que faire d un chat mort

identifiez-vous avec vos codes d’accès :
Vous recevez Dossier Familial mais n’avez pas encore de codes d’accès ?
Pas encore abonné à Dossier Familial ? Découvrez tous nos services !
Newsletter gratuite hebdomadaire, vous pouvez vous désinscrire à tout moment d’un simple clic
Vos données sont traitées par Uni-Editions pour la gestion de vos demandes. Elles sont à destination exclusive d’UNI-EDITIONS. Conformément à la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vos droits d’accès, de rectification ou d’opposition, pour motifs légitimes, peuvent être exercés par courrier recommandé avec accusé de réception à UNI EDITIONS, CIL, 22 rue Letellier 75739 Paris Cedex 15, accompagné d’une copie de votre pièce d’identité
Trier par
Pertinence Date de création Titre
Accueil»Consommation»Démarches / Droits»Mort d’un animal : que faire de sa dépouille ?

Mort d’un animal : que faire de sa dépouille ?
sur le dossierBien vivre avec son animal de compagnie
Vos données sont traitées par Uni-Editions pour la gestion de vos demandes. Elles sont à destination exclusive d’UNI-EDITIONS. Conformément à la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vos droits d’accès, de rectification ou d’opposition, pour motifs légitimes, peuvent être exercés par courrier recommandé avec accusé de réception à UNI EDITIONS, CIL, 22 rue Letellier 75739 Paris Cedex 15, accompagné d’une copie de votre pièce d’identité
La perte d’un animal de compagnie est toujours un moment douloureux. Très vite, pourtant, se pose la question de sa dépouille. Cas par cas, ce que vous êtes en droit (ou pas) de faire.
Libre à vous d’enterrer votre petit compagnon, à la condition toutefois de respecter un certain nombre de règles. Votre terrain doit être suffisamment vaste pour que la tombe se trouve au moins à 35 m des premières habitations et autres points d’eau (puits, sources, ouvrages de captage ou d’adduction des eaux d’alimentation) (Article 98 du règlement sanitaire départemental type).
Par ailleurs, ne placez jamais le corps dans un sac plastique. Il est permis, en revanche, de l’envelopper dans un linge ou de l’installer dans une boîte (en bois ou en carton). Vous pouvez également déposer la dépouille à même le sol. Prenez soin de creuser un trou suffisamment profond (au moins 1 m) afin d’éviter que d’autres animaux ne viennent soulever la terre à cet endroit.
Pour un animal de plus de 40 kg, vous n’aurez pas d’autre solution que d’avertir aussitôt un équarrisseur afin qu’il vienne retirer la dépouille de votre animal dans les 48 heures (Article L. 226-6 du Code rural). Les coordonnées des entreprises chargées de la collecte des cadavres d’animaux sont affichées en mairie. Il vous en coûtera de 80 à 180 €.
Notre conseil: si vous vivez en lotissement, relisez le cahier des charges afin de vérifier s’il n’édite pas des règles plus strictes.
La loi vous interdit formellement de vous débarrasser de la sorte du corps de votre animal (Article L. 226-3 du Code rural). Pas question non plus de le mettre à la poubelle, ni de le jeter dans les égouts ou de l’abandonner dans une mare ou dans une rivière (Article 98 du règlement sanitaire départemental type). Vous encourez une amende de 150 € (Article R. 632-1 du Code pénal).
En pratique, les choses sont un peu plus compliquées, car vous ne pouvez être verbalisé que si l’infraction est constatée par un agent de police ou toute personne qualifiée.
Notre conseil: si vous découvrez le cadavre d’un animal, par exemple en vous promenant, ne le touchez surtout pas mais prévenez aussitôt la mairie.
C’est toutefois la solution la plus simple si vous ne souhaitez pas récupérer le corps de votre animal. Le vétérinaire contactera une société d’incinération afin qu’elle fasse le nécessaire.
Le moins cher est d’opter pour une incinération collective (il vous en coûtera de 15 à 120 €, selon le poids de l’animal).
Notre conseil: pensez à renvoyer à la Société centrale canine (ou féline) la partie B de la carte d’identification de votre animal après y avoir inscrit la date de son décès.
Il existe une vingtaine de cimetières animaliers répartis sur toute la France (Saint-Nazaire, évreux, Niort, Villepinte, Asnières…, renseignements en mairie). Les services et les tarifs proposés sont très variables. Comptez de 160 à 600 € si vous optez pour une inhumation dans un cercueil ; environ 400 € dans une fosse en pleine terre ; près de 1 000 € dans un caveau en béton.
À ces frais, il convient d’ajouter environ 75 € pour l’achat d’une concession annuelle en pleine terre (90 € dans un caveau).
Ceux qui le souhaitent pourront ensuite y déposer un panneau de bois pour identifier la sépulture, faire poser une pierre tombale ou y placer quelques ornements (gravures, photos sur porcelaine…). Un service de pompes funèbres peut également venir chercher votre animal pour le conduire au lieu de son dernier repos (de 50 à 100 €).
Notre conseil: renseignez-vous au préalable. En effet, outre les chats et les chiens, de nombreux autres animaux (souris, hamsters, poissons, oiseaux et même chevaux) sont aussi accueillis.
Mais à la condition de faire procéder à l’incinération individuelle de votre animal de compagnie dans un centre d’incinération animalier. Si vous optez pour une incinération collective, les cendres ne peuvent pas vous être restituées mais elles seront enfouies dans un site prévu à cet effet.
Il faut compter de 25 à 200 € (selon le poids de votre petit compagnon), auxquels il convient d’ajouter le prix d’une urne (de 30 à 250 € selon la taille et le matériau utilisé).
Le corps de votre animal peut être retiré à votre domicile (ou chez un vétérinaire). Des frais de transport sont éventuellement à prévoir en plus.
Notre conseil: si vous le souhaitez, vous pouvez demander à assister à la crémation de l’animal (uniquement en cas d’incinération individuelle).
Selon les taxidermistes, la naturalisation permet de conserver « une image en trois dimensions » de son compagnon. Si cette pratique est légale, elle reste toutefois très chère (au minimum 300 €). Il faut également compter un délai d’attente de trois à six mois.
Notre conseil: prenez le temps de la réflexion, ce n’est pas une décision anodine. Par ailleurs, au fil des ans, la dépouille perd de son éclat.
Il vous est possible d’honorer, sur des sites Internet dédiés à cet effet, la mémoire de votre animal disparu. L’inscription est gratuite. En revanche, certaines options (photos supplémentaires, livre de condoléances, tombe virtuelle…) sont facturées.

que faire d un chat mort

   FORUM HardWare.fr

   Discussions

   Vie pratique

  mort d’un chat : que faire?
Message édité par Nico [PPC] le 22-09-2003 à 20:58:42
Message édité par botman le 22-09-2003 à 21:00:01
Message édité par Nicool le 22-09-2003 à 21:02:21
Aller à :

Service client shop.hardware.fr Hardware Hardware – Périphériques Ordinateurs portables Overclocking, Cooling & Modding Electronique, domotique, DIY Technologies Mobiles Apple Video & Son Photo numérique Jeux Video Windows & Software Réseaux grand public / SoHo Systèmes & Réseaux Pro Linux et OS Alternatifs Programmation Graphisme Achats & Ventes Emploi & Etudes Seti et projets distribués Discussions Messages privés

   FORUM HardWare.fr

   Discussions

   Vie pratique

  mort d’un chat : que faire?
bonjour, mon chat vient de mourir, je ne sais pas quoi faire de lui.Est-ce que vous pouvez me donner des conseils merci.C’est un sujet tout à fait sérieux, alors évitez les blagues de mauvais goût…
Merci bien
Enterre le dans ton jardin si tu en as un.  
Enterre le dans ton jardin si tu en as un.   
  Si tu l’apportes à ton vétérinaire, tu vas devoir payer les frais d’incinération qui coûte très cher et ton chat est jeté et mélangé avec d’autres carcasses.
  Le mieux est de l’enterrer si c’est possible.
  Ben ils peuvent le faire incinérer je pense (si tu veux garder les cendres)
Le vétérinaire le fera incinérer collectivement.
Tu peux aller l’enterrer toi-même dans un coin de jardin, ou trouver un crématorium pour animaux : tu pourras récupérer les cendres dans une urne, mais ça coûte dans les 800fr.
   
  Si tu l’apportes à ton vétérinaire, tu vas devoir payer les frais d’incinération qui coûte très cher et ton chat est jeté et mélangé avec d’autres carcasses.
  Le mieux est de l’enterrer si c’est possible.
  Il paraît qu’on peut avoir une incinération individuelle moyennant finances. Mais bon, au final ils peuvent te donner des cendres de cochons et te dire que c’est ton chat
Trou dans le jardin, 60 cm de profondeur minimum.
  Et on plante un arbuste dessus « in memoriam » si on y tient.
Il est interdit d’enterrer son chat soi meme
Normalement il faut l’envoyer a l’incinerateur a tes frais…
Il est interdit d’enterrer son chat soi meme
Normalement il faut l’envoyer a l’incinerateur a tes frais…
  C’est légal du moment que l’animal pèse moins de 20 ou 25Kgs (j’ai oublié le poids exact). Dans le cas inverse, il faut l’incinérer ou l’envoyer à l’équarissage…
  C’est légal du moment que l’animal pèse moins de 20 ou 25Kgs (j’ai oublié le poids exact). Dans le cas inverse, il faut l’incinérer ou l’envoyer à l’équarissage…
Y a un cimetière pour chiens pas loin de Clichy sous Bois. Par contre je sais pas si la même chose existe pour les matous
Trou dans le jardin, 60 cm de profondeur minimum.
  Et on plante un arbuste dessus « in memoriam » si on y tient.
ouais je pense plutot que je vais l’enterrer alors… j’y tenai vachement mais de là à payer 800 balles pour récupérer de la cendre d’une dizaine de cadavres de chats…
Y a un cimetière pour chiens pas loin de Clichy sous Bois. Par contre je sais pas si la même chose existe pour les matous
  C’est le fameux cimetière pour animaux, il est assez connu en région parisienne Je pense qu’on peut y enterrer des chats aussi
Y a un cimetière pour chiens pas loin de Clichy sous Bois. Par contre je sais pas si la même chose existe pour les matous
  C’est pas plutôt du côté de Clichy la garenne ?
bah poubelle ou tu le jette dans al foret
  questi on a 2 balle
ouais je pense plutot que je vais l’enterrer alors… j’y tenai vachement mais de là à payer 800 balles pour récupérer de la cendre d’une dizaine de cadavres de chats…
  Non, tu ne récupères QUE ton chat dans ce cas-là…et je sais de quoi je parle      Cela n’a rien à voir avec une incinération collective à but sanitaire.
  Je crois qu’il faut respecter un certain nombre de règles (genre plus de 30 mètres d’une maison et il me semble que c’est plus profond que 65cm)
de toute façon le prob se pose pas je sui de nantes…
  C’est pas plutôt du côté de Clichy la garenne ?
Je sais pas, les deux villes sont proches ? Parce que je l’ai vu indiqué en revenant de Clichy sous Bois
  Non, tu ne récupères QUE ton chat dans ce cas-là…et je sais de quoi je parle      Cela n’a rien à voir avec une incinération collective à but sanitaire.
  C »est ce qu’ils disent ça, comme je l’ai dit ils te fileraient des cendres de caniche, tu aurais du mal à t’en rendre compte
  Je crois qu’il faut respecter un certain nombre de règles (genre plus de 30 mètres d’une maison et il me semble que c’est plus profond que 65cm)
alors ca vraiment, mais vraiment RAB
bah poubelle ou tu le jette dans al foret
  questi on a 2 balle
kan mon chat est mort (g dû le faire piker), y’avait un papier d’acte de décès à remplir et envoyer chais pu où..
  (désolée je peux pu dire exactement, ça fait plusieurs années)
  et sinon j’avais le choix entre le faire incinérer (me rappelle pas avoir payé mais c p-e pqe g pas cherché à récupérer une urne de cendres ou koi), ou alors l’enterrer moi-même (j’avais pas le coeur à ça )
alors ca vraiment, mais vraiment RAB
  Ben si les gendarmes viennent te voir parce que le cadavre a provoqué une prolifération de bactéries ou autres t’es mal barré
  C »est ce qu’ils disent ça, comme je l’ai dit ils te fileraient des cendres de caniche, tu aurais du mal à t’en rendre compte
  Dans les deux cas, on a amené l’animal, assisté à l’installation dans le four, et vu les ossements résiduels à la fin de l’opération (enfin pas moi directement, mais je fais confiance à ma mère). Comme je n’ai pas fait pilonner les restes j’ai eu la joie de retrouver une canine intacte, et je t’assure qu’elle était bien de lui
Pour les petits animaux (je sais plus le nombre de kilo exact) tu peut l’enterrer dans ton jardin.
    Pour les plus gros c’est interdit ou alors faut que ça soit éloigner de X mètres d’une source d’eau potable.
 
  Ben si les gendarmes viennent te voir parce que le cadavre a provoqué une prolifération de bactéries ou autres t’es mal barré
  Dans les deux cas, on a amené l’animal, assisté à l’installation dans le four, et vu les ossements résiduels à la fin de l’opération (enfin pas moi directement, mais je fais confiance à ma mère). Comme je n’ai pas fait pilonner les restes j’ai eu la joie de retrouver une canine intacte, et je t’assure qu’elle était bien de lui
ben à la poubelle non? dans un sac bien sur
  Je crois qu’il faut respecter un certain nombre de règles (genre plus de 30 mètres d’une maison et il me semble que c’est plus profond que 65cm)
  Je vois l’inspecteur creuser pour exhumer un cadavre de chat en décomposition et me coller une prune pour ça…
  J’ai enterré le chat à 60 cm parce que en dessous c’était du caillou, à 5 mètres de la maison parce que le jardin fait 10 mètres pas plus, y’a un buisson pour signaler l’emplacement, on est les seuls à savoir ce que ça signifie. Les voisins ont pas vu ce qu’on enterrait et ils s’en foutent.
Je sais pas, les deux villes sont proches ? Parce que je l’ai vu indiqué en revenant de Clichy sous Bois
  20Km entre les deux environ !
Mais ce n’est peut être pas le même cimétière , il y en a peut être un autre ?!
drôle de lubie…
  « Héééé c’est la vertèbre de papa !!! je me souviens, il a eu une crise d’arthrite en 79 ! »
  La canine, c’était un symbole entre lui et moi; on se console comme un peu      Et je vous rassure, je ne passe pas mon temps à caresser l’urne non plus…à vrai dire, elle n’a pas bougé d’un poil en plus de 6 mois. Chacun son rapport à la mort, hein
ben à la poubelle non? dans un sac bien sur
  Quand un animal a été un compagnon de tous les jours, on a du mal à le jetter comme une peluche usagée…
  Pour une gerbille à la limite, mais un chat, avec les griffes, faut des sacs en teflon   
  ben tu coupes les pattes et tu les jettes par la fenetre
appel ta mairie
y a un service qui s’occupe de ca
en revanche ca va te couter un peu
  Quand un animal a été un compagnon de tous les jours, on a du mal à le jetter comme une peluche usagée…
je prefere largement mon chat aux inconnus en ce qui me cocnerne  
  Forum  | 
HardWare.fr  |  News  |  Articles  |  PC  |  Prix  |  S’identifier  |  S’inscrire  |  Aide  |  Shop

que faire d un chat mort
Valider la recherche dans le site service-public.fr
Javascript est désactivé dans votre navigateur. Vous ne pourrez pas avoir accès aux
fonctionnalités de modification ou de suppression des informations et documents de votre compte.
* Quel est le nom de votre association ?
Des erreurs sont présentes dans le formulaire
Les champs marqués d’un*sont obligatoires.
* Adresse électronique(ex. : nom@exemple.fr)
Pas encore de compte ? 
Aide sur création de compte
Créez facilement un compte service-public.fr et suivez vos démarches en ligne, gérez vos documents administratifs, échangez avec les administrations.
Connectez-vous avecl’un des partenaires FranceConnect 
Aide sur FranceConnect
FranceConnect est un dispositif permettant de garantir l’identité d’un usager en s’appuyant sur des comptes pour
lesquels son identité a déjà été vérifiée. FranceConnect est un service proposé gratuitement par l’État à toutes
les autorités administratives.
Gagnez du temps lors de vos démarches et accédez aux sites des organismes partenaires sans vous authentifier.
État civil – Identité – Authentification
Santé, sécurité et conditions de travail
Relations individuelles et collectives
Protection et sécurité de l’habitat
Accueil particuliers  > Loisirs  > Animaux  > Que faire lorsque son animal de compagnie est mort ?
Votre abonnement a bien été pris en compte.
Vous serezalerté(e) par courrieldès que la page « 
Que faire lorsque son animal de compagnie est mort ?  » sera mise à jour significativement.
Vous pouvez à tout moment supprimer votre abonnement dans votre espace personnel.
Votre abonnement n’a pas pu être pris en compte.
Vous devez vous connecter à votre espace personnel afin de vous abonner à la mise à jour de cette page.
Pour vous abonner et recevoir les mises à jour des pages service-public.fr,vous devez
être connecté(e) à
votre espace personnel.
Vous serez alerté(e) par courriel à chaque mise à jour significative de la pageQue faire lorsque son animal de compagnie est mort ? .
Pour vous abonner aux mises à jour des pages service-public.fr,vous devez
activer votre espace personnel.
Vous serez alerté(e) par courriel à chaque mise à jour de la pageQue faire lorsque son animal de compagnie est mort ? .
Le lien vers cette page a été envoyé avec succès aux destinataires.
Vérifié le 05 octobre 2016 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)
Lorsque votre animal de compagnie meurt, vous pouvez enterrer votre animal dans votre jardin (sous certaines conditions), soit dans un cimetière animalier. Vous pouvez également incinérer la dépouille de votre animal en l’amenant chez un vétérinaire.
Vous pouvez enterrer votre animal dans votre jardin si sa tombe se trouve au moins à35mètres des premières maisons et points d’eau (par exemple, une source).
Vous pouvez recouvrir la dépouille d’un linge, la déposer dans une boite en bois ou carton ou à même le sol si le trou est suffisamment profond (1,20 mètre). La dépouille doit être recouverte de chaux vive.
Il existe une vingtaine de cimetières animaliers en France. Ils sont gérés par des sociétés privées ou associations.
Les services proposés (cercueil, caveau, fosse, etc.)sont très variables d’un cimetière à un autre.
L’achat d’une concession, qui est d’1 an à 20 ans, est payante.
Si vous choisissez d’incinérer votre animal, vous pouvez décider ou non de récupérer ses cendres.
Vous pouvez laisser la dépouille chez le vétérinaire pour qu’il l’incinère avec d’autres animaux morts. Vous ne récupérerez pas les cendres de votre animal.
Ce service est payant. Le prix varie d’un vétérinaire à l’autre. Le poids de l’animal est aussi pris en compte.
Vous pouvez laisser la dépouille de votre animal chez le vétérinaire pour qu’il l’incinère. Dans ce cas, vous pouvez conserver les cendres de votre animal dans une urne. Vous pouvez assister à la crémation de votre animal de compagnie.
Ce service est payant. Le prix varie d’un vétérinaire à l’autre. Le poids de l’animal est aussi pris en compte.
Il est interdit de jeter la dépouille de votre animal dans une poubelle, les égouts, ou autres, sous peine de150 €d’amende.
Vous devez avertir, dans les meilleurs délais et au plus tard dans les 48 heurs unservice d’équarrissage . Ce service est chargé d’enlever les cadavres d’animaux dans un délai de 2jours francsaprès réception de votre déclaration. En cas de non respect de ce délai, vous pouvez en informer la mairie.
Les coordonnées du service d’équarrissage se trouvent à la mairie.
Il s’agit d’un service payant (environ100 € ) dont les tarifs libres varient notamment en fonction du poids de l’animal et du nombre de kilomètre parcouru pour le transport de l’animal.
Il est interdit de jeter la dépouille de votre animal dans une poubelle, les égouts, ou autres, sous peine de150 €d’amende.

que faire d un chat mort

Forum

Derniers messages
Aide
Calendrier
En direct

Communauté

Liste des utilisateurs
En direct

Liens rapides

Messages du jour
Voir l’équipe du site
Utilisateurs actuellement connectés
Marquer les forums comme lu

Quoi de neuf ?

Aider

Adopter

Être averti

Recherche

Forum
Vos Animaux
Chats
Que doit-on faire du corps d’un chat errant mort

Affichage des résultats 1 à 15 sur 20
Bolinette

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Tout est dans le titre. Nous avons récupéré un petit chaton mal en point, mais il est parti avant qu’on ait pu l’emmener chez levéto . On ne peut pas l’enterrer, on est en pleine ville.

Delphane

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Normalement, il faut l’emmener chez unvéto , qui s’occupe de l’envoyer à l’incinération. C’est comme pour un animal appartenant à quelqu’un, finalement.

Tu crois pouvoir écraser cette chenille ? Bien, c’est fait : ce n’était pas difficile. Bien, maintenant, refais la chenille…
Lanza del Vasto .
Bolinette

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Oui mais levétoque j’ai appelé dit qu’il va me faire payer l’incinération et franchement je préfère donner pour les vivants.

J’ai appelé la mairie, apparemment ils vont envoyer une société

Delphane

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Bah, il me semblait qu’il y avait plusieurs solutions, et que normalement il n’y avait que l’incinération collective ou individuelle qui était payante. Si c’était l’équarrissage qui passait, c’était gratuit même chez les vétos…. ça a changé depuis ?…

Tu crois pouvoir écraser cette chenille ? Bien, c’est fait : ce n’était pas difficile. Bien, maintenant, refais la chenille…
Lanza del Vasto .
Bolinette

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Bon, il faut appeler la mairie, effectivement c’est eux qui envoient quelqu’un, c’est gratuit.

Sissi4

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

levétopeut tout à fait mettre gratuitement le cadavre avec ce qu’on appelle les « déchets », c’est à dire tout ce qui reste après les opérations (organes, membres, tissus) et qui part à l’incinération. Monvétone me fait jamais payer lorsque je fais ça. Sauf évidemment si ce sont mes animaux.

radis

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

la societe envoyee par la mairie s’occupe juste du corps, ou ils font des verif aussi (tatouage, puce …) ?

gnouf

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Ici c’est la fourrière/LPA qui s’occupent de ça je crois.
On peut aussi amener nos propres animaux et c’est très peu cher (de mémoire 15€ pour un chat).

Bolinette

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

la societe envoyee par la mairie s’occupe juste du corps, ou ils font des verif aussi (tatouage, puce …) ?
radis

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

pauvre petit loulou …

ma question etait plus generale en fait .

Bolinette

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Il serait intéressant de mettre unpost -it sur le forum peut être

Heirani

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Je me posais cette question ces derniers mois.
Merci d’avoir abordé le sujet.

Vero94

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Il y a quelques années mon chat a été trouvé mort dans la rue. C’est la police municipale qui m’a prévenue après avoir vérifié le tatouage.

gnouf

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

J’ai trouvé ça :http://www.cdg19.fr/documents/sst/in…prevention.pdf
Sur les autoroutes, par contre il faut appeler le concessionnaire ou la DIR

Heirani

Voir le profil

Voir ses messages

Message privé

Le truc, pour les mairies, refuges/LPA, police, etc, c’est est-ce qu’ils peuvent intervenir même si le chat mort est dans le jardin de la personne qui demande ? (donc propriété privée)
Ou bien est-ce que le corps d’un chat (ou autre animal, d’ailleurs) qui meurt sur la propriété de quelqu’un devient la  » responsabilité  » de la personne qui y habite ? Et dans ce cas, obligation d’amener chez le vétérinaire, et je pense de payer, car je doute que beaucoup de vétérinaires accepteraient de le faire gratuitement.

Page 1 sur 2
1 2

Dernière

Aller à la page:

Forum
Vos Animaux
Chats
Que doit-on faire du corps d’un chat errant mort

Powered byvBulletin®Version 4.2.2 Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO byvBSEO vBulletin Optimisation byvB Optimise .

©RESCUE 2012
-Mentions Légales-CGU

— RESCUE

— Style Mobile

— English (US)
— Français

C’est une discussionQue doit-on faire du corps d’un chat errant mortdans le forumChats , dans la catégorie Vos Animaux ; …
Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion.(0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

que faire d un chat mort

PARTENAIRES VETUP

Hyperassur – guide assurance animaux
Santévet – assurance chien

Tous droits réservés pour tout support, reproduction interdite.
Contrairement à ce qui se passait il y a encore quelques dizaines d’années, l’animal de compagnie est aujourd’hui considéré par beaucoup de gens comme un  véritable membre de la famille . Son décès, quelles qu’en soient les circonstances, génère donc une souffrance qui peut se rapprocher de celle occasionnée par la perte d’un être humain.
Le décès d’un chat peut être  accidentel , ou faire suite à une  maladie . Mais il est également possible, si l’animal souffre sans pouvoir être soulagé, ou si ses conditions de vie sont devenues inacceptables (impossibilité de se lever et d’aller à sa litière, tumeurs très volumineuses…), de prendre la décision de pratiquer  l’euthanasie , qui entraîne une mort douce, rapide, et sans douleur.
La décision  d’euthanasie  est généralement difficile à prendre, source de culpabilité et de nombreuses interrogations pour le propriétaire : à partir de quand ? comment ? pourquoi ? de quel droit ? Ces questions peuvent être discutées avec votre vétérinaire, pour qui cet acte est toujours également un moment difficile. Il pourra vous aider dans votre décision, même si celle-ci vous appartient toujours, en dernier recours. Il vous renseignera également sur le déroulement de cet acte médical, le mode d’action des produits utilisés, les réactions possibles de l’animal (relâchement des sphincters après le décès…), les vérifications pour s’assurer que le chat est bien décédé.
Le devenir du corps À la suite du décès, différentes possibilités existent pour le devenir du corps de votre chat : -Il est possible de  l’enterrer soi même , dans un terrain privé (jardin ou cimetière pour animaux). La loi prévoit cette possibilité, certaines précautions sanitaires étant néanmoins nécessaires : ensevelissement à un mètre de profondeur minimum et à au moins 35 mètres de toute habitation ou point d’eau, le corps devant être recouvert de chaux vive. -Des  sociétés d’incinération  spécialisées dans la prise en charge des animaux de compagnie existent. Elles peuvent réaliser des incinérations  collectives  (plusieurs chiens et chats sont incinérés ensemble, et il n’est donc pas possible de récupérer les cendres), ou  individuelles, ce qui permet de récupérer les cendres  de son chat. Dans ce dernier cas, il est possible d’assister à l’incinération si on le souhaite, à condition de prendre rendez-vous à l’avance avec la société d’incinération.
Ensuite, qu’on le veuille ou non, vient un véritable  processus de deuil , vu la place que les animaux de compagnie occupent aujourd’hui dans nos vies. Plus ou moins important selon la sensibilité et les priorités de chacun, il passe par cinq étapes classiquement décrites : déni, colère, culpabilité, chagrin et enfin acceptation.
Quelques conseils généraux  pour cette période souvent difficile :
–  Ranger les objets  qui vous rappellent votre chat
–  S’entourer de personnes qui vous comprennent , et éviter d’en discuter avec des personnes qui ne vous comprennent pas.
– Ne pas forcément se précipiter pour acquérir un nouveau chat. Il s’agit certes d’une décision très personnelle : certains ont besoin de remplacer dans la journée leur compagnon disparu, d’autres préfèreront laisser passer quelques temps, et terminer le processus de deuil évoqué plus haut. Il est malgré tout conseillé d’éviter le  » chat de remplacement  » : le chat de même race et de même couleur que Minou, acquis quelques heures après le décès de ce dernier, et que l’on baptise Minou 2. Quelle que soit notre bonne volonté et même s’il s’agit de mécanismes inconscients, Minou 2 sera toujours comparé (à son désavantage, bien sûr), au défunt Minou 1, et passera toute sa vie à nous décevoir…
–  Et avec les enfants ?  il est conseillé de leur expliquer clairement les choses, bien sûr avec des mots adaptés à leur âge et à leur capacité de compréhension, mais en leur décrivant les circonstances du décès (il s’est endormi calmement) et le devenir du corps. Leur mentir (« Minou est chez le vétérinaire, qui continue à le soigner » ; ou bien « il est en vacances chez Tatie, il rentrera le mois prochain »), rendra les choses encore plus compliquée lorsque les enfants finiront par découvrir la vérité.
–  Et avec les autres animaux ?  Le chat est un animal territorial davantage que social, et il faut bien admettre que certains semblent bien contents de voir disparaître l’autre chat de la maison, qui vivait à leurs côtés depuis des années ! Il arrive aussi, cependant, qu’un animal qui vient de passer des années en compagnie du chat qui vient de décéder, qui a parfois été élevé par lui/elle, fasse une véritable  dépression  après le décès de son compagnon, au point de cesser de jouer et de s’alimenter. Il faut alors distraire autant que possible l’animal restant, le faire jouer plus que d’habitude… Cet état dépressif passera généralement en quelques jours. S’il persiste et met en danger la vie de cet animal (ou du moins nuit à sa qualité de vie), il sera intéressant d’en parler à votre vétérinaire, qui pourra vous proposer un certain nombre de solutions.
                                       
© Copyright texte et logo : SCP Vétérinaires Beaufils, Jumelle, Jannot, Lorant. 
Tous droits réservés pour tout support, reproduction interdite.

que faire d un chat mort

Sos Chats – Le refuge à Genève, association à but non lucratif, reconnue d’utilité publique avec service d’urgence très efficace
Menu secondaire Parrainer
Vente d’objets
Bénévoles
  Twitter
  Facebook

publié parPatriciale 30. Juillet 2012 – 9:18
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Format de texte
Filtered HTML Plain text
Filtered HTML Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement. Tags HTML autorisés :