isolation phonique boite dans la boite

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 15 sur 37
Bonjour,
Je vous expose le contexte : j’ai acheté un appartement des années 1970 situé au premier étage d’un immeuble de 2 étages.
L’appartement n’était pas du tout isolé phoniquement (à part peut-être thermiquement pour les murs extérieurs), ce qui m’a permis de découvrir en détail la vie de mes voisins du dessus : bruits de pas, discussions fortes, cris etc. (vive les familles nombreuses).
En dessous de chez moi vit une dame retraitée, pas de problème pour l’instant donc (mais je me méfie pour l’avenir…).
Concernant les caractéristiques du logement, le DPE m’annonce ce qui suit :
– murs extérieurs : mur double avec lame d’air d’épaisseur 30 cm avec isolation répartie
– murs intérieurs : béton banché d’épaisseur 20 cm (en fait 16 cm) non isolé
– cloisons intérieures : plâtre 7 cm genre « carton »
– plancher : dalle béton non isolée (pas d’épaisseur connue)
– plafond : dalle béton non isolée (pas d’épaisseur connue)
Comme les POUM POUM POUM POUM et les cris ça va 2 minutes, ni une ni deux je commande la réalisation d’un faux-plafond suspendu sur l’ensemble de la surface du logement.
Bilan : bof, et 3 semaines à vivre dans le plâtre.
Encore que je ne doute pas de la qualité du travail effectué : laine de verre 100EP + rail 48mm + placo phonique BA13.
J’ai donc un faux-plafond d’environ 16 cm.
Il y a du mieux mais ce n’est pas encore ça, et vous vous en doutez.
Moi je ne le savais pas, naïf que j’étais.
J’ai donc cru comprendre que la meilleure solution était d’isoler directement le plancher chez le voisin du dessus.
C’est logique mais c’est la bonne blague, à plus forte raison parce qu’ils sont locataires. Je n’exclue pas de partager des travaux avec un éventuel futur propriétaire cela dit.
En attendant, c’est uniquement mon problème.
Ce pavé liminaire avait pour but d’exposer un peu le contexte pendant que vous buviez votre café.
*****
Maintenant rentrons dans le sujet.
Quels sont mes problèmes ?
– Les bruits solidiens (POUM POUM POUM + bille qui rebondit sur le sol et franchement ça rebondit vachement une bille je m’en rendait pas vraiment compte avant ça)
– Les bruits aériens intérieurs (CA SUFFIT MAINTENAAAAANT !!!) et autres charmantes envolées lyriques dont je ne détaillerai pas le verbe ici et maintenant
– Faire donc une boîte dans la boîte
– Tout en allouant sur une période qui peut être longue un budget à répartir (parce que ça devient chaud à gérer financièrement cette petite blague)
Maintenant que le faux-plafond est fait, est-il possible d’ajouter des doublages aux murs et cloisons, ou devaient-ils être faits en même temps que le faux-plafond ?
Dois-je faire tous les murs intérieurs d’une même pièce simultanément ou puis-je espacer les travaux ?
Est-il possible de terminer la boîte par le sol une fois que les cloisons sont déjà doublées ?
Quelles sont les différentes précautions à prendre dans ce cas ?
Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire.

—–

Dernière modification par rdoc ; 06/01/2017 à11h03 .

Bonjour,
je trouve votre analyse du problème, vos choix de solutions, et votre planification tout à fait pertinents. Et je suis sûr que vous connaissez la règle masse-ressort-masse…
Pensez juste que sans désolidarisation (matériaux antivibratiles etc…) efficace, votre boite ne coupera pas les bruits solidiens… Peut être le « bof » concernant le plafond vient-il de cet aspect technique…
Votre situation me fait cruellement penser à la mienne et à mon impuissance vis à vis de mes voisins de l’époque, il y a quelques années… Magnifique appartement face à la Loire… Tout pour plaire… Mais Années 70 également : un enfer.
Bon courage pour vos travaux.
Merci TioChanclas,
Effectivement j’ai un doute concernant l’aspect antivibratile des suspentes et des rails.
Je pourrai toujours demander au gars qui a réalisé les travaux mais sa réponse ne l’engage pas à grand chose malheureusement.
J’ai déjà fait le psychopathe quand il y a eu des pas lourds (franchement je pense que tous ceux qui sont dans cette situation l’ont déjà fait…), à savoir :
– poser la main contre le faux-plafond pour vérifier que ça vibre (c’est le cas quand la gamine du dessus court mais à la limite je trouve ça assez normal)
– de même sur les cloisons et les murs -> les cloisons ont tendance à vibrer
– poser l’oreille un peu partout comme un débile, même sur le carrelage (je les entends presque distinctement)
D’ailleurs quand je taponne la cloison avec le plat de la main, j’obtiens la même résonance que celle des bruits de pas.
J’ose du coup espérer que les cloisons sont une partie du problème, aussi bien solidien qu’aérien.
Pour les cloisons / murs, je pensais à prévoir une lame d’air + laine de verre 50 + placo (ou double ?).
Ce que je crains un peu c’est le placement de certains chauffages, de la baie vitrée etc. qui me laissent une marge de manœuvre réduite concernant l’épaisseur de la cloison.
Je profite de ma réponse pour poursuivre mon questionnement : le système MRM suppose quel doublage pour être suffisamment consistant ?
J’ai une belle surface de 74m2, ça ne pose pas de problème pour la plupart des pièces.
Le doublage peut-il être plus fin pour les murs porteurs ?
Isoler uniquement les cloisons de 7mm dans un premier temps ça suffirait ?
Encore des questions donc…
Mais finalement je ferai sûrement comme vous Tio, je revendrai à un moment donné si ça ne s’arrange pas.
Mais dans l’attente je dois faire le nécessaire, je ne suis pas sûr d’avoir la même chance que le vendeur alors que j’ai visité plusieurs fois le logement à des heures différentes et que je ne remarquai AUCUN problème de bruits
Rebonsoir,
vous avez parfaitement cerné le problème, je crois…
MRM (pour les bruits aériens et la résonance) + désolidarisation des fixations en tous genre (pour les bruits solidiens) + « qui peut le plus peut le moins »…
Mon approche est analytico-empirique et donc fruit de l’expérience, mais ne remplacera pas un complément par l’approche plus technico-théorique d’un expert en la matière.. Je suis donc loin de pouvoir vous donner de véritables conseils, en particulier sur un complexe précis et sur des épaisseurs définies.
S’il devait en subsister un (et étant papa d’un petit garçon de presque 7 ans) c’est que le bruit fait partie de la vie, et qu’il faut en accepter une partie, et passer parfois au dessus, même fatigué, même agacé, même quand, hermite au fond des bois, un abruti vient démarrer sa tronçonneuse près de chez vous…
Belle boite dans la belle boite, donc, ou sophrologie, yoga, et psychologieS…
Oui avec le recul j’accepte plus facilement certains bruits.
Au début c’est facile de se dire qu’au dessus, « ce sont des gros cons », et puis après, quand on se rend compte que c’est le bâtiment tout entier qui est en carton, on a davantage envie de faire la peau de l’architecte.
Je pense donc que je ferai appel à un expert acousticien.
Mais bon, 600 €, et sans garantie de résultat…
Si je dois apporter mon propre retour d’expérience à ce topic, c’est de dire aux lecteurs de ne pas hésiter à faire appel à ce type de prestations.
Sinon on ouvre une boîte de Pandore qui nous fout dans la mouise financièrement, au petit bonheur la malchance au gré des travaux.
J’ai quand même tenté d’avoir des échanges sur ce forum à ce sujet mais je sens que les réponses n’affluent pas, et c’est certainement du comme vous le dites à la complexité de ce genre de projet.
J’espère enfin tenir promesse en disant que je reviendrai donner un retour complet d’expérience d’ici quelques mois quand d’autres travaux auront été effectués.
Car je remarque que beaucoup de personnes ouvrent ce genre de topic, mais personne ne revient en parler.
A tout le moins, il semble que je resterai abonné à ce topic. Qui sait, peut-être quand dans 2 ans un malheureux nouveau propriétaire souhaitera savoir comment j’ai résolu mon problème, et je recevrai alors une notification par mail pour y répondre.
Bonne soirée.
Bonjour,
Les traitements acoustiquesefficacesdestinés à piéger les bruits générés par les voisins n’existent pas.
Le moins onéreux, le plus simple, le plus efficace, offrir à ton voisin du dessus un superbe traitement acoustique du sol. Si tu lui offre du haut de gamme, posé par un bon professionnel, il devrait accepter.
Tu connais probablement, mais voici deux liens que je trouve instructif.
Ce lien donne des bons conseils pratiques http://www.ademe.fr/sites/default/fi…ment_bruit.pdf
Pour un traitement acoustique des sols https://www.isover.fr/sites/isover.f…_planchers.pdf
La seule expérience que j’ai en acoustique, c’est le traitement des gros systèmes informatiques, télécommunication, et salles d’informatique.
L’ignorance vaut mieux que les fausses sciences
Bonjour cornychon,
Merci pour ta réponse.
J’avais effectivement déjà trouvé cette documentation.
J’ai bien conscience que le problème ne peut être traité efficacement qu’à la source mais c’est matériellement impossible pour le moment.
Il ne me reste qu’à attendre qu’ils déménagent et que je puisse profiter du créneau qui sépare la prochaine location pour proposer au proprio les travaux.
Oui même si les voisins déménagent. Parce que comme on dit, on sait ce qu’on perd mais on sait pas ce qu’on gagne
Bonsoir Rdoc,
Je suis dans la même situation que toi, j’habite un immeuble ancien (1900) et j’avais un voisin que je n’entendais pas, il y avait du lino + moquette chez lui donc c’est comme si je n’avais jamais eu personne au dessus de chez moi.
Depuis presque 2 ans, j’ai un nouveau voisin (qui bien évidement à arraché la moquette, le lino et mis le parquet à nu) et là… j’entends tous les bruits, c’est comme si il vivait avec moi. Donc je n’en peux plus, je cherche une solution, je voulais l’obliger à faire des travaux d’isolation mais il n’y a aucun recours dans mon cas. J’ai suis montée à plusieurs reprise lui faire comprendre que c’est très mal isolé (en plus il vit en décalé) et une fois il m’a proposé que l’on partage les frais pour effectuer les travaux d’isolation chez lui. J’avoue que je ne suis pas très motivée pour lui faire ce « cadeau » mais en lisant ton post ou tu disais que tu serais prêt à payer les frais avec ton proprio, je m’interroge.
Bref… Tous ce blabla pour savoir où tu en étais de tes travaux d’isolation, si tu as trouvé une solution???
Merci de réponse
P.S. : J’envisage de faire venir un acousticien
bonjour,Le bâtiment doit dater au moins de 1975 si les murs sont isolés.Mais à cette époque, on mettait des moquettes au sol, et souvent des tissus tendus sur mousse sur les murs… Et c’était interdit de changer surtout le sol, le règlement de copropriété interdisait ce changement.
Seulement, vu les dégâts, surtout en location, les gens ne tiennent pas compte de tout ça et pose du carrelage,comme ça « ils seront tranquilles » surtout qu’ils n’habitent pas là, et ne se soucient de rien.
Alors, qui est responsable ?Pas seulement les gens qui font du bruit, même s’ils pourraient penser qu’ils ne sont pas dans une maison individuelle à l’écart de tout,mais aussi le propriétaire qui a très certainement mis du carrelage. J’ai un copain qui a mis du carrelage dans un studio en location,il m’en avait parlé,je l’ai averti,mais ils m’a dit : « le voisin a fait pareil ». Même si dans un studio, il y a moins de monde,quand c’est interdit, on respecte…
Donc,si c’était moi,je relirais le règlement de copropriété en n’oubliant rien, pour voir s’il n’y a pas cette interdiction qui doit y figurer normalement.
Et j’avertirais le syndic de la situation qui est invivable, et du fait que vu le bruit, il doit y avoir du carrelage.
Vous pouvez aussi retrouver le propriétaire et l’informer de la situation.
Normalement on doit le contraindre à remplacer son sol pour couper le bruit.
Regardez si vous n’avez pas une protection juridique avec votre assurance et voyez ce qu’il est possible de faire.
Le problème, c’est que vous faites de frais qui n’auront pas une grande efficacité, même si ça peut atténuer un peu.
Le bruit peut se communiquer aussi par les tuyaux de chauffage si chauffage collectif.
Procurez vous une notice sur le bruit à l’ADEME et glissez la leur dans la boîte aux lettre.
Et s’ils font du bruit tardivement, n’hésitez pas à appeler la police.
Parfois certains s’étonnent que des propriétaires ne veulent pas louer à des gens avec enfants….Mon Dieu, quelle discrimination !, beaucoup sont outrés par cela…Mais quand des gens font du boucan, et avec les enfants, c’est assez difficile, même si on pourrait mettre un grand revêtement PVC à un endroit pour qu’ils jouent dessus…mais bon, faire du bruit, ça amuse encore plus les enfants,et la notion de gêne et de respect des autres n’est plus guère enseignée…
Enfin, si c’était moi, je ferais intervenir le syndic (il faudra probablement lui sonner les cloches plusieurs fois), car c’est son rôle de faire respecter le règlement de copropriété, donc de contacter le propriétaire pour lui faire mettre son logement en conformité.
Si vous ne bougez pas, ne vous attendez pas à ce que ça change, surtout que dans un logement assez grand, il y a souvent des enfants, plus souvent que des retraités qui essaient de se mettre au vert.
De nos jours, beaucoup pensent que les voisins doivent tout supporter, et qu’ils « font ce qu’ils veulent chez eux »il faut supporter leurs gosses, leurs chiens avec les excréments partout qu’ils ne prennent pas la peine de ramasser.Ils pensent que c’est leur droit.
Et il faut faire ch…. le propriétaire, ne pas le laisser tranquille, l’inviter à venir se rendre compte par lui même, au moins la prochaine fois, il fera un peu plus attention.
Dernière modification par Larzacien ; 30/03/2017 à08h26 .

Salut,
De mon point de vue l’approche des travaux partagée est la bonne, et elle peut être réciproque. Des travaux sur et sous le plancher, pour des objectifs différents mais qui fonctionneront au global.
Parce que certes les bruits d’impacts ne se traitent bien qu’à la source, mais on ne peut pas non plus demander aux proprios du dessus de poser une sous couche de 10 cm. Le mieux c’est effectivement un sol « mou » mais ça ça relève de la déco et ça peut évoluer facilement. L’autre option c’est un isolant dense qui fait office de nouveau plancher et qu’on peut ainsi revêtir comme on veut. Dans tous les cas, difficle de relever de plus de 5cm et on s’arrête souvent à 2cm. C’est insuffisant pour les bruits aériens. Ces bruits, en revanche, on peut les traiter par en dessous avec plus de marge de manœuvre puisque pas de problème avec les portes, les WC, lavabo, les prises électriques…
@rdoc, normalement avec un plafond phonique on ne supprime pas les bruits d’impact, mais on les atténue, on les rend moins sec. Et on peut fortement réduire les bruits aériens…
@Larzacien, le couplet sur les valeurs qu’on n’enseigne plus aux gosses, c’est en partie vrai, mais il faut voir aussi qu’avant on pouvait laisser son gamin jouer dans la cour de l’immeuble, et même dans certaines rues. On pouvait dès 7 ans l’autoriser à aller jouer au parc du quartier avec ses copains. Les voisins se connaissaient, les générations vivaient plus ensembles, il y avait des facteurs, des concierges, des cantonniers, des prêtres, des instits… qui connaissaient les enfants du quartier. Les mamans étaient plus au foyer, le « qu’en-dira-ton » comptait plus que la consommation. Les horaires de travail des parents étaient plus proches de ceux des enfants, les grands parents vivaient à proximité immédiate…. La liste est interminable et chaque système a ses qualités et défauts, mais je ferais juste observer que le métier de parents (et d’éducateurs en général) a largement changé et que les résultat ne sont pas imputables uniquement à la bonne/mauvaise volonté individuel des parents!
Quand je vois la différence de « caractère » de mes filles quand on les récupère à 16h30 et qu’elle jouent dans le jardin par rapport à quand on les laisse à la garderie jusqu’à 18h30, je me dis que le métier de parents peut-être épanouissant ou épuisant pour ce qui peut sembler des détails! Et je n’ose pas imaginer la vie des mères célibataires,deceux qui doivent les élever en appartement dans des banlieues merdiques, des couples qui bossent en 3×8…
A+
Vincent
bonjour,Il n’ y a pas à partager les frais de travaux chez le voisin, qui d’ailleurs étant locataire, ne voudra pas investir un radis.
Il faut avertir le locataire qu’il pense bien qu’il a des voisins et qu’il ne peut pas faire tout le boucan qu’il veut et demander au propriétaire qui est responsable des modifications qu’il a pu faire sur son logement ainsi que du choix de ses locataires.
Si déjà le propriétaire intervenait auprès de ses locataires, ça aurait peut-être un effet.Il pourrait faire poser un revêtement PVC un peu épais dans les pièces où jouent les enfants, déjà, ça atténuerait pas mal les bruits. On n’est pas obligé de tout subir, avec des gens qui ne respectent rien.
Larzacien, il y a deux cas sur ce fil. Dans le dernier en date, celui de jessik612 il y a un voisin du dessus qui propose de partager les frais après avoir démonté le lino. On peut supposer que c’est un proprio.
Ensuite, si il n’y a qu’un plancher entre les deux appartements, c’est impossible de ne pas se gêner. Même avec un plancher béton façon années 70. Je vis dans une maison avec des planchers simple entre certaines pièces, c’est « transparent » acoustiquement. Très pratique, on peut tenir une conversation sans gueuler d’un étage à l’autre, j’entend ma fille de 20kg marcher en chaussette depuis la pièce en dessous, je l’entend s’assoir, jouer aux légo en silence. Un livre qui tombe de la table de nuit, c’est un coup de grosse caisse en dessous! J’ai vécu dans un appart années 70 c’est quasi pareil.
Le fait est que les bruits d’impact du gars au dessus ne le gène pas lui et qu’il a le droit de vivre normalement dans son appart. Ce qu’on peut lui reprocher c’est d’avoir viré le lino mais on lui a p-e vendu l’appart en lui disant « oui le lino est moche mais regardé le beau parquet en dessous, un coup de ponceuse et de vitrificateur et vous aurez un sol magnifique »…
Dans ce contexte, le gars est sympa de bien vouloir subir les travaux et en payer une partie. Je pense qu’il vaut mieux s’engager dans cette voie que dans un conflit qui pourri la vie et n’aboutira probablement à rien vu que c’est un défaut de conception du bâtiment. Un seul cas d’exception, si le gars n’avait pas le droit de virer son sol mou, à voir dans le règlement de copro.
En plus il y a des travaux à faire des deux côtés pour régler complètement le problème. Partir dans un plan on fait 4000€ de travaux et les paye 50/50 revient exactement au même que de dire que chacun doit faire 2000€ de son côté sur le plan financier, sauf que c’est plus acceptable pour le gars d’au dessus qui n’est pas demandeur de partir sur un projet partagé.
Le droit à ne pas entendre les voisins n’existe pas. Ils ont le devoir de vivre « paisiblement » mais quand ça ne suffit pas, il vaut mieux négocier…
Dans les années 70 et ensuite, on ne construisait qu’avec des dalles béton, et les planchers sur lambourdes on n’en mettait plus depuis longtemps.
Et les gens qui ont viré la moquette pour mettre du carrelage sans la moindre précaution ne sont pas rares.
Dernière modification par Larzacien ; 31/03/2017 à02h01 .

Pour ma part, j’ai fait des cloisons acoustiques composées de BA13phonique + BA13 standart /rails de 70 cm avec laine de bois dedans// 1 BA13 phonique. Donc j’ai fait une asymétrie masse d’un côté et de l’autre. 2BA13 d’un côté dont 1 phonique, et 1 BA13 phonique de l’autre
Je pensais qu’on entendrait rien d’une chambre à l’autre avec de la musique et pourtant on entend quand même, certes, il faut tendre l’oreille et j’ai fait le test avec des pièces totalement vides et sans avoir posé le plancher stratifié et la sous acoustique, c’est à dire qu’on a une réverbération maximale des ondes sonores.
Sous cloisons, j’ai bien entendu isolé aussi sous osb, et également les cloisons montent en haut et le plafond est disconctinu (ce sont les cloisons qui le portent et pas l’inverse).
Donc un peu déçu du résultats, si je colle mon oreille sur la paroi, j’entend la transmissions de la musique.
J’ai probablement un effet ressort pas assez important… mais comme je n’aimais pas la laine minérale….
A voir quand tout sera meublé et que les réverbérations sonoresseront cassées …. mais comme ça un peu déçu
Pour les portes j’ai mis du phonique 39DB là encore, t’as pas le droit à l’erreur.. Il faut penser à isoler la poignée et ne pas prévoir de clé, sinon tout passe par là. C »était évident et ca se vérifie.
Bonsoir tout le monde,
Je suis revenu sur ce topic car je voulais le mettre de côté afin de faire un retour d’expérience sur d’autres travaux à venir d’ici quelques semaines.
Alors déjà je n’ai pas eu de notifications mail alors que je suis abonné au sujet.
Mais les messages sont assez récent donc ça va, car je tiens absolument à dire à jessik612 : Oui, fonce !
Tu as l’occasion d’avoir un voisin prêt à partager des travaux d’isolation du revêtement de sol et c’est précisément ce qui te gêne.
C’est forcément une occasion en or, tu es tombé sur quelqu’un de suffisamment ouvert d’esprit pour que vous alliez dans le même sens tous les deux.
Donc si tu as les moyens n’hésite pas. En tout cas si j’avais cette possibilité je n’hésiterai pas.
Il y a un prix à tout ça c’est sûr mais réfléchis à l’efficacité : considère-toi vivre dans une cloche avec quelqu’un qui tape dessus avec son marteau.
D’après toi qu’est-ce qui est le mieux ? Isoler le dessus de la cloche ou le dessous ?
Fais le test toi-même tu verras que c’est forcément la meilleure solution.
Pour Larzacien effectivement j’ai lu le règlement de copro mais malheureusement il ne prévoit rien du tout sur les revêtements.
Sans compter qu’il y a un problème de taille : j’ai acheté l’appart avec du carrelage partout (sauf dans les chambres).
Autrement dit le proprio du dessus serait tout à fait dans son droit de demander la même chose pour moi, et je sens le coup de l’arroseur arrosé venir gros comme une maison.
Heureusement que j’ai le pas léger (et pas encore d’enfant ça doit jouer) car ma voisine du dessous ne se plaint absolument pas du bruit chez moi.
Mettero, j’ai fait à peu près comme toi en février à la différence que j’ai opté pour de la laine minérale.
Je n’ai pu faire qu’une partie (deux murs dans le salon) donc encore rien dans la chambre et le salon n’est donc pas fini.
Cela fera chez moi l’objet de travaux courant mai normalement et je serai donc fixé sur l’efficacité de tout ça.
Car dans les prochains travaux que je prévois il y a des poses de porte avec joint acoustique etc (sans serrures tout bien quoi).
edit : pour ton impression de déception je te rassure car l’aspect « déco » et bourrage de la pièce avec des meubles assez lourds, genre une bonne bibliothèque etc., n’est pas non plus à négliger (je le constate un peu en parallèle).
En conclusion je vais avoir du gros feedback à fournir d’ici le mois prochain.
Je vous détaillerai les conditions techniques mises en oeuvre et le ressenti de mon côté.
Je peux déjà dire que le doublage des murs apporte un certain gain pour l’aérien, mais pour le solidien c’est pas gagné, et je ne me fais malheureusement pas trop d’illusions après fin des travaux…
Dernière modification par rdoc ; 05/04/2017 à20h04 .

Page 1 sur 3 1 2 Dernière Aller à la page:
Par Pitou95 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par scouzi dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par Refcemad dans le forum Physique
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement12h26 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

isolation phonique boite dans la boite
Isolation-France.fr propose des articles et des conseils pour assurer l’isolation de son habitation. Avant d’entreprendre des travaux d’isolation, n’hésitez pas à demander un devis.
© 2013 www.isolation-france.fr |mentions légales|Contact
Accueil»Isolation Phonique» Le principe de boite dans la boite
Parmi les techniques d’ isolation acoustiqueles plus performants actuellement, l’on citera leprincipe de la boîte dans la boîte . L’idée est de créer une structure entièrement indépendante de la maison qui la renferme. Toutes les ouvertures sont doubles et ne sont pas liées. Cela permet notamment de réduire au maximum les passages des bruits entre la maison et la nouvelle structure, et ce, dans les deux sens. En effet, les bruits extérieurs ne gênent pas les occupants de la structure et les bruits qui proviennent de l’intérieur de la nouvelle structure y sont confinés et ne viennent pas troubler l’extérieur.
Le principe de laboite dans la boiterepose sur l’idée de créer une pièce à l’intérieur d’une pièce déjà existante. Elle sera entièrement indépendante de la structure existante et ne sera liée à cette dernière qu’à travers desplots antivibratilesau sol en bois de charpente par exemple. La création d’une pièce désolidarisée permet d’éviter la propagation des bruits et des vibrations de dedans vers dehors et vice-versa.
La nouvelle structure reposera alors sur un plancher flottant. Le plafond et les cloisons seront quant à eux constitués dematériaux isolantsqui seront accueillis par une armature métallique présentant des éléments de liaisons en plastiques. Avec la technique de la boite dans la boite, la pièce initiale perd quelques centimètres de toute part et les ouvertures (portes, fenêtres et entrées d’air) devront être renforcées de manière à ce que l’isolation phonique soit totale.
Plus concrètement, latechnique de la boite dans la boiterepose sur une masse (la pièce déjà existante), un ressort (l’air emprisonné entre les deux masses), et une deuxième masse (la nouvelle structure). Ces deux pièces imbriquées l’une dans l’autre sont totalement dissociables et ne sont liées que par un contact au sol par l’intermédiaire d’une dalle flottante.
Pour le plancher, l’on conseille d’utiliser des dalles d’Agglo qui se singularisent par le fait qu’elles se composent de deux couches croisées. Les dalles reposent sur des armatures en chevrons, soutenues par desplots antivibratilesouamortisseurs caoutchouc . À noter que le choix de ces derniers devra se faire en fonction du poids de la structure pour que l’installation soit réussie. Pour améliorer l’étanchéité, il conviendra également de s’assurer de la qualité de jointure de chaque élément. Enfin, pour amortir l’effet de la résonance, l’on conseille de remplir les creux avec de la laine de verre qui s’avère être un isolant performant pour ce genre de construction.
On construit le plancher de la nouvelle structure en prenant soin de laisser un vide entre la pièce existante et la nouvelle pièce. En effet, un vide important et une structure plus lourde promettent une meilleure isolation aux basses fréquences. Les murs pourront être réalisés en chevrons de bois recouverts de deux couches de PLACO. Ce matériau s’avère notamment l’idéal pour la construction des murs, car il est à la fois lourd et souple.
Dans le principe de boite dans la boite, le plafond pourra être soutenu par des murs de doublage et non par des suspentes antivibratiles qui ne s’avèrent pas intéressantes dans les basses fréquences. Pour que le plafond n’entre pas en contact avec le plafond existant, il convient de s’assurer que le sol puisse supporter la masse supplémentaire et que le plafond retenu s’adapte à la pièce existante.
Si l’on opte pour unestructure en bois de charpente , l’on pourra y visser des plaques de plâtre standard. Les chevrons sont conseillés aux petites portées, mais les demi-bastaings s’avèrent être plus efficients pour celles de plus de 3m. Un plafond composé de deux couches de plaque de plâtre standard sera parfait pour une portée de 5m, cela permet de ne pas perdre trop de hauteur. Dans le cas où le plafond existant est en pente, il vaut mieux suivre la forme d’origine afin d’éviter que le deuxième plafond et le plancher ne soient parallèles.
Enfin, pour ce qui est portes et des fenêtres, il vaut mieux opter pour des modèles lourds et étanches, ce qui promet de bonnes qualités acoustiques. Les fenêtres devront être plus grandes que les fenêtres de la structure déjà existante pour faciliter l’ouverture de ces dernières. L’on conseille également de choisir des fenêtres à double vitrage qui rendront une meilleure performance phonique.
En clair, la nouvelle structure devra être entièrement indépendante de la structure existante. Elle devra être étanche et ne pas laisser les bruits ni entrer ni sortir. L’élaboration de ce genre de projet peut prendre du temps et le mieux est de le faire faire par des professionnels qui sauront délimiter les vides d’air, choisir les meilleurs matériaux pour les murs et le plafond, mais également définir la taille de la pièce en fonction de l’utilisation dont souhaitent en profiter ses occupants.

isolation phonique boite dans la boite

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Construction

>

Construction d’une pièce type « boîte da…

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Construction

>

Construction d’une pièce type « boîte da…

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo
Construction d’une pièce type « boîte dans la boîte…

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier
Un été sur ma terrasse
Relooking meuble n°2
Mon jardin aménagé

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Distributeur enduits minéraux,sols coulés colorés,enduits spéciaux ambiance humide. Adjuvants,produits techniques d’étanchéité,de cuvelage,de nettoyage et de traitement de surface.

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59829 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison
Le sempatap, c’est comme le Depron, c’est bien un peu partout mais totalement efficace nulle part.
Si l’acoustique était si simple, il n’existerait pas des ingénieurs spécialisés, des salles à l’acoustique parfaite et d’autres à l’acoustique « pourrie ».
Le meilleur isolant contre le bruit, c’est la masse, le béton.
Le meilleur correcteur de bruit, c’est l’air – comme en isolation thermique ; par conséquent, une faible épaisseur ne vaudra jamais une bonne épaisseur de matelas isolant qui pourra atténuer la transmission et la réverbération.
Aujourd’hui, votre boite dans la boite serait très bien vis à vis des voisins mais totalement inefficace pour la pièce elle-même, elle résonnerait totalement et se mettrait en vibration.
Si vous voulez, je pourrais vous aider à développer la question.

‎23-11-2012
19:42
– modifié
‎23-11-2012
19:43

Le meilleur correcteur de bruit, c’est l’air.
Loin de moi l’idée de polémiquer et surtout pas, pauvre bricoleuse de base, avec l’expert construction que vous annoncez.
Par contre, j’aimerais vous voir développer les deux thèmes repris en citation, car ils vont, sinon à l’encontre de mes connaissances (je n’en ai aucune en la matière), du moins à l’encontre de mes expériences, de mon vécu.
– pour avoir eu à rénover un logement dans un immeuble en béton, je garde le souvenir horrifié des visites des voisins des 5 étages au-dessus ou du troisième bâtiment plus loin qui me tombaient dessus parce que la moindre vibration de perceuse, de ponceuse ou autres (et je ne parle pas des coups de marteau) leur était propagée, sinon amplifiée, par le feraillage du béton. Peut-être le béton banché est-il moins vibratile, mais tout de même…
– quant à l’isolation par l’air, je reste dubitative. Quand un interlocuteur s’adresse à moi, ou quand, à La Roque d’Anthéron le son du piano traverse la nuit dans le parc du château, il me semblait que c’était l’air qui me transmettait les vibrations. Du moins, c’est toujours ce que j’ai cru. Je me suis même laissé dire (sans pouvoir le vérifier, je ne sais faire le vide qu’en moi-même) que les sons ne se tranmettaient pas dans le vide… faute d’air.
Merci de ne pas me laisser coucher idiote ce soir.

‎23-11-2012
20:24
– modifié
‎23-11-2012
20:27

Juste pour info, n’ayant aucune compétence, je ne préconise pas la solution et de plus je la crois très chère.
Le logement mal isolé dont je parle dans le post précédent était habité auparavant par un musicien qui a protégé ses voisins de son bruit par du liège. Ca devait être efficace, les voisins semblant satisfaits d’une protection que j’ai arrachée avec beaucoup de peine.
Il semble qu’il ait joué sur le passage des sons à travers des matériaux de densités différentes.
En commenaire des photos jointes, du mur vers l’intérieur on trouvait (le tout collé à la colle néoprène !) :
– un quadrillage de liège grossier; « tasseaux » de 5/5 cm formant des alvéoles (photo).
– une plaque pleine de liège à peine moins grossier de 2 cm
– une plaque aux grains plus fin, pleine de 0,5 cm d’épaisseur
– une nouvelle plaque pleine de 2 cm
– et une fine couche de 2 mm de liège très fin.
Enfin, par dessus le tout la « deco » était composée d’un tissus lourd posé sur molleton.
Ceci pour les murs de séparation avec les voisins.
Les cloison intérieure étaient traitées au Sempatap.
Je retiendrais de cet exemple le fait que plusieurs couches de densités diverses semblent plus éfficaces qu’une monocouche épaisse et que le Sempatap peut être utile.
à mon âge il va me falloir retourner à l’université, bigre !!!
quid des systèmes masse-ressort – masse
quand au sempatap j’ai perso vu son efficacité et je ne pourrais vivre dans une pièce ainsi traitée
23h25, j’espère ne pas vous laisser vous coucher « idiote »
Vous avez raison, les sons ne se transmettent pas dans le vide ; seulement, on ne sait pas faire ça dans la construction. Alors, on isole à l’air  immobile,  qui s’en rapproche.
Le but de tout isolant est d’immobiliser le plus d’air possible dans un minimum d’espace.
Pour l’acoustique spécifiquement, la nature du matériau est très importante car la fréquence de vibration du matériau doit venir annuler les fréquences sonores que l’on souhaite supprimer. 
Donc, plus on va associer de matériaux, plus le nombre de fréquences différentes vont être stoppées.
Pour le béton, c’est un peu différent : les vibrations appliquées sur le béton vont se propager au travers du matériau ; par contre, les sons émis dans l’air seront stoppés. Cela dépend également de l’épaisseur de béton : les épaisseurs actuelles dans la construction sont plus importantes pour augmenter l’effet de masse.
merci pour tous vos commentaires…
L’idée de masse ressort est en effet la solution qui ressort le plus souvent.
En affinant mes recherches, mes discussions, j’arrive à cette idée :
mur de parpaings en 20, une couche de laine de roche dans le sens de la longueur, une deuxieme couche entre montants dans le sens (evidemment) de la hauteur pour avoir une entraxe de 60.
Je voulais au départ mettre une double peau en Fermacell, mais bon le tarif est triplé, ca picotte un peu.
Merci pour les photos avec les différentes épaisseurs de liège. Il est vrai que ce matériaux es ttres souvent employé en acoustique. si je peux en mettrais une couche. je vais voir.
l’affaiblissement acoustique du fermacell est tout autre  de celui du placo
vu la quantité, je suppose que vous n’allez pas être loin d’une palette >> 90m2 et donc une négociation du prix à la baisse ( marge supérieure )
Je ne crois pas vraiment aux produits « miracles » de 10mm d’épaisseur qui sont peut être bien pour absorber des bruits solidiens mais pas pour les bruits aériens tels qu’une grosse caisse de batterie ou une basse.
Pour absorber la musique à fort volume et notamment les sons graves (<150hz), il faut de la masse ou bien le principe masse-ressort-masse (boite dans la boite comme tu l'as écrit). (Les aigus sont beaucoup plus simples à absorber).
Je te conseille de faire ta structure principale en parpaing plein pour donner une plus forte densité, ensuite de prévoir un plénum (vide de 10cm mini rempli de laine de roche ou autre) puis de faire ta boite par exemple structure rail/montants avec 2 couches de placo. Entre les 2 couches de placo, tu peux mettre une couche de green glue pour l'élasticité.
Cette solution sera certe couteuse, mais bien plus efficace.
Attention aussi aux fermetures (fenetres, portes) et au sol et plafond qui devront etre traités avec le meme sérieux.
Je souhaite également faire une local de répétition pour groupe de musique dans un 'cabanon' de jardin d'environ 12m2, construit en parpaing de 10. Je pense construire une boite dans la boite et cherche des infos sur le meilleur rapport isolation phonique / prix. Avez-vous avancé sur votre projet ?
Pour la maçonnerie : dalle en béton, parpaing de 20, pour la toiture dalle autoportée, donc étayage pose de panneau de coffrage, ferraillage et coulage du béton, exactement comme on le ferait pour une dalle au sol.. le plafond à été feraillé et fibré.
Ensuite, nous avons collé sur toute la maconnerie, mur et plafond, des plaques de fibre de bois utilisées d'ordinaire pour l'isolation sous parquet flottant. (c'est tres pénible à faire tenir sur du parpaing).
Au sol nous avons utilisé des dalle antivibration pour machine a laver (sorte de paillete de pneu). Ces plaques ont été découpé en carré de 6cm par 6cm. Nous avons collé des carré deux à deux et posé au sol en respectant un certain espacement, en gros c le principe du solivage.
Nos dalle d'agglo pour la plancher se posent sur ces carrés, en faisant attention que rien ne touche la maconnerie. Ensuite est venu le ferraillage classique, a la différence que rien n'est fixé sur la maconnerie. pose de rail au sol, puis les montants, un rail coiffe le tout. Ensuite un autre rail vient se fixer sur le rail du haut, comme on le ferait contre un mur pour la réalisation d'un faux plafond.
Une fois cela fini, cela nous donne un ferraillage "flottant".  Il faut etre tres atentif a ce que tout reste bien d'équerre et d'aplomb et ca c tres difficille.
Ensuite nous avons posé de la laine de roche (rockmur de 100 mm). Je vous passe les details de cablage electrique, cela n'influe pas sur le son...
une premiere peau de placo est venu habiller l'ensemble puis une seconde (d'ailleurs lors du ferraillage bien prévoir l'espacement des montants pour la fixation des deux peaux sur les montants surtout dans les angles de la piece)
Pour la porte, nous avons une premiere porte a fleur du placo dans le studio de répétion, et une deuxieme à fleur du placo dans la deuxieme piece (le garage). Entre les deux nous avons créé un "tampon" en dalle de plancher comblé de laine de roche. ce tampon vient se loger dans le tableau entre les deux porte en appui contre des plinthes posées sur le pourtour du tableau. Ces plinthes font office de "joint". Ce tampon est tres lourd à manipuler, mais plus c lourd, plus ça isole.
C'est notre seule ouverture, pas de fenetre, pas de ventilation... Du coup toutes les heures nous faisons une pause pour prendre l'air et aérer la piece.
Au niveau résultat, le son est tres tres étouffé, coté maconnerie, le son est tres tres sourd, le bruit du vent couvre le son. Le son s'entend un peu plus du coté des portes, mais cela n'est pas méchant. lorsque la porte du garage isolante elle aussi sera posée le son sera encore atténué.
Voila voila j'espere que mon projet et mon expérience pourront en aider d'autres
Nous sommes une batterie, une guitare, une basse et un chant.

isolation phonique boite dans la boite

One more step
Please complete the security check to accesswww.usinenouvelle.com
Completing the CAPTCHA proves you are a human and gives you temporary access to the web property.
If you are on a personal connection, like at home, you can run an anti-virus scan on your device to make sure it is not infected with malware.
If you are at an office or shared network, you can ask the network administrator to run a scan across the network looking for misconfigured or infected devices.
Cloudflare Ray ID:37604b8244bf2bd0

Your IP : 188.165.249.136

Performance & security by Cloudflare

isolation phonique boite dans la boite

-
Copyright ©2017 WLC. All rights reserved
Vous avez besoin d'un renseignement ? N'hésitez pas à nous contacter et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Pour apporter une réponse efficace à cette nouvelle source d’inconfort qu’est le bruit, nous avons développé un véritable savoir faire dans la conception de panneaux acoustiques, utilisant des matériaux qui allient technologie de pointe et respect de l’environnement…
Pour tout savoir sur l’acoustique, venez découvrir notre rubrique qui vous apportera toutes les notions.
Découvrez tous nos produits acoustiques pour vos bureaux : Panneaux muraux, suspendus, sur pieds, écrans de séparation, dos d’armoires.
Pour apporter une réponse efficace à cette nouvelle source d’inconfort qu’est le bruit, nous avons développé un véritable savoir faire dans la conception de panneaux acoustiques sur-mesure, utilisant des matériaux qui allient technologie de pointe et respect de l’environnement…
WLC Concept propose des solutions acoustiques pour améliorer le confort des utilisateurs dans tout type d’espaces, notamment open space, spot de passage, restaurant d’entreprise, cabinet médical, salle de réunion, accueil.
15 bis Boulevard Carnot
78110 LE VESINET
Tél.: 01 39 76 46 74
Fax : 01 30 09 64 62

isolation phonique boite dans la boite
Discussions à propos de l'acoustique, l'isolation, la correction, etc.
Hello,
Etant depuis plusieurs mois à la recherche d'un local pour mon activité (montage son/mixage, ciné et TV), je me heurte à la difficulté de trouver, comme je le souhaitais au départ, un sous-sol "vivable" (hauteur sous plafond, salubrité...), ou un RDC suffisamment isolé du voisinage.
Il y a peu de biens dispos (à l'achat, je précise, c'est un choix), ou c'est trop cher.
En revanche, on trouve facilement des RDC avec voisins au dessus ou/et à côté (boutiques, ateliers voire appartements).
Du coup, je me demande si je ne vais pas opter pour cette solution avec toujours le risque que ça coince avec les voisins si je n'isole pas du tout ou très peu.
J'en viens donc à ma double question:
1/Pensez vous qu'on puisse systématiquement isoler un local avec de la mitoyenneté? J'entends par là, y'a t'il certitude de pouvoir quasi-entièrement supprimer tout bruit pour les occupants mitoyens? J'imagine bien que oui, mais jusqu'à quel point, j'ai un doute.
2/Avez vous une idée, même approximative, du coût (au mètre carré?) d'une opération type "boite dans la boite"?
Et auriez vous des professionnels à recommander (je n'ai ni le temps ni l'envie ni la compétence pour faire ça moi même).
Merci pour toutes pistes.
Tout dépend de la tolérance des voisins
Il y a eu une norme je crois de 19 dBA, actuellement au delà de l'âge du bâtiment il est question d'une fourchette de 25/30 dBa.
Autant dire que ce sont les rapports de voisinage qui priment plus que des objectifs plus ou moins réalistes. Surtout pour les immeubles du siècle dernier de la fourchette 55/75. Le béton étant un excellent transmetteur de bruit
Il y a deux types de bruits de transmission dans le bâtiments,
les aériens (aisément jugulables dans une certaine mesure avec des matériaux courants d'isolants (panneaux peintures acoustiques etc ..)
les solidiens ceux là peuvent être aussi transmis par des vibrations sonores (basses fréquences souvent) ceux là doivent être isolés à la source, à l'arrivée c'est pas possible
Pour ceux là tu peux être source ou victimes de nuisances, par exemple talons aiguilles sur du carrelage (bon là je pousse un peu , mais tellement de choses peuvent arriver ..)
La boite dans la boite est plutôt une solution d'isolation à la source qu'à l'arrivée surtout si tu joue du piano ou répète régulièrement avec un ensemble (je parle là en niveau de puissance sonore, pas forcément d'activité puisque tu parles de mixage)
Hello,
Une Boite dans la boite conventionnel c'est environ 1500€ du m2. Le problème est que tu perds pas mal de volume, il faut donc de la hauteur sous plafond au départ. Ensuite il faut faire gaffe aux structures du batiment, c'est le facteur déterminant pour supprimer totalement les sons par transmission solidienne. Après si tu fais du montage son, tu ne fais "que" regarder la TV un peu fort, les contraintes d'isolation ne sont pas comme un studio de repet par exemple.
Pour exemple, au studio, on a isolé les salles entre elles, avec une simili boite dans la boite : en imaginant que tu as une structure parpaing ext à ton local (le parpaing ou béton est plutôt une bonne structure ext à la boite parce que lourde et très efficace acoustiquement pour couper la transmission aérienne) :
-au sol isorel (résiliant acoustique) + OSB + parquet
- Cloison légère sur rail : isolant 10mm (métisse ou roche) + une couche OSB + 1 Placo BA13 posée sur ce sol sans contact avec le mur ext.
- plafond suspendu sur suspente acoustique avec isolant 10mm BA13+placo.
Tu perds un minimum de volume environ 15 cm sur toutes les surfaces. Ca marche pas trop mal, sauf en cas de musique forte dans un sub (genre scène de boite de nuit) ou la on entend les salles mitoyennes.
Je vais essayer de retrouver les devis pour ce type de boite dans la boite.
Benjamin Rosier -La Puce a l'Oreille
1500€ le mètre carré??!... Sachant que je vise un local de 30-40 mètres carré, ça fait une fortune!
Ceci dit, effectivement, ça n'est pas pour un local "musique" (batterie and co). Là où je fais le plus de bruit c'est en montage son ciné ou en prépa' mix ciné (j'écoute au max à environ 80-82 dBSPL).
Peut être effectivement est-il possible de trouver une solution intermédiaire.
Je sais déjà qu'il est possible de trouver des RDC sans habitation autour, juste au dessus mais, du peu que je connaisse en isolation phonique, j'ai bien peur qu'isoler uniquement le plafond soit assez illusoire comme solution..
pour ce niveau de bruit, il est possible si l'appart n'est pas trop pourri acoustiquement, que les solutions de types laine minerale+chassis+placo isolants te permettent de mixer à 4h du mat sans voir débarquer la maréchaussée, consulte les catalogues leroy merlin ou castorama, même si tu engages un ouvrier tu auras une idée de ce que tu peux obtenir pour des prix plus modiques, mais encore faut il connaitre la qualité acoustique du logement que tu envisages d'investir ...
Oui, pour la boite dans la boite j'aurais également dit 1000 euros/m2 avec pas mal d'huile de coude, et 2000 pour du clés en main. Parce qu'il faut aussi penser au coût de l'aération, voire de la clim (une isolation acoustique c'est forcèment une très bonne isolation thermique : machines + bonhommes ça réchauffe vite l'atmosphère...), ainsi qu'au doublage des huisseries, notamment fenêtres si tu veux garder la lumière du jour. Et il faut garder du budget pour les matériaux de traitement acoustique...
Mais comme dit plus haut, pour du montage son et mix TV, avec éventuellement un peu de prises bruitages, voix, il faut d'abord réfléchir à t'isoler des bruits extérieurs avant de penser à la gêne que tu vas créer. Un voisin qui écoute de la techno en journée, un gamin qui court au-dessus, bonjour la perte de concentration...
En tout cas la seule façon d'évaluer les travaux à envisager est je pense de passer plusieurs fois et à différentes heures de la journée écouter ce qui se passe dans ton projet immobilier. Donc vendeur ou conseiller immobilier compréhensif... Et je te conseillerai de plutôt essayer de viser un bien immobilier type immeuble de bureaux plutôt qu'habitation : les gênes nocturnes disparaissent, ainsi qu'une bonne partie des diurnes.
Tu peux aussi faire faire une petite étude, par une petite boîte commeMaksonpar exemple.
Bon courage
Si cela peut te rassurer, un studio de post prod audio ciné/TV s'est monté juste en dessous de ma chambre (la poisse quand même pour un sondié). Je ne les entends jamais, même quand je suis à la maison en journée. Il arrive parfois que j'entende les loop sur du traitement de dialogue, mais c'est vraiment parce que je sais ce qu'il se passe, ça ne fait pas plus de bruit qu'un couple qui s'engueule ou un quelqu'un qui rentre bourré chez lui.
C'est la même activité que toi. Si tu veux je peux leurs demander si ils ont fait de gros travaux d'isolations mais je ne crois pas, le studio s'est monté très très vite. Ils sont au RDC dans un vieil immeuble, donc à priori pas de bonne isolation naturelle, vu comme j'entends mes voisins parfois.
Tout cela pour dire que tu devrais plus t'inquiéter pour les nuisances causés PAR les voisins qui t’empêcheront de bosser.
Bon courage !
Le truc qu'il faut garder en tête est que dans nos métiers il n'est pas rare qu'il faille mixer jusqu'à tard dans la nuit. Si tu génères la moindre gêne pour tes voisins ça risque de mal se passer.
Il vaut mieux viser un rez de chaussée, ce qui te permet possiblement d'être moins concerné par les contraintes de charges au sol (un réel risque à étudier pour une installation dans un immeuble en étage) et d'avoir possiblement plus de hauteur sous plafond.
Il faut pouvoir au moins garder 2.5m sous plafond pour être confortable, et entre dalle au sol et plafond isolé tu perds facilement 20cm de chaque côté.
Sent from my E5823 using Tapatalk
Oui, c'est effectivement ce que je vise, de la hauteur sous plafond (d'autant que je suis grand) et le moins de voisinage possible.
Afficher :Tous les messages 1 jour 7 jours 2 semaines 1 mois 3 mois 6 mois 1 an Trier par :Auteur Date du message Sujet Ordre :Croissant Décroissant
Développé parphpBB ® Forum Software © phpBB Limited
Message non lu parBrotools»12 mars 2016, 15:29
Message non lu parLarkflight»12 mars 2016, 16:42
Message non lu pardasound»12 mars 2016, 16:56
Message non lu parBrotools»12 mars 2016, 17:30
Message non lu parLarkflight»12 mars 2016, 19:02
Message non lu parzikayan»12 mars 2016, 20:38
Message non lu parjaklagratt»12 mars 2016, 23:06
Message non lu parBrotools»13 mars 2016, 00:34
Message non lu parSteven1145»13 mars 2016, 12:06
Message non lu parBrotools»13 mars 2016, 12:33
Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités
En utilisant notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Ce site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL (N° 874372), conformément à l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers, et aux libertés.
Chaque logo ou marque est la propriété de ses ayant-droits, chaque article est la propriété de son auteur, et chaque mot est la propriété de sa phrase.
Tout le reste est © 2016 par Sound Designers .Org.

isolation phonique boite dans la boite

Isolation Acoustique Boite dans la Boite

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

People & Blogs

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

www.objectifSilence.com Les professionnels de l'insonorisation et de la sonorisation info@objectifsilence.com

isolation phonique boite dans la boite

Isolation acoustique boite de nuit : Boite dans la Boite

Unsubscribe from Jean-Philippe LEMOINE DUDAN?
Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

People & Blogs

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Insonoriser efficacement votre établissement en gardant le maximum de surface. Insonorisation et acoustique : www.objectifsilence.com

isolation phonique boite dans la boite
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Blog / L’isolation acoustique du type “boîte dans la boîte”
Le cas est typique est maintes fois abordé par nos clients mélomanes ou passionnés dehome cinéma
Je joue d’un instrument, je suis passionné de musique, J’adore le cinéma.
Le hic : les pièces dédiées à ces passions développent desniveaux sonores élevéset demandent donc uneisolation acoustique pointuede manière à ne pasdéranger le voisinage .
Le principe de laboîte dans la boîteest le plus approprié pourisoler acoustiquementles pièces dédiées à la musique ou au cinéma : il consiste à réaliser undoublage acoustiquede toutes les faces de la pièce. Plus ces doublages sont désolidarisés, moins ils auront de contact avec les parois existantes et meilleure sera la performance de l’ isolation sonore .
En fonction de l’espace disponible, on placera lespanneaux Acoustix OSBsur des lambourdes et desbandes résilientesou sur untapis de jute .
Unmatériau absorbant acoustiqueest placé entre les lambourdes de manière à limiter l’ effet tambourde la lame d’air.
Lesdalles Acoustix OSBsont collées à l’emboîtement, mises enpose flottante . Un joint d’étanchéité est ensuite placé en périphérie.
Pour les autres parois on optera pourdoublage désolidarisé , la contre-cloison apportant ainsi uneisolation acoustique optimale . Les ossatures, supports despanneaux acoustiques , seront placées avec le moins de points de fixation possible aux parois existantes. Une bande de jute est placée sous les lisses de ces ossatures. Un matériau fibreux est glissé entre les ossatures métalliques. Son rôle sera delimiter la résonnancede la lame d’air.
Les panneauxAcoustix PlâtreouAcoustix Fibroplâtresont alors fixés sur les ossatures.
Unjoint mousseest placé sur la tranche du panneau assurant l’ étanchéité acoustiquede chaque surface.
On accorde un soin tout particulier au choix des ouvrants, portes et fenêtres.
Si uneventilation mécaniqueest installée, on prendra soin de l’équiper d’un silencieux.
Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à vous référer ànotre guide technique .
Vous pourrez désormais profiter de votre pièce pour vous adonner à votre passion sansdéranger vos voisins: regarder un bon film, jouer de la guitare électrique ou enflammer le dancefloor de votre discothèque personnelle.
[…] Je joue d’un instrument, je suis passionné de musique, J’adore le cinéma. Le hic : les pièces dédiées à ces passions développent des niveaux sonores élevés.  […]
Adresse de messagerie (ne sera pas publiée) (obligatoire)

isolation phonique boite dans la boite
Bonjour à tous,
Je viens d'acheter une maison en pierre et souhaite y faire une ecole de musique au rez de chaussé, un apartement est situé au dessus et un autre mitoyen sur un coté.
Cela fait plusieur mois que je m'informe sur l'isolation phonique et y aurait il un livre qui explique clairement comment faire une isolation boite dans la boite étape par étape?
Merci
Mathieu
Bonjour Chatgarou,

je ne connais pas de livre qui traite spécifiquement de ce sujet, en revanche tu peux aller faire un petit tour sur ce site, tu auras déjà une idée plus précise peut être !

http://www.acoustique-et-decibels.fr/isolation-acoustique-type-boite-dans-la-boite

Comme le disais rdelaye, il faut être rigoureux car c'est les petits détails qui feront la différence au final (étanchéité porte / fenêtre par exemple !)
Le principe de toute isolation est de créer un système masse ressort masse. Dans notre cas la première masse est ton mur existant, la seconde la contre cloison que tu vas construire à partir de matériaux comme du placo. Quant au ressort il peut s'agir de laine de verre mais aussi d'air ! Il ne faut pas oublier de ménager un espace d'air entre tes deux masses masses faute de quoi tu augmentes tes chances d'avoir des problèmes de transmissions solidiennes (vibrations qui se passent par les murs).
Lorsque tu fais une boite dans la boite c'est toutes tes parois que tu vas ainsi désolidariser !

Bonne chance pour les travaux parce que c'est physique crois moi

Julien
J'ai commandé ce livre même si l'anglais n'est vraiment mais vraiment pas mon truc. J'ai trouvé l'isolation phonique écologique mais qui s'adresse plus à l'habitation, j'ai également commandé Monter son home studio de Ben Milstead même s'il date un peu le principe doit être le même. Je sais que la moindre fuite peu réduire à néant l'isolation.
J'ai feuilleté tout un tat de forum et de site de personne qui on créer leur studio. Je n'ai pas les moyen de faire une vrai boite dans la boite, je vais donc commencer par un plafond suspendu, pas les moyen de faire une vrai désolidarisation. par contre laine de roche et 2 couche de placo avec un résilient entre les deux, mais quoi comme résilient? la différence entre les suspentes acoustiques et les normal apporte elle un gain significatif pour l'isolation au vu du prix? et le calcul de charge mon vrai problème quel suspente, combien de suspente rail tout les 60 cm encore beaucoup de question...
j'ai vu que tu avais fais fait des pièges à son a tu utilisé une vmc ou un extracteur d'air?

Rechercher sur Audiofanzine :

Rechercher

VOIR ÉGALEMENT

Le blog de l'équipe
AudioFanzine mobile

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plus.
×
Un seul système est réellement efficace : la boite dans la boites (Box in the Box).
C'est un système que j'ai réalisé pour la construction de mon home studio. Toutes les photos se trouvent ici :
Attention !  pour que ca fonctionne bien, il faut être très très rigoureux sur les calculs de charge des Acoustipads ainsi que sur la réalisation de l'étanchéité de la pièce.
Il existe un bouquin de Mr GERVAIS / "Built Studio Like The Pro" (en anglais)
Il est très bien fait, avec quelques schémas explicatifs

isolation phonique boite dans la boite
Vos oreilles ne vont pas en croire leurs yeux
L’isolation phonique, ou isolation acoustique, a pour objectif d’éviter la propagation du bruit.
Cette page indique au lecteur la complexité des questions liées à l’isolation et aux corrections acoustiques. Si vous souhaitez des solutions sérieuses (pas celles qui font appel à des boîtes à oeufs…) nous vous conseillons vivement de prendre conseil auprès de spécialistes en acoustique architecturale (cabinet d’architectes par exemple). Les matériaux sont souvent onéreux et un mauvais conseil peut entraîner des dépenses lourdes pour des solutions inadaptées. Une étude technique tiendra compte de votre budget, de vos souhaits, mais aussi des nombreuses contraintes liées à votre construction, finalement tout ce qu’un vendeur non spécialisé ignore !
Comme cela a déjà été précisé dans ces pages, le son résulte d’une vibration de l’air. Il va donc se propager à travers tout ce qui peut entrer en vibration : matériaux durs constituant les murs, le sol, le plafond d’une pièce. Lorsqu’un signal sonore est émis, il est généralement composé de différentes fréquences qui ne se propagent pas toutes de la même manière :
Voilà donc le problème posé, si vous avez un home-studio, un home-cinéma, un local pour vos répétitions ou tout simplement une belle chaîne HIFI qui délivre généreusement ses watts, le traitement acoustique du local va viser plusieurs objectifs :
Avant toute chose, le bruit doit être identifié. Les bruits transmis par l’air (bruits aériens) seront traités au moyen de matières absorbantes étanches à l’air comme les matériaux fibreux. Les bruits transmis par les structures (bruits solidiens) seront traités par l’emploi de matériaux lourds et épais pour diminuer les résonances.
Un correcteur acoustique ou absorbant acoustique réduit les réflexions parasites qui se produisent lorsqu’un son est émis dans une pièce. Ces matériaux n’éliminent pas les bruits provenant de l’extérieur et n’empêchent leur propagation vers l’extérieur. Le calcul du temps de réverbération d’un local donné nécessitera la prise en compte de tous les éléments et matériaux présents dans cette pièce. La correction acoustique n’est pas très difficile à réaliser car les matériaux utilisés sont relativement minces et légers. Ce type de traitement apporte un plus grand confort d’écoute. Mais il ne faut pas être trop perfectionniste car un excès d’absorption risque de vous obliger à augmenter le volume sonore.
Cette opération qui, faut-il le préciser, ne doit pas être confondue avec l’isolation thermique, vise à supprimer les sons provenant de l’extérieur, mais aussi ceux transmis à l’extérieur du local. L’isolation acoustique est plus difficile à réaliser que la correction car elle met en oeuvre des techniques relativement complexes. Il faut apporter beaucoup de soin à sa réalisation car une négligence ne pardonne pas : le son passerait par le moindre endroit qui ne serait pas correctement traité. Il faut donc éviter de créer un pont acoustique au point de contact entre 2 structures.
D’autre part, une isolation acoustique digne de ce nom est généralement coûteuse et il ne semble pas inutile de se faire conseiller par un spécialiste avant de se lancer seul dans des travaux. L’isolation d’un local consiste à faire en sorte que les ondes soient absorbées ou réfléchies avant qu’elles ne traversent une paroi. Suivant le coefficient d’absorption des matériaux qui constituent la paroi, une part plus ou moins importante d’un signal sonore traversera cet obstacle.
La technique la plus courante consiste à réaliser une cloison double avec un vide d’air. Cet espace peut être rempli par des panneaux de laine minérale ou de laine de verre qui limiteront les réflexions internes (fréquences de résonance dans le bas-médium). Pour que cette double paroi soit efficace, elle doit reposer sur un matériau amortissant. Ce support évitera la transmission de vibrations par le sol et le plafond.
Dans le commerce, on trouve des panneaux décoratifs qui peuvent être collés à la cloison principale au moyen de blocs de mousse isolante. On peut aussi employer des fixations type silent-bloc. L’essentiel étant de disposer d’un vide d’air qui sera rempli d’absorbant.
Autre solution : On pose une armature métallique qui supporte un matériau isolant, puis, entre le mur et l’armature métallique on place des films de matériaux différents qui absorberont les vibrations. Le tout est recouvert de placoplâtre.
Les instruments posés au sol, comme le piano ou la batterie, transmettent les sons par les structures. Cette propagation solidienne nécessite la réalisation d’un système spécial : isolation totale du plancher, du plafond, du sol et des murs. On réalise en fait « une boîte dans la boîte ». Si les tapis et les moquettes absorbent bien les sons, ils n’ont aucun effet sur la transmission des ondes sonores vers l’extérieur. Répétons-le, il ne faut pas confondre la correction acoustique avec l’isolation, au risque de rendre le local sourd et inadapté à la pratique musicale.
Le son d’une batterie produit des bruits d’impact. Cela nécessite la réalisation d’un plancher technique totalement isolé de la structure. En fait, une chape flottante avec une sous-couche bien absorbante comme de la laine minérale, du caoutchouc ou du feutre bitumineux. Il faut éviter tout pont acoustique entre la chape et le gros-oeuvre. On supprimera les aspérités sur le plancher porteur ; on établira une bonne jonction entre les lés de la sous-couche pour éviter tout point dur lorsque la dalle de béton sera coulée.
Le principe consiste donc à éviter la propagation de vibrations induites par des instruments posés au sol. Pour ce faire, il faut construire un volume aussi désolidarisé que possible du bâtiment. L’ensemble repose sur le plancher technique flottant défini ci-dessus. Les cloisons verticales et le plafond sont constitués de matériau isolant venant s’appuyer sur une armature métallique avec quelques attaches élastiques. La pièce perd environ 15 cm sur toutes ses dimensions. Les points faibles qui subsistent sont la porte, qui devra donc être isolante, et les ouvertures indispensables pour la ventilation du local. Pour obtenir de meilleures performances, les profilés métalliques (ou tasseaux de bois) peuvent reposer sur un feutre suffisamment épais. Pour que ces procédés soient efficaces aux basses fréquences, il faut surtout que les désolidarisations soient parfaites.
Les portes légères constituent un excellent vecteur de vibrations. On peut opter pour une porte isolante lourde qui limitera considérablement la transmission de vibrations (de l’ordre de 40 dB). La surface sera recouverte d’un capitonnage absorbant les aigus. Enfin, cette porte doit être munie d’un joint périphérique de bonne qualité qui ne laissera pas passer l’air !
Le problème des fenêtres est simple car de nombreuses solutions existent dans le commerce : double vitrage avec des épaisseurs différentes (de l’ordre de 40 dB) et pour une installation encore plus efficace, on peut doubler les fenêtres !!! La présence de volets en bois améliorera l’installation.
Le système de tuyauterie d’un bâtiment est le pire ennemi car les canalisations et les radiateurs propagent le son dans tout l’édifice. Il faudra donc penser à isoler toutes les fixations murales en remplaçant les colliers d’origine par des colliers d’un diamètre supérieur. Le tuyau sera alors isolé du collier par une mousse amortissante. Mais, le moins évident reste à faire : le traitement des radiateurs qui doivent quand même conserver leur fonction première c’est-à-dire la diffusion de chaleur…Dans un premier temps, on peut l’isoler du sol et du mur en utilisant des carrés de feutre ou de caoutchouc. On peut aussi placer face au radiateur un panneau de bois doublé d’un isolant tourné vers le radiateur. Cela suffit souvent pour éliminer des résonances médiums/aiguës. Encore des tuyaux ? Il faudra penser à traiter le système de ventilation si la pièce en dispose. Dans ce domaine, les conseils d’un spécialiste éviteront de grosses erreurs.
Le traitement du sol peut être réalisé en posant des panneaux absorbants sur solives. Le vide d’air ainsi constitué sera rempli par de la laine minérale pour limiter les résonances. Dans certains cas, on peut également poser des moquettes à fort pouvoir d’absorption.
Qui n’a pas déjà vu les murs d’un garage ou d’un local de banlieue couverts de plaques de polystyrène ou de boîte à oeufs ? Certains de l’efficacité de cette trouvaille, les musicos répètent, alors que leur musique s’entend dans tout le quartier …
Le polystyrène est principalement utilisé en isolation thermique. Il n’a aucune efficacité dans le domaine acoustique. Ses caractéristiques font qu’il amplifie plus le bruit qu’il ne l’atténue ! Tapisser les murs et le plafond avec ce genre de matériau suppose que le local ne soit jamais trop éloigné d’une caserne de pompiers car le polystyrène est très inflammable et de plus il coule en brûlant.
A éviter absolument. Quant aux boîtes à oeufs il semble préférable d’être copain avec le crémier du coin car il en faut beaucoup pour couvrir les surfaces à traiter. De plus, lorsqu’elles sont bien collées essayez donc de les ôter ! Ne pensez pas non plus qu’une bonne isolation thermique fera l’affaire car les matéraux utilisés dans ce domaine ne sont pas forcément adaptés à l’isolation acoustique. Une bonne isolation thermique peut aussi présenter des ponts acoustiques qui laisseront entrer et sortir le bruit sans aucune difficulté … Un bon isolant acoustique ne sera jamais mince et léger. Gardez toujours à l’esprit qu’il doit être lourd et que son épaisseur doit être de 4 à 5 cm. Abandonnez donc tous les tissus molletonnés ou le liège comme isolant principal.
Cette page ne donne que quelques informations très générales sur l’isolation acoustique. Si vous souhaitez obtenir des informations plus techniques sur les produits et les solutions à vos problèmes de correction ou d’isolation, vous pouvez consulter les sites Web spécialisés dans le domaine de l’acoustique.

isolation phonique boite dans la boite
Accueil>Isolation acoustique>Système boîte dans la boîte>Structure du plafond d’une « boîte dans la boîte »
mercredi 13 décembre 2006 ,par ClementW
Dans un système « boite dans la boite » on peut choisir de faire reposer le nouveau plafond sur les murs de doublage au lieu d’utiliser des suspentes antivibratiles.
Les suspentes antivibratiles ne peuvent jamais être aussi efficace qu’un plafond de doublage qui n’est pas en contact avec le plafond existant, surtout dans les basses fréquences.
Ce système nécéssite que le découplage du sol prenne en compte la masse supplémentaire en périphérie et que le sol existant puisse supporter la masse supplémentaire.
La structure peut être en bois de charpente sur laquelle sont vissées les plaques de plâtre. Pour les petites portées on peut utiliser des chevrons mais au delà de 3m les demi-bastaings appelés parfois « solivette » sont plus sûrs. Même en recoupant les demi-bastaings à 130*32 pour ne pas perdre trop de hauteur sous plafond, une portée de 5m est possible sans flèche avec un plafond constitué de deux couches de plaque de plâtre standard. On peut aussi utiliser de la poutre de 100*50 (plus difficile à trouver ?)
Il y a aussi la possibilité de couper la portée en mettant une grosse poutre apparente à l’intérieur de la pièce, sur laquelle reposent des chevrons transversaux, on perd moins de hauteur de plafond en moyenne de cette manière.
Pas trop d’infos de ce côté là. Il faut fouiller la question avec avec Placoplatre ou Knauf. Il existe des rails « longue portée ».
Quand le plafond d’origine est en pente on a intérêt à suivre la forme existante ce qui évite au plancher et au plafond de doublage d’être parallèles. Le traitement acoustique ultérieur en sera facilité.
Pour éviter le parallélisme entre le sol et le plafond, ne peut on pas, dans le cas d’un plafond avec suspentes anti vibratiles, donner une légère courbure au plafond ? Mais dans cette hypothèse, les sons n’auront ils pas tendance à revenir au centre de la pièce ?
C’est possible, et la pente doit être assez importante pour que ca soit efficace. Dans les lieux ou la hauteur de plafond de départ n’est pas très importante on évite d’anguler le plafond pour ne pas trop perdre en volume. Le doublage restant parralèle au plafond, il est possible de créer un faux plafond de traitement acoustique qui par sa pente atténue le flutter echo généré par le parralélisme entre le sol et le plafond. Les structures ayant des surfaces non parralèles permettent de s’affranchir du flutte echo mais restent sensibles aux effects des ondes stationnaires, qui restent aussi présentes que dans un parralépipède rectangle mais deviennent plus difficile à prévoir par le calcul. Dans les régies de mixage il faut placer les enceintes du côté où le plafond est le plus bas pour assurer une bonne dispersion des premières reflexions.
A mon avis, l’idée de faire reposer le faux plafond sur les murs, qui nécessiterait que ces derniers soient eux même fixés aux vrais parois porteuses, pose cette fois le problème de la transmission des vibrations par les murs eux même !
En effet, si l’on opte pour cette solution, il faut bien que les murs, eux, soient eux même fixés !
De plus, dans le cas de l’utilisation des plots antivibratiles, la surface de transmission du son correspond à celle du plafond(avec l’atténuation des vibrations relative qui y est liée), et cette surface de transmission est en général inférieure à celle qui est liée au contact des murs porteurs.
De plus, lorsque l’on opte pour une fixation des parois isolantes sur les murs, il n’y a pas cette fois de plots antivibratiles utilisables (à cause du système de fixation ’perpendiculaire’), mais un contact bien plus directe de vis-cheville !
Pour résumer, il me semble donc que la meilleure solution, reste la fixation des parois isolantes murales en dernier lieu, fixées entre le (faux) sol et le (faux) plafond, afin que les parois en question ne touchent pas les murs porteurs, dont la surface est importante, et pour lesquels le système de fixation implique beaucoup plus de contacts, et qui plus est du matériel moins ’caoutchouteux’…
L’approche la plus sûre est effectivement de désolidariser les murs sur lequels repose le plafond, ce qui évite les suspentes antivibratiles. Les murs sont eux même désolidarisés de la structure du batiment. La répartition des plots antivibratiles doit prendre en compte le poid des murs et du plafond.
Dans le cas où les parois sont désolidarisées des murs d’origine, ainsi que le plafond reposant sur les parois en question, ce qui m’échappe avant tout c’est de savoir comment tout cela tient…Il faut bien que les parois soient d’abord tenues verticalement pour soutenir le faux plafond, ou vice-versa !
C’est effectivement le plafond qui vient rigidifierle tout au final.
salut tous le monde, je suis actuellement sur l’isolation d’un local de 43m2 donc je suis de très près le sujet !! je voudrai en faite savoir quel son les étapes, dans l’ordre pour optimiser la construction de la boite dans la boite.
svp j’ai mis les travaux en pause du coup je l’accroche avec quoi mon faux plafond pour éviter au max les contactes avec la structure d’origine !!! merci d’avance.
Bonjour Clement,
On avait parlé il y a qq temps sur AF, j’ai suivit les avancements de stoofy et me dis que cette solution me convient parfaitement.
Toutefois,, j’ai du mal à comprendre comment les murs tiennent juste avec un plafond dessus !!!
Si je comprends bien, rien n’est accroché ,ni aux murs ni au plafond originaux !
A bientôt,
Roy
Quand c’est possible d’un point de vue résistance des matériaux la solution qui consiste à ne pas faire toucher le plafond de doublage est la meilleure.
Bonjour, j’en suis à ma deuxieme réalisation de boite dans la boite. la première est un quasi succès, (pad acoustiques, sollivage au sol, montage tout en bois dessus et placo doublé partout sans lame d’air …..)
Je suis aujourd’hui face à un nouveau problème, la création du « studio B ».
Le problème est que je n’est pas bcp de hauteur de plafond .
J’aurais souhaiter a la différence du premier studio, effectuer un montage autre :
La structure Murs + plafond en bois, laine de roche, placox2, posée sur des pads sylomers.
et le sol du studio pour ne pas perdre en hauteur serait lui posé sur des pad bcp moins épais car le poids a porter serait moins important.
Le sol serait alors désolidariser des murs.
Est ce une solution qui vous semble tenir la route ?
merci d’avance.
(cabine destinée à des prises de son tous styles, et à une régie technique.)
L’épaisseur des plots influe sur la fréquence de résonance du système. En utilisation musique on cherche à ce que cette fréquence soit la plus basse possible.
Bonjour,
Je cherche à vous joindre depuis quelque temps pour vous parler de mon projet de studio boite dans la boite.
J’ai fait une demande de devis sur votre site debut jannvier et je n’ai pas de réponse.
N’hesitez pas à me contacter.
Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

isolation phonique boite dans la boite
Accueil>Grandes lignes>Isolation acoustique et traitement acoustique d’un local dédié à la (…)
lundi 19 février 2007 ,par ClementW
C’est décidé on fait les chose comme il faut pour ne pas gêner les voisins et pour avoir un local de répétition « qui sonne ».
Le système masse/ressort/masse s’impose dans la plupart des cas car on obtient pas une amélioration suffisante de l’isolation acoustique en ajoutant simplement de la masse à la structure existante. Le système masse ressort masse est constitué d’une masse : en général la structure existante, d’un ressort : l’air emprisonné dans une cavité entre les deux masses et d’une deuxième masse : la structure de doublage.
Ce principe conduit à la réalisation de structures appellées « boite dans la boite ».
Il s’agit de créer une nouvelle pièce désolidarisée à l’intérieur de la pièce existante. La nouvelle pièce n’est en contact avec l’existant que par des plots antivibratiles au sol. Exemple avec une structure en bois de charpente :
La nouvelle structure doit être étanche pour être efficace. Ca pose le problème de la ventilation (gaines surdimensionnées et isolées, pièges à sons et tout le toutim), mais c’est important de se poser cette question en amont, en fonction de nombre de personnes qui seront dans le local (musiciens, amis, etc…) et s’il sera permi de fumer ou non. VoirVentilation et Climatisation
Problème : une pièce vide en plaques de plâtre ne sonne pas terrible du tout. Il est possible, mais plus difficile, de faire des murs « montés à l’envers », c’est à dire avec la structure en chevrons à l’intérieur de la pièce. Ce système permet d’avoir ensuite des supports (les chevrons apparents) et des cavités (l’espace entre les chevrons) qui serviront de base au traitement acoustique de la pièce : par exemple laine de roche posée entre les chevrons recouverte par des lattes ou un tissus tendu sur les chevrons. On peut aussi imaginer construire la nouvelle structure de manière pas forcément rectangulaire pour améliorer l’acoustique du local et éviter les murs parralèles.
Ne pas négliger le traitement acoustique des basses : si l’isolation est bien faite elle resteront dans le local au lieu d’aller chez les voisins. Ce qui a un inconvénient majeur : elle vont augmenter d’autant les interférences dans le local en créant des ondes stationnaires. VoirBass trap
Cet article est basé sur la réponse à une question posée par DarKaTraShY sur un forum Andiofanzine.
Le lien sur l’article pour le plafond est invalide. Sinon merci pour ce site, qui est passionnant et instructif.
Le lien fonctionne à nouveau, merci !
Bonjour.
Excellent article, succin mais complet et très clair…
Je me pose la question suivante :
Dans le cas d’une cave dont un mur serait entièrement sous terre, est-il nécessaire de créer également une seconde paroi parrallèle à ce mur ou pas ?
Ma théorie serait que non, vu que l’on peut considérer selon moi ce mur comme une masse infinie (donc impossible à faire vibrer), mais il se pose quand même la question de la transmission de ce mur vers les autres murs, et là je suis perplexe…
Ca dépend vraiment des conditions spécifiques d’isolation requises. Les transmissions latérales peuvent être assez sournoises on préfère alors souvent ne pas prendre de risques, surtout si l’isolation requise est importante.
formidable mine d’info et parfaitement didactique.
Merci
Voici ma question : les principes énoncés sont-ils les mêmes si l’on veut faire le contraire : isoler un local du bruit environnant (et non isoler l’environnement du bruit déployer dans le local).
Pour ce qui est des bruits aériens les principes s’appliquent dans les deux sens. Pour les bruits solidiens c’est plus spécifique.
Bonjour je voudrais faire ce principe ca ferait environs 4m2 et le poids de la structure dans les 450kg. Je ne sais pas quoi mettre entre le nouveau plancher et la structure porteuse pour la meilleur désolidarisation possible. ca ne serait pas pour faire un local pour faire de la musique mais plutot l’inverse pour etre le plus isoler phoniquement possible des bruits exterieur et notament de la musique de mon voisin du dessous. sa musique fait vibrer mon sol c’est pourquoi je cherche la meilleure solution pour désolidariser le nouveau plancher du sol pour ne plus sentir les vibration. je ne sais pas entre les plots antivibratoires ou le sylomer lequelserait le mieu et quel modele choisir pour etre le plus adapté. merci de votre aide.
Bonjour,
Bravo pour le site d’abord.
J’ai pour projet d’isoler une pièce d’environ 8-10 m² dans un sous-sol de maison. La dalle de béton est déjà éliminée à l’endroit en question puisque je dois décaisser d’environ 30 cm. Je compte couler une « fondation » en béton à la périphérie sur 25 cm de large tout en restant disjoint des murs existants, et ensuite monter les murs du local sur cette nouvelle « fondation ». J’ai deux questions :  D’après la fameuse loi de masse, il faut une nouvelle structure lourde. Peut-on comprendre que des murs en parpaings de 10 cm d’épaisseur seront plus efficaces que des cloisons de placostil avec 10 cm de laine de roche entre les plaques ? (il y aurait dans les deux cas de la laine de roche entre la nouvelle structure et les murs existants)  Pour le sol, vaut-il mieux monter un plancher sur la terre battue ou couler une petite dalle de béton ? (dans les deux cas le sol sera recouvert d’un revêtement type moquette ou vinyle mou). Il semble inutile de poser des plots pour construire sur la terre…
Bonjour, votre cas nécessite une étude spécifique et pas seulement par un acousticien mais aussi par un bureau d’étude structures pour être sûr que vous ne mettrez pas la structure de la maison en péril en décaissant.
Ensuite le type de doublage à mettre en oeuvre dépend du niveau d’isolation requis, en particulier dans les basses fréquences pour une utilisation musicale. Pour déterminer l’isolation requise une étude avec mesures acoustiques sur place est normalement recommandée.
avant tout merci pour ce site riche en info !
petites questions toute simple :
vous dites de faire reposer les cloisons sur le sol qui, lui meme repose sur des plots. Comment faire tenir ces cloisons ? Avec une structure en bois, probablement avec des equerres de charpente ?
il est probablement possible de faire reposer le plafond sur ces cloisons n’ est ce pas ?
cela evite les suspentes antivibratiles mais il faut rajouter des plots par rapport au poids.
merci d avance et bonne continuation
Effectivement il faut que la structure soit auto porteuse. Des solutions variées existent en fonction des habitudes de travail et des matériaux disponibles.
bjr je voudrais savoir svp comment réaliser dans les meilleurs conditions mon local pour jouer de la batterie , je dispose dun emplacement de 1200 mm par 2500 mm long et larg ’ haut 2150 mm.je sais qu’il faut creer un bloc independant avec tout ce que la comporte .quels materiaux successifs sont necessaires a moindre epaisseurs svp afin que je dispose d’un maximum de place dans ce projet si exigu .je projette d’installer notamment une double porte iso huisserie de 160 mm donnee pour 54 db ,dois-je former un caisson avec des murs non parralleles comme jai pu lire ?et enfin , sur quoi peu reposer mon « caisson  » ?c’estsur une dalle dans un garage .. merci si vous pouvez fairre avancer mon projet ; ; cordialement
Je viens d’emmenager dans une maison semi mitoyenne de 1985. Je suis traumatisée par le bruit que font les voisins. On m a dit que je ne pouvais rien faire car nous avions une dalle commune. L ideal serait d insonoriser au moins un des chambres environs 10m2 afin de ne plus entre les pas les bruits de chaise de meuble les cris les pleurs…Est ce possible ? Je suis devenue bruitophobe… quelle serait la meilleure solution à mon problème ?
Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

isolation phonique boite dans la boite
Afin de ne pas créer de nuisances sonores, nous pouvons réaliser tout type de travaux d’isolation acoustique en privilégiant le principe de construction de la  » boite dans la boite « , qui permet de créer une nouvelle pièce désolidarisée à l’intérieur de la pièce existante, garantissant d’excellentes performances acoustiques au niveau isolation phonique.
C’est la solution idéale pour une bonne isolation phonique.
Cela revient à construire une structure totalement désolidarisée du local qui la renferme.
Même les portes et fenêtres sont doubles, sans éléments de liaison entre les deux.

Permettant desvaleurs d’affaiblissement qui dépassent les 50 dB , elle convient par exemple à un pianiste qui souhaite pratiquer son instrument sans que les voisins entendent le moindre son.
Ce procédé est habituellement mis en œuvre pour les studios d’enregistrement, studio de répétitions ou pour les auditoriums.
Dans un deuxième temps, nous proposons également letraitement acoustiquedu local afin d’améliorer le confort des musiciens venant répéter dans le studio.
Nous Contacter : Audioland – 47 Rue Amelot 75011 PARIS – Tel : 01 48 06 97 95 – Fax : 01 48 06 97 95 -infos@audioland.fr

isolation phonique boite dans la boite

Types de réalisation pour l’insonorisation et les travaux acoustiques :

Menuiserie d’agencement
Correction acoustique
Intégration des équipements
Cloisons acoustiques
Plancher Flottant
Boite dans la Boite
Faux plafond absorbant
Plancher Technique
Piège à son
Ventilation silencieuse
Sas de porte
Baffles absorbants
Caissons insonorisés
Panneaux acoustiques
Vitrage monolithique et chassis
Porte acoustique

panorama réalisé par Christian Braut – Archipel Studio
Audioland apporte depuis plusieurs années des solutions pour musiciens, studios et lieux publics pour tout problème d’insonorisation, d’isolation phonique ou pour le traitement acoustique.
Nous pouvons fournir les materiaux pour vos projets, pour la correction acoustique de votre local ou proposer des solutions clefs en main, nos équipes se chargeant alors de la réalisation des travaux.
Pour la réalisation de vos projets en matière detraitement acoustique ,insonorisationou construction decabine acoustique , nous travaillons avec plusieurs sociétés partenaires.
Suivant le type de projet, nous vous mettrons en relation avec l’une des sociétés suivantes:
Pour vos problèmes de nuisance sonore et insonorisation pour les particuliers, nous vous recommendons de vous adresser à:

ISOLBRUIT
G. PERDEREAU
01 45 33 07 09

06 89 33 05 31

10 rue Louis VICAT
75015 Paris
Afin de schématiser,l’isolation phonique de vos murs ou cloisons peut être réalisée suivant deuxméthodes :
1) L’idéal,lorsque cela est possible techniquement et financièrement, est leprincipe dela « boite dans la boite »  en créant un nouvel espace àl’intérieur du local existant, et ce, complètement désolidarisé afin d’éviterla propagation des ondes sonores.
L’insonorisation est alors optimale mais le coût est relativement élevé et celaréduit les dimensions « utiles » de la pièce.
Ce principe est par exemple utilisé pour les studios d’enregistrement ou locauxde répétitions.
2) Unesolution économique reste possible.
Elle
revient à renforcer les cloisons existantes en augmentantleur masse par le collage de produits isolants minces à haute densité.
D’une efficacité moindre, cette solution peut malgré tout convenir parfaitementpour le traitement des nuisances de voisinage ou pour les sources sonores deniveau peu important.
De la même manière, pour lutter contre la propagation de bruits par lesol, ce dernier peut être désolidariser par le biais d’un produitd’amortissement sonore de type élastomère qui va s’insérer entre votre sold’origine et le sol « final » qui pourra être suivant les cas, unparquet flottant, de la moquette,…
Cela permet de réduire les nuisances sonores en particulier au niveau desbruits d’impacts.
Nous pouvons vous fournir lesmatériaux adaptésà votre besoin et à votre local
L’ isolation phonique , ou isolation acoustique, a pour objectif d’éviter la propagation du bruit.

Dans un milieu compressible, le plus souvent dans l’air, le son se propage sous forme d’une variation de pression créée par la source sonore. Seule la compression se déplace et non les molécules d’air, si ce n’est de quelques micromètres.
Le son se propage également dans les solides sous forme de vibrations des atomes appelées phonons.Là encore, seule la vibration se propage, et non les atomes qui ne fontque vibrer très faiblement autour de leur position d’équilibre.

En général, plus un matériau est lourd, plus il est isolant acoustique (loi de masse).

Pour mesurer l’efficacité d’isolation aux bruits d’impacts, oncompte généralement la différence de dB entre le matériau nu et avecl’isolant (Ln). Plus le delta Lw est important meilleure estl’isolation. On compte parfois également avec le coefficient Ln, quireprésente le bruit restant après passage dans l’isolation : pluscelui-ci est bas, moins la nuisance est grande et meilleure estl’isolation
Au niveau des bruits et nuisances sonores, plusieurs éléments peuvent entrer en compte :

-Bruits d’impact (solidien):
Les bruits d’impact ont pour origine un choc ou une vibration :déplacement de personnes (talons) ou de meubles, chute d’objets. Lesbruits d’impact ou bruit solidiens ou encore bruits de choc sonttransmis par mise en vibration de la structure et des parois dubâtiment (planchers ou murs) et par les parois latérales.
-Bruits d’environnement exterieur (aerien):
Les bruits aériens extérieurs résultent du trafic routier, ferroviaire,aérien…
Souvent plus riches dans les fréquences graves, ils sont encoreparfois appelés «bruit route».
Les bruits aériens intérieursproviennent des radios, voix, télévision, hifi…Ils sont encore parfoisappelés «bruit rose»
Il y a souvent une combinaisons de ces 2 types de bruits,comme par exemple lors de la fermeture d’une porte qui créée un bruit lors dela fermeture ( aérien ) et des vibrations qui se transmettent par le sols ou lesparois ( solidien )
Attention :
La transmission sonore s’effectue également de manièrelatérale via les parois.
-Bruits d’équipements:
Les bruits d’équipement se transmettent de façon directe ou indirectepar l’air, et sous forme de bruits d’impact par vibration des parois :ascenseur, robinetterie, ventilation mécanique, installation dechauffage ou de conditionnement d’air…

Nous maitrisons les différentes techniques de construction concernant l’insonorisation et l’isolation phonique, permettant de reduire les nuisances sonores quelquesoit leur origine.

Notre studio témoin de 20m² au 47 rue Amelot estdestiné à permettre de tester « live » le niveau d’isolation phonique suivant la source sonore ( instruments, musique amplifiée).
Vous pourrez ainsi vous rendre compte par vous meme du résultat avant meme la réalisation des travaux et déterminer le niveau d’atténuation a obtenir, en fonction du niveau sonore généré !

Vous pouvez venir sur simple rendez-vous du mardi au vendredi de 10h30 a 18h30 et le samedi de 14h00 a 18h00
Nous Contacter : Audioland – 47 Rue Amelot 75011 PARIS – Tel : 01 48 06 97 95 – Fax : 01 48 06 97 95 -infos@audioland.fr

isolation phonique boite dans la boite

Dialou Home-Cinéma
Le cinéma à la maison
Jeudi, 13 Janvier 2011 01:00 | Mise à jour le Jeudi, 06 Octobre 2011 06:32 | Écrit par sonata31 | |
Jeudi, 08 Septembre 2011 01:00 | Mise à jour le Mardi, 04 Octobre 2011 07:45 | Écrit par sonata31 | |
Qui n’a pas rêvé d’avoir sa salle cinéma à domicile ?
Depuis plusieurs années je fais mon cinéma dans le salon avec la compréhension de mon épouse qui a accepté la présence d’un écran fixe de deux mètres sur l’un des murs. Cette installation nous a donné, et nous donne encore beaucoup de plaisir, mais elle entraîne aussi certaines contraintes, ainsi regarder un film dans de bonnes conditions oblige à être dans le noir complet, ce qui n’est pas toujours faisable en pleine journée, les soirs où je suis seul à regarder, l’utilisation d’un casque est nécessaire pour respecter les autres membres de la famille, et surtout le salon n’est plus accessible durant la séance.
Quand nous avons fait construire, nous avons opté pour un sous-sol complet qui a été divisé en plusieurs zones, un garage atelier, une buanderie et une pièce isolée et chauffée qui servait jusqu’à maintenant de chambre d’amis, de sport, de détente. Avec le départ de nos enfants leurs chambres se sont libérées, et cette pièce devenant disponible, son utilisation comme salle cinéma s’est imposée
C’est cette aventure que je vous propose de partager.
Vous trouverez ci dessous le lien vers le fichier pdf qui rassemble l’ensemble des articles du site. Il sera mis-à-jour avec l’évolution du site.
Copyright © 2011 Le Home-Cinéma de Dialou. Tous droits réservés.
Joomla!est un logiciel libre souslicence GNU/GPL .
Pour accéder rapidement à un article spécifique

isolation phonique boite dans la boite

Moteur de recherche

Rechercher

S’inscrire
Connexion

Editer mes informations

Se déconnecter

Posez votre question
bobydecibel- Dernière réponse le7 sept. 2010 à 22:07pardatiti
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N’oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l’auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Auto|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d’être membre vous permet d’avoir des options supplémentaires.

isolation phonique boite dans la boite
Cet article est le second d’une série sur l’isolation acoustique du studio d’enregistrement et/ou de mastering. La première partie se trouvedans ce lien
Tu veux te pencher sur le problème de l’isolation de tes locaux car tu as besoin de conserver le son à l’intérieur de tes murs et de ne rien laisser sortir au dehors pour des raisons de voisinage. Comment faire ?
Le principe est de créer ce qu’on appelle « une boite dans la boite ». L’idée est de créer une pièce à l’intérieur de ta pièce en séparant les deux pièces imbriquées par une couche intermédiaire…. Cela veut dire isoler le sol, les murs et les plafonds de la pièce d’origine afin d’éviter l’arrivée directe du son sur leur surface et donc  la propagation de l’énergie sonore vers l’extérieur.
Le plus simple est de vous présenter le concept sous la forme d’un schéma
Avant de continuer, je dois quand même vous présenter des concepts de base !
Tous les matériaux ne sont pas égaux dans l’isolation et un mur de pierre isolera davantage qu’une cloison en plâtre. Il n’est pas question dans ce dossier de construire un nouveau mur de pierre ;-) donc nous regarderons du coté des traitements « classiques ».
Pour l’isolation des murs du studio, nous trouverons les classiques murs de plâtre (les BA13) sur ossature métallique mais vous pouvez remplacer cette cloison par d’autres matériaux (type carreaux de plaque phonique) et je vous conseille également fortement de remplacer l’ossature métallique par une ossature « bois ». Le métal est en effet un fabuleux résonant et on peut le percevoir au niveau auditif dans un intérieur pour une oreille exercée.
Pour éviter un maximum de transmissions de vibrations entre le nouveau mur et la structure d’origine, je vous conseille de fixer l’ossature avec des systèmes anti vibrations comme les rondelles et les plaques de caoutchouc.
Une épaisseur de plaque de plâtre n’est en général pas suffisante et il vous faudra rajouter sur cette couche, une couche d’amortisseur phonique (type laine de bois en plaque ou produit à étaler) et une couche absorbante (mélange papier-plâtre, bois perforé..) afin d’améliorer dans un premier temps la performance de l’isolation phonique et la réverbération acoustique du mur dans un second temps…
L’isolant entre l’ancien mur et le nouveau peut être simplement de l’air mais pour attraper le maximum de basses fréquences, il est conseille de faire appel à ce qu’on appelle des matériaux fibreux. Les matériaux fibreux ont de très bonnes capacités d’absorption phonique et ils sont donc employés pratiquement dans toutes les isolations de studios.
Parmi les matériaux fibreux, vous trouverez les laines minérales, les laines végétales et …les laines animales (principalement la laine de mouton)
Les laines minérales (laine de verre, laine de roche) remplissent toujours leur office au jour de l’écriture de cet article (2014) mais elles devraient disparaître à terme car elles dégagent avec le temps des microparticules peu agréables à respirer…
Préférez les isolants végétaux : paille, laine de chanvre (spécial rasta ;-) ), ouate de cellulose, laine de bois, liège….le coût des isolants végétaux est plus élevé mais vous avez des chances de respirer moins de m…. !
Pour les plafonds, vous travaillerez sur le même principe : cloison sur ossature et isolant fibreux.
Pour les sols, vous préfèrerez les isolants à partir de fibres de bois car ils sont aujourd’hui faciles à trouver et ils sont de formidables amortisseurs de son (absorption).
Une mise en œuvre de qualité est indispensable et vous demandera de peaufiner les finitions. Il vous faudra prêter attention  à l’étanchéité à l’air des différentes parois. On parlera ici de calfeutrage afin d’éviter toutes les sorties d’ondes qui pourraient profiter du moindre espace pour se propager à l’extérieur.  Lorsque vous vous pencherez sur les détails, vous remarquerez qu’il va falloir étancher à l’air les différentes prises de courant (et il y en a un certain nombre dans les studios), les interrupteurs, sans oublier les coffres de volets roulants et bien sûr toutes les ouvertures et fermetures de la pièce (portes, fenêtres et aérations)
Si vous devez isoler votre studio un minimum, vous devrez vous pencher sur des zones spécifiques de votre pièce. Il ne sert à rien d’améliorer l’isolation des murs si les portes et les fenêtres offrent des passages et des réverbérations au son, si les entrées et les sorties d’air (vous devez continuer à respirer) ne sont pas traitées.
Même les fenêtres à double vitrage sont moins efficaces en termes d’isolation comparativement à un mur (elles sont quand même plus efficaces que les fenêtres à simple vitrage), ce sont des zones qu’il va falloir isoler en premier, tout comme les entrées et les sorties d’air et les portes.
C’est la première zone à traiter. C’est par elle que le maximum d’énergie sonore file vers l’extérieur du local. A moins de pouvoir casser les murs et repenser les prises d’air, il vous faudra installer dans celles-ci des pièges acoustiques : les pièges à son. Le principe est de ralentir les ondes sonores en leur donnant un chemin plus difficile vers la sortie. Entre les réflexions, les annulations de phase, l’absorption, l’énergie sonore aura considérablement diminué à la sortie.
Plus le piège est long, plus il y a de barrières et plus le piège sera efficace. Vous trouverez facilement des pièges à son pour vmc. Ils ne sont pas beaux mais avec un coup de peinture « stylé » et/ou en le cachant dans une boîte, ils vous permettront de réduire considérablement la sortie de son. Vous gagnerez en efficacité si vous pouvez en mettre deux en série…
Pour renforcer l’isolation acoustique des fenêtres d’un studio, le haut de gamme consiste en des fenêtres double vitrage (voire triple vitrage) qui comportent un film intercalaire dans un matériau tendre (comme un film plastique) qui va agir comme un amortisseur contre les ondes sonores.
Les verres « stadip silence » du fournisseur Saint-Gobain sont dans le haut de gamme pour le grand public et présentent les meilleurs résultats mais avant d’en arriver là, vous pouvez déjà vous contenter de verres double vitrage asymétriques.
Dans ce format, les deux verres sont séparés par un lame d’air et leurs épaisseurs sont différentes. Cela permet de limiter les fréquences de résonance entre les deux verres et donc une meilleure absorption de l’énergie sonore sans présenter de « faille » sur une fréquence déterminée (fréquence de résonance).
Vous rencontrerez quand même des problématiques d’acoustique interne avec le verre qui agit un peu comme un miroir pour les hautes fréquences à l’intérieur du local.
Les portes sont également une zone importante de fuite des ondes sonores à l’extérieur du local. L’étanchéité à l’air nécessaire à un studio vous demandera de calfeutrer cette zone fragile. Les portes acoustiques sont des portes extrêmement lourdes (et chères) car c’est la loi de masse qui va intervenir sur cette zone.
Comme pour les fenêtres, il faudra penser à installer des caoutchoucs antivibratoires afin de désolidariser un peu la porte des murs qui la soutiennent. Néanmoins, vu son poids, il y aura quand même un impact des vibrations sur le mur de soutien.
Ceci reste vrai dans l’absolu mais l’énergie restante sera quand même à un niveau très faible d’autant plus que nous allons mettre en place une autre méthode d’isolation acoustique dans le paragraphe suivant…
Une porte ne peut pas faire l’épaisseur d’un mur…
Sauf dans les films d’espionnage (vous avez dit Austin Powers ?), une porte ne fait pas 50 cm d’épaisseur et ne s’ouvre pas avec un système motorisé. Donc, s’il est vrai que la loi de masse voudrait nous faire installer une porte de plus de 200 kg, nous pouvons chercher des solutions alternatives un peu plus économiques. Je ne parle pas de juste installer un rideau épais devant la porte, ça ne fonctionne pas !!!
La solution va donc être de créer un sas, c’est-à-dire un ensemble de 2 portes séparées par un espace d’air. Le résultat donnera un affaiblissement très important des ondes sonores qui  sera presque équivalent à celui d’un mur épais classique.
Pour mettre en œuvre ce sas, vous aurez besoin de 2 portes s’ouvrant l’une sur l’intérieur du studio et l’autre vers l’extérieur du studio. Si vous n’avez pas les moyens de vous offrir de lourdes portes acoustiques, vous pourrez trouver des bloc-porte acoustique dans les magasins type Leroy-Merlin, Castorama, etc…pour un prix accessible.
Il faudra néanmoins faire très attention à l’étanchéité à l’air en prévoyant des bourrelets en caoutchouc qui jointeront parfaitement la porte et son montant ainsi que des balais de bas de porte dans la même matière. L’idée d’installer des matériaux absorbant sur le côté intérieur des portes du sas est une bonne idée pour absorber encore et donc piéger de l’énergie à l’intérieur du sas. Vous pourrez y installer selon vos moyens, soit de grosses plaques de matériaux fibreux, soit de simples plaques de laines de bois (le gain sur les basses fréquences sera moindre).
Soyons clair, si l’argent n’est pas un problème pour vous, faites appel à un acousticien expérimenté qui vous bichonnera votre isolation acoustique aux petits oignons. Il a le savoir faire et connait bien les dernières innovations dans le domaine. Il aura aussi dans son carnet d’adresse des contacts pour réaliser des mises en œuvre sérieuses.
Si vous êtes moins fortunés, il va falloir identifier les problèmes principaux et mettre en place un budget. Si votre budget est limité, commencez toujours par les points les plus faibles à savoir la portes, fenêtres et toutes les entrées/sorties d’air…
Il vous restera ensuite à mettre en place des corrections acoustiques pour travailler l’acoustique interne du studio mais c’est là un autre sujet…tu peux lire un max de pages web en effectuant un maximum de recherches web sur l’isolation acoustique de ton studio.
Tu peux aussi gagner du temps en écoutant les conseils d’un ingénieur du son qui a déjà traité plusieurs pièces et en te servant des outils qu’il mettra à ta disposition pour améliorer l’acoustique de ton studio. Tu peux l’inviter au restau, lui payer une sortie en ta compagniemais tu peux aussi télécharger un tutoriel vidéo orienté sur l’acoustique interne du studio. Ce tutoriel est payant (de l’ordre de 15 euros je crois) mais il te coutera moins cher qu’un restau. Donc si tu es intéressé par ce qu’un ingénieur du son pourrait te dire sur l’acoustique interne de ton studio, tu peux aller sur cette page :Isolation acoustique
Je suis ingénieur du son et je travaille dans mon propre studio de mastering depuis 1997. Je vis de mes passions et mes projets me font voyager tout autour du monde à la rencontre d’autres musiciens.
Je partage avec vous des idées et des techniques pour vous aider, vous aussi,à vivre de vos passions et de votre musique.

Vous avez besoin d’un mastering, pour élever vos mixs à la qualitéPRO, le projet’Compagnons du Son » vous fera entrer dansle monde des belles productions.
Réchauffez vos mixs comme un PRO ! Cette méthode va vous faire prendre l’autoroute pour rejoindre le monde des ingénieurs du son et du mastering.
.
Vos mixages vont adorer se frotter à ce tutoriel de mastering ! Et vous auriez aimé le lire avant : il vous aurait fait gagner tant de temps !

isolation phonique boite dans la boite

Accueil »
Isolation et ventilation » Prix d’une isolation phonique
Profitons de cet article pour mettre fin à une légende urbaine, les boîtes d’oeufs ne protègent en aucun cas les murs des nuisances sonores. Elles favorisent au contraire l’écho de la pièce. Pratique donc si vous voulez un meilleurs son pour votre groupe de garage mais en aucun cas cela est utile pour épargner votre music à vos voisins ! Par contre attention, les boîtes d’oeufs c’est très inflammables, vous risquez donc de favoriser les risques d’incendie plutôt qu’autres choses en installant celles-ci sur vos murs.
Si vous contacter un artisan pour la réalisation d’une isolation phonique, celui-ci pourra généralement vous proposer un diagnostic avant de réaliser les travaux adaptés. Votre artisan est en effet le mieux placé pour répondre à vos besoins en choisissant la solution d’isolation acoustique qui réglera votre problème.

Type de projet Couverture Isolation de toiture Porte / Fenêtre en PVC Serrurerie Peinture Ravalement de façade Rénovation électrique complète ou partielle Climatisation Rénovation plomberie complète ou partielle Rénovation d’appartement / de maison Ardoises Charpente industrielle bois Charpente métallique Charpente traditionnelle bois Couverture Décrassage / Démoussage de toiture Étanchéité de terrasse Étanchéité de Toiture Fenêtre de toit Fumisterie – Conduits de Fumée Isolation de terrasse Isolation de toiture Modification de charpente Plancher en verre Puits de lumière Ramonage Rénovation de couverture Surélévation maçonnerie Surélévation structure bois Verrière Zinguerie Aménagement de combles Antenne TV et satellite Domotique Petits travaux en électricité (Ajout prise…) Rénovation électrique complète ou partielle Réseaux courant faibles Tableau électrique Agencement en bois Escalier en bois Mezzanine Motorisation de portes et portails Placards – rangements sur mesure Portail en aluminium Portail en bois Portail en PVC Porte / Fenêtre en aluminium Porte / Fenêtre en bois Porte / Fenêtre en PVC Porte d’entrée Porte intérieure en bois Portes de garage Stores Véranda Vitrerie Volet battant / Volet roulant en aluminium Volet battant / Volet roulant en bois Volet battant / Volet roulant en PVC Escaliers métalliques Ferronnerie Porte blindée Serrurerie Installation sanitaire Petits travaux de Plomberie Rénovation plomberie complète ou partielle Salle de bain clé en main Sauna / Hammam Traitement de l’eau (Antitartre, adoucisseur, filtration) Assainissement Bétons cirés Bétons décoratifs intérieurs Chape fluide Chapes Construction de murs Dalles béton Démolition avec transports de gravats Empierrement Fosse septique (installation ou remplacement) Goudronnage Petite maçonnerie Terrassement Voiries / Réseaux externes Cloisons Cloisons amovibles Faux plafond Isolation des combles aménageables Isolation des combles non aménageables Isolation écologique Isolation phonique Isolation thermique des murs intérieurs Plaque de plâtre Plâtre traditionnel Carrelage Enduit Faïence murale Papier peint Parquet Peinture Peinture décorative Plafond tendu Rénovation de parquet Sol souple (vinyle, lino, dalles PVC, etc…) Enduit de façade Habillage de façade Isolation par l’extérieur Nettoyage de façade Peinture de façade Ravalement de façade Chaudière électrique Chaudière Fioul Chaudière gaz Chauffage électrique à chaleur douce Chauffage électrique à inertie Chauffe-eau thermodynamique Cheminée Climatisation Climatisation réversible Entretien Chaudière / Chauffe-eau Entretien climatisation Entretien Pompe à Chaleur Insert de cheminée Installation de chaudière Installation de chauffe-eau Plancher chauffant eau chaude /réversible Plancher chauffant électrique Poêle à bois Poêle à Granulés Radiateur Électrique VMC Abattage d’arbre Abri de jardin Allée de jardin Bétons décoratifs extérieurs Carrelage extérieur Clôture Dallage extérieur Élagage et taille Entretien espaces verts Pavé autobloquant Paysagiste Pergola Terrasse en béton / Chape Terrasse en bois Alarme Alarme de piscine Sécurité incendie Télésurveillance Vidéosurveillance Abri de piscine Couverture de piscine automatique Piscine à armatures métalliques Piscine en dur Piscine en kit Piscine hors sol Piscine polyester Plage de piscine Pompe à chaleur pour piscine Pool-house Spa Diagnostic Immobilier Amiante DPE (diagnostic de performances énergétiques) Humidité Loi Carrez Parasites Plomb Aérothermie Chaudière Bois Chauffage solaire Chauffe-eau solaire Eolienne Géothermie Panneaux photovoltaïques Pompe à chaleur air-air Pompe à chaleur air-eau Pompe à chaleur eau-eau Récupération d’eaux pluviales Cuisine clé en main Architecte Architecte d’intérieur / Décorateur Economiste de la construction Métreur / Dessinateur Coordinateur de travaux Rénovation d’appartement / de maison Entreprise générale / TCE Gros Œuvre (Extension maison, construction garage, etc…) Second oeuvre Construction de Maison Individuelle Maison ossature bois Monte-Escalier – Rampes d’accès Aménagement spécifique handicapés

Pose – Remplacement Réparation – Entretien

Propriétaire Locataire Propriétaire louant son bien Autre
Maison Appartement Locaux professionnels Autre
Immédiat Sous un mois Inférieur à 3 mois De 3 à 6 mois Plus de 6 mois

Je valide obtenez 5 devis et trouvez un artisan
Partager cet article sur

Google Facebook Twitter
Travaux Bricolage sur Twitter Mes Tweets
L’article n’a pas été envoyé – Vérifiez vos adresses e-mail !
La vérification e-mail a échoué, veuillez réessayer
Impossible de partager les articles de votre blog par e-mail.
Quel est leprix d’une isolation phonique? Comment isoler acoustiquement un mur ou un plafond ? Quels sont les matériaux isolants phoniques disponibles pour isoler acoustiquement une pièce ? Travaux Bricolage vous présente un article détaillé pour comprendrecomment isoler phoniquement une pièceet vous donne tous les détails sur leprix d’une isolation phonique .
Des voisins bruyants, une rue passante, besoin de silence ? Si les nuisances sonores sont pour vous un facteur important de stress, des solutions existent pour isoler phoniquement vos murs et vos plafonds. L’isolation phonique (ou isolation acoustique) vous permettra de retrouver un calme et une sérénité bien méritée.
Les travaux d’isolation acoustique se concentreront sur les 3 parties distincts de la pièce concernée : les murs, le plafond et le plancher. Selon la source des nuisances sonores, il faudra intervenir sur la ou les parties de la pièce concernée.
Les bruits aériens qui passent sous les portes (télévision, conversations…), les bruits d’impact ou solidiens (chutes d’objet, talons, métro…) et les bruits d’équipement (chaudière, ventilation…) sont les ennemis de votre sérénité lorsque vous êtes tranquillement installé chez vous. L’isolation phonique a pour but de limiter la propagation de ces bruits dans votre maison.
Un mur est généralement isolé à l’aide de la pose d’une cloison. On distinguent 3 principaux pose de cloison pour une isolation phonique :
La pose de cloison type BA 13 avec un isolant acoustique posé entre les cloisons est une des meilleures façon d’isolation acoustiquement un mur
Pour isoler phoniquement un mur ou une cloison, vous avez le choix entre des matériaux minéraux, naturels ou synthétiques.
Les plus couramment utilisés sont les suivants :
Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur les différents matériaux d’isolation acoustique et sur l’ isolation d’un mur .
Pour atténuer les bruits provenant de l’étage ou de l’extérieur et garantir ainsi un confort acoustique optimal, l’isolation phonique du plafond est essentielle.
La pose d’une moquette ou d’une sous-couche résiliente sous un parquet flottant à l’étage peut réduire les nuisances sonores. Mais si vous habitez en appartement, il est difficile d’imposer ces travaux à votre voisin du dessus.
La solution consiste alors à intervenir sur votre plafond en créant un faux plafond acoustique et en y installant l’isolant phonique sous la forme suivante :
Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur leprix d’un faux plafond.
Comme pour une isolation phonique murale, l’isolation phonique d’un plafond va consister dans certains cas à mettre en place un cloison et de placer un matériau d’isolation acoustique entre le plancher et le faux plafond suspendu.
Une alternative à la pose de cloison consiste à choisir de poser un faux plafond tendu. L’isolation phonique se fera alors par l’espace créée entre la surface du plancher et la toile de PVC. Les plafonds tendus ont des caractéristiques isolantes plus qu’efficaces. Vous retrouverez dans l’article suivant plus d’informations sur leprix d’un plafond tendu .
Pour isoler phoniquement les plafonds, vous avez le choix entre plusieurs matériaux :
Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur les différents matériaux d’isolation acoustique et sur l’ isolation d’un plafond .
Le coût d’une isolation phonique peut varier du simple au quadruple selon le type de matériau isolant que vous choisirez.
Le coût d’une isolation phonique pour murs intérieurs et cloisons dépend du matériau utilisé :
* Prix pour une épaisseur de 100 mm.
La fourchette de prix des isolants acoustiques pour plafond est la suivante :
A noter : lorsque vous vous apprêter à effectuer une isolation phonique murale ou du plafond, profitez en pour penser également à renforcer l’isolation thermique. Vous pourriez ainsi faire d’un pierre deux coups et gagner à la fois en isolation phonique et isolation thermique. Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur leprix d’une isolation de plafond .
Avant de vous attaquer auxtravaux d’isolation acoustiqued’une ou plusieurs pièces, une des meilleures choses à faire et de contacter un diagnostiqueur phonique professionnel. En effet le bruit doit être identifié au mieux pour choisir la solution d’isolation phonique la mieux adaptée pour répondre à vos besoins.
Pour limiter les nuisances sonores, vous pouvez procéder à l’isolation phonique de vos murs et de vos plafonds vous-même. Toutefois, le recours préalable à un acousticien professionnel vous assurera d’un diagnostic phonique sûr et vous apportera une garantie de résultat.
Une fois les différents sources de nuisances identifiées avec précision et quantifiées, le diagnostiqueur pourra vous présenter un diagnostic complet et vous recommander les solutions et matériaux d’isolation acoustique idéales pour lutter contre ces nuisances sonores.
L’évaluation acoustique d’un logement s’opère sur devis. La première visite d’expertise phonique et l’établissement du devis sont en principe gratuits.
A l’issue de l’étude acoustique, l’ isolation phoniquepeut être mise en place selon les recommandations de l’acousticien qui a effectué le diagnostic afin d’apporter une diminution sensible des nuisances sonores.
Leprix d’un diagnostic acoustiquede base est estimé entre 100 et 150 euros. Mais les prix peuvent être largement supérieur selon les services proposés et peuvent aller jusqu’à 2000 euros pour des études très poussées (généralement pour des cas professionnel bien précis).
Le diagnostiqueur pourra vous vous orienter vers des artisans partenaires qui pourront réaliser vos travaux d’isolation.
La réalisation d’un diagnostic acoustique est utile si vous souhaitez réaliser vos travaux d’isolation phonique par vous-même. Si par contre vous souhaitez faire appel à un professionnel pour l’isolation phonique d’une pièce, vous pouvez éviter de passer par la case diagnostic ou plutôt demander à l’artisan d’établir son propre diagnostic avant de vous proposer un projet d’isolation phonique. A vois si celui-ci vous facturera ou non la réalisation du diagnostic dans le total duprix d’une isolation phonique(si vous passez ensuite par lui pour la réalisation des travaux, il pourrait bien vous en faire cadeau).
Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur leprix d’un diagnostic acoustique .
France Devis est enregistré auprès des services de la CNIL sous le n° 1982646. En application de la loi Informatique et Liberté, vous disposez à tout moment d’un droit d’accès et de mofication sur les données personnelles vous concernant.
Le calcul du coût des travaux d’isolation phonique se fait à partir du métré des murs, des cloisons séparatives et des plafonds à isoler.
Dans le cadre d’une construction neuve, on estime le coût de l’isolation entre 2 et 4 % de la facture totale.
Pour isoler des murs intérieurs, le tarif se situe aux alentours de 20 à 40 euros le m2.  Pour leprix d’une isolation phoniquede combles perdus comptez entre 12 et 14 euros le m2. Celui de combles habitables est compris entre 40 à 50 euros le m2. Pour un plancher sous dalle, il faut compter 12 euros le m2.
De plus en plus de personnes se plaignent de l’agression causée par le bruit dans leur environnement, notamment dans le milieu citadin, et font de ces nuisances une fatalité. Pourtant, dessolutions d’isolation phoniqueen rénovation existent et permettent une amélioration du confort sonore. L’isolation phonique des murs et des plafonds est la réponse pour une meilleure qualité de vie le jour et un meilleur confort de sommeil la nuit. Enfin sachez que réaliser un projet d’isolation acoustique, c’est également la bonne occasion de revoir votre isolation thermique selon les solutions pour lesquelles vous aurez opté.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*
Prévenez-moi de tous les nouveaux commentaires par e-mail.
Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par email.
Travaux & Bricolage est un guide enrénovation et devis travaux . Apprenez comment bricoler et faire vos travaux.
Nos experts en bâtiment vous informent pour réussir vos projets de travaux de rénovation maison, maçonnerie, électricité, plomberie, toiture … Découvrez le prix des travaux rénovation !
TravauxBricolage.fr est un site dédié aux travaux de la maison et aux passionnés du bricolage. Vous avez envie de faire des travaux ? Vous voulez rénover votre habitat ? Toutes les astuces bricolage et travaux sont sur Travaux Bricolage !
Publication régulière d’articles sur les travaux de la maison : rénovation, aménagement de l’habitat et entretien.