machine a crepir manuelle

La réalisation d’un enduit de finition sur façade n’est pas nécessairement réservée aux professionnels. La tyrolienne, sous réserve d’un peu de pratique dans la manipulation et d’une bonne préparation du support, permet de réussir un beau crépi mural décoratif.
La tyrolienne (ou crépinette) est une petite machine manuelle et légère, de conception très simple. Des peignes métalliques et flexibles actionnés par une manivelle se chargent d’enduit, puis le projettent par la gueule lorsqu’elles tapent sur l’arrêtoir. Un petit levier (index) permet de régler la quantité de matière projetée à chaque tour.
Suivez le mode d’emploi pour bien crépir à la tyrolienne.
Attention : Un enduit tyrolien est un enduit décoratif qui n’excède pas 3 mm d’épaisseur. Pour cette raison, il ne peut en aucun cas offrir une protection contre les intempéries et combler la moindre irrégularité. En conséquence, il faut utiliser un enduit adapté (existe tout prêt) et partir d’un support très lisse et soigné.

1 Nettoyez le support

Si votre support ne présente pas une surface bien lisse et régulière, procédez à un ragréage mural, qui sera fonction de la nature du mur et de son exposition.
Si votre support est sale ou présente des mousses, brossez-le ou même pulvérisez un mélange d’eau de javel. Rincez ensuite abondamment.
2 Préparez l’enduit

Suivez scrupuleusement les consignes et dosages indiqués par le fabricant.
Utilisez auge et truelle (une bétonnière sera préférable pour de gros volumes, ce matériel se loue très facilement).
Versez dans l’auge la quantité d’eau préconisée.
Incorporez l’enduit dans l’eau en le saupoudrant avec la truelle.
Laissez-le décanter, puis mélangez pour rendre homogène le mélange.
L’enduit doit être de consistance liquide. Pour le vérifier, il doit simplement napper la truelle, mais ne doit pas s’y accrocher.
3 Réalisez un essai

Chargez la tyrolienne à l’aide d’un récipient (fond de bouteille en plastique), mais sans la remplir.
Dégagez l’index et amorcez en donnant quelques tours de manivelle, pour que l’enduit se répande et que les peignes se chargent.
Procédez à un essai sur une planche ou un carton.
Replacez l’index et jouez sur le réglage jusqu’à obtenir la granulométrie recherchée.
4 Projetez l’enduit

Suivez les consignes suivantes pour que la couche soit régulière et homogène :
Déplacez le plus régulièrement possible l’appareil, à une distance d’environ 50 cm du mur.
Tournez la manivelle à vitesse régulière (environ 1 tour/seconde), trouvez un rythme tranquille.
Déterminez grossièrement une surface par charge, cela vous aidera dans votre progression.
Le chargement de la tyrolienne revient très vite, il est conseillé de mettre en poste une personne qui prépare et charge l’enduit, et une autre qui manie l’appareil.
Projetez la 1re couche
Projetez une première couche en orientant la tyrolienne face au mur.
À l’issue de ce passage, vous obtenez un mouchetis léger.
Passez la 2e couche
Faites un second passage :
Orientez la tyrolienne à 45° par rapport au mur.
Déplacez-vous horizontalement vers la droite puis ensuite vers la gauche : les gouttelettes projetées iront s’accrocher sur les pointes, leur donnant plus de volume.
À la fin de l’opération, lavez l’appareil à l’eau.
5 Effectuez la finition

Brut, l’enduit tyrolien présente un aspect granuleux. Si vous souhaitez un aspect écrasé, plus rustique et moins agressif au toucher, vous pouvez le talocher.
Pour cela, lissez l’enduit avec une taloche en plastique ou en inox.
Tentez de conserver toujours le même mouvement.
Procédez du bas vers le haut.