isolant mince condensation

Moteur de recherche

Rechercher

S’inscrire
Connexion

Editer mes informations

Se déconnecter

Posez votre question
babou47- Dernière réponse le 12 janv. 2016 à 20:58parFrédéric
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Auto|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

isolant mince condensation

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Rénovation

>

condensation sous l’isolant mince actis

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Rénovation

>

condensation sous l’isolant mince actis

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo
condensation sous l’isolant mince actis

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier
Un été sur ma terrasse
Relooking meuble n°2
Mon jardin aménagé

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59827 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison

isolant mince condensation

Devenez membre
Identifiez-vous
Recevez la newsletter
Devenez membreIdentifiez-vous
Recevez la newsletter
Questions à Christian Pessey
Ecoutez mon émission   
Je viens de faire refaire mon toit et le couvreur à posé une isolation Actis 15 ainsi que des Velux. J’ai de la condensation qui coule a l’intérieur, par la haut des Velux. L’humidité se dépose sur l’isolant et coule à l’intérieur. Y-a-t-il une solution pour éviter ce phénomène, car je ne peux pas aménager mes combles.
Il est peu probable que les Velux soient au cause, sauf si la pose avait été mal faite, mais vous auriez alors des infiltrations uniquement quand il pleut. Comme je l’indique souvent, le produit dont vous parlez est un « complément d’isolation » au regard du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment), dont l’efficacité est « très faible au regard des exigences actuelles ». Dans l’une de ses notes, le CSTB précise que : « ces produits minces réfléchissants sont très peu perméables à la vapeur d’eau. Les risques de dégradation liées la condensation sont importants car l’humidité accumulée peut nuire aux charpentes en bois ou acier (isolation en rampant ou en plancher de comble perdu) : attaques par les agents de dégradation du bois en présence d’humidité ou risque de corrosion. (…) Une utilisation non pertinente ou de mauvaises conditions de mise en œuvre peuvent conduire à des désordres (ex. : mauvaise ventilation des charpentes ou ossatures bois des maisons) ». Vous retrouverez la note complète du CSTB sur le sujet à lapage suivante .
Je n’ai malheureusement pas beaucoup d’autres solutions à vous proposer que de faire valoir ces dispositions réglementaires auprès de votre couvreur (conditions de pose) ou de faire refaire l’isolation par une méthode conventionnelle.  
»Posez votre question à Christian Pessey

isolant mince condensation
The requested URL /Choisir-son-isolant/Les-isolants/L-isolant-mince was not found on this server.

isolant mince condensation

Forums Bricolage
Forums Jardinage
FAQ

Accueil
> Forums
> Forums Bricolage
> Forum bricolage en général
> Problème condensation isolation mince

MESSAGE A L’ORIGINE DE LA DISCUSSION

Bonjour à toutes et tous, voilà, je rencontre un pb (eh ouais…). J’arrive en fin de travaux de mon appart et je voulais isoler mon entrée. En fait c’est un viel appart (pourquoi je précise… ?) et le plafond de l’entrée est en plâre de 3 cm d’épais, sans rien au dessus (c’est un genre de placo, mais fait à la main, dans les années 70 je pense, avec des fibres de bois à l’intérieur). Le toit sur cette petite partie est en genre de fibro ciment, car la pente est trop faible pour être en tuile. Bref, j’ai littelé en 27 27 tous les 40 et j’ai agraffé de l’isolant mince reflectif. (Ep 40 mm, 15 couches) Jusque là ok. Je laisse en place qq jours histoire de voir si tout va bien. Et tout allait bien côté isolation,on sentait la différence. Puis, avant de fermer avec du lambris, je vérifie avant si justement pas de condensation (parce que je me doutais bien). Je dégraffe et je constate effectivement que sur le platre, c mouillé ! Alors la question, si je perce le platre tous les x cm pour faire circuler l’air, est-ce que ça pourrait faire l’affaire ? Nous devons plus tard changer le fibro, j’en profiterai pour isoler par le dessus, mais provsoirement, pour passer 2, 3 hivers, est-ce que ma solution pourrait marcher ? Ou dois-je peter le plafond complètement et isoler entre chevron ? Je trouve ça dommage d’enlever le placo, car c’est toujours une couche de plus. J’avais déjà sur les conseils d’un couvreur, isolé mon grenier avec ce genre d’isolant par dessus de la laine de roche, en laissant une lame d’air et là j’ai aucun pb. Je pense que le platre, c’est trop étanche. Mercipour vos lumières !et passez de bonnes fêtes.

bonjourles avis sont partagés, mais officiellement les isolants minces ne sont pas considérés comme des isolantsvoir ici pour moi, c’est bien le manque d’aération entre le plâtre et la partie supérieur de votre isolant mince (ce n’est pas un pare vapeur donc cela ne respire pas) mettre soit un isolant traditionnel respirant, soit retirer le plâtrede toute façon, rien n’empêche après avoir retirer le plâtre sur lattis,d’isoler entre les chevrons et de remettre votre isolant mince de 40mmje ne trouve aucun coefficient Lambda sur ces isolants de 40mm
Bricoleur tout terrain, qui n’y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout….. (ou presque……) L’expérience des uns n’est pas celle des autres

Bonjour, ok, merci pour le lien. Personnellement, j’en suis très content, je pense effectivement que ça dépend de la qualité qu’on pren et comment on le pose. (Après, c’était pas trop mon souci…) Selon vous il faut donc que j’enlève mon plafond ? Donc, le fait de faire des trous ne suffiraient pas ? Ce que je ne comprends pas, après recherche, c’est que pas mal de gens disent sur intenet que l’isolant mince joue aussi un rôle de pare-vapeur, c’est pourquoi il faut le mettre en complément et toujours du côté intérieur.Pour la logique de pose, je comprends bien qu’il faille le mettre côté intérieur, du fait que ça ne respire pas, mais en revanche, si cela faisait office de pare-vapeur, je ne vois pas comment j’aurai de la condensation au dessus ? Ou alors j’ai mal compris, mais normalement, il sagit d’éviter des problèmes d’humidité qui viennent de l’intérieur ? J’ai une autre question : le fait de « trancher » au cutter le pare vapeur d’un isolant type laine de verre permet-il d’éviter de l’enlever ? (rien à voir avec le reste, mais j’avais entendu dire cela.)

bonjourje pense que c’est l’humidité de l’air contenu entre l’isolant mince et le plafond en plâtre qui se condensefait des trous cela peut aider, mais l’idéal c’est de faire circuler l’airque ce soit en France ou en Belgique les produits vendus sous le vocable isolants multicouches ne sont par reconnus comme isolant à proprement parléde toute manière, je n’ai jamais vu que cela pouvait servir de pare vapeur ou de sous toiture chacun fait ce qu’il veut, mais est un bon usagemoins j’ai utilisé cette matière initialement prévue (dans mon cas pour l’isolation d’un fourgon transformé en camping car) pour mettre en sous toiture d’une cave extérieure à protéger du soleil pour cette application cela me convient plutôt bien (quoique d’autre matériaux auraient sans doute été préférable).le solde a servi pour l’isolation de ce fourgon partie toiture, les parois et les portes ayant été isolés avec le produit de l’aménageurpar temps frais, la carrosserie perle là où il y de l’isolant mince, le reste pas
Bricoleur tout terrain, qui n’y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout….. (ou presque……) L’expérience des uns n’est pas celle des autres

Ok merci. Bon, ben je vais d’abord essayer les trous. Si ça marche, je vous le ferez savoir, d’ici qq jours. Sinon, ben je ferais tomber le plâtre ! Passez de bonnes fêtes.

Bonjour. L’isolant multicouches pourrait faire un tout petit peu pare vapeur si il etait d’un seul tenant . Les lés se recouvrant et scotchés mais personne ne le fait . Maintenant sur ton plafond existant il y a sans doute de la peinture quel est son degré de perspirance .actuellement ( sans les trous ) Euh?? .Beh voila quand on a deux pare vapeur successifs avec un espace entre les deux la condensation s’y mets .Donc faire quelques trouset gratter un peu ,( beaucoup , passionément ) la peinture existante .Pour la future couche d’isolant pas de pare vapeur non ,plus bien sur

Bonsoir, oui effectivement pas bête l’histoire de la peinture. C’est de la peinture satinée, donc assez étanche, car c’est ce que j’ai dans ma salle de bain. Elle tolère le nettoyage quoi ! Donc, oui, complètement logique, pas de pare vapeur en sandwich, c’est d’ailleurs pour ça que mon pere m’avait enlevé le pare vapeur de la laine avant de mettre l’isolant mince dans l’autre pièce, où je rappelle, j’ai pas de souci de condensation.Enfin, j’ai pas encore opéré les trous, je me demande si je ne vais pas faire tomber le bout de pafond, et faire cela propre.Je vous dirai cela début janvier… A +

Bonjour, bien pour finir, j’ai opter pour la solution de faire tomber l’ancien faux-plafond, d’installer l’isolant mince sur lati bois, et de refaire un faux lafon en dessous. PLus long, mais meilleur résultat. Voilà donc pour la fin de l’histoire !
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Des vidéos pour tout savoir faire !
Des vidéos pour tout faire : tutos, trucs, astuces, savoir-faire, mode d’emploi, pour chaque instant de la vie.
Regarder les vidéos
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier

comment refixer ma prise
changement interrupteur 3 fils
interrupteur différentiel qui (…)
ragréage chambre en pente
fixation boisseaux en terre (…)
wc suspendu de 70 cm max ?
sens de pose de parquet stratifie
remplacement four/plaque
délai séchage béton hea
section cable et disjoncteur (…)

Page 1/10
A votre avis, le DIY et la déco sont-ils du bricolage ?
Plan du site :
Fiches Bricolage|
Fiches Matériaux|
Astuces Bricolage|
Vos Brico Projets|
Enquêtes et Dossiers|
Forums
Général :
Conditions générales d’utilisation|
Qui Sommes-Nous|
Contact|
Gestion de l’abonnement newsletter
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience.
En savoir plusici .
X
Astuces brico-déco en vidéo ! Apprenez pas à pas des astuces bricolage et découvrez des idées de décoration.
Tout savoir sur la construction maison Le guide référence de l’autoconstruction. Plein d’idées, produits, et vidéos.
Besoin d’un pro pour vos travaux ? Trouvez l’artisan le plus proche de chez vous !
Besoin d’un coup de main pour le jardin ?

Découvrez nos conseils pour l’équiper, l’aménager et l’entretenir en toute saison.
Céline_BDD
,
bricowoman59
,
chapock
,
luluberlu
,
Jardibot

isolant mince condensation

Gros Oeuvre Général

Isolation

Maconnerie, Chape

Toiture, Charpente

Chassis, fenêtres, velux

Cheminée, tubage

l’isolant mince mis tout seul fais office de pare vapeur et de film sous toiture, une fois que tu le double, il faut mettre un pare vapeur avant le doublage sinon tu condense entre les deux isolants.
il faut faire reprendre par l’artisan la partie raccord isolant minces, quitte a trouver les recommandations constructeur et etre sur son dos, et pour la partie intérieure isoler entre chevon en respectant la lame d’air puis dérouler le pare vapeur.
Donc si j’ai bien compris je dois mettre le pare vapeur sur les chevrons par l’intérieur ensuite mon ba13 ?
ce qui laisse env 20cmentre l’isolant mince et le par vapeur .

Sur nos blogs

Plinthes carrelage

Raccordement Eandis

Le permis

Mai-Juin 2017 Travaux en cours

Déco chambre bébé

Nous contacter
Accueil
Haut
RSS

Conditions d’Utilisation
A propos de BricoZone
YT FB TW

isolant mince condensation

Propriétaire du logement

Locataire du logement

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Les traitements
Agir au quotidien
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les astuces
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Trouver un pro
Tous les experts
Question posée par
Lamouette

10/12/2015
En suivant cette question vous recevrez un email à chaque réponse ou commentaire publié. Vous devez vousinscrireou vousconnecterpour utiliser cette fonctionnalité.
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cette question.
Nous avons les réponses à vos questions !
Des milliers de documents téléchargeables pour vous servir !
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
La confidentialité de vos informations est notre priorité. Ces informations seront transmises uniquement à ce professionnel afin qu’il puisse répondre au mieux à votre demande de devis.
Merci de préciser le type de bâtiment
Merci de préciser si vous êtes propriétaire ou locataire
Merci de préciser votre numéro de téléphone
Votre demande de devis a bien été envoyée à
Vous avez déjà envoyé une demande de devis à ce professionnel.
Vos questions sontentre de bonnes mains
Problème de condensation entre toiture et isolation
On a fait refaire notre toiture il y a deux ans et demi et des fuites se sont vues au bout d’un an et demi dans le grenier alors que nous n’en avions jamais eues auparavant. Il s’avère qu’il y a de la condensation qui se forme entre l’isolant sous les tuiles posé par le couvreur et notre laine de verre préexistante à leur intervention. On a dégraffé tous les pans de laine de verre, on a de la condensation à différents endroits, au point de gorger la laine de verre et imbiber les chevrons. Le couvreur répond que ça ne vient pas de son travail mais de notre isolationparce que la laine de verre touche son isolant et que donc il faut qu’on pose un isolant mince et laisser un espace de circulation d’air entre les deux. Cela suffirait-il à régler le problème? Ou bien le fait que le couvreur ait si bien isolé le toit crée un effet bocal et que le grenier ne respire plus? Dans ce cas que faire? Merci d’avance.
Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.

Rejoindre notre réseau d’experts
Experts d’accord avec cette réponse :
La condensation provient de l’air intérieur du grenier : la vapeur d’eau (toujours présente dans l’air) se condense sur une paroi froide. L’air chaud (intérieur) contient toujours plus de vapeur d’eau que l’air froid (extérieur). Quand l’air se refroidit, il ne peut plus contenir autant de vapeur d’eau, qui dès lors se condense, et redevient eau.
Il faut donc tout d’abord poser une barrière pare-vapeur (aussi appelée frein-vapeur) du côté intérieur (chaud). Cette barrière micro poreuse a la propriété d’empêcher les molécules de vapeur d’eau (plus grosses que l’air) de passer. Il est important que le frein-vapeur soit continu, et étanche, latéralement jusqu’au mur pignon, et de la sablière à la faîtière. Un ruban collant large sert à cela.
Ensuite, il faut permettre à la vapeur d’eau néanmoins présente dans l’isolant de s’échapper facilement. C’est pourquoi il est recommandé d’avoir une lame d’air (min.2cm) entre l’isolant et la sous-face des tuiles. Et encore mieux, que cette sous-face des tuiles soit ventilée (on y arrive classiquement en posant une latte sur le chevron, pour rehausser les lattes à pannes, sur lesquelles reposent les tuiles). La sous-toiture, qui captera les poussières et la neige poudreuse (chassée par le vent) qui s’infiltre sous les tuiles, est pincée entre ladite latte et les chevrons.
Cette lame d’air ventile aussi la sous-face des tuiles, qui sèchent ainsi plus facilement, et comme les tuiles (en terre cuite) sont légèrement poreuses, elles n’éclatent pas pendant les cycles gel-dégel (feuilletage des tuiles poreuses).
La structure doit être de plus en plus perméable à la vapeur à mesure qu’on s’éloigne de l’intérieur.
En résumé, de l’intérieur vers l’extérieur:
1. Finition intérieure
2. Membrane pare-vapeur continue
3. Isolant (placé entre les chevrons, ou dessous s’il est plus gros)
4. Membrane de sous-toiture
5. Contre-latte
6. Lattes à pannes
7. Tuiles
ouavezvous vuquelestuiles sontporeuses ?
sic’etaitlecas ALORS avecle GELelles ECLATERAIENT!!!
Experts d’accord avec cette réponse :
Vous avez donc un problème de point de rosée. Le couvreur n’est donc absolument pas responsable de cela. Le grenier est il habité ?
Experts d’accord avec cette réponse :
et un local correctement ventilé pour que l’humidité de l’air contenu dans la pièce puisse s’évacuer sinon gare aux moisissures
Experts d’accord avec cette réponse :
questionprealable :
« REFAIRE »cettetoiture’ UNIQUEMENT les TUILESchangeesouLITEAUXaussi ?
le mememodele exactement ( longueur ,lageur ?
sinonquelestle recouvrement destuiles?
celaa etefaitquelmois?juin 2012 ?
AVANT aviezvousde lacondensation?
POURQUOI lalainedeverreTOUCHE t ‘elle ( dixitvotre couvreur ) lestuiles?
apreslaposedestuiles?
avez vousrepose lalainede verre
DETAILIMPORTANTa nouspreciser !
votrelaine de veRrepreexistantea cette intervention ducouvreura T ‘ ELLEUN PAREVAPEUR FACE INTERIEUREDUGRENIER ?
y at ‘ildesDISCONTINUITESduparevapeurauniveaudeschevrons?
fabricant de ouate de cellulose français
Experts d’accord avec cette réponse :
Bonjour, je vous conseille 2 choses:
Contacter le fabricant de l’isolant et demander quelles sont les règles de l’art, ou avis technique, à respecter avec la mise en oeuvre de leur produit (non respirant et très sensible à l’humidité).
Contacter votre assureur et expliquer lui la problématique afin de connaître leur position. Il est possible que votre contrat d’assurance prenne en charge un expert.
Je suppose que votre artisan est assuré. Il est essentiel de comprendre d’ou vient la problématique afin de la traiter et de ne pas laisser se gorger la charpente. Bonne soirée- Ouateco
solutions d’isolation thermique et acoustique
Experts d’accord avec cette réponse :
Quelle est la nature de l’isolant posé sous les tuiles ? Avez-vous la référence du produit posé ? S’agit-il d’un écran de sous toiture de type barrière radiante ?
Si le produit posé en écran de sous toiture est de nature étanche à la vapeur d’eau, cela ne pouvait que conduire aux désordres que vous connaissez aujourd’hui. En effet, le Cahier de Prescription Technique CPT n°3560-V2 qui date de juin 2009 est très clair de ce point de vue : lorsque la toiture est isolée en laine minérale, tout écran de sous toiture mis en oeuvre doit être de nature HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau) qu’il s’agisse d’une mise en oeuvre dans le neuf ou en rénovation. Avec une toiture déjà isolée en laine de verre, il lui fallait donc opter pour un écran de sous toiture HPV. Il vous faut donc vérifier dans un premier temps que vous disposez de la référence du produit posé en écran de sous-toiture (il y a peut-être une référence inscrite sur le produit, sinon, le produit doit sans doute être mentionné sur la facture des travaux) afin de savoir de façon précise la nature HPV ou étanche du produit posé sous les tuiles.
Avez-vous fait une déclaration de sinistre auprès de votre assureur avant de déposer l’isolation existante ? La toiture étant déjà isolée avant la réfection de la couverture, il appartenait à votre artisan de tenir compte de la nature de l’isolation existante pour définir le type d’écran de sous toiture à mettre en oeuvre lors de la réfection de la couverture.
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
fabricant de matériaux à base de plâtre (plaques, doublages, plafonds, carreaux,
|conseiller placo
destructeur d’odeur, sauvetage apres sinistre ,
|bstechnics
Décrivez votre demande en quelques clics.
Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.
Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu’il vous faut.
Merci de préciser votre code postal.
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Vos questions sont entre de bonnes mains

isolant mince condensation
Sorry. You are using a suspicious IP.
If youARE NOTa bot of any kind, pleaseclick hereto access the page. Sorry for this !
Otherwise, please have fun withthis page

isolant mince condensation

Isolant mince+Pare vapeur+aine de verre= Condensation??
Ce sujet comporte 43 messages et a été affiché 24.135 fois

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
Messages :Env. 30
De :Pontarlier (25)
Ancienneté :+ de 8 ans
Isolant mince+Pare vapeur+aine de verre= Condensation??
Bonjour à tous,

Sous mon toit à été installé l’ isolationde la maniere suivante (de l’exterieur vers l’interieur) Laine de verre; Pare vapeur; Isolant mince.

Certaines personnes m’on dit que cette méthode est mauvaise et garantie la condensation, c’est pourquoi j’aimerai avoir votre avis.

Merci d’avance.
Ne vous prenez pas la tête pourvos travaux d’isolation… Allez dans la section devis isolation du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu’à 5 devis comparatifs de professionnels de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les professionnels, c’est eux qui viennent à vousC’est ici :https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-12-devis_isolation.php
Messages :Env. 4000
De :Avignon (84)
Ancienneté :+ de 11 ans
ca fait bcp de gros mots dans la même phrase
Messages :Env. 30
De :Pontarlier (25)
Ancienneté :+ de 8 ans
Messages :Env. 4000
De :Avignon (84)
Ancienneté :+ de 11 ans
non ce qu est je suis un peu allergique a ce type d « isolation », c est tout, pour en revenir a vos moutons, le pare vapeur comme son nom l indique fait barriere contre la vapeur generee ds l habitat de plus l isolant mince avec sa feuille d alu fait completement barrage donc le peu qui passe a travers l isolant mince se retrouve emprisonee entre le pare vapeur et l « isolant » mince » bref rien de tres respirant, faut une bonnevmcsinon c est champignons sur les murs
Messages :Env. 900
Dept :Ain
Ancienneté :+ de 9 ans
un isolant mince n’est pas un isolant mais si il a été posé dans les règles de l’art alors oui la condensation sera importante.

L’isolant mince est totalement hermétique contrairement au pare vapeur qui empêche le cheminement et la stagnation de la vapeur d’eau à travers les parois.

pour moi un isolant mince, c’est juste bon à mettre sur un porte de garage !
Messages :Env. 30
De :Pontarlier (25)
Ancienneté :+ de 8 ans
Ok donc je peux m’attendre avec cette installation à de la condensation… Merci pour vos réponses.
Messages :Env. 4000
De :Avignon (84)
Ancienneté :+ de 11 ans
le pare vapeur fait barriere a la vapeur d eau, sismic vous confondez avec un frein vapeur
Messages :Env. 60
Dept :Paris
Ancienneté :+ de 7 ans
Bonjour à tous,

Je m’appelle Laure et travaille pour la société ACTIS, fabricant d’isolants minces. Sismic, je vous trouve un peu dur avec les isolants minces. Quand ils sont correctement posés, les isolants minces offrent une excellente performance, comparable aux isolants traditionnels.

Il existe des isolants minces qui sont étanches à l’air et à l’eau (car assemblés par collage ou par ultra-sons par exemple) et qui présentent donc les mêmes propriétés d’étanchéité à la vapeur d’eau qu’un pare-vapeur classique. L’utilisation combinée des 2 produits (isolant mince et pare-vapeur) n’est alors pas nécessaire.

Par ailleurs, lorsque l’on veut utiliser un IMR en association avec un isolant épais (quelle que soit sa nature), comme il semble que ce soit votre cas, syl25 il faut impérativement d’une part que l’isolant mince soit placé sous l’isolant épais (côté intérieur de la pièce à isoler) et d’autre part, veiller à ce que l’isolant épais n’ait pas de pare-vapeur intégré. Si c’est le cas, il faut alors lacérer le pare-vapeur de l’isolant épais avant de poser l’isolant mince.

Enfin syl25, votre habitation possède-t-elle une bonne circulation de l’air ? Avez-vous une VMC ? En effet, si votre habitation est ancienne et à présent que vous avez installé une isolation étanche, il faut veiller à ce que l’humidité naturelle de la maison puisse circuler en dehors. Cela est-il le cas ?

Laure,

**, fabricant d’isolants minces et d’isolants en fibres de bois
Messages :Env. 3000
De :La Linotte Climatique (38)
Ancienneté :+ de 8 ans
Messages :Env. 1000
Dept :Bas Rhin
Ancienneté :+ de 9 ans
ACTIS a écrit: Bonjour à tous,

Je m’appelle Laure et travaille pour la société ACTIS, fabricant d’isolants minces. Sismic, je vous trouve un peu dur avec les isolants minces. Quand ils sont correctement posés, les isolants minces offrent une excellente performance, comparable aux isolants traditionnels. …………

bonjour,

vous avez quelque chose pour appuyer votre affirmation ou vous faites juste de la désinformation?
Messages :Env. 4000
De :Avignon (84)
Ancienneté :+ de 11 ans
A sa décharge, la demoiselle s’est clairement présentée donc on peut pas lui retirer ça, maintenant, les IMR…
Messages :Env. 8000
Ancienneté :+ de 9 ans
vbruche a écrit:
ACTIS a écrit: Bonjour à tous,

Je m’appelle Laure et travaille pour la société ACTIS, fabricant d’isolants minces. Sismic, je vous trouve un peu dur avec les isolants minces. Quand ils sont correctement posés, les isolants minces offrent une excellente performance, comparable aux isolants traditionnels. …………

bonjour,

vous avez quelque chose pour appuyer votre affirmation ou vous faites juste de la désinformation?

pourquoi tout de suite de la désinformation? elle as l’air de cherché a comprendre d’ou vient le probleme c’est plutot positif comme intervention

guillaumefgas IMR?
Messages :Env. 1000
Dept :Bas Rhin
Ancienneté :+ de 9 ans
yoda_51 a écrit:

……..

pourquoi tout de suite de la désinformation? elle as l’air de cherché a comprendre d’ou vient le probleme c’est plutot positif comme intervention

guillaumefgas IMR?

attention je ne discute pas le fait que cette personne essaye de comprendre et d’aider c’est en effet très positif,

par contre je souhaite voir des écrits comme quoi un isolant mince et aussi performant qu’un isolant traditionnel dans une construction (c’est ce que laisse entendre la dame il me semble)

IMR = isolant mince réflechissant?? j’ai bon?
Messages :Env. 4000
De :Avignon (84)
Ancienneté :+ de 11 ans
[quote= »vbruche »]
yoda_51 a écrit:

IMR = isolant mince réflechissant?? j’ai bon?

oui oui c est ca
Messages :Env. 10000
De :Lyon (69)
Ancienneté :+ de 10 ans
Pour info un ou plusieurs procès sont en cours dans les deux sens entre les fabricants d’isolants mince et ceux qui font de la laine minérale.

http://www.francebtp.com/materiaux/e-docs/00/00/79/A1/document_articles.php

Une des raisons de la dispute est que les organismes de normalisation ne reconnaissent que le R de l’isolant comme critère de performance et que les fabricants d’IMR voudraient faire normaliser des mesures d’efficacité effective sur un bâtiment.

Personnellement, j’ai utilisé des isolants minces multi-couches pour mon travail il ya très longtemps (disons plus de 15 ans) mais c’était pour un réservoir d’azote liquide et dans le vide.On appelle cela du « super-isolant ». Il me semble que c’est cette idée qui a été transposée à l’isolation des bâtiments en oubliant que les conditions ne sont pas les mêmes.
En cache depuis le vendredi 23 juin 2017 à 10h18

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
«  Avis technique pare vapeur delta reflex +  »
Discussion lancée par- 2 réponses
«  Brique 20cm+10cm laine de bois+ ba13 , pare-vapeur ?  »
Discussion lancée par- 22 réponses
«  Pare vapeur surextension de vielle maison  »
Discussion lancée par- 2 réponses
«  Pare vapeur oufrein vapeur  »
Discussion lancée par- 9 réponses
«  Pare vapeur/frein vapeur et Sd  »
Discussion lancée par- 17 réponses
«  Nature des murs / isolation ?  »
Discussion lancée par 4Bak – 2 réponses
«  ITE : influence d’une lame d’air sur le R?  »
Discussion lancée par Petlav – 8 réponses

ForumConstruire.com c’est quoi ?
ForumConstruire.com est un site sur lequel les membres échangent leurs expériences personnelles concernant la construction de leur maison, et cedepuis 2004. Grâce aux 327 188 membres et aux 4 411 990 messages postés, vous trouverez forcement des réponses à vos questions sur l’administratif, la construction, le bricolage, la décoration, le jardinage …
Sites partenaires :
voir nos partenaires
Contacts|Signaler un contenu illicite|
Mentions légales|Baromètre|CGU|Presse|Publicité, annonceurs
ForumConstruire.com © 2004 – 2017 ForumConstruire SARL |
0.093

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de services tiers pouvant installer des cookies J’accepteEn savoir plus
Devis isolation
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et …
Tout savoir sur l’isolation
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

isolant mince condensation
Bienvenue,Invité . Merci devous connecterou devous inscrire .
Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur
Sujet: probleme d’humidité sur la volige  (Lu 11890 fois)

« le:06 janvier 2009 à 18:51:24 »
bonsoir, je suis en train d’amenager mes combles et j’ai la surprise aujourd’hui de constater suite à debut decembre une grosse averse de grêlons que la volige est trempé uniquement sur la face nord de la maison; j’ai fixé un isolant mince sur les chevrons de 17 couches donc il y a de l’air qui passe entre la volige et l’isolant mince(5cm) puis j’ai mis 10 cm de laine de verre en laissant 2cm d’air entre l’isolant mince et la laine de verre puis viens apres le placo que je suis en train de faire. pourquoi la volige est trempé? que dois-je faire?(tout demonter pour laisser secher?) un autre probèlme courant se pose à moi, cette averse de grêlons tres froide a non seulement humidifié ma volige coté nord mais aussi fait apparaitre de la condensation sur l’isolant mince coté interieur(entre isolant mince et laine de verre) et ça ne seche pas au secours; quelles sont les meilleur solutions? merci

Gérard

Membre Héroïque

Messages: 2.989

«Réponse #1 le:06 janvier 2009 à 22:05:05 »
Bonsoir ! le gros problème de ce type d’isolant, c’est son étanchéité absolue. Ce faisant, vu la pression hygrométrique à l’intérieur de la maison, la vapeur d’eau cherche à migrer par tous les orifices possible, et si une barrière étanche se présente sur son trajet vers l’extérieur (pression moindre), l’humidité va seconcentreren périphérie, là où un passage est possible, cela signifie froid et donc condensation et donc bois abîmé, à force… Vos 2 problèmes n’en font qu’un en fait. La face nord étant la plus froide, c’est là que la condensation va être la plus forte. Deux solutions : 1. vous ventilez de force (VMC) pour évacuer toute trace d’humidité, 2. vous défaites tout ce que vous avez fait et vous remplacez votre système d’isolation étanche par un autre « perspirant » (qui laisse la vapeur d’eau migrer travers). Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! Un conseil : procurez-vous le livre de JP Oliva sur l’isolation écologique… Bon courage ! Gérard.
«Réponse #2 le:07 janvier 2009 à 12:32:50 »
bonjour, merci de votre reponse la nuit m’a porté conseil et malheureusement vous confirmez ce que je ne voulais pas faire(tout defaire) isolation ecologique oui mais à quel prix? je me renseigne sur votre livre merci au plaisir de vous relire

Jean-Noël

Membre Senior

Messages: 359

«Réponse #3 le:07 janvier 2009 à 14:56:28 »

Gérard

Membre Héroïque

Messages: 2.989

«Réponse #4 le:07 janvier 2009 à 19:08:29 »
Bonsoir ! je ne suis pas du tout spécialiste de la question, aussi je souhaite que d’autres personnes donnent leurs avis. La VMC est parfaitement envisageable dans le bâti ancien, je l’ai moi-même fait, la question étant à quoi sert-elle si on a de l’isolation perspirante ? Un tel système permet à la vapeur d’eau de migrer de part en part, dans toute son épaisseur, depuis l’intérieur vers l’extérieur de la maison. Le frein vapeur n’est là que pour bien répartir la vapeur sur toute la surface, pour éviter qu’elle ne se concentre ici ou là. Il faut aussi que la résistance à la migration de la vapeur d’eau soit plus grande côté intérieur et plus faible côté extérieur, de façon à ce que la vapeur puisse sortir plus facilement qu’elle ne pénètre, donc le frein vapeur participe à cela. Ces quelques infos, je les tiens du livre de JP Oliva ! Gérard.
«Réponse #5 le:07 janvier 2009 à 20:34:16 »
Bonjour, je vais essayer d’apporter ma pierre en expliquant comment j’ai compris de mon côté l’intérêt des parois perspirantes: L’humidité est forcément présente à l’intérieur (respiration, cuisine, …) Il faut donc qu’elle sorte. ce sera par les défauts dans le cas d’une paroi « étanche » (il n’est pas possible d’obtenir une étanchéité à 100% il y aura toujours un défaut même minime), et dans ces cas là elle aura tendence à s’accumuler dans les endroits où elle ne pourra pas sortir, par exemple dans l’isolant, sous la volige. Si l’on utilise des parois perspirantes, l’humidité pourra être absorbée par les parois et évacuée à l’extérieur (ou éventuellement à l’intérieur en cas de temps très sec, d’où l’aspect régulateur) Le frein vapeur ne joue pas le rôle d’accumulateur mais permet simplement le passage de l’humidité entre intérieur et isolant. Comme cette humidité peut s’évacuer au fur et à mesure et qu’elle est répartie, on n’arrive pas à une situation où tout est trempé. Autre élément: la ventilation. Elle permet en effet d’évacuer une partie de l’humidité, et apporte donc une amélioration et un confort supplémentaire. Mais elle ne permettra pas d’évacuer l’eau qui se condensera malgré tout sous les toits, … (sauf à ventiler les lames d’air à coup de VMC…) Et enfin, concernant le cout d’une isolation écologique (en toiture en tout cas), je pense qu’on ne doit pas être loin entre une isolation « simple » en cellulose insufflée et le complexe laine de verre + isolant mince (on a souvent en tête le prix des laines de verre 1er prix. en fait une bonne laine de verre de densité raisonnable sera 2 fois plus chère…). Prendre aussi en compte le confort d’été surtout sous des rampants, et le confort tout court (humidité, …) Breuk

PP

Modérateur Global
Membre Senior

Messages: 300

«Réponse #6 le:07 janvier 2009 à 22:22:00 »
Bonsoir, Pour compléter un peut les explications qui ont été donnée sur les isolant et l’humidité ou l’eau qui peuvent s’y logés, je vais essayer d’imager un peut….. Les isolants écologique ou non ont pour principe de piéger un maximum de petites alvéole d’air (c’est l’air qui apporte le fameux coefficient). La plupart des isolants sont fait à base de fibres (végétal, animal, ou synthétiques… pas bien….). Suivant le type de fibres utilisées (densité, nature…) on obtient d’autres caractéristiques très intéressantes du genre déphasage plus ou moins grand, perméabilité à la vapeur d’eau, capacité de « stockage d’eau »….. Maintenant, il est assez simple de comprendre que si les milliards de « bulles d’air » d’un isolant sont remplient d’eau ou de vapeur d’eau, les caractéristiques sont complètement différentes (l’eau est un très bon conducteur de chaleur) du coup on « isole » beaucoup moins bien!!! Donc l’objectif est de limité la quantité d’eau qui pourrait se trouver dans l’isolant. Pour cela il y a deux méthodes.La première qui ne fonctionne pas correctement car on en voit régulièrement les désastres sur les isolants et les charpentes (mérules). Cette première méthode consiste à empêcher complètement l’eau de passer dans l’isolant. Autant dire que c’est complètement illusoire de penser que l’on peut obtenir un résultat parfait à grande échelle. De plus il faut absolument évacuer l’humidité créée par les occupants à rand renfort de VMC (on fou les calories dehors….).La deuxième méthode qui est utilisée depuis de nombreuses années dans certains pays européen. Elle consiste simplement dans le constat qu’il est impossible de ne pas avoir d’humidité dans l’isolant. Donc il faut faire en sorte de la réguler et de l’évacuer au maximum.Pour cela le principe est d’utiliser des parois perspirantes et non plus étanche. Le but est de faire sortir l’humidité de l’habitat. Donc on utilise des matériaux de plus en plus perméables à la vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur.Donc coté extérieur on ventile pour évaporer et évacuer l’eau (attention ventiler c’est pas la tempête sinon on perd de l’efficacité d’isolation). Côté intérieur on « régule » ou « freine » le passage de l’humidité (d’où le non de frein vapeur). Le but est comme dit précédemment de limité et répartir le passage pour ne pas avoir de passage privilégié au endroits de jonctions difficiles à réaliser parfaitement.(jonctions de fenêtres……). Les fabricants de frein vapeur ont toute une panoplie de techniques et accessoires pour réaliser les jonctions. Dans ce cas la VMC n’est pas indispensable puisque l’on fait transité une partie de l’humidité naturellement. Dans ce genre de bâtiment on peut juste se contenté de points d’évacuations juste pour les zone fortement humides. Donc juste au dessus des points de cuisson et pendant la cuisson (après ça sert à rien). Et au niveau des salles d’eau aussi pendant les phase très humides (douche en générale c’est quelques minutes…). Voila c’est long et court à la fois……. En espérant avoir éclaircit un peut les choses @+ PP

Jean-Noël

Membre Senior

Messages: 359

«Réponse #7 le:08 janvier 2009 à 14:37:25 »
Bonjour, Merci pour vos réponses, qui m’éclaircissent bien les idées à ce sujet. En fait, sur certains forums on évoque la nécessité de créer une barrière étanche à l’humidité, et de s’appuyer sur la VMC pour évacuer celle-ci, ce qui ne me plaît guère. C’est sûr, comme le dit Gérard, la VMC n’est pas incompatible avec le bâti ancien, mais parfois, ses contraintes de passage de gaine en particulier rendent son installation difficile. Et au fond l’idée de confier l’aération de la maison à un moteur électrique ne me plaît pas trop ! J’ai mieux compris grâce à vos infos l’utilité du frein-vapeur. J’aimerais avoir votre avis sur la question suivante : je compte (après isolation bien sûr), faire un lattage sous la toiture, et y dresser un enduit (chaux chanvre ou terre chanvre). Je me demandais si les propriétés hygrométriques de ce mélange pouvaient jouer un rôle de frein vapeur.Je suis même allé jusqu’à me demander s’il n’y aurait pas moyen d’isoler comme cela par banchage. Mais ça me paraît compliqué, et fort long au niveau manutention. Quant au livre évoqué ci-dessus, je crois que je vais me le procurer… Merci, JN

Gérard

Membre Héroïque

Messages: 2.989

«Réponse #8 le:08 janvier 2009 à 21:45:06 »
Bonsoir ! notre collègue Mickaël qui intervient parfois sur ce forum a réalisé chez lui une isolation sous toiture en terre-paille. Je ne suis pas sûr que ses combles soient encore aménagés, mais de toutes façons et avec le froid qu’il fait actuellement, son ressenti sera intéressant à connaître. Gérard.

Mickaël DELAGREE

Néophyte

Messages: 37

«Réponse #9 le:09 janvier 2009 à 10:28:46 »
Bonjour à tous, recevez tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. L’isolation sous toiture est effectivement très importante du fait des déperditions importantes (l’air chaud monte et l’air chaud peut contenir plus d’eau que l’air froid) à ce niveau de la maison et aussi car les greniers n’étant auparavant pas habités, il y a tout à concevoir. Comme Pierre l’a évoqué, deux conforts sont à gérer, le confort d’hiver et le confort d’été. Pour le confort d’hiver, le matériau d’isolation devra être de faible densité, alors que pour le confort d’été on cherchera plus l’inertie donc une forte densité. Les tableaux de jean-Pierre Oliva, nous montre alors que les meilleurs matériaux actuels, pour gérer ces deux conforts sont les panneaux semi rigides de laine de bois et la ouate de cellulose (avec 20-25 cm d’épaisseur). Ces deux matériaux sont perméables à la vapeur d’eau. Voilà l’autre paramètre important de cette conception de l’isolation. Pour l’équilibre hygrométrique de la maison (sans VMC), l’emploi de matériaux perméable à la vapeur d’eau est indispensable. Mais la mise en oeuvre doit être très minutieuse. Effectivement dans nos régions, les faces intérieures doivent être beaucoup moins perméables que les faces extérieures. (5 x plus dit-on). Le frein de vapeur (à ne pas confondre avec le pare pluie, en face extérieur beaucoup plus perméable que le frein de vapeur – ni à confondre avec le pare vapeur qui est imperméable à la vapeur d’eau)) a alors pour but de réguler l’arrivée d’humidité dans l’isolant. Certains d’entres eux sont très élaborées et sont à perméance variable suivant l’hygrométrie  (type intello plus de proclima ou le vario d’isover). Le frein de vapeur est étanche à l’air mais pas à la vapeur d’eau. (sachant que le courant d’air engendre une perte plus rapide des calories.). donc si il y a un défaut dans le frein de vapeur, la perte sera plus importante à ce niveau. Un exemple est donné d’un coup de cutter, où à ce niveau l’isolant sera 5x moins performant. Des scotchs spécifiques sont donc vendus avec les freins de vapeur pour fermer toutes entailles dans le frein de vapeur. Pour revenir au problème initial de bronreg, l’isolation sous toiture avec des matériaux imperméable à la vapeur d’eau (il n’y a pas plus étanche que l’aluminium), il a semble t’il condensation sous la couverture (ce qui mouille la volige) et sous l’isolant mince. Vous dites qu’il y a quelques cm de lame d’air, mais je n’ai pas lu si cette lame d’air est ventillée (présence de chatière haute en couverture et d’entrée d’air en partie basse de la couverture). ce problème peut se régler. Par contre, la condensation sous l’isolant mince, ne peut se régler qu’en réduisant la quantité d’eau dans l’air ambiant, çà passe donc par une VMC ou une ventilation manuelle et quotidienne de la pièce. Autant dire que c’est pas l’idéal, et une VMC double flux permet de perdre moins de calories mais beaucoup plus onéreuse. L’isolation avec des matériaux écologiques pourrait peut être devenir économiques, même s’ils paraissent plus chers à l’achat (encore que la ouate est d’un bon rapport qualité-performance-prix). Sinon pour votre information (et parce que je ne peux pas tout aborder en détails) , nous proposons un stage de deux jours les 13 et 14 mars prochains à Lannedern (finistère centre), sur la « Mise en oeuvre d’isolants écologiques  » (ouate de cellulose insufflée et laine de bois), dépêchez de vous y inscrire, le nombre de places est limité.02,99,53,53,03 A bientôt Mickaël
«Réponse #10 le:09 janvier 2009 à 12:53:52 »
bonjour, tous vos messages me sont d’une grande utilité ma premiere erreur a été de négligé la respiration de la volige avec ouverture en bas et chatière en haut(maison ancienne et combles perdu,pas d’utilité d’aérer à l’epoque) ma deuxieme erreur a été de ne pas laisser d’espace suffisant entre l’isolant mince et la laine de verre(j’ai mis que 2 cm) ma troisième erreur est de ne pas avoir prevue de ventilation interieur de cette isolant mince par système de grille en bas et en haut ma quatrième erreur a été de poser par bande la laine de verre en la perçant(système de rail fixé aux chevrons) ma cinquième erreur a été de tout bien calfeutrer pour isoler alors qu’il faut faire le contraire :laisser respirer chaque materiaux toutes ces erreurs m’oblige aujourd’hui a tout demonter et reprendre le procesus à zero. je vais tout de même me procurer ce fameux bouquin de gerard. ne faites pas les même erreurs que moi,etant neophyte et me débrouillant par moi-même il faut énormement se renseigner. en ce qui concerne le reste de la maison je ne pense pas avoir fait de grosses erreurs. merci à vous et je demonte!!!!!!!!

Jean-Noël

Membre Senior

Messages: 359

«Réponse #11 le:09 janvier 2009 à 14:28:15 »
C’est sûr, comme le dit Gérard, qu’il serait fort intéressant d’avoir l’avis de Mickaël (le même que ci-dessus ? :)), au sujet de l’isolation terre-paille sous toiture. Qu’en est-il du comportement au feu de la laine de bois et de la ouate de cellulose ? Il me semble que la première est classée facilement inflammable. Mais elle bénéficie d’un certificat ACERMI, alors que je n’en ai pas trouvé au sujet de la ouate de cellulose. Ceci dit, je ne sais pas si c’est forcément un gage absolu de qualité. J’espère que si ! J’espère ne pas trop vampiriser le post de Bronreg. JN

Mickaël

Modérateur Global
Néophyte

Messages: 8

«Réponse #12 le:09 janvier 2009 à 22:58:08 »
Bonsoir, Je n’ai effectivement pas parler de mon expérience de terre-paille (avec peu de terre et une miette de chaux- sur 20-25 cm d’épaisseur, avec un enduit terre intérieur, et une lame d’air vers la couverture), car ce n’était pas le sujet de départ. Je n’habite pas encore mon étage car je n’ai pas fini mon aménagement, mon isolation de plafond, ni la pose des fenêtres donc je n’ai pas encore le recul nécessaire. affaire à suivre. Certains de nos adhérents l’ont fait, il faudrait prendre le temps de les joindre et recueillir leur témoignage. A bientôt Mickaël

Jean-Noël

Membre Senior

Messages: 359

«Réponse #13 le:10 janvier 2009 à 14:48:12 »
Merci pour ces quelques précisions. Ca représente quand même un sacré volume tout ça. Ca me fait reculer un peu, mais ceci dit, je ne serai plus à ça près ! Ce qui m’inquiète davantage, c’est le poids que cela représente pour la charpente et aussi pour les murs. Bien sûr, il ne faut pas trop forcer sur la chaux et la terre, mais j’imagine que ça fait assez lourd quand même. Je vais ouvrir un autre post sur ce sujet un de ces jours, au cas où certains pourraient nous apporter leur témoignage. JN
Toutes nos excuses pour l’interruption du service survenue lors d’une mise à jour, entre les 18 et 19 mai…

isolant mince condensation

If you are a human and are seeing this field, please leave it blank.

Les champs avec un * sont obligatoires.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.En savoir plus . X
Recevez des devis comparatifsde pros pour tous vos travaux
www.123devis.com
Vous êtes un pro du BTP ? Inscrivez-vous pour recevoir les chantiers près de chez vous.
www.marchesprives.com
Opportunités de chantiers à saisir !
Votre demande a bien été enregistrée. Un conseiller vous contactera dans les plus brefs délais.

La douche à l’italienne est LA solution pratique et esthétique par excellence dans la salle de bains. Mais sa pose peut s’avérer…
La douche est l’un des espaces de la maison les plus utilisés au quotidien. À ce titre, elle doit être conçue pour…
Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !
Choisissez vos domaines et zones d’interventions.
Recevez chaque jour des demandes de devis correspondant à votre activité.
Copyright© Travaux.com – 2017 – Tous droits réservés.
Connectez-vous ou inscrivez-vous avec votre compte Facebook

Accueil Forum
   
Retour
   
Rechercher
   
Ajouter un message

Accueil Forum
 
Retour
 
Rechercher
 
Ajouter un message
 
Crédits

isolant mince condensation

Accueil
Dossiers
Devenir annonceur
Contacts

Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.En savoir plus . X
Êtes-vous un professionnel ? Professionnel ?
.. Certains me conseillent d’opter pour le bac acier enisolantsoit meme et avec anticondensation et isolantphonique.  […]Personne n’a répondu Pourtant je me pose la même question pour un petit chalet que j’ai.   […] (à vérifier) La tôle sandwich c’est l’ isolationfacile je pense.  […]
bonjour,j’ai un probleme decondensation avec un isolantmince. J’ai pose unisolantmices multicouches 15 couches sur mes chevrons sous la feutrine noir respirante posé par le couvreur en respectant mes 2 cm d’air entre l’ isolantet la feutrine.  […] pour moi c’est de lacondensation . Jai lu sur le forum que quelqu’un avec un cas similaire avait fait des arrivees d’air en coupant la feutrine est ce efficace Sinon pous vous me renseigner sur des solutions sans tout cassser.  […] … ou alors j’envisage peut etre de virer l’ isolantmince et isoler avec unisolanta injecté pour ne pas avoir a tout casser est peut etre une bone solution merci.  […]
Avez vous demander au propriétaire pour faire ces travaux l’ isolantmince c’est du plastique donc forcementcondensationdonc moisi.  […] bonjour. L’ isolantmince couleur aluminium n’est pas respirant,c’est pourquoi les problèmes decondensationsont fréquents,même quand on le place sous le toit où il y a pas mal d’air.  […] Unisolantthermique ne servira à rien pour régler des problèmes d’humidité…c’est toujours la même confusion et il n’y a rien à faire pour que les gens comprennent,c’est devant le problème…ah bon.  […]
Sujet du message. Risque decondensationentre 2 couches d’ isolanttoiture.  […] Sur le bac acier,une couche de plaques d’ isolantde 100mm (dense et dur on peut marcher dessus) a été posée.  […] ..) d’ isolanten laine de roche,encastré dans les rails. Il s’apprête à poser le BA13 au plafond,mais j’ai un gros doute.  […]
J’isole la toiture d’une maison, et je me demande si on peut mettre unisolantsminces multi réflecteurs avant de mettre la laine de verre si oui on la met avant ou après la laine de verre peuvent-elle se toucher et si non pourquoi.  […](ce qui était le cas chez mes parents) Attention tout de même, il existe différents fabricants et les films ne sont pas forcement de même qualité.   […] si c’est un bonisolant , non.vous n’aurez pas decondensation , attention a ne pas créer de pont thermique à la pose. bon courage.  […]
79.Isolationplancher de poutrelles préfabriquées sur hourdis polystyrène.  […] …le filmisolantchoisissez donc autre chose,condensation .  […] Il acondensationdans les maisons pour la raison.  […]
Pour détaillé,l’humidité est en suspension dans l’air,ton tuyau d’eau froide fait en sorte de la condenser quand elle entre en contact avec.   […]Une VMC contrairement a ce que le (on croit n’est pas faite pour réduire l’humidité mais pour aérer),placées en haut les bouches attirent l’air chaud mais cela ne permet pas pour autant de stabiliser l’air froid potentiellement humide.   […] Quant à votre tuyau,l’eau arrive très froide et l’échange thermique provoque cettecondensation,un isolanten mousse sur ce tuyau arrêtera le phénomène mais pour autant la VMC n’empêchera pas l’humidité,d’ailleurs dans ses tuyaux il y en a plein,vous ne la voyez pas mais vous respirez l’air qui y passe et ramasse les microbes qui adorent y baigner,les a rarions à l’ancienne directes avec grilles sont bien plus efficaces et plus saines et ne consomment pas d’énergie.  […]
Salut. Question toute bête. estce que l’ isolantmince peut être utilisée en tant que sous couverture Pas de risque qu’il soit moins performant, si fixé sur chevron au lieu au dessous.  […] Laissez tomber l’ isolantmince. les conséquences sur la charpente sont dommageables (effet decondensation …).  […]en faite dans toutes les construction modernes,les promoteurs font en sorte deoutre reduire les couts,ils gagne du temps et de la facilitée.   […]
Bonjour, je souhaite remplacer la toiture de ma véranda qui est en plaque de polycarbonate par quelque chose de plusisolant .  […] Je pense remplacer la couverture actuelle soit par des tôles Bac acier ( + anticondensation et isolationtype laine de verre ou autre) soit par des panneaux sandwich avecisolant .  […] – d’une âme en mousseisolante . polyuréthane (PUR) ou polysocyanurate (PIR). – de profils latéraux destinés à protéger l’ isolantet à réaliser des assemblages aisés.  […]
Recevez des devis comparatifsde pros pour tous vos travaux
www.123devis.com
Vous êtes un pro du BTP ? Inscrivez-vous pour recevoir les chantiers près de chez vous.
www.marchesprives.com
Copyright© Travaux.com – 2014 – Tous droits réservés.
Connectez-vous ou inscrivez-vous avec votre compte Facebook

isolant mince condensation
Carnets de restauration d’une maison de vigneron dans le Sud-Revermont
Le site de Pierres Vivantes du Jurale1 décembre 2013 a 21 h 12 min a dit:
Pierre Phillipele29 décembre 2013 a 11 h 48 min a dit:
Le site de Pierres Vivantes du Jurale3 janvier 2014 a 16 h 12 min a dit:
Fred « bricomaniaque »le1 janvier 2015 a 22 h 56 min a dit:
Pour envoyer le lien de cet article à un ami, remplissez le formulaire ci-dessous
© Copyright 2017Pierres Vivantes du Jura

Avant de se précipiter en grande surface de bricolage, ça vaut le coup de réfléchir, et de ne pas croire tout ce que racontent les pubs. Sisi. Nos explications, parce qu’on y est passés, nous aussi, par les âneries…
Une des grosses sottises, en matière d’isolation, qu’on voit beaucoup pourtant, est l’utilisation d’ossatures métalliques pour fixer l’isolant au mur. Certes, ces ossatures sont vendues toutes faites, c’est pratique. Mais vous aurez bien meilleur compte de réaliser votre ossature en bois tout seul comme un grand, avec des chevrons achetés dans une scierie locale. Vous ferez des économies, et surtout vous éviterez les ponts thermiques, c’est-à-dire ces zones qui conduisent le froid et le chaud sans être gênées par l’isolant. Or des ponts thermiques, il y en a partout : c’est le sabot en fer qui maintient la poutre de la charpente, le trou percé pour laisser passer les fils électriques dans la cloison, le dormant de la fenêtre en aluminium, ou l’armature en métal qui passe le long de votre cloison… Car, comme le disent Jean-Pierre Oliva et Samuel Courgey dans «La conception bioclimatique» : « les ossatures métalliques des complexes isolants génèrent une perte de performances de 20 à 44% par rapport aux calculs thermiques de base.» (p.78)
Donc il faut faire la chasse aux ponts thermiques, même si, en rénovation de bâti en pierre ancien, c’est un peu comme mener la chasse au dahut !
L’autre erreur classique en matière d’isolation, c’est de croire qu’un isolant mince isole. Erreur, car l’été, la chaleur traverse vite l’isolant mince, et il fait donc chaud dans la maison quelques heures après que le soleil a commencé à taper.
C’est le fameux avantage des murs de pierre : leurs 50 cm d’épaisseur leur donnent de l’inertie. Le temps qu’ils laissent passer la chaleur dedans, c’est le soir, et dehors l’air a déjà commencé à refroidir. La ventilation suffira à dissiper la chaleur émise alors par la maison. Ce délai, c’est le déphasage.
Et les isolants sont loin d’être égaux à cet égard.
L’un des meilleurs, c’est laouate de celluloseà forte densité : «En été, le déphasage entre le maximum de chaleur sous le toit et l’arrivée de l’onde thermique à l’intérieur est d’environ 10h avec 20 cm de cellulose». ( La Conception bioclimatique , p.71)
L’un des pires, c’est la laine de roche: en été, il en faudrait 80 cm d’épaisseur pour lisser les amplitudes thermiques dans la maison entre le jour et la nuit…
Alors, évidemment, les isolants minces qui promettent le meilleur des mondes avec 3 cm d’épaisseur ne sont même pas recevables, bien qu’on les voie parfois mis en oeuvre dans certaines émissions télévisées, surtout quand il s’agit de bâcler une isolation sous rampants pour pas cher en 24h.

Quand M6 vante les isolants minces à la télé, dans son émission déco.fr, ça donne ça : « une technologie spatiale », « ça fonctionne comme une couverture de survie », « les ondes de froid et de chaud rebondissent dessus », « ça équivaut à 22 cm de laine de verre »… A voir pour se marrer, ou pleurer – au choix.
Pour parler technique, et pas NASA, les isolants minces sontformellement déconseillés par leCSTB , le Centre d’études techniques du bâtiment, un organisme d’Etat, qui émet de grandes réserves à leur sujet : «Les utilisateurs s’exposent à de graves déconvenues. Non seulement les économies escomptées ne seront pas au rendez-vous, mais encore les travaux réalisés pourraient contrevenir aux nouvelles exigences réglementaires sur les bâtiments neufs et les bâtiments existants.»
Croyez-moi, pour que le CSTB se mouille, c’est que l’arnaque est avérée…
Alors là, je vous raconte une petite histoire. En 2007, après avoir mis en ligne sur mon premier blog « Pierres Vivantes » ce que vous avez lu ci-dessus, j’ai reçu un mail d’un certain M. Lambert qui me menaçait d’un procès en diffamation pour avoir cité l’avis du CSTB sur mon blog. Et donc dit du mal des isolants minces. M. Lambert ne cachait d’ailleurs pas son appartenance à l’époque au lobby des isolants minces, connu sous le nom officiel de SFIRMM (Syndicat des Fabricants d’Isolants Réflecteurs Minces Multicouches).
C’est l’association de 4 fabricants d’isolants réflecteurs minces multicouches. Il a unsite webde propagande très bien fait, Isoland Concept.
Là, j’ai compris que derrière les émissions de déco à la télé, et les reportages dans les magazines, et les normes techniques du bâtiment, se jouaient des marchés pour des millions d’euros, et que les lobbies n’étaient pas inactifs pour pousser sous les feux de la rampe leurs produits, même foireux. pensez-y quand vous voyez un journaliste enthousiasmé par « un nouveau produit » du BTP : qui a intérêt à ce que tout soit joli et parfait avec ce produit ?
Le plus rigolo est que, depuis cette histoire de procès, bien de l’eau a coulé sous les ponts.
Maintenant les prospectus des magasins de bricolage n’osent plus recommander les isolants minces sauf pour « isoler les portes de garage » (quelle excellente idée ! Et je vais aussi doubler mon couvercle de poubelle pendant que j’y suis !) – et Isoland Concept est devenu un fervent apôtre de la laine de mouton et autre ouate de cellulose…
bonjour je trouve votre site très bien fait. Je suis électricien et je rénove ma maison en vue de reduire mes coûts d’énergie qui augmentent. je compte refaire l’isolation complète de ma maison de pierre.
je voulais mettre de la laine de verre gr avec montant optima pour les murs et j’ai vu votre site qui m’a mis le doute sur l’utilisation des montants métallique pour le ba13
en revanche je ne sais que penser de la ouate de cellulose car elle est remise en cause pour incendie et risque sanitaire à voir:

http://www.lemoniteur.fr/189-qualite-securite/article/actualite/19979519-la-ouate-de-cellulose-sous-haute-surveillance

Merci Laurent de cette excellente info. Nous avons nous-même utilisé de la ouate de cellulose dans notre maison, en pensant faire de notre mieux, mais je vois que, notamment au point de vue électricité, il y a de quoi bien réfléchir encore une fois. Pour les montants métalliques : nous c’est bois + Fermacell, et honnêtement c’est dix fois moins cher que le métal et ses clisses à acheter, et plus isolant en termes de ponts thermiques… si j’ai bien compris ce que dit le grand Chef des Travaux.
Bonjour,
Dans une maison en altitude (900m, peu ensoleillée en hiver, là il fais – 7 la nuit) j’ai une porte en bois avec une partie haute partiellement vitrée qui donne sur l’extérieur face nord et à l’intérieur sur un couloir sans chauffage. Actuellement il y a de la condensation qui coule à l’intérieur jusqu’au bas de la porte où elle finit par geler su qq mm et bloquer la porte . Je pensais justement mettre un isolant recouvert d’une plaque de bois car si je veux pouvoir ouvrir la porte j’ai peu de place de disponible.
Votre avis ?
merci
Nous avons le même problème à 350m d’altitude sur une porte vitrée donnant sur l’extérieur, façade Est. Ca condense et ça coule par terre. Donc votre souci n’est pas une question d’altitude, ni d’expo Nord, mais de condensation par grosse différence entre dehors et dedans. Nous n’avons pas essayé de mettre quoi que ce soit en plus sur le côté intérieur de la porte de crainte que ça ne moisisse. On a posé un rideau devant la porte : aucun effet. On ferme le volet en bois devant chaque nuit : aucun effet non plus. La seule solution, vers laquelle nous nous acheminons, c’est d’installer une porte avec double vitrage, on est presque sûrs qu’ainsi la condensation ne se fera plus. par contre, il y a fort à craindre que ça ne fasse que déplacer le point de condensation ailleurs, genre sur le montant en bois de la porte, ou là ou l’isolant (laine de bois chez nous) touche la pierre froide. A part une VMC efficace, qui évite le confinement actuel…Mais essayez déjà le double vitrage, ça évitera le côté glauque du ruissellement sur la vitre.
Bonjour,
J’ai acheté un isolant mince chez Casto Novoflex 200MMXA. Il est indiqué Req 5,4. J’ai vu que ces produits étaient testés in situ, et que les tests étaient validés par l’organisme TUV. Je n’ai trouvé ça nul part ailleurs. J’ai isole mes combles il y a une semaine et le résultat est pas mal du tout! Pensez vous que le TUV prendrait le risque de valider une installation non conforme. Conformément a ce que vous expliquez, je me suis fait roule dans la farine. Pourriez vous m’éclairer je ne comprends plus rien!
Merci
Pierre
Je ne suis qu’un particulier, pas un pro du BTP, mais de ce que je crois savoir, TUV c’est allemand, et les DTU françaises sont… françaises. Donc rien ne dit en effet qu’un produit homologué dans un pays le soit pour les autres. Ce qui semble en revanche clair, c’est que les promesses des isolants minces sont fragiles, et me font penser à ces dentifrices censés blanchir les dents en 15 jours. On aimerait tant y croire, et pourtant on sait tous que… Donc si c’est pour isoler votre porte de garage, allez-y, mais si c’est pour vos combles : méfiez-vous de ce que raconte M6, et mettez donc de la ouate de cellulose (on en trouve en sacs, on la verse telle qu’elle dans les caissons du plancher, personnellement je n’ai que du bien à en dire après 4 ans d’utilisation).
Bonjour
Je partage votre avis sur les isolants minces
Ils ne valent pas grand chose, ceux-ci sont efficaces uniquement lors de rayonnementsgrâce au film réfléchissant mais ce sont des cas assez rares dans une habitation …
Au sujet des structures en rails métalliques ,leur montage a évolué
Ils ne se trouvent plus dans l’ isolationmais entre le placo et l’ isolant
ce qui ne crée plus de ponts thermiques.
D’autre part, je crois que dire que remplacer un rail par du bois supprime un pont thermique est exagéré car un matériau est considéré comme isolant à partir d’une certaine résistance thermique hors aucun bois de construction n’ atteins cette valeur.
Cordialement
Fred  » bricomaniaque « 
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec*
Vous pouvez utiliser ces balises et attributsHTML  :


En tapant votre email ici, vous recevrez un mail quand un nouvel article sera mis en ligne:

isolant mince condensation
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.. Pouren savoir plus .     
TechniqueIsolationMise en oeuvre
Isolant mince et laine de verre : le duo gagnant !
4 -Les contre-liteaux sont cloués sur l’isolant au niveau de chaque chevron. Pour ménager une lame d’air ventilée de 20 mm entre les matériaux de couverture et l’isolant, les chevrons doivent avoir une épaisseur de 27 mm.
Articles qui devraient vous intéresser
Ici, le produit réfléchissant est posé sur chevrons, la laine de verre sous chevrons. Le but?: réduire la consommation d’énergie de chauffage et/ou de climatisation tout en accroissant le confort été comme hiver…
Les systèmes d’isolation sont parmi les produits ayant subi le plus d’évolution au cours de ces dernières années, réglementation thermique oblige. Parmi les nouveautés, un système sous Avis technique du Cstb (Centre scientifique et technique du Bâtiment) associe les propriétés d’un isolant massique traditionnel (la laine de verre) à celles d’un isolant mince ­réflecteur (l’Airflex) dont l’une des caractéristiques est sa capacité à renvoyer le rayonnement infrarouge. «Ces deux matériaux, qui ont des caractéristiques thermiques entrant dans le cadre des réglementations thermiques en vigueur, ­forment un  Concept d’isolation globale pour gagner en confort, en énergie et en protection du bâti», explique Bernard Lister, directeur technique chez KDB Isolation, l’industriel à l’origine du procédé. « L’isolant mince réflecteur de 10mm d’épaisseur comporte deux faces peu émissives et présente une résistance thermique utile intrinsèque de 0,29 m2K/W. Il peut être utilisé en position d’écran de sous-toiture, posé sur ou sous chevrons avec la laine de verre en sous- face, ou en position d’isolant thermique, fixé sous chevrons et sous le matelas de laine de verre .»
Dans les deux cas, par rapport à un système classique d’isolation et à performances égales, l’association de l’isolant mince permet de réduire d’environ 10 cm l’épaisseur de la laine de verre ce qui, au niveau des combles, sur une maison de 8 x12m par exemple, permet de récupérer pas moins de 4 m 2habitables soit la dimension d’une salle de douche… Bien que le procédé assure une stabilité thermique toute l’année, la position de l’isolant mince va influer sur le confort d’hiver ou d’été. En position d’écran sous toiture, le confort d’été est privilégié, la température intérieure s’abaissant de 5 à 8 degrés par rapport à un système avec isolant traditionnel seul. De plus, l’isolant mince protège l’isolant traditionnel assurant ainsi la pérennité dans le temps de ses performances. Dans le second cas, avec l’isolant mince positionné sous la laine de verre, c’est le confort d’hiver qui est favorisé, la face réfléchissante renvoyant la chaleur vers l’intérieur. « En rénovation, cette solution est intéressante car elle permet d’intervenir par l’intérieur sans toucher à la couverture ou à la charpente. Il est également possible d’adjoindre à la laine de verre existante, entre les chevrons, une deuxième couche de laine de verre posée sous les chevrons, éliminant ainsi les ponts thermiques dus aux chevrons. Dans cette hypothèse, seule la seconde couche de laine de verre présentera un pare-vapeur côté intérieur de l’habitation, la première couche sera nue .»
Gain de 15 % sur le budget chauffage
Impératif, l’isolant mince ne doit jamais être en contact avec un autre isolant : une lame d’air de 20 à 25mm doit donc être ménagée entre les deux. Autre point remarquable du procédé, une bande de recouvrement auto-adhésive, intégrée à l’isolant mince permet de solidariser parfaitement les bords de deux laizes en un tour de main, sans bande de recouvrement supplémentaire, ce qui rend la pose plus simple et plus rapide. Mais au-delà du gain en temps de mise en œu­vre, ce système de recouvrement (breveté) garantit la continuité thermique de chaque face réfléchissante donc une étanchéité à l’air totale entre laize. Sans même parler de  performance, ce procédé représente un surcoût d’environ 20 % puisqu’il utilise deux matériaux isolants. « Un surcoût amortissable sur deux ans en moyenne compte tenu des économies que procure le système, estimées à environ 15% par an sur le budget chauffage », précise Bernard Lister. À noter, pour finir, que l’isolant mince Airflex bénéficie du marquage CE, quelle que soit sa position dans le bâtiment, et d’une fiche de déclaration environnementale et sanitaire, compatible avec une démarche HQE (Haute qualité environnementale).
Source : batirama.com /Virginie Bourguet
Les laizes (largeur 1,20 m) adjacentes sont raccordées en rabattant simplement la bande autocollante supérieure intégrée au produit sur la face inférieure de l’isolant. L’adhésif est appliqué fermement au moyen d’un chiffon sec.
2- Un larmier en zinc,qui formera une goutte d’eauau niveau de la gouttière,est réalisé en bas de pente.
3- Afin d’éviter le contact du zinc du larmier avec la face aluminium de l’isolant, une bande d’écran  HPV est posée en recouvrement sur la partie plane du larmier, en bas de pente.
5- L’isolant doit être arrêté entre 2 à 5 cm du faitage, de part et d’autre du rampant, pour permettre la migration de la vapeur d’eau qui pourrait se former entre l’Airflex et l’isolant en laine de verre posé en sous-face. Un film écran HPV (hautement perméable à la vapeur d’eau) de 400 mm de large est collé de part et d’autre des rampants (à l’aide d’une bande adhésive incorporée), de façon à chapeauter le faîtage.     
6- Les liteaux (de 14 à 27 mm d’épaisseur en fonction de la nature de la couverture) sont mis en œuvre sur les contre-liteaux.
7- Des suspentes métalliques sont vissées sur les chevrons pour servir de support à un matelas de laine de verre posé en sous-face de l’isolant.    
8 - L’épaisseur de ce matelas doit être adaptée au coefficient thermique exigé par la réglementation thermique 2005 ou par la réglementation thermique dans l’existant (arrêté du 3 mai 2007) régissant la rénovation des constructions existantes. À titre d’exemple, le coefficient Up de déperdition thermique avec un système combinant l’isolant + 150 mm de laine de verre est de 0,18 W/m2K et de 0,20 W/m2K avec un matelas de 120 mm (la valeur garde-fou est Up=0,28 W/m2K). 
9- Le parement de finition est fixé sur des rails métalliques raccordés aux suspentes.    
10- Il est indispensable de mettre en œuvre des chatières basses et hautes pour créer une ventilation  maximale (notamment au niveau de la face supérieur de l’isolant mince) et éviter le confinement de l’air chaud. Applicable en construction neuve, ce système est idéal en rénovation,  l’intervention pouvant se faire de l’extérieur en déposant une partie de la couverture sans toucher aux matériaux de finitions intérieures.    
Quelle que soit la position de l’isolant mince en toiture, ce système d’Isolation Globale peut bénéficier d’un crédit d’impôt à condition que le rampant de toiture ou le plafond des combles possède une résistance thermique supérieure ou égale à 5 m 2 K/W.
J'ai la même question que Edouard
Puisque l'article est paru il y a 4.5 ans ; a t'on un retour sur expérience au sujet d'une potentielle création de condensation?

Composition toit : (ardoise, latage, contre latage, isolant mince (non HPV), chevron) et j'isolerai à partir du dessous des chevrons via 240 mm de laine minérale en laissant le vide dans les 7 cm de chevron.
Risque condensation sur isolant mince?
Merci par avance
Bonjours,
J'ai isolé sous toiture en laine de verre de 20cm avec pare vapeur. Est il possible de mettre un isolant mince au dessus des chevrons? En laissant une lame d'air de 7cm soit l'épaisseur des chevrons sans qu'il y ait des problèmes de condensation
Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)
Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)
Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

isolant mince condensation

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 15 sur 22
Bonjour,
alors je vous présente la situation : je dois isoler ma toiture sachant que je voudrais conserver les combles afin d'y faire une chambre d'enfant. En conservant un isolant de 10 cm d'épaisseur, une personne d'1m70 peut rester debout. Donc l'idée c'est de ne pas descendre plus!
Mais si je veux isoler pour avoir un R=6, alors il faut isoler en sous toiture. Comme on doit refaire entièrement la couverture, ça tombe bien!
Je pensais que seul du sarking pouvait résoudre le problème, mais j'ai été effaré par le coût. Les isolants minces, je pensais qu'au max ils faisant du R=2....
Présentant ma problématique au couvreur qui doit refaire ma toiture, il m'a dit qu'il travaillait avec l'entreprise A**** qui propose le triso-super12Boost avec un R=6, conforme à l'obtention du CITE, il y aussi un isolant mince avec R=5.25
J'ai pu lire que l'efficacité d'un isolant mince était très fortement liées à la pose, il faut respecter une pose très précise...
Qu'en pensez vous? Sachant que le coût de l'isolant+pose est très inférieur au sarking.
Pensez vous qu'il faille que j'isole tout de même les rampants avec de la laine de bois car ça sera la chambre de ma fille et je me dis que le confort thermique sera meilleur 'surtout quand forte chaleur, la laine de bois est un bon isolant si mes souvenirs sont bons)
Avez vous d'autres idées?
Merci par avance!
Juliette

-----

Perso j'ai mis une partie en sarking et je vais compléter par en dessous.
Le prix de cette façon devient intéressant. L'isolant utilisé en sarking remplace le parepluie et la volige et dans mon cas de cette façon le coût de l'isolant est sensiblement le même que volige + parepluie.
Après il est vrai que le posant moi même je ne sais pas au niveau main d'oeuvre. Mais pour avoir posé sur une autre partie de la maisonvoliage + parepluie je dirai que l'isolant se pose plus vite.
Un isolant mince avec un R de 5.25 punaise , elle est énorme celle-ci....
Le cout de la pose en sarking par un artisan (oui nous on ne sait pas faire ça!!! dommage!) estbeaucoup plus élevé que la pose d'un isolant mince, et qui dit sarking dit surélévation même faible et nous sommes dans une zone Monument historique, tout un merd***** si on se lance la dedans.
Je crois qu'il n'y a que l'entreprise A**** qui propose ces deux isolants minces avec de telles performances. Le TRISO-SUPER 12 BOOST'R est éligible au crédit d'impôts transition énergétique (CITE) pour l'isolation des rampants de toiture (R >= 6 m2.K/W).
bonsoir,
chaque jour qui se lève voit également se lever un pigeon d'une part et un chasseur d'autre part . Les isolants minces sont une escroquerie ,on en a parlé en long et en large sur ce forum.. servez vous du moteur de recherche . Vous trouverez toujours des vendeurs pour vous dire ce que vous voulez entendre . Les isolants minces n'ont pas de certification ACERMI ...posez vouis la question du pourquoi
yves
Je ne connais pas la certification ACERMI, je suis novice et je viens ici pour être conseillé, aidé et que l'on m'explique.........pas pour être traité de pigeon.... Je ne trouve pas ça agréable Yves
La fonction recherche, je l'ai cherché, je n'étais pas arrivée à la voir, je suis très fatiguée en ce moment. Mais je viens de la trouver.
J'ai également demandé si on pouvait me proposer d"autres solutions si celle si n'était pas conseillé.
Présentant ma problématique au couvreur qui doit refaire ma toiture, il m'a dit qu'il travaillait avec l'entreprise A**** qui propose le triso-super12Boost avec un R=6, conforme à l'obtention du CITE, il y aussi un isolant mince avec R=5.25
"Quand le calcul est en contradiction avec l'intuition, je refais le calcul"
Je ne peux que aller dans le sens de tout le monde , les isolants minces = vaste fumisterie. Et alors qu'on donne un crédit d'impôt pour ça , un vrai scandale surtout qu'il n'y a aucune certification valable sur ces produits.
Pour en revenir au sarking , pour avoir fait toute la charpente et couverture alors que je ne suis qu'un particulier , c'est facile. Pourtant dans mon cas je l'ai fait en hiver avec 70% de pente , on était obligé de s'attacher....
Pour ce qui est de la surélévation moi je n'ai mis que 5 cm d'épais ce qui ne fait certes qu'un R de 1 mais par rapport à la volige à l'oeil c'est très difficilement détectable (voir impossible) si on le cache avec les planches de rive. Après j'ai une planche de rive en bas de pente et aussi en rampant de pignon ce qui facilite la chose.
Et alors qu'on donne un crédit d'impôt pour ça , un vrai scandale surtout qu'il n'y a aucune certification valable sur ces produits.
D'abord merci à tous ceux qui ont pris la peine de donner leur avis concernant l'isolant mince. Yves, merci....
J'ai donc bien compris que ce fameux super isolant n'est pas super.
J'ai néanmoins utiliser la fonction recherche et j'ai pu lire un ou deux retours pas si négatif, en été il semblerait que l'isolant donne des résultats satisfaisants. Bon en hiver cela semble ne plus être un bon isolant...
Herakles, vous dîtes qu'un des gros soucis de l'isolant mince sous toiture est la condensation, si je comprends bien cet isolant n'est pas respirant ou très peu.
La chambre étant sous les combles rampants et nous sommes dans la région toulousaine, le fait que l'isolant soit "performant" en été m'intéresse tout de même, mais il ne faudrait pas qu'il soit mit au-dessus la charpente.
Que pensez de cet isolant sous les rampants, en combinant une couche de laine de bois, une couche d'isolant et terminer par le l'OSB, vous me direz que ça va condenser entre l'isolant et l'OSB??
PAS POSSIBLE le sarking pour nous, trop trop onéreux même si je sais bien que c'est la meilleure solution.................. Et comme je disais dans mon premier message, il faut monter un gros gros dossier aux BDF (long et fastidieux) car surélévation et juste c'est pas possible, je l'ai déjà fait et là stop!
Sinon, tant pis,pensez vous que qu'isoler avec 10 cm de laine de bois (R=2.63) (taille des chevrons) et de fermer avec des panneaux de 2 cm d'épaisseur en fibres de bois STEICO THERM (R=0.5), soit un R d'un peu plus de 3 est "viable" pour une chambre???
Help, je sais pas quoi faire
Images attachées DSCN4141.jpg‎
(122,5 Ko, 42 affichages)
DSCN4149.jpg‎
(149,8 Ko, 37 affichages)
Dernière modification par herakles ; 28/03/2015 à21h37 .

Bonsoir Herakles, désolé de répondre aussi tardivement mais pas beaucoup de temps et beaucoup de fatigue avec un petit de 15 mois et les travaux!
Bon alors j'ai essayé de comprendre hein car je suis novice tout de même.
Alors tout d'abord je pense que je me suis mal exprimé sur cette phrase : "Sinon, tant pis, pensez vous que qu'isoler avec 10 cm de laine de bois (R=2.63) (taille des chevrons) et de fermer avec des panneaux de 2 cm d'épaisseur en fibres de bois STEICO THERM (R=0.5), soit un R d'un peu plus de 3 est "viable" pour une chambre???"
Je parlais de l'isolation des rampants, donc SOUS les chevrons.
Je ne veux pas mettre plus de 12 cm(10 cm entre les chevrons et finir avec 2 cm de steico therm à clouer) d'isolants sinon je serais obligée de trop me baisser dans la chambre de ma fille, déjà que pour mon mari, c'est déjà le cas (il y a 1m78 de hauteur au plus haut).
Vous me parlez de clouer du steico therme sur les chevrons, mais c'est bien du sarking dont il s'agit? C'est ce que l'on voit sur les photos que vous m'avez envoyé non? SI tel est le cas, nous n'avons pas les moyens de payer une isolation par l'exterieur, je me suis renseignée c'est très très cher....
Enfin pour la solution de poser l'isolant mince SOUS les chevrons, sachant que l'isolant d'Actis fait 4 cm d'épaisseur et qu'il faille laisser une lame d'air, avec au final un R d'à peine un peu plus de 1, je ne vois pas comment on pourrait obtenir un R plus important que 10 cm de laine de bois +2 cm de panneau Steico, soit un R d'environ 3....
Voilà, je me sens perdue en fait car je ne vois toujours pas d'autres solution que faire une isolation classique sous les rampants, avec une isolation moyenne....
En tout cas merci beaucoup d'avoir pris la peine de me donner tous ces conseils et informations!
Bonjour herakles,
Merci pour ce lien je ne connaissait pas se produit.
J'ai regardé la video et se qui m'etonne c'est la pose bord à bord (pas de rainure)et pas de scotch sur les joints de plaque???
Ensuite je me demandait si on peut superposer avec d'autre isolant. Chez moi je comptait remplir entre mes fermettes avec du liege en vrac, pour avoir une bonne couche il faudrai que j'augmente la hauteur en disposant des rehausses.
Pour éviter cela si je met le liege a raz des fermettes et que j'étalle ces plaques dessus est ce compatible? Et comment les faire tenir car si j'ai bien compris il ne faut pas les clouer.
Salutations.
Page 1 sur 2 1 Dernière Aller à la page:
Par ririmason dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par elmam dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par PierrotN dans le forum Bricolage et décoration
Par BONISSEUR76 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par Blastomyc dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement09h12 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

isolant mince condensation

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14
Je compte renforcer l'isolation des combles aménagés de ma maison qui sont actuellement isolés avec de l'isolant mince.
J'aimerais savoir si je peux isoler par l'intèrieur en ajoutant laine de verre+placo sans enlever l'isolant mince et le placo en place, cela donnerait du bas vers le haut:
pare vapeur/placo/laine de verre/placo/isolant mince.
Y a-t-il un risque de condensation malgré le pare vapeur de la laine de verre ou cette solution vous parait elle faisable ?
Merci pour vos réponses

-----

Pour éviter les risques de condensation , et SI l'isolant mince estETANCHEà la vapeur d'eau ( les plus récents sont maintenant microperforés pour une utilisation sous tuiles)
il faut perforer par des milliers de petits trous l'Isolant mince avant de placer ta LDV (ou Laine de Roche )
Il te faut au minimum 160mm si tu veux un bon "R" car celui de l'IMR atteint à peine 1 à 1.4 par lui-même , sans lame d'air intermédiaire
Y a-t-il un pare-pluie sous la couverture au-dessus de l'isolant mince ?
Si non , tu as intérêt à faire des micro-perforations pour empêcher la pluie de passer , tout en laissant passer la vapeur d'eau .
Je compte renforcer l'isolation des combles aménagés de ma maison qui sont actuellement isolés avec de l'isolant mince.
J'aimerais savoir si je peux isoler par l'intèrieur en ajoutant laine de verre+placo sans enlever l'isolant mince et le placo en place, cela donnerait du bas vers le haut:
pare vapeur/placo/laine de verre/placo/isolant mince.
Y a-t-il un risque de condensation malgré le pare vapeur de la laine de verre ou cette solution vous parait elle faisable ?
Merci pour vos réponses
il y a un pare pluie et l'IMR est étanche.
Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi si je rajoute de la laine de verre avec pare-vapeur puis du placo je vais avoir de la condensation ? La condensation viens bien de l'intèrieure, elle devrait être stoppée pas le pare-vapeur de la laine de verre non ?
Chez moi, j'avais pensé renforcé mon IMR avec un polystyrène extrudé.
Comme ça, pas de problème de condensation car le polymachin est lui même étanche et insensible à l'eau.
J'ai bon ou pas???
Et moi, et moi, m'sieur Herakles, que penses-tu de ma solution?
Et moi, et moi, m'sieur Herakles, que penses-tu de ma solution?
Bonjour,
voici mon premier message ! Je vous lis depuis plusieurs mois et le forum a répondu a pas mal de mes questions mais là j'ai un souci ...
Nous avons acheté une maison construite en 1971 avec chauffage électrique dans le Centre ... bref, on a du boulot.
Pour commencer, on voulait refaire l'iso des combles, pas encore aménagés. On était parti sur le fait qu'on mettrait de la laine de bois 20cm sur l'iso existante (10 cm de LDV, ce ne serait pas écolo de s'en débarrasser et c'est toujours ça en plus) + ouate de cellulose dans les combles perdus (toujours sur la LDV)
Mais voilà qu'auj, un artisan nous dit que cela nous coûterait moins cher de laisser tout tel quel (et donc ne pas enlever le placo existant) et de simplement mettre un isolant mince et re placo pour compléter + toujours ouate de cellulose au plafond. Et pourtant lui aussi pose de la laine de bois mais il pense que ce n'est pas utile dans notre cas.
Je ne sais quoi en penser. Question aux spécialistes, quel est votre avis ??
Merci !!
Ou se trouve l'IMRdans ta solution ??
par-dessus les chevrons ?, et le polystyrène entre ou sous les chevrons ??
pas de pbmes pour le PSE lui-même , mais pour les chevrons ?,
Pour ces derniers , pas de problème si une lame d'air faiblement ventilée existe entre l'IMR et les chevrons ...
sinon ... je ne vois pas trop.. un excés d'humidité au contact IMR/bois ..? avérifier de près...
ca a l'air correct comme solution
un détail = visser au travers du panneau pour faire tenir les planches brutes me semble risqué (tâtonnements pour trouver le tasseau existant , lors du vissage à travers la forte épaisseur du PUR )
ne faudrait-il pas mieux poser une deuxieme rangée de tasseaux- côté intérieur , vissés sur les tasseaux ou sur les chevrons -pour maintenir les panneaux de PUR en place , vérifier le jointoiement de ces derniers , la solidité de la fixation de cette deuxième rangée de tasseaux, éventuellement poser des gaines électriques dans l'espace Pur/planches brutes , et ensuite visserou clipserconfortablement tes planches sur ces tasseaux intérieurs .. ?
Bonjour,
ceux qui ont lu sont d'accord avec Garlik ? Herakles ???
Vaut mieux que je choisisse le premier artisan avec qui j'avais vu pour tout remplacer et mettre de la laine de bois ?
Merci !
Par mimi5610 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par KroM67 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par urka dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par mh66 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par Pr Shadoko dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement09h13 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

isolant mince condensation

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Forum Futura-Maison : les forums de la maison Habitat bioclimatique, isolation et chauffageIsolant mince entres couches de laine de verre ? Bonne ou mauvaise idée ?
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15
Bonjour à tous,
Je commence la rénovation complète d'un atelier que je transforme en habitation.
Je commence à m'attaquer à l'isolation.
L'ancien propriétaire avait isolé les rampants des combles aménagés avec 1 couche d'isolant mince sous les chevrons puis 75 mm de laine de verre sous l'isolant mince.
Mais il n'avait pas isolé entre les chevrons, ce que je veux faire.
Pensez vous que cela pose un problème de laisser l'isolant mince entre la 1ère couche de laine de verre entre chevrons et la seconde couche de laine de verre ?
Le garder me permettrait de maintenir en place la laine de verre entre chevrons facilement...et peut être d'améliorer (ou non) l'isolation...
Merci de votre aide.
Marc

-----

bonjour,Il faudrait, au minimum, laisser un espace pour de l'air, si vous collez la laine de verre à cet isolant, ça risque de faire des problèmes.
Regardez déjà si ce qu'il y a déjà se comporte bien. Essayez de décrocher l'isolant dans un coin,voir si ça ne sent pas le moisi par exemple.
Bonsoir et Merci de votre réponse.
Il va exister une lame d'air d'environ 2 cm entre les tuiles et la 1ère couche de laine de verre.
J'ai déjà regarder sous l'isolation actuelle et il n'y a pas d'humidité. L'ensemble parait en bon état. IMG_0426.jpg
En quoi laisser cet isolant mince entre les 2 couches de laine de verre poserait-il un problème ?
Manque de respirabilité des matériaux ?
Blocage de la vapeur entre les 2 couches ?
Je pensais faire des ouverture dans l'isolant mince pour le rendre respirant, comme lorsque l'on lacère le kraft collé à l'isolant minéral lorsqu'on met 2 couches.
Qu'en pensez vous ?
Marc
Bonjour,
Risque de condensation effectivement et surtout montage inutile, ce type d'isolant ne fonctionnant qu'avec 2 lames d'air.
Le mieux pour le valoriser tout de même, serait de le monter à l'intérieur, sous les 2 couches de LDV, et ensuite de faire la finition sur tasseaux de 20mm.
Mais je n'ai pas bien compris votre organisation ? Vous cassez tout ou vous isolez par le toit ?
Salut,
A mon avis, il y a moins de risque potentiel pour l'isolant si tu rajoutes de la laine de verre côté froid de l'isolant mince. C'est côté chaud qu'est le risque de condensation, entre l'isolant mince et la laine de verre actuelle, surtout si le pare vapeur (kraft) de la laine de verre actuelle est mal posé/jointé. Maintenant, clairement, si tu démonte la toiture : sarking!
Par contre, si tu fais ce que tu projette y'a moyen que tu perdes en confort d'été du fait que tu vas perdre le côté réfléchissant et la bonne ventilation de la toiture... Pas sûr que le gain d'isolation permette de compenser cette perte pour ce qui est de l'été...
A+
Vincent
Bonjour,
Donc je donne plus d'infos pour être sur de me faire comprendre.
Je refais l'isolation des rampants. Je retire l'isolant mince qui est agrafé aux chevrons et les 75 mm de LDV entre l'isolant maince et le placo.
Je vais ré isoler avec 75 mm de LDV entre les chevrons (il n'y avait rien avant) puis une 2ème couche de LDV croisée de 120 mm entre les pannes.
Je me demandais juste si je pouvais réutiliser l'isolant mince en complément, et si oui avec quel type de montage ?
Mais suite à vos commentaires et la nécessité (apparemment) de devoir laisser 2 cm de lame d'air de chaque coté de l'isolant mince, je pense que je vais rester sur une isolation 100% LDV.
Me suis je bien fais comprendre ? (désolé je suis novice en isolation)
Merci
Marc
(désolé je suis novice en isolation).....
Bonjour
si il s'agit d'une couverture en tuiles sans écran de sous toiture le DTU demande une lame d'air (ventilée)
de 2cm minimum entre la sous face des liteaux support de couverture et le dessus de l'isolant.
Si il est en bon état vous pouvez toujours utiliser l'isolant mince (qui presque à coup sur n'est pas HPV),
comme pare vapeur indépendant (donc coté chaud). Moyennant quelques précautions, chevauchement
des lès, mastic à la pompe en périphérie,.......il servira également de membrane d'étanchéité à l'air.
Localisation Gif (91) et près de Tarbes (65)
Pour le reste , si tu veux assurer une bonne isolation , pas le choix : prévois un contre lattage + oumoins déporté par rapport aux chevronspour pouvoir mettre l'épaisseur désirée de l'isolant LDV ou LDR ,créer la lame d'air de 2 cm ,posesl'isolant mince, soigneusement jointoyé entre les lés , sans oublier les cordons de mastic entrelés etmurs , etc.. ,ensuite leslattes de fixation par dessus l'isolant mince , puisle parement de ton choix : plaques de plâtre ou fermacell ou lambris..
Localisation Gif (91) et près de Tarbes (65)
Dernière modification par Jypou ; 21/04/2014 à08h59 .

Localisation Gif (91) et près de Tarbes (65)
Bonjour,
Extrait des Règles Th-U fasc4 §3.8.7 Produits réfléchissants en italique : « Le coefficient de transmission thermique utile des parois intégrant un
produit réfléchissant depend des parametres suivants :
• Nature (à bulles, multicouches, etc.) et épaisseur du produit.
• Emissivités des deux faces et effet du vieillissement sur l’émissivite
(dépôt de poussière, altération de la surface…).
• Nombre de lames d’air adjacentes au produit (0, 1 ou 2 lames d’air),
leur étancheite a l’air vis-a-vis de l’ambiance extérieure, la température
moyenne de la lame d’air et la différence de température entre
les faces en vis-a-vis.
• Sens du flux traversant la paroi (horizontal, vertical ascendant, vertical
descendant).
• Ponts thermiques intégrés générés par les systèmes de fixation du
produit (agrafes, solives, etc.).
NB : Une attention particulière doit être portée lors de la mise en oeuvre du produit
pour éviter les risques de pathologies liées notamment à la dégradation de
la charpente en bois. »
Suivent deux tableaux pour l'application : Une qui donne la résistance thermique intrinsèque du sandwich selon le type et l’épaisseur. L’autre qui donne des résistances thermiques à prendre en compte pour les lames d’air selon leur ventilation, le sens du flux et l’émissivité du PMR (si justifiée par un avis technique).
Bref, comme dit précédemment, on voit bien qu’il n’y apas de miracle, et des risques.
Par luke48 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par midou22100 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par icia19 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par grish dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par jroubi dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement09h13 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

isolant mince condensation
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Accepter
Acheter, rénover, construire sa maison…
par
Alex
·
Publication29 novembre 2011
· Mis à jour3 mai 2013

Utilisé au départ par la Nasa pour ses missions spatiales, dans des conditions forcément très différentes de celles que l’on retrouve sur terre, l’ isolant mincereprésente aujourd’hui près de 5% du marché de l’ isolationdu bâtiment.
Pourquoi l’ isolant multi-réflecteursne parvient pas à davantage développer ses ventes ? Pourquoi lapose de l’isolant minceest-elle tant controversée ?
Probablement à cause d’une publicité mensongère qui compare laperformance thermique de l’isolant minceà des épaisseurs dix fois plus importantes delaine minéraleclassique.
L’ isolant minceouisolant multicoucheest il unearnaque? Non si l’on en croit un récent communiqué de la sociétéACTISconcernant la commercialisation de son dernier produit, l’ isolant mince réflecteurTriso-Super 12 . Rien que le nom m’amuse…
Lesisolants mincessont aussi appelés Produits Minces Réfléchissants (PMR). Ils se constituent d’un matériau (fibre organique ou végétale, mousse plastique, bulles d’air), enrobé de feuilles thermiques réfléchissantes dont l’objectif est de réduire les échanges par rayonnement en diminuant l’émissivité d’une des deux faces. Leur épaisseur varie entre 5 et 30 mm.
Si vous vous posez encore des questions sur laperformance thermique de l’isolant minceappliquée à l’ isolationd’un logement, je vous conseille avant tout de parcourir un article de début d’année dans lequel j’évoquais l’escroquerie de ce produit, notamment dénnoncée par le CSTC.
L’industrielActispropose depuis peu unisolant mincequi permettrait d’obtenir la mêmeperformance thermiquequ’unelaine minéraletraditionnelle, avec une épaisseur plus de 4 fois inférieure.
Actiscommercialise desisolants mincesdepuis 1980.
Cependant, la controverse desisolants minces , et l’absence d’accréditation officielle de la part d’un organisme officiel de certification n’a jamais permis à ce produit de ce hisser au rang desisolants standardssur le marché de l ‘isolation .
Premier organisme mis en cause, le CSTB qui a longtemps dénoncé lepouvoir isolantdesisolants minces .
Actisrepproche notamment au CSTB de ne réaliser des tests uniquement en laboratoire.
L’entreprise a donc traversé la Manche en octobre dernier pour aller faire tester sonisolant minceen situation réelle, auprès de l’organisme britannique BM Trada.
Cet organisme indépendant de certification spécialisé dans le secteur du Bâtiment depuis 35 ans est acrédité par l’UKAS et reconnu dans 33 pays dont la France, et conforme à laRT2012 .
En outre, BM Trada est aussi membre de l’EOTA et l’homologue anglais du Cofrac français.
Le test en situation réelle a consisté a mesurer les consommations de deux maisons identiques, l’une isolée avec unisolant mincede chezActiset l’autre avec unelaine minérale .
Le test a duré trois mois. Le résultat plaide pour la première fois de son histoire en faveur de l’ isolant mince: 3,5 cm d’isolant mince «  Triso Super 12 » correspond à plus de 20 cm delaine minérale .
Avec cet avis technique reconnu en Europe,Actiscompte bien faire croître la vente de sonisolant minceet concurrencer leslaines de verreset autreslaines de rochesur le marché de l’ isolation .
Laperformance des isolantscertifiés par BM Trada seraient donc incontestable selonActis , qui prévoit dans la foulée de faire certifier le reste de sa gamme auprès de cet organisme. En effet, ce gage de qualité officiel s’apparente à la poule aux oeufs d’or pour une société qui commercialise desisolants minces .
Privilégier un test in situ plutôt qu’un test en laboratoire comme celui du CSTB pourrait paraître plus approprié pour mesurer laperformance d’un isolant .
Encore faudrait il que la méthode utilisée reflète convenablement la réalité. Nous avons hélas pu constater en 2011 les nombreuses arnaques duDiagnostic de Performance Energétique (DPE) , pourtant réalisé in situ.
Je pense en particulier à ce lecteur de mon Blog (qui se reconnaitra) et qui m’a conté ce retour d’expérience pour le moins surprenant :
Souhaitant vendre son bien immobilier, il fait réaliser unDPEqui classe son logement en C. Il change d’avis et ne vend pas. Deux ans plus tard et après avoir changé l’ensemble de ses menuiseries pour du double vitrage, il fait à nouveau réaliser unDPEdans l’objectif d’une vente : le logement est désormais classé D !
De plus, comment peut il exister une telle différence de résultat entre le CSTB et BM Trada pour un même produit ? Cette seule question peut prêter à réflexion.
Par ailleurs, la méthode d’évaluation in situ réalisée pour mesurer laperformance de l’isolant minced’ ACTISest une méthode mise au point par la sociétéACTISelle même.
L’accréditation par UKAS de BM TRADA signifie simplement que la méthode est convenablement appliquée par le laboratoire concerné, pas forcément que la méthode est bonne.
Même si chacun peut se forger sa propre opinion en fonction de ses convictions, j’avoue que pour ma part, rien ne vaut l’expérience et le vécu.
Et dans ce domaine, les différents retours d’expérience malheureux de particuliers déçus par l’ isolant minceet qui exposent leur mécontentement sur de nombreux forums sont autant de preuves que laperformance de l’isolant minceest discutable.
classement des isolants suivant leur performance
Certes, il est toujours possible de trouver des mécontents pour n’importe quel produit, pourtant, concernant lesisolants , force est de constater que lalaine minéralesuscite une controverse inexistante, du moins en ce qui concerne sa performance. Elle peut irriter la peau, elle prend de la place, elle se tasse avec le temps mais elle isole ! Et c’est bien là ce qu’on lui demande en premier lieu.
Pour conclure, à ma connaissance, il n’existe aucune maison certifiéeBBCet qui n’utilise que l’ isolant mincepour toutisolant . Et la normeBBCa pourtant pour objectif de certifier des logements économes en énergie.
L’Ademe s’est récemment appuyée sur deux études réalisées dans le cadre du programme national de recherche et d’expérimentation sur l’énergie dans le bâtiment, afin de rendre son verdict concernant lesisolants minces .  Selon elle, lesisolants mincesdoivent être utilisés en complément d’isolation thermique et posés par des professionnels, compte tenu d’une nécessité de mise en oeuvre relativement stricte.
Laperformances thermiques des isolants mincesa été étudiée dans le cadre de deux études de 2007 réalisées pour le PREBAT :
Leurs résultats sont convergents et sans appel : l’utilisation seule desisolants mincesne permet pas d’atteindre les niveaux requis par la réglementation. Lesisolants mincespeuvent à la rigueur être utilisés en complément d’uneisolation thermiqueépaisse.
En effet, laperformance thermiquedesisolants mince s est deux à trois fois inférieure à celle d’un isolant classique de type laine minérale, en particulier en période froide.
En outre, lesisolants mincesétant très étanches à la vapeur d’eau, en absence de lame d’air ventilée, ils peuvent même favoriser la condensation intérieure avec des risques dégradation de la paroi et un impact sanitaire.
L’ isolant mince réflecteur TRISO-SUPER 12de chezACTISmesure 35 mm d’épaisseur à bords décalés. Il annonce uneperformance thermiquesous avis technique équivalente à 210 mm de laine minérale (λD = 0,04, R = 5,25 m².K/W.)
(et la marmotte, elle emballe le chocolat…) 🙂
En laissant de côté les a priori, en particulier les miens qui sont plutôt tranchés et tenaces, il convient d’insister sur la mise en œuvre parfaite dont doit faire l’objet cetisolant mince .
En effet, sa pose doit présenter des lames d’air régulières de 2 cm d’épaisseur au moins de part et d’autre et l’isolant mince doit être bien tendu entre ces lames d’air. Cette mise en œuvre très compliquée à obtenir, reste possible en paroi verticale, mais elle devient quasiment impossible dans le cas d’une toiture inclinée.
Par ailleurs, ajouter 4 cm de lames d’air à cetisolant mincerevient à considérer qu’il est efficace à partir de 75 mm (épaisseur de l’isolant mince compris), soit une épaisseur bien supérieure à celle d’unelaine minéraleà performance égale. Et le gain de place est pourtant le principal argument de l’ isolant mince .
Notons cependant que l’isolation des façades avec desisolants mincesintéresse d’autres industriels comme le poids lourd Saint-Gobain, concurrent d’ ACTIS . Ce dernier propose un complexe avecisolant mincesous vide encapsulé dans du polystyrène. D’après le fabricant, 10 cm de cet isolant permettent d’obtenir unerésistance thermiquede 7.
A titre de comparaison, il faudrait une épaisseur deux fois supérieure pour atteindre la même performance avec unelaine minérale .
Pourtant, en raison de son prix très élevé, ce produit ne trouve aucun acquéreur.
Faites réagir votre réseau, diffusez l'info ! :
 par
Alex
· Published30 avril 2011
· Last modified1 janvier 2015
 par
Alex
· Published26 juillet 2014
· Last modified27 juillet 2014
 par
Alex
· Published15 mai 2011
· Last modified31 décembre 2014
Nous avons lu attentivement votre post et souhaitons y apporter quelques précisions et rectifications.
« L’accréditation par UKAS de BM TRADA signifie simplement que la méthode est convenablement appliquée par le laboratoire concerné, pas forcément que la méthode est bonne. »
La plupart du temps, l’accréditation atteste de la compétence, de l’impartialité et de l’indépendance d’un organisme de certification à mettre en œuvre un référentiel déjà établi et reconnu (norme etc…). Mais pour les isolants minces multicouches réflecteurs, comme il n’existe pas encore de norme établie, l’organisme d’accréditation a dû expertiser le référentiel lui-même pour pouvoir l’accréditer. Dans le cas présent, l’accréditation du référentiel de BM TRADA a exigé 5 ans d’audits réalisés par un collège d’experts indépendants.
Le référentiel de BM TRADA Certification est donc reconnu dans 33 pays, dont la France. Les performances des isolants certifiés par BM TRADA selon ce référentiel accrédité sont incontestables.
« L’avis de l’Ademe sur les isolants minces »
Concernant l’avis publié par l’ADEME, nous tenons à préciser que celui-ci s’appuie sur une étude du PREBAT datant de 2007 alors que l’accréditation de BM TRADA Certification est toute récente, le premier avis technique délivré par BM TRADA sur la base du référentiel accrédité datant de fin octobre !
Concernant l’étude du PREBAT mentionnée par l’ADEME, il est important de savoir que le rapport final de cette étude sujette à caution n’a jamais été publié ni même présenté dans le cadre du groupe de travail WG 13 du Comité Européen de Normalisation dont la mission est pourtant de définir une norme européenne basée sur la réalisation de tests en situation réelle pour mesurer la performance thermique de tous les matériaux isolants.
Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le dernier communiqué du SFIRMM (Syndicat Français des Isolants Minces Multicouches Réflecteurs) sur le sujet.

http://www.sfirmm.com/photos/17.pdf

« En outre, les isolants minces étant très étanches à la vapeur d’eau, en absence de lame d’air ventilée, ils peuvent même favoriser la condensation intérieure avec des risques de dégradation de la paroi et un impact sanitaire. »
Loin d’être un inconvénient, l’étanchéité à l’air intrinsèque des isolants minces permet, en rénovation, d’améliorer l’étanchéité des parois existantes souvent perméables aux infiltrations d’air – ce qui contribue fortement à améliorer la performance énergétique des bâtiments existants. Et leur étanchéité à la vapeur d’eau leur permet aussi de jouer le rôle de pare-vapeur, côté intérieur des parois.
Le cas de figure que vous évoquez est le cas particulier d’une utilisation de l’isolant mince comme écran de sous-toiture, ce qui est loin d’être sa fonction première !
Les cas de mise en oeuvre standards décrits par les fabricants d’isolants minces ne présentent pas de risque de condensation.
« Par ailleurs, ajouter 4 cm de lames d’air à cet isolant mince revient à considérer qu’il est efficace à partir de 400 mm, soit une épaisseur bien supérieure à celle d’une laine minérale à performance égale. Et le gain de place est pourtant le principal argument de l’isolant mince. »
Enfin un dernier point, et non des moindres, il y a une erreur dans votre conversion sur cette partie. En effet, 4 cm ne font pas 400 mm mais bien 40 mm, ce qui fait une grande différence vous en conviendrez.
Laure, Community Manager pour Actis, fabricant de solutions d’isolation
Merci pour votre intervention qui permettra à mes lecteurs de se faire un avis neutre et impartial sur la question. J’attache justement une importance capitale au droit de réponse.
Par ailleurs j’ai effectivement corrigé l’erreur d’épaisseur qui s’était glissée dans mon article.
Bonjour Alex, bonjour tout le monde !
Merci pour ton article, je suis bien avancé, maintenant !!!
Rhaaaa, ces isolants minces, quelle prise de tête, à l’heure du choix, je n’en dors plus…
Pression familiale oblige (main d’oeuvre au tarif imbattable et volonté de faire ET bien faire, je ne peux pas refuser ;-), je dois aujourd’hui choisir un produit répondant à mes inquiétudes quant au résultat de l’isolation des futures chambres de mes enfants dans les combles.
Entre chevrons, ma décision est arrétée, ce sera de la laine de verre de 120 mmm (Isover ou Knauf ?), mais après ???
Malgré le prix, cet Actis Triso Super 12 me fait de l’oeil, faute à la « certification » obtenue.
Les combles : 2 Longueur 6m largeur 5.60m , 2 rampants de 3.20m
Les tasseaux seront espacés au minimum de 40, au maxi de 60, la mise en oeuvre des lames d’air régulières me semble réalisable, mais je gagne quoi dans l’histoire, à part le droit de vider mon compte, avec environ 60 m² à isoler…
Du temps sur la mise en oeuvre ? De la simplicité ? Je ne suis pas manuel du tout, du coup je ne sais pas quoi faire.
Si quelqu’un passe par là, je suis preneur de conseils, merci !
A votre place et dans le doute, j’opterai pour la laine de verre isover (très bon choix) et recouvrirai le tout de placo BA 13. Une solution traditionnelle mais qui a fait ses preuves. Vous pouvez également, si vous avez la place, opter pour de la laine de verre en couches croisées. Dans ce cas là, il faut penser à retirer le par vapeur (ou en acheter sans) pour la 1ère couche extérieure, le pare vapeur étant toujours dirigé vers la chaleur intérieure. Cette mise en oeuvre, outre le fait de rajouter de l’épaisseur et donc de l’isolation, permet de supprimer les ponts thermiques aux jonctions des plaques de laine de verre.
Bonjour, pourriez vous m indiquer quel isolant selon vous je peux utiliser pour un fourgon transporter? Ainsi que sa mise en œuvre réglementaire ? Mon but premier étant d avoir une isolation suffisante pour dormir dedans été comme hiver. En second, conserver un maximum d espace libre. Merci pour la réponse que vous voudrez bien m apporter
Le plus efficace à mon sens serait, de l’extérieur vers l’intérieur, de mettre une couche d’isolant mince (pour la fraîcheur l’été) et une couche de laine de verre (pour la chaleur l’hiver, épaisseur à définir pour un bon rapport isolation/espace libre)
Les 2 couches croisées, c’est ce que nous préconise le chef d’équipe de la société qui a transformé nos combles : Pose des suspentes, 12 cm de LV entre les chevrons, pose des rails, 12 cm de LV entre les rails, soit 24 cm, conformément à la RT2012, et BA13.
Mais comme je le disais, on a de la main d’oeuvre familiale et le choix de l’isolant mince en 2ème couche est aussi lié à l’aspect pratique de la la pose.
Du coup, on a opté pour cette solution : 12 cm de LV entre chevrons, grillage à poule pour la maintenir en place, tasseaux de 2cm pour assurer la lame d’air, isolant mince, et encore une fois 2 cm de tasseaux, pour finir avec du lambris MDF.
Je croise les doigts, en espérant, hormis que cette solution soit efficace, que je ne doive pas changer de charpente dans 10 ans ;-p
Si la lame d’air est respectée, elle empêchera de générer de l’humidité et donc d’endommager la laine de verre et la charpente… bon courage je croise les doigts pour vous 🙂
Je suis dans le même cas que Thierry et j’avoue aussi que je n’en dors pas tellement que le choix est difficile.
J’ai un toit à reprendre qui a plus de 50 ans. Je change les tuiles et donc pour le coup, j’enlève liteaux, voliges et la laine de verre entre chevrons qui ne doit pas faire plus de 3 ou 4 cm maintenant. Les combles sont aménagés et à l’intérieur j’avais recouvert de lambris.
Bref, mon problème ce trouve dans la hauteur des chevron 8 cm. De plus je ne peux pas me permettre de relever le toit sans engendrer de grosse modification sur les rives, gouttières, etc..
J’ai eu pour idée d’installer un isolant mince mais après tous les post que je vois, je suis découragé.
ça sera : laine de verre isover GR32 en 75mm puis volige neuve, puis écran sous-toiture HPV et tuiles neuves : résultat une résistance thermique de 2.65 m².k/W.
Dommage pour le R,je préfère être sûr du peu d’isolation que je mets plutôt que d’y revenir dans 5 ans.
Il est vrai qu’aujourd’hui, on nous incite à isoler avec parfois plus de 300mm de laine de verre dans les combles et la facture de chauffage s’en ressent. Cela dit, à mon sens, quand on ne peut pas faire autrement, 75mm de laine de verre isover GR32 est toujours mieux que ces isolants minces soit disant révolutionnaires.
Dormez tranquille, j’aurais fait comme vous…
J’avance, j’avance, j’ai quasi-fini la pose de la LV, c’est chaud cette saloperie, rien que pour ça, j’espère que les isolants minces vont finir par gagner leurs lettres de noblesse !
J’ai l’impression d’avoir oublié ma crème solaire un jour de canicule sur une plage de Tunisie : Ça pique, ça brûle, bref, le seul plaisir sera celui du travail bien fait…et bien fini !!!
Super content de l’idée du grillage à poule doublé tasseaux 12*27 croisés en 2 épaisseur pour obtenir 26 de lame d’air. C’est très régulier, presque…beau !
Par contre, j’ai absolument voulu suivre les conseils de la Société qui a transformé nos combles, j’ai donc trouvé de la LV en 12 cm, mais je n’ai trouvé qu’en rouleau, Grosse Erreur : Question confort de pose déjà, j’aurais mieux fait de partir sur du 10 cm, peu de différence en coef, mais alors quelle gain pour la pose j’y aurais trouvé ! Et 12, du coup, entre chevrons de 15, bien gonflée, c’est un peu trop proche du pare-pluie, pourvu que ça se tasse un peu, que ça respire un peu mieux, mais je doute.
Demain, j’espère terminer le « tasseautage » et attaquer le 1er rouleau d’isolant mince, si quelqu’un veut des photos, c’est kdo 😉
@Fred : Ta GR32, tu la pose par le dessus du coup, ou tu as enlevé le lambris ? Par dessus en rouleau ça doit être top à poser, par dessous, mets la main à la poche et prends en plaque, on a posé la même sous le plancher des combles et c’est enfantin : Tu prends ta plaque, tu la présente, un petit coup de couteau couplène pour prendre ta cote, et hop, à plat pour trancher et c’est nickel ; même pour les coins biscornu, ça se travaille très bien.
Courage, je suis convaincu que tant que tu es serein avec le choix que tu fais, tu seras content du résultat.
Moi, je reste un peu sur ma faim, mais je vais m’y faire… A dans 5 ans !
Merci pour vos encouragements, j’attaque la semaine du 01/05 et j’espère que le temps sera plus clair…il ne fait que pleuvoir ici!
Je prends de la GR en panneaux, c’est plus rapide à poser (je n’ai que 4 jours!) et je le fait par le haut car l’objectif principal est de remplacer les tuiles. Ceci dit je ne désespère pas de trouver une solution de complément d’isolation autre que composé d’aluminium. Aussi en termes de transfert de chaleur, l’alu est plutôt conducteur pour la convection (fluide) et la conduction. Il n’arrête que le rayonnement.
J’avais pensé aux panneaux de fibre de bois comprimés qui sont très résistants et qu’on peut obtenir en faible épaisseur mais le prix m’en a dissuadé et puis la conductivité thermique n’est pas si faible que ça.
Sinon pour info, avec un peu plus de temps, un portefeuille bien rempli et de l’organisation, la solution serait d’injecter de la ouate de cellulose entre les chevrons sur une épaisseur minimale de 100 mmm. Elle offre une très bonne résistance thermique avec un déphasage de prés de 8h00.
Bref, ça sera pour une autre fois si je gagne au loto…
Pour mon complément d’isolation, vous n’avez pas un conseil? J’ai encore une semaine devant moi.
Je peux encore monter de 2cm sur la volige.
Pour Thierry, j’aurais bien aimé voir ta technique avec le grillage de poule !
Punaise, chui scotché (brillant bien-sûr ;-), on dirait que tu sais de quoi tu parles, je suis largué…
Pour le grillage : à vrai dire, question technique, c’est plutôt du bricolage maison mais ça plaque bien la LV, ce qui me rassure car ça va l’empêcher de s’affaisser et « tomber » sur l’isolant mince, ce qui aurait supprimer la lame d’air. Parfois, c’est difficile à tendre et ça « bombe », mais comme on mets des tasseaux en « échelle », environ tous les 60 cm, ça plaque bien.
Je déroule le rouleau de grillage (10m*1m) et je l’agrafe au fur et à mesure, à la vericale ou à l’horizontale, selon les endroit : Soit à cause des velux (3), soit à cause de l’espacement entre les chevrons, jamais le même. Bref, on s’adapte et on optimise les chutes.
Je peux t’envoyer quelques clichés, je n’en ai pas encore fait mais il faut que j’y pense, pour notre album souvenirs.
Pour tes 2 cm, j’ai pensé à du Stérodur, je ne sais pas si apporterai quelque chose mais c’est simple à travailler.
c’est exactement ce que je souhaite realiser chez moi, laine de verre 100mm entre chevron +grillage à poule (j’y pensé!)+ isolant mince triso super 12….
Peux-tu me dire si tu es satisfait de cette installation stp?
Les isolants minces semblent effectivement une bonne solution pour les personnes souhaitant isolées elles même leur maison. Néanmoins, la faiblesse reste l’isolation acoustique! Cela n’apparaît donc pas comme la solution idéale d’isolation en ville ou dans des zones à perturbation sonores fréquentes.
7,5 cm (3,5 d’isolant + 4 de l’air) reste inferieur a 20cm de la laine…
A mediter
Exactement ! 🙂 J’ajoute que depuis la rédaction de cet article, j’ai eu divers retours d’expérience de particuliers et l’isolant mince semble assez performant pour isoler de la chaleur l’été, idéal donc lorsqu’on aménage des combles… mais en complément d’une isolation traditionnelle, car la déception risque de pointer son nez avec l’hiver…
bonjour juste pour info ,est il vrais que le groupe st gobain mondial qui est dans tous les domaine puisque rachète lapeyre menuiserie ,lafarge et bien d’autre, et étant en face d’un concurrent direct et très gênant pour sa politique mégalo preuve étant que lui même est a la recherche d’isolant mince, et a priori inventé par des anciens st gobain. question : st gobain ne finance t’il pas les organisme qui font les tests et qui délivre les certificats et n’est il pas a la tète des syndicats ??????????
Evidemment… 🙂 Il suffit de connaître les bonnes personnes et posséder le pouvoir de l’argent… Quand aux tests, ils deviennent si théoriques, complexes et éloignés de la réalité du terrain qu’ils en perdent tout intérêt… Pour preuve, un ami vendant sa maison a fait réaliser unDiagnostic de Performance Énergétique (DPE) , comme la loi l’y oblige… Logement classé C. Il n’a finalement pas vendu pour cause de changement de projet. Deux ans plus tard, il remet sa maison en vente après avoir changé toutes ses menuiseries pour du double vitrage… Il réalise à nouveau un DPE : logement classé D… 🙂
c’est exactement ce que je souhaite realiser chez moi, laine de verre 100mm entre chevron +grillage à poule (j’y pensé!)+ isolant mince triso super 12….
Peux-tu me dire si tu es satisfait de cette installation stp?
Je passe sur le fait que les brochures et le site ACTIS sentent l’embrouille à plein nez : affirmations physiques douteuses voire erronées ( j’aime bien celle là : « la nature spécifique des isolants minces multicouches réflecteurs combinée à une mise en oeuvre entre 2 lames d’air oblige l’énergie à se transmettre par rayonnement plutôt que par conduction ou convection »… ), tampons d’organismes très sérieux en anglais partout -- ça en jette toujours plus, aucune explication étayée ni vérifiable sur le fondement de telles performances (ça doit être pour protéger le secret), etc.
Bon même si la « performance » d’une l’isolation d’une maison (énergie dépensée, confort ressenti, etc.) ne passe pas que par la résistance thermique de l’isolant (inertie, température des murs/sol, etc.) on peut quand même être surpris par la résistance thermique annoncée de 5,25 m².K/W.
Un simple calcul de thermique basique avec les principes physiques du monde réel et pas de celui des bisounours ni de celui des vendeurs de rêve donne les ordres de grandeur suivants :
-- résistance thermique des 2 lames d’air : on suppose qu’il n’y a pas de convection c’est à dire qu’il n’y a pas de mouvement d’air (faux mais assez faible) ou encore que la résistance en convection est infinie, et que le rayonnement est négligeable (températures assez basses et proches, matériau peu émissif -- la feuille d’alu.) c’est à dire que la résistance en rayonnement est infinie. Reste la conduction : l’air a une conductivité de 0,0262 W/m/K, soit une résistance de 0,02 m / 0,0262 W/m/K * 2 lames = 1,53 m².K/W. Ces 3 résistances en parallèle donnent bien sûr une résistance équivalente des lames d’air de 1,53 m².K/W. On est sympa. on oublie en plus les ponts thermiques du lattage bois de maintien de l’isolant.
-- résistance thermique de l’isolant : pas de convection là c’est sûr, idem on néglige le rayonnement très faible, reste la conduction. Les feuilles d’alu. étant très fines et très conductrices, on peut considérer qu’elles n’existent pas en conduction (résistance nulle). Le matériau est donc assimilable à une épaisseur de mousse de 35 mm d’une conductivité de X W/m/K.
Si on fait le bilan il faut que 1,53 m².K/W + 0,035 m / X W/m/K = 5,25 m².K/W annoncés soit que la mousse ait une conductivité X = 0,035/(5,25-1,53) = 0,01 W/m/K.
Une valeur vraiment très basse (environ 2,5 fois moins que l’air…) alors que ce n’est sûrement que de la mousse polyéthylène normalement au moins à 3 fois cette valeur…
Une mousse d’un nouveau matériau incroyable ? Ou une valeur de résistance totale surgonflée par la magie du marketing ?
Effectivement on dira que la publicité de ce produit ne fait que la comparaison avec une laine minérale de 20 cm et que les fameux tests ont prouvé sa performance équivalente (détail ? conditions d’humidité et étanchéité à l’air comparables ?, etc.) mais à mon avis c’est surtout un bon filon pour vendre un produit aux performances discutables 50% plus cher que de l’équivalent supposé en conventionnel (et en comptant un film d’étanchéité bien sûr).
Si je fais une estimation personnelle : 1,53 m².K/W + 0,035 m / 0,03 W/m/K = 2,7 m².K/W, soit l’équivalent de 2,7 m².K/W * 0,04 W/m/K = 0,108 m de laine minérale, là on est carrément à 2 fois le prix…
Une bonne affaire… pour ACTIS ?
Merci pour ce commentaire très argumenté (comme je les aime) 🙂
Bonjour,
Je suis en grande discussion avec mon couvreur qui me propose le Triso super 12 comme écran de sous-toiture, posé directement sur les chevrons.
Mon problème est que les combles sont habités, et pour ne pas trop perdre de hauteur sous plafond,je comptais mettre 8 cm de laine entre les chevrons et un plafond en BA13 fixé sur les chevrons. Et donc, si je comprends bien, pas possible de mettre un Triso super 12 par dessus directement, sous peine de condensation. Pas possible de surélever la toiture non plus, donc quelle serait la meilleure option selon vous:
1/ remplacer le Triso par un écran simple HPV + isolant entre chevrons (mais du coup, comme Fred plus haut, un R pas terrible)
2/ remplacer le Triso par un écran type Delta-Maxx Comfort (isolant 3 cm, mais HPV, donc posé direct sur chevrons) + isolant entre chevrons (ça doit augmenter un peu le R). QUelqu’un connait ce produit ou un équivalent? C’est l’option qui me plairait le plus.
3/ est-ce qu’un système avec Triso en écran de sous-toiture + une autre couche d’isolant mince sous les chevrons (c’est à dire un sandwich isolant mince extérieur + isolant entre chevrons + isolant mince intérieur), c’est une hérésie totale ou pas? Je me dis que ça éviterait peut-être l’effet condensation sous l’écran de sous-toiture s’il y a une couche d’isolant mince à l’intérieur qui fait pare-vapeur?
Bref, qu’en pensez-vous? Merci
Il est vrai que la mise en oeuvre de l’isolant mince et son association avec un isolant plus classique est un casse tête. Voici ce que j’ai fait chez moi dans une petite extension contrainte par une hauteur sous toit peu élevée :
De l’extérieur vers l’intérieur en partant donc des tuiles :
-- Delta MS classique
-- voliges
-- chevrons
-- isolant mince agrafé sous les chevrons(pour limiter la chaleur l’été)
-- laine de verre de 200 posée sur les rails de placo (pour garder la chaleur l’hiver)
Je n’ai constaté aucun problème depuis 4 ans.
bonjour je vais justement acheter un isolant mince j’aimerais votre avis!!
c’est pour une isolation dans les combles qui seront aménagé!! j’ai mis 100mn de fibre de bois isonat entre les solives et je pensais mettre un isolant mince de 30mn puis les rails a placo avec du ba13!
faut il que j’mette un espace d air entre la fibre et l’isolant mince?
ou est ce que j’me plante?
Bonjour a tous,
Je suis dans une total incompréhension au vue de tous ces articles sur l isolant mince.
Alors moi je me permet d intervenir car j ai poser les deux type d isolant.
Mur EST 10cm de polystyrène extrudé mur Nord isolant mince (wiko sans faire de pub).
Après prise de mesure au thermometre laser mur interieur plus chaud en faveur du polystyrène 1° d écart.
En exterieur mur plus froid en faveur de l isolant mince 1° d écart
Ces mesures ont été prise au petit matin par temps froid pour éviter l accumulation de chaleur par les murs.
Donc pour moi on arrive a une equivalance.
J en ai aussi mis sous toiture avec 4.5 de laine au dessu et en dessous des lames d aireles resultat sont inpressionant été comme hiver et ce n est pas 9cm de laine qui me procure ce confort.
Pour moi et sans vouloir faire de pub ce sont de vrais isolant et les resultat de test contrôlé par le lobbing des laine minérales n y changerons rien car les resultat attendus sont là.
si les isolants mince vous intéresse et que vous souhaitez des conseils de pose détaillé vous trouverez des fiches de pose complète ici:
Il suffit de comparer les factures énergétiques sur des maisons tests en situation réelle et de voir la facture énergétique finale. Vous pensez que des industriels se lanceraient dans ce type de production en totale inconscience ? Beaucoup de choses dites et surtout des a-priori nombreux sur les nouveautés qui fait le jeu des lobbies présents qui craignent les nouvelles avancées. Bon depuis la sortie de ces isolants minces désormais le sujet avance et des test en situation réelle prouvent que cet isolant mince de 3 cm vaut mieux que 20 cm de laine de Verre ou de roche. 522 kw/m²/an en isolant mince pour 775 kw/m²/an en isolation de 20 cm LR ou LV….
[…] Faut-il isoler avec de l’isolant mince ? […]
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*
  M'avertir lors de nouveaux commentaires
Dessine moi une maison © 2017. Tous droits réservés.
Fièrement propulsé parWordPress . Thème parPress Customizr .

isolant mince condensation
Date de publication :Mercredi 27 Octobre 2004 à 23H53:51 Déjà110290personnes l’ont lu
Le CSTB* a publié récemment une note d'information attendue depuis longtemps, et mettant en garde quant à l'utilisation des isolants minces réfléchissants. En voici des extraits qui ne manqueront pas de vous convaincre de leur faible efficacité, voire même de leur nocivité !

Les produits minces réfléchissants opaques sont utilisés en France depuis la fin des années 70, notamment en rénovation lorsque l'utilisateur ne dispose que de peu de place. L'usage de ces produits s'est beaucoup développé sans réelle évaluation approfondie et des interrogations subsistent quant aux performances effectives qu'ils permettent d'atteindre. » « Ils sont constitués d'une ou plusieurs couches de feuilles d'aluminium ou aluminisées de quelques micromètres d'épaisseur (...) et comprennent des couches intermédiaires de différentes natures : mousse souple ou feutre d'origine animale, végétale ou de synthèse, polyéthylène à bulles... »

« Constat : Les résistances thermiques effectives des produits minces isolants réfléchissants sont, dans les cas courants, comprises entre 0,4 et 0,55 m?K/W [ou m2°C/W] avec les lames d'air associées. Ces valeurs ne répondent pas aux niveaux réglementaires appliqués en neuf (de 2 à 4 m2K/W). En conséquence, ces produits doivent être utilisés en tant que complément d'isolation. »

A la question Ces produits contribuent-ils au confort d'été?, le CSTB répond : « La contribution au confort d'été est en général inférieure à celle d'une isolation classique (... ). »

A la question Ces produits sont-ils susceptibles de provoquer des dommages dans les bâtiments ?, le CSTB répond: « Ces produits ne doivent en aucun cas être placés côté extérieur d'une isolation classique perméable à la vapeur d'eau. En effet, ces produits sont très peu perméables à la vapeur d'eau. Les risques de dégradation liés à la condensation sont importants car l'humidité accumulée peut nuire aux charpentes en bois ou acier (...), nuire aux ossatures des maisons à ossature bois ou métallique, nuire aux performances d'isolation des isolants situés côté intérieur (...). »

Pour prendre connaissance de l'intégralité de cette note d'information du CSTB, consulter le site Internet http//alatec.cstb.fr.

Reprise du texte paru dans La maison écologique de Octobre-Novembre 2004 (et paru sur le sitewww.qem.fr ).

Note de Commentaire : La résistance thermique R ne correspond qu'à 2 cm d'un isolant au fonctionnement classique. Il faudrait poser 5 épaisseurs dans les murs et 10 épaisseurs en toiture pour obtenir le R d’un isolant classique.

* Le CSTB (Centre Scientifique et technique du Bâtiment) est l'organisme qui délivre notamment les avis techniques des produits du bâtiment.
Liste de discussion
Pour échanger par email, de manière conviviale, sur tout ce dont parle le site, inscrivez-vous :

Les isolants minces "brillants" : « Grosses erreurs »
 Deisolia , leMardi 15 Mars 2016 à 19H20:26 bonjour,
je viens de découvrir ce forum où plusieurs clients parlent positivement de nos produits, malheureusement beaucoup de personnes choisissent un prix au lieu d'une qualité , je pense à cette personne dont l'isolant perle , cela n'arrivera pas avec les isolants Thermobull® de la gamme isolia qui sont trés stable dû aux bulles d'air sec et au complexe thermosoudé.
mes conseils aux futur acheteurs :
évitez d'acheter un prix.
acheter un isolant mince sans couture ( passage d'air et risque de goutte)
privilégier un isolant mince avec de l'aluminium pur ( c'est plus cher mais ça résiste avec le temps , le polymère aluminisé casse avec les différents changement de température) .
puis respecter deux règles d'or : une pose hermétique et les lames d'air .
voila , je reste à votre disposition pour toutes questions : info.isolia@gmail.com
isolia , la référence isolant mince
encore merci aux clients isolia
Rault frédéric
 DeFaltonia , leVendredi 11 Décembre 2015 à 10H55:31 J'ai fait installer un écran réflectif sur ma toiture reconnu par le cstb d'ou l'obtention des aides de l'état. Croisé avec deux couches de 10 cm de laine de verre chacune. Je dois dire que le résultat et bluffant. J'ai un radiateur de 1000watt pour une chambre de 16 mètre carré. Je devais faire des ouvertures dans le coffrage du tubage car j'étais persuadé qu'il allait faire froid. J'ai du faire marche arrière car ça serait devenu un sona. La combinaison laine de verre + réflectif c'est carrément le top. Par contre le côté sans laine de verre on gagne en température l'hiver mais c'est pas non plus extraordinaire, mais l'inconvénient ça laisse passer tout les bruits. Par contre l'été c'est extraordinaire, ça reflète belle est bien la chaleur. Ceux qui ont eu un mauvais retour je pense que ça a été mal posé. Après moi c'est pas une superposition de film mais un film réflectif avec une couche de mousse de 1cm plus un écran réflectif.
 DeEric , leJeudi 02 Juillet 2015 à 17H09:10 Je suis professionnel et vous donne mon retour d'expérience :
Placer un isolant couches minces sur la face extérieure peut s'avérer effectivement très dangereux. Votre charpente non ventilée va baigner dans l'humidité et va donc se dégrader.
L'un des points forts des isolants couche minces est de constituer une membrane continue d'étanchéité à l'air. On peut le faire aussi avec un pare-vapeur, et c'est même obligatoire pour tous les nouveaux bâtiments. Cette étanchéité contribue beaucoup à la qualité de l'isolation thermique. Avant l'an 2000, lorsqu'on posait de la laine de verre en rouleau, on ne mettait pas de membrane d'étanchéité. A cette époque l'isolant couche mince était précurseur.
Quant à l'efficacité, elle est bien réelle mais les paramètres sont nombreux (température du volume chaud, qualité du produit, etc.)
J'ai réalisé un chantier mixte 10cm de laine de verre + isolant couches minces placé côté intérieur. Le diagnostique thermique a classé la maison en catégorie B, factures à l'appui. Donc ça fonctionne, mais attention à la mise en œuvre.
Quant à l'avis du CSTB, je le considère comme vrai et faux à la fois. Isoler uniquement avec un isolant couches minces, peut-être, mais pas avec n'importe quel produit.
Bon courage à tous.
 Dejean michel biancamaria, artisan , leVendredi 09 Janvier 2015 à 00H02:57 il y a vraiment de tout et n'importe quoi...on ne peut pas généraliser! Chaque résultat dépend de la qualité du réflecteur, de la zone climatique, de la nature du local, du mode vie des occupants, de la ventilation, des matériaux de construction de la maison, des volumes,...si certaines configurations fonctionnent c'est par chance! Il faut être trés prudent avec l'isolation en général et plus encore avec les isolants mince par rapport aux flux de vapeur d'eau qui peuvent créer de vrais dégats! Ces isolants présentent aussi l’inconvénient de devoir être trés bien posé à cause de l'étanchéité à l'air. Les fuites d'air peuvent créer des points de condensation important. De plus lorsque des rongeurs passe au travers vous perdez tout de suite une grosse partie du pouvoir isolant..
 DeAlain , leMardi 02 Décembre 2014 à 18H26:08 Qui est au courant de cette magouille qui a consisté à surclasser les laines minérales Rockwool, Isover etc avec l'appui du CSTBat pour contrer les isolants minces.
C'est en cours d'étude actuellement mais on ne trouve pas beaucoup d'infos sur le net
 Decorine , leDimanche 16 Février 2014 à 11H44:37 bonjour,
je réagi à la personne ayant eu des gouttes du à son isolant mince ,moi j'ai posé un isolant mince sans couture et je n'ai jamais eu aucune condensation , j'ai choisi le Thermobull de chez isolia , pour moi le top car aluminium pur et sans couture, avis au futur client d'isolant mince , éviter les magasins discount , mais préféré les professionnels des isolants mince.
corine
 Dej , leLundi 13 Janvier 2014 à 16H54:07 test
 DeGusman , leMardi 08 Octobre 2013 à 11H01:19 Bonjour,
Comme beaucoup de particuliers sur ce blog, je confie mon expérience des isolants minces réflectifs.
Postulat de départ : une isolation sous toiture ardoise de laine de verre épaisse (200 mm) partielle (car certains rampants ne sont pas du tout isolés...). La maison a 110 ans et est en granit avec des murs de 85 cm d'épaisseur.
Constat : isolation des combles en hiver quasi-nulle, et en été, une fournaise.
Je prends la décision d'isoler avec du réflectif 20 couches assez lambda (pas une marque reconnue), mais possédant 7 réflecteurs. Pour la partie avec laine de verre, la plus importante, directement dessus. Pour la partie sans rien (environ 25 % de la surface), directement sur les chevrons, avec une lame d'air de 10 cm avant l'ardoise.
Constat : là où en hiver les combles affichaient 1 ou 2 °C par grand froid, il fait... 16 °C, soit la température que nous programmons pour la centrale de chauffe.
Pour l'été, là nous changeons de planète : quand il faisait 47 °C l'année dernière, cette année quand il a fait très chaud, nous avions à peine 26 °C sous combles. Autant dire que nous n'avons pas reconnu notre maison, et passé l'été au frais sans climatisation. Les pièces du bas n'ont jamais dépassé 21 °C, alors que l'année passée nous sommes montés jusqu'à 26 °C. Bon d'accord, le granit a une inertie thermique phénoménale, mais quand même...
Il n'y a eu aucun phénomène de condensation (pose soignée, certes). Et le résultat est très au-delà de nos espérances.
Alors très honnêtement, je ne connais pas les capacités théoriques des isolants minces, ni les cahiers des charges divers et variés, et je m'en fous. Les avis de l'ADEME et autres organismes "certificateurs", je m'en fous.
Je me doute bien cependant que le lobby des fabricants de laines et autres procédés joue et jouera toujours des coudes pour tuer un produit dont ils ne maîtrisent pas le marché. Ce ne serait qu'un exemple de plus. L'histoire se répète indéfiniment.
J'ai pris la décision de poser cet isolant pas l'exemple, et le bon sens. Aucun regret.
Et à tous ceux qui brandissent cycliquement leurs diplômes et leurs certifications diverses et variées, je leur pose une question : mesdames, messieurs, dans votre formation scientifique (j'en suis un moi-même...), ne vous a-t-on pas appris à formuler des conclusions sur la base de la vérification par l'expérimentation uniquement. Même si la sacrosainte Science sert à différencier le noir clair du blanc foncé, à partir d'un certain point il faut être honnête.
Théoriser, c'est bien. Prouver, c'est mieux. Etre honnête, c'est la panacée.
Alors même si chaque cas de figure est unique, force est de constater que les témoignages convergent.
A l'heure où l'on nous beurre régulièrement la raie avec l'exemple allemand, et bien sachez que dans ce domaine, l'Allemagne a encore une fois 20 ans d'avance sur la France. Et je ne parle pas du Canada...
Ouvrez les mirettes !
 Derené , leSamedi 03 Novembre 2012 à 22H31:09 retraité dans le loiret, j'ai commandé et posé un isolant mince dont j'ai pu avoir des avis d'utilisateurs sur ce site. la pose s'est faite facilement avec mon gendre, directement agrafé sur les chevrons, alors que j'avais une laine de roche au sol dans mes combles non aménagés. Depuis nous avons mi le chauffage et je peux vous dire que l'on sent bien la difference et que la maison chauffe plus vite... les thermostats de mes radiateurs a inertie se declenche beaucoup moins fréquemment. en plus mes combles etants a l'abris du vent, je peux y stocker pas mal de chose et la temperature y est plutot correcte... voila mon experience... ce ne sont pas des on dit, mais la realité.
 Dealain moulet , leJeudi 07 Juin 2012 à 16H36:54 je pense que le calcul des isolants epais n est pas applicable aux isolants di mince .
disons qu un, isolant epais a une isolation statique et qu un isolant mince une isolation dynamique
une maison non chauffee avec une isolation mince se refroidira tres vite
par contre la moindre emission d infrarouge sera reflechit et fonctionnera comme un effet de serre .
il n y a cas se couvrir d une couverture de survie pour comprendre ce mecanisme .
salutations
 Deaurore , leSamedi 03 Mars 2012 à 20H13:37 personne ne parle des problemes de jacqueline sur les goutelettes qui perlent le long de ses chevronstres inquietant
 Deduduche , leJeudi 26 Janvier 2012 à 23H57:27 renove petite maison en pleine campagne-limousin-Comme bcp isole grenier transforme en chambre avec laine de verre.Arrive l'ete...un four.Pour l'hiver je n'ai pas eu le temps de verifier la realite du fameux R...les rats-loirs et une Marthe ayant tout bouffe..donc plus de laine de verre...etcerise sur le gateau odeurs et taches d'urine....dans la chambre.J'ai du tout faire refaire:cout:6000 euros.A la place pose isolant mince-actis.Depuis le bonheur:pas de surchauffe en ete hiver ca va tres bien je chauffe toute la maison-90m avec un bon poele a boi s puissance 10.5kw.Ma conclusion la laine de verre c'est bon pour engraisser les rats et Saint Gobin.Quand au CSTB et aux tres nombreux intervenants de tres mauvaise foi qui pullulent sur les sites isolationil se perd des coups de pied au R...
 DeSylvain , leMardi 29 Novembre 2011 à 12H48:57 Pour aussi donner de l'eau au moulin, l'Ademe donne son avis dans l'article ci-dessous :

http://www.batiactu.com/edito/isolants-minces---l-ademe-rend-son-avis-30636.php

Ils ne sont pourtant pas connus pour être de dangereux dissidents du système industriel.
Eh oui, réfléchir une partie du rayonnement ne suffit pas à isoler ! Il faut aussi de la masse (intertie), de l'effusivité, de la perspirance, etc etc...
 DeLevickingmodéré , leMardi 25 Octobre 2011 à 19H41:05 J'aimerai éclairer de ma faible lanterne ce sujet!
Il faudrait peut être savoir de quel genre d'isolant mince on parle,
a chaque fois que quelqu'un s'en plaint, (parfois pour le vanter) il ne précise pas l'épaisseur et le nombre de couches entre autres, si on parle des plus simples ayant 2 ou 3 couches c'est sur qu'il ne faut pas s'attendre a des miracles! et voila comment on fait de la mauvaise pub au lieu de se demander si le produit a été bien choisi. Comme partout il y a bonne et mauvaise qualité ou premier prix et premier choix! Il est donc important de préciser pour ne pas apporter d'eau aux mauvais moulins et participer a la confusion générale. merci.
Pour ma part j'ai posé chez mon frère il y a 18ans à 650m d'altitude, en sous toiture d'ardoise d'époque, un isolant mince composé de 9 couches et d'une épaisseur libre de 25mm, mon frère en est toujours content près de 20ans plus tard! son chauffage central c'est une cuisinière a bois. je reviendrai avec des relevés de température extérieurs intérieur et combles pour ceux que ça intéresse. ce produit avait été acheté 118francs le m2! Attention faites le tour avant d'acheter les prix ne sont pas forcement justifiés, pour info je loue une ancienne maison de vacance donc aucune isolation de la toiture et en accord avec mon propriétaire je vais lui faire acheter un isolant mince a 12,52e/m2 épaisseur libre 50mm résistance thermique 7,1 SVP! alors que des moins bon se vendent a 30e/m2!
A bon entendeur salut!
 DePitseleh, leMercredi 29 Juin 2011 à 16H36:46 Avis d'une utilisatrice:
Mes combles aménagées sont "isolés" avec de l'isolant mince posé par le précédent propriétaire (un bon bricoleur).
Résultat: confort thermique catastrophique en plein hiver et plein été (mi-saison, ça va, mais ça irait tout aussi bien de vivre dehors!).
En été: surchauffe impossible à contrôler, même en ouvrant les 2 fenêtres de toit la nuit (surchauffe avec sensation de four que les fenêtres de toit soient ouvertes ou fermées)
En hiver: ambiance glaciale, dans la mesure où l'on ne surchauffe pas notre logement (un chauffage raisonnable ne permet pas d'avoir plus de 16 ou 17° grand maximum sous les combles!).
Je considère donc qu'en dehors de tout jugement intéressé (je ne suis actionnaire de rien du tout!!), ces "isolants" minces n'isolent pour ainsi dire rien.
Nous allons refaire l'isolation cet été, avec 20 cm de laine végétale, tant pis pour la perte de place, je veux me sentir bien chez moi sans avoir à dépenser des fortunes en chauffage l'hiver ou à installer de la climatisation!!!
 Depmrb , leDimanche 05 Juin 2011 à 13H11:33 Il y a deux sortes de récipients isothermes: les "glacières", avec un isolant épais, faisant obstacle à la conductivité thermique, et les "bouteilles Thermos", basées sur le principe de la réflectivité thermique.
On peut se poser une question: lequel est le plus isotherme?
 Deisolemontoi67 , leVendredi 01 Avril 2011 à 01H01:03 je suis en pleine rénovation ,les mur exterieur ne son pas isole epaisseur 80 cm ,j'ais posé une isolation mince (similaire à celle utilisé utilisé dans les avions et navette) entre chevron du toit,j'ais senti la différence de suite seul pb l'acoustique.Je vais ajouter une isolation acoustique par exterieur sous tuile avec un ecran thermique reflechissant sous toiture en respectant la ventilation naturel et à mon avis j'apporterais un plus en matiere d'economie d'energie.Ce qui m'ennuie c'est que je n'ais pas droit au pret energetique !!!!
Il y a un bon compromis à faire avec isolation mince et isolation épaisse,le mélange des deux donne de trés bon résultat,il suffit de faire des testes chez soi sur modéle réduit
 DeLucretia , leVendredi 25 Mars 2011 à 07H57:16 Bonjour,
Ca y est, après 6 mois de travail, j'ai fini d'isoler mon grenier :
_ multicouche 20 sans marque
_ tasseaux de 5cm
_ parement d'osb 12 mm
En ce moment, le soleil commence à bien taper sur le toit, résultat : 18 degrés dans les combles alors que pour la même force d'ensoleillement, l'année dernière, il faisait déjà une chaleur à crever.
Pour moi, le résultat parle de lui-même, je suis très content. Alors la résistance R, je la laisse à ceux qui veulent s'embeter à mettre de la laine de verre de 25 cm avec tous les inconvenients que cela comporte, avec en prime une fibrose pulmonaire dans 20 ans.
A bon entendeur, salut
 DePhilippe , leLundi 21 Mars 2011 à 11H20:47 Après lectures de certains commentaires de pseudo architectes et/ou scientifiques, je me dois malheureusement de réagir.
Je travaille dans les IMR depuis plusieurs années, mais n'ayez crainte, je ne suis pas là pour vous convaincre sur les performances des produits.
Je tiens juste à affirmer, persister et signer... De nombreux "anciens" cadres de chez Isover ou Rockwool travaillent aujourd'hui pour le CSTB ou autres organismes publics européens et compromettent l'évolution de normes devenues archaïques. En témoignent le nombre des ces "anciens-employés", lors des réunions des groupes de discussions du CEN (Centre européen de Normalisation à Bruxelles), accompagnés d'armadas d'avocats, tout juste bons à faire perdre du temps.
C'est d'ailleurs à cause de cette gangrène des institutions nationales comme le CSTB que l'affaire a été portée à Bruxelles.
Je vous laisse le soin de vous informer via des particuliers ayant posés ces produits pour juger de la performance des produits, mais je me devais de rétablir la vérité quant à ''l'impartialité" du CSTB.
 DeDAMIEN , leMardi 15 Mars 2011 à 20H52:12 je voulais amenager mes combles et gagner de le hauteur sous plafond.... j'avais des info sur ce site au sujet du reflectisole pro. je l'ai commandé chez interdiscom, et je l'ai posé en novembre. aujourd'hui apres presque un hiver complet, je n'ai pas consomé plus que l'an dernier alors que je n'avais pas les combles, donc moins de surface.
Bon il faut dire que je n'avais qu'une couche de laine de verre vielle et tassée, que j'ai bien sur retirer...
 Desébastien , leVendredi 25 Février 2011 à 14H28:21 au dela de toute considération thermique, les isolants minces reflecteurs sont un risque certain pour les electro-sensibles...une bonne isolation de combles ou de murs et vous vous créez une vraie cage de faradet...toutes les ondes electro magnetiques émises ricochent allegrement sur les revetements reflecteurs...si vous vous sentez anxieux, tendu, enervé après avoir opté pour ce type d'isolation il ne vous reste plus qu'à l'enlever!! et si vous vous sentez concerné par de "basses" considérations environnementales, demandez vous ce que deviennent ces dechets ultimes..
 Degilbert , leSamedi 19 Février 2011 à 08H05:46 Quoiqu’il en soit, évaluer un « isolant » réflectif avec le coefficient R est une malhonnêteté intellectuelle.
 DeStephan , leMercredi 15 Décembre 2010 à 15H14:06 Bonjour,
Je ne rentrerai pas non plus dans cette polémique.Pour moi qui devais isoler mes combles avec un produit non-nocif (je suis asthmatique), seuls les résultats comptaient.Je voulais réduire ma consommation d'énergie et isoler mes combles du froid en hiver mais aussi du chaud en été tout en évitant les crises liées à l'utilisation d'un isolant nocif (particules dans l'air).
J'ai donc contacté quatre personnes ayant installé de l'isolant mince.J'ai pris le temps de discuter longuement avec elles.Toutes étaientsatisfaites de leur isolation à différents niveaux.
J'ai également lu des articles sur internet, parfois à contre courant du lynchage habituel dont fait l'objet l'isolant mince et notamment celui-ciqui est à mon sens très révélateur :

http://www.isolation-des-murs.com/r-isolant-mince-explication-du-facteur-r-pour-les-isolants-minces

Finalement, j'ai acheté de l'isolant mince Exceliso Pro, je l'ai posé moi-même (je suis un peu méticuleux !) et je dois dire que j'en suis tout simplement ravi.
Bref, je vous conseille à tous de vous forger votre propre avis en rencontrant de vrais utilisateurs et non des vendeurs d'isolants traditionnels.
 DeLucretia , leDimanche 28 Novembre 2010 à 20H45:35 Bonjour à tous,
Je ne vais pas entrer dans la polémique pour ou contre. Je suis un citoyen lambda qui voulait isoler des mansardes.
Je n'ai pas eu le choix entre imr ou isolation classique car je n'avais que 2 mètres de hauteur.
Donc j'ai mis dans l'ordre en commençant du plafond :
- Tasseaux de 3x3cm
- isolant mince sans marque 20 couches
- Tasseaux de 3x3cm dans l'autre sens
- lambris pvc
Rien qu'en le posant (j'étais seul), je ne pouvais pas rester en desous tellement il faisait chaud.
Eh bien cet hiver, alors qu'il faisait tours froid les autres années dans ces 2 chambres, cette annéee avec des températures de 0 degrés, la température est agréable.
Bref, peu importe ces polémiques, je suis très content de cet isomlant mince reflectif.
Plus, je le recommande (gain de place, facile à poser, propre)
Je préfère me fier à mon expérience personnelle et à celle des gens qui en ont posé chez eux, car les détracteurs si acharnés et si agressifs ne savent pas de quoi ils parlent.
De toute façon, on ne peut pas comparer les deux isolations (traditionnelles et imr) pour la simple et bonne raison qu'elles agissent d'une manière totalement différente.
En tous les cas, je compte bien isoler mon grenier avec ce produit.
Bonsoir à tous, j'espère que ce message arrivera à décider d'autres personnes dans leur choix d'isolation car moi, vu le nombre suspect de messages négatifs concernant les multi-couches, je ne savais plus qui croire.
-
 DeRichard T , leLundi 08 Novembre 2010 à 15H21:09 Je profite du passage sur ce forum pour tenter de briser quelques idées reçues sur la thermique et qui circulent notamment sur ce topic. Ca peut paraitre basique mais certains font encore l'erreur de croire que si leur maison est bien chauffée , cela veut dire qu'elle est bien isolée: non cela veut simplement dire que le système de chauffage est correctement dimensionné ( voire surdimensionné): point barre. Désolé de décevoir les pro "isolants minces" mais force est de constater que leurs performances sont médiocres et bien en dessous du résultat escompté et annoncé. Ma soeur qui possède une maison à la campagne a du remplacer son isolation sous toiture constituée d'isolant mince complété avec 40mm de laine de verre par la plus conventionnelle ldv 200mm et résultat: il n'y a pas photo la conso chauffage a nettement baissé. De plus, on lit à droite à gauche que l'effet réfléchissant joue un grand rôle en hiver. Là encore, ça sort de nulle part. C'est quand même agaçant que des gens qui n'ont pas de compétences en thermiquedéfendent un produit mordicus juste par affect, ou par intuition ou encore par intérêt marchand (désolé pour ceux qui sont de bonne foi). Au bout, du compte les consommateurs qui essaient de se responsabiliser et de mieux comprendre sont noyés. Encore aujourd'hui, il vaut mieux s'en tenir aux rapports du CSTB. PS: je ne travaille pas chez Saint Gobain (qui ont d'ailleurs un site bourré de contre vérités scientifiques : n'allez pas sur toutsurlisolation pour y pécher des infos fiables: vous serez déçus) ni au CSTB. J'ai juste quelques compétences en thermique-énergétique liées à mon métier et mon cursus d'études.
 Deluc , leSamedi 30 Octobre 2010 à 21H55:21 bonjour, je peux confirmer les dires de deborah, j'ai isolé ma toiture en janvier dernier, avec du reflectisole pro, et dès la pose j'ai vu la difference par rapport à mon ancienne laine de verre;.. j'ai passé l'été depuis, et il est vrai qu'il faisait beaucoup moins chaud sous le toit. maintenant j'attaque mon deuxième hiver, et je chauffe tres peu pour avoir une température ambiant confortable. La laine de verre c'est surement efficace, mais qui nous dit qu'on nous fera pas le coup de l'amiante et que le jour ou on vendra notre maison on ne nous dira pas qu'il faut payer pour la retirer.
 Deyann , leMardi 14 Septembre 2010 à 17H11:58 chris travail chez isover... lol
bien d'accord avec toi deborah
 Dedeborah , leMardi 14 Septembre 2010 à 17H09:14 j'ai isoler mon habitation avec mon mari il y à plus de 3 ans avec un isolant mince de chez isolia,le thermobull et j'en suis totalement satisfait,dans notre ancienne habitation ,il y avait 25 cm de laine de verre sur le plafond et c'était insupportable à l'été,avec un isolant mince de qualité on ressent beaucoup moins la chaleur sous les combles.personnellement je recommande mon choix de l'époque que vous pouvez retrouvez sur www.isolia.be. (trés bon rapport qualité /prix et trés bon conseil),pour moi les multinationnales qui vendent leurs laine de verre auront un jour des comptes à rendre comme maintenant eternit avec leurs produits toxique.
 Dechris , leDimanche 25 Juillet 2010 à 10H20:12 beaucoup de réactions qui s'opposent..
comme toujours, il faut savoir faire le tri entre l'information, la publicité et la désinformation..
lisez ici :

http://www.isover.fr/L-isolation-responsable/Etre-irreprochable-et-transparent/Rumeurs-infondees

 DeMarc Gumery ingénieur génie civil /urbaniste, leDimanche 13 Juin 2010 à 17H28:14 beaucoups de personnes racontent n'importe quoi .. on se souvient que l'amiante est reconnu dangereux depuis les années 60 et qu'il n'a été interdit que trente ans plus tard !! because les industriels qui sont très influants sur les rédacteurs des normes et les législateur ..
pour ce qui est des isolants mincesle CERNde Genève l' emploie systématiquement pour isoler les chambres de cryogéniequi fonctionnent à l'azote liquide à -270°C en couchessuperposées très importantes (plus d'un mètre d'épaisseur )
si ce produit était innéficace le plus grand centre de recherche européen n'en ferait pas usage !!!
par contreles isolants minces sonthyper étancheset il faut en tenir compte pour leur mise en oeuvre ....
de nombreux produits sont proposés sur le marché soit a base de feuilles d'aluminium soit de kévlar refléchissantes entre lesquelles on interpose différents matériaux .. il y a des produits multi couches a deux ou plusieurs dizaines de paroisréfléchissantes que bien des architectes utilisent et préconisenttant en rénovation qu'en neuf ..
 DeJOSEPH architecte , leDimanche 06 Juin 2010 à 17H38:30 la méthode de calcul du CSTB pour les isolants minces n'est plus applicable, enfin!
Le CSTB n'a pas été , volontairement, capable de prendre en compte dans son calcul: 1- les déperditions par mouvement d'air en contact, très fortes pour les isolants classiques sous toiture et très faibles pour les isolants minces
2-les effets de lame d'airau contact d'un isolant réfléchissant,
qui ne sont pas de même nature
que pour les isolants de St Gobain.
Dans l'absolu, les "isolants minces " ne sont pas des isolants mais des produits actifsrestituant ou faisant barrière à la chaleur.
J'en emploie depuis qu'ils existent
et
en 40 ans, ilsont toujours été plus efficaces que les isolants classiques, et ne se dégradent pas, contrairement aux produits St Gobain.
 Depat , leDimanche 09 Mai 2010 à 15H27:45 Les isolants minces n'ont de résistance thermique que l'épaisseur par le lambda c.a d. l'équivalent de 1 à 2 cm de laine de verre. De plus, des études ont montrées que le fait de vivre sous cette enveloppe d'alu provoque des problèmes sur la santé.
 Derené , leJeudi 18 Février 2010 à 10H23:35 quel credit apporter à ces informations? les rapport du cstb date de 2007 alors qu'in est en 2010, sylvain fait de la pub pour un bouquin, d'autres contestent les infos du cstb, les fabricants de laine de verre disent que les films reflecteurs ne sont pas efficaces, mais ils commencent a en mettre sur leur laine de verre, et ceux qui ont isolé leur combles avec des isolant reflecteur sont content et font des economies d'energie.
j'ai l'impression que chacun vend sa soupe.
Par contre ce qui est sur c'est que celui qui veut amenager des combles de 2m de haut et qui met 25cm de laine de verre plus du placo se retrouve avec 170cm sous plafond alors que s'il utilise un isolant mince il aura 190cm minimum sous plafond.
A chacun d'y trouver son compte.
Personnellement j'ai isolé mes combles avec un isolant reflecteur de 40mm envrion et ma note de chauffage est resté stable alors que j'ai 40m2 de plus à chauffer.
je ne citerai pas la marque de mon isolant pour ne pas etre traité de partisan.
si mes combles étaient perdus, j'aurai peut etre mis autre chose. Quoique niveau prix, isolant mince, maine de verre ou ouate ça revient au meme.
 DeSylvain , leJeudi 18 Février 2010 à 00H16:30 Voici les informations du CSTB mises à jour en 2007 sur les isolants minces :

http://www.cstb.fr/actualites/dossiers/produits-minces-reflechissants.html

Les "produits réfléchissants opaques utilisés dans l’enveloppe des bâtiments en tant que complément d’isolation thermique" :

http://www.cstb.fr/actualites/dossiers/produits-minces-reflechissants.html

Ce ne sont pas des isolants à part entière mais des COMPLEMENTS, avec un R ne pouvant dépasser 2 !

Mr Isoland, merci de vérifier vos informations. Et de rester courtois et constructif (votre commentaire n'apporte rien).

Ce monsieur m'a menacé au téléphone ce jour pour retirer ces informations "erronées" du site Bio & Co...

Quant aux allégations concernant les complots ourdis par Isover et consort, elles n'engagent que vous...

Et il faut connaître toutes les composantes de l'isolation thermique des bâtiments pour prétendre la connaître ! Mais qu'est-ce donc que la PERSPIRANCE d'une paroi ? Peut-être que cela n'existe pas dans le monde des isolants minces, oups, pardon, des "produits réfléchissants opaques utilisés dans l’enveloppe des bâtiments en tant que complément d’isolation thermique" ?
 DeIsoland , leMercredi 17 Février 2010 à 16H38:06 Information totalement érroné
bio eco devrait faire attention aux informations divulgué sur ce site.
 DeJACQUELINE , leMardi 02 Février 2010 à 05H06:49 Pose isolant mince, deuxième hiver, l'an passé des gouttes perlaient au bout des chevrons, ajout de tuiles pour l'aération, cet hiver, rien de changé celà goutte toujours, envisageons changement isolant dès la fin des mauvais jours.
 Delucie , leDimanche 31 Janvier 2010 à 01H03:55 Il n'est pas logique que des administrateurs d'isover ou St gobain, siègent dans les commissions de normalisation ou travaillent à des postes de direction au sein des organismes de certification tels que le cstb, voir participent dans des associations de lobbying tels que le comité français de l'isolation ou de l'éléctricité. Or cela a souvent été le cas. Je comprends l'inquiétude des fabricants d'isolants minces

http://www.lemoniteur.fr/141-industrie-negoce/article/actualite/681458-isolants-minces-reflecteurs-le-cstb-oeuvre-a-l-etablissement-de-la-verite-scientifique

 Decapricorne68 , leVendredi 22 Janvier 2010 à 23H59:43 NE PAS CONFONDRE L ISOLANT MINCE DE QUELQUES MM fabriqué depuis de nombreuses annees et les isolant du type plusieurs couches cellulose+film aluminisés en 7 a 17 et meme 20 couches disponibles qui sont en vente dans la magasins de bricolageet qui sont super efficaces a condition de respecter les principes de pose et d aeration sous combles par exemple, bien lire les notices
VOUS POUVEZ LES UTILISER SANS SOUCIS
MOI MEME J AI DE TRES BONS RESULTATS, EN 17 COUCHES CA CORRESPOND PRESQUE A 25 cm de laine de verre et ca fait 25 mm
capricorne
architecte expert , neutre
vendeur de rien surtout pas de matériaux
 Deluc , leMercredi 20 Janvier 2010 à 21H02:07 comme promis, voici la suite de mon isolation. j'ai reçu mon isolant deux jour plus tard, et j'ai profité du week end pour le poser avec mon beauf. posé en une journée tranquille. conclusion, bon produit, pose facile et surtout produit tres efficace, surtout en cette periode de grand froid. c'est ma chaudiere qui est contente...elle tourne deja beaucoup moins et plus cette sensation de courant d'air dans la maison.
 Deluc , leLundi 11 Janvier 2010 à 22H50:22 Ok merci vincent.
j'ai passé commande pour 120m2, je vous tiendrai au courant des que je l'aurai posé.
pour info ils ont un site www.interdiscom.com
A suivre....
 Devincent , leLundi 11 Janvier 2010 à 14H05:23 luc oui c'est bien cet isolant.
 Deluc , leSamedi 09 Janvier 2010 à 00H00:43 Bonjour,
je voulais moi aussi isoler mes combles avec un isolant mince. J'ai l'impression que l'article sur le cstb est assez ancien. 2004 et nous sommes en 2010. Comme tu le dis vincent, des progres ont du etre fait. D'autant que j'ai pu lire sur un autre blog que des essais avait été fait en conditions reelles et que la consomation electrique de la maison temoin isolée en isolant mince était inferieur à celle isolée avec 20 ou 25cm de laine de verre. Ce qui confirmerai ce que dit Vincent.
Dis moi Vincent ou avais tu acheté ton isolant Reflectisole? j'en ai trouvé sur le bon coin ou vivastreet, c'est Reflectisole Pro. Est ce bien celui la que tu as posé??
Merci pour ta reponse.
 Devincent , leJeudi 07 Janvier 2010 à 22H47:16 pour reagir à vos commentaire, j'ai acheté une maison de 10 ans, il y a environ 5 ans en normandie. Les combles etaient isolé en laine de verre de 20cm... à l'origine surement lorsque que je l'ai enlevé il y a deux ans,elle faisait 10cm et un peu tassée. je vous racontes pas les demangesons, et les crachas malgres le masque. Je l'ai donc remplacé par un isolant dit mince reflecteur que j'ai trouvé sur le net, je ne me souvient plus de la marque, reflectisole quelque chose je crois. Enfin j'ai posé cet isolant en suivant les conseil du commerçant, une etanchéité parfaite, et les lames d'air associées. cela fait deux ans maintenant et j'ai divisé ma consomation electrique d'au moins 30%. je suis passé de 1500€/an à 1000€/an. Alors je veux bien que ces isolants ne soient pas efficace comme je peux le lire ci dessous, mais comment expliquez vous cela? Je ne crois pas qu'edf ai baissé ses tarifs? Ou alors la laine de verre à une durée de vie de 7 ans? vu son etat le jour de l'enlèvement.
je pense qu'il y a surement une guerre d'interret entre les fabricants... chacun veut vendre sa soupe. Et puis pour le rapport du cstb, il date de 2004 et on est en 2010!! peut les isolants mince ont fait des progres en six ans.
Voila mon avis. le principal, c'est que ma note de chauffage ai baissé.
 DeCalin , leDimanche 03 Janvier 2010 à 15H20:52 Affligeant tous ces arguments pour un produit qui n'arrive pas depuis plus de 30 ans à être valider et agréer par un organisme comme le CSTB.
Quand aux rumeurs débiles d'entrismes comme St Gobain ou d'autres ça fait plutôt café du commerce.
Comme architecte je suis obligé de prescrire des produits ayant fait leur preuve et qui sont mis en place à partir de modalités de pose parfaitement définies et dont les performances sont normalisées et facilement identifiées.
Pour terminer ça fait bien longtemps que les commerçiaux qui diffusent ces produits ne visitent plus les architectes, ils se font jeter !
 DeSylvain , leSamedi 12 Décembre 2009 à 21H52:30 Bonsoir,
J'ai plaisir à poster une petite réponse au commentaire de "artisan".
Bravo pour les infos sur la laine de verre, effectivement tout cela est vrai ! Et c'est entre autres pour cela qu'on n'en utilise pas quand on veut une isolation performante, en plus de son inefficacité en confort d'été (source de surchauffe assurée), de son incapacité à absorber la vapeur d'eau sans perdre de sa qualité isolante contrairement à la laine de mouton ou la ouate de cellulose par exemple. Et bien évidemment, vous suspectez à juste titre la possible nocivité des fibres de cette laine de verre : elle est classé cancérogène, comme la laine de roche, en France. Eh oui ! Et est complètement interdite en Allemagne...
Pour les isolants réfléchissants, eh bien c'est presque un pléonasme : car ils n'isolent PAS, ils réfléchissent... Leur R est justement très mauvais, car ces films ne peuvent correctement assurer une isolation thermique performante en regard de la capacité thermique, de la diffusivité, du volant hygrométrique et de l'effusivité. Toutes choses à considérer dans un isolant de qualité pour qu'il soit capable de gérer les apports de vapeur d'eau du logement (et donc éviter de surventiler pour devoir la gérer), avoir un bon déphasage, un resistance correcte... etc.
La référence en matière d'isolation, qu'on peut étiqueter d'écologique, est l'excellent bouquin de Jean-Pierre OLIVA, 'l'isolation écologique', éditions Terre vivante. Vous comprendrez TOUT de ce qu'est l'isolation thermique d'un bâtiment !
Et avec Noël qui approche, un excellent choix de cadeau...
 Deartisan , leSamedi 12 Décembre 2009 à 21H14:48 Pourquoi le canada, la pologne et d'autre pays avec des hivers beaucoup plus rudes qu'en france utilisent les isolants reflecteurs depuis plus de 15ans???
il ne sont pas plus bete que les français!! on oublie de dire que la laine de verre perd une tres grande partie de son pouvoir isolant suivant l'humidité de votre region!! alors dans ces cas la le R ne veut plus rien dire... et oui il est calculé en air sec et à température ambiante... Qui à de l'air sec tout l'hiver dans sa region??
pourquoi les rideaux isolant des camping cars ne sont il pas en laine de verre, mais en isolant reflecteur? pourquoi met on de l'alu sur un plat qui sort du four pour le tenir chaud?
Pourquoi actis no1 sur ce secteur vend il toujours autant d'isolant reflecteur?? que fait l'etat pour interdire ces isolants?? Rien!!! alors il ne sont surement pas si inéficace que l'on veut le faire croire... Mais forcement plus on en vend et moins on vend de laine de verre... alors en temps de crise les geant defendent leur bifsteak. Et il rajoutent des reflecteurs sur leur laine de verre. Mais juste pour le fun, puisque a les ecouter c'est inéficace..
Cherchez l'erreur.
Personnellement j'utilise les reflecteurs depuis 10 ans déjà, et aucun de mes clients n'a eu de dommage sur sa charpente...
C'est comme tout il faut travailler correctement. et il sont bien content de ne plus avoir de crotte de souris dans leur grenier, et de ne plus respirer la laine de verre, pour laquelle on viendra un jour nous dire que ce sont des fibres qui provoquent je ne sais quelles maladie respiratoires ou autre...
A bon entendeur.
 Dechristophe , leSamedi 07 Novembre 2009 à 09H21:41 J'habite dans le 77 et je veux mettre un isolant reflectif en plus de la laine de roche de 200mm sur ma toiture afin d'isoler les comble où s'est la fournaise l'été
Alors est ce possible et faut il laisser une aeration pour être plus efficace ?
merci
 DeRoland , leDimanche 01 Novembre 2009 à 18H40:21 Apres avoir lu les differents commentaires , savez vous avec quoi on isole les satellites ??
avec de l'isolant mince ceux que j'ai vu etaient dorés contrairement a ceux que l'on voit cherchez l'erreur
J'habite dans le centre ,j'ai isolé une piece avec de l'isolant mince 15 couche et j'en suis tres content
 DeSylvain , leLundi 25 Mai 2009 à 17H31:01 Les multicouches, dits "isolants minces" n'ont rien d'un isolant dans le sens où on l'entend pour une habitation.
Ces produits permettent une réflexion thermique, d'un rayonnement direct, en aucun cas ils permettent une isolation par conduction...
A prendre en compte pour la qualité d'une isolation dans une maison :
- la résistance thermique (équivalente au pouième près entre laine de verre, ouate de cellulose, laine de bois...)
- l'effusivité (pas terrible pour la laine de verre, excellente pour les matériaux d'origine végétale ou animale)
- la capacité thermique (nulle pour la laine de verre, ce qui fait que la chaleur estivale a tendance à pénétrer le logement avec grande facilité).
Bref, quantité de paramètres qu'il est important de prendre en compte dans une isolation, il n'y a pas que le "R"...
Mais je ne prétends pas expliquer cela correctement, la "bible" en la matière est l'ouvrage "l'isolation écologique" de Jean-Pierre OLIVA, éditions Terre Vivante.
 Debernard , leLundi 25 Mai 2009 à 13H58:49 bjr
il est vraiment dommage de lire des choses pareilles la note du commentaire prouve que celui-ci parle de choses qu'il ne connait pas en effet il ne suffit pas de mettre 10 couches pour arriver a un r de 5 ou une equivalence de 20 cm de laine c'est une loi physique cela ne s'additionne pas simplement
de plus le CSTB a decide de calculer le R d'un produit d'isolation en prenant en compte l'epaisseur du produit en question c'est tres bien mais a aucun moment on parle de densite de la laine de verre par exemple bizarre??
en ce moment Saint gobain a depose plus de 20 brevets sur des produits d'isolation reflective c'est peut etre beaucoup pour un produit qui ne marche pas????
 DeYves , leLundi 20 Avril 2009 à 15H02:31 Attention aux "affirmations mensongères" ... Ne vous laissez pas manipuler ... Comme celle de "Pierre région parisienne" ci-dessous par exemple.
Il suffit d'aller sur le site Web du CSTB pour apprendre que:
Créé en 1947, le CSTB est un établissement public à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle conjointe du ministre du Logement et du ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, Direction de l’Habitat, de l'Urbanisme et des Paysages.
Mais quant on a pas de vrais arguments, il est souvent plus facile de lancer des rumeurs ... hein Pierre ?
 DePierre Région Parisienne , leMercredi 04 Mars 2009 à 12H12:36 Le CSTB est noyauté par St Gobain. La raison d'être de St Gobain est de vendre des isolants "épais".
Cherchez l'erreur...
 DeJeanbulle , leVendredi 20 Février 2009 à 19H43:56 Bonjour à tous
Je ne sais pas si quelqu'un lira ce message puisque la discussion est relativement agée.
Mais en 2009, y'a t il eu des évolutions ?
Pourquoi les artisans macon, plaquiste ne sont pas d'accord sur le sujet ?
Ils sont tous pro, ils devraient tous avoir la même et BONNE réponse non ?
 Demiclagoon , leLundi 13 Octobre 2008 à 21H27:24 j'ai fais isoler 120 m² de toiture d'une ferme charentaise avec un isolent mince de 13 couches, posé par un pro avec une ame d'air et cote intérieur avec une pllhinte retourné( du plus belle effet!!), et je peu certifié du succes, maintenant dans la charente maritime il ne fait jamais bien froid et moins 4 ou moins 5 c'est 10 jours par an !!!
donc je pense que nerf du probleme est OU habitez vous et qu'elle basse température avez vous !!??
 Dejm , leLundi 18 Août 2008 à 11H04:52 en effets ils isolent "du rayonnement thermique" comme 20 cm de laine de verre...hors le rayonnement c'est 5% à 10% des déperditions, contre 90% pour la convection
résultat... 3cm d'isolant minces isolent comme 3cm de laine de verre + un très bon pare-vapeur
Discours commercial mensonger : un IMR peut tout à fait compléter une isolation, en jouant un role de pare-vapeur, pare-vent "total", et rogner sur les 5/10% d'isolation par rayonnement qu'on peut encore gagner...mais il ne peut remplacer la bonne vieille laine
A fuir !!!
 Dejm , leLundi 18 Août 2008 à 11H00:05 ISOLANTS MINCES REFLECHISSANTS, qu'en penser ?
Toutes les réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur http://perso.orange.fr/sudoku.laviron/isolant/
avec une expérience que vous pourrez réaliser vous même pour comparer les isolants minces et les isolants classiques dans des condition "normales" d'habitation.
A lire avant tout achat dans ce domaine.

http://perso.orange.fr/sudoku.laviron/isolant/

 Detorrenrs , leLundi 28 Juillet 2008 à 18H33:57 je pense que le CSTB ferait mieux de revoir sa copie. Il traite cet isolant mince comme un isolant agissant par conduction excusivement. Regardez un peu votre congelateur et vos contaterez que le réflecteur est bien là.Un complement ameliore le coef. de conduction de l'isol. mince dont la valeur est marginale par rapport au coef. global équivalent. Mais il y a peut être d'autres raisons (economiques) pour tirer a boulet rouge
 Debernard , leMercredi 26 Septembre 2007 à 14H31:52 apres avoir lu votre article je ne peux que constater que vous n'avez pas beaucoup étudié le probleme avant de parler
par exemple dans la note de commentaire vous parlez d'additionner les epaisseur pour obtenir une equivalence malheureusement cela ne se passe pas comme cela
et des bourdes il y en d'autres
le reporoche essentiel que l'on puisse faire aux isolants reflectis c'est leur etancheité et si ils ne sont pas places avec ventilation peuvent etre mauvais pour la toiture en ce qui concerne l'isolation en ete comment pouvoir dire qu'un isolant etanche est moins performant que des isolants qui ne font que retarder l'echange thermique
enfin je vous signale que le CSTB fait des pv sur les isolants reflectifs pour un classement au feu tres litigieux sachant que les fabricants s'en servent pour dire qu'ils ont un papier du CStb
et cela en toute connaissance de cause alors permettez moi dedouter de la bonne foi d'un organisme pareil
 DeSylvain , leJeudi 06 Septembre 2007 à 21H01:34 Un mensonge pour préconiser la vente de matériaux "bio"... Pardon, mais c'est plutôt stupide comme remarque !
C'est vrai que les isolants "bio" ont un monopole impressionnant sur le marchand de l'isolant thermique dans l'habitat... Bon, je ne vais pas ici venter les mérites de la mauvaise qualité de la laine de verre, ce serait, encore, promouvoir ces satanés isolants "bio" qui raflent tout, non de non, mais que fait notre cher gouvernement ?
Pour précision, voici le lien vers la note du CSTB : http://www.cstb.fr/app/atec/atec-cstb/pdf/GS20_note.pdf
 DeEUDO , leJeudi 06 Septembre 2007 à 19H49:58 Alors la réponse!!!!!
 DeRABARDEL Joël / MBI - MOREL Bernard - Ingénieur Conseil - 1115 RN 6 73490 LA RAVOIRE , leMardi 17 Juillet 2007 à 14H00:45 Après avoir lu votre article, quels sont les isolants minces ayant un avis technique avec agrément du CSTB?
Ou ne s'agit-il pas d'un mensonge pour préconiser la vente de matériaux dits ''BIO" ?
Les isolants minces "brillants" : « Grosses erreurs »(27/10/2004 23h53:51)


Découvrez vite l'actu brulante !