poids terre

If you are a human and are seeing this field, please leave it blank.

Les champs avec un * sont obligatoires.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.En savoir plus . X
Recevez des devis comparatifsde pros pour tous vos travaux
www.123devis.com
Vous êtes un pro du BTP ? Inscrivez-vous pour recevoir les chantiers près de chez vous.
www.marchesprives.com
Opportunités de chantiers à saisir !
Votre demande a bien été enregistrée. Un conseiller vous contactera dans les plus brefs délais.

Faire face aux malfaçons après des travaux doit se dérouler en plusieurs étapes : émettre des réserves à la réception, faire jouer…
Aménager une cuisine aussi belle que pratique, est-ce possible ? La réponse est 10 fois oui avec ces modèles tendances et fonctionnels,…
Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !
Choisissez vos domaines et zones d’interventions.
Recevez chaque jour des demandes de devis correspondant à votre activité.
Copyright© Travaux.com – 2017 – Tous droits réservés.
Connectez-vous ou inscrivez-vous avec votre compte Facebook

Accueil Forum
   
Retour
   
Rechercher
   
Ajouter un message

Accueil Forum
 
Retour
 
Rechercher
 
Ajouter un message
 
Crédits

poids terre

types d’énigmes

Logique: énigmes à résoudre
en usant de logique
Devinettes: tout est dans le
titre
Les classiques: les grands classiques de l’énigme
Lettres: des énigmes jouant
avec les mots
Créativité
: énigmes qui requièrent de la créativité
Lois naturelles: des pièges
sur notre vision des lois physiques du monde
Règles implicites
: on se trompe car on imagine des règles non dites dans
l’énoncé
Stéréotypes
: énigmes qui se fondent sur nos stéréotypes mentaux
Junior: des énigmes destinées aux jeunes & enfants

accueil
parcourir

participer
contact

On a évalué le poids initial de la Terre à 6 trillions de tonnes. De combien ce poids augmentera-t-il si on construit un mur avec 2 millions de tonnes de béton et 2 millions de tonnes de pierres ?
3 fourmis marchent à la queue leuleu dans la forêt. La première dit : « devant moi y a personne, et derrière moi y a une fourmi ». La deuxième dit : « devant moi y a une fourmi, et derrière moi y a une fourmi ». la troisième dit : devant moi y a une fourmi, et derrière moi y a une fourmi » !!! Pourquoi?
Philippe l’avait annoncé : « Le mercredi 2 février 2000 se produira un événement mondial qui n’était pas arrivé depuis plus de 1000 ans, le 28 août 888″.

Pouvez-vous dire de quoi il s’agit ?
Un homme fait une cigarette entière avec 3 mégots, combien fait-il de cigarettes avec 9 mégots ?
Élisabeth et Florence sont dans un salon. Dans le salon, il y a : 1 table, 1 fauteuil, 1 télévision, 2 meubles, 10 crayons et 1 tapis. Élisabeth doit couper son orange.
Que va prendre Élisabeth pour couper son orange ?
Un bûcheron a un gros cube de bois à débiter en petits cubes avec sa tronçonneuse. Il n’a droit qu’à 15 coups de tronçonneuse, et veut le plus de cubes possible. Combien obtiendra-t-il de petits cubes à la fin ?
Vous avez deux anneaux, une bougie et un cube en acier.

Comment pouvez-vous faire tenir les deux anneaux ensemble ? Attention, les anneaux sont lourds, il faut bien que ça tienne.
Un père, une mère et leur fils sont sur un pont. Le père dit:
– Si je tombe, fils, tu hériteras de ma fortune mais à toi femme, je ne donnerai rien, même si je t’aime beaucoup et que sans toi je ne suis rien.
Le femme répondit :
– Ah bon ? Moi, si je tombe de ce pont, je lèguerai mes biens à mon doux époux et non à mon fils.
Le fils (qui ne pense qu’à l’argent) décide alors d’assassiner un de ses parents, mais veut avoir le plus d’argent possible. Qui va-t-il pousser du pont ?
Quel est l’intrus ?

Admiration
Exclamation
Fabrication
Habitation
Imitation
Limitation
Manipulation
Navigation
Punition
Transformation
Volatilisation
Watson : Allons boire un verre. Il fait tellement chaud !
Sherlock Holmes : C’est vrai, il n’y a pas de vent !
Un éboueur : Oh, non !
Sherlock Holmes : Qu’y a-t-il ?
L’éboueur : On m’a sali tout mon travail pendant que je prenais une cigarette. Ces trois hommes ont pu le voir.
Sherlock Holmes : Questionnons-les.
Le 1er homme : Je n’ai rien vu, je jouais au Frisbee.
Le 2ème homme : Je n’ai rien vu, je jouais au cerf-volant.
Le 3ème homme : Je n’ai rien vu, je lisais ce livre.
Sherlock Holmes : Un d’eux ment !

Qui est le coupable ?
petit écureuil et gros écureuil sont sur un tronc d’arbre et regardent la forêt. petit écureuil est le fils de gros écureuil mais gros écureuil n’est pas sont père. qui est gros écureuil?

poids terre

Participer

Ajouter une vidéo

Ajouter une image

Ajouter une page

Activité du wiki

Bienvenue à Wikiréponses. Qu’est-ce que vous voulez savoir?
Interférence d’un bloqueur de publicité détectée !

Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L’expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente
Wikia n’est pas accessible si vous avez fait d’autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.
Sur le réseau Fandom
Wiki au hasard

Vue d’ensemble

À propos

Emplois

Presse

Contact

Wikia.org

Conditions d’utilisation

Politique de confidentialité

Plan du site global

Plan du site local

Communauté

Centre des communautés

Support

Score WAM

Aide

Vous ne trouvez pas la communauté que vous recherchez ? Commencez quelque chose de grand en créant la vôtre.

Créer un wiki

Applications communautaires
Emportez vos fandoms favoris partout avec vous.

Publicité

Kit de presse

Wikiréponses est une communauté de Fandom appartenant à la catégorie Mode de vie. Contenu disponible sous licenceCC-BY-SA .
Lamassede la Terre, ce qui est différent de sonpoids , est d’environ 6 000 000 000 000 000 000 000 000 kg, soit 6 millequadrillionsde kilogrammes.
C’est en 1774 qu’une première estimation de la masse de la Terre fut réalisée par l’astronome britanniqueNevil Maskelyne , assisté par le géologue écossaisJames Huttonet le physicien britanniqueSir Henry Cavendish , au mont Schiehallion en Écosse. Ils se basèrent sur les travaux effectués parIsaac Newtonqui suggérait de déterminer la masse de la Terre d’après les forces d’attraction des montagnes. Cette première estimation évaluait la masse volumique moyenne de la Terre à ≅ 4,5 g/cm³, soit 4,5.10 3kg/m³. On considère aujourd’hui qu’elle est de 5,515.10 3kg/m³.
De nos jours, la masse d’une planète se mesure grâce à la vitesse de rotation de ses satellites, à partir de latroisième loi de Kepleret la loi de gravitation universelle élaborée par Isaac Newton. Lorsqu’une planète ne possède pas de satellite, sa masse est estimée à partir de sa composition chimique ou en analysant les petites variations de trajectoires que les planètes exercent entre elles.

poids terre
Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
Cet article concerne la mesure de la masse de notre planète. Pour l’unité de masse, voirMasse terrestre (unité) .
Pour les articles homonymes, voirMasse (homonymie)etTerre (homonymie) .

↑ La température élevée a pour conséquence qu’unefraction importante des moléculesont une vitesse supérieure à lavitesse de libération , et échappent donc à l’attraction terrestre.
↑ Historiquement, il s’agissait de laLune , unique satellite naturel de la Terre. Comme la trajectoire de son mouvement orbital autour de la Terre est loin de représenter une ellipse képlérienne toute simple et que la masse de la Lune n’est pas négligeable vis-à-vis de celle de la Terre (elle en représente environ 1/81), il n’est guère possible d’en déduire la valeur deGMavec une grande précision. Les choses ont grandement changé avec l’apparition des satellites artificiels en 1957.
↑ Une toise vaut 864 lignes et correspond à 1,949 m. Un mètre vaut donc environ 443,3 lignes, et une ligne vaut ainsi 2,256 mm.
↑ c’est-à-dire même en l’absence de friction,
↑ La densité du plomb est 11,34 fois celle de l’eau.

↑a ,b ,cetd ( en ) « Selected Astronomical Constants » , dansUnited States Naval ObservatoryetHer Majesty’s Nautical Office ,The Astronomical Almanacfor the Year 2014 ,WashingtonetTaunton ,United States Government Printing OfficeetThe United Kingdom Hydrographic Office ,2013 ( ISBN   978-0-7077-41420 ,ISSN   0737-6421 ,OCLC   828247027 ) ,p.  K6-K7
↑ ( en ) «  Sun: Facts & Figures  »
↑ ( en ) «  Jupiter: Facts & Figures  »
↑ ( en ) «  Earth’s Moon: Facts & Figures  »
↑ ( en )Kevin E.Trenberthet LesleySmith ,«  The Mass of the Atmosphere: A Constraint on Global Analysis  » ,Journal of Climate ,vol.  18,n o  6,‎15 mars 2005 ,p.  864-875( DOI   10.1175/JCLI-3299.1 ,lire en ligne [PDF] )
↑ ( en )ChristophLeinertetEberhardGrün ,« Interplanetary dust » , dans Rainer Schwenn et Eckart Marsch (éd.),Physics of the Inner Heliosphere ,t.  I :Large-Scale Phenomena , Berlin, Springer,coll.  « Physics and Chemistry in Space » ( n o  20),1990 ( ISBN   978-3-642-75361-9 ,OCLC   851828612 ) ,p.  207-275 .
↑ ( en )Stephan J.Kortenkampet Stanley F.Dermott ,«  Accretion of interplanetary dust particle by the Earth  » ,Icarus ,vol.  135,n o  2,‎octobre 1998 ,p.  469-495( DOI   10.1006/icar.1998.5994 ,Bibcode   1998Icar..135..469K ) .
↑ Cornelisde Jager , «  Les étoiles les plus lumineuses  »,La Vie des sciences ,vol.  7,n o  1,‎1990 ,p.  1-12( lire en ligne [PDF] ) .

Outils personnels

Non connecté Discussion Contributions Créer un compte Se connecter
Espaces de noms

Article
Discussion

Affichages

Lire
Modifier
Modifier le code
Historique

Lamassede laTerreest déterminée aujourd’hui en divisant laconstante géocentrique GMpar laconstante de gravitation G . Sa valeur est estimée à5,972 2×10 24   kg . La précision de cette valeur est limitée par celle deG , le produitGMpouvant être déduit des mesures degéodésie spatialeavec uneprécisionbien supérieure.
La masse terrestre est couramment notéeM ⊕ouM T ,notationcomposée de lalettre M majusculede l’ alphabet latin ,initialede « masse », suivie, enindice , de⊕ ,symbole astronomiquede la Terre, ou de la lettreT , initiale de « Terre ».
Dans la littérature scientifique anglo-saxonne, elle est couramment notéeM Eou simplementE [ 1 ] .
Cette définition est, de prime abord,tautologiquepuisque la constante géocentrique de la gravitation est égale auproduitde la constante (universelle) de la gravitation par la masse terrestre. Elle s’avère utile car la constante géocentrique de la gravitation est connue avec davantage de précision que ce produit.
La masse terrestre a, par définition, ladimensiond’une masse :
Dans leSystème international d’unités , elle s’exprime donc enkilogrammes(kg) [ 1 ] . Dans lesystème CGS , elle s’exprime engrammes(g). Dans lesystème astronomique d’unités , elle s’exprime enmasses solaires( M ⊙ouM S , voire simplementS ).
La masse terrestre est estimée à [ 1 ]  :
La masse de la Terre comprend celle de sonatmosphèrequi est estimée à5,1480×10 18  kgavec une variation annuelle, due à lavapeur d’eau , de 1,2 à1,5×10 15  kgen fonction de l’utilisation des données sur la pression de surface et la vapeur d’eau. La masse moyenne de la vapeur d’eau est estimée à1,27×10 16  kget celle de l’air sec à environ5,1352×10 18  kg [ 5 ] . L’atmosphère ne représentant donc qu’un millionième de la masse de notre planète, elle est bien inférieure à l’incertitude sur la masse totale de la planète et sa prise en compte ou non n’a donc aucune incidence sur les calculs.
La masse de la Terre varie continuellement :
Dans les deux cas, ces variations sont extrêmement faibles en comparaison de la masse totale de la Terre et cette dernière peut donc être considérée comme constante même à l’échelle de plusieurs millions d’années par rapport à aujourd’hui.
Bien que la masse solaire soit l’unité de masse du système astronomique d’unités, la masse terrestre est couramment utilisée, en astronomie, comme une unité de masse quand il s’agit d’exprimer la masse de corps de masse planétaire, en particulier d’uneplanète telluriqueduSystème solaire—Mercure ,VénusetMars— ou d’uneexoplanètetellurique.
Cette section et les suivantes décrivent comment on est arrivé à déterminer de manière de plus en plus précise la masse de la Terre, à partir des premières idées formulées parIsaac Newtonà la fin duXVII e  siècle jusqu’à l’époque contemporaine. Une grande partie de l’historique de cette détermination concerne l’histoire de la géodésie et se trouve intimement liée à la détermination de lafigure de la Terre , l’autre partie appartenant à l’histoire de la physique et la série d’expériences ayant eu pour but de déterminer laconstante de gravitation , initiée tout à la fin duXVIII e  siècle parHenry Cavendish .
En effet, on peuta priorienvisager deux types de mesures pour déterminer le produitGM . D’une part, la troisième loi de Kepler appliquée au mouvement d’un satellite [ b ](masseM s ) autour de la Terre (masseM ) s’écrit  :
IciGdésigne la constante d’attraction universelle,aest le demi-grand axe de l’ellipse de Kepler, etτest la période de révolution orbitale. Lorsque la masse du satellite est négligeable ( M s≪M ), on obtientGM≅ 4π 2 a 3 / τ 2 . Bien sûr, afin d’obtenir une valeur plus précise du produitG( M + M s ), on doit apporter des corrections (calculables) pour tenir compte d’effets perturbateurs. Il n’en demeure pas moins que des mesures astronomiques deaetτ , et éventuellement une mesure indépendante deGM s , permettent de déterminer avec précision le produitGM . Ce dernier est souvent appeléconstante de gravitation géocentrique , ou simplementconstante géocentrique .
D’autre part, on peut aussi déterminer cette constanteGMau moyen de mesures pendulaires. En simplifiant un peu, quitte à apporter des corrections lors d’une détermination précise, on néglige la force centrifuge et on suppose la Terre sphérique. L’intensité de l’accélération gravifique à la surface terrestre vaut alorsg = GM/R 2 , oùRest le rayon moyen de la Terre. Pour un pendule simple de longueurl , cette accélération produit une période d’oscillationT= 2π√( l/g ). Par conséquent, une connaissance de la longueurlet une mesure de la périodeTpermet de déterminer le produitGMau moyen de la formule :
Le concept de pendulesimpleest une abstraction mathématique. En réalité, on utilise toujours un pendulecomposé . Ce dernier se compose d’un corps massique de forme géométrique en principe arbitraire, mais en fait soigneusement étudiée, oscillant autour d’un axe horizontal en un point fixe. La période d’oscillation d’un tel pendule est fournie parT= 2π√[ I /( mgd )], oùIest le moment d’inertie du corps de masseMpar rapport à l’axe de balancement etdla distance de cet axe au barycentre. On définit la longueur synchroneldu pendule composé comme la longueur du pendule simple ayant la même période, soitl=I /( md ) pourl>d .
Dans leurs expériences pendulaires, des observateurs comme Richer, Bouguer, Maupertuis et d’autres avaient l’habitude d’employer la demi-périodeT 1/2plutôt que la périodeT . Un « pendule battant la seconde » était un pendule pour lequel il s’écoulait une seconde de temps entre deux passages successifs de la masse à sa position la plus basse. Avecg= 9,81 m/s 2 , la longueur d’un pendule battant la seconde est doncl 1s=g / π 2≅ 0,994 m (soit 440,6 lignes) [ c ] . Du temps de Huyghens et Richer, on n’avait sans doute pas prévu l’utilisation du pendule comme balance, mais vers cette époque l’horloge à balancier, autrement ditlapendule, commençait à être employée comme garde-temps par les astronomes. C’est dans cet ordre d’idées qu’il faut comprendre l’observation de Richer en1672 , à savoir qu’un(e) pendule battant exactement la seconde à Paris (à 49° de latitude Nord) retardait environ deux minutes et demie par jour à Cayenne (à 5° de latitude Nord). La période du pendule était donc plus longue qu’une seconde à Cayenne. Pour la ramener à une seconde à Cayenne, Richer devaitraccourcirla longueur du pendule de plus d’une ligne, de manière à maintenir le même rapportl / gqu’à Paris. Comme Varin et Des Hayes constatèrent des déviations similaires un peu plus tard à Gorée (15°N), l’idée avait germé à l’Académie royale des sciences de Paris, peu avant la parution desPrincipiade Newton, qu’un corps pèserait moins à l’équateur qu’aux pôles. Il est implicite dans cette conjecture que le pendule peut servir non seulement commegarde-temps , mais aussi comme instrument permettant despesées . On raconte que Newton aurait accidentellement entendu parler en1682de la découverte de Richer lors d’une réunion de la Société Royale de Londres. Il calcula les poids relatifs, selon sa théorie non encore publiée, d’un même corps à Paris, Gorée et Cayenne et obtint un bon accord avec les résultats des mesures pendulaires, confirmant ainsi simultanément la théorie de l’aplatissement et la théorie de la gravitation.
Plus tard,Isaac Newtonsuggéra deux méthodes différentes pour déterminer séparément soitG , soitM . Ces procédés, qui allaient être appliqués tous les deux au cours des décennies et siècles à venir, consistaient (1) soit à mesurer au laboratoire l’attraction entre deux corps de masses connues et séparés l’un de l’autre d’une distance connue, dans le but de déterminerG , (2) soit de mesurer la déviation du fil à plomb près d’une montagne de masse calculableM ‘ pour estimer le rapportM / M ‘, et par conséquent la masseMde la Terre.
Les premières tentatives pour déterminer la masse de la Terre par la méthode (2) sont celles de Bouguer, lors de l’ expédition au Pérou(1735-1744) . La première expérience pour mesurer au laboratoireG , et doncM , ne fut tentée et réussie qu’une soixantaine d’années plus tard. C’est la célèbre expérience de Henry Cavendish datant de1798 .
Le fait qu’une détermination directe de la constante gravitationnelleGne fut tentée que bien après la mort de Newton résulte sans doute d’une sous-estimation malencontreuse des possibilités pratiques de réaliser une telle expérience. En effet, Newton considéra l’attraction entre deux sphères (chacune possédant une densité égale à celle de la densité moyenne de la Terre et un diamètre de 1 pied) et écrivit que« si elles étaient distantes l’une de l’autre ne fût-ce que de 1/4 de pouce, elles ne se rejoindraient pas sous l’action de leur attraction mutuelle, même dans des espaces dépourvus de résistance [ d ]en un temps plus court qu’un mois… À vrai dire, même des montagnes entières ne seront pas suffisantes pour produire un quelconque effet perceptible » .
Rappelons que Newton avait établi dans ses « Principia » que l’attraction gravifique à l’extérieur d’une configuration sphérique étendue est la même que celle d’un point concentrant toute la masse qui serait situé au centre de la sphère. En un point intérieur à la sphère, cette proposition reste valable à condition de ne considérer que la masse comprise à l’intérieur de la sphère concentrique passant par le point intérieur en question. Il s’ensuit que les couches sphériques extérieures n’exercent pas d’effet gravifique sur un point intérieur. En vertu de ce théorème, l’intensité de la gravité à la surface de la Terre, supposée sphérique, peut s’écrire :
Ne connaissant niGni la densité moyenneρde la Terre, cette dernière relation fut de peu d’intérêt pratique pour Newton. Toutefois, par un raisonnement heuristique, il était arrivé à la conclusion que la densité moyenne devait être comprise entre 5 et 6 fois celle de l’eau. Voici son raisonnement : Tout ce qui est plus léger doit flotter sur ce qui est plus lourd. En particulier, tout ce qui est plus léger que l’eau devrait flotter à la surface des mers. La densité moyenne de la Terre est donc supérieure à celle de l’eau. Elle doit aussi être supérieure à celle des roches se trouvant à la surface de la Terre, qui sont environ deux fois plus denses que l’eau. Elle doit encore être supérieure à celle des roches qu’on rencontre dans les mines profondes, qui sont en général environ trois à quatre fois, et parfois même cinq fois plus denses que l’eau. Par conséquent, la Terre devrait en moyenne être environ cinq à six fois plus dense que si elle consistait entièrement d’eau. Ayant ainsi une estimation de < ρ >, Newton aurait aisément pu trouver l’ordre de grandeur deG . Il est donc étonnant qu’il se soit si grossièrement trompé sur le temps que mettent deux sphères à entrer en contact sous l’effet de leur attraction mutuelle.
Lors de l’expédition enÉquateur , Bouguer a en fait essayé de déterminer la densité moyenne de la Terre par deux méthodes différentes. Ses observations n’ont pas abouti à des valeurs précises, mais elles ont donné lieu dans les décennies suivantes à des affinements. Ceux-ci ont finalement conduit à des valeurs de < ρ > lesquelles, sans être très précises, ne sont pas loin de la bonne valeur. La première des méthodes employées par Bouguer est celle préconisée par Newton, à savoir mesurer la déviation de la verticale produite par une montagne, la seconde fait intervenir seulement des mesures pendulaires et a été inventée et mise au point par Bouguer lui-même.
En1738 , Bouguer tenta de déterminer la densité moyenne (et donc la masse) de la Terre en effectuant des mesures de la déviation de la verticale provoquée par l’attraction d’une montagne située à proximité de la station d’observation. Pour son expérience, il choisit le volcanChimborazo(6250 m d’altitude, situé à la latitude de 1°25’S), montagne appartenant à laCordillère des Andeset possédant une forme suffisamment régulière pour estimer la position du barycentre. Une première station fut établie sur le versant sud à une altitude de 2400 toises (un peu moins de 4700 mètres) située sur le même méridien que le barycentre approximatif. On y fit des observations méridiennes d’un groupe d’étoiles boréales et d’un groupe d’étoiles australes, respectivement. À la suite de la déflexion du fil à plomb d’une quantité δ due à l’attraction du Chimborazo proche, la hauteur apparente des étoiles du groupe boréal devait être inférieure à la hauteur réelle (c’est-à-dire à la hauteur qu’on observerait à la même latitude et au même moment dans une région dénuée de topographie) de la quantité δ, tandis que la hauteur apparente des étoiles du groupe austral devait être supérieure à la hauteur réelle d’une quantité δ. Or, comme il ne connaissait pas la hauteur réelle des étoiles observées, Bouguer fit établir une seconde station à 174 toises en contrebas et à environ 3500 toises à l’ouest de la première station, pour y effectuer des mesures similaires sur les mêmes étoiles. L’ensemble de ces mesures permettait d’écrire des équations d’observations qu’on pouvait utiliser pour éliminer les hauteurs réelles inconnues. Bouguer calcula que la déviation théorique de la verticale, compte tenu du volume de la montagne, devait se chiffrer àδ th≅ 1’43’’ ρ / ρ , siρest la densité moyenne des roches constituant la montagne. La valeur qu’il mesurait étaitρ mes≅ 8’’. On en déduit un rapportρ / ρplus grand que 12, alors que la vraie valeur en est voisine de 2. Bouguer se rendit évidemment compte que ses déterminations deρ / ρtombaient loin de la réalité, à moins d’accepter l’idée que le Chimborazo ne fût creux. En réalité, les expériences de Bouguer n’étaient que des tentatives infructueuses qui devaient plus tard servir de modèle à d’autres expériences du même type.
De nouvelles mesures de déviation de la verticale allaient être l’œuvre d’une équipe de savants britanniques. En effet, l’astronomeNevil Maskelyne( 1732 – 1811 ) proposa en1772une répétition de l’expérience du Chimborazo, dans des conditions climatiques et sociales moins pénibles. À cette fin, une commission de laRoyal Society of Londonsélectionna le montSchiehallion   (en)(ou mont Schehallien) dans lePerthshireenÉcosse . Cette montagne, dont le sommet s’élève à 1010 m, possède une courte arête orientée est-ouest, et des pentes abruptes au nord et au sud. Elle se prêtait fort bien aux expériences bien que sa masse, et par conséquent son effet sur la direction de la verticale du lieu, fût évidemment beaucoup moindre que celle du Chimborazo. On fit des relevés soignés entre les années1774et1776 , qui conduisaient à établir deux stations sur le même méridien, l’une sur le versant nord, l’autre sur le versant sud. En chacune des stations, Maskelyne effectua quelque 170 déterminations de distances zénithales apparentes de plus de 30 étoiles, et trouva pour les deux stations une différence de hauteur moyenne de 54’’,6. La différence entre cette valeur et la différence de latitude mesurée (42’’,9), soit 11’’,7, fut attribuée à la déviation de la verticale causée par la montagne. Le géologue écossaisJames Hutton( 1726 – 1797 ), l’un des fondateurs de la géologie moderne, ainsi que le physicien britanniqueSir Henry Cavendish( 1731 – 1810 ) participèrent aux calculs, qui donnèrent le résultatρ≅ 1,79ρ . Une première estimation de la densité de la montagne,ρ≅ 2,5 g/cm 3 , fixait la densité moyenne de la Terre àρ≅ 4,5 g/cm 3 . Plus tard, en1821 , le mathématicien écossaisJohn Playfairdétermina avec plus de soin les densités de diverses couches de roches du mont Schiehallion. Il arriva ainsi à amener l’estimation deρdans une fourchette allant de 4,56 à 4,87 g/cm 3 . En1821 , on adopta finalement la valeurρ= 4,95 g/cm 3 . Beaucoup plus tard, en1855 , R.E. James et A.R. Clarke répétèrent l’expérience du mont Schiehallion sur les flancs du « Arthur’s Seat » (Siège d’Arthur), un ancien volcan se trouvant tout près d’ Édimbourg . Ils obtinrent la valeur assez réalisteρ= 5,3 g/cm 3 .
Les expériences au fil à plomb montrèrent qu’il n’est guère possible de déterminer la masse de la Terre à mieux de 10 % près par la méthode de la déflexion de la verticale. La raison en réside surtout dans une certaine compensation des effets d’attraction des montagnes par un mécanisme appelé «  isostasie  ». En répétant en1849l’expérience de Bouguer dans lesPyrénées , Petit se rendait compte que tout se passait comme si les Pyrénées repoussaient un peu le fil à plomb au lieu de l’attirer. En particulier, Petit calcula l’influence de la chaîne des Pyrénées sur la direction du fil à plomb àToulouseet trouva que la valeur observée était très inférieure à la valeur théorique. En fait, on se rendit vite compte que cette constatation s’appliquait de façon quasi-générale et que l’attraction des montagnes était plus petite que les valeurs qu’on calculait en supposant que la matière sous-jacente avait une densité normale. Le mont Schiehallion et l’Arthur’s Seat constituent des exceptions notables, sans doute à cause de leurs étendues limitées qui ne permettent guère la compensation isostatique.
L’histoire de ce concept géodésique important qu’est l’isostasie estexposée avec plus de détailsdans l’article correspondant. Pour le moment, revenons-en à la détermination de la masse de la Terre et à la méthode pendulaire inventée parPierre Bouguerà cet effet.
Considérons l’intensité de la pesanteurg (P) en un point P situé à une distance r du centre de masse de la Terre, ainsi que l’intensité de la pesanteurg (Q) en un autre point Q situé à une distance r’ de ce même centre de masse. Notons parhla différence d’altitude entre Q et P, de sorte queh> 0 si Q est à une altitude plus élevée que P, eth< 0 dans le cas contraire.
Bouguer a montré que pour des mesures effectuées à la surface terrestre, on a sensiblement :
R étant le rayon moyen de la Terre. C'est la célèbreformule de Bouguer . Le deuxième terme, qui commence avec le signe moins, représente la variation de l'intensité de la pesanteur produite par une variation d'altitude, sans tenir compte de la contribution des couches situées entre l'altitude de P et l'altitude de Q. On appelle cet effet lacorrection à l'air libre , ou lacorrection de Faye , pour honorer l'astronomeHervé Faye( 1814 – 1902 ) qui en a fait grand usage. Le troisième terme correspond à l'attraction d'un plateau de densité uniformeρet de dimensions horizontales très grandes (idéalement infinies). Il est censé tenir compte de l'attraction des masses situées entre l'altitude de P et l'altitude de Q lorsqu'on effectue des mesures en Q et qu'on les réduit à l'altitude de P. On l'appelle lacorrection de plateau . Écrite autrement, cette formule de Bouguer devient :

ρ
¯

3
h

ρ

2
R

g
(
Q
)

g
(
P
)

+
4
h

2
R

\displaystyle \bar \rho \simeq \frac 3h\rho '2R\frac g(Q)g(P)+4h-2R

.
On voit ainsi que la densité moyenneρ(et donc la masse) de la Terre s'exprime en fonction de quantités connues ou mesurables, à condition de pouvoir estimer correctementρ . Pierre Bouguer et ses successeurs mesuraient les quantitésg (P) etg (Q) au moyen de pendules. Maintenant, on utilise desgravimètresqui résultent d'une évolution des pendules pour s'adapter de mieux en mieux aux contraintes en précision de lagravimétrieet de lagéodynamique . En particulier, Bouguer et ses collaborateurs ont appliqué la relation précédente pour déterminer la densité moyenne de la Terre enÉquateur , au cours des années1737 – 1740 . À cette fin, ils mesuraient les longueurs respectives d'un pendule battant la seconde en trois endroits d'altitudes fort différentes : (1) sur l'Ile de l'Inca dans la rivière Émeraude, à une altitude comprise entre 30 et 40 toises, située à une distance d'environ 60 kilomètres au sud-ouest deQuito  ; leurs mesures y fournissaient une longueur du pendule de 439,21 lignes ; (2) à Quito-même, à une altitude de 1466 toises et une latitude de 0°,25 S, où la longueur du pendule était de 438,88 lignes ; (3) enfin au sommet du Pichincha, proche de Quito, à une altitude de 2434 toises, où la longueur du pendule était de 438,69 lignes.
Sachant que pour une période fixée, en l'occurrence une seconde, l'intensité locale de la pesanteur est proportionnelle à la longueur du pendule, et en admettant que la situation géographique de Quito corresponde à celle d'un haut-plateau, la relation empirique trouvée par Bouguer futρ≅ 4,5ρ . On sait actuellement que cette valeur 4,5 du rapportρ / ρconduit à une estimation 2 à 3 fois trop grande pour la masse de la Terre. Néanmoins, cette détermination historique prouvait que la Terre n'était pas creuse ou remplie d'eau en son intérieur, comme certains le soutenaient à l'époque.
Beaucoup plus tard, en1821 ,F. Carlinitrouva, au moyen de mesures pendulaires effectuées dans la région de Milan, la valeurρ= 4,39 g/cm 3 . Cette valeur fut portée en1827parEdward Sabineà 4,77 g/cm 3 , puis en1841parC.I. Giulioà 4,95 g/cm 3 .
D'autre part,G.B. Airytenta de déterminerρen mesurant ladifférencede période fournie par un pendule à la surface et au fond d'une mine. Les premiers essais eurent lieu enCornouaillesen1826et1828 . Ils furent des échecs à cause d'un incendie et d'une inondation. Finalement, en1854 , Airy aboutit à la valeur 6,6 g/cm 3lors de mesures faites dans une mine de charbon à Harton dans leSunderland . La méthode employée par Airy présuppose que la Terre possède une stratification sphérique. En outre, Airy admet des valeurs particulières pour la densité en profondeur. Plus tard, en1883 , des expériences effectuées parRobert von Sterneck( 1839 – 1910 ) à différents niveaux dans des mines deSaxeet deBohêmeconduisaient à des valeurs de la densité moyenneρcomprises entre 5,0 et 6,3 g/cm 3 . Celles-ci mettaient en évidence le peu de crédit qu'on pouvait accorder aux hypothèses faites par Airy. En fait, en1855 PrattetAirylui-même avaient suggéré indépendamment qu'il devait exister une compensation des densités en profondeur. C'est ainsi que fut forgé le concept d' isostasiequi limite la possibilité de mesurerρavec précision, tant au moyen d'un fil à plomb que d'un pendule. Malgré ces possibilités réduites d'arriver à une estimation précise de la densité moyenne de la Terre de cette manière,T.C. Mendenhallréalisa en1880une expérience gravimétrique àTokyoet au sommet duFujiyama . Son résultat estρ= 5,77 g/cm 3 .
Nous avons vu que Newton lui-même avait suggéré deux méthodes pour déterminer la masse de la Terre. Nous avons déjà longuement évoqué celle qui consiste à se servir de l'attraction d'une montagne, et nous avons conclu qu'à cause du phénomène d'isostasie, cette méthode ne pouvait guère fournir de résultats précis. L'autre méthode envisagée par Newton consiste à déterminer directement laconstante de gravitation G .
Vers la fin duXVIII e  siècle,John Michellouvrit la voie à une telle mesure directe deGau laboratoire, évitant les incertitudes attachées aux estimations de l'effet de grandes entités géologiques comme celles impliquées dans les expériences de déviations de la verticale provoquées par des montagnes ou dans les mesures de différences de la pesanteur entre le sommet et le fond d'une mine. Michell construisit unebalance de torsionafin de mesurer directement la force d'attractionFs'exerçant entre deux sphères pleines de massesm 1etm 2 . Si d désigne la distance entre les centres de masse respectifs de ces sphères, la loi d'attraction universelle de Newton requiert queF=G m 1 m 2 / d 2 . En mesurantF ,m 1 ,m 2etd , on obtientG . L'appareil de Michell comprenait une barre horizontale AB, de centre C, d'une longueur de 6 pieds, suspendue à un point fixe O au moyen d'un fil vertical OC dont la longueur est de 40 pouces (environ 102 cm). Des sphères de plomb de 2 pouces de diamètre, donc de massem 1valant [ e ] (4π/3) (2 x 2,54/2) 3x 11,34 ≅ 778,4 grammes, étaient suspendues en A et B au moyen de deux fils de fer très courts. Cet équipage était logé dans une étroite armoire en bois. À l'extérieur de cette armoire, Michell avait prévu la possibilité d'amener un système composé de deux grosses boules de plomb de 8 pouces de diamètre, chacune ayant une masse 4 3fois supérieure à une petite sphère, c'est-à-dire près de 50 kilogrammes (exactement 49,8176 kg). Ces deux grosses massesm 2se placent de part et d'autre du plan OAB, à proximité des deux petites massesm 1de manière à ce que dans chaque couple ( m 1 ,m 2 ) les masses s'attirent chacune avec une forceF=Gm 1 m 2 / d 2agissant approximativement dans une direction horizontale, perpendiculairement au plan OAB. Le fil OC est ainsi tordu par un couple horizontal d'un angle ϑ, que l'on peut mesurer par exemple à l'aide d'un système optique. Soitkla raideur en torsion du fil OC. A l'équilibre on a donckϑ= 2 Gm 1 m 2 / d 2 , d'où l'on peut tirerG=kϑd 2 /(2 m 1 m 2 ), à condition de pouvoir mesurer la raideur du fil de torsion. Pour ce faire, on évalue le moment d'inertie de l'équipagem 1 AB m 1 , soitI 1 , par rapport à l'axe OC et on mesure dans une expérience auxiliaire la période d'oscillation de cet équipage autour de OC lorsque le système des grosses boules de massesm 2se trouve éloigné. SiT 1désigne cette période, on ak= 4π 2 I 1 / T 1 2 . Ainsi, la constanteGest caractérisée en termes des quantités mesurablesm 1 ,m 2 ,L ,d ,ϑ ,I 1etT 1 .
John Michell mourut en1793 , avant d'avoir pu se servir de son appareil pour déterminer la constante de gravitation. Celui-ci passa d'abord àW. H. Wollaston , qui n'en fit rien, mais le confia peu de temps après àHenry Cavendish(1731–1810). Celui-ci y apporta quelques améliorations tout en lui conservant pour l'essentiel la configuration imaginée par Michell. Il isola l'appareil des courants d'air qui pouvaient perturber les mesures, et il ajouta un télescope pour observer les déflexions. Sa célèbre détermination deGfut publiée en1798 . En prenant la moyenne des résultats de 29 ensembles de mesures corrigées de divers effets (et en éliminant une erreur arithmétique signalée plus tard par Bailey), la valeur deGdéterminée par Cavendish fournit < ρ > = 5,448 ± 0,033 g/cm 3 .
De nombreuses autres mesures deGont suivi celle effectuée par Cavendish. Citons-en quelques-unes soit pour leur intérêt historique, soit pour leur intérêt tout court. Ainsi,F. Reichfit des déterminations deGavec un appareil fort semblable à celui employé par Cavendish. Convertis en valeurs de la densité moyenne de la Terre, les résultats qu’il obtint sontρ= 5,49 g/cm 3en1837etρ= 5,58 g/cm 3en1852 . D’autre part, F. Bailey obtint en1842la valeurρ= 5,67 g/cm 3 .A. CornuetJ. Bailletrouvèrent en1873des valeurs deρs’échelonnant entre 5,50 et 5,56 g/cm 3 . P. von Jolly utilisa une balance ordinaire de haute précision et mesura la différence de pesanteur entre le sommet et le bas d’une tour de 21 mètres de haut. Il obtint ainsi en1881la valeurρ= 5,69 g/cm 3 . Tout juste un siècle après Cavendish, en1898 ,F. RicharzetKrigar-Menzelobtinrent, de manière analogue à von Jolly, la valeurρ= 5,505 g/cm 3 . Un peu avant, en1892 ,Poyntingutilisa aussi une balance (ordinaire) très sensible et précise, dont chaque plateau était chargée d’une massem 1 , et plaça une massem 2alternativement sous l’un des plateaux, puis sous l’autre, de manière à ce que l’alignement entre les massesm 1etm 2fut parfaitement vertical dans un cas comme dans l’autre. La valeur qu’il obtint estρ= 5,49 g/cm 3 . En1895 ,Charles Vernon Boysmodifia l’instrument initial de Michell-Cavendish en remplaçant le fil de torsion OC, initialement en fer, par un fil de quartz. Cette innovation lui permit d’employer des masses (en or) plus faibles et de réduire ainsi divers effets extérieurs à l’expérience mais la perturbant de manière gênante. Par exemple, la variation de l’inclinaison du plancher lorsqu’on bougeait les masses constituait une telle perturbation, qu’il était difficile de chiffrer exactement. Ses mesures avec l’instrument amélioré fournirentρ= 5,527 g/cm 3 . En1896 ,Braunet Eőtvős Loránd ( Roland Eötvös ) trouvèrent un résultat voisin de celui de Boys. Ils utilisèrent aussi unebalance de torsion , mais conçue par Eőtvős lui-même. À côté de leur emploi pour mesurerG , lesbalances d’Eőtvősallaient tout de suite trouver des applications pratiques (et lucratives) enprospection gravimétrique , art qui était alors à ses débuts. Elles restèrent opérationnelles sur le terrain pendant plusieurs décennies, jusqu’à ce que desgravimètresd’un maniement plus aisé les remplacent. À cause de leur sensibilité extrême, les balances d’Eőtvős n’ont pas perdu leur intérêt, ni pour la physique, ni pour la géodésie. Elles ont notamment permis de vérifier avec une très grande précision, de l’ordre de 10 -9 , l’équivalence des deux types de masse, pesante et inerte. Cette équivalence est un postulat sur lequelAlbert Einsteina fondé lathéorie de la relativité générale .
Les valeurs deGcomptant actuellement parmi les meilleures ont été fournies en1930par l’expérience deP. R. Heyl( ρ= 5,517 g/cm 3 ) et en1942par celle de P. R. Heyl etP. Chrzanowski( ρ= 5,514 g/cm 3 ). Zahradnicek obtint en 1933 la valeurρ= 5,528 g/cm 3qui semble un peu moins précise. À l’aide de critères statistiques appliqués à un ensemble de 25 déterminations deGeffectuées parBoyset parHeyl ,H. Jeffreysdéduisit la valeurG=(6,670 ± 0,004)×10 -11  m 3 ⋅kg –1 ⋅s –2 . Cette valeur a servi de référence en physique et, surtout, en géodésie et en géophysique pendant la majeure partie de la deuxième moitié duXX e  siècle. AvecGM=3,986×10 14  m 3 ⋅s –2 , la valeur deGindiquée par Jeffreys conduit à une masse totaleM=5,977×10 24  kget à une densité moyenneρ= 5,517 g/cm 3 . Des expériences plus récentes ont légèrement changé la valeur deGacceptée pour le moment (à savoirG=6,672 (59 ± 84)×10 –11  m 3 ⋅kg –1 ⋅s –2 , conduisant à la masse de la Terre mentionnée au début de cet article,M=5,9736×10 24  kg ), mais il convient de noter que de nouvelles expériences, certaines fondées sur des méthodes différentes de celles utilisées jusqu’à présent, sont en cours ou en projet dans divers laboratoires à travers le monde. L’incertitude attachée à la masseMde la Terre, et d’ailleurs à n’importe quelle masse cosmique, est proportionnelle à l’incertitude attachée à la valeur deG . À l’heure actuelle, on connaît le produitGMavec une très grande précision grâce aux satellites artificiels et à la géodésie spatiale, mais les valeurs deG , et donc deM , ne sont connues qu’avec une précision relative de l’ordre de 10 −4à 10 −5 .

poids terre

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 15 sur 39
Localisation Tremblay-en-France, Banlieue parisienne
Bonjour
Je sais que la Terre a une masse qui est de, environ, 6 x 10 24kg mais je me pose une question : a-t-elle un poids ?
Je pense qu’elle n’en a pas mais comme je n’en suis pas sûr à 100%, je vous pose la question.
Merci d’avance

—–

127/1000 sur CG-1 motorisé en AD + APN Casio EXILIM EX-Z12
Localisation Courcelles – Belgique
Je sais que la Terre a une masse qui est de, environ, 6 x 10 24kg mais je me pose une question : a-t-elle un poids ?
Je pense qu’elle n’en a pas mais comme je n’en suis pas sûr à 100%,
Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
Le poids est la force qui attire un corps vers l’astre sur lequel il se trouve.
Localisation Courcelles – Belgique
Je voyais plus ça comme la résultante des forces d’attraction gravitationnelle que subit le corps…
Dans ce cas, la Terre aurait bien un poids venant de la Lune et du Soleil (essentiellement)
Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
Sincèrement je me souviens avoir lu dans un magazine que la Terre avait un poids, et que dans ce poids il y avait 12 ou 26 zéros, je ne sais plus, mais je sais qu’il s’agissait de tonnes et que du coup la Terre a un sacré poids…
Après quand tu demandes si la Terre a un poids, tu parles de son poids naturel, ou de son poids en comptant les constructions humaines (bâtiments, etc…)
……
Après quand tu demandes si la Terre a un poids, tu parles de son poids naturel, ou de son poids en comptant les constructions humaines (bâtiments, etc…)
Restons superficiel pour ne pas fâcher
Localisation Tremblay-en-France, Banlieue parisienne
Je me suis dit que peut-être, la Terre avait un poids par rapport au Soleil qui l’attirait.
127/1000 sur CG-1 motorisé en AD + APN Casio EXILIM EX-Z12
Comme je viens de le dire juste au dessus =>
Pas plus que l’ISS n’a de poids terrestre.
L’ISS tourne en orbite autour de la terre comme la terre tourne en orbite autour du soleil.
La notion de poids est donc invalide dans ces cas de figure.
Lorsqu’un objet est en orbite autour d’un autre, son poids esttoujoursnul.
Même si, bien entendu, sa masse, elle, existe et ne varie pas, quelque soit l’attraction gravitationnelle à laquelle elle est soumise.
Le distinguo entre les deux est vraiment très simple a faire.
Si tu pèses 6 kg de plomb sur terre, ça donnera 1kg de plomb si tu pèses la même chose sur la lune.
Mais la masse de plomb n’aura pas changé, ce sera toujours 6 kg (on a pris l’unité de la masse en fonction de l’attraction gravitationnelle terrestre, notre exemple quotidien, bien entendu).
En fait, l’unité de comptage du poids devrait être le N (Newton) et non pas le g (gramme).
Le kg (kilogramme) est l’unité de la masse.
Pour un truc qui pèse 10kg sur terre, on devrait théoriquement dire qu’il a unemassede 10 kg mais qu’ilpèse98 N ( g* =9.81 N/kg). * ceglà est le champ de gravité, a ne pas confondre avec les grammes.
Restons superficiel pour ne pas fâcher
Et quand on lance un objet en l’air, comme il est en chute libre (il serait en orbite si la Terre ne faisait pas obstacle), son poids serait nul.
Voilà qui ne va pas aider les pauvres lycéens auxquels on demande de montrer que le mouvement est une parabole…
(Pour le reste, à partir de « le distinguo », pas de problème, à un détail sans importance près.)
Dernière modification par Amanuensis ; 01/06/2011 à17h35 .

Localisation Nimes Age: 73000 millions de kms autour du soleil !!
Après quand tu demandes si la Terre a un poids, tu parles de son poids naturel, ou de son poids en comptant les constructions humaines (bâtiments, etc…)
Ce fut la goutte d’eaude trop qui mit le feu aux poudres!
Comme je viens de le dire juste au dessus =>
Pas plus que l’ISS n’a de poids terrestre.
L’ISS tourne en orbite autour de la terre comme la terre tourne en orbite autour du soleil.
La notion de poids est donc invalide dans ces cas de figure.
Une attraction gravitationnelle …
Peut être une accélération gravitationnelle.
tout depend de la définition du poids.
pour m part , j’y vois juste une mesure d l’attraction gravitationellle.
Restons superficiel pour ne pas fâcher
Page 1 sur 3 1 2 Dernière Aller à la page:
Par mibriere dans le forum Débats scientifiques
Par Léo0 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
Par thierrybl dans le forum Dépannage
Par Starslighter dans le forum Débats scientifiques
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement08h30 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

poids terre

Le 1er site Construction, Rénovation & Bricolage en Belgique

Dernière édition par un modérateur:12 Janvier 2013
goto, +11 (goto) ,
25 Juillet 2016

goto

27 Juillet 2016

jerome1982, +6 (fafalili) ,
6 Mai 2016

fafalili

7 Mai 2016

courju, +14 (intègre) ,
13 Avril 2016

intègre

14 Avril 2016

Talisker, +7 (A.L.) ,
9 Septembre 2015

A.L.

11 Septembre 2015

AME, +26 (jona1202) ,
4 Septembre 2015

jona1202

8 Septembre 2015

mifrey, +11 (fradeco) ,
15 Août 2015

fradeco

17 Août 2015

mike.dn, +48 (intègre) ,
1 Mars 2011

intègre

13 Mars 2011

Aussi en France !

Vous surfez depuis la France… BricoZone existe aussi en .fr !
BricoZone France .
Le même, mais Bleu Blanc Rouge :)

BricoZone : sur Facebook
Notre Facebook
Twitter
Twitter
BricoZone Youtube
BricoZone YouTube
Pinterest
Pinterest
LinkedIn
LinkedIn

Contact
Conditions d’Utilisation
Aide
Accueil
Haut
RSS

BricoZone : l’information sur la Construction, la Rénovation et le Bricolage en Belqique
Vous pouvez aussi lancer une recherche sur :Conversion terre Tonne

poids terre
Choisissez l’astre :

Terre
Lune
Soleil
Mercure
Vénus
Mars
Jupiter
Saturne
Uranus
Neptune
Pluton

Rentrez votre masse sur la Terre :

kg (utilisez le point pour les nombres décimaux)

Dans le langage de tous les jours personne ne fait la
différence entre le poids et la masse d’un objet. Mais c’est une
erreur car le poids et la masse sont deux grandeurs différentes
qui ne rendent pas compte du même phénomène!
La masse d’un objet mesure simplement la quantité
de matière contenue dans cet objet c’est à dire la masse
des particules qui constituent cet objet ( atomes
ou molécules ) Cette quantité de matière (donc
la masse) sera la même quel que soit l’endroit où se trouve
l’objet dans l’univers.L’unité de masse est le kilogramme (kg)
Masse et poids sont des grandeurs différentes mais
sont quand même reliées l’une à à l’autre par
la relation suivante :
c’est à dire que votre poids sur cet
astre est

fois celui que vous avez sur la Terre
Le poids mesure, lui, la force
d’attraction qu’exerce un astre sur un objet et cette force d’attraction
sera d’autant plus grande que cet astre aura une masse élevée.
Ce qui signifie que le poids d’un objet varie dans l’univers et dépend
de l’astre où il se trouve.
L’unité de poids est le Newton (N)
(C’est Newton le premier qui s’est aperçu que la Terre attirait les
objets vers elle).
Si cet objet se situe à une distance extrêmement grande d’un
astre il ne subira quasiment aucune attraction et son poids sera quasiment
nul. On dit que l’objet est en apesanteur .
Attention à ne
pas confondre avec l’impesanteur qui est l’état dans lequel se trouve
par exemple les astronautes dans leur fusée (en effet ceux-ci ne
sont pas assez éloignés de la Terre pour que l’attraction
soit négligeable !). L’impesanteur correspond à une absence
de sensation de pesanteur, cette sensation étant due au fait que
l’astronaute subit la même attraction que la fusée où
il se trouve.
où g
représente ce que l’on appelle l’accélération
ou l’intensité de la pesanteur qui a une valeur différente
selon l’astre où l’on se trouve.
Exemple: g sur la Terre est environ 6 fois plus
grand que g sur la Lune c’est à dire que la Terre attirera
les objets 6 fois plus vers elle que la Lune et que leur poids sera
6 fois plus grand sur la Terre que sur la Lune (comme peuvent le constater
les héros de Tintin dans « On a marché sur la Lune »)

poids terre

GuruMeditation
Une fine sélection et vulgarisation de l’Actualités des Sciences et des nouvelles Technologies
La Terre perd environ 50 000 tonnes chaque année, alors même qu’elle reçoit 40 000 tonnes de poussières de l’espace qui tombent sur la surface de notre planète au cours de la même période. Alors, pourquoi perdons-nous du poids à ce point ?
Selon le Dr Chris Smith et les calculs du physicien Dave Ansel, de l’université de Cambridge, en dépit de ces 40 000 tonnes de poussière de l’espace qui font partie de notre planète chaque année, la Terre perd 50 000 tonnes de masse.
• Les gains de la Terre sont donc d’environ 40 000 tonnes de poussière chaque année, les restes de la formation du système solaire ,qui sont attirés par notre gravité et qui deviennent la matière de notre planète. Notre planète est faite de tout ce matériel stellaire.
• D’après la NASA, la Terre gagne environ 160 tonnes de matière par an parce que la température de la planète est en hausse : « Si nous ajoutons de l’énergie au système, la masse doit augmenter. » Miracle de lathermodynamique .

Email (ne sera pas publié)(Requis)

poids terre

Chavaipa – L’encyclopédie du savoir insolite
Order viagraviagra for sale online
( 43votes, avec moyenne de :4,65sur 5)
Psychonautil y a 678 jours 20 heures Sans compter les crustacés ! Les petits crabes ?
Psychonautil y a 678 jours 20 heures Et le loup ?
ADELil y a 729 jours 13 heures JE DIRAIS ENVIRON 6 000 000 000 000 000 000 000 DE TONNE
el_gusto1il y a 837 jours 7 heures quelqu’un peut me développer cette molécule ? j’aimerais bien voir à quoi elle ressemble
Barbatrucil y a 1034 jours 16 heures Résultat 437000 réponse de google…
Oui, c’est un  6 avec 24 zéros. C’est très lourd. Comment ont-ils fait pour évaluer le poids (en réalité la masse) approximatifs de la Terre ? Je n’en sais rien, je n’ai pas tout suivi, mais si un matheux veut nous faire la démonstration en commentaire…
Les savoirs insolites qui peuvent également vous intéresser :
bien c’est très facile, G qui est la pesenteur est directement lié à la masse de la terre… donc si G = 9.81 à R= rayon de la terre du centre de l’objet…
enfin dans le genre mais c’est un calcul assez simple mathématiquement…
la pesanteur G n’est valable qu’a la surface de la terre… et encore il y a des endroits où elle est plus faible…
Mathématiquement il faut faire une intégrale du poids (=densité*volume) des couches de 0 à 6400km où évidemment la densité est différente en fonction du rayon…
Pas besoin d’être spécialement matheux, un bon élève de terminal S devrait sans aucun problème y arriver…
Alors voyons voir…
Tout d’abord on a l’expression de la vitesse d’un satellite de la terre donné par la formule : v=sqrt(G*M[terre+satellite]/R).
L’on posera M masse de la terre et du satellite en retenant le fait que M[terre] >> M[satellite].Sachant que la vitesse est une distance divisé par un temps on a :
v=distance/T
v=2*PI*R/T
d’où T=2*PI*R/v
Or comme vu ci dessus v=sqrt(G*M/R)
on a donc :
T=2*PI*R/v T=(2*PI*R)/(sqrt(G*M/R))
T=2*PI*sqrt((R^3)/G*M)
Soit : T² = 4*Pi²*(R^3)/G*M
Donc finalement : T²/(R^3)=4*PI²/G*M (Pour les plus attentionnés on remarquera que cette formule est la troisième loi de Kepler.)
Comme M représente la masse de la terre on peut écrire que :
M = 4*PI²*(R^3)/G*T²
L’on posera G comme constante de gravitation universelle avec
G = 6.67*(10^(-11)) en kg-1.(m^3).s-2
Le rayon de la terre est calculable expérimentalement et est de
R= 6.4*10(^3) km
La période de révolution de la terre est calculable avec les formules précédemment énoncées et donne
T = 5.06*(10^3) s.
Ce qui donne :
M = (4*PI²*(R^3))/(G*T²)
M = (4*3.14²*(6.4*10^6)^3)/(6.67*10^(-11)*(5.06*10^3)²)
M = 6.1*10^24 kg…
Voilà le résultat démontré physiquement… On en conclus donc que le résultat affiché dans l’article est cohérent avec le résultat trouvé physiquement…
Il est possible qu’il y ai des erreurs, mais comme l’on trouve un résultat cohérent, c’est peu probable qu’il en reste.
Sinon, bha on en est très content ^^ !
L’IMC, tu parles surement de L’indice de masse corporelle qui est calculé en divisant le poids par la taille au carré.
Je suis pas sur que la planète terre ait une “taille”… Une surface oui à la limite… Sinon une taille cela me parait bien difficile pour une bonne raison c’est que la forme de la Terre est modélisée par un ellipsoïde, une forme ronde légèrement aplatie aux pôles, et plus précisément par le géoïde (c’est à dire que le rayon équatorial est légèrement plus grand que le rayon polaire). Sinon le diamètre approximatif de référence est de 12 742 km pour la terre, si cela peut t’aider dans tes calcules…
Mais je suis pas sur que l’on puisse diagnostiquer un sur poids grâce à cela, de plus j’ai trouvé sur internet que :
“L’IMC est une méthode fiable pour les adultes de 20 à 65 ans, mais ne peut pas être utilisée telle quelle pour les femmes enceintes ou qui allaitent, les athlètes d’endurance ou les personnes très musclées. ”
J’ai des doutes vis à vis du fait que la terre est une jolie femme entre 20 et 65 ans… Elle serait, il parait, un peu plus âgée ^^ !
JE DIRAIS ENVIRON 6 000 000 000 000 000 000 000 DE TONNE
Attention :Votre commentaire sera soumis à la modération. Il ne vous est pas nécessaire d’envoyer votre commentaire plusieurs fois. Soyez patient.

poids terre

MICROBIOLOGIE

Procaryotes
Eucaryotes
Les Archées
Bactériologie  ->

Paléobactériologie
Cyanobactéries
Biologie
Génétique
Infectiologie
Pharmacologie

Mycologie

Champignons

Virologie  ->

Microbiologie
Épidemiologie
Pharmacologie
VIH – SRAS

VÉGÉTAL

Phycologie

Les Algues

Botanique
Dendrologie

Les Arbres

Les Forêts

Déforestation

Aérologie

Réchauffement

Pollution

Toxicologie

Agriculture
Évolution

ANIMAL

Protozoaires

Les Prostites

Invertébrés  ->

Marins
Mollusques
Les Vers
Arthropodes Insectes
Arthropodes Crustacés

Les Bilatériens

Les Métazoaires

Vertébrés  ->

Agnathes
Poissons
Amphibiens
Reptiles
Oiseaux
Mammifères
Mammifères Marins

L’Homme  ->

Neurosciences
Cerveau
Corps
Longévité – Mort
Évolution
Éthnologie
Biologie Embryonnaire

Évolution
Éthologie

Culture des Animaux

Symbiose
Biodiversité  ->

Terrestre
Marine

Biotopes

Écosystèmes

FOSSILES

Paléontologie
Paléobotanique
Mammifères
Évolution
Galeries Photos
Dinosaures ->

Paléontologie
Évolution
Trias
Jurassique
Crétacé

SCIENCES

Chimie
Vivant
Mathématiques
Physique ->

Fondamentale
Particules
Quantique
Lumière
Nucléaire
Ondes
Unification

GéoSciences ->

Géologie
Géophysique
Géochimie
Minéralogie
Sismologie
Environnements & Climat

Divers
NanoTechnologie
Médecine  ->

Biologie
Cancérologie
Allergologie
Endocrinologie
Cardiologie
Hematologie
Épidémiologie
Génétique
Pharmacologie
Nutrition

ASTRONOMIE

Astronomie
Cosmologie
Astrophysique >

Astrophysique
Big Bang
Energie Sombre
Gravitation
Matière Noire
Théories

Étoiles   ->

Vie des Étoiles
Fin : Supernovæ
Étoiles àNeutrons
Trous Noirs

Galaxies   ->

Vie des Galaxies
La Voie Lactée

Système
Solaire   ->

Le Soleil
Planétologie
Astéroïdes Comètes
Système Solaire

Exoplanètes

CLIMATOLOGIE

Aérologie
Océanographie
Hydrologie
Glaciologie
Paléoclimatologie
Météorologie
Catastrophes Naturelles
Effet de Serre

 La Terre s’Aplatit de plus en plus
B.B. – SCIENCE & VIE > Septembre > 2011
 Notre Planète s’Alourdit de 40.000 tonnes Chaque Année
L.Fa. – SCIENCE & VIE > Août > 2010
 Le Poids de la Terre est-il Constant ?
G.A. – SCIENCE & VIE > Avril > 2010
La fonte des glaces aux pôles accentue le bourrelet équatorial.
A partir de données satellite, Steve Nerem (université du Colorado, Etats-Unis) a calculé que l’aplatissement de la Terre, lié à sa rotation, est favorisé par les quantités d’eau libérées dans les océans du globe. Ces eaux étaient auparavant figées aux deux pôles.
Sous l’effet des météorites qui la bombardent, la Terre prend 40 000 tonnes par an ! Météorite en noir dans le désert saoudien (->).
La plupart de ces fragments d’astéroides et de comètes venus du fin fond du système solaire n’atteignent le sol qu’à l’état de poussières de moins d’un dixième de millimètre. De petits cailloux sont parfois retrouvés. Beaucoup plus rarement, une météorite de plusieurs kilomètres de diamètre, comme celle qui aurait coûté la vie aux dinosaures, à la fin du Crétacé, entre en collision avec la Terre et l’alourdit de quelques milliards de tonnes. Mais, cumulée sur 4 milliards d’années, cette charge est imperceptible : elle ne représente que 160 000 milliards de tonnes, c’est-à-dire le cent millionième de la masse terrestre, soit l’équivalent d’une pomme sur la tour Eiffel…
Parlons plutôt de sa masse, car la notion de poids (sur Terre) est le résultat de la gravité exercée par notre planète sur une masse, comme l’a découvert Newton en 1684.
Pour parler du poids, il faudrait donc pouvoir peser la Terre… sur la Terre. Mais alors comment connaître sa masse ? Simple : elle peut être calculée à partir de la constante de gravitation universelle G qui a été définie à la fin du XVIIIe siècle. Aujourd’hui, la valeur de cette masse a été affinée par des mesures très précises de la forme de la Terre effectuées par satellite. Elle est globalement estimée à 5,97 X 10 24kg et, pour répondre à cette question, cette masse n’est pas constante.
De fait,elle augmente de 100 à 1000 tonnes par jour selon l’intensité du bombardement météoritiquequ’elle subit en permanence. Parallèlement,elle perd un peu d’atmosphère, de l’ordre du microgramme par jour . Ces variations de matière sont toutefois si dérisoires par rapport à la masse de la Terre que cela ne l’influence pratiquement pas. Mais ce ne fut pas toujours le cas, car dans les débuts de l’histoire de la Terre, il y a quelque 4,5 milliards d’années, sa masse grandissait par absorption des corps voisins.

poids terre


Seconde
Première
Terminale
Autre

Crédit : Site internet réalisé parSorecson- Agence web à Lyon
Cours de mathématiques Collège
Cours de mathématiques Lycée
Des cours gratuits de sciences physiques de niveau lycée pour apprendre réviser et approfondir
Des exercices et sujets corrigés pour s’entrainer.
Des liens pour découvrir
Qu’est-ce que le poids ?La poids correspond à la force de gravitation exercée par une planète sur les corps se trouvant à proximité de sa surface.
Calculer le poids d’un objetSi un objet possède une masse m alors son poids p peut être calculé grâce à la relation suivante:p = m x g          où m est en kilogramme ( kg )                              p est en newton ( N )                              g est en newton par kilogramme ( N.kg -1 )Remarque: g est une constante appelée instensité de la pesanteur dont la valeur dépend de la planète considérée et de l’altitude. Pour la Terre g = 9,81 N.kg -1 .
Relation entre le poids et la gravitationD’après la loi de la gravitation la force s’exercant entre deux corps A et B de masse mA et mB, dont les centre de gravité sont séparés par une distance d vaut:F = G x  mA x mB                             d 2            Si un corps est situé à proximité de la surface terrestre alors la distance entre le centre de la Terre et ce corps correspond au rayon terrestre RT( RT = 6371 km ).Si le corps A correspond à la Terre alors mA correspond à la masse de la Terre: mT ( mT = 5,97 x 10 24kg )On note alors la masse du corps B simplement mDans ces conditions la valeur de la force de gravitation calculée correspond au poids p de l’objet.La relation devient alors:p = G x mT x m                        RT 2
Si l’on compare cette relation à celle que l’on utilise d’habitude pour exprimer le poids ( p = m x g ) alors on peut en tirer une expression de l’intensité de la pesanteur:  g =G x   mT                      RT 2   On peut donc caluler l’intensité de la pesanteur terrestre:g =  6, 67 x 10 – 11x 5,97 x 10 24                               ( 6371000) 2    g = 9,81 N.kg-1On retrouve donc bien la valeur moyenne généralement admise pour l’intensité de la pesanteur terrestre.
Pour accéder à la suite du cours et participer aux amélorations inscrivez-vous :
Glisser pour déverrouiller le formulaire

poids terre
NOMBRES- Curiosités, théorie et usages
Accueil                           DicoNombre            Rubriques           Nouveautés      Édition du: 31/10/2016
Orientation générale       DicoMot Math          Atlas                   Références                    M’écrire
Barre de recherche          DicoCulture              Index
alphabétique                                
>>>Illustration pour le
couple Terre – Lune
     
Abstraction faite de toute autre considération
(faisabilité, vitesse des objets…), imaginons un humain de déplaçant de la
Terre à la Lune.
Quel est son poids le long du trajet ?
     
Réponse: la plupart du temps son poids estnul!
     
Le rapport entre les forces d’attraction sur cet humain
et son poids sur Terre se calcule de la manière suivante:
Illustration pour le couple
Terre – Lune

poids terre

Accueil
|

Contexte

Prévention
Valorisation et traitement
Divers
Archives prévention

|

Fiches déchets

Prévention
Valorisation et traitement
Divers
Archives prévention

|

Index par déchet
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X / Y/ Z

Prévention
Valorisation et traitement
Divers
Archives prévention

|

Annexes

Prévention
Valorisation et traitement
Divers
Archives prévention

|

Contacts

Prévention
Valorisation et traitement
Divers
Archives prévention

Accueil>Valorisation et traitement>Annexes>Tableau de conversion des volumes en poids
Nota :Ce tableau donne des valeurs moyennes très approximatives. L’utilisation de ces valeurs pour évaluer un tonnage à partir d’un cubage de déchets peut se traduire par un facteur d’erreur pouvant aller jusqu’à 100%, voire plus, suivant la nature des déchets.
Plastiques (housses, fûts bouteilles)

poids terre
Proposé par

Choupinette
le
10/05/2011
dans

Sciences
Géographie

Sources

www.astrosurf.c…on/impacts1.htm

Anecdotes en relation

Selon la lithopanspermie, on vient tous d’ailleurs

Le plus gros et ancien impact de météorite connu

La Terre frappée il y a 3 milliards d’années

Un bout de météorite pour les médaillés d’or olympique

Tous les commentaires( 50 )
S’abonner
Chaque jour, la Terre s’alourdit de météorites. En effet, on estime que les météorites qui bombardent notre planète l’alourdissent de 40 000 tonnes/an. Venues du fin fond de notre système solaire, elles atteignent le plus souvent le sol à l’état de poussières de moins d’un dixième de millimètre.
Cependant si l’on cumule sur 4 milliards d’années (âge estimé de la Terre), tout ce qui est tombé ne représente que 160 000 milliards de tonnes soit le 100 millionième de la masse terrestre. Pour en avoir une idée, cela représente la masse d’une pomme sur la tour Eiffel.
Je comprends mieux pourquoi c’est tout le temps sale chez moi ^^
Posté le
10/05/2011 à 01:11
Toutes les fois où je me suis pris une poussière dans l’oeil, et ben c’était peut être une météorite !!! Géniale !
Posté le
10/05/2011 à 01:31

Krimlin
a écrit :

40 000 tonnes de poussière chaque année ! Wow !
Jmcmb !

Les marchands d’aspirateurs ont de beaux jours devant eux !
Posté le
10/05/2011 à 09:12
40 000 tonnes de poussière chaque année ! Wow !
Jmcmb !
Posté le
10/05/2011 à 01:04
Je comprends mieux pourquoi c’est tout le temps sale chez moi ^^
Posté le
10/05/2011 à 01:11
Bien joué choupinette. Ça c’est de l’info!!
Posté le
10/05/2011 à 01:28
Toutes les fois où je me suis pris une poussière dans l’oeil, et ben c’était peut être une météorite !!! Géniale !
Posté le
10/05/2011 à 01:31
Wow ce qui ma choqué c’est la comparaison avec la pomme. Énorme !!

JMCMB.
Merci beaucoup !
Posté le
10/05/2011 à 01:56
Notre planète perd quand même du poids à cause des molécules de gaz qui s’en échappent.
Ainsi, selon certains, le tiers des océans du globe a disparu en 4,5 milliards d’années et c’est principalement l’hydrogène qui fait perdre à la Terre, chaque année dix millions de tonnes de sa masse.
Posté le
10/05/2011 à 03:06

fancat
a écrit :

Notre planète perd quand même du poids à cause des molécules de gaz qui s’en échappent.
Ainsi, selon certains, le tiers des océans du globe a disparu en 4,5 milliards d’années et c’est principalement l’hydrogène qui fait perdre à la Terre, chaque année dix millions de tonnes de sa masse.

Fancat si la Terre perd 10millions de tonne/an, d’après mes calculs elle n’existe plus dans 16 millions d’années. Il y aurait pas un problème dans ce que tu dis?

Édit : mauvais calcul, ich bin pas trop réveillé. Merci pour l’info :)
Posté le
10/05/2011 à 08:34

Krimlin
a écrit :

40 000 tonnes de poussière chaque année ! Wow !
Jmcmb !

Les marchands d’aspirateurs ont de beaux jours devant eux !
Posté le
10/05/2011 à 09:12
Il y a pas plus de 2500 météorites de plus d?1kg qui tombe sur la Terre chaque jour.

Si elles se désintègrent (bien que casi tout le monde le sait) c’est parce que lorsqu?elles pénètrent dans l?atmosphère, le frottement sur les particules les constituant entraine un violent échauffement et une émission de lumière (>création d’énergie, ce qui les rend plus petites), ce qui forme un météore ou étoile filante. À savoir distinguer météore et météorite, respectivement trainée lumineuse et corps solide extraterrestre.
Posté le
10/05/2011 à 09:40
Pour ceux qui pensent que la terre « perd » du poids je tiens juste a rappeler la découverte de Lavoisier: sur terre « rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se transforme ».
A méditer ;-)
Posté le
10/05/2011 à 11:13
Posté le
10/05/2011 à 12:32

yoguime
a écrit :

Pour ceux qui pensent que la terre « perd » du poids je tiens juste a rappeler la découverte de Lavoisier: sur terre « rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se transforme ».
A méditer ;-)

Ça ne marche que dans un système fermé !
Posté le
10/05/2011 à 12:36
@yoguime Lavoisier n’a pas dit le ‘sur Terre’ que tu as ajouté avant ta citation, la est ta première erreur (quand une météorite arrive sur Terre ou que la Terre perd du gaz je ne vois pas en quoi cela contredit cette maxime).
2e erreur : tu parles de ‘poids’ de la Terre, ce qui ne veut pas dire grand chose, puisque le poids se définit par rapport a l’accélération de la pesanteur de… la Terre!
Posté le
10/05/2011 à 13:28

ichbinrodolphe
a écrit :

Fancat si la Terre perd 10millions de tonne/an, d’après mes calculs elle n’existe plus dans 16 millions d’années. Il y aurait pas un problème dans ce que tu dis?

Édit : mauvais calcul, ich bin pas trop réveillé. Merci pour l’info :)

Je ne sais que te répondre car je ne retrouve pas ma source. J’avais posté une anecdote dans ce sens courant avril. Dès que je retrouve dans quel magazine ou livre j’ai pris l’info je vérifie et te tiens au courant. Cordialement
Posté le
10/05/2011 à 15:46

ichbinrodolphe
a écrit :

Fancat si la Terre perd 10millions de tonne/an, d’après mes calculs elle n’existe plus dans 16 millions d’années. Il y aurait pas un problème dans ce que tu dis?

Édit : mauvais calcul, ich bin pas trop réveillé. Merci pour l’info :)

Ce que tu nas pas pris en compte cest que la Terre nest pas consituée que de gaz , donc dans 16 millions dannees la terre seraencore là mais il ny aura peut etre pluS d’atmosphere :)
Posté le
10/05/2011 à 16:22

fancat
a écrit :

Je ne sais que te répondre car je ne retrouve pas ma source. J’avais posté une anecdote dans ce sens courant avril. Dès que je retrouve dans quel magazine ou livre j’ai pris l’info je vérifie et te tiens au courant. Cordialement

Désolé j’ai fait comme si elle pesait 160 000 milliard de tonnes, alors qu’elle en pèse 100 millions de fois plus ^^ Je devais pas être trop réveillé. Et pas besoin de source, je te crois ;)
Posté le
10/05/2011 à 16:31

ichbinrodolphe
a écrit :

Désolé j’ai fait comme si elle pesait 160 000 milliard de tonnes, alors qu’elle en pèse 100 millions de fois plus ^^ Je devais pas être trop réveillé. Et pas besoin de source, je te crois ;)

Fancat ne dit jamais de bêtise… Et même quand elle en dit, on lui pardonne volontier car elle est notre source de savoir :-)
Posté le
10/05/2011 à 17:38
1° – Fancat ne fait jamais d’erreur

2° – Si jamais Fancat en commet, se référer au 1°

\o/

Je savais déjà, mais je clique "Je me coucherai moinsbête" juste pour la comparaison *_*
Posté le
10/05/2011 à 18:16

HirumaRaito
a écrit :

1° – Fancat ne fait jamais d’erreur

2° – Si jamais Fancat en commet, se référer au 1°

\o/

Je savais déjà, mais je clique "Je me coucherai moinsbête" juste pour la comparaison *_*

www.youtube.com/watch?v=YO3awMzSP5I

blague à ne pas faire numéro 3
Posté le
10/05/2011 à 20:50

Tinanard
a écrit :

www.youtube.com/watch?v=YO3awMzSP5I

blague à ne pas faire numéro 3

Merci pour ce moment de franche rigolade. Bonne nuit à tous
Posté le
10/05/2011 à 21:25
Pour poster un commentaire, merci devous connecterou decréer un compte .
Recevez chaque jour gratuitement les nouvelles anecdotes publiées par email !

poids terre

Cette nouvelle version du site demande l’activation de javascript dans votre navigateur pour fonctionner

Merci de votre compréhension.

©2012 ImagineCeramic, 75 rue Marius Bondil, 83140 Six Fours les Plages, France. Tel. +33 (0)4 22 14 09 71

poids terre

Premium

Présidentielle

Actualité

Economie

Sport

Culture

Lifestyle

Madame

Figaro Live

Vox

Abonnez-vous

Pèse-t-on plus lourd à l’équateur qu’aux pôles ?

Plus
d’actualités Sciences & Environnement

La planète bleue a un diamètre moyen de 12 756,28 kilomètres. Sa masse est de 5 980 milliards de milliards de tonnes (5,98 suivi de 21 zéros). Elle trouve insoutenable la légèreté. Et émet donc une très mystérieuse force que l’on a appelée la gravité. On sait la calculer, la mesurer, mais on ignore son origine et son « support ». Elle est créée par la masse même de la Terre et agit à distance, comme une force d’aimantation. Galilée et la tour de Pise, Newton et une pomme, ont posé les bases des lois de la pesanteur. On différencie aujourd’hui la masse d’un objet, en kilos, de son poids qui prend en compte la ­gravité. Celle-ci prend en compte la vitesse avec laquelle un objet chute dans un endroit donné. Ou plus exactement l’accélération d’un corps qui tombe. Cette accélération est presque la même sur toute la Terre et sa valeur moyenne est de 9,81 m/s2.
Mais notre planète n’est pas parfaitement sphérique. Elle est légèrement aplatie aux pôles et renflée à l’équateur. Le diamètre de la planète est de 12 712 km aux pôles, contre 12 756 km à l’équateur. On est donc 22 kilomètres plus près du centre de la Terre aux pôles qu’à l’équateur. La gravité y est donc un « chouïa » plus importante. Elle est, à Paris, de 9,81 m/s2, à l’équateur de 9,78 et aux ­pôles de 9,83. C’est pour cela que l’on « maigrit » de quelques centaines de grammes à l’équateur.
Pour déterminer précisément cette perte de poids, d’autres paramètres sont à prendre en compte. Car la Terre est en ro­­­­ta­­­tion autour d’un axe qui passe par les pôles. Donc, lorsque l’on s’y trouve, on tourne sur place alors que lorsque l’on est à l’équateur, on se déplace (sans s’en rendre compte) à 1,670 km/h (l’équateur mesure 40 070 km et un tour est effectué en 24 heures). Une force centrifuge, dirigée vers l’extérieur, s’exerce donc sur tout ce qui s’y trouve.
Pourquoi gardons-nous les pieds sur terre ? C’est que la force gravitationnelle est bien plus forte que la force centrifuge. Néanmoins, ­elle diminue de quelque trois dixièmes de pour cent notre poids. Et contribue à renfler quelque peu l’équateur terrestre. D’où l’excellente position du centre spatial de Kourou, tout près de l’équateur : la réduction de poids, même minime, est économiquement intéressante pour le lancement des fusées.
Autre élément à prendre en compte, l’altitude. On s’allège en s’élevant. Au sommet de l’Everest, nous pesons… 200 grammes de moins qu’au pied du géant de ­l’Himalaya. Mais, plus surprenant bien que finalement logique, on s’allège également en descendant sous terre. Car plus on descend, plus la masse de la Terre créatrice de gravité diminue. En admettant que l’on soit dans un puits de mine de quelques kilomètres de profondeur, une partie de la masse de la Terre est au-dessus de nous. Et ne contribue donc plus à l’attraction. À quinze kilomètres de profondeur, la diminution est de… sept dixièmes de pour cent. Encore plus petites, bien que réelles, la pression atmosphérique, la température et l’humidité de l’air contribuent aux variations de poids.
Changer de planète fait changer de poids. Ainsi, sur la Lune, une personne de 70 kg ne pèse donc que 11,3 kg. Sur Mars, elle pèserait 26,6 kg. À la surface de Jupiter, la balance accuserait 177,1 kg et à celle du soleil, en admettant que cela soit possible, 1 957,2 kilos.
Le Figaroen illimitéet un plaisir de lecture inéditdans votre nouveau rendez-vous avec l’information.
Trouvez la meilleure assurance santé en 3 minutes
Testez vos connaissances ! Des cadeaux à gagner
Le meilleur de la presse quotidienne et magazine
L’intégrale du Figaro sur tous vos écrans
Plus de 500 000 annonces immobilières
Plus de 7 000 recettes de cuisine à décrouvrir
L’actu en temps réel avec Le Figaro

poids terre

1 Sujet deAlain 16/11/2011 10:39:33

2 Réponse deAnthony 16/11/2011 15:09:32

3 Réponse deSB12 16/11/2011 21:47:23

4 Réponse deDorian 18/11/2011 07:59:15

5 Réponse deBB 18/11/2011 12:21:09

6 Réponse deBB 18/11/2011 12:23:51

webmaster
Administrator
Déconnecté

Inscrit :05/10/2011
Messages :81

Prix et poids terre végétale ? Et à quoi je peux savoir si c’est bien de la terre végétale ?
Prix = 15 à 20 euros la tonne Poids = environ 1.7 tonnes au m3 Pour remblayer 1m3 = il faut 1.6m3 (car ca va se tasser) La terre végétale à quasiment pas de caillou et n’est surtout argileuse Bye
Pour le prix ca va de 10€ a 50 €Tout depend de ta region, de la livraison, et de la qualité de la terre car il y en a qui vendent de la terre vegetale mais qui en realité n’en est pas une fois mouillée (apparition de tous les cailloux)
en 2000 je m’etait fait livrer une dizaine de 6/4 (gros camions) de terre que j’appelle semi-vegetale (quelques petits cailloux) GRATUITEMENT – LIVRAISON + TERRE Simple : J’avais demandé a un chantier de construction qu’au lieu de payer pour jeter leur terre a la déchèterie ils la posent chez moi J’avais au préalable fait mon enquete pour savoir la qualité de la terre et surtout s’il y avait des risques de termites Donc vous trouvez un chantier (sans termites) et vous leur fillez une bouteille de 51 
Tu aurai une autre solution Fait toi livrer de la terre de base (gratuit et sans termites) Et une existe des machines qui rammassent les cailloux Vaut mieux trier par exemple 20m3 de terre avec une machine plutot que de payer 20m3 à 20 euros soit 400euros je pense que c’est le prix d’un paysagiste pour faire faire le gazon J’ouvre un nouveau sujet d’ailleur : Prix paysagiste pour faire gazon ?
Raccourcit pour : Prix paysagiste pour faire gazon ? http://www.materiauxmoinschers.com/foru … 1975#p1975
Visitez notre site MateriauxMoinsChers.Com 1er site indépendant COMPARATEUR de PRIX MATERIAUX de construction et LOCATION de matériel http://www.materiauxmoinschers.com/index.php
Copyright SAS MMC.COM 2014 |
Mentions légales|
Contact |Suivez-nous sur !|

Votre TOP 10 des sujets du forum (popularité)

Construire un appentis

Construire sa piscine

Le béton désactivé

Monter un abri de jardin (bois)

Poser un lambris PVC

Construire un barbecue

Rénovation cuisine US

poids terre
Votre collège ou votre école fait-il partie du Plan numérique ?En savoir plus ›

Astronomie
Techniques spatiales

Physique
Mécanique
Gravitation

Physique
Mécanique
Forces

Le poids et la masse sont reliés par une relation de proportionnalité.
Le poids est une force, exprimée en newton (N), alors que la masse est une propriété de la matière exprimée en kilogramme (kg).
Un objet a donc la même masse sur la Terre que sur la Lune, mais la force gravitationnelle qu’il subit (le poids) est différente.
Cliquersur ‘Lune’ pour changer de constante gravitationnelle.
Cliquersur une masse pour la sélectionner.
Lamasseest une propriété de la matière. Chaque atome possède une masse.
Lamassed’un objet est la somme de toutes les masses de chaque atome qui le constitue. La masse s’exprime en…

poids terre
Votre collège ou votre école fait-il partie du Plan numérique ?En savoir plus ›
Le poids et la masse sont reliés par une relation de proportionnalité.
Le poids est une force, exprimée en newton (N), alors que la masse est une propriété de la matière exprimée en kilogramme (Kg).
Cliquersur une masse pour la sélectionner.

poids terre

A privacy reminder from YouTube, a Google company
Unsubscribe from jean-paul desgoutte?
Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Nonprofits & Activism

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Quand la SAFER vient en aide aux agriculteurs du Cher.