dosage pour chape

Calculez les quantités de ciment, sable, gravier et eau, pour réaliser des mortiers et bétons,en fonction de vos besoins.
Note de version :Cette nouvelle version offredes résultats fiables et réalistes issus de nombreux essais de laboratoire sur la gamme complète des produits disponibles ci-dessous. Ces résultats sont beaucoup plus précis que les informations disponibles habituellement.
Entrez lesdimensionsde l’ouvrage à réaliser ou biendirectement le volume
Note:Si vous entrez ou modifiez le volume, ce sera cette valeur qui sera prise en compte, en lieu et place des dimensions.
En attente d’un volume à calculer…
Si vous souhaitez connaître le volume de béton ou de mortier que vous pouvez faire parbétonnièreconsultez la page duvolume d’une bétonnière.
Le dosage des ciments promt, plâtre, colle à carrelage et autres granulats sont plus simple à réaliser. Cependant pour des quantités particulières et pour des dosages précis, vous pouvez utiliser la page decalcul des proportions , en entrant les valeurs relevées sur les sacs (ex: 11 litres d’eau pour un sac de 25 kg de joint de plaques de plâtre) et les quantités désirées (ex: 3kg) afin d’obtenir les nouvelles valeurs en conséquences (ex: 1.32 litre).
*Le volume final ne correspond pas à la somme des volumes de chaque élément parce que l’ensemble se compacte. Le sable remplit les interstices du gravier, le ciment remplit les interstices du sable et l’eau compacte l’ensemble.
**Vous pouvezmodifier la contenance d’une pelle. Par défaut et par expérience, la contenance d’une pelle est fixée à 3 litres. Pour vous faire une idée assez précise, faites quelques essais avec du sable, une pelle et un seau de 10 litres, puis compter le nombre de pelles pour remplir le seau à ras bord. Divisez le volume du seau (10 litres) par le nombre de pelles de sable et vous obtenez la contenance moyenne d’une pelle.
Unbétonet unmortierdosés à l’identique n’ont pas la même résistance. Plus les granulats sont fins, plus il faut de ciment pour lier les particules entre elles. En effet, la surface totale de l’ensemble des particules augmente d’autant plus que les granulats sont fins, nécessitant d’autant plus de ciment pour les lier. À dosage égal, lebéton ,constitué de granulats plus gros est plus solide que lemortier .
Le volume de ciment est assez aléatoire. Pour preuve, un sac de 35 kg fait un volume moyen d’environ 25,4 litres soit une densité moyenne de 1.378. Il s’agit de la densité « ciment ensaché » pour des ciments classiques 32,5R.
Lorsqu’on le transvase dans des seaux de 10 litres, il occupe entre un peu moins de 3seaux à près de 4 seaux, soit entre 28 et jusqu’à 40 litres. Comme tout pulvérulent et granulat, le ciment a la particularité de s’expanser dès lors qu’on le remue, et cette expansion est variable suivant la façon dont on s’y prend.
La densité moyenne constatée après plusieurs essais estde : 1,2 kg/litre.
Lesgranulats tels que le sable et le gravier ont des densités assez variables.Les densités par défaut sont des densités moyennes constatées . Si vous connaissez les densités des granulats que vous utilisez, vous pouvez les modifierafin de coller plus précisément à vos spécificités. La densité du gravier peut varier de 1,5 à 1,7 en fonction de sa granulométrie. Par contre elle varie peu lorsqu’il est brassé.
La quantité d’eau peut varier en fonction de l’humidité du sable. Dans la majorité des cas, les maçons dosent l’eau au feeling de façon à obtenir une consistance pâteuse du mélange.
Les volumes d’eau donnés dans cet outil de calcul sont basés sur les prescriptions des cimentiers. Bien qu’ils nous paraissent en général trop faibles, ces prescriptions déconseillent l’excès d’eau sous peine de fissuration et d’affaiblissement de la résistance (tout comme elles déconseillent l’insuffisance d’eau).
Pourtant, l’expérience nous témoigne le contraire à condition évidemment de ne pas exagérer. Selon notre avis, ajouter un petit pourcentage d’eau est le gage d’un béton ou d’un mortier plus facile à travailler, le rendant plus compact car cela évite la formation de bulle d’air dans le matériaux.
Dans tous les cas, n’hésitez pas à bien mélanger l’ensemble avant son usage. C’est notamment parce que le béton est très largement malaxé et mélanger qu’il est d’une grande résistance lorsqu’il est livré par toupies.
Contrairement à une idée répandue, l’eau ne s’évapore que très peu pendant la période de durcissement. Elle sert à la réaction chimique qui se produit lors de la solidification. L’évaporation lors du séchage est néfaste puisqu’elle réduit la proportion d’eau entrant en réaction avec le ciment, ce qui génère des fissures. Pour cette raison il est préférable de couler du béton par temps froid (mais supérieur à 0° Celsius) ou humide. S’il est coffré, ne vous précipitez pas pour le décoffrer. Essayez de conserver le coffrage pendant une semaine, afin de réduire cette évaporation.
Selon l’avis de certains, les quantités d’eau semblent être sous-évaluées. Elles sont très (trop?) proches de celles recommandées par les cimentiers, qui déconseillent l’excès d’eau. Selon eux, seule une partie (environ la moitié) de cette eau entre en réaction chimique avec le ciment. L’autre partie s’évapore au fil du temps, engendrant une porosité du béton, d’où la nécessité de ne pas trop le doser en eau. Malheureusement plus il est sec, plus il est difficile de le mélanger correctement. Hors il est très important que le mélange soit homogène, d’où l’intérêt de le rendre assez liquide… ce qui est contradictoire !
Au travers de l’expérience les bétons et mortiers ont soif pendant la période de séchage. Ils semblent bien plus solides et fissurent bien moins lorsque l’évaporation est contenue. C’est pourquoi il est bon d’arroser vos ouvrages dès le lendemain (voir les recommandations énoncées plus bas).
Si vous utilisez dumélange béton , c’est à dire un composé de sable et de gravier pré-mélangé en lieu et place du sable et du gravier (pris séparément), le poids du mélange est égal à la somme des poids du sable et du gravier. En revanche cela n’est pas vrai pour la somme des volumes, car comme écrit précédemment, le sable remplit les interstices du gravier.
Il est primordial de bien mélanger le béton ou le mortier lorsque vous le préparez, afin qu’il soit le plus homogène possible.
Dans certains cas, pensez à mouiller le support avant de couler lebétonou lemortier . Par exemple si vous coulez une chape sur une dalle, commencez par versez un seau d’eau que vous répartirez sur toute la surface à couvrir. Cela évitera au support d’absorber l’eau du mélange et donc, la fissuration.
Pour réduire voire annuler le risque de fissuration, il est conseillé d’ arroser les ouvrages fraîchement réalisésà partir de la sixième heure après le coulage (il faut que le béton soit dur au toucher sinon il se forme une remontée de laitance, ce qui n’est pas recommandé). Arrosez à nouveau2 à 4 fois par jours pendant 4-5 jours. Ensuite, idéalement (mais ce n’est que rarement possible), une fois par mois pendant 6 mois. Cette dernière recommandation est particulièrement valable pour lesdalles de béton .
Si vous avez le choix de la période pour réaliser du béton, préférez les hivers. Lorsque les températures sont plus fraîches, d’une part il n’y a presque plus d’évaporation et d’autre part la réaction chimique de durcissement est ralentie ce qui favorise une plus grande solidité. D’où la maxime :Béton d’hiver, béton d’enfer !Attention cependant au gel. Il ne faut pas qu’il gele pendant la phase de durcissement. Au besoin utilisez des produits antigels pour béton.
Unbétonatteint sa résistance principale au bout de 28 jours. Ce n’est qu’au bout de 6 mois à 3 ans qu’il est véritablement sec et solide.
Contrairement au mortier, le béton n’est pas utilisé pour la liaison d’éléments entre eux. C’est un matériau de construction à part entière. Il est généralement coulé (fondations ou dalles par exemple) ou moulé (parpaings, linteaux précontraints par exemple). C’est un matériau particulièrement résistant et adaptable qui peut prendre de nombreuses formes pour peu qu’on le coule dans un moule (appelé coffrage) de la forme souhaitée. Il résiste particulièrement bien aux variations de température, au feu et à l’eau même s’il n’est pas parfaitement étanche. Il est réalisé à partir de sable, de gravier, de ciment et d’eau. Sa solidité (bien supérieure à celle du mortier) lui vient du gravier. Le béton est extrêmement résistant à la compression ; pour le rendre également résistant à la traction et à la flexion, on l’arme en intégrant dans l’ouvrage à réaliser des treillis métalliques, des chaînages et desfers à béton ou fers torsdont les propriétés mécaniques sont étudiées et adaptées en fonction de l’ouvrage à réaliser. Pour connaître précisément les quantités et types de treillis ou fers à utiliser pour réaliser une dalle portée en béton, on fait réaliser une étude par un cabinet spécialisé qui vous indique les quantités et types de treillis et de fers à utiliser en fonction du type de dalle.
Selon le type de béton, le calibre du gravier varie. Plus le volume à remplir est grand, plus le gravier peut être gros. Généralement on utilise du gravier de calibre 5/20. Vous pouvez le mélanger avec du calibre 15/30 voire 20/40 dans certains cas, où les volumes sont importants. Le principe est que le volume entre les plus grosses pierres est rempli par les pierres plus petites, puis par le sable, puis par le liant ce qui fait la résistance de l’ouvrage. La taille de pierres est cependant limitée par la présence des différents fers dans l’ouvrage : les pierres doivent pouvoir s’immiscer librement entre les chaînages sans créer d’engorgement, ce qui provoquerait des poches d’air et fragiliserait l’ouvrage.
Le gravier qui compose le béton est généralement un gravier roulé : les pierres ressemblent aux petits galets que l’on trouve dans le lit des rivières et qui ont été arrondis par le frottement dû à l’entraînement de l’eau, au roulement des pierres les unes contre les autres.
Comme pour le mortier on utilise un sable lavé, exempt d’impuretés qui nuiraient à la qualité du béton.
Il existe des colorants pour béton qui vous permettront de réaliser des effets avec des bétons bruts. Dans ce cas il est préférable d’utiliser du ciment blanc.
La réalisation du béton est aisée. Le béton intervient dans de nombreuses réalisations et aménagements domestiques tels que terrasse, mur de clôture, bassin, abri de jardin. En revanche, il est important de respecter les dosages selon le type de béton que vous voulez faire, c’est-à-dire selon la destination de l’ouvrage que vous souhaitez réaliser. Pour connaître les proportions, reportez-vous au module de calcul ci-dessus.
On peut acheter séparément le sable et le gravier. Il est cependant intéressant de savoir qu’on trouve chez les marchands de matériaux et chez les grossistes (carrière en général) des mélanges béton (ou pré-mélange) composés de gravier + sable pré-dosés qui facilitent grandement la mise en oeuvre car les proportions et la granulométrie sont étudiées.
Il est possible faire de toutes petites quantités de béton en réalisant le mélange directement dans une brouette ou une gamatte, mais dans la majorité des cas il est intéressant d’investir dans l’achat d’une bétonnière. Aujourd’hui les bétonnières sont de capacités variables selon que vous en avez un usage professionnel ou non et elles sont assez peu coûteuses, en plus d’être faciles à utiliser.
Le matériel dont vous aurez besoin : bétonnière, pelle de maçon à bout rond, seaux de maçon de 10 litres, brouette, truelles, un tuyau d’eau si possible muni d’un embout de pistolet d’arrosage à gâchette, un bastaing pour monter la brouette si vous avez un étage. Une paire de bottes en caoutchouc et une règle de maçon en aluminium si vous devez couler une dalle. Une casquette n’est pas superflue s’il fait soleil. Et une bonne condition physique est préférable car faire du béton et un travail ardu.
Pensez à mouiller le support sur lequel vous allez poser votre béton pour éviter que le support ne boive l’eau du béton.
Pour plus de commodité et moins d’effort, installez la bétonnière à côté du tas de mélange à béton.
Mettez la bétonnière en route avant de commencer le chargement, puis jetez vos pelletées de mélange à béton et de ciment en alternance de façon à bien mélanger tous les composants. Attendez que le mélange soit homogène avant d’ajouter l’eau. Vous aurez intérêt à mettre l’eau au fur et à mesure pour maîtriser l’humidité de l’ensemble : il est plus facile d’ajouter un peu d’eau si le béton est trop sec que l’inverse. Un béton trop liquide est difficile à maîtriser mais peut présenter des avantages, comme celui d’être plus facile à couler dans un coffrage sans créer de poches d’air. Un béton plus sec est conseillé si vous devez réaliser un ouvrage non coffré (comme un seuil de garage par exemple) car il sera plus facile à travailler. Lors de la mise en oeuvre, assurez-vous que tous les ferraillages sont bien recouverts par le béton pour éviter la corrosion, source de fissures et d’éclatement du béton.
Le béton commence à tirer (« sécher ») au bout de 2 à 3 heures environ. Vous avez le temps de le travailler entre deux bétonnières, mais faites-le lors de la première heure. Au-delà, il reste encore malléable, mais vous affaiblissez sa résistance car les premières liaisons chimiques qui se créent sont rompues dès lors qu’il est malaxé tardivement.
Il est utile et conseillé d’arroser régulièrement l’ouvrage dans les jours qui suivent sa réalisation afin de compenser l’évaporation de l’eau et de permettre une meilleure réaction chimique entre les différents éléments ce qui limitera les risques de fissuration. Si la température est élevée et que le climat est sec, l’arrosage devient impératif. Vous pouvez arroser plusieurs fois par jour si nécessaire. Le béton n’atteindra sa résistance nominale qu’au bout de 28 jours en moyenne. Avant cette échéance il reste relativement fragile, raison pour laquelle il n’est pas recommandé de poser des palettes de matériaux sur une dalle en béton avant 3 à 4 semaines au plus tôt.
Avant toute chose il est important de noter que le béton ne « sèche » pas ou très peu : c’est avant tout un procédé chimique de liaison moléculaire qui se met en oeuvre permettant le durcissement du mélange, l’évaporation d’eau étant relativement faible. Raison pour laquelle il est impératif de mouiller le support sur lequel le béton sera coulé pour que l’eau qu’il contient ne soit pas absorbée par le support, ce qui risquerait de fragiliser l’ouvrage en provoquant des fissures.
Le temps de « séchage » d’une dalle de béton armé classique est de 4 semaines minimum et la dalle continue de travailler pendant toute l’année qui suit sa mise en oeuvre.
Pour cette raison, on ne doit retirer les étais de soutien d’une dalle portée (dalle en poutrelles + entrevous) qu’après 3 à 4 semaines, car le poids de l’ensemble risque de fragiliser l’ouvrage si le séchage n’est pas suffisant. Si vous devez faire livrer des palettes de matériaux sur une dalle portée coulée depuis peu (en aucun cas inférieur à une semaine mais au contraire après 3 à 4 semaines), faites en sorte que les palettes soient posées sur des murs porteurs et conservez l’étayage.
Il en va de même pour les éléments coffrés comme les linteaux et les poutres qui ne devraient être désétayés qu’après 3 semaines.
Il y a deux types de dalle en béton : la dalle posée au sol, sur un hérisson de cailloux ou non et la dalle portée (en hauteur).
Dans le cas d’une dalle posée au sol, vous décaisserez sur une profondeur de 20 cm environ pour une dalle intérieure, de 40 cm pour une dalle extérieure (terrasse). Pour plus de solidité, il est recommandé de réaliser un hérisson (un lit de cailloux) qui permettra également d’isoler le béton de l’humidité du sol, surtout pour une pièce d’habitation ou une cave sèche. N’hésitez pas à faire un drainage en périphérie de la dalle si le terrain autour est peu drainant ou si de l’eau est présente. La solidité et l’isolation sont à prendre en compte en fonction de l’usage que vous réservez à votre dalle. Il est évident que le hérisson doit être à niveau et qu’il doit être stabilisé.
Vous réaliserez un coffrage en périphérie de la dalle à couler, soit avec des planches de coffrage (que vous récupérerez ensuite), soit avec des planelles en béton qui resteront en place. L’épaisseur de béton est de 12 à 13 cm en général. Pour connaître le volume de béton nécessaire, reportez-vous au module de calcul ci-dessus.
Vous pouvez isoler thermiquement la dalle en posant sur le hérisson un film polyane puis une épaisseur de polystyrène, sur lequel vous poserez le treillis soudé. Enfin vous pouvez poser sur l’ensemble des règles de guidage que vous calerez précisément à niveau et qui vous permettront de tirer votre béton à l’horizontale plus facilement.
Vous tirerez la dalle à l’aide la règle de maçon en faisant un mouvement de va-et-vient de droite à gauche, comme un mouvement de scie latéral et en avançant régulièrement. La surface sera ensuite lissée à la taloche pour obtenir une surface aussi plane que possible. Au bout d’un mois vous pourrez recouvrir la dalle d’une chape pour poser du carrelage.
N’hésitez pas à arroser régulièrement la dalle dans les jours qui suivent la pose pour réduire de risque de fissuration.
Dans le cas d’une dalle portée, le procédé est différent car cette dalle se réalise à l’aide d’un hourdis qui sert de coffrage en quelque sorte. Un hourdis est un ensemble de poutrelles précontraintes en béton armé, régulièrement espacées sur lesquelles viennent se poser des entrevous. Un entrevous est un élément de construction creux et plat sur ses deux faces qui sert à recevoir le béton. Il existe différents procédés constructifs qui font intervenir des poutrelles + entrevous en polystyrène, ou poutrelles béton + entrevous en polystyrène ou en béton ou en plastique, mais la mise en oeuvre du coulage de la dalle ne varie pas. L’intérêt des différents matériaux réside dans leurs qualités d’isolation ou de moindre poids.
Les bouts des poutrelles se posent en périphérie, impérativement sur des murs porteurs ; les fers qui dépassent à chaque bout de la poutrelle ne doivent pas dépasser du mur. Elles sont espacées régulièrement de la largeur d’un entrevous. Il existe des poutrelles de toutes les longueurs, elles peuvent aussi être fabriquées sur mesure. Plus une poutrelle est longue, plus elle est épaisse pour conserver les qualités de résistance nécessaires.
Des planelles en béton seront maçonnées tout autour de la dalle pour servir de coffrage ; assurez-vous qu’elles soient posées au niveau. Un chaînage métallique prendra place en périphérie de la dalle. Il sera relié par des crochets au chaînage des piliers.
Une fois le hourdis mis en place, installez le treillis soudé que vous relierez au chaînage puis arrosez la surface. Ensuite procédez à la pose du béton comme vu ci-dessus en faisant un mouvement de scie avec la règle de maçon.
Le mortier est utilisé depuis l’antiquité pour la construction des ouvrages maçonnés : les romains s’en servaient déjà et leurs ouvrages témoignent de la solidité de ce mélange (il suffit de penser au Pont du Gard, au Colysée de Rome qui nous dominent toujours de leur superbe depuis bientôt 2000 ans). Le mortier que nous utilisons aujourd’hui n’est évidemment pas celui que connaissaient nos ancêtres et les techniques ont évolué, mais il n’en reste pas moins la base de nombreuses constructions, aussi doit-on respecter les dosages indiqués. Trois ou quatre éléments composent le mortier ou plutôt les mortiers : le sable et l’eau sont les deux éléments de base, auxquels on ajoute du ciment ou de la chaux (également nommés « liant ») selon le type de mortier que l’on souhaite obtenir. Chacun intervient dans la qualité du mélange en proportions différentes selon l’usage que l’on veut en faire. Le mortier est facile à réaliser et ne demande pas de compétences particulières.
Il existe 3 types de mortiers : le mortier de chaux, le mortier de ciment et le mortier qu’on appelle bâtard. Chaque type est destiné à une utilisation particulière. Le mortier de chaux est relativement élastique du fait de la présence de la chaux : on l’utilisera pour réparer des murs et des surfaces irrégulières car il est peu cassant. Le mortier de ciment quant à lui, est plus solide mais il est également le plus cassant : il convient pour réaliser des travaux de fond, monter des murs de parpaings, réaliser des chapes, lier des éléments entre eux. Le mortier bâtard enfin, est composé de sable, d’eau, de ciment et de chaux (d’où son nom) ce qui le rend polyvalent pour de nombreuses tâches ; il est adapté aux ouvrages qui font intervenir de la brique ou de la tuile dont les propriétés mécaniques sont différentes de celles du béton, comme le montage des génoises (tuiles), élément architectural que l’on trouve au bord des toits dans le sud-est de la France. Le choix du sable est important car il doit être propre et débarrassé de ses impuretés. Le sable que l’on utilise pour la construction est de ce fait un sable lavé. Le premier critère à prendre en compte est la taille des grains : la granulométrie doit être régulière, calibrée et on ne doit pas trouver de saletés (terre, feuilles, brins d’herbe etc…). Prenez une poignée de sable sec que vous ferez couler entre vos doigts puis regarder s’il reste des déchets. Si c’est le cas, ce sable ne conviendra pas pour la réalisation du mortier. Vous pouvez envisager de tamiser le sable pour le nettoyer mais c’est un travail énorme pour bien peu d’économie (à moins que vous n’ayez que très peu de mortier à faire). Vous aurez meilleur compte à l’acheter auprès d’une carrière. Eventuellement les magasins de bricolage le vendent en sac de 30 kg environ, ce qui est une solution simple et rapide pour les petits travaux.
Dans tous les cas, le sable de plage est tout à fait déconseillé car il contient du sel ce qui n’est pas souhaitable pour la solidité de vos ouvrages. On lui préfèrera le sable de rivières.
Il est également à noter que tous les sables n’ont pas la même couleur et qu’il existe du ciment blanc, ces paramètres vous permettant de réaliser des ouvrages de couleurs différentes si besoin. Vous pouvez aussi ajouter des colorants à votre mélange pour obtenir un effet particulier.
Pour connaître les proportions à utiliser pour réaliser votre mortier reportez-vous au module de calcul ci-dessus. Les proportions varient en fonction de l’usage que vous aurez de votre mortier.
Qu’on utilise du ciment ou de la chaux ou le mélange des deux, on procédera de la même manière : commencez par mélanger le sable et la chaux ou le ciment (le liant) de manière homogène, un peu comme on mélange la farine et la levure en cuisine, afin que l’eau amalgame le tout correctement. Vous pouvez réaliser ce mélange dans une bétonnière ou dans une brouette ou encore dans une gamatte, voire directement au sol en fonction de la quantité nécessaire. Si vous choisissez de faire votre mélange à la main, munissez-vous de deux truelles et d’une pelle de maçon, vous pourrez ainsi varier les efforts. Les truelles vous permettront de travailler avec les deux mains, ce qui vous permettra un mouvement plus efficace et moins éreintant. Si vous travaillez au sol, la pelle vous sera indispensable pour remuer votre mélange (c’est assez fatigant et peu commode).
Une fois le sable et le liant mélangés de façon homogène, faites un puits et introduisez l’eau progressivement en mélangeant bien. Prenez garde à ne pas mettre toute l’eau d’un seul coup car vous vous rendrez compte qu’entre un mortier trop sec et un mortier trop mouillé, il n’y a que peu de quantité d’eau d’écart.
Il est évident qu’un mortier très liquide ne vous permettra pas de lier des éléments entre eux car il coulera et vous ne réussirez pas à le faire tenir, en revanche vous pourrez l’étaler facilement sur une surface horizontale. Il est à noter qu’un mortier fortement dosé en ciment tirera (« séchera ») plus vite. En réalité le mortier ne « sèche » pas car il y a peu d’évaporation d’eau : c’est avant tout un procédé chimique de liaison moléculaire qui se met en oeuvre permettant le durcissement du mélange.
Comme nous l’avons vu ci-dessus, le mortier ne « sèche » pas, l’évaporation d’eau étant relativement faible. C’est la raison pour laquelle il est impératif de bien mouiller le support sur lequel ce mortier sera posé pour que l’eau qu’il contient ne soit pas absorbée par le support, ce qui risquerait de fragiliser l’ouvrage en provoquant des fissures. C’est le cas des parpaings qui doivent être trempés dans l’eau avant d’être posés (ce que les maçons « oublient » parfois de faire), d’une dalle sur laquelle vous souhaitez faire une chape ou de tout support sur lequel vous allez appliquer du mortier. Donc, n’hésitez pas à détremper les supports.
-Accueil-Plan du site-A propos- Dernière mise à jour du site : Vendredi 24 mars 2017

Béton courant
Béton Armé
Béton de fondation
Béton de propreté

Mortier d’assemblage d’agglos
Mortier de rejointoiement
Chape lissée
Chape sur sol en béton
Chape pour carrelage à faible sollicitation
Chape pour carrelage à sollicitation modérée
Chape pour carrelage à forte sollicitation

Le kg
Le litre
Le sac de 5 kg
Le sac de 25 kg
Le sac de 35 kg
La tonne
Le m3

Le kg
Le litre
Le sac de 25 kg
Le sac de 35 kg
Le sac de 40 kg
Le big-bag de 400 kg
La tonne
Le m3

Le kg
Le litre
Le sac de 25 kg
Le sac de 35 kg
Le sac de 40 kg
Le big-bag de 400 kg
La tonne
Le m3

Le kg
Le litre
Le sac de 25 kg
Le sac de 35 kg
Le sac de 40 kg
Le big-bag de 400 kg
La tonne
Le m3

dosage pour chape

Du lundi au vendredi
08h30-12h30, 13h30-18h30
Samedi : 09h-12h30, 13h30-18h
N° local – non surtaxé
Appel gratuit depuis une ligne fixe

Tous nos rayons Maçonnerie Réseaux Couverture Menuiserie Isolation Électricité Plomberie Chauffage Finitions Jardin Outillage
Tous nos rayons
Qui sommes-nous ?
Faites-le vous-même
  Frais de transport
promotions
Accueil

Fiches pratiques

Réaliser une chape de mortier de ciment (5cm)

Le site internet MesMateriaux.com utilise des cookies pour vous assurer d’obtenir la meilleure expérience de navigation Web.
En savoir plus
OK

NEWSLETTER : Recevez nos offres et promos en exclusivité !

ok

Vous n’avez ajouté aucun produit à votre panier. Cliquez sur “Ajouter au panier” depuis une liste ou une fiche produit.
Identifiez-vouspour accéder à nos services :
Saisissez l’adresse email avec laquelle vous avez créé votre compte client dans le champ ci-dessous :
Saisissez votre localitépour accéder à vos tarifs
Nous ne sommes pas parvenu à vous localiser pour vous proposer les tarifs de votre localité.
Merci de renseigner le champ ci-dessus.
Informations non contractuelles à but informatif. En cas de doute n’hésitez pas à prendre conseils auprès de professionnels avertis.

02 72 88 31 31
Du lundi au vendredi
08h30-12h30, 13h30-18h30
Samedi : 09h-12h30, 13h30-18h
N° local – non surtaxé
Appel gratuit depuis une ligne fixe

La chape mortier de ciment est un support de finition plan, destiné à recevoir un revêtement de sol tel que du carrelage, de la moquette, un sol souple ou du parquet.
ATTENTION: Ne pas confondre « une chape » d’un dallage ou d’un plancher. Le dallage et le plancher sont des éléments structurels d’une construction tandis que la chape est un complément de second œuvredestiné à recevoir un revêtement de finition.
Elle est à prévoir dans les cas suivants :
Une chape mortier de ciment comprend généralement :
Les travaux de chape sont destinés à des bricoleurs avertis. L’aide d’une tierce personne au moins est nécessaire pour faciliter les approvisionnements et l’équipement de matériel approprié primordial. Cependant, avec une fibre de bricoleur et un sens certain de l’organisation vous pourrez exécuter cet ouvrage sans difficulté majeure.
1 Tout d’abord localisez l’emplacement exact sur lequel vous souhaitez réaliser votre chape. Nettoyez la surface concernée à l’aide d’un balai fin et humidifiez le support.Un chantier propre et libre d’accès c’est une aisance de travail assurée !!  Assurez-vous d’avoir un emplacement pour stocker les matériaux à proximité de la chape à réaliser. Il est important également de définir un emplacement pour la bétonnière. Enfin vérifiez que vous pourrez circuler avec une brouette ou des seaux aisément.
2 Pour la réalisation de la chape, prenez les niveaux de votre sol et localisez les points hauts et les points bas à l’aide d’un niveau laser ou d’un niveau à bulles et une règle BA. Avec ces informations vous pourrez déterminer le point haut et faire le quantitatif de matériaux. En règle générale le délai d’exécution de cet ouvrage est de 1.25m² par heure et par homme. Il est préférable d’être au moins 2 personnes pour l’exécution de cette tâche.
3 Faites des repères sur les murs du niveau fini de votre chape. Attention, tenez compte des passages de porte et du revêtement futur que vous poserez sur votre chape. Prévoir la réservation nécessaire. Si vous souhaitez isoler votre chape, prévoir un polystyrène extrudé (2cm, 4cm, 6cm…) et définir la réservation de sol nécessaire. Calculez ensuite la quantité de chape dont vous aurez besoin et organisez vos approvisionnements. Pour calculer les quantités de chape nécessaires :
Cubage chape = Largeur x Longueur x Epaisseur moyenne Ex. : l.3,20m x L.5,00m x Ep.0,05m = 0.8m3
Nota pour 1M 3 de chape mortier de ciment dosage normal = 1M3 de sable + 300kg de ciment. Posez la bande de désolidarisation périphérique sur les contours de la pièce et veillez a ce quelle épouse bien les coins. Puis, posez le film polyane sur l’ensemble de la surface et couper le au droit des bandes périphériques. Le film polyane est un rupteur capillaire, il évite les remontés d’humidité par le sol. De plus il désolidarise la chape de la dalle (chape flottante), ce qui évite les déformations à long terme dans le cas de fissures de la dalle support. Attention : les passages de câbles, fourreaux et réseaux dans une chape sont à bannir pour éviter des fissures incontournables.
4 L’isolation de la chape est nécessaire dans plusieurs cas : chape dans pièce chauffée et isolée, chape sur dallage non isolé, chape sur plancher poutrelles hourdis béton sur vide sanitaire ou dessus pièce non chauffé (garage par exemple).
Veillez à ce que le support soit propre est exempt de bosses ponctuelles (résidus de colle mortier adhésif, mortier de ciment…) afin que le polystyrène épouse bien la forme du support. Localisez le panneau de mur le plus droit et posez la première rangée de polystyrène tout du long. Continuez la pose en croisant les feuilles de manière à ce que les joints perpendiculaires au panneau de mur de référence se décalent à chaque rangée. Découpez le polystyrène à l’aide d’un cutter afin de faire les coupes. Recouvrez l’ensemble de la surface.
5 Posez le treillis de carreleur (en rouleau ou panneaux) sur l’ensemble de la surface en recouvrant les treillis entre eux d’au moins 2 mailles afin de ne pas créer de « point faible de cisaillement » de ferraillage. Attachez les treillis entre eux tous les 30cm.
6 NOTA : LE DOSAGE EN EAU RELEVE D’UNE APPRECIATION DU « MACON » .
L’évaluation des quantités se fera en fonction de la « contenance utile » de la bétonnière.
Quantités pour une contenance utile de 120 litres et un dosage de 300kg/m3. Prévoir un dosage à la brouette (60 litres en règle générale).
7 Pour l’exécution de la chape, faites 1 plot de mortier à chaque coin de la pièce ou de la surface et talochez-le au niveau « fini » tracé préalablement sur le mur.
N’oubliez pas de remonter le ferraillage dans les plots afin que le mortier l’enrobe par le dessous.En fonction de la largeur de la pièce et de la longueur de la règlealuminium, une cueillie centrale peut-être nécessaire.
Le sens de commencement se définit enfonction de plusieurs critères :
8 Exécutez ensuite les cueillies. Pour ce faire, utilisez une règlealuminium et un niveau. Une fois le commencement défini, exécutez les cueillies (bandesde mortier le long des murs servant de guide pour le tirage de la chape)en vous servant des plots comme base et en vous aidant d’une règlealuminium et d’un niveau.Alignez-vous sur le trait de niveaupréalablement tracé et contrôlez régulièrement votre planéité.
Poureffectuer vos cueillies, posez le mortier le long du mur decommencement et stabilisez l’ensemble sur une largeur d’environ 30cm àla truelle. Tirez ensuite à la règle aluminium de plot à plot afind’obtenir une bande de mortier plane. Talochez le long du mur eneffectuant un petit geste rotatif jusqu’à obtention d’une finitionhomogène et sans aspérités.
9 Une fois vos cueillies réalisées, vous pouvez procéder au tirage dela chape proprement dit en vous servant de ces dernières comme guides deniveau. Approvisionnez le mortier et répartissez-le avec unrâteau ou un rabot de manière à ce que le mortier soit un petit peu plushaut que les cueillies. Posez la règle aluminium de cueillie àcueillie et effectuez des gestes de gauche à droite en tirant vers vousle mortier excédentaire.
Attention : la règle ne doit pas creuser la cueillie.
10 Au fur et à mesure de l’avancement, lissez la chape à l’aide de lataloche en effectuant un geste rotatif jusqu’à obtention d’une finitionhomogène et sans aspérités. S’il des creux ou des manques de chapeapparaissent, n’hésitez pas à remettre de la chape par petite quantitéet re-talochez immédiatement par dessus.
Coupez la chape fraîche àl’aide de la truelle aux droits des portes afin quelle se dilatecorrectement. Votre chape est terminée ! Vous pouvezmarcher dessus environ 5 jours après la réalisation. Coupez le résiliantpériphérique à l’aide d’un cutter et vérifiez la planéité de votrechape.21 jours de séchage (variable en fonction des saisons) serontnécessaires avant de poser un revêtement sur votre chape. Il estprobable que quelques microfissures apparaissent au passage de porte etaux angles obtus de murs.
IMPORTANT : une chape est unsupport de second oeuvre, poudreux et non destiné à rester brut, vousdevez impérativement la recouvrir (carrelage, sols souple, résine,parquet…)

Bétonnière
Niveau laser ou à bulles
Pelle
Règlealu 2 mètres mini
Truelle
Lisseuse
Cutter

Brouette
Seaux
Taloches(grande et petite).
Pince tenaille
Crayons
Râteauou rabot
Marteau

dosage pour chape

Tout savoir sur le béton et ses applications

La composition du béton
Les différents types de béton
Le béton léger
Le béton autoplaçant
Le béton fibré
Le béton désactivé
Le béton lavé
Construction d’un mur en parpaing
Béton imprimé
Béton ciré
Béton matricé
Mélanger du béton
Dosages du béton
Temps de séchage du béton
Prix du béton

Le béton prêt à l’emploi
Les applications du BPE
La fabrication industrielle du BPE
La livraison de BPE par camion toupie
La mise en place du BPE sur le chantier
Les différents camions de livraison de béton
PUMI
Toupie béton avec tapis
La pompe à béton

Les qualités du béton
Pathologies du béton
Résistances du béton
L’ajout d’eau dans le béton
La cure du béton
Fissuration du béton
Le béton hydrofuge
Isolation thermique / phonique du béton

Béton et DTU
Classes d’exposition du béton
Classes de résistance du béton
Classes de consistance du béton
Le béton, un matériau corrosif
Equipements de protection individuelle pour la mise en œuvre du béton

Plancher sur hourdis
Plancher en béton armé
Plancher collaborant
Plancher chauffant
Plancher en béton fibré

Epaisseur de la dalle de béton selon les usages
Dalle de béton sur terre plein
Dalle béton pour un parking
Dalle béton pour une terrasse
Piscine en béton
Dalle béton pour écurie
Dalle béton pour hangar agricole
Dalle de propreté pour chantier

Les fondations en béton
Fondations superficielles et semelles filantes
Fondations profondes
Fondation maison
Fondation abri de jardin
Fondations en béton pour clôture

Mur de soutènement
Béton banché

Le Béton armé
Le coffrage
Escalier en béton
Allée en béton
Voiries
Poteaux en béton
Couler un linteau en béton

Chape de mortier
Chape fluide
Chape de ravoirage
Chape flottante
Chape de ragréage

Les joints de maçonnerie
Les enduits
Les scellements et les calages

Ciment

Mortier prêt à gâcher

Différence béton, ciment, mortier

BHP

Diamètre des granulats dans le béton

L’eau de gâchage

Les adjuvants du béton

Calcul de volume de béton

Chape de mortier : Besoin d’un artisan maçon pour vous aider ?
Chape de mortier : Besoin d’un artisan maçon pour vous aider ?
Chape de mortier : Besoin d’un artisan maçon pour vous aider ?
Chape de mortier : Besoin d’un artisan maçon pour vous aider ?
Réalisation de Chape : 3 devis gratuits d’artisans spécialisés en 48h
Sélectionnez Propriétaire Locataire
Une chape de mortier est un élément essentiel qui vient s’appuyer sur une dalle en béton. Chaque bâtisse, immeuble et maison possèdent une chape. Nous allons donc vous détailler la méthodologie et la constitution d’une chape classique car il est indispensable, pour les autobâtisseurs, de bien choisir son type de chape. Une chape est disposée (par coulage) au-dessus d’une dalle en béton dans le but d’homogénéiser la dalle et de créer un support stable et imperméable, obtenant ainsi un plancher lisse et propre ainsi qu’isolant.
En fonction du mortier, le temps de séchage de la chape et sa qualité isolante peuvent varier. La réalisation d’une chape est souvent suivie d’une pose de carrelage pour parachever le côté esthétique. En fonction de l’étape qui suit, il est parfois préférable d’effectuer une chape lissée ou bien cirée, voire même poncée pour éviter la tâche fastidieuse du carrelage.
Il faut bien faire attention, la Norme EN 197-1 régit les dosages sur les mortiers utilisables pour faire une chape, il faudra donc absolument la consulter avant vos travaux.
Lors de la commande d’un mortier, les caractéristiques courantes (Performance à 28 jours, granulométrie, dosage) vous seront demandées par l’entreprise de fabrication, il faudra donc les calculer ou les faire calculer par un bureau d’étude.À ces caractéristiques vous pouvez aussi demander des ajouts d’adjuvants comme des superplastifiants pour simplifier la mise en œuvre de votre chape.
Pas besoin de faire appel à un grand bureau d’étude pour des études de ce type.
Dans les écoles de construction il existe couramment des associations de type Junior-Entreprise pouvant faire calculer à des élèves les dimensionnements et dosages nécessaires pour votre construction à moindre coup.
Pensez donc à vous tourner vers ce genre d’école comme l’ESTP Paris, l’ESITC, l’EIVP, l’ENTPE et les divers IUT de génie civil.
L’épaisseur de la chape va grandement dépendre de l’utilisation à laquelle elle est destinée ainsi que de sa mise en œuvre :
Elles sont destinées à être coulées directement sur la dalle en béton et y être liaisonnées par rugosité. Pour ce type de chape, l’isolation ne peut être placée ou réalisée entre la chape de mortier et le support et doit donc être mise en place en dessous du plancher.
Ce type de chape permet de reprendre une partie des charges et donc d’aider le plancher existant. Elles servent aussi de finition et vous permettront de modifier l’aspect complet de votre sol.
Elles sont initialement destinées à répartir les charges en étant entièrement désolidarisées de leur support. Un intermédiaire entre la chape est le support est donc présent, classiquement une sous-couche d’isolation qui offre à la chape des caractéristiques et atouts supplémentaires permettant d’isoler thermiquement la pièce ou même phoniquement.
Flottante ou non, toute chape est directement coulée sur le support ou sur des sous-couches sur le terrain et non en amont du chantier.
Il faudra bien faire la distinction entre une chape de mortier et un sol en béton banché.
Le second est un élément structurel sans lequel votre construction s’effondrerait totalement alors que la première est un élément rajouté, parfois prévu dès la construction neuve. Mais il peut aussi être effectué lors de rénovations, permettant ainsi de modifier l’isolation phonique et thermique, les charges admissibles sur le plancher, la répartition des charges, mais aussi l’esthétique.
La prochaine fois que vous voudrez modifier vos sols, ne vous jetez pas forcément sur le premier parquet flottant mais pensez aussi à la chape pouvant donner un réel cachet à votre pièce.
Issu de l’ESTP, Pierre prône l’innovation et l’amélioration. Entrepreneur courageux, il souhaite faire progresser le domaine de la construction et lui donner une nouvelle image.

dosage pour chape

Moteur de recherche

Rechercher

S’inscrire
Connexion

Editer mes informations

Se déconnecter

Posez votre question
Jeromsp55- Dernière réponse le 13 mai 2010 à 23:06parJeromsp55
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

dosage pour chape

Dosage pour chape
Ce sujet comporte 22 messages et a été affiché 18.196 fois

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Je voudrais réaliser un mortier pour une chape de 5 cm maximum, sa superficie est de 10 m².

Quelle sera le bon calcul pour un bon dosage sachant que les sac de ciment font 25 kg et q’un sac de sable fait 40 kg?
Ne vous prenez pas la tête pourla décoration de votre intérieur… Allez dans la section devis décorateur du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu’à 5 devis comparatifs de décorateurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les décorateurs, c’est eux qui viennent à vousC’est ici :http://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-31-devis_decorateur.php
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Messages :Env. 50
Dept :Ardeche
Ancienneté :+ de 7 ans
Il y a plein de calculateur sur internet si tu cherches un tout petit peu.

Moi je dirais, tu as besoin de 0,5 m3 soit pour un dosage à 350kg/m3:

175 kg de ciment / 7 sacs

900 kg de mélange

Prévoir 10 % de marge pour pas être en manque.

Donc 1 tonne de mélange et 8 sacs de ciment.
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Ok merci pour le calcul,j’ai pu trouver un calculator sur internet.

Juste une chose aussi, j’ai pris du sable a bâtir chez brico depot, du sable 0/2, c’est d’ailleurs ceux qu’il ont…. Ce sable est bon pour tirer la chape ?(Avec le ciment biensure)
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Il n’y a vraiment personne pour pouvoir me dire si mon sable  » sable a batir 0/4  » est le sable qu’il me faudra pour une chape ????
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Ma question est si difficile que cela!????? Il n’y a personne pour e dire si un sable a batir 0/4 est bon pour une chape ???? Et ben ???? Si je macharne a trouver une réponse sur ce forum,c’est parce que a brico depot,personne n’est compétent pour me répondre,voilà tout…..

Mais sa me surprend Comme même que personne me répond …. Enfin bon…..
Messages :Env. 300
De :Tinqueux (51)
Ancienneté :+ de 6 ans
mc60 a écrit: Je voudrais réaliser un mortier pour une chape de 5 cm maximum, sa superficie est de 10 m².

Quelle sera le bon calcul pour un bon dosage sachant que les sac de ciment font 25 kg et q’un sac de sable fait 40 kg?

Sachant que pour une chape tu dose a 250 Kg de ciment au M3, 1 M3 de sable en 0.4 pése a peu prés 1t300.

1t300 équivaut a a peu prés 33 sac de 40 kg de sable.

Pour ta chape de 10 m² il te faut sachant que l’épaisseur est de 5 cm ; 0.5 m² de sable.

0.5 m² de sable pése a peu prés 650 kg donc 17 sac de 40 kG.

Il te faut donc 5 voir 6 sacs de 25Kg de ciment.

Est ce que ma réponse est clair?
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Merci pour ta réponse Binzo même si j’avais déjà fait la chape….

Maintenant après avoir tirer la chape,la planéité a l’ère d’être bon dans l’ensemble apart qu’il y’a une bosse d’environ 1 cm dans un coin et qu’il y’a une légère pente de moins d’un cm au font de la pièce..

Donc pas trop méchant…

Que faut il que je japplique, un ragreage autolissant ou autonivellant ?
Messages :Env. 300
De :Tinqueux (51)
Ancienneté :+ de 6 ans
mc60 a écrit: Merci pour ta réponse Binzo même si j’avais déjà fait la chape….

Maintenant après avoir tirer la chape,la planéité a l’ère d’être bon dans l’ensemble apart qu’il y’a une bosse d’environ 1 cm dans un coin et qu’il y’a une légère pente de moins d’un cm au font de la pièce..

Donc pas trop méchant…

Que faut il que je japplique, un ragreage autolissant ou autonivellant ?

Pour ce qui est de la bosse il faut que tu la pioche je pense.

Pour la légére pente effectivement un ragreage P3 voir fibré auto lissant fera l’affaire, mais il ne faut pas réver le ragréage ne se lisse pas tout seul, il faut le placer.
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Ok merci Binzo….

Pour le ragreage que tu indique c bien un ragreage autolissant et non autonivellant ??

Connait tu le bon primaire daccrochage qui faut que j’applique sur la chape?

Merci.
Messages :Env. 300
De :Tinqueux (51)
Ancienneté :+ de 6 ans
mc60 a écrit: Ok merci Binzo….

Pour le ragreage que tu indique c bien un ragreage autolissant et non autonivellant ??

Connait tu le bon primaire daccrochage qui faut que j’applique sur la chape?

Merci.

Autolissant on est bien d’accord.

Niveau primaire chaque fabricant de ragréage a le sien, donc a voir en magasin.
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Ce ragreage fera l’affaire Binzo,il vient de chez bricot depot,c’est de la marque Mapei :http://www.bricodepot.fr/st-witz/node/478689Son avantage c’est qu’il est moins couteux…

Chez m.r bricolage il est fibré mais le sac est super chère,plus de 45 euros comme même !!!
Messages :Env. 300
De :Tinqueux (51)
Ancienneté :+ de 6 ans
mc60 a écrit: Ce ragreage fera l’affaire Binzo,il vient de chez bricot depot,c’est de la marque Mapei :http://www.bricodepot.fr/st-witz/node/478689Son avantage c’est qu’il est moins couteux…

Chez m.r bricolage il est fibré mais le sac est super chère,plus de 45 euros comme même !!!

Oui nickel, avec un primaire ce sera parfait.
Messages :Env. 90
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Cool Merci bien Binzo pour ta réponse rapide…c’est gentil a toi..

Salut, a la prochaine..

Merci encore
En cache depuis le dimanche 26 mars 2017 à 11h22

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse

ForumConstruire.com c’est quoi ?
ForumConstruire.com est un site sur lequel les membres échangent leurs expériences personnelles concernant la construction de leur maison, et cedepuis 2004. Grâce aux 320 359 membres et aux 4 336 319 messages postés, vous trouverez forcement des réponses à vos questions sur l’administratif, la construction, le bricolage, la décoration, le jardinage …
Sites partenaires :
voir nos partenaires
Contacts|Signaler un contenu illicite|
Mentions légales|Baromètre|CGU|Presse|Publicité, annonceurs
ForumConstruire.com © 2004 – 2017 ForumConstruire SARL |

0.164

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de services tiers pouvant installer des cookies J’accepteEn savoir plus
«  Combien de temps entre chape et peinture  »
Discussion lancée par- 5 réponses
«  Joint de dilatation?  »
Discussion lancée par- 24 réponses
«  Peindre chape anhydrite  »
Discussion lancée par- 11 réponses
«  Chape liquide obligatoire pour 30*60 ?  »
Discussion lancée par- 9 réponses
«  Chape liquide anydrite avec effet béton ciré intégré  »
Discussion lancée par- 3 réponses
«  Peinture encadrements de portes postformées  »
Discussion lancée par Chupette33 – 3 réponses
Devis placard
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et …
Decoration : quel professionnel Choisir ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum …
L’équipe de ForumConstruire.com sélectionne pour vous les plus belles photos des membres !
Toutes les ventes privées brico / déco / jardin !
Dépensez moins et mieux avec la section shopping de ForumConstruire.com !

dosage pour chape

Espace membre

Identifiez-vous
Devenir membre
S’inscrire à la newsletter

Mon panier
Mon panier est vide

article pour €
Commander

Bois
Outillage Bois
Electricité
Gros oeuvre
Décoration

Plomberie
Chauffage
Jardin
Mécanique
Travail des métaux

Astuce de bricoleur
Loisirs créatifs
Logiciel SketchUp
Logiciels d’architecture
Communauté des Makers

Petites annonces
Coin des collectionneurs
Les articles de Système D
Vie du forum
Vie du site

Nos magazines
Le forum pas sérieux

Agenda du bricoleur
Nos partenaires
Sites intéressants

Système D actuellement en kiosque
Bricothèmes actuellement en kiosque
Abonnements magazines
Autres titres
Anciens magazines

Sommaires de Système D
Règlement du concours lecteurs

Dans tout le site

Dans tout le site
Conseils pratiques
Agenda du bricoleur
Forum
Boutique
Plan
Je veux…
Réalisations des lecteurs

Accueil
>Forum bricolage
>Gros oeuvre
> quel dosage pour une chape de finition ?.

Nous sommes actuellement le 04 Avr 2017 00:26
Salut,

je dois réaliser une chape de finition d’une surface de 13m² sur 6cm (
vieilles maisons ), on me dit de faire un mortier maigre, quel est le
bon dosage ?
Sachant que j’utilise une bétonnière classique .
Merci pour vos réponses.
_________________ Salutations jmB
Si les abeilles devaient disparaître, l’humanité n’aurait plus que quelques années à vivre . Albert Einstein

Une pergola

Une véranda

Installer des W.-C.

Aménager un jardin à vivre

Réalisation 1
Réalisation 2
Réalisation 3
Réalisation 4


Habiter une longère bretonne : le chantier


Une maison à moins de 100 000 euros


Un cuiseur solaire à rotation automatique

Acheter le magazine

S’abonner à Système D

– Dossier Bois: Des idées et des projets pour tous les budgets
En ce moment :169 utilisateurs actifs
le 03/04/2017 à 21:39 par Piedacoulix
Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 42 invité(s)
En ce moment :169 utilisateurs actifs
le 03/04/2017 à 21:39 par Piedacoulix
© PGV MAISON 2017 – Tous droits réservés – Systemed.fr est certifié OJD
Afficher les messages publiés depuis: Tous les messages 1 jour 7 jours 2 semaines 1 mois 3 mois 6 mois 1 an   Trier par Auteur Date du message Sujet Croissant Décroissant  
Aller vers:  
Sélectionner un forum
——————
Bois
   Bois
   Outillage Bois
Electricité
   Electricité
Gros oeuvre
   Gros oeuvre
Décoration
   Décoration
Plomberie
   Plomberie
Chauffage et énergies
   Chauffage
Jardin
   Jardin
Mécanique et travail des métaux
   Mécanique
   Travail des métaux
Astuce de bricoleur
   Astuce de bricoleur
Loisirs créatifs
   Loisirs créatifs
Informatique
   Logiciel SketchUp
   Logiciels d’architecture
   Communauté des Makers
Petites Annonces
   Petites annonces
Espace collectionneurs
   Coin des collectionneurs
   Les articles de Système D
Jardin public
   Vie du forum
   Vie du site
   Nos magazines
   Le forum pas sérieux
 

dosage pour chape

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 15 sur 18
Bonjour,
J’aurais besoin de quelques conseils pour faire une dalle que je dois réaliser dans ma cuisine. Après avoir tout bien nettoyé, je vais faire intervenir une entreprise pour une mousse poluyréthane projeté sur laquelle je coulerais ma dalle. Elle fera 8m² et 5 cm d’épaisseur
1 – Déjà j’aurais savoir s’il était mieux de mettre un treillis soudé ou plutôt des fibres dans le ciment ?
2 – Est ce que mon mélange doit contenir des gravier ou seulement un mélange sable/ciment ?
3 – Et concernant le ciment, j’aimerais connaitre le dosage pour savoir quel quantité de sable j’ai besoin pour ma surface a daller. J’aien effet un Kangoo alors si je peux emmener des sacs de sable, ca sera plus simple que de louer un camion et de décharger tout à la pelle. Ah oui, c’est pas que je suis feignant, c’est que je suis super speed et aussi super seul pour le faire
Cordialement
Eiffel

—–

Oups, ce n’es pas une dalle mais une chappe.
Hello!
1 – Un treillis soudé, c’est ch*** à transporter, à installer et à maintenir en place pendant la mise en forme de la chape. Depuis que j’ai découvert la fibre, je n’utilise plus que ça!
2 -Pour une chape, que du sable.
3 – 1 volume de ciment pour 4 volume de sable http://www.ideesmaison.com/Construct…u-mortier.html
Sinon, plutôt que de prendre du sable en sac (hors de prix),il vaut mieux « investir » dans 3 ou 4 poubelles de 80 litres et acheter du sable en vrac chez un fournisseur de matériaux.
Bon courage!
Veuillez contacter l’administrateur si votre date de naissance a changé
(Futura Sciences)
Bonne idée pour les poubelles mais ca me donne une idée. Mettre le sable en vrac dans des sacs a gravat. Ca sera un peu chiant mais ca coutera moins cher vu le peu de quantité que j’ai.
Hello!
L’avantage des poubelles, c’est qu’elles peuvent être remplies au godet, et ça sert toujours, ne serait-ce que pour stocker……du sable!!!
Veuillez contacter l’administrateur si votre date de naissance a changé
(Futura Sciences)
J’ai regardé le lien que tu m’a mis mais j’ai une question bête auquel je n’arrive pas à trouver une réponse.
Quel est le bon dosage pour un ciment destiné à une chappe ?Je n’ai pas de gravier dans mon mélange , juste du sable et du ciment et de la fibre. Et les dosage sont indiqué pour une béton avec gravier ou pour du mortier pour faire du parpaing.
merci
Localisation Nimes Age: 73000 millions de kms autour du soleil !!
Bonne idée pour les poubelles mais ca me donne une idée. Mettre le sable en vrac dans des sacs a gravat. Ca sera un peu chiant mais ca coutera moins cher vu le peu de quantité que j’ai.
Ce fut la goutte d’eaude trop qui mit le feu aux poudres!
Hello!
Mortier = Ciment + sable
Béton = Ciment + sable + gravier
Veuillez contacter l’administrateur si votre date de naissance a changé
(Futura Sciences)
Merci pour toutes tes réponses mais est ce que tu pourrais répondre à la principale ? LE DOSAGE
J’ai 3 avis différents autours de moi et y en a pas un qui me donne le nombre de kilos de sable dont j’ai besoin.
J’ai besoin de 0,5 m/cube pour faire ma chappe.
Combien de sacs de ciment ?
Combien de sacs de sable?
Je dois etre très con pourtant, je bricole pas mal mais là j’imprime quedal !
1 volume de ciment pour 4 volume de sable
donc 1/5*0,5 m cube de ciment
et 4/5*0,5m cube de sable
Ensuite il te faut la masse volumique du ciement et du sable si le sable s’achète au kg
Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)
n’oublie pas les fibres , à retrancher au volume de sable
Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)
OK merci.
Et pour une chappe flottante de 5 cm, vous êtes plutôt partant pour du sable uniquement ou du mélange Sable/gravier ?
tout dépent de la granulométrie du gravier mais du sable c’est plus simple
Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)
Localisation Nimes Age: 73000 millions de kms autour du soleil !!
Bjr Eiffel36,
Pour les dosagessi tu veux à 350 kgs cela veut dire qu’il faut 350 kgde ciment POUR 1 m3 d’agrégat.
Tu calcules le VOLUME de ta chappe, t’en déduit le NOMBRE de sacs qu’il te faudra !
Si tu fais à « 250 kgs » (moins costaud) tu reprends tes calculs.
Pour une chappe qui n’a rien de particuleur comme contrainte , »250 kgs » me semble suffisant.
A+
Ce fut la goutte d’eaude trop qui mit le feu aux poudres!
Bonjour à tous,
Je sais que c’est un peu tard mais j’ai trouvé un site qui calcul en ligne le dosage du béton : www.st-ds.net »Outils de calcul/Calcul du dosage du béton » http://www.st-ds.net/beton/info/
Page 1 sur 2 1 Dernière Aller à la page:
Par cpt-picard dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par Tainchebraye dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par penzo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par Fxhabitat dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement23h26 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

dosage pour chape

Gros Oeuvre Général

Isolation

Maconnerie, Chape

Toiture, Charpente

Chassis, fenêtres, velux

Cheminée, tubage

Chape traditionnelle, quel dosage ????
Bonsoir TD29
Un lien pour les dosages, ça te donnera déja une idée.

http://www.toutcalculer.com/batiment/beton-et-mortier.php

Sur nos blogs

Semaine 5 (20/03-26/03) – Fin du RDC et pose des hourdis

La réunion de fin de gros oeuvre

La toiture (fin)

PROJET / CHANTIER

Electricité

landroidUserFR,3 Avril 2017, à 21:43
tuyaudeplomb,1 Avril 2017, à 23:03
bricofranck59,1 Avril 2017, à 00:18
paboulesteix,31 Mars 2017, à 12:16

Nous contacter
Accueil
Haut
RSS

Conditions d’Utilisation
A propos de BricoZone
YT FB TW

Visitez aussi :JardiZone (jardinage)

Audit sécurité

Forum Séries, Ciné

Forum Plomberie

dosage pour chape

Groupe Batiweb :
Batirenover|
E-travaux|
Batiweb|
CyberArchi
Recherche par famille de produits

Art de la table
Bricolage – construction
Chauffage – climatisation
Créateurs designers
Cuisine – salle de bains
Electricité
Jardin – extérieur
Luminaire
Menuiserie – huisserie
Meubles
Nouvelles énergies
Objets décoratifs
Outillage – quincaillerie
Peinture
Plomberie
Rangementaménagement
Revêtements de sol
Revêtements muraux
Sécurité – domotique
Textile de la maison

Maisons d’exception

Maisons d’hôtes et hôtels

Maisons d’ailleurs

Parcs et jardins

Coups de coeur de la rédac

On a visité pour vous

On a vu pour vous

Devis travaux gratuit

Tendance déco du mois

Bons plans

Conseils et astuces

Idées déco

Décoration intérieure

Décoration extérieure

Equipement de la maison

Nos recettes de cuisines

Bricolage et outillage

Construction

Matériaux

Salons et évènements

Infos des consommateurs

Guides d’achats

Dossier du mois

Guides Thematiques

Vidéos thématiques

Économies d’énergies

Économies solidaires

Constructions écologiques

Énergies renouvelables

Recyclages

Architectes et constructeurs

Artisans

Ateliers et formations

Créateurs et designers

Décorateurs et coaches

Jardiniers et paysagistes

Livres déco / maison

Tours de mains

Aides et subventions

Prêts bancaires

Fiscalité du bailleur

Impôts fonciers

Réductions/crédits d’impôt

Taxe d’habitation

Contrats

Sinistres

Déclarations

Contrat de vente

Droit de la construction

Droit de succession

Droit de voisinage

Droit du locataire

Droit de la propriété

Marché de l’immobilier

Art de la table

Bricolage – construction

Chauffage – climatisation

Créateurs designers

Cuisine – salle de bains

Electricité

Jardin – extérieur

Luminaire

Menuiserie – huisserie

Meubles

Nouvelles énergies

Objets décoratifs

Outillage – quincaillerie

Peinture

Plomberie

Rangementaménagement

Revêtements de sol

Revêtements muraux

Sécurité – domotique

Textile de la maison

Vous êtes ici :

Décoration Maison

>

Actualités Décoration

>

Experts maison/jardin

>

Tours de mains

>
Réaliser une chape en mortier de ciment
Réaliser une chape en mortier de ciment
Recherche par famille de produits

Art de la table
Bricolage – construction
Chauffage – climatisation
Créateurs designers
Cuisine – salle de bains
Electricité
Jardin – extérieur
Luminaire
Menuiserie – huisserie
Meubles
Nouvelles énergies
Objets décoratifs
Outillage – quincaillerie
Peinture
Plomberie
Rangementaménagement
Revêtements de sol
Revêtements muraux
Sécurité – domotique
Textile de la maison

Meubles
Table
Lit
Bureau
Bar
Canapé
chaise
Armoire
Console
Fauteuil
Matelas
Buffet
Commode

Luminaire
Lampe
Ampoule, led
Spot
Lampadaire
Lustre et suspension
 
 
 
Art de la table
Assiette
Couvert
Plat et récipient
Tasse et bol
Verre

Textile de la maison
Coussin
Linge de lit
Linge de toilette
Moustiquaire
Rideau
Store
Tissu au mètre
 
Revêtement de sol
Produit d’entretien
Sol extérieur
Sol intérieur

Jardin extérieur
Cuisine d’extérieur
Eclairage extérieur
Mobilier de jardin
Outillage à main
Plantation
Spa
 
 
Revêtements muraux
Brique de verre
Carrelage mural
Papier peint
Plafond tendu
Sticker

Objets décoratifs
Bougie
Cadre
Horloge
Miroir
Tableau
Vase

Rangement aménagement
Bibliotheque
Etagère
Accessoire de rangement
Placard et dressing

Plomberie
Evacuation
Robinetterie
Traitement de l’eau

Electricité
Installation électrique
Tableau électrique

Sécurité domotique
Alarme
Automatisation
Fermeture
Sécurité domestique

Outillage quincaillerie
Equipement
Outillage à main
Quicaillerie

Nouvelles énergies
Chaudière à bois
Chaudière à granulés
Eau chaude solaire
Géothermie
Poêle à bois
Solaire photovoltaïque
Solaire thermique

Peinture
Enduit décoratif
Outillage du peintre
Peinture d’extérieur
Peinture d’intérieur
Préparation
Produit d’entretien

Chauffage climatisation
Chauffage
Climatisation
Déshumidificateur
Ventilation

Bricolage construction
Fondation
Isolation et étanchéité
Matériau
Toiture et façade
 
Menuiserie huisserie
Huisserie
Menuiserie extérieur
Menuiserie intérieure

Les articles décoration
Idées déco
Avis d’experts
Maison écolo
Conseils / Tendances
Argent / Financement
Immobilier
Objets / Produits
Devis

Plan du site
 
Flux RSS
Annonceurs
 
41, 43 Avenue du centre
78180 Montigny Le Bretonneux
Tél : 01 77 78 10 00

 
Inscription à la Newsletter
CGU
 

Partenaires
 
DkoMaison.com 2008/2011
www.dkomaison.com

 
Contactez la rédaction
Mentions Légales
 
Décoration
Jeux concours

 
Qui sommes-nous ?
Recrutement
 
Suivez-nous sur:

BTP: Batiweb.com
Rénovation: BatiRenover.com
Construction: Cyberbtp.com
Architecte: Cyberarchi.com
E-travaux.com
Agence Web: Batiweb-Agency.com

De la préparation du mélange à la mise en œuvre, suivez notre pas à pas pour réaliser une chape en mortier de ciment impeccable.
Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?
Les matériaux nécessaires: film plastique, sable, ciment, bande de désolidarisation périphérique.
Le matériel nécessaire : bétonnière, niveau laser ou à bulles, pelle, règle alu 2m, truelle, lisseuse, cutter, brouette, seaux, taloches, crayons, râteau, marteau.

Notre conseil : cette tâche est assez complexe est nécessite d’être au moins 2 personnes, au moins pour manutentionner facilement l’approvisionnement.
Balayez consciencieusement la surface de la pièce et humidifiez l’ensemble en l’aspergeant avec une éponge imbibée. Assurez-vous d’avoir un emplacement pour stocker les matériaux à proximité. La bétonnière étant généralement installée en extérieur, assurez-vous de pouvoir manutentionner librement brouettes et seaux jusqu’à la pièce de travail. Protégez tous les lieux de passage contre les chocs et les tâches.

Tout d’abord il faut relever les niveaux de votre sol et connaître les points hauts et bas afin de tracer le « niveau fini » de votre chape sur les pieds de murs. Ce niveau est égal au niveau final MOINS le revêtement à poser et sa colle. Contrôlez en permanence les passages de portes pour ne pas le bloquer.

En règle générale le délai d’exécution d’une chape est de 1.25m² par heure et par homme.

Pour calculer la quantité de chape dont vous avez besoin, calculez la surface totale de la pièce et multipliez-là par l’épaisseur moyenne repérée grâce au trait de niveau (par sécurité prenez la plus haute épaisseur, vous aurez un peu plus en quantité mais ne vous tromperez pas).
Le long des repères de niveau de chape fini et tout autour de la pièce, fixez la bande de désolidarisation périphérique en veillant a ce quelle épouse bien les coins. Posez ensuite le film plastique sur l’ensemble de la surface de la pièce et coupez-le au droit des bandes périphériques
Attention : les passages de câbles, fourreaux et réseaux dans une chape sont à bannir pour éviter des fissures incontournables.
Les quantités usuelles pour 1m3 de chape mortier de ciment à dosage normal sont de 1m3 de sable + 300kg de ciment (dit chape dosée à 300kg/m3).
Dosage avec brouette de 60L pour une contenance utile de 120L :
1.    Mettre 1 seau d’eau de maçon (10L) dans la bétonnière
2.    Remplir une brouette complète de sable
3.    Mettre 2 pelles de sable dans la bétonnière pour démarrer
4.    Y verser 1 demi-sac de ciment (35 kg)
5.    Compléter en sable jusqu’à épuisement de la brouette et vérifier la tenue en eau
6.    Mettre l’autre demi sac de ciment 35kg
7.    Remplir une autre brouette de sable et remplir la bétonnière, vérifier la tenue en eau.
8.    Remettre 1 demi-seau de maçon (10L) de ciment.
La consistance finale de la chape doit s’apparenter à du sable mouillé. Elle ne doit en aucun cas être liquide ou crémeuse.
Faites 1 plot de mortier à chaque coin de la pièce ou de la surface et talochez-le au niveau « fini » tracé préalablement sur le mur. Exécutez ensuite les cueillies. Pour ce faire, utilisez une règle aluminium et un niveau. En fonction de la largeur de la pièce et de la longueur de la règle aluminium, une cueillie centrale peut-être nécessaire.

Les cueillies sont des bandes de mortier de 30cm environ le long des murs et alignées au trait de niveau, servant de guide pour le tirage de la chape. Servez-vous des plots comme base en vous aidant d’une règle aluminium et d’un niveau. Contrôlez régulièrement votre planéité.
Une fois vos cueillies réalisées, vous pouvez procéder au tirage de la chape proprement dit en vous servant de ces dernières comme guides de niveau.

Approvisionnez le mortier et répartissez-le avec un râteau de manière à ce que le mortier soit un petit peu plus haut que les cueillies avant d’être tassé.
Posez la règle aluminium de cueillie à cueillie et effectuez des gestes de gauche à droite en tirant vers vous le mortier excédentaire.

Au fur et à mesure de l’avancement, lissez la chape à l’aide de la taloche en effectuant un geste rotatif jusqu’à obtention d’une finition homogène et sans aspérités. S’il des creux ou des manques de chape apparaissent, n’hésitez pas à remettre de la chape par petite quantité et re-talochez immédiatement par dessus.
Coupez la chape fraîche à l’aide de la truelle aux droits des portes afin quelle se dilate correctement.

Votre chape est terminée !
Julie Haussard/Yohan Pinto,le 16/07/10
Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?
L’engouement suscité par le tadelakt ces dernières années mérite qu’on s’y attarde. Cet enduit à eau, brillant et imperméable, peut être…
La pose de lambris est assez technique, elle nécessite méthode et minutie. Mais avec un peu de patience, tout le monde peut habiller ses murs avec ce revêtement…
Vous aimez l’aspect chaleureux du parquet ? Il est donc intéressant d’en installer chez vous. La technique n’est pas très compliquée si l’on s’y prend avec…
Votre sol en tomettes anciennes est en mauvais état ? Avec DkoMaison, remettez-les à neuf en quelques étapes simples.
Dans un mur abîmé ou friable, il n’est pas toujours possible d’utiliser des chevilles. Découvrez comment visser directement dans un mur préalablement…
Les beaux jours sont là, on profite du jardin. Votre salon de jardin, qu’il soit en en fer forgé, en galva, en alu ou en bois a plus ou moins supporté les rigueurs de…
Cette année, place à la créativité et à l’originalité : on réalise soi-même son sapin avec des matériaux très simples….
La pose de spots dans un plafond ne s’improvise pas. Voici donc les étapes clés pour poser ce type de luminaire dans un faux plafond.
Un lit à baldaquin, c’est très romantique, mais souventhors de prix ! Pourtant, concevoir ce style de lit, c’est vraiment facile. La preuve avec DkoMaison.
Vos fenêtres commencent à montrer quelques signes de fatigue? Peinture qui s’écaille, mastic desséché…Pas de panique, un petit lifting suffit pour leur…
Vous pouvez marcher dessus environ 5 jours après la réalisation. Coupez le résiliant périphérique à l’aide d’un cutter et vérifiez la planéité de votre chape.

21 jours de séchage (variable en fonction des saisons) seront nécessaires avant de poser un revêtement sur votre chape.
Il est probable que quelques microfissures apparaissent au passage de porte et aux angles obtus de murs.

RAPPEL: une chape est un support de second œuvre, poudreux et non destiné à rester brut, vous devez impérativement la recouvrir (carrelage, sols souple, résine…)
En savoir plus

Mesmatériaux.com

Trouvez et achetez tous les matériaux pour réaliser soi-même sa chape: cliquez ici

E-mail:info@mesmateriaux.com
www.mesmateriaux.com
 

dosage pour chape
Rechercher un outil (en entrant un mot clé):

Ce calculateur vous permet decalculer le volume et le dosage de bétonnécessaires pour réaliser unedalle , une terrasse ou des fondations. Selon la nature des travaux à réaliser vous pouvez choisir un dosage différent plus ou moins résistant.
Le calculateur vous donne aussi les dosages par gâchée ou par sac de ciment de 25 ou 35 kg.Selon le type de ciment que vous employez, vous devez adapter le dosage .
Calcul du dosage de béton est prêt pour la saison 2017, plus professionnel plus précis ! Si vous voulez faire une remarque sur ce nouveau moteur n’hésitez pas grâce à la pagecontact.
Si vous souhaitez participez aux commentaires et échanger vos expériences c’est ici :Commentaires béton
* Si vous renseignez le volume en m 3 , c’est lui qui sera pris en compte pour le calcul et non les valeurs des longueur, largeur et épaisseur.
** Si vous réalisez votre béton à la bétonnière vous pouvez donner sa capacité
de malaxage (80% de sa capacité totale). Vous obtiendrez alors les quantités à utiliser pour chaque gâchée.
*** Les prix des matériaux doivent être donnés en euros par m 3pour le mélange gravier/sable et pour le gravier et pour le sable. Le prix du ciment est donné par sac.
Le dosage standard pour un volume de 1 m 3  est de :
– 250 kg de ciment,
– 800 kg, soit 550 L de sable,
– 1200 kg, 730 L de gravier,
– 125 L d’eau.
Pourquoi donner en Litres les quantités de sable et d’agrégats ? Parce qu’ils sont vendus au m 3  (1000 L), car leur densité varie selon l’humidité. Un sable mouillé ne possède pas la même densité qu’un sable sec.
Si vous réalisez le béton à la main, sans bétonnière, il faut effectuer le mélange le plus juste. Commencer par mélanger le ciment, le sable et les graviers à sec. Faites un petit tas avec vos agrégats et déplacez-le simplement plusieurs fois, ils se mélangeront tout seul.
Une fois le mélange bien homogène, vous pouvez incorporer l’eau au fur et à mesure. Prenez soin de ne pas obtenir un béton trop mouillé, il perdrait en résistance.
Attention ! Si le sable est très humide pensez à réduire la quantité d’eau et si le temps est particulièrement chaud, pensez à mouiller votre support.
Si vous réalisez le béton avec une bétonnière, alimentez la bétonnière en respectant les proportions selon la capacité de la bétonnière, afin d’obtenir toujours le même mélange pour l’ensemble de votre réalisation. N’utilisez pas la capacité maximum de votre bétonnière, mais plutôt 80% de sa capacité. On parle de la capacité de malaxage de la bétonnière.
Remarque importante : la somme des volumes de chaque quantité de sable, gravier, ciment et eau est plus importanteque le volume final de béton obtenu et c’est normal (voir plusieurs commentaires de cette page).
Sachez que le volume d’un seau de maçon estde 10 ou 11 Litres et qu’une pelle ronde de maçon standard (27 cm) permet de déplacer environ 5 Litres de granulat.
Remarque importante afin d’obtenir le bon dosage :  on ne mesure pas le ciment au seau ou à la pelle si l’on veut respecter correctement les dosages (250, 300, 350 kg/m 3 ). En effet le ciment n’a pas la même densité en sac (densité de l’ordre de 2 à 2,2 pour le ciment standard) qu’une fois remué dans un seau (densité de l’ordre de 1 à 1,2). Il faut travailler en fraction de sac 1/3, 1/2, 1 sac 1 sac 1/3 etc. Donner le dosage du ciment en Litre n’a pas de sens sauf si on a anticipé cet effet.
140 L de béton standard dosé à 250 kg/m 3 :
– 75 Litres de sable, soit 7 seaux de maçon (11 L) ou 15 pelles ronde de 27 cm,
– 100 Litres de d’agrégats ou gravier, soit 9 seaux ou 20 pelles,
100 L de béton dosé à 350 kg/m 3  :
– 50 Litres de sable, soit 4seaux et demi de maçon (11 L) ou 10 pelles ronde de 27 cm,
– 70 Litres de d’agrégats ou gravier, soit 6seaux et demi ou 14 pelles,
Pour réaliser une dalle en béton de 3m 3  à 350kg/m 3 , il faut :
– 1050 kg de ciment, soit l’équivalent de30 sacs de 35 kg,
– 1585 L ≈ 1,6 m 3  de sable gros 0/8 soit 2300 kg,
– 2090 L ≈ 2 m 3  de graviers 8/20 soit 3500 kg,
– 525 Litres d’eau.
Il faudra effectuer 30 gâchées, chacune composéede : 
– 1 sac de ciment de 35kg,
– 50 L de sable gros 0/8 soit 5 seaux de 10 L,
– 70 L de gravier 8/20 soit 10 seaux de 10 L,
– 22,1 Litres d’eau soit un peu plus de 2 seaux de 10 L.
Si vous investissez dans une bétonnière de 280 L, le nombre de gâchées passera à 11, la différence vaut-elle l’investissement ? À vous de juger.
En dehors du fait qu’il faut faire un béton de bonne qualité pour réaliser votre dalle de terrasse en béton, il faut aussi prendre quelques précautions supplémentaires, sinon le résultât, quel que soit le béton employé ne sera pas durable.
Première précaution à prendre votre dalle de terrasse extérieure doit être hors gel ! Pour cela, il faut décaper le sol sur 60 à 80 cm selon la rigueur des hiver de votre région. Ensuite vous devez remblayer avec du cran ou du tout-venant. Théoriquement, il faut respecter plusieurs couches de différentes grosseurs de remblai et finir par la plus fine et bien compacter le tout.
Il faut que les différentes couches soient de niveau et il ne faut pas croire que la dernière couche va arranger le tout ! Dès le sol à nu il faut qu’il soit de niveau. C’est bien plus facile pour la suite et cela évitera les points durs. Une fois le support prêt vous pouvez ajouter un film sous-dalle en polyéthylène surtout si vous prévoyez un jour de fermer cette terrasse.
Pour la dalle elle-même, il faut prévoir un treilli soudé afin d’armer votre dalle. Le treilli doit être maintenu avec des calles afin qu’il ne tombe pas au fond lorsque vous coulerez le béton. Il fautaussi que le trelli ne soit pas trop proche des bords (4 à 5 cm), afin qu’il ne se corrode pas(les fers noyés dans le béton sont protégés par le pH basique du béton, qualité qu’il perd s’il est en contact avec le milieu extérieur).
Si la surface de votre dalle est supérieure 15 m 2 , il faut diviser la dalle en plusieurs parties et installer des joints de dilatation. Il existe des joints en PVC adaptés. Si vous utilisez des planches il faut normalement les retirer et combler les joints avec du mastic.
Le coffrage et les joints de dilatation vont aideront à niveler le béton. Pensez à les disposer dans le même sens. Pour une dalle extérieure, n’oubliez pas de prévoir une pente pour évacuer les eaux de pluie (1 cm/m). Toujours en cas de terrasse, la dalle finie doit arriver en dessous du seuil de votre maison d’au moins 3 cm (afin de se protéger en cas de pluie), revêtement inclus. Il faut prévoir ! Pensez aussi à ne pas solidariser votre dalle à votre maison afin d’éviter de futurs désordres, en particulier si votre dalle devait bouger d’ici quelques années.
Quelles sont les quantités nécessaires à la réalisation de la dalle d’une terrasse de 6 m sur 8 m et de 20 cm d’épaisseur ?
La dalle représente un volume de 9,6 m 3 , de béton, il faut : 
Pour réaliser le volume de 9,6 m 3de béton dosé à 350 kg/m 3 , il faut : 
– 3360 kg de ciment soit l’équivalent de 97 sacs de 35 kg,
– 7350 kg, soit environ 5000 L = 5 m 3  de sable gros 0/8
– 11000 kg, soit environ 6700 L = 6,7 m 3  de gravier 8/20
– 1680 Litres d’eau.
Merci, c’est très pratique quand vous n’êtes pas maçon, j’ai pu faire une petite dalle en achetant juste les quantités qu’il fallait de sables et de graviers.
Bonjour, bien sûr c’est facile de mélanger des kg avec des Litres. C’est évident. Donc sur le chantier je viens avec mon seau de maçon 10 Litres et ma balance de ménage 5 kg et là je peux faire des bétonnières de 80 Litres environ. Facile, n’est-ce pas ??? Donc si vous le pouvez transformez vos kg de ciment en Litres de ciment, ça sera bcp plus parlant pour le profane que je suis.
Réponse : L’outil a été fait pour connaitre les quantités à acheter d’où les kilos de ciment, mais effectivement je vais l’améliorer pour donner les proportions à mélanger pour une bétonnière de 130L! Pour vous aider sachez qu’un sac de ciment de 35kg représente 16,5L  si vous avez d’autres idées n’hésitez pas !
L’outil est pratique pour connaître les quantités à acheter et ensuite pour faire ses mélanges. Du travail… Merci ! 
Le formulaire de calcul de béton est utile. Cependant quelque chose cloche dans le calcul des gâchées. Exemple: 1m 3de béton 350kg/m 3avec cuve de 100L vous indiquez 10 sacs de ciment et seulement 8 gâchées avec chacune 1 sac de ciment, d’ailleurs avec une bétonnière de 999 Litres, il faut toujours 8 gâchées (de 999L) pour faire 1000L de béton ! :)
Réponse : Merci beaucoup, j’ai corrigé ce bug ! Avec l’aide de tous nous pouvons améliorer le net !
Bonjour, d’abord merci pour cette aide précieuse pour calculer le besoin pour réaliser nos ouvrages. En effet le magasin ou je compte acheter le matériel ne rend pas ce service. Vous donnez un dosage pour un sac ciment de 35kg, ce qui est bien pratique car je préfère mettre un sac entier à la fois, cependant votre calcul est établit pour un dosage standard soit 250kg/m 3et je réalise une terrasse donc un dosage de 350kg/m 3 , auriez vous le résultat pour ces proportions ? Une autre question si vous le permettez, vous donnez le sable exemple 8.5 seaux et le gravier exemple 10 seaux, si je reçois déjà tout mélanger en big bag, dois je mettre 18.5 seaux ? je pense que oui mais je préfère être sur. En vous remerciant par avance de votre réponse.
Réponse :Je vous réponds rapidement maisnon 8.5 seaux de sable et10 seaux de graviers NE FONT PAS 18.5 seaux, le sable passe dans les espacesdu graviers cela fait donc moins !!! Les dosages données par gâchée ne sont VALABLES que pour mélanger le sable, le gravier et le ciment qui sont livrés séparément. Pour vous répondre j’ai ajouté le dosage en 350kg/m 3pour un sac de ciment de 35 kg.
Merci de tous vos commentaires, chez vous les matériaux sont calculés en L. Mais chez nous ici, ils sont à la brouette et nous n’avons pas de ciment à 35kg. Nous n’avons que celui de 50kg. Alors ma question est celle-ci: combien de brouettes des sable et d’agrégat, pour gacher 50kg de ciment ?
Réponse : Pour 50kg de ciment et pour faire du beton dosé à 250kg/m 3voici le dosage pour obtenir 200 Litres de béton :
Vous devez trouver combien de Litres fait votre brouette, il en existe de 60L, 80L …
Votre calcul de gâchée par bétonnière est biaisé et très mal ajusté pour le côté pratique : Exemple pour 1m 3à 350kg pour une béto de 100L, vous annoncez plus de 165L d’agrégats à sec avant mélange pour une bétonnière de capacité de 100L…. Alors effectivement votre volume de béton une fois mélangé sera de 100L mais il ne faut pas oublier que ces 100L de béton représentent avant mélange avec l’eau plus de 165L de volume d’agrégats !!! Et rentrer 165L dans 100L c’est pas simple pour tout le monde !!!
Réponse : Très bonne remarque ! Effectivement, comme vous le remarquer le volume des graviers et du sable est supérieur au volume final que l’on va obtenir (en se mélangeant le sable comble les interstices du gravier). Ce problème peut être levé en envisagent (dans l’outil) des gâchées en dessous de la capacité de malaxage de votre bétonnière ou en alimentant votre bétonnière au fur et à mesure.
Bonjour, existe t’il une méthode de calcul pour une dalle à faire en utilisant un mélange (sable+gravier) qui se vend actuellement et du ciment. Le magasin (BIGMAT pour ne pas le citer) me préconise pour une dalle de 4.5 x 4.2 x 0.10 m, 2.5 m 3de mélange et 30 sacs de ciment de 25 kg. Comment doser correctement la bétonnière ?? Merci
Réponse : Dans votre cas à partir de votre mélange j’effectuerai 30 gâchées comme suit : 83L de votre mélange + 1 sac de 25kg + 12L d’eau. Vous obtiendrez un béton dosé à 300kg/m 3 .
Hé bien après lecture, je dis que ce site est parfait. Son créateur apporte les corrections avec simplicité et cordialité… Le partenariat est bien plus agréable quand on se respecte mutuellement, d’autant plus quand le service est gratuit. Mais bon ! Certainement une spécificité géographique ? Merci à vous de m’avoir rafraîchi mes dosages de béton.
Réponse : Merci pour vos encouragements.
Bonjour. le calculateur est très pratique. Mais comme la plus part des magasins de bricolage ne vendent que des sacs de 25kg de ciment serait-il possible d’avoir un calculateur spécifique ou la possibilité de rajouter une option au calculateur actuel pour que le résultat s’adapte en fonction du poids du sac de ciment que l’on achète. D’avance merci.
Réponse : Les dosages sont maintenant proposés à partir d’un sac de ciment de 25kg ou 35kg.
Bonjour, super votre site bravo. Une petite question quand même : pourquoi faut-il 1680 kg de mélange gravier + sable alors qu’il faut 1360 kg de gravier et 800 kg de sable d’où un total de 2160 kg au total ?? Le mélange de 100 kg de sable et 100 kg de gravier font toujours 200 kg en mélange ou pas. Pourriez vous donner les valeur de mélange en m3 pour sable + gravier. Merci d’avance et bonne continuation.
Réponse : Encore une très bonne remarque tout à fait justifié d’un internaute
La différence provient de la densité des granulats pris en compte et la méthode (la formulation du béton n’est pas la même).
Dans la première méthode sable et gravier séparés :
Nous évaluons le volume nécessaire de sable 0.5 et gravier 5/20 pour obtenir le béton et nous donnons l’équivalent en kg comme indication en prenant comme densité 1.6 pour le sable et 1.7 pour les graviers ; densité qui peut varier selon la provenance, la granulométrie, l’humidité etc … Suite à la remarque j’ai corrigeais la densité du gravier 5/20 et nous prenons maintenant 1.45 qui est plus proche de la moyenne constatée.
Dans la seconde méthode (mélange sable + gravier)  : 
Nous ne pouvons pas connaitre à l’avance le type de mélange (proportion sable/gravier, type sable et gravier, humidité) le fournisseur doit proposer un dosage en fonction de son produit; nous proposons une formulation standard afin, que dans tous les cas, être au plus proche du dosage demandé (par ex : 250kg/m3).
Apportez votre commentaire à cette page ou vos remarques en utilisant notre formulaireàla fin de la page des commentaires .

dosage pour chape

Forums Bricolage
Forums Jardinage
FAQ

Accueil
> Forums
> Forums Bricolage
> Forum bâti et gros travaux
> Quantité de sable et ciment pour ma chappe

MESSAGE A L’ORIGINE DE LA DISCUSSION

Salut à tous, Je voudrais faire une chappe en ciment, mais je ne sais pas du tout faire le calcul pour savoir combien de tonnes de sable je dois acheter, ainsi que le nombre de sacs de ciments qu’il me faudra. C’est pour couvrir16m² . Merci par avance de bien vouloir m’éclaircir! toto

Bonsoir, Sur quelle épaisseur cette chape ? Amitiés Marie

CALCUL pour trouver QUANTITE de SABLE et de CIMENT Surface x épaisseur en m (en général, 5 cm) = ……….. m3 + 20 % (tassement) = ……… m3 Et pour trouver la quantité nécessaire de SABLE en tonne : …….. (résultat) x 1,6 (densité du sable = 1 m3 de sable pèse 1,6 tonne) = ……….. tonnes Ex : surface de 1 m², épaisseur 5 cm 1 x 0,05 = 0.05 m3 0.05 + 20% = 0.06 m3 0.06 m3 x 1,6 = 0,10 tonnes,soit SABLE = 100 kg/m² Ex : surface de 500 m², épaisseur 5 cm 500 x 0,05 = 25 m3 25 + 20% = 30 m3 30 m3 x 1,6 = 48 tonnes Ex : surface de 500 m², épaisseur 6 cm 500 x 0,06 = 30 m3 30 + 20% = 36 m3 36 m3 x 1,6 = 57,600 tonnes Et pour trouver la quantité nécessaire de CIMENT en kgs : …….. (résultat en m3) x 360 = ……….. kgs (car on dose le ciment à 350 kg par m3) Ex : surface de 1 m², épaisseur 5 cm 0,06 m3 x 360 = 21,6 kgs……………….soit CIMENT = 22 kg/ m² Ex : surface de 500 m², épaisseur 5 cm 30 m3 x 360 = 10 800 kgs………………. soit 10,800 tonnes Ex : surface de 500 m², épaisseur 6 cm 36 m3 x 360 = 12 960 kgs ………………. soit 12,960 tonnes

salut Marie, je pense que je vais faire 5cm d’épaisseur. Eh bien un grand merci à Animo pour les formules!!!!

Bonjour Toto 34 Je suis artisan carreleur en retraite. Pour ta chape c’est très simple comme dit plus haut 16 m2 x 5 cm= 0, 800 m3. Tu prends 1 m3. Par contre pour le dosage en ciment c’est en fonction de l’utilisation que tu veux faire de ta chape. Si c’est pour la laisser découverte brute il faut doser à 300 kg le m3 et faire une chape assez mouillée et talocher dès qu’elle commence à tirer. Si c’est pour recevoir un revètement de sol tu doses un peu moins fort 200 kg au m3 tu mets aussi moins d’eau,tu taloches très fin et tu lisses ta chape avec de la barbotine de ciment pur. N’utilise jamais de sable de mer à cause des remontées de salpètre dans les murs. Quand j’étais en activité je mettais toujours un film poliane sous la chape pour l’empècher de coller à la dalle , c’est le principe d’une chape flottanteet c’est très efficace cela évite à la chape de craquer. Voilàet Bon courage .

J ajouterai egalement pour e message de jo du 22 qu il ne faut pas oublier de poser une bande resiliente auour de la piece afin de desolidariser la chape des murs.

J ajouterai egalement pour e message de jo du 22 qu il ne faut pas oublier de poser une bande resiliente auour de la piece afin de desolidariser la chape des murs.

Salut à tous et merci pour vos réponses rapides. Je vais vous donner plus de détails par rapports aux travaux que je suis en train de faire. J’habite une vieille maison en pierre, et je souhaite emménager ma cave. C’est une ancienne bergerie, avec de magnifiques voutes. J’ai donc décaissé au sol et j’ai mis à niveau.Pour éviter les remontées d’humidité, on m’a conseillé de mettre des plaques de polystirène ainsi qu’une bache en polyane, puis de faire ma chappe par dessus.Alors, suis-je dans le « juste », ou dois-je me diriger vers une autre méthode? Bien à vous! toto

Bonsoir Toto 34 Les conseils que tu as eu sont très bons. Pour le polystirène tu as deux modèles. Les plaques spéciales sol de deux cms d’épaisseur incompressible mais il faut impérativement en mettre deux couches croisées plus le polyane ou les plaques de 5 cm d’épaisseur rainurées sur les quatre côtés que l’on utilise pour l’isolation sous les planchers chauffants plus du polyane c’est à toi de voirquestion de prix. Si tu fais des doubles cloisons il serait bon que tu mettes une bande de polystirène de deux cms d’épaisseur autour de ta pièce et tu remontes le polyane tout autour pour éviter que l’humidité ne remonte dans tes doubles cloisons, et après tu tire ta chape. Bon courage. Jo du 22 Artisan Carreleur en retraite

Bonsoir Toto 34, Oups, c’est du rapide sur le forum ! Les réponses ont fusé ! Tu as tous les éléments pour arriver à t’en tirer, sinon, il y aura toujours quelqu’un pour t’aider. Pour les bandes de dilatation du pourtour, j’ai utilisé du polytyrène de 0,5 cm vendu en rouleau, fixé à l’agrafeuse Amitiés Marie

Encore un grand merci pour vos réponses rapides! Je tâcherai de faire quelques photos pour illustrer ce sujet! J’ai plein d’autres questions à poser, mais je sais pas s’il faut à chaque fois créer un nouveau sujet…
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
Soyez zen ! La gestion d’un dégât des eaux peut s’avérer un long fleuve tranquille !
Voir nos astuces
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
Les clés pour réagir rapidement et efficacement face à un dégât des eaux, quelle que soit son origine.
Voir nos conseils
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
Plan du site :
Fiches Bricolage|
Fiches Matériaux|
Astuces Bricolage|
Vos Brico Projets|
Enquêtes et Dossiers|
Forums
Général :
Conditions générales d’utilisation|
Qui Sommes-Nous|
Contact|
Gestion de l’abonnement newsletter
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience.
En savoir plusici .
X
Astuces brico-déco en vidéo ! Apprenez pas à pas des astuces bricolages et découvrez des idées de décoration.
Tout savoir sur la construction maison Le guide référence de l’autoconstruction. Plein d’idées, produits, et vidéos.
Besoin d’un pro pour vos travaux ? Trouvez l’artisan le plus proche de chez vous !
Besoin d’un coup de main pour le jardin ?

Découvrez nos conseils pour l’équiper, l’aménager et l’entretenir en toute saison.

dosage pour chape

Forums Bricolage
Forums Jardinage
FAQ

Accueil
> Forums
> Forums Bricolage
> Forum bricolage en général
> avis dosage pour chape

MESSAGE A L’ORIGINE DE LA DISCUSSION

Bonjour, Un artisan est venu pour réaliser une petite chape de 0.5m² en sable+ciment. Voici les dosages utilisés : – 10kg de ciment – 35kg de sable humide (0/4) Que pensez vous de ce dosage ? Il me semble qu il a doser a la truelle de cette manière : 1 truelle de ciment pour 3 truelles de sable Merci

Bonsoir. Tu trouves ça anormal ? Tu n’as pas parlé avec lui ? @+

Bonjour Non je ne trouve pas ca specialement anormal. C est moi qui avait fait les courses et pour 10kg de ciment j avai cru comprendre qu il fallait 50 a 60 kg de sable pour une chape maigre. C est ce qu il y avait d ecris sur le sac de sable. Dans mon cas la chape n est plus si maigre que ca.De toute facon je vais pas la refaire elle est en train de secher et doit acceuillir des blocs de beton cellulaire. Donc plutot leger. En plus elle est vraiment pas grande. Je me renseigne plutot pour une prochaine fois.

Bonjour. Cette chape sera dure : entre 1+3 et 1+4. Apparemment c’est ce que tu souhaitais ? Au dosage 1+6 à 1+7 c’est effectivement un mortier maigre, principalement en vue de recevoir un carrelage. Plus facile à démolir ultérieurement… Salut !

Bonsoir C’est une chape pour reboucher une énorme saignée (0.9 de large et 0.4 de profondeur sur 1,1m de hauteur) dans un mur donnant sur l’exterieur. En fait c’est plus une semelle pour ensuite remonter en beton cellulaire. Quel largeur de bloc de beton cellulaire me conseilles tu ? Je ne connais pas l’épaisseur de la chape en elle même (pour connaitre le poids qu’on peut lui appliquer sans qu’elle se craque). J’avais pensé à 15cm ou 20cm afin de bien isoler. Ci joint une petite photo pour bien se rendre compte

Bonsoir. Si ces plaques de B.C. ne servent qu’à réaliser une niche du 5cm suffit sans problème.Si tu montes jusqu’au plafond, 5cm aussi (le B.C. est léger). Si tu nous en disais plus sur ton projet, en postant une photo avec plus de recul ? @+

Voilà une photo qui permettra de mieux se rendre compte de l’environnement. Les blocs de B.C serviront de mur pour rattraper les les murs de gauche et droite (pour les remettre au même niveau comme avant). En fait c’est un niche qui avait étée crée pour accueillir un lavabo. Aujourd’hui cette pièce sera une chambre du coup, faut que je la refasse. Le mur du fond ne fait que 10 cm et donne sur l’exterieur. En mettant du B.C cela isolera mieux. Je compte remonté jusqu’au rebord (environ 1m de haut). Cdlt,

Bonjour. Je suppose que tu envisageais des parpaings de B.C. ? Du placo isolant (avec du polystyrène) serait plus efficace thermiquement que la BC. Et plus facile à poser, saut le dessus qui t’obligera à un petit bricolage. Que comptes-tu faire pour la faïence ? @+

Bonjour, Je partait plus que le BC car il faut que je refasse une base solide, ce sera plus dure avec du BC. Et moins « bricolage » pour le dessus. Après tout je peux mettre les deux, du BC au fond et par dessus du placo+polystyrène. Je comptais plus sur du BC devant et une plaque de polystyrène entre les deux murs. Si je met du BC, quelle épaisseur me conseilles tu ? 15cm ou 20cm ? Faut il une chappe épaisse pour tenir le BC sans qu’elle se fissure, je n’ai aucune idée de son épaisseur actuelle. Peut on réhausser la chappe actuelle directement ou faut il recrée une accroche avant de la réhausser ? En ce qui concerne la faïence, tout va sauter car elle est collée direct sur le BA13=> donc impossible à enlever sans foirer le BA13. Je referais les sous pente en BA13 hydro.

Suite… J’aimerais d’autres avis, mais voici ce que je ferais pour moi : * collage contre le mur d’un morceau de placo isolant 10+100mm; * réalisation d’une niche ou d’un petit placard devant, à base d’agglo stratifié blanc; * dessus, après avoir retiré la faïence horizontale (tu comprends ma question), une plaque d’agglo stratifié de la couleur de ton choix, sur toute la longueur : déco, utilité, facilité de nettoyage. Allons, amis bricoleurs, on n’est pas dimanche, mais on peut aider Sylvtellier ? @+

Bonsoir, QUELLE SUPER IDEE GRAINDSEL !! J’y avais pas pensé du tout. Je vais essayer de voir ce que je peux faire là dessus. L’avantage du beton cellulaire était de pouvoir refaire la tablette du dessus sans avoir à rehausser l’ensemble.J’aurais bien vu un caisson en BC pour y fixer les tasseau etc… La peur que le mur en moellon de faible épaisseur tombe même si cela fait 40ans que c’est comme ça. Croit tu que du beton cellulaire peut tenir dans le vide façon linteau mais non repris sur les bords, juste coller au bord ? Je vais réfléchir à une solution. Encore Merci

coucouje comprends plus rienc’était une niche, au départ il me semble que l’on voulait la boucher pour revenir comme avant (je suppose que la niche avait été crée ultérieurement à la construction)et maintenant on repart sur une niche ?j’ai tendance à imaginer qu’en fait, cet endroit était la porte d’un ancien fenil, elle permettait d’engranger le foin ou autre chose par l’extérieur.lorsque le local a changé d’affectation on a mis un brique ou des moellons en façade et une niche s’est crée côté intérieur vu l’épaisseur des murs. donc maintenant il reste juste à savoir si on veut une niche ou pas ? au final je crois que oui puisque l’on trouve l’idée super
Bricoleur tout terrain, qui n’y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout….. (ou presque……) L’expérience des uns n’est pas celle des autres

Bonjour. L’idée de la niche lui plait, mais il a des doutes sur la construction et sa tenue. Sylvtellier, il serait bon de connaître la consistance du mur dans ce décrochement. L’idée de Kriske te donne une piste. S’il n’y a aucun problème latent, visible par des fissures extérieures, il n’est pas utile de renforcer. Par contre une très bonne isolation thermique règlerait la question des déperditions logiquement plus élevées à cause de cette minceur. Et s’il y a un problème latent, nous travaillerons à le régler plutôt qu’à le cacher : que ce soit placo isolant ou béton cellulaire, cela ne remplacera pas un mur en béton solidarisé à gauche et à droite, ainsi qu’au mur trop mince. Ou au contraire une démolition de ce mur trop mince pour combler avec une reconstruction à étudier : des parpaings de B.C., solidarisés à gauche et à droite, seraient une bonne solution. Suivis d’une reprise de l’enduit extérieur. @ suivre…

coucoufaudrait voir une photo de l’extérieur pour en savoir plus
Bricoleur tout terrain, qui n’y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout….. (ou presque……) L’expérience des uns n’est pas celle des autres
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
Soyez zen ! La gestion d’un dégât des eaux peut s’avérer un long fleuve tranquille !
Voir nos astuces
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
Les clés pour réagir rapidement et efficacement face à un dégât des eaux, quelle que soit son origine.
Voir nos conseils
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
Plan du site :
Fiches Bricolage|
Fiches Matériaux|
Astuces Bricolage|
Vos Brico Projets|
Enquêtes et Dossiers|
Forums
Général :
Conditions générales d’utilisation|
Qui Sommes-Nous|
Contact|
Gestion de l’abonnement newsletter
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience.
En savoir plusici .
X
Le partage des clés sécuriséGamme de coffres à clés renforcés et garantis à vie ! Compatibles avec les services d’aide à la personne.
Comment gérer un dégât des eaux ? Les clés pour réagir rapidement et efficacement face à un dégât des eaux.
Conseils pour un dégât des eaux : Fuite d’eau et dépannage d’urgence, comment procéder ?
Bien protéger sa maison
La sécurité d’une habitation est essentielle. Elle peut être assurée par de nombreux appareils présentés dans ce dossier.

dosage pour chape
Bonjour a tous, Je souhaiterai connaitre le ratio sable / ciment / eau pour un ravoirage et une chape dans la configuration suivante : – ravoirage : 5 cm d’épaisseur – isolation rapportée : 10 cm d’épaisseur – chape armé : 6 cm d’épaisseur – carrelage/stratifié : 1,2 cm d’épaisseur Le ravoirage servira a recouvrir les gaines électrique et eaux au sol : essentiellement a base de sable + un peu de ciment pour le stabiliser. Hypothése 100kg/m3 >> 10% donc 1 seau de ciment pour 10 seaux de sable ? La chape sera armé avec un treilli fin : sable + ciment +eau. Hypothése 350kg/m3 >> 35% donc 3,5 seaux de ciment pour 10 seaux de sable ? + 1 seau d’eau ? Les chapes c’est vraiment pas mon truc en dosage :/ autant j’arrive a les tirer mais à les faire c’est une autre histoire
sieben très actif Messages: 324 Points: 670 Date d’inscription: 03/05/2012 Localisation: Morbihan
bonjour Sieben, tes dosages sont plutôt correct pour ce que tu veux faire, la seule chose a laquelle il faut faire attention( en core que ca peut etre négligeable pour de petite quantité) c’est que pour obtenir 1 m3 de mortier, chape, ou béton il faut partir sur la base de 1.1à 1.25 m3 de sable en fonction du sable utiliséca complique un peu les calcules mais ca évite un surdosage en ciment qui peut parfois etre un problème… Sur ce bon bétonageA plus mario
mariog très actif Messages: 268 Points: 588 Date d’inscription: 19/10/2013 Age: 34 Localisation: Meuse
Bonjour Mariog, Bon ça me rassure que je soit pas à l’ouest (enfin si en Bretagne on es à l’ouest mais bon cet ouest là) Je te suis sur ton raisonnement, donc pour 10% de ciment pour 1M3 fini il faut 1m3+10% de sable + 10% de ciment pour avoir un 10% réel ?! Idem pour les 35% de la chape ?!
sieben très actif Messages: 324 Points: 670 Date d’inscription: 03/05/2012 Localisation: Morbihan
Bonjour sieben et à tous, Pour le dosage des chapes de finition pour la pose de carrelage ou autres revêtements de sol, il est de 150 kg au m3, seule la finition diffère. Pour la pose de carrelage on ne cherche pas une finition lisse alors que si c’est pour une pose de moquette, revêtement souple ou parquet on fait une finition avec une taloche métallique. Le dosage de 350kg/m3 est réservé aux dalles devant recevoir de la charge. Pour ne pas faire d’erreur de dosage et être constant dans les mélanges, j’ai des seaux de 10l qui me servent de doseurs; je pèse 1 seau de ciment et un seau de sable et je fait ma règle de 3, ainsi, quelle soit le sable et son taux d’humidité mes dosages sont uniformes. Pour le volume final, l’influence du ciment est négligeable car sa granulométrie est si fine qu’il comble les espaces du sable et de ce fait n’en augmente pas vraiment le volume. Bonne continuation joël
jb53 complétement accro Messages: 2034 Points: 4583 Date d’inscription: 28/11/2010 Age: 63 Localisation: 89250
Merci JB53, Le ravoirage est très maigre, limite que du sable, il sera taloché pour recevoir l’isolant rapporté. Pour la chape, ce sera une chape flottante car posé sur l’isolant, et armé. Celle ci sera taloché aussi. 150kg/m3 ça me parait peu pour une chape armé
sieben très actif Messages: 324 Points: 670 Date d’inscription: 03/05/2012 Localisation: Morbihan
A priori un dosage pour une chape flottante entre 225kg et 250kg serai plus juste, ça reste suffisamment souple.
sieben très actif Messages: 324 Points: 670 Date d’inscription: 03/05/2012 Localisation: Morbihan
re tout le monde, bon voila comment je procède au boulot: 150kg/m3 :grave ciment = enrobage de canalisation, herissonage sous autobloquants ou dalle gravillonnées… 250kg/m3: béton de fondation= fouille en rigole, massifs, beche hors gel … 300kg/m3: beton pour dallage 350kg/m3: ouvrage coffré= linteau, poutre, poteau, dalle… béton architectonique, chape raportée sur dalle ou dallage 400kg/m3: ouvrage specifique = mur de silo, pont etc… il faut savoir qu’a partir de 400 kg le béton est hydrofuge sans adjuvant les chapes maigres ne sont pas utilisées sur isolant , pas assez resistant Il faut par contre bien désolidariser la chape de tout point dur, les mur, poteaux, canalisation, avec une bande de mousse afin que la chape puisse « bouger » attention le sable pour caler l’isolant est maintenant interdit, il doit etre stabilisé avec du ciment (un tout petit peu) Sieben lorsque l’on parle d’un dosage en ciment par metre cube il s’agit du volume de béton obtenu et non pas celui du sableSi tu mets 250 kg de ciment et 1.1 m3 de sable tu obtiens 1 M3 de béton( ou mortier en fonction de la granulométrie du sable) dosé à 250kg alors je sais pas si tout ca est clair n’hesitez pas à me le faire savoirbonne nuit à tous et puis de toute façon on va pas trop se faire c…r la b..e pour 10 kg de ciment??? pas vrai??? A plusMario
mariog très actif Messages: 268 Points: 588 Date d’inscription: 19/10/2013 Age: 34 Localisation: Meuse
mariog a écrit: 150kg/m3 :grave ciment = enrobage de canalisation, herissonage sous autobloquants ou dalle gravillonnées… 250kg/m3: béton de fondation= fouille en rigole, massifs, beche hors gel … 300kg/m3: beton pour dallage 350kg/m3: ouvrage coffré= linteau, poutre, poteau, dalle… béton architectonique, chape raportée sur dalle ou dallage 400kg/m3: ouvrage specifique = mur de silo, pont etc… il faut savoir qu’a partir de 400 kg le béton est hydrofuge sans adjuvant
sieben très actif Messages: 324 Points: 670 Date d’inscription: 03/05/2012 Localisation: Morbihan
salut Sieben, dans la categorie 350kg tu as « chape rapportée sur dallage » …. Je ne te cache pas qu’avec la montée en puissance des planchers chauffants on utilise plus beaucoup la chape traditionnelle sur un isolant mais des chapes liquides (c’est beaucoup plus pratique ) A plusMario
mariog très actif Messages: 268 Points: 588 Date d’inscription: 19/10/2013 Age: 34 Localisation: Meuse
oui mais plus cher et on ne peux pas le faire soit meme (sauf en étant un pro des chapes liquides)
sieben très actif Messages: 324 Points: 670 Date d’inscription: 03/05/2012 Localisation: Morbihan
Salut a tous, Alors un petit retour suite a une bonne info d’un futur voisin, il existe des sociétés de matériaux (Le Doré entre autre) qui livre des chape toute faiteChape prête a être tirée, avec ou sans retardateur, livrée en toupie avec le tablier jusqu’à 18m. Donc je vais pas m’emm**der et commander ce qu’il me faut
sieben très actif Messages: 324 Points: 670 Date d’inscription: 03/05/2012 Localisation: Morbihan
   siebenle Mar 21 Juil 2015 – 11:35
   mariogle Mar 21 Juil 2015 – 13:34
   siebenle Mar 21 Juil 2015 – 13:42
   jb53le Mar 21 Juil 2015 – 13:49
   siebenle Mar 21 Juil 2015 – 13:58
   siebenle Mar 21 Juil 2015 – 15:07
   mariogle Mar 21 Juil 2015 – 23:39
   siebenle Mer 22 Juil 2015 – 10:28
   mariogle Mer 22 Juil 2015 – 13:17
   siebenle Mer 22 Juil 2015 – 13:20
   siebenle Ven 24 Juil 2015 – 9:37

dosage pour chape

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Rénovation

>

dose pour chape

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Rénovation

>

dose pour chape

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59290 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison

dosage pour chape

Entrez les termes que vous recherchez.

Envoyer un formulaire de recherche

Toutes les vidéos sont disponibles
dans les quatre formats principaux :
Aide à l’installation des lecteurs vidéos
  Maçonnerie : Bétonsmortierset enduits     |Forum|Vidéos|Fiches|
DOSAGES(à titre indicatif)DES
BETONS, MORTIERS ET ENDUITS
Tableau réalisé par
Bricovideo.com

Avril 2008
Sable
fin 0/2
Densité = 1,6(2)
Sable
gros 0/5Densité
= 1,6(2)
Gravillon
5/20
Densité = 1,7(2)
BETONS -Dosages pour un m 3de béton
Béton courant (clôtures,
regards, etc.)
Béton Armé (poteau,
poutres, etc.)
Chape lissée (Revêtement
définitif)
BETONS -Quantités
pour un sac de 35 Kg de liant
Béton
courant (clôtures, regards, etc.)
Béton
Armé (poteau, poutres, etc.)
Chape
lissée (Revêtement définitif)
MORTIERS – Dosages pour 1 m 3de mortier
MORTIERS – Quantités pour
un sac de 35 Kg de liant
ENDUITS DE FACADE TRADITIONNELS -Dosagespour un m 3d’enduits
1 ère
couche – Gobetis de 3 à 5 mm
Proportions aléatoires .
Beaucoup trop de diversité dans les dosages, chaque façadier ayant SA formule.
 
ENDUITS DE FACADE TRADITIONNELS
Quantités pour un sac de 35 Kg de liant (ou plus)
1 ère
couche – Gobetis de 3 à 5 mm
Proportions aléatoires .
Beaucoup trop de diversité dans les dosages, chaque façadier ayant SA formule.
 
OBSERVATIONS

(1)
Les volumes d’eauindiqués sont approximatifs et peuvent varier
sensiblement en fonction de la teneur en eau, de la nature et de la
mouture des agrégats.

Les
proportionsentre agrégats sont susceptibles de variations conséquentes,
liées à la nature des matériaux utilisés (Surfaces spécifiques
différentes).
Pour 1m 3
de béton en place, il faut entre 1100 et 1400 l d’agrégats en vrac
+ le liant + l’eau + les adjuvants, qui une fois malaxés, n’occuperont
plus que 1m 3environ.

Les proportions contenues
dans ce tableau sont des dosages moyens, dont les utilisateurs, en fonction
du lieu des travaux, devront contrôler l’exactitude.
 

(2)
La densité est variablepour une même granulométrie, selon la
nature de la roche concassée (calcaire, porphyre, basalte, granit,
etc.), et de sa provenance.
Pour cette raison,
pour les agrégats, se fier uniquement aux quantité indiquées en litres.
Les quantités en Kg permettront de calculer les approvisionnements.

Corps
d’enduit(2ème couche) :Attendre 48 h au moins après le
gobetis. Plus de chaux augmente la plasticité, et plus de ciment augmente
la résistance.

(3)
Dernière couche d’enduit: On pourra remplacer le ciment Portland
soit par du ciment blanc avec un colorant, soit par des mortiers bâtards
prêts à l’emploi.
 
Méthode
empirique pour la préparation d’un béton
C’est
lavieille règle des 3 brouettes (de 60 l)pour 1 sac de
50 Kg et 25 l. d’eau -soit 2,1 brouettes pour un sac de 35 Kg
et 17 l d’eau ( ou 300 Kg/m 3
env.)
Dosage
en eau :En simplifiant, la quantité d’eau d’une gâchée est,
en litres, égale à la moitié de la valeur du poids du ciment : 35
kg de ciment = 17,5 l. d’eau.
 
Conversions
pratiques
1
sac de ciment de 35 Kg contient 16,5 litres de ciment et 1 sac de chaux
de 35 Kg contient 30 litres de chaux.

Il existe 4 types de pelles rondes : 25, 27, 29 et 31. Les pelles les
plus couramment utilisées sont la 27 et la 29.

Une pelletée de 27 = 4 litres env. 1 seau =
10 litres env. 1 brouette =60 litres
env. mais il existe aussi des brouettes de 44
litres et de 90 litres environ.

Bétonnières :3 capacités de malaxage
(CM, à ne pas confondre avec la 1 èrevaleur qui est la
capacité de la cuve) :300 /230 l. – 175 /155
l . -130 /110 l .

Eviter
de malaxer à la capacité maximum : Choisir le dosage / m 3et diviser les quantités par :
pour une bétonnière de CM110 l.= Q / 11, CM
155 l.= Q / 7
 
Avertissement

Le
présent document est une synthèse de renseignements provenant de diverses
sources.
Il est possible qu’il comporte des erreurs malgré le soin
apporté à sa réalisation.

Les
équivalences et proportions ne sont données qu’à titre indicatif
et ne sauraient en aucun cas
engager la responsabilité deBricovideo.com
ou de l’auteur du tableau
 
Ajoutez ci-dessous vos astuces ou conseils concernant la fiche bricolage
 » DOSAGE DES MORTIERS ET BETONS  »
 Astuce #1 d’un internaute pour la fiche bricolage  » DOSAGE DES MORTIERS ET BETONS »
Le dosage d’un enduit traditionnel est dégressif, soit 550 kg pour le gobetis, 450 kg pour le corps d’enduit et 350 kg pour la couche de finition.
 Astuce #2 d’un internaute pour la fiche bricolage  » DOSAGE DES MORTIERS ET BETONS »
Toujours environ 10 à 15 pelles de grave et 30 pour le sable, selon la masse à reboucher.

 Astuce #3 d’un internaute pour la fiche bricolage  » DOSAGE DES MORTIERS ET BETONS »
Pour un béton bien dosé, pour une dalle :
entre 45 pelle de tout venant
3 seau de 10 l eau
2 sac de ciment

 Astuce #4 d’un internaute pour la fiche bricolage  » DOSAGE DES MORTIERS ET BETONS »
Bonjour,
Je voudrais savoir pour les fondations : j’ai 5,20 m3 de gros sable. Combien de sacs de ciment me faudrait-il de 35kg ?Cordialement.

 Astuce #5 d’un internaute pour la fiche bricolage  » DOSAGE DES MORTIERS ET BETONS »
Bonjour, j’aurais voulu savoir combien de kg de sable et de ciment il faut pour réaliser la chappe définitive de ma maison surface : 107,40 m² ?

Merci de votre réponse car je colle un peu.
 Astuce #6 d’un internaute pour la fiche bricolage  » DOSAGE DES MORTIERS ET BETONS »
Merci de m’expliquer comment 1 sac de ciment de 35kg fait 16,5 L ?
 Astuce #7 d’un internaute pour la fiche bricolage  » DOSAGE DES MORTIERS ET BETONS »
Bonjour,
Pouvez-vous vérifier les chiffres annoncés dans la 2 ème ligne « 2ème couche enduit de façade » pour un sac de 35 kg ?
Je trouve une incohérence entre les quantités pour 1 m3 et celles pour 1 sac de 35 kgs.
Les proportions de sable sont identiques pour 1 m3 et 450 kg de liant.(ciment ou batard)
– rapporté à 1 sac de 35kg + 17,5 de chaux = 52,5 kgs de liant, on devrait trouver respectivement 200 kg ou 126 litres de sable ??? alors qu’on trouve 310 kg et 190 L, la différence est très importante.
Merci.
 Astuce #8 d’un internaute pour la fiche bricolage  » DOSAGE DES MORTIERS ET BETONS »
Bonjour,
Je suis vraiment un bleu… et je veux faire les joints apparents d’un mur de pierres intérieur.
J’essaie de comprendre les dosages, mais ce n’est pas très clair pour moi, pour le mortier, le dosage est : 1 kg de ciment, 5 kg de sable fin, 0.5 Litre d’eau.
Je mélange le tout… ça me parait ne pas tenir la route… Faut-il plus d’eau ?
Merci pour de votre aide. (25/08/2011)

<br><a href= »http://www.bricovideo.com/question_bricolage.html »>QUESTIONS DE BRICOLAGE</a> : Si vous désirez poser une question de bricolage,<br> cliquez ici ou sur l’icône « Questions » en bas de page

dosage pour chape

Le Campus
Du côté de chez vous
LM vidéos
Communauté – Forum
Ma Carte Maison
Ma liste de courses
Nous contacter

Terrasse Jardin

Terrasse Jardin

Nos produits Terrasse & Jardin

Tondeuse, tronçonneuse, taille-haie

Nettoyeur haute pression, détergent et accessoire

Terrasse et sol extérieur

Grillage, canisse, panneau, clôture et palissade

Abri, garage, rangement et étendoir

Portail, portillon et clôture de façade (bois, fer, PVC)

Arrosage, pompe et récupérateur d’eau de pluie

Gazon, terreau, serre et entretien du jardin

Outils de jardinage

Salon de jardin, table et chaise

Barbecue, plancha et cuisine d’extérieur

Parasol, tonnelle et voile d’ombrage

Balançoire, maisonnette, trampoline et toboggan

Piscine et spa

Fontaine, bassin et poterie

Eclairage extérieur

Livre terrasse et jardin

Nos conseils

Configurer ma terrasse

Comment poser une terrasse en bois sur lambourdes ?

Bien concevoir son allée

Tout savoir sur les panneaux en bois

Comment installer un grillage ?

Bien choisir sa tondeuse

Vos plus belles maisonnettes

Tout savoir sur les serres

Bien choisir son abri de jardin

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Salle de bains

Salle de bains

Nos produits Salle de bains

Meuble de salle de bains et vasque

Douche

WC, abattant et lave-mains

Robinet de salle de bains

Baignoire

Baignoire balnéo, spa et sauna

Accessoires et miroirs de salle de bains

Accessibilité et sécurité de la salle de bains

Rangement de salle de bains

Carrelage sol et mur

Eclairage salle de bains

Plaquette de parement et brique de verre

Livre salle de bains

Nos conseils

Douche à l’italienne : styles et tendances

Vos réalisations de douche à l’italienne

Bien penser sa salle de bains

Concevoir ma salle de bains en 3D

3 idées pour remplacer sa baignoire par une douche

Tout savoir sur la mosaïque et les galets

Comment poser une paroi dans une douche à l’italienne ?

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Cuisine

Cuisine

Nos produits Cuisine

Meuble de cuisine

Plan de travail et crédence

Evier et robinet de cuisine

Electroménager, four, hotte, réfrigérateur et plaque de cuisson

Eclairage cuisine et dressing

Poubelle, tabouret et accessoires de cuisine

Carrelage sol et mur

VMC, aérateur et déshumidificateur

Livre cuisine

Nos conseils

Comment poser un robinet d’évier ?

Comment poser un plan de travail en bois ou stratifié ?

Comment installer un évier à poser ?

Concevoir ma cuisine en 3D

Cuisines Delinia : meubles fonctionnels et tendances

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Rangement Dressing

Rangement Dressing

Nos produits Rangement & Dressing

Aménagement placard, dressing et meuble de rangement

Déménagement, escabeau et corde

Etagère et rangement utilitaire

Porte de placard et de séparation

Accessoires de rangement

Livre rangement et dressing

Nos conseils

Réaliser un dressing pour les chaussures

Un dressing pour deux

Bien organiser son dressing

Concevoir mon projet portes de placard sur mesure

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Matériaux Menuiserie

Matériaux Menuiserie

Nos produits Matériaux & Menuiserie

Isolation

Cloison et plafond

Toiture, charpente et bardage

Gros oeuvre

Echelle, échafaudage, brouette et lève-plaque

Etanchéité des murs et sols

Evacuation et traitement des eaux

Façade et rénovation de façade

Fenêtre, porte d’entrée, porte de garage et store banne

Porte coulissante, porte intérieure, escalier et rambarde

Panneau bois, tablette, tasseau, moulure et plinthe

Lambris PVC, lambris bois, parquet et plancher

Livre matériaux et menuiserie

Location de materiel

Nos conseils

Comment poser une porte coulissante à galandage ?

Comment couler une dalle béton ?

Tout savoir sur le médium, l’OSB et les autres bois

Tout savoir sur l’isolation phonique

Comment monter une cloison en plaques de plâtre sur ossature métallique ?

Des idées de portes coulissantes

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Carrelage Parquet

Carrelage Parquet

Nos produits Carrelage, parquet & sol souple

Carrelage sol et mur

Parquet, stratifié et plancher

Lame, dalle et sol PVC

Plaquette de parement et brique de verre

Moquette, jonc de mer et sisal

Tapis et paillasson

Terrasse et sol extérieur

Livre carrelage, parquet et sol souple

Nos conseils

Comment poser des lames ou des dalles PVC auto-adhésives ?

Bien choisir son sol PVC

Tout savoir sur le carrelage de sol intérieur

Bien choisir sa moquette

Comment poser du parquet flottant ?

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Décoration Eclairage

Décoration Eclairage

Nos produits Décoration & Eclairage

Eclairage extérieur

Luminaire intérieur

Ampoule et LED

Rideau, voilage et vitrage

Tringle à rideaux, barre, rail et câble

Coussin, plaid et pouf

Papier peint, frise et fibre de verre

Store, panneau japonais et store californien

Stickers, cadre, affiche et miroir

Dalle, rosace et moulure de plafond

Tapis et paillasson

Livre décoration et éclairage

Nos conseils

Bien choisir sa barre à rideaux

Bien choisir son rideau ou son voilage

Les parements métamorphosent vos murs

Comment poser un plafonnier ou une suspension ?

Bien éclairer sa maison

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Peinture Droguerie

Peinture Droguerie

Nos produits Peinture & Droguerie

Peinture intérieure

Peinture, lasure et traitement extérieur

Sous-couche et enduit

Produits pour parquet

Restauration et relooking de meuble

Rouleau, pinceau et bâche de protection

Colle, double face et adhésif

Produit d’entretien, insecticide et accessoires de ménage

Etanchéité des murs et sols

Livre peinture et droguerie

Nos conseils

Comment peindre un carrelage mural ?

Comment peindre un meuble en mélaminé ou stratifié ?

Comment restaurer un meuble ?

Comment préparer un mur avant de le peindre ?

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Electricité Domotique

Electricité Domotique

Nos produits Electricité & Domotique

Interrupteur et prise

Tableau électrique

Alarme maison, caméra de surveillance et détecteur de fumée

Motorisation portail et volet, interphone et sonnette

Domotique et objets connectés

Décodeur, antenne TV, parabole et connectique

Rallonge, multiprise, enrouleur et câble électrique

Pile, lampe torche et chargeur

Production d’énergie et de chauffage renouvelable

Livre électricité et domotique

Nos conseils

Comment passer à la TNT HD ?

Comment installer un visiophone ?

Bien choisir ses fils et câbles électriques

Bien choisir son tableau électrique et ses composants

Comment remplacer un interrupteur par un détecteur de présence ?

Tout savoir sur les objets connectés et la domotique

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Chauffage Plomberie

Chauffage Plomberie

Nos produits Chauffage & Plomberie

Ventilateur, climatiseur, rafraîchisseur d’air et pompe à chaleur air air

Chauffe-eau et ballon d’eau chaude

Radiateur, sèche-serviettes, chaudière, régulation et climatiseur

Poêle à bois, poêle à granulés et cheminée

VMC, aérateur et déshumidificateur

Radiateur soufflant, chauffage d’appoint, radiateur bain d’huile et poêle à pétrole

Production d’énergie et de chauffage renouvelable

Traitement de l’eau et adoucisseur

Circuit d’alimentation en eau

Evacuation des eaux usées

Equipement WC et accessoires de robinet

Raccordement au gaz

Livre chauffage et plomberie

Nos conseils

Comment changer un siphon ?

Comment raccorder un lave-vaisselle ou un lave-linge ?

Comment réparer une fuite d’eau ?

Comment démonter et remonter un radiateur eau chaude ?

Bien choisir son raccord

Tout savoir sur la climatisation

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Quincaillerie Sécurité

Quincaillerie Sécurité

Nos produits Quincaillerie & Sécurité

Quincaillerie du meuble

Quincaillerie de la porte

Quincaillerie de la fenêtre

Boite aux lettres, profilé, ferronnerie

Sécurité, serrure et coffre-fort

Etagère et rangement utilitaire

Cheville, vis, clou et boulon

Déménagement, escabeau et corde

Livre quincaillerie et sécurité

Nos conseils

Bien choisir son escabeau

Tout savoir sur les rangements utilitaires

Comment poser un judas ou un entrebâilleur de porte ?

DIY : Customiser une étagère utilitaire

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Outillage

Outillage

Nos produits Outillage

Outillage électroportatif

Outillage spécialisé

Matériel et aménagement de l’atelier

Location de materiel

Outillage à main

Protection du bricoleur

Machine d’atelier

Livre outillage

Nos conseils

Bien choisir son coupe-carrelage

Tout savoir sur la soudure à l’arc

Tout savoir sur le travail du bois

Bien choisir son échelle ou son échafaudage

Bien choisir son perforateur

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Type de projet…

Terrasse

Fondation

Linteau

Conditions générales de vente
Politique de données personnelles
Mentions légales
Contact

Recrutement
Fondation Leroy Merlin
Développement Durable
www.leroymerlin.com
www.adeo.com

Retrouvez idées et conseils en vidéos pour tous vos projets et envies !
Echangez idées et astuces avec la communauté
Profitez de services pour vous accompagner dans vos projets.
Suivez les conseils de nos nombreux guides spécialisés.
Trouvez vos réponses ou posez vos questions à nos conseillers.
Calculez la quantité de matériaux nécéssaire à la réalisation de votre béton
Merci de vérifier que tous les champs sont correctement remplis
Pour visionner cette vidéo, vous aurez besoin d’installer Flash Player :
Assistance téléphonique Une question ? Une hésitation ? Besoin de l’avis d’u…
Location de véhicule Pour emporter plus facilement les articles lourds ou…
Carte maison Découvrez tous les avantages de la « carte maison »
Entre vous Le forum d’entraide des bricoleurs passionnés

dosage pour chape

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Choisir sa bétonnière
Faire du béton
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Trouver un pro
Tous les experts
Trouvez un pro près de chez vous

Chercher

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cet article.
Nous avons les réponses à vos questions !
Des milliers de documents téléchargeables pour vous servir !
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Vos questions sontentre de bonnes mains
Dossier utilisation de la bétonnière
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
Les bases et les conseils pour faire du béton et
du mortier.
La bétonnière est
la machine adaptée pourfaire du bétonou pour faire du
mortier.
Selon la
quantité, que l’on choisisse une
mini-bétonnière
ou unebétonnière professionnelle ,
les standards de fabrication sont les mêmes et nécessitent des
règles
d’utilisation .
Le mortier et le béton ne se différencient que
par la présence ou l’absence de graviers dans leur composition les
ingrédients de base sont identiques :
Voici les règle de
base pour faire du béton :
Selon le travail à
réaliser, pour un m 3
de béton ou de mortier à obtenir :
Important  : toutes ces
proportions sont indicatives et ne sauraient engager la
responsabilité du site.
Voici les étapes pour gâcher le béton :
Il existe sur le marché des adjuvants qui peuvent
être utilisés pour améliorer les caractéristiques du béton :
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
expertises dans le domaine de la construction
|sas europ invespar group france
maison ossature bois, charpente, isolation…
|hb
isolation thermique et acoustique du bâtiment
|retraité indépendant
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Vos questions sont entre de bonnes mains
Assurez-vous que la bétonnière est
prête à être utilisée (voir utilisation bétonnière) et que
la cuve est propre
Démarrez la bétonnière et
laissez-la venir à son régime de rotation stabilisé

Mettez, la moitié du volume
d’eau et les deux tiers du volume de graviers. Mouiller les
gros agrégats permettra au ciment de mieux adhérer à leur
surface.
Laissez tourner une minute environ.

Pensez à régler l’inclinaison de
la cuve, afin que l’eau ne soit pas trop proche du bord de la
cuve sans que la cuve ne soit trop droite ce qui rendrait le
mélange hétérogène.
Après une minute environ, ajoutez
successivement les deux tiers du sable et la totalité du ciment
de la gâchée.
Laissez mélanger pendant une minute
puis complétez l’ensemble en versant dans la cuve le reste du
gravier et du sable de la gâchée.
Finissez en ajustant le volume
d’eau :

Il est normal d’avoir moins
besoin d’eau que prévu initialement.
La raison en est le
foisonnement du sable, qui grossit selon sa teneur en eau, ce qui
fait varier les proportions.

Pour déterminer quand le gâchage
est terminé :

Le mélange doit être
onctueux. S’il est liquide, rajoutez une pelletée de ciment.
Le béton doit garder un aspect
humide sans pour autant couler si vous en prenez une poignée
dans votre paume et serrez votre main.

Lorsque vous êtes satisfait de sa qualité,
basculez la cuve pour déposer le béton dans une brouette
préalablement mouillée et commencez son application.

En fin d’utilisation, nettoyez la cuve en
versant un seau d’eau et un demi-seau de graviers et en
laissant tourner la bétonnière pendant 5 à 10 minutes dans
différentes positions de la cuve.
Déversez le contenu et finissez par
rincer abondamment l’intérieur avec un jet d’eau avant de
conserver la cuve son ouverture vers le bas pour son séchage.

dosage pour chape
Accueil >Services> Calculer un volume de BPE

Ville :

Sélectionnez votre commune

Longueur :

Mètre(s) Centimètre(s) Millimètre(s)

Largeur :

Mètre(s) Centimètre(s) Millimètre(s)

Epaisseur :

Mètre(s) Centimètre(s) Millimètre(s)

A propos de CEMEX Qui est CEMEX ? Notre métier Le béton prêt à l’emploi Produits et qualité Dossiers de presse Communiqués de presse Fiches chantiers Bétons et solution constructive Bétons par thème Bétons urbains : gamme esthétique Bétons de voirie et réseaux Les bétons architectoniques Les bétons autoplaçants Les bétons à cure intégrée Les bétons de fibres structurelles Les chapes fluides

Nos bétons par domaine

Maison individuelle

Abords de piscine

Piscine

Descente de garage

Mur en maçonnerie

Dalle de compression

Chape fluide

Dalle sous-sol

Fondations

Fondations de clôture

Egalisation des sols

Aménagement des combles

Terrasse

Dalle extérieure

Remblaiement

Immeuble

Rénovation de plancher

Plancher

Poutre

Voile

Mur en maçonnerie

Chape fluide

Béton ciré

Voile architectonique

Sols décoratifs

Poteau

Voirie

Radier et fondations

Parois moulées, berlinoises, pieux et barrettes

Ouvrage d’art

Tablier pont

Pile de pont

Tranchée, remblaiement

Station d’épuration

Barrières de sécurité

Fondations spéciales

Tunnel

Massif éolien

Voirie

Séparateur de voies

Giratoire

Ilot

Remblaiement de tranchées

Couloir de bus

Bordure et regard

Aire de jeux

Place publique, zone piétonne, trottoirs…

Agricole

Aire d’ensilage

Salle de traite et laiterie

Dallage intérieur courant

Fondations

Mur en maçonnerie

Fosse àlisier

Remblaiement

Dallage extérieur et voirie

Silo

Industriel

Dallage intérieur

Dallage extérieur

Fondations

Mur en maçonnerie

Voile architectonique

Tous nos bétons

Bétons décoratifs Solutions constructives Services Nos matériels de livraison Optim’ CO2 Calculer un volume de BPE Implantations Centre Ile-de-France Nord Ouest Rhône-Alpes Sud-Est Sud-Ouest Réseau d’applicateurs Le réseau experensol ? experensol® chapes fluides experensol® bétons cirés experensol® bétons décoratifs extérieurs
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies pour disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêt.. 
» Des bétons décoratifs aux bétons structurels, découvrez tous nos bétons prêts à l’emploi pour lamaison individuelle: abords de piscine, allées de jardin
» Des fondations spéciales, voiles, dalles, chapes,… découvrez tous nos bétons prêts à l’emploi pour les applications structurelles,immeubleset toute autre application.
» Découvrez toute notre gamme de bétons prêts à l’emploi spécifiques aux applications en génie civil etouvrages d’art
» Giratoire, séparateur de voies, couloir de bus, remblaiement de tranchées, … Des matériaux autocompactants aux bétons décoratifs, CEMEX propose une large gamme de bétons prêts à l’emploi spécifiques à l’aménagement urbain etvoirie
» CEMEX propose une large gamme de bétons prêts à l’emploi qui couvre l’ensemble des travaux à réaliser dans une exploitationagricole: fosse à lisier, dalle pour salle de traite, silo, …
» Découvrez notre gamme de bétons prêts à l’emploi spécifiques auxdallages industriels , intérieurs et extérieurs.
Utilisez cette application pour calculer le volume de béton dont vous avez besoin. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment calculer le volume pour des formes inhabituelles, veuillez utiliser ci-dessous l’application   » Formules de calcul de formes  » . Pour une dalle, une terrasse, une descente de garage,…, l’épaisseur conseillée est de 15 cm.
Copyright 2017 S.A.B. de C.V. All rights reserved