drainage eau pluviale

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Choisir son système
Installer et entretenir
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Tous les experts
Trouvez un pro près de chez vous

Chercher

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cet article.
Nous avons les réponses à vos questions !
Un guide clair et complet de 179 pages rédigé par nos experts.
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Vos questions sontentre de bonnes mains
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
Lesdrains
permettent derécupérer
l’eau de pluieafin de l’évacuer dans unpuisard
ou vers le réseau d’ eaux
pluviales .
Ledrainage
d’un terrainpermet de maîtriser les problèmes
d’infiltrations d’eau. On place ce système au pied des
fondations d’un bâtiment, de manière à limiter
l’humidité pouvant endommager le ciment ou la dalle de béton.
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
L’utilisation de drains est particulièrement
recommandée pour les terrains en pente ou de nature argileuse
et sableuse. Le principe du drain est simple :
À noter  : un drain
peut être aussi placé à d’autres endroits du
terrain qui posent problèmes (poche de sol étanche par
exemple). L’objectif est d’éviter la stagnation de l’eau à
certains endroits.
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
juriste en droit des affaires, civil et pénal
Décrivez votre demande en quelques clics.
Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.
Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu’il vous faut.
Merci de préciser votre code postal.
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Tout le guide pratique assainissement
Vos questions sont entre de bonnes mains

drainage eau pluviale

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Choisir son système
Installer et entretenir
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Tous les experts
Eaux de pluie

Récupération

Drainage

Puisard

Trouvez un pro près de chez vous

Chercher

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cet article.
Nous avons les réponses à vos questions !
Un guide clair et complet de 179 pages rédigé par nos experts.
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Vos questions sontentre de bonnes mains
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
Les eaux pluviales sont rejetées dans le réseau d »assainissement ou dans la nature
En matière d’assainissement, il faut distinguer leseaux uséesdeseaux pluviales, ou eau de pluie .
Les eaux pluviales recouvrent les eaux de toiture et de ruissellement : pluie, neige et grêlons fondus. Ces deux types d’eaux pluviales sont recueillis par des surfaces de constructions ou naturelles : terrasse, toiture, sol. La récupération et la canalisation des eaux de pluie répondent à différents objectifs :
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
Les eaux de pluie qui tombent sur votre toit ou jardin peuvent être rejetées dans le milieu naturel.
Si vous avez un assainissement individuel, l’eau de pluie ne doit pas y être acheminée . Vous pouvez :
Vérifiez auprès de votre SPANC ou votre mairie, l’endroit où vous pourrez rejeter les eaux de pluies.
En assainissement collectif , les eaux de pluies peuvent être récupérées pour le jardinage, mais le surplus est :
À noter  : les eaux qui tombent sur les routes se chargent en polluants (pneus, hydrocarbure, huile de moteur). Les gestionnaires de routes les récupèrent pour les canaliser et les traiter.
Les eaux de toiture sont des eaux pluviales recueillies par les toitures inclinées ou les toitures-terrasses. Elles glissent ensuite dans la gouttière et sont :
Les eaux de ruissellement représentent l’écoulement d’eau à la surface du sol, provoqué par les averses de pluie, de neige ou de grêle. Si elles ne sont pas récupérées, elles peuvent être évacuées après infiltration dans le sol, par undrainagede l’eau de pluie qui pourra être relié :
L’objectif de la récupération et de l’évacuation des eaux de pluie est d’éviter le ruissellement sur chaussée et les inondations.Il existe deux types de réseaux d’eau de pluie .
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
Les réseaux d’eaux unitaires sont des réseaux par lesquels transitentà la fois les eaux usées et les eaux pluviales . Les eaux sont ensuite redirigées vers la station d’épuration. Ces réseaux sont anciens et généralement de diamètre important. Inconvénients :
Aujourd’hui, de plus en plus de communes ou d’EPCI (Établissements publics de coopération intercommunale) ont des programmes de mise en séparation des réseaux. Les travaux consistent à poser une conduite dédiée aux eaux usées à côté de la conduite d’eaux unitaire qui devient alors la conduite d’eaux pluviales :
Cette solution évite de surdimensionner une station d’épuration.
À noter  : les particuliers dont les réseaux internes sont bien séparés doivent effectuer les travaux de branchement aux réseaux publics.
Le déversoir d’orage est un ouvrage public important dans le fonctionnement d’un réseau unitaire d’eaux pluviales. Son principe est simple :
Le déversoir d’orage est une perforation située dans la conduite , qui permet à l’eau, quand elle atteint un certain niveau, de transiter par une autre conduite directement reliée au milieu naturel.
Lorsqu’ une commune décide de changer sont réseau unitaire par un réseau séparatif , le particulier a à sa charge le raccordement de sa propriété au nouveau réseau.
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
Les travaux de raccordement du particulier au nouveau réseau sont parfois à sa charge.
Le prix de ces travaux varie beaucoup selon certains paramètres :
Le rejet dans le réseau d’eaux pluviales est une obligation lorsque celui-ci existe. Si le réseau d’eaux pluviales n’existe pas, le propriétaire du rejet doit demander son autorisation au propriétaire de l’endroit où il veut se rejeter.
Par exemple, si un particulier veut rejeter ses eaux pluviales dans le fossé communal :
Nous pouvons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de votre région. Ils pourront réaliser un devis gratuit et sans engagement.
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
conseil, expertise bâtiment, suivi de travaux
|audit et expertise batiment pierre vacher
agent immobilier
|aab-immobilier.com
Décrivez votre demande en quelques clics.
Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.
Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu’il vous faut.
Merci de préciser votre code postal.
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Tout le guide pratique assainissement
Vos questions sont entre de bonnes mains

drainage eau pluviale

drainage eau pluviale

Evacuation et drainage eau de pluie
Ce sujet comporte 18 messages et a été affiché 23.113 fois

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
Messages :Env. 100
De :Saint Just (27)
Ancienneté :+ de 4 ans
Evacuation et drainage eau de pluie
Bonsoir,

Ma question que je me pose en ce moment, est comment faire au mieux et dans un coût raisonnable l’évacuation des eaux de pluie.

Petites info sur notre terrain et surface de toiture:

-Terrain plat avec de la bonne terre (ancien champs agricole), quand nous avons creusé la tranchée technique a la main, sur un bon 80 cm voir 90 cm sur 24 mètres maxi 2 brouette de cailloux.

-Pour la surface de toiture, environ 185 m² pour une maison de 16m50 sur 8m50 avec une pente de 35°.

Voilà j’ai prévu de faire les liaisons entre les regards de 30×30 avec du PVC diamètre 100, pour repartir vers 3 drains de 8 mètres de long chacun en diamètre 100 sur un lit de gravier recouvert de géotextile.

Pour la pente je suis un peut perdu pour faire ça correctement.

Qu’en pensé vous?

Ne vous prenez pas la tête pourvos travaux de VRD… Allez dans la section devis vrd / fosse septique du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu’à 5 devis comparatifs de terrassiers de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les terrassiers, c’est eux qui viennent à vousC’est ici :http://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-61-devis_vrd_fosse_septique.php
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Bonsoir yomeg,

La nature de votre terre n’a rien à voir avec la quantité de cailloux que vous aller retrouver dans celle ci

La nature de la terre qu’il faut plutôt « analyser » est la perméabilité, si celle ci est bonne ==) OK

Pour la pente 1 à 2% est relativement convenable

Votre Dn 100mm me parait juste au regard de la superficie de votre toit

Par contre +1 pour la taille de vos regards et PVC

Pour vos branchements je vous conseil de regarder le poste concernant la question: « Vos conseils sur mes récupérations eau de pluie »

Cldt
Pourquoi faire moins bien quand on peut faire mieux
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Re j’oubliais:

+1 pour votre plan ==) il est beaucoup plus aisé de répondre à une question posée comme la votre

Cldt
Pourquoi faire moins bien quand on peut faire mieux
Messages :Env. 100
De :Saint Just (27)
Ancienneté :+ de 4 ans
panda24 a écrit: Re j’oubliais:

+1 pour votre plan ==) il est beaucoup plus aisé de répondre à une question posée comme la votre

Cldt

Merci. Donc passer en 110 voir 125? serait le mieux pour les liaisons ainsi que l’épandage.

Par contre je revient sur la pente si mes calculs sont bon, je serait environ 20 cm plus bas sur les 16.50 mètres et plus en bout des drains?
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Re

La tolérance en matière de pluvial est de 0,5% mini.

Au niveau de votre épandage l’importance n’est pas vitale.

Personnellement même le 110mm est trop petit

Sur votre plan:

les deux façades =) 125mm

le Pignon =) 160mm

direction l’épandage =) 160mm

Vous êtes dans le Dpt 27 une pluie de 20mm est chose courante donc 4000 litres facile en un coup

Par contre veillez bien au branchement de vos regard sous peine de voir vos regards se transformer en geyser.

Cldt
Pourquoi faire moins bien quand on peut faire mieux
Messages :Env. 3000
De :Niort (79)
Ancienneté :+ de 5 ans
Bjr yomeg,

tout a fait d’accord avec mon ami panda…

Peu importe de la surface d’épandage, le tout est de connaître la perméabilité de votre sol…

et pour conclure, ce sera au minimum 4 000 car il faut prendre en compte la surface perméable telle quejardin , pelouse et imperméble avec toiture bien entendu mais voirie et autre revêtement à surface dites dure..
Modeler le terrain au cm tout en préservant la nature
Messages :Env. 100
De :Saint Just (27)
Ancienneté :+ de 4 ans
Merci de c’est informations. Direction l’épandage en 16, mais pour l’épandage lui même je ne vois pas de drain PC DN 160? Sinon autre info, les descentes de gouttière son précisé DN 80, ça ne change rien commencer plus petit pour finir grand? C’est bien ça.
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Re

merci ddm

comme je vous l’ai notifié plus haut mettez le tuyau coté pignon en 160mm

Vos drain sont en Dn 100mm il vous suffit juste de mettre un regard de répartition de type assainissement de memoire il doit y en avoir sinon faite l’adaptation

je suis étonné que vous ayez des descentes en Dn 80mm pour 16 ml de façade j’aurais mis du Dn 100m

Cldt
Pourquoi faire moins bien quand on peut faire mieux
Messages :Env. 100
De :Saint Just (27)
Ancienneté :+ de 4 ans
Bien il y a 4 descentes le long des pignons je peux rester en Dn100 enfacadeet coté pignon effectivement dn 80 des descentes X2=160 serait pas de trop. Mais pas mal de personne de mon entourage me disent que 100 devrait suffir pour toutes les liaisons.
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Pourquoi faire moins bien quand on peut faire mieux
Messages :Env. 500
Dept :Manche
Ancienneté :+ de 4 ans
Bonsoir à tous,

j’ai du mal à vous suivre avec votre PVC de 160 pour de l’individuel,de taille quand même modeste,

pour information,le tout validé par un bureau d’études, batiment industriel 800 m² bouclage entre regards diamétre 125 et seulement à la jonction des deux réseaux diàmetre 160, et en normandie donc !!
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Re

Heu bemol j’ai marqué pignon en 160 = 125mm et j ai persisté sur le 2ème poste je dors peut

pour la petit info CVX les BE ne sont pas exempt de faire des c……… aussi 800m2 en 125 ?? je ne le tenterais pas
Pourquoi faire moins bien quand on peut faire mieux
Messages :Env. 500
Dept :Manche
Ancienneté :+ de 4 ans
Re,

« j’ai » plusieurs batiments qui sont dans cette configuration, dont certains depuis plusieurs années, et à ce jour aucun probleme.

pour les bureaux d’études ont est bien d’accord !!
Messages :Env. 100
De :Saint Just (27)
Ancienneté :+ de 4 ans
Pas de probleme panda24. C’est vrai que pour 800m2 je ne tanterais pas non plus. Ok pour du 125 coter pignon et sortie des eaux jusqu’au drainnage.
Messages :Env. 500
Dept :Manche
Ancienneté :+ de 4 ans
Il ne faut pas oublié que « le particulier » à toujours tendance à sur estimé, pensant que cela ne peut être que mieux !
En cache depuis le samedi 25 mars 2017 à 16h04

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse

ForumConstruire.com c’est quoi ?
ForumConstruire.com est un site sur lequel les membres échangent leurs expériences personnelles concernant la construction de leur maison, et cedepuis 2004. Grâce aux 320 359 membres et aux 4 336 345 messages postés, vous trouverez forcement des réponses à vos questions sur l’administratif, la construction, le bricolage, la décoration, le jardinage …
Sites partenaires :
voir nos partenaires
Contacts|Signaler un contenu illicite|
Mentions légales|Baromètre|CGU|Presse|Publicité, annonceurs
ForumConstruire.com © 2004 – 2017 ForumConstruire SARL |

9.431

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de services tiers pouvant installer des cookies J’accepteEn savoir plus
«  Eau sous pierre  »
Discussion lancée par- 8 réponses
«  Eau dans le ve  »
Discussion lancée par- 3 réponses
«  Transformer un puisard en réservoir d’eau de pluie  »
Discussion lancée par- 5 réponses
«  Pose regardpour evacation eau pluvial et usée ?  »
Discussion lancée par- 4 réponses
«  L’origine de l’eau ?  »
Discussion lancée par- 13 réponses
«  Drainage d’un mur de soutenement ?  »
Discussion lancée par stefter74 – 10 réponses
«  Pose d’un drain  »
Discussion lancée par dilboy – 6 réponses
Devis VRD
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et …
Guide viabilisation et raccordements
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

drainage eau pluviale

Toggle navigation

Le guide n°1 de vos projets Déco & Travaux

Devis Aménagement Intérieur
Devis rénovation intérieure
Devis climatisation réversible
Devis salle de bains
Devis fenêtre bois
Devis fenêtre PVC

Les pièces de vie

Cuisine

Idées Déco Salle de bains, SPA

Combles

Caves et sous sols

Créer une chambre enfant

Aménagement et décoration des chambres adultes

Déco chambre ado

Meubles et accessoires chambres

Déco salon

Déco salle à manger

Meubles et accessoires

Tendances déco (actus, nouveaux matériaux, insolites)

Locataires : les conseils utiles

Nos fiches conseils travaux

L’aménagement intérieur avec Zoé

Du sol au plafond

Les portes

Murs et cloisons

Revêtements muraux

Plafonds

Escalier

Dressing et placards

Carrelage

Parquet

Revêtements de sols, les bases

Fibres végétales

Moquettes et linos

Les revêtements de sols avec Zoé

Les vitrages

Fenêtres

Baies vitrées

Construire avec le verre

Sécurité et dépannage

Sécuriser votre maison

Systèmes d’alarme

Traitement et amélioration

Système de ventilation

Climatisation réversible

Domotique

L’éclairage de la maison

Systèmes d’éclairage moderne

Eclairage

Electricité

Devis Aménagement Extérieur
Devis d’abattage d’arbres
Devis construction de piscine
Devis de création de portail
Devis de véranda

Autour du jardin

Garages

Piscines

Sécurité et entretien des piscines

Vérandas

Clôtures et grillages de jardin

Portails

Volets et Stores

Cuisines d’été

Idées déco espaces extérieurs

Aménagement terrasse

Aménagement balcon

Création, plantation, entretien

Jardin

Allées de jardin

L’arrosage automatique du jardin

Le mur végétal

Créer et entretenir un gazon

Abris de jardin

L’aménagement extérieur avec Zoé

Les constructions du jardin

Terrasses

Les sols des terrasses

Les tonnelles et les pergolas

Serre

Devis Chauffage et isolation
Devis pose de cheminée
Devis pôele à bois
Devis isolation de façade
Devis traitement de l’humidité
Devis isolation de toiture

Isolation thermique

Cheminée

Chauffages et radiateurs

Poêles

Les différents types de chauffages

Le chauffe-eau

Le chauffage et l’isolation avec Zoé

Chauffer les pièces de la maison

Devis Construction et gros œuvre
Devis extension de maison
Devis construction de maison en bois
Devis construction de maison
Devis couverture et toit
Devis chape de béton

Le gros œuvre

Façades

Fondations – Terrassement

Le ravalement

Dalles et chapes de béton

Extension et surélévation

L’actualité du BTP et de la décoration

L’aménagement des toitures

Charpentes

Toiture

Les types de toits

Types de construction et procédés

Maison individuelle

Maison à ossature bois

Devis Énergies renouvelables
Devis pompe à chaleur
Devis chauffe eau solaire
Devis géothermie
Devis photovoltaïque
Devis récupération d’eau de pluie

Pompes à chaleur

Biomasse

Energie solaire

Eoliennes

Maison passive

Bâtiment basse consommation

Panneaux photovoltaïques

Géothermie

L’actualité des énergies vertes !

Bâtiments HQE

Devis Peintures et enduits
Devis ravalement de façade
Devis travaux de peinture
Devis pose de papier peint
Devis peinture décorative
Devis ravalement avec maçonnerie

Peinture, les bases

Techniques de peinture

La peinture avec Zoé

Les bétons cirés

Enduits et Mortiers

Devis Plomberie et traitement de l’eau
Devis installation de plomberie
Devis dépannage de sanitaires
Devis plomberie pour cuisine
Devis plomberie pour salle de bains
Devis traitement de l’eau

Traitement de l’humidité

Gestion de l’eau

Plomberie, les bases

Assainissement

Récupération des eaux de pluie

Comment drainer et récupérer des eaux de pluie ?
Déposez votre demande en moins de 3 min et recevez jusqu’à 5 devis gratuits
Déposez votre demande en moins de 3 min et recevez jusqu’à 5 devis gratuits
Vous êtes *
— Sélectionnez —
Particulier
Société
Commerçant
Industriel
Profession libérale
Syndic
Promoteur
Constructeur
Administration
Association
Architecte
Autre

Votre situation *

— Sélectionnez —
Locataire
Futur locataire
Propriétaire occupant
Propriétaire bailleur
Futur Propriétaire
Administrateur
Autre

Votre bien*

— Sélectionnez —
Appartement
Maison
Immeuble
Bureau
Terrain
Commerce

Décrivez votre projet *  
Décrivez la prestation que vous souhaitez faire réaliser

J’accepte de recevoir les communications de Simpledevis /Sotravo

J’accepte de recevoir les communications des partenaires de Sotravo*

Certains champs ci-dessus ne sont pas valides. Merci de vérifier votre demande et de nous l’envoyer à nouveau.
OBTENEZ VOS DEVIS
OBTENEZ VOS DEVIS (2/2)
Merci de patienter, nous vérifions votre demande.

Des problèmes d’humidité dans vos sols ? Ledrainagepeut être une solution efficace pour contenir et expulser les eaux menaçantes d’inondations de terrain. Trouver votre technique de drainage appropriée.Récupérer les eaux de pluieest un geste à la fois économique et pratique. Économies d’eau, gratuité de cette denrée précieuse, installations efficaces et modernes, options multiples, préservation de l’environnement, il y en a des avantages à utiliser les eaux de pluie pour vos besoins quotidiens. Alimentation des toilettes et du lave linge, entretien du jardin, etc.

Qui sommes-nous ?
|
Contactez-nous
|
Mentions légales
|
Vie privée
|
Cookies
|
Charte du groupe

© 2015 Sotravo – Tous droits réservés
Étape 2/2- Informations complémentaires
* est entendu par « Partenaire », toute entreprise ou société dont l’activité est affinitaire (décoration, travaux, matériaux, btp) ou complémentaire aux services fournis par Simpledevis / Sotravo.
Nous vous informons que les données personnelles communiquées ne sont utilisées qu’aux seules fins de vous permettre de bénéficier de nos services et sont strictement destinées à Deco-travaux / Sotravo ainsi qu’aux agences et à nos partenaires sous réserve de votre acceptation. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez de droits d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles vous concernant. Vous pouvez exercer ces droits par voie postale à : Solocal Group – Correspondant Informatique et Libertés – 7, avenue de la Cristallerie – 92 317 Sèvres Cedex – ou par courrier électronique : info@sotravo.fr Un justificatif d’identité pourra vous être demandé par voie postale à l’adresse précitée
Vous allez rapidement être contacté par un conseiller par téléphone
pour valider votre Demande de Devis.

Toutes les informations que vous avez déjà enregistrées
n’auront plus besoin d’être complétées à nouveau.

Le drainaged’un terrain est une étape indispensable afin de maîtriser les problèmes d’infiltrations d’eau. Réaliser un bon drainage c’est repousser les risques d’infiltrations capillaires par exemple. Protéger votre futur logement de l’humidité c’est aussi repousser les dangers pour la santé.
Définition du drainage :Opération consistant à évacuer l’eau en excès d’un sol à l’aide de tuyaux enterrés couverts de matériaux traitants (feutre géotextile, pierres, etc.). On draine un terrain habituellement le long d’un mur avant la construction des allées et des bordures extérieures. On installe un drain le long d’un mur de fondations.
Objectif principal :Evacuer le plus rapidement possible les eaux de pluie par la circulation dans des tuyaux de l’eau en sous-sols vers l’égout ou vers une fosse de contenance. Un regard de branchement doit être positionné à chaque déviation de direction des tuyaux drainés disposés. L’ensemble du dispositif se voit relié à un égout. Ledrainageest un projet indispensable pour protéger notamment les caves d’habitation. Le drainage est recommandé pour les terrains argileux, sableux et en pente.
Plusieurs méthodes permettent de poser un drain en sous-sol pour assurer la bonne circulation de l’eau. La première phase consiste à imperméabiliser les murs d’un enduit spécial avant de recevoir les tuyaux. Cet enduit formera un mur étanche, recouvert par la suite d’une plaque de drainage. Cette étape est indispensable avant de poser les premiers drains.
Le drain se met en place après cette première étape. Il est possible de couler un plancher de maintien ou un dallage, puis, la pose d’une cuve de béton en fossé qui recevra le drain. Le drain devra être recouvert d’un drain de gravillons puis d’un feutre géotextile afin d’éviter la pénétration des gravats.
Le drain à paroi ondulée perforée est spécialement conçu pour l’évacuation des eaux ; il est préféré pour sa texture assez souple. Un drain doit résister à l’acidité des sols, le matériau du tuyau doit être parfaitement étudié. Une fois l’installation enterrée, il est important de poser un grillage au dessus du drain afin de prévenir des coups de pioches en cas de réouverture des tranchées.
1.    Nettoyer sur au moins 80 centimètres de largeur les murs du bâtiment
2.    Niveler le fond de la tranchée creusée en réalisant une pente d’un cm par mètre
3.    Enduire les murs d’une peinture étanche spéciale pour les sous-sols des fondations puis recouvrir les murs d’un film isolant en plastique
4.    Fixer le drain à plat calé avec du gravier
5.    Installer les branchements divers et les coudes des drains à chaque déviation de direction
6.    Disposer le regard collecteur au point de l’évacuation
7.    Recouvrir le drain d’une couche de 50 cm environ de graviers
8.    La couche de graviers répandue, un film d’isolation géotextile sera posé et calé avec de la terre
9.    Recouvrir le tout de 20 centimètres au moins de terre
Une mini-station d’épuration permet de concevoir son propre système d’épuration personnel et parfaitement autonome. Cette solution permet notamment de stocker et récolter des eaux pour l’arrosage du jardin par exemple.
La citerne eau, appelée aussi réservoir d’eau, est efficace pour stocker l’eau de pluie. C’est un système économique, favorable à la préservation de l’eau puisque celle-ci peut être conservée et pratique pour avoir de l’eau en toute autonomie. Grâce à cette eau écoulée et gardée précieusement, vous pourrez arroser votre jardin, alimenter vos toilettes et lave-linge ou encore laver votre voiture. Si vous décidez de la consommer comme une eau potable, et bien que cela ne soit absolument pas conseillé, il vous faudra investir dans des systèmes de traitement et de filtration performants, il y va de votre santé.
La majorité des citernes sert surtout pour le jardinage.
Les citernes sont souvent en polyéthylène, en béton, en acier galvanisé ou en fibre de verre.
Côté installation, les citernes d’eau de pluie sont mise en place sur la terre elle-même et d’un aspect extérieur opaque pour contrer les UV.  
La plupart des citernes ont une double paroi intérieure, généralement en plastique, ce qui garantit une plus grande qualité de l’eau. Les citernes ont des capacités de volume très variées, allant de 300 à 100 000 litres. On estime qu’une cuve de 300 litres est adéquate pour un logement habité par deux personnes.
Autre catégorie de citerne de plus en plus utilisée, les citernes souples. Son aspect est souvent comparé à… une vessie ! Oui, mais une vessie très pratique qui permet de stocker une grande quantité d’eau en toute discrétion puisqu’elle est dissimulée à des endroits difficilement accessibles pour des installations conséquentes : sous les vérandas, les terrasses de piscine et de maisons. Vous bénéficiez de l’eau de pluie sans manger le peu d’espace dont vous bénéficiez, une solution à prévoir si c’est le cas d’autant que ces récupérateurs d’un autre type peuvent se replier !
Et pour cause, ces réservoirs sont conçus à partir de tissus polyester. Seul point négatif : la durée de vie de ces citernes souples, n’excédant pas une décennie de bons et loyaux services.
Souvent enterrées, et récupérateurs de prédilection dans le cadre de la construction de maisons, la pose de la cuve en béton rime avec gros budget puisque les prix varient entre90 euroset400 eurosl’heure. Qui dit béton, dit ciment et ainsi pic de pollution… sans compter que le recyclage du béton entraîne un certain coût.
Les cuves d’eau de pluie en polyéthylène est généralement préférée si la maison est déjà construite et si les futurs utilisateurs préfèrent l’installer en sous-sol. Côté avantage, la cuve d’eau de pluie en polyéthylène résiste bien au froid, a un poids plume, en tout cas léger comparé à sa consœur la cuve en béton, et est donc plus facile à installer. Côté préservation de l’environnement, je ne peux pas assurer une meilleure conséquence, le plastique étant l’un des plus grands polluants au monde…
Les cuves eau de pluie en fibre de verre ont le pouvoir de résister à la corrosion et aux produits chimiques tout comme aux températures flirtant avec le négatif. Ces citernes en fibre de verre ont une meilleure résistance car mêlés à des résines spécifiques. Ces cuves peuvent contenir entre 200 et 50 000 litres d’eau de pluie. Selon vos goûts et l’espace que vous lui destinez, vous pouvez investir dans une cuve en forme de cylindre vertical ou horizontal. Autre avantage de poids, les réservoirs en fibre de verre ont une durée de vie plus importante. Malgré le coût, onéreux, leurs avantages prédominent et font de ce type derécupérateur d’eaux de pluiesun investissement privilégié.
Les cuves hors sol. Contrairement aux cuves enterrées demandant davantage de main d’œuvre, les cuves hors-sol sont plus simples à mettre en place et coûtent moins cher. Ces types de réservoirs sont préconisés pour un usage exclusivement extérieur : lavage des voitures et entretien des jardins. Petit bémol à relever, n’étant pas forcément opaques, ce qui peut surprendre en raison de son contexte d’installation, les cuves hors sol ne retiennent pas les rayons du soleil, et, tôt ou tard, a une incidence sur la qualité de l’eau de pluie.
Les cuves aériennes en bois sont des concepts encore peu utilisés en France mais pourtant de qualité. Souvent construites à partir de Pin Douglas, un bois très prisé dans l’univers de la construction, les cuves aériennes en bois ont un certain cachet. Très étanches, ces types de cuves peuvent se trouver en volume de 1000 à 8000 litres. En général, ses composants sont en inox.
Les réservoirs de jardin. Typiques et, comme leur nom l’indique, destinés à un usage extérieur, ces réservoirs sont construits en polyéthylène haute densité et  anti-UV. Ils sont faciles à installer mais ont besoin d’une vidange en hiver. Le volume classique d’un réservoir de jardin n’excède pas les 1000  litres. Il est recommandé d’apposer les marquages  « sécurité enfant » et « eau non potable ». Ils deviennent d’ailleurs obligatoires au fil du temps.
Les gouttières et tuyauteries sont également des éléments indispensables puisque c’est par des composants que l’eau de pluie débute son périple. Pour bien choisir votre gouttière, il faut déjà bien choisir sa capacité d’écoulement, écoulement qui changera en fonction de l’importance des précipitations. La forme de la gouttière a son importance : la vitesse d’écoulement sera moins optimale avec une gouttière trop plate. Les sorties de gouttières doivent aussi avoir un diamètre suffisant pour faire passer l’eau sans encombres tout comme il faut bien choisir la profondeur de vos sorties de gouttières pour éviter les surplus d’eau.
Les pompes. Deux types de pompes cohabitent, les pompes de surpression, connues aussi sous l’appellation « surpresseur », et les pompes immergées ou dites de « refoulement ». Chacune présente des fonctions propres. La pompe de surpression permet de faire passer l’eau de votre cuve dans les canalisations de votre logement et la pompe immergée est un système utilisé pour les cuves enterrées. Un accessoire sera recommandé pour ne pas abîmer la pompe, à savoir une crépine d’aspiration avec flotteur. Le type de pompe change dès lors que vous destinez votre citerne à des usages intérieurs. Dans ce cas, on parle de « module de gestion » ou de « station de pompage », lesquels se chargent d’assurer la distribution de l’eau dans votre maison. Sachez que ce système doit être en conformité avec la norme EN1717 qui distingue l’eau de ville de l’eau de pluie.
Le collecteur. Autre élément indispensable, le collecteur d’eau de pluie, surnommé aussi «récupérateur d’eau pluviale», permet en effet de relier une gouttière de toit à un réservoir. Tout comme pour lesrécupérateurs d’eau de pluie , les collecteurs sont déclinés sous différentes formes. Le collecteur eau de pluie pour réservoir en plastique est relié à la descente d’eau que je vous conseille de choisir en zinc ou en PVC. Ce type de collecteur a l’avantage d’être prêt à l’emploi et accompagné d’un système de filtrage.
Le collecteur eau de pluie enterré. La méthode d’écoulement est similaire mais son installation diffère puisque ce type de collecteur se situe au début de la gouttière. Bien entendu, tout comme la cuve enterrée, le collecteur enterré doit être facilement accessible.
Les collecteurs eau de pluie hiver. Si l’hiver est rude, le risque de gel est accéléré. Grâce à ce système de collecteur, votre eau est protégée des grands froids via une manivelle coupant l’arrivée d’eau.
Si vous souhaitez consommer les eaux recueillies, après avoir traité et filtré bien entendu, n’optez pas pour des cuves en cuivre (toxique), en aluminium, en matériaux synthétiques ou à base de goudron. Le bois est moins nocif mais causera la perte d’une partie de votre eau de pluie tout en vous apportant son lot de bactéries. Tout comme il faut bannir l’eau issue de votre toit végétal.     
Note d’actualisation, juillet 2010 :Il est important de préciser qu’en France la récupération des eaux de pluie est très strictement réglementée.
L’arrêté ministériel le plus récent sur larécupération des eaux depluieapporte des précisions sur l’utilisation des eauxpluviales. Cet arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eauxde pluie et à leur usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments, attendu depuis plusieurs mois, a été publié au Journal Officiel du 29 août 2008. Illimite les usages autorisés en prenant un certain nombre de précautionsen matière sanitaire sur la préservation de la qualité et de la puretédes eaux destinées à la consommation humaine.
Cet arrêté est l’un des textes d’application de la loi du 30 décembre2006 relative à la récupération des eaux pluviales. Le texte détermine «les conditions d’usage de l’eau de pluie récupérée en aval des toituresinaccessibles, dans les bâtiments et leurs dépendances, ainsi que lesconditions d’utilisation, d’entretien et de surveillance des équipementsnécessaires à leur récupération et utilisation. »
La récupération et le stockage des eaux sont autorisés, mais l’usageen est limité. La réglementation porte notamment sur la préservation dela qualité de l’eau exploitée une fois récupéré ; pour cela, sontinterdits :
Contrairement aux idées reçues, l’eau de pluie n’est pas dégagée detoute pollution. Ces eaux sont polluées par les gaz atmosphériques et par lesparticules. La concentration d’acidité des rejets des industries, lespesticides etc. Vos toitures comportent également de nombreusessalissures difficiles à nettoyer régulièrement, les mousses, lesdéjections animales peuvent être retenues dans les eaux récupérées parvos gouttières jusqu’à la cuve. L’eau de pluie doit par ce fait êtreutilisée avec une certaine précaution.
Si l’eau de pluie est impure, la réglementation publique interdit larécupération des eaux pluviales pour certains organismes : hôpitaux,laboratoires d’analyse médicales, écoles et crèches, cabinets dentaires,cabinets médicaux, maisons de retraites, centre biologiques et sanguins.

drainage eau pluviale

Plus de30 ansd’expérience

                 et2300 m²de stock
Posez vos questions au

02 99 69 20 82

Menu

Pompe pour puits
 
Pompe pour puit moteur monophasé 220V (19)

Pompe triphasée immergée 380V (20)

Pompe pour puit avec flotteur (4)

Corps de pompe pour puit (20)

Changer moteur pompe à eau 4″ (13)

Pompe immergée
 
Pompe de relevage eaux pluviales et drainage (45)

Pompe de relevage eaux usées et eaux chargées (29)

Station de relevage eaux usées et eaux chargées (8)

Pompe de surface
 
Pompe auto-amorçante (80)

Pompe centrifuge (67)

Pompe de surface centrifuge normalisee (22)

Pompes à roue ouverte pour liquide charges (4)

Pompe multicellulaire (13)

Pompe avec surpresseur (7)

Pompe lubrification machine outil (33)

Pompe de piscine (17)

Pompe de transfert (48)

Pompe à gasoil (17)

Pompe manuelle (12)

Motopompe thermique (6)

Pompe pour aquarium et pour bassin extérieur (17)

Cuve et réservoir
 
Reservoir a vessie (39)

Réservoir galvanisé(6)

Réservoir a diaphragme (7)

Cuve eau de pluie (33)

Cuve à eau pluie en béton (6)

Citerne souple (30)

Accessoires pompe
 
Bride pour pompe à eau (33)

Flotteur pour pompe (9)

Coffret électrique (13)

Pressostat, Presscontrol, Flussostat (11)

Manometre (8)

Filtre (17)

Vanne (43)

Clapet et crépine (59)

Tuyau (83)

Raccord galva (155)

Raccord Laiton (63)

Raccord pompier (67)

Raccord PP cannelé (86)

Raccord de compression (111)

Raccord PVC (125)

Raccord PPN 10bars (149)

Traversée de paroie (7)

Câble (4)

Moteur et accessoires
 
Moteur monophasé (53)

Moteur électrique monophasé 3000tr/min (26)

Moteur électrique monophasé 1500tr/min (27)

Moteur électrique monophasé 1000tr/min (9)

Moteur triphasé (120)

Moteur électrique triphasé 3000tr/min (54)

Moteur électrique triphasé 1500tr/min (59)

Moteur asynchrone triphasé 1000tr/min (29)

Poulie et courroie (114)

Accessoires électriques
 
Câble (7)

Condensateur (20)

Coffret de démarrage (14)

Relais thermique de protection (11)

Coffret de protection pompe (11)

Variateur de vitesse – Pose en armoire IP20 (12)

Electrovanne (1)

Disjoncteur magnéto-thermique (11)

Débimètres electromagnétique (5)

Interrupteur différentiel (4)

Ventilateurs & accessoires
 
Ventilateur domestique (7)

Ventilateur d’armoires électrique (25)

Groupe moto-ventilateurs (32)

Ventilateur hélicoïdes (128)

Ventilateur de gaine (13)

Ventilateur tubulaire (131)

Ventilateur centrifuge basse pression (34)

Ventilateur centrifuge moyenne pression (74)

Ventilateur centrifuge haute pression (12)

Ventilateur centrifuge pour vapeurs corrosives (39)

Ventilateur caisson In-line (21)

Tourelles de toiture (59)

Tourelles anti-acides (16)

Brasseurs d’air plafond (1)

Gaines et accessoires (122)

Grilles et volets de protection (123)

Brides et raccords (68)

Support ventilateur (37)

Variateurs de vitesse ventilation (9)

Pompe pour puit moteur monophasé 220V (19)

Pompe triphasée immergée 380V (20)

Pompe pour puit avec flotteur (4)

Corps de pompe pour puit (20)

Changer moteur pompe à eau 4″ (13)

Pompe de relevage eaux pluviales et drainage (45)

Pompe de relevage eaux usées et eaux chargées (29)

Station de relevage eaux usées et eaux chargées (8)

Pompe auto-amorçante (80)

Pompe centrifuge (67)

Pompe de surface centrifuge normalisee (22)

Pompes à roue ouverte pour liquide charges (4)

Pompe multicellulaire (13)

Pompe avec surpresseur (7)

Pompe lubrification machine outil (33)

Pompe de piscine (17)

Pompe de transfert (48)

Pompe à gasoil (17)

Pompe manuelle (12)

Motopompe thermique (6)

Pompe pour aquarium et pour bassin extérieur (17)

Reservoir a vessie (39)

Réservoir galvanisé(6)

Réservoir a diaphragme (7)

Cuve eau de pluie (33)

Cuve à eau pluie en béton (6)

Citerne souple (30)

Bride pour pompe à eau (33)

Flotteur pour pompe (9)

Coffret électrique (13)

Pressostat, Presscontrol, Flussostat (11)

Manometre (8)

Filtre (17)

Vanne (43)

Clapet et crépine (59)

Tuyau (83)

Raccord galva (155)

Raccord Laiton (63)

Raccord pompier (67)

Raccord PP cannelé (86)

Raccord de compression (111)

Raccord PVC (125)

Raccord PPN 10bars (149)

Traversée de paroie (7)

Câble (4)

Moteur monophasé (53)

Moteur électrique monophasé 3000tr/min (26)

Moteur électrique monophasé 1500tr/min (27)

Moteur électrique monophasé 1000tr/min (9)

Moteur triphasé (120)

Moteur électrique triphasé 3000tr/min (54)

Moteur électrique triphasé 1500tr/min (59)

Moteur asynchrone triphasé 1000tr/min (29)

Poulie et courroie (114)

Câble (7)

Condensateur (20)

Coffret de démarrage (14)

Relais thermique de protection (11)

Coffret de protection pompe (11)

Variateur de vitesse – Pose en armoire IP20 (12)

Electrovanne (1)

Disjoncteur magnéto-thermique (11)

Débimètres electromagnétique (5)

Interrupteur différentiel (4)

Ventilateur domestique (7)

Ventilateur d’armoires électrique (25)

Groupe moto-ventilateurs (32)

Ventilateur hélicoïdes (128)

Ventilateur de gaine (13)

Ventilateur tubulaire (131)

Ventilateur centrifuge basse pression (34)

Ventilateur centrifuge moyenne pression (74)

Ventilateur centrifuge haute pression (12)

Ventilateur centrifuge pour vapeurs corrosives (39)

Ventilateur caisson In-line (21)

Tourelles de toiture (59)

Tourelles anti-acides (16)

Brasseurs d’air plafond (1)

Gaines et accessoires (122)

Grilles et volets de protection (123)

Brides et raccords (68)

Support ventilateur (37)

Variateurs de vitesse ventilation (9)

Raccord

1 « 1/4
1″
1″ – 25mm
1″ 1/2
1″ x 25
1″-1″
1″1/2
1″1/2 – 40mm
1″1/2 – Ø40mm
1″1/2 x 30
1″1/2 x 40
1″1/2-1″
1″1/2-1″1/4
1″1/2F
1″1/2×40
1″1/4
1″1/4 – 1″
1″1/4 – Sortie tuyaux Ø35mm
1″1/4-1″
1″1/4×35
2″
2″ – 50mm
2″ – Ø50
2″ x 50
2″1/2
2″1/2F
2″F
2″x50
3″
3″ – 80mm
3″F
3/4″
3/4″ x 20
4″
4″F
50mm
ASP 1″1/4 – REF 1″1/4
DN1 Ø50 – DN2 Ø32
DN1 Ø65 – DN2 Ø40
DN1 Ø65 – DN2 Ø50
DN50
DN80
DNA 1″/1/2 – DNS 1″
DNA 1″1/2 – DNS 1″

Puissance en KW

0,55
0,75
0,37
0,88
0,25
0,3
0,22
0,44
0,9
0,8
0.75
0.44
0.22
0.37
0.25
0.06
0.28
0.5
0.9
0.12
0.24
0.08
0.032
0.042
0.074
0.088
0.01
0.42
0,014
0,016
0,024
0,075
0,025
0,018
0,015
0,031
0,06
0,072
0,08
0,012
0,0156
0,0024
0,15
0,18
0,4
0,51
0,118
0,16
0,12
0,11
0,1
0,275
0,39
0,065
0,24
0,09
0,05
0,103
0,121
0,162
0,175
0,192
0,21
0,14
0,2
0,044
0,045
0,071
0,091
0,113
0,172
0,37/0,09
0,8/0,2
0,26
0.55
0.90
0.192
0.132
0.136
0.8
0.6
0.50
0.60
0,105
0,04
0.012
0.025
0,060
0,07
0.029
0,054
0,35
0.35
0.59
0.04
0.19
0,79
0.79
0.066
0.073
0.091
0.156
0.202
0,182
1,5
1,1
1,65
1,8
1,85
1.1
1.5
1.6
1.9
1.4
1.75
1
1,1/0,18
1.2
1.05
2,2
2,6
2,1
2,3
2,9
2,57
2.2
2,5
2.57
3
3,7
3,3
3,6
3.7
3.8
3/0,55
3.37
4
4,8
4,2
4,4
4,0/1,0
5,5
5.5
6,6
7,5
7.5
9.2
11
12,5
12
15
18,2
18.5
22
30
37
45
55

Puissance en CV

0,75
0,8
0,5
0,33
0,4
0,3
0,6
0,55
0.6
0.3
0.5
0.55
0,37
0.75
0.37
1
1,5
1,2
1.5
1.2
1.6
2
2,2
2,5
2.2
3
3,5
4
4,5
4.5
5,5
5
5.5
6,5
6
7,5
7.5
7
9
10
12.5
12
15
17
20
25
30
40
50
60
75

Ampere

0.1
0.78
0.9
de 1,6 à 2,5 A
de 1 à 1,6 A
de 2,5 à 4 A
de 4 à 6 A
de 5,5 à 8 A
de 7 à 10 A
de 9 à 13 A
de 12 à 18 A
de 16 à 24 A
de 23 à 32 A
de 30 à 38 A
0.65
1,7
1,8
1
1,5
1,4
1,25
1.1
1.9
1,3
1,98
1,1
1.7
1.3
1.4
1.5
1,9
1,2
2,8
2,2
2,3
2
2,1
2.4
2.82
2.3
2.7
2.5
2,95
2.61
2.65
2.1
2.6
3,6
3,9
3,3
3
3,8
3,2
3.3
3.6
3.7
3.61
3,89
3.58
3.89
3.4
3.1
3.5
3,4
4,1
4,7
4,9
4,6
4,2
4,8
4,5
4,3
4,4
4
4.87
4.6
4.8
5,4
5,2
5,7
5
5,3
5,6
5,5
5,1
5,8
5.4
5.1
5.9
5,9
6,1
6
6,5
6,2
6.2
6.3
6.1
6.9
6,6
6.99
6.64
7,6
7
7,1
7.2
7,9
7,8
7.7
7.8
7.1
7.6
7.9
8,2
8,8
8,5
8
8.64
8.3
9
9,95
9.3
9,10
9,34
9.34
9.2
10,2
10,8
10,3
10,1
10,4
10
10,5
10.8
10.3
10.6
10.2
10.4
10A
11
11,5
11.8
11.7
12
12.6
12.5
13
13.3
13.9
14.6
15,5
15
15.6
15,9
16.9
16.8
16
17
17.4
17.3
18.5
19
20
20.7
20.6
21.7
21.3
22
22.6
25A
28.5
30
31
31.6
38
40A
45
52
53.4
63A
63.1
76.8
80A
92.1

Pompe immergée > Pompe de relevage eaux pluviales et drainage
Contact

Pompe & moteur Siège : 3, rue du TrégorZAC DE LA MOTTAIS35140 ST AUBIN DU CORMIER
Tél. 02 99 69 20 82
contact@pompe-moteur.com

Produits

Pompe pour puits

Pompe immergée

Pompe de surface

Cuve et réservoir

Accessoires pompe

Moteur et accessoires

Accessoires électriques

Ventilateurs & accessoires

Navigation

Qui sommes nous

Demande de devis

CGV

Contactez-nous

drainage eau pluviale

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10
Bonjour à tous,
Voici une question un peu technique !
J’habite une maison de 100 m2 de toiture sur un terrain de 900 m2 argilo-sabloneux en très légère pente, en île de France.
Je suis innondé en rez-de-jardin en cas de fortes pluies, à peu près tous les deux ans:
Si les eaux pluviales du toits sont évacuées sans problèmes dans le réseau public , la pluie tombant sur le terrain ne l’est pas et ne peut pas l’être, car une grande partie du terrain est légèrement en dessous de la grosse canalisation eaux pluviales du réseau public. D’autre part, la pluie ne s’infiltre pas dans le sol, s’accumule, et finit par passer à travers la dalle de la maison (pas de vide sanitaire), bien queLa nappe phréatique soit à -200cm sous la dalle (la perméabilité du sol est trop faible).
J’envisage donc de drainer l’eau vers un puisard qui serait réalisé au point bas du terrain, à 20 m de la maison, où la cote du sol naturel est entre -50 cm et -80cm sous la cote de la dalle.
A ce point, j’ai un piezomètre de 450cm de profondeur dans lequel le niveau d’eau est stable à -150cm (en bon accord avec le niveau de l’eau sous la maison).
Question 1: faut il drainer par des drains enterrés ou par des caniveaux ouverts dans un tel cas ?
Question 2: comment dimensionner le puisard et réaliser ses murs et son fond, sachant qu’il donne directement sur la nappe à -150cm du sol naturel ? Comment s’assurer qu’il ne débordera pas ?
Question Bonus 3: Une mesure de permeabilité de Nasberg aiderait-elle à dimensionner le puisard ?
Je suis preneur de tout conseil et de toute redirection vers des sites ou des documents clairs sur ces points.
Merci !
Denis2Gif

—–

Dernière modification par Denis2Gif ; 21/08/2010 à11h11 .

MASSACRER SA LANGUE, C’EST PERDRE SES RACINES, SES TRADITIONS
Bonjour AMATY, et merci de ta réponse.
En effet, l’eau ruisselle doucement vers le bas de la pente tout en gorgeant la pelouse de 2 cm d’eau en cas de forte pluie. Au niveau du mur haut de la maison, elle ne peut s’écouler et s’accumule sur quelques cm. Ce mur est enterré sur 80 cm et repose sur une dalle flottante (la nappe est encore 1.2 m plus bas). Au bout d’une heure, je vois l’eau rentrer par la dalle, à travers les joints du carrelage…
Le terrain fait 800m^2 hors toiture ce qui représente 2.5m^3 d’eau par minutes d’après tes indications. Mettons que j’arrive à drainer 1m^3/ mn vers un puisard de 1.5m de diamètre plus profond que la nappe qui n’est qu’à 1.5 m sous le sol. Dans le pire des cas, un tel puisard se remplirait en 2mn si l’eau ne s’écoulait pas vers la nappe ; dans le meilleurs des cas, il ne se remplit jamais car la nappe absorbe très vite. Comment le savoir? J’ai fait par ailleurs mesurer la perméabilité Lefranc (L1) du terrain (à -2m). On a trouvé k=1.7mm/h ou 4.8 10^-7 m/s. Comment calculer l’absorption du puisard en m3/min une fois qu’il est plein ?
Merci de votre aide.
Denis2Gif
Dernière modification par Denis2Gif ; 31/08/2010 à21h29 .

MASSACRER SA LANGUE, C’EST PERDRE SES RACINES, SES TRADITIONS
Merci AMATY !
C’est très exactement ce type d’infos que je cherche.
Tu as bien compris :
– dalle au niveau de la pelouse
– puisard à 20m, en contrebas de 60 cm (pente de 3%)
– nappe 1 m sous le haut du puisard (donc pente des drains de 5 % possible).
– essai de perméabilité en contact avec la nappe
Maintenant, comment calcule-t-on le débit d’un puisard directement en contact avec la nappe (par le fond uniquement), sur une surface S, avec une hauteur d’eau h au dessus de la nappe, en fonction de la perméabilité K ? Dans ton calcul, tu as l’air de multiplier simplement S par K. Pourquoi cela ne dépend-t-il pas de h et d’un facteur géométrique un peu compliqué ?
En ce qui concerne la solution pompe de relevage, je peux soit relever d’un mètre au dessus de la maison afin d’évacuer vers les eaux pluviales, soit relever de 30 cm en bas de la maison et évacuer vers le caniveau de la rue. Je voulais éviter cette solution car en cas de tempête, l’électricité pourrait être coupée ; et une pompe peut toujours tomber en panne…
Encore merci pour ton aide précieuse.
Denis2Gif
MASSACRER SA LANGUE, C’EST PERDRE SES RACINES, SES TRADITIONS
Merci, j’attends ton dessin.
En attendant, j’ai trouvé sur Googleun livre de Maurice Cassant sur l’interprétation de l’essai Lefranc : books.google.fr/books?isbn=2859783962….
Si je comprends bien, le débit du puisard est Q=m K h d où K est la perméabilité, h la charge en hauteur d’eau, d le diamètre du puits, et m un coefficient géométrique.
Pour un puits allant jusqu’ à la nappe, qui serait alors constituée du matériau de perméabilité K, le coefficientm vaudrait 2.
Pour h= 1.5m et d=1m On arrive à Q=K (2 h d) = 0.0017 x2 x1.5×1 =0.005 m3/h=5 Litre/heure, alors qu’il en arrive 1000Litre/minute !!!! Autant ne pas faire de puisard du tout puisqu’il ne fera tampon que quelques minutes, puis debordera….
Solution 1: Je peux donc drainer vers le point bas du terrain sans faire de puisard, et l’eau s’écoulera en surface vers la parcelle en aval.
Solution 2. Je fais un puisard au point bas de la périphérie de la maison (et non au point bas de la parcelle), de taille suffisament grande pour y mettre une pompe immergée qui relève l’eau de 40 cm vers le caniveau de la rue.
Qu’en penses-tu AMATY ?
Denis2Gif
Je m’explique tes ennuis ainsi > Fortes précipitations, la terre de surface un peu arable (~20 cm) s’imbibe et se sature (eau bloquée par la terre argileuse sous-jacente > Le mur de 80 cm non étanché laisse passer l’eau et problème avec ta dalle.
Solution 1 : Mettre un film plastique étanche à 10/20 cm sous terre (suivant future dalle) avec un retour étanché avec la maison et de l’autre côté, descendre le film pour rejoindre la terre argileuse.
La zone sous le film va s’assécher suffisamment.
En cas de fortes pluies, il faudra que l’eau atteigne le bas du film (1,7 mm/h, il faudra un sacré bout de temps…) puis ensuite contamine la zone tampon sèche, donc aucune possibilité d’atteindre la maison.
Solution 2 : Faciliter l’écoulement de l’eau sur 5 à 10 m en aval de la maison et installer un caniveau de collecte et éventuellement un tuyau d’évacuation pour rejeter dans le caniveau de la rue…(différence de niveau suffisante)
Rien n’empêche de cumuler les 2 solutions…
Dessin > J’ai mis pente et distance réelles…
A+
Images attachées Drainage terrain.JPG‎
(49,1 Ko, 136 affichages)
MASSACRER SA LANGUE, C’EST PERDRE SES RACINES, SES TRADITIONS
Merci encore.
Ta solution du film est bien, mais est à réaliser je crois sur le coté de la maison où le terrain est le plus haut (par lequel je suis innondé). Le caniveau en bas est bien, mais il me faudra une pompe de relevage car la rue est légèrement plus haut.
Tu m’as bien fait progresser dans mes réflexions.
Merci mille fois !
Difficile d’imaginer réellement la situation…
Petites infos
Normalement l’essai Lefranc est surtout recommandé en dessous de la nappe phréatique et le test de Nasberg au-dessus de celle-ci.
Je viens de voir ton post 7…
Je n’ai pas tenu compte de la hauteur d’eau, car pour un terrain plutôt imperméable, la pression créée 5 cm de terre plus bas, n’a plus d’impact… D’ailleurs tu trouves 5 litres/heure (D>1,5 m) et moi j’avais trouvé 5,3 l/h (D>2 m). Pas de quoi fouetter un chat (pauv’ bête!).
Bon Courage Denis2Gif et garde la tête hors de l’eau…et les pieds au sec!!!
MASSACRER SA LANGUE, C’EST PERDRE SES RACINES, SES TRADITIONS
Par beurt dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par eco-friendly dans le forum Environnement, développement durable et écologie
Par RODIER dans le forum Environnement, développement durable et écologie
Par terredesorcieres dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement01h11 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

drainage eau pluviale

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Construction

>

Evacuation d’eau de pluie et drainage

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Construction

>

Evacuation d’eau de pluie et drainage

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo
Evacuation d’eau de pluie et drainage

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Tous problème a une solution, le résoudre dans l’esprit avant tout, la finalité en découle.
Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Tous problème a une solution, le résoudre dans l’esprit avant tout, la finalité en découle.
Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Un travail bien préparé est déjà à moitié réalisé …..
Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Un travail bien préparé est déjà à moitié réalisé …..
Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation d’eau de pluie et drainage

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Tous problème a une solution, le résoudre dans l’esprit avant tout, la finalité en découle.

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59291 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison

drainage eau pluviale

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Rénovation

>

Evacuation eaux pluviales avec drain

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Rénovation

>

Evacuation eaux pluviales avec drain

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo
Evacuation eaux pluviales avec drain

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Evacuation eaux pluviales avec drain

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation eaux pluviales avec drain

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Tous problème a une solution, le résoudre dans l’esprit avant tout, la finalité en découle.
Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation eaux pluviales avec drain

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Un travail bien préparé est déjà à moitié réalisé …..
Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation eaux pluviales avec drain

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Tous problème a une solution, le résoudre dans l’esprit avant tout, la finalité en découle.
Modérateur – Grand Passionné Vétéran
Re: Evacuation eaux pluviales avec drain

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59291 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison
Bonjour,

Je rénove en ce moment l’évacuation des eaux pluviales de ma maison;

Tranchée d’1 mètre de profondeur et de large, géotextile non tissé dans le fond, caillaux grossier 20/80 sur 70 cm avec au centre le drain pvc de 100 mm, puis 30 de terre végétale.

Merci de m’aider

drainage eau pluviale

Please select your country

 Global / English

 Belgique / Français

 België / Nederlands

 Deutschland / Deutsch

 France / Français

 Nederlands

 Česká republika / Český

 Korea / 한국말

 Poland / Polskie

 » 
Infos techniques &conseils
 » 
Evacution des eaux pluviales
 » 
Calcul capacité d’évacuation des eaux pluviales

03/04/2017   |    Zinc price in € 2.58
Quantité de précipitations
Les données théoriques relatives aux précipitations sous nos latitudes montrent qu’aux Pays-Bas, leur intensité varie entre 540 et 600 l/(s.ha).Pour autant que l’on base le système d’évacuation des eaux pluviales d’un bâtiment sur ces données, on est pratiquement assuré qu’il ne débordera pas.
Dans le cadre de la normalisation, la question est de savoir s’il est bien raisonnable de mettre en balance les frais de surdimensionnement suite à d’importantes précipitations, avec les désavantages liés à un système doté d’une capacité insuffisante.Il faut par ailleurs tenir compte du fait que la capacité des égouts ne sera pas suffisante.On devra donc accepter que le système d’évacuation des eaux pluviales puisse être saturé une fois tous les cinq ans, ce qui n’est pas exagéré.Pour en arriver là, il faut que l’intensité des précipitations soit de 0,03 l/sec.m ²,soit1,8 l/(min m²) .
La quantité des précipitations recueillie par une surface de toit est déterminée par la surface de toit effective (en m²) multipliée par l’intensité des précipitations pluviales (i) en l/min m².En tenant compte de la quantité des précipitations à évacuer par unité de temps, il est possible de calculer le système d’évacuation des eaux pluviales.
Calcul des dimensions
Pour calculer la capacité d’évacuation d’un toit, il faut connaître les dimensions des tuyaux d’évacuation des eaux pluviales, ainsi que leur nombre.C’est sur cette base que l’on choisit la gouttière (standard).
La directive contraignante de ce choix ressortit aux prescriptions des normes NEN 3215 (1997) et NTR 3216 (1997).
La charge des précipitations :
La détermination de la quantité des précipitations Qh tombant sur un toit se calcule avec la formule suivante :
charge des eaux pluviales en litres/minute.
= le facteur de réduction pour l’intensité de pluie lorsque le toit est un toit plat
= 0,60 pour les toits plats avec ballast de gravier
= 0,75 pour les autres types de toits plats.Pour les autres types de toits (donc pour tous les toits à pente), la valeur α = 1
Les toits plats évacuent l’eau avec un certain retard.
l’intensité des précipitations est de 1,8 litre /(minute, m²)
facteur de réduction relatif à la largeur du toit et déterminé par la pente du toit

Détermination de la surface du toit « F »
La surface du toit est définie par le produit de la longueur (L) et de la largeur effective (l) de la surface du toit.
La largeur effective est déterminée par le facteur de réduction ß.
La pente du toit ‘ε’ détermine le facteur de réduction ß.
Les murs contribuent également à l’évacuation des eaux de pluie (ß = 0,3).
Les prescriptions normatives ne signalent aucune application de projection horizontale.
Le tableau 1 fournit les facteurs de réduction pour les différentes inclinaisons du toit.
Facteur de réduction ( α)pour toits plats
L’évacuation des eaux pluviales sur des toits plats vers la gouttière intervient avec un temps de retard. Pour cela, on multiplie l’intensité des précipitations (i) de 1,8 l/(min, m 2 ) par le facteur α.Voir tableau 1.
Les facteurs de réduction α et β sont résumés au tableau suivant.
Les facteurs de réduction pour la détermination de la charge supportée par les tuyaux d’évacuation des eaux pluviales, lorsque l’intensité des précipitations pluviales (i) est de 1,8 l/(min, m²)
  Toit plat (imaginaire) avec pente ε 
Facteur de réduction sur largeur de toit
Facteur de réduction pour les toits plats
La quantité totale des précipitations Qh peut à présent être déterminée avec la formule 1.
Détermination des tuyaux d’évacuation des eaux pluviales
Il est à présent nécessaire de déterminer le nombre (n) de tuyaux d’évacuation des eaux pluviales. La quantité d’eaux pluviales à évacuer en l/min est obtenue grâce à la formule 1.
Tableau 2
Nombre minimal de tuyaux d’évacuation des eaux pluviales par longueur de chéneau.Longueur maximale du chéneau par tuyau d’évacuation des eaux pluviales raccordé :
Nombre de drainages de toit par surface de toit. Ce nombre est tout d’abord déterminé par le concept architectural.
Pour les toits plats :l’écart entre 2 drainages doit rester limité à une distance de 10 à 20 mètres.
L’emplacement du drainage de toit doit se situer à au moins 1 mètre de l’angle des relèvements de toit.
La quantité d’eau à drainer par l’intermédiaire d’un tuyau d’évacuation des eaux pluviales est de Qh:n en l/min.
Selon les circonstances, on pourra augmenter le nombre de tuyaux.
Le tableau 4 indique les choix se rapportant au plus petit chéneau adéquat.
Il est toujours possible d’installer des tuyaux d’évacuation des eaux pluviales plus gros que ceux correspondant aux dimensions minimales exigées.
Le chéneau doit naturellement être incliné et être monté du bas vers le haut.
L = 22 m, l = 5 m, pente du toit ε = 40°
Calcul de la quantité des précipitations pluviales
Qh  = α  x i  x β x F   
      = 1 x 1,8 x 1 x (22 x 5) 
      = 198 l/min.  
Choix des tuyaux d’évacuation des eaux pluviales
2 tuyaux d’évacuation des eaux pluviales => 99 l/min => tableau 4 =>  ø 80 mm ou
4 tuyaux d’évacuation des eaux pluviales ø 70 mm, 4 sections pour une répartition égale
Choix de chéneau :gouttière encaissée B37 ou gouttière suspendue M37 (voir tableau 4)
*  tuyaux d’évacuation des eaux pluviales standard
** B = gouttière encaissée  37/44/55 = largeur développée en cm.     M= gouttière suspendue
La naissance destinée à un tuyau d’évacuation des eaux pluviales a un diamètre intérieur au moins 4 millimètres plus petit que la dimension nominale du tuyau d’évacuation des eaux pluviales.Ce diamètre intérieur de la naissance détermine la capacité d’écoulement du tuyau d’évacuation des eaux pluviales ou du conduit vertical.

Les Pays Bas
NedZink B.V.
Postbus 2135, 6020 AC Budel

Hoofdstraat 1
6024 AA Budel-Dorplein

Tel: +31 (0)495 455700
Fax: +31 (0)495 455790
E-mail:

l’Allemagne
NedZink GmbH

Im Lipperfeld 21
D-46047 Oberhausen

Tel: +49 (0) 208 85798-0
Fax: +49 (0) 208 85798-30
E-mail:

la Belgique
NedZink N.V.

Avenue Jean Lenoir 14
B-1348 Louvain-La-Neuve

Tel: +32 (0)10-452727
Fax: +32 (0)10-453362
E-mail:

drainage eau pluviale

Forums Bricolage
Forums Jardinage
FAQ

Accueil
> Forums
> Forums Bricolage
> Forum bâti et gros travaux
> Evacuation eaux pluviales —-> drain

MESSAGE A L’ORIGINE DE LA DISCUSSION

Bonjour, Je rénove en ce moment l’évacuation des eaux pluviales de ma maison; Tranchée d’1 mètre de prrofondeur et de large, géotextile non tissé dans le fond, caillaux grossier 20/80 sur 70 cm avec au centre le drain pvc de 100 mm, puis 30 de terre végétale. J’ai une question : – Je ne sais pas sur quelle longueur, cela doit dépendre de la surface du toit ou de la région (je suis dans le Nord) ? Merci de m’aider

Bonjour j’aurai tendance à dire le plus long possible mais au prix ou est l’eau (et il ne cesse de grimper) ne serait il pas plus intéressant de placer une citerne et d’évacuer le trop plein via ce drain
Bricoleur tout terrain, qui n’y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout….. (ou presque……) L’expérience des uns n’est pas celle des autres

J’aurai tendance à dire que ta réponse n’a aucun intérêt mais merci quand même

Bonjour et mercidésolé de vous avoir importuné avec ma réponse sans intérêt.cela partait pourtant d’un bon sentiment
Bricoleur tout terrain, qui n’y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout….. (ou presque……) L’expérience des uns n’est pas celle des autres

Bonjour J’aurais tendance à dire que le tact et la délicatesse n’est pas un don naturel. Je trouve que l’idée de la réserve d’eau au con traire était une solution envisageable quitte à traiter ultérieurement le trop plein. D’un autre coté en solutionnant un puisard, on ne privera pas la nappe phréatique de 1 ou 3 mille litre ( ou+ ) Franchement j’y connais rien non plus, mais la suggestion fait partie de notre manière de fonctionner sur ce forum. Cordialement Jean-Luc

Bonsoir, Ma réponse sera aussi sans intérêt mais je la donne quand même. Ton évacuation d’eau pluviales doit être raccordée au réseau de la commune. Tu n’as pas le droit de laisser déverser tes eaux pluviales chez un voisin. Je rejoins Kriske dans son conseil de cuve de rétention au cas où il n’y aurait pas de réseau communal.

Merci d’avoir lu mon message ! PS : Par contre j’ai un peu de mal à comprendre le concept : répondre à tout sauf à la question poser !!! ca doit être sympa de discuter avec vous

Bonsoir Zelig Remarques vu ton historique c’est bien la première fois que tu viens cloturer un topic.. Bien!! on avance !!Pour ton sujet le problème est que tu veux qu’on te dise que ce que tu veux entendre, et là on est d’accord tu peux pas comprendre le concept d’un site d’échange d’idées.Bon courage pour ton trou et drainageCordialement

zelig2004 a écrit: : Merci d’avoir lu mon message ! PS : Par contre j’ai un peu de mal à comprendre le concept : répondre à tout sauf à la question poser !!! ca doit être sympa de discuter avec vous Bonjour je crois avoir répondu à votre question dès ma première intervention.j’ai dis le plus long possible.maintenant si cela ne suffit pas, je peux être très précis 4,302 m ne demandez pas pourquoi, c’est ainsi et pas autrementvous avez maintenant la réponse précise,au travail .
Bricoleur tout terrain, qui n’y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout….. (ou presque……) L’expérience des uns n’est pas celle des autres

Bonsoir, Nous intervenons sur le forum dans un but de conseil, même si les réponses ne sont pas celles que certains attendent, il y a des règlements et soutenir une autre thèse serait dangereux et attirer des ennuis à celui qui mettrait de mauvais conseils en application. Je précise aussi que c’est par pur bénévolat que nous essoyns d’aider.
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
Soyez zen ! La gestion d’un dégât des eaux peut s’avérer un long fleuve tranquille !
Voir nos astuces
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
Les clés pour réagir rapidement et efficacement face à un dégât des eaux, quelle que soit son origine.
Voir nos conseils
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
Plan du site :
Fiches Bricolage|
Fiches Matériaux|
Astuces Bricolage|
Vos Brico Projets|
Enquêtes et Dossiers|
Forums
Général :
Conditions générales d’utilisation|
Qui Sommes-Nous|
Contact|
Gestion de l’abonnement newsletter
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience.
En savoir plusici .
X
Astuces brico-déco en vidéo ! Apprenez pas à pas des astuces bricolages et découvrez des idées de décoration.
Tout savoir sur la construction maison Le guide référence de l’autoconstruction. Plein d’idées, produits, et vidéos.
Besoin d’un pro pour vos travaux ? Trouvez l’artisan le plus proche de chez vous !
Besoin d’un coup de main pour le jardin ?

Découvrez nos conseils pour l’équiper, l’aménager et l’entretenir en toute saison.

drainage eau pluviale
Bureau d’Etudes Industrielles Energies Renouvelables et Environnement 2008-2009
Schéma du modèle de rabattement utilisé (Mermoud, 2007)
Paramètres utilisés dans Matlab pour le calcul du débit dans les drains
<-- Retour vers "Le drainage par fossés"                                                                                                          Page suivante: Bibliographie -->  
L’étude précédente nous a présenté un moyen de récupérer les eaux de pluies par fossés. De la même manière, cette partie s’attachera à présenter la récupération des eaux de pluie par canalisations, et à en dresser les avantages et les inconvénients.
Des tuyaux percés (des drains) d’environ 4 à 10 cm de diamètre sont placés dans le sol, et se jettent dans un réseau de collecteur qui achemine l’eau vers l’exutoire, c’est-à-dire le réservoir dans notre cas. Les matières thermoplastiques et notamment le PVC possèdent de bonnes propriétés hydrauliques, une bonne résistance mécanique. Les drains en PVC sont faciles à fabriquer localement : on peut en effet réaliser le bouchon en brûlant le PVC et réaliser les crépines à la scie tous les 1 à 2 cm. Leur mise en place n’est pas très compliquée.
Deux paramètres sont importants dans la gestion de ce type de drainage : la profondeur et l’écartement des drains.
On choisit la profondeur des drains en fonction des risques de colmatage. On prend généralement une profondeur minimale de 0.8 m pour éviter un colmatage racinaire parexemple. Nous sommes d’autre part limités en profondeur par la capacité à creuser. Sur Mar-Lodj, ceci se fera très certainement à la pelle et à la pioche par la main d’oeuvre locale, peut-être avec l’aide d’une pelle mécanique dans le meilleur des cas.Il faut de plus prendre garde àne pas drainer les eaux de la nappe souterraine, quiest disponible dès 3 ou 4m de profondeur (présence de puits à cette profondeur sur l’île).
En l’absence de données précises sur la profondeur du substratum imperméable, on considère que l’horizon plus dur situé à une quarantaine de cm se comporte comme un substratum imperméable. Les drains seraient donc placés à 30-40 cm de profondeur.
Le calcul de l’écartement des drains repose sur beaucoup d’incertitude notamment en ce qui concerne la conductivité hydraulique à saturation. Il semble alors préférable de choisir cet écartement en fonction de la texture du sol, donné par le tableau ci-dessous (Mermoud, 2007) :
Dans le cas de Mar-Lodj, onpeut estimer que le sol est sableux, à tendance limoneuse. On pourra donc estimer qu’un écartement de drains de 20 m est correct dans notrecas. Nous pourrons par la suite comparer ces valeurs aux résultats de rabattement de nappe libre présentés ci-dessous.
Le colmatage correspond à l’obturation des trous des drains, en raison du depôt de matière sur la surface. Il peut s’agir d’un colmatage minéral (du à des particules fines du sol), d’un colmatage physico-chimique ou bien d’un colmatage racinaire.
Pour y faire face à ce colmatage, il faut être très prudent lorsde la pose des drains et mettre en place des opérations de curage régulières, ce qui suppose un accès relativement simple au réseau et une rigueur quant à la gestion et conservation des plans de drainage.
En cas de pose en saison sèche, de la poussière peut s’accumuler près des drains, et le colmater dès la première pluie. Par ailleuirs, la pose ne doit pas avoir lieu lorsque l’humidité est excessive.
Pour protéger les drains de colmatage minéral secondaire, on peut enrober les drains, de façon intégrale.
On peut placer un enrobage granulaire (des graviers ou sables très grossiers). A une granulométrie du sol correspond unegranulométrie de l’enrobage.
Il existe un autre type d’enrobage, peut-être plus adapté aux matériaux disponibles sur Mar-Lodj: l’enrobage fibreux organique. On peut en effet dipsoer des fibres de coco, de tourbes, de la paille de lin ou de céréales). Ces fibres organiques se dégradent plus ou moins rapidement suivant le climat.
Le colmatage ferrique est le colmatage physico-chimique le plus courant. Des analyses de la solution du sol peuvent permettre d’évaluer les risques de colmatage ferrique.
Comme dit précédemment, on considère qu’une couche imperméable ou semi-imperméable est présente à une trentaine de cm de profondeur. C’est à cette profondeur (en moyenne) que l’on souhaite poser les drains, comme le montre le schéma ci-dessous :
Schéma en coupe du sol, en supposant un substratum imperméable à 30 cm
Afin d’estimer la quantité d’eau récupérable par cette méthode et d’effectuer un dimensionnement de la longueur de drains nécessaires, nous avons procédé à l’établissement de plusieurs hypothèses permettant l’application d’un modèle de rabattement de nappe libre (Mermoud, 2007) :
Sableux sur une trentaine de cm
Présence d’une couche dure: surface imperméable située à une profondeur P=30cm
La quantité d’eau que l’on veut récupérer par ces drains correspond à la quantité infiltrée, estimée grâce à la fonction de production Grren&Ampt dans le logiciel HEC-HMS
On suppose que les vitesses d’écoulement sont assez faibles et que le milieu est saturé en eau.
On suppose ici que le milieu est homogène, isotrope et indéformable. La composante horizontale des vitesses est ngéligée, et on considère que les vitesses sont identiques en tous points d’une même verticale. L’écoulement à l’origine bidimensionnel devient un écoulement monodimensionnel que l’on peut étudier dansun plan vertical.
Nous sommes bien conscients du fait que nos hypothèses sont fortes. Mais en l’absence de données et de modèles facilement applicables, nous avons choisi de procéder par analogie avec le drainage de nappe libre auquel on essaie de se rapporter.
D’après le modèle de rabattement de nappe libre utilisé, on peut obtenir un débit linéaire au drain, issu de l’intégration de la loi de Darcy et donné par la formule suivante:
Où q est le débit linéaire s’écoulant dans le drain [m 2 /s], Ks est la conductivité hydraulique [m/s],
P représente la profondeur du drain [m], en supposant que la nappe est elliptique
L correspond à la distance de rabattement de la nappe [m].
Aux vues de la faible profondeur à laquelle on va placer les drains, on considère que la profondeur du substratum imperméable sous le plan du drain est nulle, et donc que la profondeur équivalente d est nulle, ce qui nous conduit à la formule suivante pour le calcul du débit linéaire du drain :
Une formule lorsque l’on considère qu’il y a recharge et donc que l’intensité de la pluie est non nulle est donnée par :
En régime de tarissement, il n’y a plus de recharges, on obtient donc comme formule :
En calculant ces formules sous Matlab et de déterminer L(t), on peut remonter à une valeur journalière du débit linéaire des drains.
Les pluies étant irrégulières, on alterne les calculs avec régime de tarissement et régimes de recharge.
La longueur L que l’on calcule correspond à la zone de rabattement de la nappe, mais aussi au demi-écartement entre les drains qu’il faudrait respecter.
Finalement, la longueur initiale L 0que l’on insère dans la boucle de calcul perd assez vite de son influence. On prendra donc comme longueur initiale 20 m, ce qui correspond au tableau présenté ci-dessus.
Voici un récapitulatif des paramètres utilisés dans Matlab:
Le calcul précédent doit nous permettre d’estimer la quantité de drains qu’il nous faudrait pour récupérer un maximum d’eau sur la surface disponible.
Par le modèle que l’on a utilisé et par les fortes hypothèses que l’on a faites, on a très certainement surestimé la quantité d’eau récupérable. Il paraît donc judicieux de surestimer le réseau de drainage pour espérer obtenir la quantité voulue.
On voudrait récupérer 2 300 m 3 , mais on aimerait dimensionner notre réseau pour récupérer 4000 m 3 . Cependant, il s’avère difficile de placer plus de 3 300 m de drains, nous présenterons donc l’ensemble des résultats pour cette longueur de réseau.
Notons que la taille des crépines n’intervient pas dans les calculs car elle n’a pas vraiment d’influence. Sont présentés ci-dessous les résultats obtenus dans le cas des pluies infiltrées de 2008 :
Voici les résultats que l’on obtient en considérant les pluies de 1950, pluie maximales sur les rélevés depuis 60 ans:
Après ce calcul, il convient de vérifier qu’avec des tuyaux de diamètre standard (100 mm de diamètre), il n’y aura pas de mise en charge lors des plus forts débits.
En utilisant la formule de Manning-Strickler reliant le débit à la géométrie du canal et sa rugosité, ainsi que la formule de Bazin pour calculer le coefficient de Chézy C H , on calcule le débit maximal admissible par la conduite en PVC de 100 mm de diamètre:
Pour une conduite circulaire, le débit est maximal pour un rayon hydraulique maximal que l’on calcule par la formule suivante,en considérant que la hauteur maximale dans la conduite est égale au diamètre de celle-ci:
Le débit maximal acceptable par une conduite de 10 cm de diamètre est de 0.0035 m 3 /s.
On détermine le volume maximal arrivant au point bas de la conduite la plus grande de notre réseau dans le cas des pluies de 2008 : V max =145 m 3dans une journée.
En supposant que le régime d’écoulement sera uniforme dans le drain, on obtient un débit Q max = 0.0017 m 3 /s. Par le même raisonnement, on obtient un débit maximal au bas de la conduite pour les pluies maximales de 1950 de 0.0025 m 3 /s.
Dans tous les cas, la conduite est bien dimensionnée et ne sera pas en charge.
Voici un plan vue de dessus de la zone à drainer :
Afin de réduire les risques de colmatage, les drains doivent être enrobés. Dans le cas de Mar-Lodj il est envisageable d’utiliser des coquillages ou bien des branchages, matériaux directement disponibles sur l’île. Cet enrobage permet d’effectuer une première filtration des impuretés, pour éviter d’obturer les crépines.
Afin d’éviter des dépôts et d’éviter des vitesses trop importantes dans les conduites, la pente ne doit être ni trop faible ni trop forte. On peut créer des écoulements à partir de pentes de 2mm/m. Pour créer cette pente il suffira de varier la profondeur de creusage, que nous inquerons sur le plan ci-dessous.
S’ils sont correctement installés, les drains nécessitent assez peu d’entretien.
Il sera important de conserver un plan du drainage, répertoriant le nombre, l’emplacement et les caractéristiques (dimension, profondeur, pente, écartement) des drains, l’emplacement des regards.
Une fois posés, les drains nécessitent moins d’entretien que des fossés. La présence régulière de regards accompagnés de décanteurs et leur curage régulier devrait permettre de prévenir un colmatage et d’éviter le transport de sédiments.
Le mètre linéaire de drain, d’après les prix trouvés sur le site de Brico Dépôt, revient à 1,74€.
Un regard en polypropylène 20×20 cm, muni de son couvercle reviendrait à 9,9 €.
On peut donc effectuer une première estimation des prix de revient des matériaux utilisés :
Voici un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients du drainage souterrain :
Bibliographie :
Mermoud A,Ecoulements vers les ouvrages de captage-Cours de mécanique de sols , janvier 2006,
Mermoud A,Elements de drainage des sols agricoles-Aménagements et équipement du territoire , mars 2006, Soutter M, Mermoud A, Musy A,Ingénierie des eaux et du sol. Processus et aménagements , 2007
Tiercelin J.R.,Traité d’irrigation , 1998
Humbert,Le captage de source par drain , 2003

http://www.bricodepot.fr/node/185

Sols limoneux, terre franche ordinaire

drainage eau pluviale
Bienvenue,Invité . Merci devous connecterou devous inscrire .
Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur
Sujet: drainage et évacuation eau pluviale  (Lu 1445 fois)

Bonjour, Je viens d’acquérir une maison dans un hameau et j’ai 2 problèmes  sur une partie d’un bâtiment (avec partie ancienne +extension parpaing) (voir photo jointe) : 1) infiltration d’eau en bas de mur et 2) évacuation des eaux pluviales 1) il y a une partie en pierre qui semble sain avec un niveau de sol fini au même niveau que le sol extérieur  et une extension parpaing enterrée (environ 30cm sous le sol fini, marches pierre reliant les 2). J’ai creusé au pied d’un des murs de 10m (l’autre étant mitoyen avec le muret en pierre du voisin donc non accessible) et le mur en bas de pente de 6m : il y a un drain colmaté sur le mur de 10m que je vais remplacer et en ajouter pour le mur de 5 m et faire évacuer cette eau 3-4m plus loin le long de mon muret. La fondation de l’extension est un radier et je suis descendu légèrement en dessous de celui-ci.2) Au niveau de la toiture, il s’agit d’un monopente de 6m de large par 11m de long (en gros 5*5 pour la partie pierre et 5*6 pour la partie parpaing). Je voudrai évacuer l’eau de pluie dans la même tranchée que le drain le long de mon muret (le terrain descend) mais ce qui me gêne, c’est que les tuyaux ne seront pas raccordés à un fossé (il y en a 1 en contrebas mais à 50m et le sol est très rocailleux, granit). Je pense faire un bout de fossé sur 2-3m mais qui s’arrêtera comme ça. ça me plaît pas trop comme solution mais je ne sais pas quoi faire d’autres, si vous avez des conseils à me donner, je suis preneur. J’espère qu’avec la photo ça sera plus clair: http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=6961741462redim.jpg Merci. Stéphane

berlo

Membre Héroïque

Messages: 748

«Réponse #1 le:18 avril 2016 à 08:48:46 »
Bonjour Stéphane, Éloigner les eaux de drainage et pluviales c’est bien ce qu’il faut faire oui. Après ça me semble un peu léger un fossé sur 2-3m Fais une recherche du coté des  » noues  » si c’est aérien, un fossé en fait. et du coté des tranchées d’infiltration si tu veux faire un bout en souterrain avant. En revanche tu n’es pas sur le domaine publique là ?
«Réponse #2 le:18 avril 2016 à 21:49:53 »
Bonsoir Berlo et merci pour ces précisions, Je comptai me renseigner auprès de la mairie en espérant pouvoir m’arranger avec elle si c’est sur le domaine public (sur le cadastre ça semble être sur mon terrain mais j’ai lu que ça n’avait pas de valeur juridique et qu’il fallait demander un arrêté d’alignement individuel).  Dans le cas où c’est possible, je m’interroge sur le dimensionnement de la noue sachant que le sol est rocailleux (granit avec risque d’argile par altération). Je ne vois pas comment faire autrement qu’attendre une forte pluie ou arroser abondamment pour voir le niveau d’infiltration. Je pense de toute façon et si j’ai le droit continuer la noue sur qq m.
«Réponse #3 le:25 avril 2016 à 22:41:02 »
Bonsoir, Quelques nouvelles concernant mon projet de tranchée drainante d’infiltration. Je suis bien sur mon terrain donc pas de problème pour faire une tranchée. J’ai réalisé un seul essai, j’ai essayé de faire d’autres trous mais sans succès, beaucoup de très gros cailloux. J’ai calculé un K de 50mm/h. Pour le calcul de la longueur de tranchée, j’arrive à des valeurs très importantes : avec une pluie intense de 10mm/h soit pour 65m² de toiture : 0.65 m3/h soit une surface de tranchée de 0.65/0.05= 13m². Avec une tranché de 50cm de large, et avec une profondeur de 50cm sous drain (et avec 30% de vide entre gravier), j’arrive à une longueur de 13/(0.5*0.5*0.3)= 173m. J’espère mettre planter dans mon calcul. Si vous avez des précisions, je suis intéressé. Merci.

Arpèges

Membre Senior

Messages: 463

«Réponse #4 le:26 avril 2016 à 22:16:34 »
«Réponse #5 le:26 avril 2016 à 22:32:56 »
L’image de l’auteur du sujet Visiblement ce n’est pas en Bretagne armoricaine …. N’y a t’il pas moyen de rejoindre un fossé avec de la pente ?

Arpèges

Membre Senior

Messages: 463

«Réponse #6 le:26 avril 2016 à 22:41:50 »
«Réponse #7 le:26 avril 2016 à 23:45:58 »
@Arpèges, pfff …Celui qui s’appuie sur la pelle et qui regarde sa copine piocher ,… Si vous relisez le premier message, l’auteur du sujet à mis un lien vers une image, j’ai mis ce lien avec les balises qui vont bien pour que l’image soit visible directement sur le forum. Vous avez d’autres questions ?

Arpèges

Membre Senior

Messages: 463

«Réponse #8 le:27 avril 2016 à 13:11:57 »
De fait trèvons la ces plaisanteries doubtifieuses. Si il n’y a pas de réseau ou d’aménagement public ce n’est que si il ne peut faire autrement qu’il serait autorisé à évacuer l’eau pluviale de pluie qui tombe du ciel ailleurs que sur son fond. L’idée générale, le législateur tente de limiter les conflits, étant qu’il n’est pas souhaitable d’inonder le voisin.

berlo

Membre Héroïque

Messages: 748

«Réponse #9 le:28 avril 2016 à 08:36:48 »
Un peu bizarre le calcul en effet. Le sol absorberait l’eau 5x plus vite qu’une pluie de 10mm/h, ce qui est trés bien, ok, donc il faut 5 fois moins de surface que la toiture, ok (65/5=13). Mais après, c’est le fond de la tranché qui compte, il faut une tranchée de 13m² de surface au sol pour que celui-ci puisse absorber, point c’est tout, ce n’est pas la peine de diviser par « 0.5*0.5*0.3″, tu veux stocker tout dans les vides du drain ? Les vides du drain servent de tampon, ils stockent l’eau en attendant qu’elle s’infiltre dans le sol. Et c’est pareil pour un fossé, il stockent de l’eau. Grâce au stockage il y a une sorte de déphasage entre le moment ou la pluie tombe et l’infiltration dans le sol. En pratique tu pourrais faire un truc moitié plus petit ou le volume d’eau généré par 1h de pluie va être en partie stocké pour s’infiltrer en 2 heures. Avec une perméabilité du sol aussi bonne, de la pente et un fossé, ça ne parait pas être un gros soucis cette évacuation de l’eau finalement. Pas besoin de calculs savants, il faut éviter que l’eau de pluie ou de ruissellement vienne au pied du bâtiment « c’est tout ». – Collecter les gouttières, les emmener un peu plus loin et plus bas pour se déverser ailleurs qu’au pied du mur grâce à des tuyaux étanches,- Collecter les eaux de ruissellement dans des avaloirs et les conduire au même endroit, selon la même technique, pour éviter d’infiltrer au pied du mur. – Si besoin, drainer en profondeur au pied du mur, pour intercepter les eaux souterraines se dirigeant vers la maison. La difficulté est qu’il ne faut pas qu’il soit possible que les gouttières et/ou le ruissellement viennent alimenter le drain souterrain en eau. En pratique il faut faire pas mal de tranchées et donc souvent investir dans une mini-pelle pour ne pas le faire à la main. (ou compter sur une bonne copine ;-) )
«Réponse #10 le:08 mai 2016 à 15:23:07 »
Bonjour, Merci pour les corrections et les infos! J’arrive à la fin de mes tranchées avec pas mal de galère car beaucoup de gros cailloux! je vais séparer mon évacuation d’eau pluviale (que je vais faire filer le long de mon terrain côté intérieur en tuyaux étanches beaucoup plus bas que ma tranchée drainante, même si je n’atteindrai pas le fossé. Pour la tranchée drainante, j’ai pu faire 2 côtés, le 3ème est mitoyen d’un muret pierre, j’ai fait une tranchée chez le voisin le long de son muret mais j’arrive sur du rocher donc je ne vais pas être très bas, je vais rester  au dessus de mon sol intérieur fini. Merci encore pour vos infos. Stéphane   
Il n’est pas possible de charger des images jointes aux messages. Vous devez trouver un hébergement pour vos images puis faire un lien vers elles.

drainage eau pluviale
identifiez-vous avec vos codes d’accès :
Vous recevez Dossier Familial mais n’avez pas encore de codes d’accès ?
Pas encore abonné à Dossier Familial ? Découvrez tous nos services !
Newsletter gratuite hebdomadaire, vous pouvez vous désinscrire à tout moment d’un simple clic
Vos données sont traitées par Uni-Editions pour la gestion de vos demandes. Elles sont à destination exclusive d’UNI-EDITIONS. Conformément à la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vos droits d’accès, de rectification ou d’opposition, pour motifs légitimes, peuvent être exercés par courrier recommandé avec accusé de réception à UNI EDITIONS, CIL, 22 rue Letellier 75739 Paris Cedex 15, accompagné d’une copie de votre pièce d’identité
Trier par
Pertinence Date de création Titre
Accueil»Immobilier»Propriétaire»Écoulement des eaux de pluie : des règles à respecter

Écoulement des eaux de pluie : des règles à respecter
sur le dossierPour un voisinage paisible
Vos données sont traitées par Uni-Editions pour la gestion de vos demandes. Elles sont à destination exclusive d’UNI-EDITIONS. Conformément à la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vos droits d’accès, de rectification ou d’opposition, pour motifs légitimes, peuvent être exercés par courrier recommandé avec accusé de réception à UNI EDITIONS, CIL, 22 rue Letellier 75739 Paris Cedex 15, accompagné d’une copie de votre pièce d’identité
Le toit de votre habitation doit être construit de sorte que les eaux pluviales s’écoulent d’abord sur votre terrain, et non sur celui du voisin.
Tout propriétaire d’une construction (maison, garage, hangar…) doit faire en sorte que l’eau de pluie qui ruisselle du toit de son bien s’écoule d’abord dans son propre jardin ou sur la voie publique.
La mise en œuvre de cette obligation légale (article 681 du Code civil) ne rencontre aucune difficulté lorsque la construction est placée au milieu d’un terrain : les eaux pluviales provenant du toit tombent sur le sol du propriétaire et peuvent ensuite s’écouler naturellement vers le terrain voisin.
La situation se complique lorsque la maison est édifiée en limite de propriété. Il existe dans ce cas une servitude imposée par la loi, dite « d’égout des toits », qui oblige le propriétaire à utiliser des gouttières afin de canaliser l’eau chez lui.
Si tel est votre cas,vérifiez que votre installation ne dépasse pas sur la propriété contiguë à la vôtre . Votre voisin serait alors en droit d’exiger son déplacement, ce qui vous obligerait à modifier votre toiture.
Seule exception : si la situation perdure depuis plus de trente ans, il se crée une servitude de surplomb, contraignant votre voisin à supporter votre gouttière.
Si la limite entre les deux propriétés n’est pas connue de manière certaine,le propriétaire de la construction est présumé propriétaire de la portion de terrain située sous la gouttière .
Une telle présomption tombe si le voisin est en mesure d’apporter la preuve contraire, notamment par un acte notarié ou un jugement.
Les eaux de pluie en provenance d’une toiture peuvent également s’écouler sur la voie publique. Mais de nombreuses mairies exigent la séparation des eaux pluviales des eaux ménagères, ce qui revient à interdire le rejet des eaux pluviales à l’extérieur des propriétés privées.
Une fois les eaux de pluie tombées sur votre terrain, vous pouvez les laisser s’écouler vers le fonds voisin selon la pente naturelle. Cette règle est valable pour toutes les eaux dont l’écoulement est le résultat naturel de la configuration des lieux (article 640 du Code civil).
En revanche, quelle que soit la situation des terrains (ville ou campagne), il ne peut s’agir :
Il s’agit là encore d’uneservitude légale qui s’impose à l’ensemble des propriétaires , sans que leur accord soit requis.
Le propriétaire du terrain en contrebas doit, de fait, supporter la servitude, et ne peut exiger le paiement d’une indemnité, quand bien même il subirait une inondation, un ensablement ou un éboulement.
Interdiction lui est également faite d’édifier des obstacles, comme un barrage qui empêcherait l’écoulement, ou d’installer une dérivation qui ferait refluer les eaux vers le terrain supérieur.
Le propriétaire qui enfreindrait ces règles pourrait voirsa responsabilité engagée et être condamné au paiement de dommages et intérêts .
Libre à chacun toutefois de réaliser des aménagements dans sa propriété , sous réserve que les ouvrages respectent la servitude. Vous pouvez, par exemple, clôturer votre terrain si les ouvertures que vous créez sont suffisantes pour permettre la circulation des eaux.
Vous pouvez également récupérer dans une citerne les eaux qui s’écoulent sur votre propriété (article 641 du Code civil). En effet, « tout propriétaire a le droit de disposer et d’user des eaux pluviales qui tombent sur son fond (arrêté du 21 août 2008).
Ces dépenses, liées à la récupération d’eaux peuventfaire l’objet d’un crédit d’impôt sur le revenu de 15 % .
Pour une même résidence principale, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut dépasser, pour la période du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2015 :
Le propriétaire d’un terrain qui subit une nuisance dispose d’un éventail de recours … La première démarche consiste à prendre contact avec son voisin pour l’inviter à faire cesser le trouble.
Faute d’accord, adressez-lui un courrier (recommandé avec avis de réception) en privilégiant toujours la conciliation.
En cas d’échec, vous pouvez agir en justice. C’est le tribunal d’instance du lieu de situation du terrain qui est compétent. Il fixera le montant de l’indemnité en cas d’aggravation de la servitude, ou des dommages et intérêts si l’un des propriétaires méconnaît ses obligations.

drainage eau pluviale

A privacy reminder from YouTube, a Google company

Drainer autour d’une maison – Comment procéder?

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
The interactive transcript could not be loaded.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Howto & Style

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Cette vidéo va vous expliquer pourquoi et comment drainer votre maison.

drainage eau pluviale

Écoutez aussi
RTL2
Fun Radio
Se connecter
Créer un compte
L’heure du crime
Jacques Pradel

Les Nocturnes

La page de l’émission

Les Grosses Têtes

La page de l’émission

À la Bonne Heure !

La page de l’émission

La radio

En direct
Replay
Grille
Fréquences
Assister aux émissions
Participer aux émissions
Quel est ce titre ?

Nos services

Codes promo
Emplois et formations
Immobilier
Aide à domicile
Hippisme
Jeux
Astrologie
Rencontres
Shopping
Billetterie

Le Club RTL

Mon compte
Ma timeline
Newsletters
Jeux & privilèges

Réseaux Sociaux

Facebook

Twitter

Google+

Instagram

5 min de lecture
Consommation

Eaux de pluie : les obligations des particuliers

Consommation
Conso pratique
Pratique
Flash Actu

01H17
Un surveillant de prison agressé par 3 ex-détenus

01H09
Kate a enterré la vie de jeune fille de sa soeur

00H30
Arnold Turboust, bien dans sa peau

Tous les flashs Actu
Pour acheter moins cher, comparez !
Commercial senior quincaillerie h/f

Assister aux émissions
Participer aux émissions
Nous contacter
Nous rejoindre
Fréquences
Newsletters

Mentions légales
Annonceurs
Présidentielle 2017
Codes promo Planet Sports
Codes promo Prozis

Eaux de pluie : les obligations des particuliers
Eaux de pluie : les obligations des particuliers
FICHE PRATIQUE – L’écoulement des eaux de pluie est soumis à une réglementation et à des servitudes qu’il faut connaître pour éviter notamment des soucis de voisinage.

http://www.rtl.fr/actu/conso/eaux-de-pluie-obligation-des-particuliers-7770926423

https://media.rtl.fr/cache/9TYg8w7EJp0f1jug3jtQ2w/330v220-2/online/image/2014/0609/7772497573_eaux-de-pluie-les-obligations-des-particuliers.jpg

Par définition, les eaux pluviales sont les eaux de pluie proprement dites mais aussi les eaux provenant de la fonte de la neige, de la grêle ou de la glace tombant ou se formant naturellement sur une propriété. Les eaux d’infiltration font également partie des eaux pluviales.
L’article 641 du code civil donne le droit à tout propriétaire  » d’user et de disposer  » des eaux de pluie tombant dans son jardin.Il est donc possible de récupérer les eaux dans des citernes, réservoirs ou autres collecteurs et de les utiliser pour son usage personnel(arroser le jardin, abreuver les animaux, laver la voiture), mais ces eaux peuvent aussi librement s’écouler chez le voisin. En effet, une fois que les eaux de pluie sont tombées sur un terrain, il est normal qu’elles coulent vers le fonds voisin selon la pente naturelle du terrain. Le propriétaire du terrain situé en contrebas (appelé fonds inférieur) doit s‘accommoder de l’écoulement provenant du terrain situé plus haut (appelé fonds supérieur), comme s’il s’agissait d’eaux ordinaires de ruissellement. Du moment que l’écoulement résulte de la configuration naturelle du relief et que le propriétaire du fonds supérieur ne fait rien pour l’aggraver,le voisin en contrebas ne peut pas s’opposer à recevoir ces eaux(article 640 du code civil).
Les travaux qui produiraient une aggravation de la situation de celui qui subit cette servitude d’écoulement naturel sont interdits (art. 640 alinéa 3, art. 641 alinéa 2). On entend par  » aggravation  » une intervention humaine sur la topographie du terrain avec pour conséquence une modification du sens d’écoulement des eaux pluviales ou encore un renfort de cet écoulement en détournant d’autres flux de leur direction. Donc, vous n’avez pas le droit de construire un muret en guise de clôture interdisant l’évacuation de l’eau, tout comme vous n’êtes pas autorisé à concentrer cet écoulement en un point, créant ainsi un torrent dévastateur chez votre voisin. Le propriétaire du fonds supérieur ne peut pas non plus installer en direction du fonds inférieur une canalisation servant à la fois à l’écoulement des eaux de pluie et au déversement d’eaux usées. Si vous perturbez ainsi l’écoulement naturel des eaux, vous pouvez être condamné à remettre les lieux dans leur état initial(ce qui revient par exemple à enlever votre canalisation) et vous risquez aussi de devoir verser des indemnités compensatoires à votre voisin victime.
Le code civil interdit de polluer le terrain du voisin avec des eaux de ménage , encore plus de déverser des eaux fétides ou insalubres. Par exemple, un propriétaire qui entrepose des fûts d’huile de vidange sur son terrain, polluant ainsi les eaux de pluie, peut être condamné à payer une indemnité au propriétaire du fonds en contrebas. Dans une telle situation, il serait préférable d’obtenir du juge d’instance l’enlèvement de ces fûts, le code civil ne prévoyant qu’une indemnité.
Si votre maison est construite au milieu du terrain, vous pouvez laisser l’eau tombant sur le toit goutter sur le sol sans autre précaution. Le voisin ne peut protester si, ensuite, l’eau s’écoule naturellement sur le sol chez lui. Si votre maison est mitoyenne d’une route et que la pente du toit conduit l’eau vers la route, il n’y pas de contestation possible. Si votre maison est construite en bordure de la propriété voisine, vous ne pouvez pas laisser l’eau tombant de votre toit inonder son terrain. Vous êtes tenu de la capter au moyen de gouttières pour la guider dans votre jardin. Dans ce cas, il s’agit d’une servitude d’égout de toits et l’utilisation de gouttières devient obligatoire.
Conformément à l’article 681 du code civil, tout propriétaire d’une construction (maison, garage, hangar…) doit faire en sorte que l’eau de pluie ruisselant sur son toit s’évacue dans son jardin ou sur la voie publique. En outre, le toit de votre maison et les gouttières doivent être construits de manière à ce que les eaux de pluie qui y tombent s’écoulent d’abord sur votre terrain et non chez le voisin. Donc, votre toit et les gouttières ne doivent pas se prolonger chez votre voisin, sinon ce dernier pourrait vous obliger à modifier votre toiture.Cependant, il n’est pas impossible qu’une servitude de surplomb se mette en place, obligeant le voisin à supporter votre gouttière.Une servitude de surplomb peut s’établir de trois façons : -Par acte écrit sous seing privé ou devant notaire :les deux voisins peuvent convenir que la gouttière déborde. Cet acte doit répondre à un certain nombre   d’exigences. En particulier, il doit donner la description de la toiture concernée et sa situation au regard du fonds servant. Et en cas de servitude réciproque, le document devra indiquer la provenance des eaux bénéficiant au fonds inférieur de même que la manière dont elles y sont reçues. À défaut de titre constitutif de la servitude et de tout commencement de preuve par écrit, ni les actes du propriétaire du fonds ni les énonciations d’un constat d’huissier ne seraient de nature à constituer un aveu implicite. -Par prescription trentenaire :la servitude ne disparaît que si l’état de non-construction de votre maison a duré pendant trente ans. Pour que votre voisin puisse invoquer une servitude, il faudrait d’une part qu’il ne se soit pas écoulé trente ans entre la démolition et la reconstruction et, d’autre part, que le nouvel écoulement ne crée pas une aggravation de la situation de votre fonds. Dans ce dernier cas, il vous faudra justifier d’un préjudice et le voisin ne pourra être condamné qu’à mettre fin à l’aggravation de la servitude ainsi que, le cas échéant, à vous verser des dommages-intérêts. -Par destination du père de famille :lorsqu’en vue d’une succession, un propriétaire peut diviser son terrain en plusieurs lots faisant passer les limites sans tenir compte des débordements de gouttières. Selon les articles 692 et 693 du code civil, plusieurs conditions sont exigées. Il convient tout d’abord que les deux fonds voisins, appartenant à deux propriétaires différents au moment où on les considère, aient été antérieurement la propriété d’un seul. Il faut ensuite que cet unique propriétaire ait réalisé un aménagement permanent de son héritage constitutif d’un état apparent de servitude d’un fonds au service de l’autre et que ces apparences aient existé au moment où est intervenue la division des fonds en question. Lorsque la servitude est acquise et certaine, le fonds servant doit en supporter les conséquences. Son propriétaire ne pourrait entreprendre des travaux destinés à faire obstacle à son exercice ni réclamer des dommages-intérêts à raison du préjudice que lui causerait l’égout des toits du fonds dominant. Si vous optez pour une gouttière, sachez que de nombreuses mairies préconisent de séparer les eaux pluviales des eaux ménagères. Dans ce cas, le maire interdit le rejet d’eaux pluviales sur la voie publique. Cette interdiction peut être inscrite dans le plan local d’urbanisme ou dans le règlement du service d’assainissement. Cette séparation permet de n’avoir à traiter que les eaux usées.
Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.
Connectez-vous
Inscrivez-vous
Gare aux dépenses impulsives et qui vous serviront à compenser vos insatisfactions et qui n’auront pas d’utilité concrète. Cela concerne surtout les natifs du 3e décan. Cela dit, il n’est pas…

drainage eau pluviale

Editer l’article

Administration

Connexion

Créer mon blog

C’est une des rares tâches de travail à réaliser par nos propres moyens.Les étapes à suivre sont simples, mais demande pas mal de temps, le tout sans aide mécanique. DRAINAGE PERIFERIQUE:- Placer une bande de géotextile tout autour de la maison.- Déposer du gravier au fond du géotextile en respectant la pente.- Poser le drain sur le gravier et refermer le géotextile.- Vérifier et régler la pente du drain.- Recouvrir le tout de gravier pour sécuriser le drain.-Si possible, recouvrir d’une seconde couche de géotextile avant enfouissement.En même temps , il faut réaliser le raccord entre les gouttières et le regard principal. CANALISATIONS EXTERIEURES:- Emmancher les tubes et coudes PVC. Couper aux bonnes longueurs.- Régler les pentes (je suis ente 2 et 3%)- Maçonner un regard intermédiaire et des plots de soutient pour les tubes.- Percer les regards, insérer les tubes et colmater avec du ciment presque pure.- S’assurer d’une bonne fixation avant de recouvrir.Suivez les étapes en photo!A suivre…
« MPI
Notre jardin »
Ce Blog a pour but de suivre pas à pas une construction par Maison Batigère.
Publié le

8 mars 2009

par Petrus
Publié dans
Drainage

c’est normal que les tuyaux de drainage sont mis avec les trous vers le bas????aparement ça se fait en epandage , en drainage se met vers le haut

denis lefort

30/03/2010 22:51

je suis daccord il ne faut pas mettre les eaux fluvial dans le meme epandage !(le service des eau ne veut pas ) il verifie tout !

 

j’ai bien séparé les eaux pluviales des eaux usées.

Les deux réseaux se rejoingnent en bordure de route par un « T » avant par partir dans un seul réseau principal.

Tout est déjà pret jour ou ma commune passe au double réseau.

Bonjour,Je tombe sur votre site. Très intéréssant. Une remarque cependant : il est fortement déconseillé de mélanger eaux de drainage et eaux de ruissellement (DTU). Ces dernières par fortes pluies inondent le drain qui chez vous du reste est plus bas. Soyez très vigilant…Cordialement, PL

bragante+jerome

13/06/2009 11:00

bonjour!Nous allons aussi réaliser nous même le drainage autour de la maison et nous voudrions savoir où vous avez acheté votre gravier de moselle ( et à quel prix? ) et combien de tonnes il vous a fallu … Nous devons faire cela la semaine prochaine, alors j’espère que vs aurez ce message pour nous aider … vous m’aviez laissé votre portable mais je ne trouve plus le mail initial…Merci pour vos réponsesJérôme B.
Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés.