilleur !!!tu joues un peu plus de la boite ,mais sans couper trop l’elan !!
J’vais essayer, vu que je n’ai pas le temps d’atteindre le 80 de toute façon:)
moi non plus je n’ai pas le temps de monter a 80 km vu la route mais tu peu etre regulier a 60kmsans conso excessive !!
Forum de NivAventure, l’aventure en Lada Niva
chtipuce Un peu Date d’inscription : 16/12/2006 Nombre de messages: 5 Localisation: 33 Bordeaux Age: 46 Niva type, année: 1.7l GPL Couleur: Bleu Petrol – code : 377
Sujet: Consommation reelle 1.7l gpl    Mar 2 Jan 2007 – 13:58
fabrice NivAventure Date d’inscription : 19/09/2005 Nombre de messages: 2684 Localisation: 21 – bussy Age: 39 Niva type, année: NivRod 2011 Couleur: noir et rouge
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mar 2 Jan 2007 – 14:15
Romano Passionnément Date d’inscription : 23/11/2006 Nombre de messages: 214 Localisation: 76 envermeu Age: 33 Niva type, année: LAND-TRACTEUR 90 Couleur: vert cammo
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mar 2 Jan 2007 – 17:59
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mar 2 Jan 2007 – 18:00
chtipuce Un peu Date d’inscription : 16/12/2006 Nombre de messages: 5 Localisation: 33 Bordeaux Age: 46 Niva type, année: 1.7l GPL Couleur: Bleu Petrol – code : 377
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 3 Jan 2007 – 17:18
fabrice NivAventure Date d’inscription : 19/09/2005 Nombre de messages: 2684 Localisation: 21 – bussy Age: 39 Niva type, année: NivRod 2011 Couleur: noir et rouge
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 3 Jan 2007 – 17:29
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 3 Jan 2007 – 18:02
fabrice NivAventure Date d’inscription : 19/09/2005 Nombre de messages: 2684 Localisation: 21 – bussy Age: 39 Niva type, année: NivRod 2011 Couleur: noir et rouge
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 3 Jan 2007 – 20:13
brunopic Un peu Date d’inscription : 21/05/2005 Nombre de messages: 44 Localisation: 76 manneville la goupil Niva type, année: 1700 i gpl mono 12/99 1700 i gpl multi 12/2006 Couleur: violet, vert foncé
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 3 Jan 2007 – 21:37
chtipuce Un peu Date d’inscription : 16/12/2006 Nombre de messages: 5 Localisation: 33 Bordeaux Age: 46 Niva type, année: 1.7l GPL Couleur: Bleu Petrol – code : 377
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 3 Jan 2007 – 22:54
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 18:38
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 19:48
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 19:51
xsaraman Pour la vie Date d’inscription : 11/12/2006 Nombre de messages: 697 Localisation: 63 Auvergne Age: 30 Niva type, année: 1600 de 93 weber32dir Couleur: blanc
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 19:59
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 20:03
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 20:07
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 20:08
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 20:09
xsaraman Pour la vie Date d’inscription : 11/12/2006 Nombre de messages: 697 Localisation: 63 Auvergne Age: 30 Niva type, année: 1600 de 93 weber32dir Couleur: blanc
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 21:24
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 7 Jan 2007 – 21:27
Sujet: consomation    Mer 10 Jan 2007 – 21:19
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 10 Jan 2007 – 21:21
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 10 Jan 2007 – 21:28
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 10 Jan 2007 – 21:31
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Mer 10 Jan 2007 – 21:54
PoMPoM Beaucoup Date d’inscription : 17/02/2008 Nombre de messages: 71 Localisation: 89 Age: 38 Niva type, année: 1600 de 89 Couleur: rouge
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 18:51
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 19:13
BX14RE A la folie Date d’inscription : 23/07/2006 Nombre de messages: 270 Localisation: Seraing/Belgique Age: 42 Niva type, année: 1700i Lpg de 2004 Couleur: Bleu Mauritius
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 19:44
jpz Nivanovitch Date d’inscription : 06/02/2005 Nombre de messages: 9537 Localisation: 26 Sud Drôme (Nyons) Niva type, année: M de 12/2011 Couleur: Blanche
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 19:48
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 19:51
BX14RE A la folie Date d’inscription : 23/07/2006 Nombre de messages: 270 Localisation: Seraing/Belgique Age: 42 Niva type, année: 1700i Lpg de 2004 Couleur: Bleu Mauritius
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 19:52
BX14RE A la folie Date d’inscription : 23/07/2006 Nombre de messages: 270 Localisation: Seraing/Belgique Age: 42 Niva type, année: 1700i Lpg de 2004 Couleur: Bleu Mauritius
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 19:55
silvio Tsar Niva Date d’inscription : 19/08/2007 Nombre de messages: 1689 Localisation: 57255 Age: 56 Niva type, année: 1.7 I modifié 2.1 TurboD (homologué) Couleur: blanc option taches de rouille
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 20:05
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 20:07
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 20:13
silvio Tsar Niva Date d’inscription : 19/08/2007 Nombre de messages: 1689 Localisation: 57255 Age: 56 Niva type, année: 1.7 I modifié 2.1 TurboD (homologué) Couleur: blanc option taches de rouille
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 20:24
stephsavo Tsar Niva Date d’inscription : 26/09/2007 Nombre de messages: 2294 Localisation: 85 st sulpice le verdon Age: 42 Niva type, année: 1.7 gpl 2003 75000 kms vitres electriques teintées Couleur: randonnee
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Dim 23 Mar 2008 – 21:00
Dolf Passionnément Date d’inscription : 11/01/2008 Nombre de messages: 154 Localisation: 76 Rouen Age: 50 Niva type, année: 1.7 i GPL année 2002 Couleur: blanc
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 0:10
ptirhum60 Un peu Date d’inscription : 08/11/2007 Nombre de messages: 12 Localisation: 60Age: 27 Niva type, année: 1.7l gpl 2004 Couleur: bordeau
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 7:18
pahn Roi Niva Date d’inscription : 26/06/2005 Nombre de messages: 1476 Localisation: 88 Vosges Age: 53 Niva type, année: 1.7i 2003 Couleur: Beurk ! ! !
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 8:37
pacman Beaucoup Date d’inscription : 27/02/2008 Nombre de messages: 55 Localisation: Hautes Alpes (05) Niva type, année: 1700i GPLmonopoint – 1999 que je n’ai plus Couleur: bleu terne et rouille
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 10:39
RV 78 Tsar Niva Date d’inscription : 29/09/2007 Nombre de messages: 2405 Localisation: 78/56 Age: 55 Niva type, année: à pu,parti mon bébé/rav4 2000 Couleur: blanc il etait
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 10:40
PoMPoM Beaucoup Date d’inscription : 17/02/2008 Nombre de messages: 71 Localisation: 89 Age: 38 Niva type, année: 1600 de 89 Couleur: rouge
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 11:13
Babas Pour la vie Date d’inscription : 26/09/2006 Nombre de messages: 671 Localisation: En France Age: 42 Couleur: vert
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 11:28
N°6 Tsar Niva Date d’inscription : 14/10/2007 Nombre de messages: 1876 Localisation: Le Village (59) Age: 55 Niva type, année: j’en n’ai plus, et alors ?!!
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 11:31
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 11:31
PoMPoM Beaucoup Date d’inscription : 17/02/2008 Nombre de messages: 71 Localisation: 89 Age: 38 Niva type, année: 1600 de 89 Couleur: rouge
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 11:35
groink69 Nivanovitch Date d’inscription : 04/11/2007 Nombre de messages: 6107 Localisation: 69 st-priestrhône Niva type, année: 1600année 1987 Couleur: beige
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 13:33
pacman Beaucoup Date d’inscription : 27/02/2008 Nombre de messages: 55 Localisation: Hautes Alpes (05) Niva type, année: 1700i GPLmonopoint – 1999 que je n’ai plus Couleur: bleu terne et rouille
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 14:09
groink69 Nivanovitch Date d’inscription : 04/11/2007 Nombre de messages: 6107 Localisation: 69 st-priestrhône Niva type, année: 1600année 1987 Couleur: beige
Sujet: Re: Consommation reelle 1.7l gpl    Lun 24 Mar 2008 – 14:12
Vousne pouvez pasrépondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  Sélectionner un forum | |–Forum de NivAventure     |–L’aventure en Niva     |–Mécanique et technique     |–Fourre tout     |   |–NivAttitude, l’association     |        |–Don Vente Troc  

consommation gpl
des nouveaux commentaires des réponses à mes commentaires uniquement
Notifier des nouvelles réponses à ce commentaire
Notifier des nouvelles réponses à ce commentaire
Classer par les:  plus récents|plus anciens|plus votés
L’offre est alléchante pour celui qui a une station-service qui propose du GPL près de chez lui, la rentabilité est immédiate. Je trouve néanmoins dommage que la France ait lâché le GPL. C’est pareil pour le E85, pourtant le réservoir est le même contrairement au GPL et l’indice d’octane de 105 plaide pour lui. Chez moi, il est à seulement 10 cts de moins le gallon (3,78 litres), j’habite aux USA, mais je l’ai déjà vu avec une différence de 30 cts en septembre dernier par rapport à l’essence ordinaire et là, ça devient intéressant malgré la surconsommation. Bref, je …  Lire la suite >
Bonjour, juste pour signaler que le nouveau Duster GPL n’a qu’un réservoir de 34 litres (comme la Sandéro) et compte tenu des 20 % de marge de dilatation, un plein ne permet qu’une autonomie de 350 km. J’ai acheté mon Duster en Roumanie et je l’ai fait équiper d’un kit GPL avec réservoir de 93 litres (par Borel), ce qui me permet de faire environ 830 km avec un plein à 50 € (63 litres). C’est dommage que Dacia France n’ai pas prévu plus d’autonomie pour son modèle, mais c’est purement marketing, car la pub annonce « faites un plein avec …  Lire la suite >
Des pleins 50% moins chers, mais une conso 35-40% plus élevée. Le gain est faiblard, compte tenu des contraintes liées au GPL au premier rang desquels la baisse d’autonomie. Après GPL, E85, GNV… ce n’est pas une question de technologie, mais une question de transfert de recettes fiscales. Tant que la consommation de ces carburants reste anecdotique, ça ne pose pas de problème. Mais en France, la fiscalité sur les carburants rapporte à peu près 10% des recettes totales de l’Etat. Si ces recettes venaient à baisser significativement, l’Etat ne pourrait que répercuter ailleurs cette fiscalité, sinon plus d’écoles, plus …  Lire la suite >
Je pense que les personnes qui parlent de 35 à 40% de conso en plus, n’ont jamais eus de GPL. J’ai 50 ans et j’ai acheté mon premier GPL à 28 ans un trans am v8 et c’était formidable, depuis j’ai acheté Citroën xm v6 au GPL, Mercedes 430 v8 amg, BMW x5 v8 et le gpl n’a cessé d’augmenter sa fiabilité. il faut savoir que les soupapes de sécurité ont toujours été obligatoire en Europe mais seul la France l’ a toujours refusée. Heureusement et malheureusement de nombreux accident en 2000 (en France) on rendu la soupape obligatoire et …  Lire la suite >
Eh oui en France rien ne bouge dans le bons sens, on croit marcher sur la tête; les gouvernements qui se succèdent de droite comme de gauche sont incapables (ou ne veulent pas pour des raisons électorales) faire les réformes qui s’imposent : * réforme des retraites : le public aligné au privé et prélèvement obligatoire pour une retraite complémentaire au lieu des CSG RDS etc qui assistent des fainéants * diminution drastique des fonctionnaires et aussi des élus (nombres députés et sénateurs scandaleux : 1/3 suffirait amplement (voir d’autres pays) * protectionnisme à l’image de pays émergents qui s’en …  Lire la suite >
Article à (re)découvrir Apprendre à négocier correctement une courbe 24 Juil 2012 | Pratique | 4
Abcmoteurest un site indépendant piloté par quatre amis passionnés d’automobile vous proposant au quotidien leur regard sur le monde à quatre roues. Nous attendons vos réactions via les commentaires !Qui sommes-nous ?
Catégories Catégories Sélectionner une catégorie Actualités Concept-car Divertissement Dossiers Economie Essais Futurs modèles Guide conso Insolite Nouveautés Paddock Abcmoteur Photo du jour Pratique Rétro Scoops Société Sorties Sport auto Vie du site Web
Archives Archives Sélectionner un moisseptembre 2016  (1)août 2016  (1)juillet 2016  (8)juin 2016  (18)mai 2016  (31)avril 2016  (33)mars 2016  (57)février 2016  (51)janvier 2016  (41)décembre 2015  (46)novembre 2015  (44)octobre 2015  (41)septembre 2015  (74)août 2015  (48)juillet 2015  (78)juin 2015  (64)mai 2015  (91)avril 2015  (89)mars 2015  (91)février 2015  (70)janvier 2015  (92)décembre 2014  (69)novembre 2014  (65)octobre 2014  (65)septembre 2014  (80)août 2014  (35)juillet 2014  (45)juin 2014  (56)mai 2014  (90)avril 2014  (66)mars 2014  (78)février 2014  (82)janvier 2014  (91)décembre 2013  (55)novembre 2013  (39)octobre 2013  (49)septembre 2013  (40)août 2013  (30)juillet 2013  (53)juin 2013  (26)mai 2013  (25)avril 2013  (34)mars 2013  (34)février 2013  (35)janvier 2013  (30)décembre 2012  (26)novembre 2012  (29)octobre 2012  (33)septembre 2012  (25)août 2012  (30)juillet 2012  (60)juin 2012  (25)mai 2012  (3)avril 2012  (21)mars 2012  (34)février 2012  (40)janvier 2012  (40)décembre 2011  (30)novembre 2011  (29)octobre 2011  (28)septembre 2011  (30)août 2011  (20)juillet 2011  (38)juin 2011  (30)mai 2011  (30)avril 2011  (30)mars 2011  (39)février 2011  (39)janvier 2011  (77)décembre 2010  (53)novembre 2010  (34)octobre 2010  (46)septembre 2010  (25)août 2010  (54)juillet 2010  (27)
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. OK
Posted byAdrien Sallé|8 février 2013|Nouveautés|19 |
Depuisla suppression du bonus écologique d’Etat d’un montant de 2 000 €pour les véhicules fonctionnant au GPL, ce type de carburation a été presque oublié sur le marché français, les ventes n’en disent pas le contraire…Dacia, qui a écoulé plus de la moitié des voitures GPL l’an passé,enfonce le clou en proposant pour la première foisle Duster GPL .
Avec son Duster GPL, Dacia offre la version GPL pour moins chère que l’essence (malus pris en compte)
Associée au moteur essence1,6 litre 105 ch , cette bicarburation permet à la marque de passer les rejets de CO2 de son 4×4 (ici, en deux roues motrices) de 167 à 146 grammes, de quoi échapperau nouveau gros malusde 1 500 € dont écopait cette version. Il ne sera plus « que » de 400 € avec des pleins autours de 30 €, car le Gaz de Pétrole Liquéfié est vendu aux alentours de1 € le litredans les stations-service qui veulent bien en proposer.
Quant à la consommation, elle passede 7,2 à 9,2 l/100 kmen mixte. Le tout pour un tarif qui reste identique :
Le kit GPL monté directement en usine sur la chaîne de production, avec son réservoir de 34 litres situé sous le coffre en remplacement de la roue de secours (un kit anti-crevaison vient substitution), permet deparcourir 1 000 kilomètresen additionnant le réservoir d’essence !
La garantie constructeur, quant à elle, demeure de3 ans ou 100 000 km .
Intéressé par l’automobile depuis mon plus jeune âge, je suis le fondateur du site Abcmoteur me permettant de continuer à faire vivre ma passion et à la partager avec vous. Ici, tout sujet peut être abordé, du moment qu’il soit en rapport avec la thématique : l’automobile ! [Qui sommes-nous ?]
19commentaires sur « Le 4×4 Dacia Duster passe au GPL sans supplément de prix »
La réponse est malheureuse et simple, l’Etat gagne plus à ce que l’on achète de l’essence ou du diesel. :s
Même chose pour l’électricité… d’ailleurs en coulisse on augmente de plus en plus son prix… et ce n’est qu’un début, on peut en être sûr !!
Merci pour cette précision Robert, il est vrai que l’autonomie est par conséquent limitée. J’espère que les vendeurs notifieront les acheteurs.
Et nous voilà donc prisonniers, jusqu’au jour où il faudra bien se convaincre de laisser une place aux autres énergies, et je pense que cela ne se fera pas sans « accrochages » et répercutions pour les citoyens. Mais non, rien n’est fait pour que cela change !
La surconsommation n’est que de 15 %. Je roule au GPL depuis 10 ans, donc j’ai mesuré.
tout a fait d’accord avec toi 30 ans de gpl sur différent véhicules ,en plus je fait mes pleins en Belgique a 0.509.Que du bonheur !
Dommage en effet qu’il n’y ait pas plus de GPL en France. En Italie c’est déjà le cas, on en trouve partout, même à la campagne et les petites routes. Mais comme dit précédemment, cela n’arrange pas les affaires, comme toujours… !
La France est décidément un pays bien à part pour l’automobile. Trois constructeurs d’envergure qui plongent, un gros marché, mais on piétine, rien ne bouge, c’est à peine croyable !
Des problèmes qui traînent depuis des années, jusqu’au jour où ça explosera…
Mention spéciale pour la fonction publique territoriale qui explose les chiffres de recrutement alors que de la « vraie » fonction publique on fait des économies…Pour l’immigration, ok mais le français est-il prêt à faire construire sa baraque par des artisans français bien plus chers que les maghrébins ou les turcs par exemple…
Quand le travail est le même, pourquoi payer plus cher ? Le marché dicte les prix, non ?
Ok mais ta maison tu la payeras le meme prix puisque la difference entre les travaileurs francais et immigrés ira dans les poches du constructeur
Je venais sur ce site pour me renseigner sur une voiture, pas sur un site de fachos.
Le Duster est une vrai réussite pour Dacia , je l’ai moi même depuis plus d’un an , et c’est un très bon véhicule , après c’est vrai que les réparations coute bonbon , mais si on le garde 2-3 ans avant de le revendre c’est une super voiture.

consommation gpl

Une voiture GPL demande un entretien spécifique afin de garantir performances, longévité et faible consommation. Permis pratique vous livre les points importants à connaître afin d’entretenir votre GPL.

Une voiture GPL demande un entretien spécifique pour, justement, son installation spécifique.Cet entretien reste assez simple et s’additionne aux opérations de maintenance classiques pour une voiture essence.Un GPL parfaitement entretenu est déjà à la base une voiture parfaitement entretenue.Pour le système GPL en lui-même, les deux choses importantes restent la qualité du circuit d’alimentation de gazet ensuitesa parfaite mise au point .

La première révision est la plus importante, elle permet notamment la vérification de la qualité de l’installation entre autres au niveau de tous les raccords.Cette opération est à réaliser après les 2 000 premiers kilomètres.Elle permet également de vérifier le parfait fonctionnent du calculateur électronique et de la sonde lambda afin d’assurer une faible consommation de gaz et des performances optimales.Enfin lors de cette première révision, l’installateur procède généralement au re-tarage de la pression du détendeur après une période de rodage.

Filtres et vidange du circuit de gaz

Le circuit de GPL possède un filtre dit « basse pression » généralement placé dans le compartiment moteur. Ce filtre est à remplacer tous les 30 000 kilomètres.Tous les 60 000 kilomètres, il est également recommandé de procéder au remplacement des filtres de l’électrovanne sur les systèmes d’injection gazeuse.Pour les systèmes plus anciens, une purge du détendeur est alors recommandée tous les 30 000 kilomètres.

Soupapes à vérifier à 15 000 kilomètres

Le point sensible sur un moteur transformé au GPL reste la culasse et les soupapes. Certains constructeurs proposent des culasses renforcées pour ses modèles GPL en première monte. Après toute transformation au gaz, il est important de vérifier l’état de la culasse et plus particulièrement des soupapes et sièges de soupapes par un réglage des jeux. Cette opération est à effectuer chez un garagiste, mais elle est indispensable pour assurer la longévité du moteur.Avec les systèmes d’injection de GPL modernes et la qualité des moteurs récents, ces problèmes de distribution sont désormais rares, cette opération se résume simplement aux relevés des jeux aux soupapes.

Bougies et lubrifiants : faites le bon choix

L’utilisation de consommables de qualité est aussi fortement recommandée, notamment pour les bougies. Sur ce point, l’utilisation de modèles pour le GPL permet d’optimiser la combustion du gaz grâce à des électrodes spécifiques en iridium. NGKetBoschproposent notamment des bougies spécialement étudiées pour assurer la qualité d’allumage dans le temps et permettre ainsi une plus grande longévité.L’utilisation de bougies standards reste possible, mais les spécialistes GPL recommandent de procéder à leur remplacement plus souvent.Par exemple, avec une préconisation constructeur tous les 60 000 kilomètres pour un fonctionnement essence, dans le cadre d‘une utilisation GPL il est préférable de ne pas dépasser les 30 000 kilomètres.L’autre point sensible est la lubrification du moteur. Il n’existe pas d’huile spécifique « GPL », en revanche l’utilisation d’un lubrifiant haut de gamme entièrement synthétique et non minéral est également fortement recommandée pour ses performances sous hautes températures.

Le contrôle technique pour les voitures GPL comporte deux particularités soumises à vérification avec d’une part la conformité de l’énergie mentionnée sur la carte grise (E/G), et d’autre part la conformité du réservoir et des équipements de sécurité pour les véhicules équipés avant 2000.

Avec des installations anciennes (avant 2000), le réservoir indique une date d’utilisation limite.Dans ce cas, il faut faire une épreuve ou procéder à son remplacement. Votre installateur GPL peut vous guider dans cette opération.Néanmoins, dans bien des cas le réservoir ancien ne satisfait pas à l’épreuve de pression. Le remplacement du réservoir est donc préférable.De plus, un nouveau réservoir est désormais homologué pour la vie du véhicule, comptez entre 600 et 800 euros pour l’opération.Donc attention,si vous achetez un GPL d’occasion, vérifiez bien ce point , sans quoi l’obtention du contrôle technique est impossible.

Ne roulez pas avec un réservoir d’essence vide ! Préférez toujours garder la possibilité de la bi-carburation, notamment pour assurer les démarrages.De plus, les circuits d’alimentation en essence ne se coupent généralement pas avec un réservoir à sec et sollicitent en permanence les pompes qui tournent à vide.Pour toutes ces raisons, il est préférable de laisser au moins un ¼ d’essence dans le réservoir.

15 astuces pour rouler moins cher !

Permis Pratique® Rédacteur en chef : Christophe Harmand – Contributeurs :Nina Belile, Julie Boucher, Nadège Hémery, Bruno Mecacci, Gabriel Germain-Joubert, Nelson de Angelis.
Publicité : objectif-media.com

Conduite
|
Pratique
|
Entretien
|
Technologie Auto