douleur sous l oeil

 Sujet :Mal en dessous de l’oeil /!\
Aller à :

Acné, boutons Alcool, prévention, dépendances Anorexie, boulimie Contraception Coups de blues Drogues, prévention, dépendances Nutrition Psychologie Tabac Forum libre santé

Je riais bien plus sur la forme que sur le fond. Par pitié, cessez cette faute de grammaire digne d’un enfant de CP, à moins que vous ne vouliez enc*ler le toubib.
J’ai toujours cru que c’était un truc régional ça, dans ma ville on dit « aller chez le coiffeur/l’esthéticienne, mais aller au médecin/au dentiste/à l’orthophoniste » J’ai de la famille en Corse et ils disent tous « aller à » et d’autres trucs différents que là ou je vis

douleur sous l oeil

Moteur de recherche

Rechercher

Mode

Vêtements Accessoires Défilés Voir aussi

Forum Mode

Beauté

Coiffure Maquillage Soins Minceur

Forum Beauté

Luxe

Shopping luxe Défilés Evasions Voir aussi

Déco

Salon Cuisine Chambre Voir aussi

Forum déco

Cuisine

Entrées Desserts Recettes Pratique

Forum cuisine

Maman

Grossesse Bébé Enfant Voir aussi

Forum maman

Santé

Nutrition Dossiers santé Gynéco Voir aussi

Forum santé

People

Tout sur les stars L’actu people Ils s’aiment

Loisirs

Cine-tv Culture Voyages Auto

Société

Dans l’actu Combats de femmes Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction Vie à deux Sexo Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée Planning Coiffure Alliances Chroniques Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin Toutes les plantes Jardiner bio Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Menu

Forum santé- Echangez vos conseils et posez vos questions

Nutrition

Calcul imc

Guide des calories

Surpoids

Diabète

Cholesterol

Conseils

Dossiers santé

Analyses

Conseils pratiques

Bien-être

Cancérologie

Forme

Médecine douce

Gynéco

Contraception

Cancer du sein

Endométriose

Ménopause

Hygiène intime

Voir aussi

Allergies

Dents

Dermato

Maux quotidiens

Cardio

Neuro

Ophtalmo

Rhumato

Orl

Psy

Loisirs

Cine-tv

Culture

Voyages

Auto

Société

Dans l’actu

Combats de femmes

Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction

Vie à deux

Sexo

Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée

Planning

Coiffure

Alliances

Chroniques

Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin

Toutes les plantes

Jardiner bio

Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Horoscope 2017
Horoscope de la semaine
Horoscope chinois
Numérologie

Douleurs desyeux – Les différentes causes
Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Allergies ophtalmiqueset traitements
Amblyopie – Oeil paresseux chez l’adulte – Traitement

douleur sous l oeil

Moteur de recherche

Rechercher

Mode

Vêtements Accessoires Défilés Voir aussi

Forum Mode

Beauté

Coiffure Maquillage Soins Minceur

Forum Beauté

Luxe

Shopping luxe Défilés Evasions Voir aussi

Déco

Salon Cuisine Chambre Voir aussi

Forum déco

Cuisine

Entrées Desserts Recettes Pratique

Forum cuisine

Maman

Grossesse Bébé Enfant Voir aussi

Forum maman

Santé

Nutrition Dossiers santé Gynéco Voir aussi

Forum santé

People

Tout sur les stars L’actu people Ils s’aiment

Loisirs

Cine-tv Culture Voyages Auto

Société

Dans l’actu Combats de femmes Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction Vie à deux Sexo Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée Planning Coiffure Alliances Chroniques Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin Toutes les plantes Jardiner bio Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Menu

Forum santé- Echangez vos conseils et posez vos questions

Nutrition

Calcul imc

Guide des calories

Surpoids

Diabète

Cholesterol

Conseils

Dossiers santé

Analyses

Conseils pratiques

Bien-être

Cancérologie

Forme

Médecine douce

Gynéco

Contraception

Cancer du sein

Endométriose

Ménopause

Hygiène intime

Voir aussi

Allergies

Dents

Dermato

Maux quotidiens

Cardio

Neuro

Ophtalmo

Rhumato

Orl

Psy

Loisirs

Cine-tv

Culture

Voyages

Auto

Société

Dans l’actu

Combats de femmes

Au boulot !

Forum société

Couple

Séduction

Vie à deux

Sexo

Rupture

Forum couple

Forum sexo

Mariage

Robes de mariée

Planning

Coiffure

Alliances

Chroniques

Salons du mariage

Forum mariage

Jardin

Déco du jardin

Toutes les plantes

Jardiner bio

Chroniques

Forum jardin

Horoscope

Horoscope 2017
Horoscope de la semaine
Horoscope chinois
Numérologie

Posez votre question
brioche95
635 Messages postés
mardi 26 février 2008 Date d’inscription

4 mars 2012
Dernière intervention

– Dernière réponse le 31 déc. 2015 à 16:52parAnonyme
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

douleur sous l oeil

Vous êtes :Le nez>>Symptômes et signes>> Douleur de la face
Les douleurs de la face sont souvent difficiles à diagnostiquer car d’une part il existe de très nombreuses causes, et d’autre part la fréquence de la sinusite fait trop souvent attribuer à la sinusite la responsabilité de douleurs atypiques.
C’est dire que l’analyse des caractéristiques de la douleur est ici essentielle (facteur déclenchant, rythmicité, périodicité, topographie) tout comme celle des signes d’accompagnement (nausées, difficulté à regarder la lumière, difficulté à assumer les tâches quotidiennes, larmoiement). une consultation spécialisée orl est indispensable, souvent complétée par des examens d’imagerie. Il est impossible de détailler ici toutes les causes et seules sont envisagées les plus caractéristiques. pour simplifier il faut expliquer que certaines douleurs sont dites « primitives » au sens où les différents examens s’avèrent strictement normaux – c’est ainsi le cas de la migraine par exemple – alors que d’autres sont secondaires à une maladie touchant les dents, les sinus, l’oreille, l’œil voire un nerf directement, que le spécialiste pourra mettre en évidence. la démarche la plus logique est d’éliminer une douleur secondaire avant de conclure à une douleur « primitive ». Les douleurs secondaires peuvent par ordre de fréquence être dues à desmaladies des sinus , des dents, des yeux voire des oreilles.
Lessinuspeuvent entraîner des douleurs intenses en cas d’infection aiguë (sinusite aiguë). elles sont localisées le plus souvent sous l’œil au-dessus des dents, parfois au niveau du front ou encore en arrière de l’œil.
Un traitement antibiotique doit alors être rapidement prescrit, et un avis devra être pris auprès du spécialiste orl en l’absence d’amélioration rapide en particulier quand la douleur siège ailleurs que sous l’oeil.
Mais lorsqu’il s’agit d’un phénomène inhabituel, chez une personne ne présentant jamais de sinusite, lorsque les signes d ‘inflammation habituels du nezsont absents (écoulement nasal, nez bouché…), que la douleur survient à distance de tout phénomène infectieux, il faut envisager des causes plus rares dont l’identification ne saurait être différée, ce qui passe par une consultation spécialisée suivie d’un certain nombre d’examens d’imagerie.
Les douleurs d’origine dentaire sont en général aisément diagnostiquées car elles surviennent à un stade précoce de la maladie carieuse et le seul examen de la denture permet de faire le lien entre la dent et la douleur.
Ce qui est caractéristique del’innervation du visage , c’est qu’alors que la douleur devrait être localisée à le dent causale, elle irradie en fait à toute la mâchoire voire à tout le visage quand elle est intense. du coup il peut être plus difficile d’incriminer la dent. fort heureusement le traitement de la dent permet dans la plupart des cas de faire disparaître la douleur.
Cependant dans un petit nombre de cas peuvent survenir des « douleurs fantômes » auxquelles les médecins donnent le nom de douleurs de désafférentation. que se passe-t-il alors ? la dent a été traitée, ou arrachée selon les cas, mais une douleur persiste, permanente, plus ou moins localisée.
un examen par un spécialiste et éventuellement un neurologue peut permettre d’identifier cette douleur et de prescrire un traitement médicamenteux spécifique plutôt que de traiter par erreur les dents adjacentes.
Enfin l’œil peut également être à l’origine de douleurs de la face, et le recours à l’ophtalmologiste est un des passages obligés dans le cadre du bilan de ces douleurs.Les douleurs primitives peuvent être en rapport avec la migraine, cause fréquente de maux de tête, qui parfois peut engendrer des douleurs de la partie supérieure du visage ou de l’œil. le diagnostic est relativement aisé dans la mesure où il existe des signes d’accompagnement caractéristiques (nausées, difficulté à supporter la lumière ou les sons forts, difficulté à assumer les tâches quotidiennes). de multiples traitements très efficaces ont été mis au point.
Lanévralgie essentielletouche le plus souvent des femmes ayant passé le cap de la cinquantaine. il s’agit d’une douleur brutale et brève affectant le territoire de l’une des trois branches du nerf trijumeau, qui assure l’innervation sensitive du visage.
Cette douleur survient lorsque l’on stimule une zone, dite gâchette, en la touchant, la grattant ou simplement en parlant ou en mangeant. l’examen clinique réalisé par un spécialiste orl ou un neurologue est par ailleurs strictement normal. un certain nombre de traitements médicamenteux s’avèrent remarquablement efficaces, au prix parfois d’effets secondaires dont la somnolence.
Quand ces traitements sont mal tolérés, divers gestes peuvent être réalisés pour faire disparaître les crises: soit au niveau du ganglion du nerf, soit sur le nerf lui-même.   
Beaucoup plus rare est l’ algie vasculaire de la face , affection désespérante tant que le traitement adapté n’a pas été mis en œuvre. elle se traduit par une douleur derrière l’œil, à type de broiement, intolérable, qui dure plusieurs heures en l’absence de traitement, souvent associée à des larmes et une rougeur de l’œil, avec la paupière parfois un peu abaissée.
Alors que le migraineux a tendance à s’allonger en attendant la résolution de sa crise, ici le caractère insupportable de la douleur entraîne une agitation irrépressible de la personne atteinte.
Le diagnostic va s’appuyer sur un certain nombre de critères. en fonction de la périodicité des attaques sont proposés soit un traitement de la crise, à prendre au coup par coup, soit un traitement de fond qui vise à supprimer ou diminuer l’intensité des crises.
Hôpital LARIBOISIERE : Service ORL et de chirurgie cervico faciale
2, rue Ambroise Paré  75475 Paris Cedex 10 
Tél : 01 49 95 80 64 – Fax : 01 49 95 80 63
Copyright ©orl-hopital-lariboisiere.com – Tous droits réservés

douleur sous l oeil

Accueil

Affections de A à Z
O
Orgelets

Abonnez-vous à l’infolettre hebdomadaire de SantéChezNous!
Vous avez saisi une adresse de courriel invalide.
Pour recevoir le bulletin, veuillez indiquer que vous acceptez les conditions de notre politique de confidentialité.

J’ai lu les modalités de ladéclaration de confidentialitéet je les accepte

Pour en assurer la réception, veuillez cocher la case « Je ne suis pas un robot »
Les orgelets constituent généralement une infection bactérienne temporaire et bénigne qui affecte le bord de la paupière ou de l’œil.On désigne également les orgelets par le nomchalazion.
Les glandes qui entourent la paupière s’obstruent et gonflent jusqu’à ce qu’une plaie apparaisse, ressemblant à un petit bouton ou à un furoncle. L’orgelet peut aussi résulter d’une obstruction du follicule d’un cil. La plaie provoque une douleur au niveau de l’œil et se remplit temporairement de pus. Un second type d’orgelet, plus grave, peut se développer plus à l’intérieur de la paupière et gonfler jusqu’à ce que l’intervention d’un médecin soit nécessaire.
Les orgelets représentent le type le plus commun d’infection de la paupière.En moyenne, chaque personne en développe un ou deux durant sa vie, même si certaines personnes en souffrent de manière répétée. Ils peuvent être désagréables et douloureux, mais ils sont habituellement sans conséquence.
On distingue en réalité deux types distincts d’orgelets.Tous deux sont habituellement provoqués par une bactérie connue sous le nom destaphylocoque . Cette bactérie, commune sur la peau, peut se multiplier très vite et déclencher des infections.
En cas d’orgelet ordinaire, ouorgelet externe , l’infection se déclare à la racine d’un cil (le follicule) et déclenche un processus qui entraîne une boursouflure. Ce type d’orgelet peut également être provoqué par l’infection staphylococcique des glandes deMoll et Zeiss , proches des follicules. Lorsque l’orgelet enfle et qu’il commence à s’infecter ou à obstruer d’autres glandes autour de la paupière, il entraîne une douleur et un inconfort. À ce stade, on peut souvent voir ou sentir un nodule, un petit bouton ressemblant à un abcès rougeâtre qui commence à se remplir de pus.
Tous les orgelets ne sont pas visibles. Un orgelet qui se forme sous la paupière est douloureux et peut cependant ne pas se manifester par un nodule externe. Les orgelets surviennent habituellement au niveau de la paupière supérieure, à proximité des cils, mais ils peuvent également se développer sur la paupière inférieure. D’une manière générale, seule une petite partie de la paupière est gonflée, mais il peut arriver que toute la paupière s’enflamme.
Le second type d’orgelet, l’orgelet interne,est une forme d’infection staphylococcique plus grave. Il débute au niveau de la glande deMeibomiussituée sous la partie médiane de la paupière. Comme il est accroché dans la partie centrale de la paupière, il est plus douloureux que le type externe. Dans le cas de l’orgelet externe, le pus s’écoule de lui-même, mais ce n’est pas le cas avec l’orgelet interne. Son évacuation nécessite généralement des soins médicaux.
Les orgelets interne et externe ne sont pas contagieuxet ne sont jamais les signes précurseurs d’un cancer.
Les symptômes de l’orgelet sont rougeur, enflure et douleur au niveau de l’œil.Ces sensations s’accompagnent généralement d’un léger flou visuel, d’un larmoiement et d’une gêne dans l’œil. Pour vérifier la présence de l’orgelet externe, il suffit de chercher le nodule situé sur la paupière. Il arrive à l’occasion que les personnes atteintes d’un orgelet interne soient fiévreuses ou qu’elles ressentent des frissons.
On contracte habituellement un seul orgelet à la fois, mais certaines personnes en développent parfois plusieurs en même temps. Rarement, il s’agit d’une affection chronique ou d’infections récidivantes. L’infection staphylococcique qui commence en tant q’un orgelet peut parfoiss’étendre jusqu’aux tissus de l’œil. L’orgelet qui se développe ainsi rapidement ou qui s’ouvre pour évacuer le pus dans l’œil nécessite une consultation médicale. En cas de récidive, les personnes atteintes peuvent développer une infection chronique de la paupière appeléeblépharite staphylococcique.
Le diagnostic repose sur l’aspect de la paupière.À moins que vous ne soyez atteint du type plus important d’orgelet qui nécessite un drainage et d’autres formes de traitement par un médecin, vous pouvez sans danger diagnostiquer votre propre affection et décider de la traiter vous-même. N’oubliez pas que les orgelets sont habituellement des infections bénignes et provisoires qui peuvent se soigner par un simple traitement à domicile.
Les orgelets peuvent disparaître spontanément en une semaine, en général lorsque le pus qu’ils contiennent s’évacue naturellement.En cas d’orgelets persistants ou fréquents, on peut utiliser des gouttes ou des pommades antibiotiques. Un traitement par comprimés d’antibiotiques peut s’avérer nécessaire pour traiter l’orgelet interne. Dans la mesure où l’orgelet ordinaire ressemble à une inflammation cutanée sans gravité, le traitement efficace à domicile s’apparente aux techniques utilisées pour éliminer les boutons infectés.
Pour favoriser l’évacuation du pus et soulager la douleur, il suffit de plier une débarbouillette et d’en faire une compresse. Plongez-la dans de l’eau chaude, puis essorez-la jusqu’à ce qu’elle soit tout juste humide. La température de l’eau doit être tolérable au toucher. Appliquez-le doucement sur la partie affectée de l’œil pendant 10 à 15 minutes jusqu’à 4 fois par jour. Utilisez une débarbouillette propre chaque fois, et appliquez la compresse chaude pendant 2 à 3 jours. Vous constaterez une nette amélioration après un ou deux jours. La guérison doit être complète en une semaine.
Si l’orgelet persiste au-delà de 48 heures ou si les orgelets sont nombreux, il est préférable de consulter votre médecin généraliste.
Les personnes atteintes du second type d’orgelet qui ne s’évacue pas malgré l’application d’une compresse ne doivent pas tenter de l’extraire ou de l’évacuer elles-mêmes.Cela risquerait de provoquer une infection et d’entraîner une cellulite, une infection cutanée plus grave qui nécessite un traitement aux antibiotiques. Demandez plutôt à un médecin d’ouvrir l’orgelet en utilisant de l’équipement stérile. Le médecin peut également prescrire des antibiotiques pour une période de 5 à 7 jours. Si les symptômes persistent après une consultation médicale, faites vérifier vos yeux à nouveau.
Nettoyez soigneusement la surface de l’œil (en particulier chez l’enfant) afin de prévenir la réapparition des orgelets. Les parents peuvent utiliser un shampoing pour bébé pour nettoyer les paupières de leurs enfants. Les antibiotiques sont conseillés en cas d’orgelet chronique ou d’autre infection chronique de la paupière, mais aussi pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli.
Voici quelques conseils pour éviter d’étendre ou d’aggraver l’orgelet :
Nous respectons votre vie privée et nous ne transmettons pas vos renseignements personnels.

douleur sous l oeil

Médecine

Santé Publique

Bien-être

Famille

Sexualité

Psychologie

Nutrition

Médicaments

Actualité Santé

Symptôme

ORL

Douleur oculaire

Les causes inflammatoires?

Qu’est-ce que c’est ?

Quelles causes ?

L’oeil et la douleur  ?

Le glaucome ?

Les causes inflammatoires  ?

Les douleurs chroniques ?

Quel traitement ?

Comment s’en protéger.

Travail sur écran

Quelle hygiène ?

Votre consultation

Quelle spécialité concernée ?

Douleur oculaire Le Figaro Santé

Les uvéites et les kératites sont les principales causes inflammatoires des douleurs oculaires aiguës.
Mots clés :

Pupille

Oeil

Glaucome

Le glaucome ?

Les douleurs chroniques ?

Charte

CGU

CGV

Infos Cookies

FAQ

Contact

Abonnements

Services

Mentions légales

Publicité

C’est l’ atteinte inflammatoire du corps ciliaire et de l’irisqui peut se voir dans les affections rhumatologiques systémiques comme laspondylarthrite ankylosante . Une atteinte de l’œil par unherpès ,syphilis ,tuberculose … est aussi à rechercher en fonction du patient.
Les principaux signes d’ uvéitessont une diminution du diamètre de la pupille (myosis) avec une douleur intense, unœil rougeet une sensation pénible produite par la lumière (photophobie) habituellement bien supportée par un individu normal.
C’est uneatteinte inflammatoire avec ulcération de la cornée qui peut donner de fortes douleurs.Les causes en sont variées : traumatisme, projection de produits dans l’œil, irritation liée au port de lentilles de contact, infection, corps étranger, exposition solaire…
Une infection a lieu si une bactérie a pénétré la cornée. Avec les lentilles à port permanent, les ulcères cornéens sont assez nombreux. Les symptômes sont assez stéréotypés : douleurs, rougeur, larmoiement, sensation de corps étranger, sensibilité à la lumière, vision trouble. Un ulcère cornéen est une affaire sérieuse pour la vision de l’œil. Certaines bactéries sont extrêmement agressives et peuvent perforer la cornée et, du coup, provoquer une infection interne et généralisée de l’œil (endophtalmie).
En cas de projection de produit dans l’œil, un rinçage prolongé au sérum physiologique ou à défaut à l’eau est nécessaire pendant au moins 5 minutes. Un avis ophtalmologique est le plus souvent nécessaire.
Les conjonctivites et kérato-conjonctivites
Qu’elles soient virales, bactériennes ou allergiques, elles sont dues à uneinflammation du tissu conjonctif transparent qui tapisse la face interne de la paupière et la partie antérieure de l’œil . La douleur s’associe à une sensation de sable dans l’œil et à des sécrétions qui collent les cils. L’œil est généralement rouge et les lésions peuvent être bilatérales.
Les épisclérites peuvent êtreà l’origine de douleurs violentes, unilatérales, associées à une rougeur localisée . Inflammation de la solide membrane blanche, opaque aux rayons lumineux, servant à attacher l’œil dans son orbite, elle se caractérise par une petite zone douloureuse de couleur rouge ou violette. Un petit nodule jaune peut aussi être observé.
La douleur est lancinante . La partie blanche de l’œil apparaît rouge et enflée avec des nodules douloureux au toucher. Elle est souvent associée à des problèmes médicaux sérieux, en règle générale des problèmes vasculaires ou auto-immuns (rhumatisme, lupus…).
Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à nous permettre de gérer votre compte.
Sauf avis contraire de votre part, vos coordonnées pourront être conservées par Société du Figaro et utilisées à des fins de prospection commerciale.
Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition que vous pouvez exercer en nous écrivant à
serviceclientweb@lefigaro.fr.

douleur sous l oeil
L’algie vasculaire de la face est moins fréquente que la migraine ou que la céphalée de tension. Elle se produit environ une fois sur 1000 personnes. Les hommes sont beaucoup plus susceptibles de souffrir d’algie vasculaire de la face que les femmes. Dans l’algie vasculaire de la face, les maux de tête, quoique brefs, se produisent par groupes de plusieurs maux de tête par jour, souvent presque en même temps. Ils auront souvent lieu quotidiennement, en fait, pendant des jours, des semaines ou des mois, pour ensuite disparaître pendant des semaines ou des mois (appeléeintérim ).
Les signes et les symptômes peuvent comprendre :
Nous ne savons pas exactement ce qui cause l’algie vasculaire de la face. Comme dans la migraine, il semble que la dilatation et la constriction (ouvrir et fermer) des vaisseaux sanguins soient en cause. Nous pensons que le cycle débute dans une partie du cerveau appelée hypothalamus. Plusieurs personnes souffrant d’algie vasculaire de la face sont de gros fumeurs ou ils consomment quotidiennement de l’alcool; nous pensons donc que cela peut faire partie de la cause de ce trouble.
Il y a un ensemble de critères utilisés pour diagnostiquer la migraine qui ont été établis par l’International Headache Society. Ils comprennent un certain nombre de signes et de symptômes qui sont énumérés ci-dessous. Votre examen physique devrait être normal entre deux maux de tête. Si ces critères s’appliquent à votre état et que votre examen est normal, vous n’avez pas besoin d’analyses de sang, de tomographie par ordinateur (TO), également appelée tomodensitométrie ni d’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour établir un diagnostic. Si votre examen physique n’est pas normal, il pourrait être nécessaire de passer d’autres tests, afin de vous assurer que votre mal de tête n’est pas causé par quelque chose d’autre.
Évitez l’alcool L’alcool est un facteur déclenchant lié à cette maladie, vous devriez donc l’éviter.
Les médicaments Certains médicaments peuvent être utiles pour traiter un mal de tête au moment où il survient (médicaments symptomatiques). Mais, parce que les maux de tête ne sont pas prévisibles et parce qu’ils sont souvent très brefs, ce n’est pas habituellement la meilleure approche. Ils comprennent :
Il est habituellement plus utile de prendre un médicament chaque jour afin de réduire la fréquence et l’intensité des migraines (médicaments prophylactiques ou préventifs). Ils comprennent :
Les thérapies non médicamenteuses Des études ont démontré que les thérapies non médicamenteuses peuvent aider à réduire la douleur et à mieux l’endurer. Elles comprennent :
Ces stratégies d’autogestion peuvent vous aider à mieux fonctionner, de sorte que vous pourrez en faire plus, tout en jouissant davantage de la vie.
Anesthésie tronculaire et chirurgie Il y a d’autres thérapies plus invasives qui sont étudiées pour les céphalées extrêmement graves et qui entravent la vie quotidienne. Elles comprennent l’anesthésie tronculaire et la chirurgie. Néanmoins, il y a plusieurs effets secondaires possibles à ces procédures. Et il n’existe pas encore de preuves suffisantes de la recherche pour les recommander.
American Headache Societywww.achenet.org
Headache Cooperative of New England www.hacoop.org
National Headache Foundation www.headaches.org
Réseau canadien des céphalées www.headachenetwork.ca
Michigan Head-pain and Neurological Institute www.mhni.com/faqs_cluster.aspx
Saper JR, Dodick D, Gladstone JP. Management of chronic daily headache: Challenges in clinical practice.Headache . 2005;45(s1) S74-S85. Saper JR, et al. Intranasal civamide for the treatment of episodic cluster headaches.Headache . 2003;43(3):306-307. Dodick DW, Saper JR. Cluster and chronic daily headache.Neurology . 2003;60(7):S31-S37.

Tous droits réservés AQDC 2011 – ConceptMustang Technologies Inc.

douleur sous l oeil

Aux dents
Au ventre
Aux articulations
Aux pieds
Au dos
Aux yeux
Aux muscles
A la gorge, aux oreilles
Aux jambes
Aux reins
Au coeur
A la tête

/J’ai mal…
/Aux yeux
/Conjonctivite

Il s’agit probablement d’un chalazion le traitement est local par anti-inflammatoire, les orgelets sont des infections des cils, ils nécessitent d’utiliser des antibiotiques.
Les kérato-conjonctivites épidémiques peuvent laisser des cicatrices cornéennes limitant l’acuité visuelle. Un traitement au laser Excimer peut être proposé en cas de baisse de l’acuité visuelle. (Idem que celui utilisé dans la chirurgie de la myopie).
Non, il n’y a pas de risque d’épuisement de l’effet. Par contre vous pouvez vous sensibiliser à un des conservateurs (allergie), dans ce cas on change de marque simplement.
Il serait souhaitable de réaliser des soins de paupières : gant de toilette, eau chaude (mais pas trop !) et massage des 4 paupières. En plus du traitement par agents mouillants.
Il s’agit probablement du traitement classique par unidose d’azithromycine. Dans ce cas précis l’azithromicyne n’est pas utilisée commeantibiotiquemais comme anti-inflammatoire, ce traitement peut être répété 3 fois à 15 jours d’intervalle.
Il ne faut surtout pas s’automédiquer en dexamethasone 0,16 %. Il s’agit d’un corticoïde qui entraîne des cataractes (opacité du cristallin) et des glaucomes pouvant conduire à la cécité si utilisé sans avis ou contrôle médical de la tension oculaire.
Oui, le port de lentilles de contact doit être le plus strict possible en raison du risque d’infection directement lié à la mauvaise utilisation de celles-ci.
Il peut s’agir d’une migraine ou d’unealgie vasculaire de la faceou plus simplement d’un syndrome de kératalgie récidivante (qui s’accompagne alors d’une impression de grains de sable), si les douleurs sont récurrentes consultez rapidement.
Il s’agit d’une technique utilisantune lentille rigidequi modifie la forme de votre cornée en la moulant pendant la nuit. Pendant une partie de la journée, l’effet peut diminuer la myopie. Il s’agit d’une technique avec ses avantages et ses inconvénients que je ne conseille pas personnellement.
Je vous conseille de consulter rapidement si la baisse de vision n’est pas transitoire et persiste après la migraine.
La première cause de conjonctivite infectieuse est la conjonctivite virale (par exemple adénovirus) très contagieuse. Elle peut être à l’origine d’épidémie en contexte scolaire. Donc l’éviction scolaire est indispensable pendant la période aigüe (les 10-15 premiers jours). En cas de conjonctivite bactérienne l’initiation d’un traitement par collyre antibiotique diminue la contagiosité et permet un retour plus précoce à l’école (après 5-6 jours).
Dans le cas du  syndrome de Gougerot Sjogrenil y a une gradation thérapeutique en fonction de la sévérité de l’atteinte : collyres mouillants de plus en plus visqueux, pause de bouchons méatiques au niveau des voies lacrymales, utilisation de collyres anti-inflammatoires par cyclosporine à 0,05 % préparés par une pharmacie hospitalière, sérum autologue en collyre à 20 % également préparé par une pharmacie hospitalière modification des traitements par voies générales (dont la pilocarpine et les traitements immuno-modulateurs).
Il existe des pathologies inflammatoires pouvant entraîner aussi bien des uvéites que des sclérites.
Il est conseillé de prendre contact avec votre ophtalmologiste. En fonction de votre atteinte il pourrait vous proposer de confirmer l’évolutivité (topographie cornéenne) puis vous proposer le traitement adapté au stade de votre pathologie (cross-linking, anneaux intra-cornéennes, lentilles rigides ou même greffe lamellaire).
Abaissez la paupière et vous verrez en cas de chalazion une inflammation jaunâtre de la conjonctive palpébrale.
Impossible de répondre sans avoir vu la lésion.
Vous présentez probablement une sécheresse oculaire avec kératite, il faut continuer la surveillance avec votre ophtalmologiste afin d’adapter au mieux le traitement (collyre plus visqueux, sans conservateurs etc… ).
Consultez rapidement en cas de douleurs avec œil rouge.
Tout dépend de la cause de ces ulcères. Il y en a qui disparaissent de façon définitive, et d’autres qui récidivent et ont une évolution plutôt chronique.
Le virus vit dans vosganglionset il se réveille à l’occasion de tout stress (exposition soleil, règles, anxiété, fièvre…). A chaque récidive il faudra consulter pour éventuellement reprise du traitement antihérétique.
En général avant l’âge de 1 an le canal s’élargit, avec l’aide de massages du coin de l’œil à faire plusieurs fois par jour, si pas d’amélioration n’hésitez pas à reconsulter.
Non si l’épithélium cornéen est sain.
Soins de paupière quotidiens avec massage et consultation en ophtalmologie (mesure de la vision, examen des paupières) il peut s’agir dans certains cas d’une maladie de la peau et des yeux nécessitant un autre traitement.
Il faut toujours éviter l’incision car elle détruit vos glandes meibomiennes et consulter un ophtalmo pour un traitement plus approprié, continuez les massages de vos paupières qui sont le meilleur traitement préventif.
Il faut faire un bilan immunologique de votre sécheresse qui peut rentrer dans le cadre d’un rhumatisme général nécessitant un traitement spécifique.
Ce n’est pas normal si cela fait plus de 15 jours que vous avez été opérée, il faut reconsulter.
Mettre des lunettes de protection et des larmes artificielles car les vôtres tombent trop vite.
Laser et chirurgie des paupières en fonction des cas.
Lunettes de protection et larmes artificielles car les vôtres tombent trop vite.
En fonction de la position de votre abcès par rapport à l’axe visuel, le port de lentilles sera interdit pendant les premiers mois.
Il faut consulter des spécialistes des uvéites (service du Pr Cochereau à la fondation Rothschild).
Tout dépend du stade de kératocône, au début on vous propose lentilles rigides.
C’est normal ce n’est pas une conjonctivite tant que l’œil est blanc, utilisez du sérum physiologique pour le nez et les yeux dans tous les cas.
Non il faut consulter pour voir de quoi il s’agit.
Oui il faut consulter pour des examens à la fondation Rothschild service du professeur Cochereau.
Zelitrex à cette dose est preventif contre les recidives.
Après quelques mois de guérison oui.
Il faut consulter pour savoir la cause.
Il faut faire un fond d’œil avec votre ophtalmo en ville.
Il faut consulter pour déterminer la cause.
La myopie peut s’aggraver au cours et juste après l’accouchement mais si ca persiste au delà de 6 mois il faut reconsulter.
On peut veut proposer un laser thérapeutique.
Ce n’est pas inquiétant mais il doit y avoir une explication (myopie, début de cataracte…).
Consulter la Fondation Ophtalmologique de Rothschild (Service du Dr Berger et du Pr Cochereau).
C’est physiologique c’est à dire normal ça disparaitra.
Fondation Ophtalmologique de Rothschild (Service du Pr Cochereau).
Ca peut-être la fatigue ce n’est nécessairement pas infectieux.
Normalement la distinction est facile à faire pour un ophtalmo il faut consulter.
Si les larmes coulent c’est qu’elles n’ont plus leur fraction lipidique qui leur permet de tenir longtemps il faut consulter en ophtalmo.
C’est peut être une  conjonctiviteallergique il faut consulter un ophtalmo et faire des tests si nécessaire.
Tout dépend de la cause certaines sont guérissables dans tous les cas les massages après application de gant de toilettes chauffés soulagent.
Vos cornéeS respirent peu sous les lentilles il faut respecter un port quotidien inférieur à 8 heures.
Si il y a d’autres traitements qu’on peut vous proposer mais il faut d’abord consulter.
En général ce n’est pas grave mais on recommande toujours de vérifier son fond d’œil aux urgences.
Il y a une large gamme de larmes artificielles, on donne le choix au patient d’alterner celles qui lui convient le plus en fonction de son activité il y a par ailleurs d’autres thérapeutiques en fonction de la cause.
Il faut absolument déterminer la cause de l’ulcère d’abord consultez un ophtalmo.
Dans tous les cas application répétée d’agents mouillants et de vitamine A pommade puis en fonction de la cause.
Un capillaire est un petit vaisseau qui peut être anormal et éclater.
Les symptômes sont en général peu bruyant et peuvent être causes d’un retard diagnostic il peut s’agir d’une petite gêne d’un flou…
Il peut être intéressant d’arrêter tous les collyres des fois car ils ont un certain degré de toxicité mais bien sûr après avis de votre ophtalmo.
Tout dépend de la cause de baisse de vision.
Ca peut être uneconjonctiviteallergique il faut consulter.
Il faut d’abord trouver la cause il faut consulter aux urgences.
Quand on est au cinéma on cligne moins on renouvelle moins son film lacrymal il faut penser à cligner.
Il faut voir avec votre ophtalmo en fonction de l’évolution de vos lésions.
Il faut faire un examen du fond d’œil.
Si vous avez une sécheresse oculaire oui.
C’est le traitement de l’herpès qui peut.
Depuis 6 mois ça ne peut pas être un zona consulter aux urgences.
Il faut une prescription faite par un ophtalmo.
Oui ça peut être gênant les chalazions.
Si le trouble réfractif est stable depuis plusieurs années oui.
Pas encore peut-être dans l’avenir.
C’est votre vitré qui se liquifie et se décolle petit à petit c’est physiologique il faut patienter.
Non mais c’est qu’on est hypermétrope et on accomode beaucoup on peut prendre ça pour de la myopie.
Il faut consulter aux urgences mais un kératocône peut donner ça.
Probablement immunologique votre système immunitaire qui attaque ses propres antigènes.
Ils peuvent fondre tout seul mais c’est bien de se faire aider par des massages.
Virale, bactérienne ou allergique, laconjonctivitea de nombreuses causes. Le plus souvent bénigne, cette affection peut présenter des complications. C’est une inflammation ou une irritation de laconjonctive de l’œil , fine membrane qui recouvre le blanc de l’œil et le dessous des paupières. Les causes sont : bactérienne, virale, allergique ou toxique.La conjonctivite peut concerner un seul œil ou les deux yeux. Les signes sont multiples : rougeurs, sensation de brûlures, sensation de sable sous les paupières, écoulement d’aspect purulent, larmoiements, photophobie. Les complications sont possibles mais la conjonctivite est le plus souvent bénigne. Quand elle est d’origine bactérienne et surtout virale, elle est très contagieuse. Mais la conjonctivite peut aussi être confondue avec d’autres maladies oculaires, il est donc difficile de faire le diagnostic et dans ce cas un examen approfondi des yeux et du dessous des paupières doit être effectué. Si elle est bactérienne, la conjonctivite peut être traitée au moyen d’antibiotiques locaux ou par voie générale, si elle est virale, des collyres antiseptiques et antibiotiques sont prescrits. Ils permettent de soulager des douleurs et de prévenir d’une éventuelle surinfection bactérienne. Des antiviraux sont utilisés quand il s’agit d’uneconjonctivite herpétique . Et si c’estallergique , l’élimination de l’allergène permet de faire disparaître les symptômes. Si ce n’est pas possible, des collyres à base d’antihistaminiques ou de corticoïdes, dans les cas plus rebelles, peuvent soulager et penser à la désensibilisation à l’allergène en cause.
*Les réponses avec le Pr. Vincent Borderie, spécialiste de la cornée au centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, à Paris
Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo,
expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).

douleur sous l oeil

Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/08/2015
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/08/2015
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
Vos allergies mènent la vie dure à vos yeux ? Des solutions existent pour les soulager ! Aperçu……
Vous avez les yeux rouges, larmoyants, qui chatouillent…? Vous souffrez peut-être d’une conjonctivit…
Une rougeur au niveau de l’œil correspond à une inflammation de la conjonctive, on parle alors de co…
Nos yeux peuvent être affectés par différentes pathologies. Quelles sont-elles et comment y remédier ?
Une allergie peut se manifester au niveau de l’œil(conjonctivite)ou de la paupière(blépharite) .
Si vous avez les yeux rouges et qui pleurent, les paupières chaudes, des démangeaisons importantes dans le coin interne de l’œil, vous souffrez sûrement d’une conjonctivite allergique. Cette inflammation peut s’accompagner d’autres manifestations allergiques comme de l’asthme, de l’eczéma, de l’urticaire ou une rhinite et a souvent un caractère saisonnier.
Les allergènes les plus fréquemment en cause sont pollens, moisissures, herbes, poils d’animaux et acariens.
Dans le cas d’une blépharite, la sensation de brûlure et d’irritation est ressentie au niveau du bord libre des paupières, souvent rouge et gonflé. Elle est souvent due à une allergie à un produit cosmétique, à un produit d’entretien ou à une teinture pour cheveux par exemple.Il convient d’avoir recours à une solution de lavage oculaire, pour nettoyer les yeux, puis à un collyre pour stopper la réaction allergique.
Pendant la saison pollinique, évitez au maximum l’exposition aux allergènes :
En cas de persistance ou d’aggravation, contactez votre ophtalmologiste.
Elle se caractérise par une gêne chronique sous forme de picotements ou de brûlures, avec une impression d’avoir des grains de sable dans l’œil, un larmoiement abondant et des sécrétions éventuelles au coin de l’œil au réveil.
Lasécheresse oculairerend également le port de lentilles de contact désagréable.Cela est dû à des larmes de mauvaise qualité ou produites en volume insuffisant.
Les facteurs déclenchants sont variés : il peut s’agir de l’âge, de l’environnement(atmosphère sèche, climatisation, chauffage…) , d’un travail intensif sur écran, de certains médicaments.
Pour y remédier, il existe des collyres qui permettent de pallier l’insuffisance ou la mauvaise qualité des larmes.
 
Pour améliorer votre confort, vous pouvez humidifier l’atmosphère, éviter les pièces enfumées ou les endroits exposés au vent, limiter le travail sur écran ou la lecture intensive…
Laconjonctiviteest une inflammation de la conjonctive, muqueuse translucide parcourue par de petits vaisseaux sanguins, qui recouvre la face antérieure du globe oculaire et l’intérieur des paupières.
Outre la conjonctivite allergique décrite plus haut, on trouve aussi des conjonctivites bactériennes, virales ou irritatives.
Si vous avez l’œil rouge, gonflé, qui pleure beaucoup avec un ganglion à la base de l’oreille, il s’agit sûrement d’une atteinte virale.
La conjonctivite bactérienne se caractérise par du pus présent dans le coin interne de l’œil et les paupières collées au réveil. Elle est due à des bactéries comme les staphylocoques.
Enfin la conjonctivite irritative s’accompagne d’une sensation de grains de sable dans l’œil et de picotements accompagnant la sensation de fatigue des yeux. Le vent, le soleil, une atmosphère enfumée, la poussière, l’eau de mer, le travail sur écran favorisent ce type de pathologie. Contrairement à la sécheresse oculaire, la conjonctivite irritative cesse dès l’élimination du facteur irritant.
Le traitement réside dans l’association d’un lavage oculaire, pour calmer et apaiser vos yeux, et d’un collyre traitant la conjonctivite. Demandez conseil à votre pharmacien. Attention :
N’oubliez pas qu’une conjonctivite virale est contagieuse. Evitez donc de vous toucher les yeux et utilisez un linge de toilette qui ne serve pas au reste de la famille pour éviter toute contamination.
Si vous percevez une gêne dans l’œil, une douleur légère plus intense au toucher et une déformation de la paupière, vous avez sûrement un orgelet ou un chalazion.
L’orgelet est un furoncle provoqué par l’infection d’une des glandes situées à la base de chaque cil et parfois dû à une mauvaise hygiène de l’œil. Il modifie la courbure de la paupière.
Le chalazion est un kyste situé à l’intérieur de la paupière(formation d’une boule visible et que l’on sent au toucher) .
Pour les traiter, demandez conseil à votre pharmacien qui pourra vous délivrer un collyre antiseptique, une pommade antibiotique… Attention :
Surtout ne tentez pas de faire sortir le pus et ne touchez pas votre œil. En cas de persistance ou d’aggravation, consultez un ophtalmologiste.
Quelle que soit la pathologie, il est important d’effectuer systématiquement un lavage oculaire pour débarrasser l’œil des impuretés et apaiser.Si vous souffrez d’une simple irritation, un lavage oculaire à l’aide d’une solution calmante peut dans certains cas suffire.
Cependant dans tous les cas, le recours au lavage oculaire est indispensable avant toute instillation de collyre car il permet de nettoyer la surface à traiter et de renforcer l’efficacité du traitement.
On peut comparer cela à une blessure sur la peau : il ne vous viendrait pas à l’idée de la soigner avant d’avoir nettoyé la plaie en éliminant toutes les impuretés… Les yeux nécessitent la même attention.
Quels que soient les symptômes, en cas de persistance ou d’aggravation, vous devez consulter votreophtalmologiste .
 VISITEZ ÉGALEMENT
  nos autres sites
Ce site respecte les principes de la charte HONcode .
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS). Vérifiez ici.

douleur sous l oeil
aucune rougeur, ce n’est pas enflé non plus ; ça fait mal quand je ferme l’oeil, quand je le bouge et au toucher.

Bon si cela n’était arrivé qu’aujourd’hui…, mais cela m’est arrivé plusieurs fois ces dernières semaines !

Jusqu’ici, la douleur part comme elle est venue sans laisser de trace…

C’est quand même pas normal…

Bon, si ça continue je vais consulter biensûr mais en attendant si quelqu’un connaît mon problème….

Merci !

Acceder �


Mag
Selections
Guides Bien-être
Inspiration
Forums
Vide Dressing

© vivelesrondes.com, depuis 2001
Infos légales
Annonceurs
Presse

FAQ/Contact
Une femme belle est une femme bien dans sa peau ! ;-)
Deessedelapatience33 ans 12493mess VêtementsA vendre (19) Vendus (477)

C’est peut etre un or gelé ?? Es tu resté au courant d’air ? Es tu en allergie ? si sa persiste va consulté tu sera fixé ;)

J’ai bien pensé à l’orgelet mais je n’ai pas d’oedème sur la paupière :roll:

l’oeil paraît normal, aucune lésion visible (pour l’instant…).

ornella8036 ans Paris 766mess VêtementsA vendre (6) Vendus (54)

Mélodia,

Un bon conseil, va tout de suite consulter en urgence un ophtalmo. (A Paris, il y a des services d’urgence ophtalmique, renseigne toi chez toi)

J’ai eu une douleur à l’oeil il y a 2 mois, genre mal à l’oeil, comme une grosse poussière. J’ai été aux urgences, on m’a trouvé un abcès de cornée (on ne voyait rien du tout sur l’oeil).

J’ai eu un traitement, on m’a demandé de revenir au bout de 48 h, puis au bout de 2 semaines, puis après 1 mois.

Bref, les yeux c’est important, on n’est jamais trop prudent.

Tu n’as surement rien de grave mais vas-y vite.

Bonsoir Ornella,

J’espère que ton oeil va mieux, un abcès à l’oeil ça fait peur !

Je ne pense pas que ce soit la cornée car je n’ai pas mal vraiment dans l’oeil mais sous la peau près de l’oeil en fait donc je ne pense pas à la cornée…

Là j’ai déjà moins mal que toute à l’heure (ça ne ressemble pas à une douleur de poussière dans l’oeil, c’est quand même plus supportable…).

Je me demandai si ça ne pouvait pas être de la tension oculaire, je ne connais pas les symptômes…

Je vais consulter demain, j’ai peut-être pas grand chose mais les yeux ça inquiètent toujours (surtout que cela m’est arrivé déjà).

Merci .

VertFushia51 ans 671mess VêtementsVendus (3)
J’ai bien pensé à l’orgelet mais je n’ai pas d’oedème sur la paupière :roll:

l’oeil paraît normal, aucune lésion visible (pour l’instant…).
VertFushia51 ans 671mess VêtementsVendus (3)

Oups j’avais pas vu que tu avais posté entre temps Melodya, ben tiens-nous au courant alors ! ;)

Bonsoir VertFushia,

Effectivement moi aussi, ça fait mal comme un orgelet en gros, ça repart et revient au même endroit depuis pas très longtemps.

Je suis sur PC plus souvent qu’avant donc il y a peut-être un lien…

Ce serait donc une sécheresse oculaire en quelque sorte…

Et bien si c’est cela, ça me rassure !

Merci beaucoup !

douleur sous l oeil
Articles de référence :Maladie de l’oeil
PARALYSIE sous l’oeil. scanner des sinus ou pas ?
 Sujet :PARALYSIE sous l’oeil. scanner des sinus ou pas ?
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Aller à :

Aide sur le fonctionnement des forumsAccidents sportifs Acné, psoriasis et problèmes de peau Acupuncture Affections neurologiques (Alzheimer, Parkinson…) Alcool, tabac, drogues et dépendances Allergies et eczéma Anorexie et Boulimie Apnée du sommeil Appels à témoins, émissions TV Appendicite Arrêter de fumer Arthrose et problèmes ostéo-articulaires Assurance maladie Asthme, bronchite chronique (BPCO)… Audition Autisme Calvitie et perte de cheveux Cancer(s) Cancers par localisation Cannabis Chirurgie : préparation et suites opératoires Cholestérol Constipation, autres troubles du transit Contraception Cystites et problèmes urinaires Diabète Digestion, brûlures d’estomac, RGO Don d’organes – Greffe Dossier médical personnel Douleur Droit et santé Endométriose Enfants atteints de maladie grave ou incurable Engagement humanitaire Entorses et fractures Entraide et associations locales, ville par ville Environnement, écologie Epilepsie Etudiants en médecine et para-médecine Euthanasie Examens médicaux Fatigue et baisse de tonus Handicap Hémorroïdes Hépatites virales A, B et C Herpès labial Huiles Essentielles – Aromathérapie Hygiène féminine Incontinence urinaire, fuites Infections nosocomiales Insuffisance rénale Intelligence Jambes lourdes, varices… La Salle Détente Mal de dos, sciatique et lumbago Maladies auto-immunes Maladies génétiques Maladies rares et orphelines Maux de l’hiver Maux de ventre, d’estomac, ulcères Médecine chinoise Médecine du futur Médecine vétérinaire Médecines douces Méningite Ménopause, ostéoporose Migraine et maux de tête Mucoviscidose Mycoses Myopie, cataracte et problèmes de vue Poux et lentes Problèmes cardiovasculaires : hypertension, infarctus, avc Problèmes dentaires Problèmes intestinaux, diarrhées Prostate Règles et problèmes gynécologiques Rhume de bébé Santé de l’enfant Sclérose en plaques Secourisme Sécurité routière Spasmophilie, crise de tétanie et fibromyalgieStomies Thyroïde et problèmes endocriniens Traumatisme crânien Trisomies et anomalies chromosomiques Troubles ORL Vaccination Vertiges et syncopes Voyages Forum libre Santé

Le Club Doctissimo vous permet d’ accéder gratuitement au plus grand forum francophone
Depuis quelques jours j’ai comme une sensation de paralysie sur ma pommette gauche. Avec cela se rajoute depuis 1 semaine des grosses douleurs du coté gauche de mon cou. Je suis sous antibio + cortisone cela me soulage un peu mais ne fait pas disparaitre totallement cette douleur. Mon généraliste avait diagnostiqué une pharyngite. Je pense que cela n’est pas l’unique cause de mon problème. Le 07/03 (c’est long d’attendre) j’ai rendez vous chez l’ORL. J’aimerais en comprendre ce qui peut bien se passer. Merci de me faire partager vos expériences à toutes et tous. Est-ce qu’un scanner des sinus pourra m’éclaircir et apporter des solutions à cette paralysie
J’ai vu un autre généraliste ce matin. Je vais avoir un scanner cervical (le 12/03) à passer pour ce problème de grosses douleurs dans la gorge. Par contre cette sensation de « paralysie » sous l’oeil ne part pas. Je suis quand même inquiêt pour tout cela même si le médecin estime qu’il n’y a rien de grave. J’ai un traitement SPASMAG (cure de 15 jours). A ce qui parait le magnésium aide les anxieux. Ce que je seraits donc. Qui utilise le SPASMAG et en êtes vous satisfait ?.
J’ai vu en urgence vendredi dernier un ORL. Il m’a fait une naso fibroscopie et me demande de passer un scanner pharyngo-larynx. Il écrit : « Petit spicule susglottique merci à vous de me dire si vous le détecter au scanner ». Il me donne comme traitement du Symbicort + 1 gélule contre l’acidité de l’estomac + dafalgan codéiné. J’ai passé ce matin 2 scanners mais je doit encore attendre jusqu’à mercredi pour les résultats finaux. Ce mal de gorge coté gauche est toujours persistant même s’il est moins fort avec le dafalgan. Pour cette gène (sensation d’anesthésie) sous l’oeil gauche, il n’y a aucune amélioration. Si des gens ont où ont eu ce même genre de symptomes, merci à vous de nous les faire partager.
J’ai passé mon scanner sinus et pharyngo-laryngé. Rien de bien méchant dans la conclusion. Par contre, je suis inquiét toujours de mes douleurs vers ma pommette gauche. et Après des recherches, j’apprends que le scanner est utile s’il utilise des coupes axiales, sagittales et coronales. sur une seule coupe, on ne peut pas faire de diagnostic topographique. De plus, seul le scanner de la face avec injection est réservés aux pathologies tumorales. Mon scanner était sans injection et je reste convaincu d’avoir quelque chose de grave. Merci de lire vos points de vus ou vos expériences
Plan du site Plan
de la rubrique santé Santé Médicaments Psychologie Nutrition Beauté Mode Forme Sexualité Recettes Environnement
Guide santé Encyclopédie
médicale
Atlas du corps humain Dictionnaire médical Analyses
médicales
Examens radio
Guidematernités
Guidethalasso Urgences
Communautés Forum Club Doctissimo Chat Lagardère Lagardère Entertainment
Ticker Carte de voeux

Mini-sites Saint-Valentin Noël Fête
des mères Soldes
Index Santé Index
1 Santé Index
2 Santé Index
3 Santé Index
4 Index
Médicaments Index
Grossesse Index
Bébé Index
Nutrition Index
Beauté Index
Forme Index
Psychologie Index
Hommes Index Sexualité Index Environnement Index Mode
Services Recherche Newsletter News Santé des
voyageurs Météo Prénoms
Les grands dossiers santé sur
Doctissimo
Arrêter
de fumer Dents Diabète Cancer Cholestérol Grippe Alourdes Mal
de dos Mal
au ventre Obésité Régime
Rhumatismes Stress Vastarel
Qui
sommes-nous ?|Recrutement|Contacts|Espace
Annonceurs|Doctissimo
en page de démarrage|Doctissimo
dans vos favoris|Charte
d’utilisation|Notice légale©Doctissimo

douleur sous l oeil

Soins à domicile>> Quels sont les symptômes d’une infection des sinus? …
Copyright © 2014-2017jouvea.org- Tous droits réservés
Le symptôme classique de la sinusite aiguë est un rhume qui ne montre aucune amélioration ou celle qui aggrave au bout de 5 à 7 jours malgré la prise de médicaments contre le rhume commun.
Plus détaillées des symptômes d’infection des sinus comprennent:
Les symptômes diffèrent selon lequel sinus est affectée et si aiguë ou chronique.
1.La sinusite ethmoïdale – derrière les yeux à proximité des canaux lacrymaux
2.Sinusite maxillaire – derrière les pommettes
3.Sinusite – derrière le front sur une ou deux faces
4.Sinusite sphénoïde (moins fréquemment touchée) – derrière les yeux
Malheureusement les symptômes n’indiquent pas toujours ce qui sinus sont enflammés et les personnes atteintes se sentent souvent la douleur en général et de tendresse dans de nombreux endroits.

douleur sous l oeil

DDoS protection by Cloudflare

Ray ID: 349fe04737662b52
This process is automatic. Your browser will redirect to your requested content shortly.

douleur sous l oeil
Dernière
mise à jour : 17 février 2003
La
sensation de douleurs au niveau d’un ou des 2 yeux est un symptôme
très fréquent, certaines causes sont graves, pouvant menacer
la vision d’un œil ou même des deux.
On
éliminera rapidement par l’interrogatoire les douleurs irradiées
à l’orbite et qui ne sont pas proprement oculaires : douleurs d’origine
dentaire ou ORL, céphalées de la maladie de Horton (avec ses
2 complications oculaires graves z t à connaître telles l’ischémie
antérieure de la tête du nerf optique ou l’occlusion de l’artère
centrale de la rétine…), migraine ophtalmique (bien mal nommée
car l’œil est n’en est pas la cause…), algie vasculaire, névralgie
faciale…
Un
oeil douloureux est généralement un oeil rouge mais ce n’est
pas toujours le cas et nous distinguerons ainsi deux grands chapitres.
Le diagnostic sera tantôt
dans une circonstance traumatique, tantôt en dehors .

1/ Dans uncontexte traumatique , la cause est
généralement évidente :
1 – a) L’érosion
de l’épithélium cornéen
Elle est consécutive
à un traumatisme minime (coup d’ongle, de végétal, de
page de livre) .La douleur est très vive, avec une sensation
de corps étranger (grin de sable… alors qu’il n’y en a pas), associée
à une photophobie et un larmoiement clair intense. L’érosion
est visualisée par l’instillation d’une goutte de collyre à
la fluorescéïne et éclairage en lumière normale
ou mieux à la lumière bleue de l’ophtalmoloscope : la perte
de substance épithéliale retient la fluorescéïne
et ressort en  » vert sur fond bleu « .
Attention  :
se méfier, si le choc a été violent… qu’il n’y ait pas
une perforation du globe sous-jacente
(alors avec signe de Seidel, qui traduit l’écoulement d’humeur aqueuse,
aplatissement de la chambre antérieure, et souvent iris déformé,
voir hernié).
L’érosion guérit
en 48 heures avec un pansement occlusif et un collyre antiseptique et cicatrisant.
1
– b) Le corps étranger superficiel(dit » paille dans l’oeil « )
Très fréquent
chez le travailleur manuel qui arrive avec son autodiagnostic en général….
Paille de métal lors d’un travail de meulage, ébarbage…Attention,
si le sujet tapait avec marteau + burin ou marteau contre pièce de
métal, ce n’est jamais une paille mais sûrement un corps étranger
intra-oculaire profond à ne surtout pas laisser passer +++.
La paille de métal
superficielle doit être recherchée à 3 endroits :
fiché en pleine
cornée. L’extraction est d’autant plus délicate que le corps
étranger est central, en pleine pupille (ne pas générer
de séquelles en grattant trop fort dans l’axe optique, ce type de
paille centrale est à confier à l’ophtalmologiste). Elle peut
être délicate aussi si la paille est ancienne au-delà
de 24 ou 48 heures car elle va rouiller très vite, il faudra alors
enlever le cercle de rouille intra-cornéen alentour en grattant avec
une pique ou une fraise (à confier alors à l’ophtalmologiste).
Retenir  : paille dans l’axe optique ou
ancienne, à confier à l’ophtalmologiste.
Dans tous les cas :
collyre antiseptique durant 5 jours. En cas de paille fichée dans la
cornée : prévenir que le sujet ressentira une sensation de
corps étranger durant 24 ou 48 heures, le temps que l’épithélium
cicatrise.Et montrer à l’ophtalmo d’emblée
si paille centrale, ancienne ou si toujours des douleurs après 48 heures
(redouter un abcès de cornée) …ou au moindre doute de CEIO profond
surtout si on ne trouve pas la paille !
Les lésions induites
par une contusion (balle de squash, coup de poing…) sont de gravité
variables. Cette liste n’est pas exhaustive mais relate les circonstances,
soit les plus fréquentes, soit les plus pièges.
Ces lésions oculaires
contusives nécessitent un bilan complet du globe (et de l’autre oeil),
mais aussi de l’orbite éventuellement (à la recherche d’une fracture
du plancher parfois non évidente) en service d’ophtalmologie, le plus
souvent au cours d’une hospitalisation brève.
Attention
!, les perforations oculaires ne sont pas forcément les plus douloureux .
Le traumatisme peut être
sans corps étranger (éclatement du globe par agent contusif
ultra-violent ou agent coupant) ou avec corps étranger (marteau + burin
le plus souvent, plombs de chasse parfois).
Il peut exister ainsi
une plaie de cornée avec hernie de l’iris (penser à regarder
la pupille qui est le plus souvent déformée, la chambre antérieure
est plate, affaissée, parfois le sujet à senti couler… de
l’humeur aqueuse) ou encore une plaie sclérale avec éventuelle
issue de vitré mais sans douleur oculaire majeure.
Trois
pièges (pour le candidat en QR ou dossier) :
Piège
1 = la plaie de cornée est parfois minime : rechercher le signe de
Seidel, une déformation de la pupille, voir une hernie de l’iris,
Piège
2 = plaie de sclère minime masquée par une hémorragie
sous conjonctivale qui peut rendre difficile à identifier la plaie
: déplisser délicatement la conjonctive avec un coton tige sous
anesthésie de contact,
Piège
3 = plaie de sclère …en arrière d’une plaie palpébrale
d’où la règle de montrer toute plaie palpébrale profonde
et en regard de l’orbite à l’ophtalmologiste afin d’éliminer
une plaie du globe sous jacente (pas si griffure de la joue !),
Dans tous les cas, la
suspicion d’une plaie oculaire impose une hospitalisation urgente en service
d’opthalmologie. Il faut placer une coque sur l’oeil (mieux qu’une compresse
qui est molle), dire au sujet de rester à jeun, de ne pas se toucher
l’oeil, ne pas tousser, ne pas fumer …, et surtout s’assurer de sa prévention
antitétanique. En ophtalmologie, la réalisation de radiographies
orbitaires (Blondeau dégageant les 2 orbites, si besoin crâne
de profil, et clichés centrés sur l’orbite dans les 4 positions
du regard) à la recherche d’un corps étranger intra-oculaire
sera systématique et médico-légale. Une antibiothérapie
générale (Quinolones) et une chirurgie réparatrice sous
microscope opératoire sera entreprise d’urgence si l’estomac est vide,
sinon dans les 6 heures (parage de la plaie, extraction d’un éventuel
corps étrange à l’électro-aimant le plus souvent, suture).
2 ) En
l’absence de contexte traumatique
La question discriminante
à poser est : voyez-vous moins bien ? ( tombe
en QCM ). Ce chapitre a déjà été vu au chapitre
œil rouge, prière de cliquer sur les liens… !
 2 – a) S’il existe
une baisse d’acuité visuelle :
Il s’agit d’unsigne
de gravité et d’une urgence . Les 3 diagnostics à évoquer
sont (voir chapitre » oeil rouge  « ) du plus douloureux
au moins douloureux.
Retenir l’aphorisme
: » tout oeil douloureux, rouge, avec baisse d’acuité
visuelle est un glaucome aigu jusqu’ à preuve du contraire
et il faut l’adresser dans un service d’ophtalmologie « .
 2 – b) Sans
baisse d’acuité visuelle :
Le seul diagnostic à
évoquer est l’épisclérite .
QUIZZ : Au fait, avez-vous
identifié ces 4 pathologies parmi ces 4 yeux ?
Si non,
rendez- vous au » diaporama des 32 diagnostics
à faire en un coup d’oeil »plutôt qu’en septembre à
l’examen…
(note
: « œil blanc » ne signifie pas plus blanc que blanc… mais est l’expression consacrée
pour dire « non rouge » comme ci-dessous) :
Ce chapitre
est trop souvent oublié de l’étudiant … gare en QR ! .
Des douleurs peuvent, en effet, apparaître sur un oeil qui reste » blanc  »
c’est-à-dire non inflammatoire. Ces douleurs sont en général
modérées, représentées par une sensation d’inconfort,
de fatigue visuelle surtout le soir ou à la lecture, ou de céphalée
frontale ou sus orbitaire. Il faut penser à rechercher :
1 ) Une
anomalie de la réfraction ( tombe en QCM )
:
En particulierhypermétropie
ouastigmatisme non ou sous-corrigés .
Les douleurs seront majorées lors des efforts visuels (lecture, travail
sur écran). Notez que le sujet lorsqu’on le fait lire a souvent 10/10
Parinaud 1,5 (voire même 12/10 ! Parinaud 1,5) mais au prix d’un
effort permanent d’accommodation afin de  » ramener l’image sur la rétine « ,
d’où la fatigue visuelle, les yeux qui piquent, la difficulté
à se concentrer. Pour relâcher cette accommodation permanente,
il faudra souvent procéder à un examen sous collyre atropinique
(SKIACOL®), qui dilate la pupille et paralyse temporairement l’accommodation.
Tous les symptômes
seront soulagés par le port d’une correction optique adaptée.
Ainsi bon nombre de céphalées sont guéries par des lunettes…
2 ) Une
anomalie de la vision binoculaire:
Là-aussi majorée
par l’effort visuel, seul l’examen orthoptique permettra de découvrir
untrouble de la convergenceou encore une
hétérophorie(trouble du parallélisme
du regard sans véritable strabisme).
3 ) Enfin, dans de rares
cas, il ne faudra pas méconnaître derrière une douleur oculaire
plus ou moins prononcée, plus ou moins permanente, une affection ophtalmologique
débutante parfois grave :

douleur sous l oeil

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4
Bonjour Depuis quelques heures je ressens de violentes douleurs à l’oeil gauche.
je n’ai pas pris de coup, cette douleur vive se manifeste lorsque mon oeil visionne et bouge y compris la paupière fermée.
Avec ou sans mes lunettes, la douleur est très forte.
bien entendu c’est le week end et j’ai un peu peur de prendre la voiture pour aller aux urgences car j’ai du mal a avoir une vision normale.
Je ne comprend pas d’où vient cette douleur n’ayant rien fait de spécial, à part m’occuper de mon jardin.
Serait ce des symptômes de tension dans les yeux? Je ne sais pas vraiment où chercher pour me guider dans mes recherches et en plus, avoir un RDV en ophtalmo en urgence, je n’y crois pas trop, donc en attendant, j’aimerais avoir quelques indications.
Merci si quelqu’un avait eu la même chose ça me rassurerait un peu.
V.S.

—–

…. de violentes douleurs à l’oeil gauche.
… cette douleur vive se manifeste lorsque mon oeil visionne et bouge y compris la paupière fermée.
Avec ou sans mes lunettes, la douleur est très forte.
… j’ai du mal a avoir une vision normale.
Merci si quelqu’un avait eu la même chose ça me rassurerait un peu.
Localisation En Wallonie ( Hainaut Belgique )
Bonjour,
Votre oeil étant en danger, si vous êtes toujours chez vous, appel soit un taxis un parent ou amis pour vous conduire au urgence la plus proche afin de sauver votre oeil, car rouler la nuit avec un seul oeil est périlleux.
Donnez nous de vos nouvelle qui j’espère serons bonnes.
A bientôt
L’important est ce qu’ils font, pas ce qu’ils disent (tu as est mieux que tu auras)
Je suis allée consulter samedi matin, après un fond de l’oeil et contrôle, tout serait normal, je souffrirais de « douleurs par projection! »
Atchoum!!!!!
De nouveaux symptômes étant intervenus depuis, je dois voir un autre ophtalmo ce matin, car maintenant mon oeil droit visionne une ligne droite alors que le gauche visionne cette même ligne oblique, j’ai l’impression que l’oeil gauche ne suit plus normalement, et tirs avec cette douleur persistante, donc après la consultation je vous tiens au courant.
bonne journée, chez moi aux antilles il n’est que 5h46!!!
VS
Par marofac dans le forum Santé et médecine générale
Par djau2000 dans le forum Bricolage et décoration
Par CDavid2005 dans le forum Science ludique : la science en s’amusant
Par oscar.victor dans le forum Dépannage
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement00h41 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

douleur sous l oeil
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
À LIRE AUPARAVANT
Oeil Problèmes d’yeux
L’œil est une sorte de petit ballon creux dont le fond est tapissé par larétinequi nous permet lavision .
Entre la rétine et la pupille (la partie noire au centre de l’oeil), il y a une lentille (le cristallin) et différents liquides (humeur vitrée ethumeuraqueuse) qui permettent à la fois de renforcer le pouvoir de convergence de la lentille et surtout de conserver à l’oeil, une certaine tonicité.
Toute atteinte de la paroi de l’oeil (la cornée), de la fine pellicule transparente qui la recouvre (la conjonctive), ou de l’intérieur de l’oeil peut entraîner des douleurs et surtout des risques pour la vision.
Les douleurs oculaires ont des origines très variées : laconjonctiveet lacornéesont richement innervées et les lésions à leur niveau sont très douloureuses. Le globe oculaire lui même est innervé par desnerfssensitifs qui peuvent devenir inflammatoires et provoquer des douleurs très violentes, notamment lors des atteintes par lezona. Toutes autres tuniques ou structures de l’oeil peuvent provoquer des douleurs. Mais ce qui menace le plus les yeux, ce sont les infections car cet organe est par contre, peu vascularisé, ce qui fait que ses moyens dedéfensesont faibles. L’oeil est donc très fragile, ce qui explique que toutes douleurs oculaires sont toujours une urgence jusqu’à preuve du contraire.
C’est pourquoi toute douleur oculaire impose de voir un médecin rapidement.
Termes associés : oeil – traumatisme neurologique – inflammation – infection –
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n’hésitez pluscontactez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES
DOCTEURCLIC est un service
contact@santeassistance.com | 167 avenue de Wagram, 75017 Paris
copyright santé assistance 2016 .INFORMATIONS Légales.conditions générales de services, d’utilisation et de vente

Douleur d’un ou des deux yeux pouvant survenir spontanément ou à la suite d’un traumatisme.
Les causes sont nombreuses : oculaires, neurologiques, inflammatoires, infectieuses, traumatiques.
Il va s’assurer que le globe oculaire n’est pas perforé ( pression avec le doigt ), qu’il n’y a pas decorps étrangerencore sur l’œil (ex avec le test à la fluorescéine).
Ensuite il va nettoyer l’œil et prévenir la surinfection.
A noter que le traumatisme peut être causé par un produit chimique, le soleil, un coup d’arc électrique (rougeur et brûlure intense des yeux après soudure à l’arc sans protection.)
Il va éliminer les causes urgentes ou graves ( glaucome…)
Si c’est le cas, il sera sans doute obligé de vous adresser à l’hôpital pour contrôle.
Ensuite il va vérifier qu’il ne s’agit pas d’une autre cause que l’oeil :
Parfois il est obligé d’envoyer la personne chez l’ophtalmologiste pourfond d’oeil, prise de la tension oculaire et examen complet de l’oeil. Cela permettra de retrouver :
D’uneconjonctivite (yeux rouges qui piquent et larmoient) dont les causes peuvent être nombreuses (allergiques, inflammatoires, infectieuses).
Depuis plusieurs mois j’ai mal à mon oeil droit, j’ai la sensation qu’il s’agrandit, il est sec et le fait d’être dehors au froid ou à l’air, devant la télé accentue cette sensation . J’ai été opérée…
Ton mal aux yeux survient surtout le soir et semble dû à la fatigue. En plus des cas signalés dans docteurclic, il y a les 2 cas suivants :
1-lecture prolongée de trop près,
2-lecture avec des…

douleur sous l oeil

Traitement de la teigne chez les humains Description.
La teigne peut frapper à tout moment. Même si elle n’est pas rare en été et diminue en hiver, vous pouvez réellement être infecté très facilement. … 4 secrets pour accélérer la cicatrisation osseuse après une fracture. Vous êtes-vous déjà cassé un bras, un pied, une jambe, un poignet ou tout autre partie du corps? Êtes-vous en ce moment en période de consolidation après … 5 conseils alimentaires pour éliminer naturellement des calculs biliaires Vous pourriez ne pas être au courant qu’il y a effectivement un régime pour se débarrasser des calculs biliaires. La plupart des médecins ne se donnent pas la peine de vous … Traiter naturellement une salivation excessive Si vous remarquez que vous salivez depuis peu de façon excessive, alors peut-être vous devriez prendre des remèdes naturels à base de plantes . La salive est le … Le vinaigre de cidre et ses bienfaits Nous sommes tous à la recherche d’un produit qui fonctionne à merveille. Que ce soit pour les soins de la peau, la santé ou les cheveux, nous souhaitons découvrir un … Que faire si on a un bouton de fièvre sur la langue L’apparition d’un bouton de fièvre sur la langue, aussi appelé aphte, peut être extrêmement inconfortable et douloureuse. … Traiter les boutons dus aux coups de soleil Malheureusement, pratiquement tout le monde sur la planète a dû faire face un jour ou l’autre à la douleur provoquée par l’apparition de cloques dues à un coup de … Liste des aliments qui peuvent causer de la constipation La constipation n’est pas une maladie. C’est une perturbation du rythme de l’élimination des selles qui inquiète et donne une sensation de lourdeur. Ce problème ne doit pas …
Le symptôme le plus fréquent de la sinusite aigüe est un rhume qui, non seulement ne s’améliore pas malgré la prise de médicaments, mais au contraire s’aggrave au bout de 5 à 7 jours!
-céphalées frontales en particulier le matin au réveil
-sensibilité du visage voire douleurs au nez ou sous les yeux
-écoulement nasal épais, nauséabond, jaune ou verdâtre  parfois teinté de sang
-rhinopharyngite avec mal de gorge et difficulté à avaler
-respiration plus difficile et ronflements
-perte d’appétit en raison de cette diminution
-apparition de douleurs dans la mâchoire supérieure
-maux de dents concernant en particulier les molaires supérieures
-sensibilité particulière à la lumière le matin
-douleurs aux oreilles si l’oreille interne est infectée
-sensation de pression dans les yeux, le nez, les joues ou le côté de la tête
-fatigue générale et sensation de léthargie
-sensibilité accrue quand on penche la t^te en avant
-impression d’avoir un rhume permanent et persistant
-éternuements et picotements des yeux quand la sinusite est d’origine allergique
Les symptômes sont donc variés et diffèrent selon le sinus qui est infecté et selon qu’il s’agit d’une infection aiue ou chronique.
Cette infection se situe derrière les yeux à proximité des canaux lacrymaux.
-congestion nasale avec écoulement ou rhinopharyngite
-douleurs et sensation de pression dans la région interne de l’œil, entre les yeux , à la base du nez ou des deux côtés.
-maux de tête, douleurs autour des yeux ou aux tempes
-aggravation des douleurs dans la position couchée, pendant l’effort et les quintes de toux.La personne préfère la station debout!
Elle est localisée derrière les pommettes.
-douleur dans la pommette, sous ou autour de l’œil et autour des dents de la mâchoire supérieure
-douleurs ou sensation de pression sur le côté du visage, voire des deux côtés
-douleurs dans les joues et pommettes rouges et enflées
-aggravation des douleurs et de la pression quand la tête est droite:la personne préfère la position couchée
-écoulement nasal ou rhinorrée postérieure
-maux de tête sévères dans la région du front
-aggravation de la douleur en position couchée;amélioration en position verticale
-écoulement nasal ou rhinorrhée postérieure
Moins fréquente, elle est localisée derrière les yeux.
-maux de tête intenses avec douleurs derrière l’œil et la tête, sur le front et au sommet du crâne
-aggravation de la douleur en position couchée ou quand on se penche en avant
-troubles de la vision qui se double si la pression s’exerce sur le cerveau
-écoulement nasal ou rhinorrhée postérieure
Malheureusement les symptômes ne permettent pas toujours de déterminer avec précision quels sont les sinus infectés car souvent les personnes atteintes de sinusite aigüe ressentent des douleurs dans de nombreux endroits et ont une sensibilité accrue dans de nombreuses zones du crâne!

douleur sous l oeil
Depuis deux jours j’ai une petite douleur/gêne à l’oeil, plus exactement sous la paupière. Ca me fait comme un « point », une petite brulure. C’est mon oeil myope qui est atteint et j’ai l’impression de voir encore plus flou.
Je ne sais pas si cela est du à un état de fatigue mais si c’est encore comme ça demain j’irai voir un médecin, mais ma question est, lequel ? un ophtalmologue pourra-t-il m’aider ? ou plutot un généraliste ?
j’ai vu un reportage récemment avec une personne ayant attrapé dans l’oeil des parasites provenant de l’eau du robinet et ce malheureux s’est retrouvé aveugle d’un oeil
il y a un tas de parasites dans l’eau du robinet: http://www.snof.org/maladies/amibes.html
Je n’ai pas mis les concentrations dans le texte car je n’avais qu’une source…et j’aurais bien aimé vérifier. Je vais essayer de me renseigner mais ça demande du temps.
Des mesures de préventions simples semblent suffire à être relativement hors de risque.
De plus, ce type de problèmes (rare) semble toucher prioritairement les porteurs de lentille, la personne n’a pas précisé si elle en portait (auquel cas on pourrait de toute façon lui conseiller de les enlever tant qu’elle a une irritation).

Oui c’est assez rare heureusement, car souvent dramatique. Vous imaginez des yeux comme ça chez une jeune fille de 18 ans…
Donc jamais de lentilles dans les piscines ni sous la douche.
Mais y’a un paquet d’éventualités dans lesquelles c’est probablement tout à fait bénin: chalazion, orgelet, une blépharite quelconque…
Votre histoire de parasites de l’eau me paraît assez fantaisiste. Nul doute qu’il y ait un certain nombre de bactéries et autres bestioles dans l’eau du robinet, mais si c’était vraiment dangereux pour les yeux, beaucoup deviendraient aveugles. A moins de ne jamais se laver? Ne me faîtes pas peur: est-ce parce que très peu de gens se lavent le visage (ou les mains) qu’il y a peu de gens qui deviennent aveugles suite à une parasitose? Donc, ne nous lavons plus. Pasteur se retournerait dans sa tombe.
Enfin, si à chaque fois qu’on avait une démangeaison à la paupière, on se voyait déjà aveugle (si on peut dire ), ça serait rapidement invivable…
Merci beaucoup pour vos réponses ! Mon oeil semble aller mieux aujourd’hui, j’ai l’impression que c’est juste une irritation de la peau…
En réponse à vos questions, pourquoi j’ai évoqué des parasites ? En effet je faisais bien allusion à des amibes. j’ai vu cela dans un documentaire fort intéressant diffusé très tardivement la semaine dernière à la TV – il s’appelait « nos ennemis intimes » et traitait de l’ensemble des parasites qui peuvent affecter le corps humain (poux, larves de moustique, tenia, vers dans le sang, etc).
On y décrivait le cas d’un jeune homme qui un jour s’était retrouvé avec une vive douleur dans l’oeil, au niveau du « rond ou il y la couleur » (la pupille ? – mes excuses pour ce manque de vocabulaire).
Il était effectivement porteur de lentilles et inquiet devant ces troubles de plus en plus aigus, son oeil qui se décolorait bizarrement, il a consulté rapidement.
Le médecin qui l’a examiné, après analyses, a diagnostiqué une infection grave due à des amibes provenant de l’eau du robinet. Les vers ont en une journée proliféré sous la lentille et pénétré la cornée.
L’homme était surpris de ce diagnostic car il suivait rigoureusement les consignes données à tout porteur de lentilles : lavage et stockage des lentilles avec le sérum fait exprès et pas de contact avec l’eau du robinet.
Malheureusement, la veille au soir avant de ranger ses lentilles dans l’étui à sérum pour la nuit, il a nettoyé l’étui avec… de l’eau du robinet.Apparemment, une infime part d’eau de robinet résiduelle dans l’étui a suffi pour contaminer les lentilles.
Voilà, c’est donc quelque chose à laquelle il faut penser : il n’y a pas que les lentilles qui doivent rester hors de contact de l’eau du robinet : L’ETUI AUSSI !
C’est tout bête mais cette négligence peut causer de gros dégats. l’homme s’est retrouvé quasiment aveugle d’un oeil et les dommages sont irréversibles. Ca s’est passé en Angleterre.
Voilà pour la petite histoire mais qui peut être bien utile. Ca ne donne pas confiance du tout en l’eau du robinet !!
Gloups ! Moi, ça fait 25 ans que je rince mes lentilles rigides et mes étuis à l’eau des robinets du monde entier ! Je vois un ophtalmo 1 fois par an, et je n’ai jamais eu la moindre affection (enfin, je suis quand même myope comme une taupe).
allez voir les photos sur le lien que j’ai donné…et prenez un produit d’entretien pour lentilles …
c’est un peu comme conduire sans ceinture de sécurité…tant que tout va bien, ça va, mais le jour ou tout va mal…
Je les utilise, les produits d’entretien : lorsque j’enlève les lentilles, je les nettoye avec un détergent, puis je les rince à l’eau et je les mets à tremper dans un désinfectant/lubrifiant. Avant de les remettre, je passe un pti coup de détergent, puis rinçage à l’eau, puis je mets quelques gouttes de désinfectant/lubrifiant avant de les appliquer sans les rincer.
A votre avis devrais-je aussi les rincer au sérum physiologique ?
Ce forum est en lecture seule. Pour participer aux discussions, rendez vous sur le nouveau forum
Forum « Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

« Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

Lobby|
Retour au Forum|
Précédente|
Suivante

1. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Bonjour,Voyez plutôt un ophtalmo, qui possède des appareils d’examen plus performants en cas de besoin. Quant à l’hypothèse des parasites de l’eau du robinet, dites m’en plus vous titillez ma curiosité ! ?Carlit (médecin)

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

2. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

4. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

5. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Bonjour,Merci du lien, je ne connaissais pas ce pb, qui doit être quand même rare en France, je suppose ?Carlit (médecin)

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

6. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

3. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

7. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

8. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

9. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

10. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour

11. »RE: Douleur dans l’oeil : qui consulter ?  »

Modifier|
Répondre|
Répondre en citant|Retour
Lobby|
Retour au Forum|
Précédente|
Suivante

douleur sous l oeil
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, en fournissant les fonctions des médias sociaux et d’analyser notre trafic. Nous fournissons également des informations sur la façon dont vous utilisez notre site à nos partenaires qui traitent de l’analyse Web, la publicité et les médias sociaux, ce qui pourrait se combiner avec d’autres informations que vous les avez fournis ou qui ont recueilli sur la base de l’utilisation de leur services.
Ok Savoir plus
La douleur aux yeux peut être décrite comme quelque chose qui bat, une brûlure ou une douleur lancinante à l’intérieur ou à l’extérieur de l’œil.
On peut avoir la sensation d’un corps étranger dans l’œil.
Selon l’endroit où on ressent une gêne, la douleur aux yeux peut être divisée en deux catégories:
La douleur oculaire est assez commune, mais elle est rarement le symptôme d’un problème de santé grave. La douleur à l’intérieur de l’œil peut être le symptôme d’un problème de santé majeur. Il est possible d’avoir mal aux yeux, même quand ils sont fermé s .
L’inconfort ou la douleur peut être causé par un problème dans l’œil ou dans les structures avoisinantes, parmi lesquelles:
Irritation des lentilles de contact
Les personnes qui portent des lentilles de contact pendant la nuit ou qui ne les désinfectent pas correctement sont plus sensibles à la douleur oculaire causée par une irritation ou une infection.
Ulcère de la cornée ( infection )
L’ulcère de la cornée (oukératiteulcéreuse) peut causer des douleurs oculaires graves. Une infection de la cornée survient lorsque les bactéries pénètrent la cornée à travers une fissure. Avec l’utilisation de lentilles de contact jetables usées, il est plus facile de développer des ulcères de la cornée.
Les symptômes comprennent:
Un ulcère cornéen peut devenir un problème de santé grave. Certaines bactéries peuvent être extrêmement agressives et la cornée peut se perforer provoquant une endophtalmie ou une infection à l’intérieur de l’œil. Letraitementest basé sur des gouttes oculairesantibiotiquesà appliquer fréquemment (parfois chaque 1/2 heure.)
Blépharite
LaBléphariteest une inflammation ou une infection de la paupière qui provoque une irritation ou une douleur.
Conjonctivite
Laconjonctiviteest l’inflammation de la conjonctive provoquée par des allergies ou des infections (virales ou bactériennes). Les vaisseaux sanguins de la conjonctive deviennent gonflés, et la partie normalement blanche de l’œil devient rouge. D’autres symptômes de la conjonctivite peuvent être des démangeaisons et des pertes.
Corps étrangers
S’il reste quelque chose dans l’œil:
Les corps étrangers sont généralement irritants, il faut rincer les yeux avec de l’eau. S’ils ne sont pas retirés, les corps étrangers peuvent causer des abrasions de la cornée. L’abrasion de la cornée est la cause la plus fréquente de douleur la nuit dans les yeux. Si l’épithélium cornéen ne revient pas comme avant l’accident, il peut y avoir des érosions récurrentes. On ressent aussi une sensation de quelque chose qui gratte lorsqu’on ouvre les paupières le matin.
Orgelet
L’ orgeletest une infection ou une inflammation des bords de la paupière provoquée par des follicules de cils ou de glandes sébacées. Un orgelet est une zone très localisée et douloureuse sur la paupière.
Les causes de la douleur orbitale ou profonde sont:
Infection de la cornée(également appelée kératite): la cornée enflammée ou infectée peut être causée par unzona , pour avoir gardé des lentilles de contact pendant la nuit ou pour un nettoyage inapproprié.
GlaucomeLaglaucomeest une affection oculaire qui ne provoque généralement pas de symptômes au début. Dans le cas de glaucome à angle aigu, cependant, la pression dans l’œil augmente soudainement. Les symptômes sont des douleurs oculaires graves, desnausées , desvomissements , unmal de têteet uneperte de la vision . Ces symptômes représentent une urgence, il faut un traitement immédiat pour prévenir la cécité.
IritisL’iritis ouuvéiteest une inflammation à l’intérieur de l’œil, c’est une maladie rare. Elle peut être due à des traumatismes, des infections ou des maladies auto-immunes. Les symptômes incluent des douleurs, desyeux rougeset souvent une perte de la vision.
Névrite optiqueLanévrite optiqueest une inflammation du nerf optique (le nerf qui relie l’arrière du bulbe oculaire au cerveau). Les symptômes de la névrite optique comprennent des douleurs aux yeux quand ils bougent ensemble jusqu’à une perte de vision. La cause peut être une maladie auto-immune, une infection virale ou une infection bactérienne.
SinusiteLasinusiteest une infection des sinus nasaux et paranasaux qui peut causer une pression derrière les yeux. La sinusite peut provoquer des douleurs dans l’un ou les deux yeux, le nez bouché et une douleur aux templs.
Causes de la douleur intermittente aux yeux qui provient de la tête
Si le patient présente une douleur intermittente autour des yeux, mais ceux-ci sont en bonne santé, il est possible que la cause en soit l’une de celles suivantes:
Migraine . Lamigraineest un trouble qui provoque une douleur oculaire palpitante, une photophobie, des nausées ou des troubles visuels.
Céphalée en grappe . La céphalée en grappe provoque des douleurs oculaires épisodiques qui peuvent durer de 15 minutes à deux heures. Elle est généralement caractérisée par un dysfonctionnement du système nerveux sympathique.
La névralgie du trijumeau . Lanévralgie du trijumeauest la maladie la plus ennuyeuse, car il provoque des douleurschroniques avec des élancements lancinants ou des brûlures. La douleur dure quelques minutes ou quelques secondes, elle n’a pas une fréquence précise. La douleur peut être déclenchée par des vibrations ou par le contact, comme se peigner les cheveux, se brosser les dents, se toucher les tempes ou un jet d’air froid. En général, la cause est lezona , une infection qui peut provoquer une douleur atroce qui est résistante à la thérapie médicale.
Pression intracrânienne élevéeLes maladies qui causent une grande pression intracrânienne et de l douleur oculaire peuvent être:
La douleur oculaire causée par une hypertension intracrânienne peut être aggravée par la manœuvre de Valsalva
Les douleurs aux yeux sont rarement un symptôme d’hémorragie sous-durale, épidurale, sous-arachnoïdienne ou intracérébrale.
Toute maladie de l’artère carotide (par exemple, l’inflammation, l’embolie, la thrombose, la dissection) peut causer des symptômes monoculaire et pourrait pré-annoncer un AVC imminent, même si la douleur oculaire isolé n’est pas le seul symptôme.
SclériteLa sclérite est un trouble relativement rare impliquant une inflammation de la paroi de l’œil (sclère). Elle est souvent liée à des problèmes de santé graves comme les maladies auto-immunes ou les maladies vasculaires (lapolyarthrite rhumatoïde , périartérite noueuse, lelupus ). La partie blanche de l’œil peut devenir rouge, enflée et douloureuse.
Douleur au couLadouleur cervicalesupérieure peut causer des maux de tête qui s’irradient dans le front jusqu’à l’arrière de l’œil, peut causer desvertiges(étourdissements, tête qui tourne), et de la confusion mentale. Entre les deux premières vertèbres du cou (C1 ET C2), il n’y a pas de disques, de ce fait, la douleur ne peut pas être provoquée par unehernie discale . Les causes peuvent être l’ arthrose cervicale , un blocage des articulations qui interfère avec les nerfs ou bien les adhérences des tissus conjonctifs.
ThyroïdeL ‘ Hyperthyroïdiecausée par lamaladie de Basedow-Gravespeut causer des douleurs aux yeux, surtout quand on regarde vers le haut, en plus des symptômes typiques:
Symptômes liés à la douleur aux yeux
Le médecin peut diagnostiquer certaines maladies oculaires courantes telles que laconjonctivite . Pour toute cause potentiellement grave de mal aux yeux, le médecin se réfère à un ophtalmologiste. Les ophtalmologistes disposent de plusieurs outils pour diagnostiquer la douleur aux yeux, tous en général utilisés en clinique: Un examen avec une lampe à fente qui utilise la lumière brillante pour regarder dans les yeux pour voir les structures de l’œil. Dilatation de la pupille avec des gouttes pour permettre au médecin de voir profondément dans l’œil. Un instrument qui mesure la pression (tonométrie) peut détecter Unepression élevée dans l’œildû à un glaucome.
Les remèdes maison consistent en généal en l’hydratation de l’œil avec de l’eau. Avec l’entrée d’un corps étranger ou chimique dans l’œil, il est important de rincer l’œil avec de l’eau du robinet tiède ou avec un collyre.
Si vous pensez qu’un corps étranger est entré dans l’œil, ne frottez pas les yeux, car cela peut aggraver la situation. Ne pas tenter de retirer un corps étranger de l’œil, il faut se tourner vers les professionnels du secteur médical.
Pour les cas bénins de gêne oculaire, reposer les yeux, prendre un antidouleur en vente libre et éviter la lumière vive.
Le traitement varie en fonction de la maladie des yeux.
Conjonctivite : La forme infectieuse est traitée avec des collyres antibiotiques ou une pommade si les symptômes sont graves ou persistent pendant plus de deux semaines. La conjonctivite allergique se traite par desantihistaminiqueset des collyres antiallergiques.
Écorchures et ulcérations de la cornée : Pour la douleur, il y a des collyres et des médicaments anti-inflammatoires, mais si on soupçonne une infection, un collyre antibiotique est nécessaire. Le collyre pour dilater l’œil peut être recommandé par le médecin.
Corps étranger dans l’œil : Il existe plusieurs techniques pour éliminer les corps étrangers:
Irrigation avec le lavage des yeux,
Le retirer avec une petite aiguille ou avec un instrument ophtalmologie spécial.
Brûlures chimiques à l’œil et la cornée : les brûlures chimiques à l’œil sont traitées immédiatement avec de grandes quantités d’eau pour laver l’œil, suivie par du collyre anesthésique jusqu’à atteindre des niveaux normaux d’acidité ou de l’alcalinité de l’œil.
Blépharite :le médecin enseigne comment nettoyer les bords de la paupière avec un shampooing doux sur un tissu de flanelle mou deux fois par jour pour enlever l’excès d’huile.
Orgelet ou chalazion : le traitement pour ces formations consiste à placer des compresses chaudes sur les yeux pendant 15-20 minutes, quatre fois par jour. Il est possible d’appliquer une pommade antibiotique. Si leChalazionne disparaît pas en trois ou quatre semaines, l’ophtalmologiste peut drainer chirurgicalement.
Glaucome : Le glaucome a de nombreuses options de traitement selon le type, la gravité et la durée de l’attaque. Le glaucome peut être une urgence médicale, avec le risque de dommages permanents à l’œil qui se produisent à certaines heures s’il n’est pas traité. Le traitement commence par des médicaments pour réduire le liquide dans les yeux, comme les bêtabloquants, le collyre, ou les gouttescortisonepour réduire l’inflammation, ainsi que des gouttes d’un médicament astringent de la pupille. D’autres médicaments peuvent être administrés par voie intraveineuse ou sous la forme de comprimés. Si ces traitements ne parviennent pas à réduire la pression intraoculaire de l’œil, on peut considérer la chirurgie.
Iritis :Cette maladie peut être traitée avec des collyres qui provoquent la dilatation des pupilles avec des collyres stéroïdes topiques. Dans les cas graves d’iritis, le médecin peut vous prescrire des stéroïdes par voie orale.
Névrite optique : La perte progressive de la vision et des douleurs aux yeux pendant le mouvement sont des signes d’une maladie qui doit être diagnostiquée par un ophtalmologue et un neurologue.
Sinusite :Lorsque la sinusite est causée par une infection bactérienne, elle peut être traitée avec des antibiotiques.
Migraine : Les migraines causent des douleurs également dans les yeux, il existe plusieurs médicaments qui peuvent être pris séparément ou en combinaison, par exemple, l’ibuprofène ou le paracétamol.
Que se passe-t-il si on ne soigne pas la douleur aux yeux?
Dans la plupart des cas, la douleur oculaire passe seule ou avec des remèdes naturels. Les maladies qui causent des douleurs aux yeux causent rarement des dommages permanents à l’œil, mais cela est possible. Par exemple, la douleur et les symptômes causés par le glaucome sont le signe d’un problème imminent. Si il n’est pas diagnostiqué et traité rapidement, le glaucome peut causer des problèmes de vision et même la cécité totale.

douleur sous l oeil
A l’Institut du mal de tête,on vous aide à comprendre la nature de vos douleurs,
et à savoir comment lessoigner
Marie-Paule Lagrange, 
Fondatrice et Directrice de l’Institut du mal de tête
Psychologue spécialisée
dans le traitement de la migraine et des autres céphalées
La migraine, comment ça fait mal et où ça fait mal ?
Pour soigner une migraine, il faut savoir reconnaître les symptômes
de la migraine
afin de ne pas setromper sur lediagnostic
Une douleur derrière les yeux ou au fondde l’œil, se plaindre d’avoir mal à l’œil, toutes ces expressions de la douleursont très caractéristiques de la migraine.
C’est une douleur insolite, bizarre, extrêmement douloureuse. En fait on n’a pas mal sur les yeux de manière superficielle mais on a mal derrière les yeux, au fond de l’oeil c’est-à-dire au fond de l’orbite. C’est comme si on vous tirait l’œil par derrière. En fait, on croit qu’on a mal à l’œil lui-même mais c’est seulement le nerf optique qui est concerné par la crise de migraine. C’est donc une douleur qui vient de l’intérieur de la tête. D’ailleurs les migraineux se plaignent d’avoir mal aux yeux, mais le plus souvent encore, de douleur derrière les yeux.
Quand quelqu’un se plaint d’avoir mal aux yeux, il faut consulter un ophtalmologue mais si celui-ci ne peut pas vous soulager il faut penser que ce mal aux yeux est peut être une douleur de migraine et consulter un neurologue.
Les personnes souffrant de migraine sont également nombreuses à se plaindre d’avoir labarre au dessus des yeux ou une barre sur le front
L’’irritation du nerf optique caractéristique de la migraine peut engendrer cette barre au dessus des yeux, sur le front ou encore sur l’arcade sourcilière mais on ne la considérera comme signe d’une douleur de migraine que si elle est associée à d’autres symptômes caractéristiques de la migraine. Si labarre au dessus des yeux ou la barre sur le front est isolée ou seulement associée à un mal diffus situé au dessus du crâne, on pensera plutôt à une céphalée de tension ou encore à une inflammation de la zone ORL, comme par exemple une sinusite.
Une douleur à la tempe, d’un seul côté, ou parfois des deux côtés voilà encore un signe fréquent de migraine.
« J’ai une douleur à la tempe comme un point, là », le patient pose deux doigts sur sa tempe. Comme la douleur derrière les yeux, cette douleur n’est pas superficielle, elle va chercher profond. Elle lance ou bien elle reste là sans bouger. Elle prend parfois des allures extrêmement impressionnantes. La douleur à la tempe est toujours précise, ciblée, certains disent qu’on leur enfonce une vis dans le crâne, pour d’autres c’est un gros clou qui reste fiché dans la tempe.
Lorsqu’un patient se plaint d’une douleur à la tempe il faut tout de suite penser à la migraine.
Cette douleur est très désagréable, lancinante et s’apaise un peu si on appuie dessus mais elle ne disparaît qu’avec la fin de la crise de migraine.
Enfin, les douleurs derrière la tête, ou au dessus de la nuque complètent le tableau des douleurs de la migraine.
Ces douleurs sont souvent situées au niveau des deux os de la zone occipitale qui surplombent la nuque. Dans la migraine la douleur derrière la tête fait souvent mal en un point précis. Soit à droite, soit à gauche, soit des deux côtés.
Les malades se plaignent aussi d’avoir mal à la nuque. En effet, les douleurs de migraine peuvent irradier toute cette zone et descendre dans le cou parfois jusqu’aux épaules. Toute la zone occipitale est douloureuse.
Bien souvent une douleur derrière la tête ou dans la nuque incite à penser qu’il s’agit d’un problème d’arthrose dans la zone des cervicales. Aussi on ne pense pas toujours qu’il peut s’agir de douleurs de migraine.
Lorsque l’on souffre de douleurs derrière la tête, de manière intermittente, et accompagnée d’autres symptômes, il faut penser à une crise de migraine et s’orienter plutôt vers un neurologue, ou un ORL car une sinusite peut provoquer des douleurs dans les mêmes zones que celles de la migraine.
Si la douleur derrière la tête est permanente et n’est pas accompagnée d’autres douleurs au niveau des yeux ou des tempes, on peut penser à des douleurs musculaires ou tendineuses et s’orienter dans un premier temps vers un rhumatologue ou un médecin de rééducation fonctionnelle.
Dansla migraine, mal à l’œil, douleur à la tempe, et douleurs derrière la tête sontsouvent présentes toutes les trois ensemble ou alternativement
INSTITUT DU MAL DE TETE
chez Madame Lagrange
174 boulevard Malesherbes
75017 Paris
01 44 14 62 98  (secrétariat)
 01 44 40 21 65 ou 09 52 32 15 57  (ligne directe Mme Lagrange)
  mp.lagrange@institutdumaldetete.com