tronconneuse thermique pas cher

L’achat d’une tronçonneuse ne se fait pas à la légère… Relativement coûteux, c’est un outil d’une grande technicité et très puissant… Mais qui peut vite s’avérer inefficace et dangereux lorsque le modèle utilisé n’est pas ou est mal adapté à son utilisateur et au type de travaux à réaliser (élagage, abatage, débitage…). Pour bien définir vos besoins et choisir en conséquence, suivez le guide !

Sommaire
– Les critères liés au jardinier et à l’utilisation : types de travaux, types de bois, confort d’utilisation (page 1)
– Les critères liés aux caractéristiques techniques des tronçonneuses (page 2)
– Les différents types de tronçonneuses (page 2)
– Huiles et carburant (page 3)
– Remplacement de la chaîne (page 3)
– L’entretien (page 3)
– Sécurité et protection (page 3)
– Garanties et SAV (page 3)

Critères liés au jardinier et à l’utilisation
Le choix entre tous les types de tronçonneuses dépendra du type de travaux que vous aurez besoin de réaliser, du diamètre et du type de bois à tronçonner, de la fréquence d’utilisation, du budget et bien entendu, du confort d’utilisation recherché.

Selon les types de travaux
Abattage
Optez pour un modèle puissant, de préférence une tronçonneuse thermique, avec un guide de chaîne au moins aussi long que le diamètre du tronc (si la section du tronc est trop importante, vous pourrez cependant couper en plusieurs fois). S’il s’agit de jeunes arbres avec des troncs fins et tendres, une tronçonneuse électrique pourra cependant suffire… Dans ce cas, vérifiez si vous possédez une prise électrique à proximité ou une rallonge suffisamment longue.

Ebranchage
Avant de débiter votre bois, il vous faudra l’ébrancher. Vous pouvez bien entendu utiliser la même tronçonneuse que pour l’abattage de l’arbre. Cependant, il est préférable d’utiliser un petit modèle compacte (électrique ou thermique) qui sera plus facile à manier et vous permettra de passer facilement entre les branches.

débitage du bois

Débitage
Choisissez un modèle d’une puissance comprise entre 1 500 W à 2 500 W (selon la densité du bois à débiter) avec une longueur du guide de la chaîne de 30 à 40 cm (selon le diamètre des bûches). Normalement, un modèle électrique sur secteur devrait suffire pour débiter du bois de chauffage à condition, là encore, de posséder une prise électrique à proximité.

Elagage
S’il est possible d’utiliser tous les types de tronçonneuses pour réaliser les travaux d’élagage, il est cependant vivement conseillé d’utiliser une tronçonneuse spécifique pour des raisons de sécurité, surtout si l’arbre est haut. Depuis le sol, utilisez une coupe branches télescopique (appelé perche-élagueuse quand le moteur est placé en bas) qui permet, selon les modèles, d’atteindre les branches jusqu’à 4 m de hauteur. Depuis une échelle, utilisez une tronçonneuse élagueuse ou une tronçonneuse compacte (thermique ou sur batterie pour ne pas être gêné par le fil). Depuis l’arbre, utilisez une tronçonneuse élagueuse qui est spécialement conçue pour être utilisée à une main ce qui laisse la seconde libre pour vous agripper aux branches.

élagage du bois

Selon le type de bois
Le diamètre et la nature du bois – c’est à dire sa dureté – sont également à prendre en compte lors de l’achat d’une tronçonneuse.

Diamètre du bois
Il détermine la longueur du guide de chaîne de la tronçonneuse, et donc de sa puissance. Pour information, la longueur du guide de chaîne doit être égale ou supérieure au diamètre du tronc. Les tronçonneuses sur batterie, les moins puissantes, ont une capacité de coupe de 25 cm maximum. Les tronçonneuses électriques (sur secteur) ou thermiques permettent de couper du bois d’un diamètre de 45 cm maximum. Au-delà, optez pour un modèle thermique professionnel.

Nature du bois
Les arbres feuillus d’une densité moyenne (châtaigner, merisier, fruitiers…) ou faible (bouleau, aulne, peuplier…) sont très faciles à tronçonner. Les feuillus au bois très dur (charme, hêtre, chêne, frêne…) ou les résineux (sapin, pin maritime…) opposent par contre une forte résistance à la chaîne, ce qui peut la freiner – ou même parfois la stopper – si la machine n’est pas assez puissante (et avec une grosse cylindrée pour les modèles thermiques).

Selon le confort d’utilisation
L’ergonomie d’une tronçonneuse est déterminante dans l’acte d’achat. Le corps de la machine doit être mince et bien-équilibré, même pour une utilisation occasionnelle…. Lorsque vous la tenez à deux mains, elle ne doit pas avoir tendance à basculer vers l’avant ou vers l’arrière. Vérifiez également qu’elle ne soit pas trop lourde car cela influe directement sur sa maniabilité et la fatigue engendrée. Soyez aussi attentif à la disposition des commandes et des poignées, la facilité de réglage (tendeur de chaîne sans outil…)… Et vérifiez si elle possède des poignées anti-vibration, surtout s’il s’agit d’un modèle thermique. Enfin, renseignez-vous sur la puissance sonore (en général autour de 100 dB), surtout si vous devez l’utiliser en ville. Sachez que les moteurs thermiques sont beaucoup plus bruyants que les modèles électriques.
NB: chaque augmentation de 10 dB se traduit approximativement par un volume sonore ressenti deux fois plus important.