crise d angoisse enceinte

Connexion
Inscription
Forums

Envie d’un bébé
Prénoms
Recettes
Diaporamas
Kits gratuits

Réponses d’experts
Quiz

Vous êtes ici :
Accueil › Grossesse › Psycho
Comment un ovule est-il fécondé par un spermatozoïde ? Combien de temps survivent les spermatozoïdes et comment l’embryon arrive-t-il dans l’utérus ?
Félicitations, vous êtes enceinte ! Pour vivre pleinement et sereinement cette période, Enfant.com vous propose de vous abonner, gratuitement aux 39…
A la recherche d’une méthode douce et naturelle pour accoucher ? Pensez à l’auto-hypnose, cette technique est de plus en plus souvent utilisée pour soulager…
Votre bébé arrive au monde avec un réflexe charmant : celui de vous sourire ! Une aptitude qu’il va apprendre à exploiter un maximum pour vous faire fondre.
L’astigmatisme peut être présent dès la naissance de bébé. Mais un bébé astigmate n’aura pas forcément besoin de porter des lunettes correctrices pour autant…
Il s’en passe des choses et des découvertes de 4 à 12 mois dans l’alimentation de votre jeune gourmet. Voici 15 idées de recettes originales et savoureuses à…
Dans son bulletin hebdomadaire de fin mars 2017, le réseau Sentinelles fait état d’une activité forte de varicelle en France avec 37 cas pour 100 000…
Ventre ballonné, diarrhées plus fréquentes… et si le blé était la cause de tous ses soucis ? En général, l’intolérance au gluten apparaît au moment de…
Le pouce est préférable à la tétine. Une dent manquante doit être remplacée… Vrai ou faux ? Pour en finir avec les idées reçues, voici les réponses de notre…
Ce soir, votre enfant est rentré de l’école tout fier de vous annoncer qu’il était assez grand pour ne plus faire la sieste avec les bébés… Mais est-ce une…
Après la propreté de jour… place à celle de nuit ! Là, tout commence vers 3 ans, mais il faut du temps avant de lui retirer ses couches définitivement la nuit.
Votre enfant adore les jouets… Le problème, c’est qu’il n’hésite pas à rapporter ceux de ses petits copains. Comment lui faire comprendre que ce n’est pas…
Depuis le 22 mars 2017, le casque de vélo est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, conducteurs ou passagers. Une bonne façon de protéger des…
Bayam, une expérience évolutive innovante pour permettre aux enfants de 3 à 11 ans de découvrir le numérique dans un univers apaisé et sans publicité ! Une…
Avoir les bonnes informations lorsqu’on souhaite acquérir un quad pour son enfant est primordial. Nous allons vous donner les clés pour faire le bon choix…
Trouver une assistante maternelle pour votre enfant ? Pas facile ! Voici nos conseils pour trouver celle qu’il vous faut à vous et votre enfant et nos…
Pour trouver une place en crèche, la chance ne suffit pas toujours. Etre bien informée, préparée et motivée, voilà la clef pour décrocher le Graal. Laure…
Assurer la sécurité de votre enfant, qui saurait le faire mieux que vous ? Mais quand vous n’êtes pas là, vous devez déléguer la responsabilité de veiller…
Paf, une cuillerée de purée de carottes sur le tee-shirt de maman, une main chocolatée sur le canapé. Oups, une tache de graisse. Mince, un genou couronné…
Perdre son baby bump, pas si facile ! Pendant toute la grossesse, la peau du ventre est mise à rude épreuve : tirée et tendue. Après l’accouchement, elle…
Fini le gaspillage ! Soyons sages et pensons récup’ et recyclage. Mobilier, lessive, taches, entretien de la maison… voici 20 astuces de mamans écolos pour…
Que nous ont concocté les chocolatiers en 2017 pour Pâques ? Lapin masqué, dino gourmand, poupées kawai, monstres gentils… découvrez vite notre sélection.
Sain et équilibré, le poisson mérite de figurer au moins deux fois par semaine dans nos assiettes. Partez à la pêche aux bonnes idées pour régaler toute la…
Il s’en passe des choses et des découvertes de 4 à 12 mois dans l’alimentation de votre jeune gourmet. Voici 15 idées de recettes originales et savoureuses à…
Enfant.com et Naïris Bijoux, bijoux pour femmes enceintes & jeunes mamans, vous invitent à participer à ce concours pour tenter de gagner une des 20…
De jolis œufs colorés à couver tous ensemble, des guirlandes lapins ou œufs, des pailles lapins, des poulettes coquettes toutes chouettes, des œufs rigolos à…
Enfant.com et Gaumont vous proposent de participer à ce concours et gagner un des 100 lots de 2 places pour le film TELLE MERE TELLE FILLE
Et si vous fabriquiez une pêche à la ligne 100 % récup’ pour les enfants avec des poissons chaussettes ! Une idée pour jouer les « poissons d’avril », pour…
Maternité des Diaconesses à Paris. Daphné s’apprête à accoucher de son deuxième bébé. A ses côtés, nous assistons à la naissance de Théophane : 3,285 kg…
Elles ressemblent à celles que l’on trouve dans le commerce, de quoi bluffer nos petits ! Pas d’inquiétude, la recette est super simple. Aurélie vous dit tout.
«J’ai des crises d’angoisse depuis que je suis enceinte, vont-elles s’arrêter toutes seules ?»Anna Roy, sage-femmelibérale et hospitalière, répond à la question de Carine.
Propos recueillis par Frédérique Odasso
Posez vos questions et partagez votre expérience dans leforum grossesse et accouchement .
Enfant.com, tous les conseils pour la future maman et le futur papa sur la grossesse et l’accouchement,
et pour les parents sur l’éveil du bébé, l’éducation, la santé et la psycho de l’enfant.
ENFANT.COM APPARTIENT AU GROUPE BAYARD
GROUPE BAYARD :
Notrefamille.com 
Enfant.com 
Familiscope.fr 
Notretemps.com 
Schule-und-familie.de 
Conmishijos.com
© 2017 Enfant.com – Tous droits réservés – Un site du groupe Bayard

crise d angoisse enceinte

Index du forum
Modifier la taille de la police

Vers accueil site  – 

Identifiant:  
Mot de passe:  
 Se souvenir de moi  Me masquer

FAQ
Devenir modératrice
Connexion

Vous désirez vous inscrire sur le forum ?
Victime de son référencement efficace et de sa bonne visibilité, le site Maman Blues a subi plusieurs attaques pirates et notamment des tentatives d’invasion du forum. Donc pour l’instant, lesdemandes d’inscriptions se feront par mailadressé directement àforum@maman-blues.fr . Pensez dans votre message à nous donner le pseudo désiré. Nous effectuerons votre enregistrement et vous recevrez un mail vous confirmant votre inscription et l’attribution d’un mot de passe automatique.

Index du forum
L’équipe du forum•Supprimer les cookies du forum• Heures au format UTC + 1 heure

Développé parphpBB ® Forum Software © phpBB Group
– Traduit parphpBB-fr.com
En cas de problème, n’hésitez pas à contacter le webmaster :webmaster@maman-blues.fr
Parler de la difficulté d’être mère

crise d angoisse enceinte

Rejoignez la communauté des magicmamans
et bénéficiez de l’expérience de milliers de
mamans comme vous.
Je souhaite recevoir des offres de magicmaman et ses partenaires.
À découvrir sur les forums Grossesse

Forum
Grossesse
Bien-être pendant la grossesse
Grossesse et attaques de panique

Affiche les résultats de 1 à 8 sur 96
celene_15592

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Bonjour,
J’ai des problèmes d’attaques de panique (crises d’angoisse +++ pour celles qui ont la chance de n’en avoir jamais entendu parler ;-) et je prenais jusqu’à présent un médoc tout à fait efficace que j’ai arrêté dans l’optique d’être enceinte. Ca s’est bien passé sauf que maintenant je suis enceinte (5 semaines) et que les crises reviennent au grand galop. Je sais que les médocs ne sont pas très indiqués pendant la grossesse mais… les « tempêtes » internes non plus…
Est-ce que quelqu’un a été, ou est, dans ce cas là ? Quel est l’avis du médecin ? (j’ai pris 2 avis, totalement divergent, donc ça ne nous avance pas pour bb).
Merci d’avance pour vos réponses.

papaye10_518363

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Je ne peux te donner qu’un avis de bon sens, à savoir que moins tu prendras de médicaments pendant ta grossesse, mieux ce sera, en tous les cas, rien qui ne te soit conseillé par ton gygy. Les crises d’angoisse, tu risques d’en avoir bcp pendant ta grossesse, on a en a même lorsqu’on y est pas sujette habituellement à cause des hormones, du corps qui change, des peurs en tout genre surviennent, tu pleures pour un rien…. Il faut que tu en parles, au papa, à des amis ou sur les forum des futures maman où tu t’apercevras alors que quelques soient tes craintes, d’autres en patagent des similaires même si cela n’a rien à voir avec le fait d’être enceinte. Courage, la grossesse, c’est pas que du bonheur, mais presque!

Dernière réponse postée sur :« Grossesse et attaques de panique »
Presl1

Voir le profil

Voir les messages

Depuis 15 jours suite à un gros rhume mal soigné j’ai commencé les angoisses nocturnes. Impossible de dormir pendant 6 jours consécutifs, impossible…

Lire la suite
Ladychat

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

bonjour, moi j’en ai eu plein de crises d’angoisse (j’en fait depuis des années), quand je suis tombée enceinte et que je ne pouvais rien prendre, j’ai eu pendant mes crises, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, l’aide de la cellule de crise psychologique du département d’abord au tél et si ça ne suffisait pas, j’y allais directement et l’infirmière ou le médecin me parlaient, me disaient ce que je devais faire à ce moment précis pour me détendre et que la crise passe, genre « allongez vous sur le dos, imaginez vous que votre ventre est un ballon, respirez X secondes, retenez l’air, etc… » et ça m’a énormément aidé. Franchement je ne sais pas ce que j’aurai fait sans eux; aujourd’hui je ne prends plus du tout d’anxyolitiquesun an après

tatines

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Celene, tu souffres d’un mal sérieux qui ne doit pas être négligé.

SEULton médecin de recommandera ce qui est le mieux pour toi et ton bébé.

Ton gygy n’est sûrement pas spécialisé dans les psychotropes et je t’invite à consulter au plus tôt le psy qui te suit d’ordinnaire. Lui connait parfaitement ces traitements, les interactions, les contre-indications et les mises en garde concernant la grossesse.

Dans ton intéret mais aussi dans celui du petit être que tu abrites, c’est la meilleure action que tu puisses faire actuellement.

Prends soin de vous deux, une très belle grossesse, aucune attaque et surtout un beau bébé et une maman heureuse au bout. Bien à toi

U n e F I V – I C S I e u s e h e u r e u s e e t s o n Z A M s o n t l e s p a r e n t s c o m b l é s d ‘ u n g r a n d n é l e 3 / 1 0 / 2 0 0 5 , e t d ‘ u n e  » s u r p r i s e  » n é e l e 2 2 / 0 5 / 2 0 0 7 . U na u t r e c a d e a u i n a t t e n d u ( m a i s e s p é r é ! ) a d é c i d é d e v e n i r g r a n d i r a v e c e u x e t a c h e v e r a s o n 1 e r v o y a g e e x t r a o r d i n a i r e l e 2 7 / 0 1 / 2 0 1 0 !
Bon : pour les -10 kg, finallement, ce n’est plus que -3
…MAIS JE FAIS CE QUE JE VEUX!!! NA!
Ladychat

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

[citation=3666893,0,2][nom]papaye10_518363 a écrit[/nom]Je ne peux te donner qu’un avis de bon sens, à savoir que moins tu prendras de médicaments pendant ta grossesse, mieux ce sera, en tous les cas, rien qui ne te soit conseillé par ton gygy.[/citation]

Tout à fait d’accord, c’est ce que j’ai dit aussi, ces médecins et infirmières du centre de crise m’ont prise en charge SANS médicaments uniquement avec la parole et des exercices de relaxation, et pourtant avant la grossesse j’avais pris des médocs pendant assez longtemps. Aujourd’hui je les remercie pour ne pas m’en avoir donné car je vis bien sans.

tatines

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

U n e F I V – I C S I e u s e h e u r e u s e e t s o n Z A M s o n t l e s p a r e n t s c o m b l é s d ‘ u n g r a n d n é l e 3 / 1 0 / 2 0 0 5 , e t d ‘ u n e  » s u r p r i s e  » n é e l e 2 2 / 0 5 / 2 0 0 7 . U na u t r e c a d e a u i n a t t e n d u ( m a i s e s p é r é ! ) a d é c i d é d e v e n i r g r a n d i r a v e c e u x e t a c h e v e r a s o n 1 e r v o y a g e e x t r a o r d i n a i r e l e 2 7 / 0 1 / 2 0 1 0 !
Bon : pour les -10 kg, finallement, ce n’est plus que -3
…MAIS JE FAIS CE QUE JE VEUX!!! NA!
Ladychat

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Jeparle ici pour mon vécu, ce qui m’a convenu à moi n’est pas forcément valable pour d’autres, mais ça donne espoir aussi pour celles qui sont persuadées que sans médocs rien n’est possible.

zaze

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Bonjour,

Moi, j’ai fait une grosse vraie dépression pour la grossesse de ma deuxième. Et pourtant je n’y était absolument pas sujette avant. Le diagnostic est tombé à trois mois. Mon généraliste a commencé par m’arréter tout de suite. Il a appelé gygy tout de suite, et ensemble ils ont décidé de me mettre sous antidépresseur et anxiolityque et de me trouver quelqu’un pour un psychothérapie ‘d’urgence’. J’étais vraiment au fond du trou pendant six mois. J’étais tellement mal que je crois que j’avais vraiment besoin des medics pour ne serait ce qu’aller chez la psy. La psycho m’a aussi énormément fait avancer, et j’ai en plus été suivi par un centre départemental spécial pour les touts petits. J’avais des crises d’angoisses terribles, et je n’arrivais même pas à laver mon assiette du midi. Bien sur je ne voulais plus de ce bébé… Donc ma conclusion est : la grossesse peut remuer beaucoup de choses, et faut quand même se faire accompagner. Les médicaments, en effet, c’est mieux sans, mais on m’a dit qu’après les trois premiers mois il n’y a plus de risque de malformation. Mais je crois qu’il ne faut pas rester dans son coin et essayer de porter ses angoisses toute seule, car ça peut vite tourner à grave. On est quand même fragile, mine de rien, et il faut se faire accompagner, et voir avec gygy si les médicaments sont nécessaires pour passer un cap. Bon courage, et pour info, je suis enceinte de bébé trois, et RAS pour la dépression. J’suis hyper suceptible, mais pas de crise d’angoisse. Donc c’est pas systématique.

Page 1 sur 12
1
2

3

4

5

10

Dernière

Aller à la page:

Je souhaite recevoir des offres de magicmaman et ses partenaires

magicmaman

Règles du forum
Haut de page

– Posez-leur vos questions en tout anonymat
– Echangez avec elles astuces et bons plans
– Partagez vos émotions et vos témoignages
Dernier message posté le 09/11/2016 à 08h27
À lire également sur les forums Bien-être pendant la grossesse

crise d angoisse enceinte

Moteur de recherche

Rechercher

Mode

Vêtements Accessoires Défilés Voir aussi

Forum Mode

Beauté

Coiffure Maquillage Soins Minceur

Forum Beauté

Luxe

Shopping luxe Défilés Evasions Voir aussi

Déco

Salon Cuisine Chambre Voir aussi

Forum déco

Cuisine

Entrées Desserts Recettes Pratique

Forum cuisine

Maman

Grossesse Bébé Enfant Voir aussi

Forum maman

Santé

Nutrition Dossiers santé Gynéco Voir aussi

Forum santé

People

Tout sur les stars L’actu people Ils s’aiment

Loisirs

Cine-tv Culture Voyages Auto

Société

Dans l’actu Combats de femmes Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction Vie à deux Sexo Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée Planning Coiffure Alliances Chroniques Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin Toutes les plantes Jardiner bio Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Menu

Forum santé- Echangez vos conseils et posez vos questions

Nutrition

Calcul imc

Guide des calories

Surpoids

Diabète

Cholesterol

Conseils

Dossiers santé

Analyses

Conseils pratiques

Bien-être

Cancérologie

Forme

Médecine douce

Gynéco

Contraception

Cancer du sein

Endométriose

Ménopause

Hygiène intime

Voir aussi

Allergies

Dents

Dermato

Maux quotidiens

Cardio

Neuro

Ophtalmo

Rhumato

Orl

Psy

Loisirs

Cine-tv

Culture

Voyages

Auto

Société

Dans l’actu

Combats de femmes

Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction

Vie à deux

Sexo

Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée

Planning

Coiffure

Alliances

Chroniques

Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin

Toutes les plantes

Jardiner bio

Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Horoscope 2017
Horoscope de la semaine
Horoscope chinois
Numérologie

Posez votre question
Maggie2645- Dernière réponse le 29 juil. 2011 à 18:34parEKC
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

crise d angoisse enceinte
Inscrivez-vous et recevez gratuitementnos lettresd’info sur le développement de votre bébé et/ou l’évolution de votre grossesse.
jj 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 mm janv. févr. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. aaaa 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007
Notre lettre d’info « Mon bébé cette semaine »Suivez le développement de votre bébé avec notre lettres d’info hebdomadaires.
Le bulletin d’info BabyCenter Recevez les dernières infos du merveilleux monde des parents, des conseils d’experts…
Les offres de nos partenairesRecevez des offres promotionnelles, des échantillons, des informations de nos partenaires BabyCenter.
Commentaires
Identifiez-vousoucréez un comptepour poster un commentaire !
Votre grossesse, semaine après semaine
Rejoignez-nous ! Personnalisez votre espace BabyCenter et receveznos lettres d’infosur le développement de votre bébé ; elles sont gratuites.
Vos clics préférés dans l’espace grossesse
Suivez le développement de bébé et l’évolution de votre grossesse
S’inscrire et recevoir maintenant, par e-mail, nos articles et conseils hebdomadaires BabyCenter personnalisés. Tout sur le développement de votre bébé !
jj 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 mm janv. févr. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. aaaa 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007
Notre lettre d’info « Mon bébé cette semaine »Suivez le développement de votre bébé avec notre lettres d’info hebdomadaires.
Le bulletin d’info BabyCenter Recevez les dernières infos du merveilleux monde des parents, des conseils d’experts…
Les offres de nos partenairesRecevez des offres promotionnelles, des échantillons, des informations de nos partenaires BabyCenter.
Notre site utilise des cookies afin de stocker des informations sur votre ordinateur.
Nous voulons faciliter votre visite sur notre site et vous aider à trouver rapidement les informations que vous cherchez.En utilisant notre site, nous supposons que vous consentez à l’utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, y compris la façon de les éviter, lisez s’ il vous plaît notrepolitique de confidentialité .
Folle envie de bébé
Découvrez votre période d’ovulation et booster vos chances d’être enceinte ! Nous pouvons vous aider à identifier la période où vous êtes la plus fertile.
Le cycle menstruel : comment ça marche ? D’où viennent les bébés ? Vérifier votre période d’ovulation !
Aider bébé à dormir toute la nuit
Vous vous demandez quand bébé fera enfin ses nuits ? Nous avons des astuces et des conseils pour vous aider à comprendre son sommeil, à l’aider à s’endormir…

Habitudes de sommeil de 0 à 3 mois
Habitudes de sommeil de 6 à 9 mois
Quand bébé refuse de faire la sieste
Échangez avec d’autres mamans ! Dans le Club des Naissances, vous allez pouvoir échanger avec de jeunes ou futures mamans qui ont eu le même mois d’accouchement ou de naissance de bébé. Partagez, serrez-vous les coudes !
Rejoindre le Club des Naissances
Les experts de notre équipe éditoriale

crise d angoisse enceinte

TV Conception Grossesse

Belle et enceinte

Conseils beauté femme enceinte

Soin de la peau femme enceinte

Massages et thalasso pour femme enceinte

Forum grossesse et soin de la peau

Forum ligne et garde-robe pendant la grossesse

Annonce de grossesse et baby-shower

Bien-être grossesse

Forum bien-être enceinte

Forum préparation à l’accouchement

Forum psychologie

Sport pendant la grossesse

Forum fatigue sommeil pendant la grossesse

Grossesse et santé

Grossesse et maladies de la maman

Dangers et précautions

Les maux de la grossesse

Forum alimentation et santé pendant la grossesse

Forum médicaments et grossesse

Problèmes psychologiques de la femme enceinte

Complications de la grossesse

L’évolution du foetus

L’échographie

Examens gynécologiques et consultations médicales pendant la grossesse

Fatigue, sommeil et grossesse

Grossesse semaine après semaine

Votre suivi de grossesse

Forum echographies examens

Forum fatigue et sommeil pendant la grossesse

Forum les futures mamans mois par mois

Forum suivi de la grossesse

Grossesse et médecines douces

Voyager pendant la grossesse

Les bienfaits de l’eau

Grossesse et alimentation

Prise de poids pendant la grossesse

Aliments interdits pendant la grossesse

Forum alimentation et Santé

Forum constipation pendant la grossesse

L’alimentation de la femme enceinte

Grossesse et travail

Forum aménagement du temps de travail

Grossesse : bien gérer sa vie professionnelle

Congé maternité

Forum annoncer sa grossesse

Forum vos questions sur le congé maternité

Vos droits pendant la grossesse

Accouchement

Sophro, hapto…Toutes les préparations à l’accouchement

Forum les préparations à l’accouchement

La maternité

Déroulement de l’accouchement

Les suites de l’accouchement

Forum la péridurale : vos questions

Forum les récits d’accouchement

La péridurale

La césarienne

Le périnée

Episiotomie

Préparer la naissance

Préparer la chambre de bébé

Les démarches à faire

Forum argent, droits, patrimoine

Forum préparer la chambre de bébé : vos idées déco.

Forum choisir un prénom

Evaluer le budget de bébé

Evaluer le budget de la nounou

Forum achats pour bébé

Forum modes de garde

Futurs parents

Futur papa et grossesse

Future maman

Papa après la naissance

Congé maternité

Forum Etre Papa

Le couple pendant la grossesse

Forum le sexe pendant la grossesse

Naissance prématurée et particularité

Quand la grossesse prend fin

Grossesse nerveuse

Grossesse à risques

Forum amniocenthèse

Forum fausse couche : on se soutient.

Accouchement prématuré

Grossesse multiple

Mode femme enceinte

Mode future maman au quotidien

Lingerie et maillots de bain femme enceinte

Tenues de soirées pour la future maman

Forum ligne et garde-robe

Forum mode et tendances

Forum soin de la peau

Stars enceintes

Sexe et grossesse

Forum sexualité et bien-être pendant la grossesse

Sexualité et grossesse

KamaSutra de la grossesse

Grossesse semaine par semaine

Grossesse mois par mois

Dico de la grossesse

Dico de l’accouchement

Calendrier de grossesse

Vidéos grossesse

Vidéos relaxation bien-être grossesse

Vidéos tout savoir sur l’accouchement

Vidéos l’évolution du foetus

Vidéos la santé de la femme enceinte

Tests et quiz grossesse

Prénoms Bébé Enfant & ado École Femme Recettes Santé Bébé Cadum La familiale Actu Astro La maison des maternelles Beauté Boutique Déco & DIY Vie pratique Nos services Jeux concours Gagnez un an de couches Je suis enceinte Forum Newsletter

Je certifie ne pas envoyer d’e-mail indésirable
En devenant plus présente physiquement, la grossesse vous met dans un état de vulnérabilité qui n’est pas toujours facile à surmonter. Les signes que vous évoquez sont ressentis par beaucoup de femmes : l’humeur change vite ce qui est compliqué à gérer au quotidien. Par ailleurs, les nuits ne sont pas toujours faciles et lafatiguese ressent d’autant plus en journée. Ce mélange entre hormones, angoisses et fatigue fait que les frustrations (choses que je n’ai pas envie de faire) qui passent habituellement ne passent plus. Les pleurs sont une suite logique.Le fait que ces signes s’améliorent lors du repos est de bon présage. N’hésitez pas à bien vous reposer !
Vous aussi vous souhaitez poser une question à notre expert ?Rendez-vous sur sa page expert !
La grossesse vous met dans un état de vulnérabilité devenant plus présente physiquement et qui n’est pas toujours facile à surmonter.
Les signes que vous évoquez sont ressentis par beaucoup de femmes : l’humeur change vite ce qui est compliqué à gérer au quotidien.
Par ailleurs, les nuits ne sont pas toujours faciles et la fatigue se ressent d’autant plus en journée.
Ce mélange entre hormones, angoisses et fatigue fait que les frustrations (choses que je n’ai pas envie de faire) qui passent habituellement ne passent plus. Les pleurs sont une suite logique.
Le fait que ces signes s’améliorent lors du repos est de bon présage
Alléger stress et angoisse pendant la grossesse
La question de la maman : Bonjour, Je termine mon6ème mois de grossesse . Depuis quelques jours je me sens stressée lorsque je fais du ménage, des choses par obligation, des choses que je n’ai pas envie de faire… Dans ces moments-là, je ressens une boule dans le ventre, dans la gorge, un peu comme une crise d’angoisse et je pleure, je me sens très fatiguée… En revanche, quand je m’arrête et me repose ou bouquine, ça va mieux. Est-ce tout simplement les hormones ou bien autre chose ? Merci pour votre réponse.La réponse de Teddy Linet, gynécologue-obstétricien : Bonjour, Le 6e mois est un mois important dans votre grossesse, l’accouchement approche et des choses qui étaient jusque-là assez virtuelles (lamaternité , le temps de l’après bébé, les relations avec le conjoint ou sa famille…) deviennent de plus en plus réelles.

crise d angoisse enceinte
Accueil/Forum/Psychologie/ Sos crise d’angoisse et enceinte
bonjour je suisenceintede 4 mois et demi et je fais des crises d’angoisses ( quand ce ne sont pas des crises de panique) quasiment tous les jours. Avant d’être enceinte je prenais de l’ effexorpuis lorsque j’ai appris magrossessemon médecin m’a fait arrêter les ad. Je prenais les ad suite à une grosse crise de panique il y a 6 ans. depuis le début du mois de septembre je prends de l’ homéopathie ; j’ai fais une séance d’acuponcture ( la seconde aura lieu la semaine prochaine), je vais chez le psy tous les 10 jours, je vais chez un magnétiseur aussi. Je pensais la semaine dernière que tout allait mieux, mais cette semaine a été laborieuse j’ai fait une crise tous les jours ( je prends un petit morceau delexomilquand l’ angoissemonte) à n’importe quel moment du jour ou de la nuit. Je n’ai pas trop le moral, j’ai toujours peur que l’angoisse arrive, je ne peux même pasreprendre le travail .(je ne me sens pas d’aller voir mes élèves je sais que je ne ferais pas un bon travail) mon entourage me soutient sans souci mais bon cet état m’empêche de vivre ma vie! j’ai toujours peur…comme si je n’étais plus libre ni dans ma tête ni dans mon corps. Je voudrais tellement me sentir légère et zen comme avantmerci à vous de vos réponses!
Voilà pourquoi il faut dire merci à votre homme
Voilà pourquoi il faut dire merci à votre homme
AMOUR 2.0 : Pourquoi les couples se disputent-ils ?
« Notre combat pour avoir des enfants ! »
Je te comprends… j’ai été angoissée etdépriméetoute ma grossesse. En plus, je vomissais 15 fois par jour jusqu’au 6ème mois. Moi aussi j’ai pris dulexomilet on m’a mis sous anti dépresseur pendant la grossesse, duseropram . Je n’en prenais pas avant.J’ai commencé à être mieux à 6 mois et demi. c’est ton premier enfant ? Moi c’était le cas. J’avais peur de mourir pendant l’accouchement, peur de ne pas l’aimer, de ne pas savoir faire, peur qu’elle ne m’aime pas etc….On peut prendre du seropram pendant la grossesse, ma fille va super bien. Mes angoisses se sont arrêtées puis ont repris car ma poupette a eu un gros soucis desanté , maintenant ça va mais ça m’a fait revenir mes angoisses donc je suis à nouveau sous seropram. bref, si tu veux qu’on échange, qu’on se parle, je veux bien t’aider car j’ai vraiment vécu ça. Bisous marjorie
Je te comprends… j’ai été angoissée etdépriméetoute ma grossesse. En plus, je vomissais 15 fois par jour jusqu’au 6ème mois. Moi aussi j’ai pris dulexomilet on m’a mis sous anti dépresseur pendant la grossesse, duseropram . Je n’en prenais pas avant.J’ai commencé à être mieux à 6 mois et demi. c’est ton premier enfant ? Moi c’était le cas. J’avais peur de mourir pendant l’accouchement, peur de ne pas l’aimer, de ne pas savoir faire, peur qu’elle ne m’aime pas etc….On peut prendre du seropram pendant la grossesse, ma fille va super bien. Mes angoisses se sont arrêtées puis ont repris car ma poupette a eu un gros soucis desanté , maintenant ça va mais ça m’a fait revenir mes angoisses donc je suis à nouveau sous seropram. bref, si tu veux qu’on échange, qu’on se parle, je veux bien t’aider car j’ai vraiment vécu ça. Bisous marjorie
Chouette une réponse! bonjour marjorie tout d’abrd merci de ta réponse. effectivement ce sera mon premier enfant, je peux avouer que je ne pense pas trop à elle! Ce qui prime pour moi aujourd’hui c’est d’aller mieux, non c’est de guérir! Parce que franchement je n’en peux plus. Peut-être que mon médecin n’aurait pas dû me faire arrêter les ad. Legynécome l’avait remis mais en prenant le premier j’ai culpabilisé! alors je me suis sentie mal! donc je ne l’ai pas repris. en fait je suis comme tu l’étais,la peur de mourir est toujours présente, je n’ose plus rien faire, ce qui est loin d’être dans mon tempérement.Je suis toujours triste, angoissée.C’est vraiment un calvaire. j’allais mieux puis depuis lundi dernier c’est la misère.Il est vrai que mon esprit n’est pas occupé à grand chose puisque je ne suis pas retournée bosser.Mais je ne m’en sens pas capable. je suis beaucoup dans l’anticipation alors comme cela me fait peur, j’ angoisse ! a très vite ici! merci sabine
Chouette une réponse! bonjour marjorie tout d’abrd merci de ta réponse. effectivement ce sera mon premier enfant, je peux avouer que je ne pense pas trop à elle! Ce qui prime pour moi aujourd’hui c’est d’aller mieux, non c’est de guérir! Parce que franchement je n’en peux plus. Peut-être que mon médecin n’aurait pas dû me faire arrêter les ad. Legynécome l’avait remis mais en prenant le premier j’ai culpabilisé! alors je me suis sentie mal! donc je ne l’ai pas repris. en fait je suis comme tu l’étais,la peur de mourir est toujours présente, je n’ose plus rien faire, ce qui est loin d’être dans mon tempérement.Je suis toujours triste, angoissée.C’est vraiment un calvaire. j’allais mieux puis depuis lundi dernier c’est la misère.Il est vrai que mon esprit n’est pas occupé à grand chose puisque je ne suis pas retournée bosser.Mais je ne m’en sens pas capable. je suis beaucoup dans l’anticipation alors comme cela me fait peur, j’ angoisse ! a très vite ici! merci sabine
Je sais ce que c’est je fais des crises d’ angoissedepuis que je suis toute petite suite audivorcede mes parents et au faite qu’il m’on toujours dit que tout devait etre parfait que l’on avait pas le droit à l’erreur il fallait tout reussir, le angoisses passe pendant défois de longues periodes et puis elles reviennent, actuellement je suisenceintede mon deuxieme enfant, et les angoisses me suivent depuis le debut de magrossessecar j’ai eu un decollement de placenta, risque de t21 elévé, malformation à une echo est j’en passe, bref du coup je n’arrive plus à surmonter ses angoisses, boulles dans la gorge, naussées et quand vraiment je me laisse allé tremblementbouffées de chaleur , frissons peur de vomir de mourir et surtout que mon bb n’aille pas bien et que je lui fais du mal je sais que ce pb est psychologique il faut essayer de faire sa teraphie soi meme (moi je ne suis pas pour les medicaments) et je me dis qu’il faut que je me batte pour mon enfant, j’arrive à arreter mes angoissses en me raissonnant, parfois elle passe rapidement etj’en est pas pendant une semaine et parfois j’ai la gorge serrré toute la journée tout cela pour dire que tout est dans la tete est que l’on crée notre mal je veux bien discuter avec toi si tu veux on peux essayer de s’aider pour vincre ses angoisses qui pourrisssent la vie quand on arrive plus à prendre le dessus
Je sais ce que c’est je fais des crises d’ angoissedepuis que je suis toute petite suite audivorcede mes parents et au faite qu’il m’on toujours dit que tout devait etre parfait que l’on avait pas le droit à l’erreur il fallait tout reussir, le angoisses passe pendant défois de longues periodes et puis elles reviennent, actuellement je suisenceintede mon deuxieme enfant, et les angoisses me suivent depuis le debut de magrossessecar j’ai eu un decollement de placenta, risque de t21 elévé, malformation à une echo est j’en passe, bref du coup je n’arrive plus à surmonter ses angoisses, boulles dans la gorge, naussées et quand vraiment je me laisse allé tremblementbouffées de chaleur , frissons peur de vomir de mourir et surtout que mon bb n’aille pas bien et que je lui fais du mal je sais que ce pb est psychologique il faut essayer de faire sa teraphie soi meme (moi je ne suis pas pour les medicaments) et je me dis qu’il faut que je me batte pour mon enfant, j’arrive à arreter mes angoissses en me raissonnant, parfois elle passe rapidement etj’en est pas pendant une semaine et parfois j’ai la gorge serrré toute la journée tout cela pour dire que tout est dans la tete est que l’on crée notre mal je veux bien discuter avec toi si tu veux on peux essayer de s’aider pour vincre ses angoisses qui pourrisssent la vie quand on arrive plus à prendre le dessus
Peur, anxiété, angoisse : les différences
Chaque jour, je veux les derniers buzz pour faire vibrer ma boîte mail

crise d angoisse enceinte
+33 6 44 67 75 07| Mail| RECHERCHER
Accueil/Angoisse/Angoisse de la grossesse
Tous droits réservés |Frédéric Arminot Comportementaliste© |+33 6 44 67 75 07| Mail
Dans la vie d’une femme, dans la vie d’un homme, mais pas nécessairement pour les mêmes raisons, la venue d’un bébé à naître peut être facteur de ce qu’il est convenu d’appeler l’angoisse de la grossesse.
La vie du couple, comme la vie de la future maman vont être bouleversés par l’arrivée d’un enfant. Premier d’une fratrie en devenir ou je ne sais quel quantième enfant d’une famille, le nouveau est facteur d’éventuel angoisse de la grossesse. entre les bouleversements de la vie de couple, les angoisses liées aux bouleversements physiques comme aux mouvements psychiques, l’angoisse de la grossesse peut altérer la joie d’accueillir ce nouveau membre dans ce couple qui, de fait, devient une famille.
Je vais essayer de vous apporter des éléments d’appréciation quant à l’angoisse de la grossesse qui vous permette d’objectiver.
L’annonce d’une grossesse peut être bouleversante pour une femme comme pour un homme, bref pour un couple. Les habitudes de vie vont s’en trouver modifier et les centres d’intérêts et d’investissements vont l’être tout autant.
Autant un couple peut éprouver une jolie immense aux fruits de leurs amours et s’en trouer positivement transportés, autant d’autres peuvent le vivre dans une angoisse qui va nuire à leur bonheur, ou à l’idée qu’ils s’en font.
Il est évident que la venu d’un bébé va générer des mouvements en termes de centre d’intérêt, d’habitudes, de confort de vie, voire d’insouciance. La venue d’un enfant est vecteur de décentrage des centres d’intérêts lequel décentrage peut générer des angoisses de la grossesse au sens des questions que les parents peuvent se poser.
Tout va t’il bien se passer? Y a t’il des risques de grossesse pathologique? Vais-je souffrir? Mon compagnon ou ma compagne va t’elle ou va t’il autant me désirer? Vais-je être à la hauteur pour éduquer et aimer cet enfant?
Alors, pas de panique! O ui, l’arrivée d’un enfant est source de stress. Oui, le corps d’une femme va être durablement impact par la grossesse. Oui, la grossesse va décentrer la vie d’une femme comme sa vie de couple. Oui, la vie d’une femme enceinte va être, parfois, mouvementée. Et non, attendre un bébé n’est pas une maladie. Alors comment faire pour ne pas souffrir – trop – d’angoisse de la grossesse?
Je m’en voudrais d’encore faire preuve de résistance mais, la grossesse, comme beaucoup de notre quotidien social, affectif et économique est… sous contrôle. Il y aurait donc peu de raisons objectives de craindre l’angoisse de la grossesse.
Médicalement, dès l’annonce d’une grossesse, la future mère fait l’objet d’une attention médicale programmée. Entre les visites chez le gynécologue, les échographies régulières, les analyses biologiques et j’en oublie, il est difficile voire impossible de passer inaperçue.
J’ai cru comprendre que chez certaines femmes, ces attentions médicales avaient l’effet inverse à celui souhaité. Ainsi, certaines personnes plus sensibles que d’autres, conçoivent une angoisse voire une anxiété à l’idée qu’il puisse arriver quelque chose à leur bébé comme à elle même. La peur de se rendre chez le médecin traitant pour effectuer des analyses de suivi pré accouchement, n’est pas sans fragiliser certaines femmes au point qu’elles ressentent l’angoisse de la grossesse.
Une femme enceinte n’est pas malade. Pour autant, une future maman a besoin d’être médicalement entourée, j’irais jusqu’à écrire choyée. Que ce soit médicalement ou affectivement. Durant toute la période de gestation, la future mère sera enveloppée d’attentions renouvelées et bienveillantes (du moins je le lui souhaite). Autant de marques d’intérêts qui peuvent avoir l’effet inverse à celui souhaité. Il convient donc d’accompagner en faisant preuve d’écoute active, de bienveillance, de patience, d’amour finalement, de sorte à limiter les risques d’angoisse de la grossesse.
Ce corps qui aura éventuellement – fait l’objet de tant d’attentions (hygiène alimentaire, sport, soins esthétiques, etc.) va faire l’objet de changements de façon progressive et immuable. Il se peut que certaines femmes en conçoiventdel’angoisse , l’angoisse de la grossesse, parce qu’elles ont peur que leur corps ne retrouve pas pas sa plastique initiale.
L’avantage d’être suivie par des spécialistes permet de mesurer, qualifier et contrôler les risques de bouleversements physiques durables. De fait, si une femme prend trop de poids, ou pas assez, les médecins sauront l’accompagner de sorte à ce que la future mère ne soit pas victime d’angoisse de la grossesse à propos de son corps.
Si, d’aventure, vous êtes inquiète à propos de votre avenir physique, n’hésitez surtout pas à consulter. Mieux vaut consulter plusieurs fois des professionnels médicaux ou psychologiques et leur demander de l’aide, plutôt que de faire silence ou déni à propos de vos craintes.
Une fois n’est pas coutume, la grossesse va modifier les perceptions d’une femme quant à son propre corps. Qui dit grossesse dit grossir. Les notions de beauté, d’intérêt, de désir vont se faire plus prégnants. L’image de soi, l’image du corps de la femme enceinte, sont appelés à se modifier au fur et à mesure de l’avancée de la grossesse.
Ainsi, une future maman peut avoir peur d’être moins aimée ou désirée par le père de son enfant. Il peut y avoir une certaineanxiétéau cours de la grossesse, non seulement à cause de la grossesse elle même mais aussi à propos de la suite, quand l’enfant sera né(e).
L’angoisse de la grossesse est donc normale au sens où cela génère des bouleversements parfois irréversibles dans la vie d’une femme.
Si vous vous sentez victime de l’angoisse de la grossesse, n’hésitez surtout pas à en parler à votre médecin traitant. Il ou elle vous orientera vers un(e) spécialiste de l’accompagnement des femmes enceintes victimes de l’angoisse de la grossesse. Cela vous évitera bien des vicissitudes et diminuera les facteurs destressinhérents à tout boulversement, même souhaité.
Hésitez d’autant moins à consulter et à parler de vos angoisses à des professionnels que, plus vous parlerez, plus vous préviendrez le risque de Baby Blues (dépression post partum). Cela aussi est un facteur d’angoisse de la grossesse qui, identifié suffisamment tôt, peut être pris en charge de façon efficace.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*
Frédéric Arminot Depuis des mois, voire des années, vous souffrez d’angoisse, d’anxiété, de phobie oude TOC. Autant le dire clairement, çà vous gâche la vie !
Sans doute avez-vous tout essayé pour reprendre le contrôle de votre cerveau. Sans succès !
Sans doute, depuis des semaines, des mois, voire des années, avez-vous passé beaucoup de temps dans les cabinets de psychologue, de psychanalyste, de psychothérapeute ou de psychiatre. Pour rien!

crise d angoisse enceinte
Articles de référence :Test Angoisse
 Sujet :URGENT:crises d’angoisse enceinte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
1
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Aller à :

Allergies aux médicaments Antibiotiques Antidépresseurs, anxiolytiques Chimiothérapie Dépendance aux médicaments Homéopathie Maux quotidiens : toux, fièvre… Médicaments et grossesse Médicaments génériques Médicaments hormonaux Médicaments pour maigrir Neuroleptiques Phytothérapie Somnifères Traitement hormonal substitutif (THS) Forum libre Médicaments

Le Club Doctissimo vous permet d’ accéder gratuitement au plus grand forum francophone
Bonjour, pensez vous que je puisse continuer à prendre veratran alors que je suis enceinte de 10 SA?
vas demander à ton pharmcien, ou téléphone à ton médecin.
a l aide!!!!!!!!!! bonjour a toi je m appel severine et jai bien pris connaissance de ton message mais je voulais te dire tu n es pas la seule ds cet etat car moi je suis enceintede 7 semaine d un quatrieme enfts et je vis exactement la meme chose que toi je n arrive plus arien et surtout je n ai que des pensée negative je me voit meme mourir en accouchant alors la j ai pris rendez vs avec un spy et elle me voit ce jeudi 25 juin et je vais voir avec elle ca moi aussi j ete sous xanax 3 par jours et deroxat un par jour et j ai du tout arreter et depuis catat c est trop dure et pourtant je me dit je suis nulle car si tout le monde vivrer comme ns il n y a pas beaucoup de gens qui bougerai tu voit alors je vais voir avec mon spy et si tu veux je te dis quoi j espere que mon mes te feras du bien et a bientot fait attention ne fait pas de betise cela ne sert a rien a bientot severine
Plan du site Plan
de la rubrique santé Santé Médicaments Psychologie Nutrition Beauté Mode Forme Sexualité Recettes Environnement
Somnifères
Tabac Traitements par maladie Troublesde l’érection Vaccinations Veinotoniques
Guide santé Encyclopédie
médicale
Atlas du corps humain Dictionnaire médical Analyses
médicales
Examens radio
Guidematernités
Guidethalasso Urgences
Communautés Forum Club Doctissimo Chat Lagardère Lagardère Entertainment
Ticker Carte de voeux

Mini-sites Saint-Valentin Noël Fête
des mères Soldes
Index Santé Index
1 Santé Index
2 Santé Index
3 Santé Index
4 Index
Médicaments Index
Grossesse Index
Bébé Index
Nutrition Index
Beauté Index
Forme Index
Psychologie Index
Hommes Index Sexualité Index Environnement Index Mode
Services Recherche Newsletter News Santé des
voyageurs Météo Guide
des prénoms
Les grands dossiers santé sur Doctissimo
Antibiotiques Antidépresseurs Antimigraineux Asthme Cholestérol Classes médicamenteuses Contraception DHEA Diabète Homéopathie Infertilité Mal au ventre Ménopause Oligoéléments Oméga3 Phytothérapie Rhumatisme
Qui
sommes-nous ?|Recrutement|Contacts|Espace
Annonceurs|Doctissimo
en page de démarrage|Doctissimo
dans vos favoris|Charte
d’utilisation|Notice légale©Doctissimo

crise d angoisse enceinte

DE A à Z
Notre mission
Suivez-nous :

A
A
A
Imprimer
Envoyer à un ami
Ce site respecte les
principes de la
charte HONcode .

Vérifiez ici.
Plus fréquents lors du 1 eret du 3 èmetrimestre, les troubles anxieux touchent entre 5 et 15% des femmes durant la période prénatale. L’anxiété spécifique de la grossesse se définit par des inquiétudes et des préoccupations qui se rapportent directement à la grossesse. Elle a pour thèmes l’angoisse de la  malformation ou de la mort du fœtus, le déroulement de l’accouchement ou les conduites de maternage autour du bébé. Cette anxiété peut entraîner chez la future maman une certaine irritabilité, un trouble alimentaire ou encore, des troubles du sommeil.
Tous les troubles anxieux peuvent être présents pendant la grossesse 1  :
– trouble de panique avec ou sans agoraphobie
–  trouble obsessionnel compulsif
– trouble d’anxiété généralisée
– état de stress aigu
– phobie spécifique, etc…
La femme enceinte peut présenter un niveau élevé d’anxiété sans développer un trouble anxieux. Il est nécessaire qu’elle apprenne à gérer les symptômes de son état anxieux pendant la grossesse car ils peuvent, d’une part,  augmenter les risques d’accouchement prématuré, d’avoir un bébé d’un poids très faible, des malformations congénitales ou encore, plus tard, des problèmes émotionnels et comportementaux chez l’enfant. D’autre part, car ces symptômes risquent de s’aggraver après l’accouchement et s’associer à des symptômes dépressifs tels qu’une fatigue constante, un manque d’intérêt pour elle-même ou envers le nouveau-né, une préoccupation excessive au sujet du nouveau-né, des sautes d’humeur, etc… Une femme enceinte ayant un trouble anxieux est égalementplus vulnérable aux problèmes de santé mentalependant et après la grossesse.
Institut universitaire en santé mentale du Québec
de PasseportSanté.net
et recevezgratuitementle livre numérique de la nutritionniste Hélène Baribeau !
En cas de malaise ou de maladie, consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

La reproduction totale ou partielle des textes, images, extraits vidéo et audio de PasseportSanté.net, sur quelque support que ce soit, de même que l’utilisation du nom de PasseportSanté.net ou toute allusion à PasseportSanté.net à des fins publicitaires sont formellement interdites sous peine de poursuites.

Reproduction et droit d’auteur © 1998-2017 Oxygem -Conditions d’utilisation-Charte de confidentialité

crise d angoisse enceinte

Envie de bébé

Préparer la grossesse

Tomber enceinte

Infertilité

PMA

Adoption

Psycho

Grossesse

Suivi de grossesse

Santé

Nutrition

Droits

Grossesse multiple

Psycho-sexo

Dico de la grossesse

Accouchement

Se préparer

Accoucher

Psycho

Suivi post-accouchement

Dico de l’accouchement

Bébé

Alimentation

Santé

Soins

Éveil et développement

Psycho

Allaitement

Dressing

Mode de garde

Enfant

Psycho

Éducation et vie sociale

École

Nutrition

Santé

Culture et loisirs

Look

Être parent

Maman

Papa

Psycho parents

Droits et administratif

Lifestyle

Magazine Parents

Nouvelles familles

Dico juridique

Prénoms

Nos conseils prénoms

Nos sélections de prénoms

Top 100 Garçons

Top 100 Filles

Bien s’équiper

Puériculture

Jouets

Alimentation de bébé

Loisirs

Beauté – Forme

Marques

Label Parents

Actus

Envie de bébé

Grossesse

Accouchement

Bébé

Enfant

Être parent

Nos experts

Pédiatre

Sexologue

Psychologue

Nutritionniste

 Sujet :L’angoisse pendant la grossesse
Message édité par Cellennya le 08/08/2012 à 02:36:38
Aller à :

Quelprénom ? En attendant bébé L’accouchement Le coin des mamanges (deuil périnatal)

Suivez-nous

Données et cookies
Nous écrire
Qui sommes nous ?
Plan du site
Mentions légales
Ovulation : à quoi sert la courbe de température ?
Symptômes de la grossesse : comment les reconnaître?
Enceinte, quand sent-on son bébé bouger ?
Reprise précoce de la sexualité après l’accouchement
Après l’accouchement : tout savoir sur les suites decouches
Chambre de bébé : quand passer au lit de grand ?
Education : savez-vous repérer une “mère parfaite”
?
5 façons de faire du sport avec son bébé
Bébé et travail, comment mieux gérer son temps pour tout concilier ?
Le top 20 des prénoms africains féminins
Snoo, le berceau qui balance bébé pour l’endormir
Poussette canne Liteway 2 de Chicco
Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : quelle prise en charge ?
Un collant qui aide les mamans à retrouver leur silhouette d’avant bébé
Mon bébé a été en contact avec une personne ayant un
herpès à la lèvre? Quels sont les dangers ?
Les biberons de mon bébé ont été surdosés. Quels sont les
risques pour sa santé ?
Bien pousser pendant l’accouchement

crise d angoisse enceinte

Accueil
Grossesse
Conception
Sante
Mode & Beaute
Papa
Bebe
Maman
Videos
Actu grossesse
Outils
les maux de la grossesse, les echographies, clarté nucale, suivi de grossesse et rendez-vous…
Coucou, Je suis enceinte depuis peu (4SG demain), après le transfert d’une FIV (la ponction a eu lieu l’an dernier, pour raison de santé puis mariage, j’ai dû attendre pour faire le transfert).Bref ! Aujourd’hui, j’ai fais ce qu’on peu appeler une crise de nerf ou crise d’angoisse avec cri, larme et panique… J’étais déjà mal ce matin, je pleurais pour un rien… Enfin la totale ! Et tout à l’heure, ça a clashé avec mon homme… On a reçu un nouveau lit et je voulais donc l’aider à le monter (sans rien porter ou quoi que ce soit). Et il a commencé à s’énerver parce que je donnais quelques petits coups de marteau. Il est comme ça depuis qu’on sait que c’est positif (bouge pas trop, te plie pas en deux, porte rien de lourd… la total !) Enfin bref… Je voulais savoir si cette crise pouvait avoir des risques pour mon bébé qui grandit, risque de fausse couche, ou que son cœur s’arrête…Enfin voilà…Déjà que je n’ai pas beaucoup de symptôme (et que je ne me sens pas forcément enceinte). J’ai parfois des douleurs aux ovaires et des piques dans les seins… Et quelques nausées selon ce que je mange. En revanche… ma fatigue est bien, bien présente ! En gros, c’est ma première grossesse et je panique totalement (probablement pour pas grand-chose) et je cherche donc à être rassurée… Merci pour votre compréhension et vos réponses les filles <3 Bisous à toutes
12/2013 : TEC1 - 22j neg 30/10/14 : TEC2 - 1 2j - ++ 13/11 - FC 29/11. 17/04/15 : TEC3 : 2 2j - nég 06/07/15 : FIV2 hyperstim, pas de transfert. 06/10/15 : TEC1 - 1blasto -neg 09/11/15 : TEC2 - 1basto - en cours
Pour commencer toutes mes félicitations.Ne stresse pas, je sais plus facile à dire qu'à faire. Le clash comme tu dis ne fera pas de mal à ton bébé ne t'inquiètes pas. Parle à ton mari, dis lui que tu n'es pas malade, que tu es prudente mais que tu ne peux rester sans rien faire. Et oui être enceinte n'est pas une maladie même si c'est plus facile pour certaine. Après la peur qu'il arrive quelque chose à ton bébé est un sentiment je pense ressenti par quasiment toutes les futures maman. De toute façon il faut se dire que si un malheur doit arriver tu ne pourras rien y faire. Côté symptôme ne flippe pas de pas trop en avoir, ça veut rien dire. Perso première grossesse aucun symptôme, j'ai pété le feu jusqu'au jour de l'accouchement à J-1, grossesse 2 les seins supers douloureux et très fatiguée, au final FC à deux mois et demi alors que bébé avait arrêté de vivre depuis 15 jours et que j'avais toujours les symptômes, grossesse 3 un peu de nausées au premier trimestre, grosse sciatique et contente qu'elle soit arrivée 13 jours en avance car je n'arrivait pas à me mouvoir, ma puce va faire ses quatre mois vendredi. Reste cool le plus possible, rassure ton homme. Votre parcours n'a pas du être facile alors parlez en entre vous je pense que ça vous fera du bien. J'espère que tu pourras serrer ton loulou dans 8 mois, tu verras c'est que du bonheur.
Hello, Pas de panique en effet, non une crise de nerf n'aura pas de gros effet sur ta grossesse, après une mère stresser enfant stresser, tu as les hormones qui se mettent en action, c'est beaucoup de changement pour une femme, version crise de règles fois 100. Ton homme voudras vous protéger c'est le rôle des hommes encore plus si cela a été dure d'avoir cet enfant. Tu ne deviens pas impotente mais il voudra gérer le reste montage du lit preparation de la chambre c'est ça façon a lui de se préparer a l'arrivée du bébé, c'est frustrant pour un homme également il ne sera que spectateur pendant 9 mois il sentiras ton ventre bouger mais cela sera toujours différent par rapport à toi tu sentiras la vie grandir dans ton ventre lui n'aura que 3 échographies et encore si le bébé veut bien se montrer. Discuter tous les deux vous partez dans la grande aventure d'être parents tes hormones vons te faire crier pleurer déprimer et lui se sentira délaisser et impuissant ( un homme impuissant imagine ...) Dans tout les cas bienvenue dans le monde des parents. Bise
Merci beaucoup pour vos réponses qui me rassurent vraiment.J'ai vraiment paniqué et vu que j'ai encore des douleurs aux ovaires (enfin le droit surtout), pas super violente mais de temps en temps, il montre qu'il est là... Ca aussi, ça le fait paniquer >.< (même si j'avoue que j'espère que c'est normal ^^") (Bon la c'est combo, douleur de règle + douleur aux seins... Joyeux noël :p) Enfin bref,Merci beaucoup..Oui comme beaucoup de nouvelle maman, il y a besoin de question et un besoin quasi constant d'être rassurée...Je compte sur vous ^^ Bisous les
12/2013 : TEC1 - 22j neg 30/10/14 : TEC2 - 1 2j - ++ 13/11 - FC 29/11. 17/04/15 : TEC3 : 2 2j - nég 06/07/15 : FIV2 hyperstim, pas de transfert. 06/10/15 : TEC1 - 1blasto -neg 09/11/15 : TEC2 - 1basto - en cours
coucou pour te faire part de mon experience... déja dit toi que si tu fais une fausse couche avant les 3 mois de grossesse c'est que l'embryons avait une grave malformation et que donc ca ne serait pas de ta faute.... le fait de porter des choses d'etre debout a longueur de journée ect... ce n'est pas sa qui peut declancher une fausse couche pendant les 3 premiers mois de grossesses... par contre pour les crises de nerfs, les cris, les pleures... j'ai connus pour mon fils ainé... j'ai été hyper stresser tout le long de ma grossesse problème de couple, donc cri, pleure ect.... le stress n'est vraiment pas bon pour bébé a partir du 4 éme mois de grossesse si tu es toujours autant stresser tu risque de te declencher des contractions... pour ma part je faisait des crises d'angoisse... mon col a commencer a s'ouvrir dés le 4eme mois de grossesse j'ai fais une très grosse crise d'angoisse vers la fin du 6eme mois resultat j'avais contractions sur contractions (cerle vicieux car plus j'avais de contractions plus sa me stressait plus je pleurais plus j'angoissait....) et là le lendemain je me rendais au urgence mater car perdu le bouchon...bref arrivé la bah il m'ont donner des comprimé pour arreter les contractions heureusement sa a marcher... mais une semaine plus tard j'accouchais...mon fils est né a 7 mois et 1 semaine tout va bien au jour d'aujourd'hui mais les debuts la neonath, la separation le voir avec tout les ptits tuyaux pour le surveiller... la sonde ect... bah c'est vraiment pas facile... là je suis de nouveau enceinte et vit ma grossesse complètement différement beaucoup moin stressé!!!! mon gyneco qui est specialisé dans les grossesses a risqque et qui connait mes antécédent et ma vie privé (car je me suis séparer de mon conjoint a partir du 4 eme mois de grossessse pour mon ainé) m'a dit "je ne pence pas que vous vivrez la meme grossesse... le stress peut joué un role nefaste sur les contractions du coup là je suis en couple tout va pour le mieu aucune crise d'angoisse ect... j'espere bien mener ma grossesse a terme ou au moin au 8eme mois...sinon mon fils était un bébé qui pleurais enormément... et qui avait toujours besoin d'etre rassurer... après je sais pas si c'est moi qui lui est transmi mon stress de grossesse....felicitation a toi et essai de moin stresser!!!! (je sais très facile a dire)
BB1=GARCON 2ans BB2= FILLE prévu pour fin Avril
D'accord... oui je savais que le stress se transmettait au bébé même si je ne savais pas a partir de quand. La on s'est vraiment pris la tête pour pas grand chose, parce que je ne contrôlais absolument pas mes humeurs. J'ai passé presque toutes ma journée à pleurer.Donc voila, après je pense que ça ira mieux ^^ Enfin même si aujourd'hui j'ai bien mal à l'ovaire droit et que ca m'inquiète... Je vois ma gynéco demain ^^
12/2013 : TEC1 - 22j neg 30/10/14 : TEC2 - 1 2j - ++ 13/11 - FC 29/11. 17/04/15 : TEC3 : 2 2j - nég 06/07/15 : FIV2 hyperstim, pas de transfert. 06/10/15 : TEC1 - 1blasto -neg 09/11/15 : TEC2 - 1basto - en cours

Articles en relation
Réponses
Vus
Dernier message

crise d'allergie

parElodie598» 03 Aoû 2012, 01:58

9Réponses
860Vus
Dernier messageparmaïlo
16 Aoû 2012, 18:07

Crise d'angoisse et grossesse

1...26 ,27 ,28 parYMELE» 19 Mai 2015, 15:18

273Réponses
7853Vus
Dernier messageparanna39500
18 Fév 2016, 10:43

SOS grosse crise de panique et d'angoisse.

pararmo66» 27 Mai 2009, 19:53

3Réponses
727Vus
Dernier messagepardigane
27 Mai 2009, 22:35

Taille du foetus??

1 ,2 parpetitefei» 11 Mai 2012, 01:33

12Réponses
3145Vus
Dernier messageparpetitefei
25 Aoû 2012, 20:56

taille du foetus à 13 SG ou 15 SA

partevy» 25 Fév 2010, 09:11

4Réponses
6844Vus
Dernier messagepartigroo91210
27 Fév 2010, 09:27

foetus trop petit a 13 sa

parceline111» 28 Mar 2009, 10:07

2Réponses
2782Vus
Dernier messageparsofye2mars
28 Mar 2009, 11:19

Le poids du foetus est correcte?

parniniefernandez» 17 Sep 2012, 15:37

4Réponses
294Vus
Dernier messageparnounette76
18 Sep 2012, 09:37

probleme de croissance de foetus

1 ,2 parceline34140» 01 Juin 2013, 19:37

16Réponses
823Vus
Dernier messageparbaccara
28 Juin 2013, 16:54

Index du forum
L’équipe du forum•Supprimer les cookies du forum• Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]

Powered byphpBB ® Forum Software © phpBB Group
Traduction par:phpBB-fr.com phpBB SEO
Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

crise d angoisse enceinte

Navigation secondaire

Accueil
Programme TV
Émissions
Vidéos
Documentaires
Participez

  
FORUM Les Maternelles
»
Psychologie
»
Grossesse et émotions
»
Crise d'angoisse et grossesse
1 utilisateur anonyme et 37 utilisateurs inconnus
Aller à :

Comment ça marche ? Donnez votre avis sur le site Zouzous. Participez à l'enquête ! Appels à témoins J’ai un problème Appels à témoins Questions de parents Boîte à idées Entre nous Adoption Infertilité La décision Législation et démarches Nutrition Santé Préparation à l'accouchement Psychologie Prématurité Multiples Après l'accouchement Accouchement Etat-civil Développement psychomoteur Santé Puériculture Psychologie & comportement Eveil et stimulation Alimentation au quotidien Allaitement Diversification alimentaire Obésité Types d'aliments Education Psychologie et comportement Développement Justice Fratries Société Pré-ados, ados Hôpital Dents Ophtalmologie Pathologies Prévention Propreté et hygiène Sommeil Suivi médical Apprentissages Pas comme les autres Problèmes Scolaires Vie scolaire Contraception Psychologie & vie quotidienne Sexualité Côté femmes Côté hommes Société Côté femmes Côté hommes Lecture Activités pédagogiques Activités culturelles et artistiques Jouer Nature Sports Vacances Multimédia Bain Dormir Langer Lunettes Manger Marcher Mode Porter Bébé Rouler Saisons Sécurité Sièges Autrement Côté mère Côté père Droits et démarches Mode de garde et organisation Psychologie et Vie de famille Générations Séparation, divorce et recomposition Assistantes maternelles Grossesse et accouchement Justice Petite enfance, santé Animaux Entre vous Messages privés

  
FORUM Les Maternelles
»
Psychologie
»
Grossesse et émotions
»
Crise d'angoisse et grossesse
LES OFFRES DU GROUPE
La 1ère
France 2
France 3
France 4
France 5
France Ô
Pluzz
Pluzz VàD
leclub francetv

franceinfo
francetv sport
Culturebox
Geopolis
Ludo
Zouzous
francetv education
Nouvelles Ecritures
IRL
Studio 4
Bonjour, Voila c'est la première fois que je viens sur ce forum et la première fois que j'ose un peu parler de mon problème en dehors de mon entourage proche (qui est forcément au courant)! Je suis sujette aux crises d'angoisse depuis plusieurs années, j'étais sous traitement AD mais j'ai tout arrêté car je n'aime pas ce genre de traitement et du LYSANXIA lorsque les crises sont sévères. Mon problème est que j'aimerais tomber enceinte mais j'ai peur que mes crises se majorent avec les hormones (en effet en période de règles mes crises sont beaucoup plus rapprochées et très invalidantes car impossible de se lever, aller travailler, les taches du quotidien. heureusement je suis très bien soutenu par mon mari (et par chance un employeur très compréhensif mais malgré ca j'ai toujours la trouille d'aller travailler je suis secrétaire médicale et ne supporte plus la vue des patients ce qui est horrible) mais j'ai l'impression de ne pas y arriver et que ces crises ne me laisseront pas en paix. Je ne veux pas transmettre cet état d'anxiété à mon futur enfant du coup j'hésite à sauter le pas mais le fait d'avoir lu des forums à ce sujet je me dis que je peux peut-être y arriver mais comment? J'aimerais beaucoup avoir des réponses de votre part, discuter avec des femmes dans la même situation que moi pour me rassurer. Je me suis un peu perdue en écrivant ce message je ne savais pas par où commencer ni quoi dire exactement alors si vous avez des questions et des réponses à m'apporter n'hésitez pas. Merci d'avance et courage à toutes qui sont dans le même cas que moi.
Je me suis inscrite dans le but de me rassurer mais aucune réponse! Mon cas ne doit pas être suffisamment intéressant! Je suis toujours aussi angoissé et maintenant que j'ai arrêté la pilule je panique encore plus! Finalement je vais abandonner cette idée de bébé parce que cette angoisse ne me lachera jamais et je ne peux pas prendre le risque de la transmettre ou de passer une grossesse ainsi!
Bonjour Tortue, Ce n'est pas que ton cas est inintéressant c'est que le forum regorge de rubriques et sous-rubriques, parfois on passe à côté (contre notre volonté) de message comme le tiens... A la fin de mes études supérieures, j'ai connu un épisode assez importants de crises d'angoisse (1 à 2 fois par semaine). J'ai connu mon homme en même temps, fonder une famille avec lui est devenue une évidence mais je sentais que quelque chose bloquée dans mon esprit. Je voulais être maman absolument, une petite voix au fonds de moi me souffler de régler une chose de mon passé. Mon médecin généraliste m'avait conseillé de consulter un psychiatre (et non un psychologue, ce que je ferais plus tard mais pour tout autre chose). Ce que j'ai fait, les crises d'angoisse se sont évaporées au fil des mois et à la fin de mes études (et au bout d'un an de thérapie), j'étais totalement prête à devenir mère. J'ai arrêté de prendre tout médicament à savoir millepertuis puis bromazépam. Aujourd'hui, j'ai deux adorables bouts de chou de 3 ans et demie et 5 mois, je suis heureuse et comblée. Es tu suivie par quelqu'un?
bonjour, aujourd'hui je suis perdu car je commence mon 6ème mois de grossesse et je fais des crises d angoisses la nuit. en fait tout à commencer à mon 3 ème mois de grossesse, angoisse, panique je n acceptais pas ma grossesse, je ne pouvais plus sortir mais en même temps je ne pouvais pas rester seule chez moi, j avais tellement peur de ses crises, je n acceptais pas du tout ma grossesse; quand j avais 18 ans j ai fait une crise d angoisse en voiture sur une quatre voix depuis je ne peux plus conduire sur ces axes routiers et j ai du mal à prendre la voiture.bref j ai evolué dans mon environnement en évitant toute situation qui m apporte de l angoisse donc je ne m occupais que de moi meme et cela allait impeccable plus de crises je faisais du sport bref j étais épanouie d où mon envie d avoir un enfant car je m en sentais capable.par contre le jour où le test fut positif j ai bien senti une pointe de stress et me suis dit "oula oula la".maintenant j ai 28 ans on m a mis sous seroplex un anti depresseur et xanax, cela m a fait du bien je ressortais je conduisais j avais totalement accepté ma grossesse. et une nuit je me suis réveillée avec le coeur qui battait très fort et rapidement je suis dit que j étais peut etre en manque de mon seroplex car j avais essayé de l espacer bref je me suis lever, le coeur a fond les ballons les jambes tremblantes une impression de tomber dans les pommes, j ai pris un xanax comme m a dit la psychiatre et suis retournée me coucher,mais depuis j appréhende le coucher et la nuit. d ailleurs cette nuit j ai refait une crise toujours à cause de mon rythme cardiaque car je rêve et cela me réveille en pleine nuit. la journée aussi il bat fort. je suis triste car le bien etre que j avais a disparu. donc pouvez vous m aidez?!
Merci Tatouinne mais finalement je vais reprendre la pilule ce n'est vraiment pas possible j'ai fais deux crises de nerfs la semaine dernière au point de me mettre des coups à moi même sur la tete bien sûr histoire de bien me faire mal. Cela fait un an que je vois une psychiatre avec qui ca allait mais je n'arrive plus à y aller, je ne veux plus prendre de médicament! A la maison ca va c'est sur y a des jours ou je déprime un peu j'arrive à peu près à avoir une vie normale mais dès que je suis au travail je ne me contrôle plus, j'ai réussi à faire croire a ma famille que je me suis pris une porte à cause des bleus sur mon visage! Je suis perdue au point que j'ai demander à mon mari de m'interner mais il refuse et quand je lui ai dit que je ne voulais plus de bébé il a été déçu mais bon je ne peux pas me permettre de pourrir la vie à un enfant il y en a assez qui souffre! Babou535 essaye de faire des séances de relaxation avant de te coucher ca pourra peut-être t'apaiser.
Bonjour tortue6867,Comme toi je suis hyper anxieuse, avec une tendante à le dépression. Avant d'être enceinte, j'étais sous Lysanxia et Atarax, deux médicaments qui ne sont pas compatibles avec une grossesse.Pars ailleurs, j'ai fait deux fausse couche en 9 mois, donc cette grossesse s'annonçait très difficile. Mais je n'ai pas voulu me refuser le bonheur d'avoir un jour un enfant. Pour cette grossesse-ci, mon médecin m'a arrêté (de travailler) dès le troisième mois, car je suis soumise à de fortes pressions et difficultés dans mon métier, c'est autant d'angoisses et de nuits blanches en moins. J'ai continuellement très peur de perdre mon bébé, d'avoir mal, et je sens que la dépression n'est jamais très loin, mais je suis très entourée par mon médecin traitant, ma gynéco et le personnel des urgences de l'hôpital, toujours présents pour me rassurer. Si tu as envie d'avoir un enfant, ça te manquera peut-être un jour de n'avoir jamais sauté le pas? Personnellement, je culpabilise de moins en moins envers mon bébé, car je vois, consultation après consultation qu'il se porte à merveille et qu'il est très actif. Je me dis qu'il aura son caractère propre et qu'il sera peut-être plus fort que je ne le suis. J'espère que ce message te redonnera confiance. Bon courage
Si cela peut rassurer certaines, j'ai eu 2 enfants parfaitement sains que j'ai allaité en ayant pris du Xanax et du Deroxat en continu... Le xanax est pas tip top, mais comme j'avais mis du temps à trouver un bon médoc et que ma grossesse a été découverte tardivement, on me l'a laissé. Le Deroxat, lui par contre, est neutre pendant la grossesse (et l'allaitement), et je trouve que c'est un bon anxyiolitique. Bon, j'ai quand même fait des crises d'angoisse parce qu'une grossesse, c'est quand même stressant, mais dans l'ensemble, ça a été... Quand à l'accouchement, j'ai exigé 2 césas progs, qui se sont déroulées dans la sérénité (mon fils a fait une détresse respiratoire pour la première), j'avoue que c'est l'accouchement qui me terrorisait parce que j'avais failli mourir à ma naissance et que je redoutais de me faire mutiler (j'ai un bassin vicié, donc, je voyais les forceps, l'épisio et l'incontinence vu que j'avais des antécédents). Bref, on peut être traité pendant la grossesse et les crises d'angoisse ne sont pas nuisibles au bébé, moi, j'ai beaucoup parlé avec les miens, leur expliquant mes peurs et ce sont 2 petits en pleine forme ^^
Bonjour, j'ai lu vos témoignages avec attention. J'ai moi aussi des problèmes de crises d'angoisse depuis une dizaine d'année. J'ai 27 ans et je suis enceinte de 2 mois et demi. J'avais un traitement de séroplex depuis 2 ans qui était plus ou moins efficace, et quand le moment est trop difficile je prend un petit quart de lexomil. J'ai décidé d'arrêter mon traitement pour envisager cette grossesse, mais le bébé s'est présenté tout de suite . Il a donc fallu que j'arrête de fumer au même moment. J'ai passé quelques mois très difficiles et il m'arrive de douter. Cependant, je me bats chaque jours . Je suis allée voir un kiné qui pratique la kinésiologie, l'accupuncture peut donner également de très bons résultat ainsi que l'homéopathie et les massages. Enfin, je m'autorise à craquer . La tension se décharge et ensuite je suis plus détendue. J'essaye aussi de me dire que je ne suis pas seule et que l'angoisse fait partie de la vie au même titre que l'amour , la douceur, la peine et que je dois lui laisser sa place .
Rebonjour cela fait un moment que je ne suis pas venue faire un tour sur le forum je vous remercie pour toute vos réponses mais malheureusement ma situation a changé je me suis fais licenciée pour inaptitude car je ne pouvais plus assumer mon poste forcément en étant secrétaire médicale avec une phobie sociale n'est pas compatible donc je suis a la maison depuis cinq mois avec toujours mes angoisses car maintenant je ne sais pas quoi faire de mon ma vie. je pense que mon mari m'en veut car je bloque tous ses projets et comme il dit "au lieu d'avancer on régresse" et ce n'est pas près de s'arranger! il y a encore quelques jours je pensais qu'avoir un enfants m'aiderait à aimer la vie et à l'accepter telle qu'elle est mais ce serait égoiste je n'ai rien à apporter à cet enfant à part ma folie et mon dégout de la vie et  même si mon mari n'est pas d'accord je vais reprendre la pilule et tout faire pour que jamais je ne puisse devenir mère ceci pour le bien de tout le monde. si des femmes ont déjà prises de telles décisions  j'aimerai beaucoup en discuter pour arrêter de culpabiliser
bonjour tortuees tu actuellement enceinte ??? si tu veux  nous pouvons discuter je viens régulièrement sur ce site et je fais moi meme  qq crises d'angoisse  et  j'attends un petit garcon pour octobre ..il ne faut pas désesperer tout rentre dans l'ordre a un moment donné il faut juste que l'on s'accorde avec notre corps et notre esprit ..... ne sois pas trop méchante envers toi meme, essayes de ne pas écouter cette petite voix à l'interne qui te fait du mal ...courage
bonjour a toutes, Moi aussi je fais des crises d'angoisse depuis aout 2008. Et depuis il faut dire que ma vie est un vrai calvaire. Ensuite j'ai ete sous cachet efexor et lexomil pendant 3 mois (de octobre 2008 a décembre 2008) puis j'ai tout arreter car je souhaitais tomber enceinte de mon 2eme enfant. j'ai fais une fausse couche en février 2009 donc 2 mois apres l'arret des cachets. et je suis retomber enceinte le mois de mai 2009. Et tout au long de ma grossesse s'a été genial. Pas une crise. j'etais heureuse et a vrai dire je n'y pensais meme plus. Puis quelque mois après l'accouchement BING rebelotte les crises reviennent du fait que j'etais tres fatigué et j'ai du faire le baby blues. et sa n'est plus repartis. J'en suis tres fatiguée , j'en ai marre de cette etat surtout quand il y a des personnes de son entourage qui vous comprennent pas forcement. Je combats les crises tous les jours sans prendre de cachets (car j'ai peur des effets secondaires meme pour ceux qui sont aux plantes) c'est tres fatiguant. D'autant plus je suis suivi par une psycothérapeute . Mais je ne sais pas si cela me fait du bien.Tortues il ne faut pas te rabaisser surtout pas. Si tu as envie de devenir mere fait le . Y a rien de plus beau que donner la vie ! Faut que l'on soit courageuse ! Et je suis sure que tu seras une tres bonne mere. Cet enfant t'apportera beaucoup plus que tu ne le penses et toi tu verras sa sera reciproque. l'enfant te donnera beaucoup plus de force et tu sera pourquoi tu te bats chaque jour. Moi pour ma deuxieme , quand les crises vienneent je la regarde ou je pense à mes 2 filles et j'essaie d'etre forte et cela le fait. Allez courage ! et j'aimerai avoir de tes nouvelles.

crise d angoisse enceinte
Services pratiques pour maman et bébé
Vos anecdotes de futures et jeunes mamans!
Shopping maman - articles de puériculture
Accès aux services personnalisés pour maman
Conformément aux conditions générales d'utilisation, l'éditeur du site Etreenceinte.comse réserve le droit de contrôler a posteriori le contenu des contributions (textes, logiciels, musiques, sons, photographies,
images, vidéos,…) publiées sur le forum. Ces contributions peuvent faire l'objet d'une « modération »
visant à modifier, supprimer ou interrompre la mise en ligne de contenus manifestement illicites ou contraires à la destination
du site Etreenceinte.com et/ou de contenus susceptibles d'être considérés comme contrevenant aux droits de tiers ou à
des réglementations en vigueur. Nonobstant ce contrôle, chaque utilisateur du site assume l'entière responsabilité des
contenus qu'il publie. Pour plus d'informations, consulter lachartedu forum.
En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies.En savoir plus
Bonjour à toutes
Je suis enceinte de 21 semaines et j'étais sous AD lorsque j'ai appris ma grossesse. Je les ai alors arrété progressivement avec mon medecin.
Mais depuis une semaine, les crises d'angoisses sont revenues et je ne me sents vraiment pas bien.
Je viens sur ce forum pour savoir s'il y a des mamans ou futures maman qui ont connus ce genre de soucis. Je ne parle pas d'angoisses courantes comme la peur de perdre le bb ou de ne pas s'en sortir lorsqu'il sera là... Je parle d'angoisse qui font que la gorge se serre, le coeur s'accélère et on se demande si on va devenir folle!!
Merci de vos témoignages ou soutien.
Céline
Bonsoir Maïté
Merci beaucoup pour ton message. Je suis allée voir un homéopathe mercredi. Il m'a donné 3 doses à prendre le 1er, le 2ème et le 12ème jour. Mais je ne ressents pas vraiment de mieux. Je suis peut-être trop impatiente!!! J'espère quand même que l'effet se fera bientôt sentir!!
Merci encore.
[quote:6f480dcaa4="celien"]Bonsoir Maïté
Merci beaucoup pour ton message. Je suis allée voir un homéopathe mercredi. Il m'a donné 3 doses à prendre le 1er, le 2ème et le 12ème jour. Mais je ne ressents pas vraiment de mieux. Je suis peut-être trop impatiente!!! J'espère quand même que l'effet se fera bientôt sentir!!
Merci encore.[/quote:6f480dcaa4]
bonjour, je suis à ma 38ème semaines de grossesse et dans ton message j'ai l'impression de me reconnaître. g dû aussi arrêter les AD au début et suis retombé dans une dépression avec crises d'angoisses quotidiennes. Je te comprends et c sûre que l'on sent une sorte de mal être, surtout ne culpabilise pas de te sentir comme cela enceinte c la première des choses, le bébé ne ressent pas les memes sensations que toi.
ma gynéco m'a interdit strictement de reprendre mes AD (séropram) mais m'a conseillée de prendre de la teinture mère de millpertuis (presence alcool mais faible dose et sans ordonnance, regarde sur le net la composition et les effets) ensuite pour l'humeur 2à3 géllules/jour d'oméga 3 (tres bon pour toi et pour le bébé). le cerveau qui aun besoin d'oméga3 provoque souvent les depressions (regarde aussi sur le net).
Si avec ca ca ne va toujours pas n'hésite pas à consulter un medecin psy car la grossesse met le point sur des moments de sa propre enfance, il pourra t'aider à évacuer ces angoisses qui remontent à la surface et peut être te prescrire du Lexomil ou du Xanax (à la demande), ca m'a beaucoup aidé...
pour finir, pense que tu n'es pas seule dans cette aventure et n'hésite pas à en parler à ta gynéco, ton médecin, tes amis et ta famille qui pourront t'apporter du soutiens.
voilà pour ces qq astuces
profite de chaque moments agréables et remémore les toi quand ca ne va pas.
Coucou lilou
Merci beaucoup pour ton message, ça me donne du courage!!
Aujourd'hui, je me sents vraiment mieux et j'epère que ça va continuer!!
Ce dont tu m'as parlé (la teinture mère de millpertuis) ce sont des fleurs de bach, c'est ça? C'est gygy qui te l'a prescrit?
Je vais aussi voir une psychologue et une sophrologue depuis la semaine dernière et je retourne les voir lundi.
La dernière fois où j'ai vu ma gygy, elle m'a dit que je pouvais, à la demande, lors de crise prendre un xanax.
C'est ta première grossesse? Et tu dois bientôt accoucher, non?
[quote:0a959e3538="celien"]Coucou lilou
Merci beaucoup pour ton message, ça me donne du courage!!
Aujourd'hui, je me sents vraiment mieux et j'epère que ça va continuer!!
Ce dont tu m'as parlé (la teinture mère de millpertuis) ce sont des fleurs de bach, c'est ça? C'est gygy qui te l'a prescrit?
Je vais aussi voir une psychologue et une sophrologue depuis la semaine dernière et je retourne les voir lundi.
La dernière fois où j'ai vu ma gygy, elle m'a dit que je pouvais, à la demande, lors de crise prendre un xanax.
C'est ta première grossesse? Et tu dois bientôt accoucher, non?[/quote:0a959e3538]
Le millepertuis ne fait pas parti des fleurs de bach, c du "prozac végétale". oui c ma gygy qui me l'a prescrit, tu as raison de faire de la sophro ca doit te faire du bien. Au 6ème mois de grossesse g commencée la préparation à l'accouchement avec de la relaxation sophro, g trouvé ca géniale et super relaxant (mieux que xanax!).
c ma 1ère grossesse, et je devrai accoucher dans 2 à 3 semaines, j'en peux plus ! g l'impression d'être un éléphant quand je marche:lol::lol:
Bonjour les filles,
Je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à etre dans ce cas!!
Merci d'avoir fait le premier pas d'en parler.
J'ai des crises de panique ou d'angoisse ou on a l impression qu 'on va devenir folle ou mourir c'est de ça dont vous parler.J'en avais surtout la nuit.
Ca a commencé en novembre dernier (pour les crises de panique la nuit sinon j'avais déjà des crises d'angoisses) j'en ai eu au début de ma grossesse quelques unes puis plus rien pendant 4mois puis une et plus rien depuis le 4ème mois et j'en suis au 7è.
Evidemment je redoute que ça se redéclenche mais je ne prends rien même avant mon médeçin m'avait prescrit du deroxat mais j'en n'ai jamais pris.Et la encore je prends rien, à la limite du lisanxia j'en ai pris une fois au tout début.
Je ne sais pas ce que vous ressentez dans ces moments la, ça vous ennui de m'en parler, de décrire un peu vos crises?
En tous les cas courage à toutes et comme le conseillait l'une d'entre vous profiter des moments agréables et se les remémorer quand on se sent partir ds l'angoisse.
Bonne grossesse les filles!!!
Salut les filles, je suis heureuses de vous avoir trouvé. C'est la première fois que je rencontre des futures mamans qui font des crises d'angoisses comme moi!!!!J'aimerais vous faire part des miennes :lol:Merci de me dire qu'on peut en parler ensemble, j'en ai trop marre de ces crises je ne sais plus quoi faire, c'est horrible !!! :cry:
Bonjour,
Je suis intéressée par votre discussion car j'ai été sous AD (prozac) pendant 6 ans suite au décès de mon père et au mois d'août mon ami et moi avons décidé d'avoir un bébé. J'ai donc arrêté progressivement le prozac et là je ne prends plus rien depuis 1 mois. Mais je dois dire que je ne suis pas super bien, j'ai d'énormes douleurs musculaires, des crampes, mal dans la nuque... Mais je ne veux pas en reprendre pdt ma grossesse. Avez vous des témoignages qui pourraient m'aider à continuer ?
Merci et bonne grossesse à toutes
Bonjour à toutes,
Je suis aussi atteinte de crises d'angoisse voir dépression, il y a 1 an j'ai fait une dépression.
Je suis à ce jour enceinte d'un homme que j'aime mais je sais pas depuis que je suis tombée enceinte je le fuis!!!
Difficile à vivre pour lui et pour moi.
Je m'aperçois que je suis pas tout à fait guéri de ma dépression, j'ai peur de l'avenir pour nous et pour le bébé!!!!!
Je me met à pleurer tous les jours en me posant énormément de question, j'ai l'impression de faire un retour en arriere et de ne pas voir la surface!!!!
Et je suis enceinte que de 7 semaines ça promet!!!! pauvre petit bout qui doit ressentir toutes ces emotions!!
Je compte sur vous pour me donner quelques conseils et témoignage
Merci
J'ai lu ton message, et je comprends que tu ne sois pas en grande forme!!!Moi perso j'ai finit par aller voir un psy. Je vais te raconter en quelques mots mon histoire. J'attends BB3 pour le 15/11/2006 et les crises ont commencé au troisièmes mois. Presque une habitude car pour bb2 les crises avaient commencé au cinquième mois et personne n'avait rien trouvé pour les arrêter et donc durant tous ces mois: je n'ai pas dormi, j'ai eu des palpitations, le souffle coupé avec la sensation d'étouffer, j'ai pleuré toutes les nuits !!!!!! J'avais un quart de lexomil à prendre!!! donc autant dire rien !!!
Cette fois, dès les premières crises j'en ai parlé à des sages femmes quim'ont conseillé d'aller voir un psy. Résultat, il y a un peu d'amélioration mais je fais encore des crises! Pas toutes les nuits, mais souvent quand même:cry:Visiblement je n'ai aucun motif pour en faire, mis à part un choc émotionnel quand j'étais ado!!!! Que faire pour se sortir de cet enfer !!! Toi tu connais la cause de tes crises et je crois que c'est la dessus qu'il faut que tu travaille !!! L'arrivée de cet enfant doit te permettre de rebondir sur du positif :P
au début de ma grossesse, mes crises d'angoisses se produisaient surtout la journée. Ca commencais par des boufées de chaleur, des vertiges, la nausées puis palpitations cardiaque avec cette sensation horrible de peur de mourir. de quoi me prendre pour une folle !!!! et ce, sans raison sans aucunes raison apparente comme si mon corps se mettait en alerte rouge pour me signaler un danger.
forcé d'y pensé et peur d'en refaire une, g eu l'impression de me les provoquer toute seule comme pour me punir de quelque chose...
ma mère est décédée d'un cancer de l'ovaire généralisé en sept 2005 et suis tombé enceinte en décembre, ces crises ont commencées avec un ulcère à l'estomac 2 ans auparavant quand g vu pour la première fois ma mère sans cheveux, ca a dû me choquer profondément . mon médecin m'a alors mis sous anti-dépresseurs et il m'a fallu bien 2 mois et du soutiens avant de recommencer à vivre pleinement.sans avoir fais mon deuil mais souhaitant à tout pris créer la vie, g arrêter les AD (sûrement trop tôt) ce qui m'a fallu cet état dépressif pendant ma grossesse. maintenant il me tarde l'accouchement pour voir ma fille et reprendre les AD afin d'être bien pour elle et mon mari.
ps : ca fait du bien d'écrire !!!!! lachez-vous les filles !
Bonjour titeboule
Je suis contente que tu nous aies trouvée!!
Si tu veux parler un peu de tes crises d'angoisses, je pense que c'est le bon endroit!!
Si tu préfères, tu peux aussi m'envoyer des mp, c com tu veux.
Je suis effarée que les médecins t'es laissé passé ta grossesse2 comme ça! Ca a du vraiment être dur !!! Moi, déjà juste une semaine et je me disais que je allais devenir folle, alors 4 mois...!!! Mais heureusement, ça va un peu mieux : je ne suis plus en tachychardie (j'sais pa comment ça s'écrit) constament, même si un rien m'angoisse.
Je dois reprendre le travail vendredi :?
J'espère juste que ça va bien se passer...
N'hésite pas à me recontacter
Forcée d'y penser et peur d'en refaire une! !!!! Je connais !! Quel horreur ! :twisted:En fait, je me rend rendu compte que j'angoisse d'angoisser !!! L'idée de refaire une crise d'angoisse la nuit me fait flipper à l'avance !!!
Que pourrait-on dire pour que ces crises s'arrêtent!!!!Pour nous toutes, il y a forcément un élément déclencheur !!! Le savoir est déjà je crois un grand pas vers la "guérison" La grossesse fait certainement rejaillir en nous des cicatrices qui sont encore à vif !!
Les médicaments c'est bien mais en tout cas, moi enceinte, je ne prends rien du tout. Mis à part homéopathie, plantes etc... donc pas grand chose qui fasse de l'effet!Je crois sincèrement qu'il faut traiter le problème à la source après l'accouchement !!
Le plus démoralisant, c'est que pour l'instant je n'ai pas de solution je suis comme vous toutes avec tous ces maux attroces qui nous font mal être alors qu'on porte la vie !!!
COmme vous je suis contente de parler avec des filles qui ont les mêmes symptomes que moi sans passer pour une folle !!! Qu'il est difficile de se faire comprendre quand on a jamais fait une de ces crises de panique !!!.
J'attends votre soutien et vous pouvez compter sur le mine :P:D [color=darkblue:3f7f9241bc][/color:3f7f9241bc]
Je vois que tu vas un peu mieux!! Moi aussi!! :DLes crises n'arrivent plus toutes les nuits comme avant!!! J'en ai une de temps en temps mais je trouve que c'est encore de trop !!!:evil:Ce qui est dur également c'est de ne pas savoir quand ça va se produire!!! Hier soir par exemple resto en amoureux avec mon mari, tout va bien, je m'endors bien (chose assez rare) et hop à 2h du mat, reveillée en sursaut par une sensation d'étouffement, crise de tatychardie (moi non plus je ne sais pas comment ça s'écrit), je ne tiens plus en place au lit, je me lève 36 fois, ce qui fait que mes battements de coeur s'accèlèrent !!!! C'est une chaîne sans fin !!! J'ai finit par allumer une veilleuse!!! et oui à 30 ans!!!
je me suis enfin calmée et rendormie !!! :roll:
[quote:8971a6b1e2="titeboule29"]Je vois que tu vas un peu mieux!! Moi aussi!! :DLes crises n'arrivent plus toutes les nuits comme avant!!! J'en ai une de temps en temps mais je trouve que c'est encore de trop !!!:evil:Ce qui est dur également c'est de ne pas savoir quand ça va se produire!!! Hier soir par exemple resto en amoureux avec mon mari, tout va bien, je m'endors bien (chose assez rare) et hop à 2h du mat, reveillée en sursaut par une sensation d'étouffement, crise de tatychardie (moi non plus je ne sais pas comment ça s'écrit), je ne tiens plus en place au lit, je me lève 36 fois, ce qui fait que mes battements de coeur s'accèlèrent !!!! C'est une chaîne sans fin !!! J'ai finit par allumer une veilleuse!!! et oui à 30 ans!!!
je me suis enfin calmée et rendormie !!! :roll:[/quote:8971a6b1e2]
Bonjour titeboule29,
Je me suis reconnue ds ta description réveil la nuit tremblements, tachychardie, sensation que je deviens folle ou que je vais mourir,mal au ventre crise de panique quoi.Je me réveille déjà ds cette état la.Heureusement c pas souvent.Mais je remarque que c souvent à des moments ou je passe une bonne soirée ou ca va bien avec mon chéri, ma psy me dit que c de la culpabilité....je me les provoque moi même
depuis 3 mois ca va et je ne prends rien.
J'espère que chacune va trouver a raison qui lui fais faire ces crises.
Courage à toutes
Afin d'accéder à ce service vous devez vous identifier ou créer un compte.
Vous avez déjà un compte Etreenceinte.com
Connectez-vous avec votre compte Facebook
Devenez membre et créez votre blog, vos courbes de suivi, votre profil public, participez au forum (de discussion), et découvrez tous nos services !

crise d angoisse enceinte

DE A à Z
Notre mission
Suivez-nous :

A
A
A
Imprimer
Envoyer à un ami
Ce site respecte les
principes de la
charte HONcode .

Vérifiez ici.
La grossesse est un moment très particulier dans la vie d'une femme : c'est àla fois un moment de transformations physiologiques et de transformations psychologiques.
« Devenir mère représente un total bouleversement corporel, émotionnel et psychique 1».
Les « remaniements psychiques 2» correspondent à la globalité de l’histoire de la femme, à tout ce dont elle est « porteuse » d’un point de vue intime et personnel et qui vient être fragilisé par ce corps en changement qui annonce l’arrivée d’un bébé, qu’il ait été désiré, non désiré, attendu ou inattendu.
Au cours de la grossesse, ces remaniements psychiques s’observent par la mise en place de trois trimestres de développement psychiques, qui correspondent aux transformations physiques du corps 3 . 
Durant les premiers mois de grossesse, la femme vit un état « d’être enceinte » : les modifications corporelles sont minimes et elle n’a pas de représentations de l’enfant. Néanmoins, les 3 premiers mois sont très riches en émotions. La future maman passe par la joie d’être enceinte, les appréhensions face à cette nouvelle aventure voire la peur d’une éventuelle fausse couche.
A cette période, on peut observer quelquesmanifestations dues à des facteurs hormonaux et émotionnelsliés à ce début de grossesse :
- une aménorrhée ;
- une tension des seins ;
- des nausées ;
- des vomissements ;
- une fatigue inhabituelle ;
- un sommeil perturbé ;
- une irritabilité anormale ;
- des nausées matinales ;
- des troubles de l’appétit, etc.
En fonction du vécu de chaque femme et de la façon dont elles abordent leur grossesse, ces symptômes peuvent varier dans leur expression et leur intensité.
Ce 1 ertrimestre est en fait une phase d’adaptation de la femme à la grossesse et au futur enfant. Il est souvent source d’angoisses ainsi que de pertes de repères identitaires et corporels. La future maman peut aussi être prise par divers doutes tels que :« Est-ce le bon moment ? » ou « Suis-je vraiment prête ? » . Au bout de quelques mois, chez une femme qui va assez bien, ces symptômes disparaissent.
Au 2 ndtrimestre, les modifications corporelles sont plus visibles et les symptômes physiques du 1 ertrimestre disparaissent. Le corps s’est adapté à la grossesse et la femme enceinte ressent en général un bien-être physique. Cette 2 èmepartie de la grossesse est souvent une période de sérénité relative pour la future mère qui a bien accepté la présence de ce bébé dans son ventre et qui commence également à se mettre d’accord avec le père sur l’organisation à suivre lors de l’arrivée du bébé à la maison.
On voit naître « l’attente d’un enfant » qui se caractérise par les projections imaginaires de la mère et du père, accentuées par la perception des mouvements vus sur les échographies. Le bébé désiré par les futurs parents est pensé, imaginé et projeté vers l’avenir. Les parents pensent alors au sexe du bébé, à son prénom ou à une éventuelle ressemblance avec l’un d’eux. Ces représentations permettent une véritable anticipation de l’enfant. Elles favoriseront une « rencontre fructueuse avec l’enfant au moment de la naissance et offriront les conditions de la mise en place d’une bonne interaction » 4 .
Au cours du 3 èmetrimestre les représentations de séparation apparaissent : la maman identifie des rythmes différents entre elle et son bébé. Des phrases telles que « je veux me reposer mais il n’arrête pas de bouger dans tous les sens » sont souvent exprimées de la part des futures mamans. Peu à peu, au cours de la grossesse, la mère évolue vers un état spécifique que le psychanalyste anglais, Winnicott, a nommé « la préoccupation maternel primaire » 5 . C’est un état psychique qui s’accentue vers la fin de la grossesse et les premiers mois de la vie du bébé et qui préparerait la future mère à s’occuper de son bébé.
Françoise Molenat, pédopsychiatre, dossier "Périnatalité et parentalité : une révolution en marche ?" 1. Benoît Bayle, Psychologie, grossesse et naissance http://benoit.bayle1.free.fr/ 2. Sophie Marinopoulos, Les étapes psychiques de la grossesse 3. GOLSE Bernard, MISSONNIER Sylvain, SOULE Michel. La grossesse, l’enfant virtuel et la parentalité. 2004 4. Winicott, La préoccupation maternel primaire, De la pédiatrie à la psychanalyse. Payot - coll. Science de l’homme - Paris - 1969
de PasseportSanté.net
et recevezgratuitementle livre numérique de la nutritionniste Hélène Baribeau !
En cas de malaise ou de maladie, consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

La reproduction totale ou partielle des textes, images, extraits vidéo et audio de PasseportSanté.net, sur quelque support que ce soit, de même que l’utilisation du nom de PasseportSanté.net ou toute allusion à PasseportSanté.net à des fins publicitaires sont formellement interdites sous peine de poursuites.

Reproduction et droit d'auteur © 1998-2017 Oxygem -Conditions d'utilisation-Charte de confidentialité

crise d angoisse enceinte

DE A à Z
Notre mission
Suivez-nous :

A
A
A
Imprimer
Envoyer à un ami
Ce site respecte les
principes de la
charte HONcode .

Vérifiez ici.
L'attaque de panique est une des manifestations possibles des troubles anxieux. C'est une crise d'angoisse aiguë qui apparaît de façon brutale et qui dure de quelques minutes à quelques heures.  La personne va ressentir unepeur intense(de mourir, de devenir fou), une sensation de danger immédiat et dessensations physiques désagréables(palpitation, sueurs, tremblements, douleurs thoraciques, etc). 
Les symptômes physiques qui accompagnent l'attaque de panique vont être plus ou moins spectaculaires et vont alimenter et aggraver la peur ressentie par la personne qui a l'impression deperdre totalement le contrôle . 
Remarque :Il serait faux de dire que les difficultés respiratoires ou les problèmes de tétanie sont toujours synonymes de crise d’angoisse. De nombreuses maladies peuvent causer ce type de symptômes (l’asthme, par exemple), et, il est important de consulter son médecin dans tous les cas pour obtenir le bon diagnostic.
Les mécanismes de la crise d’angoisse ne sont pas très bien connus, mais ils font interagir de nombreux facteurs d’ordre biologique, psychologique, génétique, et cardio-respiratoire. 
Selon certaines théories, il s’agirait d’une réaction inappropriée ou excessive au stress.
Ainsi, différentes situationsde peur et d’angoisse(dont celle de ne plus pouvoir respirer) peuvent déclencher l’ hyperventilation , qui peut elle-même engendrer certains symptômes, en particulier les vertiges, l’engourdissement des membres, les tremblements et les palpitations 1 . 
À leur tour, ces symptômes aggravent la peur et l’anxiété. Il s’agit donc d’un cercle vicieux qui s’auto-entretient.
Enfin, des recherches ont montré que l'administration de certaines substances (lactate de sodium, dioxyde d'azote,...) agissant sur la régulation de certains neurotransmetteurs déclencherait des attaques de panique. 
Dans l'approche psychanalytique, la névrose d'angoisse dont le trouble panique fait parti, trouverait son origine dans une accumulation d'excitation sexuelle. La pulsion sexuelle se transformerait en une tension nerveuse. 
Dans le cadre du trouble panique,on retrouve principalement des troubles psychopathologiques associés. Toutefois, il est difficile de savoir si c'est l'apparition du trouble panique qui va entraîner ces troubles où si la présence de ces troubles conduira la personne à développer un trouble panique.
D'après certaines études, les principaux troubles psychologiques associés au trouble panique, sont :
On peut estimer que 21 personnes sur 100 vivront un jour ou l'autre, au cours de leur vie, l'expérience d'une attaque de panique alors que seulement 1 personne sur 100 développera un trouble panique. Enfin, les attaques de panique surviennent le plus souvent chez des personnes jeunes (entre 15 et 45 ans) et elles sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes.
L’anxiété et les attaques de panique ne sont pas graves en tant que telles, mais elles peuvent être impressionnantes, voire traumatisantes, pour la personne atteinte et son entourage.
Certaines personnes vont développer ce qu'on appelle une anxiété anticipatoire c'est à dire qu'entre deux crises d'attaque de panique, elles vont vivre dans la crainte de subir de nouveau une attaque de panique. Cette crainte de voir l'attaque de panique réapparaître n'importe où, n'importe quand peut entraîner une baisse importante de la qualité de vie de la personne.
Certains troubles psychiatriques (agoraphobie, dépression) peuvent apparaître secondairement à la répétition des attaques de panique. La crainte d'être envahi par une nouvelle attaque dans un lieux public sans possibilité d'être secouru peut induire de nouvelles peurs comme la peur de sortir, d’être en présence d’inconnus ou de participer à des activités sociales ou professionnelles diverses.
Enfin, chez certaines personnes, la fréquence des crises est très élevée (plusieurs par jour), on parle alors de trouble panique. Le risque dedépression, de pensées suicidaires, de passage à l'acte suicidaire, d’abus de drogues ou d’alcoolest accru en cas d’attaques de panique fréquentes 2 .
Cependant, avec une prise en charge adéquate, il est possible de maîtriser cette angoisse et de réduire la fréquence des crises.
J'en profite pour m'inscrire à la newsletter, c'est gratuit !
de PasseportSanté.net
et recevezgratuitementle livre numérique de la nutritionniste Hélène Baribeau !
En cas de malaise ou de maladie, consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

La reproduction totale ou partielle des textes, images, extraits vidéo et audio de PasseportSanté.net, sur quelque support que ce soit, de même que l’utilisation du nom de PasseportSanté.net ou toute allusion à PasseportSanté.net à des fins publicitaires sont formellement interdites sous peine de poursuites.

Reproduction et droit d'auteur © 1998-2017 Oxygem -Conditions d'utilisation-Charte de confidentialité

crise d angoisse enceinte

Réponses :

crise de panique( #5 parmary-jane )

Teinture de millepertuis. Très efficace, pas d'effets secondaires. Mais consultez naturopathe avant parce que vous êtes enceinte.
bonjour, moi je suis enceinte de 4-5 semiane j'ai 18 ans mon chum a 17 ans il vien de me quitter je ne sais pas quoi faire moi j'ai un trouble de personnalité limite je fait de l'anxiété det des crise de panique je prenais du celexa et du lithium vu que je suis tomber enceinte j'ai tout arretermais la j'ai peur de l'annoncer a ma mere je veux garder le bebe je sais plus quoi faire mon grand pere est mort cette semaine mon chum vien de me laisser aujourd hui je sais plus quoi faire j'ai besoin d'aide
Bonjour à toi! Sa ne doit pas être évident tous cela! PEndant tes autres grossesses tu en n'a pas fait? Quescequi te fait déclancher ses attaques? Tu as trois enfants tu est enceinte et tu travail? TU doit être très fatiguer! J'espère que tu as du soutient.La fatigue peut t'elle jouer sur les attaques de panique? Moi je fait des crises d'anxiété et quand je suis fatiguer je suis plus vulnérable a des crises. En plus enceinte ont est encore plus fatiguer. Je ne connaît pas les crises de panique mes moi j'éssaie de chasser mes penser de peur par un mots que je me dit dans ma tête.JE m'ordonne d'arrêter mon anxiété autremendit mes pensser de peur ensuite je le dit jusqua se que je sois calmer sa fonctionne la moitier du temps.JE me dispute intérieurementet ne me donne pas le droit d'avoir peur avant qu'elle soit vraiment existante .Bon courage ! sosoleil

Lexique
Tests psychologiques
Forum
Connexion
Infolettre
À propos
Annoncer sur ce site
Conditions d'utilisation
Nous contacter

J'ai vraiment besoin d'aide...Depuis environ un an, j'ai commencé à faire des crises d'anxiété et quelques attaques de panique. Ces crises viennent de mes peurs étant hypocondriaque. Certaines sont survenues à mon travail ce qui m'a rendue encore plus nerveuse lorsque je dois me rendre au travail. Je suis arrêtée depuis maintenant 5 semaines mais les crises et les attaques ont vraiment augmentées depuis que je suis enceinte (6 semaines).
J'ai rencontré mon médecin de famille qui m'a prescrit, avec autorisation de l'hôpital pour enfant, du Celexa. J'en ai pris durant 6 jours mais je ne dormais plus, mal de ventre, maux de tête, plus d'appétit et anxiété 24 h/24 en plus de 2 à 3 attaques de panique par jour. L'hôpital m'a dit d'arrêter et après deux jours, je suis revenue à la normale. Anxiété et début de crise mais je les contrôle de peine et de misère...
J'ai rencontré un psychiatre, il y a deux jours à l'hôpital pour enfants et il m'a prescrit Effexor. J'ai vraiment de grandes craintes à reprendre des antidépresseur suite au Celexa. De plus, j'ai lu les risques pour le bébé et je ne sais plus quoi faire!!! Le psy m'a dit que les risques étaient minimes mais je ne sais plus!Je n'en peux plus de vivre mon angoisse et les attaques de panique... je ne peux même plus travailler !Mais je pense aussi à mon bébé... j'aimerais tellement pouvoir me contrôler et apprendre à vivre avec tout cela sans médication. :(
De plus, j'ai 3 enfants à la maison qui ont besoin d'une maman fonctionnelle, pas paralysée par la peur et l'angoisse!
Vos idées et conseils seront vraiment les bienvenues
je viens de lire ce post et comme toi j'ai le même problème
depuis 6 ans je prends seropram 2 par jour pour éviter les crises de panique mais là je suis enceinte et les attaques de panique sont horribles.
je prends aussi du lysanxia et je ne vois pas quoi faire d'autre à part avorter pour arreter de souffrir aidez moi
je suis moi aussi maman de 3 enfents,et je suis atteinte de trouble panique .
quand j'ai su que j'etais enceinte de mon 3eme enfents j'ai beaucoup pleuré ,non pas parce que je ne voulais pas de lui,mais parceque je venais juste d'arréte le sein a mon 2eme bébé pour cédé aux médicaments l'exomil +antidépréssseurs.
tu ne me croiras pas si je te disais que mon trouble pendant la grossesse avait disparu ,le jour ou ma soeur ma posé la question; es ce que ca va avec mon trouble panique ,j'avais complétement oublié le probléme ,je devais avoir 4 mois de grossesse .
jen'ai pas mis les pieds pendant au moins 10 mois ,mais mon psychiatre quand je suis passée pour lui annoncé magrossesse ,et pour voir si j'etais cappable d'assumé une autre grossesse ,elle m(avais préscris un léger neurolyptique le "SULPERIDE" ,je l'ai pris au début de ma grossesse,il n'est pas contre indiqué pendant la grossesse
mais malheureusement la résidive a eu lieu quelques mois aprés mon accouchement,mais c'est surtout du aux circanstances de la vie ,mon mari a fait un arrét cardiaque et a failli y passé, j'ai moi meme eue une maladie trés désagréable ,un vertige rotatoire du a l'oreille interne,c'est donc ce cumule qui m'a redéclenché l'attaque de panique ,mais comme je ne peus pas prendre d'anxiolitiqueje n'ai le droit q'a un quartde l'exomil au moment de l'attaquecar je donne toujours le sein a mon bébé
meme toi tu peut le prendre en cas d'attaque un quart de comprimé sous la langue l'effet est plus rapide.
tu peus me contacté quand tu veus par "mp"

crise d angoisse enceinte

Accueil»Maladies» Crise d’angoisse (crise de panique)

MALADIES
Accident vasculaire cérébral (AVC)
Acné
Acné adulte
Acouphène
Alcoolisme
Allergie
Allergie au soleil
Alzheimer
Aménorrhée
Ampoules
Anémie
Angine (pharyngite)
Anxiété
Aphtes
Appendicite
Arrêter de fumer & Tabagisme
Arthrite
Arthrose
Arythmie cardiaque
Asthme
Ballonnements (flatulences)
BPCO
Bronchiolite
Bronchite
Brûlures
Brûlures d’estomac
Burnout
Bursite
Calculs biliaires
Calculs urinaires
Cancer colorectal
Cancer de l’estomac
Cancer de l’œsophage
Cancer de la peau
Cancer de la prostate
Cancer du col de l’utérus
Cancer du pancréas
Cancer du poumon
Cancer du sein
Cancer non hodgkinien
Cataracte
Cellulite
Chikungunya
Chlamydia
Choléra
Cholestérol
Chute de cheveux (chez l’homme)
Chute de cheveux (chez la femme)
Coliques du nouveau-né
Conjonctivite
Constipation
Contusions
Coqueluche
Cors et durillons
Coup de soleil
Courbatures
Crampes musculaires
Crevasses (gerçures)
Crise d’angoisse (crise de panique)
Croup
Cystite
Cystite interstitielle
Démangeaison anale
Dengue
Dépression
Dermatite atopique (eczéma atopique)
Diabète de type 1
Diabète de type 2
Diabète gestationnel
Diabètes
Diarrhée
Diverticulite
DMLA
Douleur
Douleurs musculaires
Dysfonction érectile
Ebola
Eczéma
Ejaculation précoce
Embolie pulmonaire
Endométriose
Engelure
Enrouement
Entorse
Enurésie nocturne (pipi au lit)
Epilepsie
Erythème fessier
Fatigue
Fibromyalgie
Fièvre
Fièvre jaune
Fracture
Fracture de la hanche
Furoncles
Gale
Gastro-entérite
Gelure
Gingivite
Glaucome
Gonorrhée
Goutte
Grippe
Grippe aviaire
Grippe porcine – Grippe A (H1N1)
Grossesse
Hématomes
Hémorroïdes
Hépatite (A, B, C, D & E)
Hépatite A
Hépatite B
Hépatite C
Hépatite D
Hépatite E
Hernie discale
Herpès
Herpès génital
Herpès labial
Hoquet
Hyperactivité (TDAH)
Hyperhydrose
Hyperplasie bénigne de la prostate (HBP)
Hypertension
Hyperthyroïdie
Hypotension
Hypothyroïdie
Impétigo
Incontinence urinaire
Indigestion
Infarctus du myocarde
Infections urinaires
Insolation
Insuffisance cardiaque
Intolérance au lactose
Intoxication alimentaire
Jambes lourdes (douloureuses)
Jet lag
Laryngite
Lupus
Mal de dos
Mal de gorge
Mal de tête
Mal de ventre
Mal des transports (cinétose)
Maladie de Crohn
Malaria (paludisme)
Maniaco-dépression
Mauvaise haleine
Maux de dents
Méningite
Ménopause
Métastase
Migraine
Mononucléose
MST
Mucovicidose (fybrose kystique, nom Canadien)
Muguet (mycose bouche)
Mycose des ongles (onychomycose)
Mycose des pieds (pieds d’athlète)
Mycoses du cuir chevelu (teignes)
Mycoses vaginales
Nausées & Vomissements
Ongle incarné
Ongles
Oreillons
Orgelet
Ostéoporose
Otite
Panaris
Parkinson
Peau sèche
Pellicules
Pertes vaginales (blanches)
Piqûres d’insectes
Piqûres de méduse
Piqûres de moustique
Pityriasis
Plaies
Pneumonie
Polyarthrite rhumatoïde (PR)
Poux de tête
Poux du pubis
Pré-diabète
Premiers secours
Prostate
Prostatite
Psoriasis
Rage
Reflux gastro-œsophagien
Refroidissement
Règles douloureuses
Rhume
Rhume des foins
Ronflement
Rosacée
Rougeole
Rubéole
Saignement de nez
Scarlatine
Schizophrénie
Sciatique
Sclérose en plaques (SEP)
Sécheresse vaginale
Sepsis
Sida
Sinusite
Soleil & peau (risques)
Spondylarthrite ankylosante
Sport & Santé
Stress
Surpoids & Obésité
Symptômes grossesse
Syncope
Syndrome de fatigue chronique
Syndrome de l’intestin irritable
Syndrome du canal carpien
Syndrome grippal
Syndrome jambes sans repos
Syndrome prémenstruel (SPM)
Syphilis
Tendinite
Tétanos
Thrombose
Thyroïde (glande)
Tiques
Torticolis
Toux
Toxoplasmose
Transpiration excessive
Troubles affectifs saisonniers
Troubles de l’allaitement
Troubles du sommeil (insomnie)
Tuberculose
Vaginisme
Varicelle
Varices
Verrues
Verrues génitales (condylomes)
Vers intestinaux
Vertiges
Vitiligo
Yeux secs
Zika
Zona (herpès zoster)

TRAITEMENTS
7 bons conseils sur la prise des médicaments en général
Acide acétylsalicylique
Acide urique & hyperuricémie
Acupuncture
Allergie aux médicaments
Allopurinol
Antibiotiques
Antidépresseurs
Bons conseils sur la prise de médicaments pendant la grossesse
Caféine
Chirurgie de l’obésité
Codéine
Codoliprane
Colchicine
Contraception (FAQ)
Contraception hormonale
Corticoides
Corticoïdes (FAQ)
Cortisone
Effets secondaires des statines
Génériques
Homéopathie
Immunothérapie (cancer)
Interaction entre médicaments
Isotrétinoine
Lentille de contact
Liposuccion
Luminothérapie
Lysopaïne
Médicament générique
Médicaments anti-âge
Médicaments biologiques
Médicaments pamplemousse
Médicaments qui font grossir
Mélatonine
Molécules – Principes actifs
Morphine
News médicaments
Oméprazole
Opiacés
Oubli de la pilule
Paracétamol
Pharmacie de ménage
Pharmacie de voyage
Pilules (selon les générations)
Propranolol
Shampoings
Somnifères
Statines
Test de grossesse
Tests de diagnostic recommandés par âge et sexe
Vaccination

PLANTES MEDICINALES
_Aromathérapie
_Blog phytothérapie
_Classement des plantes selon nom binomial
_Famille plantes médicinales
_Flavonoïdes
_Huiles essentielles
_Interview sur la phytothérapie
_Jardin Botanique de Genève (Suisse)
_Jardin botanique de l’Université de Berkeley (Etats-Unis)
_Jardin Botanique de Leysin (Suisse) – Gentiana
_Jardin botanique plantes médicinales Rio de Janeiro (Brésil)
_Les préparations du pharmacien d’officine
_Phytostérols
_Phytothérapie (définition)
_Plantes médicinales à planter au printemps
_Plantes médicinales de Madagascar
_Préparations en phytothérapie
_Principes actifs (phytothérapie)
_Récolte (des plantes)
_Récolte des plantes médicinales mois par mois
_Tour du monde des plantes médicinales
Absinthe
Açaï
Acérola
Acore vrai (calami)
Agave
Aigremoine
Ail
Ail des ours
Airelles rouges
Alchémille
Aloe vera
Amande (amandier)
Ananas
Aneth
Angélique
Anis (vert)
Anis étoilé (badiane)
Arbre à thé
Argane (huile)
Argousier
Armoise annuelle
Armoise commune
Arnica
Aronie
Artichaut
Ashwagandha
Astragale (membranaceus)
Aubépine
Avoine cultivée
Bambou
Bardane
Basilic
Belladone
Bergamote
Betterave
Blé (germe de blé)
Boldo
Bouillon blanc
Bouleau
Bourdaine
Bourrache
Bourse-à-pasteur
Bruyère
Bugrane épineuse
Buriti
Busserole (raisin d’ours)
Cacao
Café
Camomille romaine
Camomille vraie
Camphre
Cannabis
Canneberge (cranberry)
Cannelle
Capucine
Cardamome
Carotte
Cascara
Cassis
Cèdre de l’Atlas
Céleri
Centaurée
Centella asiatica
Cerise
Chardon-Marie
Chélidoine
Chêne
Chia
Chicorée
Chiendent
Chou
Ciboule
Cimicifuga
Citron
Citronnelle
Coca
Coco (huile de)
Colchique d’automne
Consoude
Coquelicot
Coriandre
Courge
Cumin
Curcuma
Cynorhodon (églantier)
Cyprès
Digitale (digitale pourprée)
Droséra
Echinacée
Edelweiss
Eglantier (Cynorhodon)
Eleuthérocoque
Epilobe
Estragon
Eucalyptus
Euphraise
Faux-poivrier
Fenouil
Fenugrec
Ficaire
Figue
Fleur d’oranger (amer)
Fragon épineux
Fraise des bois
Framboisier (feuilles de)
Frêne
Fumeterre
Galanga
Gattilier
Gaulthérie
Genièvre
Gentiane jaune
Géranium Robert
Gingembre
Ginkgo
Ginseng
Girofle (clous de)
Goji (baies)
Grande camomille
Grenade
Guaco
Guarana
Guimauve
Hamamélis
Harpagophytum
Henné
Hibiscus
Hoodia
Houblon
Hydraste du Canada
Hysope
If
Igname
Immortelle
Impératoire
Ipéca
Jasmin
Jusquiame
Karité (beurre de karité)
Kawa
Kola (Cola)
Konjac
Laitue sauvage
Laitue vireuse
Lamier blanc
Lapacho
Laurier
Lavande
Lierre
Lin
Lis blanc
Livèche
Luzerne
Maca
Maïs
Marjolaine
Marron d’Inde
Marrube blanc
Maté
Mauve
Mélèze
Mélilot
Mélisse
Menthe poivrée
Menthe verte
Millefeuille
Millepertuis
Millet
Moringa
Mousse d’Islande
Moutarde
Muscade (Muscadier)
Myrrhe
Myrtille
Navet
Niaouli
Nigelle cultivée
Nopal
Noyer
Oignon
Olivier
Onagre
Origan
Orme
Orthosiphon – Thé de Java
Ortie (feuilles d’)
Ortie (racine d’)
Palmier nain
Papaye
Passiflore
Patchouli
Pavot (opium)
Pavot de Californie (Eschscholzia)
Pelargonium
Pensée sauvage
Persil
Pervenche de Madagascar
Pétasite
Petit houx – Fragon épineux
Petite centaurée
Petite pervenche
Physalis
Pin (bourgeon de)
Pissenlit
Plantain
Poivre de Cayenne (piment)
Poivre noir
Pomme de terre
Potentille ansérine
Potentille tormentille
Prêle
Primevère
Pruche
Prune
Psyllium
Pulmonaire
Quinquina
Radis noir
Réglisse
Reine-des-prés
Rhodiola (orpin rose)
Rhubarbe (de Chine)
Ricin (huile de)
Romarin
Ronce
Rooibos
Rose de Provins
Rue des jardins
Safran
Sapin (bourgeons)
Saponaire
Sarriette des montagnes
Sauge
Sauge trilobée
Saule
Scutellaire casquée
Séné (feuille de séné et fruit de séné)
Soja
Sorbier
Souci des jardins (calendula)
Stévia
Stramoine
Sureau
Thé blanc
Thé noir
Thé rouge
Thé vert
Thym
Thym serpolet
Tilleul
Tomate
Trèfle rouge
Tussilage
Uncaria (griffe de chat)
Valériane
Vanille
Verge d’or (solidago)
Verveine citronnelle (odorante)
Verveine officinale
Vigne rouge
Ylang-ylang

REMEDES NATURELS
_31 remèdes de grand-mère pour l’hiver
_Remèdes de grand-mère contre la toux
_Remèdes de grand-mère contre le mal de gorge
_Remèdes grand-mère par saison
_Tour du monde des remèdes de grand-mère
Ail contre l’herpès labial
Arbre à thé en cas d’impétigo
Bain à la lavande
Bain d’alchémille
Bain de bouche contre la gingivite
Bain de mélisse
Bain de pieds à la rue des jardins
Bain de pieds de camomille
Bain de prêle
Bain de romarin
Bain de sauge
Bain de siège hamamélis
Bain de tilleul
Bain oculaire euphraise
Baume à lèvres
Baume pour les lèvres
Baume pour les yeux
Bicarbonate de soude
Bicarbonate de soude eczéma – en bain
Bouillon de poulet (soupe)
Cataplasme d’argile
Cataplasme d’argile contre les maux de gorge
Cataplasme d’avoine
Cataplasme d’oignon
Cataplasme de chou (rhumatismes)
Cataplasme de chou (zona)
Cataplasme de chou à l’oeuf
Cataplasme de chou pour le zona
Cataplasme de consoude
Cataplasme de curcuma
Cataplasme de feuilles de bouillon blanc
Cataplasme de gingembre
Cataplasme de lin
Cataplasme de millefeuille
Cataplasme de moutarde
Cataplasme de pommes de terre
Cataplasme de romarin
Cataplasme de son de blé
Cataplasme des fleurs de camomille
Charbon végétal activé
Chlorure de magnésium
Clous de girofle
Compresse de menthe poivrée
Compresse de souci (calendula)
Compresse de thym
Conditionneur à cheveux naturel
Crème des fleurs de sureau
Décoction contre l’acné
Décoction d’absinthe (compresse)
Décoction d’aigremoine (gargarisme et compresses)
Décoction d’alchémille
Décoction d’angélique
Décoction d’artichaut
Décoction d’échinacée
Décoction d’harpagophytum
Décoction de badiane (anis étoilé)
Décoction de bardane
Décoction de basilic
Décoction de bourdaine
Décoction de bourrache
Décoction de busserole
Décoction de calendula (souci)
Décoction de camomille (pour avoir des reflets blonds)
Décoction de cascara (rhamnus purshiana)
Décoction de chardon-Marie
Décoction de chêne
Décoction de cynorrhodon
Décoction de fenouil (racine de)
Décoction de feuilles de bouillon blanc
Décoction de feuilles de céleri
Décoction de fraisier
Décoction de ginkgo
Décoction de ginseng
Décoction de guimauve
Décoction de lamier blanc
Décoction de lapacho
Décoction de laurier
Décoction de mauve
Décoction de menthe poivrée
Décoction de millefeuille
Décoction de myrtille
Décoction de persil (“détoxifiant”)
Décoction de pissenlit
Décoction de queues de cerise
Décoction de romarin
Décoction de ronce
Décoction de saponaire
Décoction de sauge
Décoction de tilleul
Décoction de verveine officinale (compresse)
Décoction pour les cheveux
Demi-oignon
Dentifrice maison
Dentifrice pour des dents blanches
Eau de mélisse
Eau de riz
Eau de rose maison
Eau physiologique (eau salée)
Eau salée contre les maux de gorge
Gargarisme au miel
Gargarisme maux de gorge vinaigre de cidre
Gel d’aloé
Germe de blé
Gousse d’ail
Gouttes à base de vinaigre
Graines de courge
Graines de fenugrec
Graines de lin
Graines de psyllium
Grog
Grog à base de tilleul
Grog tchadien
Huile à l’ail
Huile d’amande douce
Huile d’olive pour la peau sèche
Huile de millepertuis (macération)
Huile de ricin
Huile essentielle d’arbre à thé (tea tree)
Huile essentielle d’immortelle
Huile essentielle de lavande
Huile essentielle de menthe poivrée
Huiles essentielles contre les règles douloureuses
Infusion d’arnica (cataplasme)
Infusion de pelures d’oignon
Infusion de souci (calendula)
Inhalation contre le rhume
Inhalation d’eucalyptus composée
Inhalation de romarin
Inhalation de thym
Jus anti-refroidissement (à base de gingembre)
Jus d’acérola
Jus d’ananas
Jus d’épinard
Jus d’oignon (en gargarisme)
Jus d’orange
Jus de betterave
Jus de carotte
Jus de céleri
Jus de chélidoine
Jus de chou
Jus de citron
Jus de citron à base de mélisse
Jus de citronnelle
Jus de fraise
Jus de fruits avec du chia
Jus de pastèque et gingembre
Jus de pomme de terre (crue)
Jus de tomate
Jus énergétique brésilien
Jus pour bronzer
Jus vert (à base de chou)
Jus vert avec du gingembre
Lait à l’ail
Lait à la sauge
Lait au miel
Lait et cannelle
Limonade au poivre de Cayenne
Lotion à base d’ortie
Lotion de thym
Lotion huileuse au piment
Macération de gentiane jaune
Macération de guimauve
Mélange d’huiles contre les poux
Miel d’oignon
Miel de pissenlit
Noix de muscade (remèdes naturels)
Oignon contre le rhume
Pommade à base de coquelicot
Pommade à l’ail
Pommade au souci
Pommade contre les hémorroïdes
Pommade contre les piqûres d’insectes
Pommade d’oignon
Pommade de consoude
Pomme de terre contre les brûlures
Poudre de prêle
Préparer ses sachets maison
Recette contre les panaris
Remède à base de carotte
Remède à base de cèdre de l’Atlas
Remède à base de citron
Remède à l’ail contre les parasites intestinaux
Remède au thym et au miel
Remède bouffées de chaleur
Remède cellulite – Gommage
Remède contre l’angine et les maux de gorge
Remède contre la bronchite (du Maroc)
Remède contre la pilosité
Remède contre la toux à base de miel d’acacia
Remède contre les cernes
Remède contre les cors
Remède contre les maux de dents
Remède contre les maux de gorge à la sauge
Remède contre les orgelets
Remède contre les poux
Remède contre les refroidissements
Remède contre les rhumatismes
Remède d’oignon et vinaigre contre la toux
Remède de grand-mère en cas de cheveux secs
Remède en cas de brûlures de coraux
Remède naturel contre le zona
Remède pour gommage du visage
Rondelles citron mal de gorge (cataplasme)
Rondelles de concombre
Sachet d’houblon
Sachet de lavande
Sel marin pour bain
Shampoing maison contre les poux
Sirop d’ail
Sirop d’échinacée
Sirop d’eucalyptus
Sirop d’hysope
Sirop d’oignon
Sirop de baies de sureau
Sirop de bouillon blanc
Sirop de bourgeons de sapin
Sirop de bourgeons de sapin (bis)
Sirop de cerise
Sirop de chou-rave
Sirop de coquelicot
Sirop de cynorhodon (églantier)
Sirop de figue
Sirop de fleurs de sureau
Sirop de gingembre
Sirop de graines de fenouil
Sirop de guimauve
Sirop de mélisse
Sirop de navet
Sirop de plantain
Sirop de radis noir
Sirop de sureau
Sirop de thym
Sirop de verveine
Smoothie aux baies
Soupe à l’ortie
Soupe au chou
Soupe de carotte
Soupe de poulet – Bouillon de poulet
Spray contre les mycoses
Spray mélisse
Spray préventif contre les piqûres d’insectes
Tampon au yogourt (yaourt)
Teinture d’aloé
Teinture d’anis vert
Teinture d’arnica
Teinture d’échinacée
Teinture d’estragon
Teinture d’hamamélis
Teinture d’harpagophytum
Teinture d’hydraste du Canada
Teinture d’oignon
Teinture d’origan
Teinture de calendula
Teinture de camomille
Teinture de capucine (alcool de capucine)
Teinture de galanga
Teinture de gentiane jaune
Teinture de girofle
Teinture de grande camomille
Teinture de lavande
Teinture de lis blanc
Teinture de mélisse
Teinture de menthe poivrée
Teinture de millefeuille
Teinture de myrrhe
Teinture de réglisse
Teinture de reine-des-prés
Teinture de romarin
Teinture de thym
Teinture de valériane
Tisane “bonne humeur”
Tisane “détoxifiante”
Tisane anti-stress
Tisane anticystite
Tisane calmante
Tisane composée de pelargonium
Tisane contre la fatigue
Tisane contre la toux
Tisane contre les flatulences
Tisane contre les refroidissements
Tisane contre les refroidissements (de Leila d’Algérie)
Tisane d’absinthe
Tisane d’aigremoine
Tisane d’alchémille
Tisane d’aneth
Tisane d’angélique
Tisane d’anis
Tisane d’artichaut
Tisane d’ashwagandha
Tisane d’aubépine
Tisane d’églantier
Tisane d’épilobe
Tisane d’estragon
Tisane d’eucalyptus
Tisane d’hamamélis – Bain de siège hamamélis
Tisane d’hibiscus
Tisane d’hysope (infusion d’hysope)
Tisane d’onagre (infusion onagre)
Tisane d’oranger
Tisane d’origan
Tisane d’orthosiphon
Tisane d’ortie
Tisane d’uncaria
Tisane de badiane (anis étoilé)
Tisane de basilic
Tisane de boldo
Tisane de bouillon blanc
Tisane de bouleau
Tisane de bourdaine
Tisane de bourrache
Tisane de bourse-à-pasteur
Tisane de bugrane épineuse
Tisane de busserole (raisin d’ours)
Tisane de calami (acore vrai)
Tisane de camomille
Tisane de camomille romaine
Tisane de cannelle
Tisane de capucine
Tisane de cardamome (infusion de cardamome)
Tisane de cassis
Tisane de céleri
Tisane de centaurée
Tisane de chardon-Marie
Tisane de citronnelle
Tisane de coquelicot
Tisane de coriandre
Tisane de cumin
Tisane de curcuma
Tisane de cynorhodon
Tisane de fenouil
Tisane de feuilles de framboisier
Tisane de fleurs d’oranger
Tisane de fraisier
Tisane de frêne
Tisane de fumeterre
Tisane de galanga
Tisane de gentiane jaune
Tisane de gingembre
Tisane de gingembre au miel et citron
Tisane de ginkgo
Tisane de girofle
Tisane de grande camomille
Tisane de guimauve
Tisane de houblon
Tisane de jasmin
Tisane de lamier blanc
Tisane de laurier (infusion de laurier)
Tisane de lavande
Tisane de livèche
Tisane de maïs (à base des stigmates)
Tisane de marjolaine
Tisane de maté – Thé de maté
Tisane de mauve
Tisane de mélilot
Tisane de mélisse
Tisane de mélisse et de fleurs d’oranger
Tisane de menthe poivrée
Tisane de millefeuille
Tisane de millepertuis
Tisane de myrtille composée
Tisane de passiflore
Tisane de pensée sauvage
Tisane de persil
Tisane de physalis
Tisane de plantain
Tisane de prêle
Tisane de primevère
Tisane de pulmonaire
Tisane de réglisse
Tisane de reine-des-prés
Tisane de rhodiola
Tisane de rhubarbe
Tisane de romarin
Tisane de ronce
Tisane de rooibos (thé rouge)
Tisane de sauge
Tisane de sauge et équinacée
Tisane de saule
Tisane de séné
Tisane de sureau
Tisane de thym
Tisane de thym serpolet
Tisane de tilleul
Tisane de tilleul pour le sommeil
Tisane de tussilage
Tisane de valériane
Tisane de verge d’or
Tisane de verveine odorante
Tisane de verveine officinale
Tisane de vigne rouge
Tisane des feuilles d’olivier
Tisane des fruits de gattilier
Tisane digestive
Tisane froide de fenugrec
Tisane froide de verveine citronnelle
Tisane laurier et citron
Tisane laxative (Species laxantes)
Tisane pour l’allaitement
Tisane pour la grossesse
Tisane pour la ménopause
Tisane pour le jeûne (en soutien)
Tisane pour le sommeil
Tisane pour les reins et la vessie
Tisanes
Vin de cynorrhodon
Vinaigre de cidre
Vinaigre de cidre de pomme
Vinaigre de cidre en cas d’herpès
Vinaigre en cas d’impétigo
Yaourt aux germes de blé

NUTRITION
Acide folique
Acides gras
Ananas
Aubergine
Banane
Bien manger
Biotine
Blé
Brocoli
Calcium
Calorie (Kcal)
Canne à sucre
Cerise
Charge glycémique
Chlore
Citron
Cobalt
Cuivre
DHA
Edulcorants
Épinard
Fer
Fibres alimentaires
Fluor
Fraise
Haricots
Huile d’olive
Huile de colza
Indice glycémique
Iode
Kiwi
Magnésium (Mg)
Manganèse
Minéraux
Noix
Oeuf
Oligo-éléments
Oméga-3
Oméga-6
Orange
Pamplemousse
Pastèque
Patate douce
Pâtes
Phospore (P)
Pomme
Potassium (K)
Poulet
Régime à base de protéines
Régime DASH
Régime méditerranéen
Régime paléo
Régimes
Riz
Sélénium
Silicium (Si)
Sodium (Na)
Soufre (S)
Spiruline
Sucre
Tomate
Tournesol
Végétalien (Vegan)
Vitamine A (rétinol)
Vitamine B1 – Thyamine
Vitamine B12
Vitamine B2 – Riboflavine
Vitamine B3 – Niacine – Nicotinamide
Vitamine B5 (acide pantothénique)
Vitamine B6 – Pyridoxine
Vitamine C
Vitamine D
Vitamine E
Vitamine K
Vitamines
Yogourt
Zinc

Powered by :Pharmanetis Sàrl - Suisse
Copyrights Creapharma.ch - 2017 / Copyrights photos : Fotolia.com et Pharmanetis Sàrl
La crise d’angoisse ou crise de panique peut apparaître une fois dans la vie d’une personne. Bien que très intense et pouvant être douloureuse (oppression thoracique), elle ne dure que de quelques minutes à 30 minutes, en moyenne souvent 10 minutes. Il arrive cependant que chez certaines personnes, la crise de panique se répète à plusieurs reprises, engendrant un trouble panique.
La crise d’angoisse surgit par surprise et n’est pas explicable. Une anxiété face à une situation délicate est normale en soi. La personne anxieuse arrive en général à rassembler ses esprits et à surmonter son angoisse en s’organisant et en se reprenant. Une crise d’angoisse, au contraire, fait perdre tout contrôle au malade. Une peur intense de mourir l’envahit.
Une crise d’angoisse peut se soigner grâce à des médicaments anxiolytiques (qui enlèvent l’anxiété) dans un premier temps. Si ces derniers ne suffisent pas, le médecin peut recourir à desantidépresseurs . En effet, les crises d’angoisse font partie des troubles anxieux, comme la phobie, la dépression ou encore les TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs). Or les troubles anxieux se ressemblent beaucoup quant aux symptômes et aux facteurs déclenchants. Les antidépresseurs peuvent ainsi être utiles dans le traitement des crises d’angoisse.
D’autres thérapies existent dans le traitement des crises d’angoisse, comme la psychothérapie.
L’angoisse, la panique sont des sentiments difficiles à définir, un peu diffus. Dans le langage courant, on parle déjà d’angoisse et de panique lorsqu’on est stressé, un peu dépassé par les événements .Mais en réalité, la crise d’angoisse est définie comme étant un état d’anxiété pathologique qui bloque la personne malade et qui survient de manière inattendue, subitement.
En effet, le stress, l’angoisse sont des sentiments normaux, lorsque l’on peut les relier à des événements: travail abondant qu’il soit professionnel ou scolaire, examens, parler en public, fins de mois difficiles. Dans ces cas explicables, on peut parler d’une «bonne angoisse», comme l’on pourrait parler d’un «bon stress» qui font avancer. Lors de crise d’angoisse, il n’y a pas d’explication rationnelle à cela. Tout est question de mesure, de palier. Comme pour la douleur, une certaine dose d’anxiété est tolérable, tandis qu’elle sera insupportable pour une autre. Le seuil de tolérance vis-à-vis de l’anxiété est dépassé. Lorsque le stress, une angoisse sont insurmontables, ils deviennent pathologiques.
En cas de ces crises d’angoisse, il y a une grande souffrance vécue par la personne malade lors de l’épisode anxieux, ainsi qu’après celui-ci. Le malade est bloqué, incapable d’effectuer ses tâches quotidiennes, normales.
Lorsque les crises d’angoisse se répètent, on parle de troubles paniques.
Il existe plusieurs types anxieux dont la phobie, le trouble panique ou encore l’anxiété généralisée.
La phobie est différente du trouble panique par le fait que la cause de la phobie est bien identifiée: on aura systématiquement peur des endroits clos (claustrophobie), des araignées (arachnophobie) ou encore de la foule (agoraphobie). Par contre, lors de crise d’angoisse, il n’y a pas de cause précise.
Il semblerait que les crises d’angoisse soient dues à plusieurs facteurs, on parlera de composants multifactoriels. Les causes étudiées sont les causes génétiques, environnementales et biologiques.
Il semblerait que les personnes dont un membre de la famille souffre de crise panique, soient plus sensibles, sans qu’aucun gène particulier n’ait été identifié. On pourrait penser qu’il y ait une influence environnementale, car on est vite influencé par ce que l’on voit autour de nous. Mais, des tests effectués chez des jumeaux n’ayant pas vécus ensemble montre que la probabilité de souffrir de crise d’angoisse chez les deux est plus grande.
La génétique semble jouer un rôle dans le développement des crises d’angoisse, selon une étude allemande de l’Université Julius-Maximilians de Würzburg (en allemandJulius-Maximilians-Universität Würzburg ) publiée début 2017 dans la revue spécialiséeMolecular Psychiatry.  Des variantes dugèneGLRB ( glycine receptor B ) seraient à l’origine pour certains individus de souffrir d’ anxiétéet de crises de panique.
Les causes environnementales sont la consommation d’alcool, de cocaïne ou toute autre substance entraînant un fort moment d’euphorie, suivi d’une profonde dépression.
Les causes environnementales désignent également les situations difficiles (chômage prolongé, deuil, divorce, maladie grave, stress intense). Lorsque ces situations deviennent insurmontables, infranchissables et perdurent dans le temps, la personne est éprouvée et peut vivre des crises d’angoisse plus ou moins intenses.
Des événements traumatisants peuvent aussi engendrer des crises d’angoisse, comme des sévices, de la maltraitance.
Il semblerait qu’il existe une anomalie dans la transmission des neurotransmetteurs, ainsi qu’une anomalie hormonale (cortisol) chez les personnes souffrant de crise d’angoisse. Les neurotransmetteurs incriminés sont la sérotonine et les catécholamines. Ainsi, il est possible qu’une alimentation pauvre en précurseur de ces neurotransmetteurs soit une cause de survenue de crise d’angoisse. Le précurseur de la sérotonine est le tryptophane (riz complet, produits laitiers, viande, œuf, poisson, chocolat) alors que le précurseur des catécholamines est la tyrosine (amande, avocat, banane, produit laitier).
En ce qui concerne les hormones, le risque de souffrir de crise d’angoisse est plus grand chez les femmes enceintes par exemple. Car chez elles, il y a une grande modification hormonale lors de la grossesse.
Les personnes à risque de souffrir de crise d’angoisse sont les suivantes:
– les personnes dont un membre de la famille souffre ou a souffert de crise d’angoisse (hérédité) ;
– les personnes souffrant d’un ou de plusieurs autres troubles anxieux ;
– les femmes (facteur biologique) ;
– les personnes dépendantes (alcool, drogues, médicaments) ;
– les personnes souffrant de maladie cardiovasculaire ;
– les personnes stressées, débordées, vivant des situations difficiles (facteur environnemental) ;
– les personnes ayant souffert de traumatisme, sévices (facteur environnemental).
Personnes dont un membre de la famille souffre ou a souffert de crise d’angoisse (hérédité)
Bien qu’aucun gène de la crise d’angoisse n’ait été identifié, il semblerait que les personnes dont un membre de la famille souffre ou a souffert de crise d’angoisse soient plus à même d’en développer.
Personnes souffrant d’un ou de plusieurs autres troubles anxieux
Les troubles anxieux sont très proches tant au niveau des symptômes qu’au niveau des facteurs déclenchants. Ainsi, une personne souffrant d’un trouble anxieux tel qu’une phobie, une dépression ou d’un TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif), pourra plus facilement souffrir de crise d’angoisse.
Il y a plus de femmes que d’homme souffrant de crise d’angoisse. Cela peut s’expliquer par une différence hormonale. En effet, un des facteurs de risque de la crise d’angoisse est une perturbation hormonale (cortisol, par exemple). Le risque est plus grand lors de la période fertile du cycle féminin.
Personnes dépendantes (alcool, drogues, médicaments)
Les substances psychostimulantes peuvent être une échappatoire pour les personnes souffrant de troubles anxieux. Cependant elles représentent aussi un cercle vicieux, car après la période euphorique que procurent de telles substances, s’ensuit souvent une période dépressive. Leur consommation entrainent toujours de la dépendance, il est donc difficile de s’en sortir.
Personnes souffrant de maladie cardiovasculaire
Les symptômes des maladies cardiovasculaires sont très proches des symptômes de la crise d’angoisse. Les palpitations et les angors (douleurs, oppression de la poitrine) lors d’angine de poitrine par exemple font vivre également des crises d’angoisse au malade, avec tout le lot de symptômes caractéristiques (tremblements, sueur, peur de mourir). Les médecins devraient toujours, lors de crise d’angoisse, vérifier qu’il n’y ait pas de problèmes cardiaques sous-jacent.
Personnes stressées, débordées, vivant des situations difficiles (facteur environnemental)
Le stress dans des situations de surmenage (travail, vie familial, divorce, deuil) est un facteur déclenchant de crise d’angoisse. On ne se contrôle plus, la peur, l’anxiété l’emporte. D’autres situations difficiles peuvent être évoquées, comme un traumatisme, des sévices subits.
Les crises d’angoisse sont caractérisées par leurs apparitions très épisodiques, leur intensité et leur «attaque par surprise». Elles sont bien définies dans le temps et durent entre quelques minutes à une demi-heure. Leur intensité est telle que lors d’une crise d’angoisse, le malade a l’impression d’une mort imminente. Les symptômes d’une crise d’angoisse peuvent être décrits ainsi:
– trouble du rythme (accélération) ;
– oppression dans la poitrine, resserrement ;
– peur de mourir (l’attaque de panique ressemblant beaucoup à une crise cardiaque) ;
– perte de contrôle de soi (surtout mental), ainsi que la peur de perdre le contrôle ;
Lorsque le malade vit des crises d’angoisse sur une longue période (plusieurs mois), on parle alors de trouble panique.
Après avoir vécu une crise de panique, l’intensité des symptômes (terreur) est telle que la crise d’angoisse marque le malade et le fait fuir les endroits où il a vécu sa crise, l’activité qu’il pratiquait à cet instant. Son ressenti lui fait se remémorer les odeurs, les sentiments vécus à cet instant et il préfère tout naturellement les éviter, même durant une longue période (pouvant durant quelques années).
Le diagnostic d’une crise d’angoisse se fait au cabinet médical. Le médecin procède à une anamnèse complète. En posant des questions au patient, il retrace tout son historique médical pour y découvrir les facteurs de risque. La découverte des facteurs de risque pourra l’amener vers un diagnostic de crise d’angoisse et la prescription de remèdes adéquats.
Il est très important que le médecin procède à l’établissement des facteurs de risque afin d’exclure toute autre cause. En effet, il ne faut pas que le médecin passe à côté d’un trouble cardiovasculaire, car cela pourrait mettre en danger la vie du patient. Or, les symptômes d’une crise d’angoisse et d’une angine de poitrine sont très proches. Si le médecin ne donne que des remèdes anxiolytiques (qui enlèvent l’anxiété), alors que la personne souffre en réalité d’un trouble cardiovasculaire, il aura fait une faute professionnelle.
Le diagnostic d’une crise d’angoisse se fait souvent dans les services d’urgences. En effet, les symptômes caractéristiques d’une crise d’angoisse étant très intenses, brutales et ressemblant très fortement à des complications cardiaques (palpitations, douleurs thoraciques, oppression, peur de mourir), la personne croit souvent vivre un infarctus et se précipite à l’hôpital. Cette réaction n’est pas si mauvaise, vu qu’il faut, en cas de crise d’angoisse, exclure les maladies cardiaques. Les tests de la fonction cardiaque, ainsi que des vaisseaux sanguins périphériques sont importants à effectuer, afin de traiter correctement le patient.
Le diagnostic pourra être précisé chez un psychiatre, si nécessaire.
Les crises d’angoisse sont en principe épisodiques et définis dans le temps. Elles ne durent que quelques minutes à une demi-heure. Cependant des épisodes répétés et non traités peuvent amener le patient vers le trouble panique, voir la dépression.
Les complications d’une crise d’angoisse peuvent être ladépression, la dépendance (alcool et toxicomanie), des troubles digestifs, des maladies cardiaques.
La crise d’angoisse peut être un terrain prédisposant pour la dépression. En général, en terrain anxieux, le malade présente souvent d’autres troubles très semblables (phobie, dépression). Un trouble anxieux pouvant accélérer la survenue d’un autre trouble. Cela s’explique par leur origine très proche.
La dépendance (alcool, toxicomanie)
La toxicomanie est une forme extrême de fuite en avant lors de crise d’angoisse. Mais il ne faut pas la sous-estimer. Cette dernière procure un sentiment de toute puissance à une personne qui, lors de crise d’angoisse a souvent peur de mourir, de perdre le contrôle. C’est ainsi qu’une personne manquant de confiance en elle-même peut se réfugier dans l’alcool et autres drogues. Cette dépendance les amenant bien sûr dans un cercle vicieux.
Les crises d’angoisse mettent à rude épreuve le système cardiovasculaire. On ressent de l’angoisse, une forte oppression dans la poitrine et parfois même de l’asthme apparaît. Le tout étant relié, de l’hypertension peut apparaître. D’autres complications cardiovasculaires peuvent apparaître comme les troubles du rythme, l’angine de poitrine, l’infarctus.
Notons que les symptômes des crises d’angoisse sont très proches de ceux des maladies cardiovasculaires: oppression thoraciques, tremblements, sueur, palpitations, etc. Ainsi, lors d’un contrôle pour crise de panique, le médecin devra aussi s’assurer qu’il n’y ait pas en réalité une maladie cardiovasculaire responsable de cette oppression thoracique (comme cela est souvent le cas lors d’angine de poitrine).
Lors de stress et de crise d’angoisse, le système digestif est souvent très affecté en donnant des complications comme les diarrhées et les intolérances. Les personnes anxieuses souffrent souvent de syndrome du côlon irritable.
Le traitement d’une crise d’angoisse se fait surtout pour prévenir une prochaine rechute. En effet, les crises d’angoisse apparaissent par surprise. N’ayant jamais vécu de crise d’angoisse, on ne peut savoir qu’on en aura une plus tard. Il n’en est pas de même pour les personnes ayant déjà subi une crise d’angoisse. Son intensité et sa brutalité sont telles que la crise d’angoisse laisse un sentiment indélébile chez la victime.
Le traitement d’une crise d’angoisse se fait par palier. On commence par l’administration d’anxiolytiques (médicaments enlevantl’anxiété ).
Si ces derniers ne sont pas suffisants, le médecin peut prescrire des médicaments antidépresseurs. Ces derniers sont en général assez efficaces dans le traitement de la crise d’angoisse, car les personnes qui souffrent de crise d’angoisse ont souvent un terrain très anxieux, voir dépressif.
Les médicaments permettent de réduire l’intensité des crises, mais également calmer les personnes afin qu’elles ne rechutent.
Le médecin peut recommander un accompagnement psychiatre chez les personnes souffrant de crise d’angoisse.
Les médicaments anxiolytiques souvent prescrits sont les benzodiazépines. Ces dernières sont très efficaces, mais entraînent malheureusement, à long terme, de la dépendance.
Les molécules phares des benzodiazépines sont le diazépam, le bromazépam ou encore l’alprazolam.
Les antidépresseurs les plus utilisés sont les ISRS (Inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine). Les molécules de cette famille d’antidépresseurs les plus utilisés sont la fluoxétine et le citalopram.
Il est important en premier lieu que la personne souffrant de crise d’angoisse, ne se sous-estime pas. Elle n’est de loin pas folle. Le malade doit comprendre que son traitement médicamenteux ou son accompagnement psychothérapeuthique est là pour la calmer, la détendre et lui éviter de revivre une crise d’angoisse, la prévenir.
Les crises d’angoisse sont douloureuses à vivre, car elles mettent à contribution aussi bien le système cardiovasculaire, respiratoire que psychique.
Le cœur bat plus vite, trop vite. On a mal au cœur, des intenses douleurs thoraciques viennent oppresser le muscle cardiaque. On a du mal à respirer.
Si l’on a peur de devenir dépendant aux benzodiazépines délivrées pour prévenir une crise d’angoisse, on peut se tourner vers les médecines douces, comme l’homéopathie, les fleurs de Bach ou encore la spagyrie.
En homéopathie, les remèdes tels que Gelsemium, Ignatia peuvent aider. Ils seront pris à partir de 9CH, car on traite une maladie mentale.
En fleurs de Bach, le remèdeRescueest en général très efficace.
Il est cependant tout à fait déconseillé d’arrêter brusquement son traitement médicamenteux (benzodiazépine et anti-dépresseur), même si l’on se sent mieux. Un arrêt brusque de la médication peut faire réapparaître les crises d’angoisse et ce de manière bien plus forte. Il est donc conseillé d’en parler à son médecin traitant et d’effectuer un sevrage: une diminution progressive de la médication.
– On ne peut pas vraiment prévenir une crise d’angoisse, car cette dernière se caractérise par son aspect subit et intense. Une crise d’angoisse n’avertit pas, elle arrive par surprise et fait mal, notamment au niveau du cœur, par l’oppression thoracique qu’elle engendre souvent. On ne peut se prémunir de tout, mais on peut essayer d’éviter de revivre une crise d’angoisse, si l’on en a déjà été victime.
– Certains facteurs déclenchant pouvant exister, il s’agit donc de les éviter au maximum. Ces facteurs sont le stress, le surmenage, le manque d’estime de soi, la dépendance aux drogues telles que l’alcool, le cannabis ou encore la cocaïne. S’il est nécessaire, il peut être judicieux, en tout cas durant un certain laps de temps, d’éviter les lieux et les activités où la crise a eu lieu.
– Mais la contradiction pousserait le malade à pouvoir revivre sa crise d’angoisse, rien qu’en pensant au lieu ou aux petits détails présents lors de sa crise d’angoisse. Il faut donc qu’il arrive à s’en défaire, à prendre de la distance vis-à-vis de cet épisode de sa vie. Une psychothérapie pourrait s’avérer nécessaire, si la personne ayant souffert d’une crise d’angoisse n’arrive pas à passer le cap et que ce sentiment inconfortable l’habite durant plusieurs années.
Crédits photos : Fotolia.com – Sources : Molecular Psychiatry

crise d angoisse enceinte

Accueil du forum→

Grossesse→

Évolution de la grossesse→

Message

Répondre au message
anxiété et grossesse
Salut,je suis une fille anxieuse depuis toujours. J'ai tendance à m'inquièter souvent inutilement pour dea choses qui n'arrivent jamais. Lors de ma première grossesse, j'étais sur un nuage. Rien ne me dérangeait. Là je suis enceinte de 4 mois, j'ai 40 ans et je suis supêr anxieuse: palpitations, vertiges, nausées: symptômes d'anxiété et de grossese. J'ai beaucoup de difficulté à faire la part des choses: ce qui est causé par ma grossesse vs ce qui est causé par l'anxiété J'ai passé mes tests prénataux et tout est excellent, ma grossesse va bien. Durant les derniers 6 mois j,ai réglé énormément de problèmes au travail et avec ma mère. je suis très fière de moi! Malgré tout cela je suis toujours anxieuse et je me sens parfois vraiment mal. Voilà! Et pour vous c'est comment? merci de me répondre 
Tu devrais prendre des moyens pour diminuer ton anxiété (yoga prénatal, hypno-vie etc....) Ça te permettrait de prendre du temps pour toi et de faire le vide et de te détendre. Par les pratiques et les exercices tu ne peux pas faire autrement que d'avoir une grossesse plus ZEN.  
"Vous serez peut-être déçu si vous échouez, mais vous serez voué à l'échec si vous n'essayez pas." www.accompagnante-jc.com
Je seconde Doucemaman. Vois si tu pourrais faire des activités molos. Moi, je lis beaucoup de livre et je bouge pas mal (je danse avec mon fils! On fait les fous et ça me fait vraiment du bien!) Mon chum me fait un tas de massage de pieds et de dos. Ça c'est bien!!! Le contact physique! Ça nous relaxe les deux. Je lui en fais aussi, et ça me fait autant de bien!Je crois que je pourrais être du type anxieuse, mais je fuis au maximum ce qui me stress (voir: belle-famille haha) À chacun ses petits trucs!  
Je suis dans le meme bateau.J'ai d'ailleurs été arrêté du travail en partie pour raisons physiques mais aussi pour la composante anxiété/stress donc je comprends! Je commence un cours de gestion de stress par la méditation le 25 septembre, j'espère que ca va aider.J'ai aussi commencé un cours de yoga prénatal hier, ca peut pas nuire.Je tente de garder une routine le plus stable possible même en etant à la maison, et à manger le plus sainement possible, ca m'aide beaucoup.Et j'entretiens mes relations, j'écris un journal, je me parle quand je feel moins. Mais si ca devient vraiment trop incapacitant ton affaire je te suggere d'aller consulter pcq il y a une différence entre etre stressée normale, ce qui se ``traite`` avec des gestes au quotidien, et souffir d'un trouble d'anxiété qui demande plus qu'un cours de yoga mettons... Bonne chance 
Je suis à ma deuxième grossesse et tout comme la première j'ai vécu des périodes durant laquelle j'étais aux prises avec de l'anxiété et des crises d'angoisse .... Dans mon cas c'est les hormones qui me faisaient ça. On dirait que durant la grossesse on a des pics de monté hormonale. Les hormones rendent souvent notre imagination assez fertile et on se fait des scénarios....Maintenant c'est stable.J'ai parlé avec une amie qui travail sur la ligne 811 (côté travailleuse sociale et non infirmière) la nuit et elle me disait qu'il y a beaucoup de femme enceinte qui appel la nuit pour des crises d'anxiété.... Je te dirais de suivre les conseils de doucemaman et les autres et si tu sens un envahissement quelconque tu peux téléphoner le 811 et parler à une travailleuse sociale qui pourra t'accomganer et te donner des trucs.... Bonne chance!  
J'en suis à ma troisième grossesse et à chaque fois dans le premier trimestre je fais de l'anxiété. Je déteste ça! Mais après 3 fois j'ai compris que c'était proablement causé par les hormones puisque ça passe toujours avec le premier trimestre. C'est juste que c'est pas évident quand on est dedans. Bonne chance! 
Idem Bonjour, Je suis dans la 11e semaine de ma 2e grossesse et je suis exactement comme toi. Ma première grossesse s'est déroulée à merveille. Tout juste un peu de fatigue. Celle-ci est totalement différente. Je suis très anxieuse, je dors partout, je fais de l'insomnie et j'ai l'estomac à l'envers.Je souffre du TAG (trouble d'anxiété généralisé) depuis plusieurs années. Je me botte le derrière pour marcher tous les jours et pour sortir de chez moi, question de me changer les idées. Dis-moi, est-ce que le tout est rentré dans l'ordre après le premier trimestre ? 
Je vois que ce forum est inactif depuis quelque temps, mais je prends quand même une chance de demander s'il y a des mamans enceintes qui souffrent d'un trouble d'anxiété quelconque? J'aimerais bien partager mon expérience avec vous, alors laissez-moi savoir si vous êtes intéressées à ce qu'on en discute. À plus! 
J'ai un TAG. C'est ma 2e grossesse. Mon anxiété se gère beaucoup mieux qu'à la première grossesse. Premièrement, parce que je sais maintenant que j'ai un trouble, et deuxièmement, je travaille. À la 1ere grossesse, j'étais en retrait préventif, et le fait de rester chez moi à ne rien faire a activé intensément le p'tit hamster dans ma tête. Quand j'ai eu bébé, ce fut pire avec la fatigue des débuts, la nouveauté et toutes les anxiétés de nouveau parent que je devais ressentir X100.Je fais du yoga prénatal: ça m'aide beaucoup. Le premier trimestre est toujours très difficile pour moi, mais ça va bien à partir du 2e trimestre. Les exercices de respiration m'aident beaucoup lorsque l'anxiété monte. Je comprends bien le trouble maintenant, je suis plus à l'écoute de mon corps et j'ai de meilleures stratégies pour y faire face.  
Bonjour les filles, J'ai aussi un TAG et honnêtement j'arrive très difficilement à gérer tout ce qui m'arrive. J'ai réussi à tomber enceinte du premier coup alors que depuis 1 an les médecins me parlent d'une possibilité d'endométriose... Alors j'étais plus qu'heureuse... jusqu'à ce que je me mette à penser à tous les risques de fausse-couche... et là je panique, je pleure, je ne sais pas quoi faire, j'ai l'impression que je vais virer folle avant d'arrive à la 12e semaine parce que, évidemment, pour moi je suis toujours certaine que le pire va m'arriver 
Ton histoire ressemble à la mienne. Un médecin m'a dit un jour que ce serait long pour moi de tomber enceinte. Bref, on s'est un peu pris d'avance pour bb1 et surprise... un + au premier mois! J'étais déstabilisée, paniquée, je me suis même questionnée après quelques semaines si je devais me faire avorter car je me sentais si déprimée (en fait, j'étais anxieuse, mais je ne connaissais bien mon TAG à ce moment!).Pour ma 2e grossesse, anxiété difficile à gérer pendant le 1er trimestre, ce qui a provoqué de l'insomnie et le manque de sommeil augmente mon anxiété. Bref, difficile de s'en sortir, mais là, ça va super bien, depuis environ la 12e semaine. Les trucs que je peux te donner:- Dès que 12 semaines sont complétées, inscription au yoga prénatal. C'est du temps pour toi... et dans un cours de yoga, on est bien forcé d'apprendre à respirer comme du monde - Se faire des séances de respiration profonde. Inspirer par le nez en gonflant son ventre en comptant dans sa tête jusqu'à 4. Expirer par le nez en comptant jusqu'à 5.... Et ainsi de suite! On peut tranquillement allonger l'expiration. Ça détend notre petit "mental" pcq on arrête de penser un moment parce qu'on doit compter et ça détend le corps. Pour moi, c'est un apaisement intense! - Si ça ne va pas mieux, faut pas hésiter à consulter et peut-être prendre de la médication. Par fois, c'est mieux pour le bébé d'être médicamenté quand l'anxiété prend totalement le contrôle. - J'adore ce livre: Arrêtez de vous faire du souci pour tout et pour rien (Ladouceur, Bélanger, Léger) As-tu des trucs qui te permettent de relaxer? 
Bonjour Bip! Merci de partager ton expérience avec moi... ca fait du bien de voir des gens qui me comprennent et qui ne me jugent pas.Effectivement, ce qui me fait paniquer présentement est vraiment la peur de la fausse-couche. Comme je ne m'attendais pas à tomber enceinte et que c'est arrivé du premier coup, j'ai tendance à croire qu'un malheur va nécessairement s'acharner. J'ai vraiment hâte d'avoir du concret (prise de sang, écho ou autre), car pour l'instant, je suis sur un forum et les craintes de chacunes deviennent les miennes. Je lis une chose sur un sujet, oups je me mets à penser que ça me concerne. Honnêtement, j'arrive à bien le contrôler depuis que j'ai fait une thérapie cognitivo-comportementale, mais y'a tellement peu de contrôle sur la grossesse, que c'est là que ça devient plus complexe pour moi. Merci pour les trucs, je vais effectivement regarder tout ça après les 12 semaines, là on dirait que je suis sur le statu-quo... 
ici aussi, jai un TAG. 1re grossesse pourmoi, jarrive à ma 26e sem. Les 12-13 premières semaines ont été très intenses côté anxiété. Ne désespère pas. Par la suite, mon anxiété est presque disparue. Bon, jai eu quelques moments d'anxiété mais rien d'aussi intense que les premières semaines. 
cycle 1: 24 jrs cycle 2: 27 jrs ( trait. acuponcture pr rallonger phase lutéale) cycle 3: FC à 5 semaines pile... cycle 4: Enceinte à nouveau!En attente d'un petit garçon qui semble être en parfaite santé!
témoignage Message supprimé par l'administration du Forum de Mamanpourlavie.com. Merci pour votre compréhension. MamanAdmin  
Salut les mamans! je suis bien contente de voir que ce forum est reparti pour de bon! Ça me fait vraiment du bien de vous lire, même si comme dit Maryland, parfois les craintes de l'une deviennent les miennes pendant un instant, je finis toujours par me raisonner en fin de compte. Moi aussi j'ai un TAG et aussi un TPA. Mon anxiété était assez bien contrôlée avant que je devienne enceinte, mais depuis la semaine 6, oups, angoisse au plafond et crises de panique. Tellement que je recommence à m'encabaner chez moi et je sais que c'est la pire chose que je puisse faire. Je connais bien mon trouble et ma façon d'y réagir et je sais que de m'isoler ne fera qu'empirer le problème. J'anticipe tellement que la simple petite activité extérieure devient terrorisante dans mon esprit. Et c'est là que je panique un peu parce que ce genre de pensées-là, j'ai appris à y faire face, à «dealer» avec, à passer par-dessus et à aller de l'avant, mais là, on dirait que je dois refaire tout le processus parce que je suis revenue à la case départ. C'est décourageant! Faut dire que les nausées de grossesse n'aident pas! Une des choses qui me fait paniquer c'est de penser que je pourrais aller quelque part et être malade. Quand t'as mal au c?ur en partant, ça encourage ce genre de pensées et le petit hamster se met à tourner vite vite. Après la naissance de ma fille, j'ai fait une dépression post-partum et j'ai tellement peur d'en faire une autre, ça aussi ça me fait paniquer. Si je pouvais bannir l'anticipation de ma tête, je me sentirais tellement mieux lol Est-ce que vous prenez une médication pendant votre grossesse? Moi je suis sur l'effexor. Mon médecin de famille en a même augmenté la dose étant donnée que mes crises de panique ont recommencé. Comme je prends maintenant une méga-dose, ça m'inquiète de savoir ce que ça pourrait faire au bébé....j'aime mieux ne pas y penser. Je suis en attente pour voir un psychiatre afin de discuter du sujet avec lui, j'ai hâte! 
Pour répondre à ta question chewy, je ne prends pas de médication, mais ma s?ur et ma tante en ont pris durant leur grossesse. Les "conséquences" ont été que les bébés ont dû vivre un sevrage à la naissance (ou à l'arrêt de l'allaitement) et qu'ils étaient donc plus braillards, mais sinon, à long terme, je ne crois pas que ça ait de conséquences. De toute manière, nos enfants ont probablement plus de chances de souffrir de troubles anxieux puisque nous en avons... HélasTiens bon, je te comprends moi aussi j'évite de sortir on dirait. Je feel moyen alors ça me prend vraiment une grnade motivation mais quand j'arrive à sortir, je me rends compte que je feel mieux ! Je focusse moins sur mes symptômes Alors si tu arrives à le faire, tant mieux !!!! 
Oui, j'ai sorti avec mon conjoint ce matin et ça m'a fait du bien, même si le trajet en auto m'a fait vomirAujourd'hui, c'est une bonne journée côté anxiété, je discute beaucoup avec mon conjoint qui sait quoi me dire pour me ramener au moment présent. Un jour à la fois.Maryland est-ce que ta s?ur et ta tante ont allaité leur bébé? sais-tu quels médics elles prenaient? 
Courage Bonjour ! Je vous partage ce témoignage pour redonner espoir à toutes celles qui sont dans une période difficile et qui croient (comme moi à ce moment-là) qu'elles vont rester comme ça toujours (anxiété, peur de sortir, crises de paniques). L'état dans lequel on se sent pendant la grossesse (ou les quelques semaines qui suivent l'accouchement) ne dure pas toujours, heureusement. Pendant les 3 premiers mois de ma 2e grossesse j'ai vécu des moments très difficiles, tellement que mon conjoint a dû m'amener à l'hôpital parce que je m'en allais mettre fin à mes jours (même en ayant une petite fille de 3 ans formidable). Diagnostique : dépression de grossesse. Les hormones y sont pour quelque chose mais il y avait aussi plusieurs facteurs externes (situation complexe au travail, fatigue accumulée, déménagement, mariage et grossesse dans la même année). Comme je vis avec un TAG depuis toujours (mais seulement diagnostiqué depuis 2003), cette période noire était accentuée de crises de panique, d'insomnies et de problèmes digestifs.Je prenais alors du Paxil 20 mg par jour depuis plusieurs années (pendant ma première grossesse aussi) et on m'a mis au Zoloft avec une dose qui a augmenté jusqu'à 150 mg par jour. J'ai continué sur le Zoloft jusqu'à la fin de ma grossesse et tout le temps que j'ai allaité (6 mois). Ensuite je suis revenue au Paxil mais avec une dose de 30 mg au lieu de 20. Je songe maintenant à revenir à une dose de 20 mg comme à l'époque.Pour en revenir à ma période noire, je dirais que ce qui m'a le plus aidé outre la médication, ça a été une thérapie cognitive. Pas le genre de thérapie où on se couche sur un divan en parlant de son enfance. Non, une thérapie avec des exercices à faire, des méthodes pour désamorcé le petit hamster qu'on a dans la tête, des trucs pour faire face à de nouvelles situations. Je dirais une thérapie active. Aussi, pendant cette période, j'ai recommencé à bouger et par le fait-même mon sommeil s'est amélioré. Donc davantage de sommeil =plus de facilité à gérer mes pensées = moins d'anxiété. Plus de sport = plus d'endorphines = moins d'anxiété.Aujourd'hui je me sens beaucoup mieux. J'ai changé d'emploi (je ne travaille que 4 jours/semaine maintenant) et je suis plus en harmonie avec ma vie. Je sais que je ne serai jamais "guérie" de mon TAG mais j'ai appris à vivre avec et je suis à l'écoute des symptômes précurseurs d'une crise de panique. J'essaie de me tenir loin des situations où je me sens submergée et je m'en demande moins. Je tiens à vous dire que je vous trouve toutes courageuses de vivre avec ces maladies et que je suis heureuse de lire vos témoignages. Bon courage et au plaisir de vous lire ! Jennifer  
Chewy : C'était de l'Effexor si je ne me trompe pas... Ma s?ur a allaité quelques temps, ma tante non (je crois). 
Bien contente de savoir que je ne suis pas la seule femme qui prend de l'effexor pendant sa grossesse. Des fois, je me sens presque comme une extra-terrestre: quoi? tu prends des médicaments alors que tu es enceinte? C'est très mauvais pour le bébé...blablabla...j'essaie de ne pas tenir compte de ce genre de commentaires (qui sont, en passant, émis par des gens qui ne savent pas du tout de quoi ils parlent et qui ne connaissent rien de l'anxiété), mais je sais bien que dans le fond, le mieux serait de ne prendre aucun médic, mais c'est impossible pour moi. JenniferpoMerci pour ton témoignage. Ta thérapie, tu l'as faite en clinique privée ou au CLSC?  
Bonjour Chewy, Ma thérapie je l'ai faite au privé. J'ai consulté 5 fois pendant ma grossesse puis je suis retournée la voir 2 autres fois avant de changer d'emploi. Si tu veux je peux te donner ses coordonnées. Moi aussi j'étais médicamentée pendant mes 2 grossesses et j'ai 2 beaux enfants en santé. J'ai une amie aussi qui a pris du Paxil lors de sa première grossesse et tout va bien avec sa fille. Les commentaires des gens, on peut bien s'en passer. Moi mes médicaments m'ont sauvé la vie et je vais toujours en prendre car sans eux, je ne suis pas la même personne. C'est comme un diabétique qui a besoin de son insuline. Jen  


Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle
Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle
Tous droits réservés © 2017 Mamanpourlavie.com
Développé par : Un Zeste de génie!

crise d angoisse enceinte

© Copyright 2006 – 2015 Bébé mon amour
L’attente est souvent source d’anxiété… alors comment ne pas avoir des pics d’anxiété lorsque l’on doit attendre pendant 9 mois !
Ainsi même au cours d’une grossesse la plus normale soit elle, la femme enceinte aura certainement à un moment ou à un autre une angoisse, une peur qui va soudainement l’envahir.
Des craintes qui peuvent être liées à sa propre santé mais aussi et c’est plus souvent le cas à celle de l’enfant à naître… sera-t-il « normal » ?, la grossesse va-t-elle aller jusqu’au terme ?… les questions sont multiples et les réactions de chaque femme sont très variables en fonction du vécu personnel, de la sensibilité, mais aussi de la capacité à ne pas généraliser un cas malheureux survenu à Madame X et raconté dans les détails la veille par la soi-disant meilleure amie…
Fragilisée en cette période de grossesse, la future maman est souvent très influencée par ce qu’elle lit, ce qu’elle entend, et le moindre symptôme ou la moindre divergence par rapport aux valeurs « normales » de référence annoncée par le gynécologue peut être source d’angoisse.
Des anxiétés et craintes qui viennent perturber le sommeil de la femme enceinte au point d’être la source de réelles insomnies à répétition.
Raison pour laquelle les insomnies sont souvent le lot du dernier trimestre de la grossesse : l’accouchement approchant, les questions et craintes affluent et viennent réveiller la future maman en pleine nuit avec une grande difficulté à retrouver le sommeil.
Des insomnies qui sont aussi aggravées par une position confortable de plus en plus difficile à trouver en fin de grossesse et par différents autres petits maux tels que les crampes, le mal de dos…
La plupart du temps, aucun traitement n’est nécessaire.
Si vous avez des angoisses, des peurs, le meilleur des remèdes est d’en faire part à votre gynécologue ou sage femme qui saura donner les réponses à vos questions et vous tranquilliser sur votre état de santé et celui de votre futur bébé.
Profitez également de vos séances de préparation à l’accouchement pour faire part de vos soucis à la sage femme.
Enfin si quelqu’un de votre entourage a la fâcheuse manie de vous raconter tous les malheurs dont elle (ou il ?) a eu vent en ce bas monde quant aux accouchements, grossesses… essayez de prendre vos distances et ne vous laissez pas déstabiliser : chaque cas est individuel et à moins que la personne en question soit un professionnel de la santé, mieux vaut ne pas l’écouter !
Si vous ne parvenez pas à retrouver le sommeil au beau milieu de la nuit, levez-vous prendre un verre d’eau ou de lait. Marchez un peu et retournez vous coucher. Evitez de rester trop longtemps à tourner et retourner dans le lit, vous risquez de faire davantage monter l’angoisse.
Une bonne hygiène de vie pourra par ailleurs limiter les insomnies en suivant des quelques conseils :
Si malgré tous vos efforts, les difficultés et angoisses persistent, parlez-en à votre médecin.
Des alternatives médicamenteuses peuvent effectivement être adoptées.
Attention, vous ne devez en aucun cas pratiquer l’automédication : demandez conseil à votre médecin gynécologue qui vous prescrira éventuellement un traitement pour vous aider à retrouver le sommeil et à vous reposer en toute sérénité.
 
Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked*