harpon pas cher

Tous les chasseurs sous-marins rêvent du tir parfait sur un superbe poisson. En attendant de croiser le poisson, voyons les différents éléments de notre arbalète qui peuvent sensiblement améliorer nos chances d’atteindre notre cible et tant qu’a faire, de s’assurer de ne pas perdre le poisson.

Arbalète : les points importants
Une arbalète de chasse sous marine est composé de différents éléments dont certains ont un impact crucial sur la précision du tir.

La flèche de l’arbalète
La flèche qui doit être parfaitement droite, d’une longueur adaptée à la longueur de l’arbalète et d’un diamètre adapté à la puissance des sandows. En règle générale, les harpons de marque vendus dans le commerce remplissent ces conditions, si bien que le jour ou vous devez changer la flèche ou les sandows, reprendre les mêmes caractéristiques que celles de l’arbalète d’origine devrait vous assurer une précision optimale.

L’ardillon de la flèche
L’ardillon de la flèche peut poser des problèmes. Sur une flèche neuve, en général, on retord un peu la pointe de l’ardillon afin de s’assurer qu’il se reléve bien après avoir transpercé le poisson. Mais si on le tord un peu trop, il va dévier la flèche. De plus, en plus, on équipe l’arbalète de flèche ayant l’ardillon en bas de façon à se que celui-ci descende dès que la flèche n’a plus de vitesse. Cela assure l’ouverture de l’ardillon, mais pour éviter tout bruit gênant, mettez un petit joint torique sur la flèche pour tenir l’ardillon avant le tir. Celui-ci se dégagera plus loin sur la flèche en traversant le poisson.

Le fil de l’arbalète
Le fil monobrin est l’idéal pour le tir. A cela, plusieurs raisons : il ne fait pas de noeuds (boulette) et il ne freine pas la flèche.

Les détails sur l’arbalète
Une détente souple vous évitera de bouger inconsciemment le poignet au moment du tir.

Et enfin, les sandows. Trop mou, la flèche plongera rapidement, trop dur elle vibrera.

réglages de votre arbalèteréglages de votre arbalète
La technique de visée avec l’arbalète.
Bien viser consiste à bien aligner la longueur de la flèche avec la cible. Généralement, vous trouvez sur l’arbalète une encoche au niveau de la crosse et un point remarquable sur la tête du fusil sauf si vous utilisez une tête ouverte sur votre arbalète. Il ne vous reste plus qu’à imaginer une belle ligne droite passant par ces deux points et arrivant à votre poisson. En fait, avec l’habitude, on le fait sans s’en rendre compte mais chez les débutants, il arrive souvent que l’appui sur la gâchette passe avant tout.

Un détail, vérifiez votre oeil directeur, dans les quelques situations ou l’on a un peu de temps pour viser, cela peut vous garantir le succès. De même, le tir s’effectue avec le bras tendu pour améliorer la visée.

Au niveau de la technique de visée, celle-ci ne convient évidemment pas pour la pêche à trou. Cette technique étant un peu particulière, il est assez rare que l’on prenne le temps de viser.