decouvert banque postale plus de 30 jours

Français

Deutsch

Posez votre question
lili55555
3 Messages postés
jeudi 25 août 2011 Date d’inscription

22 octobre 2011
Dernière intervention

– Dernière réponse le9 juin 2012 à 12:11parlaetitia
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.
Transmission du patrimoine : tout ce qu’il faut savoir
Location ,
justice ,
banque ,
assurances ,
vacances ,
formalités ,
consommation , …
NextPLZ ,
Actualités ,
Carte de voeux ,
Jeux en ligne ,
Coloriages ,
Cinéma ,
Déco ,
Dictionnaire ,
Horoscope ,
Salon littéraire ,
Programme TV ,
Cuisine
( Recette )

Coiffure ,
Restaurant ,
Test débit ,
Voyage ,
Présidentielle 2017

decouvert banque postale plus de 30 jours
Voir les discussions
 
Voir les messages
Voir les discussions
 
Voir les messages
Compte en banque, découvert, délais dépassé
Salut les gens !

J’avais fait il y a quelques temps un sujet à propos de la fermeture de l’entreprise où je bossais afin d’avoir un peu d’aide, désormais c’est un autre problème lié à cette fermeture qui se pose à moi ..

Pour simplifier, j’attends toujours 3 mois de salaires + vacances + chômage qui doivent arriver dans le courant du mois (un mandataire s’occupe de ça, mais c’est long, déjà un mois d’attente)

La chose qui m’inquiète actuellement, c’est que je suis resté à découvert plus d’un mois. J’ai donc reçu ma petite lettre indiquant que j’allais être fiché à la banque de France et blablabla si je ne renflouais pas mon compte rapidement (notes que je ne suis « que » à -350€, mais malheureusement je ne peux absolument pas renflouer ça pour le moment)

J’ai été voir une conseillère à ma banque (la banque postale), qui au final n’a pas été d’une grande aide. Elle m’a juste dit qu’effectivement mon compte risque d’être clôturé assez prochainement et elle m’a filé deux numéros pour joindre les services concernés mais impossible de les avoir.

Comprenez que je me retrouve un peu dans la merde. Me voilà donc avec un compte à -350€ qui va se retrouver clôturé, alors que j’attends plus de 3000€ en virement dessus. Ce serait quand même con que le virement soit fait dans le vide et que je l’ai dans l’os

Je m’en remet donc à vous, si quelqu’un a été dans une situation similaire et qu’il a une solution, je suis preneur, merci
J’ai été dans une situation similaire quand j’étais jeune, il faut que tu prennes rdv avec ton conseiller pour qu’il te donne un délai en attendant ton virement. Surtout ne fais pas de chèques parce que là ça fout vraiment la merde.
Moi j’avais finit par être interdit bancaire pendant 5 ans mais le découvert était de 700 euros et j’avais fait une dizaine de chèques sans provisions.
Un mois de découvert c’est pas énorme, ils ont mis 4 mois avant de vraiment me bloquer mon compte à la socièté générale.
Attention avec les mandataires et les délais qui te sont donnés, suite à un procès, un ami devait récupérer une somme relativement importante pour lui ( 5000€++ ), qu’il n’a toujours pas récupéré depuis maintenant plus de deux ans et demi, du a l’insolvabilité de la personne, du fait qu’elle n’ai pas de biens de valeurs qui puisse être saisi, etc etc…

Ne connaissant pas exactement ta situation, la seule chose que je puisse te dire c’est d’essayer de tout faire pour avoir l’argent nécessaire par un autre biais, et de ne pas compter sur cet argent que le mandataire doit récupérer.
Personne ne peut t’avancer la somme le temps que tu touches ton reliquat ?

Le problème est que la banque ne peut pas contourner le fichage FICP après 25 jours débiteurs. Par contre, si il a été dit qu’il fermerai ton compte, c’est qu’ils ne te faciliteront pas beaucoup les choses, j’entend par là, le déblocage de tes moyens de paiements par exemple avec l’extension d’un découvert supplémentaire ou exceptionnel, le temps que tu recouvres le compte.

Malheureusement, sans un geste de leur part ou d’un de tes proches pour obtenir ces 350€, ton fichage me semble inévitable.
Impossible d’emprunter à un amis ou de la famille ?:/
Bah le truc c’est que comme j’ai été sans salaires pendant 3 mois, j’ai déjà pas mal emprunté à droite à gauche et désormais c’est assez compliqué d’en faire davantage, si j’avais des proches fortunés pourquoi pas, mais c’est pas le cas

Je vais essayer de prendre rdv avec un « vrai » conseiller (sachant que là, c’était celui sans rendez-vous donc il doit pas vraiment pouvoir faire grand chose en fait), et je vais voir, mais là vu ce que vous me dites je le sens pas .. Roh pour 300€ quoi et jamais un soucis à la banque depuis mes débuts

(edit pour Oxmz) Pour l’argent que j’attends, cela fait suite à un licenciement économique, théoriquement cet argent DOIT être versé, c’est la caisse des salariés qui s’occupe de ça, ça n’a pas vraiment de lien direct avec l’entreprise où je travaillais. Mais dans le doute je vais quand même retourner voir le mandataire en question je pense, histoire d’être certain

double edit: bon, j’ai réussi à avoir le centre qui s’occupe de ça par téléphone. Selon eux, c’est déjà bien que je me sois manifesté, désormais il faudrait que je leur fax les papiers du licenciement / mandataire, pour voir si je peux obtenir un délai (sachant que la clôture n’arrive que 90 jours après le dépassement du découvert, il me reste donc un peu plus d’un mois)

Je file chez le mandataire à l’instant, mais je sens que je vais me prendre la tête, ils n’avaient pas l’air très réceptifs la dernière fois, très peu d’infos à me donner et je doute qu’ils veuillent me faire un papier à l’écrit indiquant que je vais être payé dans le mois qui vient. Va falloir que je me démerde pour renflouer d’une manière ou d’une autre …

Dernière modification par Atomnium ; 08/04/2014 à09h46 .

Les banques connaissent malheureusement cette situation, tu n’auras pas de papier écrit mais les documents que tu as prouvant que l’entreprise ferme (de mémoire tu as dû avoir au moins un papier du mandataire expliquant qu’il prenait en charge le dossier) devrait pouvoir te permettre d’obtenir un geste de la part de la banque mais par le service commercial que tu as eu.
Imo aller voir le mandataire servira à rien car ils ne maîtrisent pas du tout les délais, tant que les fonds ne sont pas débloqués via l’entreprise :/
Edit : pour appuyer ta demande de geste de la part du service commercial de ta banque, tu peux leur proposer d’envoyer des « preuves » que tu recherches un nouvel emploi, peut-être également le dossier pôle emploi que tu as dû commencer à créer etc.
Pas mieux qu’au dessus.

Prend contact/rdv avec un employé de ta banque, explique clairement ta situation et demande leur une « rallonge » de délais.

Si ils sont pas chiens, ils doivent te l’accorder.
Bon, pour faire simple, et récapituler.

Ton compte est à découvert depuis plus de 30 jours, en infraction donc avec ta convention de compte sur laquelle est inscrite le montant du découvert et les conditions de son utilisation.

Tu as donc fait l’objet d’une lettre de clôture de compte avec préavis de 60 jours sauf régularisation de ta situation.

Tu as donc techniquement plus ou moins 60 jours pour régulariser ta situation.

Sachant que tu vas toucher environ 3000€ qui devront permettre couvrir ton découvert, le mieux est en effet d’amener la preuve à ton établissement bancaire.

La probabilité de te faire ficher est très faible eu égard au montant, ce n’est toutefois pas une raison pour ignorer cette situation.

De même, pour tous ceux dont yanomamii qui sont interdits bancaires, je rappelle qu’à partir du moment où la situation est régularisée ( remboursement du découvert/solde des crédits/régularisation des chèques impayés ) l’inscription est levée. Et une inscription levée, c’est repartir à zéro, puisque les établissements bancaires n’ont pas accès à un historique des interdictions ( dont j’ignore même s’il existe quelque part ).

Ne traînez pas à régulariser un fichage. Ca ne sert à rien de se dire que c’est foutu.
C’est top d’avoir un banquier sur Jol.
A chaque fois qu’il y a unsujet de ce genre qui s’ouvre, j’attends son intervention
Tu as pu avoir un papier du mandataire alors ?

De même, pour tous ceux dont yanomamii qui sont interdits bancaires, je rappelle qu’à partir du moment où la situation est régularisée ( remboursement du découvert/solde des crédits/régularisation des chèques impayés ) l’inscription est levée. Et une inscription levée, c’est repartir à zéro, puisque les établissements bancaires n’ont pas accès à un historique des interdictions ( dont j’ignore même s’il existe quelque part ).

Ne traînez pas à régulariser un fichage. Ca ne sert à rien de se dire que c’est foutu.
J’avais 20 ans, j’avais deux choix, soit aller rembourser tout mes chèques sans provision aux magasins soit attendre 5 ans que mon ardoise soit effacée. J’ai préféré attendre 5 ans. J’ai trouvé ça fout d’ailleurs qu’au bout de 5 ans tout était oublié, je me suis dit que j’aurais du faire encore plus de chèques, j’en avais déjà fait un paquet (gros magasins genre carrouf hein… j’ai pas plumé mon coiffeur )
C’est quoi cette histoire de 5 ans ?
C’est quoi cette histoire de 5 ans ?
Connectés :529(sites) |994(forums)
Pas de compte JOL ?Créer un compte
Les forums JOL
>Forums divers
>La Taverne
>
Bancassurances> Compte en banque, découvert, délais dépassé
Les forums JOL
>Forums divers
>La Taverne
>
Bancassurances> Compte en banque, découvert, délais dépassé
Thème visuel :– Bleu — Bordeaux — Noir — Rose — Sable
Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement00h45 .

decouvert banque postale plus de 30 jours

Forum
Accueil Forum
Compte courant
Découvert autorisé

Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Outils de la discussion

Afficher une version imprimable

f33650d

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Bonjour,

Je me tourne à nouveau vers votre forum pour trouver réponse à ma question… Je précise que j’ai cherché sur le net, et je trouve à chaque fois des réponses différentes donc j’aimerais savoir ce que vous en pensez…

Voilà le problème : je dispose d’un compte courant dans une banque X, avec une autorisation de découvert de 400€. J’ai du utiliser ce découvert pour payer ma rentrée (je suis étudiant) mais je ne l’ai pas dépassé, je suis actuellement en débit de -318€. Je suis en découvert depuis le 18 Septembre.

Ma question est : si je n’arrive pas à rembourser le découvert autorisé à temps (soit le 18 Octobre) que va-t-il se passer ? Je vais devoir payer des agios simplement ? Ou vais-je être fiché à la banque de France ?

Et une autre question tant que j’y suis : ça fonctionne comment les agios sur un découvert autorisé ? On va me débiter X% par jour à compter du 31ème jour en débiteur, jusqu’à ce que je repasse dans le positif ?

Je me suis renseigné sur le site de ma banque et bien évidemment pas de réponses à mes questions… Et je ne veux pas les appeler pour éviter d’être trop surveillé ensuite…

Voilà, si vous pouviez m’éclairer…

Merci d’avance

IMEI

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Normalement si vous ne revenez pas en positif après 30 jours, c’est le conseiller qui va râler qu’il faut que vous le fassiez.

Si vous ne prenez pas de mesures, la réaction concrète peut varier, plus laxe (autres râlements) ou plus ferme (fermeture du compte). En tout cas ça deviens très chaud si on se rapproche de 90 jours de découvert, la banque sera obligée de faire des provisions sur ses fonds propres et ils seront pas de rès bonne humeur à cause de ça.

Donc conseil : repassez d’urgence en positif, même si c’est pour 1 jour par mois.

Pour les aggios, d’habitude c’est compté pour chaque jour de découvert en fonction du montant et du taux, avec un seul prélèvement (la somme totale) par trimestre.

cèlafètovilage

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Plus concrètement si vous avez une autorisation de 400 € mais que vous rester à découvert plus de 30 jours consécutifs vous ne bénéficierez pas de l’éventuelle remise d’agios trimestrielle sur cette période là.En résumé vous auriez à payer des agios pour la période alllant du premier au dernier jour de votre situation débitrice.

En second temps cela signifierait aussi que les revenus habituellement domiciliés sur votre compte ne le sont plus (grosse alerte pour le conseiller) ou que votre autorisation est trop élevé par rapport aux revenus domiciliés, pour un étudiant avoir une auto équivalente à 50% des revenus c’est déjà pas mal vu qu’en général ces revenus sont du style (bourses, caf, aide parentale ou job à temps partielle d’une trentaine d’heure par mois sans réelle régularité).

Etre à – 400 € pendant un 31 jours ça vous couterais dans les 6.50 € ce qui reste relativement limité. Par contre maintenir un solde négatif pendant 90 jours, là c’est la bérézina pour vous et le risque de se retrouver FICP.

A espérer que vous n’ayez pas souscrit récemment un prêt étudiant garanti par l’Etat sinon je n’aurais qu’à vous dire, bien joué…………….et que votre conseiller pourrisse en enfer.

f33650d

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Bonsoir,

Déjà merci à vous deux pour ces éléments de réponse. Donc en fait je pense pouvoir remonter à un solde négatif de -100€, et bien-sûr je serai repassé positif d’ici 90 jours, largement…

Par contre quand vous parlez de 6,50€, ce serait 6,50/jour ? Je ne comprends pas trop le fonctionnement de tout ça excusez moi :/

Sinon concernant le prêt étudiant ben j’ai fait une demande dans une autre banque que celle où je suis à découvert, donc je sais pas, si ils consultent la banque où je suis débiteur ben ouais là le prêt étudiant c’est foutu…

Concernant les 400€ euh à vrai dire on me les a attribués alors que je n’ai vraiment AUCUNE entrée d’argent sur mon compte donc oui vous avez raison c’est bizarre, je pense demander qu’on m’enlève ce découvert autorisé une fois celui-ci remboursé car ça fiche vraiment dans la panade…

cèlafètovilage

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

6,50 € c’est l’équivalent en intérêts négatifs ou agios d’un solde négatif de 400 € pendant 31 jours consécutifs, prélevés une seule fois, pour un taux d’agios à 19% (il peut varier un peu en dessus ou en dessous selon votre banque, c’est indiqué dans votre convention de compte agios = taux de base bancaire affiché à l’accueil de la banque + taux de marge de la banque indiqué dans la plaquette tarifaire)

(400 x 31 x 0.19) : 365 = 6.45 €

f33650d

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

D’accord bon en tout cas si je dépasse les 30 jours de découvert autorisés va falloir se bouger pour remettre ça vite

Merci pour votre réponse, et de m’avoir accordé de votre temps

Identifiant

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Peut être que la banque vous le rappellera par courrier: il faut recréditer votre comtpe dans les plus bref délai…
Le courrier vous sera facturé!

Navigation rapide
Compte courant
Haut de page

Espaces du site
Tableau de bord
Messages privés
Abonnements
Utilisateurs actuellement connectés
Recherche dans les forums
Accueil des forums
Forums
Accueil Forum

le Bar

Site internet
Forum : comment faire pour …

Compte courant

Modèles de lettre

Budget et gestion
Sur les blogs

Forum Crédits

Crédit immobilier

Prêt à taux zéro
Prêt PAS / Pass foncier
Prêts épargne logement
Crédit d’impôt intérêts d’emprunt
Remboursements

Crédit immobilier à taux révisable
Crédit personnel ou à la consommation
Crédit – divers

Forum Placements

Assurance-vie
Livrets d’Epargne
Epargne Logement
Bourse
Immobilier locatif

Recherche propriétaire…

Retraite
Transmission de patrimoine
Autres placements

Outils cBanque

Feuilles de calcul cBanque
Formulaires et divers

Par IMEI dans le forum Compte courant
Par kaisomo dans le forum Compte courant
Par Steph73 dans le forum Compte courant
Par aime31tlse dans le forum Compte courant
Par Cralon dans le forum Compte courant

Lesbalises BBsont activées :oui
Lessmileyssont activés :oui
Labalise [IMG]est activée :oui
Labalise [VIDEO]est activée :oui
Le code HTML peut être employé :non

Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement00h45 .

Powered byvBulletin®Version 4.2.3 Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion.(0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

decouvert banque postale plus de 30 jours

Particuliers

Particuliers

Moments de vie

Produits banque & assurance

Solutions jeunes

Solutions patrimoniales

Professionnels

Associations

Associations de proximité

Associations gestionnaires

Entreprises

PME & ETI

Grandes entreprises

Institutionnels

Secteur public local

Collectivités locales et EPL

Habitat social

Hôpitaux publics

Plus

Groupe La Banque Postale

La Poste

LBPAM

La Poste Mobile

Géolocaliser les bureaux de poste autour de moi
Veuillez renseigner un nom de ville ou un code postal
Afficher / Cacher la barre de navigation

TOUS LES MOMENTSDE VIE

ACHETER UN LOGEMENT
déplier/replier

RÉSIDENCE PRINCIPALE

RÉSIDENCE SECONDAIRE

INVESTISSEMENT LOCATIF

ACHETER UNE VOITURE

SE SÉPARER

VIVRE EN COUPLE

MIEUX VIEILLIR

TOUS LES PRODUITS

COMPTES BANCAIRES

ÉPARGNE ET PLACEMENTS

PRÊT IMMOBILIER

ASSURANCE ET PRÉVOYANCE

CRÉDIT À LA CONSOMMATION

TOUTES LES SOLUTIONS

PRÉPARER L’AVENIR

déplier/replier

PRÉPARER MA RETRAITE

PRÉPARER L’AVENIR DE MES PROCHES

TRANSMETTRE MON PATRIMONE PRIVÉ

TRANSMETTRE MON PATRIMOINE PROFESSIONNEL

GÉRER MON PATRIMOINE

déplier/replier

MON PATRIMOINE PRIVÉ

L’ÉPARGNE FINANCIÈRE DE MA SCI

MON PATRIMOINE PROFESSIONNEL

MES ESSENTIELS

déplier/replier

MA GESTION AU QUOTIDIEN

MES SOLUTIONS D’ÉPARGNE

FINANCER MES PROJETS

déplier/replier

FINANCER UN PROJET IMMOBILIER

LES CRÉDITS PATRIMONIAUX

SOUSCRIRE UN PRÊT PERSONNEL

PROTÉGER MES PROCHES ET MES BIENS

déplier/replier

ME PROTÉGER AINSI QUE MES PROCHES

ASSURER MES BIENS

COMPLÉTER MES REVENUS

DÉCOUVREZ TOUS NOS PRODUITS BANQUE & ASSURANCE

TOUTES LES SOLUTIONS

ESPACE JEUNES ACTIFS

ESPACE ÉTUDIANTS

ESPACE PARENTS

TOUTES LESINFORMATIONS UTILES

ACTUALITÉS ET CONSEILS

CONTACTEZ VOTRE BANQUE AU QUOTIDIEN

DÉCOUVREZ L’APPLICATION LA BANQUE POSTALE

INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES

Accueil
Le découvert autorisé
Avantages

AVANTAGES

TARIFICATION

APPELER LE 36 39 (service 0,15 €/min+ prix d’un appel)
Appeler le 3639(service 0,15 €/min+ prix d’un appel)

PROJETS & BESOINS

Acheter une maison ou un appartement

Acheter une voiture

Se séparer

Faire face à une perte d’emploi

Préparer sa retraite

Bien vivre sa retraite

PRODUITS BANQUE & ASSURANCES

Comptes bancaires

Epargne & Placements

Prêt immobilier

Crédit consommation

Assurances & prévoyance

Service e-Carte Bleue

Epargne Salariale

SOLUTIONS JEUNES

Espace étudiants

Jeunes actifs

Espace parents

BANQUE PRATIQUE

Actualités et conseils

Contactez votre banque au quotidien

Application La Banque Postale

Actualités réglementaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
En savoir plus pour gérer ces paramètres.
Vivez une expérience plus confortable, La Banque Postale vous recommande de
consulter vos comptes sur son application mobile.
Toute question intégrant des données personnelles sensibles (ex : e-mail, N° compte client, identifiant de connexion/mot de passe, Téléphone) ne pourra être traitée pour des raisons de sécurité.
Pour faire opposition sur vos cartes et chéquiers, vous pouvez appeler:
– Le 3639*  touche 2 24h/24 – 7j/7
– Le 09 69 39 99 98** du lundi au vendredi de 8h à 19h, le samedi de 8h à 12h
– Ou à défaut le 0 892 705 705***
*Service 0,15€/min+ prix d’un appel
** Appel non surtaxé
*** Service 0,35€/min + prix d’un appel
EN BUREAU DE POSTE

En cas de perte, vol ou utilisation frauduleuse de vos moyens de paiement (carte, chèque ou chéquier), vous pouvez effectuer votre déclaration au guichet d’un Bureau de Poste.
BESOIN D’UNE AIDE SUR LES SERVICES EN LIGNE
Faîtes nous part des problèmes techniques rencontrés en complétant leformulaire d’assistance technique
Près de votre domicile ou de votre lieu de travail, retrouver l’agence ou le distributeur de billets le plus proche avec son plan d’accès, ses horaires d’ouverture et ses coordonnées.
Le découvert autorisé : une solution qui vous permet de faire face à des dépenses imprévues ou aux fins de mois difficiles (1) .
Les clients détenteurs d’une Formule de Compte bénéficient d’avantages commerciaux qui leur permettent de pouvoir profiter d’une exonération d’intérêts débiteurs  :
Lorsque le montant de vos intérêts débiteurs pour le trimestre est inférieur ou égal au seuil de non perception d’intérêts débiteurs dont vous bénéficiez, vous êtes totalement remboursé du montant de vos intérêts débiteurs.
Et si le montant de vos intérêts débiteurs pour le trimestre est supérieur au seuil de non perception d’intérêts débiteurs dont vous bénéficiez, vous payez la totalité du montant de vos intérêts débiteurs.
Exemple
Vous avez moins de 25 ans et vous détenez une Formule de Compte, vous bénéficiez d’un seuil de non perception d’intérêts débiteurs de 3 € (6) par trimestre.
Le montant calculé de vos intérêts débiteurs pour le trimestre est de 2,90 €, vous serez alors intégralement remboursé de vos intérêts débiteurs.
Si le montant de vos intérêts débiteurs avait été supérieur à 3 €, vous auriez payé la totalité de vos intérêts débiteurs.
Lorsque vous ne bénéficiez pas d’avantages commerciaux (seuils de non perception d’intérêts débiteurs appliqués aux clients détenteurs d’une Formule de Compte), un minimum forfaitaire trimestriel d’intérêts débiteurs de 1,50 € (6)est appliqué pour tout montant d’intérêts débiteurs inférieur ou égal à 1,50 € et au-delà, le montant appliqué est celui effectivement calculé.
Exemple
Vous détenez une Formule de Compte 18-25 ans et le montant calculé de vos d’intérêts débiteurs pour le trimestre est de 1,15 €. Le minimum forfaitaire de 1,50 € vous est débité mais vous êtes remboursé à hauteur de ce minimum forfaitaire puisque vous bénéficiez d’un seuil de non perception d’intérêts débiteurs de 3 € (6)par trimestre.
(1) Sous réserve d’acceptation du dossier par La Banque Postale.
(2) Taux nominal annuel en vigueur au 1er janvier 2017, susceptible d’évolution. Le TAEG du découvert utilisé est indiqué sur le relevé de compte. La durée d’utilisation de votre découvert est de 30 jours consécutifs maximum. Les taux d’intérêts débiteurs applicables au découvert figurent dans la brochure tarifaire en vigueur consultable sur le site Internet labanquepostale.fr (coût de connexion selon le fournisseur d’accès). Pour information, l’utilisation d’un découvert de 1 500€ pendant une durée de 30 jours avec un taux nominal annuel de 15,00% correspond à un TAEG de 16,20%. L’utilisation d’un découvert de 1 500€ pendant une durée de 30 jours avec un taux nominal annuel de 14,00% correspond à un TAEG de 15,00%.
(3) L’ouverture d’un compte est soumise l’acceptation du dossier par La Banque Postale.
(4) Arrêt de la commercialisation depuis le 1er mai 2009.
(5) Opération donnant lieu à un remboursement sur le compte. 
(6) Tarifs en vigueur au 1er janvier 2017, susceptibles d’évolution.

decouvert banque postale plus de 30 jours
Cliquez – Glissez l’icone dans votre barre des tâches pour un accès rapide
Ou cliquez ici pour l’ajouter au menu démarrer

> Voir les résultats

> Voir tous les A VOTRE AVIS ?

Est-ce que le football doit généraliser l’arbitrage vidéo ?  

> Retour aux votes

> Voir tous les A VOTRE AVIS ?

VIDEO. Claude Lelouch nous explique com…

VIDEO. La présidentielle vue par Jérôme Tomnet, ouvrier à Châtellerault (Vienne)

VIDEO. Châtellerault : malnutrie, maltraitée, brûlée… la jeune chienne reprend des forces

VIDEO. Avec les Bodin’s dans les coulisses de Grandeur Nature

VIDEO. Découvrez l’expo Hergé au Grand Palais

Vous êtes ici :
Communautés NR
>
Dialogue
>
Un compte bancaire resté à découvert trop longtemps

CONTACTS

MENTIONS LEGALES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE
© LA NOUVELLE REPUBLIQUE 2011

Cette fonctionnalité est réservée aux membres de ma NR.
Identifiez vous pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité.
Être débiteur passagèrement n’est pas un problème, quand la banque a donné son accord, mais durablement c’est une autre histoire.
La banque vient de suspendre provisoirement, m’a-t-on dit, mon autorisation de découvert, au prétexte que le fonctionnement de mon compte n’est plus conforme aux conditions générales et particulières de mon contrat. Ils me demandent de régulariser ma situation dans les meilleurs délais afin que je puisse à nouveau bénéficier de ce service. Est-ce qu’ils ont le droit d’agir ainsi ? Je ne peux plus rien retirer comme argent bien que je ne dépasse pas le montant du découvert qui m’avait été accordé.
Par ces temps difficiles, qui n’a pas besoin d’un petit coup de pouce en trésorerie ? C’est à cela que doit servir un découvert en banque. Les établissements financiers acceptent généralement que le compte d’un client se retrouve en situation débitrice, mais toujours dans certaines limites à la fois de montant et de durée.
L’agence bancaire de notre client lui a accordé cette facilité. Ses conditions figurent à la convention de compte qui contractualise leurs relations. Elles sont principalement au nombre de deux : le découvert ne peut excéder une certaine somme – celle-ci varie selon la « surface » financière de la personne – et ne peut pas être permanent.
Il ne semble pas que notre correspondant ait dépassé le montant du découvert qui lui est autorisé. Il a d’ailleurs une parfaite connaissance de ses différentes situations débitrices maximales de ces derniers mois, preuve qu’il les surveillent attentivement par rapport au plafond contractuel fixé. Mais s’il n’explose pas le plafond, il semble avoir été oublieux de la condition de durée pendant laquelle son compte est toléré à s’afficher dans le rouge. Par exemple, un client peut être autorisé à se retrouver en découvert durant 20 jours consécutifs sur le mois. En conséquence, pour respecter son contrat il devra être au moins créditeur dix jours de suite.
C’est ce qui arrive la plupart du temps à des personnes aux ressources limitées et qui ne disposent pas des quelques économies d’avance qui leur garantiraient un matelas en trésorerie. Or, il arrive qu’un salaire ou une pension de retraite (voir« En savoir plus » ) n’arrive sur le compte que le 5 du mois, alors que les gros débits mensuels, ne serait-ce que le loyer, sont à régler le 1 er .
Un découvert autorisé sert à pallier ce décalage entre rentrées et sorties. Un compte peut ainsi être débiteur pour une période donnée dans l’attente d’une rentrée de fonds. En quelque sorte, il correspond à une avance sur un revenu escompté.
Dans sa convention de compte, notre correspondant était autorisé à être débiteur sur trente jours consécutifs. Cette situation débitrice pouvait aussi bien lui être utile pour gérer un décalage rentrées/sorties de début de mois que l’aider à passer certaines fins de mois difficiles.Mais au terme de trente jours d’affilé dans le rouge, sans retour à une situation créditrice, il déroge aux conditions d’usage de cette facilité. D’où possibilité pour la banque d’y mettre un terme, pour non-respect des conditions contractuelles.
> Les découverts autorisés aux particuliers peuvent être decourte durée , car valable pour faire face à des difficultés de trésorerie ponctuelles – une quinzaine de jours : on parlera alors de « facilité de caisse » – ou d’unedurée plus longue– 30 jours pour notre correspondant – mais toujours de moins de 90 jours. Supérieurs à trois mois, ils constituent un crédit, l’établissement bancaire étant tenu légalement de présenter à son client une offre de prêt personnel. > Une mesure à mettre en œuvre, qui soulagerait de nombreux retraités percevant de basses pensions, face à des échéances de dépenses en début de mois serait de leur verser leur retraite de base du régime général de Sécurité sociale l e 1 erdu moiset non le 9 en moyenne comme actuellement. L’avancement de la date de paiement au 1 erde chaque mois, s’il soulève des difficultés techniques et financières, est à l’étude, mais reste pour l’heureun objectif à terme .

decouvert banque postale plus de 30 jours

Tous les posts

Les posts
Les posts vérifiés

Politique
Faits-divers
Médias
Web
Conso
Près de chez moi
Avec Lepost.fr soyez premier sur le buzz. En quelques clics découvrez toute l’actualité politique, faits-divers, médias, web et conso ainsi que l’actu people, l’actu radio, ou encore l’actu télé et film. L’actu ciné et l’actu des stars n’auront plus le moindre secret pour vous grâce au Post.fr qui combine la rigueur d’un journal en ligne et la liberté de ton d’un blog. Votre actualité locale est privilégiée dans la section « près de chez moi ».
16/10/2008 à 23h24 – mis à jour le 20/11/2008 à 12h00|vues | réactions
Fidèle client de la Banque Postale depuis 1988, j’ai été privé dernièrement de mon découvert autorisé de 100 Euros.
Ayant dépassé la limite de 30 jours de découvert autorisé, j’ai donc perdu mon autorisation de découvert. Dans ce cas de figure, il suffit que je réapprovisionne mon compte. Lorsque il redevient positif, mon découvert est à nouveau utilisable au bout de J+5.
Cela se passe comme cela avec la Banque Postale depuis des années. Bien sûr la période légale de découvert est ponctionnée de frais, et la période au delà de la période légale de 30 jours également. Cela s’appelle les intérets débiteurs, ils sont au TEG annuel de 15,96% ainsi que les AGIOS au taux variable de 14,30% à 15,60%.
Seulement cette fois-ci après avoir recrédité mon compte et comblé mon découvert s’élevant à 99,58 €, plus de découvert autorisé.
Je contacte donc la Banque Postale pour en connaitre la raison :
L’employée de la Banque Postale : « Monsieur vous êtes fiché à la Banque de France, vous ne pouvez donc plus prétendre à votre découvert autorisé de 100 € »
Moi : « Mais cela fait longtemps que je suis fiché Madame  »
L’employée de la Banque Postale : « Je ne sais pas mais ce qui est sur c’est que vous n’avez plus le droit à votre découvert »
Moi : »Donc je n’ai plus qu’une seule solution : clôturer mon compte ?  »
L’employée de la Banque Postale : « Si vous clôturez votre compte Monsieur, vous ne pourrez pas en ouvrir ailleurs étant donné que vous êtes fiché…  »
L’employé de la Banque Postale a raison puisque j’avais saisie la commission de surendettement de la Banque de France en…octobre 2007.
Le problème c’est que depuis cette date je suis fiché à la Banque de France et la Banque Postale a continué à me permettre l’utilisation de mon découvert de 100 Euros, même lorsque je dépassais le délai légal, sans jamais me mentionner mon fichage à la Banque de France.
Mais en ce mois d’octobre 2008, il semble que mon découvert ne soit plus possible. J’ai donc attribué ce revirement à la crise économique. Je me suis dis que la Banque Postale avait certainement besoin de récupérer les découverts de centaine de milliers de petits clients :ceux qui ne diront rien .
Alors tant pis pour ce découvert, même si j’en avais vraiment besoin, je fais une croix dessus.
Comme je vais faire une croix sur mon compte CCP que je possède depuis 1988.Plus de compte chez vous, plus d’intérets débiteurs, plus d’agios, plus de frais annuels VISA electron, plus de frais trimestriels de tenue de compte, plus de courriers papiers dans ma boite aux lettres tous les 3 jours pour me signaler que mon découvert n’est pas régularisé ou pour me signaler qu’il l’est.
banque
,banque postale
,découvert
,découvert supprimé
,bye-bye la banque postale
,Economie

decouvert banque postale plus de 30 jours

   FORUM HardWare.fr

   Discussions

   Société

  Interdit bancaire ?
Message édité par Nico54 le 20-01-2007 à 16:34:00
Aller à :

Service client shop.hardware.fr Hardware Hardware – Périphériques Ordinateurs portables Overclocking, Cooling & Modding Electronique, domotique, DIY Technologies Mobiles Apple Video & Son Photo numérique Jeux Video Windows & Software Réseaux grand public / SoHo Systèmes & Réseaux Pro Linux et OS Alternatifs Programmation Graphisme Achats & Ventes Emploi & Etudes Seti et projets distribués Discussions Messages privés

   FORUM HardWare.fr

   Discussions

   Société

  Interdit bancaire ?
Salut tout le monde     Je vous explique la situation sans faire de prélude 3615 mylife dont tout le monde se fiche.
  Ma copine s’est retrouvé il y a peu à découvert (-1200€, découvert autorisé de 650€).
Donc elle reçoit un courrier avec A/R en date du 30 Décembre lui indiquant qu’elle était à découvert d’un montant de 680€ (650€ autorisés) et qu’il fallait régulariser cette situation dans un délai maximum de 15jours. Son seuil de découvert est également abaissé à 1€ (normal).
Je la renfloue donc au plus vite, cependant d’autres paiements en attentes interviennent, bref, chaque fois je régule sa situation.
Malheureusement, par manque de vigilance, elle se retrouve cette semaine (elle n’effectue plus d’achat par aucun moyen sauf liquide depuis ce courrier)  -80€ pour un paiement qui a été différé.
  Elle a donc reçu un courrier, un peu paniquée, dont le corps est le suivant :
  Votre compte présente toujours un solde débiteur de -80€ en dépassement de son autorisation et ceci en dépit des interventions de notre part et de vos engagements.
  Je vous confirme que votre compte ne permet plus désormais le paiement des règlements émis par vous et qui se présentent ce jour. Comme je vous en avais avisé, ce fonctionnement anormal de votre compte entraîne dès ce jour des rejets d’opérations et notamment certains rejets de chèques.
  Pour ces opérations de rejets vous recevrez sous quelques jours les lettres d’injoinction reprenant les chèques rejetés.
  Afin de ne pas conserver une telle situation qui affecte votre crédit bancaire (vous êtes déclaré comme interdit de chèque dès à présent à la Banque de France), je vous invite à la régulariser au pàlus vite, par tout moyen à votre convenance et à ne plus l’aggraver. Tout nouveau règlement effectué par vous ne peut plus être payé sur votre compte.
    Plusieurs questions se posent alors :
 – Elle me certifie n’avoir émis aucun chèque, je ne comprend donc pas pourquoi elle serait sous le coup d’une injonction ?    – Avec qui doit elle prendre contact pour ne garder aucune séquelle de cette situation ?
 – Comment se fait il que le délai de 15 jours entre le courrier demandant le réglement expresse de la somme dûe et l’envoie de ce courrier n’ai pas été respecté ? (le courrier relatif à l’interdit bancaire est daté du 10 janvier).
    Merci de votre aide  
y aura aucune trace si elle regularise au plus vite (7 ou 15j il me semble)
Ok, mais elle a reçu le courrier aujourd’hui :|
(daté du 10 janvier, celà fait donc 6 jours, merci la poste)
bah ensuite ca coutera plus cher pour regulariser surtout
ok merci, sinon au sujet de mes autres questions, cay pas bizzare ?
tu disais sur le topic « votre epargne » que t’étais pété de pognon alors
au lieu de la régulariser à hauteur de ses emmerdes, dépannes la vraiment un bon coup.
tu disais sur le topic « votre epargne » que t’étais pété de pognon alors
au lieu de la régulariser à hauteur de ses emmerdes, dépannes la vraiment un bon coup.
je ne suis pas plein de pognon :[
j’ai un revenu normal, pas mal de patrimoine certes.
  enfin bref je l’ai bien dépanné, je m’inquiète cependant sur sa situation.
et également sur la bizzarerie de ce courrier sans A/R, qui fiche à la banque de france alors qu’il n’y a aucun chèque émis, et pour un montant qui me parait bien dérisoire au vue de tout ce qu’elle devait régler
Votre compte présente toujours un solde débiteur de -80€ en dépassement de son autorisation et ceci en dépit des interventions de notre part et de vos engagements.
  Je vous confirme que votre compte ne permet plus désormais le paiement des règlements émis par vous et qui se présentent ce jour. Comme je vous en avais avisé, ce fonctionnement anormal de votre compte entraîne dès ce jour des rejets d’opérations et notamment certains rejets de chèques.

Pour ces opérations de rejets vous recevrez sous quelques jours les lettres d’injoinction reprenant les chèques rejetés.
  Afin de ne pas conserver une telle situation qui affecte votre crédit bancaire (vous êtes déclaré comme interdit de chèque dès à présent à la Banque de France), je vous invite à la régulariser au pàlus vite, par tout moyen à votre convenance et à ne plus l’aggraver. Tout nouveau règlement effectué par vous ne peut plus être payé sur votre compte.
    Plusieurs questions se posent alors :
 – Elle me certifie n’avoir émis aucun chèque, je ne comprend donc pas pourquoi elle serait sous le coup d’une injonction ?    – Avec qui doit elle prendre contact pour ne garder aucune séquelle de cette situation ?
 – Comment se fait il que le délai de 15 jours entre le courrier demandant le réglement expresse de la somme dûe et l’envoie de ce courrier n’ai pas été respecté ? (le courrier relatif à l’interdit bancaire est daté du 10 janvier).
    Merci de votre aide  
  C’est une phrase bateau ça. Il faut qu’elle aille à la banque demander des explications directement. Elle doit remettre son compte à flot, payer ce qu’elle doit.   Si toutefois, il y a des chèques elle doit attendre de recevoir le courrier de la banque (avec les chèques rejeté dedans) aller les payer en liquide et faire écrire sur les chèques rejetés : payé en liquide ce jour, daté et signé par la personne qui reçoit l’argent.
Ensuite elle dépose les chèques (plus sans doute de la paperasse) à la banque pour preuve du paiement.
  La procédure normale ensuite, est que la banque va demander à la banque de France de lever l’interdiction bancaire (si il y en a vraiment une). Il y a sans doute des frais à payer, une fois tout payé elle recevra une notification de régularisation de la situation avec un avertissement : son compte ne devra plus avoir de soucis entrainant un signalement à la banque de France pendant 5 ans sinon c’est l’interdit bancaire définitif.
son compte ne devra plus avoir de soucis entrainant un signalement à la banque de France pendant 5 ans sinon c’est l’interdit bancaire définitif.
Je me suis mal exprimé… C’est l’interdit bancaire réel et appliqué pendant 5 ans (i.e. : pas de chéquier, pas de carte autre qu’une carte de retrait et interdiction d’avoir un compte en négatif).
je ne suis pas plein de pognon :[
j’ai un revenu normal, pas mal de patrimoine certes.
  enfin bref je l’ai bien dépanné, je m’inquiète cependant sur sa situation.
et également sur la bizzarerie de ce courrier sans A/R, qui fiche à la banque de france alors qu’il n’y a aucun chèque émis, et pour un montant qui me parait bien dérisoire au vue de tout ce qu’elle devait régler
  Pour bosser dans le rachat de crédit, je peux te confirmer la croissance exponentielle du nombre de gens fichés pour des montants relativement dérisoires.
je ne suis pas plein de pognon :[
j’ai un revenu normal, pas mal de patrimoine certes.
  enfin bref je l’ai bien dépanné, je m’inquiète cependant sur sa situation.
et également sur la bizzarerie de ce courrier sans A/R, qui fiche à la banque de france alors qu’il n’y a aucun chèque émis, et pour un montant qui me parait bien dérisoire au vue de tout ce qu’elle devait régler
  Le chèque a peut-être été émis il y a plusieurs mois, le problème du chèque est qu’on sait quand on le fait mais jamais quand il va être débité, elle a pointé tous ses chèques émis depuis un an pour voir si il n’y en avait pas un ou deux qui n’avait jamais été encaissé ?
Dans le même genre à la poste (enfin banque postale…)…
J’ai été à découvert plus de 30 jours (45 euros de découvert le 30eme jour…) , ils m’ont prévenu par courrier normal (sans AR) 5 jours avant la fin des 30 jours, ce courrier, n’étant pas chez moi, je l’ai reçu au 35eme jour… Directement j’appelle le service financier qui me dit que c’est bon… qu’ils n’ont rien fait, que je n’ai qu’à régulariser (ils me menaçaient de me retirer ma CB). Donc je fonce à la poste et je fous 500 euros sur le compte…
  Devant partir à l’étranger le lendemain, je pars l’esprit léger…   J’arrive sur place et bien sûr impossible d’utiliser la CB… (très pratique…). Je rentre en France 3 jours après. J’appelle et on me dit que je n’ai jamais appelé le service, qu’ils m’ont retiré la CB et qu’ils vont me ficher à la banque de France. Pour -45 euros (et au moment de l’appel j’avais 1000 euros sur le compte…). Je commençais à devenir fou là… surtout que j’ai qques économies sur un livret A et un PEL chez eux.
J’appelle mon conseiller financier qui me dit que c’est n’importe quoi et me demande de venir tout de suite.   J’y vais et en 5 min montre en main me voilà en train de signer un papier pour une nouvelle CB (donc en gros on me la retire mais on me la redonne tout de suite, la logique même…).
10 jours passent, rien. J’appelle, on me dit que j’aurais dû recevoir un courrier me disant que ma demande a été refusée…  Je revois le conseiller qui relance la procédure, appuyée par le directeur d’agence…
10 jours passent, encore refusé (sans me le signaler bien sûr).
  Là j’en ai ma claque, je leur laisse une chance, ils relancent… Ca passe. Aujourd’hui je reçois ma CB, j’avais demandé une visa et j’ai une mastercard…
  Je crois que je vais jamais m’en sortir là. Tout ça pour 45 euros. En tout ça a duré 1 mois et demi entre le moment où j’ai eu le courrier et où j’ai enfin la carte, tout ça pour 45 euros.
  Maintenant que je sais que je suis pas fiché, que j’ai une cb, j’ai tout le temps pour chercher une autre banque…
  edit : le pire étant que ce découvert autorisé je l’ai jamais demandé… on me l’a filé d’office. Mon compte est régulièrement approvisionné, c’était le 1er incident… J’étais à 2 doigts d’être fiché banque de France pour un découvert non demandé et utilisé à même pas 10%…
  bah tu vois ou que c’est definitif (5ans obligatoire) en cas de recidive meme si tu regularises ?
  « Sauf régularisation, l’interdiction dure 5 ans. »
« Sauf régularisation, l’interdiction bancaire est enregistrée pour 5 ans  »
bah tu vois ou que c’est definitif (5ans obligatoire) en cas de recidive meme si tu regularises ?
  « Sauf régularisation, l’interdiction dure 5 ans. »
« Sauf régularisation, l’interdiction bancaire est enregistrée pour 5 ans  »
L’interdiction perdure jusqu’à la régularisation totale (règlement des chèques et de l’éventuelle pénalité libératoire), ou en l’absence de régularisation, durant cinq ans. (sourcehttp://www.bnpparibas.net/banque/p […] 1007152950 )
  Je partais dans l’absolu sur une absence totale de régularisation…
Salut tout le monde     Je vous explique la situation sans faire de prélude 3615 mylife dont tout le monde se fiche.
  Ma copine s’est retrouvé il y a peu à découvert (-1200€, découvert autorisé de 650€).
Donc elle reçoit un courrier avec A/R en date du 30 Décembre lui indiquant qu’elle était à découvert d’un montant de 680€ (650€ autorisés) et qu’il fallait régulariser cette situation dans un délai maximum de 15jours. Son seuil de découvert est également abaissé à 1€ (normal).
Je la renfloue donc au plus vite, cependant d’autres paiements en attentes interviennent, bref, chaque fois je régule sa situation.
Malheureusement, par manque de vigilance, elle se retrouve cette semaine (elle n’effectue plus d’achat par aucun moyen sauf liquide depuis ce courrier)  -80€ pour un paiement qui a été différé.
  Elle a donc reçu un courrier, un peu paniquée, dont le corps est le suivant :
  Votre compte présente toujours un solde débiteur de -80€ en dépassement de son autorisation et ceci en dépit des interventions de notre part et de vos engagements.
    Je vais essayer de t’expliquer comment cela se passe car j’ai eu un peu ce mème problème avec ma banque et j’ai demandé des explications.
    Je vous confirme que votre compte ne permet plus désormais le paiement des règlements émis par vous et qui se présentent ce jour. Comme je vous en avais avisé, ce fonctionnement anormal de votre compte entraîne dès ce jour des rejets d’opérations et notamment certains rejets de chèques.
  Pour ces opérations de rejets vous recevrez sous quelques jours les lettres d’injoinction reprenant les chèques rejetés.
  Afin de ne pas conserver une telle situation qui affecte votre crédit bancaire (vous êtes déclaré comme interdit de chèque dès à présent à la Banque de France), je vous invite à la régulariser au pàlus vite, par tout moyen à votre convenance et à ne plus l’aggraver. Tout nouveau règlement effectué par vous ne peut plus être payé sur votre compte.
    Plusieurs questions se posent alors :
 – Elle me certifie n’avoir émis aucun chèque, je ne comprend donc pas pourquoi elle serait sous le coup d’une injonction ?    – Avec qui doit elle prendre contact pour ne garder aucune séquelle de cette situation ?
 – Comment se fait il que le délai de 15 jours entre le courrier demandant le réglement expresse de la somme dûe et l’envoie de ce courrier n’ai pas été respecté ? (le courrier relatif à l’interdit bancaire est daté du 10 janvier).
    Merci de votre aide  
  Quand tu as un découvert autorisé, exemple de 500 € et que des chèques se présentent alors que tu as atteint ton seuil autorisé, tu reçois dans un premier temps, une lettre recommandée avec AR t’expliquant qu’en raison de ton solde débiteur de tant, celui ci n’a pas permis de payer le chèque n° tant  pour un montant de tant. Tu as un délai de 15 jours pour régulariser ta situation, c’est à dire mettre ton découvert en dessous du seul autorisé, de façon à ce que celui ci puisse être régle. Pendant ces 15 jours, ton chèque est mis en suspend jusqu’au délai. Passé ce délai, si tu ne mets pas un peu d’argent, le rejet est confirmé mais en réalité tu ne le sais pas, tu ne le vois pas sur tes relevés. Seul le bénéficiaire di chèque te prévient par courrier, tu vas règler en espèce ou CB, tu récupère le chèque impayé et tu le donne à ta banque et s’il n’y a pas d’autres chèques refusés, elle retire l’interdiction bancaire.
  Mais pour retirer cette interdiction, il faut que tous les chèques refusés soit honorés dans les délais, sinon, il faut acheter des timbres fiscaux.
  Tant que l’interdiction d’émettre des chèque n’est pas retiré, si un autre chèque se présente, elle risque des frais de 27,99 € pour présentation de chèque pendant une interdiction mème si l’argent est disponible sur  le compte. Il se peut que ta copine ai fait des achats et réglé en plusieurs fois, en faisant plusieurs chèques anti datés et là, elle aura des frais bancaires.
  Donc, il faut que tous les chèques soient payés avec la preuve et l’interdiction sera retirée
   
lol c’est gentil mais :
1. c’est réglé
2. elle n’a jamais fais de chèques sans provisions
  Il s’est tout simplement agit d’une erreur de leur part… erreur assez génante pour leur crédibilité certe
alors plusieurs choses ont ete dite sur ce forum.
Tt d abord le delai pour ne pas que le cheque soit rejetté, et mise en attente, c est 2 jours apres la reception du courrier , c est la loi MURCEF qui prevoit cela, durant ce delai vous devez deposer de quoi regulariser le cheque.
  Si ce delai est depassé, vous etes fiché à la banque de france (fichier central des cheques).
  Pour regulariser, soit vous recuperez le cheque aupres du commercant (contre reglement en liquide par ex), soit le cheque se represente sur le compte et il peut etre honoré (le solde est suffisant) ou soit on fait consigner le montant du cheque sur un compte interne en attente que le cheque se represente, ceci etant, cela regularise.
  Ensuite, si tu as regularisé ds les 2 mois, tu n as pas de timbres fiscaux a regler, sinon t es bon pour les payer.
Tu vas à la banquie avec tt ca (jamais depasser le delai de 2 mois, sinon les timbres sont a regler), et tu demandes la regul, la banque envoie à la BDF la regularisation, et celle ci purge son fichier, ce qui leve cette interdiction.
  En cas d absence de regularisation, tu seras fiché 5 ans, apres 5 ans, tu repars nickel, mais tu es tjrs redevable des sommes aupres des commercants « escroqués ».
  Des que tu depasses ton auto de decouvert, ou tu depasses le nombre de jours de decouvert autorisé consecutif,;tu peux etre suceptible de rejet……a toi de faire gaffe et attention à ces cheques laissés et payable en plusieurs fois, meme si le cheque est anti daté, le commercant peut tout presenter d un seul coup, en effet qd tu fais un cheque tu es censé avoir la provision suffisante et disponible…………..
    voila pour la procedure de regul d un cheque.
  L interdiction bancaire , t empeche de faire des credits, d ouvrir un compte ailleurs (sauf exception) et d avoir une carte visa classique.
  @+ !
alors plusieurs choses ont ete dite sur ce forum.
Tt d abord le delai pour ne pas que le cheque soit rejetté, et mise en attente, c est 2 jours apres la reception du courrier , c est la loi MURCEF qui prevoit cela, durant ce delai vous devez deposer de quoi regulariser le cheque.
  Si ce delai est depassé, vous etes fiché à la banque de france (fichier central des cheques).
  Pour regulariser, soit vous recuperez le cheque aupres du commercant (contre reglement en liquide par ex), soit le cheque se represente sur le compte et il peut etre honoré (le solde est suffisant) ou soit on fait consigner le montant du cheque sur un compte interne en attente que le cheque se represente, ceci etant, cela regularise.
  Ensuite, si tu as regularisé ds les 2 mois, tu n as pas de timbres fiscaux a regler, sinon t es bon pour les payer.
Tu vas à la banquie avec tt ca (jamais depasser le delai de 2 mois, sinon les timbres sont a regler), et tu demandes la regul, la banque envoie à la BDF la regularisation, et celle ci purge son fichier, ce qui leve cette interdiction.
  En cas d absence de regularisation, tu seras fiché 5 ans, apres 5 ans, tu repars nickel, mais tu es tjrs redevable des sommes aupres des commercants « escroqués ».
  Des que tu depasses ton auto de decouvert, ou tu depasses le nombre de jours de decouvert autorisé consecutif,;tu peux etre suceptible de rejet……a toi de faire gaffe et attention à ces cheques laissés et payable en plusieurs fois, meme si le cheque est anti daté, le commercant peut tout presenter d un seul coup, en effet qd tu fais un cheque tu es censé avoir la provision suffisante et disponible…………..
    voila pour la procedure de regul d un cheque.
  L interdiction bancaire , t empeche de faire des credits, d ouvrir un compte ailleurs (sauf exception) et d avoir une carte visa classique.
  @+ !
  La loi MURCEF ne dit pas que c’est deux jours pour régulariser. Elle dit « le client doit dans un délai raisonnable déposer une provision suffisante sur le compte afin d’honorer les chèques qui se présentent ».
Par contre les chèques de moins de 15€ sont payés automatiquement par la banque.
  Le délai des deux mois pour ne pas payer les pénalités libératoires ne s’applique que si c’est le 1er incident aux cours des douze derniers mois. Sinon si c’est le 2ème ou 3ème (toujours dans les 12 derniers mois) les pénalités se mettent automatiquement que tu régularises le lendemain du rejet ou trois mois après. A partir du 4ème incident les pénalités sont doublés.     Le calcul des pénalités :
  5€ pour les chèques de moins de 50€
et 22€ par tranche de 150€ si le chèque fait plus de 50€.
  Tu es interdit bancaire au moment où tu reçois la lettre d’injonction te demandant de remettre tous tes moyens de paiement (chèquier + CB). Tu l’es pendant 5ans sauf si tu régularise entre tant. Dès que la mainlevée est faite par la BDF, il n’y a aucune trace que tu a étais interdit bancaire.
Le delai de 2 jours est celui appliqué par les banques, qui doivent rejeter de tte façon avant 7 jours………
Ceci est logique, car la loi dit aussi que lorsque l on emet un cheque la provision doit etre suffisante, ce principe n est pas remis en cause, mais le client peut en cas d erreur redeposer tres vite ce qu il manque…….
  concernant le moment ou tu es IB , c est ce que j avais indiqué plus haut….
 
Bonjour,
  je sollicite votre aide pour question d’interdit bancaire
  Depuis 2004 je suis en interdit bancaire
  j’ai fait des chèques sans provisions, le problème comme cela fait un moment je ne sais plus à qui j’ai fait ces chèque
  j’ai changé de ville est ce que c’est possible de régulariser la situation auprès de la banque de France de la ville ou je suis.
  Ou il y a un autre moyen
  Merci de vos conseils
 
Bonjour,
  je sollicite votre aide pour question d’interdit bancaire
  Depuis 2004 je suis en interdit bancaire
  j’ai fait des chèques sans provisions , le problème comme cela fait un moment je ne sais plus à qui j’ai fait ces chèque
  j’ai changé de ville est ce que c’est possible de régulariser la situation auprès de la banque de France de la ville ou je suis.
  Ou il y a un autre moyen
  Merci de vos conseils
 
Ca c’est très con, tu mérites ta situation pour le coup.
   
Super constructif potemkin ..
Pour le coup doumia6, il me semble que les chèques ont une durée de validité de 1 an et un jour (ou un an et une semaine) ce qui fait que tous les chèques que tu as pu émettre il y a deux sont tous invalides.
Super constructif potemkin ..
Pour le coup doumia6, il me semble que les chèques ont une durée de validité de 1 an et un jour (ou un an et une semaine) ce qui fait que tous les chèques que tu as pu émettre il y a deux sont tous invalides.
Désolé mais ça n’était pas le but, j’ai perçu ce post de la même manière qu’un « J’ai pris en magasin un Ipod nano sans le payer, et je me retrouve en garde à vue, que faire? »
Merci pour ta réponse
  que dois je faire pour ne plus être en interdit bancaire
  merci
  Forum  | 
HardWare.fr  |  News  |  Articles  |  PC  |  Prix  |  S’identifier  |  S’inscrire  |  Aide  |  Shop

decouvert banque postale plus de 30 jours

suspension de mon découvert à la banque postale
 Sujet :suspension de mon découvert à la banque postale
1
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Message édité par trysha le 23/04/2011 à 10:09:36
1
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Aller à :

Annonces L’aspirateur en folie Actualités Actualités : politique Les mariées de l’année Mariage Banque Démarches administratives Divorce Impôts Justice et droit Nuisances sonores PACS, union libre Pétitions Rentrée des classes Retraite Scolarité, éducation Travail Astuces pour la maison et le linge Bâtir ou retaper sa maison Bricolage Décoration Jardinage Préparer Noël Acheter et vendre sur Internet (LeBonCoin, PriceMinister, EBay) Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux Informatique, photos, vidéo, MP3 Internet Mobiles et opérateurs Automobile Permis de conduire Voyages Parcs de loisirs Cinéma, télé, livres, musique Collections, hobbies et activités manuelles Vin, oenologie Forum libre vie pratique

Le Club Doctissimo vous permet d’ accéder gratuitement au plus grand forum francophone
Plan du site Plan
de la rubrique santé Santé Médicaments Psychologie Nutrition Beauté Mode Forme Sexualité Recettes Environnement
Guide santé Encyclopédie
médicale
Atlas du corps humain Dictionnaire médical Analyses
médicales
Examens radio
Guidematernités
Guidethalasso Urgences
Communautés Forum Club Doctissimo Chat Lagardère Lagardère Entertainment
Ticker Carte de voeux

Mini-sites Saint-Valentin Noël Fête
des mères Soldes
Index Santé Index
1 Santé Index
2 Santé Index
3 Santé Index
4 Index
Médicaments Index
Grossesse Index
Bébé Index
Nutrition Index
Beauté Index
Forme Index
Psychologie Index
Hommes Index Sexualité Index Environnement Index Mode
Services Recherche Newsletter News Santé des
voyageurs Météo Prénoms
Les grands dossiers santé sur
Doctissimo
Arrêter
de fumer Dents Diabète Cancer Cholestérol Grippe Alourdes Mal
de dos Mal
au ventre Obésité Régime
Rhumatismes Stress Vastarel
Qui
sommes-nous ?|Recrutement|Contacts|Espace
Annonceurs|Doctissimo
en page de démarrage|Doctissimo
dans vos favoris|Charte
d’utilisation|Notice légale©Doctissimo

decouvert banque postale plus de 30 jours

JeChange.fr
Logo représentant la lettre «C» composée de deux flèches en rotation horaire autour d’un point central.

JeChange.pro
Logo représentant la lettre «C» composée de deux flèches en rotation horaire autour d’un point central.

Notez que certaines  banques sur Internetne facturent pas les commissions d’intervention, contrairement aux banques de réseau.
Nous vous conseillons de vous référer à votre convention de compte et d’examiner les conditions que doit respecter votre banque pour modifier votre autorisation de découvert. En effet si vous n’êtes pas au courant de sa diminution,  il y a de forte chances que votre établissement ne vous ait ni adressé de courrier, ni donné de préavis (ce qui est un minimum raisonnable !).
Cela vous donnerait le droit d’exiger la remise à 500 euros de votre autorisation de découvert permettant ainsi à votre chèque d’être honoré. Vous pourrez également obtenir le remboursement des frais qu’ont occasionné cet incident.
Bien sûr, votre banque souhaitant réduire votre autorisation, elle sera libre de demander à nouveau sa diminution,  en respectant cette fois les formes (information et préavis) qu’elle s’impose elle même.
Quoiqu’il en soit si votre banque cherche à diminuer votre découvert ce n’est pas sans raison…c’est que le fonctionnement de votre compte pose problème, si votre découvert n’est jamais dépassé peut être est ce alors  les 15 jours maxi de débit  que vous dépassez régulièrement ?
Votre compte doit rester au moins une journée créditeur ne serait-ce que d’un centime entre chaque utilisation de votre facilité de caisse.
Prenez rdv avec votre conseiller pour avoir toutes les explications, et s’il reste inflexible sur sa volonté de diminuer votre autorisation, essayez de le convaincre de mettre en place un plan de réduction progressive de cette autorisation (400, puis 300, etc….).
Si votre banque ne vous répond pas, « forcer lui un peu la main » en lui adressant votre demande par lettre recommandée, adressez-vous au responsable de l’agence si c’est votre conseiller qui ne vous répond pas, ou au service commercial de la banque si c’est le directeur qui ignore vos demandes d’information.
Les agios sont prélevés normalement par trimestre, donc s’il s’agit bien d’intérêts débiteurs (et non de commissions d’intervention ou d’ autre frais), et cela indiquerait qu’entre janvier et le 07/04 vous ayez eu un très gros découvert… à titre indicatif un découvert de 300 000 euros sur une journée au taux de 15 % donnerait environ 120 euros d’agios…
Une explication pourrait être un débit en valeur causé par un très gros chèque déposé sur votre compte et retiré le jour même (remboursement de prêt immobilier par exemple).
En effet les banques appliquent généralement des dates de valeur sur les chèques, ainsi un chèque enregistré sur votre compte le 15 du mois, bien que crédité le 15 ne comptera en valeur que pour le 16… Supposons que le 15 soit un vendredi, et la valeur de votre chèque comptera alors pour le 18 (1er jour ouvré suivant), soit 3 jours plus tard !
Si vous retirez les fonds le 15, vous ne vous rendrez pas compte d’être débiteur mais vous le serez  en valeur, jusqu’à 3 jours dans notre exemple.…
Quels que soient les revenus et leurs provenances, une banque est libre de vous donner une autorisation de découvert  ou pas…
L’ancienneté dans votre banque, le fonctionnement de votre compte (présence de rejets de prélèvements ou pas), le fait que vous épargnez ou non, les moyens de paiement dont vous disposez (si votre banque vous fait assez confiance pour vous vous munir d’un chéquier ou d’une carte sans contrôle de provision, il n’est pas logique qu’elle ne vous fasse pas confiance pour un découvert)  etc.  sont autant de facteurs qui vous feront gagner la confiance de votre banquier.
Traditionnellement, un découvert s’établit en fonction des revenus domiciliés et/ou des avoirs dont vous disposez dans votre banque.
1 500 euros de revenus issus d’un travail en CDI pourrait vous faire prétendre à une autorisation de 500 euros minimum, mais attention, dans votre cas il s’agit de revenus de la CAF et qui sont en plus pour partie insaisissables (il faudrait voir le détail de vos prestations), ce qui pourrait tout à fait expliquer la position de votre banque.
N’hésitez pas à comparer pour voir si la concurrence accéderait à votre demande.
Il est parfois difficile pour un banquier de trouver le bon compromis entre la rigueur absolue qui consisterait à rejeter la moindre opération en dépassement et qui pourrait également vous mettre en colère, et à l’inverse le soutien abusif de son client (parfois par empathie parce qu’il le connaît, ou parfois parce que les commissions d’interventions génèrent du chiffre pour la banque…).
Leur reprocher un soutien abusif est possible mais aléatoire, et seul un juge pourrait en décider à l’issue d’une procédure contentieuse.
Ce que vous pouvez exiger en revanche, c’est la transformation de ce découvert en crédit consommation si votre compte n’est pas repassé créditeur depuis 90 jours.
La loi Scrivener  impose en effet aux banques de ne pas laisser leur client plus de 90 jour à découvert, au-delà de cette durée le découvert doit être requalifié en crédit consommation.
Vous ne pouvez pas exiger de votre banque la reprise de vos prêts, surtout s’ils ont été faits ailleurs (ils préféreront laisser le risque là où il est si votre situation est compliquée), vous pouvez toutefoisconsultez des courtiers en rachat de crédit .
Pour maximiser vos chances, il est très important d’avoir 3 mois de relevés de compte présentant le minimum de rejets et d’incidents (maxi 2 ou 3 par mois).
Tout d’abord, il est totalement illégal que votre employeur vous paie à l’aide d’un chèque de client…
Outre les risques qu’il vous fait supporter en cas d’impayé, cette manœuvre peut lui permettre de frauder le fisc et les organismes sociaux.
Vous devriez lui faire comprendre que vous ne pouvez pas travailler ainsi et exiger de sa part la prise en charge des frais bancaires occasionnés par ce procédé.
La banque doit vous laisser un minimum en cas de saisie sur votre compte mais là, il ne s’agit pas d’une saisie mais de dépenses que vous avez vous-même initié alors que le chèque était crédité sur votre compte mais indisponible.
En effet, la banque tirée en France (celle du client de votre employeur donc) a 8 jours pour refuser le paiement du chèque pour défaut de provision, mais quasiment tous les établissements n’attendent pas la disponibilité effective du chèque pour vous le créditer, au risque de devoir le retirer en cas d’impayé.
Prenez rdv avec votre conseiller pour lui expliquer la situation et trouver une solution.
Si vous revenus et votre situation le permettent, demandez un crédit amortissable pour rembourser le découvert, tout en sollicitant la réduction de votre autorisation à des proportions plus raisonnables (30 à 50 % des revenus domiciliés maxi) afin de ne pas recommencer à vous retrouver dans cette situation.
Si votre banque ne veut pas vous octroyer de prêt et/ou ne veut pas vous laisser le bénéfice de votre autorisation de découvert, acceptez sa résiliation et insistez en argumentant sur l’intérêt que votre banque aurait  à le substituer à un crédit amortissable.
En effet cela ne change rien pour la banque, vous lui devrez toujours autant, mais elle contractualise et officialise ainsi sa créance, augmente ses chances d’en être remboursée, règle les problèmes que le fonctionnement de votre compte lui pose et maîtrisera mieux le risque (cela peut éventuellement s’accompagner d’autres mesures visant à maîtriser le risque et que vous pourriez accepter, comme le remplacement de vos moyens de paiements par des moyens plus sécuritaires pour la banque, la mise en place d’un épargne programmée minime, etc…).
En cas de refus de votre agence, prenez l’initiative de demander à ce que votre dossier soit transféré à leur service contentieux  (le mot  « contentieux » ne doit pas vous effrayer!), isoler des créances et instaurer des plans de remboursement est leur quotidien, et face à un client qui ne fait pas l’autruche les choses peuvent très bien se passer et avec souvent bien plus de souplesse qu’en agence…
En tout état de cause, si vos revenus sont faibles et les incidents nombreux et répétés depuis plusieurs mois votre banque doit vous faire profiter des dispositions du décret n° 2014-738 du 30 juin 2014 à destination des personnes en situation de fragilité financière.
Celui-ci prévoit tous les services de base pour un tarif ne devant pas excéder 3€/mois et surtout un plafonnement et une tarification spécifique des incidents bancaires.
En ultime recours, un découvert étant un crédit, vous pouvez vous tourner vers la banque de France pourdéposer un dossier de surendettement .
 Vous serez « aussi riche » sans autorisation de découvert qu’avec (vous avez autant d’argent avec 500 euros sur le compte et pas d’autorisation, qu’avec 300 et une autorisation de 200… sauf que dans le premier cas vous n’avez pas d’agios !) , c’est donc la transition vers l’absence de découvert qu’il vous faut négocier avec votre banquier, afin que celle-ci soit la moins douloureuse possible.
Vous pouvez ainsi lui demander 150 € d’autorisation de découvert pour ce mois ci, 100 € le mois suivant, etc. Proposez lui de contractualiser cela par écrit s’il est réticent, vous démontrerez ainsi votre bonne foi et votre envie de retrouver une situation plus saine.
Dès que votre compte fonctionnera de façon créditrice, mettez en place une épargne programmée (ne serait-ce que 15 € / mois) sur un livret (LEP, Livret A…).
D’ici 6 mois / 1 an de fonctionnement sans incident et muni d’une petite épargne de précaution, vous serez rassurante et crédible pour lui demander une nouvelle autorisation de découvert.
Votre découvert n’a pas forcément été remis… c’est peut-être votre conseiller qui a forcé l’opération, si jamais vous voyez passer des frais d’incident (ou commission d’intervention) vous saurez que votre prélèvement aura été payé sans autorisation de découvert. Si vous n’avez pas de frais, votre conseiller aura soit remis le découvert sans votre accord formel, soit fait en sorte que l’incident ne soit pas facturé. 
Dans tous les cas il aura vraisemblablement cherché à vous rendre service, car un rejet de prélèvement de prêt immobilier peut être lourd de conséquences.
D’autant qu’il vous a téléphoné, ce que tous les conseillers ne font pas…
En théorie, le banquier ne doit pas payer au-delà du découvert, et un découvert est forcément contractualisé par un document, dans la pratique il est parfois difficile pour le banquier de trouver l’équilibre entre le soutien abusif qui consisterait à tout payer  pour ne pas mettre son client dans l’embarras, même si le découvert est dépassé… (et qui peut être sanctionné par la justice qui dans ce cas peut tout simplement annuler la créance que représente le découvert) et la rigueur absolue qui consisterait à tout rejeter même si le dépassement est d’un centime…
Les 90 jours représentent la limite légale, les 30 jours représentent la limite de « tolérance » de votre banque, en pratique le délai qui est indiqué dans votre convention de compte doit être de 15 jours.
15 jours maximum d’utilisation de votre découvert et le compte doit redevenir créditeur.
Passé ce délai, la banque peut entamer la procédure de résiliation de votre découvert comme stipulé dans votre convention de compte.
Vous accorder un découvert au-delà de vos moyens est un  « soutien abusif » qui peut être répréhensible, de même que la rupture unilatérale et brusque de votre autorisation de découvert, et c’est sur ce dernier point que vous pourrez le plus facilement « l’attaquer ».
Référez-vous à votre convention de compte, le formalisme que la banque s’impose à elle-même pour annuler une autorisation de découvert y est indiqué et vous aurez ainsi tous les arguments pour appuyer votre réclamation.
Logiquement votre banque devrait remettre immédiatement l’autorisation de découvert qui a été résiliée abusivement, rembourser rétroactivement tous les frais occasionnés par la rupture abusive (notamment rejets et commissions d’intervention qui n’auraient pas dû l’être, etc…) et faire la résiliation de votre découvert comme il se doit , c’est-à-dire dans le respect de votre convention de compte.
Étant donné qu’il y a peu de chance que votre compte puisse redevenir créditeur dans les 3 mois  (durée maxi légale d’un découvert) votre banque sera légalement tenue d’isoler la créance pour la transformer en crédit consommation.
Votre ami doit faire allusion au décret n° 2014-738 du 30 juin 2014 relatif aux personnes en situation de fragilité financière, situation qui peut notamment être déduite d’une facturation importante de frais d’incident pendant plus de 3 mois consécutifs (ce n’est qu’un signal et un « symptôme » pour la banque lui permettant de détecter cette situation de fragilité, mais attention, toutes les personnes ayant beaucoup de frais pendant 3 mois consécutifs ne sont pas forcément en fragilité financière).
Les banques confrontées à cela sont tenues de proposer une offre spécifique comportant tous les services bancaires de base pour moins de 3euros / mois et un plafonnement spécifique des frais d’incident (et pas la gratuité !)
S’agissant de virements, vous devriez modifier la date du débit afin d’en choisir une où vous êtes certain que la provision se trouve sur votre compte.
Les règles et frais applicables au découvert bancaire sont extrêmement variables selon que votre convention de compte autorise ou non un passage momentané dans le rouge. Apprenez à distinguer le découvert autorisé d’une simple facilité de paiement et à anticiper au mieux vos mouvements de trésorerie pour éviter des frais inutiles. Comprenez votre situation en vue de négocier au mieux avec votre banquier.
Qui peut prétendre être à l’abri d’undécouvertà la banque, même occasionnel ? Un chèque impayé, un retard d’encaissement, une dépense importante et imprévue, nombreux sont les clients d’établissements bancaires amenés un jour ou l’autre à connaître l’expérience d’un compte débiteur. Uneétude récentedévoile que près d’un Français sur trois vit à découvert quand à l’inverse 35 % d’entre eux qui ne vont jamais au-delà de leur découvert bancaire autorisé. Un tiers des ménages français franchit la limite au moins une fois par mois, 50 % la dépasse une fois par trimestre.
Pourtant, le principe du découvert, autorisé ou non, reste étonnamment méconnu. Une incompréhension des mécanismes en action conduit ainsi à des surprises très désagréables, notamment lorsque lesagios d’un compte à découvert autorisé ou nontombent à la fin du trimestre.
Uncompte en débitaffiche un solde négatif sur votre relevé de compte. Cela veut dire que la banque avance une somme que vous ne possédez pas. On peut donc considérer tout découvert, autorisé ou non, comme un crédit bancaire attaché à uncompte de dépôt . Une situation qui conduit tout naturellement votre agence à facturer des intérêts débiteurs pour chaque jour passé dans le rouge, en fonction de la somme exacte due : ce sont les agios.
Le découvert autorisé s’apparente à un crédit renouvelable rattaché à votre compte de dépôt et accordé par votre banque. En pratique, c’est laconvention de comptequi détermine :
Une autorisation de découvert, ou une facilité de caisse, est destinée à faire face à une dépense exceptionnelle. Le montant de découvert donnera lieu à desagios moins élevéset évitera les frais liés aux incidents de paiement, les fameuses commissions d’intervention (autrefois appelées frais de forçage). Gardez toutefois à l’esprit que ce service reste une mesure non contractuelle et donc entièrement discrétionnaire : la banque est libre de supprimer cet avantage à tout moment et sans avis préalable.
Le client peut cependant demander à augmenter ou diminuer son plafond à tout moment, sous réserve d’acceptation de son conseiller. La souscription à un découvert autorisé est gratuite dans la majorité des établissements bancaires.
Obtenir une autorisation de découvert se révèle être une situation protectrice pour le client qui n’a plus besoin de prévenir son banquier dès que son compte vire au rouge, à condition que la limite autorisée ne soit pas dépassée. La banque, de son côté, s’engage formellement à honorer tous les paiements effectués sur le compte à découvert, toujours dans la limite du plafond fixé. Aucun incident de paiement n’est donc à craindre, et le client n’aura à s’acquitter que des agios, sans autres frais.
La situation la moins favorable est celle dudécouvert non autorisé . Cette situation se produit lorsque la convention de compte ne prévoit aucune autorisation de découvert ou lorsque le plafond de l’autorisation de découvert est dépassée. Dans ces conditions, la banque n’a pas obligation à couvrir un tel découvert, même ponctuel.
Cette situation se traduit très concrètement par le rejet d’un chèque (on parle de chèque sans provision) ou d’un prélèvement, avec en complément les frais exorbitants ( agios majoréset commissions d’intervention) que cela implique.
Cependant, le découvert non autorisé est de plus en plus rare dans la mesure où la plupart des établissements bancaires proposent des autorisations de découvert proportionnelles aux revenus de leurs clients dans les packages liés à l’ ouverture d’un nouveau compte .
La détermination exacte du jour à partir duquel vous êtes à découvert est un détail important pour déterminer les frais qui vous seront imputés : lorsqu’une opération sur votre compte (prélèvement, chèque, paiement ou retrait par carte bancaire…) a pour conséquence de créer un découvert, on considère que c’est la date de valeur qui fait foi, et non la date de l’opération
Toute autorisation de découvert résulte de la signature d’uneconvention de compteou d’un avenant à ce contrat. Ces deux cas doivent faire l’objet d’unenégociation avec votre banquier . Il vous appartient, lors de l’ouverture d’un compte, de solliciter cette autorisation si elle ne figure pas dans le package proposé par le conseiller clientèle. Ce dernier, toutefois, n’est nullement tenu de vous l’accorder, surtout si vous présentez un profil défavorable.
La présence du découvert autorisé dans votre package bancaire ne doit pas vous dispenser de négocier pied à pied cet élément du contrat s’il revêt une importance particulière à vos yeux : le plafond, le taux applicable et la durée sont entièrement modulables avant la signature.
Attention, l’ouverture d’une autorisation de découvert est parfois facturée par votre banque en tant que frais de dossier, jusqu’à 90 ou 100 €. Une fois encore, négociez ce montant.
Vous pouvez également demander unefranchise d’agiosd’un montant qui restera à déterminer. En pratique, une franchise de 100 € impliquera que tant que les agios ne dépassent pas cette somme ils ne sont pas prélevés sur votre compte.
Un découvert autorisé dans une banque en ligne variera entre 8 % (Boursorama, ING Direct et Fortuneo) et 13,5 % (Monabanq). Au Crédit Mutuel, les conditions tarifaires précisent que le taux applicable aux dépassements, sauf accords particuliers, dépendent du taux plafond calculé par la Banque de France, diminué de 0,05 %, soit 13,32 % (seuil de l’usure au 1 ertrimestre 2013) – 0,5 % = 12,82 % – ChezFortuneo, les commissions d’interventionsont supprimées, mais les agios demeurent.
Le plafond de votre découvert autorisé fait partie des éléments à négocier lors de la signature du contrat. Le montant proposé par défaut tient compte deplusieurs critères . Les plus récurrents concernent le montant de vos revenus mensuels, le type de carte bancaire détenu, la valeur totale de votre épargne et bien sûr, plus globalement, votre profil de « bon » ou de « mauvais » client.
À ce sujet, chaque établissement bancaire établit arbitrairement des montants de découvert spécifiques en fonction des salaires domiciliés et/ou des avoirs détenus par le client. Le montant déterminé auprès de votre organisme bancaire s’entend tous comptes confondus. Ainsi, un client ayant ouvert plusieurs comptes auprès d’un même établissement et disposant d’une autorisation de découvert de 1 000 € pourra négocier la répartition de cette dernière au gré de ses besoins dans le respect des limites convenues avec son conseiller.
À noter qu’il n’est pas nécessairement conseillé de rechercher à obtenir la plus grosse autorisation de découvert possible : des solutions plus avantageuses existent telle que la réserve d’argent. Ce type de crédit renouvelable possède en effet de sérieux atouts, notamment concernant son taux, lequel est sensiblement inférieur au taux pratiqué en cas de découvert, mais aussi pour la durée maximale admise.
Un compte doté d’uneautorisation de découvertne donnera lieu qu’aux paiements d’agios en cas de respect du plafond, à l’exclusion d’autresfrais bancaires . Le taux d’intérêt applicable est très variable, et peut même être nul pour les clients les mieux lotis (ce qui revient à disposer d’un découvert entièrement gratuit). On observe en moyenne un taux (annuel) de 8 %, appliqué chaque jour au nouveau solde du compte. Les agios sont encaissables par la banque à la fin de chaque trimestre.
Depuis juillet 2011, votre banque a l’obligation de faire apparaître le montant du découvert autorisé sur chacun de vos relevés de compte. Sur le relevé de compte de la Société Générale, on peut ainsi lire : Au 7/01/2013, le montant de votre autorisation de découvert est de 800 euros auTaux Annuel Effectif Global ( TAEG )de 19,57 %. À la Banque Postale, le taux des intérêts débiteurs varie entre 12,50 % et 15,60 %, selon les formules détenues par les clients de la banque.
En cas dedécouvert non autorisé , les conséquences financières sont beaucoup plus lourdes. Les agios peuvent atteindre un taux d’intérêt double, soit environ 16 %. Chaque mouvement sur le compte fera par ailleurs l’objet de frais additionnels à cause des commissions d’intervention (8 à 10 euros en moyenne par opération). Si le découvert est refusé, vous n’aurez logiquement pas d’agios à payer mais vous devrez faire face à des frais importants liés au rejet de vos demandes de paiement et de vos chèques (commissions d’intervention, etc.), ce qui vous reviendra encore plus cher au final.
Attention : un compte à découvert, même si son solde ne dépasse pas le plafond autorisé, ne saurait le rester plus de90 jours consécutifs . Dans cette situation, la loi Lagarde de juillet 2010 impose à la banque deux alternatives :
De manière générale, si vous prévoyez un besoin de trésorerie important pour plusieurs mois, il est beaucoup plus avantageux de contracter un crédit à la consommation de courte durée, en raison des taux d’intérêt moins élevés.
Une commission d’intervention est une somme forfaitaire prélevée lorsqu’une opération est effectuée sur un compte à découvert. Il peut arriver que votre compte courant se retrouve en solde négatif lorsque vous êtes en vacances et dansl’impossibilité d’effectuer des mouvements sur votre compte . Dans ce cas, et lorsque vous possédez unlivret d’épargne , n’hésitez pas à demander l’annulation et le remboursement d’une ou plusieurs commissions d’intervention.
Une autorisation de découvert, en principe, ne peut être résiliée par votre banquier que par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception. La banque doit respecter ensuite le délai de préavis mentionné au contrat après notification du courrier. La banque, en revanche, n’est pas tenue de préciser le motif de sa décision qui interviendra la plupart du temps si vous connaissez des incidents de remboursement d’un crédit avec uneinscription auFICP .
Être dans le rouge n’est pas une situation à prendre à la légère, les personnes interdites d’émettre des chèque peuvent en témoigner. Ceci dit, un découvert ne mène pas automatiquement à une interdiction bancaire qui relève d’un défaut de paiement caractérisé et prolongé de la part du client.
Je reviens vers vous à propos du fonctionnement de votre compte. En effet, sauf erreur de ma part, vous n’avez pas donné suite  à ma lettre du 02/02/xx, par laquelle je vous demandais de régulariser votre situation. A ce jour, votre compte présente un solde débiteur de 33 euros.
La facilité de caisse dont vous bénéficiez ne peut donc être maintenue, et il y sera mis fin le 01/03/xx.
J’appelle votre attention sur le fait qu’à compter de cette date, la banque se verra contrainte de refuser tout paiement pour lequel la provision ne serait pas disponible sur le compte. Ces rejets peuvent vous mettre en position difficile vis-à-vis des bénéficiaires, et entraîner une inscription aux fichiers de la Banque de France.
Je viens vers vous à propos de votre compte. En effet, celui -ci fonctionne en position débitrice depuis le 29/11/xx. A ce jour, il présente un solde débiteur de 33 euros.
Cette situation pose problème. En effet, la facilité de caisse, dont le montant a été convenu avec votre agence, vous permet d’être à découvert pour une durée n’excédant pas 15 jours, consécutifs ou non, par mois. Votre compte doit donc redevenir créditeur entre chaque période d’utilisation.
Faute de respecter ces modalités, il ne sera plus possible de maintenir votre facilité de caisse.
En outre, la banque doit respecter la réglementation du crédit à la consommation s’appliquant aux opérations de crédit d’une durée supérieure à trois mois et d’un montant inférieur ou égal à 21500 euros.
Il est donc urgent et important que nous nous rencontrions (…)
Astrid Naudin
 – 
Le 30 mars 2013 à 09h09
La Banque Postale prétend (verbalement) que c’est interdit de verser (par internet) du compte de mon fils, aussi à la Banque postale, la somme nécessaire pour mettre mon compte à zéro pendant 48h après 30 jours de découvert autoriser, et de reverser la somme 2 jours après sur le compte de mon fils. Vrai ou faux?
williaume
 – 
Le 13 juin 2013 à 09h39
Je suis a la banque populaire . pour un decouvert de 50 euros au mois de avril j’ ai rembourser 21 euros d ‘ agios trimestriel .je trouve cela cher
penot
 – 
Le 11 août 2013 à 16h12
richomme
 – 
Le 13 février 2015 à 21h59
JeChange.fr
 – 
Le 19 février 2015 à 15h50
lesueur
 – 
Le 21 avril 2015 à 22h07
JeChange.fr
 – 
Le 23 avril 2015 à 19h56
Sarah
 – 
Le 17 mai 2015 à 09h18
JeChange.fr
 – 
Le 22 mai 2015 à 12h42
BOHEC
 – 
Le4 juin 2015 à 15h09
je possede une autorisation de decouvert de 500e mais depuis 2 mois environ le solde debiteur augmente pour passer à 1200e J’ai reçu les lettres MURCEFF mais la Banque n’a rien rejetee
Afin de regulariser la situation je leur ai demande une refonte de mes 3 credits conso pour 12000 +1000e de tresorerie pour remettre le compte à flot tout en conservant l’auto de dec
REFUS SACHant qu’ils ont acceptes 700 e au dessus
de l’auto puis je exiger quelque chose
A vous lire
Sinceres salutations
Michel B.
JeChange.fr
 – 
Le 30 juin 2015 à 14h42
loulergues
 – 
Le 16 juillet 2015 à 17h39
JeChange.fr
 – 
Le 23 juillet 2015 à 18h22
louloute
 – 
Le 30 juillet 2015 à 20h53
JeChange.fr
 – 
Le 31 juillet 2015 à 15h05
dav
 – 
Le 19 août 2015 à 14h30
JeChange.fr
 – 
Le3 septembre 2015 à 10h34
MCaline
 – 
Le 24 septembre 2015 à 12h15
JeChange.fr
 – 
Le1 octobre 2015 à 16h06
Helm
 – 
Le 26 septembre 2015 à 10h05
JeChange.fr
 – 
Le1 octobre 2015 à 16h13
Durand laetitia
 – 
Le6 novembre 2015 à 23h41
JeChange.fr
 – 
Le 19 novembre 2015 à 11h12
FLorence Brule
 – 
Le4 décembre 2015 à 10h13
JeChange.fr
 – 
Le 21 décembre 2015 à 16h55
Jusqu’à 130 € offertspour toute ouverture jusqu’au 27 avril 2017 (80 € pour le compte courant + 50 € si ouverture simultanée d’un livret )
80 € offerts jusqu’au 4 avril 2017, Carte Gold Mastercard Gratuitesans conditions de durée
80 € offerts jusqu’au 31 mars 2017 avec le code 80HB. Votre carte visa gratuite à vie.
Nouvel abonnement adsl, nouveau contrat d’électricité, d’assurance. On vous aide à emménager dans votre nouveau logement.
Notre service d’envoi de lettre de résiliation en recommandé avec accusé de réception, vous libère de vos contrats en 3 minutes.
En un appel, souscrivez aux meilleures offres en Télécoms, énergie et assurance. Nos conseillers s’occupent de tous !
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.OK En savoir plus .

decouvert banque postale plus de 30 jours
Accueil/Forum/Travail, Vie pratique/ Decouvert banque postale
voila je viens de recevoir une lettre de ma banque postale m’indiquant que la durée d’utilisation du découvert ne pouvant dépasser 30 jours, consécutifs, ils sont obligés d’interrompre mon autorisation de deécouvert dans l’attente de votre reglement. je vous invite donc a régulariser votre découvert, dès resception de ce courrier. en effet adéfautde régularisation avnat le 17 juin ou si votre découvert vient a augmenter, je serai contraint de vous retirer l’usage de votre carte de paiement suite a ce courrier j’ai eu la banque postale o téléphone, si je régularise mon découvert autoriser je pourrai a nouveau avoir ce découvert mais il faut attendre 48 heures mes questions sont le fait d’avoir eu se courrier est ce vrai que je pourrai ravoir mon découvert est ce que mon découvert peux diminuer urgent repondez moi
Il n’y a rien de plus beau que des retrouvailles
Il n’y a rien de plus beau que des retrouvailles
Fauve Hautot : ses 5 conseils pour draguer …
AMOUR 2.0 : Pourquoi les couples se disputent-ils ?
Découvert à la banque postale Bonjour,Je suis Marion la community manager de La Banque Postale.Afin d’obtenir une réponse la plus adéquate, je vous conseille de joindre votre centre financier ou votre conseiller financier. Ils seront les plus à même de vous aider.Marion
Le secret dans le couple, protecteur ou destructeur ?
Chaque jour, je veux les derniers buzz pour faire vibrer ma boîte mail

decouvert banque postale plus de 30 jours
Tout savoir sur la banque et ses services
Luc BERNET-ROLLANDE – Banque-Info.com – 2010
En cas de découvert non autorisé ou de dépassement en montant eten durée , les banques prennent des commissions très élevées et facturent des commissions dites d’intervention, de dépassement ou de forçage dont le coût est sans commune mesure avec le taux du découvert.
Une commission d’intervention peut être prise pour deux raisons :
Si votre compte est débiteur au-delà de votre autorisation, votre banque ne rejettera pas forcément vos opérations, mais elle vous facturera une commission d’intervention pour chaque opération passée au débit de votre compte sans autorisation de découvert ou au-delà de votre autorisation.
Lorsque vous êtes à découvert en continu au-delà d’une certaine durée (généralement 15 jours), votre banque vous facturera une commission d’intervention pour chaque opération passée au débit de votre compte.
Les découverts non autorisés ou en dépassement de montant ou de durée peuvent coûter très chers, car chaque opération passée au débit de votre compte va générer la prise d’une commission qui est généralement de l’ordre de 10 € (certaines banques plafonnent ce type de commission par jour ou par mois).
En plus des commissions d’intervention, si votre compte est en anomalie, le taux de votre découvert est généralement majoré.
Vous avez droit à un découvert de 1 000 €, au taux de 18 %.
Si votre compte est débiteur dans la limite de ce découvert, un débit de 500 € pour 15 jours, vous coûtera : (500 x 18 %) x (15/365), soit 3,69 €.
Supposons que vous ayez seulement trois opérations irrégulières dans un mois, cela vous aura coûté environ 30 €, soit l’équivalent de 4 100 € de découvert pendant 15 jours.
Vous pouvez être facilement à découvert ou en dépassement de votre découvert, même sans émettre de chèques sans provision.
Il vous suffit d’utiliser votre carte bancaire dans la limite de votre plafond d’achat mensuel.
Avec une carte bancaire classique, le plafond mensuel d’achat sur 30 jours glissant est généralement de 1 500 €.
Si vous êtes en dessous de ce plafond, un paiement chez un commerçant sera validé sans consultation de la position de votre compte et, si l’opération génèrera un débit non autorisé, elle vous coûtera donc une commission qui peut dépasser le montant de votre achat, si celui-ci est inférieur à 10 €.
Banque-info a rédigé à votre intention unefiche pratiqueet unmodèle de lettrepour demander le remboursement des commissions d’intervention qui sont, le plus souvent, perçues illégalement ; cliquez sur les liens en rouge pour consulter la fiche pratique et recevoir le modèle de lettre.
Consulter les articles en relation avec « compte banque compte credit ouverture de compte tresorerie »
sur banque-info.com
Il s’agit de la distribution des dividendes sur le bénéfice réalisé au cours de l’exercice précédent. 
Assurance obligatoire que doit prendre le maître d’ouvrage (particulier ou promoteur) avant l’ouverture d’un chantier pouvant entraîner la mise en jeu de la responsabilité décennale des entreprises réalisatrices des travaux (travaux mal exécutés mettant en péril la solidité d’un immeuble ou le rendant impropre à sa destination). 
Cette assurance garantit le financement de la réparation des dommages, en dehors de toute recherche de responsabilité : elle est valable pour une durée de dix ans à compter de la réception des travaux et elle bénéficie aux propriétaires successifs de l’immeuble pour lequel elle a été souscrite.
Banque-Info est un site d’information sur le monde bancaire en total
indépendance de tout organisme bancaire
Réalisation:X-DEV
· Créé parLuc BERNET-ROLLANDEetHugues
BERNET-ROLLANDE© CopyrightBanque Info

decouvert banque postale plus de 30 jours

High-Tech

Électroménager

Maison

Auto

Santé Bien-être

Argent Assurance

Alimentation

Autres

À vos côtés

Liens précédents Liens suivants
Partager par mail Imprimer l’article Agrandir/Réduire le texte
Comparateur banques • Comparez les tarifs bancaires
Recevezgratuitementnotrelettre hebdomadaire!
* Choix de la rédaction En savoir plus
Pour rejoindre nos 4 000 bénévoles ou bénéficier de leurs conseils, contactez l’une de nos 150 associations locales. Il y en a forcément une près de chez vous.
Vous avez un litige lié à un transporteur aérien ? Que Choisir vous propose d’accéder à une plateforme en ligne de dépôt de vos réclamations.
Vous avez un litige et vous souhaitez adresser un courrier de réclamation à un professionnel ou à une administration.
Source fréquente de conflit entre les banques et leurs clients, le découvert bancaire obéit à certaines règles. Qu’il vaut mieux connaître pour ne pas avoir à payer le prix fort.
Votre banque n’est pas obligée de vous accorder un découvert. En pratique, si vous avez un emploi stable et que votre salaire est domicilié dans la banque en question, vous bénéficierez très probablement d’une  autorisation de découvert contractuel.
Celle-ci est à distinguer d’undépassement , qui est un découvert non autorisé. La nuance entre les deux est de taille : dès le premier euro de dépassement, votre banque est en droit de rejeter des chèques, alors qu’elle doit les accepter si vous êtes dans les limites d’un découvert contractuel. Les paiements par carte bancaire, en revanche, sont irrévocables ; la banque ne peut pas refuser de les payer, même s’ils font plonger le compte dans le rouge.
L’autorisation de découvert écrite est attachée à votre convention de compte. Elle dépend de vos revenus et ne peut pas s’étendre au-delà d’un certain nombre de jours (par mois, par trimestre, par an…). Elle doit préciser les conséquences du découvert, et notamment son coût. En effet, sauf accord contraire passé avec votre banque, le découvert se paye : vous remboursez avec intérêt l’avance qui vous a été faite. Ces « intérêts débiteurs », ouagios,sont proportionnels au montant et à la durée de la période passée dans le rouge. Les relevés de compte doivent rappeler ce montant et cette durée, et le taux d’intérêt réellement appliqué (ce qu’on appelle le TAEG, taux annuel effectif global).
Il faut faire très attention à ce qu’on appelle les « commissions d’intervention » et les « frais de forçage » : ils s’ajoutent aux agios et peuvent rendre les découverts très coûteux. Ces frais de forçage et ces commissions doivent être intégrés dans le TAEG, ce que les banques refusent parfois de faire. Soyez très vigilant sur ce point.
La loi Lagarde de juillet 2010 distingue trois types de découvert et de dépassement en fonction de leur durée : moins d’un mois (type 1), entre un et trois mois (type 2), plus de trois mois (type 3).
En cas de découvert de type 2, la banque doit informer sans délai le client du montant du dépassement, du taux débiteur et de tous frais ou intérêts. Le relevé de compte qui lui est envoyé doit aussi mentionner plusieurs informations, notamment le taux débiteur appliqué ettous les frais ayant été perçus depuis le relevé précédent.
Quant au type 3, il doit rester l’exception. Selon la loi Lagarde, lorsqu’un découvert de ce genre survient, la banque doit impérativement proposer au client une offre de crédit. Cette disposition protège le consommateur, car les découverts de longue durée peuvent être extrêmement coûteux.
Avant d’accorder un découvert de type 2 ou 3, la banque est tenue de consulter le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Elle peut accorder un découvert même si son client figure dans ce fichier.
Vous dépassez fréquemment votre autorisation, mais de peu ? Si vos revenus le permettent, vous pouvez tenter de négocier un relèvement du plafond. Vous voyez arriver, au contraire, un découvert important mais ponctuel lié à une dépense exceptionnelle ? Prenez contact avec votre banque. Si vous êtes un client ancien à profil sans risque, elle peut vous accorder une «  facilité de caisse  », autrement dit, passer un accord verbal et vous facturer des agios raisonnables. Dans le cas contraire, si vous avez un profil moins avantageux, la banque va probablement tenter de vous vendre du crédit à la consommation.
Cas de litige classique : votre compte courant a exceptionnellement plongé dans le rouge et vous avez raté un premier courrier de demande de régularisation (parce que vous étiez en vacances, par exemple). La banque vous réclame des agios importants, alors que votre livret ou votre compte épargne logement était largement approvisionné pendant tout ce temps. Négociez. La banque, en l’occurrence, ne pouvait pas faire le virement elle-même, le droit bancaire l’interdit (sauf cas plutôt rare d’un mandat de gestion), mais l’existence de cette somme garantissait tout de même votre sérieux. Variante possible : un de vos enfants mineur ou jeune majeur se retrouve à découvert alors que vous avez des comptes bien approvisionnés dans la même agence. Négociez, là encore.
Les histoires de clients sans problème fichés comme interdit bancaire pour un découvert de dix euros sur cinq jours relèvent de la légende.Un découvert, même significatif, ne mène pas au fichier des interdits bancaires de la Banque de France , mais au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Avant d’y arriver, il faut avoir passé plus de 90 jours dans le rouge ou avoir multiplié des « incidents de paiement caractérisés ». Or, l’incident de paiement caractérisé est un défaut de paiement de 60 jours après la date de mise en demeure, pour des impayés au moins égaux à 500 euros.
Pour figurer au fichier central des chèques (FCC) et être en situation d’interdit bancaire (privation de chéquier pour cinq ans, carte de retrait plafonnée, aucun découvert autorisé, etc.), il faut que la banque ait rejeté un de vos chèques faute de provision. Il est très rare qu’elle le fasse à la première alarme.
Vous ne savez pas quelle banque choisir ? Que Choisir vous aide à comparer et trouver la banque la moins chère près de
Comment choisir sa banque ? Sur quels critères ? Les tarifs sont bien entendu à prendre en compte, raison d’être de
Carte bancaire, coûts, services associés, exclusion bancaire, comptes bancaires low-cost… nos experts décryptent et
Changer de banque… Selon différents sondages et enquêtes, de nombreux particuliers sont prêts à franchir le pas. Et
1 contenu payantoffert*chaque semaine
Actus, tests, enquêtes réalisés par desexperts
Le siteQueChoisir.org
utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience
afin de proposer des contenus et services

decouvert banque postale plus de 30 jours
Je suis cliente à la banque postale depuis mon plus jeune âge et aujourd’hui au moment où j’ai le plus besoin d’eux cela ne semble pas leur plaire. Cela fait 6 mois qu’il m’ont proposé une cb gold a débit différé chose que j’aurais du refuser car celle ci m’a emporter dans un gouffre. Bref au moment où j’allais commencer à m’en sortir la banque postale m’envoie une lettre recommandée me faisant par de leur décision de ne plus pouvoir bénéficier du débit différé a partir du 28/10 ( j’ai signé la lettre le 29/10) et de réduit mon autorisation de découvert de 2000 à 300 euros ( me laissant 20 jours). Il m’est aujourd’hui impossible de pouvoir payer mon différé de 8000 euros qui s présente sur mon compte le 30/10 si je n’ai plus cette facilité de trésorie. Ma question et cela m’aiderait vraiment est de savoir si la banque est dans ses droits en m’annulant mon débit différé sans aucun délais de préavis. Est-ce légal que du jour au lendemain on me retire ce droit? Je suis une maman de 3 enfants, en faisant cela ils me mettent dans une situation comme pas possible. Ils m’auraient prévenu a la rigueur un mois à l’avance j’aurais eu le temps de me retourner mais là tout ce qu’il cherche c’est a me sortir de leur banque car ils n’ont pu rien tirer de moi. Il est vrai que cela fait 4 mois que je dépasse légèrement mon délai d’autorisation de decouvert mais je fait tout pour que les choses rentrent dans l’ordre rapidement et ils n’hésitent pas a se payer leurs intérêts debiteurs ( agios) quand c’est le cas. Alors pourquoi me font ils ce coups de crasse.J’attends vos réponses svp. Merci
Votre demande comporte à la fois la question et sa réponse. Le débit différé peut être supprimé s’il n’y a pas respect des conditions d’utilisation du découvert. En outre, le compte doit être positif après débit de la liste des achats différés. Si ces conditions ne sont pas respectées, la banque est en droit de vous supprimer l’usage du débit différé et doit vous en informer. A noter que cette carte Gold à la Banque Postale n’est pas adossée à une offre de crédit révolving comme cela peut être le cas dans d’autres établissements.Ce qui n’est pas forcément une bonne chose mais ce n’est pas le sujet. En cas de dépassement d’autorisation de découvert, que ce soit en montant ou en durée, il est toujours préférable de signaler la situation à sa banque plutôt que de faire « l’autruche ». Il est souvent possible d’obtenir un arrangement.
– des articles qui pourraient vous intéresser :

Allianz Banque  

Mobilité bancaire (infographie) – Mode d’emploi pour changer de banque  

Bonjour Je suis client depuis des décennies à la banque postale ! Jusqu’à présent j’avais un découvert autorisé de 600 € et une carte bleue à débit immédiat internationale. Je me suis retrouvé au mois d’octobre avec un découvert de 675 € avec 62 jours de découvert au lieu de 30 qui sont tolérés. J’ai toutefois re-crédité le compte mais je ne suis pas repassé positif. Donc j’ai reçu des lettres de relance en courrier simple. Le 1 novembre, je consulte mon compte sur mon smartphone pour vérifier que mon virement pole emploi de 1395 € est bien passé de sorte à re-créditer mon compte. Et là surprise, je ne vois rien, PLUS DE COMPTE. Le lundi 2 novembre j’appelle la Banque Postale :  » votre compte a été clôturé ! »  » Mais mon virement et mes 3 chèques qui se présentent ( 110/23/40 euros)  » votre virement va être retourné à l’envoyeur, et vos 3 chèques seront impayés car votre compte est clôturé ! »  » Mais quand a-t-t-il été clôturé, et pourquoi ne m’a-t-on pas averti ? »  » vous avez dû recevoir des courriers et une mise en demeure à savoir vous avez 7 jours pour créditer votre compte sinon il sera clôturé ! ». ( courrier simple que je n’ai pas reçu !) Bref je me retrouve sans chèque sans cb sans compte, en 7 jours de délais. Ma sécurité sociale, mes assedics, ma mutuelle bref TOUS les organismes ont mes coordonnées bancaires ! Je n’ai fait aucun abus ( ma cb ne fonctionnait plus), j’ai seulement dépassé les 60 jours de découvert et on me clôture purement et simplement mon compte sans m’avertir ! D’ailleurs je n’ai reçu la lettre de clôture par AR que début novembre ! ( avec le 1er chèque qui me met en interdiction bancaire). Bizarrement, après que mon compte ait été clôturé, la conseillère de la poste Richard Lenoir ( eh oui là d’où viennent se passer l’horrible actualité) me contacte  » Monsieur , un chèque de 110 € se présente, il faudrait approvisionner votre compte ! » Depuis, le service recouvrement me rappelle TOUS les jours, lui a bizarrement mon téléphone pour me joindre … Est-ce que quelqu’une ou quelqu’un a déjà vécu cette méthode de VOYOUS ? merci pour votre aide.
vous avez dû recevoir des courriers et une mise en demeure à savoir vous avez 7 jours pour créditer votre compte sinon il sera clôturé ! ». ( courrier simple que je n’ai pas reçu !) Contactez le médiateur car la notification doit être effectuée par LRAR. Pour le reste, je doute que votre compte soit effectivement clôturé car on ne vous appellerai pas pour alimenter votre compte. Il a certainement été mis en contentieux. Et dans ce cas, vos virements sont sur un compte d’attente chez eux. RAPPEL : je l’ai déjà dit. pour tout découvert et quelque soit l’établissement, il faut absolument respecter la règle des 30 jours ainsi que le montant autorisé.Si ce n’est pas possible, il est toujours préférable de contacter la Banque plutôt que de laisser pourrir la situation!!
Dernier message parlegal«20 Jan 2017, 18:08
Dernier message parMarionDSX«21 Mars 2017, 11:11
Réponses :2
Dernier message parpiconi«30 Nov 2016, 17:22
Dernier message parlegal«20 Jan 2017, 18:11
Réponses :1
Dernier message pargilu«09 Nov 2016, 10:31
Réponses :2

Accueil du forum

Le fuseau horaire est réglé surUTC+01:00
Supprimer tous les cookies du forum
L’équipe
Développé parphpBB ® Forum Software © phpBB Limited
Traduction française officielle©Maël Soucaze
Recevez GRATUITEMENTnotre lettre hebdomadaire !
*Choix de la Rédaction
> En savoir plus
Message parTromille78»30 Oct 2015, 01:37
Message parDJMI»30 Oct 2015, 11:49
Message parphilippeparis11»17 Nov 2015, 10:16
Message parDJMI»27 Nov 2015, 16:06
Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité

decouvert banque postale plus de 30 jours

International
Economie
Politique
Société
Sport
Culture
Insolite
Sciences
Revue du web
Régions

Economie
Conso
Impôts
Immobilier
Assurances
Placements
Prévoyance
Emploi-Retraite

Auto
Voyages
High tech
Gastronomie
Golf

People
Psycho-Sexo
Beauté
Mode
Déco-maison
Cuisine

Actualités
Médecines
Nutrition
Santé pratique
Troubles et maladies

Humour

Blagues
Mots fléchés
Sudoku
Solitaire
Sondages
Généalogie
Jeux

Vidéo à la une Aucun contenu récent.

Actu
Argent
Insolite
Science
Vu à la télé
Zapping

Publié parRédactionle Mardi 29 Juillet 2014 : 15h17
Publié parRédactionle Mardi 29 Juillet 2014 : 15h17

Accueil
Actualités
Argent
Auto
Voyages
High-tech
Femmes
Santé
Divertissement
Vidéos
Elections

Le découvert bancaire est considéré comme effectif dès lors que le solde du compte bancaire d’un client est négatif. Qu’il soit autorisé ou non, le découvert bancaire expose le débiteur à des conséquences plus ou moins importantes, eu égard à la convention conclue lors de l’ouverture du compte. 
Découvert bancaire autorisé Le découvert bancaire autorisé est une tolérance. Il permet à la banque d’accepter le règlement d’un chèque, l’encaissement d’un montant de carte de crédit ou encore un prélèvement même si le solde du compte client est insuffisamment approvisionné. La banque accorde généralement une facilité de caisse définie lors de la signature du contrat d’ouverture de compte. En attendant la régularisation du compte, cette situation bancaire n’est tolérée que pour quelques jours, une durée précisée dans la convention. Lorsque le compte du client présente un solde négatif et que ce découvert arrive au terme de la durée consentie, le débiteur doit réapprovisionner son compte de façon à combler le découvert autorisé. 
D’autre part, il devra prévoir les dépenses à venir. Si le client n’a pas la possibilité d’alimenter son compte dans le délai imparti, l’établissement peut mettre fin au découvert autorisé. Dans ce cas, le débiteur fera l’objet d’une procédure prévue par la convention. Dans le cas contraire, l’autorisation de découvert sera préservée. En général, aucuns frais ou agios ne sont dus pendant la période du découvert bancaire autorisé. Lorsque le montant du découvert est supérieur au découvert autorisé, le débiteur s’expose aux mêmes sanctions que les clients auxquels la banque n’a concédé aucune tolérance.
Découvert bancaire non autoriséSi aucun découvert n’est autorisé, ou si son montant dépasse le découvert autorisé, une procédure d’incidence bancaire est engagée. La banque est en droit de refuser tout règlement ou prélèvement si le solde du compte client est négatif. En conséquence, le débiteur s’expose à des sanctions qui peuvent se traduire par l’interdiction d’émettre des chèques pendant cinq ans mais aussi des frais de commission d’intervention. Leur montant est défini par chaque établissement bancaire pour ce type d’incident. Depuis le 1er janvier 2014, les commissions d’intervention sont plafonnées à 8 euros par incident bancaire et à 80 euros par mois pour la majorité des clients. Des plafonds de 4 euros par opération et 20 euros par mois sont concédés aux clients les plus fragiles. Ces frais, à la charge du client, ne dispensent pas le paiement d’agios définis par les banques.
Dès la constatation d’un incident, la banque doit informer son client du défaut de provision. Si le compte n’est pas approvisionné dans le délai fixé, la banque peut interdire tout paiement par chèque et prélèvement au profit de quelque créditeur que ce soit. D’autre part, l’utilisation de la carte de crédit est suspendue. Lors du rejet de tout paiement par la banque, celle-ci adresse une injonction à son client, précisant les risques qu’il encourt à savoir : interdiction d’émettre des chèques bancaires pendant cinq ans, inscription au Fichier central des chèques (FCC), interdiction bancaire.
Retrouvez plus de5000 lettres typespour répondre et vous faire entendre au quotidien.
La newsletter Planet.fr est envoyée une fois par semaine, le désabonnement se fait en un clic
Planet.fr SA, Entreprise de presse en ligne, numéro d’agrément CPPAP 0619 Y 91368

decouvert banque postale plus de 30 jours

Affichage des résultats 1 à 4 sur 4
Invité

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Bonjour
Je me retrouve dans une mauvaise situation: J’ai un compte à la poste
qui fonctionne sans problèmes, j’ai la carte adésio avec découvert
autorisé. En février dernier je fais un retrait avec ma carte de 20€.
Le compte bascule alors àMOINS 64 centimes d’euros et je ne m’en
rends pas compte. Depuis ce temps je ne fais aucune operation sur le
compte. Le 5 avril je recois notification de rendre ma carte pour
avoir négligé de ré-approvisionné mon compte dans les 30 jours du
découvert et on m’annonce l’inscription au Fichier central des
retraits decartes!
1-La Poste n’est-elle pas tenue de m’informer avant qu’elle ne procède
à ces actions?
2-La Poste peut-elle choisir selon son bon loisir des sanctions
applicables dans un tel cas ou est-elle tenue de suivre un ordre
pré-établi de « sanctions »?

Merci de vos lumières!

PS:J’ai fait une lettrepour demander des explications mais il semble
que pour la procédure d’inscription au FCC s’est déja trop tard…
impossible aussi de savoir qui a pris cette décision …

  
10/04/2005  10h46

Pub
Informations utiles

Invité

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

tintinplus qui a écrit :

> En février dernier je fais un retrait avec ma carte de 20¤.
> Le 5 avril je recois notification de rendre ma carte pour
> avoir négligé de ré-approvisionné mon compte dans les 30 jours du
> découvert et on m’annonce l’inscription au Fichier central des
> retraits decartes!

> 1-La Poste n’est-elle pas tenue de m’informer avant qu’elle ne procède
> à ces actions?

Elle l’a fait , vous avez reçu entre fin02 et 05/04
surement plusieurs relevé de compte , et cette information
est suffisante (la fumeuse phrase « par tout moyen ») .

> 2-La Poste peut-elle choisir selon son bon loisir des sanctions
> applicables dans un tel cas ou est-elle tenue de suivre un ordre
> pré-établi de « sanctions »?

La sanction d’inscription est legale
le retrait en decoulant de la carte est normal,
ce n’est pas vous le proprietaire de la carte
mais l’emmeteur qui conformement au contrat signé
use de son droit de retrait.

Invité

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Bonjour ou bonsoir à *vazinon*
qui nous disait:
|| tintinplus qui a écrit :
||
||| En février dernier je fais un retrait avec ma carte de 20¤.
||| Le 5 avril je recois notification de rendre ma carte pour
||| avoir négligé de ré-approvisionné mon compte dans les 30 jours du
||| découvert et on m’annonce l’inscription au Fichier central des
||| retraits decartes!
||
||| 1-La Poste n’est-elle pas tenue de m’informer avant qu’elle ne
||| procède à ces actions?
||
|| Elle l’a fait , vous avez reçu entre fin02 et 05/04
|| surement plusieurs relevé de compte , et cette information
|| est suffisante (la fumeuse phrase « par tout moyen ») .
||
||
||| 2-La Poste peut-elle choisir selon son bon loisir des sanctions
||| applicables dans un tel cas ou est-elle tenue de suivre un ordre
||| pré-établi de « sanctions »?
||
|| La sanction d’inscription est legale
|| le retrait en decoulant de la carte est normal,
|| ce n’est pas vous le proprietaire de la carte
|| mais l’emmeteur qui conformement au contrat signé
|| use de son droit de retrait.

Effectivement, le relevé de compte et la lettre récente sont des
informations et la banque peut parfaitement retirer la carte à tout porteur,
sans meme devoir se justifier.
En revanche une inscription au fichier doit etre levée dès restitution des
64 centimes et ne se fera sans doute meme jamais.
Mais une telle intimidation peut etre payante…

A+°°°[:]o)

CFrofro [lien http://cfrofro.c.la]http://cfrofro.c.la[/lien]

Enlever le MASQUE pour me répondre ou
Cliquer ici : [lien http://cerbermail.com/?NqrO0hyKvp]http://cerbermail.com/?NqrO0hyKvp[/lien]

Invité

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

La bonne pratique commerciale d’une vraie banque est de rentrer en contact
avec son client pour l’avertir de la situation avant sanctions.
La poste ne fait pas parti de cette catégorie. La sanction est souvent le
premier et le seul contact parfaitement légal mais anti commercial
Un conseiller du Crédit Mutuel (17)

« tintinplus » a écrit dans le message de
news:eb23abe4.0504100046.70fefb3a@posting.google.com> Bonjour
> Je me retrouve dans une mauvaise situation: J’ai un compte à la poste
> qui fonctionne sans problèmes, j’ai la carte adésio avec découvert
> autorisé. En février dernier je fais un retrait avec ma carte de 20?.
> Le compte bascule alors àMOINS 64 centimes d’euros et je ne m’en
> rends pas compte. Depuis ce temps je ne fais aucune operation sur le
> compte. Le 5 avril je recois notification de rendre ma carte pour
> avoir négligé de ré-approvisionné mon compte dans les 30 jours du
> découvert et on m’annonce l’inscription au Fichier central des
> retraits decartes!
> 1-La Poste n’est-elle pas tenue de m’informer avant qu’elle ne procède
> à ces actions?
> 2-La Poste peut-elle choisir selon son bon loisir des sanctions
> applicables dans un tel cas ou est-elle tenue de suivre un ordre
> pré-établi de « sanctions »?
>
>
> Merci de vos lumières!
>
>
> PS:J’ai fait une lettrepour demander des explications mais il semble
> que pour la procédure d’inscription au FCC s’est déja trop tard…
> impossible aussi de savoir qui a pris cette décision …

Navigation rapide
Banques
Haut de page

Espaces du site
Tableau de bord
Messages privés
Abonnements
Utilisateurs actuellement connectés
Recherche dans les forums
Accueil des forums
Forums
Gestion de patrimoine

Fiscalité
Immobilier
Investissements
Assurance vie
PERP
Loi Madelin
PEA assurance
Succession

Marchés financiers

Intraday
Forex
Produits dérivés
Vie des marchés
Options binaires
CFD
Obligations
Futures
Sicav/FCP
Matières premières

Emploi

Emploi
Rémunération
Droit du travail

Communication

Webmasters de sites financiers
Communiqués de presse

Divers

Banque
Etudiants
Autre
Humour et finance

Newsgroups financiers

Finance en général
Banques
Assurance
Gestion Comptabilité Fiscalité
Economie
Europe et euro

La communauté de la Finance

Le site Actufinance
Présentation des membres

Par SULTAN dans le forum Droit du travail
Par Tresobanque dans le forum Webmasters de sites financiers

— English (US)
— Français

Nous contacter
Accueil du forum de la finance
Archives
Haut de page

© Actufinance – Tous droits réservés.

Bienvenue sur le forum de la Finance
Votre source d’information en bourse, fiscalité, crédit, banque, placements,…
… vous êtes au bon endroit ! Nous essaierons de répondre à vos questions.
Si vous êtes membre, vous pouvez vous connecter, sinon inscrivez-vous, c’est gratuit.
vous aimez la finance et actufinance.fr ?

decouvert banque postale plus de 30 jours

International
Economie
Politique
Société
Sport
Culture
Insolite
Sciences
Revue du web
Régions

Economie
Conso
Impôts
Immobilier
Assurances
Placements
Prévoyance
Emploi-Retraite

Auto
Voyages
High tech
Gastronomie
Golf

People
Psycho-Sexo
Beauté
Mode
Déco-maison
Cuisine

Actualités
Médecines
Nutrition
Santé pratique
Troubles et maladies

Humour

Blagues
Mots fléchés
Sudoku
Solitaire
Sondages
Généalogie
Jeux

Vidéo à la une Aucun contenu récent.

Actu
Argent
Insolite
Science
Vu à la télé
Zapping

Publié parRédactionle Mardi 29 Juillet 2014 : 15h17
Publié parRédactionle Mardi 29 Juillet 2014 : 15h17

Accueil
Actualités
Argent
Auto
Voyages
High-tech
Femmes
Santé
Divertissement
Vidéos
Elections

Le découvert bancaire est considéré comme effectif dès lors que le solde du compte bancaire d’un client est négatif. Qu’il soit autorisé ou non, le découvert bancaire expose le débiteur à des conséquences plus ou moins importantes, eu égard à la convention conclue lors de l’ouverture du compte. 
Découvert bancaire autorisé Le découvert bancaire autorisé est une tolérance. Il permet à la banque d’accepter le règlement d’un chèque, l’encaissement d’un montant de carte de crédit ou encore un prélèvement même si le solde du compte client est insuffisamment approvisionné. La banque accorde généralement une facilité de caisse définie lors de la signature du contrat d’ouverture de compte. En attendant la régularisation du compte, cette situation bancaire n’est tolérée que pour quelques jours, une durée précisée dans la convention. Lorsque le compte du client présente un solde négatif et que ce découvert arrive au terme de la durée consentie, le débiteur doit réapprovisionner son compte de façon à combler le découvert autorisé. 
D’autre part, il devra prévoir les dépenses à venir. Si le client n’a pas la possibilité d’alimenter son compte dans le délai imparti, l’établissement peut mettre fin au découvert autorisé. Dans ce cas, le débiteur fera l’objet d’une procédure prévue par la convention. Dans le cas contraire, l’autorisation de découvert sera préservée. En général, aucuns frais ou agios ne sont dus pendant la période du découvert bancaire autorisé. Lorsque le montant du découvert est supérieur au découvert autorisé, le débiteur s’expose aux mêmes sanctions que les clients auxquels la banque n’a concédé aucune tolérance.
Découvert bancaire non autoriséSi aucun découvert n’est autorisé, ou si son montant dépasse le découvert autorisé, une procédure d’incidence bancaire est engagée. La banque est en droit de refuser tout règlement ou prélèvement si le solde du compte client est négatif. En conséquence, le débiteur s’expose à des sanctions qui peuvent se traduire par l’interdiction d’émettre des chèques pendant cinq ans mais aussi des frais de commission d’intervention. Leur montant est défini par chaque établissement bancaire pour ce type d’incident. Depuis le 1er janvier 2014, les commissions d’intervention sont plafonnées à 8 euros par incident bancaire et à 80 euros par mois pour la majorité des clients. Des plafonds de 4 euros par opération et 20 euros par mois sont concédés aux clients les plus fragiles. Ces frais, à la charge du client, ne dispensent pas le paiement d’agios définis par les banques.
Dès la constatation d’un incident, la banque doit informer son client du défaut de provision. Si le compte n’est pas approvisionné dans le délai fixé, la banque peut interdire tout paiement par chèque et prélèvement au profit de quelque créditeur que ce soit. D’autre part, l’utilisation de la carte de crédit est suspendue. Lors du rejet de tout paiement par la banque, celle-ci adresse une injonction à son client, précisant les risques qu’il encourt à savoir : interdiction d’émettre des chèques bancaires pendant cinq ans, inscription au Fichier central des chèques (FCC), interdiction bancaire.
Retrouvez plus de5000 lettres typespour répondre et vous faire entendre au quotidien.
La newsletter Planet.fr est envoyée une fois par semaine, le désabonnement se fait en un clic
Planet.fr SA, Entreprise de presse en ligne, numéro d’agrément CPPAP 0619 Y 91368

decouvert banque postale plus de 30 jours

Accès direct au :

Menu
Contenu de la page
Recherche

La sécurité de la banque à distance
Les livrets, comptes et plans d’épargne
Les contraintes et critères à prendre en compte
Les différents types de crédit à la consommation
Le contrat de crédit à la consommation
Les différents types de crédit immobilier
Le choix d’un crédit adapté au projet
Le recouvrement contentieux du crédit
Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment
Dans le cadre de la protection de l’épargnant
Dans le cadre d’une meilleure personnalisation
Si vous cherchez d’autres informations…
Pour recevoir notrelettre d’information …(ex : dupont@mail.fr)
Mon compte bancaire Appelé compte courant, compte de dépôt ou encore compte à vue, il est à la base de votre relation avec la banque. Il enregistre vos revenus et vos dépenses. Il fonctionne selon des modalités décrites dans votre convention de compte.
Mes moyens de paiement La banque met à votre disposition divers moyens de paiement. Certains sont plus pratiques ou plus adaptés que d’autres selon la situation.
Mon épargne Parmi une large gamme de solutions d’épargne et de placements, vous devez choisir en fonction de vos objectifs et de votre situation personnelle.
Mes crédits Il existe de nombreuses solutions de crédit. Dans tous les cas, un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Mes assurances Votre établissement bancaire peut vous proposer des assurances et des services d’assistance. Vous pouvez préférer les souscrire directement auprès d’une compagnie d’assurance.
Mon budget Le budget présente l’ensemble des ressources et des dépenses. C’est un élément très important de la vie quotidienne. Vous devez vérifier régulièrement que votre budget est équilibré.
Mes difficultés Les difficultés de la vie ont le plus souvent un impact sur votre budget et vos finances. Comment les devancer, comment réagir ?
Mes informations personnelles La banque peut être amenée à vous demander diverses informations personnelles que ce soit au premier rendez-vous ou tout ou au long de votre relation.
Mes enfants et l’argent Retrouvez ici des informations pour vous aider à accompagner vos enfants dans leur apprentissage et leur usage de l’argent.
Ma boîte à outils Vous trouverez ici notamment nos mini-guides bancaires (publications), des modèles de lettres pour faciliter vos démarches, notre lexique, notre FAQ…
La banque peut accepter de faire fonctionner un compte à découvert c’est-à-dire quand il n’y a pas assez d’argent pour payer les opérations qui se présentent. Il peut s’agir d’une simple tolérance ou d’un découvert autorisé.
Sans accord pr éa lableet en dehors de tout contrat, la banque peutde façon exceptionnelleaccepter de régler unchèqueou de passer unprélèvementsur uncompte à découvertc’est-à-dire quand laprovisionn’est pas suffisante. Le montant ponctuellement accordé dépend de votre profil et des relations que vous avez (présence d’autres comptes, fréquence de tels incidents, etc.). La banque peut mettre fin à cette tolérance sans préavis, donc ne comptez pas dessus pour les paiements suivants.
Avec son accord pr éa lable , la banque peut aussi admettre une  » facili téde caisse « . Celle-ci est souvent automatique, pour des montants limités, et figure dans laconvention de compte . Elle n’est valable que pour une situation débitrice de quelques jours par mois (souvent de 15 jours) et permet de faire face à une difficulté passagère, lorsqu’une dépense précède de peu un revenu attendu. Elle peut être, selon le cas, temporaire ou permanente.
En cas d’utilisation de plus de 3 mois consécutifs, la banque doit :
Ledécouvert autorisésuppose un accord préalable (souvent d’une durée d’un an renouvelable) de votre banque qui précise les modalités de remboursement. Il est utile si vous prévoyez un débit important supérieur à laprovisionexistante sur votre compte ou si vous avez fréquemment des fins de mois difficiles.
Souvent, l’offre groupée de la banque intègre un découvert occasionnel de ce type pour des montants limités avec parfois une exonération d’ agios . Le montant et la durée figurent alors dans laconvention de compte .
Si la situation de découvert risque de persister ou persiste au delà de 90 jours consécutifs, la banque doit vous remettre une offre préalable decrédit , valable pendant 30 jours. Vous disposez d’undélai de rétractationde 14 jours à compter du lendemain de la signature de l’offre.
Dans les deux cas, il s’agit d’un service générant desfrais(intérêts débiteurs ouagios ) proportionnels au montant du débit et au nombre de jours pendant lesquels le compte a étédébiteur . Le taux appliqué est indiqué dans votreconvention de compte .

Les aventures extraordinaires de la famille Lapince – épisode 1 : Madame Lapince s’est inscrite au concours de meilleur gestionnaire de compte bancaire… Peut-elle gagner ? Cette animation pédagogique présente les 10 clés pour bien gérer son compte en banque.

Aide
Accessibilité
Réalisation
Presse

decouvert banque postale plus de 30 jours

Conjoncture

Le Scan Eco

Bourse

Tech & Web

Assurance

Immobilier

Annuaire Entreprises

Décideurs

Management

Conso

Finances Perso

Patrimoine

Entreprises

Guide des smartphones

Ce que risquent les Français s’ils sont à découvert

Plus
d’actualités Consommation

Les agios sont souvent élevés, frôlant le taux d’usure.
Crédits photo : pkstock/Getty Images/iStockphoto
Selon une étude réalisée par le cabinet Altavia, 43 % des Français seraient à découvert dès le milieu du mois. Agios, commissions d’intervention, voire fichage… Le point sur la législation applicable quand on est dans le rouge.
Qu’il soit temporaire ou installé dans la durée, le découvert bancaire n’est jamais sans conséquence et génère la plupart du temps des frais, même si la nouvelleloi bancaireles a régulés. Selon une étude du cabinet Altavia révélée ce matin parRTL , 43 % des Français auraient des difficultés financières dès le 15 du mois. Pour déterminer les risques courus, il faut tout d’abord distinguer un découvert qui intervient alors que le client a négocié une autorisation de découvert, d’un dépassement, qui, lui, n’est pas autorisé.
S’il n’est pas obligé de l’accorder, le banquier peut négocier avec son client une autorisation de découvert. Cette annexe à la convention de compte est forcément limitée dans le temps et dépend des revenus du client. Pendant une période donnée, le particulier pourra donc laisser son compte dans le rouge et la banque honorera à sa place les règlements effectués par chèque ou carte bancaire. Attention, cela ne signifie pas que l’opération soit indolore pour le client. Cette facilité de trésorerie se paie par des agios. Le dépassement du plafond de découvert autorisé peut entraîner l’annulation sans préavis de l’accord, mais aussi des rejets de prélèvement et des chèques sans provision. Dans ce cas, les agios sont aussi plus élevés, car la personne sort des conditions contractuelles.
Dans ce cas, la banque n’honore pas le règlement des achats à la place du client. Dès le premier euro de découvert, le paiement des chèques émis est refusé. Les conséquences d’un rejet peuvent être très lourdes. Les paiements effectués par carte bancaire sont en revanche obligatoirement pris en charge par la banque, même si le compte plonge alors dans le rouge.
Ce sont les «intérêts débiteurs» que le client doit payer à sa banque lorsqu’elle honore des paiements à sa place. Le taux de ces intérêts est fixé librement par le banquier, c’est ce qu’on appelle le TAEG: taux annuel effectif global. Le taux varie donc en fonction des banques. Mais il est toujours élevé ( proche du taux d’usure, soit aux alentours de 15 % au deuxième semestre, selon la Direction du Trésor ). Les montants des intérêts débiteurs sont souvent majorés lorsque le client n’a pas d’autorisation de découvert, ou dépasse le plafond de cette autorisation.
Il s’agit de frais qui s’ajoutent aux agios et correspondent à l’examen, au cas par cas, des demandes de paiement qui interviennent alors que le compte est à découvert. Ils ne sont pas dus lorsque le retrait intervient dans le périmètre de l’autorisation de découvert. La loi bancaire du 26 juillet 2013 a plafonné le montant de ces commissions d’intervention. Un décret devrait limiter le tarif à 8 euros par examen, avec un plafond mensuel de 80 euros.Les banques factureront donc au maximum dix opérations par mois . Les personnes «les plus fragiles» bénéficieront d’un plafond plus bas qui ne pourra plus dépasser 4 euros par intervention et 20 euros au total par mois.
La banque va prélever des frais fixés par décret en fonction du montant du chèque. Pour un chèque de moins de 50 euros, les frais sont de 30 euros. Ils atteignent 50 euros pour un montant supérieur. Si plusieurs chèques sont rejetés sur une période de 30 jours, on parle alors d’un incident de paiement. Le client doit alors régulariser sa situation. S’il n’agit pas pendant 60 jours, il s’expose à un procès civil de son créancier pour récupérer les sommes et à devenir interdit bancaire. C’est-à-dire qu’il sera inscrit au Fichier central des chèques (FCC) et aura l’interdiction d’en émettre pendant cinq ans. Le client peut néanmoins toujours disposer d’une carte bancaire à autorisation systématique. Le solde de son compte est vérifié avant chaque opération.
Le rejet d’un virement donne lieu à des frais bancaires. Ces frais ne peuvent pas excéder le montant du virement rejeté, dans la limite d’un plafond de 20 euros.
Le Figaroen illimitéet un plaisir de lecture inéditdans votre nouveau rendez-vous avec l’information.
Pour faire des économies et vous en sortir :
1) Fabriquer vous mêmes vos produits d’entretien. Pour la lessive du linge par exemple, utilisez bicarbonate et savon de Marseille, et un peu de vinaigre blanc. Çà ne vous revient même pas 1 euro la lessive et même pas 50 centimes la tournée de lessive.
2) Dégraissez vos vitres avec vinaigre blanc
3) Préparez vous même votre alimentation et éviter la mal-bouffe food-driver.
4) Larguez votre voiture et privilégiez le vélo et les transports en commun, ou tout simplement vos jambes. Une voiture est impossible à amortir, elle vous fait perdre plus de temps en temps de travail pour la financer que vous ne gagnez de temps à rouler avec ! Bref, vous achetez une voiture essentiellement pour faire du sur-place !
quittons les banques ! mais les remplacer par quoi ????
Ce qu’il risque : simplement d’enrichir la banque avec des coms et des agios à tout va !
Les gens émettent des chèques à tire-larigo, en oubliant ce principe essentiel : le bénéficiaire peut attendre jusqu’à onze mois avant de l’encaisser, au lieu de le déposer en banque le jour même… Pour cette raison, si je fais un chèque par an, c’est vraiment le maximum, et parce que j’y suis absolument obligée.
Sans oublier ceux qui ne consultent le solde de leur compte qu’une fois tous les cinq mois… Alors qu’une consultation quotidienne peut aussi permettre de déceler des retraits frauduleux.
C’est simple : ils vont se faire rappeler TAUX!TAUX!
C’est sur, l’Iphone 5S va faire des trous dans notre portefeuille, mais il est tellement indispensable.
L´état français n´est pas à découvert , il est en FAILLITE , donc un bel exemple pour les français .
Et pour les groupes comme LCL ou CNP assurances qui rechignent à vous verser des assurances-vie dont vous êtes le bénéficiaire, il y a quoi de prévu? Rien j’imagine, comme d’hab’.
Rien de prévu, c’est vrai, mais quand vous recevrez l’argent, n’hésitez pas à changer de banque/assurance! Ils vivent grâce à vous, vous ne vivez pas grâce à eux.
Champagne aux banquiers qui se sont versés de bonus, quand leurs banques étaient renflouées….Et petits fours en plus par le fait que, c’est de leur conseils que les gouvernements les ontbattus à grand coups de caresses….Que le pékin, raque, lui !
A l’impossible nul n’est tenu, si le modèle économique de notre société entraine que la moitié de la population coule financièrement parlant, il va falloir réviser les fondements.
10 astuces pour apprendre n’importe quelle langue facilement
Le vin du mois en exclusivité – prix direct propriété
Suivez l’évolution de vos conditions météo
Passez votre annonce dans le Carnet du Figaro
L’actu en temps réel avec Le Figaro
Testez vos connaissances ! Des cadeaux à gagner
Jusqu’à 80% de réduction sur les spectacles
L’intégrale du Figaro sur tous vos écrans
Trouvez la meilleure assurance santé en 3 minutes

decouvert banque postale plus de 30 jours
21/03/2014par Therese
3 réponses(3)
Un français sur quatre est en découvert bancaire non autorisé au moins une fois par mois. Deux français sur trois, au moins une fois par an. Or les découverts bancaires, en particulier les découverts non autorisés, entrainent des frais très importants. Mieux les connaitre permet de les réduire.
Un ménage sur 4 est en situation de découvert bancaire non autorisé,c’est-à-dire en compte débiteur sans autorisation préalable ou en dépassement de découvert autorisé, au moins une fois par mois. La proportion passe à 1 sur 3 chez ceux qui gagnent moins de 1 500 euros.
Ces découverts entraînent des frais élevés qui peuvent facilement tripler la facture bancaire et aggravent la situation des débiteurs les plus fragiles.
Les frais des découverts autorisés sont très variables
Le découvert bancaire n’est pas un droit. C’est une forme de crédit que banque peut accorder, ou non, et que, comme tout crédit, la loi cherche à limiter afin d’éviter le surendettement.
L’autorisation de découvert doit précéder les faits. Elle peut être accordée de façon ponctuelle ou pour une durée indéterminée (renouvelable par tacite reconduction). Ses conditions sont précisées dans la convention de compte ou dans un contrat spécifique. Elles sont rappelés sur lerelevé de compte bancairemensuel :
Le taux des agios varie en fonction de la banque et surtout en fonction du montant et de la durée autorisés – eux mêmes fonction de la solvabilité du ménage. Beaucoup de banques ne publient pas de taux indicatif. Attention : Les taux bas affichés par certaines banques comme8% pour Fortunéoou12% pour la Caisse d’Epargne Ile de France , sont bien sûr« sous réserve d’acceptation du dossier » . Les taux observés sont plus proches de 16% que de 8% ! Par exemple, un taux de 16%, un découvert autorisé de 250 euros sur 30 jours coûtera un peu plus de 3 euros[Note 2] .
Les frais de découvert sont difficile à suivre parce le découvert fluctue avec les entrées et les sorties d’argent. On est parfois surpris d’être facturé des agios sur un compte bancaire positif à la fin du mois : il a été débiteurpendantle mois. Pour simplifier, certaines conventions de compte exonèrent les agios en dessous d’un certain montant, par exemple 1,50 euros, et d’autres, au contraire, facturent un minimum forfaitaire.
Les forfaits rendent les frais difficiles à cerner . Une convention de compte peut inclure une facilité de caisse, c’est-à-dire un petit découvert autorisé, par exemple, de 200 euros pendant moins de 15 jours. Mais les facilités de caisse font parfois aussi l’objet de forfaits séparés. Quant aux autorisations de découvert plus importantes ou ponctuelles, elles peuvent occasionner des frais de dossier allant de 10 euros à plus de 50 euros.
Les frais sont beaucoup plus élevés si le découvert n’est pas autorisé
Si le découvert n’est pas préalablement autorisé, ou bien s’il dépasse le plafond autorisé, la banque peutforcerles paiements non provisionnés ou bien lesrejeter . Dans les deux cas, les frais sont beaucoup plus importants que quand le découvert a été préalablement autorisé.
Si la banque effectue des paiementsd’un découvert non autorisé, ce découvert ne peut pas légalement durer plus de 30 jours. Chaque paiement forcé occasionne des frais. Par exemple un découvert de 250 euros en deux chèques de 100 euros et un prélèvement de 50 euro coûtera 65 euros sur la base des tarifs médians observés dans sept banques[Note 3]:
Si la banque rejette les paiements,chaque rejet entraîne des frais qui peuvent dépasser 50 euros par incident. Ainsi, malgré la limitation des commissions d’intervention à 80 euros par mois, les frais de rejet atteindront 132 euros dans notre exemple d’un découvert de 250 euros en deux chèques de 100 euros et un prélèvement de 50 euros :
Si le découvert n’est pas rapidement comblé, il entraîne d’autres problèmes administratifs bien plus graves comme l’ interdiction bancaire pour chèque sans provision, ou, en cas de situation de surendettement, l’inscription au Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP).
Il est donc important de contrôler ces frais et d’essayer de les réduire. Quelques bonnes pratiques en fonction des différentes situations :
[Note 1] Légalement, un compte bancaire ne peut pas rester débiteur plus de 3 mois.  Si le compte reste en négatif au delà de 200 euros pendant trois mois, la banque doit obligatoirement :
[Note 2] Dans cet exemple schématique, on utilise le taux nominal. Le taux annuel effectif global (TAEG), qui tient compte de tous les frais, sera plus élevé.
[Note 3] Banque Postale, Boursorama, Bred, Caisse D’Epargne IDF, Crédit Mutuel IDF, Fortunéo, LCL, Société Générale.
[Note 4] GPA =Gamme de moyens de Paiement Alternatifspour foyers financièrement fragiles en situation de surendettement ou d’interdit bancaire.
[Note 5] La suspension des virements bancaires est parfois payante, parfois gratuite. Les banques sont tenues d’honorer les paiements par carte bancaire mais peuvent facturer des frais lorsqu’elles bloquent une carte pour utilisation abusive, en situation de dépassement de découvert. Le rejet de prélèvement pour remboursement de prêt fait l’objet de procédures et de frais spécifiques.
[Note 6] Pratiquement toutes les banques incluent les commissions d’interventions dans des forfaits de rejet – ce qui rend difficile de vérifier le plafonnement mensuel de ces commissions à 80 euros.
En tant qu’utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l’information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.
En tant qu’utilisatrice des services financiers, puis consultante pour des banques et compagnies d’assurance, Therese a constaté qu’en finance, c’est souvent le client qui doit s’adapter au service et pas l’inverse. Pour elle, la finance doit changer. Pour contribuer à ce changement, Therese a entrepris de fournir de l’information plus pratique, plus simple et plus objective sur tous les sujets liés à la finance personnelle.
je dépasse mon decouvert autorisé de 200 eurolemois prochain pareillefin janvier je pourrais tout regulariser..croyer vous que ma banque acceptera cette situation….merci…
Chaque personne est un cas particulier. Votre situation (salarié, CDI,…), l’historique de vos rentrées d’argent, l’existence ou non d’une épargne,la régularité de vos remboursements de crédits dans le passé… de nombreux facteurs jouent un rôle dans la décision de la banque d’autoriser un dépassement de découvert… Une chose est certaine : vous avez tout intérêt à aller voir votre banquier pour trouver ensemble la meilleure solution. Laisser filer les découverts vous coûtera certainement plus cher, en frais et en problèmes administratifs.
Article très complet et très utile… Merci de m’aider à y voir plus clair. Je me permets de laisser ici un autre article qui m’a beaucoup aidé aussi :https://www.thebusinessplanshop.com/blog/fr/entry/decouvert_bancaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*

decouvert banque postale plus de 30 jours

Accès direct au :

Menu
Contenu de la page
Recherche

La sécurité de la banque à distance
Les livrets, comptes et plans d’épargne
Les contraintes et critères à prendre en compte
Les différents types de crédit à la consommation
Le contrat de crédit à la consommation
Les différents types de crédit immobilier
Le choix d’un crédit adapté au projet
Le recouvrement contentieux du crédit
Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment
Dans le cadre de la protection de l’épargnant
Dans le cadre d’une meilleure personnalisation
Si vous cherchez d’autres informations…
Pour recevoir notrelettre d’information …(ex : dupont@mail.fr)
Mon compte bancaire Appelé compte courant, compte de dépôt ou encore compte à vue, il est à la base de votre relation avec la banque. Il enregistre vos revenus et vos dépenses. Il fonctionne selon des modalités décrites dans votre convention de compte.
Mes moyens de paiement La banque met à votre disposition divers moyens de paiement. Certains sont plus pratiques ou plus adaptés que d’autres selon la situation.
Mon épargne Parmi une large gamme de solutions d’épargne et de placements, vous devez choisir en fonction de vos objectifs et de votre situation personnelle.
Mes crédits Il existe de nombreuses solutions de crédit. Dans tous les cas, un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Mes assurances Votre établissement bancaire peut vous proposer des assurances et des services d’assistance. Vous pouvez préférer les souscrire directement auprès d’une compagnie d’assurance.
Mon budget Le budget présente l’ensemble des ressources et des dépenses. C’est un élément très important de la vie quotidienne. Vous devez vérifier régulièrement que votre budget est équilibré.
Mes difficultés Les difficultés de la vie ont le plus souvent un impact sur votre budget et vos finances. Comment les devancer, comment réagir ?
Mes informations personnelles La banque peut être amenée à vous demander diverses informations personnelles que ce soit au premier rendez-vous ou tout ou au long de votre relation.
Mes enfants et l’argent Retrouvez ici des informations pour vous aider à accompagner vos enfants dans leur apprentissage et leur usage de l’argent.
Ma boîte à outils Vous trouverez ici notamment nos mini-guides bancaires (publications), des modèles de lettres pour faciliter vos démarches, notre lexique, notre FAQ…
La banque peut accepter de faire fonctionner un compte à découvert c’est-à-dire quand il n’y a pas assez d’argent pour payer les opérations qui se présentent. Il peut s’agir d’une simple tolérance ou d’un découvert autorisé.
Sans accord pr éa lableet en dehors de tout contrat, la banque peutde façon exceptionnelleaccepter de régler unchèqueou de passer unprélèvementsur uncompte à découvertc’est-à-dire quand laprovisionn’est pas suffisante. Le montant ponctuellement accordé dépend de votre profil et des relations que vous avez (présence d’autres comptes, fréquence de tels incidents, etc.). La banque peut mettre fin à cette tolérance sans préavis, donc ne comptez pas dessus pour les paiements suivants.
Avec son accord pr éa lable , la banque peut aussi admettre une  » facili téde caisse « . Celle-ci est souvent automatique, pour des montants limités, et figure dans laconvention de compte . Elle n’est valable que pour une situation débitrice de quelques jours par mois (souvent de 15 jours) et permet de faire face à une difficulté passagère, lorsqu’une dépense précède de peu un revenu attendu. Elle peut être, selon le cas, temporaire ou permanente.
En cas d’utilisation de plus de 3 mois consécutifs, la banque doit :
Ledécouvert autorisésuppose un accord préalable (souvent d’une durée d’un an renouvelable) de votre banque qui précise les modalités de remboursement. Il est utile si vous prévoyez un débit important supérieur à laprovisionexistante sur votre compte ou si vous avez fréquemment des fins de mois difficiles.
Souvent, l’offre groupée de la banque intègre un découvert occasionnel de ce type pour des montants limités avec parfois une exonération d’ agios . Le montant et la durée figurent alors dans laconvention de compte .
Si la situation de découvert risque de persister ou persiste au delà de 90 jours consécutifs, la banque doit vous remettre une offre préalable decrédit , valable pendant 30 jours. Vous disposez d’undélai de rétractationde 14 jours à compter du lendemain de la signature de l’offre.
Dans les deux cas, il s’agit d’un service générant desfrais(intérêts débiteurs ouagios ) proportionnels au montant du débit et au nombre de jours pendant lesquels le compte a étédébiteur . Le taux appliqué est indiqué dans votreconvention de compte .

Les aventures extraordinaires de la famille Lapince – épisode 1 : Madame Lapince s’est inscrite au concours de meilleur gestionnaire de compte bancaire… Peut-elle gagner ? Cette animation pédagogique présente les 10 clés pour bien gérer son compte en banque.

Aide
Accessibilité
Réalisation
Presse