drainage terrain argileux

Drainage en terrain argileux
Ce sujet comporte 17 messages et a été affiché 18.622 fois

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
Messages :Env. 90
Dept :Savoie
Ancienneté :+ de 5 ans
Bonjour,

j’ai réalisé le drainage autour de mon sous-sol il y a quelques mois. J’ai réalisé au pied de la dalle du sous sol une goulotte en béton avec une pente d’1 cm par mère sur laquelle j’ai placé une géotextile, mon drain à mon plat recouvert de gravier 20/40.

Je suis en terrain argileux. N’ayant pas encore remblayé je peux analyser le comportement du drain. Et je me rend compte que les particules d’argile colmate le géotextile, si bien qu’il ne laisse plus passer l’eau et donc finalement le drain ne fait pas son office. L’eau passe à coté.

En y réfléchissant on se dit que forcément à la longue les particules se collent au géotextile et le colmate.

Quel est le remède à cette situation ?

Merci pour votre aide.
Ne vous prenez pas la tête pourvos travaux de VRD… Allez dans la section devis vrd / fosse septique du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu’à 5 devis comparatifs de terrassiers de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les terrassiers, c’est eux qui viennent à vousC’est ici :http://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-61-devis_vrd_fosse_septique.php
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Bonjour

Auriez vous des photos pour expliquer votre problème?
Pourquoi faire moins bien quand on peut faire mieux
Messages :Env. 200
Dept :Haute Vienne
Ancienneté :+ de 5 ans
A ce moment là, pourquoi ne pas mettre de la terre moins argileuse a proximité des drains ?
Messages :Env. 2000
De :La Chapelle D’andaine (61)
Ancienneté :+ de 5 ans
Bonjour,

Plusieurs possibilités.

Comme le dit di@bl0, tu peux mettre de la terre moins argileuse le long de ta tranchée.

Autre solution, monter ta tranchée drainante jusqu’au niveau fini. Ainsi, l’eau remontera toujours et atteindra le drain.
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Greg6153 a écrit: Bonjour,

Plusieurs possibilités.

Comme le dit di@bl0, tu peux mettre de la terre moins argileuse le long de ta tranchée.

Citation:
Autre solution, monter ta tranchée drainante jusqu’au niveau fini. Ainsi, l’eau remontera toujours et atteindra le drain.

Salut Greg Ha oui?? quel sera l’utilité du drain si le pied de fondation est dans l’eau??
Messages :Env. 2000
De :La Chapelle D’andaine (61)
Ancienneté :+ de 5 ans
panda24 a écrit:
Greg6153 a écrit: Bonjour,

Plusieurs possibilités.

Comme le dit di@bl0, tu peux mettre de la terre moins argileuse le long de ta tranchée.

Citation:
Autre solution, monter ta tranchée drainante jusqu’au niveau fini. Ainsi, l’eau remontera toujours et atteindra le drain.

Salut Greg Ha oui?? quel sera l’utilité du drain si le pied de fondation est dans l’eau??

Non, le drain reste la ou il est. C’est la tranchée qui monte jusqu’en haut. L’eau, si elle ne peut pas passer par le bas montera jusqu’à traverser le géotextile, puis descendre au drain.
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Donc le drain ne se retrouve plus en pied de fondation sur un sous sol ??
Pourquoi faire moins bien quand on peut faire mieux
Messages :Env. 70
Dept :Charente Maritime
Ancienneté :+ de 5 ans
Il faut recouvrir de cailloux de gros calibre et surtout pas avec la terre argileuse
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
Je pense qu’il est préférable que seb232 réapparaisse pour nous donner plus d’explication
Pourquoi faire moins bien quand on peut faire mieux
Messages :Env. 90
Dept :Savoie
Ancienneté :+ de 5 ans
Bonjour,

j’ai entouré le drain de galets 20/40, et entouré le tout pas un géotextile, et ensuite j’ai remis des galets. En cas de grosses pluie, étant donné que le terrain est argileux, j’ai des suintements d’eau par endroit, la ou l’eau à pu se frayer un chemin.

Cette eau se charge en particules qui se déposent sur le géotextile, qui en jouant sont role de filtre se colmate à ces endroits, et donc finalement l’eau fait le tour du drain pour trouver un autre chemin.

Je cherche donc une solution pour éviter ce colmatage. Je me demande en fait si le géotextile ne fait pas plus de mal que de bien, et si finalement je n’en mettait pas l’eau pourrait aller jusqu’au drain sans barrière. Dans ce cas je prends peut être le risque que ce soit le drain qui se colmate ?
Messages :Env. 2000
De :La Chapelle D’andaine (61)
Ancienneté :+ de 5 ans
seb232 a écrit: Bonjour,

j’ai entouré le drain de galets 20/40, et entouré le tout pas un géotextile, et ensuite j’ai remis des galets. En cas de grosses pluie, étant donné que le terrain est argileux, j’ai des suintements d’eau par endroit, la ou l’eau à pu se frayer un chemin.

Cette eau se charge en particules qui se déposent sur le géotextile, qui en jouant sont role de filtre se colmate à ces endroits, et donc finalement l’eau fait le tour du drain pour trouver un autre chemin.

Je cherche donc une solution pour éviter ce colmatage. Je me demande en fait si le géotextile ne fait pas plus de mal que de bien, et si finalement je n’en mettait pas l’eau pourrait aller jusqu’au drain sans barrière. Dans ce cas je prends peut être le risque que ce soit le drain qui se colmate ?

Bonjour,

Ne pas mettre le géotextile, c’est laisser entrer les fines dans les galets, et venir boucher le drain, et là tout est à refaire au bout de quelques années.

Le mieux est de modifier la nature de la terre le long de la tranchée drainante, et de monter la tranchée drainante jusqu’au niveau fini.
Messages :Env. 50
Dept :Gironde
Ancienneté :+ de 5 ans
Bonjour à tous!

Nous sommes aussi en terrain argilo-calcaire (une partie du drain est même entourée uniquement de roche)

.

Etant en pente nous faisons un drain à distance de la maison pour recueillir les eaux de ruissellement.

Le terrassier a mis le drain avec des gros cailloux autour sans géotextile. Sachant que normalement il y a du géotextile, nous lui avons demandé pourquoi il n’en mettait pas. Il nous a justement dit qu’à force le géotextile se colmate avec l’argile et ne draine plus et donc il préfère ne rien mettre.

Le drain est connecté aux recueils des eaux pluviales.

Même si ce n’est pas conforme au DTU je trouve son raisonnement logique, qu’en pensez-vous?

Des fines particules passant au travers des cailloux peuvent boucher un drain? Ne sont-elles pas censées partir avec l’écoulement des eaux?

Apres on se disait que l’on pourrait mettre un regard à une extrémité pour éventuellement nettoyer si besoin?!

Merci d’avance de vos remarques constructives!
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
liline33 a écrit: Bonjour à tous!

Nous sommes aussi en terrain argilo-calcaire (une partie du drain est même entourée uniquement de roche)

.

Etant en pente nous faisons un drain à distance de la maison pour recueillir les eaux de ruissellement.

Le terrassier a mis le drain avec des gros cailloux autour sans géotextile. Sachant que normalement il y a du géotextile, nous lui avons demandé pourquoi il n’en mettait pas. Il nous a justement dit qu’à force le géotextile se colmate avec l’argile et ne draine plus et donc il préfère ne rien mettre.

Le drain est connecté aux recueils des eaux pluviales.

Même si ce n’est pas conforme au DTU je trouve son raisonnement logique, qu’en pensez-vous?

Des fines particules passant au travers des cailloux peuvent boucher un drain? Ne sont-elles pas censées partir avec l’écoulement des eaux?

Apres on se disait que l’on pourrait mettre un regard à une extrémité pour éventuellement nettoyer si besoin?!

Merci d’avance de vos remarques constructives!

Oui ben alors là je pense que d’ici quelques temps votre » » terrassier «  » je le mets volontairement entre parenthèse va revenir faire le boulot

Vous notifiez gros cailloux et déjà ce terme me fais peur

Je ne suis pas voyant mais je vois du calcaire en type d’agrégat pourquoi pas du drain jaune agricole en guise de bougie sur le gâteau

Il y en a qui fonctionne comme cela encore comme à l’ère néolithique

« Des fines particules passant au travers des cailloux peuvent boucher un drain? » ==> vous avez donné la réponse vous même

Pour info

http://www.forumconstruire.com/construire/topic-19234_start-615.php#2909413

Messages :Env. 50
Dept :Gironde
Ancienneté :+ de 5 ans
Bonjour Panda!

Au niveau du granulat utilisé ce n’est pas du calcaire. Et en effet le « professionnel » venu chez nous commence à être agé c’est peut être pour ça! Je plaisante!!

Apres j’ai fait un test sur un géotextile vieux qui était sous un chemin d’accès et sali par de l’argile. En effet la pénétration de l’eau est très ralentie mais ça finit par passer quand même. Apres il me semble avoir lu que les particules d’argiles étaient très fines et passaient « la barrière » du géotextile malgré tout. Le principal c’est que le plus grosses ne passent pas pour tout boucher.

C’est compliqué de trouver une personne qui fait entièrement tout dans les règles de l’art aujourd’hui!
Messages :Env. 2000
Dept :Dordogne
Ancienneté :+ de 6 ans
liline33 a écrit: Bonjour Panda!

Au niveau du granulat utilisé ce n’est pas du calcaire. Et en effet le « professionnel » venu chez nous commence à être agé c’est peut être pour ça! Je plaisante!!

Apres j’ai fait un test sur un géotextile vieux qui était sous un chemin d’accès et sali par de l’argile. En effet la pénétration de l’eau est très ralentie mais ça finit par passer quand même. Apres il me semble avoir lu que les particules d’argiles étaient très fines et passaient « la barrière » du géotextile malgré tout. Le principal c’est que le plus grosses ne passent pas pour tout boucher.

C’est compliqué de trouver une personne qui fait entièrement tout dans les règles de l’art aujourd’hui!

Je ne le vous fait pas dire !

Ceci dit le fait de coupler des cheminées de drainage permet de palier à certain problèmes
En cache depuis le samedi 25 mars 2017 à 12h34

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse

ForumConstruire.com c’est quoi ?
ForumConstruire.com est un site sur lequel les membres échangent leurs expériences personnelles concernant la construction de leur maison, et cedepuis 2004. Grâce aux 320 359 membres et aux 4 336 345 messages postés, vous trouverez forcement des réponses à vos questions sur l’administratif, la construction, le bricolage, la décoration, le jardinage …
Sites partenaires :
voir nos partenaires
Contacts|Signaler un contenu illicite|
Mentions légales|Baromètre|CGU|Presse|Publicité, annonceurs
ForumConstruire.com © 2004 – 2017 ForumConstruire SARL |

0.176

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de services tiers pouvant installer des cookies J’accepteEn savoir plus
«  Trottoir périphérique / géomembrane terrain argileux  »
Discussion lancée par- 8 réponses
«  Drainage ou pas drainage??  »
Discussion lancée par- 9 réponses
«  Avis drainage rehabilitation terrain argileux  »
Discussion lancée par- 3 réponses
«  Capacité de mon terrain à absorber l’eau, puit perdu  »
Discussion lancée par- 22 réponses
«  Installation spécifique d’un drainage dans sol argileux?  »
Discussion lancée par- 2 réponses
«  Drainage périphérique et cuve de rétention  »
Discussion lancée par Ben74500 – 6 réponses
«  Asainisement et raccordement toute a l egout  »
Discussion lancée par soprababa59 – 3 réponses
Devis VRD
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et …
Guide viabilisation et raccordements
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

drainage terrain argileux

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Les traitements
Agir au quotidien
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les astuces
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Trouver un pro
Tous les experts
Trouvez un pro près de chez vous

Chercher

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cet article.
Nous avons les réponses à vos questions !
Un guide clair et complet de 105 pages rédigé par nos experts.
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Vos questions sontentre de bonnes mains
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
On distingue
deux types dedrainagequi permettent de lutter contre
l’humidité due auxremontées capillairesou aux
infiltrations d’eaudues
à lapression hydrostatique  :
ledrainage du terrain
et ledrainage de
la maison
par l’intérieur.
Cependant,
chaque problème d’humidité doit être diagnostiqué par un
professionnelqui pourra, selon la cause du désordre, vous
proposer le traitement adapté.
Ne
commencez aucun traitement sans l’avis d’un expert en humidité !
Il en va de la santé et de la longévité de votre maison.
Le drainage
d’un terrain permet d’éviter les remontées capillaires
ou encore les infiltrations d’eau
par pression
hydrostatique au
niveau des fondations. Il est particulièrement utilisé pour
les terrains en pente, les sols argileux ou limoneux, plus sujets à
retenir l’eau.
Le drainage
du terrainpermet de laisser respirer les murs et d’évacuer
l’eau vers le réseau public des eaux pluviales . Il assainit
ainsi votre sous-sol et garantit la stabilité de vos fondations qui
peuvent être fragilisées par les infiltrations d’eau.
Bon
à savoir  : si vous ne disposez pas d’un réseau de
récupération d’eaux pluviales à proximité de votre maison, il
est possible de créer unpuisardsur votre terrain pour
récupérer l’eau à évacuer.
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
Le principe
du drainage d’un terrain est le suivant :
Unenduit
anti humiditédoit au préalable est posé sur les murs des
fondations pour éviter toute infiltration latérale.
La partie
enterrée des murs doit également être doublée de parpaing creux
afin de permettre à l’air de circuler et d’aérer la maçonnerie.
Le drainage
d’un terrain peut, s’il est mal entrepris, être dangereux pour
la stabilité de votre maison. Il est donc fortement déconseillé de
vous lancer dans ce projet seul.
Faites
appel à un pro qui, après diagnostic, pourra effectuer la mise en
œuvre du drainage en toute sécurité.
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
plombier chauffagiste rge toutes énergies | lyon
|elyotherm.fr
installation,dépannage,toutchauffage,vmc,isolation
|de châteauvillain jc leblancs.a.s. energie@
Décrivez votre demande en quelques clics.
Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.
Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu’il vous faut.
Merci de préciser votre code postal.
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Vos questions sont entre de bonnes mains

drainage terrain argileux

Vous n’avez pas encore de compte ? Créez un compte
Avant d’amender votre sol, demandez-vous s’il ne serait pas plus facile de faire pousser des plantes et des arbres qui aiment ce genre de sols.Ce serait le plus pratique et le moins fatigant ! Certes, cela limitera la variété de votre jardin ou de vos platebandes, mais vous serez certain(e) que ça pousserait. Renseignez-vous, il y a beaucoup de végétaux sympathiques qui poussent en milieu argileux. Beaucoup de plantes n’aiment pas les sols argileux, même si vous les amendez, elles trouveront qu’il y a toujours trop d’argile [1] . Si vous vous entêtez à choisir des plantes qui aiment les sols secs ou acides, vous allez au-devant de grandes désillusions !

Mesurez le pH de votre sol.La première étape lorsqu’on décide d’amender un sol est d’en mesurer le pH. Il y a plusieurs façons de faire : vous vous fabriquez des bandelettes de pH ou vous achetez des kits tout prêts dans le commerce. Si vous êtes paysan et que vous travaillez à grande échelle, sachez qu’il y a des services de géologie-pédologie et d’agronomie (dans la plupart des pays) qui tient à jour des cartes des sols, avec leurs pH entre autres.

Achetez un kit d’analyse de sol. Selon les pays, ils sont disponibles dans des laboratoires, dans des jardineries… De toute façon, lisez bien les instructions sur le paquet pour avoir des résultats fiables. Aux États-Unis, il existe des laboratoires (« state laboratories ») qui peuvent faire vos analyses. Évitez le printemps qui est la saison « haute » en nombre de demandes ! Non seulement on vous détaillera la composition de votre sol, son pH, mais on vous indiquera avec quoi l’amender pour obtenir un terrain fertile.
Le pH est une échelle qui mesure l’acidité, la neutralité ou au contraire la basicité d’un milieu (liquide ou solide). Cette échelle va de 0 à 14, 0 étant le très acide, 7 étant neutre et 14 étant le très basique [2] .

Testez le pH de votre eau.Si votre eau est très calcaire et que vous arrosez vos plantes avec, vos efforts pour amender votre sol pourraient bien être réduits à néant. Il vous faut aussi connaitre le pH de votre eau. En fonction de ces deux pH (sol + eau), vous serez mieux à même de savoir quoi planter.

Si votre eau est calcaire, elle est dite « dure ». Une eau dure s’explique par ses conditions de gisement. Elle n’attaque pas les tuyaux, mais elle les bouche. Une eau dont le pH est inférieur à 7 est dite « douce ». On en obtient en supprimant le calcium et le magnésium contenus dans l’eau
Il ne sert de rien d’amender votre sol si votre eau est « dure », il faut donc la filtrer, la rendre plus « douce », elle doit être le plus neutre possible. Ainsi, quand vous arroserez, vous ne modifierez pas vos sols. Cependant, c’est un procédé qui risque de vous couter cher sur le long terme, surtout si vous arrosez beaucoup.

Faites un test de percolation de votre sol [3] .Ce genre de test permet de déterminer la vitesse de …percolation, c’est-à-dire d’évacuation de l’eau. Creusez un trou rond de 60 cm de profondeur sur 30 cm de diamètre. Remplissez-le d’eau et attendez qu’il se vide complètement. Remplissez une seconde fois et regardez en combien de temps il se vide à nouveau entièrement.

Si le drainage se fait en moins de12 heures, vous avez un sol bien drainé et vous pouvez planter tranquillement ce que vous voulez.
Si le drainage se fait entre 12 et 24 heures, vous ne pourrez faire pousser que des plantes qui aiment les sols lourds ou argileux.
Si le drainage se fait en plus de 24 heures, l’éventail des plantes est très réduit, vous pouvez planter des arbres comme le sapin baumier ou l’érable rouge qui supportent même les inondations [4] .

Retournez la zone que vous allez planter sur au moins 15 cm de profondeur ou encore mieux 20 cm.Retournez une zone plus grande (en surface) que prévu afin que les systèmes radiculaires de vos plantes puissent se développer sans contrainte.

Si vous n’avez pas de motoculteur, vous pouvez utiliser une grelinette pour desserrer et aérer votre sol. L’avantage de cette dernière est qu’elle ne perturbe pas trop la structure du sol en préservant l’essentiel des micro-organismes qui s’y trouvent. Aérer le sol n’est pas le labourer ! En effet, avec une grelinette, il peut rester des morceaux d’argile compactée.

Ne travaillez pas un sol argileux quand il est détrempé.Attendez une période de sècheresse. Une argile humide est très compacte, ce qui la rend difficile, voire impossible à travailler. Gardez ce fait en mémoire quand bien même vous seriez très nombreux !
Préparez-vous à amender une surface plus grande que ce dont vous avez réellement besoin.Commencez par délimiter la zone que vous voulez transformer. En fait, si vous amendez une surface trop petite, vos plantes vont s’y plaire, mais les racines, elles, vont finir par s’étendre et atteindre rapidement l’argile environnante. Autant vous dire que leur croissance, jusque-là fulgurante, va être interrompue très rapidement.
Ajustez le pH.La nature et l’ampleur de l’amendement de votre sol vont dépendre de vos tests de pH. Les sols argileux sont de toute façon alcalins, ce qui signifie que vous devrez fairebaisserle pH. Il y a plusieurs façons de faire. On peut ajouter au sol du sable de construction, du gypse, du fumier composté, du terreau ou toutes autres matières organiques.

Le sable et le gypse permettent un meilleur drainage et une meilleure aération du sol. Ils font disparaitre le côté compact de l’argile.
La matière organique (terreau) présente de nombreux avantages : elle apporte aux plantes les nutriments essentiels à leur croissance et permet la constitution d’un humus durable, car elle contient quantité de bactéries, symbole de fertilité des bonnes terres. De plus, le terreau abaisse le pH du sol, l’acidifie [5] .
Commencez par un mélange égal de sable grossier et de matière organique. Certes, vous allez étendre ce mélange sur une surface, mais il faut penser ici en termes de volume. Un mètre cube de matériau, cela fait une couche de 4 cm d’épaisseur sur 25 mètres carrés (25 x 0,04 = 1) !

Commencez par répandre un mètre cube de matière organique sur une zone de 3 m x 3 m.On commence toujours avec la matière organique. Après l’avoir intégrée au sol, la matière commence à se décomposer et devient vite invisible, ce n’est pas pour autant qu’elle ne fait pas son œuvre !
Répandez un mètre cube de sable de construction sur cette même zone.Retournez soigneusement le sable, la matière organique et l’argile à l’aide d’un motoculteur (ou assimilé). Si vous n’en avez pas, vous pouvez en louer un pour pas cher dans un magasin de location d’outils.

Si vous ne pouvez avoir de sable de construction, remplacez soit par du sable vert (de son vrai nom : sable glauconieux) ou par du gypse. C’est plus cher, mais ils ont le même effet que le sable puisqu’ils disloquent l’argile, la rendant plus perméable et plus aérée.
Le gypse est reconnu pour être particulièrement efficace pour les sols à forte teneur en sel [6] .

Surveillez régulièrement le pH de vos sols.Surveillez étroitement les changements de pH. Beaucoup de plantes ne supportent pas les changements brusques de pH ou plus largement, des conditions du sol. Donc, avant de planter, vérifiez que le ph de votre sol est stable.
Augmentez l’acidité de votre sol, si besoin.L’argile est le plus souvent très basique [7] . C’est pourquoi vous devez tout faire pour rendre ce sol plus neutre en l’acidifiant. On peut ainsi y apporter :

un engrais à base d’ammoniac
du soufre ou du sulfate de fer
de la farine de graines de coton, de la mousse de sphaigne ou d’autres composts

N’installez pas de système d’arrosage automatique.Les sols argileux retiennent déjà naturellement l’humidité, aussi un système d’arrosage automatique ne ferait qu’aggraver les choses en faisant pourrir les racines de vos plantes. Laissez tomber les asperseurs, économisez votre argent ! Observez vos plantes et voyez quand elles ont besoin d’eau.
Les cookies permettent d’améliorer wikiHow. En continuant la navigation, vous acceptez notrepolitique sur les cookies .

Accueil
À propos de wikiHow
Terms-of-Use
RSS
Plan du site
Connexion

Les documents sont partagés souslicence Creative Commons. .
Les sols argileux sont très compacts et imperméables et ils posent de réels problèmes de drainage. L’eau stagne et vos plantations pourrissent. Ce genre de sols est très répandu à la surface du globe et on ne peut pas y planter ce que l’on veut. Les particuliers, les jardiniers et les agriculteurs doivent s’adapter. Sachez cependant qu’on peut modifier ou amender de tels sols en y apportant ce qu’il faut afin d’avoir des sols plus riches, plus profonds, plus aptes aux plantations.
Cette page a été consultée 32 883 fois.

drainage terrain argileux

Espace membre

Identifiez-vous
Devenir membre
S’inscrire à la newsletter

Mon panier
Mon panier est vide

article pour €
Commander

Dans tout le site

Dans tout le site
Conseils pratiques
Agenda du bricoleur
Forum
Boutique
Plan
Je veux…
Réalisations des lecteurs

Accueil >

Conseils pratiques
>

Jardin – VRD – Assainissement >

Drainer un terrain humide

Tranchée ou canalisation

Ces deux sortes de drainages peuvent être réalisés autour d’une maison. La tranchée drainante se réalise au pied de la construction (jamais au-dessous du niveau
de fondations) et le mur doit être enduit d’un revêtement étanche. La canalisation drainante (notre exemple) est éloignée de la maçonnerie et peut descendre plus profond.

Acheter le magazine

S’abonner à Système D

Aménagements extérieurs : terrasse, piscine, barbecue, jeu
Les constructions et la végétation souffrent vite d’un sol gorgé d’eau. Une seule solution évacue cette humidité : le drainage. Un exemple d’assainissement efficace à la maison comme au jardin…
Sources souterraines, pentes, nappe phréatique affleurante, sous-sol non perméable… les raisons qui font que l’eau s’accumule peuvent être multiples et même se conjuguer.
Sur ce chantier, l’humidité est due à une légère pente du jardin en direction de la maison. Malgré un trottoir de 50 cm de large, l’eau s’infiltre sous le mur et transforme les abords en bourbier. La solution du drain s’impose pour canaliser les eaux de ruissellement vers un puits perdu. Une opération qu’il est opportun de réaliser avant le printemps afin que la végétation ait le temps de se remettre avant les beaux jours. À condition, bien sûr, que la terre ne soit pas gelée en profondeur !
Le terrassement peut se faire manuellement. Mais pour une tranchée de  10 m sur 60 cm de profondeur et 30 cm de large, il faut compter près de 2,5 m3 de terre à déplacer (foisonnement compris). Dans une terre dure, la tache est vite épuisante. La location d’une minipelle facilite le travail et fait gagner un temps précieux. Pour la rentabiliser, d’autres travaux de terrassement ont intérêt à être prévus dans la foulée. Par exemple, la plantation d’une haie et d’arbres fruitiers ou le décaissement d’une allée.
 
En principe, la minipelle est livrée avec deux godets, l’un large de 1 m environ et l’autre de 40 cm, donc suffisant pour une tranchée de ce type. La terre excavée est stockée le long de la fouille pour n’avoir plus qu’à la repousser au moment de remblayer. Pour assainir un bâtiment, veillez à régler le fond de fouille au-dessous du pied du mur, et au minimum sous le niveau du sol intérieur.
 
Ici, la tranchée est creusée au ras du trottoir, c’est-à-dire à 50 cm du mur. Autre­ment, creusez à 20 ou 30 cm du pied du mur pour éloigner l’eau de la maçonnerie (voir encadré). L’ensemble du drain mesurant environ 40 cm de hauteur, la profondeur est prévue en fonction de la finition. Si vous désirez replanter des végétaux, choisissez des plantes à racines courtes. Évitez les arbustes dont les racines envahiraient le drain au risque de l’obstruer. Sinon, prévoyez une excavation d’au moins 60 cm de profondeur.
Le drain est constitué de graviers ronds de 20/40 mm, au milieu desquels est noyé un tuyau de PVC percé de fentes dirigées vers le bas. Le tout est enveloppé d’un film géotextile pour empêcher la terre de boucher le drain. Sa largeur (2 m) est suffisante pour recouvrir complètement le drain.
1. Malgré un trottoir en béton, le mur de la maison est humide car la pente du jardin est inclinée vers lui. Les plantes sont coupées court pour n’avoir plus que les racines à arracher.
2. La minipelle (munie d’un godet étroit) creuse la tranchée au ras de la dalle. En l’absence d’obstacle, creusez à 20 cm du mur. La tranchée descend à 50 ou 60 cm de profondeur.
3. Le fond de tranchée est vérifié au niveau à bulles, la pente orientée vers le regard. Un film géotextile de 2 m de large est ensuite déroulé, centré sur la fouille.
4. Un lit de gravier de 10 à 15 cm sert de fond de fouille. Lors de la livraison, faites déverser le gravier sur une bâche à proximité, afin d’éviter les pertes et la dispersion.
5. Le drain est réalisé dans un tuyau d’évacuation en PVC de 10 cm de diamètre. À l’aide d’une scie égoïne, pratiquez des fentes tous les 20 cm sur environ un tiers du diamètre.
6. Le tuyau est orienté fentes vers le bas, avec une pente de 2 cm par mètre. Le calage s’effectue avec le gravier. L’extrémité libre est obstruée avec du film  géotextile pour éviter la pénétration de terre.
7. L’autre extrémité du drain est raccordé au regard en béton. Il comporte des opercules qu’il faut casser pour introduire le tuyau. Une fois mis en place, le tuyau est scellé au mortier.
8. Le drain est recouvert de 15 à 20 cm de gravier. replié sur l’ensemble, le film géotextile empêche le colmatage. Remblayez avec 20 cm de terre. Davantage en cas de plantations.
Inscrivez-vous gratuitementpour réagir ou identifiez-vous :
En ce moment :93 utilisateurs actifs
le 03/04/2017 à 21:39 par Piedacoulix
© PGV MAISON 2017 – Tous droits réservés – Systemed.fr est certifié OJD

drainage terrain argileux
Mardi4 avril – St Isidore de Séville
Au Jardin» Fiches» Sol & amendements» Sol
Le printemps s’annonce «  »laborieux » » !!
C’est vrai, un sol trop humide n’est jamais une bonne chose pour nos plantes. C’est pour ça que le drainage est tellement important ! Je viens d’acheter une maison avec un grand jardin et je veux qu’il reste beau pendant l’été. Ces informations sur le drainage sont très utiles.
Journées des plantes rares Manoir de la Garde Jarnioux, région lyonnaise (69640) Dates :08/04/2017 et 09/04/2017
Fête des Jardins Tréveneuc (22410) Dates :Du 8 au 9 avril 2017 de 9h30 à 18h
Foire aux plantes raresPierre-de-Bresse (71270) Dates :08/04/2017 et 09/04/2017
Portes ouvertes aux pépinières Piermant olivet (45160) Dates :09/04/2017
Faut-il arroser ? Envoyé parGigi De Sorel
01:51Taille de formation pêcher paropusoculi
00:36Iris, rien que des iris…. parlafutaie
23:45Bourgeons du concours parrobjac
Un sol trop humide et ce, de manière constante, n’est jamais une bonne chose pour nos plantes excepté pour les quelques unes qui se plaisent dans ces conditions. Le drainage du sol va permettre de remédier au problème et de dégorger la terre ; la culture de la majorité des végétaux sera ainsi possible.
Ledrainagedu sol consiste à le rendre moins lourd, plus perméable à l’eau afin que celle-ci ne stagne pas au niveau des racines.
Le drainage consiste à travailler le sol en profondeur, à faire des apports d’amendements, souvent minéraux afin de le rendre plus léger. L’eau sera ainsi évacuée vers le bas au lieu de stagner en flaques à la surface de la terre.
Les terrains lourds, argileux, ou situés en cuvette, ont tendance à retenir l’eau de manière excessive ; en résulte une terre engorgée qui a tendance à geler plus rapidement en hiver et dans laquelle les végétaux ont du mal à pousser.
L’excédent d’eau stagnante provoque alors une asphyxie des racines mettant les végétaux en péril. Les symptômes sont un jaunissement du feuillage, l’inévitable apparition de maladies et une croissance ralentie voire stoppée. L’apparition de mousses et de moisissures aux pieds des végétaux est un autre signe significatif… Il est grand temps dedrainer!
La méthode la plus simple et engageant le moins de travaux est sans conteste le drainage lors de la plantation. Il suffit de creuser un trou beaucoup plus large et profond que lamotteet d’installer en son fond une épaisse couche (au moins 40 cm) de galets ou de pierres. Celle-ci pourra être complétée par une petite couche de graviers. La terre extraite du trou sera quant à elle mélangée à du sable de granulométrie moyenne afin de la rendre plus légère.
Pour drainer tout le jardin, il va falloir vous lancer dans les grands travaux : creusez des tranchées de 50 cm de profondeur pour 30 de largeur dans le sens de la pente ou légèrement inclinées vers le point d’évacuation choisi, que vous remplirez de graviers et sable. Placez par dessus des tuyaux en PVC perforés qui draineront l’eau vers un cours d’eau ou un puits perdu assez éloigné de la zone à drainer.
Attention pour creuser un puits perdu vous devrez faire appel à un professionnel ou utiliser une pelle mécanique. Le puits devra être profond et vaste. Il sera rempli de caillasses, de gravats, et d’une couche de graviers et de sable.
Beaucoup de travail en perspective mais en échange un jardin assaini et des plantes en pleine santé !
Geste ancestral, perpétué de génération en génération, le labour du sol est de plus en plus controversé. En observant l’opulence de la nature sauvage, force est de constater que les…
Une eau toujours chaude, des massages dynamisants ou relaxants, un espace convivial pour les petits et les grands… Le spa est aujourd’hui comme le sauna domestique un équipement de loisirs qui a…
Depuis une quinzaine d’années, manger des fleurs et des herbes récoltées dans la nature est devenu le credo de quelques grands chefs. La tendance s’accélère depuis quelques années au restaurant…
En hiver, le jardinier peu occupé à tendance à se lancer dans les opérations de taille. Certaines sont bénéfiques, cependant sur quelques végétaux la taille n’est pas conseillée en cette saison….

drainage terrain argileux
Bienvenue,Invité . Merci devous connecterou devous inscrire .
Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur
Sujet: drainer un sol argileux  (Lu 680 fois)

matt

Membre Complet

Messages: 105

Bonjour, Tout d’abord, merci pour la qualité du forum et des échanges qui s’y font. Merci à tous. Grâce à ça, j’ai appris énormément en quelques mois de lecture, et cela me permet de ne pas m’engager dans une rénovation aberrante mais plutot vers une réhabilitation cohérente. Je viens d’acheter une maison dans le Nord (59), limite avec l’Aisne et la Belgique, dans l’Avesnois. La longère n’est pas datée, mais surement des années 1700…L’ancien propriétaire a fait divers travaux : ciment, placo etc… Il a caché la misère et bloqué l’humidité dans le sol et les murs. Je ferai plusieurs sujets car j’ai plusieurs questions. La première question concerne le drainage intérieur et extérieur dans le cas de fondations très peu profondes. Voici un bref descriptif pour comprendre ma question : Le sol est composé de 20 cm de terre végétale, puis de l’argile très claire et compacte dessous. A chaque averse, le jardin s’inonde. En ce qui concerne la maison, les murs extérieurs sont en pierre. Les murs de refend sont en brique.Il y a a priori des sources dans le sol, ou au moins des « veines » d’eau (dehors, quand je creuse plus de 50cm le trou se rempli d’eau, en plein mois de juillet). La cave a toujours les pieds dans l’eau aussi. Je commence par créer une salle de bain dans la maison. Dans la pièce, j’ai enlevé des murs les enduits terre/paille d’époque qui étaient abimés par l’humidité. Puis j’ai enlevé les tomettes posées sur une chape de ciment (donc plus récent que le reste !). Dessous c’est la terre argileuse. Je comptais creuser pour placer un drain (agricole annelé, diamètre 100), 20cm de graviers 60-120mm concassés-lavés, puis une dalle chaux-bille d’argile sur 10cm, une chape de chaux, puis tomettes. Environ 40cm au total. Mais, dès 10cm sous la surface du sol fini, j’arrive aux ‘fondations’. En fait, des cailloux entre 5 et 10cm plus ou moins entassés et peu damés à mon gout. J’ai lu qu’il pouvait être risqué, pour les fondations peu profondes et posées sur de l’argile, de drainer. En séchant, l’argile se rétracte, ce qui risque de fragiliser la fondation et donc risque pour le mur de s’affaisser etc. 1/ D’abord, pouvez vous me confirmer que théoriquement, c’est un risque ? Si c’est le cas, cela veut dire que je ne peux pas creuser plus que 15cm pour drainer, ce qui ne me laisse plus de place pour dalle+chape+tomettes (impossible de réhausser le sol fini de 20cm !!). 2/ Donc, comment réduire l’humidité présente dans le sol et dans le bas des murs ? Le drainage extérieur est confronté au même problème de fondations très peu profondes. Je pense avoir donné les informations nécessaire pour comprendre. Je pense qu’il n’y a pas de solutions miracles, mais j’ai confiance en ce forum et ses esprits éclairés pour me donner quelques pistes de réflexion. Merci d’avance. Matt

Arpèges

Membre Senior

Messages: 463

«Réponse #1 le:17 août 2016 à 22:42:27 »

matt

Membre Complet

Messages: 105

«Réponse #2 le:18 août 2016 à 12:28:02 »
Bonjour, Merci Arpèges pour ce retour.  » un drainage homogène, bien fait ne devrait pas poser de problème  » : je vais m’y efforcer ! haha Oui, cela concerne toutes les fondations, mais une fondation composée de quelques briques crues et cuites, soutenant un mur de briques crues monté à la terre/chaux/paille est plus fragiles que d’autres batis je suppose. Oui, les bureaux d’étude sont une piste en effet. Pour être bien sur de comprendre, le risque d’asséchement de l’argile c’est seulement si je draine sous le niveau le plus bas de la fondation ? En drainant le long de la fondation sans descendre dessous, je ne risque rien, car l’argile dessous devrait rester humide… ? Je pense faire ça pour le drainage en intérieur. Par contre, pour le drainage extérieur, ça va être plus compliqué, et je vais devoir m’éloigner fortement du mur de façade et porteur !! Merci encore. Matt

Arpèges

Membre Senior

Messages: 463

«Réponse #3 le:18 août 2016 à 17:48:51 »
Non pas spécialement plus fragiles. Surtout qu’en général ces bâtiments ne sont pas très hauts et un déplacement d’un centimètre si il se détecte très vite au niveau des huisseries (tiens ça ferme plus la fenetre ??) peut très bien ne pas se voir sur les murs. Alors qu’un mur béton-parpaings-enduit se verra qualifié de « lézardé » pour bien moins que cela. Le risque argile de base tient en ce qu’une partie sèche et l’autre pas, ou qu’une partie s’humidifie et l’autre pas conduisant à des mouvements du sol, sur les argiles gonflantes parfois plusieurs centimètres. Ensuite il y a des phénomènes plus complexes qui amène par exemple à devoir lester les fondations de piscine en terrain très argileux à niveau de nappe hivernale presque à 0 pour éviter que la piscine ne remonte. A la redescente l’été bonjour la casse. Plus complexe car je sais que cela existe (pas loin de chez moi d’ailleurs) mais que ma compétence s’arrête là. En cas de tranchée trop proche, mal comblée, trop profonde, terrain sableux qui se vide dans le drain, se produit le phénomène de décompression, la fondation ou le sol sous le mur s’étale latéralement (c’est une image) comme ce n’est jamais homogène les murs apprécient peu. Pour le drainage intérieur je n’ai aucune information à vous donner, je n’ai jamais rien lu sur le sujet (même si je sais que certains l’ont fait). Pour l’extérieur c’est plus documenté.

matt

Membre Complet

Messages: 105

«Réponse #4 le:20 août 2016 à 10:57:54 »
Très bien, je prends note de toutes ces remarques et mises en garde. Merci Arpèges. Je me contenterais d’un drain intérieur peu profond aux abords des murs, et légèrement plus profond au centre de la pièce. Je ferais le tout en drain agricole annelé 50mm. Par dessus, hérisson d’égalisation d’une bonne épaisseur en cailloux 70-150mm. Pour le drainage extérieur, l’ex propriétaire a réalisé un sacré truc… Un genre de trottoir en béton armé qui affleure le sol, collé au mur de façade (donc sur 15m de long), sur 30cm de large et 30cm de profondeur. Selon lui, c’était pour solidifier la fondation du mur de façade porteur (qui penche). Le problème maintenant, c’est que je ne peux pas vraiment savoir où est la fondation d’origine (à quelle profondeur descend-elle ?), et donc je ne sais pas où drainer (en 1 = inutile, en 2 = peut être trop bas… ?) sans risquer à nouveau de mettre en péril ce mur… CF petit schéma fait rapidement sur paint :http://hpics.li/a88f00a Une suggestion ? Bon week end. Matt
«Réponse #5 le:20 août 2016 à 11:55:12 »
Bonjour Matt, Hé bien faites donc les sondages à l’intérieur vous aurez le niveau global. Attention le drain intérieur si il est nécessaire ne dois jamais pouvoir amener l’eau dans la maison … Personnellement je ne suis pas pour les drainages en pied de mur, (ça amène l’eau là ou on veut l’enlever… le fond d’un fossé est toujours humide)  écartez vous et faites sous le niveau des fondations  et en premier lieux évacuez les eaux de surface et pluviales loin de la maison.

matt

Membre Complet

Messages: 105

«Réponse #6 le:20 août 2016 à 12:20:08 »
Bonjour Hervé, Merci pour le retour (et désolé pour mes fautes d’orthographe, je parlais bien au futur, et pas au conditionnel). J’avais eu cette idée de regarder de par l’intérieur, mais : en extérieur, quand je creusais, le trou s’est rempli d’eau à un moment… donc je n’ai pas envie de risquer la piscine intérieur dans ma future salle de bain !! ;) Oui, en effet, je dois faire attention aux niveaux des drains intérieur/extérieur. Le drain intérieur est nécessaire dans mon cas (sources et puit extérieur qui monte à 40cm du sol…). Si je  place mon drain extérieur sous la fondation, ce sera en dessous du drain intérieur. Merci du rappel. Il y a un élément que j’ai oublié sur mon schéma… c’est le puit et 3 éléments de la fosse septique qui sont dispersés le long du mur à environ 1m20 de celui-ci. Donc je ne peux pas trop éloigner le drain de ce mur… sinon je traverse le puit ! j’ai donc environ 1m de battement entre collé au mur ou collé au puit ! Le sol extérieur observe une légère cuvette à 1m50 du pied de la maison, parallèle au mur sur toute la longueur. Elle récupère pas mal de pluie. Mon drain va collecter tout ça. Je pense donc utiliser un drain routier à cunette, gros diametre, en barre de 6m : solide, rigide et facile à mettre en place.Merci pour les conseils. Matt
Bienvenue sur le forum Tiez Breiz !

drainage terrain argileux

Moteur de recherche

Rechercher

S’inscrire
Connexion

Editer mes informations

Se déconnecter

Posez votre question
DavidB- Dernière réponse le 25 févr. 2016 à 22:35parRapas4u
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

drainage terrain argileux

drainage terrain argileux
Un drainage dans les règles de l’art

Le drainage

Pourquoi drainer
Règle de l’art
DTU
Avis technique

Le système

Drainage & étanchéitéde paroi
Réseau périphériquede drainage

Outils

CCTP systèmetélécharger
Logiciel
Vidéo de mise en oeuvre dudrainage

Documents à télécharger

Brochures
Fiches techniques
Avis techniques
CCTP

Contact et liens

Formulaire de contact
Liens

La partie 4 du DTU drainage 20.1 précise les cas où il y a risque de stagnation des eaux de ruissellement au contact de la paroi, suffisante pour que l’eau pénètre dans le bâtiment à travers le mur ou en cheminant à travers sa fondation. Dans ce cas, faire un drainage est rendu nécessaire.
– Terrain peu perméable (ex : argile, limon).
– Terrain en déclivité vers le bâtiment.
– D’autres cas existent et sont laissés à l’appréciation du maître d’ouvrage.
Récapitulatif des cas de nécessité de drainage :
Le DTU ayant cours dans le drainage des parois verticales est le DTU 20.1 : Ouvrages en maçonnerie de petits éléments – Parois et murs – Partie 1-1 : Cahier des clauses techniques types.
La couche d’étanchéité bitumineuse ou d’imperméabilisation de la paroi ne peut aucunement servir de drainage de la paroi. En effet, l’opération de remblaiement, le tassement différentiel du remblai, ainsi que la stagnation d’eau à leur contact occasionneraient des fissures dans le matériau d’étanchéité, fissures dont l’amplitude est souvent supérieure à la capacité d’élongation des enduits classiques.
En complément des dispositions citées au 7.4.2.4.1.1, un dispositif de drainage vertical doit être prévu (nappes à excroissances, murs en éléments creux, géotextiles).
Le drainage vertical sera relié au drainage en pied.
Ils doivent être étanchés comme indiqué au 7.4.2.4.1.2. L’étanchéité doit être protégée par un dispositif faisant également office de drainage tel que nappes à excroissances, murs en éléments creux, géotextiles, suivant les spécifications de l’ATec ou DTA 5) correspondant qui prend en compte les profondeurs d’enfouissement.
Le drainage vertical sera relié au drainage en pied.
Résumé des situations imposant ou non de faire un drainage au niveau des parois verticales enterrées :
NEPE = Nappes à Excroissances de Paroi Enterrée
(1) voir le § 6,3 de la norme P 10-202-2 d’avril 1994 – DTU 20.1 – « Ouvrages en maçonnerie de petits éléments – Parois et murs ».
(2) Étanchéité, par exemple membranes soudées ou membranes auto-adhésives.
(3) Imperméabilisation, par exemple noirs de fondation appliqué sur un enduit ciment, mortiers hydrofuges ou pâte épaisse bitumineuse.
Nappes à excroissances de protection et drainage
Non-tissé filtrant intégré à la nappe
Exemples de mise en œuvre conforme au DTU 20.1 :
Avec isolation de paroi enterrée (type PU extrudé)
Les modalités de mise en œuvre de la nappe à excroissance de protection et drainage de la paroi sont précisées dans l’Avis Technique du CSTB n°7/13-1559.
(NF P 18-210. Travaux de bâtiment. Murs en béton banché.) conseille également le drainage des murs en béton banché, dans les même conditions que le DTU 20.1.
Le DTU ayant cours dans le drainage périphérique du bâtimentest le DTU 20.1) : Ouvrages en maçonnerie de petits éléments – Parois et murs – Partie 2 : Règles de calcul et dispositions constructives minimales.
Il préconise un réseau dedrainage (un ouvrage destiné à collecter et à évacuer les eaux du sol) des murs périphériques quandle terrain de fondation est peu perméable (argile, limon…), pour éviter que les eaux d’infiltration s’accumulent le long du mur enterré.
Un réseau de drainage ceinture le bâtiment, le fil d’eau ne doit pas descendre en dessous du niveau des fondations
Des regards de diamètre suffisant pour permettre un entretien, munis de bouchons de visitesdoivent être implantés au point haut du drain sous-sol, à chaque changement important de direction du tuyau, au raccordement de drainage de deux drains.
Un principe de mise en œuvre est décrit : Une zone de collecte et évacuation des eaux :-comportant souvent un tuyau non corrodable et imputrescible, de diamètre déterminé en fonction de la quantité d’eau avec un minimum de 100 mm et d’une pente comprise entre 3 et 10 mm par mètreDes matériaux filtrants : -soit : plusieurs couches de matériaux granuleux dont la granulométrie est
Croissante dans le sens de l’écoulement de l’eau. La granulométrie de 2 couches successives doit être choisie de telle sorte que les particules les plus fines de la première couche ne puissent être entraînées par l’eau dans les vides de la deuxième couche.
-soit : l’utilisation d’un non tissé synthétique imputrescible type polyester d’au moins 200 g/m²enveloppant complétement ou partiellement un remplissage en cailloux

Un drainage ne doit être conçu que si la bonne évacuation des eaux captées est envisageable. Un drainage périphérique ne doit pas être mis en œuvre dans le cas où le sol est baigné par la nappe phréatique .
© 2014 Drainage-des-bâtiments.com est un site
Sommet d’une colline, terrain plat ou en déclivité à partir du bâtiment
En pente vers le bâtiment ou dans une cuvette
Terrain perméable (graviers, sables, …)
Terrain faiblement perméable (argile, limon, …) ou à perméabilité douteuse
Sommet d’une colline, terrain plat ou en déclivité à partir du bâtiment
En pente vers le bâtiment ou dans une cuvette
Terrain perméable (graviers, sables, …)
Terrain faiblement perméable (argile, limon, …) ou à perméabilité douteuse
Mur de catégorie 1 (1)
(La paroi borde un local noble, habitable, aucune trace d’humidité n’est acceptée sur sa face intérieure)
Étanchéité (2)
+ NEPE de protection simple
Étanchéité (2)
+ NEPE de protection et drainage à géotextile intégré :
+ remblai du site
Mur de catégorie 2 (1)
(La paroi borde un local non habitable type chaufferie, garage ou certaines caves, des infiltrations limitées peuvent être acceptées par le maitre d’ouvrage)
Imperméabilisation (3)
+ NEPE de protection simple
Imperméabilisation (3)
+ NEPE de protection et drainage à géotextile intégré :
+ remblai du site
Mur de catégorie 3 (1)
(La paroi n’assure que la fonction de résistance mécanique, par ex. dans le cas de vides sanitaires ou murs périphériques de terre-plein)
Une NEPE à excroissances à géotextile intégré renforce le comportement durable de l’ouvrage vis-à-vis des eaux de ruissellement

drainage terrain argileux

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Construction

>

Construction sur terrain argileux (gonf…

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Construction

>

Construction sur terrain argileux (gonf…

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo
Construction sur terrain argileux (gonflant) : dra…

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Constructi on sur terrain argileux (gonflant) : drain ou pas ?

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Re: Constructi on sur terrain argileux (gonflant) : drain ou pas ?

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Re: Constructi on sur terrain argileux (gonflant) : drain ou pas ?

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Re: Constructi on sur terrain argileux (gonflant) : drain ou pas ?

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Re: Constructi on sur terrain argileux (gonflant) : drain ou pas ?

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Re: Constructi on sur terrain argileux (gonflant) : drain ou pas ?

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59291 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison

drainage terrain argileux
Post by Steph Merci encore pour tes conseils. Je me pose une nouvelle question : un drain va drainer sur quelle surface environ ? J’ai, par exemple, une bande de terrain de 2,2 m de large sur 5m de long. Est ce qu’un drain au centre de cette bande, sur toute la longeur suffit, ou est ce que je mets un drain dans la largeur genre tous les mettre, reliés a un collecteur posé au bord de la bande ? Est ce que fais de tranchées verticale en forme de U ou evasées en forme de V ? Si je fais des tranchées evasées en forme de V, la suface drainnée sera superieure au diamètre du drain. Merci encore Steph
Post by Steph Ca fait 3.5 ans que j’essaie de faire pousser de la pelouse sur ce terrain. Elle pousse, mais n’a pas bonne mine, et a du mal a se densifier. Et encore une fois, aprés une bonne pluie, le train est imbidé. Ala fin de l’hiver aussi (en ce moment quoi). Le sol est pricipalement constitué de terre argileuse, bien jaune, une vraie pate a modeler (j’en donne gratis si un atelier poterie en a besoin), surmontée d’une couche de 15 cm de terre vegetale. Et je suis en RP, pas a la campagne.
Post by Steph Je ne sais pas si l’inexperience a un role a jouer la dessus,
Post by Steph mais une chose est sure, si je laisse comme ca, ca risque pas de changer. Pardonne mon ignorance, mais c quoi la structure pedologique ? Steph
Post by Steph Bonjour, Mon puisard est rebouché, je compte l’utiliser pour drainer mon terrain argileux qui est trés vite lorsqu’il pleut. Je compte creuser des tranchées (quelle profondeur ? 50 cm ?), mettre une couche de graviers, un tuyau en PVC de diamètre 100 que j’aurais prealablement perforé (entailles tous les 1 ou 2 cm, sur la moitié du diamètre), placer le tuyau en respectant une pente de 1cm/m, recouvrir le tuyau de feutre, et recouvir de gravier (20 cm ?) puis de terre vegetale. Le tout se deversera vers mon puisard rebouché, qui a l’air de plutot bien absorber l’eau. Qu’en pensez vous ? Ai je oublié qqchose ? A quelle profondeur dois je placer mes drains, sachant que j’ai environ 15 cm de terre vegetale puis que de la terre argileuse impermeable ? Merci encore pour tous vos conseils. Steph

« pita » <***.***>

2006-03-04 17:56:01 UTC

« pita » <***.***>

2006-03-06 17:16:20 UTC

« pita » <***.***>

2006-03-07 10:00:13 UTC

drainage terrain argileux
Dossier Classé sous : Maison
,humi=1
,humidité
Dossiers Humidité de la maison : lutter contre les remontées capillaires
 Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.
Maison La box domotique, pour une maison connectée
Maison La maison à énergie positive
Maison Les incontournables plantes aromatiques
© 2001-2017Futura-Sciences, tous droits réservés -Groupe MadeInFutura
Publié le 24/11/2014-Modifié le 06/09/2016
L’humidité dans la maison peut rendre insalubre l’habitation. Il est important de connaître les causes des remontées capillaires et les moyens de lutter contre cette humidité ascensionnelle.
Humidité de la maison : lutter contre les remontées capillaires
Humidité ascensionnelle : les signes de remontées capillaires
Le diagnostic humidité, préalable à toute intervention
Humidité : les causes de remontées capillaires
Remontées de sol : lutter contre l’humidité, barrière étanche, assèchement…
Étanchéité de la maison : les limites des techniques d’assèchement
Imperméabiliser les fondations contre l’humidité
Le drainage périphérique de la maison pour évacuer les eaux souterraines
Le cuvelage, ultime recours pour les caves et sous-sols humides
Cofrac, certification Qualibat : les garanties de qualité pour les travaux antihumidité
Ledrainagea pour fonction de recueillir les eaux souterraines et de les évacuer avant qu’elles n’atteignent les fondations. Sa mise en œuvre obéit à des règles précises.
Dans le résidentiel, on utilise desdrainsenterrecuite, enbétonporeux ou enPVCrigide perforé. À distinguer du drain agricole en PVC souple, inadapté au drainage des bâtiments. Le diamètre du tuyau se détermine en fonction de la quantité d’eau à évacuer. En maison individuelle, il est au minimum de 100 mm. Le drainage doit respecter une pente d’écoulement de 3 à 10 mm par mètre, du point le plus haut au point le plus bas du parcours. Les eaux collectées sont ensuite dirigées vers un exutoire : collecteur d’égout,puisardouépandagesouterrain.
L’emplacement du drainage dépend de la configuration de la maison et de ses abords, ainsi que de la nature du sous-sol. Dans les conditions courantes, le drain s’installe le long des fondations : sur la semelle ou à côté. Les règles de construction interdisent de le situer plus bas. Faire courir le drain sur le rebord de la semelle évite les risques d’ affouillement . S’il ne peut être placé qu’à côté de la semelle, il doit reposer sur un lit de béton maigre établi suivant la pente d’écoulement. Des dispositions particulières sont prévues, notamment, lorsqu’un ouvrage maçonné ( terrasse , trottoir…) borde la maison. Le drain est alors éloigné desmurs , à une distance de 2 m environ. Cette solution présente l’avantage de protéger les fondations contre d’éventuelsmouvementsdu terrain. Elle peut être utilisée en l’absence de bordure maçonnée quand la maison est édifiée sur un sol perméable, soumis essentiellement aux eaux de ruissellement. Leterrain , qui gonfle et se rétracte de façon périodique, déstabilise les fondations jusqu’à entraîner des tassements. Il appartient aumaître d’œuvrede décider de l’emplacement du drainage et de la marche à suivre.
La technique traditionnelle consiste à recouvrir le drain de plusieurs couches de granulats de finesse croissante, du bas vers le haut. D’abord un enrobage de cailloux de granulométrie 20/40 ou 30/60, suivi d’une couche de gravier 10/20 et d’une autre de gravillons 5/15. Le tout est recouvert par une épaisseur desable0/3 et de la terre de remblai perméable. Certains intervenants placent la terre avant le sable, solution défendue par l’Agence Qualité Construction, d’autres font l’inverse sans pour autant affecter la qualité du drainage. En terrain à grains fins (argileux, limoneux, sablonneux), le drain doit être protégé du colmatage par un géotextile. Cetintissélaisse passer l’eau mais intercepte les particules susceptibles d’obturer le tuyau. Pour une protection efficace, il est conseillé d’envelopper ensemble le drain et son enrobage de cailloux.
Dans les conditions d’usage validées paravis technique , les nappes de renfort présentent un double avantage. D’une part, en dirigeant les eaux vers le bas, elles favorisent leur récupération par le drain. D’autre part, la poussée des remblais est mieux répartie qu’avec les membranes auto-adhésives ou thermofusibles, ce qui permet de reboucher la tranchée avec les produits de l’excavation. Au préalable, le drain est enrobé de cailloux et les déblais débarrassés desdéchetsvégétaux ou autres qu’ils contiennent.
Le drain doit reposer sur une couche de granulat de 5 à 10 cm d’épaisseur et en être recouvert de 20 cm au moins. Il faut vérifier la pente d’écoulement tout aulong du parcourset, si besoin, la rectifier en ajoutant ou retirant du gravier sous le tuyau. Deux nouveaux types de drains proposent de supprimer ces contraintes d’enrobage. L’un (ClipsenÒ), validé par avis technique duCSTB , se compose de blocs enpolystyrène expansé , perforés et traversés par un collecteur. Un géotextile entoure les modules, qui s’emboîtent grâce à des manchons en PVC. L’autre système (Bâti Fibre CR4) est constitué d’un tube perforé, gainé de fibres recyclées. Les fibres protègent le tube du colmatage en assurant unefiltrationde l’ordre de 400 à 500microns . Les deux procédés permettent de combler directement la tranchée avec la terre de déblais. Il semblerait toutefois que le second ait été mis sur le marché sans avis technique. Sa conformité aux exigences réglementaires est donc sujette à caution… 
La climatisation : fraîcheur à la demande
L’arrosage automatique : à la goutte près !
Dossier : comment éviter les remontées capillaires dans la maison ?
Dossier : l’humidité de la maison et les remontées capillaires
Liquides en apesanteur : nouvelle expérience sur les forces capillaires
Comment lutter contre l’humidité chez soi ?
Comment lutter contre l’araignée rouge de manière écologique ?
Mieux comprendre l’étanchéité à l’air

drainage terrain argileux

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2
bonjour,
la semaine prochaine l’entreprise de terrassement va réaliser l’évacuation des gouttières ainsi qu’un drain périphérique à 2m.
La maison a 100 ans est humide et se trouve en normandie.
Elle est posée sur un sol argileux (pas de fondations). l’argile est à 30cm de profondeur et est assez étanche (si je remplis un trou d’eau il ne se vide presque pas).
J’ai lu qu’il pouvait être dangereux de drainer un sol argileux car en cas d’assechement du sol, l’argile pourrait s’affaisser.
j’ai peur de faire un bêtise… que me conseillez-vous?

—–

slt,
oui, cela peut être dangereux pour le mur, surtout si celui-ci est monté avec de la terre… souvent, on met le drain à une cinquantaine de cm du mur afin de limiter l’assèchement au pied de la construction; mais ce conseil n’est pas suffisant, et je te conseille de taper « tiezh-breizh » sur gogol et de consulter leur site; peut-être même pourront-ils te proposer une expertise (payante!) qui ne serait pas un luxe dans ta situation…
Par pleinlesyeux dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par chtitemarine dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
Par wahou00 dans le forum Jardinage
Par vivinoir_34 dans le forum Bricolage et décoration
Par mat_gsi dans le forum Électronique
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement01h18 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

drainage terrain argileux

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 15 sur 24
Bonjours a tous,
Voici mon probleme, je suis en train de renover une ancienne maison du cote de toulouse en terre crue et cuite.
J’ai donc retrouvé de l’humidité a l’interieur de ma maison et trouvé le probleme. Le probleme est qu’il y a des remontées capillaires par le mur nord et nord ouest.
Le mur nord est entérré a 1 metre de profondeur au bas des fondations et celui nord ouest de 1metre en partant du mur nord a 60cm au bout du mur (trottoire devant celui ci de la commune)
La terre est tres argileuse, et laisse passer l’eau dificilement.
Ma maison est mitoyenne coté sud, j’ai a l’arriere de ma maison (sud est) un trottoire d’1.50m de largeur ou la terre est legerement imbibée devant.
Coté nord, un passage de 4m de large entre un mur en banche de 2.50 de hauteur retenant la terre de la route et mon mur exterieur de la maison.
Puis coté nord ouest l’impasse dans laquelle je suis ou il y a 1 trottoire en beton d’1.20 de large puis le goudron de route.
J’ai donc fait mes investigations en creusant au pied des fondations coté nord a 1 metres de profondeur sur 5 metres de long (le long du mur) pour en avoir le coeur net. L’eau viendrait donc du mur banché qui est pourvu de trou pour laisser evacuer l’eau de la route. (Vous me direz c’est pas mon probleme mais celui de la voirie, mais je crois que c’est peine perdu).
Je pense donc faire un drain le long du trottoire derriere ma maison, et devant le mur coté nord avec un puit perdu creusé a 4m du mur nord et a 1metre sous la hauteur des fondations.
En theorie et comment je voudrait proceder:
Pose d’un goudron sur les tomettes qui forme ma fondation avec delta ms sous le niveau 0
Pose de geotextile au sol avec caillous roulé de 25cm d’epaisseur, pose du drain avec les pentes vers le puissard, cailloux roulé 25cm, géotextil, gravier 6/10 jusqu’au niveau zero.
Faut’il mettre aussi du geotextil contre le mur de terre de la tranchée afin que la terre n’aille dans le gravier?
Ce que je ne sais pas et que je ne trouve pas sur sur le web, est la complexité de la pose d’un drain quand il n’y a pas de semelle sur le bati ancien. Certain parle d’ecarté le drain a 50cm du mur afin de pas dechausser les fondations, d’autre au ras du mur.
Autre question, vu qu’il n’y a pas de semelle sous les fondations, dois je mettre le drain plus haut que les fondations (style 20cm au dessus)?
Dois je quand meme casser le trotttoire de la ville afin d’y mettre un drain sachant que mes problmes d’humiditées sont sur la face nord et nord ouest?
Le geotextile va t’il ce colmater a longue a cause la terre tres tres argileuse? Faut’il en mettre un?
Je vous remercie de vos reponse par avance, car je suis completement pommé et paniqué. 20150214_155707.jpg 20150219_143355.jpg 20150218_171111.jpg 20150219_143149.jpg 20150214_155749.jpg
—–

personne ne peut me donner des reponses a mes questions ou des conseils?
Localisation Nimes Age: 73000 millions de kms autour du soleil !!
Bjr à toi,
J’ai bien peur que tu ne travailles en vain.
La maison n’a as l’air de premiére jeunesse.
Ce qui doit manquer certainement, c’est un isolant entre les fondations et les murs
Tu supprimeras ce qui viens(humidité ) LATERALEMENT vis à vis de la maison, mais tu ne supprimeras PAS
ce qui viens par le DESSOUS. (pompage par les tomettes).
C’est quoi ce tuyau d’ou sort un « écoulement » ?
Du moins c’est mon avis.
Bon WE
Ce fut la goutte d’eaude trop qui mit le feu aux poudres!
Bonsoir Burtonseb, Bonsoir F6bes,
Peux-tu nous faire un dessin (feuille papier + stylo noir + photos) en vue de dessus avec tes profondeurs de murs (fondations comprises) par rapport à ton niveau de sol extérieur…
Préciser également la hauteur du plancher intérieur du RdC par rapport à ce niveau du sol extérieur…
Mettre également également l’altitude des terres qui t’entourent (route, terrain … etc) toujours par rapport à ton sol…
Positionner tes infiltrations d’eau dans la maison…
As-tu vérifier l’écoulement des eaux de toiture (tuyaux enterrés percés par exemple) qui sont souvent la cause des humidités retrouvées au niveau des murs des maisons > Faire la corrélation entre tes évacuations d’eaux pluviales et tes détections d’humidité…
Ne pas oublier qu’une toiture de 100 m², c’est entre 60 et 80 m3 d’eau annuels rejetés…
A+
MASSACRER SA LANGUE, C’EST PERDRE SES RACINES, SES TRADITIONS
personne ne peut me donner des reponses a mes questions ou des conseils?
Bonjours a tous,
Giesnas, ok pas de soucis vous pouvez la supprimer, autant pour moi pour le non reponse.
Disons que suis tout de meme affolé de voir cette humidité.
Merci f6bes et amaty de vos reponses,
hier il a plue et de l’eau coulé sous le trottoire car j’ai creuser en profondeur pour essayer de stopper les infiltrations sous celui ci. Un goutte a goutte de l’ordre d’une demi seconde ce faisait, mon pluvial ne coulait pas a ce moment la. De quoi vous glacer, vraiment!
J’ai donc fait un dessin et pris des photos ce matin pour que vous compreniez mieux.
Le probleme d’humidité ce situe sur la face ou il y a l’impasse et le coté ou j’ai creusé.
Le tuyau qui etait coupé etait le pluvial pour pouvoir creuser plus aisement. 20150222_095519.jpg 20150222_095525.jpg 20150222_095554.jpg 20150222_095408.jpg
Dernière modification par burtonseb ; 22/02/2015 à09h06 .

Bonjour,
aujourd’hui un technicien de mur…ec est venue faire un diagnostic gratuit de ma maison.(je dirais plus un super commercial, mais bon…)
Il s’avere qu’avec son petit appareil a deux pico sans pour autant aller au coeur du mur, que celui ci est imbibé d’eau et qu’il y a remontée capillaires.
Pour lui un drainage s’averera inutile et que la seule solution est une injection de produit dans les murs.Evidemment son entreprise ne vend que ca et ce fait une mega marge sur celuici.
Qu’en pensez vous? Mieux vaut il pas dabord traiter le problemes d’eaux de pluies par le biais d’un drain avec etanchéité sur les fondations (goudron+delta ms)?
plutot que d’aller au casse pipe avec ces fameuse methodes magique?
ma fille est en train d’acheter une maison ancienne « toulousaine » sur castelnau d’estrefonds et celle ci est comme la votre l’arriere légéremnt enterrée et un trottoir sur le devant……votre histoire me fait peur
sinon j’ai vu aussi ailleurs que l’on pouvait pour limiter les remontées d’eau faire des sortes de barbacanes en terre cuite dans le mur de la maison. Cela permettait d’augmenter la surface d’échange air mur…
Dernière modification par ossau ; 25/02/2015 à13h45 .

Bonjour,
desolé de vous faire peur, la n’est pas mon intention.
Marrant ce que vous me raconté je suis aussi sur castelnau d’estretefonds, peut etre pourions nous envisager une rencontre?
Par contre je n’est pas compris votre histoire de barbacannes, pourriez vous etre plus explicite?
Bonjour
Je pense que c’est un problème difficile.
Je mettrais :
– contre le mur enterré, des tôles en fibres -ciment disposées verticalementjusqu’au niveau du sol (et même plus) dont le but est de ventiler le mur et d’empêcher le contact terre-mur.
– ensuite le drain, si vous avez un exutoire possible.
Ne laissez pas la tranchée ouverte trop longtemps afin d’éviter la décompression du sol.
Cela fait longtemps que j’essaie de démêler le vrai du faux dans ce genre de problème, et ce n’est pas facile !
En tous cas, votre travail est courageux et soigné.
Bonne continuation.
bonjours merci de votre reponse et compliments, mais cela n’arrange toujours pas mon proleme meme avec un travail soigné
Je pensais laisser la tranchée ouverte jusqu’a la fin de l’ete pour que les fondations puissent respirer et ainsi laisser l’eau s’evacuée naturellement. Apres que ce mur soit plus ou moins asseché je comptais faire goudron et delta ms, puis reboucher pour refaire une rtanché a 1.50m/2m de celle ci et faire un drain.
Le mur risque t’il quoique que ce soit le fait d’etre a l’air?
Bonjour,
desolé de vous faire peur, la n’est pas mon intention.
Marrant ce que vous me raconté je suis aussi sur castelnau d’estretefonds, peut etre pourions nous envisager une rencontre?
Par contre je n’est pas compris votre histoire de barbacannes, pourriez vous etre plus explicite?
Dernière modification par ossau ; 25/02/2015 à15h12 .

ces tuyaux sont bien sur poreux type terre cuite et pas pvc ou béton……..
Page 1 sur 2 1 Dernière Aller à la page:
Par yakitori dans le forum Bricolage et décoration
Par alexane dans le forum Électronique
Par Roule dans le forum Matériel astronomique et photos d’amateurs
Par archiviste dans le forum Électronique
Par mafalda dans le forum Matériel astronomique et photos d’amateurs
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement01h18 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

drainage terrain argileux
L’amélioration d’une terre argileuse, trop humide passed’abord par une phase d’identification. Comment connaître la nature de ma terre et quels sont les remèdes
Apportez un amendement organique à base de fumier et d’algues afin d’améliorer l’activité microbienne du sol et de le rendre plus humifère.
Faites un apport en sable et de terreau pour améliorer le drainage et la rétention en eau.
Mélangez enfin votre sol avec un paillis du type coques de cacao pour le rendre plus léger et augmenter sa fertilité.
Sol argileux et plantes vivaces Posté par oberline » le 03/06/2016
Alourdir, alléger un sol? Posté par Vic3810″ le 20/12/2014
Pierre Catouillard a écrit 4 décembre 2009 à 13 h 33 min
Conseil du jour :POTAGER : Plantez sous tunnel les choux-fleurs semés fin janvier et éclaircissez ceux semés fin février.
ORNEMENT : Terminez la taille des arbustes à floraison estivale…
Copyright 2014 Jardiner Malin / Tous droits réservés / Mentions Légales
Vous avez aimé Jardiner Malin, partagez avec vos amis
Veuillez accepter les cookies pour ne pas que cette fenêtre s’ouvre à chaque changement de page, merci.
L’amélioration d’une terre argileuse que vous jugez trop humide passe tout d’abord par une phase d’identification.Comment connaître la nature exacte de ma terre et quels sont les moyens pour y remédier.
Elle est facilement reconnaissable par son aspect.
En effet, elle est alors à la fois très compacte, collante et forme de grosses mottes de terre difficiles à travailler.
Elle est en général très lourde l’hiver et particulièrement humide alors qu’elle aura tendance à devenir très sèche et même à se craqueler l’été.
Il existe différents moyens efficaces que vous effectuerez lors du bêchage d’automne ou de printemps de votre sol :
Vous pouvez faire un drainage lorsque vous plantez en mettant au fond du trou une couche de 3-4 cm de billes d’argile ou de gravier afin d’éviter que les racines ne baignent dans l’humidité.
Adresse e-mail (ne sera pas publiée) (obligatoire)
Les billes d’argile pour drainer ok, pour le moment qu’elles sont sont forme de billes, avec le temps, elles vont devenir de l’argile normal, et le problème ne sera qu’accentué… Mettre de l’argile dans une terre argileuse c’est pas ce qui est le plus logique ^^ L’amendement de matière organique reste la meilleure solution car les molecules d’argile (-) se lient avec les molécules de matière organique (-) à l’aide des ions calcaire (Ca 2+) et forme ainsi de l’argile flocculé, ayant une structure bien plus grumeleuse.
j’ai paillé ma terre cet hiver et la nous sommes fin mars et je ne peut pas passer la grelinette trop de grosses mottes que doit je faire attendre ou passe le motoculteur
bonjour,mètre du sable dans une terre argileuse ce n’ai pas un bon conseille car attention au béton que vous aurez ensuite la il vous faudra un marteau piqueur bon courage pour bécher
Bonjour besoin d’aide pour l’exploitation d’une parcelle de terrain argileuse à Douala Cameroun (type de plante )
Pour drainer rapidement un petit coin de son terrain pour planter quelques fleurs, j’utilise la barre à mine, ( ou bien prenez un bon piquet). Avec cette barre, je fais de nombreux trous plus ou moins proches les un des autres de 10 à 20 cm et assez profond, au moins 40 cm. Dans le fond de ces trous je met du sable ou gravier sur la moitié de la profondeur, que je tasse un peu, puis je met du compost dessus. Si j’ai la possibilité je met de mon compost avec quelques vers dedans. Ces petites bêtes vont pouvoir fouiller le sol et ainsi arriver à le rendre moins asphyxiant. Cette méthode peut se pratiquer toute l’année, et même être faite au milieu de vos cultures mises en place. En cas d’un trop fort pourcentage d’argile, j’épand de la chaux magnésienne 30 à 50gr/m² (on la trouve dans beaucoup de magasins) sur le sol, et je l’incorpore en grattant superficiellement. Je fait celà au printemps et à l’automne.« Il n’y a pas de mauvais sol, il suffit de l’éduquer ».
c’est exactement ça notre terre c’est du béton l’été et l’hiver l’eau reste en surface. on va remédier à tout ça…merci !
en plus c’est le bon moment pour le faire car après la terre risque d’être chargée en eau
il a beaucoup plu ces derniers jours et notre jardin est indondé.ça doit etre une terre argileurse j’imagine. je vais essayer de suivre vos conseils mais j’espère qu’on va avoir une accalmie…
je retiens l’idée du drainage, c’est pas bête du tout je n’y avait pas penser.ca sera plus simple pour ma haie même si je compte aussi mélanger un peu de sable que j’ai avec la terre
Recherchez d’autres articles sur Jardiner Malin
L’amélioration d’une terre argileuse que vous jugez trop humide passe tout d’abord par une phase d’identification. Comment connaître la nature exacte de ma terre et quels sont les moyens pour […]
Cela fait plusieurs mois que nous l’attendons et quelques semaines qu’il se fait même désirer, voici enfin venue l’arrivée du printemps.
Voici enfin venu le mois qui annonce l’arrivée du printemps. Quelques journées pluvieuses, giboulées et gelées matinales
L’amélioration d’une terre argileuse que vous jugez trop humide passe tout d’abord par une phase d’identification. Comment connaître la nature exacte de ma terre et quels sont les moyens pour […]
Le sol sableux est à la fois peu fertile et faiblement rétenteur en eau. Le sable présente néanmoins des avantages indéniables pour la culture de certains légumes et des plantes […]
Les plantes de terre de bruyère aiment les sols acides, frais et bien drainés. La plantation sera une étape importante de la vie de la plante. Après avoir été cultivée […]
Le terreautage consiste à épandre directement sur votre pelouse une couche de 1/2 à 1 cm de terreau afin de lui apporter le complément de matières organiques nécessaire à son […]
Même si ces deux produits sont souvent confondus, ils correspondent à des usages et des résultats bien différents. Le terreau désigne un support de culture prêt à planter. Le terreau […]
S’il est une plante dont le support de culture joue un rôle déterminant dans le développement de la plante, c’est sans aucun doute le substrat pour orchidée.   L’orchidée développe […]
Faire son compost soi même est un geste qui permet de protéger l’environnement par le recyclage des déchets. Le compost est aussi une excellente manière de fabriquer la matière organique […]
Si la plantation reste l’un des gestes les plus agréables à réaliser au jardin, il n’en est pas moins l’un des plus importants dans la vie d’une plante, d’un arbre […]
La plantation des bulbes se fait à l’automne ou au printemps selon la période de floraison. Les bulbes qui fleurissent au printemps se plantent a l’automne et ceux qui fleurissent […]
Le rempotage est une opération facile à réaliser et indispensable au bon développement de la plante. A la fois nécessaire pour que les racines puissent trouver la place dont elles […]
Effet de mode ou véritable solution écologique pour vos plantes et votre jardin ? Le compost répond sans aucun doute au fort engouement que l’on connaît pour le Bio et […]
Le rempotage d’un orchidée est une étape importante dans la vite de la plante. Bien rempoter ne s’improvise pas… Après vous avoir gratifié d’une belle floraison, votre orchidée vous semble […]
La plantation d’un rosier est une étape très importante. Bien faite, elle facilite la reprise des rosiers, leur développement et la floraison. On le trouve soit en conteneur, c’est à […]

drainage terrain argileux
Guide Travaux Blog des pros ⇒ Menu Guide Travaux Blog des pros
Mur Mur extérieur Mur intérieur Véranda Peinture Toiture Charpente Combles Toiture et Tuiles Gouttières Sol Béton, ciment et dalle Carrelage et parquet Sol extérieur Plomberie Chauffage Cuisine Salle de bain Electricité Installation électrique Eclairage Alarme Menuiserie Fenêtre bois , PVC et alu Porte bois et PVC Volet bois et PVC Escalier bois et acier Exterieur Jardin Portail et Cloture Piscine couts Cout électricité Cout fenêtre et menuiserie Cout mur et peinture Cout plomberie Cout sol cout toiture Cout extérieur Devis travaux Devis d’artisans Financez vos travaux aux meilleurs taux du marché ⇒ Menu Mur – Mur extérieur – Mur intérieur – Véranda – Peinture Toiture – Charpente – Combles – Toiture et Tuiles – Gouttières Sol – Béton, ciment et dalle – Carrelage et parquet – Sol extérieur Plomberie – Chauffage – Cuisine – Salle de bain Electricité – Installation électrique – Eclairage – Alarme Menuiserie – Fenêtre bois , PVC et alu – Porte bois et PVC – Volet bois et PVC – Escalier bois et acier Exterieur – Jardin – Portail et Cloture – Piscine couts – Cout électricité – Cout fenêtre et menuiserie – Cout mur et peinture – Cout plomberie – Cout sol – cout toiture – Cout extérieur Devis travaux – Devis d’artisans – Financez vos travaux aux meilleurs taux du marché
Il est bon de se demandercomment drainer un terrainlorsque vous faites construire sur un terrain humide ou que vous souffrez d’infiltrations d’eau. Poser un drain est indispensable dans un sol argileux ou fréquemment inondé. Mais il faut comprendre que ledrainage d’une maisonn’est pas forcément aisé. Si vous vous intéressez au drainage d’un terrain et que vous cherchez des conseils avisés, cette page est faite pour vous !
Drainer un terrain consiste à l’aménager de manière àfaciliter l’évacuation des eaux souterraines .
Ce type de travaux d’aménagement extérieur va consister à aménager des gouttières (en faisant creuser différentestranchées dans le sol ), de manière à dégager les eaux hors du terrain.
Il est indispensable d’effectuer le drainage des sols suivants :
Le drainage d’un jardin peut être essentiel si vous tenez à assurer la qualité de votre pelouse et de vos plantes.
Le drainage d’une maison (tout autour des fondations) est quant à lui un impératif pour limiter infiltrations d’eaux et problèmes d’humidité sur un tel terrain.
Bon à savoir :il est très délicat de faire pousser des plantes sur un terrain trop humide. Si le sol retient l’humidité, les racines de vos plantations risquent en effet d’être « noyées ». D’où une pelouse jaunâtre et des plantes qui ne survivent pas.
Bien évidemment, réaliser vous-même la pose d’un drain sur votre terrain est une excellente manière de diminuer leprix de drainage d’une maisonou d’un terrain. Mais c’est loin d’être une opération facile !
Si vous tenez à vous y attaquer, notez qu’il vous faut réunir un matériel de qualité :
Dans de nombreux cas,la location d’une pelle mécanique est recommandée pour creuser le terrain plus facilement . Cela vous force souvent à passer par les services d’une entreprise de terrassement, la mieux à même d’utiliser une tractopelle dans les bonnes conditions.
La réalisation d’un drainage sur terrain argileux ou humide nécessite de nombreux aménagements de terrain. Le drainage d’une maison exige quant à lui de solides connaissances en régulation de l’humidité.
Idéalement,mieux vaut drainer un terrain pendant la construction ou avant l’aménagement du jardin . Mais il est malheureusement souvent trop tard quand vous découvrez que votre terrain nécessite un drainage !
Si vous souhaitez réaliser les travaux seuls, nous avons listé pour vous les différentes étapes nécessaires :
Le drainage d’un terrain se fait grâce à un réseau de drains (qui ne sont autres que des tuyaux en PVC enterrés dans le sol).
Avant de réaliser les travaux , il est indispensable d’établir un plan et de comprendre comment vous allez réaliser le drainage . Idéalement, pour drainer un terrain trop humide, vous allez avoir besoin :
Les drains secondaires permettent de couvrir l’étendue du terrain, et donc de le drainer intégralement.
Il faut comprendre qu’ un drain secondaire permet de drainer jusqu’à six mètres de terrain, de part et d’autre du tuyau . À partir d’un simple plan de votre terrain et de tracés simples, vous pouvez donc aisément déterminer le nombre de drains secondaires nécessaires.
Important :le drainage d’une maison est plus technique, car les drains doivent être posés autour des fondations (au-dessus du niveau des fondations, mais en dessous du niveau des sols). Si vous avez des problèmes d’infiltration d’eau dans la maison, le mieux reste de confier votre terrain à un spécialiste de l’humidité.
Une fois que vous avez déterminé le nombre de drains nécessaires et leur emplacement sur votre sol, l’étape suivante est de creuser.
Voici quelques conseils pour réaliser vos tranchées :
S’il est tentant d’utiliser uniquement pelle et bêche pour de tels travaux, de manière à diminuer leur prix, cela risque d’être long et épuisant. Privilégiez la location d’une pelle mécanique pour gagner du temps et du confort.
Si le coût d’un terrassement ( à découvrir ici ) est élevé, c’est parce qu’il s’agit de travaux assez complexes ! N’hésitez pas à demander un devis de terrassement à des spécialistes si vous souhaitez être sûr d’un résultat optimal.
Une fois les tranchées creusées, il vous reste bien sûr à poser le drain. Ceci va passer par différentes précautions. Voici comment procéder :
Vos travaux sont terminés ! Le film géotextile va permettre d’éviter l’apparition de terre dans le drain. Le gravier étant un matériau drainant, il va laisser l’eau s’infiltrer et garantir l’efficacité du drain.
Important :pensez à bien noter où se situe le drain sur votre terrain. L’idéal est d’éviter de planter des buissons ou plantes par-dessus un drain, car les racines risqueraient de s’y engouffrer. À défaut de ne rien planter (si ce n’est du gazon), privilégiez les plantes à racines courtes.
Besoin de découvrir plus d’informations sur le drainage ? Dans ce cas, cette vidéo sur le drainage d’un passage dans un jardin peut vous apprendre des infos essentielles :
Vous aurez compris que drainer son terrain exige beaucoup d’aménagement et de travail. N’hésitez pas à demander un devis de drainage de terrain si vous souhaitez connaître les tarifs des spécialistes pour une telle opération.
Vous pouvez aussi continuer à parcourir notre site pour en savoir toujours plus sur les travaux d’aménagement d’un terrain. Pour connaître le coût d’enrochement d’un jardin, n’hésitez pas àparcourir cette pagedédiée au sujet.
Laisser un commentaireAnnuler la réponse.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*
Professionnel ? Recevez des demandes de devis ! A propos de Rénovation & Travaux

drainage terrain argileux

Accueil>Fondations de maisons individuelles en terrain difficile : les sols argileux
Derniers commentaires

> maison Passivhaus
lashundaki, le 07janvier 2017 à 10:41

> le bonheur, naturellement
shelliecan, le 29août 2016 à 01:55

> Palmarès 2014 du concours « Le Béton, naturellement »
Geoffroy77, le 06octobre 2014 à 21:20

Actualités

> Palmarès 2014 du concours « Le Béton, …
> Concours 2012-2014 : l’agenda des prochaines …
> Le concours Le Béton, naturellement en 5 questions

S’informer

> Construire et faire construire
> Démarches et fomalités
> Budget et financement
> Labels et règlementations

Construire

> Conception globale
> Fondations
> Murs
> Planchers
> Toits
> Aménagements extérieurs
> Aménagements intérieurs
> Rénovation / réhabilitation
> Innovation

Vivre

> Confort
> Décoration
> Economie
> Energie
> Environnement
> Durabilité

Vos maisons

> Maisons BBC
> Maisons passives
> Maisons BEPOS
> Cas pratiques
> Saga Familles

Concours

> S’inscrire
> Présentation
> Règlement
> Calendrier
> Palmarès

Wikibéton

> Comprendre la matière
> Mise en oeuvre
> Une filière de proximité

Fiche publiée le
02/08/2013
Les fondations sont un élément clé pour la pérennité d’une construction. Elles sont en contact direct avec le sol et portent la construction. Cependant, face à la rareté des terrains constructifs, on peut être amené à prévoir l’implantation d’un bâtiment sur des terrains difficiles et en particulier sur desargiles « gonflantes ».
Si tel est le cas, il faut avant tout:
Les sols argileux ont la particularitéen fonction de l’humiditéplus ou moins importante (pluies, sécheresses , écoulements souterrains etc.) degonfler ou de se rétracterde façon importante.
Ils peuvent provoquer sur des constructions mal réalisées d’ importants dégâts: affaissements, fissures etc.
et constituent la majorité des désordres constructifs constatés pour les maisons individuelles !
Pour éviter ce genre de désagrément, il est impératif, après l’étude de sol, de prendre certaines précautions lors de la construction :
L’ensemble de ces mesures concourent àéviter les variations localisées d’humiditéde l’ensemble du  sous-sol portant la construction, et àrigidifier le bâtide façon à ce que celui-ci  supporte  sans fissurations préjudiciables d’éventuelles mouvements de retraits et gonflements du sol.
En savoir plus sur lessols argileux
Avant d’entamer la construction de votre maison, vous devez trouvez un bon terrain et savoir où le chercher.  Vous devrez ensuite effectuer votre choix de terrain à partir de différents critères  : parcelle individuelle ou lotissement, formalités, nature du sol, règles d’urbanisme, assainissement… Bref, avant de vous lancer dans les plans de votre future habitation, commencez d’abord par bien préparer le terrain.
 …
Risques et implicationsLes fondations d’une maison bâtie sur un terrain en pente sont généralem…
Les fondations qui portent la maison et assurent son contact avec le sol sont des éléments essentiels. Elles doivent être parfaitement ancrées dans le terrain.La nature du terrain doit être parfaitement connue avant toute construction : une bonne homogénéité du sol et une bonne résistance sont à privilégier pour bien caler la construction.Il arrive parfois qu’il soit nécessaire d’implanter le bâtiment sur des terrains peu favorables : parmi ceux-…
Fondations, murs, planchers, le béton propose un panel complet de solutions pour construire sa maison.
Découvrez sur une carte la localisation des maisons récompensées en 2011 et en 2012.

drainage terrain argileux

A privacy reminder from YouTube, a Google company

TUTO – Comment poser un drain dans son jardin

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Science & Technology

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.