qu est ce que le feu

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
 Pour les articles homonymes, voirfeu (homonymie) .

↑ W. Roebroeks et P. Villa, « On the earliest evidence for the habitual use of fire in Europe »,PNAS , vol. 111,n o  37, 2014,p.  5209-5214 .
↑ Jean-Luc Goudet,«  Découverte du feu : elle daterait de 790 000 ans  » , Futura-Sciences,27 octobre 2008 (consulté le4 février 2009 )
↑ Nira Alpeson-Afil, « Continual fire-making by hominins at Gesher Benot Ya’aqov, Israel »,Quaterly Science Reviews , vol. 27, 2008,p.  1733-1739 .
↑ ( en )F.Berna , P.Goldberg , L. K.Horwitz , J.Brink , S.Holt , M.Bamfordet M.Chazan ,«  PNAS Plus : Microstratigraphic evidence of in situ fire in the Acheulean strata of Wonderwerk Cave, Northern Cape province, South Africa  » ,Proceedings of the National Academy of Sciences ,‎2 avril 2012 ( DOI   10.1073/pnas.1117620109 )
↑ «  Le feu, 50 000 ans plus tôt  » (consulté le14 août 2009 )
↑ Richard Wrangham   (en) ,Catching Fire: How Cooking Made Us Human   (en) , Profile Books, 2010, 309 p.
↑ ( en )Polly W. Wiessner,«  Embers of society: Firelight talk among the Ju/’hoansi Bushmen  » ,Proceedings of the National Academy of Sciences ,vol.  11,n o  39,‎30 septembre 2014 ,p.  14027–14035( DOI   10.1073/pnas.1404212111 )
↑ Métaphysique, Livre Z
↑ Doctrines de Platon, d’Empédocle d’Agrigente, etc.
↑ « Il est plus agréable d’être purifié dans une source que dans le feu, les hommes qui n’auront pas été purifiés dans l’une le seront dans l’autre. » (Malach. III, 3)
↑ Complexe de Novalis.

Outils personnels

Non connecté Discussion Contributions Créer un compte Se connecter
Espaces de noms

Article
Discussion

Affichages

Lire
Modifier
Modifier le code
Historique

Lefeuest la production d’uneflammeet la dégradation visible d’un corps par uneréaction chimique exothermiqued’ oxydationappeléecombustion .
De manière générale, le terme « feu » désigne souvent un phénomène produisant de la lumière et de la chaleur, qu’il provienne d’une combustion ou non.
La combustion est une réaction chimique avec du feu et du gaz dégageant de l’énergie thermique (exothermique) et de l’énergie lumineuse. C’est aussi la dégradation visible d’une matière. Cette dégradation n’est réellement visible que pour les matièrescombustiblessolides. Pour le gaz seul, l’abaissement de la pression dans le contenant peut être observé, et pour les liquides, l’abaissement du niveau de celui-ci s’il est visible. Elle ne peut avoir lieu que si l’on réunit trois facteurs : deux composés chimiques (un combustible et uncomburant ) et une source d’ énergie(énergie d’activation), ce que l’on appelle letriangle du feu . Pour les puristes, il importe de rajouter le quatrième facteur (dénommé «  radicaux libres  ») qui seul permet la continuité de développement de la combustion et abouti à une considération detétraèdre du feu . En terme général, le feu est déclenché par une flamme et/ou une étincelle, eux-mêmes déclenchés par une réaction chimique entre deux ou plusieurs corps. Sous l’effet de l’énergie d’activation (notamment de la chaleur), le combustible se décompose ( pyrolyse ) exclusivement pour les matériaux combustibles solides, les liquides se vaporisent et les gaz s’enflamment directement selon les proportions leur étant propres. Certaines matières plastiques se pyrolysent, d’autres fondent et se vaporisent. Le produit de cette décomposition ou les gaz diffusés réagissent avec le comburant (en général ledioxygènede l’ air ). Le processus décrit peut être résumé par la formule suivante : combustible + chaleur + dioxygène (comburant) = feu. Le feu peut avoir plusieurs couleurs selon la chaleur qu’il dégage. Les couleurs du feu varient selon sa température : bleu (~2 000  °C ), jaune et rouge (~1 000  °C ).
La lumière provient de deux sources :
Ladomestication du feuparHomo erectusa marqué un tournant dans laPréhistoire , l’être humain se distinguant alors des autres espèces animales. Elle est attestée à partir d’environ−400 000ans , notamment dans les sites deMenez DreganàPlouhinecenBretagne , deBilzingslebenenAllemagneou deVértesszőlősenHongrieet plus récemment deTerra Amataprès deNice [ 1 ] .
Une équipeisraéliennefait remonter les plus anciennes traces de la domestication du feu à−790 000anssur le site du Gesher Benot Ya’aqov au bord duJourdain [ 2 ] , [ 3 ]
Une équipeaméricainefait remonter ces traces à un million d’années (ossements calcinés et cendres de végétaux dans lagrotte de Wonderwerk   (en) ) mais l’étude ne permet pas de savoir siHomo erectusallumait lui-même un feu ou savait le conserver à partir d’incendies naturels (foudre, volcanisme) [ 4 ] .
En 2009, des chercheurs des universités duCap , deLiverpool , deWollongonget deBordeauxont trouvé que le feu était utilisé pour fabriquer des outils de pierre il y a72 000ansdans le sud de l’Afrique. Jusqu’alors, les plus anciennes traces remontaient à25 000ans [ 5 ] . Le feu permettait en effet d’améliorer la fabrication des outils en permettant notamment de durcir la pointe des épieux.
La domestication a également permis decuirela nourriture, de conserver et stocker laviande fumée , faisant ainsi reculer lesparasitoses , mais aussi d’augmenter ladigestibilitédes aliments, favorisant leur rendement métabolique et l’ augmentation du volume cérébral [ 6 ] .
L’anthropologue Polly Wiessner a évalué l’activité nocturne et diurne desBushmendu Kalahari et estimé que la majorité des conversations le jour portent sur des questions économiques (stratégies de chasse et de cueillette, fabrication d’outils), des critiques, des plaisanteries et des commérages (6 % du temps étant seulement consacré à raconter des histoires) alors que la nuit autour du feu, plus de 80 % des conversations sont des contes, souvent au sujet de personnes distantes ou du monde des esprits. Selon Wiessner, la domestication du feu par leschasseurs-cueilleursa permis l’allongement du temps de veille, la vie nocturne centrée sur la réunion autour du foyer favorisant les interactions sociales et l’émergence des cultures préhumaines par le chant, la danse ou le fait de raconter des histoires et légendes [ 7 ] .
La maîtrise du feu a ainsi inspiré de nombreux mythes, dont celui deProméthée . À l’époque contemporaine, plusieurs œuvres de fiction ont dépeint l’importance du feu pour les groupes préhistoriques, notamment le romanLa Guerre du feudeJ.-H. Rosny aîné , adapté au cinéma parJean-Jacques Annaud .
Dans laphilosophie chinoise , il fait partie descinq élémentsavec le métal, l’eau, le bois et la terre.
Chez lesalchimistesoccidentaux, il fait partie desquatre élémentsinertes de base composant chaque matière avec l’ eau , l’ airet laterreselon l’enseignement bien antérieur d’Aristote [ 8 ](le feu est un élément central de plusieurs doctrines fondées sur les quatre éléments [ 9 ] ).
Le feu est naturellement associé auSoleil , qui est également une source de chaleur et de lumière (on sait maintenant qu’il ne s’agit pas d’une combustion mais d’unefusion nucléaire ). Il est également souvent associé auxvolcans , comme le feu de laforged’ Héphaistos / Vulcain .
Cette ambivalence se retrouve dans les aspects moraux et juridiques du feu ; tantôt il a pu être considéré comme l’instrument d’une justice transcendante (lebûcherfut une condamnation pénale courante auMoyen Âge , et existe même très localement à l’époque contemporaine ; alors que l’ immolationest considérée par certains comme un acte de sacrifice suprême face à la justice des hommes, y compris dans des sociétés modernes, comme enTchécoslovaquieen 1969) ; tantôt son usage est rigoureusement contrôlé, et parfois gravement sanctionné (l’ incendieétait un des plus grands crimes àAthènes ).
Le feu est aussi un symbole de purification, d’où l’utilisation du bûcher pour certaine condamnation (cf.supra ). Ce symbole provient sans doute de certaines pratiques agraires qui consistent à brûler la terre pour la rendre plus fertile ( brûlis ), mais il est certain que cette symbolique tient son origine de plusieurs sources. Pourtant, le feu comme symbole de purification était pratique courante pour les chrétiens duMoyen Âge  ; avec le temps ces pratiques ( ordalies , bûcher, etc.) se sont perdues ou ont tout simplement été interdites [ 10 ] .
Le feu a aussi un symbolismeérotique . Dans l’ Énéide , la passion queDidonavait pourÉnéela consumait de l’intérieur. Cette symbolique érotique prend son sens dans les métaphores et les images qui font coïncider le feu et l’acte sexuel, la passion, l’affectivité, les sentiments, etc. Dans lamythologie gréco-romaine ,Cupidonétait représenté par unarcet unetorche . De plus, la science soutient cette symbolique, car la motivationpsychophysiologiquenaît des variations thermiques et se termine par l’acte sexuel [ 11 ] .
Le termefeu(dulatin focus , le foyer) désigne auMoyen Âgele foyer, d’abord au sens strict (endroit où brûle le feu) puis figuré : le logement familial (cf. l’expression « sans feu ni lieu »), puis la famille elle-même. Très rapidement, il est utilisé comme unité de base pour l’assiette, le calcul et la perception de l’ impôt , on parle alors defeu fiscal .
Le feu est divinisé dans de nombreuses cultures et a été l’objet de l’adoration d’un grand nombre de peuples et de tribus. Il est également utilisé dans des rites monothéistes.
Chez les anciens, lesPersesregardaient le culte du feu comme la partie fondamentale de leur religion et les cérémonies de ce culte sont retracées avec détail dans leZend-Avesta . Les Perses saluaient tous les matins le soleil levant, symbole du feu le plus pur. Ils regardaient le feu comme le protecteur des États et conservaient dans des sanctuaires particuliers le feu sacré qui ne devait jamais s’éteindre.Behram , fils d’ Ormuzdet l’un des 28Izeds , était le génie du feu. AuXIX e  siècle , chez les Persans actuels, lesGuèbres , qui habitaient surtout dans leKermanet leGuzzerat , avaient conservé toutes les cérémonies des anciens Perses à l’égard du feu.
Dans lamythologie grecque , il a été volé aux dieux et apporté aux Hommes parProméthée .
Le feu inextinguible des Grecs, qui brulait sans cesse àAthèneset àDelphes , le culte de Vulcain, le feu qu’entretenaient àRomeles prêtresses deVesta , rappellent encore la déification du feu, idolâtrie commune du reste à tous les peuples de racepélagique .
LesJuifsallument uneHanoukkia(chandelier à neuf branches) lors de la fête deHanouccapour commémorer le miracle de la fiole d’huile se remplissant par miracle chaque jour.
Chaque vendredi soir lors de la tombée de la nuit, il est également de coutume d’allumer leHandilou des bougies pour honorer l’entrée duShabbatou de toute grande fête religieuse.
De même, dans certaines familles, on allume également leHandilou les bougies lelundiet lejeudi , jours où l’on sort laThora , ou à la date d’anniversaire de la mort de certaines personnes (membre de la famille, souvent de grandRabbin ).
L’usage deciergesest généralisé dans leséglises catholiquesetorthodoxesafin de marquer des temps liturgiques, ou enoffrandeà dessaints . La flamme symbolise aussi l’ Esprit Saint .
Un certain nombre de pratiquespaïennesutilisant le feu ont été récupérées dans le christianisme populaire (lesfeux de la Saint Jean , leschandellesdeSainte-LucieenSuède , laFête des lumièresàLyon , etc.).
LesHindouset lesBouddhistesfont bruler diverses offrandes dans le cadre de leur culte. Ils pratiquent aussi lacrémationdesdéfunts . Les Hindous ont un rapport religieux et culturel avec le feu beaucoup plus important que chez les Bouddhistes. En effet, le feu est personnifiée en la divinité d’ Agni . Il est symbole dejusticeet devictoire . De nombreuses fêtes hindoues font appel au feu, tel queDiwalietKarthigai Deepam , mais également dans les cérémonies religieuses.
Le feu est un phénomène naturel ; dans la nature, il peut résulter de lafoudreou de lafermentation(production de gaz inflammables et de chaleur). Sa domestication par l’Homme — capacité à le conserver (l’entretien dufoyerétant dévolu à lafemmedans certaines sociétés traditionnelles), puis à le recréer à volonté — a permis de nombreux progrès :
Le feu produit de lachaleuret de lafumée , prélève dudioxygène , et a tendance à se répandre sans contrôle enincendie .
Pour les humains, le risque est triple :
Le feu provoque également la destruction d’objets ou de végétaux, et peut donc mettre en péril le bien-être d’une population, sa capacité à se nourrir, se loger, le fonctionnement de son économie. Il peut présenter un risque pour labiodiversité , en détruisant des espèces animales et végétales.

qu est ce que le feu
Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
 Pour les articles homonymes, voirfeu (homonymie) .

↑ W. Roebroeks et P. Villa, « On the earliest evidence for the habitual use of fire in Europe »,PNAS , vol. 111,n o  37, 2014,p.  5209-5214 .
↑ Jean-Luc Goudet,«  Découverte du feu : elle daterait de 790 000 ans  » , Futura-Sciences,27 octobre 2008 (consulté le4 février 2009 )
↑ Nira Alpeson-Afil, « Continual fire-making by hominins at Gesher Benot Ya’aqov, Israel »,Quaterly Science Reviews , vol. 27, 2008,p.  1733-1739 .
↑ ( en )F.Berna , P.Goldberg , L. K.Horwitz , J.Brink , S.Holt , M.Bamfordet M.Chazan ,«  PNAS Plus : Microstratigraphic evidence of in situ fire in the Acheulean strata of Wonderwerk Cave, Northern Cape province, South Africa  » ,Proceedings of the National Academy of Sciences ,‎2 avril 2012 ( DOI   10.1073/pnas.1117620109 )
↑ «  Le feu, 50 000 ans plus tôt  » (consulté le14 août 2009 )
↑ Richard Wrangham   (en) ,Catching Fire: How Cooking Made Us Human   (en) , Profile Books, 2010, 309 p.
↑ ( en )Polly W. Wiessner,«  Embers of society: Firelight talk among the Ju/’hoansi Bushmen  » ,Proceedings of the National Academy of Sciences ,vol.  11,n o  39,‎30 septembre 2014 ,p.  14027–14035( DOI   10.1073/pnas.1404212111 )
↑ Métaphysique, Livre Z
↑ Doctrines de Platon, d’Empédocle d’Agrigente, etc.
↑ « Il est plus agréable d’être purifié dans une source que dans le feu, les hommes qui n’auront pas été purifiés dans l’une le seront dans l’autre. » (Malach. III, 3)
↑ Complexe de Novalis.

Outils personnels

Non connecté Discussion Contributions Créer un compte Se connecter
Espaces de noms

Article
Discussion

Affichages

Lire
Modifier
Modifier le code
Historique

Lefeuest la production d’uneflammeet la dégradation visible d’un corps par uneréaction chimique exothermiqued’ oxydationappeléecombustion .
De manière générale, le terme « feu » désigne souvent un phénomène produisant de la lumière et de la chaleur, qu’il provienne d’une combustion ou non.
La combustion est une réaction chimique avec du feu et du gaz dégageant de l’énergie thermique (exothermique) et de l’énergie lumineuse. C’est aussi la dégradation visible d’une matière. Cette dégradation n’est réellement visible que pour les matièrescombustiblessolides. Pour le gaz seul, l’abaissement de la pression dans le contenant peut être observé, et pour les liquides, l’abaissement du niveau de celui-ci s’il est visible. Elle ne peut avoir lieu que si l’on réunit trois facteurs : deux composés chimiques (un combustible et uncomburant ) et une source d’ énergie(énergie d’activation), ce que l’on appelle letriangle du feu . Pour les puristes, il importe de rajouter le quatrième facteur (dénommé «  radicaux libres  ») qui seul permet la continuité de développement de la combustion et abouti à une considération detétraèdre du feu . En terme général, le feu est déclenché par une flamme et/ou une étincelle, eux-mêmes déclenchés par une réaction chimique entre deux ou plusieurs corps. Sous l’effet de l’énergie d’activation (notamment de la chaleur), le combustible se décompose ( pyrolyse ) exclusivement pour les matériaux combustibles solides, les liquides se vaporisent et les gaz s’enflamment directement selon les proportions leur étant propres. Certaines matières plastiques se pyrolysent, d’autres fondent et se vaporisent. Le produit de cette décomposition ou les gaz diffusés réagissent avec le comburant (en général ledioxygènede l’ air ). Le processus décrit peut être résumé par la formule suivante : combustible + chaleur + dioxygène (comburant) = feu. Le feu peut avoir plusieurs couleurs selon la chaleur qu’il dégage. Les couleurs du feu varient selon sa température : bleu (~2 000  °C ), jaune et rouge (~1 000  °C ).
La lumière provient de deux sources :
Ladomestication du feuparHomo erectusa marqué un tournant dans laPréhistoire , l’être humain se distinguant alors des autres espèces animales. Elle est attestée à partir d’environ−400 000ans , notamment dans les sites deMenez DreganàPlouhinecenBretagne , deBilzingslebenenAllemagneou deVértesszőlősenHongrieet plus récemment deTerra Amataprès deNice [ 1 ] .
Une équipeisraéliennefait remonter les plus anciennes traces de la domestication du feu à−790 000anssur le site du Gesher Benot Ya’aqov au bord duJourdain [ 2 ] , [ 3 ]
Une équipeaméricainefait remonter ces traces à un million d’années (ossements calcinés et cendres de végétaux dans lagrotte de Wonderwerk   (en) ) mais l’étude ne permet pas de savoir siHomo erectusallumait lui-même un feu ou savait le conserver à partir d’incendies naturels (foudre, volcanisme) [ 4 ] .
En 2009, des chercheurs des universités duCap , deLiverpool , deWollongonget deBordeauxont trouvé que le feu était utilisé pour fabriquer des outils de pierre il y a72 000ansdans le sud de l’Afrique. Jusqu’alors, les plus anciennes traces remontaient à25 000ans [ 5 ] . Le feu permettait en effet d’améliorer la fabrication des outils en permettant notamment de durcir la pointe des épieux.
La domestication a également permis decuirela nourriture, de conserver et stocker laviande fumée , faisant ainsi reculer lesparasitoses , mais aussi d’augmenter ladigestibilitédes aliments, favorisant leur rendement métabolique et l’ augmentation du volume cérébral [ 6 ] .
L’anthropologue Polly Wiessner a évalué l’activité nocturne et diurne desBushmendu Kalahari et estimé que la majorité des conversations le jour portent sur des questions économiques (stratégies de chasse et de cueillette, fabrication d’outils), des critiques, des plaisanteries et des commérages (6 % du temps étant seulement consacré à raconter des histoires) alors que la nuit autour du feu, plus de 80 % des conversations sont des contes, souvent au sujet de personnes distantes ou du monde des esprits. Selon Wiessner, la domestication du feu par leschasseurs-cueilleursa permis l’allongement du temps de veille, la vie nocturne centrée sur la réunion autour du foyer favorisant les interactions sociales et l’émergence des cultures préhumaines par le chant, la danse ou le fait de raconter des histoires et légendes [ 7 ] .
La maîtrise du feu a ainsi inspiré de nombreux mythes, dont celui deProméthée . À l’époque contemporaine, plusieurs œuvres de fiction ont dépeint l’importance du feu pour les groupes préhistoriques, notamment le romanLa Guerre du feudeJ.-H. Rosny aîné , adapté au cinéma parJean-Jacques Annaud .
Dans laphilosophie chinoise , il fait partie descinq élémentsavec le métal, l’eau, le bois et la terre.
Chez lesalchimistesoccidentaux, il fait partie desquatre élémentsinertes de base composant chaque matière avec l’ eau , l’ airet laterreselon l’enseignement bien antérieur d’Aristote [ 8 ](le feu est un élément central de plusieurs doctrines fondées sur les quatre éléments [ 9 ] ).
Le feu est naturellement associé auSoleil , qui est également une source de chaleur et de lumière (on sait maintenant qu’il ne s’agit pas d’une combustion mais d’unefusion nucléaire ). Il est également souvent associé auxvolcans , comme le feu de laforged’ Héphaistos / Vulcain .
Cette ambivalence se retrouve dans les aspects moraux et juridiques du feu ; tantôt il a pu être considéré comme l’instrument d’une justice transcendante (lebûcherfut une condamnation pénale courante auMoyen Âge , et existe même très localement à l’époque contemporaine ; alors que l’ immolationest considérée par certains comme un acte de sacrifice suprême face à la justice des hommes, y compris dans des sociétés modernes, comme enTchécoslovaquieen 1969) ; tantôt son usage est rigoureusement contrôlé, et parfois gravement sanctionné (l’ incendieétait un des plus grands crimes àAthènes ).
Le feu est aussi un symbole de purification, d’où l’utilisation du bûcher pour certaine condamnation (cf.supra ). Ce symbole provient sans doute de certaines pratiques agraires qui consistent à brûler la terre pour la rendre plus fertile ( brûlis ), mais il est certain que cette symbolique tient son origine de plusieurs sources. Pourtant, le feu comme symbole de purification était pratique courante pour les chrétiens duMoyen Âge  ; avec le temps ces pratiques ( ordalies , bûcher, etc.) se sont perdues ou ont tout simplement été interdites [ 10 ] .
Le feu a aussi un symbolismeérotique . Dans l’ Énéide , la passion queDidonavait pourÉnéela consumait de l’intérieur. Cette symbolique érotique prend son sens dans les métaphores et les images qui font coïncider le feu et l’acte sexuel, la passion, l’affectivité, les sentiments, etc. Dans lamythologie gréco-romaine ,Cupidonétait représenté par unarcet unetorche . De plus, la science soutient cette symbolique, car la motivationpsychophysiologiquenaît des variations thermiques et se termine par l’acte sexuel [ 11 ] .
Le termefeu(dulatin focus , le foyer) désigne auMoyen Âgele foyer, d’abord au sens strict (endroit où brûle le feu) puis figuré : le logement familial (cf. l’expression « sans feu ni lieu »), puis la famille elle-même. Très rapidement, il est utilisé comme unité de base pour l’assiette, le calcul et la perception de l’ impôt , on parle alors defeu fiscal .
Le feu est divinisé dans de nombreuses cultures et a été l’objet de l’adoration d’un grand nombre de peuples et de tribus. Il est également utilisé dans des rites monothéistes.
Chez les anciens, lesPersesregardaient le culte du feu comme la partie fondamentale de leur religion et les cérémonies de ce culte sont retracées avec détail dans leZend-Avesta . Les Perses saluaient tous les matins le soleil levant, symbole du feu le plus pur. Ils regardaient le feu comme le protecteur des États et conservaient dans des sanctuaires particuliers le feu sacré qui ne devait jamais s’éteindre.Behram , fils d’ Ormuzdet l’un des 28Izeds , était le génie du feu. AuXIX e  siècle , chez les Persans actuels, lesGuèbres , qui habitaient surtout dans leKermanet leGuzzerat , avaient conservé toutes les cérémonies des anciens Perses à l’égard du feu.
Dans lamythologie grecque , il a été volé aux dieux et apporté aux Hommes parProméthée .
Le feu inextinguible des Grecs, qui brulait sans cesse àAthèneset àDelphes , le culte de Vulcain, le feu qu’entretenaient àRomeles prêtresses deVesta , rappellent encore la déification du feu, idolâtrie commune du reste à tous les peuples de racepélagique .
LesJuifsallument uneHanoukkia(chandelier à neuf branches) lors de la fête deHanouccapour commémorer le miracle de la fiole d’huile se remplissant par miracle chaque jour.
Chaque vendredi soir lors de la tombée de la nuit, il est également de coutume d’allumer leHandilou des bougies pour honorer l’entrée duShabbatou de toute grande fête religieuse.
De même, dans certaines familles, on allume également leHandilou les bougies lelundiet lejeudi , jours où l’on sort laThora , ou à la date d’anniversaire de la mort de certaines personnes (membre de la famille, souvent de grandRabbin ).
L’usage deciergesest généralisé dans leséglises catholiquesetorthodoxesafin de marquer des temps liturgiques, ou enoffrandeà dessaints . La flamme symbolise aussi l’ Esprit Saint .
Un certain nombre de pratiquespaïennesutilisant le feu ont été récupérées dans le christianisme populaire (lesfeux de la Saint Jean , leschandellesdeSainte-LucieenSuède , laFête des lumièresàLyon , etc.).
LesHindouset lesBouddhistesfont bruler diverses offrandes dans le cadre de leur culte. Ils pratiquent aussi lacrémationdesdéfunts . Les Hindous ont un rapport religieux et culturel avec le feu beaucoup plus important que chez les Bouddhistes. En effet, le feu est personnifiée en la divinité d’ Agni . Il est symbole dejusticeet devictoire . De nombreuses fêtes hindoues font appel au feu, tel queDiwalietKarthigai Deepam , mais également dans les cérémonies religieuses.
Le feu est un phénomène naturel ; dans la nature, il peut résulter de lafoudreou de lafermentation(production de gaz inflammables et de chaleur). Sa domestication par l’Homme — capacité à le conserver (l’entretien dufoyerétant dévolu à lafemmedans certaines sociétés traditionnelles), puis à le recréer à volonté — a permis de nombreux progrès :
Le feu produit de lachaleuret de lafumée , prélève dudioxygène , et a tendance à se répandre sans contrôle enincendie .
Pour les humains, le risque est triple :
Le feu provoque également la destruction d’objets ou de végétaux, et peut donc mettre en péril le bien-être d’une population, sa capacité à se nourrir, se loger, le fonctionnement de son économie. Il peut présenter un risque pour labiodiversité , en détruisant des espèces animales et végétales.

qu est ce que le feu

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 15 sur 28
bojour,
le feu m’a toujours intrigué, je me suis toujours demendé se que c’était.
P.S: je sais que je pose beaucoup de questions à la suite …

—–

Localisation Entre Lausanne et Genève, en Suisse
Le feu n’est pas une chose. C’est un phénomène. C’est le phénomène qui accompagne les réactions d’oxydation rapides.
Quand le charbon brûle à l’air, la réaction de combustion dégage de la chaleur. Cette chaleur sert en partie à chauffer le charbon qui n’a pas encore brûlé.
Or tous les corps chauffés deviennent lumineux dès que leur température dépasse 600°C environ : rouge sombre d’abord, puis orange et jaune vif quand la température dépasse 1000°C.
Donc le charbopn devient chaud et lumineux. C’est cela, le feu.
pour se combinner avec le l’oxygène le charbon à besoin de chaleur?
si j’ai bien compris le charbon et en état gazeux un moment non? vu qu’il va en hauteur
La chaleur permet effectivement de démarrer la réaction entre charbon et oxygène.
Mais le charbon ne passe pas par un état gazeux. Si, en parlant de ce qui va en hauteur, tu évoques les particules noires qu’on voit s’envoler au-dessus des feux, celles-ci sont des résidus d’oxydation (de combustion) incomplète.
La réaction dégage de la chaleur, l’air chaud monte, donc ces particules légères s’élèvent
je parlais de la hauteur du feu, si j’ai bien compris du carbone qui n’est pas encore oxydé s’élève à 10cm (imaginons) et là il s’oxyde, est-ce pour ça que le feu à une hauteur??
pour mieu comprendre, imaginons qu’on est un matériaux fait exclusivement en carbone comment seront fait les molécules de carbones??
Bonjour,
Puis-je me permettre de rajouter une question à la question: qu’est-ce qu’une flamme?
je voulais savoir la disposition des atomes de carbonnes pour voir si le nombre de doublet liant cassé est inférieure au nombre de doublet non-liant, ce qui expliquerais que cette réaction est exothermique.
P.S je suis en train de me renseigner pour les réactionexothermique ici
ça fait longtemps que j’ai posté mais j’ai abandonné et maintenant j’ai re envie de savoir, quelqu’un pourrait-il m’aider?
Hello,
Une flamme, c’est aussi un plasma : il est constitué des molécules qui passent à l’état gazeux et qui sont en train de réagir entre elles: il y a plein d’intermédiaires de toutes sortes pour arriver dans le cas du C à du CO2 si il y a suffisament d’O2 et sinon du CO. Si la combustion est vraiment incomplète on a de la suie: c’est du C presque pur. On trouve souvent dedans les très célèbres fullerènes: C60 ; C72 et autre…
La lumière est émise par cette énorme variété d’intermédiaires en train de réagir qui passent à des états énergétiquement plus stables: l’énergie fournie par les réactions chimiques est dissipée sous la forme de lumière et de chaleur.
Voilà, voilà, j’espère t’avoir un peu éclairé
@+
Localisation Entre Lausanne et Genève, en Suisse
Une flamme est une combustion d’un composé gazeux.
La combustion du carbone seul (solide) ne forme pas de flamme. Témoins les braises de charbon qui restent rouges longtemps.
On ne sait pas pourquoi les flammes sont si exothermiques, ou pourquoi les combustions dégagent tellement de chaleur. C’est un fait expérimental. On peut cacher son ignorance en invoquant les enthalpies de formation et autres considérations théoriques. Mais tout cela ne fait que dissimuler notre ignorance.
Quand tu fais brûler du bois, du charbon, ou une bougie et qu’il y a une flamme, il faut savoir que la combustion produit d’abord une substance gazeuse, qui est en général une molécule C x H y . Dans le cas de la bougie, ce gaz est de la vapeur de cire. Quand ce gaz chaud rencontre de l’oxygène O2, ce O 2arrache les atomes H les premiers, en formant de l’eau. Après, s’il y a assez d’oxygène, C réagit avec O 2pour faire du gaz CO 2 , et dégager encore plus de chaleur. S’il n’y a pas assez d’oxygène, C est dégagé, mais ne brûle pas. Quand il rencontre d’autres atomes C dans la flamme, il forme une longue chaîne C-C-C-C. C’est de la suie. Mais c’est un corps solide. Et quand les corps non gazeux sont assez chauds, ils émettent de la lumière, comme du verre fondu ou du fer sortant d’un haut-fourneau. C’est ce qui arrive dans la flamme éclairante sortant du bois, de la houille ou de la bougie qui brûle. Cela n’empêche pas les particules de suie de brûler si, plus haut dans la flamme, elles rencontrent de nouveau assez de molécules O 2 .
et pourquoi émettent-ils de la lumière, enfin qu’est-ce qui se passe?
bonjour,
je vais faire court : lis çà : http://fr.wikipedia.org/wiki/Flamme_%28combustion%29
et la 1ère partie de çà : http://fr.wikipedia.org/wiki/Feu
c’est pas très long mais le pb c’est qui y a des notions que tu n’as peut être (et même sûrement) pas encore vues, mais elles sont explicable.
donc dis moi ce que tu ne comprends pas.
A toute!.
dans l’article du premier lien ils parlent de l’ionisation, je sais que cela veut dire que les molécules du produit devient positif ou négatif, non?
J’ai lut qu’une combustion incomplète donne une lumière jaune et une combustion complète une lumière bleu, je me suis dit que c’est la différence d’énergie dégagé qui fait ça. Donc, dîtes moi si je me trompe, plus il y a d’énergie plus la fréquence de l’onde créée augmente, car bleu: 690-600THz et jaune 530-510Thz
E = hv avec H constante de Planck je crois (oulala je me perdsje suis plus sur:/ ) et v fréquence
Localisation Entre Lausanne et Genève, en Suisse
La flamme qui brûle incomplétement son carburant prend une couleur jaune. Ce jaune est dû au fait qu’elle contient des particules solides, et que tous les objets solides portés à assez haute température deviennent lumineux. Vers 700°C, ils deviennent rouge sombre. Vers 1000°C ils deviennent orange. Vers 1400°C ils deviennent jaune. A plus haute température, ils sont tellement lumineux qu’on perçoit la lumière comme blanche. Dans une flamme éclairante, ce sont les particules de carbone qui émettent cette couleur jaune.
La flamme qui brûle complétement son carburant émet une lueur très pâle dans le bleu. C’est tout autre chose. C’est l’espèce moléculaire C 2qui est gazeuse et instable, et qui se détruit sitôt formé, qui est à l’origine de cette couleur bleue. Mais ce bleu est dû au passage d’un électron d’une orbitale à l’autre de la molécule C 2 .
Page 1 sur 2 1 Dernière Aller à la page:
Par PhysiquePower dans le forum Physique
Par [RV] dans le forum Internet – Réseau – Sécurité générale
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement02h01 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

qu est ce que le feu

Connectez-vousouinscrivez-vouspour publier un commentaire
De quoi est fait le feu ?
Qu’est-ce qui explique l’apparition de flammes ?
À quoi correspondent les différences de températures dans une flamme ?
Je vous pose ces questions dans la perspective de construire un cycle de travail et de recherches avec mes élèves sur les quatre éléments. Car en complément des expérimentations des élèves, il m’apparaît utile de donner quelques représentations de la structure des corps. Pour le feu, il s’agit de faire mieux percevoir (en le percevant mieux moi-même) le lien entre matière et énergie. »
Le feu, tel qu’on se le représente habituellement, est constitué de gaz et de poussières (des particules à base de carbone, en particulier) qui émettent de la lumière visible. Le fait que le feu dégage de l’énergie thermique (de la « chaleur ») montre que le feu émet aussi de la lumière invisible « infrarouge ».
La flamme est le résultat d’une réaction chimique, de combustion, entre un élément (par exemple du bois) et de l’air (dont l’oxygène est utilisé pour la réaction). Cette réaction n’est, en général, pas spontanée et il faut apporter de l’énergie pour la provoquer (gratter une allumette ou faire tourner la molette d’un briquet pour provoquer une étincelle qui provoque la flamme).
Les différentes températures dans une flamme correspondent au caractère plus ou moins complet de la combustion. Elle est plus complète « au milieu » de la flamme d’une bougie qu’à proximité de la mèche ou qu’en haut de la flamme. On distingue ainsi des cônes (3) de couleurs différentes dans la flamme d’une bougie.
La flamme produit un courant d’air chaud qui monte, dans l’air froid, d’autant plus vite que l’on est dans l’axe de la mèche.
Voilà pourquoi les flammes sont pointues… (J.-P. Maury,Le Chaud et le Froid , Echos Hachette, Palais de la Découverte, 1987).
Les températures de flammes varient, en fonction de la qualité des combustibles, de 1 500 à 4 000° environ. La qualité des combustibles joue sur la quantité de chaleur fournie et sur la vitesse de propagation de la flamme dans le mélange gazeux, vitesse qui s’oppose à la vitesse de déperdition de chaleur par radiation, conduction ou convection. Les vitesses les plus grandes sont atteintes avec les mélanges détonants (par ex gaz de ville et air, mais aussi poussières et air) auxquels cas on n’a guère le temps de prendre la température ! Le cas classique de flamme stable recherchée pour sa haute température est le chalumeau oxygène-acétylène, qui est, je crois, le record de température par moyen purement chimique non explosif.
Côté couleurs, le bleu et le jaune (ce dernier dû à des particules de carbone imbrûlées très chaudes) sont les plus courantes mais d’autres éléments ajoutés aux combustibles permettent d’obtenir toutes sortes de couleurs (feux d’artifices). Un jaune intense, caractéristique du sodium, peut être obtenu facilement en pulvérisant du sel fin dans une flamme, et un bleu turquoise en chauffant du cuivre ou en pulvérisant de la poudre de sulfate de cuivre des jardiniers. Mais dans ces deux cas, le cuivre et le sel ne brûlent pas; ils sont seulement chauffés « au jaune » ou au « bleu turquoise ».
LA MAIN À LA PÂTE – Fondation pour l’éducation à la science
Retrouvez-nous aussi sur :              
Vision
Organisation
Historique
Rapports d’activité
Presse
Recrutement
Principes et enjeux
Actions phares
Offre de service

qu est ce que le feu

Accueil

Physique

Astronomie

Quizz

Forum

Livre d’or

Contact

Le Big bang et la 1ere seconde
Le feu
Les types de galaxies

Notre Facebook
La pêche en mer
Tous droits réservés – Physik’Astro 2011
À défaut de faire un gâteau et de souffler les bougies pour le premier anniversaire de notre site, je vais vous expliquer plus en détail ce qu’il y a au sommet de la bougie (Oui, je parle bien du feu).
Le feu, qu’est-ce que c’est ? Ce qui vous chauffe les pieds quand vous êtes emmitouflé dans une couette et allongé dans le canapé avec le nez qui coule (Oui, l’hiver approche et je sors juste d’une situation semblable) ? En plus de tenir chaud, ce qui est une de ses principales utilisations aujourd’hui, le feu a l’incroyable capacité de … produire de la lumière. Pourquoi ? Car le feu n’est qu’une simple flamme d’énergie. Le feu n’est pas matière, contrairement à ce que clamait Aristote dans sa théorie des 4 éléments. Non, le feu, c’est de l’énergie. Energie, tiens, mais comment produit-on de l’énergie à partir de matière, déjà ? Mais oui,E=mc²! Le feu n’est tout simplement que la « perte » de matière du combustible ! Le combustible, késako, me direz-vous ? C’est la « source » du feu, là d’où il « part », ce dans quoi il puise son énergie. Mais le feu n’a pas besoin uniquement de combustible, et oui ! Ce serait trop simple sinon ! Le feu a également besoin de dioxygène, Le fameux O² présent dans notre atmoshpère ! C’est pour celà qu’Amstrong et Aldrin n’ont pas eu le réflexe de faire un feu de bois en arrivant sur la lune : ils n’avaient pas de bois, et surtout, il n’y a pas de dioxygène sur la lune, car pas d’atmosphère ! Avec ces deux conditions, auxquelles nous rajouterons la chaleur, les scientifiques ont créé le « triangle du feu ». Pourquoi triangle ? Car il est composé de trois facteurs, à savoir, le combustible, le dioxygène, et la chaleur, chacun en un point de ce triangle. Quand on éteint un feu, on « brise » ce triangle, car, pour éteindre un feu, on peut :
– attendre qu’il n’y ait plus de combustible ;
Vous l’aurez remarqué, chaque condition correspond à un point du triangle du feu. Pour conclure, comme tant d’autres phénomènes, le feu est un phénoméne physique !
Créer un site gratuitavec e-monsite
-Signaler un contenu illicite sur ce site

qu est ce que le feu

Please use amodern web browserwith JavaScript enabled to visit OpenClassrooms.com

Welcome to OpenClassrooms! By continuing on the site, you are agreeing to our use of cookies.Read more

ok

Paths

Courses

Partners

Premium

For Business

I have read and agree to theTerms of Use . 
*
Breadcrumb

Home

Forum

Sciences

Physique

C’est quoi le feu ?

Bonjour bonjour !
Encore moi et ma passions pour la physique . Je sors de seconde, je demande donc, s’il vous plait, des explications compréhensibles à mon niveau, dans la mesure du possible !
La question est dans le titre…C’est quoi le feu ?En 3ème, on m’a dis que c’était quelque chose de compliqué et que je verrais plus tard …. Mais j’ai pas envie d’attendre !
Je suppose que c’est un état où des réactions chimiques se passent, sous l’effet de la chaleur, des molécules se transforment en autres. Mais qu’est ce qui peut expliquer les flammes ? Leur ‘formes’ et couleurs ?Et si d’autres explications s’en suivent, j’écoute .
Donc je viens vous demander, en espérant trouver des réponses toujours satisfaisantes auxquelles on m’a habitué ici !
Merci à vous
Pour ceux qui plissent les yeux sur vos codes, pensez aux , , et ! Ça coûte pas grand chose :)
La réaction de combustion produit beaucoup de chaleur.
Or tout corps, le tien, le mien, le mur en face de toi émet des ondes électromagnétiques en fonction de sa température. Pour le mur, ou toi et moi, c'est plutôt des infrarouges. Mais l'air des flammes est beaucoup plus chaud et émet des ondes électromagnétiques dans les longueurs d'onde visibles.
La loi du déplacement de Wien qui dérive de la loi de Planck permet avec une formule simple de savoir à quelle longueur d'onde tu émets un maximum :
\(\lambda_max.Temperature = 2,898 .10^-3 m.K\)

. Je te laisse faire les calculs toi même pour savoir où tu te situes sur lespectre électromagnétique . N'oublies pas que la température est en degré Kelvin.
J'ai fait quelques recherches parce que ta question m'a intrigué. apparemment, le feu serait le gaz issu de la réaction de combustion, mais il est tellement chaud que ses atomes émettent de la lumière. Ce gaz chaud s'élève vers le haut (parce que l'air chaud monte), ce qui donne la forme de la flamme.
Mais alors, pourquoi y a-t-il besoin d'un "support" ( bois... ) pour que la réaction se fasse ?
Bonsoir,
je crois que ces deux liens fournissent deux trés bons articles de vulgarisation ( du même auteur) qui devrait répondre à toutes les questions que tu te poses, de façon à la fois accessible et détaillée.
le premier sur les types de combustions
le second sur les types de flammes. http://www.spiq.ca/v2/chimie_du_feu/ar [...] ombustion.pdf http://www.spiq.ca/v2/chimie_du_feu/ar [...] e_flammes.pdf
Edit
je compléte avec le lien qui conduit à l'ensemble des 7 articles sur"la chimie du feu" http://www.spiq.ca/v2/chimie_du_feu.html
absolument toutes les réponses à tes interrogations et même un peu plus
Les flammes peuvent être de différentes couleurs, selon la température de la combustion...
Ainsi un chalumeau à l'oxygène (pur, ou en tout cas très concentré) émet une flamme bleue, parce que la température de combustion est très élevée...
(Cela se retrouve grâce à la formule donnée par freudqo ci-dessus je crois ;)... La longueur d'onde de la lumière bleue est un peu différente de celle de la lumière rouge ou jaune des flammes habituelles )
Tout ce qui a été crée par l'Homme devrait être patrimoine de l'humanité.Vous êtes perdu ? ,là ce sera trop loin .
Pour ceux qui plissent les yeux sur vos codes, pensez aux , , et ! Ça coûte pas grand chose :)
Ah, oui... Mais alors, dans le cas du chalumeau, qu'est ce qui brûle ?
Oui oui je me rappelle avoir mis de l'oxygène pur dans une bouteille en verre et avoir fait "brûler" un copeau de bois chauffé à rouge au briquet, assez fun comme expérience !
Pour ceux qui plissent les yeux sur vos codes, pensez aux , , et ! Ça coûte pas grand chose :)
Ça m’intéresse ce sujet. Je poste pour m'y abonner. Désolé.
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec Frezzz
Une combustion est une réaction chimique exothermique (qui dégage de la chaleur) dont les produits sont toujours au minimum de l'eau et du CO2.
Donc si tu veux qu'il y ai une combustion il te faut toujours des réactifs qui "contiennent" ces composés.
Par exemple, pour le feu de bois on a du bois (riche en Carbone (C) et Hydrogene (H)) + de l'oxygene de l'air (O)
On peut donc ecrire de manière un peu simpliste :
CH (bois) + O (oxygène) = H2O + CO2
(c'est pourquoi si tu satures l'air en oxygène tu as une meilleur combustion)
Pour ce qui est des flammes, je suis d'accord avec l'explication de freudgo, ce qui donne leur forme c'est que c'est un gaz qui est chauffé et non un objet solide. Mais si tu chauffes un objet (un tison dans le barbecue par exemple) il devient couleur "flamme" mais il garde sa forme. La flamme elle bénéficie de la "souplesse" de l'état gazeux.
En gros, le feu c'est une réaction chimique qui dégage de la de l'eau et du dioxyde de carbone, et qui chauffe ce qui l'entoure et les flammes c'est du gaz chaud.
PS : la fumée épaisse blanche qui se dégage quand tu éteins un feu c'est de la vapeur d'eau. N'étant plus suffisamment chauffé par la combustion elle reprend sa couleur naturelle c'est à dire blanche.
×Once you click on "Answer", you will need to log in to publish your message.
×Be careful, this topic is very old and could be out-of-date. We recommend you create a new topic for your question.
×
Signaler le message aux modérateurs

OpenClassrooms

Who we are

How our courses work

Jobs

Contact us

Partnerships

Affiliate program

Partners

For Business

We will send your password to this address.

Not a member yet?Register for freein 30 seconds.
Une question ? Pas de panique, on va vous aider !
Mais alors, pourquoi y a-t-il besoin d'un "support" ( bois... ) pour que la réaction se fasse ?
Ainsi un chalumeau à l'oxygène (pur, ou en tout cas très concentré) émet une flamme bleue, parce que la température de combustion est très élevée...
Les flammes peuvent être de différentes couleurs, selon la température de la combustion...
Ainsi un chalumeau à l'oxygène (pur, ou en tout cas très concentré) émet une flamme bleue, parce que la température de combustion est très élevée...
(Cela se retrouve grâce à la formule donnée par freudqo ci-dessus je crois ;)... La longueur d'onde de la lumière bleue est un peu différente de celle de la lumière rouge ou jaune des flammes habituelles )
un chalumeau à oxygène brule forcement quelque chose d'autre ...
un chalumeau à oxygène brule forcement quelque chose d'autre ...
C'est l'oxygène qui brûle, non ?
Merci tout le monde !
Mais alors, pourquoi y a-t-il besoin d'un "support" ( bois... ) pour que la réaction se fasse ?
CH (bois) + O (oxygène) = H2O + CO2
La flamme elle bénéficie de la "souplesse" de l'état gazeux.
Vous pouvez rédiger votre message enMarkdownou en HTML uniquement.
Vous n'avez pas les droits suffisant pour supprimer ce sujet !

qu est ce que le feu

A privacy reminder from YouTube, a Google company
Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
The interactive transcript could not be loaded.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Education

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Aujourd'hui nous étudions le feu, en effet sa vrai nature est toujours inconnue de beaucoup de personnes à ce jour. Notre page Facebook :https://www.facebook.com/NTeamFR La musique est celle de Leave Things, elle s'appelle Bacquet. Merci d'avoir regardé et n'oubliez pas de vous abonner.

qu est ce que le feu
« Feu » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Outils personnels

Non connecté Discussion Contributions Créer un compte Se connecter
Affichages

Lire
Modifier
Modifier le wikicode
Historique

Total des dons collectés au mois de juin 2017 : 75,00 €
Lefeuest la manifestation d'uneréaction chimiqueparticulière : unecombustionsuffisamment vive pour observer uneincandescence .
Le feu, composé de braises et de flammes, est de couleur variée, mais le plus souvent jaune, et parfois bleu. Il faut faire attention : c'est toujours très chaud. Les flammes dansent au-dessus des braises, elle produisent beaucoup delumièreet produisent de la chaleur, que l'ont peut sentir à distance. Au-dessus du feu, il y a souvent une fumée noire, qui s'élève dans un courant d'air très chaud. Ce phénomène a inspiré le proverbe «  Il n'y a pas de fumée sans feu  ».
Il y a, à la base du feu, un phénomène de combustion : la chose qui brûle, appeléecombustible(leboispar exemple, ou unebougie ) entre en réaction chimique avec le gazdioxygènecontenu dans l'air. Cette réaction produit une grande quantité dechaleur , suffisante pour faire briller la braise (ou le bout de la mèche de labougie ). Plus la braise est chaude, plus elle sera brillante d'une lumière claire : c'est l'incandescence.
La chaleur produite au niveau de la braise fait cuire les éléments qui composent le combustible. La chaleur va détruire le combustible en le transformant en gaz : c'est le phénomène depyrolyse , qui permet de nettoyer certainsfoursmodernes. Ces gaz, au contact de la braise, vont s'enflammer : c'est-à-dire que les gaz vont eux aussi réagir avec l' oxygènede l'air. Cette réaction est également très rapide, et produit assez de chaleur pour faire briller le gaz : c'est la flamme. Là encore, c'est un phénomène d'incandescence : plus la flamme sera chaude, plus elle sera claire.
Il y a plusieurs raisons pour qu'un feu s'arrête. Comme le feu se base sur une réaction chimique entre l'oxygène et le combustible, le feu s'arrête si :
Mais la réaction chimique ne se fait que si la température est assez élevée, car elle a besoin de chaleur pour démarrer. Pour éteindre le feu, on peut essayer d'enlever de la chaleur : c'est ce qu'on fait en soufflant fort ou en envoyant de l'eau. Attention, si l'on souffle doucement, on nourrit le feu en oxygène, mais si l'on souffle fort, on refroidit assez le feu pour qu'il s'éteigne !
Pour éteindre un feu, il faut unextincteur . On ne peut pas utiliser d'eau sur n'importe quel feu, car cela peut parfois aggraver les dégâts. Comme il existe plusieurs sortes de feu, il existe plusieurs sortes d'extincteurs :
Le feu est quelque chose de dangereux, car la combustion détruit les objets combustibles, la chaleur détruit ce qui n'a pas brûlé. Quant aux fumées, elles asphyxient, et détériorent les poumons si elles sont toxiques. De plus, labrûlure , c'est-à-dire la peau abîmée par le feu, est uneblessuretrès douloureuse et difficile à guérir, la cicatrice ne disparaissant presque jamais. Il faut faire très attention avec le feu et avec la chaleur !
En cas de brûlure, il faut immédiatement refroidir la plaie en faisant ruisseler de l'eau froide sur la partie brûlée, pendant longtemps (jusqu'à une vingtaine de minutes).
Il faut faire la différence entre la flamme qui se voit, et la chaleur qui, elle, ne se voit pas. La grande chaleur produite par le feu peut s'accumuler et provoquer des explosions de choses qui ne brûlent pas, ou déclencher des incendies à distance. La flamme, très chaude, consomme l'oxygène et propage le feu par contact. Dans certains incendies très intenses, la chaleur provoque la pyrolyse des combustibles, mais il n'y a pas assez d'oxygène pour faire brûler les gaz, qui vont s'accumuler et faire courir un risque d'explosion et deretour de flamme . Si une entrée d'air se fait (par effondrement, ou si quelqu'un ouvre la porte !), les gaz vont s'enflammer instantanément ! C'est très dangereux.
En cas d'incendie, il faut suivre les consignes de sécurité ! et laisser faire lespompiers .
Mais le feu est aussi ce qui a permis aux être humains de bâtir une civilisation et qui les différencie nettement des animaux : les humains savent produire et maîtriser le feu.
Par Vikidia, l’encyclopédie pour les jeunes, qui explique aux enfants et à ceux qui veulent une présentation simple d'un sujet.
Dernière modification de cette page le 24 juin 2016 à 05:03.
Articlemis en lumièrela semaine du 23 novembre 2009.
Portail des techniques- Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux.

qu est ce que le feu

Les Témoins de Jéhovah

Français

QUESTIONS BIBLIQUES

DE L’AIDE POUR LES FAMILLES

COUPLES & PARENTS

ADOLESCENTS

ENFANTS

LIRE EN

Afrikaans
Albanais
Allemand
Amharique
Anglais
Arabe
Arménien
Azéri
Azéri (cyrillique)
Birman
Bulgare
Cebuano
Chichewa
Chinois mandarin (simplifié)
Chinois mandarin (traditionnel)
Chitonga
Coréen
Croate
Créole d’Haïti
Danois
Espagnol
Estonien
Finnois
Français
Ga
Grec
Géorgien
Hiligaynon
Hongrois
Hébreu
Icibemba
Iloko
Indonésien
Italien
Japonais
Kikaonde
Kinyarwanda
Kirghiz
Kirundi
Lingala
Lituanien
Macédonien
Malayalam
Malgache
Maltais
Norvégien
Néerlandais
Polonais
Portugais
Roumain
Russe
Samoan
Sepedi
Serbe
Serbe (romain)
Sesotho (Lesotho)
Shona
Singhalais
Slovaque
Slovène
Suédois
Swahili
Tagalog
Tatar
Tchèque
Thaï
Tsonga
Tswana
Turc
Turkmène
Télougou
Ukrainien
Vietnamien
Xhosa
Zoulou
Éwé

Qu’est-ce que le lac de feu ? Est-ce la même chose que l’enfer ou la géhenne ?
Qu’est-ce que le lac de feu ? Est-ce la même chose que l’enfer ou la géhenne ?

https://assetsnffrgf-a.akamaihd.net/assets/m/502014162/univ/art/502014162_univ_sqr_xl.jpg

Le livre de la Révélation, ou Apocalypse : quelle est sa signification ?

Que représente la bête sauvage à sept têtes de Révélation chapitre 13 ?

Le nombre 666 : quelle est sa signification ?

Qu’est-ce que la bataille d’Harmaguédon ?

Qu’est-ce que la bête de couleur écarlate de l’Apocalypse chapitre 17 ?

La Bible et vous
Les réponses aux questions bibliques
Familles
Couples & parents
Adolescents
Enfants
Publications
La Bible
Revues
Livres & brochures
Cahiers vie et ministère
Le ministère du Royaume
Musique
Représentations théâtrales
Lectures bibliques théâtrales
Vidéos
Salle de presse
Actualités
Par région
Veille juridique
Par région
Informations juridiques
Qui sommes-nous ?
Questions fréquentes
Profitez de cours bibliques
Offices
Mémorial
Rassemblements annuels
Activités
Aux 4 coins du monde
Infos & Visites
Nous contacter
Liens d'accès rapide

Profitez de cours bibliques

Trouver un office

Trouver une assemblée

Les nouveautés

Vidéos

Rechercher

Aide

Informations médicales pour les médecins

Faire un don pour notre œuvre mondiale

Mode accessibilité
Activer
Désactiver
Le lac de feu est un symbole de destruction éternelle. C’est la même chose que la géhenne, mais autre chose que l’enfer, qui est la tombe commune aux humains.
Les cinq versets de la Bible qui parlent du « lac de feu » montrent que c’est un symbole, pas un lac réel ( Révélation [ou Apocalypse] 19:20 ;20:10,14, 15 ;21:8 ). Sont jetés dans le lac de feu :
Le Diable ( Révélation 20:10 ). Le Diable est un esprit. Il est donc impossible que le feu lui fasse du mal ( Exode 3:2 ;Juges 13:20 ).
La mort ( Révélation 20:14 ). La mort n’est pas quelque chose de matériel, mais un état d’inactivité,l’absence de vie( Ecclésiaste 9:10 ). Elle ne peut pas être brûlée.
« La bête sauvage » et « le faux prophète » ( Révélation 19:20 ). Comme ce sont des symboles, il est logique de conclure que le lac dans lequel ils sont jetés est aussi un symbole ( Révélation 13:11, 12 ;16:13 ).
La Bible dit que le lac de feu « représente la deuxième mort » ( Révélation 20:14 ;21:8 ). Le premier type de mort dont parle la Bible est la conséquence du péché d’Adam. Après cette mort-là, on peut être ressuscité, c’est-à-dire revenir à la vie. À terme, Dieu supprimera ce type de mort ( 1 Corinthiens 15:21, 22,26 ).
On ne peut pas sortir du lac de feu.
Le lac de feu représente un autre type de mort, un deuxième. Il s’agit aussi d’un état d’inactivité totale. Toutefois, cette deuxième mort est différente, car la Bible ne dit nulle part qu’après cette mort on peut être ressuscité. Elle explique que Jésus a « les clefs de l’enfer et de la mort », montrant qu’il a le pouvoir de libérer les gens de la mort amenée par le péché d’Adam ( Révélation 1:18 ;20:13 ,Maredsous ). Par contre, ni Jésus ni personne d’autre n’a la clé du lac de feu. Ce lac symbolise une punition éternelle : la destruction définitive ( 2 Thessaloniciens 1:9 ).
La géhenne ( géénnaen grec) est mentionnée 12 fois dans la Bible. Comme le lac de feu, elle est un symbole de destruction éternelle. Certaines traductions rendent ce mot par « enfer ». Mais la géhenne est différente de l’enfer ( sheʼôlen hébreu,haïdêsen grec ).
Le mot « géhenne » signifie littéralement « vallée de Hinnom », vallée qui était située juste en dehors de Jérusalem. Aux temps bibliques, cette vallée servait de décharge aux habitants de la ville. Ils y entretenaient un feu constant pour détruire les déchets, et des vers rongeaient tout ce que le feu n’atteignait pas.
Jésus a utilisé la géhenne comme symbole de destruction éternelle ( Matthieu 23:33 ). Il a expliqué que, dans la géhenne, « [la] larve ne meurt pas et le feu ne s’éteint pas » ( Marc 9:47, 48 ). Il pensait alors à la vallée de Hinnom, mais aussi à la prophétie écrite enIsaïe 66:24  : « Ils sortiront et regarderont les cadavres des hommes qui commettaient des transgressions contre moi ; car les vers sur eux ne mourront pas et leur feu ne s’éteindra pas. » L’image employée par Jésus n’était pas une allusion à des tortures, mais à la destruction complète. Les vers et le feu dévoraient des carcasses ou des cadavres, pas des personnes vivantes.
Rien dans la Bible n’indique qu’il est possible de sortir de la géhenne. « Le lac de feu » et « la géhenne de feu » représentent tous deux une destruction définitive, éternelle ( Révélation 20:14, 15 ;21:8 ;Matthieu 18:9 ).
Si le lac de feu est un symbole de destruction, pourquoi la Bible dit-elle que le Diable, la bête sauvage et le faux prophète y « seront tourmentés jour et nuit à tout jamais » ? ( Révélation 20:10 ). Voici quatre raisons pour lesquelles ces tourments ne peuvent pas désigner des tortures :
Si le Diable devait être torturé éternellement, il faudrait qu’il vive éternellement. Mais la Bible dit qu’il sera réduit à rien, c’est-à-dire éliminé ( Hébreux 2:14 ).
La vie éternelle est un don de Dieu, pas une punition ( Romains 6:23 ).
La bête sauvage et le faux prophète sont des symboles ; ils ne peuvent donc pas être torturés.
Selon la Bible, le tourment que doit subir le Diable, c’est la détention ou la destruction éternelle.
Le mot traduit par « tourment » dans la Bible peut aussi avoir le sens de « détention ». Par exemple, le mot grec signifiant « tourmenteurs » est utilisé enMatthieu 18:34  ; il est rendu par « geôliers » dans de nombreuses traductions. Cela montre le lien qui existe entre les mots « tourment » et « détention ». De même, les passages parallèles deMatthieu 8:29et deLuc 8:30, 31emploient de manière équivalente le mot « tourmenter » et le mot « abîme », qui désigne un lieu figuré où l’on est complètement inactif ou mort ( Romains 10:7 ;Révélation 20:1,  3 ). Par ailleurs, le livre de la Révélation utilise plusieurs fois le mot « tourment » dans un sens symbolique ( Révélation 9:5 ;11:10 ;18:7,10 ).
Où sont les morts ? Pourquoi les humains meurent-ils ? Voyez les réponses de la Bible.
La bête sauvage a de l’autorité, du pouvoir et un trône. Que révèlent les prophéties de la Bible ?
Comparez certains mythes avec ce que la Bible enseigne réellement.
Copyright© 2017 Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania.

CONDITIONS D’UTILISATION
 | 
RÈGLES DE CONFIDENTIALITÉ

qu est ce que le feu

 
Accueil
 
Portail lexical
 
Corpus
 
Lexiques
 
Dictionnaires
 
Métalexicographie
 
Outils
 
Contact
 

Police de caractères:

Arial
Verdana
Helvetica
Times
Times New Roman

Surligner les objets textuels
1. À défaut d'instruments capables de venir à bout des arbres, lefeuoffrait le moyen d'extirper la végétation parasite, de dégager le sol environnant, d'écarter les possibilités d'embuscades et de surprises.
Vidal de La Bl. ,Princ. géogr. hum., 1921 , p. 31.
♦Feu élémentaire. Une des quatre substances pures de l'ancienne chimie. Ce que j'ai vu éclater, c'est le feu élémentaire, le feu qui, déposé en la matière, fait la naissance, qui, retiré d'elle, fait la mort( Renan ,Drames philos., Eau jouvence , 1881 , p. 451).
♦ASTROL. Signes de feu (cf.A 2infra).
♦Faire feu(vx). S'enflammer. Les calcédoines (...) sont plus tenaces que le cristal de roche et font facilement feu au briquet( A. Pérès ,Pierres et roches, 1896 , p. 18).
♦Mettre le feu (à qqc.). Faire entrer quelque chose en combustion vive. Synon.allumer ; anton.éteindre. Il y avait là dedans des litres d'eau-de-vie et, au milieu, un monceau d'éclats de pain de sucre (...). Un des convives saisit un brandon et y mit le feu( Pesquidoux ,Livre raison, 1928 , p. 164).
2. − Vous avezdufeu , n'est-ce pas? (...)
« Hélas! nous n'avons pas defeu , dit Pencroff, ou plutôt, monsieur Cyrus, nous n'en avons plus! » et le marin (...) égaya l'ingénieur en lui racontant l'histoire de leur unique allumette, puis sa tentative avortée pour se procurerdufeuà la façon des sauvages.
Verne ,Île myst., 1874 , p. 75.
♦Mettre le feu aux poudres. Faire éclater quelque chose qui était latent. La plaine rompit avec la droite (...) le 12 vendémiaire (4 octobre), elle révoqua le désarmement des terroristes. Cette dernière mesure mit le feu aux poudres( Lefebvre ,Révol. fr., 1963 , p. 453).
♦Mettre le feu sous le ventre de qqn ( Ac. ), mettre le feu au ventre de qqn(vieilli). Exciter quelqu'un à accomplir quelque chose. Et c'est ce diable d'homme qui leur a mis à tous le feu au ventre( A. Daudet ,Tartarin Alpes, 1885 , p. 22).
♦Souffler le feu(vieilli);souffler sur le feu. Pousser quelqu'un à accomplir quelque chose. Les agents de l'Angleterre soufflaient le feu, les partisans des Cortès cherchaient à faire naître une division sérieuse entre nous et le parti royaliste( Chateaubr. ,Congrès Vérone, t. 2. 1838 , p. 131). Il s'insinue parmi ses camarades, souffle le feu (...). En dix minutes, voici la section survoltée( H. Bazin ,Tête contre murs, 1949 , p. 366).
♦Jeter feu et flamme(s). Être très en colère. Son père jetait feu et flammes; il ne parlait rien moins que de mettre dona Lucia aux filles repenties( Mérimée ,Théâtre C. Gazul, 1825 , p. 343).
♦Il ne faut pas jouer avec le feu. Il ne faut pas prendre de gros risques. Attention! vous connaissez le proverbe : il ne faut pas jouer avec le feu, jeu de main, jeu de vilain. Frédéric et moi, nous avons tellement joué avec le feu qu'un peu plus il était pris, torturé, fusillé( Vailland ,Drôle de jeu, 1945 , p. 154).
♦Il n'y a pas de fumée *sans feu.
♦Feu central. Foyer de matières incandescentes qu'on disait exister au centre du globe terrestre. De place en place, comme les cratères laissent échapper le feu central, les«machines parlantes»des cafés servaient d'exutoire au faux sentiment( Montherl. ,Célibataires, 1934 , p. 830).
3. On cite de la foudre d'étonnantes espiègleries (...). Lesfeuxdu ciel déshabillent parfois leurs victimes et transportent leurs vêtements à de grandes distances.
Cocteau ,Poés. crit. I, 1959 , p. 194.
♦RELIG. Feu éternel. Feu qui brûle les damnés. Le feu éternel est préparé au diable et à ses anges( Théol. cath. t. 14, 1 , 1920 , p. 347). Feu du ciel, feu céleste. Foudre qui châtie les pécheurs. Être frappé par le feu du ciel. Ce n'est point une Sodôme condamnée par le feu céleste, mais le sarcophage épicurien d'une courtisane de Campanie( Quinet ,All. et Ital., 1836 , p. 214).
♦Feu chalain(région., Canada). ,,Éclair de chaleur`` ( Dionne1909 );
♦Feu St-Elme. Étincelles qui se forment, par suite de l'électricité atmosphérique, à l'extrémité des mâts ou des vergues d'un navire. À onze heures, Yves, qui est de quart, vient m'appeler pour voir les feux Saint-Elme qui sautillent et crépitent au bout de toutes les vergues( Loti ,Journal, 1878-81 , p. 91).
♦Au fig., vx. Faire feu des quatre pieds ( Ac. ). Employer tous ses efforts pour réussir dans une entreprise. Le ministère fait feu des quatre pieds et paraît résolu à vendre chèrement sa vie( Mérimée ,Lettres ctesse de Montijo, 1870 , p. 112).
4. Tout d'un coup, dans la montagne de l'orage ruisselèrent vingt torrentsdefeu . Le plateau frappé de partout par la foudre sonna comme une cloche.
Giono ,Que ma joie demeure, 1935 , p. 483.
♦RELIG. Langues *de feu de la Pentecôte.
♦HIST. Les Croix de feu. Mouvement d'extrême droite français, d'inspiration fasciste.
♦GÉOL. Ceinture de feu. Zone d'activité volcanique intense entourant la terre. La ceinture de feu du Pacifique. On peut dire que l'océan Pacifique est entouré par un véritable cercle de feu( Lapparent ,Abr. géol., 1886 , p. 80).
♦ASTROL. Signes de feu. Signes du zodiaque ( Bélier, Lion, Sagittaire ).
5.− Pardonnez-moi, dit-il. Je n'ai pas chaud. J'étais très mouillé et ma chambre est très froide. Je me chaufferai quelques minutes à votrefeu .
Il s'accroupit avec difficulté devant l'âtre, tendit les mains.
Vercors ,Silence mer, 1942 , p. 34.
SYNT.Allumer, couvrir, ranimer un/le feu; faire du feu, un bon feu (Ac.); mettre, jeter au feu; un grand, un maigre feu; un feu vif, clair, ardent; chambre sans feu.
−Arts du feu. Arts utilisant la cuisson par le feu (faïencerie, poterie, verrerie, etc.). Métallurgiste, teinturier, verrier, joaillier, j'exerçais mon génie dans ces arts du feu, si merveilleux qu'ils semblent magiques( France ,Jard. Épicure, 1895 , p. 182).
♦Loc. subst. Coup de feu. Pointe de chaleur quand on active le feu. Au fig. Être dans son coup de feu. Être au moment où l'on est le plus affairé. Le cuisinier est dans son coup de feu ( Ac. ). C'était le grand coup de feu, comme disait Quenu( Zola ,Ventre Paris, 1873 , p. 693). Il[ Bernardin de Saint-Pierre ]est dans le coup de feu de ses tableaux; l'enthousiasme le prend lui-même en se relisant( Sainte-Beuve ,Caus. lundi, t. 6 , 1853 , p. 426). Eh bien, à l'idée qu'ils[ les artistes ]s'étaient passés de moi pour le coup de feu de la répétition en costumes et de la générale, le journal m'est tombé des mains( Colette ,Music-hall, 1915 , p. 171).
♦(Premier, deuxième, troisième) feu (vx.) [Désigne le nombre de cuissons d'une pièce] L'opération qui se fait dans l'intervalle d'un réchauffement à l'autre constitue ce qu'on appelle un feu.On ne donne que deux feux pour le noir léger, mais on ne donne trois pour le noir pesant( Berthollet ,Art teint., t. 2 , 1804 , p. 12).
♦De grand feu, de petit feu. Dénomination caractérisant la température et la durée de la cuisson. Il n'y a presque pas de cuisson de poterie qui ne se divise en deux temps : celui qu'on appelle de petit feu et celui qu'on nomme de grand feu( Al.Brongniart ,Arts céram., t. 1 , 1844 , p. 225).
♦Défaut de feu, coup de feu(vx). Défaut dû à une cuisson excessive. Un vernis (...) trop dur (...) se couvre de petits trous. Un défaut de feu produit à peu près le même effet( Al.Brongniart ,Arts céram., t. 1 , 1844 p. 172).
♦Couleur (de) grand feu. Dont la cuisson peut être effectuée à la température maximale. Les couleurs de grand feu (...) sont employées sur porcelaine dure ou grès cérame( Coffignier ,Coul. et peint., 1924 , p. 529).
♦P. anal. Si, en quatrième, on m'avait offert un engagement dans une troupe[ de brigands ]convenable, avec espoir d'avancement et des feux, j'aurais signé des deux mains( Vallès ,Réfract., 1865 , p. 100).
6. Puis-je oublier qu'il n'y a pas six ans que Pie II a réuni au Vatican ce tribunal spécial (...) et (...) vous a condamné à la peine des hérétiques, c'est-à-dire à périr par lefeu ?
Montherl. ,Malatesta, 1946 , II, 5, p. 473.
♦Justice par le fer (l'eau * ) et par le feu. Le fer et le feu étaient dans le code. La loi pratiquait la cautérisation du vagabondage( Hugo ,Homme qui rit, t. 1 , 1869 , p. 34). Étrange système de chercher la vérité par l'éloquence (...) cela paraîtra aussi étrange que la justice par l'eau et par le feu( Barrès ,Cahiers, t. 5 , 1906-07 , p. 59).
♦À feu continu. Feu qui ne s'éteint que lorsqu'on arrête un four. Travailler à feu continu. Durant les deux dernières guerres mondiales, les hauts fourneaux avaient été simplement et soigneusement mis en veilleuse. Et depuis la Libération, il était entendu, sans besoin d'un accord écrit, qu'au plus fort d'une grève d'EDF, les usines fonctionnant à feu continu ne seraient jamais privées de courant( Le Point, 9 juill. 1973 , p. 27, col. 1).
♦Qui va au feu. Qui supporte la flamme. Plat qui va au feu.
♦À feu nu. Au contact direct de la flamme. Cuire à feu nu. Huile empyreumatique que l'on prépare en distillant à feu nu la cire jaune mêlée avec de la chaux vive( Kapeler, Caventou ,Manuel pharm. et drog., t. 1 , 1821 , p. 200).
−Feu de paille. Quelque chose qui dure peu. Cet amour si violent ne sera qu'un feu de paille( Ac. 1932 ). Mais les soupçons que pouvait parfois lui inspirer Eulalie, n'étaient qu'un feu de paille et tombaient vite, faute d'aliment( Proust ,Swann, 1913 , p. 117).
−Faire feu qui dure ( Ac. ). Ménager ses biens ou sa santé. Il faut faire feu qui dure( Ac. 1932 ). Je t'en prie, éteins un peu l'ardeur de ton âme; ménageons-nous et, comme dit Riccardo, le forgeron, faisons feu qui dure( France ,Puits ste Claire, 1895 , p. 68).
−Faire grande chère et beau feu, vx. ( Ac. ) Accomplir une très grande dépense. Il revenait de l'armée; il avait de l'argent, nous faisions bonne chère et grand feu( Mérimée ,Théâtre C. Gazul, 1825 , p. 59).
−Faire feu de tout bois *. Employer tous les moyens possibles pour parvenir à ses fins.
−Mettre les fers *au feu. Tirer les marrons *du feu.
γ) Proverbes. Il n'est feu que de bois *vert. Bois *tortu fait feu droit.
7. Le dîner fini, nos pas nous portaient malgré nous vers la lande où les fumées rabattues desfeuxde camp qui rougeoyaient dans le noir se mêlaient au brouillart tôt retombé de la lagune...
Gracq ,Syrtes, 1951 , p. 133.
♦P. ell. Les Tommies, autour de leurs feux, parlent de leurs femmes et de leurs dangers( Maurois ,Silences Bramble, 1918 , p. 170).
−P. ext. Feu de camp. Feu en plein air autour duquel les membres d'un groupe se réunissent pour passer la veillée. Allumer un feu de camp. Mais les enfants volés n'ont point l'ennui de naître Ils surgissent soudain, on ne sait d'où, ni quand, Chez les romanichels, autour d'un feu de camp( Cocteau ,Théâtre poche, 1949 , p. 112).
−Feu de joie. Feu qu'on allume en signe de liesse. Les principales fêtes de la religion s'annonçoient par une pompe extraordinaire. La veille on allumoit des feux de joie( Chateaubr. ,Génie, t. 2 , 1803 , p. 441).
−Feu de la St-Jean. Feu de joie qu'on allume la nuit de la Saint-Jean. Dans la nuit du 23 juin, les gars du pays y allument (...) le feu de la Saint-Jean, auquel d'autres feux répondent de toutes les hauteurs voisines( France ,P. Nozière, 1899 , p. 306).
−LITURG. ROMAINE. Feu nouveau. (Depuis la réforme de Pie XII) feu allumé à la veille de Pâques. La bénédiction du feu nouveau.
−HIST. ANTIQUE. Feu sacré. Feu perpétuel entretenu par les vestales dans le temple de Vesta. P. anal. Se souviendront-ils jamais de ceux qui ont traversé les déserts, portant le feu sacré, les dieux de notre race, et eux ces enfants, qui maintenant sont des hommes?( Rolland ,J.-Chr., Nouv. journée , 1912 , p. 1548). Cf.II B 1 binfra.
−Chambre à feu( Ac.1932),vx. Pièce où il y a une cheminée.
−Pot *à feu, garniture *de feu, plaque *de feu, pique-feu * , porcelaine *à feu.
b) MÉD. Pointe de feu. Instrument long et aigu servant à cautériser;p. méton.cautérisation effectuée avec cet instrument. Et l'on parle des tristesses de sa vie : une mauvaise santé, des rhumatismes qui exigent à tout moment des pointes de feu( Goncourt ,Journal, 1887 , p. 674).
−Boîte à feu. Partie d'une chaudière où se produit la combustion. Le mélange air-mazout se fait dans la boîte à feu ou dans un caisson la précédant( Chartrou ,Pétroles natur. et artif., 1931 , p. 133).
−Pompe à feu(vx). Machine à vapeur. Moins de trois mille saluts qui se succédaient comme les coups de piston d'une pompe à feu( Reybaud ,J. Paturot, 1842 , p. 227).
d) SYLVIC. Bois de feu. Bois de chauffage. Anton.bois de sciage. Résorption massive des bois de feu feuillus, développement de la production des sciages résineux( Forêt fr., 1955 , p. 20).
8. ... il a quitté Paris, fait l'achat, près de Draguignan, d'une bicoque aux tuiles vernies, cachée dans les palmes, à l'entrée d'un hameau de sixfeux .
Bernanos ,Joie, 1929 , p. 634.
9. Enfin dans certaines provinces (Bretagne, Dauphiné, Provence) le feu est devenu progressivement une unité de compte n'ayant plus aucun rapport avec les réalités démographiques : par exemple, telle paroisse est imposée forfaitairement pour 4feux1/4, telle autre pour 6feux etc. Il faut se garder de confondre cesfeuxfiscaux (ditsfeuxde compoix) avec les feux « allumants », qui correspondent à des ménages.
J. Dupaquier ,La Population rurale du Bassin parisien à l'époque de Louis XIV (thèse), Paris, t. 1 , 1977 , p. 24.
10. Pourquoi (...) les appelle-t-on les poilus? (...) C'est une nation d'honnêtes gens qui se bat pour ses foyers (...) et non pas une troupe de bohèmes à demi sauvages, mal policés,sansfeuni lieu.
Bordeaux ,Fort de Vaux, 1916 , p. 92.
11. Une vieille femme passa. Elle ne savait rien. Ils arrêtèrent un petit garçon, qui répondit : − « Je crois que c'est lefeu ! » et le tambour continuait à battre, la cloche tintait plus fort. Enfin, ils atteignirent les premières maisons du village. L'épicier leur cria de loin : − « Lefeuest chez vous! » Pécuchet prit le pas gymnastique...
Flaub. ,Bouvard, t. 1 , 1880 , p. 36.
SYNT.Le feu prend, se déclare, se répand, se propage; attiser, combattre, maîtriser le feu; dégats, dommages, ravages du feu; risques du feu; lutte contre le feu.
♦Mettre, fiche(fam.),foutre(pop.),bouter(vx),flanquer(fam.)le feu à qqc./dans qqc. Incendier (quelque chose). Nous avons porté la paille au pied des maisons, qui sont toutes en planches ou en osier, et nous avons mis le feu dans sept endroits à la fois( About ,Roi mont., 1857 , p. 96).
♦Brigade, hommes, soldats du feu. (Corps de) sapeurs-pompiers.
♦Feu de cheminée. Embrasement de la suie accumulée dans le conduit d'une cheminée. Elle a passé son temps, dans sa chambre, à brûler des tas de lettres; nous avons même cru qu'il y avait un feu de cheminée( Mauriac ,Nœud vip., 1932 , p. 247).
♦ Domaine de lalutte contre le feu. Feu courant. Feu se propageant avec une tête bien définie ( d'apr.Métro1975 ). Feu à retardement. Feu restant à l'état latent avant d'éclater( d'apr.Métro1975 ). Costume de feu. Tenue pour combattre le feu.
12. Georgette est innocente, et cependant demain elle peut se trouver atteinte par les mêmes absurdes calomnies... Croyez-moi, faites la part dufeuet assoupissez tout cela par un mariage.
Theuriet ,Mariage Gérard, 1875 , p. 205.
♦Courir à qqc. comme au feu. Se presser vivement pour aller voir quelque chose. On y court comme au feu ( Ac. ).
♦Il n'y a pas le feu (à la maison). Rien ne presse. M. d'Eblis te fait la cour, n'est-ce pas? (...) mais enfin le feu n'est pas à la maison, n'est-ce pas? Tu n'en es pas folle, de ce monsieur? − Folle, non( Feuillet ,Journal femme, 1878 , pp. 72-73).
♦À feu et à sang. Détruit, ravagé par la guerre, par des combats. Il ne mit pas moins de cinq jours (...) pour aller de la Lorraine, qui était à feu et à sang, jusque dans l'Anjou tranquille, où les vignes mûrissaient doucement sous le soleil( Benjamin ,Gaspard, 1915 , p. 78).
♦Avoir le feu aux trousses, aux fesses(fam.),au derrière(fam.),au cul(pop.). Être très pressé. Me voilà donc en train de courser le gamin qui avait bien cent mètres d'avance sur moi, et le feu aux fesses par-dessus le marché( Aymé ,Jument, 1933 , p. 57). Cf. infraII B 1 b.
13. ... c'est qu'il est plus sûr d'abandonner un droit litigieux que de plaider, de troubler la paix des nations et d'attiser lefeude la guerre civile.
Proudhon ,Propriété, 1840 , p. 204.
14. ... je frappai du pied vivement sur le pont pour les faire finir. Je leur criai : − Eh! dites donc, mes petits amis! on a l'ordre d'éteindre tous lesfeuxdu bâtiment. Soufflez-moi votre lampe, s'il vous plaît.
Vigny ,Serv. et grand. milit., 1835 , p. 47.
−Spéc. Pêcher au feu. Pêcher au moyen de flambeaux dont la lueur attire le poisson ( d'apr.Baudr.Pêches1827 ). Synon. région.pêcher au lamparo *.
15. Je viens de consulter ma carte. De toute façon j'ai abordé les cotes zéro : je ne risque rien. Je descends toujours et vire plein nord. Ainsi je recevrai, dans mes fenêtres, lesfeuxdes villes. Je les ai sans doute dépassées, elles m'apparaîtront donc à gauche.
Saint-Exup. ,Terre hommes, 1939 , p. 216.
♦Loc. À pleins feux. Très fort. La nuit s'épaississait (...) les lumières électriques brillaient maintenant à pleins feux (...) les bars voisins étincelaient à travers leurs vitrages( Arnoux ,Paris, 1939 , p. 229).
♦MAR., AVIAT., CH. DE FER. Lumière servant à signaler un bâtiment, un véhicule ou des installations fixes. Feux de babord, de tribord; feu de mouillage, de port; feu à éclat, à occultation; feu de position, feux fixes. Les trains de toutes les catégories portent à l'avant, au moins un feu blanc et, sur la face arrière du dernier véhicule, un feu rouge( Bricka ,Ch. de fer, t. 2 , 1894 , p. 138). J'attends avec inquiétude cette chaloupe dont Yves est le patron : elle est allée à terre et ne revient pas. Enfin, voici son feu rouge qui s'avance, en retard de deux heures!( Loti ,Mon frère Yves, 1883 , p. 153).
♦THÉÂTRE. Le(s) feu(x) de la rampe. Lumières servant à éclairer la scène d'un théâtre. D'abord elle[ la cantatrice ]avait songé à amoindrir son succès, en se ménageant, en ne donnant pas toute sa voix, tous ses moyens; mais ses résolutions comme celles du mari ne tenaient pas devant le feu de la rampe( A. Daudet ,Femmes d'artistes, 1874 , p. 89). Il a fait jouer par ses amis de petites pièces gentilles, mais qui n'étaient pas assez faites pour voir le feu de la rampe( Sand ,Corresp., t. 6 , 1876 , p. 396).
♦Faire, mettre plein feu sur qqc./qqn. Faire pleine lumière sur quelque chose, quelqu'un. Le rideau se ferme lentement tandis que l'éclairage lunaire disparaît progressivement. Soudain, le plein feu est donné devant le cadre fixe et le rideau( Claudel ,Soulier, 1944 , 1 re part., 1 re journ., 12, p. 984).
16. ... l'homme la chercha [la divinité] dans les astres du firmament, dont il ressentait les influences en même temps qu'il admirait l'éclat de leursfeux .
Ozanam ,Philos. Dante, 1838 , p. 113.
17. ... M. de Vimy élevait la couperose de sa figure radieuse, illuminée par lesfeuxde ses regards.
Adam ,Enf. Aust., 1902 , p. 268.
♦Jeter du feu. Briller vivement. Ce diamant jette beaucoup de feu ( Ac. ). Ses yeux noirs jetaient du feu( Montherl. ,Célibataires, 1934 , p. 869).
−Loc., au fig. N'y voir que du feu. Ne se rendre compte de rien. Il est certain que ce malheureux n'y a vu que du feu( Sandeau ,M lle de La Seiglière, 1848 , p. 170). Azaïs n'y voit que du feu; mais tous les siens ne seront pas aussi jobards( Gide ,Faux-monn., 1925 , p. 1123).
Rem.Dans l'ex. suiv.,feupeut aussi désigner la couleur (sens II B 2).Elle darda sur lui ses prunelles noires. Le feu lui monta au visage; sa fougue allait sans doute l'emporter( Bourges ,Crépusc. dieux,1884, p. 57).
♦Avoir le feu, mettre le feu (à qqc.). Être, faire devenir quelque chose très brûlant. Avoir le feu aux joues.
♦Eau de feu. Eau-de-vie. Sur les placis devant les portes, des tas de moût croulaient sous une buée qui sentait l'eau de feu( Genevoix ,Rroû, 1931 , p. 170).
♦Feu du rasoir. Brûlure ressentie après le rasage ( d'apr.Rob. ).
♦MÉD. Feu (de) St-Antoine(vx). Maladie provoquée par l'ergot de seigle. Synon.mal des ardents. L'abbaye de saint-Antoine, jadis célèbre pour les guérisons du zona, dénommé feu de saint-Antoine ou mal des ardents( Billy ,Introïbo, 1939 , p. 211).
18. On ouvrait les fenêtres supérieures, de grands stores de toile grise pendaient sous le ciel brûlant, une pluiedefeutombait sur les Halles, les chauffait comme un four de tôle...
Zola ,Ventre Paris, 1873 , p. 729.
19. J'étais moulu, j'avais les coudes et les genoux écorchés, le bout du nez incrusté d'une multitude de petites pierres aiguës, les lèvres fendues, les oreillesenfeu ...
France ,Pt Pierre, 1918 , p. 252.
20. Rien de plus facile, ce me semble, que de résumer notre position, dit le jeune évêque d'Agde avec lefeuconcentré et contraint du fanatisme le plus exalté.
Stendhal ,Rouge et noir, 1830 , p. 385.
−Emploi abs.(gén.au plur. ),vx, poét. Passion. L'on pense que le roi, plein d'une ardeur nouvelle, N'arme que pour chercher aux remparts de Bruxelles Cette belle Condé, qu'un mari soupçonneux Voulut, en l'y traînant, arracher à ses feux( Legouvé ,Mort Henri IV, 1806 , I, 6, p. 357). Seul mon amour pour Mariette brûlait des mêmes feux( Carco ,Rien qu'une femme, 1924 , p. 116).
21. Pour la première fois, je l'ai senti heureux. Pour la première fois,dans lefeude l'action,je l'ai vu confondre, comme on dit, le manteau de l'avenir et le manteau du passé.
Giraudoux ,Siegfried, 1928 , III, 1, p. 112.
♦Sous le feu de (qqc.). [Qqc. de non-nombrable] Sous l'emprise de, sous la portée de (quelque chose). Je me dis qu'il était sous le feu de l'inspiration et qu'il pouvait avoir du talent( Villiers de L'I.-A. ,Contes cruels, 1883 , p. 273).
♦Avec feu. Avec emportement, exaltation. Enfin, comme il parlait bien et avec feu, elle ne fut point choquée qu'il eût jugé à propos de prendre pour une soirée, et sans conséquence, le rôle d'attentif( Stendhal ,Chartreuse, 1839 , p. 97). Ne me dis pas que George a inventé tout ça! Ne me dis pas que tous ces documents étaient des faux! dit Lambert avec feu( Beauvoir ,Mandarins, 1954 , p. 300).
♦(Avoir) le feu sacré. (Être plein de) passion, ardeur pour quelque chose. Il n'a pas le feu sacré. Elle[ la génération naissante ]apportera, non la paix du despotisme ni les honteuses agitations de l'intrigue, mais le feu sacré de la liberté( Robesp. ,Discours, Guerre, t. 8 , 1792 , p. 110).
♦Être tout feu tout flamme (pour qqc./qqn). Se donner avec passion à quelque chose/quelqu'un. Un Frontignan quadragénaire, tout feu, tout flamme( Colette ,Apprent., 1936 , p. 140).
♦Jeter feu et flamme. Exprimer vivement son indignation (pour qqc.). Il faut l'entendre en ces moments se révolter, s'indigner, jeter feu et flamme( Sainte-Beuve ,Caus. lundi, t. 14 , 1861 , p. 224).
♦Avoir le feu au cul(vulg.). Être en état d'excitation sexuelle (v.culC 1).
22. ... l'horizon, derrière la ville, était sans bornes comme la mer; il se confondait avec les bords pourpres de ce ciel defeu , qu'enflammait encore la réverbération des sables du grand désert...
Lamart. ,Voy. Orient, t. 2 , 1835 , p. 209.
−[Avec spécification] Couleur *de feu. Sur mon lit il y avait des tulipes qu'elle venait de m'apporter. La plus belle était couleur de feu( J. Bousquet ,Trad. du silence, 1935-36 , p. 154).
−MÉD., vx. Feu volage. Rougeur d'origine éruptive apparaissant à la face des enfants. ( Dict.xix e s. ).
−Feu de dents(vx). Éruption cutanée se produisant chez les enfants lors de la pousse des premières dents.
23. Pet! là dedans! que j'fais en m'aboulant, et j'ai sorti monfeu , pour qu'ils comprennent...
Carco ,Jésus-la-Caille, 1914 , p. 196.
♦Feu de Bengale. Mélange pyrotechnique brûlant avec une flamme vive et généralement colorée(supra feu d'artifice).
♦Feu de conserve. Artifice se consumant lentement.
♦Pot *à feu; boutefeu * ; tire * -feu * ; lance *à feu.
♦Faire feu. Tirer avec une arme à feu. Les gendarmes firent feu. S'il cherche à se sauver (...) faites feu sur lui!( Dumaspère ,Halifax, 1842 , 111, 4, p. 80).
Rem.Cette expr. n'a plus qu'un sens figuré.
24. D'autres assaillants essayaient de se glisser le long des murs, de profiter des marquises, des balcons, toujours dans lefeude deux nids de mitrailleuses au moins.
Malraux ,Espoir, 1937 , p. 451.
−Au fig. Une fois à table et en pleine lumière (...) je supportai bravement le feu croisé des regards( Feuillet ,Pte Ctesse, 1857 , pp. 40-41). Le rapport de Barère sur la bienfaisance nationale laissa plutôt prévoir qu'elles aussi[ les terres ]subiraient le feu des enchères( Lefebvre ,Révol. fr., 1963 , p. 411).
25. M. des Lourdines aperçut son fils et lui fit signe de venir. Derrière, Frédéric sortait de l'écurie, avec le cheval.
Anthime, pris entre deuxfeux , ne put se dérober.
Châteaubriant ,Lourdines, 1911 , p. 251.
♦Feu de salve. Tir simultané de plusieurs armes à feu. Attention, pour un feu de salve. À gauche de la meule de paille... joue... feu!( Dorgelès ,Croix de bois, 1919 , p. 55).
♦Feu de peloton. Décharge exécutée par tout un peloton. Chacun d'eux emportait une trentaine de cartouches; on exécutait des feux de file, des feux de peloton; on simulait une petite guerre( Reybaud ,J. Paturot, 1842 , p. 181).
♦Feu de file, de rang(vx). Tir d'une troupe qui tire rangée par rangée. Aussitôt je mis pied à terre, bien étonné de me trouver sain et sauf, derrière des feux de file( Erckm.-Chatr. ,Hist. paysan, t. 2 , 1870 p. 188).
26. Verdun, avec ses obus et ses incendies, n'avait été encore qu'un arrière inhabitable. Maintenant, c'était la zone defeu .
Romains ,Hommes bonne vol., 1938 , p. 140.
−Loc. Aller au feu comme à la noce( Ac.1798-1878),vx. Aller gaiement au combat. (Faire son) baptême *du feu.
Feutier, subst. masc., vx. Personne ayant la charge de s'occuper du chauffage des appartements d'une grande demeure. Jalade, faussaire, libéré après avoir subi huit années de travaux forcés,[ était, aux Tuileries, sous Louis XVIII ]feutier en chef( Vidocq ,Vrais myst. Paris, t. 1 , 1844 , p. 70). La basse besogne du feutier de la grotte s'exhausse, devient sublime( Huysmans ,Foules Lourdes, 1906 , p. 39).
Prononc. et Orth. :[fø]. DsAc.dep. 1694. Au plur.feux. Étymol. et Hist. A.Matières en combustion1.moyen de destructionca881 « bûcher » ( Eulalie,19 dsHenryChrestomathie,p. 3 : Enz enlfoula [Eulalia] getterent); 2 e moitiéx e s. ( St Léger,éd. J. Linskill, 133 : Afoc,a flamma vai ardant);2.2 e moitiéx e s. désigne les flammes figurant l'Esprit de la Pentecôte ( Passion,éd. D'Arco Silvio Avalle, 476);3.ca1100 « étincelle » ( Roland,éd. J. Bédier, 3912);4.1120-50 désigne le feu de l'enfer ( Grant mal fist Adam,I, 6 ds T.-L.);5.ca1160 source de chaleur : cuisson des aliments ( Eneas,289,ibid. );6.ca1200 désigne la foudre ( Dial. Grég.,éd. W. Foerster, 352, 34);7.1228 « lieu où l'on fait le feu, foyer » ( J. Renart ,G. de Dole,éd. F. Lecoy, 43); 1260 « famille, foyer » ( E. Boileau ,Métiers,69 ds T.-L. : se il ne tient chief d'ostel, c'est a savoirfeuet leu).B.P. métaph.1.2 e moitiéx e s. exprime l'ardeur, l'éclat du regard ( Passion,395 : tal a regard cumfocsardenz);2.1174-77 « chaleur, température du corps » ( Renart,V, 56 ds T.-L.);ca1223 désigne une maladie rongeant les chairs ( G. de Coinci , éd. F. Koenig, 2 Mir 22, 31 : Qui maladie avoit si grant Quefeuzd'enfer ses piez ardoit);3.exprime l'ardeur des sentimentsca1150 la colère ( Thèbes,éd. G. Raynaud de Lage, 7838); 1174-76 l'amour ( G. de Pont-Ste-Maxence ,St Thomas,306 ds T.-L.).C.Ca1188 désigne une source de lumière ( Partonopeus de Blois,éd. J. Gildea, 4536 : Lifeusde la lanterne estaint).D.1572 « décharge de matières fulminantes » ( Yver,p. 540 dsLittré: un canon qui fait fauxfeu ).Du lat. class.fŏcus« foyer où brûle un feu; famille, foyer; bûcher; réchaud » employé à l'époque imp. comme synon. deignisqu'il finit par supplanter.Bbg. Ball(R.-V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob.Fr. mod.1974, t. 42, p. 254. −Boudon(P.). Rech. sémiotiques sur le lieu.Semiotica.1973, t. 7, pp. 196-202. −Bruneau(Ch.).Romania.1927, t. 53, p. 233. −Chautard(É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 592. −Dalbec(L.),Fournier(C.),Rivard(M.). Terminol. des aéroports.Banque Mots.1973, n o 5, p. 81. −Hemmings(F.-W.-J.).Firein Zola's fiction...Yale fr. St.1969, n o 42, pp. 26-37. −La Landelle(G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 369, 411. −Mat.Louis-Philippe 1951, p. 202. − Mots dans le vent.Vie Lang.1969, p. 697. −Pauli1921, p. 88. −Quem.DDLt. 2(s.v. feutier),3, 6, 13. −Ritter(E.). Les Quatre dict. fr.B. de l'Inst. nat. genevois.1905, t. 36, pp. 422-423. −Rey(A.). La Phraséologie et son image dans les dict. de l'âge class.Mél. Imbs (P.)1973, p. 99.
© 2012 - CNRTL
44, avenue de la Libération BP 30687 54063 Nancy Cedex - France
Tél. : +33 3 83 96 21 76 - Fax : +33 3 83 97 24 56

Aucun
Auteur d'exemple
Code grammatical
Construction
Crochets
Date d'exemple
Définition
Domaine technique
Entrée
Exemple
Indicateur
Mot vedette
Plan de l'article
Publication
Source
Synonyme/antonyme
Syntagme
Titre d'exemple

Aucun
Auteur d'exemple
Code grammatical
Construction
Crochets
Date d'exemple
Définition
Domaine technique
Entrée
Exemple
Indicateur
Mot vedette
Plan de l'article
Publication
Source
Synonyme/antonyme
Syntagme
Titre d'exemple

Aucun
Auteur d'exemple
Code grammatical
Construction
Crochets
Date d'exemple
Définition
Domaine technique
Entrée
Exemple
Indicateur
Mot vedette
Plan de l'article
Publication
Source
Synonyme/antonyme
Syntagme
Titre d'exemple

Aucun
Auteur d'exemple
Code grammatical
Construction
Crochets
Date d'exemple
Définition
Domaine technique
Entrée
Exemple
Indicateur
Mot vedette
Plan de l'article
Publication
Source
Synonyme/antonyme
Syntagme
Titre d'exemple

Aucun
Auteur d'exemple
Code grammatical
Construction
Crochets
Date d'exemple
Définition
Domaine technique
Entrée
Exemple
Indicateur
Mot vedette
Plan de l'article
Publication
Source
Synonyme/antonyme
Syntagme
Titre d'exemple

Aucun
Auteur d'exemple
Code grammatical
Construction
Crochets
Date d'exemple
Définition
Domaine technique
Entrée
Exemple
Indicateur
Mot vedette
Plan de l'article
Publication
Source
Synonyme/antonyme
Syntagme
Titre d'exemple

catégorie :toutes
substantif
verbe
adjectif
adverbe
interjection

qu est ce que le feu

Moteur de recherche

Rechercher

S'inscrire
Connexion

Editer mes informations

Se déconnecter

Exemple :Feula reine ou feue madame .
baptême du feu
Sens :Premier combat d'un soldat .
[ Militaire ]
bouche à feu
Sens :Pièce d'artillerie non portative .
[ Militaire ]
coup de feu
Sens :Le coup de feu désigne à la fois le bruit ,la détonation d 'unearme lorsque l ' on a appuyé sur la gâchette ,mais l ' expression est également utilisée pour parler de tirs de balle .On parle alors d ' échanges de coups defeu,comme lors d'un affrontement entre la police et les délinquants .
entre deux feux
Sens :Attaqué des deux côtés .
feu de bengale
Sens :Sorte d ' artifice brûlant sans bruit et produisantunelumière colorée .
feu follet
Sens :Lumière apparaissant lors de la combustion spontanée de gaz qui se dégage des matières organiques en décomposition .
griller un feu rouge
Sens :Passer unfeude couleur rouge ,sans prêter attention à sa signalisation .Brûler unfeurouge ,ne pas s'arrêter .
[ Familier ]
Ne pas faire long feu
Sens :Rester moins longtemps que prévu à un endroit.
Etre rapide.
Origine :Cette expression repose sur l'image d'un brasier, d'un feu de paille qui est rapide et éphémère.
Une autre explication serait tirée de la mythologie grecque et à Méléagre. La vie de ce grand chasseur était liée au tison brûlant d'un foyer. Lorsque le tison aurait entièrement brûlé, la vie serait ôtée à Méléagre. Le côté éphémère y est de nouveau privilégié. Lire la suite
Etre tout feu tout flamme
Sens :Exprime l'enthousiasme ressenti dans une situation ou pour une occupation
Origine :Utiliser le mot « feu » dans une expression se révèle très fréquent depuis le IXe siècle afin de traduire une émotion positive forte. Cet enthousiasme est renforcé dans « tout feu tout flamme », car les mots expriment la même chose : c'est donc la passion que l'on souhaite ici révéler. Lire la suite
"Lefeude l'enfer est unfeufroid."
Octavio paz
5 août 1914 Invention du feu rouge électrique
...mois, et à Paris, avec un système de disques rouges et blancs interchangeables manuellement. En 1923, lefeuélectrique arrivera à Paris : au rouge on s'arrête, à la sonnerie on démarre. En 1934, le ... Lire la suite
14 août 2006 Cessez-le-feu dans le conflit israélo-libanais
... sécurité des Nations unies, un cessez-le- feuentre l'armée israélienne et le Hezbollah entre ... 19 août, le Liban dénoncera une violation du cessez-le- feupar Israël, dont l'armée vient d'attaquer au... Lire la suite
11 juin 1963 Un bonze bouddhiste s'immole par le feu
...régime dictatorial proaméricain du président vietnamien Ngô Dinh Diêm, un bonze bouddhiste se suicide par lefeuà Saïgon (Vietnam du sud). D'autres immolations publiques suivront et les mouvements d ... Lire la suite
23 février 1716 La France professionnalise la lutte contre le feu
...de l'organisation des secours en cas d'incendie. Jusqu'alors le soin de la lutte contre lefeuétait assuré par la population elle-même. En 1810, Napoléon remplacera les garde-pompes de la ville de ... Lire la suite
30 août 1994 Cessez-le-feu de l'IRA
...l'Irlande du Nord. Un premier espoir apparaît enfin lorsque l'IRA annonce un cessez-le- feusans limitation dans le temps. Suite à cette déclaration, les troupes extrémistes protestantes suspenderont ... Lire la suite
7 septembre 1978 Cessez-le-feu proclamé par la Syrie
Suite aux différentes propositions de paix proposées par les grandes puissances occidentales et au cessez-le- feuimmédiat demandé par l'ONU, c'est finalement la Syrie qui décrète la fin des combats.... Lire la suite
6 novembre 1956 Cessez-le-feu dans la crise de Suez
Les Britanniques, les Français et les Israéliens acceptent le cessez-le- feuréclamé par l'ONU. Économiquement affaibli par le conflit, le Royaume-Uni n'a aucune alternative. De plus, le pays ne peut... Lire la suite
17 décembre 2006 Le Fatah et le Hamas acceptent un cessez-le-feu
Les deux mouvements palestiniens du Hamas et du Fatah ont signé un cessez-le- feu . Celui-ci, qui survient au terme d'une journée de combats violents ayant fait trois morts dans la bande de Gaza, reste... Lire la suite
1854 Edition du livre Les Chimères et Les Filles du feu de Gérard de Nerval.
L'écrivain Gérard de Nerval écrit le recueil de nouvelles et de poésie nommée "Les filles dufeu ".Le livre est édité en 1854 pendant que l'écrivain est interné dans la clinique de Passy à cause de... Lire la suite
1er janvier 1949 Cessez-le-feu au Cachemire
... de l'Empire des Indes lors de son indépendance en 1947. En 1949, l'ONU impose un cessez-le- feuqui prend le nom d'"accord de Karachi". Cet accord impose la "Line of Control » ... Lire la suite
événements avec feu
Voir aussi :114
Actualités|
Auto|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|

qu est ce que le feu

Préfecture et sous-préfectures

Présentation des services

Relais services publics

Agriculture, environnement, aménagement et logement

Consommation, alimentation, animaux

Culture

Défense

Economie,finances publiques, travail et emploi

Education

Jeunesse, sports et vie associative

Santé, cohésion sociale et Droit des femmes

Sécurité et protection des personnes

Transports, déplacements et sécurité routière

Agriculture, forêt et développement rural

Alimentation - consommation

Aménagement du territoire, construction, logement

Animaux

Citoyenneté et Elections

Collectivités Territoriales

Droits des femmes et égalité entre femmes-hommes

Economie - Emploi - Formation

Environnement

Hébergement - Logement

Jeunesse, sports et vie associative

Risques naturels et technologiques

Sécurité et protection des personnes

Solidarité et populations vulnérables

Transports, déplacements et sécurité routière

Centenaire 1914 - 1918

Réseaux sociaux

> Toutes les Actualités

Recueil actes administratifs

Enquêtes publiques en cours

Rapports et conclusions des enquêtes publiques

Les annonces judiciaires et légales

Marchés Publics

Evaluation environnementale (PLU)

Avis autorité environnementale

Participation du public aux décisions ayant une incidence sur l'environnement

Urbanisme et aménagements

Autorisation appel à la générosité publique

Véhicules hors d'usage (VHU) : agrément des éliminateurs

Liste des vidangeurs agréés en Indre-et-Loire

Recrutements

Autres publications

> Toutes les Publications

Prendre un rendez-vous
Système d'immatriculation des véhicules
Certificat de non-gage
Professions réglementées
Permis de conduire
Passeport
Carte nationale d'identité

Horaires et coordonnées

Démarches - Associations

Manifestations sportives

> Toutes les Démarches administratives

Particulier

Professionnel

Association

Collectivité

Sites de la région

Les services de l'Etat en région Centre
Les services de l'Etat dans le Loiret
DRAAF région Centre
DREAL région Centre
Agence régionale de la santé Centre
UT-DIRECCTE Indre-et-Loire

Accueil
>Politiques publiques
>Sécurité et protection des personnes
>Sécurité civile
>L'information préventive
>Le risque incendies de forêt
>Qu'est-ce qu'un feu de forêt ?

Services de l'Etat

Politiques publiques

Actualités

Publications

Démarches administratives

Vous êtes

>Particulier

>Professionnel

>Association

>Collectivité

RSS

FAQ

Plan du site

Mentions légales

Horaires et coordonnées

Contactez-nous

Glossaire

Information sur les cookies

IAL: Information acquéreur locataire
Termites et mérules

République française

Tous droits réservés SIG/DILA
République Française © 2011-2012
www.service-public.fr
legifrance.gouv.fr
france.fr
www.gouvernement.fr
data.gouv.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.
Un incendie de forêt est toujours un drame qui marque le paysage de profondes blessures. Les incendies de forêt détruisent chaque année des massifs forestiers, mais aussi des écosystèmes et des paysages, souvent très longs à reconstituer. Si le problème des feux de forêt est déjà ancien (les premiers textes de loi concernant la protection de la forêt contre les incendies en France remontent à 1322), c'est en 1989 que le chiffre record de 75 500 ha de forêt détruite a été atteint.
Un incendie de forêt est une atteinte à l'environnement , détruisant la faune et la flore, le feu stérilise les sols et appauvrit le couvert végétal aggravant la sécheresse et la désertification.
C'est aussi une atteinte aux personnes et aux biens . En France, on compte en moyenne, par an, environ 18 400 ha de forêt ravagée par les flammes.
Outre les incendies volontaires ou par négligence (cigarette par exemple), les incendies peuvent avoir des causes naturelles. Trois facteurs déterminants interviennent dans le déclenchement et la propagation des feux :
La sécheresse favorise les feux de forêt et, dans une année, on peut mettre en évidence 2 périodes critiques :

qu est ce que le feu

Gestion des notifications

Que souhaitez-vous recevoir comme contenu ?
Un Miracle Chaque Jour
La Pensée du Jour
Articles personnalisés

Votre prénom

Enregistrer

Désactiver les notifications navigateur

TopChrétien

TopMessages

Message texte

Message texte Du TopChrétien. Par Jean-Claude Guillaume. Vendredi 3 Décembre 2004. Qu'est-ce que le baptême de feu ?.
Les thèmes de l'article
Saint-Esprit
Update Required
To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update yourFlash plugin .
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.En savoir plus...

Confirmation du mot de passe : Entrez le même mot de passe pour confirmation.
Je m'abonne à la newsletter. Je souhaite recevoir la newsletter quotidienne.
Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !
Voici le texte que vous citez : "Déjà la cognée est mise à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits seracoupé et jeté au feu . Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui,il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu . Il a son van à la main ; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la pailledans un feu qui ne s'éteint point ." ( Mat 3.10-12 )
Certains théologiens veulent voir dans le feu, qui est ici mentionné trois fois, uniquementle feu du jugement divin . C'est indiscutable dans le premier et le dernier cas. Mais le feu dont il s'agit dans le second cas (" baptisera du Saint-Esprit et de feu "), bien qu'il soit intercalé entre les deux autres et trop facilement assimilé à eux, me semble d'une nature différente, car la dynamique du texte nous le montre étroitement lié au baptême du Saint-Esprit.
Quel que soit le sens que l'on donne à cette expression " baptême du Saint-Esprit " (pentecôtiste ou non), il est impensable que Jean-Baptiste l'utilise pour proférer une sorte de malédiction et l'annonce d'un feu de jugement, alors qu'ailleurs ( Jean 1.33  ;Jean 15.26  ;  Luc 24.49  ;Act 1.5 ), il s'agit de la venue du Consolateur.
D'ailleurs, dans la Bible, le feu ne symbolise pas toujours le jugement (Voir  Exo 14.19,14.24  ;Exo 3.2  ;Exo 19.18  ;Eze 1.4  ;Apo 1.14 ). Et comment ne pas faire le rapprochement avec le jour de la Pentecôte où des langues de feu accompagnèrent la venue du Saint-Esprit ?
L'Esprit Saint, lorsqu'il vient en nous, fait de nous des chrétiens bouillants. Et pour faire bouillir, il faut du feu. Voyez l'effet de la présence de Jésus sur les disciples d'Emmaüs : "Et ils se dirent l'un à l'autre : Notre cœur nebrûlait-ilpas au dedans de nous, lorsqu'il nous parlait en chemin et nous expliquait les Écritures ?"( Luc 24.32 )
Et Jésus nous veut bouillants et non tièdes ! : "Je connais tes œuvres. Je sais que tu n'es ni froid nibouillant . Puisses-tu être froid oubouillant  ! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid nibouillant , je te vomirai de ma bouche." ( Apo 3.15-16 )
Nous avons besoin d'un baptême de feu, n'en déplaise à certains théologiens !
Cette page a été partagée par email avec succès !
J’aimerais vous raconter une histoire qui nous est arrivée quand nous vivions en Asie du Sud-Est. Nous venions d’assister pendant une semaine à une conférence en Thaïlande et étions sur le point de rentrer dans le pays où nous vivions. Je devais me rendre par avion au Cambodge pour le...
Question d'un Internaute : Je voudrais un conseil pour rechercher le baptême du Saint-Esprit. La question du baptême dans le Saint-Esprit (ou du Saint-Esprit, les deux expressions se valent) fait l'objet de deux compréhensions différentes des Écritures parmi les évangéliques. Nous croyons tous que le Saint-Esprit est l'agent de la...
I Le Fruit de l’Esprit Galates 5/22 : Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. Dans d’autres traductions on trouve aussi : la charité, la longanimité, la serviabilité, la bienveillance, la confiance dans les...
Question d'un Internaute : "Je retombe toujours dans le même travers. Comment m'en débarrasser ?" Vous souffrez d'une addiction qui vous obsède depuis peut-être plusieurs années. Je suppose que cela se manifeste en actes que vous réprouvez, et qui vous causent un sentiment de culpabilité, qui, à son tour, est...
Question d'un Internaute : Je voudrais un conseil pour rechercher le baptême du Saint-Esprit. La question du baptême dans le Saint-Esprit (ou du Saint-Esprit, les deux expressions se valent) fait l'objet de deux compréhensions différentes des Écritures parmi les évangéliques. Nous croyons tous que le Saint-Esprit est l'agent de la...
Question d'un Internaute : " Je suis née de nouveau il y a 1 an et demi. Je souhaiterais avoir quelques éclaircissements concernant la dîme. " La pratique de donner la dîme à Dieu, c'est-à-dire la dixième partie de son revenu, est une très vieille histoire. Cela commença avec Abraham,...
Les des Actes des Apôtres chapitre 2. Dessin de Martine Bacher. Voix: Sarah Dirren.
Se pourrait-il que nous ayons oublié ou négligé celui qui nous distingue de toute religion ou secte dans le monde? Pendant trop longtemps, beaucoup de chrétiens ont oublié Dieu le Saint-Esprit et en ont récolté l’amère récolte. Le temps est venu de renverser cette tendance, de redécouvrir et de prendre...

qu est ce que le feu

animaux
art
cerveau
éducation
Environnement
Histoire
Psychologie
religion
Sciences
sexe
sport

Je m'abonne
Voir le sommaire

Partager
Partager

Attention les yeux : qu’est-ce que le feu du diable ?
×

Envoyer par e-mail Partager par mail
Partager Partager sur Google Plus
Partager par SMS

capture d'écran de la vidéo Youtube de la tornade de feu d'Araçatuba, ( État de Sao Paulo, Brésil) en août 2010

Partager
Partager

Attention les yeux : qu’est-ce que le feu du diable ?
×

Envoyer par e-mail Partager par mail
Partager Partager sur Google Plus
Partager par SMS

Un tornade de feu avec des flammes atteignant 30 mètres de haut a pu être filméepar un réalisateur de télévision dans le désert australien à Curtin Spings, mardi 11 septembre.
Elle se déplaçait à 80 km du célèbre reliefAyers Rock , situé dans le centre de l’Australie, et aurait duré40 minutes.
Selon le réalisateur, le tourbillon aurait produit« le bruit d’un avion de chasse » .
Le phénomène ne porte pas de nom spécifique en France (le terme « tornade » est impropre), mais en anglais, il est surnommé « devil fire », soit « feu du diable » en français.
« En fait, ce n’est pas une tornade à proprement parler »,explique Frédéric Decker, météorologue à Météo News.C’est un tourbillon de feu qui se produit lorsqu’il y a un incendie ».
Concrètement,ce tourbillon est provoqué par la différence de température entre le sol chaud où se produit l’incendie, et l’air surplombant l’incendie, plus frais .« Cette différence de température déstabilise l’air ambiant et provoque un tourbillon »,poursuit le météorologue.
Le tourbillon va alors littéralement aspirer le feu.
Si le phénomène est rare, il adéjà été observé en août 2010 au Brésil . Suite à une longue période de sécheresse, un feu avait éclaté près de la ville d’Araçatuba. Un tourbillon de feuavait alors duré une vingtaine de minuteset atteint plusieurs centaines de mètres de hauteur, avec des vents estimés à 160km/h.
Un feu du diableatteignant 6 mètres de hautsurvenu le 29 août 2010 à Hawaï :
Si les tornades de ces dernières années n’ont fait aucun blessé, ce n’est pas toujours le cas. En 1923, un séisme de magnitude 7,9, dans la région de Kanto, au Japon, avait provoqué un grand incendie.Une gigantesque colonne de feu s’était formée, tuant 38 000 personnes en une quinzaine de minutes.

qu est ce que le feu
anonyme mercredi 14/12/2016 10:19
Non en fait j'ai glissé sur le bouton
Oui je suis sur
Se connecter avec un réseau social :
Nous utilisons uniquement votre nom, votre prénom et votre adresse mail pour vous identifier.
A part le réseau social, personne n'aura accès à ces informations.
Se connecter avec un compte du site :
Se connecter avec un réseau social :
Nous utilisons uniquement votre nom, votre prénom et votre adresse mail pour vous identifier.
A part le réseau social, personne n'aura accès à ces informations.
être prevenu par mail lorsqu'on vous lance un défi ou lorsqu'un défi est terminé
* Toutes ces informations sont nécessaires pour s'inscrire .
Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à vous identifier sur le site.
Le seul destinataire des données est Antoine Moulin.
Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à amoulin974@gmail.com
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.
Un filtre entre l'ordinateur et Internet
Une protection contre la suppression involontaire de fichiers
Une protection matérielle contre les chocs
Un pare-feu, ou firewall en anglais, peut être un logiciel ou un ordinateur. Le pare-feu sépare deux réseaux qui ont des niveaux de sécurité différents (par exemple Internet et votre ordinateur). Le pare-feu filtre les données qui passent d'un réseau à un autre. Le but est de repérer les données qui ne respectent pas des règles fixées par l'utilisateur. Un pare-feu peut empêcher un pirate de se connecter à votre ordinateur. Le développement du protocole https rend le pare-feu moins vital car les informations qui transitent par ce protocole ne peuvent pas être filtrées car elles sont codées. Le système d'exploitation Microsoft Windows dispose d'un pare-feu intégré qui doit être activé si vous n'en avez pas installé un autre
Etes vous sur de vouloir supprimer votre commentaire>

qu est ce que le feu

Reverso.net
Expressio
Contact
A propos d'Expressio
Toutes les expressions
Top 50

Les expressions françaises décortiquées

explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Il n'y a pas lefeuaulac!

On n'est pas pressés. Il n'y a aucune urgence. Ça peut attendre.
Je vois que les Suisses sont au Français ce que les Terre-neuviens (Newfies) sont au québécois... Pour le mot "Newfies", prennez votre temps pour demander ce que cela signifie, y’a pas l’feu au lac! Héhéhé
réponse à. Laurentic le 18/10/2006 à 05h59 :Je vois que les Suisses sont au Français ce que les Terre-neuviens (Newfi...
Explication àcette page . Mais il n’y a pas que les Suisses, y’a aussi les Belges. Mais tout ça n’est qu’ironique et amusé. Ca n’a rien de méchant, du moins pour la plupart d’entre nous (les xénophobes sont partout, hélas).
De ce côté ce la frontière, i paraît, i paraît,... qu’y en aurait qu’aurait le feu au luc ! Qu’en est-il réellement ? y a-t-il des études sérieuses la-dessus (dessous, devrais-je dire...) ? Chirstian, au secours ! Deiz mad d’an oll ! Bonne journée à tous !
réponse à. God le 18/10/2006 à 07h38 :Explication à cette page. Mais il n’y a pas que les Suisses, y&rsqu...
"Explication à cette page." J’ai été voir, quelqu’un pourrait me dire ce qu’est un belge "traditionnel"  ) Cette expression me fait penser à une chanson scoute "vous êtes dans le lac". Excellente journée à tous
réponse à. God le 18/10/2006 à 07h38 :Explication à cette page. Mais il n’y a pas que les Suisses, y&rsqu...
Afin à l’avenir d’éviter des dérapages que tout le monde, y compris leurs auteurs, par la suite regrettent, je suggère que nous continuions gentiment à nous moquer de nous, pauvres pécheurs, mais arrêtions de nous moquer des autres. Partant du principe que ma liberté s’arrête où celle des autres commence, ... C’etait pour le petit court(!) de morale. Yapalfö Olak, ce slave d’origine méconnue, nous en a toujours bouché un coin, en se faisant mousser, clamant partout qu’il travaillait pour le roi de Prusse. Jusqu’au jour où la collection de poissons exotiques du-dit Roi mourut dans un incendie. C’est là qu’il s’est rendu compte (oui, le slave), qu’il eût été préférable de travailler pour des prunes...
réponse à. Laurentic le 18/10/2006 à 05h59 :Je vois que les Suisses sont au Français ce que les Terre-neuviens (Newfi...
les "New filles", ce sont celles qui vont avec les "old boys"?
réponse à. le 18/10/2006 à 08h01 :De ce côté ce la frontière, i paraît, i paraît,....
L’étroit Suisse Redoutable... Fallait oser, God l’a fait ! Manque plus que celui de la Manu...
Dans le fim "Meet the parents" (Mon beau-père et moi), le personnage de Gay Focker (!)(Ben Stiller) qui essaie en vain de faire entrer son sac dans le compartiment à bagages d’un avion, se voit reprocher sa lenteur par d’autres passagers qu’il bloque dans l’allée. Sa réponse est : OK, where is the fire ? Le feu semble bien aussi être synonyme d’urgence chez les anglophones d’Amérique. (comme je vais être lu par un Québécois, autant être politiquement correct)
si vous avez l’oeusophage central, il est plus économique et plus efficace de mettre le feu au gaz de Lacq qu’à l’eau du lac. Qu’alors y faire ?
réponse à. file_au_logis le 18/10/2006 à 08h32 :Afin à l’avenir d’éviter des dérapages que tout...
je suggère que nous continuions gentiment à nous moquer de nous, pauvres pécheurs, mais arrêtions de nous moquer des autres
S’il y a le feu au lac Léman, c’est du côté français. Du côté suisse, c’est le lac de Genève. C’est comme la rivière qui s’appelle Semois en Belgique et Semoy en France. Allez comprendre.
réponse à. Rikske le 18/10/2006 à 08h44 :L’étroit Suisse Redoutable... Fallait oser, God l’a fait ...
Rikske, l’homme qui ne laisse rien passer ! Osons ! comme disait Elkabbach.
réponse à. polopolo le 18/10/2006 à 09h25 :S’il y a le feu au lac Léman, c’est du côté fran...
Encore un a priori a fusiller ! J’ai cherché avant d’écrire. Et, juste à titre d’exemple, voici un extrait d’un site suisse : "Eh non, Riex est au bord du lac Léman, qui ne s’appelle lac de Genève ... qu’à Genève."
il me semble que God a omis (volontairement ?) de nous fournir un renseignement capital pour nos réflexions sémantiques  : quelle est la forme du lac ? En effet, nul n’ignore que beaucoup -mais pas tous!- sont ronds : notamment les lacs de volcan qui sont cratéroïdaux. Or, si ce point est capital - je pète à nouveau -, c’est parce que nous avons appris , grâce à Duneton, Freud et God, que chaque fois qu’une expression évoquait quelque chose de rond (voir "la rondelle" d’hier...) il s’agissait en fait de l’anus. Dans ces conditions, si le lac auquel il est fait ici référence est rond, l’expression doit se comprendre par "y a pas l’feu au cul!" : frigidité, ou manque d’intérêt de la dame (?) pour la chose... mais je ne voudrais pas marcher ici sur le terrain de Yannou , ou simple réponse à l’expression "magne toi la rondelle!" Tout se tient, chers collègues,tout se tient !
réponse à. chirstian le 18/10/2006 à 09h31 :il me semble que God a omis (volontairement ?) de nous fournir un renseigne...
Keskilabu ? Je ne suis pas vraiment sûr que ce soit le lac qui soit rond, cette fois !
Synthèse de cette édifiante lecture matinale, en forme de charade : - mon premier est une étendue d’eau douce. - mon deuxième est le cri que tu pousses, en y perdant ta pièce de dix francs (suisses, oeuf corse). - mon troisième est très étroit. Mon tout est le plus célèbre des théâtres parisiens. Bonne migraine à tous !
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 09h44 :Synthèse de cette édifiante lecture matinale, en forme de charade&...
Migraine ? Ce mal qui frappe les ministres de l’intérieur ? (il n’y a pas de migraine de l’extérieur !) Bon : Lac Oh, mes dix Francs ! seize (treize et trois) J’ai bon ?
réponse à. God le 18/10/2006 à 09h39 :Keskilabu ? Je ne suis pas vraiment sûr que ce soit le lac qui soit r...
du Génépi ? Je partage assez l’analyse de Chirstian, qui manie avec brio l’art difficile de la synthèse pour aller droit au but. Car, voyez-vous, God, d’une manière générale, on tourne volontiers autour du sujet en question. C’est fou, non ? Papa Sigmund l’avait bien dit... Oui, décidément, tout se tient ! Merci, Chirstian !
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 09h44 :Synthèse de cette édifiante lecture matinale, en forme de charade&...
réponse à. SyntaxTerror le 18/10/2006 à 10h03 :Migraine ? Ce mal qui frappe les ministres de l’intérieur ...
Bravo, SyntaxTerror. Vous gagnez un bain de jouvence dans le lac de Genève. Pas de quoi attraper une migraine de ministre, ni même de voyou.
réponse à. Jonayla le 18/10/2006 à 10h06 :Eau Limp ! YaOlympia ?...
Perdu ! C’est SyntaxTerror qui remporte la mise. Enfin, si l’on peut dire !
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 10h05 :du Génépi ? Je partage assez l’analyse de Chirstian, qu...
on tourne volontiers autour du sujet en question.
réponse à. le 18/10/2006 à 08h01 :De ce côté ce la frontière, i paraît, i paraît,....
comment ? il y a le feu quelque part ? et personne, encore, n’a appelé les pompiers ?Vite, vite, les pompiers, magnez-vous le train !
réponse à. polopolo le 18/10/2006 à 09h25 :S’il y a le feu au lac Léman, c’est du côté fran...
en littérature française , le plus connu c’est celui du Bourget, qu’on appelle ,depuis la noyade de Julie, le Lacmartine.Oh temps, suspends ton vol...
réponse à. God le 18/10/2006 à 10h15 :on tourne volontiers autour du sujet en question.Pour certains, c’est inco...
Il y a des réfractaires partout, car l’inconscient, nous enseigne Freud, met en oeuvre des défenses plus ou moins adaptées... Allons, God : un(e) de perdu(e), dix de retrouvé(e)s (dicton, pas expression à laquelle vous devriez vous coller tôt ou tard).
réponse à. Jonayla le 18/10/2006 à 10h06 :Eau Limp ! YaOlympia ?...
C’est perdu a-t-il dit, mais moi je dis : continue ! persiste dans tes efforts, tu verras, un jour, cela ira mieux (peut-être) ... ) Sympath-Hobbes PS : je sais, je suis ironique, mais gentiment car j’utilise les smileys, et ça je crois que cela peut désamorcer pas mal de malentendus en cas du moindre doute sur le sérieux de la "pique". Utilisons donc les smileys sans modération !
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 09h44 :Synthèse de cette édifiante lecture matinale, en forme de charade&...
bon, moi j’avais trouvé cela : mon premier est une étendue d’eau douce = eau per (par opposition à eau mer pour l’eau salée)mon deuxième est le cri que tu pousses, en y perdant ta pièce de dix francs (suisses, oeuf corse) : A.. comme I.. !(c’est du suisse ancien : la contraction de "A h je suis concomme I n balai ! )mon troisième est très étroit.= queue (16 cm , mais HT... ) Mon tout est le plus célèbre des théâtres parisiens.  :opéra comique
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 10h09 :Perdu ! C’est SyntaxTerror qui remporte la mise. Enfin, si l’on...
Là, c’est une pièce de 200 Euros qui vient de tomber  ) La Comédie Française, évidemment ... Chapeau ! Décidément, j’adore ce site !
réponse à. HoubaHOBBES le 18/10/2006 à 10h28 :C’est perdu a-t-il dit, mais moi je dis : continue ! persiste da...
Très cher, je ne risque pas de prendre la mouche, car je sais que tu es très gentil) Comme beaucoup de gens sur ce site, en fait.
réponse à. Jonayla le 18/10/2006 à 10h33 :Là, c’est une pièce de 200 Euros qui vient de tomber ) ...
Merci, merci... Mais ne nous éloignons-nous pas un peu trop de ce sujet brûlant ? Quand il y a le feu au lac, les pompiers ont du mal à l’éteindre, avec leurs chaudes lances, forcément...
réponse à. HoubaHOBBES le 18/10/2006 à 10h28 :C’est perdu a-t-il dit, mais moi je dis : continue ! persiste da...
c’est vrai que dans notre mélange de sérieux et de c... il est parfois malaisé de s’y retrouver et je salue la mesure de notre philos-Hobbes.Je bats d’autant plus ma coulpe, que personnellement je pratique l’humour pince sans rire et je ne pense jamais aux smileys (faut dire que j’ai déjà des problèmes avec l’ordre des lettres qui sont pas toujours à l’endroit où je les espère!). Alors des fois quand je traite quelqu’un de con, il pense que je suis sérieux !Et c’est tant mieux parce que je suis sérieux  : quel con !( - :/  : ce smiley signifie : renversant, non ?
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 10h42 :Merci, merci... Mais ne nous éloignons-nous pas un peu trop de ce sujet b...
Pompier, bon oeil (oui je sais, c’est facile)
Pour les amateurs de smileys (que je ne pratique généralement pas) je me permets de leur proposer "la tête à Toto" :///\\\ / __ \ (l (.)(.) l)\ () /\/--- L’est pas bo, mon toto ? Non, ça ne va pas. C’est curieux : il ne sort pas tel que je le copie dans le cadre ad-hoc ! Enfin, à vous de décaler chaque ligne des espaces nécessaires. Allez, au charbon !
réponse à. borikito le 18/10/2006 à 11h52 :Pour les amateurs de smileys (que je ne pratique généralement pas)...
Joli dessin ... et tu ne sais pas le dessiner avec un casque de pompier et sa lance ? pasque y sont rares aujourd’hui sur la place ... je les ai appelés en (24), et un seul a répondu en (31) et presque en (32) ... Tout le monde dort à la caserne ?
..........................//\\\........................./ _ _ \........................(l(.)(.) l) ..........................\ O / ...........................\_/
réponse à. borikito le 18/10/2006 à 11h52 :Pour les amateurs de smileys (que je ne pratique généralement pas)...
Ca fait penser un peu à un personnage de la rue Sésame ...
réponse à. cotentine le 18/10/2006 à 11h58 :Joli dessin ... et tu ne sais pas le dessiner avec un casque de pompier et sa la...
Mais non, Cotentine, le pompier veille en tenue, vêtu de sa chaude pelisse, sa chaude lance à la main, prêt à se ruer sur la chaude piste (expressions imagées pîquées au regretté Frédéric Dard). Mais il mange aussi, le pompier ! Allez, bon ap’
réponse à. Jonayla le 18/10/2006 à 10h35 :Très cher, je ne risque pas de prendre la mouche, car je sais que tu es t...
Je me demande bien qui a pu cafter à mon sujet !! Interr-Hobbes
réponse à. cotentine le 18/10/2006 à 11h58 :Joli dessin ... et tu ne sais pas le dessiner avec un casque de pompier et sa la...
Voilà bien l’exemple d’un échange de technicité. Merci pour ce redressement de l’image. Je n’y aurais pas pensé. Par contre pour le casque du pompier, si j’osais je te proposerais de me le faire, le casque serait livré en ... cadeau gratuit, comme disent les publicités maintenant.( Personnellement je ne pratique pas le cadeau payant.)
A propos de l’expression d’aujourd’hui, peut-on la rapprocher de "on n’est pas aux pièces" ? Ou cela n’a-t-il aucun rapport ? Pardon , très cher God, je remarque à présent que ladite expression a déjà été traitée, le 6 mai 2006 pour être précise.
réponse à. Jonayla le 18/10/2006 à 12h44 :A propos de l’expression d’aujourd’hui, peut-on la rapprocher ...
Pardon , très cher God, je remarque à présent que ladite expression a déjà été traitée, le 6 mai 2006 pour être précise. Par contre, moi je réponds à ta questillion : pour moi, c’est oui ! Affirmat-Hobbes
réponse à. Jonayla le 18/10/2006 à 12h44 :A propos de l’expression d’aujourd’hui, peut-on la rapprocher ...
Complètement en rapport. Surtout avec les pièces de dix francs (suisses). Dans les ateliers de production industrielle, soit les ouvriers étaient payés au nombre de pièces produites, soit ils étaient tenus de produire un quota donné pour percevoir leur salaire. Avec un chronométreur sur le dos, en prime... Aujourd’hui, l’automation remplace l’ouvrier, c’est un progrès ! Donc, "on n’est pas aux pièces" revient à dire qu’il n’y a pas le feu au lac. Festina lente !
L’expression d’origine, qui date du XXe siècle, est tout simplement "il n’y a pas le feu"
réponse à. God le 18/10/2006 à 09h39 :Keskilabu ? Je ne suis pas vraiment sûr que ce soit le lac qui soit r...
Il est en forme de virgule, comme indiqué sur le lien vers Wikipedia. Il n’est pas réveillé à c’te heure, le Ctirsihan, ou bien ?  
réponse à. chirstian le 18/10/2006 à 12h54 : L’expression d’origine, qui date du XXe siècle, est tout sim...
C’est l’histoire du pompier africain, qui rentre dans un bureau de tabac : "je voudrais un paquet de gri-gris et une boîte d’amulettes."
réponse à. chirstian le 18/10/2006 à 12h54 : L’expression d’origine, qui date du XXe siècle, est tout sim...
cette expression remonte à l’âge de pierre
réponse à. HoubaHOBBES le 18/10/2006 à 12h50 :Pardon , très cher God, je remarque à présent que ladite ex...
"...pour être précise": t’as viré ta cuti ?
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 13h12 :C’est l’histoire du pompier africain, qui rentre dans un bureau de t...
C’est l’histoire du pompier africain,
réponse à. cotentine le 18/10/2006 à 13h19 :cette expression remonte à l’âge de pierre Pierrafeu, sans do...
Bon, puisqu’on est dans la pyrotechnie, j’ai appris, en stage de pompier, que pour éteindre un feu, il fallait supprimer l’un de ses trois éléments constitutifs : le combustible (l’amadou par exemple), le comburant (l’oxygène de l’air), ou la chaleur. D’où l’emploi de l’eau en abondance dans la lutte contre les incendies, qui ne fait que refroidir le foyer. Maintenant, évidemment, pour attaquer un feu au lac, pas question de refroidir l’eau avec un quelconque canon à neige. Non, il faut, soit vider le lac de Genève (en tirant sur la bonde, située sous le jet), soit leur pomper l’air, aux amis Suisses. Cette dernière méthode étant, de loin, la plus efficace...
réponse à. chirstian le 18/10/2006 à 13h38 : C’est l’histoire du pompier africain,moi, à ta place, je m...
Oui, oui, je mets un smiley, bien sûr. Tiens, regarde : ;-[
leur pomper l’air, aux amis Suisses.
réponse à. Rikske le 18/10/2006 à 13h36 :"...pour être précise": t’as viré ta cuti ?...
ça y est, pour une fois que je ne mets pas les guillemets, v’la que tu relèves ! Ooh oh, basse vengeance, triple vengeance ? ;O)) En fait, c’était un test d’attention, pour voir qui relèverait : eh bien ,c’est formidable car c’est toi ! T’es un mec extra, Rikske ! :--)) Amicalem-Hobbes
réponse à. chirstian le 18/10/2006 à 13h55 : leur pomper l’air, aux amis Suisses.God, fais quelque chose ! Le p...
Et, dans Dracula, il y a... ? Bon, les djeunes, je ne suis pas de la génération des smileys, moi, désolé... Je ne me sers que des lettres et signes de ponctuation pour m’exprimer, mais pour autant je n’en veux à personne a priori, ni aux Africains, ni aux Belges, ni aux Suisses. Sans oublier les Bretons, les Auvergnats, les Corses ou les Berrichons... Va falloir vous y faire, je suis d’un classicisme crasse, au niveau de l’expression écrite. Pour le reste, j’adhère à la Charte, verset 19, d’Expressio façon God.
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 13h46 :Oui, oui, je mets un smiley, bien sûr. Tiens, regarde :...
hé, attention à ce que tu écris LPP, là tu as mis un vampire qui cligne de l’oeil !! Mise-en-gard-Hobbes
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 14h24 :Et, dans Dracula, il y a... ? Bon, les djeunes, je ne suis pas de la g&eacu...
"Bon, les djeunes, je ne suis pas de la génération des smileys" Bon, alors, allah façon Borikitienne, voici un exposé sur le smiley, sa vie, son oeuvre : clin d’oeil :-Ptire la langue $-)intéressé à l’argentheureux :-! fumeur :-" sifflotant :-[ vampire : *baisers 8-) vacances 5Elvis O-)en plongée 8Mickey :-@je le jure 8-*épicé (8-OBillou (Gates) :-O wow! Amicalement, :O) -Hobbes
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 14h24 :Et, dans Dracula, il y a... ? Bon, les djeunes, je ne suis pas de la g&eacu...
"je n’en veux à personne a priori, ni aux Africains, ni aux Belges, ni aux Suisses. Sans oublier les Bretons, les Auvergnats, les Corses ou les Berrichons... " ne dis pas cela , malheureux ! tu vas attraper les Québecquois, les Autrichiens et les Wallons sur le dos (sans parler des autres !) Conjur-Hobbes
réponse à. HoubaHOBBES le 18/10/2006 à 14h24 :ça y est, pour une fois que je ne mets pas les guillemets, v’la que...
Vengeance à la triple" Westmael" là dessous! me tromp-je?
réponse à. HoubaHOBBES le 18/10/2006 à 14h33 :"Bon, les djeunes, je ne suis pas de la génération des smileys"B...
ne pas oublier les suivants non plus: :-[]je ris jaune et alors, j’ai ici un clavier con (mais non, bernard, je ne parle pas de toi), si vous remplacez les crochets de ci-dessus par des accolades, ca veut dire: je me fends la gueule... Je ne peux malheureusement pas le dessiner OUIIIIIIIIIIIIIIIIII, j’y suis arrivé (en passant par word, merci billy) :- cette page
réponse à. louisann le 18/10/2006 à 14h39 :Vengeance à la triple" Westmael" là dessous! me tromp-je?...
Non,je ne crois pas du tout qu’il soit ainsi ! Ainsi soit-il ! Amen-Hobbes
réponse à. file_au_logis le 18/10/2006 à 15h01 :ne pas oublier les suivants non plus::-[]je ris jaune et alors, j’ai...
":-cette page" j’y suis allé : c’est renversant de beauté, cet à plat de blancs ! Superbe ! Je parie que cela représente un éventail de cachets d’aspirine sur fond de neige, quelles subtilités dans les nuances , il faudra nous parler de tes techniques !! Admirat-Hobbes 8O))
réponse à. file_au_logis le 18/10/2006 à 15h01 :ne pas oublier les suivants non plus::-[]je ris jaune et alors, j’ai...
":-cette page": t’as l’angoisse de la page blanche, l’ami ? 
réponse à. file_au_logis le 18/10/2006 à 15h01 :ne pas oublier les suivants non plus::-[]je ris jaune et alors, j’ai...
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 13h43 :Bon, puisqu’on est dans la pyrotechnie, j’ai appris, en stage de pom...
En tant que franco-suisse, je me sens dans l’obligation de vous répondre .... J’ai souvent entendu les Savoyards employer aussi cette expression. Evidemment, s’il faut attaquer un feu au lac d’Annecy, il sera plus rapide à vider, ya moins de flotte !!!!!. Remarquez que pour confirmer la lenteur helvétique, j’ai pris mon temps pour répondre.
réponse à. cloclotte le 18/10/2006 à 16h12 :En tant que franco-suisse, je me sens dans l’obligation de vous rép...
Tu me rappelles les lettres écrites sur les wagons de chemin de fer Helvétiques : SBB CFF Paraît que ça signifie : Zest Bas Bossiple Comme ça Fa Fite ________________________________________________________Hobbes_____________________
Lance l’eau du Lac , chevalier-pompier de la Table Ronde, confirme : y a pas l’feu au Graal
réponse à. cloclotte le 18/10/2006 à 16h12 :En tant que franco-suisse, je me sens dans l’obligation de vous rép...
Tu as un pseudo amusant ! En Belle Gique, une clotte de beurre , c’est une noisette de beurre. On dit une clotte pour une petite quantité d’un produit ayant la consistance du beurre : margarine, mayonnaise, et tous ces trucs ni solides ni liquides. On peut aussi parler d’une clotte de ciment ou de plâtre. J’imagine qu’il y a une référence sonore au bruit fait par la substance en question lorsqu’elle est clachée contre son support. Comment ? Clacher ? Ah, ça veut dire projeter. Ne confonds pas la clotte avec la clouche, qui est une petite quantité de liquide. Un patrouilleur de Touring secours à qui je demandais combien d’essence il versait dans le carburateur de ma deuchepour la faire démarrer, m’a répondu avec l’aplomb nécessaire : "ben, une clouj’hein !"* Un dixième de clouche étant le fifrelin, lui-même divisé en dix "siquepits". Académiq-Hobbes * prononciation : les mots finissant en "che" sont facilement prononcés avec une finale en "je" surtout s’il y a "hein" derrière. Par exemple : n’oublie pas ta sacoj’hein, ce serait vaj’hein.
réponse à. chirstian le 18/10/2006 à 16h20 :Lance l’eau du Lac , chevalier-pompier de la Table Ronde, confirme : ...
Crihsanit, tu m’épates ! Mais jusqu’où t’arrêteras-tu donc ? Ho-Hooo-Hobbes
réponse à. HoubaHOBBES le 18/10/2006 à 16h35 :Crihsanit, tu m’épates ! Mais jusqu’où t’ar...
réponse à. HoubaHOBBES le 18/10/2006 à 16h36 :Hobbes--Sebbohje l’ai eu le 69...
Ils me scient, ces mecs ! Vla maintenant qu’il se disputent le 69. Gamins, va !
réponse à. cloclotte le 18/10/2006 à 16h12 :En tant que franco-suisse, je me sens dans l’obligation de vous rép...
Je vous remercie, Cloclotte, et tiens à préciser que je n’ai nullement l’intention de pomper l’air des alpages, d’un côté ni de l’autre de la frontière. Je me contente de pomper régulièrement du chocolat, et loin de moi l’idée de vouloir faire prendre l’Helvétie pour une lanterne.
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 17h36 :Je vous remercie, Cloclotte, et tiens à préciser que je n’ai...
Pas besoin de lanterne : quoi qu’ elle vête ,Cloclotte sera toujours àl’alpage ... (ici : smiley blanc sur fond blanc pour évoquer les Alpes)
réponse à. chirstian le 18/10/2006 à 18h23 :Pas besoin de lanterne : quoi qu’elle vête,Cloclotte sera tou...
et... comment faites-vous pour écrire en italiques (depuis Genève) ?
réponse à. chirstian le 18/10/2006 à 18h23 :Pas besoin de lanterne : quoi qu’elle vête,Cloclotte sera tou...
"(ici : smiley blanc sur fond blanc pour évoquer les Alpes)" A ajouter à la liste de HoubaHOBBES (56) ? Oh mais je crois l’avoir entr’aperçu ?
Adieu, camarades d’un jour. Je descends chez BB (elle est blonde, et elle est Belge, la pauvre). Bonne nuit à tous, et à demain pour de nouvelles aventures !
Vivant a proximite du Lac de Geneve (Léman pour les francais seulement) l’explication donnee ici a l’expression est que le "feu" fait reference a la couleur du lac au coucher du soleil ou il semble en flamme et que l’expression fait reference au fait que les pecheur (de perches) n’avaient pas a se presser de partir a la peche tant qu’il n’y avait pas le feu au lac - ca a le merite de donner une explication un peu plus poetique meme si elle n’est pas juste...
réponse à. MickZaf le 18/10/2006 à 20h35 :Vivant a proximite du Lac de Geneve (Léman pour les francais seulement) l...
et c’est après 20 h.30 que tu nous donnes ce détail, alors que depuis 00 h . 04 on se creuse les méninges pour apporter un complément à "l’Expression du jour" ! ...Ben en effet, pour toi, rien n’est urgent ... "y’a pas l’feu au lac" !en plus c’est variable selon le jour et la saison !
réponse à. MickZaf le 18/10/2006 à 20h35 :Vivant a proximite du Lac de Geneve (Léman pour les francais seulement) l...
Le problème c’est de savoir si les sources de God sont celles qui alimentent aussi ce lac... Pour ma part je ne suis pas certain de comprendre : la perche se pêche bien dans la journée, non ? Donc le coucher du soleil marquerait non pas l’heure du départ, mais celui du retour ? Ou les suisses la pêchent au lamparo ? Y a t-il des pêcheurs dans la salle ?
réponse à. file_au_logis le 18/10/2006 à 08h33 :les "New filles", ce sont celles qui vont avec les "old boys"?...
Hihihi! Pas new filles! Newfies (habitants du Newfoundland) Terre-Neuve, à côté du Québec. Ils sont anglophones et très bons vivants. Nous aimons bien nous moquer (pas méchamment) d’eux... Combien ça prends de newfies pour visser une ampoule? Trois. Un qui tient l’ampoule et les deux autres qui tournent le premier! Héhéhé
réponse à. Elpepe le 18/10/2006 à 19h27 :Adieu, camarades d’un jour. Je descends chez BB (elle est blonde, et elle ...
Ca veut dire quoi, ce "la pauvre" ? Hein ? Hein ?
réponse à. Rikske le 19/10/2006 à 08h04 :Ca veut dire quoi, ce "la pauvre" ? Hein ? Hein ?...
C’est pasque BB veut dire "bonne bière" : il a dit qu’il allait la descendre, qu’elle était blonde, qu’elle était belge: il a pitié de sa triple Westmalle...lui !!!:-O Ho !-Hobbes
réponse à. HoubaHOBBES le 19/10/2006 à 10h14 :C’est pasque BB veut dire "bonne bière" : il a dit qu’il...
Bon, moi, j’apprends à parler l’expressionniste. Alors, soyez indulgents avec le pépé, les djeunes. Non, ma blonde, elle est VRAIMENT belge. Pour la bière, je la préfère plus au Nord, très blonde, très légère et court vêtue, comme la Beck’s, la Paderborner, ou la Jever par grande soif estivale (de Loire). -ici, smiley blanc sur fond blanc évoquant avec force le faux-col d’une Westmalle-
réponse à. Rikske le 19/10/2006 à 08h04 :Ca veut dire quoi, ce "la pauvre" ? Hein ? Hein ?...
Ça veut dire qu’il y a des gens qui ont le cul moins bordé de nouilles que d’autres. Cet été, je suis parti du Havre, à la voile, histoire d’aller voir la côte continentale jusqu’à l’embouchure de l’Elbe, dans les îles de la Frise orientale. Et fait escale à Blankenberge, en Belgique. God ! Que la côte est moche, partout en Manche et Mer du Nord, de la Belgique à l’Allemagne ! Ça tranche avec la Méditerranée occidentale, où je navigue habituellement, de l’Italie à l’Espagne ! Donc : pauvres Belges, Bataves, Teutons... qui sont obligés de venir prendre leurs vacances sur nos belles côtes à nous ! Et donc, blonde et belge, ça alourdit le handicap, hein ? Hein ? Voili voilou. Ai-je répondu à la question ?
réponse à. Elpepe le 19/10/2006 à 12h14 :Ça veut dire qu’il y a des gens qui ont le cul moins bordé d...
Bon, là (mais là uniquement !) , on opine du chef : la côte belge est effroyablement bétonnée sur ses 60 km ! Mais nous on ne s’inquiète pas : les Wallons font du feu tous les week ends dans leurs jardins, afin d’accélérer le réchauffement de la Terre , cela va inévitablement provoquer une montée des zoos, et donc : plus de Flandre, et la côte de Halle à Woluwe !!! Et où iront les Flamoutches ? Je vous le donne Emile : en Wallifornie ! Et on leur retirera vite leurs facilités, comme ils font avec les francophones qui vivent chez eux. Et moi, je m’achèterai un Zodiac pour aller chercher les pistolets et le cramique du dimanche ! Vrroum-Hobbes
réponse à. HoubaHOBBES le 18/10/2006 à 16h31 :Tu as un pseudo amusant ! En Belle Gique, une clotte de beurre , c’es...
Mon pseudo n’a rien à voir avec le beurre, la mayo ou la margarine. C’est seulement un p’tit surnom fait à partir de mon prénom, un petit diminutif. Quel prénom ???.
Juste 2 corollaires et assimiles : *J’ai entendu (authentique!) un suisse du cote de Lausanne (Vallorbe) dire : Moi je m’endore en sursaut ! *Qu’est ce qu’un alsacien : Un Belge qui n’a pas trouvé la SuisseEt son inverse bien sur !!
réponse à. cloclotte le 19/10/2006 à 18h23 :Mon pseudo n’a rien à voir avec le beurre, la mayo ou la margarine....
réponse à. cloclotte le 19/10/2006 à 18h23 :Mon pseudo n’a rien à voir avec le beurre, la mayo ou la margarine....
réponse à. cloclotte le 19/10/2006 à 18h23 :Mon pseudo n’a rien à voir avec le beurre, la mayo ou la margarine....
Clotuche ? Clotiche ? Clothilde ? Clod-Hobbes
réponse à. roro91 le 19/10/2006 à 21h26 :Juste 2 corollaires et assimiles :*J’ai entendu (authentique!) un...
"Moi je m’endore en sursaut !" En fait, c’est une expression de Gaston Lagaffe ! Je la connais parce que ça m’arrive souvent aussi ! RRRzzzz-Hobbes
réponse à. roro91 le 19/10/2006 à 21h26 :Juste 2 corollaires et assimiles :*J’ai entendu (authentique!) un...
Marrant, moi je la connaissais avec l’Ariège :Qu’est-ce qu’un Ariégeois ? Un Belge qui n’a pas trouvé l’Espagne .
réponse à. cloclotte le 19/10/2006 à 18h23 :Mon pseudo n’a rien à voir avec le beurre, la mayo ou la margarine....
Clotaire ? Clot Bey ? Clot-Magnon ? Néant d’Erthal ?
réponse à. Jonayla le 20/10/2006 à 14h11 :Marrant, moi je la connaissais avec l’Ariège :Qu’est-c...
L’Espagne et le mérinos ? Oui, je sais : c’est un peu tiré par les chevaux, holà! 3
Dans l’expression ’le feu au lac", il n’est pas question de "lac" mais de "lac" !La différence me direz-vous ? Et bien on ne prononce pas le "C". Il s’agit là du LACque l’on retrouve dans le motENTRELAC. C’est à dire d’un "lacet". C’est une expression issu du moyen-âge époque durant laquelle les vêtements étaient surtout fermés et tenus par des "lacets".Onretrouve ce fameux ’lac" dans l’expression " lac d’amour" quiest un noeud simple sur une boucle. La symbolique maçonnique en a faitle symbole de l’union entre tous les Maçons. Ces entrelacs sur la corde à noeuds symbolisent la chaîne d’union. Le lac d’amour est aussi une figure héraldique. L’expression est né au moyen-âge en France et signifie bien il n’y a pas urgence, que les "liens" qui tiennent les vêtements bien clos, ou qui lient les gens entre eux, ne sont pas près de céder. Ensuite le mot "lac’ ausens premier ayant disparu de notre quotidien, sa bonne prononciation été oubliée etles gens ont commencé à prononcer le "C" et "lac’, mais bizarrement pas le "c" de "entrelacs" ( qui a donné le verbe toujours usité "entrelacer") On retrouve toutefois dans certaines campagnes françaises le mot "Lac" prononcé correctement ’la"dans le le sens de "collet" pour attraper les lapins, le lien qui étrangle le lapin dans le braconnage. Espérant avoir aidé. Cordialement.
réponse à. le 16/04/2008 à 18h43 :Dans l’expression ’le feu au lac", il n’est pas question de "l...
Bienvenue LadyWord ! Hypothèse intéressante, mais pourrais-tu citer des sources qui l’étayent ? A bientôt parmi nous !
réponse à. Rikske le 17/04/2008 à 07h28 :Bienvenue LadyWord ! Hypothèse intéressante, mais pourrais-tu...
Aucune trace de cette expression dans mes bouquins de référence (ancien ou moyen français), l’hypothèse de Ladyword me semble donc peu convaincante, d’’autant que le "lacs d’amour", médiéval ou maçonnique, prend toujours un "s", même au singulier !
réponse à. HoubaHOBBES le 19/10/2006 à 17h06 :Bon, là (mais là uniquement !) , on opine du chef : la c...
Et où iront les Flamoutches ? Je vous le donne Emile : en Wallifornie ! Et on leur retirera vite leurs facilités, comme ils font avec les francophones qui vivent chez eux.
réponse à. Laurentic le 18/10/2006 à 05h59 :Je vois que les Suisses sont au Français ce que les Terre-neuviens (Newfi...
Vu de Suisse, on a parfois l’impression (bien souvent fondée) que si les Français parlent très vite, c’est pour paraître plus intelligents. Si l’un s’exprime, il s’en trouve aussitôt cinq autres pour lui signaler (à la même vitesse et souvent en même temps!) qu’ils sont au moins aussi intelligents que lui. Sans que cela fasse avancer le schmilblick pour autant, car ils n’ont pas le temps d’écouter l’autre non plus.
réponse à. syanne le 17/04/2008 à 17h08 :Aucune trace de cette expression dans mes bouquins de référence (a...
Un pluriel singulier ? On s’en lèche les babines ! Le lapin parlant, cunilinguiste de garde
réponse à. risouscape le 18/04/2008 à 12h26 :Vu de Suisse, on a parfois l’impression (bien souvent fondée) que s...
Ris_tout_seul, il me semble que la vocation de ce site est de rassembler les francophones, non de les diviser. Si tu avais eu le talent de l’humour, tu aurais sans doute pu dire la même chose et nous en aurions souri. Je ne trouve dans ta contribution que celui du mépris à sens unique et je le regrette. Je ne réponds aujourd’hui car je ne lis qu’aujourd’hui, mais j’aurais écrit la même chose hier. Si je me trompe sur tes intentions, tu me le diras et je serai ravie de te présenter mes excuses.
Y’a pas le feu aux claques, et pourtant déjà des propos enflammés, des oreilles qui rougissent. D’une actualité brûlante. J’en suis soufflet. 
Son message est très clair : s’il n’y a pas le feu, il n’y a aucune raison de se presser
réponse à. cotentine le 26/10/2008 à 00h41 :Son message est très clair : s’il n’y a pas le feu, il n...
Gagner une heure de veille est un bénéfice que seuls les insomniaques peuvent apprécier à sa juste va-l’heure...  "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! Suspendez votre cours(...) Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l’aurore Va dissiper la nuit." A. de Lamartine, "Le Lac". Une splend’heure...Oh non, y a pas le feu.
« Ils ont aimé ». De lac, je ne saurais remplir Avec les quelques pleurs que nous avons versés… « Ils ont aimé ». Il n’en reste pas même assez De honte, de douleur, de regrets ou de rire… Je me suis consolé, chérie, de votre fuite Vous entendrez par là que sans vous oublier J’oublie de vous maudire. Je me suis délié : A l’aune des années un chagrin passe vite. A l’aune du chagrin si le temps semble long Il fuit pareillement que les plus heureux jours. Que celles consumées dans les jeux de l’amour Pareillement les nuitsoùmourir nous voulons. Si je m’attarde au bord du lac de Lamartine C’est par égard tardif à ma pauvre santé. « Ils ont aimé » : hélas je ne suis plus hanté. Ce n’est guère un roman, tout juste une comptine... Mon corps va refroidir, déjà sont attiédis Ses élans : je me sens en vieillesse descendre. Mon cœur et mes cheveux ont recueilli la cendre« Ils ont aimé »... Ils ont passé, et j’ai tout dit.
réponse à. cloclotte le 19/10/2006 à 18h23 :Mon pseudo n’a rien à voir avec le beurre, la mayo ou la margarine....
Réponse tardive: comme il s’agit ici d’eau, peut-on supposer que ton prénom est: Closette?
réponse à. AnimalDan le 26/10/2008 à 02h35 :Gagner une heure de veille est un bénéfice que seuls les insomniaq...
Non, non, tu l’as mal écrit: amies-z-amis, lisez s’il-vpous-plaît: OTAN, suspends tes vols, Arrête de bombarder. Les Afghans n’ont pas de bol, Autrement, pour ton matricule, ca va barder!
réponse à. file_au_logis le 26/10/2008 à 07h58 :Non, non, tu l’as mal écrit:amies-z-amis, lisez s’il-vpous-...
Et quand on est feu-..., y a plus le feu !D’ailleurs quand on est décédé (on ne dit pas "mort", ça porte malheur) on n’a pas droit à l’ambulance avec le girophare. Donc, partout, quand on est feu, il n’y a pas le feu. 
réponse à. tytoalba le 17/04/2008 à 23h40 :Et où iront les Flamoutches ? Je vous le donne Emile : en Walli...
Là,mi p’tit fi,tu t’avances sur un terrain dangereux!Il y a de moins en monis de francophones qui comprennent le wallon,non?Et ceux qui le savent encore sont souvent incapables de l’écrire...
Un Suisse qui parle tout seul : un monologue deux Suisses qui discutent : un dialogue trois Suisses : un catalogue. La satisfaction du devoir accompli.
réponse à. Laurentic le 18/10/2006 à 05h59 :Je vois que les Suisses sont au Français ce que les Terre-neuviens (Newfi...
Je vois que les Suisses sont au Français ce que les Terre-neuviens (Newfies) sont au québécois...
Mais il n’y a pas que les Suisses, y’a aussi les Belges.
réponse à. Muscat le 26/10/2008 à 08h50 :Là,mi p’tit fi,tu t’avances sur un terrain dangereux!Il y a d...
Mon terrain n’est pas dangereux, on parle encore le wallon par ici. Peu savent encore l’écrire, c’est vrai. Mais la tradition orale est encore vivante. Il existe même encore du théatre wallon. C’était la minute défense du patrimoine wallon.  Nous avons même William Dunker, chanteur qui a remis à l’honneur cette langue.
Qui qu’a dit qu’yavait pas le feu au lac ? c’était sans doute vrai en octobre 2006, mais depuis les Suisses nous ont démontréqu’ils pouvaient l’y mettre !   Et pour ceux que la vitesse fatigue, voici la preuve en photos à regarder tranquillement surcette page
réponse à. cotentine le 26/10/2008 à 09h20 :Qui qu’a dit qu’yavait pas le feu au lac ? c’éta...
Superbe Cotentine ! voilà de quoi mettre tous les expressionautes d’accord.
réponse à. tytoalba le 26/10/2008 à 09h10 :Je vois que les Suisses sont au Français ce que les Terre-neuviens (Newfi...
et pour les Suisses, il y a les Autrichiens. Sauf quand les Autrichiens demandent pourquoi les Suisses n’ont participé à aucune des 2 guerres mondiales. C’est pourtant simple: le temps qu’ils réalisent ce qui se passait, c’était déjà fini!   Z’avez vu le clin d’oeil, hein!
réponse à. cotentine le 26/10/2008 à 09h20 :Qui qu’a dit qu’yavait pas le feu au lac ? c’éta...
Bonjour à tous ! Voilà plusieurs jours que je viens me balader sur ce site très sympathique et je m’amuse beaucoup !Merci à tous ! Un peu d’humour dansce monde de brutes, c’est pas du luxe ! Bon Dimanche à tous !
réponse à. cotentine le 26/10/2008 à 09h20 :Qui qu’a dit qu’yavait pas le feu au lac ? c’éta...
Belle illustration de l’expression du jour!  
J’ai oublié son nom maisun chanteur, dans une de ses chansons finissait dans un lac de cognac, à Cannes au Carlton. Un lac de cognac on doit pouvoir y mettre le feu, non ? Chauffe (le lac) Marceeeel on va y foutre le feu !
réponse à. mickeylange le 26/10/2008 à 11h10 :J’ai oublié son nom maisun chanteur, dans une de ses chansons fin...
J’ai oublié son nom mais un chanteur, dans une de ses chansons finissait dans un lac de cognac, à Cannes au Carlton.
réponse à. cotentine le 26/10/2008 à 12h03 :J’ai oublié son nom mais un chanteur, dans une de ses chansons fini...
Merci Cotcot je me souvenais de Philippe mais pas de Clay. Un lac de rosé tu crois qu’on peut y mettre le feu *?Comme dans la chanson les cahiers au feu les profs au milieu * je plaisante, bien entendu, j’ai eu un copain qui buvait pas mal, et que ça rendait agressif, qui un soir qu’il était bourré a foutu le feu à son pieu, le con !
réponse à. cotentine le 26/10/2008 à 12h03 :J’ai oublié son nom mais un chanteur, dans une de ses chansons fini...
Elle en sait des choses cette Cotentine ! Epatante, quelle culture et sans jamais se prendre au sérieux  ! Bravo !
réponse à. Muscat le 26/10/2008 à 08h50 :Là,mi p’tit fi,tu t’avances sur un terrain dangereux!Il y a d...
Eh bi em petit, y d’a co qui sav’te l’escrire mais cé vrai, ni bramin ! Par ici on dit "i n’a ri qui brûle" mais, si je vais à seulement 6/7 km d’ici, ce sera différent.Le Wallon est une langue (non, ce n’est pas un patoi) très intéressante à comparer avec le Français.Je regrette souvent, à vous lire, de ne pas posséder vos connaissances et votre culture, mais, je m’amuse aussi beaucoup en votre compagnie à tous.
Après une journée bien remplie, je viens rallumer la chandelle sur ce merrrveilleux site et ranimer l’expression du jour : j’ai trouvé une BD dont elle est le titre (voircette page . Quelqu’un l’aurait-il déjà lue ?
A l’heure d’hiver, la nuit est déjà là. Il est un peu tard donc, mais je vous offre pour achever ce dimanche le couchant sur le Léman dans le feu de l’automne, juste parce que c’est beau (voircette page ). Bonne soirée et douce nuit à tous !
réponse à. Jonayla le 18/10/2006 à 08h31 :"Explication à cette page." J’ai été voir, quelqu&rsq...
quelqu’un pourrait me dire ce qu’est un belge "traditionnel"
réponse à. mident le 26/10/2008 à 16h52 :Eh bi em petit, y d’a co qui sav’te l’escrire mais cé v...
Par ici on dit "i n’a ri qui brûle"
réponse à. tytoalba le 26/10/2008 à 18h56 :Par ici on dit "i n’a ri qui brûle" C’est exactement ce qu&rsq...
on a changé d’heure cette nuit ! hou hou ma chouette favorite ! réveille-toi !en (119) j’ ai déjà donné le lien ce matin ! Tu retardes ! ... ce sont tes pendules que tu devais retarder d’1 h. cette nuit ou ce matin !apparemment, tu as pris le rythme Suisse ! jamais d’urgence ... "y’a pas l’feu au lac"  :&rsquo )
réponse à. cotentine le 26/10/2008 à 21h10 :on a changé d’heure cette nuit ! hou hou ma chouette favorite&...
Mais voui bien sûr, mais maline comme je suis, j’ai donné directement le lien vers la vidéo sans passer par la case photo, histoire de se ménager les petits doigts et la souris. Mais tu as raison, j’ai regardé les photos et pas encore bien réveillée je n’avais pas cliqué sur la vidéo.Tout-à-fait confidentiellement, puisque nous sommes entre quatre zyeux, tu ne l’as pas donné en 119 mais en 112. Alors qui c’est qui dort déjà. Hmmmm.Bonne nuit à tous.
* * O O*** *+** * * =* ** le portrait n’est pas ressemblant. Mea culpa TOTO
réponse à. missesmeralda le 27/10/2008 à 10h44 :* * O O*...
* * O O * * ** + * * * * = * * * Si c’est ce dessin que tu voulais nous montrer, la technique est simple. Il suffit de mettre centrer entre [ ] comme pour les autres balises. Tu peux trouver cette information dans le mode d’emploi. Pour cela voir dansvos commentairesen haut de cette page.Bon amusement. 
mais où ais-je pu lire qu’il fallait écrire LACS et donc penser lien, noeud, filet, qui retient. Donc,s’il y a lefeu au lacs, tout s’écroule n’est-ce-pas ? et tant qu’il n’y a pas le feu au lacs, tout va bien !
réponse à. pfloche le 27/07/2010 à 15h56 :mais où ais-je pu lire qu’il fallait écrire LACS et donc pen...
je me mets une claque: (94)"inconnu" ’a presque dit la même chose que moi .... il y a deux ans déjà, hoille-yoille,que le temps passe vite dis donc !
Mais que se passe-t-il donc ? Voilà Carabungabouba qui roule à toute vitesse, il se sent imprenable, il semble que rien ne puisse l’empêcher d’atteindre la vitesse de la lumière, 186,000 miles la seconde. Mazette ! Mais qu’est-ce qu’il a un air de fou furieux.Ça me fait presque peur. Et voilà Tantdecafébach qui commande un café.Mais bizarre, bizarre, il persévère à commander son café en répétant sa commande comme un refrain. Je ne sais trop pourquoi mais cela me fait froid dans le dos. J’ai dit bizarre ? C’est étrange, oui. Puis je vois Mini-ha-ha-taka.Quelle horreur !Il a la bouche déformée qui fait que chaque phrase qu’il prononce soit déformée. En plus, tous les saints étant là pour la Toussaint, Mini-ha-ha-taka essaye de se moquer d’eux au nez et à la barbe mais sa bouche semble se tordre d’un rire en permanence comme le Joker et il n’arrive qu’à balbutier quelques syllabes.Je crois entendre répubs, jardins, le Missouri. Rien que des hors sujet, quoi. C’est une scène plus d’un tantinet fastasmagorique, je vous le dis, moi. Mais que se passe-t-il donc ? , Assise sur un divan ’ya Aisée-le-Rideau. Tout d’un coup elle saute aux rideaux et commence à grimper là-dessus en criant "George, George." Mais lequel, je me demandais bien. Mirabile visu, les rideaux se transforment en une gigantesque tige de haricots. Aisée continue à grimper comme une acrobate et disparaît dans les nuages. Et pis c’est tout. Hélas, j’imagine le pire. La voilà, en forme d’encyclopédie ambulante, Itsybitsymitsy. Normalement elle possède une voix superbe. Mais là elle commence à chanter et ne produit qu’une voix de mélécasse. Ma foi, on dirait Bob Dylan en drag.Ce serait comique si un malaise grandissant ne m’envahissait pas. Synapse T. Error est là aussi. Il essaye de me parler, de m’avertir de quelque danger je crois. Mais c’est une tornade de mots qui s’échappe de ses lèvres...en plus c’est en picard qu’il parle. Ça doit être dû à un blocage des synapses. Sans que je taxe la situation de désespoir, je ne suis pour autant optimiste pour l’avenir de M. Error, sauf erreur. Quant à moi, la panique s’empare de moi pour de bon. Beltingeuse est là aussi. Vous avez deviné ? Oui, elle a composé un poèmequi n’est pas drôle. Mais que se passe-t-il donc ? Josettaetta se tourne en rond, crachant dans tous les sens des jeux de mots de sa tête-ordi. Ou plutôt sa tête-extra-ordi-naire. Mais quand je lui ai demandé de m’aider à m’en sortir de cette scène délirante, il m’a proposé une...DEVINETTE. J’ai l’impression d’un huit clos. La claustrophobie me prend. Le voilà, Ôfilomio, il peut sûrement me mettre sur la bonne route. Sauf que...il est en train de pisser sur des taupes et me salue d’un air distrait. Lui, passionné de l’Histoire, le voilà obsédé par une histoire de taupes. C’est triste. Et je suis perdue. Peut-être Môme-ohlàlà...oh, là là, elle vient de me souhaiter une journée noire ! Mais que se passe-t-il donc ? J’ai même cru voir El Pepsi-Cola au fond l’ombre d’un instant. Mais je ne crois pas aux revenants...quoique... Ah, enfin, Delasauce. Il a toujours été gentil envers moi. Peut-être qu’il...mais non, il entonne des alexandrins comme d’hab: Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casseLa vie est ainsi faite, tout passe tout casse tout lasse. Et moi qui lui répond avec quelqu’ peu d’audaceCes vers ne sont pas beaux, je les trouve dégueulasses. À cet instant mon chat me saute dessus et me réveille d’un cauchemar, rien qu’un cauchemar inspiré par la fantasmagorie de Halloween ! Bonne Toussaint à tous ! . Que nos morts sachent que nous pensons à eux !
réponse à. lalibellule1946 le 01/11/2013 à 01h32 :Mais que se passe-t-il donc ?Voilà Carabungabouba qui roule &agrav...
L’espace d’un moment, en te lisant, je me suis dit : Ça y est, on est tous mort ; il n’y a plus de vie que là-bas, au Missouri… Puis j’ai tremblé de te voir tant perturbée, apeurée, paniquée :Par quelle mouche la belle libellule a-t-elle été piquée ?Mais lecture terminée, tout s’est éclairé, tu n’avais que cauchemardé ! Compliments pour tous ces portraits si malicieusement brossés ! | \ | | | | |\/\ | |/, ~\/ / o `-.....-------./ /~-. ~~ | \ /|\/_ ___\ /| /\ ~~~~~ \ || | \|| || |\ \ || ) (_/ (_/((_/
Il n’y a pas le feu au lac ... on va donc y aller doucement, lentement, sans se précipiter… Insensiblement, on arrivera bien au bord de l’eau, celle d’une claire fontaine peut-être car n’ai point trouvé de lac dans les textes de Georges (l’autre !). En revanche, on ne manque pas de « feu ». Par exemple, celui qui réchauffe l’auberge de Jeanne, une auberge dans laquelle elle accueille ceux sont à la dérive : Chez Jeanne, la Jeanne, Son auberge est ouverte aux genssans feuni lieu, On pourrait l’appeler l’auberge de Bon Dieu S’il n’en existait déjà une, La dernière où l’on peut entrer Sans frapper, sans montrer patte blanche… Si vous voulez en savoir plus, cliquez surcette page . Et là,écoutez ! À l’heure du café, on ira voir ce que Bouba a sous le coude !
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 02h45 :Il n’y a pas le feu au lac... on va donc y aller doucement, lentement, san...
Pour moi l’un de ses plus beaux feux est celui del’auvergnat ......... " Toi qui m’as donné du feu quand Les croquantes et les croquants Tous les gens bien intentionnés M’avaient fermé la porte au nez Par contre, je ne suis pas sûr qu’il n’y ait aucun lac dans son œuvre. Certains analystes s’accordent à penser qu’il désigne l’étang de Thau quand il écrit: " Naviguait en père peinard Sur la grand mare des canards" Tout le monde connaîtles copains d’abord....... Et l’étang de Thau, s’il n’était relié à la mer par deux graus, ce pourrait être un lac.......Hmmm ? Vous avez dit capillo................. C’qu’ten penses ?........Allez on voit ça au café......
réponse à. lalibellule1946 le 01/11/2013 à 01h32 :Mais que se passe-t-il donc ?Voilà Carabungabouba qui roule &agrav...
Mazette la trouille que tu m’as filé, m’suis vu sous deux mètres carrés de marbre ( plutôt du stuc, j’ai pas les moyens !) et un pot de chrysanthèmes* sur le bide........Désolé de t’avoir fait faire un cauchemar ....... J’t’invite au café pour me faire pardonner......... * " En effeuillant le chrysanthème Qui est la marguerite des morts "
l’absurdité d’un lac qui prendrait feu
réponse à. le 01/11/2013 à 07h41 :l’absurdité d’un lac qui prendrait feuFaudra m’explique...
Il existe des lacs de lave. c’est peut être là que tu pédalais (avec les mains)
Me souviens que, m’étant égaré dans Genève en voiture, je m’arrête et demande ma route à un policier. Il me répond avec cet accent lent et chantant: -"Mon pôv’ m’sieur, vous n’êt’ pas tout à fait dans la tout’ bonn’ direction !"
Quand on crie après un enfant il faut toujours avoir une bonne raison sinon c’est un cri sans thème alors forcément le gamin y comprend pas......
Je vous offrecette fleur .........Gentille attention, s’pas ? Allez, je vous fiche la paix........A ce soir les loulous......
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 07h46 :Il existe des lacs de lave. c’est peut être là que tu p&eacut...
Il existe des lacs de lave. c’est peut être là que tu pédalais (avec les mains)
réponse à. le 01/11/2013 à 08h18 :Il existe des lacs de lave. c’est peut être là que tu p&eacut...
Prononcée par Pierre Ponce Pilate !
réponse à. lalibellule1946 le 01/11/2013 à 01h32 :Mais que se passe-t-il donc ?Voilà Carabungabouba qui roule &agrav...
J’aime beaucoup... Tu as raison de concélébrer tous nos feus auxquels on sait penser les 364 autres jours de l’année quand ils nous restent chers. Et voilà une expression qui ne nous ramène pas à la marine car il n’y a qu’en mer qu’on envoie officiellement reposer les marins : pas de feus au lac.Juste une remarque à God : s’il y avait le feu, je ne crois pas que je me précipiterais pour l’éteindre, mais bien pour m’en sauver le plus loin possible : dans les 10 premières secondes disait le pompier à Michel Simes, il faut un litre d’eau, au bout d’une minute 10 litres d’eau et on passe ensuite à 1000 l ... Il vaut mieux courir vite, je pense.Belle journée arc-en-ciel au dessus de vos têtes et surtout dans vos coeurs...
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 07h49 :Me souviens que, m’étant égaré dans Genève en ...
Ouaip! C’est certainement lui qui avait inventé la célèbre maxime suisse : "Au plus tu pédales moins vite, au moins tu avances plus lentement" Le lac-Hobbes-pède
Le premier livre de la Bible a été écrit sur le lac Léman, c’est pourquoi on l’appelle le livre de la Genève.
réponse à. le 01/11/2013 à 08h18 :Prononcée par Pierre Ponce Pilate !...
"Je mets les mains dans la lave !" s’écria Ponce Pilate en brandissant ses moignons encore fumants sous le regard affligé de la foule goguenarde.
Quand il y a le feu à l’OLAC (Open Language Archives Community)... Quand il y a le feu à Lacq...
Parmi les écrivains ayant utilisé le lak (langue des Laks, Fédération de Russie), on peut citer Garoun Saïdov (1891-1919), Youssoup Khappalaïev (1916), Mougoutine Charinov (1893-1937). Je pense que cette petite mise au point s’imposait.
réponse à. lalibellule1946 le 01/11/2013 à 01h32 :Mais que se passe-t-il donc ?Voilà Carabungabouba qui roule &agrav...
Super, mais pourquoi est-ce que ça me rappellecette chanson  ?
réponse à. lalibellule1946 le 01/11/2013 à 01h32 :Mais que se passe-t-il donc ?Voilà Carabungabouba qui roule &agrav...
Ça doit être dû à un blocage des synapses
réponse à. pfloche le 27/07/2010 à 16h00 :je me mets une claque: (94)"inconnu" ’a presque dit la même chose qu...
réponse à. lalibellule1946 le 01/11/2013 à 01h32 :Mais que se passe-t-il donc ?Voilà Carabungabouba qui roule &agrav...
mon chat me saute dessus et me réveille d’un cauchemar,
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 07h46 :Il existe des lacs de lave. c’est peut être là que tu p&eacut...
réponse à. lalibellule1946 le 01/11/2013 à 01h32 :Mais que se passe-t-il donc ?Voilà Carabungabouba qui roule &agrav...
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 08h04 :Je vous offre cette fleur.........Gentille attention, s’pas ?Allez,...
réponse à. le 01/11/2013 à 10h53 :Synapse T. Error est là aussi.Erreur ! Il ne s’agit pas de syn...
L’imagination des illustrateurs n’a pas de limite ! 
Quand on rit mal aux larmes au point de créer un lac : lac rit mal. Sur sa surface, ce n’étaient pas des risées mais des risettes. Oufti !
réponse à. HoubaHOBBES le 01/11/2013 à 09h06 :Ouaip! C’est certainement lui qui avait inventé la cél&egrav...
Par Toutatis et par God hospitalier himself ! je n’en crois pas mes yeux éblouis, éberlués, stupéfiés et comme frappés par l’éclair du tonnerre* et par ce que je lis :Houbaest reviendu ! Gloire à Toi Ta Divinité ! En aurons-nous mis des cierges et des bougies de toutes les couleurs en haut du Phare où tu vas retrouver toutes tes petites affaires bien rangées, tes crayons bien taillés.Momo, Cotentine, toi…SiLange, Rikske, Syanne, BeeBee- et combien d’autres qui nous lisent derrière leurs carreaux, on le sait - voulaient bien se remuer le…se bouger les… enfin ce qu’ils veulent... et pousser plus souvent la porte, le bonheur serait dans Expressio ! Les teintes d’hier mêlées aux couleurs d’aujourd’hui... Marceeel ! Mets les p’tits verres dans les grands s’ te plaît : il y a du beau monde qui arrive !* Ne t’inquiète pas, j’ vais bien ! 
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 11h39 :Par Toutatis et par God hospitalier himself ! je n’en crois pas mes y...
Ça vient d’où cette histoire de crayons et de salle de coloriage ?
La petite Ève à son papa, à propos du lac franco-suisse: - Dis-moi papa, quel est le nom du lac, finalement ? - Et bien, ma chérie, vu que ce lac attire tellement de monde, c’est l’aimant, jeune Ève ! - ???
réponse à. le 01/11/2013 à 11h45 :Ça vient d’où cette histoire de crayons et de salle de color...
site Expressio.fr : "salle de coloriage"
Daniel se baignait dans le lac et deux copains se demandaient: - on va le rejoindre ? - y’a pas le feu au lac... - pourtant DanielBhrül ...
réponse à. joseta le 01/11/2013 à 12h04 :Daniel se baignait dans le lac et deux copains se demandaient: - on va le rejoin...
En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils disaient : « C’est un fantôme », et la peur leur fit pousser des cris. Mais aussitôt Jésus leur parla : «Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur!» Jésus dit àPierre : « Viens ! ». Pierre prit alors la parole : « Seigneur, il n’a pas le feu au lac ».
réponse à. lalibellule1946 le 01/11/2013 à 01h32 :Mais que se passe-t-il donc ?Voilà Carabungabouba qui roule &agrav...
J’aime bien ce cauchemar et ses vérités, j’aime pas Léman-songes...c’est bien pour celà que je ne rêve jamais dudit lac...
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 11h56 :site Expressio.fr : "salle de coloriage"...
Ça n’explique pas l’origine de la salle de coloriage.
DEVINETTE Pourquoi le jeune suisse, très épris de sa petite amie, devient indépendantau bord du lac ? - parce que Léman, si passion.
NEWS Un coiffeur devient fou: il met le feu aux laques !
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 07h30 :Pour moi l’un de ses plus beaux feux est celui de l’auvergnat..........
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 07h44 :Aujourd’hui nous célébrons l’anniversaire de Monfils...
Aujourd’hui nous célébrons l’anniversaire de Monfils
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 11h39 :Par Toutatis et par God hospitalier himself ! je n’en crois pas mes y...
Restons simples , svp mme Diwan, on nous écoute, NSA? Comme mon breuke, le Filo de ces dames, a regagné sa terre natale pour quelques jours, je suis passé voir si mes crayons étaient toujours à leur place. Tout est resté nickel chrome, je vous remercie de vos bons soins à tous (et pour ceux qui recherchent l’origine des crayons de couleur, je ne peux que les inviter à relire soigneusement les 246.578 contributions émises depuis ces temps-là pour comprendre). Bon, ben, c’est pas que j’m’ennuie, mais j’ai encore du boulot avec mes photos de Grèce à monter en film pour ce soir 17 heures, alors, je prends congé en vous disant à tous  : je vais bien, il va bien, et donc, prenez soin de vous ! Histor-Hobbes
Loch Ness ---> Nessie Lac Léman --> les manies
réponse à. le 01/11/2013 à 13h38 :Loch Ness ---> Nessie Lac Léman --> les manies...
Dans ce lac, impossible qu’un feu y ’naisse’...’n’est-ce’ pas ?
Il prétendait mettre le feu au lac: ’honte àRyo ’ 
DEVINETTE (rediffusion) Quel est le lac qui n’a qu’un doigt d’eau ? - le Majeur.
réponse à. momolala le 01/11/2013 à 08h19 :J’aime beaucoup... Tu as raison de concélébrer tous nos feus...
réponse à. saharaa le 01/11/2013 à 10h45 :Il existe des lacs de lavele plus beau mais il n’est pas en Suisse et il b...
Et si on allait y faire quelques brasses ?
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 11h39 :Par Toutatis et par God hospitalier himself ! je n’en crois pas mes y...
Hé ! T’as remarqué à qui c’est qui répond ?...........A Bouba ! Y a rien là ? Bouba-l’Elu....... (Pour les ôtres qui comprendraient pas, croyez pas que je me la pète.....c’est entre Diwan et moi......)
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 13h05 :Aujourd’hui nous célébrons l’anniversaire de MonfilsL&...
Y a aucune subtilité........Mon fils Romain est né le 1/11/1983 à Nice.............Donc je souhaite bon anniversaire à mon fiston que maintenant il est plus grand que son papa...... Mais à moi ça restera toujours mon "petit"........
réponse à. HoubaHOBBES le 01/11/2013 à 09h06 :Ouaip! C’est certainement lui qui avait inventé la cél&egrav...
Comme disait le regretté Coluche: "Levez..........baissez.........Bon, on va passer à l’aut’ paupière !"
réponse à. HoubaHOBBES le 01/11/2013 à 13h20 :Restons simples , svp mme Diwan, on nous écoute, NSA? Comme mon breuke, l...
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 15h22 :Hé ! T’as remarqué à qui c’est qui r&eacut...
réponse à. SyntaxTerror le 01/11/2013 à 12h14 :En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils di...
Pierre prit alors la parole : « Seigneur, il n’a pas le feu au lac »
réponse à. ergosum le 01/11/2013 à 15h48 :Pierre prit alors la parole : « Seigneur, il n’a pas le fe...
« Seigneur, il n’a pas le feu au loch. » « Nessie, Nessie, lui répondit Jésus. »
réponse à. saharaa le 01/11/2013 à 10h40 :mon chat me saute dessus et me réveille d’un cauchemar,On ne c&eacu...
Avoir un chat chez soi cause des tas de problèmes qu’on n’aurait jamais connus si on n’avait pas eu de chat.  Mettre le feu au chat n’est pas la solution !
Mécontent du "service" rendu, le client du bordel incendia l’établissement. Il mit le feu au claque.
Défilé de sélections au mondial de foot: - pourquoi les hollandais défilent si lentement...? - les ’orange’ ne sont pas ’pressés’.
- Je vais passer mes vacances au lac Léman ! - Good ’luck’ !
réponse à. charmagnac le 01/11/2013 à 16h59 :Avoir un chat chez soi cause des tas de problèmes qu’on n’aur...
Vivre en couple c’est régler des problèmes qu’on n’aurait pas eus si on était resté seul(e).............
réponse à. le 01/11/2013 à 16h33 :« Seigneur, il n’a pas le feu au loch. » «&nbs...
Dans le dernier album d’Astérix (chez les Pictes) le monstre du Loch Ness ne s’appelle pas Nessie mais Afnor. L’énorme Afnor...
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 11h39 :Par Toutatis et par God hospitalier himself ! je n’en crois pas mes y...
voulaient bien se remuer le… se bouger les… enfin ce qu’ils veulent... et pousser plus souvent la porte, le bonheur serait dans Expressio !
réponse à. mickeylange le 01/11/2013 à 18h07 :Dans le dernier album d’Astérix (chez les Pictes) le monstre du Loc...
Je l’ai acheté pour que ma collec’ soit complète mais juste pour ça....... C’est nul de chez nul...... On a beau dire mais depuis le dernier* auquel Goscinny a participé, les dialogues sont plats, fades et insipides...... * "Astérix chez les Belges"
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 18h32 :Je l’ai acheté pour que ma collec’ soit complète mais ...
réponse à. mickeylange le 01/11/2013 à 18h41 :C’est nul de chez nul......Je ne trouve pas que ça soit nul. A la d...
Bon, je relirais avec plus d’attention.......mais on a beau dire, Goscinny c’était un chef.........par Toutatis !
réponse à. mickeylange le 01/11/2013 à 18h41 :C’est nul de chez nul......Je ne trouve pas que ça soit nul. A la d...
Eh ben tu vois quand tu veux ! Tu es intarissable !Merci pour tes gentils propos...
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 18h32 :Je l’ai acheté pour que ma collec’ soit complète mais ...
Et voilà ! Encore du "c’était mieux avant" ! :&rsquo )
réponse à. mickeylange le 01/11/2013 à 18h20 :voulaient bien se remuer le… se bouger les… enfin ce qu’ils veulent......
Et pis le style a changé sur expressio.
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 19h26 :Bon, je relirais avec plus d’attention.......mais on a beau dire, Goscinny...
Même s’il n’y a pas le feu au lac, il peut y avoir la bise au lac Léman. (à Clément ou à d’autres d’ailleurs)
Merci à ceux dont j’ai si malicieusement brossé les portraits...et merci à Diwan pour le beau chat !! Par coincidence (qui a dit qu’il n’existe pas de coincidences...Freud ?) j’ai cauchemardé pour de bon hier soir. Dans mon rêve j’avais plusieurs grains de beauté dont un presque en-dessous d’un ongle de pied et celui-là, c’était un cancer de la peau. Mais mon chat m’a réveillé, et pas par coincidence parce qu’il ne le fait que trop souvent, et voilà que je retrouve la vraie vie.
réponse à. saharaa le 01/11/2013 à 10h40 :mon chat me saute dessus et me réveille d’un cauchemar,On ne c&eacu...
réponse à. SyntaxTerror le 01/11/2013 à 20h00 :Et pis le style a changé sur expressio.Ce n’est pas faux. Des nouve...
Mi-2006 ! Un pionnier !Applaudissementsmesdames, messieurs !Des nouveaux sont venus...c’est plutôt bien ; le souci, ce sont les éloignements... Dommage, car la sépia d’antan s’harmoniserait bien, j’en suis sûre, avec les pastels d’aujourd’hui...
réponse à. SyntaxTerror le 01/11/2013 à 20h28 : je relirais avec plus d’attention ôte-moi d’un doute connais-...
je vais me coucher et je le relis ce soir...............ça c’est du présent. Bonne nuit à tout le monde.........
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 19h57 :Et voilà ! Encore du "c’était mieux avant" ! ...
Hé oui "de mon temps ma bonn’ dame"......."A l’époque on savait s’amuser"........"Ah si les anciens revenaient".........ainsi va la vie.....
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 21h31 :Mi-2006 ! Un pionnier ! Applaudissements mesdames, messieurs !D...
réponse à. DiwanC le 01/11/2013 à 21h31 :Mi-2006 ! Un pionnier ! Applaudissements mesdames, messieurs !D...
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 22h04 :Oh ! un SyntaxTerrausore !..........
Oui, le dessin de Mintaka en 157 est assez ressemblant.
réponse à. chirstian le 18/10/2006 à 16h20 :Lance l’eau du Lac , chevalier-pompier de la Table Ronde, confirme : ...
En effet, c’est plutôt la reine Guenièvre (ou Guinevere) qui avait le feu. A tel point que sa liaison avec Lancelot a mis fin au règne d’Arthur.
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 22h03 :Hé oui "de mon temps ma bonn’ dame"......."A l’époque ...
Tu as tout à fait raison. Comme le dit ironiquement tonton Georges : "Il est mort. c’était le bon temps / Il est toujours joli, le temps passé..." En ce qui concerne le style des débuts, il me paraît simplement plus cru, plus dru, se situant parfois entre la rigolomarrade et l’obscénité . Il s’agissait d’un style qui m’a inspiré ces quelques réflexions.Y’ a de ces participateurs Qui caus’nt « à la prout-prout ma chère », D’autres qui en bons entendeurs Font partout de la surenchère À la « pouêt-pouêt-la-main-d’-ma-sœur », À la « tu-l’as-vue-Mabel-Bit », Moi j’ m’en fous, moi a mêm’ pas peur, C’est moi que j’suis la née aux Phytes. En tout cas, le style a aujourd’hui changé. Il n’est ni meilleur ni pire, il est autre. C’est tout.
réponse à. SyntaxTerror le 01/11/2013 à 22h39 :Un pionnierJustement non, le "noyau dur" était déjà constit...
J’ai bien peur que beaucoup d’anciens n’aient pas pu ou su résister aux nouveaux,
réponse à. saharaa le 01/11/2013 à 10h54 :en effeuillant le chrysanthèmeFaut prendre son temps,pour l’effeu...
Pierre Dac y avait pourtant songé, à mettre le feu au lac: "Je pense souvent, non sans vertige, à la quantité de bœuf et de légumes qu’il faudrait pour faire un pot-au-feu avec l’eau du lac Léman."
Hier, il fallaitse magner la rondelle , aujourd'hui on n'est pas pressé, il n'y a pas le feu au lac... Pffff... Souvent God varie... Etc. 
réponse à. BOUBA le 01/11/2013 à 07h30 :Pour moi l’un de ses plus beaux feux est celui de l’auvergnat..........
Par contre, je ne suis pas sûr qu’il n’y ait aucun lac dans son œuvre.
Sans doute l'une des plus irrévérencieuses du répertoire de Georges. Tempête dans un bénitier À la saison printanière Suisse , bedeau, sacristain C'est rapport aux Gardes Suisses du Vatican. Le Suisse n'était souvent que le bedeau (ou sacristain) habillé en hallebardier pour la circonstance. Je la chantais avec mon fils, surtout en présence de sa Mamie qui était très portée sur les choses de Dieu..... Il était content il pouvait dire "putain" et "emmerde" sans se faire gronder...... Qu'est ce qu'on a pu rigoler ! Pauvre Mamie...... Cette chanson a été inspirée à Georges par le caca nerveux que nous avait faitMarceldans les années 70/80 au sujet de la messe en latin. Il a même été excommunié ! Non mais vous vous rendez compte ? Excommunié ! C'est bien simple, moi j'y survivrais pas... Je compte sur vous pour le café, je vais quand même pas le boire en Suisse.
réponse à. DiwanC le 20/02/2016 à 04h55 :Si vous préférez attendre le café en compagnie des sir&egra...
Je suis pas très branché grande musique mais tant qu'à en écouter je préfèreça , c'est moins soporifique...... Bon, les coups et les douleurs ça se commande pas...
réponse à. BOUBA le 20/02/2016 à 06h03 :Je suis pas très branché grande musique mais tant qu'à...
Mais moi aussi, j'aime ton ça !... Seulement le matin, au réveil, ça secoue fort les rêves !C'est violent...Cela dit, si tu es à la bourre, c'est tout à fait ce qui convient pour remettre vite fait les neurones en ordre ! ... Et pis arrête avec la "graaande" musique. Il y a la musiqueet pis c'est tout ! Quoique... quand j'entends certains rapeurs, j'ai des doutes...
réponse à. DiwanC le 20/02/2016 à 06h29 :Mais moi aussi, j'aime ton ça !... Seulement le matin, au rév...
Justement ça met en forme pour la journée, ça fouette le sang. Pour ce qui est de la musique, ça métonnerait que dans un siècle on fasse encore salle comble avec les beuglements ou à l'inverse annonements de pas mal de "zikmus" actuelles..... Ça me remet en mémoire la phrase de GeorgesLa justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique dont un autre Georges disait: La musique qui marche au pasCela ne me regarde pas Mais je m'éloigne du sujet.......
-Quel est le titre de noblesse le plus répandu en Suisse ? -Comte, bien sûr....... C'est la blague préférée d'un certain Jerôme C. (Mais beaucoup d'autre apprécient aussi la blague)
Comment fait on lesPetit Suisse Ben, comme les petits français....... Elle est pas neuve c'est vrai mais j'ai pas bis-répétité.......
224 contributions et personne n'a encore parlé de Guillaume Tell ! Le Suisse le plus célèbre après Henry Dunant......
réponse à. BOUBA le 20/02/2016 à 07h53 :224 contributions et personne n'a encore parlé de Guillaume Tell&nbs...
On t'entendait ! On ne t'avait rien dit, mais on était tous d'accord : "Guillaume et Henri,c'est pourBouba". Donc, on patientait... T'as mis le temps dis donc !
réponse à. DiwanC le 20/02/2016 à 08h02 :On t'entendait ! On ne t'avait rien dit, mais on était tous d'accord...
réponse à. BOUBA le 20/02/2016 à 08h14 :T'as mis le temps dis donc ! Oh ça va, y avait pas le feu au lac&nbs...
On attendait - avec l'impatience que maintenant tu sais - de t'entendre ! Pour aller plus vite, j'ai fait un lot du tout ! Mauvaise foi ? oh... ce serait bien mal me connaître !
réponse à. BOUBA le 20/02/2016 à 07h53 :224 contributions et personne n'a encore parlé de Guillaume Tell&nbs...
Peut-être pas ici, mais je te rappelle mon texte sur Guillaume Tell. Ce héros de l'arc suisse, issu du canton d'Uri, s'était préparé quelques cartes de visite, de sorte que, outre son nom, on pouvait lire sur la carte: "d'Uri cantonais"...Il avait évité, toutefois, d'y mettre l'adresse: il la réservait pour manier son arc.Sa femme, (qui n'avait jamais aimé son anneau de mariage) venait de le quitter en disant: - Je rends la "bague à Tell".Il resta donc seul avec son fils, qu'on appelait Adam, qu'il emmenait à Tell ou Tell endroit. Quand ils les voyaient passer, et comme ils se ressemblaient, les voisins disaient: -Tell père, Tell fils (d'où l'expression connue de nos jours).Mais voilà qu'un beau jour, il commit une faute grave et on l'obligea, en punition, à prouver sa dextérité comme archer, en mettant en danger la vie d'Adam. Il devait transpercer une pomme placée sur sa tête et à grande distance.Le petit prit la pomme entre ses paumes et la plaça au-dessus de sa pomme. Guillaume, au moment de viser la "pomme d'Adam", du "coup" il eut un noeud à la gorge: il pouvait y avoir erreur, son fils était haut comme trois pommes.Mais son pouls ne trembla pas et la flèche atteignit le but souhaité. Les spectateurs applaudirent son triomphe et Guillaume leva l'arc; les voisins passèrent sous l'arc de triomphe.Les présents gardèrent pendant longtemps dans leur rétine l'image d'un "Tell et viseur".Une légende était née.
réponse à. joseta le 20/02/2016 à 09h18 :Peut-être pas ici, mais je te rappelle mon texte sur Guillaume Tell.Ce h...
Du pur joseta, t'es vraiment une flèche........ L'histoire ne dit pas si Guillaume était chasseur. Avec une telle dextérité il aurait concurrencé Diane, Tell
réponse à. roro91 le 19/10/2006 à 21h26 :Juste 2 corollaires et assimiles :*J’ai entendu (authentique!) un...
Communication du Syndicat d'Initiative Notre aimable clientèle n'ayant pas réagi aux vagues potron-minesques de Debussy et très peu aux accents cavaliers et wagnériensqui ont suivi - Ach ! - nous nous voyons dans l'obligation d'employer lesGRANDS MOYENS . Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons un bon séjour au bord du lac !
Il ne faut quand même pas oublier que c'est Jean-Claude Killy qui a rendu cette expression populaire lors des jeux olympiques de 196… de Grenoble Triple médaillé olympique si ma mémoire est bonne.
réponse à. DiwanC le 20/02/2016 à 06h29 :Mais moi aussi, j'aime ton ça !... Seulement le matin, au rév...
Ah bon, toi aussi !...  Je suis bien d'accord avec toi que la chevauchée deBouba , comme ça, au petit matin embrumé des restes de la nuit,c'est du brutal  ! Surtout qu'en plus on risque de se faire culbuter par un ch'val qu'on n'aura pas vu arriver... 
réponse à. bicous le 20/02/2016 à 10h17 :Il ne faut quand même pas oublier que c'est Jean-Claude Killy qui a r...
réponse à. DiwanC le 20/02/2016 à 06h29 :Mais moi aussi, j'aime ton ça !... Seulement le matin, au rév...
Tiens. Un rapeur avec de beaux texteskawaPourtant, je suis pas très rap...
réponse à. DiwanC le 20/02/2016 à 10h16 :Communication du Syndicat d'InitiativeNotre aimable clientèle n'ayant p...
Oh là là ! T'es dure avec nous ! Rends toi compte ! Taper sur le réveil-matin pour le faire taire... Re-taper sur le réveil-matin quisnoozepour le re-faire taire... Comprendre enfin qu'on n'aura pas raison de ce #$£µ@ de réveil-matin quire-snooze ... Poser un pied par terre... Puis poser le deuxième... Chercher les pantoufles, trouver la première mais pas la deuxième... Abandonner la recherche de la deuxième pantoufle, aller pieds nus jusqu'à la cuisine (brrrr... l'est froid le carrelage)... Mettre une dosette dans la cafetière, mettre la cafetière en marche... Ah zut j'ai oublié de mettre le bol sous la cafetière... Remettre une dosette... Et... Puis............. Bon tu vois, tes grands moyens, c'est de la torture ! Après tout,y'a pas le feu au lac,quand même... 
réponse à. DiwanC le 20/02/2016 à 10h33 :La Suisse ne protège pas que vos comptes en banque !Elle veille &a...
réponse à. le gone le 20/02/2016 à 10h54 :Tiens. Un rapeur avec de beaux textes kawa Pourtant, je suis pas très rap...
Pour continuer sur la musique, quand j'étais gamin mes parents parlaient de "grande musique" lorsqu'il y avait un orchestre, ou quand c'était un opéra. A l'époque c'était le terme chez moi. Et le choix de Bouba est pas mal. Wagner et ses cuivres ça déménage !
réponse à. Ratanak le 20/02/2016 à 10h55 :Oh là là ! T'es dure avec nous !Rends toi compte ...
Et puis après, affronter tous les obstacles de parcours pour arriver au boulot à l'heure. Les feux qui se liguent contre toi, l'autre avec deux de tension qui avance pas, le passage à niveau qui se baisse ! terrible lui... etc. Et tout ça afin de donner à manger à la pointeuse qui répète tout. La salope ! Non aux cadences infernales qui sont la suite logique d'une journée comme les autres. Vive la retraite !!!!!
réponse à. SyntaxTerror le 20/02/2016 à 10h12 :Moi je m’endore en sursaut !Un Suisse qui déclare : je m&...
Oui, il est y est venu avec sa grand mère pour être tranquille parce que les Pyrénnées ça endort la vieille.....
réponse à. DiwanC le 20/02/2016 à 10h16 :Communication du Syndicat d'InitiativeNotre aimable clientèle n'ayant p...
C'est bien qu'est ce que je disais, ou du moins que disait Georges C. "la musique militaire est à la musique....."
réponse à. le gone le 20/02/2016 à 10h54 :Tiens. Un rapeur avec de beaux textes kawa Pourtant, je suis pas très rap...
C'est le Kawa z'a qui ?......A sa môman ! Mais on parlait de la musique, pas des textes...Grand Corps Malade aussi a des textes qui tiennent la route....
réponse à. DiwanC le 20/02/2016 à 10h41 :Va doucement Killy... Y a pas le feu au lac !...
J'ai un copain, Jean-Claude, 'qui lit' doucement...
réponse à. le gone le 20/02/2016 à 11h05 :Pour continuer sur la musique, quand j'étais gamin mes parents parla...
C'est mon préféré......ça envoie du lourd, c'est martial, c'est grandiose, ça en impose...... D'ailleurs un petit moustachu à frange de sinistre mémoire appréciait Wagner pour ces raisons. Il est bien évident que je ne fais que relater là un fait qui appartient à l'histoire et que je ne suis en rien fan du jobard en question !
réponse à. le gone le 20/02/2016 à 11h12 :Et puis après, affronter tous les obstacles de parcours pour arriver au b...
Lorsque je disais"vivement la retraite"mon père me disait "y a pas le feu au lac, tu seras peut être en retraite mais l'age sera là aussi" T'avais raison, papa.......
Il peut y avoirle feu au lac ..... C'est sur cette info abracadabrantesque que je vous dis à demain.....j'ai rendez vous chez les Lapeau-Desfesses.......
Le pire c'est quand t'es en bagnole ou ailleurs et d'un seul coup c'est la grosse envie de chier... Faut absolument faire queqchose d'urgence autrement t'es mal ! Il y avait un sketch sur ce truc c'est pas les organes de roland magdane mais ça y ressemble et l'auteur explique que le trou du cul qui passe pour rien aux yeux des autres organes dicte sa volonté au cerveau et bloque toutes leurs fonctions. C'était poilant mais je sais plus l'auteur... Tant pis.
LE JEU DES MOTS CACHÉS (156)Il y a, dans le texte suivant, 25 lacs du monde. Vous les trouverez, ou pas; moi, je ne me mouille pas ! Pour vous rendre la tâche plus facile, voici les lacs: Allen, de Donk, Eyre, Gentau, Guerlédan, Grangent, Ilay, Kamba, Keitele, Lanoux, Léman, Majeur, Maree, Neor, Ness, Rara, Sarrans, Settons, Supérieur, Tianchi, Tonga, Turkana, Utah, Vert, Victoria. - N'est-ce pas moi, Victor, ton gars, qui attend depuis une heure que tu mettes le nez hors du lit, le plus patient des maris ? - Mais...Victor, y'a pas le feu au lac ! - Qu'est-elle devenue cette fille délurée, qui courait partout à perte d'haleine ? - Il est loin ce temps...j'étais jeune ! Mais je ne me lave guère les dents, j'en ai une qui bouge, je mets mes bas, tu sais que je ne suis à l'aise qu'en bas et je suis prête ! Cinq minutes ! - Tu es majeure et tufais ce que tu veux, mais n'oublie pas que grand Jean nous attend, et qu'il fait partie des gens tôt levés, lui ! - Sait-on sûr qu'il nous attend dèjà ? Parce que là, nous, on n'est pas en retard ! - Pas encore...et tiens, pour gagner du temps, je te prépare un café turc Anna ? - S'il-te-plaît... - Et deux donc ! Le couple devait retrouver un ami, qui mesurait plus de deux mètres, Jean, un gars super rieur avec qui ils avaient prévu passer la journée au zoo. Allez Anna, on y va , l'air frais du matin te réveillera complètement, ça rend plus vivace ! - Tu as eu ta satisfaction, comme d'habitude, je parie qu'on est en avance ! Pendant qu'ils marchaient vers le lieu de rencontre, Victor pensait: ' T'y en chies pour la faire lever de bonheur, c'est même rare à voir, mais l'aimant comme je l'aime, je lui pardonnerais n'importe quoi !'
J'ai eu écho du décés de l'écrivain Umberto. Paix à son âme...
réponse à. bicous le 20/02/2016 à 10h17 :Il ne faut quand même pas oublier que c'est Jean-Claude Killy qui a r...
Alors, la mémoire te revient ? C'était en 1968 et ce qui avait marqué c'est comment Killy arrivé 3ème en slalom a fini 1er après déclassement des deux premiers. Je connaissais déjà l'expression.
réponse à. joseta le 20/02/2016 à 13h25 :J'ai eu écho du décés de l'écrivain Umbert...
Stat rosa pristina nomine; nomina nuda tenemus.
J'apprends aussi le décès de Harper Lee, auteure de "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" (To kill a mocking-bird) à près de 90 ans.
réponse à. SyntaxTerror le 20/02/2016 à 14h35 :Stat rosa pristina nomine; nomina nuda tenemus....
Stat rosa pristina nomine; nomina nuda tenemus.
réponse à. SyntaxTerror le 20/02/2016 à 16h34 :J'apprends aussi le décès de Harper Lee, auteure de "Ne ...
La rose a fané... L'oiseau moqueur s'est envolé... 
Pour ceux qui n'ont pas encore joué, ben, c'est tombé à l'eau... 1) NESS (n'est-ce) [Écosse] 2) TONGA (ton gars) [Algérie] 3) NEOR (nez hors) [Iran] 4)MAREE (maris) [Grande-Bretagne] 5) VICTORIA (Victor y'a) [Kenya, Ouganda, Tanzanie] 6) KEITELE (qu'est-elle) [Finlande] 7) ALLEN (haleine) [Irlande] 8) ILAY (il est) [France/Jura] 9) GUERLÉDAN (guère les dents) [France/Côtes-d'Armor] 10)KAMBA (qu'en bas) [Congo-Kinshasa] 11)MAJEUR (majeure) [Italie/Suisse] 12)GRANGENT (grand Jean) [France/Haute-Loire] 13)GENTAU (gens tôt) [France/Pyrénées-Atlantiques] 14)SETTONS (sait-on) [France/Nièvre] 15)LANOUX (là, nous) [France/Pyrénées-Orientales] 16)TURKANA (turc Anna ?) [Kénya] 17)de DONK (deux donc) [Belgique] 18)SUPÉRIEUR (super rieur) [Canada/États-Unis] 19)EYRE (air) [Australie] 20)SARRANS (ça rend) [France/Cantal] 21)UTAH (eu ta) [États-Unis] 22)VERT (vers) [Suisse/France, plusieurs] 23)TIANCHI (t'y en chies) [Chine] 24)RARA (rare à) [Népal]25)LÉMAN (l'aimant) [France/Suisse] Voilà !
réponse à. Ratanak le 20/02/2016 à 17h23 :La rose a fané... L'oiseau moqueur s'est envolé... ...
Il y a peu c'était Edmonde Charles-Roux et Michel Tournier qui partaient...
mais j'ai eu une autre explication ..en fait c'était un repèrequand le coucher de soleil était au niveau du lac donc c'était pour signifier on a encore le temps ... la nuit n'est pas tombée..au temps où la fée électricité n'éclairait pas partout ... d'où y'a pas le feu au lac..
... "l'accent suisse". Chaque région-canton a un accent bien différent et reconnaissable. Utiliser l'expression accent suisse est aussi ridicule que de parler d'accent français, comme si l'accent était le même en Picardie, en Provence et en Auvergne ...
Bonjour Il me semble que l'expression "Y a pas le feu au lac" vient de l'incendie de l'auditorium Stravinsky, à Montreux (au bord du lac... Léman!!!!), durant un concert de Deep Purple, qui en a fait une chanson: "Smoke on the water", en 1972.
Effectivement ce jour là il y a eu vraiment le feu au lac.
réponse à. Etoilefilante le 26/02/2016 à 08h42 :Bonjour Il me semble que l'expression "Y a pas le feu au lac" vie...
Il s'agit du casino de Montreux en décembre 1971. L'expression existait déjà depuis plusieurs années et Stravinsky, lui, avait dit : Il n'y a pas le feu à l'oiseau.
L'expression d'origine, qui date du XXe siècle, est tout simplement "il n'y a pas le feu" ou, en raccourci, "y'a pas l'feu". Son message est très clair : s'il n'y a pas le feu, il n'y a aucune raison de se presser (sous-entendu : pour aller l'éteindre). Si quelques facétieux ont jugé utile de rajouter "au lac", c'est par moquerie de la proverbiale lenteur de nos amis Suisses qui sont supposés avoir du mal à se dépêcher [1]: "y'a l'feu ou bien ? Bon alors si y'a pas l'feu, on n'a vraiment pas besoin de s'presser" (à prononcer avec l'accent traînant et chantant suisse, bien sûr). Pourquoi "au lac" ? Eh bien simplement parce que le Léman ( ) est un des symboles de la Suisse et que l'ajout de l'absurdité d'un lac qui prendrait feu ne fait que rajouter un cran dans la moquerie. Mais on trouve aussi "dans les montres" ou même "au robinet". [1] On peut toutefois se demander ce qu'il en est réellement, car je constate fréquemment que, lorsqu'une voiture étrangère me double à allure rapide sur autoroute (alors que je suis déjà à la limite de la prune bien méritée), il s'agit souvent d'un Suisse. Pour continuer dans le dénigrement de nos neutres voisins (autant grouper et ne plus y revenir), le Suisse a aussi la réputation d'être étroit d'esprit. Je ne sais pas si c'est confirmé dans la réalité, mais il est vrai qu'on en trouve assez facilement tout un catalogue, d'étroits Suisses ( ). Redoutable, non ?
« En tout bon vaudois, y' a pas le feu au lac, ce site sera construit à la rapidité inversément proportionnelle aux activités débordantes du ouaibe-mestre, de la météo et s'il n'a rien d'autre à foutimasser. Pour l'instant c'est un peu miquelet mais qui ne peut ne peut. » topio.ch - Le site qui cause vaudois
Cette traduction sera définitivement supprimé et ne peut pas être récupéré. Êtes-vous sûr?
Si vous souhaitez savoir comment on dit« Il n'y a pas le feu au lac !
» en anglais , en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand,cliquez ici
Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact
C'est la goutte d'eau... qui met le feu au lac !
Si vous souhaitez savoir comment on dit« Il n'y a pas le feu au lac !
» en anglais , en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand,cliquez ici
Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?
??? ???? ?? ????
( Layça honaka shay'on a'ajel )
Il n'y a pas quelque chose d'urgent
Keulen en Aken zijn niet in één dag gebouwd
Cologne et Aex-la-Chapelle n'ont pas été bâtis en un seuljour
tu dois aller faire les foins? (dans les milieus d'agriculteurs)
Les Turcs / Tatares n'attaquent pas, quand même !

qu est ce que le feu
Roger de Rabutin, comte de Bussy, dit Bussy-Rabutin
© 2001- 2017Frédéric Jézégou
- & Dicocitations SASMentions légales: La base de données des citations est la propriété exclusive de Frédéric Jézégou producteur du contenu
.

qu est ce que le feu

High-Tech

Santé-Médecine

Droit-Finances

CodeS-SourceS

NextPLZ

English

Español

Deutsch

Français

Italiano

Português

Nederlands

Polski

हिंदी

Bahasa Indonesia

Bureautique
Internet
Logiciels
Matériel
Mobile
Virus
Windows
Windows 7
Windows 8
NextPLZ ,
Actualités ,
Carte de voeux ,
Jeux en ligne ,
Coloriages ,
Cinéma ,
Déco ,
Dictionnaire ,
Horoscope ,
Salon littéraire ,
Programme TV ,
Cuisine
( Recette )

Coiffure ,
Restaurant ,
Test débit ,
Voyage ,
Résultat législatives

qu est ce que le feu
Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Outils personnels

Non connecté Discussion Contributions Créer un compte Se connecter
Espaces de noms

Article
Discussion

Affichages

Lire
Modifier
Historique

donner le feu vert \dɔ.ne lə fø vɛʁ\(se conjugue, voir laconjugaison dedonner )

qu est ce que le feu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services      En savoir plus...

Qui n'a jamais rêvé d'allumer un feu le soir et de bénéficier toute la nuit d'une chaleur douce et naturelle ? L'option « feu-continu » de votre cheminée peut vous y aider. Ce mode n'est cependant pas à laisser à la porter de n'importe qui et il convient de lire la notice avec précaution avant d'aller dormir sur vos deux oreilles. Explications.
Cheminée : qu'est-ce que l’option « feu continu » ?   © Fotolia_Wilm Ihlenfeld
Le « feu-continu » ou parfois qualifié de «mode nuit», « passage de nuit » ou « ralenti » est un mode de chauffage de nos jours de moins en moins utilisé car il n'est pas sans danger. Ce mode consiste à réduire les arrivées d'air afin d'obtenir une combustion ralentie. L'objectif étant par exemple de pouvoirallumer un feu de cheminéele soir et de continuer d'en bénéficier au petit matin.
Dans les faits, la bûche ainsi privée d'air se consume lentement en ne brûlant pas ou peu. Mais dans ces conditions, cela peut produire un excès de fumée et donc augmenter lesrisques d'incendieet d' intoxication au monoxyde de carbone . En temps normal, le chapeau de votre cheminée ne doit en effet produire de fumée que lorsque le feu est allumé. Par ailleurs, une bûche qui se consume sans brûler ne produit quasiment pas de chaleur. Enfin, cette combustion va produire de la suie etencrasser votre foyerde manière accélérée. Sans compter les méfaits d'un point de vue environnemental d'une combustion qui n'est pas totale.
Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits
Votre devis Cheminées
Si cette option est toujours proposées sur certains équipements actuels, elle était davantage en vogue dansles années 70 et 80.Les risques encourus et la nuisance environnementale qu'elle engendre l'ont rendu nettement moins populaire depuis les années 2000. A première vue nous sommes donc loin de l'objectif principal qui est de diffuser une chaleur lente et constante en toute sécurité.
Malgré tout, sitoutes les précautionssont prises et que votre équipement est récent et entretenu vous pouvez tester l'option « feu-continu » pour tenter de gagner en confort. Avant toute chose, il convient de vous assurer que votre cheminée est conçue pour fonctionner correctement avec cette option. Son foyer doit être assez grand pour pouvoir y loger plusieurs bûches qui pourront être utilisées toute la nuit. Lisez la notice avec précaution et ne négligez pas les recommandations des professionnels ou de votre installateur.
A lire également :Le ramonage d'une chmeinée , nécessaire et même obligatoire pour votre sécurité.
Chauffer en fonction de la superficie de sa maison
Notre sélection des plus belles cheminées murales
Cheminée murale Manhattan par Brisach
Cheminée murale Swann par Turbo Fonte
Cheminée murale Domino XL par Brisach