couffin sur pied pas cher

Une étude récente a montré qu’il y avait moins de syndrome de Mort Subite du Nourrisson (MSN) chez les enfants qui dorment dans la chambre des parents jusqu’à six mois. Tout simplement parce que le bébé calque sa respiration sur celle des parents et oublie donc moins souvent de respirer. Selon Edwige Antier (http://www.edwigeantier.fr/), célèbre pédiatre, inspirée par Françoise Dolto, « Faire dormir bébé dans la chambre parentale est tout à fait recommandé pendant les six premiers mois de l’enfant. Nous sommes dans un monde où l’on veut trop vite séparer le nouveau-né de ses parents, par crainte de lui donner de mauvaises habitudes. On veut que l’enfant fasse ses nuits au plus vite. Or, pendant les cent premiers jours de vie, le bébé ne fait pas de distinction entre le jour et la nuit et ses plages de sommeil restent très courtes. Ce n’est que vers six mois qu’apparaissent les plages de sommeil long. Le nourrisson a besoin d’entendre ses parents respirer et bouger près de lui, comme lorsqu’il était dans le ventre maternel. Cela le sécurise. On a, en effet, pu mesurer que les pauses respiratoires du nourrisson sont plus courtes quand il dort dans la chambre de ses parents car il reste stimulé en toile de fond par les bruits des adultes à proximité. Plus tard, il n’y a aucune contre-indication à le faire dormir dans la chambre de ses aînés. Les enfants se sécurisent entre eux ». Quant à la journée, rien ne vous empêche si son grand lit est déjà prêt dans sa chambre, de l’y installer pour faire des siestes ou simplement se reposer.

Dans quoi faire dormir le nourrisson ?
L’idéal pour le tout-petit, c’est le berceau ou le couffin. Qu’il soit de famille, qu’on vous l’offre ou que vous l’achetiez, neuf ou d’occasion, il vous servira jusqu’à parfois huit mois, pour les petits gabarits. Dedans, bébé se sentira en sécurité. D’instinct, il cherchera, en général, à pousser sur ses jambes pour aller coller sa tête contre le bord du lit. Ainsi, il doit retrouver les sensations qu’il avait dans le ventre de sa maman, si rassurant. Si toutefois vous ne pouvez pas vous munir d’un couffin ou d’un berceau, il y a toujours des solutions, comme faire dormir les nourrissons en travers de leur lit à barreaux (dans ce cas, n’oubliez pas d’installer un tour de lit, ce qui lui évitera de se faire mal et de se coincer les jambes). Vous pouvez, enfin, réduire l’espace du lit avec des traversins. Assurez-vous simplement qu’ils soient bien durs et propres, afin que l’enfant ne puisse pas s’étouffer en se collant dessus. Les mini-traversins que l’on achète pour les décorations de canapé sont l’idéal. A vous de les recouvrir d’une housse en coton lavable.

© Top-Bébé

Comment faire dormir bébé ?
Sur le dos, telle est la dernière devise des pédiatres. Il semblerait, en effet, que cette position diminue le risque de Mort Subite du Nourrisson. Il faut également l’installer dans une pièce fraîche (18/19 degrés la nuit suffisent amplement) et non fumeur. Evitez d’installer le lit ou le berceau près du radiateur et en hiver, pensez à humidifier la pièce. Les humidificateurs électriques sont très efficaces mais parfois très chers. Quand vous n’avez pas les moyens, un bol d’eau sur le radiateur peut suffire. Pensez simplement à le ranger dans la journée pour éviter les accidents (électrocutions).

© Istock

Garder bébé au chaud
On vous le dira et redira : les nourrissons ne sont pas capables de se dépêtrer de leurs couvertures. C’est pour cette raison que les douillettes, ou gigoteuses, ont été inventées. Bien au chaud dans cet accessoire qui s’enfile sur le pyjama, l’enfant ne risque rien. Les surpyjamas en matières polaires pour l’hiver sont même encore mieux puisque le bébé peut bouger sans être gêné. Sachez cependant que si vous souhaitez vraiment ajouter une couverture sur votre petit bout, celles en polaire sont les mieux adaptées parce qu’elles permettent de respirer au travers. Quant aux draps et autres couettes et oreillers, vous aurez bien le temps d’y songer lorsque bébé aura grandi. Pour l’heure, seuls les draps housse (prévoyez-en plusieurs, en coton que vous pourrez laver à 60°C) et les alèzes vous seront utiles.

Dormir avec bébé ?

© Istock

© Istock
Aux Etats-Unis, il existe ce qu’on appelle le Co-Sleeping, autrement dit, le sommeil à plusieurs dans le family bed (le lit familial). Il n’est pas rare d’entendre les familles américaines vous raconter qu’elles ont dormi avec leurs enfants dans le lit familial et ce, jusqu’à ce que les petits aient environ 6 ans. Question de culture, sans doute. En France, heureusement, on préconise une façon de faire différente. Et on recommande même, passé six mois, d’installer l’enfant dans sa chambre ou du moins avec ses frères et sœurs. Dans la même optique, tous les pédiatres et/ou sages-femmes vous expliqueront qu’il vaut mieux remettre bébé dans son lit après l’avoir nourri ou éviter de s’endormir avec lui sur le canapé. Deux conseils qui évitent nombre d’accidents, comme les chutes ou les bébés étouffés par les parents qui s’endorment sur lui ou par la couette et les couvertures.

Le couffin ou le berceau
Les +
– Un petit espace sécurise l’enfant qui dort souvent mieux
– Le couffin ou le berceau est transportable d’une pièce à l’autre de la maison et même dans le jardin
– Le couffin ou le berceau prend moins de place que le lit à barreaux dans la chambre parentale
Et le jour où vous n’en avez plus besoin, vous pouvez le revendre (pensez aux dépôts ventes et à E-bay, la vente aux enchères sur internet, la demande est importante). Pour celles qui ont du mal à s’en séparer, vous pouvez le recycler en panier à linge ou à jouets !

Les –
– Acheter un couffin ou un berceau est souvent un investissement, puisque, outre le lit, il faut aussi les draps housses et les alèzes. A défaut d’un couffin, pensez à la coque du landau pour la voiture. C’est un peu moins large que le couffin et ne conviendra donc que quelques semaines. Mais vous ferez du 2 en 1 !
– Le couffin ou le berceau ne sert au grand maximum que 8 mois. Et vous devrez de toute façon acheter un grand lit pour la suite.