vaporisateur de parfum poire

Parfumeur de métier, Jean-Christophe Hérault partage avec nous quelques conseils pour choisir au mieux sa fragrance. Les réponses d’un pro aux questions que nous nous sommes toutes posées un jour.

Avez-vous un conseil à nous donner pour bien choisir son parfum ?
Le seul conseil que je peux vous donner c’est de prendre votre temps. N’hésitez pas à en essayer plusieurs pour être sûre de faire le bon choix. Je vous conseille également de le tester sur le bras afin de pouvoir suivre son évolution au long de la journée. Un parfum doit vous surprendre et évoluer de la manière qui vous conviendra.

Comment expliquer qu’un parfum n’a pas le même rendu d’une personne à l’autre ?
Chaque peau ne réagit pas de la même manière, il faut qu’il y ait une alchimie entre le parfum et la personne qui le porte.

Un parfum que l’on ne sent pas sur soi est-il, comme le veut la légende, un parfum qui nous va bien ?
Pas forcément. Si on aime son parfum alors il ne peut que nous aller. Quand on porte un parfum depuis des années par exemple, il y a un phénomène d’accoutumance qui fait que l’on ne le sent plus. Cela peut être très dérangeant pour les gens qui sont autour d’ailleurs. Cette accoutumance, aussi appelée « phénomène d’aveuglement », est valable pour tout. On s’adapte à l’ambiance olfactive dans laquelle nous sommes. C’est le niveau zéro de l’olfaction.

Est-il conseillé de n’avoir qu’un seul parfum ?
Selon moi, il n’y a pas de règle. Si vous êtes heureuse avec vos quarante parfums alors je vous encourage à les garder. D’autres personnes ont le même depuis des années et n’imaginent pas en changer. C’est quelque chose de très personnel. Je trouve assez intéressant de pouvoir varier les parfums selon les contextes, cela demande de faire le bon choix au bon moment. J’aime cette idée. Certaines personnes font même des combinaisons, c’est un exercice délicat mais pourquoi pas !

Peut-on déterminer, en fonction du caractère d’une personne, quel parfum lui irait bien ?
Oui, je pense que l’on porte un parfum comme on porte un vêtement : on va faire attention à notre morphologie, à notre personnalité, on va regarder s’il nous va. En dehors de l’aspect purement pratique, un vêtement qui va à une personne, peut ne pas aller à une autre. Il en est de même pour les parfums. Une « femme fatale » ira instinctivement plus vers un parfum de sillage, avec des notes puissantes. Après, le choix peut être stratégique, une personne timide peut essayer de s’exprimer en mettant un parfum à l’aura olfactive marquée.